Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez
 

 PMA/GPA : le débat est lancé.

Aller en bas 
AuteurMessage
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


PMA/GPA : le débat est lancé. Empty
MessageSujet: PMA/GPA : le débat est lancé.   PMA/GPA : le débat est lancé. EmptyVen 30 Aoû 2019, 16:05

La Commission spéciale sur le projet de loi de bioéthique a auditionné jeudi 29 août les représentants des cultes catholique, protestant et juif.


Source : le journal "La Croix".


(à suivre)
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


PMA/GPA : le débat est lancé. Empty
MessageSujet: Re: PMA/GPA : le débat est lancé.   PMA/GPA : le débat est lancé. EmptyVen 30 Aoû 2019, 16:07

"L’audition tendue et expéditive des représentants de cultes par l’Assemblée nationale à l’époque du « mariage pour tous » a été reléguée, jeudi 29 août, au rang des mauvais souvenirs. La commission spéciale chargée d’examiner le projet de loi de bioéthique a en effet accueilli de manière on ne peut plus cordiale, cette fois-ci, ces représentants. Ils étaient trois : Haïm Korsia, grand rabbin de France, Mgr Pierre d’Ornellas, archevêque de Rennes, et le pasteur François Clavairoly, président de la Fédération protestante de France.
Humour et bienveillance
Les remerciements ont plu sur les trois religieux, pour leur présence, leur volonté d’« apaisement », la « richesse de leurs interventions » ou encore la « puissance de leurs réflexions »."

(à suivre)
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


PMA/GPA : le débat est lancé. Empty
MessageSujet: Re: PMA/GPA : le débat est lancé.   PMA/GPA : le débat est lancé. EmptyVen 30 Aoû 2019, 16:10

SUITE


"Personne, du reste, n’a contesté la légitimité des représentants des cultes à s’exprimer devant la représentation nationale, les seuls députés mécontents, ceux de la France insoumise, ayant décidé de boycotter la séance au nom de leur conception de la laïcité. Comme en réponse à ces derniers, François Clavairoly a souligné en introduction que le protestantisme jouait pleinement, à ce moment-là, « son rôle de vigie de la République ».

L’ambiance, donc, était sereine, pour le plus grand plaisir des élus de la majorité qui ont fait de « l’apaisement » le maître mot de ces débats de bioéthique. Haïm Korsia, jamais avare d’un bon mot, a même fait rire à plusieurs reprises la salle, qu’occupaient cet après-midi-là une trentaine de députés, sur les 72 qui composent la commission.

Même les petites passes d’armes initiées par Jean-Louis Touraine, qui avait cru décelé des cas de GPA dans l’Ancien Testament, ou par le député LREM Raphaël Gérard, qui a tenté de titiller les deux chrétiens sur le statut de Joseph par rapport à Jésus, tenaient davantage de la provocation malicieuse que de la marque d’hostilité.

« Faut-il encourager la fabrication d’enfants à la demande ? »
Mais sur le fond, cette ambiance tranquille n’a pas empêché les trois invités d’exprimer leurs inquiétudes et leurs réticences. Et si Mgr d’Ornellas, fidèle à sa réputation de bon connaisseur des dossiers dans leur dimension scientifique, a évoqué d’autres sujets, c’est évidemment la question de la PMA qui a occupé l’essentiel des débats. Avec des interpellations parfois fortes. « Faut-il encourager la fabrication d’enfants à la demande ? », a interrogé François Clavairoly. « Nous vivons dans la société du désir », a regretté pour sa part le grand rabbin de France, qualifiant cette société d’« adolescente : on veut tout, et tout immédiatement ». En introduction, il avait rappelé que « l’humanité s’est construite sur l’altérité entre le père et la mère ».

L’importance de cette altérité sexuelle, comme la question du désir d’enfant et de sa régulation, a été au cœur des réflexions des trois hommes. « Lorsqu’il y a un dilemme entre le désir d’enfant d’une femme et la dignité de l’enfant, et son droit d’avoir un père et une mère, il faut aller de façon primordiale vers la protection du plus faible, a appuyé Mgr d’Ornellas. C’est comme cela qu’on construit une société juste et fraternelle. » Dans une parenthèse, l’archevêque a même profité de la tribune qui lui était offerte pour demander aux députés le rétablissement du délai de réflexion obligatoire avant un avortement, supprimé en 2016.

Dans sa volonté d’être constructif, l’expert bioéthique de la Conférence des évêques de France a même trouvé un point d’accord avec Jean-Louis Touraine, le très progressiste co-rapporteur de la commission, sur la nécessité de sensibiliser davantage le public aux questions de fertilité. « Vous posez des questions fondamentales, qui nous traversent aussi comme législateurs », les a assurés en fin de séance la députée LREM Aurore Bergé, secrétaire de la commission.
Les réponses, en revanche, risquent de ne pas être les mêmes, et les trois responsables religieux le savaient bien. Un député : « Selon vous, l’ouverture de la PMA va-t-elle créer une fracture dans la société française, ou au contraire l’apaiser ? » Réponse de Haïm Korsia : « C’est entre vos mains. »"
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
BERNARD

BERNARD


PMA/GPA : le débat est lancé. Empty
MessageSujet: Re: PMA/GPA : le débat est lancé.   PMA/GPA : le débat est lancé. EmptyVen 30 Aoû 2019, 19:01

mario-franc_lazur a écrit:
La Commission spéciale sur le projet de loi de bioéthique a auditionné jeudi 29 août les représentants des cultes catholique, protestant et juif.


Source : le journal "La Croix".


(à suivre)

Oui j'en ai entendu parlais sur le cite du journal LA VIE.

Tout le monde était présent sauf les musulmans et les évangélistes qui n'ont pas été invités.
Ce genre de rencontre peut-être bonne car la discutions est préférable aux conflits.
Mais pourquoi les musulmans ne sont-ils pas venu alors qu'ils avaient été invité ?
Pourquoi les évangélistes n'ont pas été invités ?

Pour la PMA elle est bonne au sein d'un couple hétéro si le couple ne peut pas avoir d'enfant de façon complètement naturel.
Pour le couples Homo c'est totalement différent bien que les homo sont d'aussi bon éducateurs que les hétéros.
Mais faire mettre enceinte des femmes pour que des hommes puissent avoir des enfants sans mère ou que des femmes puissent avoir des enfant sans père. cela est contre nature
On est en 2019 au 21eme siècle on a les moyens de concevoir des enfants sans relation sexuelles . ce n'est pas pour aller contre nature qu'il faut un père et un mère pour avoir un enfant pour fonder une famille.
Si on a des mœurs différentes dans les relations amoureuses on en assume les contraintes.
Et présentement on ne parle des femmes qui ce font mettre enceinte pour avoir un enfants sans père.

On peut admettre les différences.
Mais on ne peut pas aller contre la nature des chose en ce qui concerne la procréation .
Dieu nous créé Homme et femme pour qu'ensemble nous procréerions !


La question est : Quelle place doivent avoir les homosexuels dans notre société .
Ils sont des femmes et des hommes créatures de Dieu , intelligent, ayant leur place en tant qu'être humains au sein de l'humanité.
( Si un homosexuel me fait des propositions je le renvois à ses fantasmes en lui faisant comprendre gentiment que je ne suis pas intéressé.)

Bonne soirée.

Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


PMA/GPA : le débat est lancé. Empty
MessageSujet: Re: PMA/GPA : le débat est lancé.   PMA/GPA : le débat est lancé. EmptyVen 30 Aoû 2019, 23:11

Aujourd'hui la République institutionnalise un [......].
Bientôt elle décrètera que la terre est plate.
.
La garde des sceaux : De bien laides sorcières s'y succèdent ...
.
Le ministre de la Justice, Nicole Belloubet, a annoncé, lundi matin, que dans la perspective du débat sur la PMA pour toutes, l’état civil mentionnerait désormais que les deux femmes sont les mères de l’enfant conçu par PMA. Nous voilà arrivés à ce que nous prédisions en 2017 lors de l’arrivée du gouvernement actuel au pouvoir : la mort de la parenté.
.
En établissant que deux femmes peuvent être reconnues mères du même enfant, l’État institutionnalise un [......]. Et par ce [......], il tue la parenté, c’est-à-dire le lien naturel de filiation de l’enfant.
.
Insidieusement, par la fraude des mots, nous sommes passés d’un fait naturel – la parenté – à la parentalité – concept élargissant les prérogatives parentales à des personnes étrangères à la filiation de l’enfant. Puis les lobbies ont distillé l’idée que la parenté d’intention valait tout autant que la parenté biologique. Et maintenant, il est question de supprimer clairement le père de l’enfant. Voyez vous le processus ?
.
Rappelons quelques vérités. Un enfant doit d’abord la vie à ceux qui l’engendrent. Et ce fait-là ne peut être nié ni balayé d’un revers de main. Car un enfant, pour sa construction psychique, a besoin de savoir de qui il est né, et non d’abord de savoir de quel désir il est issu. Décréter qu’un enfant peut, sans dommages, être amputé d’une partie de sa filiation, c’est tout simplement prendre un enfant en otage du désir, changeant, aléatoire, narcissique, des adultes.
.
Mais la tentative de [......] ne s’arrête pas là. Pour parvenir à leurs fins, les partisans de la PMA pour toutes omettent de signaler tous les mensonges qu’il a fallu accumuler pour en arriver là : une conception par un tiers donneur anonyme, immédiatement relégué aux oubliettes, probablement plusieurs embryons fécondés puis congelés, une présélection sur des critères de type eugénique, l’effacement de la lignée paternelle avec la mention de l’existence factice de deux mères à l’état civil.
.
Triple peine pour cet enfant qui, arrivant au monde, aura déjà échappé à une sélection mortelle, aura vu ses frères et sœurs potentiels en surnombre éliminés ou congelés dans l’azote liquide, aura vu son père éliminé de son état civil. Faire naître des survivants amputés. Voilà, en termes bruts, la réalité de la PMA pour toutes.
.
À peine né, l’État relaie le [......], établissant à l’état civil que, désormais, deux femmes sont ses mères.
.
Incroyable [......], puisque l’une seulement est la vraie mère, car elle lui a donné la vie. L’autre n’a strictement rien à voir avec la naissance de cet enfant. Il est évident que, d’un point de vue strictement psychologique, la deuxième femme ne peut vivre la maternité de sa compagne que comme le manque de sa propre maternité.
.
La maternité n’est pas qu’un processus décisionnel. C’est une expérience intime au corps de celle qui enfante.
.
Cette vision fondée sur la « parenté d’intention » conduit, en réalité, à de multiples et profondes violences dont on peine à mesurer l’étendue, bien qu’on sache avec certitude, désormais, qu’elle conduira à la marchandisation de l’enfant. Est-ce de cette société que nous voulons ?
.
En pervertissant la filiation, l’État tente de l’arracher de la terre où elle s’enracine, où elle puise la sève de son développement. Mais la filiation dépend de lois immanentes, profondément inscrites au cœur de l’homme. Aucun État ne peut rien contre cette réalité qui le dépasse.
.
Nous devons nous préparer à dénoncer et combattre résolument cette tentative de prise de pouvoir totalitaire sur la vie d’autrui.
.
Au nom des droits inviolables de la dignité humaine.
.
.
.
D'après un article de Juliette Mondon - Bd Voltaire


Dernière édition par rosedumatin le Sam 31 Aoû 2019, 10:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
BERNARD

BERNARD


PMA/GPA : le débat est lancé. Empty
MessageSujet: Re: PMA/GPA : le débat est lancé.   PMA/GPA : le débat est lancé. EmptySam 31 Aoû 2019, 06:15

rosedumatin a écrit:
Aujourd'hui la République institutionnalise un [......].
Bientôt elle décrètera que la terre est plate.
.
La garde des sceaux : De bien laides sorcières s'y succèdent ...
.
Le ministre de la Justice, Nicole Belloubet, a annoncé, lundi matin, que dans la perspective du débat sur la PMA pour toutes, l’état civil mentionnerait désormais que les deux femmes sont les mères de l’enfant conçu par PMA. Nous voilà arrivés à ce que nous prédisions en 2017 lors de l’arrivée du gouvernement actuel au pouvoir : la mort de la parenté.
.
En établissant que deux femmes peuvent être reconnues mères du même enfant, l’État institutionnalise un [......]. Et par ce [......], il tue la parenté, c’est-à-dire le lien naturel de filiation de l’enfant.
.
Insidieusement, par la fraude des mots, nous sommes passés d’un fait naturel – la parenté – à la parentalité – concept élargissant les prérogatives parentales à des personnes étrangères à la filiation de l’enfant. Puis les lobbies ont distillé l’idée que la parenté d’intention valait tout autant que la parenté biologique. Et maintenant, il est question de supprimer clairement le père de l’enfant. Voyez vous le processus ?
.
Rappelons quelques vérités. Un enfant doit d’abord la vie à ceux qui l’engendrent. Et ce fait-là ne peut être nié ni balayé d’un revers de main. Car un enfant, pour sa construction psychique, a besoin de savoir de qui il est né, et non d’abord de savoir de quel désir il est issu. Décréter qu’un enfant peut, sans dommages, être amputé d’une partie de sa filiation, c’est tout simplement prendre un enfant en otage du désir, changeant, aléatoire, narcissique, des adultes.
.
Mais la tentative de [......] ne s’arrête pas là. Pour parvenir à leurs fins, les partisans de la PMA pour toutes omettent de signaler tous les mensonges qu’il a fallu accumuler pour en arriver là : une conception par un tiers donneur anonyme, immédiatement relégué aux oubliettes, probablement plusieurs embryons fécondés puis congelés, une présélection sur des critères de type eugénique, l’effacement de la lignée paternelle avec la mention de l’existence factice de deux mères à l’état civil.
.
Triple peine pour cet enfant qui, arrivant au monde, aura déjà échappé à une sélection mortelle, aura vu ses frères et sœurs potentiels en surnombre éliminés ou congelés dans l’azote liquide, aura vu son père éliminé de son état civil. Faire naître des survivants amputés. Voilà, en termes bruts, la réalité de la PMA pour toutes.
.
À peine né, l’État relaie le [......], établissant à l’état civil que, désormais, deux femmes sont ses mères.
.
Incroyable [......], puisque l’une seulement est la vraie mère, car elle lui a donné la vie. L’autre n’a strictement rien à voir avec la naissance de cet enfant. Il est évident que, d’un point de vue strictement psychologique, la deuxième femme ne peut vivre la maternité de sa compagne que comme le manque de sa propre maternité.
.
La maternité n’est pas qu’un processus décisionnel. C’est une expérience intime au corps de celle qui enfante.
.
Cette vision fondée sur la « parenté d’intention » conduit, en réalité, à de multiples et profondes violences dont on peine à mesurer l’étendue, bien qu’on sache avec certitude, désormais, qu’elle conduira à la marchandisation de l’enfant. Est-ce de cette société que nous voulons ?
.
En pervertissant la filiation, l’État tente de l’arracher de la terre où elle s’enracine, où elle puise la sève de son développement. Mais la filiation dépend de lois immanentes, profondément inscrites au cœur de l’homme. Aucun État ne peut rien contre cette réalité qui le dépasse.
.
Nous devons nous préparer à dénoncer et combattre résolument cette tentative de prise de pouvoir totalitaire sur la vie d’autrui.
.
Au nom des droits inviolables de la dignité humaine.
.
.
.
D'après un article de Juliette Mondon - Bd Voltaire



Dit Maman ? Ou est Papa ?
Dit Papa? ou est Maman?
Pourquoi je n'ai pas de papa? Pourquoi je n'ai pas de maman Pausera comme question l'enfant.
De cela malheureusement certains homosexuel s'en foutent ?

Il faut ce mettre dans le crane que la PMA est possible exclusivement par les "progrès de la science" Il y a 50 ans les homosexuels ne pausait pas la question d'être père ou mère car cela n'était pas possible.
Attention au retour de manivelle ! Il risque d'être brutal !

Dans tous les cas la femme homo sera obligé de passer par le sperme d'un homme et l'homme homo sera obligé  de passer par l'ovule d'une femme.
Sans tous les cas l'enfant sortira de l'utérus d'une femme.
Les Homos sorte de couples hétéros.

Comme je l'ai déjà dit La PMA pour les couple hétéros en difficulté d'avoir un enfant OK mais pour les homos ils assument leurs contraintes de ne pas pourvoir faire d'enfant .

Nous sommes devant un dilemme entre condamnation de l'homo ou acceptation de l'homo
L'Homo étant un être humain !

On Né homo ou devient-on homo ?

H + F = E
F + F = 0
H + H = 0

Les progrès de la science ne sont pas fait pour contrer ce qui est naturel mais pour l'aider !
Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


PMA/GPA : le débat est lancé. Empty
MessageSujet: Re: PMA/GPA : le débat est lancé.   PMA/GPA : le débat est lancé. EmptySam 31 Aoû 2019, 08:04

Pour moi la mort de la parenté et. de la filiation est terrible.

C' est la fin de la descendance, la généalogie, des racines de l' être humain.

Comme toi, BERNARD, je dis Ok pour les couples hétérosexuels qui ne peuvent avoir d' enfants.

Le reste est ' abomination ' , les homosexuels introduisent le vice, la corruption ... On trouve l' anormal ''' normal '''.

Je ne les juge pas mais qu' ils se fassent aider, soigner.

La fin de notre civilisation est commencée.....

On ne respecte déjà plus les aînés, nous n' avons plus droit de donner un conseil - je parle d' expérience - c' est le monde a l' envers.


Au temps béni de ma jeunesse, les enfants avaient respect des aînés, depuis qu' on les appelle seniors, ils finissent en EPHAD !!!!

L' Amour de la famille n' a plus aucun sens.

A Paris,Mgr AUPETIT appelle les Catholiques à se mobiliser contre La GPA et La PMA.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


PMA/GPA : le débat est lancé. Empty
MessageSujet: Re: PMA/GPA : le débat est lancé.   PMA/GPA : le débat est lancé. EmptySam 31 Aoû 2019, 10:30

Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


PMA/GPA : le débat est lancé. Empty
MessageSujet: Re: PMA/GPA : le débat est lancé.   PMA/GPA : le débat est lancé. EmptySam 31 Aoû 2019, 10:35

BERNARD a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:
La Commission spéciale sur le projet de loi de bioéthique a auditionné jeudi 29 août les représentants des cultes catholique, protestant et juif.

Source : le journal "La Croix"
(à suivre)

Oui j'en ai entendu parlais sur le cite du journal LA VIE.

Tout le monde était présent sauf les musulmans et les évangélistes qui n'ont pas été invités.
Ce genre de rencontre peut-être bonne car la discutions est préférable aux conflits.
Mais pourquoi les musulmans ne sont-ils pas venu alors qu'ils avaient été invité ?
Pourquoi les évangélistes n'ont pas été invités ?



Alors je pose une question à nos frères musulmans ? Que pensent l'Islam sur ce sujet brûlant ?
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
cailloubleu*


PMA/GPA : le débat est lancé. Empty
MessageSujet: Re: PMA/GPA : le débat est lancé.   PMA/GPA : le débat est lancé. EmptySam 31 Aoû 2019, 10:54

BERNARD a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:
La Commission spéciale sur le projet de loi de bioéthique a auditionné jeudi 29 août les représentants des cultes catholique, protestant et juif.

Source : le journal "La Croix"
(à suivre)

Oui j'en ai entendu parlais sur le cite du journal LA VIE.

Tout le monde était présent sauf les musulmans et les évangélistes qui n'ont pas été invités.
Ce genre de rencontre peut-être bonne car la discutions est préférable aux conflits.
Mais pourquoi les musulmans ne sont-ils pas venu alors qu'ils avaient été invité ?
Pourquoi les évangélistes n'ont pas été invités ?


Les musulmans ont-ils été invités ou pas?


Revenir en haut Aller en bas
Tonton




PMA/GPA : le débat est lancé. Empty
MessageSujet: Re: PMA/GPA : le débat est lancé.   PMA/GPA : le débat est lancé. EmptySam 31 Aoû 2019, 13:24

Alors Bernard, les homosexuels ne s'en foutent pas, tu peux leur accorder à eux aussi, le même esprit critique que le tien. Ils ou elles ont des parents non ?

Donc ils ou elles savent très bien, ce que Rose annonce. La communauté homo, ne se trouvent pas forcement en accord avec cette philosophie irrationnelle des notions de parenté. ils ou elles savent aussi très bien, comme pour eux même, l'importance de connaitre sa filiation.

De plus, on sait que les nés sous X, sont dans la recherche de reconstruire leur lien de filiation. Et d'un point de vue médical, ils sont dans l'injustice faute de pouvoir prévoir et d'anticiper sur les antécédents familiaux.

Car si un géniteur déclare une maladie pouvant s'avérer génétique, le médecin en tiendra compte pour le bien être de sa descendance, ce sera transmis et déclaré à travers le médecin de famille pour les générations suivantes.

On fait comment quand on est dans l’ignorance d'un des géniteurs ? On pas le droit au même principe de précaution médicale ?

ne nous trompons, la communauté homo n'est pas forcement à l'origine de cette divagation. C'est plutôt une volonté de faire de l'humain, un consommateur, et la parenté alors devient simplement un produit de consommation.

On veut déshumaniser pour reprogrammer ensuite en produit de consommation.

Te souviens tu de la publicité " adopte un mec.com " ? Au delà du libertinage, mis comme ça sur la place publique, sans moralité, cette publicité montrait de beaux jeunes hommes tomber du ciel et atterrir dans le caddy d'une femme.

Dans un caddy comme celui d'un supermarché...tout est dit par l'image.

Bientôt nous verrons des publicités, où des bébés tomberont dans un caddy.
Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
cailloubleu*


PMA/GPA : le débat est lancé. Empty
MessageSujet: Re: PMA/GPA : le débat est lancé.   PMA/GPA : le débat est lancé. EmptySam 31 Aoû 2019, 13:38

Tonton a écrit:


Te souviens tu de la publicité " adopte un mec.com " ? Au delà du libertinage, mis comme ça sur la place publique, sans moralité,  cette publicité montrait de beaux jeunes hommes tomber du ciel et atterrir  dans le caddy d'une femme.

Dans un caddy comme celui d'un supermarché...tout est dit par l'image.


Géniale la pub.

On voit que ça ta choqué Tonton et c'est très bien. Une publicité qui provoque les hommes et les fait (peut-être?) réfléchir.

As-tu réfléchi que 99% des pubs montrent les femmes dans des situations d'objets commerciaux?
Libertinage, mises comme ça sur la place publique. Est-ce normal lorsque ce sont des femmes?

Moi il y a très longtemps que ça me choque.
Revenir en haut Aller en bas
Skander




PMA/GPA : le débat est lancé. Empty
MessageSujet: Re: PMA/GPA : le débat est lancé.   PMA/GPA : le débat est lancé. EmptySam 31 Aoû 2019, 13:43

mario-franc_lazur a écrit:
BERNARD a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:
La Commission spéciale sur le projet de loi de bioéthique a auditionné jeudi 29 août les représentants des cultes catholique, protestant et juif.

Source : le journal "La Croix"
(à suivre)

Oui j'en ai entendu parlais sur le cite du journal LA VIE.

Tout le monde était présent sauf les musulmans et les évangélistes qui n'ont pas été invités.
Ce genre de rencontre peut-être bonne car la discutions est préférable aux conflits.
Mais pourquoi les musulmans ne sont-ils pas venu alors qu'ils avaient été invité ?
Pourquoi les évangélistes n'ont pas été invités ?



Alors je pose une question à nos frères musulmans ? Que pensent l'Islam sur ce sujet brûlant ?


La position de l’Islam est formulée essentiellement par le respect absolu de la filiation, c’est-à-dire le rattachement de l’enfant à son père et sa mère.

La PMA est autorisée en Islam mais uniquement chez les couples hétérosexuels mariés. Par ailleurs, le spermatozoïde et l’ovocyte doivent appartenir exclusivement aux deux conjoints.

Aussi, deux filiations maternelles ou paternelles ne peuvent se cumuler et sont donc inenvisageables en Islam.

La pratique de la mère porteuse (GPA) est également interdite en Islam, qui rejette toute maternité de substitution et tout contrat portant sur ce type de grossesse.

Je pense en ce qui concerne ce "débat" que les jeux sont fait et que le projet de loi attends tranquillement dans un carton, le temps que cette pantalonade ait fait son effet anesthésiant sur une possible opposition des instances religieuses Juives et Chrétiennes, électoralement c'est payant.

Mais quand on aura finit de se passer mutuellement de la pommade alors on verra que ce "débat" aura surtout servi à la communication des uns et des autres.

Dalil Boubakeur a été invité mais il a prétendu un problème d'agenda pour se défiler, disons les choses comme elles sont.

D'un côté il est obsédé à ne pas déplaire aux instances gouvernementales en place, et de l'autre il n'osera pas défendre la position de l'Islam à contre-courant du politiquement correct du moment, cruel dilemme quand on n'a pas le courage de ses convictions. Pauvre homme, comme je le plains.
Revenir en haut Aller en bas
rosarum

rosarum


PMA/GPA : le débat est lancé. Empty
MessageSujet: Re: PMA/GPA : le débat est lancé.   PMA/GPA : le débat est lancé. EmptySam 31 Aoû 2019, 14:10

Skander a écrit:

Je pense en ce qui concerne ce "débat" que les jeux sont fait et que le projet de loi attends tranquillement dans un carton, le temps que cette pantalonade ait fait son effet anesthésiant sur une possible opposition des instances religieuses Juives et Chrétiennes, électoralement c'est payant.

je ne suis pas un grand défenseur du mariage pour tous, PMA, GPA si ce n'est que il n'y a pas de raisons de faire de discrimination en fonction de l'orientation sexuelle. Je suis même très réservé sur la GPA en raison du risque de dérive commerciale envers les femmes des pays pauvres car je suis témoin que cela existe déjà en dehors de tout cadre légal.
Cela pose évidement des problèmes de filiation mais les familles recomposées et les enfants nés hors mariage ont déjà de toutes façons fait exploser l'ordre ancien.

là où je me démarque des croyants, c'est que je pense que se focaliser sur ces problèmes est du nombrilisme.
car cela ne concerne qu'une infime partie de la population.
car il y a des problèmes autrement plus graves qui concernent tout le monde.

Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


PMA/GPA : le débat est lancé. Empty
MessageSujet: Re: PMA/GPA : le débat est lancé.   PMA/GPA : le débat est lancé. EmptySam 31 Aoû 2019, 16:27

Skander a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:
BERNARD a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:
La Commission spéciale sur le projet de loi de bioéthique a auditionné jeudi 29 août les représentants des cultes catholique, protestant et juif.

Source : le journal "La Croix"
(à suivre)

Oui j'en ai entendu parlais sur le cite du journal LA VIE.

Tout le monde était présent sauf les musulmans et les évangélistes qui n'ont pas été invités.
Ce genre de rencontre peut-être bonne car la discutions est préférable aux conflits.
Mais pourquoi les musulmans ne sont-ils pas venu alors qu'ils avaient été invité ?
Pourquoi les évangélistes n'ont pas été invités ?



Alors je pose une question à nos frères musulmans ? Que pensent l'Islam sur ce sujet brûlant ?


La position de l’Islam est formulée essentiellement par le respect absolu de la filiation, c’est-à-dire le rattachement de l’enfant à son père et sa mère.

La PMA est autorisée en Islam mais uniquement chez les couples hétérosexuels mariés. Par ailleurs, le spermatozoïde et l’ovocyte doivent appartenir exclusivement aux deux conjoints.

Aussi, deux filiations maternelles ou paternelles ne peuvent se cumuler et sont donc inenvisageables en Islam.

La pratique de la mère porteuse (GPA) est également interdite en Islam, qui rejette toute maternité de substitution et tout contrat portant sur ce type de grossesse.

Je pense en ce qui concerne ce "débat" que les jeux sont fait et que le projet de loi attends tranquillement dans un carton, le temps que cette pantalonade ait fait son effet anesthésiant sur une possible opposition des instances religieuses Juives et Chrétiennes, électoralement c'est payant.

Mais quand on aura finit de se passer mutuellement de la pommade alors on verra que ce "débat" aura surtout servi à la communication des uns et des autres.

Dalil Boubakeur a été invité mais il a prétendu un problème d'agenda pour se défiler, disons les choses comme elles sont.

D'un côté il est obsédé à ne pas déplaire aux instances gouvernementales en place, et de l'autre il n'osera pas défendre la position de l'Islam à contre-courant du politiquement correct du moment, cruel dilemme quand on n'a pas le courage de ses convictions. Pauvre homme, comme je le plains.


Je trouve la position de l' Islam normale et excellente.

Les femmes en Islam sont habillées décemment pas hélas comme certaines en Europe qui exposent leur corps sans respect et puis viendront se plaindre de harcèlement sexuel.

Si ces lois passent, elles ouvriront la boite de pandore. Gare aux dérives....

On les imposera encore au peuple sans demander son avis !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
Skander




PMA/GPA : le débat est lancé. Empty
MessageSujet: Re: PMA/GPA : le débat est lancé.   PMA/GPA : le débat est lancé. EmptySam 31 Aoû 2019, 16:35

rosarum a écrit:
Skander a écrit:

Je pense en ce qui concerne ce "débat" que les jeux sont fait et que le projet de loi attends tranquillement dans un carton, le temps que cette pantalonade ait fait son effet anesthésiant sur une possible opposition des instances religieuses Juives et Chrétiennes, électoralement c'est payant.



là où je me démarque des croyants, c'est que je pense que se focaliser sur ces problèmes est du nombrilisme.
car cela ne concerne qu'une infime partie de la population.
car il y a des problèmes autrement plus graves qui concernent tout le monde.



Au contraire cher Rosarum et sur ce sujet tu devrais être plus en phase avec ton discours sur la natalité, car alors que le problème de la surpopulation est réel tu devrais trouver illogique que l'on fasse autant d'effort pour donner des enfants "éprouvettes" à des couples artificiels alors qu'il y a des millions d'orphelins en souffrance d'adoption.

Il serait plus éthique (je ne dis pas moral pour ces gens-là) que des efforts soient fait pour faciliter l'adoption plutôt que fabriquer des orphelins de naissance pour le bon plaisir de personnes égoïstes qui exigent de changer les codes familiaux qui sont restés immuables depuis la nuit des temps.

Ton athéisme cher Rosarum démontre une fois de plus le manque de vision à long terme et les dangers sur la société humaine que font risquer ces comportements corrompus qui font perdre un peu plus leurs repères à des génération de plus en plus déphasées.
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




PMA/GPA : le débat est lancé. Empty
MessageSujet: Re: PMA/GPA : le débat est lancé.   PMA/GPA : le débat est lancé. EmptySam 31 Aoû 2019, 16:52

rosarum a écrit:
Skander a écrit:

Je pense en ce qui concerne ce "débat" que les jeux sont fait et que le projet de loi attends tranquillement dans un carton, le temps que cette pantalonade ait fait son effet anesthésiant sur une possible opposition des instances religieuses Juives et Chrétiennes, électoralement c'est payant.

je ne suis pas un grand défenseur du mariage pour tous, PMA, GPA si ce n'est que il n'y a pas de raisons de faire de discrimination en fonction de l'orientation sexuelle. Je suis même très réservé sur la GPA en raison du risque de dérive commerciale envers les femmes des pays pauvres car je suis témoin que cela existe déjà en dehors de tout cadre légal.
Cela pose évidement des problèmes de filiation mais les familles recomposées et les enfants nés hors mariage ont déjà de toutes façons fait exploser l'ordre ancien.

là où je me démarque des croyants, c'est que je pense que se focaliser sur ces problèmes est du nombrilisme.
car cela ne concerne qu'une infime partie de la population.
car il y a des problèmes autrement plus graves qui concernent tout le monde.


il ne faut pas confondre la sacralité du mariage, et les conséquences sur ses défaillances à travers les divorces, avec les besoins psychiques d'un enfant, qui certes, est capable d'adaptation, mais tout ayant toujours ce besoin que l'on connaît de connaître sa filiation. Qu'en ferait il ? Est ce que pour autant, il cessera d'aimer ceux qui l'ont éduquer ? Non pas forcement, mais vouloir la cacher, ne peut que générer des conflits.

Quand à ces problèmes plus important, bien sûr que c'est lié et tu le dis toi même, on brise les codes, pourquoi faire ? Qu'est ce qu'il y a de gênant avec les actuels ?

La réalité est qu'il y a ici, un " marché à prendre ", le moyen de rendre le besoin supérieur à la responsabilité. C'est comme ça que fonctionne la société de consommation, on privilégie le besoin à satisfaire en oubliant les conséquences.

C'est donc bien lié, car même quand tu parles de surpopulation, tu oublies que ce n'est tant le nombre qui compte, mais l'éducation.

On est dans une société mercantile qui éduque à consommer selon les besoins à satisfaire, sans mesurer les conséquences, et les conséquences ont les connaît.

Donc, ce projet ne vise pas à changer les mentalités, mais à poursuivre dans le mercantile car, je suis bien placé pour savoir, que tout ce qui touche au bien commun, est devenu un bisness.

Aider les autres, en prendre soin, s'en soucier aujourd'hui c'est devenu aussi une question d'argent, le moyen de se faire du fric.
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


PMA/GPA : le débat est lancé. Empty
MessageSujet: Re: PMA/GPA : le débat est lancé.   PMA/GPA : le débat est lancé. EmptySam 31 Aoû 2019, 17:12

cailloubleu* a écrit:
BERNARD a écrit:

Oui j'en ai entendu parlais sur le cite du journal LA VIE.

Tout le monde était présent sauf les musulmans et les évangélistes qui n'ont pas été invités.
Ce genre de rencontre peut-être bonne car la discutions est préférable aux conflits.
Mais pourquoi les musulmans ne sont-ils pas venu alors qu'ils avaient été invité ?
Pourquoi les évangélistes n'ont pas été invités ?

Les musulmans ont-ils été invités ou pas?

La revue "La Vie" explique : " Assurant provisoirement la présidence du Conseil français du culte musulman (CFCM), depuis la fin du mandat d’Ahmet Ogras en juillet dernier, Dalil Boubakeur, recteur de la Grande mosquée de Paris, a bien été invité par la commission, mais « il n’a pas répondu », indique-t-on à l’Assemblée nationale. « Ce n’est pas dans son agenda », confirme la Grande mosquée de Paris. L'attente de nouvelles élections pour la composition du CFCM, prévues en octobre, serait la cause de ces atermoiements. « Déjà, lors des auditions de la mission d’information sur la politique familiale, les représentants musulmans invités ne s’étaient pas présentés », se souvient un député La République en marche (LREM), actuellement membre de la commission spéciale sur le projet de loi bioéthique."


Mais qu'en pensent nos frères musulmans intervenant sur notre site ?
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


PMA/GPA : le débat est lancé. Empty
MessageSujet: Re: PMA/GPA : le débat est lancé.   PMA/GPA : le débat est lancé. EmptySam 31 Aoû 2019, 17:19

Skander a écrit:

Dalil Boubakeur a été invité mais il a prétendu un problème d'agenda pour se défiler, disons les choses comme elles sont.

D'un côté il est obsédé à ne pas déplaire aux instances gouvernementales en place, et de l'autre il n'osera pas défendre la position de l'Islam à contre-courant du politiquement correct du moment, cruel dilemme quand on n'a pas le courage de ses convictions. Pauvre homme, comme je le plains.


Selon la revue "la Vie :
"Néanmoins, Slimane Nadour, directeur de la communication de la Grande mosquée de Paris, assure ce matin à La Vie que Dalil Boubakeur sera entendu ultérieurement par les députés, à une date encore non fixée. « Le recteur est médecin, il a des choses à dire sur le sujet », explique-t-il."
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
rosarum

rosarum


PMA/GPA : le débat est lancé. Empty
MessageSujet: Re: PMA/GPA : le débat est lancé.   PMA/GPA : le débat est lancé. EmptySam 31 Aoû 2019, 20:37

Skander a écrit:
rosarum a écrit:
Skander a écrit:

Je pense en ce qui concerne ce "débat" que les jeux sont fait et que le projet de loi attends tranquillement dans un carton, le temps que cette pantalonade ait fait son effet anesthésiant sur une possible opposition des instances religieuses Juives et Chrétiennes, électoralement c'est payant.



là où je me démarque des croyants, c'est que je pense que se focaliser sur ces problèmes est du nombrilisme.
car cela ne concerne qu'une infime partie de la population.
car il y a des problèmes autrement plus graves qui concernent tout le monde.



Au contraire cher Rosarum et sur ce sujet tu devrais être plus en phase avec ton discours sur la natalité, car alors que le problème de la surpopulation est réel tu devrais trouver illogique que l'on fasse autant d'effort pour donner des enfants "éprouvettes" à des couples artificiels alors qu'il y a des millions d'orphelins en souffrance d'adoption.

Il serait plus éthique (je ne dis pas moral pour ces gens-là) que des efforts soient fait pour faciliter l'adoption plutôt que fabriquer des orphelins de naissance pour le bon plaisir de personnes égoïstes qui exigent de changer les codes familiaux qui sont restés immuables depuis la nuit des temps.

je suis tout à fait d'accord avec toi qu'il faudrait privilégier l'adoption avant les techniques artificielles. (avec la réserve que l'adoption aussi a connu ses dérives)
mais puisque ces techniques existent, il faut en réglementer l'usage et cela rejoint quelque part le "permis de procréer"
PMA/GPA  oui mais à quelles conditions ?
comme je l'ai dit je connais déjà un cas de GPA réalisé dans un pays frontalier de la France.  je n'approuve pas mais ne vaut t'il pas mieux réglementer que de laisser se développer un marché clandestin ? que se passait il à l'époque où l'avortement était interdit ?

Citation :

Ton athéisme cher Rosarum démontre une fois de plus le manque de vision à long terme et les dangers sur la société humaine que font risquer ces comportements corrompus qui font perdre un peu plus leurs repères à des génération de plus en plus déphasées.

revenir en arrière est une utopie et il ne faut pas non plus idéaliser le passé, il avait aussi ses turpitudes.
mais il est vrai que le manque de repères est un problème de notre temps dont il faudrait s'occuper sérieusement.
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


PMA/GPA : le débat est lancé. Empty
MessageSujet: Re: PMA/GPA : le débat est lancé.   PMA/GPA : le débat est lancé. EmptyDim 01 Sep 2019, 10:12

rosarum a écrit:
.....................................
revenir en arrière est une utopie et il ne faut pas non plus idéaliser le passé, il avait aussi ses turpitudes.
mais il est vrai que le manque de repères est un problème de notre temps dont il faudrait s'occupersérieusement.


Hélas ! Car tout cela va dans le sens de la théorie du "gender" qui est l'aberration des aberrations !!!... Et cela signe l'arrêt de notre civilisation .... à moins qu'il n'y ait un sursaut et un ............... retour en arrière !
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Skander




PMA/GPA : le débat est lancé. Empty
MessageSujet: Re: PMA/GPA : le débat est lancé.   PMA/GPA : le débat est lancé. EmptyDim 01 Sep 2019, 12:44

rosarum a écrit:


revenir en arrière est une utopie et il ne faut pas non plus idéaliser le passé, il avait aussi ses turpitudes.
mais il est vrai que le manque de repères est un problème de notre temps dont il faudrait s'occuper sérieusement.



Je suis loin d'idéaliser le passé (excepté pour les fruits qui avaient vraiment du goût autrefois) et j'ai connu la sévérité des instituteurs des années soixante qui punissaient douloureusement les écarts de conduite, c'était un excès qui a entraîné l'excès contraire de nos jours.

Mais en ce temps là les hommes étaient des hommes et les femmes étaient des femmes et l'homosexualité était marginale et pratiquement clandestine, la pornographie illégale et il y avait un agent de police sur les principaux carrefours.

Il y a quelques année je suis allé dans un lycée professionnel de Marseille pour une remise à niveau en mathématique pour renouveler mes habilitations professionnelles, j'ai côtoyé des post-ados qui fumaient leurs joints dans la cour du lycée et j'ai réalisé que de l'eau avait coulé sous les ponts depuis ma scolarité, et pas dans le bon sens.
Revenir en haut Aller en bas
La petite voix




PMA/GPA : le débat est lancé. Empty
MessageSujet: Re: PMA/GPA : le débat est lancé.   PMA/GPA : le débat est lancé. EmptyDim 01 Sep 2019, 13:25

La PMA et la GPA est une question va au delà de la possibilité de procréer pour des homosexuelles mais c’est dépasser la stérilité.

J’ai une amie qui n’arrive pas à tomber enceinte à cause de difficultés de son mari.
C’est autre souffrance pour eux de faire des tentatives et d’échouer pour quelques chose qui est naturel et simple chez d’autre.
Je ne crois pas que la PMA et la GPA va ouvrir un marché, puisque que parmi les couples etant  infertile, peu seraient près à s'investir et investir dans des démarches médicales, administratives. Le problème est toujours les conséquences sur la santé mentale et physqiue des familles ayant recours à ses méthodes.

D’un point de vu moral, est-ce que des médecins ont le droit de promettre à des gens en souffrance qu’ils peuvent changer leurs vies en contournant les lois naturelles?
De loin ça semble extraordinaire d’amener la vie dans un endroit peu propice, mais de l’autre comme il s’agit d’un environnement artificiel cela va créer des carences à d’autre niveau.
Je pense surtout à la GPA qui perturbe l'équilibre naturel, parce que l’on sépare, l’on détache l’enfant de sa mère. Je trouve cela terrible.
C’est déjà parfois terrible pour une mère et son enfant d’être séparé pour des raisons de santé à la naissance, alors imaginez en plus qu’on le prévoit. Y’a un lien naturel qui est défait, pour un lien artificiel.  

Il y a aura toujours plus d’avortement que d’enfants nés par PMA ou GPA.
Mais il faut savoir comment se passe un FIV pour se rendre compte que c'est pire qu’un avortement selon moi, bien que le but soit de donner la vie.
Pour une FIV on prélève des ovules que l’on féconde avec le sperm.
On crée des plusieurs embryons, on en prélève un certain nombre que on décide d’implanter chez la femme. Le reste des embryons est congelé.
Si plusieurs embryons sont accrochés, on peut en enlever et donc avorter.
Et puis il reste les embryons restent congelés et puis on finit par les jeter....
Donc voilà.

Je trouve cela encore plus problématique que l’avortement. Ça n’a pas de sens.
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


PMA/GPA : le débat est lancé. Empty
MessageSujet: Re: PMA/GPA : le débat est lancé.   PMA/GPA : le débat est lancé. EmptyDim 01 Sep 2019, 16:32

La petite voix a écrit:
..................................................... Ça n’a pas de sens.


Notre société a perdu tout son bon sens. Voir à ce sujet le livre de J.-F. Braunstein :"La philosophie devenue folle".
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Tonton




PMA/GPA : le débat est lancé. Empty
MessageSujet: Re: PMA/GPA : le débat est lancé.   PMA/GPA : le débat est lancé. EmptyDim 01 Sep 2019, 16:35

cailloubleu* a écrit:
Tonton a écrit:


Te souviens tu de la publicité " adopte un mec.com " ? Au delà du libertinage, mis comme ça sur la place publique, sans moralité,  cette publicité montrait de beaux jeunes hommes tomber du ciel et atterrir  dans le caddy d'une femme.

Dans un caddy comme celui d'un supermarché...tout est dit par l'image.


Géniale la pub.

On voit que ça ta choqué Tonton et c'est très bien. Une publicité qui provoque les hommes et les fait (peut-être?) réfléchir.

As-tu réfléchi que 99% des pubs montrent les femmes dans des situations d'objets commerciaux?
Libertinage, mises comme ça sur la place publique. Est-ce normal lorsque ce sont des femmes?

Moi il y a très longtemps que ça me choque.

Caillou, non, ce n'est pas le fait que ce soit un homme ou une femme qui me dérange, mais que ce soit simplement un être humain dans un caddy. Et non, ce n'est pas plus normal quand c'est une femme et oui je sais qu'elles sont une cible privilégiée pour les démarches commerciales car on exige d'elles qu'elles plaisent aux hommes.

Sauf que et c'est ce qui te dérange, objectivement, de nombreuses femmes entretiennent ceci car nombreuses sont celles qui ne sortent pas " sans maquillage ". Ceci étant, oui je suis d'accord, finalement le rouge à lèvres, c'est aussi de l'emballage commercial.

Chacun fait ce qu'il veut ou ce qu'il peut dans son rapport à l'autre. Mais entre mettre du rouge à lèvres et un humain dans un caddy, il y a une différence de radicalisation.

Pour moi l'égalité entre hommes et femmes, ne consiste pas à créer des réseaux de prostitution masculin sous prétexte qu'ils existent, et depuis longtemps, ces mêmes réseaux, avec des femmes.

Je n'envisage pas un nivellement vers le bas, mais plutôt vers le haut.
Revenir en haut Aller en bas
Skander




PMA/GPA : le débat est lancé. Empty
MessageSujet: Re: PMA/GPA : le débat est lancé.   PMA/GPA : le débat est lancé. EmptyDim 01 Sep 2019, 18:10

La petite voix a écrit:

Mais il faut savoir comment se passe un FIV pour se rendre compte que c'est pire qu’un avortement selon moi, bien que le but soit de donner la vie.
Pour une FIV on prélève des ovules que l’on féconde avec le sperm.
On crée des plusieurs embryons, on en prélève un certain nombre que on décide d’implanter chez la femme. Le reste des embryons est congelé.
Si plusieurs embryons sont accrochés, on peut en enlever et donc avorter.
Et puis il reste les embryons restent congelés et puis on finit par les jeter....
Donc voilà.

Je trouve cela encore plus problématique que l’avortement. Ça n’a pas de sens.


On ne pense pas à ça quand on parle de la fécondation in vitro, tu fais bien de nous le rappeler chère Petite Voix (au grand coeur PMA/GPA : le débat est lancé. 189259 ) et cette pratique ressemble beaucoup à de la sélection pré-natale. Si ce n'est fait ça ne saurait tarder.

Merci de l'avoir dit.
Revenir en haut Aller en bas
BERNARD

BERNARD


PMA/GPA : le débat est lancé. Empty
MessageSujet: Re: PMA/GPA : le débat est lancé.   PMA/GPA : le débat est lancé. EmptyLun 02 Sep 2019, 06:38

Skander a écrit:
rosarum a écrit:


revenir en arrière est une utopie et il ne faut pas non plus idéaliser le passé, il avait aussi ses turpitudes.
mais il est vrai que le manque de repères est un problème de notre temps dont il faudrait s'occuper sérieusement.



Je suis loin d'idéaliser le passé (excepté pour les fruits qui avaient vraiment du goût autrefois) et j'ai connu la sévérité des instituteurs des années soixante qui punissaient douloureusement les écarts de conduite, c'était un excès qui a entraîné l'excès contraire de nos jours.

Mais en ce temps là les hommes étaient des hommes et les femmes étaient des femmes et l'homosexualité était marginale et pratiquement clandestine, la pornographie illégale et il y avait un agent de police sur les principaux carrefours.

Il y a quelques année je suis allé dans un lycée professionnel de Marseille pour une remise à niveau en mathématique pour renouveler mes habilitations professionnelles, j'ai côtoyé des post-ados qui fumaient leurs joints dans la cour du lycée et j'ai réalisé que de l'eau avait coulé sous les ponts depuis ma scolarité, et pas dans le bon sens.


Que c'est jeune fument de joints dans la cour d'un lycée ce n'est pas normal , cela va de soi; Mais qui éduque ces jeunes ? Ce sont bien les parents qui n'assume pas leur devoirs de parents!
On peut en France avoir un contrôle sur l’éducation mais pour cela pas besoin de polices religieuses , pas de délation institutionnelle mais seulement une reprise en mains de la responsabilité de chacun d'entre nous .

Doit-on bien ce tenir en société parce qu'on a peur du voisin ou par le fait accepter et assumer ses propres responsabilités de Parents et d'éducateurs ?

Les adultes ont été des jeunes et les jeunes deviendront des adultes.

Faisons confiance à Dieu il ne laissera pas faire ce qu'il ne souhaite pas dans son plan pour l'humanité.
Pour cela on évite de s'invectiver les uns les autres, de ce faire la guerre entre divers religions,
On reconnait ses tords au lieu de les mettre sur le dos de son voisin en disant c'est ça faute.

Régler les problèmes de la justice sociétale en employant la vengeance , il n'y a que les idiots ( je suis poli) qui emploient cette méthode.
Le Judaïsme, Le Christianisme, L'islamisme ne sont pas là pour créer des idiots.
Mais pour apprendre aux être humains que nous sommes a vivre dignement ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Skander




PMA/GPA : le débat est lancé. Empty
MessageSujet: Re: PMA/GPA : le débat est lancé.   PMA/GPA : le débat est lancé. EmptyLun 02 Sep 2019, 12:59

BERNARD a écrit:
Skander a écrit:
rosarum a écrit:


revenir en arrière est une utopie et il ne faut pas non plus idéaliser le passé, il avait aussi ses turpitudes.
mais il est vrai que le manque de repères est un problème de notre temps dont il faudrait s'occuper sérieusement.



Je suis loin d'idéaliser le passé (excepté pour les fruits qui avaient vraiment du goût autrefois) et j'ai connu la sévérité des instituteurs des années soixante qui punissaient douloureusement les écarts de conduite, c'était un excès qui a entraîné l'excès contraire de nos jours.

Mais en ce temps là les hommes étaient des hommes et les femmes étaient des femmes et l'homosexualité était marginale et pratiquement clandestine, la pornographie illégale et il y avait un agent de police sur les principaux carrefours.

Il y a quelques année je suis allé dans un lycée professionnel de Marseille pour une remise à niveau en mathématique pour renouveler mes habilitations professionnelles, j'ai côtoyé des post-ados qui fumaient leurs joints dans la cour du lycée et j'ai réalisé que de l'eau avait coulé sous les ponts depuis ma scolarité, et pas dans le bon sens.


Que c'est jeune fument de joints dans la cour d'un lycée ce n'est pas normal , cela va de soi; Mais qui éduque ces jeunes ? Ce sont bien les parents qui n'assume pas leur devoirs de parents!
On peut en France avoir un contrôle sur l’éducation mais pour cela pas besoin de polices religieuses , pas de délation institutionnelle mais seulement une reprise en mains de la responsabilité de chacun d'entre nous .



Les adultes ont été des jeunes et les jeunes deviendront des adultes.




Oui bien sûr, chaque génération qui a profité d'une faiblesse de l'éducation qui a emmené un peu plus de laxisme apporte sa participation à la déconstruction de la société.

Ces jeunes qui fument leur bambou dans la cours des lycées verront leurs enfants faire quelque-chose d'autre, en plus et en pire.

Revenir en haut Aller en bas
Tonton




PMA/GPA : le débat est lancé. Empty
MessageSujet: Re: PMA/GPA : le débat est lancé.   PMA/GPA : le débat est lancé. EmptyLun 02 Sep 2019, 16:21

Mon cher Rosarum,

tu t'illusionnes encore des vertus des gouvernements ?

Tu dis que l'on peut aussi considérer la nécessité de mettre un cadre. Oui, mais pourquoi ? il n'y en avait pas avant ?

Ceci étant, la société évolue. Mais dans les directives gouvernementales, ne cherche pas à trouver des principes de bien commun.

Car d'un côté; l'on pourrait accorder le désir d'une femme d'avoir un enfant sans avoir un homme dans sa vie, puis cette même femme, ensuite, tu vas la retrouver sur un rond point avec un gilet jaune.


Car on le sait, les femmes en situation monoparentale, vivent dans la précarité. Que fait le gouvernement ?

Donc tu t'illusionnes, les directives gouvernementales fonctionnent à géométrie variable, il ne s'agit pas d'accorder un droit à chacun, mais d'accorder plus de droits aux plus riches.

Et quand tu les titillent sur le cadre en question, tu ne peux que constater que le projet vise plus à satisfaire des nécessités électorales, qu'à mettre en commun, une sagesse collective.
Revenir en haut Aller en bas
BERNARD

BERNARD


PMA/GPA : le débat est lancé. Empty
MessageSujet: Re: PMA/GPA : le débat est lancé.   PMA/GPA : le débat est lancé. EmptyLun 02 Sep 2019, 16:33

Skander a écrit:
BERNARD a écrit:
Skander a écrit:
rosarum a écrit:


revenir en arrière est une utopie et il ne faut pas non plus idéaliser le passé, il avait aussi ses turpitudes.
mais il est vrai que le manque de repères est un problème de notre temps dont il faudrait s'occuper sérieusement.



Je suis loin d'idéaliser le passé (excepté pour les fruits qui avaient vraiment du goût autrefois) et j'ai connu la sévérité des instituteurs des années soixante qui punissaient douloureusement les écarts de conduite, c'était un excès qui a entraîné l'excès contraire de nos jours.

Mais en ce temps là les hommes étaient des hommes et les femmes étaient des femmes et l'homosexualité était marginale et pratiquement clandestine, la pornographie illégale et il y avait un agent de police sur les principaux carrefours.

Il y a quelques année je suis allé dans un lycée professionnel de Marseille pour une remise à niveau en mathématique pour renouveler mes habilitations professionnelles, j'ai côtoyé des post-ados qui fumaient leurs joints dans la cour du lycée et j'ai réalisé que de l'eau avait coulé sous les ponts depuis ma scolarité, et pas dans le bon sens.


Que c'est jeune fument de joints dans la cour d'un lycée ce n'est pas normal , cela va de soi; Mais qui éduque ces jeunes ? Ce sont bien les parents qui n'assume pas leur devoirs de parents!
On peut en France avoir un contrôle sur l’éducation mais pour cela pas besoin de polices religieuses , pas de délation institutionnelle mais seulement une reprise en mains de la responsabilité de chacun d'entre nous .



Les adultes ont été des jeunes et les jeunes deviendront des adultes.




Oui bien sûr, chaque génération qui a profité d'une faiblesse de l'éducation qui a emmené un peu plus de laxisme apporte sa participation à la déconstruction de la société.

Ces jeunes qui fument leur bambou dans la cours des lycées verront leurs enfants faire quelque-chose d'autre, en plus et en pire.

02.09.2019 16:30:46
Bonsoir
C'est jeunes qui fument auront peut-être des enfants qui leur donnerons des coups de pieds dans le cul pour avoir eu des parents trop laxistes.
Et fumer du (H ou autre mixture mortel ) n'est le faits exclusif d'un société car chacun sait que certains extrémistes musulmans fume aussi et font fumer cette M.... pour mieux détruire la volonté de ceux qu'ils veulent soumettre.

La LIBERTÉ cela ce cultive . Toutes contraintes assassine la LIBERTÉ.

Ceux qui font croire que dans une cage on est libre et que voler de ses propres ailes est illicite , ceux la sont les êtres humaines les plus malsains et abjectes de l'humanité.

Et Oui ! Jeunes d'aujourd'hui >> vieux de demain , vieux d'aujourd'hui << jeunes d'hier

Les vieux sont-ils plus sages que les jeunes , la question peut ce pauser ?

Pic de la Mirandol disait : "La vie est un tissu de coup de poignards qu'il faut savoir avaler d'une oreille aveugle!"

Bonsoir
Revenir en haut Aller en bas
Cyril 84
Moderateur
Moderateur
Cyril 84


PMA/GPA : le débat est lancé. Empty
MessageSujet: Re: PMA/GPA : le débat est lancé.   PMA/GPA : le débat est lancé. EmptyLun 02 Sep 2019, 20:56

BERNARD a écrit:
[...] Et fumer du (H ou autre mixture mortel ) n'est le faits exclusif d'un société car chacun sait que certains extrémistes musulmans fume aussi et font fumer cette M.... pour mieux détruire la volonté de ceux qu'ils veulent soumettre. [...]

Encore une "légende urbaine" dont tu es le grand maître incontesté, cher Bernard...

Revenir en haut Aller en bas
BERNARD

BERNARD


PMA/GPA : le débat est lancé. Empty
MessageSujet: Re: PMA/GPA : le débat est lancé.   PMA/GPA : le débat est lancé. EmptyMar 03 Sep 2019, 06:28

Cyril 84 a écrit:
BERNARD a écrit:
[...] Et fumer du (H ou autre mixture mortel ) n'est le faits exclusif d'un société car chacun sait que certains extrémistes musulmans fume aussi et font fumer cette M.... pour mieux détruire la volonté de ceux qu'ils veulent soumettre. [...]

Encore une "légende urbaine" dont tu es le grand maître incontesté, cher Bernard...


Si j'avais mis en cause uniquement les occidentaux tu ne m'aurais pas répondu la même chose!
Daech vit avec les trafics de stup .
Ceci dit ! je ne met en cause que Daech ou mouvement du même genre.
Et quand certains pays arabes très riches en pétrole finance directement ou indirectement les mouvements extrémistes islamiques il n'est pas question de ce taire et de ce débiner.
Revenir en haut Aller en bas
marie-chantal
Moderateur
Moderateur



PMA/GPA : le débat est lancé. Empty
MessageSujet: Re: PMA/GPA : le débat est lancé.   PMA/GPA : le débat est lancé. EmptyMar 03 Sep 2019, 10:22

Je pense que l'aide médicale à la procréation (PMA) doit être destinée uniquement aux couples hétérosexuels. La GPA, pourquoi pas. Et si ce n'est pas possible, l'adoption est aussi une bonne solution.

Par contre, je suis contre de donner ce droit aux célibataires et aux couples homo.
Revenir en haut Aller en bas
BERNARD

BERNARD


PMA/GPA : le débat est lancé. Empty
MessageSujet: Re: PMA/GPA : le débat est lancé.   PMA/GPA : le débat est lancé. EmptyMar 03 Sep 2019, 11:52

marie-chantal a écrit:
Je pense que l'aide médicale à la procréation (PMA) doit être destinée uniquement aux couples hétérosexuels. La GPA, pourquoi pas. Et si ce n'est pas possible, l'adoption est aussi une bonne solution.

Par contre, je suis contre de donner ce droit aux célibataires et aux couples homo.  

OK : Avoir Un enfant n'est pas un caprice de solitaire !
Pour la PMA ou la GPA pas de sélection sexuel possible ou de fécondation possible après le décès du père biologique.
Par contre pour l'adoption assurer que cela soit possible rapidement , contrôlé et financièrement sans abus spéculatif.
Si l’enfant adopté n'est pas du pays d'adoption l'enfant prend la nationalité du pays des parents d'adoption et l'administration n'a aucun droit de le contester une fois l'enfants adulte.



Revenir en haut Aller en bas
Skander




PMA/GPA : le débat est lancé. Empty
MessageSujet: Re: PMA/GPA : le débat est lancé.   PMA/GPA : le débat est lancé. EmptySam 07 Sep 2019, 13:54

mario-franc_lazur a écrit:
Skander a écrit:

Dalil Boubakeur a été invité mais il a prétendu un problème d'agenda pour se défiler, disons les choses comme elles sont.

D'un côté il est obsédé à ne pas déplaire aux instances gouvernementales en place, et de l'autre il n'osera pas défendre la position de l'Islam à contre-courant du politiquement correct du moment, cruel dilemme quand on n'a pas le courage de ses convictions.


Selon la revue "la Vie :
"Néanmoins, Slimane Nadour, directeur de la communication de la Grande mosquée de Paris, assure ce matin à La Vie que Dalil Boubakeur sera entendu ultérieurement par les députés, à une date encore non fixée. « Le recteur est médecin, il a des choses à dire sur le sujet », explique-t-il."


Dalil Boubakeur a rappelé deux principes supérieurs et intangibles qui figurent dans l’Islam, la sanctification de l’acte de mariage, prenant Dieu à témoin, et la filiation par descendance marquée par le lien biologique entre l’enfant et les deux parents légitimement unis.

Aussi, "le culte musulman a pu accepter toutes les formes de PMA, à condition que le lien biologique de parenté ne soit pas rompu.

La question de l’extension de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules comporte, pour l’enfant, un risque psycho-affectif vis-à-vis duquel nous il n'y a pas encore de recul scientifique.

Le problème de l’anonymat des donateurs de gamètes auquel se confronte ce projet de loi montre d’ailleurs toute l’importance de la projection identitaire que l’enfant peut concevoir sur ses racines biologiques.

Dalil Boubakeur a ajouté ... "Le législateur ne devra pas occulter la primauté des droits de l’enfant".
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


PMA/GPA : le débat est lancé. Empty
MessageSujet: Re: PMA/GPA : le débat est lancé.   PMA/GPA : le débat est lancé. EmptySam 07 Sep 2019, 18:50

Skander a écrit:


Dalil Boubakeur a ajouté ... "Le législateur ne devra pas occulter la primauté des droits de l’enfant".

Et Dalil Boubakeur a mille fois raison !
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Contenu sponsorisé




PMA/GPA : le débat est lancé. Empty
MessageSujet: Re: PMA/GPA : le débat est lancé.   PMA/GPA : le débat est lancé. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
PMA/GPA : le débat est lancé.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: SCIENCES, FOI et SOCIETE :: Problèmes de société, réponse des religions !!-
Sauter vers: