Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez
 

 BURKINI : islamisme ou pur produit du capitalisme marchand ?

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
BERNARD

BERNARD


BURKINI : islamisme ou pur produit du capitalisme marchand ?  - Page 3 Empty
MessageSujet: BURKINI : islamisme ou pur produit du capitalisme marchand ?    BURKINI : islamisme ou pur produit du capitalisme marchand ?  - Page 3 EmptySam 03 Aoû 2019, 08:16

Rappel du premier message :

03.08.2019

BURKINI:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Quelle différence entre une femme en maillot de bain classique est une femme en burkini moulant montrant son visage, ses mains, ses pieds ?

Le commerçant qui a lancer ce vêtement gagne pas mal d'argent sur le dos des femmes musulmanes.

BURKINI / religion ou affaire commerciale ?
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Tonton




BURKINI : islamisme ou pur produit du capitalisme marchand ?  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: BURKINI : islamisme ou pur produit du capitalisme marchand ?    BURKINI : islamisme ou pur produit du capitalisme marchand ?  - Page 3 EmptyJeu 22 Aoû 2019, 18:24

Et pourtant, ma cher Caillou, tu dis , je te cite :

" Pas du tout, tu es une personne qui se permet de définir les femmes et de ne leur accorder qu'un intérêt sexuel. "

je ne définis pas les femmes, je dis juste qu'il y a une particularité dans la procréation.

Est ce que porter un enfant donne plus de droit à l'enfant, par rapport à celui qui ne le porte pas ?

je me pose cette question car malgré ce que tu appelles ma méconnaissance sur les femmes, je sais au moins une chose, il n'y a qu'elles qui peuvent le porter.

Est ce déterminant ? Oui, puisque c'est à gérer. Donc on peut réfléchir aussi sur cette particularité, ce qu'elle contient.

Car aujourd'hui, je pense pouvoir dire que dans les mentalités est encore bien ancré le fait que portant l'enfant, la mère garde une certaine légitimité dans le rapport à l'enfant.

Puis l'enfant grandit selon ce modèle adopté, la mère s'est " sacrée ". Ainsi, la petite fille grandit en sachant qu'un jour elle portera un enfant, le petit garçon grandit lui, avec la certitude qu'il n'en portera jamais.

Il y a donc, une construction éducative affective qui peut aussi expliquer les comportements.

Ce n'est pas que j'y adhère, mais oui je bouscule un peu les habitudes en disant que les femmes ont aussi à regarder les hommes de façon différente. Car au delà de ce qui me semble immuable, biologiquement, je constate aussi des clivages et des exigences féminines qui font aussi ce que les hommes sont ce qu'ils sont.

Avons nous seulement le droit de revendiquer la particularité qui est la nôtre dans notre rôle de père ?

Où est ce à vous les femmes, de le définir, pour ne pas passer pour un misogyne ?

Et, pire de tout, je suis vraiment un abominable garçon, car j'ai osé remarquer que pour certaines femmes, être dans la dépendance des hommes, surtout matériellement, leur convient parfaitement.

Bizarrement, le mal dominant, semble encore aujourd'hui, être entouré de bien des courtisanes....

Mais tu vas sans doute dire que j'invente....Ben non, je regarde autour de moi, et je constate qu'un certains nombres de femmes semblent tout à fait accepter un système patriarcal. Elles en font même une exigence.

Alors, j'en conclue que les femmes ont aussi leur responsabilité, car celles dont je parle ne laissent finalement pas d'autres choix aux hommes que de rêver à elles en devenant un mal dominant.

Non, je n'adhère pas à ceci, je n'ai d'ailleurs rien d'un mal dominant, mais je constate simplement que les sociétés ont encore bien des tabous véhiculés par les sectorisations entre les hommes et les femmes.

Prend conscience, qu'un homme n'est pas vraiment plus libre que la femme dans ses pensées, autour de lui, on lui impose pas mal de choses, y compris de fermer sa bouche; de se taire et de ne rien dire car sinon gare à la sentence.

Visiblement, elle vient de tomber, me voilà condamné. Mais je m'en doutai, je l'avais d'ailleurs dit qu'en exposant ma réflexion j'allais forcement me retrouver confronter à certains nombres de tabous qui dérangent.
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




BURKINI : islamisme ou pur produit du capitalisme marchand ?  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: BURKINI : islamisme ou pur produit du capitalisme marchand ?    BURKINI : islamisme ou pur produit du capitalisme marchand ?  - Page 3 EmptyJeu 22 Aoû 2019, 18:52

Oui Fantomette,

les sociétés évoluent constamment, parfois péniblement dans le confort du passé et parfois avec hardiesse dans les espérances du futur.

Aujourd'hui par exemple, je constate que pour la génération de ma fille, bientôt 17 ans, elles se sentent un peu plus libre d'aller plutôt vivre chez leur père que chez leur mère.

je ne sais pas si c'est vraiment un élément qui peut permettre de constater une évolution, mais en tout cas, j'ai constaté que la plupart des copines de ma fille, quand elles le peuvent, préfèrent aller vivre plutôt chez papa.

Donc, je ne sais pas si on peut parler de changement ou de continuité puisque l'on sait qu'à la base, la relation entre un homme et sa fille, entre un homme et son fils, entre une femme et sa fille, entre une femme et son garçon, ont tendance à se fixer de particularité.

Mais ce que je dis, je le dis surtout aux pères qui sont dans cette situation. Il ne faut pas oublier qu'ils n'ont pas porté l'enfant, et qu'un lien très fort demeure, enfin normalement, dans le grand nombre, entre une mère et son enfant.

Il faut je pense en tenir compte et agir en conséquence.

Tout comme une femme doit aussi tenir compte de la particularité de l'importance, du père pour l'enfant.

Donc dans la fonction parentale, il faut je pense savoir accepter qu'une mère ne peut pas être père et qu'un père ne pas être mère.

C'est je l'ai dit, à mon sens, à ce niveau, qu'il est difficile de parler d'égalité entre hommes et femmes. Et pourtant, c'est une banalité.

Mais il faut comprendre que par phallus, j'entend toute puissance de fonction, c'est à dire l'idée d'un dominant. J'ai donc pris bien des gants, car je savais qu'en présentant ma réflexion, j'allais devoir faire face à cette toute puissance féminine, car elle existe aussi.

Or pour moi, la structure patriarcale s'appuie sur celle du mal dominant. Tant que l'on restera dans un rapport de force entre dominant et dominé, on restera dans une structure patriarcale même en ayant au sein du gouvernement que des femmes, puisqu'elles peuvent avoir elles aussi des rapports de force.

Pour les femmes, les hommes sont aussi des objets sexuels, au même titre que les femmes sont pour certains hommes des objets sexuels.

C'est une vérité qui dérange, et dans nos mentalités est encore bien ancrée qu'un homme qui multiplie les conquêtes est un mal dominant, alors qu'une femme elle, est considérée comme une salo...

Donc, je pense que la sexualité fait partie intégrante des conséquences dans la façon dont se construisent les sociétés.

Pour l'instant, les femmes n'ont pas eu vraiment eu le choix, les hommes non plus.

Quand me parler des inégalités au travail, ou des agressions ménagères, ça va, je ne suis pas un idiot, merci pour les compliments. je mesure bien les injustices, je ne suis pas aveugle.

je pousse juste la réflexion vers autre chose, quelque chose de plus basique, certes, mais qui a mon sens a de nombreuses conséquences.

Donc le voile au départ, c'est une protection contre les agressions sexuels. C'est pour éduquer les hommes.

Mais il est vrai qu'aujourd'hui, c'est différent. Ca représente plusieurs choses en même temps.

Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
cailloubleu*


BURKINI : islamisme ou pur produit du capitalisme marchand ?  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: BURKINI : islamisme ou pur produit du capitalisme marchand ?    BURKINI : islamisme ou pur produit du capitalisme marchand ?  - Page 3 EmptyJeu 22 Aoû 2019, 20:48

Tonton a écrit:
Et pourtant, ma cher Caillou, tu dis , je te cite :

" Pas du tout, tu es une personne qui se permet de définir les femmes et de ne leur accorder qu'un intérêt sexuel. "

je ne définis pas les femmes, je dis juste qu'il y a une particularité dans la procréation.

Est ce que porter un enfant donne plus de droit à l'enfant, par rapport à celui qui ne le porte pas ?

C'est un problème que je n'ai pas du tout abordé dans mes réponses.


Je n'ai pas suivi tes arguments, car je suis restée braquée par tes histoires de nichons et de pénétration et il y a une raison à cela, le seul homme dans ma vie qui classait ainsi les femmes et les hommes était mon père.

J'ai été élevée par un super macho au langage cru, et aux remarques vulgaires, tout fier d'être un mâle qui m'a fait sentir ma différence depuis mon adolescence, il a fait souffrir ma mère toute sa vie, avec son arrogance il l'a éteinte.

Je m'en suis rendu compte vers 12 13 ans, je l'ai enduré jusqu'à 18 ans puis je me suis sauvée en fac d'abord puis en Allemagne. Quand je suis exposée à ce langage je réagis au quart de tour.

Et mon frère, en a-t-il souffert? C'était un garçon après tout?

Mon frère a souhaité toute sa vie avoir une épouse douce et patiente comme ma mère mais il a découragé toutes ses compagnes car si mon père a été par imitation son instructeur, mon frère a raté toutes ses relations, il est allé de déception en déception alors que c'est un brave type.

C'est la morale d'élever ses enfants dans un esprit macho, où on sépare les sexes et où on généralise la psychologie des hommes et des femmes pour en faire des étrangers.

Revenir en haut Aller en bas
BERNARD

BERNARD


BURKINI : islamisme ou pur produit du capitalisme marchand ?  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: BURKINI : islamisme ou pur produit du capitalisme marchand ?    BURKINI : islamisme ou pur produit du capitalisme marchand ?  - Page 3 EmptyVen 23 Aoû 2019, 06:26

cailloubleu* a écrit:
[quote=



Tu dis :
[bC'est la morale d'élever ses enfants dans un esprit macho, où on sépare les sexes et où on généralise la psychologie des hommes et des femmes pour en faire des étrangers][/b]

Certains en on fait un dogme religieux abusif de cet esprit macho
Le premier macho de l'histoire humaine c'est celui qui a dit que c'est par la faute exclusve de femma que le péché est venu au sein de l'humanité.
Et Oui ! Certains mâles parce qu'ils ont les attributs qui pendent entre les jambes qui font d'eux des males ils se croient obligé d'être supérieur, plus intelligents que les femmes.
Messieurs sans femme vous ne seriez pas là pour la rabaisser !
Un père qui élève ses fils en macho n'est pas un bon père.

La discrimination sexuelle entraine le racisme .
On commence par ce qu'on a sous la mai et on continue en rabaissant ceux qui ne sont pas de la même race et de la même religion.
Revenir en haut Aller en bas
marie-chantal
Moderateur
Moderateur



BURKINI : islamisme ou pur produit du capitalisme marchand ?  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: BURKINI : islamisme ou pur produit du capitalisme marchand ?    BURKINI : islamisme ou pur produit du capitalisme marchand ?  - Page 3 EmptyVen 23 Aoû 2019, 12:11

cailloubleu* a écrit:
J'ai été élevée par un super macho au langage cru, et aux remarques vulgaires,  tout fier d'être un mâle qui m'a fait sentir ma différence depuis mon adolescence, il a fait souffrir ma mère toute sa vie,  avec son arrogance il l'a éteinte.

Je m'en suis rendu compte vers 12 13 ans, je l'ai enduré jusqu'à 18 ans puis je me suis sauvée en fac d'abord puis en Allemagne. Quand je suis exposée à ce langage je réagis au quart de tour.

Mon père était un paysan de l'ancienne génération et qui a été un résistant durant la 2ième guerre. Il a été dur, insensible et gère sa famille avec des ordres. Et gare à celui qui n'exécute pas !

J'étais plus chanceuse que toi parce que dans notre bourgade il n'y avait ni collège ni lycée et j'étais obligée d'être en internat à 50 Km de chez nous.
Ensuite j'étais en fac. Je ne l'ai donc pas trop enduré, sauf pendant les vacances où je les passaient en travaillant dans les champs.

Il faudrait quand-même lui rendre hommage car à certain moment pendant sa vieillesse, et en revoyant le fil de sa vie, il avait fait son mea-culpa et il n'avait cessé de pleurer en demandant pardon à toute sa famille pour son comportement rustre.
Nous lui avons bien évidemment pardonné. Il s'est éteint en paix.
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




BURKINI : islamisme ou pur produit du capitalisme marchand ?  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: BURKINI : islamisme ou pur produit du capitalisme marchand ?    BURKINI : islamisme ou pur produit du capitalisme marchand ?  - Page 3 EmptyVen 23 Aoû 2019, 15:52

cailloubleu* a écrit:
Tonton a écrit:
Et pourtant, ma cher Caillou, tu dis , je te cite :

" Pas du tout, tu es une personne qui se permet de définir les femmes et de ne leur accorder qu'un intérêt sexuel. "

je ne définis pas les femmes, je dis juste qu'il y a une particularité dans la procréation.

Est ce que porter un enfant donne plus de droit à l'enfant, par rapport à celui qui ne le porte pas ?

C'est un problème que je n'ai pas du tout abordé dans mes réponses.


Je n'ai pas suivi tes arguments, car je  suis restée braquée par tes histoires de nichons et de pénétration et il y a une raison à cela, le seul homme dans ma vie qui classait ainsi les femmes et les hommes était mon père.

J'ai été élevée par un super macho au langage cru, et aux remarques vulgaires,  tout fier d'être un mâle qui m'a fait sentir ma différence depuis mon adolescence, il a fait souffrir ma mère toute sa vie,  avec son arrogance il l'a éteinte.

Je m'en suis rendu compte vers 12 13 ans, je l'ai enduré jusqu'à 18 ans puis je me suis sauvée en fac d'abord puis en Allemagne. Quand je suis exposée à ce langage je réagis au quart de tour.

Et mon frère, en a-t-il souffert? C'était un garçon après tout?

Mon frère a souhaité toute sa vie avoir une épouse douce et patiente comme ma mère mais il a découragé toutes ses compagnes car si mon père a été par imitation son instructeur, mon frère a raté  toutes ses relations, il est allé de déception en déception alors que c'est un brave type.

C'est la morale d'élever ses enfants dans un esprit macho, où on sépare les sexes et où on généralise la psychologie des hommes et des femmes pour en faire des étrangers.


Ca j'ai remarqué que tu t'étais braquée sur quelque chose et je me suis douté que tu avais du vivre quelque chose. Bon, en général, quand on parle de ce genre de chose, tu montres vite les dents, mais ça se comprend.

Cela dit; si je parle de sexualité, c'est par rapport au voile. Car je sais aussi, que pour les femmes occidentales, s'est signe de soumission. Mais il faut aussi écouter nos frères et soeurs musulmans, qui disent que c'est une consigne pour marquer la pudeur, donc au départ destinée aux hommes. Un support éducatif, discutable aujourd'hui, mais plutôt courant dans les mœurs de l'époque, y compris chez les grecs.

Donc, si les sociétés sont patriarcales, je pense que c'est à cause de la sexualité et du mal dominant. Il reste des brides de ce passé, y compris dans notre société, c'est la femme qui se fait siffler dans la rue.

J'ai jamais dit que c' était " bien ", je dis juste que c'est existant.

Est ce que l'homme est incorrigible, je pense que non, mais j'estime qu'il y a encore bcp de progrès à faire, à la fois dans l'image de la femme, ce qu'elle représente, et comme elle se présente, mais aussi dans cet écart de ressenti que j'explique. Y compris dans l'éducation.

Car on apprend encore aux petits garçons d'être des mals dominants, et même si je sais que je peux vexer, il est clair que certaines participent à faire de leur fils des mals dominant mais aussi, le recherchent instinctivement par principe de sélection dans les nécessités de la procréation.

Donc faut pas rêver, si ce genre de discussion dure depuis des milliers d'années, c'est qu'il y a une raison.

Moi personnellement, je m'en moque un peu, car selon moi, tout passe par le dialogue et la prise de conscience. Il y a toujours des schémas établis, mais en réalité, il faut un peu de tout pour faire un monde.

Comme on dit, chacun trouve chaussure à son pied, et si certains femmes veulent construire leur vie avec en principe de se soumettre à un homme, à son portefeuille par exemple, c'est elles que ça regardent. Elles font ce qu'elles veulent, autant que celle qui de son côté cherche plus d'indépendance.
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




BURKINI : islamisme ou pur produit du capitalisme marchand ?  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: BURKINI : islamisme ou pur produit du capitalisme marchand ?    BURKINI : islamisme ou pur produit du capitalisme marchand ?  - Page 3 EmptyVen 23 Aoû 2019, 15:57

BERNARD a écrit:
cailloubleu* a écrit:
[quote=



Tu dis :
[bC'est la morale d'élever ses enfants dans un esprit macho, où on sépare les sexes et où on généralise la psychologie des hommes et des femmes pour en faire des étrangers][/b]

Certains en on fait un dogme religieux abusif de cet esprit macho  
Le premier macho de l'histoire humaine c'est celui qui a dit que c'est par la faute exclusve de femma que le péché est venu au sein de l'humanité.
Et Oui ! Certains mâles parce qu'ils ont les attributs qui pendent entre les jambes qui font d'eux des males ils se croient obligé d'être supérieur, plus intelligents que les femmes.
Messieurs sans femme vous ne seriez pas là pour la rabaisser !
Un père qui élève ses fils en macho n'est pas un bon père.

La discrimination sexuelle entraine le racisme .
On commence par ce qu'on a sous la mai et on continue en rabaissant ceux qui ne sont pas de la même race et de la même religion.

et oui, chez les hommes, c'est à celui qui aura la plus grosse...je sais c'est vulgaire, mais c'est encore une réalité aujourd'hui.

Mais, il n'y a pas que ça, j'ai plusieurs fois entendu des hommes, considérer que la femme est impure car elle est un corps pénétré. C'est pathétique, je sais. Mais c'est aussi ce qui explique les positions homophobes alors que l'homosexualité féminin est davantage accepté, puisqu'il est même un fantasme.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




BURKINI : islamisme ou pur produit du capitalisme marchand ?  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: BURKINI : islamisme ou pur produit du capitalisme marchand ?    BURKINI : islamisme ou pur produit du capitalisme marchand ?  - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
BURKINI : islamisme ou pur produit du capitalisme marchand ?
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» recongeler un produit décongelé
» comment réagir si cette situation se produit...
» Economie, marxisme, capitalisme et Eglise
» Un produit très interessant chez Carrefour Bio
» ALERTE SUR UN MEDICAMENT : PRODUIT MORTEL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: SCIENCES, FOI et SOCIETE-
Sauter vers: