Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez | 
 

  La revelation du Saint CORAN

Aller en bas 
AuteurMessage
oumaazedine

avatar


MessageSujet: La revelation du Saint CORAN   Mer 20 Juil 2011 - 15:25

20 juillet 2011

roserouge
aïcha, la mère des Croyants, a dit :

« La Révélation débuta chez le Prophète par de pieuses visions qu’il avait pendant son sommeil. Toutes lui parurent avec une clarté semblable à celle de l’aurore. Plus tard, il se prit à aimer la retraite. Il se retirait alors dans la caverne de Hirâ, où il se livra au tahannouts, c’est-à-dire à la pratique d’actes d’adoration durant un certain nombre de nuits consécutives, sans qu’il revînt chez lui ; aussi se munissait-il à cet effet de provisions de bouche. Ensuite il revenait vers Khadîja et prenait les provisions nécessaires pour une nouvelle retraite. Cela dura jusqu’à ce que la Vérité lui fut enfin apportée dans cette caverne de Hirâ.

L’archange vint alors le trouver et lui dit : « Lis ! Je ne suis point de ceux qui lisent », répondit-il. L’ange me saisit aussitôt, raconta le Prophète  et me pressa au point de me faire perdre toute force et me répéta : « Lis ! – Je ne suis point de ceux « qui lisent, » répliquai-je encore. Pour la troisième fois l’ange me saisit, me pressa au point de m’enlever toute force, puis me lâcha en disant : [Lis! au nom de ton Seigneur qui a créé. Créé l'homme d'une adhérence. Lis! et ton Seigneur est le très généreux qui a enseigné par la plume (Al-Qalam), a enseigné à l'homme ce qu'il ignorait] » (Coran  96, 1 à 5)

En possession de ces versets, le cœur tout palpitant, le Prophète rentra chez Khadîdja et s’écria : « Enveloppez-moi ! « Enveloppez-moi ! » On s’empressa de le tenir enveloppé jusqu’au moment où son effroi fut dissipé. Alors, s’adressant à Khadîdja, il la mit au courant de ce qui s’était passé, puis il ajouta : « Ah ! j’ai cru que j’en allais mourir! – Non pas! répondit Khadîdja. Jamais Dieu ne t’infligera d’affronts ; car tu es uni avec tes proches, tu ne dis que la vérité, tu soutiens les faibles, tu donnes à ceux qui n’ont rien, tu héberges les hôtes et tu viens en aide aux éprouvés ».

Ensuite Khadîdja emmena Mohammed (صلى الله عليه و سلم) chez Waraqa Ibn Naufal. Cet homme, qui était le cousin paternel de Khadîdja, avait embrassé le christianisme. Il savait l’arabe par écrit, et avait traduit vers l’arabe des passages de l’Évangile autant qu’Allah avait voulu. A cette époque il était âgé et était devenu aveugle : « Ô mon cousin, lui dit Khadîdja, écoute ce que va te dire le fils de ton frère. – Ô fils de mon frère, répondit Waraqa, de quoi s’agit-il ? » Le Prophète raconta alors ce qu’il avait vu. « Cet ange, dit Waraqa, c’est le Confident que Dieu a envoyé autrefois à Moïse. Plût à Dieu que je fusse jeune en ce moment ! Ah ! que je voudrais être encore vivant à l’époque où tes concitoyens te banniront ! -Ils me chasseront donc??? s’écria le Prophète – Oui, reprit Waraqa. Jamais un homme n’a apporté ce que tu apportes sans être persécuté ! Si je vis encore ce jour-là, je t’aiderai de toutes mes forces. » Après cela Waraqa ne tarda pas à mourir, et la Révélation fut interrompue. »

A propos de cette interruption, Jabir Ibn Abdellah Al-Ansari raconte:

« Tandis que je marchais, dit le Prophète, j’entendis une voix qui venait du ciel. Levant alors les yeux, j’aperçus l’ange qui était venu me trouver à Hirâ ; il était assis sur un trône entre le ciel et la terre. Effrayé à cette vue, je rentrai chez moi en criant : « Enveloppez-moi ! enveloppez-moi ! » Alors Dieu me révéla ces versets : [O, toi (Mohammad)! Le revêtu d'un manteau! Lève-toi et avertis. Et de ton Seigneur, célèbre la grandeur. Et tes vêtements purifie-les. Et de tout péché, écarte-toi.] (Coran 74, 1 à 5). Après cela la Révélation reprit avec ardeur et continua sans interruption. »
Récits rapportés par Muslim
Revenir en haut Aller en bas
http://mouslima-sunnia.blog4ever.com/
chrisredfeild

avatar


MessageSujet: Re: La revelation du Saint CORAN   Mer 20 Juil 2011 - 15:32

Salam Soeur.

personnellement, en lisant les hadiths raporté par notre mere Aisha, je ne peut qu'admirer sa grande connaissance ainsi que sa grande mémoire.

elle a raporté un tres grand nombre de HADITH, plus de 2500, et les musulmans doivent lui etre reconnaissant au lieu de la dénigrer comme certains le font.

en tout cas, tres beau travaille ce que tu a fait ici.

Revenir en haut Aller en bas
SKIPEER

avatar


MessageSujet: Le Coran et la Révélation   Mar 5 Avr 2016 - 16:00

05.04.2016

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Le Coran et la Révélation
mardi 29 janvier 2002
Al-Bukhârî [1] rapporte selon `Â’ishah, que Dieu l’agrée : "Le début de l’inspiration divine (wahy) au Messager d’Allâh — que la Paix d’Allâh et ses bénédictions soient sur lui — fut les songes véridiques durant son sommeil. Chaque fois qu’il faisait un rêve, il se réalisait manifestement. Puis, il eut une attirance pour la retraite solitaire.Il se rendait alors au Mont Hirâ’ où il se consacrait à l’adoration des nuits durant et il se préparait pour ces retraites. Ensuite, il retournait chez Khadîjah — que Dieu l’agrée — qui le parait pour une autre retraite jusqu’à ce que la Vérité le surprit à Hirâ’. C’est alors que l’ange lui apparut disant : "Lis" Le Messager de Dieu dit : "Je lui répondis : je ne lis guère. Alors il me saisit et me serra fort au point de m’épuiser puis me relâcha et me dit : Lis. Alors je lui répondis : je ne lis guère. Alors il me serra une deuxième fois au point de m’épuiser puis me relâcha et dit : Lis. Alors je dis : je ne lis guère. Alors il me serra une troisième fois au point de m’épuiser puis me relâcha et dit : ’Lis au nom de ton Seigneur qui a créé’ jusqu’à ’ce qu’il ignore’ [2]". Alors le Messager de Dieu — que la paix de Dieu et ses bénédictions soient sur lui — rentra chez son épouse Khadîja et s’écria : "Enveloppez-moi ! Enveloppez-moi !" On s’empressa de le tenir enveloppé jusqu’au moment où son effroi fut dissipé. Puis il dit à Khadîjah : "je craignis pour moi-même". Khadîjah de lui dire : "À Dieu ne plaise, Dieu ne te voudrait aucun mal. Par Dieu, tu entretiens tes liens de parenté, tu soutiens les faibles, tu donnes aux pauvres, tu accueilles généreusement les hôtes, et tu viens en aide aux victimes des vraies crises".
Puis elle partit avec le Prophète voir son cousin Waraqah Ibn Nawfal [3]. C’était un homme âgé, non-voyant, douée d’une connaissance des Anciens Livres. Khadîjah lui dit : " ô mon cousin, écoute les propos de ton neveu". Alors le Messager de Dieu, paix et bénédiction de Dieu sur lui, lui relata ce qu’il vit. Waraqah lui dit : "Cet Ange, c’est le Confident (Gabriel) qu’Allah a envoyé autrefois à Moïse. Plût à Allah que je soit vivant à l’époque où tes concitoyens te banniront !" — "Ils me chasseront donc ?", s’exclama le Prophète, paix et bénédiction de Dieu sur lui. — "Oui, reprit Waraqah. Jamais un homme n’a apporté ce que tu apportes sans être persécuté ! Si je vis encore ce jour-là, je t’aiderai de toutes mes forces". Peu de temps après, Waraqah décéda et la révélation fut interrompue pendant un certain temps.

1- Définition du wahy (inspiraton divine et révélation)
En langue arabe, wahy signifie : informer secrètement.
Il est utilisé de façon consacrée dans le vocabulaire religieux pour signifier : le fait que Dieu — Exalté Soit-Il — informe celui qu’Il a élu parmi Ses serviteurs de ce qu’Il veut lui faire connaître en termes de guidance et de savoir, et ce, d’une façon secrète, peu familière aux humains.
Ainsi, l’acception linguistique inclut-elle l’inspiration due à la disposition naturelle (fitrah) chez l’homme. Nous retrouvons cela dans Sa Parole — Exalté Soit-Il — : "Et Nous inspirâmes à la mère de Moïse [ceci] : ’Allaite-le’ " [4]. et, Sa Parole : "Et quand J’ai inspiré aux Apôtres : ‹Croyez en Moi et Mon messager (Jésus)›. Ils dirent : ‹Nous croyons ; et atteste que nous sommes entièrement soumis›" [5].
De même, cette acception englobe-t-elle l’inspiration innée chez les animaux, comme dans Sa Parole Exalté Soit-Il : " Et ton Seigneur a inspiré aux abeilles : ‹Prenez des demeures dans les montagnes, les arbres, et les treillages que [les hommes] font." [6]
Quant à l’inspiration divine — ou révélation — aux Prophètes, elle vise à les informer des Instructions Divines. Il s’agit d’un phénomène similaire pour eux tous, car son origine est la même et sa finalité est unique. [7]. C’est pourquoi, on a défini la révélation comme étant : "L’enseignement de façon secrète provenant de la part de Dieu pour les Prophètes, que la Paix soit sur eux ". Dieu Exalté Soit-Il a dit : " Nous t’avons fait une révélation comme Nous fîmes à Noé et aux prophètes après lui. Et Nous avons fait révélation à Abraham, à Ismaël, à Isaac, à Jacob, aux Tribus, à Jésus, à Job, à Aaron et à Salomon, et Nous avons donné le Zabour à David. * Et il y a des messagers dont Nous t’avons raconté l’histoire précédemment, et des messagers dont Nous ne t’avons point raconté l’histoire — et Allah a parlé à Moïse de vive voix " [8]


2- Les formes de la révélation
Dans un seul verset, le Noble Coran a indiqué trois formes que peut prendre la révélation.
La première : le fait de projeter le sens dans le cœur d’un Prophète.
La deuxième : le fait de parler à un Prophète de derrière un voile, comme Dieu a appelé Moïse de derrière l’arbre et ce dernier a entendu Son Appel.
La troisième : l’envoi d’un ange à un Prophète pour lui transmettre ce dont il a été chargé de communiquer. Cette forme est la plus fréquente de toutes. Toute la révélation du Coran est de cette forme que l’on appelle wahy jaliyy (révélation explicite et manifeste).
Dieu Exalté Soit-Il a dit : "Et Il n’a pas été donné à un mortel qu’Allah lui parle autrement que par révélation, ou de derrière un voile, ou qu’Il [lui] envoie un messager (Ange) qui révèle, par Sa permission, ce qu’Il [Allah] veut. Il est Sublime et Sage " [9]. Et Il a dit, Glorifié Soit-Il : " Et l’Esprit fidèle est descendu avec cela * sur ton cœur, pour que tu sois du nombre des avertisseurs" [10].
Par ailleurs, l’ange descend avec la révélation sous des formes diverses. Il lui arrive d’apparaître au Prophète sous sa forme réelle, angélique. Il lui arrive aussi d’apparaître sous une forme humaine ; l’audience le voit et l’entend dans ce cas. Il lui arrive aussi de descendre sur le Prophète et rester invisible, mais les conséquences de sa venue et l’émotion sont visibles sur le Messager. Il s’absente alors à son environnement comme s’il s’était évanoui. Il ne s’agit aucunement d’un évanouissement ; dans cet état, il est absorbé spirituellement par la rencontre avec l’ange, il sort de son condition humaine normale, ce qui influence son corps qui devient très lourd, au point que la sueur peut couler abondamment de son front alors qu’il fait très froid. Il se peut aussi que l’effet de la révélation sur le Prophète soit similaire au son d’une cloche. Il s’agit dans ce dernier cas de sa forme la plus éprouvante. Il arrive aussi que les personnes présentes entendent comme le bruit des abeilles près du visage du Prophète, sans pour autant comprendre ce son. Quant à lui, paix et bénédiction de Dieu sur lui, il entend et comprend ce qui lui est révélé. Il sait qu’il s’agit d’une révélation divine, avec certitude, sans la moindre confusion, sans le moindre doute, sans l’ombre d’une hésitation. Lorsque la révélation s’arrête, il trouve ce qui lui a été révélé présent dans sa mémoire, gravé, comme si cela avait été inscrit dans son cœur.
Dieu — Exalté Soit-Il — dit : " et il ne prononce rien sous l’effet de la passion ; * ce n’est rien d’autre qu’une révélation inspirée". [11]
Al-Bukhârî rapporte dans son Sahîh, selon Â’ishah que Dieu l’agrée qu’Al-Hârith Ibn Hishâm demanda au Messager de Dieu, paix et bénédiction de Dieu sur lui : "ô Messager de Dieu, comment te vient la révélation ? ", " Parfois, dit le Prophète, elle me vient comme le bruit d’une cloche, c’est pour moi la forme la plus éprouvante. Lorsqu’elle cesse, j’ai alors compris ce qui m’a été dit. Il arrive aussi que l’ange apparaisse sous une forme humaine ; il me parle et je comprends ce qu’il dit ". `Â’ishah dit : "Je vis la révélation descendre sur lui un jour où il faisait très froid. Lorsque la révélation cessa, la sueur coulait abondamment de son front ".

3- La Spécificité de la révélation
La révélation est un inconnu céleste que Seul Dieu détient. Il s’agit d’un secret parmi les Secrets de Dieu qu’Il l’inspire à Ses serviteurs. C’est donc un miracle divin par lequel Dieu privilégie Ses Prophètes et Ses Messagers. C’est une vérité qui n’a absolument aucun rapport avec l’hypnotisation, ou l’enregistrement des voix sur une bande magnétique, ou leur transmission via des téléphones ou des portables. Il s’agit également d’une vérité différente et distincte de l’inspiration (ilhâm) ou le songe véridique (ru’yâ sâdiqah), qui se produisent pour des humains qui ne sont pas Prophètes, ou encore toute autre chose qui peut arriver aux humains.


Le Docteur Muhammad Darrâz, que Dieu lui fasse miséricorde, disait :
"Sache que la révélation divine, sous toutes ses formes, est accompagnée d’un savoir, ou d’une prise de conscience, de la part de celui qui reçoit la révélation. Il sait que ce qui lui est communiqué est une vérité de la part de Dieu, et non pas quelque pensée illusoire ou insufflement du diable. Cela se produit sans préliminaire. C’est comme la prise de conscience de certains phénomènes émotionnels tels la faim, la satiété, l’amour ou la haine. Si tu réalises que telle est la caractéristique de la révélation divine, tu sauras qu’elle est spécifique aux Prophètes, paix sur eux, et tu n’auras pas de peine à la distinguer de certaines inspirations divines ou songes véridiques qui surviennent pour des personnes qui ne sont pas des Prophètes. Il a été rapporté que le croyant voit par la Lumière de Dieu et que le songe véridique est une fraction de soixante-quatre fractions de la Prophétie (nubuwwah). Ainsi, ce qui survient pour les pieux en matière d’inspiration (ilhâm) n’appartient aucunement aux savoirs certains, mais ce sont plutôt des choses que l’on pense être vraies de façon spéculative. Il est possible que l’influence d’un ange et celle d’un diable s’y mêlent d’une façon qui porte à confusion. C’est pour cela que l’inspiré (al-mulham) a besoin d’éléments extérieurs supplémentaires pour juger de quel type d’influence il s’agit. De même, le songe véridique, qui peut survenir pour de nombreux humains, même parmi les pervers et les mécréants, n’a pas cette caractéristique spécifique de la révélation divine. Pour le songe dit véridique, on pense qu’il est véridique, par habitude à ce qu’il soit ainsi". [12]
Quiconque récite les versets du Coran voit que la révélation est commandée par Dieu. C’est un bienfait de Dieu pour ses serviteurs ; un bienfait qu’Il accorde à qui Il veut. Dieu — Exalté Soit-Il — a dit : "Tu n’espérais nullement que le Livre te serait révélé. Ceci n’a été que par une miséricorde de ton Seigneur" [13]
Et dans son poème l’auteur de Al-Jawharah écrivit :
wa lam takun nubuwwatun muktasabah wa law raqâ fi’l-khayri a`lâ `aqabah
bal dhâka fadlu’llâhi yu’tîhi man yashâ’u jalla’llâhu wâhibu’l-minan
Le statut de Prophète ne s’obtient par le mérite, quand bien même on aurait gravi les plus hauts échelons du bien
C’est un bienfait de Dieu qu’Il accorde à qui Il veut. Exalté Soit Dieu, le Pourvoyeur des dons.

Il arrivait que la révélation tarde à venir pour le Prophète, à des moments où il désire fortement la recevoir. Mais, il ne peut l’accélérer.
Les habitants de la Mecque adressèrent au Prophète plusieurs questions sur l’Âme (Ar-Rûh), les Gens de la Caverne (Ahl Al-Kahf) et Dhu’l-Qarnayn. Il leur dit : "Demain, je vous donnerai la réponse" et par oubli, il a omis de dire "in shâ’a Allâh" (Si Dieu le veut). La révélation tarda, pendant quinze jours, si bien que les mécréants mecquois dirent : "le Dieu de Muhammad l’a abandonné et l’a détesté...". Lorsque Jibrîl descendit, le Prophète lui dit : "Ô Jibrîl, tu n’est pas venu jusqu’à ce que tu m’ais beaucoup manqué". "Tu m’as manqué davantage", lui répondit Jibrîl. Alors le Prophète de lui demander : "Qu’est-ce qui t’a empêché de descendre ?". Jibrîl récita : "‹Nous ne descendons que sur ordre de ton Seigneur. À Lui tout ce qui est devant nous, tout ce qui est derrière nous et tout ce qui est entre les deux. Ton Seigneur n’oublie rien" [14].
La révélation a enseigné au Prophète le fait de commencer par la mention de la Volonté de Dieu, afin que cela soit un enseignement pour sa communauté : "Et ne dis jamais, à propos d’une chose : ‹Je la ferai sûrement demain›. * sans ajouter : ‹Si Allah le veut›, et invoque ton Seigneur quand tu oublies et dis : ‹Je souhaite que mon Seigneur me guide et me mène plus près de ce qui est correct›" [15]. Puis, la révélation se chargea de répondre aux questions soulevées [par les mécréants mecquois] : "Et ils t’interrogent au sujet de l’âme, — Dis : ‹l’âme relève de l’Ordre de mon Seigneur›. Et on ne vous a donné que peu de connaissance" [16] De même, la révélation a traité du récit des Gens de la Caverne et celui de Dhu’l-Qarnayn. [17]
Par ailleurs, la révélation s’est suspendue, après que les premiers versets de sourate Al-`Alaq (96) aient été révélés. La révélation s’interrompit pendant trois ans où le Prophète eut un ardent désir pour la rencontre de Jibrîl et il y éprouva une vive douleur, de peur que le retard de la révélation soit un châtiment divin à cause de quelque péché qu’il aurait commis. Alors que le Prophète marchait en haut des montagnes, il entendit une voix dans le ciel. Il leva le regard et c’est là qu’il vit l’Ange qui était venu le trouver à Hirâ’. Il fut pris d’une frayeur et revint à son épouse Khadîjah en disant : "Enveloppez-moi ! Enveloppez-moi !". Dieu Exalté Soit-Il a alors révélé ces versets : "1. Ô, toi le revêtu d’un manteau ! 2. Lève-toi et avertis. 3. Et de ton Seigneur, célèbre la grandeur. 4. Et tes vêtements, purifie-les. 5. Et de tout péché, écarte-toi". Après cela, la Révélation reprit avec ardeur et continua sans interruption. [18]
La descente de la révélation ou son interruption sont deux choses détenues par la Volonté de Dieu, et le Prophète ne peut ni presser l’arrivée de la révélation, ni la retarder.
La révélation descendait sur le Prophète dans la nuit obscure, ou dans le froid très vif, ou dans la forte chaleur du midi, ou pendant le repos au cours d’un séjour, ou encore dans un voyage, ou dans un contexte de paix ou celui de guerre, et même à l’occasion du voyage nocturne (Isrâ’) et l’Ascension (Mi`râj) vers les hauts cieux [19].
Revenir en haut Aller en bas
SKIPEER

avatar


MessageSujet: Re: La revelation du Saint CORAN   Mar 5 Avr 2016 - 16:04

4- Étendue temporelle de la révélation
La révélation commença pour le Messager de Dieu, paix et bénédiction de Dieu sur lui, le 17 Ramadan, en l’an 13 avant l’Hégire Prophétique, soit en juillet 610 E.C. Il avait alors quarante ans. La révélation se poursuivit pendant 23 ans jusqu’à son retour à Dieu, le 13 Rabî` Al-Awwal, de l’an 11 après l’Hégire, soit le 8 juillet 633 E.C. Il avait alors 63 ans.
Ainsi la période pendant laquelle la révélation est venue au Noble Prophète s’étend sur 23 ans et se subdivise en deux parties :
— Première Partie : la période où la révélation eut lieu à la Mecque. Elle s’étend sur 13 ans où les sourates dites mecquoises ont été révélées. Ces sourates constituent 19/30, ou environ 2/3, de la révélation.
— Seconde Partie : la période où la révélation eut lieu à Médine. Cette période a duré 10 ans où les sourates dites médinoises ont été révélées. Ces dernières comptent pour 11/30 du Coran, ou environ, 1/3 de celui-ci.
Le tout premier verset révélé du Coran est : "Lis, au nom de ton Seigneur qui a créé" [20] et le dernier verset de la révélation est Sa Parole — Exalté Soit-Il — : "Aujourd’hui, J’ai parachevé pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait. Et J’agrée l’Islam comme religion pour vous" [21].

5- Soins accordés à la Révélation
Tout au long de sa mission bénie, le Messager de Dieu, paix et bénédiction de Dieu sur lui, reçut la Révélation. Il lui accorda la plus grande importance, la mémorisa, la transmit et la récita de jour comme de nuit. Le Messager de Dieu, paix et bénédiction de Dieu sur lui, en vint à remuer sa langue avec le Coran après Jibrîl (Gabriel), de peur d’en oublier quelque verset. Mais Dieu lui ordonna de ne pas hâter la Révélation et le rassura que c’est Lui — Exalté Soit-Il — qui prend en charge la préservation de son Livre et qu’Il se charge de le sauvegarder dans le cœur de Son Prophète et de lui accorder sa récitation et sa compréhension. En effet, Dieu, Exalté et Glorifié Soit-Il, dit : "Ne remue pas ta langue pour hâter sa récitation * Son rassemblement (dans ton cœur et sa fixation dans ta mémoire) Nous incombent, ainsi que la façon de le réciter. * Quand donc Nous le récitons, suis sa récitation. * A Nous, ensuite incombera son explication" [22].
Les compagnons, qui entourraient le Prophète, se concurrençaient dans la mémorisation du Coran et sa récitation à tout instant. Au cœur de la nuit, leur récitation du Coran produisait comme un bourdonnement d’abeilles. Les deux Sheikhs — Al-Bukhârî et Muslim — ont rapporté que le Messager de Dieu, paix et bénédiction de Dieu sur lui — a dit : "Je reconnais bien les Ash`ariyyûn à leurs voix quand ils récitent le Coran en rentrant chez eux la nuit. Je reconnais également (les endroits de) leurs demeures quand ils récitent le Coran, bien que je n’aie pas vu de jour l’endroit où ils ont campé". [23]
Les musulmans accordèrent la plus grande importance au Coran et l’étudièrent afin de le réciter dans leurs prières obligatoires, que ce soit des prières accomplies le jour ou la nuit, que la récitation soit silencieuse ou à haute voix, mais aussi pour accomplir les prières surérogatoires qu’ils faisaient pour l’Agrément de Dieu. Le Messager de Dieu, paix et bénédiction de Dieu sur lui, les aidait et les inciter à faire cela. En outre, le Messager de Dieu, paix et bénédiction de Dieu sur lui, choisissait parmi ses compagnons les meilleurs connaisseurs du Coran pour qu’ils l’enseignent aux autres.
"Lorsqu’un Emigré arrivait, le Prophète, paix et bénédiction de Dieu sur lui, le confiait à compagnon pour lui apprendre le Coran. Des voix élevées récitant le Coran émanait alors de la Mosquée du Prophète, si bien que le Prophète leur ordonna de baisser leur voix pour éviter qu’ils s’embrouillent". [24]
Ainsi voyons-nous que le Coran fut sauvegardé dans les poitrines, récité abondamment — notamment dans les mosquées et les maisons — sa récitation étant une œuvre d’adoration de Dieu. Il fut appris par cœur par de nombreuses personnes, le récitant de jour comme de nuit, pendant la guerre et en temps de paix, conscients que la récitation du Coran est une œuvre qui les approche de Dieu et qui permet de connaître la religion. La pureté de leur disposition naturelle, leur bonne mémoire et la limpidité de leurs esprits les aidèrent à mémoriser le Coran. Ils surmontèrent l’analphabétisme répandu par la mémorisation et la récitation fréquente.
Ibn Al-Jazarî estime que "le fait de compter dans la transmission du Coran sur la mémorisation des cœurs et non sur les manuscrits constitue la plus noble caractéristique que Dieu a accordée à cette communauté". Il s’appuya sur le hadîth authentique, rapporté par Muslim, selon lequel le Messager de Dieu dit : "Mon Seigneur m’a dit : Dresse-toi parmi les gens de Quraysh et avertis-les. Je dis : O Seigneur, ils me fendront la tête. Il dit : Je vais t’éprouver et je vais éprouver par toi. Je vais te révéler un Livre que l’eau ne peut laver. Tu le réciteras pendant ton sommeil et en état d’éveil. Envoie des soldats et J’en enverrai autant. Combats ceux qui t’on désobéi par ceux qui t’ont obéi. Dépense et on dépensera pour toi". Dieu a ainsi montré que le Coran n’aura pas besoin d’être inscrit dans un manuscrit que l’eau pourra laver et qu’il sera récité à tout moment. Cela constitue l’une caractéristique de ceux qui ont suivi le Prophète Muhammad : "Leurs évangiles sont leurs cœurs, contrairement aux Gens du Livre qui n’ont sauvegardé leur révélation que dans des livres et qui ne peuvent la réciter par cœur ". [25]
Parmi les secrets déposés dans le Coran, c’est qu’il fut transmis de génération en génération, par des centaines, voire de milliers, voire des millions de musulmans, pour être un dépôt de Dieu, sauvegardé pour l’éternité. Très Véridique est la Parole de Dieu : "En vérité c’est Nous qui avons fait descendre le Coran, et c’est Nous qui en sommes gardien" [26].


6 — Les Mérites du Coran
De génération en génération, la communauté musulmane accorda le plus grand soin au Coran. En effet, il constitue l’âme de la Législation et le Livre préservé pour l’éternité. Lui accorder la plus grande importance et le préserver revient à préserver la religion. C’est pour cette raison que le Prophète, paix et bénédiction de Dieu sur lui, recommandait à ses compagnons la lecture fréquente et l’application du Coran.
Voici quelques traditions montrant les mérites du Noble Coran, les mérites de sa récitation et de son application.
At-Tirmidhî a rapporté d’après Al-Hârith Al-A`war selon Alî Ibn Abî Tâlib : "J’ai entendu le Messager de Dieu, paix et bénédiction de Dieu sur lui, dire : "Il y aura des discordes aussi noires que la nuit obscure". Je dis : "comment en être sauvé, ô Messager de Dieu ?". Il dit : "Le Livre de Dieu, Exalté et Glorifié Soit-Il... Il contient les récits de ceux qui vous ont précédés et vous informe de ce qu’il y aura après vous. Il contient le jugement de vos affaires. C’est une Parole Décisive et non point une parole frivole. Quiconque le délaisse par tyrannie, Dieu le brisera et quiconque cherche la guidance en dehors de lui, Dieu l’égarera. C’est la Corde ferme de Dieu. C’est Sa lumière manifeste. C’est la Sage Rappel. C’est le chemin droit. En le suivant, on ne s’égare point avec les passions et les opinions ne divergent pas avec son jugement. Les savants ne s’en rassasient jamais et les pieux ne s’en lassent jamais. Celui qui en a la connaissance devancera les autres. Celui qui l’applique sera récompensé. Celui qui juge par le Coran sera équitable. Celui qui s’y attache fermement sera guidé vers un chemin droit".
Anas Ibn Mâlik dit au sujet du verset : "Il s’est attaché à l’Anse Ferme" [27] : "c’est le Coran".
Le Messager de Dieu, paix et bénédiction de Dieu sur lui, a dit : "Récitez ce Coran. Dieu vous récompense par la récitation d’une lettre dix bonnes œuvres (hasanah). Je ne vous dis pas que "Alif, Lâm, Mîm" est une lettre. Mais "Alif" est une lettre, "Lâm" est une autre et "Mîm" est une autre encore".
Et il dit : "Chaque fois que des gens se réunissent dans une mosquée pour réciter le Livre de Dieu et l’étudier, la Paisibilité descend sur eux, la Miséricorde les enveloppe, les anges les entourrent et Dieu les mentionne dans Son Assemblée". (Muslim).
Le Messager de Dieu, paix et bénédiction de Dieu sur lui, a dit : "Celui qui récite habilement le Coran sera avec les Anges nobles et obéissants ; tandis que celui qui le récite péniblement en bégayant, aura une double récompense". (Al-Bukhârî & Muslim)
D’après Othmân Ibn `Affân, que Dieu l’agrée, le Messager de Dieu, paix et bénédiction de Dieu sur lui a dit : "Les meilleurs parmi vous sont ceux qui apprennent le Coran et l’enseignent". (Al-Bukhârî).
Abdullâh Ibn Mas`ûd a dit : "Certes tout éducateur aime que son éthique soit respectée. Et l’Ethique de Dieu c’est le Coran".
Certains savants dirent au sujet de l’exégèse du verset "Dis : ‹De la grâce d’Allah et de Sa Miséricorde ; Voilà de quoi ils devraient se réjouir. C’est bien mieux que tout ce qu’ils amassent›" : il s’agit de l’Islam et du Coran.
On dit à Abd Allâh Ibn Mas`ûd : "Tu ne fais pas beaucoup de jeûnes surérogatoires". Il répondit : "Cela m’empêche de réciter le Coran et la récitation du Coran m’est plus agréable".
On relate que lorsque les gens du Yémen sont arrivés à Médine du temps d’Abû Bakr Le Très Véridique, ils ont entendu la récitation du Coran et se mirent à pleurer. Abû Bakr leur dit : "Nous étions comme cela, mais les cœurs ont durci".
Ces traditions montrent combien grand est l’amour des croyants pour le Coran. Ils se concurrencent pour l’apprendre, pleurent à son écoute et cherchent la proximité de Dieu en le récitant. C’est pour cela qu’il est une révélation récitée en permanence, une lumière qui guide, une guidance appliquée et une éthique mise en pratique. En effet, la récitation du Coran ne signifie pas le fait de prononcer ses mots uniquement, mais c’est aussi la soumission aux sens qui en émanent, le respect de ses ordres et l’éloignement de ses interdits.
Au sujet du verset "Nous allons te révéler des paroles lourdes (très importantes)", l’un des juristes dit : "C’est la connaissance de son sens, son application et le fait d’honorer ses droits comme il se doit".
Nombreux sont les hadîths montrant la valeur de l’application du Coran et l’éthique que doivent observer ceux qui l’apprennent.
Al-Hâkim a rapporté que le Messager de Dieu paix et bénédiction de Dieu sur lui a dit : "Celui qui récite le Coran recueille la mission prophétique dans son cœur, mais il ne reçoit pas de révélation. Celui qui a appris le Coran ne doit s’emporter par la colère quand les gens le font, ni tomber dans l’ignorance avec les ignorants, car il porte en lui la Parole de Dieu".
Selon Abû Dharr : "J’ai dit au Messager de Dieu, paix et bénédiction de Dieu sur lui : Recommande-moi quelque chose. Il me dit : "Je te recommande la crainte révérentielle envers Dieu, car c’est la base de toute chose. Je dis : Ô Messager de Dieu, recommande-moi autre chose encore. Il me dit : je te recommande la récitation du Coran. C’est pour toi une lumière sur terre et un trésor au ciel". (Ibn Hibbân)
Le Coran fut l’école qui a formé ces hommes qui ont dirigé le monde : ils ont établi une civilisation éternelle et ont teinté le monde par le Coran, les Enseignements du Tout Miséricordieux et la guidance du Prophète Muhammad, paix et bénédiction de Dieu sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
prisca

avatar


MessageSujet: Re: La revelation du Saint CORAN   Lun 20 Juin 2016 - 20:43

Soucieuse de comprendre la religion Musulmane, j'ai feuilleté un peu et je cite ici une Sourate qui somme toute a l'air facile à comprendre.

Que comprennent les Musulmans ainsi que toutes autres personnes qui voudraient tenter une interprétation ?

Sourate 93
AD-DUHA (LE JOUR MONTANT)
11 versets
Pré-Hégire
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.
1. Par le Jour Montant!
2. Et par la nuit quand elle couvre tout!
3. Ton Seigneur ne t'a ni abandonné, ni détesté.
4. La vie dernière t'est, certes, meilleure que la vie présente.
5. Ton Seigneur t'accordera certes [Ses faveurs], et alors tu seras satisfait.
6. Ne t'a-t-Il pas trouvé orphelin? Alors Il t'a accueilli!
7. Ne t'a-t-Il pas trouvé égaré ? Alors Il t'a guidé.
8. Ne t'a-t-Il pas trouvé pauvre? Alors Il t'a enrichi.
9. Quant à l'orphelin, donc, ne le maltraite pas.
10. Quant au demandeur , ne le repousse pas.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La revelation du Saint CORAN   Lun 20 Juin 2016 - 22:00

prisca a écrit:
Soucieuse de comprendre la religion Musulmane, j'ai feuilleté un peu et je cite ici une Sourate qui somme toute a l'air facile à comprendre.

Que comprennent les Musulmans ainsi que toutes autres personnes qui voudraient tenter une interprétation ?

Sourate 93
AD-DUHA (LE JOUR MONTANT)
11 versets
Pré-Hégire
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.
1. Par le Jour Montant!
2. Et par la nuit quand elle couvre tout!
3. Ton Seigneur ne t'a ni abandonné, ni détesté.
4. La vie dernière t'est, certes, meilleure que la vie présente.
5. Ton Seigneur t'accordera certes [Ses faveurs], et alors tu seras satisfait.
6. Ne t'a-t-Il pas trouvé orphelin? Alors Il t'a accueilli!
7. Ne t'a-t-Il pas trouvé égaré ? Alors Il t'a guidé.
8. Ne t'a-t-Il pas trouvé pauvre? Alors Il t'a enrichi.
9. Quant à l'orphelin, donc, ne le maltraite pas.
10. Quant au demandeur , ne le repousse pas.




Bonsoir et que la Paix de Dieu soit sur tous !

Il manque 1 verset et pourtant tu as cité au début de la sourate 11 versets.
Est-ce volontaire de ta part ? ou un oubli ? Le ramadan te fatigues ?
lol!  lol!  lol!  lol!  lol!  lol!

Sourate 93
AD-DUHA (LE JOUR MONTANT)
11 versets
Au Nom de Dieu le Tout miséricordieux, le Très miséricordieux

93.1 Par le Jour Montant!
93.2 Et par la nuit quand elle couvre tout!
93.3 Ton Seigneur ne t´a ni abandonné, ni détesté.
93.4 La vie dernière t´est, certes, meilleure que la vie présente.
93.5 Ton Seigneur t´accordera certes [Ses faveurs], et alors tu seras satisfait.
93.6 Ne t´a-t-Il pas trouvé orphelin? Alors Il t´a accueilli!
93.7 Ne t´a-t-Il pas trouvé égaré? Alors Il t´a guidé.
93.8 Ne t´a-t-Il pas trouvé pauvre? Alors Il t´a enrichi.
93.9 Quant à l´orphelin, donc, ne le maltraite pas.
93.10 Quant au demandeur, ne le repousse pas.

93.11 Et quant au bienfait de ton Seigneur, proclame-le.
Revenir en haut Aller en bas
prisca

avatar


MessageSujet: Re: La revelation du Saint CORAN   Lun 20 Juin 2016 - 22:11

Just a man a écrit:
prisca a écrit:
Soucieuse de comprendre la religion Musulmane, j'ai feuilleté un peu et je cite ici une Sourate qui somme toute a l'air facile à comprendre.

Que comprennent les Musulmans ainsi que toutes autres personnes qui voudraient tenter une interprétation ?

Sourate 93
AD-DUHA (LE JOUR MONTANT)
11 versets
Pré-Hégire
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.
1. Par le Jour Montant!
2. Et par la nuit quand elle couvre tout!
3. Ton Seigneur ne t'a ni abandonné, ni détesté.
4. La vie dernière t'est, certes, meilleure que la vie présente.
5. Ton Seigneur t'accordera certes [Ses faveurs], et alors tu seras satisfait.
6. Ne t'a-t-Il pas trouvé orphelin? Alors Il t'a accueilli!
7. Ne t'a-t-Il pas trouvé égaré ? Alors Il t'a guidé.
8. Ne t'a-t-Il pas trouvé pauvre? Alors Il t'a enrichi.
9. Quant à l'orphelin, donc, ne le maltraite pas.
10. Quant au demandeur , ne le repousse pas.




Bonsoir et que la Paix de Dieu soit sur tous !

Il manque 1 verset et pourtant tu as cité au début de la sourate 11 versets.
Est-ce volontaire de ta part ? ou un oubli ? Le ramadan te fatigues ?
lol!  lol!  lol!  lol!  lol!  lol!

Sourate 93
AD-DUHA (LE JOUR MONTANT)
11 versets
Au Nom de Dieu le Tout miséricordieux, le Très miséricordieux

93.1 Par le Jour Montant!
93.2 Et par la nuit quand elle couvre tout!
93.3 Ton Seigneur ne t´a ni abandonné, ni détesté.
93.4 La vie dernière t´est, certes, meilleure que la vie présente.
93.5 Ton Seigneur t´accordera certes [Ses faveurs], et alors tu seras satisfait.
93.6 Ne t´a-t-Il pas trouvé orphelin? Alors Il t´a accueilli!
93.7 Ne t´a-t-Il pas trouvé égaré? Alors Il t´a guidé.
93.8 Ne t´a-t-Il pas trouvé pauvre? Alors Il t´a enrichi.
93.9 Quant à l´orphelin, donc, ne le maltraite pas.
93.10 Quant au demandeur, ne le repousse pas.

93.11 Et quant au bienfait de ton Seigneur, proclame-le.

C'est involontaire Just a man, et je ne fais pas Ramadan.

Mille excuses.
Revenir en haut Aller en bas
prisca

avatar


MessageSujet: Re: La revelation du Saint CORAN   Lun 20 Juin 2016 - 23:39

Une autre Sourate qui a éveillé chez moi une ou plusieurs questions.

Merci de me dire si vous êtes d'accord de dire à la lumière de ces Versets qu'il faut comprendre que le peuple Arabe a obstinément refusé de croire à la crucifixion, même à la lueur de l'Evangile proclamé, et malheureusement deux clans se sont créés. J'ai compris ces Versets de cette façon.

Alors la question serait celle ci, pourquoi ne pas avoir donner son sens à cette Sourate qui ne comporte aucune difficulté de compréhension, il y est dit clairement que le peuple Arabe a volontairement détourné la vérité en face, et ils ont d'ailleurs été jugés par Dieu, puisqu'il s'agit bien du Coran qui le dit, jugés par Dieu de  :

- mécréants
- infidèles
- associateurs

Qui sont à l'attention du peuple Arabe qui n'ont pas voulu croire à " un Messager, de la part d'Allah, qui leur récite des feuilles purifiées" Jésus Messager, bien sûr, les feuilles purifiées étant les Evangiles.

Il y a donc eu des Arabes Chrétiens et des Arabes abominables men.teurs, donc deux clans formés, certains ont cru d'autres ont fait preuve de mau.vaise foi pour avoir été traités de  mécréants, infidèles, associateurs.  car il est dit "4. Et ceux à qui le Livre a été donné ne se sont divisés qu'après que la preuve leur fut venue."

La suite de la Sourate est explicite.

Comment se fait il que toutes les réponses soient sous les yeux, et qu'il ne faut que je feuillette le Coran pour ainsi dire, passer le temps, pour m'apercevoir que tout est écrit noir sur blanc ?

C'est d'une extrême limpidité.

Alors il ne faut plus chercher qui sont les mécréants, infidèles, associateurs le peuple Arabe à cette époque là a fait preuve de mau.vaise fois et le mot mécréance est bien cela. Infidèles veut bien dire qui s'opposent à la foi, et associateurs désigne une association de malfaiteurs en somme, des gens qui se regroupent pour comploter.

Il est quand même urgent qu'un Musulman puisse répondre car l'aide à prodiguer pour lutter contre le terrorisme passe déjà à faire le clair sur les Sourates qui se veulent claires et explicites pour dénoncer qui sont ces gens taxés de mécréance, infidélité et associateurs...

Si les terroristes disent qu'il s'agit de gens qui n'adhèrent pas à l'Islam, on peut dire que ce sont eux les terroristes qui  sont les mécréants, infidèles et associateurs car d'être d'aussi mau.vaise foi les terroristes donnent la nausée c'est le moins que je puisse dire ce soir, à vomir.


Sourate 98
AL-BAYYINAH (LA PREUVE)
8 versets
Post-Hégire


Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

1. Les infidèles parmi les gens du Livre, ainsi que les Associateurs, ne cesseront pas de mécroire jusqu'à ce que leur vienne la Preuve évidente :

2. un Messager, de la part d'Allah, qui leur récite des feuilles purifiées,

3. dans lesquelles se trouvent des prescriptions d'une rectitude parfaite.

4. Et ceux à qui le Livre a été donné ne se sont divisés qu'après que la preuve leur fut venue.

5. Il ne leur a été commandé, cependant, que d'adorer Allah, Lui vouant un culte exclusif, d'accomplir la Salat et d'acquitter la Zakat. Et voilà la religion de droiture.

6. Les infidèles parmi les gens du Livre, ainsi que les Associateurs iront au feu de l'Enfer, pour y demeurer éternellement. De toute la création, ce sont eux les pires.

7. Quant à ceux qui croient et accomplissent les bonnes oeuvres, ce sont les meilleurs de toute la création.

8. Leur récompense auprès d'Allah sera les Jardins de séjour, sous lesquels coulent les ruisseaux, pour y demeurer éternellement. Allah les agrée et ils L'agréent. Telle sera [la récompense] de celui qui craint son Seigneur.

PS : Que font les "savants Musulmans" ??

Il faut que ce soit les Chrétiens qui leur donnent des leçons de littérature dignes d'une classe de sixième ?

Alors s'il vous plait, allez voir vos Imans et dites leur que c'est écrit explicitement s'il vous plait.


Puisque je suis lancée, je continue, la Sourate qui vient juste après, elle est l'Apocalypse.....

Alors je ne dirais que ceci : qui vivra verra, mais qui ne vivra pas verra aussi.


En somme, ces Versets sont véritablement la description exacte d'une manifestation divine, les vivants et les morts seront jugés selon leurs œuvres, même la plus infime soit elle, (atome).....

[size=31]ATOME = je viens de voir ce mot ici, maintenant, et il est dans le CORAN...................... alors que l'atome a été découvert au bas mot 1 400  ans après .........

SURPRISE...
[/size]


J'a t t e n d s   a v e c   i m p a t i e n c e vos commentaires........


Sourate 99
AZ-ZALZALAH (LA SECOUSSE)
8 versets
Post-Hégire


Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

1. Quand la terre tremblera d'un violent tremblement,

2. et que la terre fera sortir ses fardeaux ,

3. et que l'homme dira : "Qu'a-t-elle?"

4. ce jour-là, elle contera son histoire,

5. selon ce que ton Seigneur lui aura révélé [ordonné].

6. Ce jour-là, les gens sortiront séparément pour que leur soient montrées leurs oeuvres.

7. Quiconque fait un bien fût-ce du poids d'un atome, le verra,

8. et quiconque fait un mal fût-ce du poids d'un atome, le verra.

Où sont les Savants Musulmans ? Cela leur a échappé ??

Ainsi que les Savants Chrétiens qui connaissent le Coran par cœur ?


Il est certain qu'avec autant d'informations, il vaut mieux ne pas s'arrêter en chemin, je continue donc, et cette Sourate, celle qui vient donc tout de suite après celle que j'ai citée plus haut.

Sourate 100
AL-ADIYATE (LES COURSIERS)
11 versets
Pré-Hégire


Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

1. Par les coursiers qui halètent,

2. qui font jaillir des étincelles,

3. qui attaquent au matin.

4. et font ainsi voler la poussière,

5. et pénètrent au centre de la troupe ennemie.

6. L'homme est, certes, ingrat envers son Seigneur;

7. et pourtant, il est certes, témoin de cela;

8. et pour l'amour des richesses il est certes ardent.

9. Ne sait-il donc pas que lorsque ce qui est dans les tombes sera bouleversé,

10. et que sera dévoilé ce qui est dans les poitrines,

11. ce jour-là, certes, leur Seigneur sera Parfaitement Connaisseur d'eux?


Pourquoi ne pas voir que là est décrite une guerre par les coursiers qui sont métalliques car l'étincelle ne peut provenir que du métal, pas d'éperon au chevaux de l'époque, ou l'épée mais l'épée ne soulève pas la poussière, donc ces engins sont des engins de guerre, et il n'y a qu'aujourd'hui qu'ils existent....

Ils entrent en "terre ennemie" et qui est l'ennemi à part "celui qui est d'un autre camp" et qui est ce camp, il ne peut être que la Terre d'Islam, et le Musulman qui montre de l'ingratitude envers Allah  est "pourtant témoin de cela". Tout comme le Musulman va s'attacher aux biens matériels auxquels ils voue toute son attention, le Musulman donc va s'attacher à la terre qui est son patrimoine, sa richesse, alors qu'il est croyant en Allah, et à ce titre il sait que l'équité vient d'Allah. C'est donc un reproche que Allah fait au terroriste qui, parce qu'il a été victime d'une intrusion chez lui, n'a pas cru en Allah qui est la justice et qui sonde les cœurs ("et que sera dévoilé ce qui est dans les poitrines",) donnera le châtiment à ceux qui auront été ceux qui ont profané la terre de leurs ancêtres.

C'est donc un appel au calme que Allah proclame dans cette Sourate.

Il y a lieu aussi d'en parler à vos Imans.


Je suis dans l'obligation de continuer, je pense que cela mérite toute votre attention, cette Sourate ne présage rien de bon. Il s'agit de la guerre, non pas qu'elle éclatera, mais elle est décrite précisément.

La Sourate suivante n'aurait pas de lien direct, sous réserve....

Le fracas est bien sûr un bruit assourdissant, les papillons éparpillés représentent la panique, les montagnes comme de la laine cardée sont des trous béants, et il y a lieu de comprendre que ceux "qui ont la balance lourde" sont bien entendu ceux qui ont du poids, ou autrement suffisamment d'argent, pour être à l'abri car eux en réchapperont "il sera dans une vie agréable" tandis que celui qui a la balance lègère, donc ceux qui n'ont pas d'argent eux seront dans l'abîme très profond, comme il est décrit, inutile de décrire l'abîme. Le fracas, le dernier Verset le dit, c'est le Feu ardent, la guerre.


Sourate 101
AL-QARIAH (LE FRACAS)
11 versets
Pré-Hégire


Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

1. Le fracas!

2. Qu'est-ce que le fracas?

3. Et qui te dira ce qu'est le fracas?

4. C'est le jour où les gens seront comme des papillons éparpillés,

5. et les montagnes comme de la laine cardée;

6. quant à celui dont la balance sera lourde

7. il sera dans une vie agréable;

8. et quant à celui dont la balance sera légère,

9. sa mère [destination] est un abîme très profond.

10. Et qui te dira ce que c'est?

11. C'est un Feu ardent.
Revenir en haut Aller en bas
Cyril 84
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: La revelation du Saint CORAN   Mar 21 Juin 2016 - 2:14

Salut chère Prisca.

Ici tu es dans la section "spiritualité musulmane" , donc tu n'a pas le droit d'intervenir, car réservée aux musulmans.

Éventuellement tu aurais pu créer un sujet dans cette section :


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

mais comme tu es chrétienne tu n'en a pas le droit.

Surtout que tes propos emmènent une contradiction.

_________________
Épître de Jacques
2(19):Tu crois qu'il-y-a un seul Dieu,tu fais bien; les démons le croient aussi et ils tremblent.
4(7):Soumettez vous donc à Dieu; résistez au diable,et il fuira loin de vous.


Sourate al-hajj(le pèlerinage)22,(34):
".... Votre Dieu est certes un Dieu unique. Soumettez-vous donc à Lui. Et fais bonne annonce à ceux qui s'humilient."
Revenir en haut Aller en bas
prisca

avatar


MessageSujet: Re: La revelation du Saint CORAN   Mar 21 Juin 2016 - 9:07

Dans ce cas, je vous prie de bien vouloir m'excuser, je n'ai pas fait attention que l'espace était celui ci et te demande de bien vouloir supprimer mes messages pour ne pas que cette section ne soit pas dans le respect de la règle.

Mais toutefois, j'ai vu que tu m'as invitée à traiter ce sujet qui en reste toujours un, dans une autre section, c'est ce que j'ai fait, et après coup je me suis rendu compte que ton invitation à le faire n'en était pas une, et je te demande par conséquent d'aussi supprimer mes messages dans la section

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
SKIPEER

avatar


MessageSujet: La revelation du Saint CORAN   Lun 18 Déc 2017 - 18:39

18.12.2017
La révélation du saint CORAN commença pour le Messager de Dieu, paix et bénédiction de Dieu sur lui, le 17 Ramadan, en l’an 13 avant l’Hégire Prophétique, soit en juillet 610 E.C. Il avait alors quarante ans. La révélation se poursuivit pendant 23 ans jusqu’à son retour à Dieu, le 13 Rabî` Al-Awwal, de l’an 11 après l’Hégire, soit le 8 juillet 633 E.C. Il avait alors 63 ans.
Ainsi la période pendant laquelle la révélation est venue au Noble Prophète s’étend sur 23 ans et se subdivise en deux parties :
— Première Partie : la période où la révélation eut lieu à la Mecque. Elle s’étend sur 13 ans où les sourates dites mecquoises ont été révélées. Ces sourates constituent 19/30, ou environ 2/3, de la révélation.
— Seconde Partie : la période où la révélation eut lieu à Médine. Cette période a duré 10 ans où les sourates dites médinoises ont été révélées. Ces dernières comptent pour 11/30 du Coran, ou environ, 1/3 de celui-ci.
Le tout premier verset révélé du Coran est : "Lis, au nom de ton Seigneur qui a créé" CORAN 96:1  et le dernier verset de la révélation est Sa Parole — Exalté Soit-Il — : "Aujourd’hui, J’ai parachevé pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait. Et J’agrée l’Islam comme religion pour vous" .CORAN 5:3
Revenir en haut Aller en bas
SKIPEER

avatar


MessageSujet: Re: La revelation du Saint CORAN   Lun 18 Déc 2017 - 18:39

Al Boukhari rapporte selon Aicha, que Dieu l’agrée : "Le début de l’inspiration divine au Messager d’Allah — que la Paix d’Allah et ses bénédictions soient sur lui — fut les songes véridiques durant son sommeil. Chaque fois qu’il faisait un rêve, il se réalisait manifestement. Puis, il eut une attirance pour la retraite solitaire.Il se rendait alors au Mont Hirâ’ où il se consacrait à l’adoration des nuits durant et il se préparait pour ces retraites. Ensuite, il retournait chez Khadija — que Dieu l’agrée — qui le parait pour une autre retraite jusqu’à ce que la Vérité le surprit à Hirâ’. C’est alors que l’ange lui apparut disant : "Lis" Le Messager de Dieu dit : "Je lui répondis : je ne lis guère. Alors il me saisit et me serra fort au point de m’épuiser puis me relâcha et me dit : Lis. Alors je lui répondis : je ne lis guère. Alors il me serra une deuxième fois au point de m’épuiser puis me relâcha et dit : Lis. Alors je dis : je ne lis guère. Alors il me serra une troisième fois au point de m’épuiser puis me relâcha et dit : ’Lis au nom de ton Seigneur qui a créé’ jusqu’à ’ce qu’il ignore’ CORAN 96:1". Alors le Messager de Dieu — que la paix de Dieu et ses bénédictions soient sur lui — rentra chez son épouse Khadija et s’écria : "Enveloppez-moi ! Enveloppez-moi !" On s’empressa de le tenir enveloppé jusqu’au moment où son effroi fut dissipé. Puis il dit à Khadîjah : "je craignis pour moi-même". Khadîjah de lui dire : "À Dieu ne plaise, Dieu ne te voudrait aucun mal. Par Dieu, tu entretiens tes liens de parenté, tu soutiens les faibles, tu donnes aux pauvres, tu accueilles généreusement les hôtes, et tu viens en aide aux victimes des vraies crises".
Puis elle partit avec le Prophète voir son cousin Waraqah Ibn Nawfal (Waraqah Ibn Nawfal était le cousin paternel de Khadîjah.).
C’était un homme âgé, non-voyant, douée d’une connaissance des Anciens Livres. Khadija lui dit : " ô mon cousin, écoute les propos de ton neveu". Alors le Messager de Dieu, paix et bénédiction de Dieu sur lui, lui relata ce qu’il vit. Waraqah lui dit : "Cet Ange, c’est le Confident (Gabriel) qu’Allah a envoyé autrefois à Moïse. Plût à Allah que je soit vivant à l’époque où tes concitoyens te banniront !" — "Ils me chasseront donc ?", s’exclama le Prophète, paix et bénédiction de Dieu sur lui. — "Oui, reprit Waraqah. Jamais un homme n’a apporté ce que tu apportes sans être persécuté ! Si je vis encore ce jour-là, je t’aiderai de toutes mes forces". Peu de temps après, Waraqah décéda et la révélation fut interrompue pendant un certain temps.



Dans un seul verset, le Noble Coran a indiqué trois formes que peut prendre la révélation.

La première : le fait de projeter le sens dans le cœur d’un Prophète.

La deuxième : le fait de parler à un Prophète de derrière un voile, comme Dieu a appelé Moïse de derrière l’arbre et ce dernier a entendu Son Appel.

La troisième : l’envoi d’un ange à un Prophète pour lui transmettre ce dont il a été chargé de communiquer. Cette forme est la plus fréquente de toutes. Toute la révélation du Coran est de cette forme que l’on appelle wahy jaliyy (révélation explicite et manifeste).

Dieu Exalté Soit-Il a dit : "Et Il n’a pas été donné à un mortel qu’Allah lui parle autrement que par révélation, ou de derrière un voile, ou qu’Il [lui] envoie un messager (Ange) qui révèle, par Sa permission, ce qu’Il [Allah] veut. Il est Sublime et Sage " CORAN 42:51. Et Il a dit, Glorifié Soit-Il : " Et l’Esprit fidèle est descendu avec cela * sur ton cœur, pour que tu sois du nombre des avertisseurs" CORAN 26:193.
Par ailleurs, l’ange descend avec la révélation sous des formes diverses. Il lui arrive d’apparaître au Prophète sous sa forme réelle, angélique. Il lui arrive aussi d’apparaître sous une forme humaine ; l’audience le voit et l’entend dans ce cas. Il lui arrive aussi de descendre sur le Prophète et rester invisible, mais les conséquences de sa venue et l’émotion sont visibles sur le Messager. Il s’absente alors à son environnement comme s’il s’était évanoui. Il ne s’agit aucunement d’un évanouissement ; dans cet état, il est absorbé spirituellement par la rencontre avec l’ange, il sort de son condition humaine normale, ce qui influence son corps qui devient très lourd, au point que la sueur peut couler abondamment de son front alors qu’il fait très froid. Il se peut aussi que l’effet de la révélation sur le Prophète soit similaire au son d’une cloche. Il s’agit dans ce dernier cas de sa forme la plus éprouvante. Il arrive aussi que les personnes présentes entendent comme le bruit des abeilles près du visage du Prophète, sans pour autant comprendre ce son. Quant à lui, paix et bénédiction de Dieu sur lui, il entend et comprend ce qui lui est révélé. Il sait qu’il s’agit d’une révélation divine, avec certitude, sans la moindre confusion, sans le moindre doute, sans l’ombre d’une hésitation. Lorsque la révélation s’arrête, il trouve ce qui lui a été révélé présent dans sa mémoire, gravé, comme si cela avait été inscrit dans son cœur.
Dieu — Exalté Soit-Il — dit : " et il ne prononce rien sous l’effet de la passion ; * ce n’est rien d’autre qu’une révélation inspirée".

CORAN 53:3

Al-Boukhârî rapporte dans son Sahîh, selon Aicha que Dieu l’agrée qu’Al-Hârith Ibn Hishâm demanda au Messager de Dieu, paix et bénédiction de Dieu sur lui : "ô Messager de Dieu, comment te vient la révélation ? ", " Parfois, dit le Prophète, elle me vient comme le bruit d’une cloche, c’est pour moi la forme la plus éprouvante. Lorsqu’elle cesse, j’ai alors compris ce qui m’a été dit. Il arrive aussi que l’ange apparaisse sous une forme humaine ; il me parle et je comprends ce qu’il dit ". `Aicha dit : "Je vis la révélation descendre sur lui un jour où il faisait très froid. Lorsque la révélation cessa, la sueur coulait abondamment de son front ".

Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
SKIPEER

avatar


MessageSujet: Re: La revelation du Saint CORAN   Lun 18 Déc 2017 - 18:48

La descente du saint CORAN :

Les versets du Noble Coran indiquent qu’il est descendu en une nuit bénie du mois béni de ramadân, Laylat Al-Qadr (la Nuit du Destin et de l’Honneur). Le Très-Haut dit : "Le mois de Ramadân au cours duquel le Coran a été descendu [...]" (CORAN 2:185) Il dit également : "Nous l’avons certes, fait descendre pendant la nuit d’Al-Qadr." (CORAN 97) Il dit aussi - Exalté soit-Il : "Nous l’avons fait descendre en une nuit bénie, Nous sommes en vérité Celui Qui avertit" (CORAN 44:3) Ces versets dans leur ensemble signifient que le Noble Coran est descendu sur le fidèle Prophète pendant le mois de ramadân, au cours d’une nuit précise, Laylat Al-Qadr, cette nuit est privilégiée et honorée si bien qu’elle vaut mieux que mille mois (d’adoration et de prières).

On pourrait se demander : La réalité observée est que le Noble Coran est descendu sur le fidèle Prophète pendant les vingt-trois années allant du début de la mission prophétique jusqu’à la fin de sa noble vie. Le Très-Haut dit en effet : "(Nous avons fait descendre) un Coran que Nous avons fragmenté, pour que tu le lises lentement aux gens. Et Nous l’avons fait descendre graduellement." CORAN 17/106 Donc, le Coran n’est pas descendu en une nuit, mais plutôt en vingt-trois ans. Comment concilier le sens des premiers versets avec celui de ce dernier verset ?

Les savants ont trois opinions à cet égard :
1-n entend par la descente du Coran pendant Laylat Al-Qadr le début de sa révélation, de l’usage courant consistant à nommer une chose par son début le considérant comme la fondation de cet édifice magnifique.Donc, le début de la descente du Coran eut lieu pendant Laylat Al-Qadr puis il continua à être révélé de manière fragmentaire selon les événements et les circonstances. Tel est l’avis d’Ash-Sha`bî qui interpréta la parole du Très-Haut : "Nous l’avons certes, fait descendre pendant la nuit d’Al-Qadr." par : la révélation du Noble Coran débuta pendant Laylat Al-Qadr, puis se poursuivit pendant vingt-trois ans conformément à la parole du Très-Haut : "(Nous avons fait descendre) un Coran que Nous avons fragmenté, pour que tu le lises lentement aux gens. Et Nous l’avons fait descendre graduellement."

2-Le Coran est descendu au ciel inférieur (as-samâ’ ad-dunyâ) pendant vingt-trois nuits d’Al-Qadr successives, chacune d’elles comportant la portion prévue par Dieu pour l’année suivante, laquelle devait descendre sur le Prophète - paix et bénédictions sur lui - graduellement au cours de l’année.

3- Le Coran est descendu au ciel inférieur en une fois pendant Laylat Al-Qadr, puis il est descendu au Prophète graduellement en vingt-trois ans.
La troisième opinion est celle de la majorité des savants et c’est l’opinion qui nous semble la plus juste étant donné qu’elle allie le sens des versets et les narrations authentiques établissant la révélation du Coran tout au long de la mission prophétique.
Les tenants de cette opinion pensent que le Noble Coran a connu trois descentes :

1-La descente vers la Table Gardée. Le Très-Haut dit : "Mais c’est plutôt un Coran glorifié préservé dans une Table." CORAN 85:21 Le Coran descendit vers cette Table en une fois et y fut inscrit ; nous apportons foi en cette inscription et nous en remettons à Dieu - Exalté soit-Il - quant à sa réalité et son sens divin.

2-La descente depuis la Table Gardée vers la Maison de la Gloire au ciel inférieur, ce qui est exprimé dans la parole du Très-Haut : "Nous l’avons certes, fait descendre pendant la Nuit d’Al-Qadr."

3- La descente du Noble Coran par les soins de l’ange Gabriel de la Maison de la Gloire au ciel inférieur vers le Messager d’Allah - paix et bénédictions sur lui - tout au long de sa mission prophétique, ce qui est exprimé dans Sa parole : "et l’Esprit fidèle est descendu avec cela sur ton cœur, pour que tu sois du nombre des avertisseurs, en une langue arabe très claire." CORAN 26:193

La sagesse justifiant cette descente est de souligner le rang du Coran et celui du prophète qui l’a reçu, en informant les habitants des sept cieux que ceci est le dernier Livre révélé au Sceau des prophètes pour la meilleure nation, en le descendant deux fois, une fois en entier et une fois réparti, contrairement aux livres précédents qui avaient été révélés en une fois.
Certains ont dit que la descente au ciel inférieur est pour mieux attiser la langueur du Prophète - paix et bénédictions sur lui - à l’instar de ce que dit le poète :

La langueur est à son paroxysme lorsque les tentes se rapprochent des tentes (du bien-aimé)

SOURCE: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Cyril 84
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: La revelation du Saint CORAN   Lun 18 Déc 2017 - 21:49

J'ai fusionné ce sujet ici, car il existait déjà.

_________________
Épître de Jacques
2(19):Tu crois qu'il-y-a un seul Dieu,tu fais bien; les démons le croient aussi et ils tremblent.
4(7):Soumettez vous donc à Dieu; résistez au diable,et il fuira loin de vous.


Sourate al-hajj(le pèlerinage)22,(34):
".... Votre Dieu est certes un Dieu unique. Soumettez-vous donc à Lui. Et fais bonne annonce à ceux qui s'humilient."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La revelation du Saint CORAN   

Revenir en haut Aller en bas
 
La revelation du Saint CORAN
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lire le Saint Coran en 03 JOURS !
» Quelques vérités mathématiques du saint Coran !!
» ( Le Saint Coran ) Des Récitations de Haute Qualité
» Comment apprendre le Saint Coran ?
» le saint coran traduit dans toutes les langues

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: SPIRITUALITE MUSULMANE-
Sauter vers: