Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez
 

 Récits de convertis au Christianisme

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Récits de convertis au Christianisme - Page 4 Empty
MessageSujet: la conversion au Christianisme de Mohammed MOUSSAOUI.   Récits de convertis au Christianisme - Page 4 EmptyVen 16 Avr 2010 - 17:53

Rappel du premier message :

Devenu Joseph par son baptême, Mohammed MOUSSAOUI, ce chiite irakien réfugié en France avec sa famille publie le récit de sa conversion au christianisme en terre d’Islam,
Le prix à payer" (Joseph Fadelle) . Un témoignage de courage dans la foi .

Il raconte :

Comment le chiite que j’étais s’est-il converti au christianisme ?

J’ai connu le Christianisme grâce à la rencontre d’un chrétien durant mon service militaire. C’était à Bassorah (Irak) en 1987. J’avais 23 ans. Cohabiter avec un chien de chrétien était une épreuve abominable pour un Moussaoui – ma famille descend directement du Prophète –, mais je ne pouvais y échapper, mon père n’ayant pas encore réussi à corrompre le chef d’état major.
J’ai d’abord méprisé ce Massoud, cet agriculteur de 44 ans. Puis il m’a peu à peu apprivoisé par son écoute et sa bienveillance. J’ai voulu le convertir à l’islam : il fallait le tirer de son erreur. Prudemment – il ne pouvait pas parler de sa foi sans risquer la mort – il m’a renvoyé à ma propre religion : « Est-ce que tu as vraiment lu le Coran ? As-tu compris le sens de chaque mot, de chaque verset ? » m’a-t-il demandé un jour. J’ai rougi de confusion. Les imams nous expliquent que c’est la lecture du Coran de bout en bout qui sera récompensée au jour du jugement, bien plus que la compréhension du texte. J’ai profité d’une permission à la maison pour m’y plonger. C’est là que mes ennuis ont commencé…

Mes questions.

Dès que j’ai abordé la deuxième sourate, j’ai buté quasiment sur tous les versets. Je ne comprenais pas pourquoi Allah s’abaissait à définir les règles de la répudiation, les délais… Je ne saisissais pas l’insistance du Coran sur la supériorité et le pouvoir des hommes sur les femmes, considérées comme des inférieures, possédant la moitié du cerveau d’un homme, etc.
Je suis allé consulter un imam, ami de la famille, en lui soumettant certaines de mes difficultés comme cette sourate 2, 223 : « Vos femmes sont un champ de labour pour vous, allez-y comme vous l’entendez » – ce qui signifie que les hommes peuvent faire d’elles ce qu’ils veulent, y compris sexuellement ! Il m’a répondu qu’un homme peut faire l’amour n’importe où sauf à la mosquée, n’importe quand, sauf pendant le Ramadan, et de n’importe quelle manière… Devant mon air sceptique, il m’a conseillé de me plonger dans la vie du Prophète.

Et je me suis plongé dans la vie de Mohamed !

Oui. Mais là encore, je suis bien obligé de déchanter quand je lis que Mohamed s’est marié avec une fille de 7 ans, Aisha, ou encore qu’après avoir marié son fils adoptif Zaïd, il prend la femme de celui-ci, sa belle-fille, pour en faire sa septième épouse. Bref, après plusieurs jours de réflexion intense, le comportement et la vie du Prophète ne me paraissaient pas exemplaires.

Ma foi vacille, mais je reste Musulman…

Je crois toujours en Allah, dont la bonté est plus grande que tout, mais je commence à douter que le Coran soit sa parole. Sur quoi puis-je fonder ma vie si l’islam n’en est pas le pilier ? Je suis effondré. Et humilié car je sais que dans ces conditions, je n’ai aucune chance de convaincre Massoud. Or, en digne représentant des Moussaoui, j’ai horreur de perdre la face. Aussi, pour sauver l’honneur, je vais essayer de persuader Massoud que sa religion est également un leurre.


(à suivre)
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien

AuteurMessage
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur



Récits de convertis au Christianisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Récits de convertis au Christianisme   Récits de convertis au Christianisme - Page 4 EmptyMar 1 Mai 2012 - 15:16

mario-franc_lazur a écrit:
rosedumatin a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:
Lu dans la revue « Famille chrétienne » , n° 1785

Jean-Marie SETBON, ancien rabbin juif, raconte son étonnante conversion au Catholicisme, ancrée dans une fascination pour la Croix .

.......................................
Lorsque son épouse décède d’un cancer en 2004, le jeune veuf devient père au foyer . « Nous vivions dans la précarité Le lundi 6 août 2007, nous nous sommes néanmoins offert une journée de vacances au bord de la mer, en amille à Trouville. Lorsque je découvre l’immense calvaire qui surplombe la plage, des frissons me parcourent . ‘J’apprendrai le soir même que le cardinal Lustiger vient de mourir ; ce n’est pas sans rapport !) Un mois plus tard , une nuit, de nouveaux frissons me réveillent : Jésus est dans ma chambre ! Si, si, Lui-même ! Je me prosterne, j’enchaîne les signes de croix … »
........................................................;

Récits de convertis au Christianisme - Page 4 2129354088 mon cher MARIO pour ce magnifique récit de conversion !

Voici le calvaire de Trouville sur la route de la Corniche, surplombant la mer :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Magnifique photo de ce calvaire qui surplombe la plage !!! Est-ce toi qui l'a prise, ma chère ROSE ???

Non.... mon cher MARIO, je le regrette à la lecture de cette conversion ......... Embarassed

Mais sois certain que quand je reviendrai dans la région désormais je le photographierai, on s'y croirait ...

Cette partie de la Normandie est merveilleuse et mon coeur y est attaché à jamais.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Récits de convertis au Christianisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Récits de convertis au Christianisme   Récits de convertis au Christianisme - Page 4 EmptySam 16 Mar 2013 - 9:36

Posté par notre frère AUGUSTIN :

Je viens de terminer la lecture d'un livre-témoignage qui m'a profondément interpellé par la force qui s'en dégage, en voici le résumé du dos du livre, l'expérience et le combat de Nadia doivent nous questionner sur le vécu de ceux et celles qui choisissent de quitter l'islam pour suivre le Christ...Si j'avais été à la place de Nadia, aurai-je eu son courage ???

Française d'origine algérienne, Nadia est une musulmane qui ne se pose pas de questions sur son appartenance religieuse. Jusqu'au jour où, avant même de découvrir le Christ, elle décide d'agir en femme libre et indépendante. Or en islam, le changement de religion est un crimeet, pour ses parents et ses proches, l'indépendance un scandale. Ils veulent absolument l'en empêcher. En vain. On la séquestre, on la soumet à la torture morale et à la sorcellerie, sa famille la plus proche essaie de l'empoisonner.... Ce "chemin de croix", elle le décrit avec une sobriété bouleversante. La force du témoignage de Nadia est à l'égal de l'amour qu'elle porte aux autres.

"Et elle s'est emparée du Royaume" - Dadia Piccard - Ed de L'oeuvre.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
ASHTAR

ASHTAR


Récits de convertis au Christianisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Récits de convertis au Christianisme   Récits de convertis au Christianisme - Page 4 EmptySam 16 Mar 2013 - 9:44

mario-franc_lazur a écrit:
Posté par notre frère AUGUSTIN :

Je viens de terminer la lecture d'un livre-témoignage qui m'a profondément interpellé par la force qui s'en dégage, en voici le résumé du dos du livre, l'expérience et le combat de Nadia doivent nous questionner sur le vécu de ceux et celles qui choisissent de quitter l'islam pour suivre le Christ...Si j'avais été à la place de Nadia, aurai-je eu son courage ???

Française d'origine algérienne, Nadia est une musulmane qui ne se pose pas de questions sur son appartenance religieuse. Jusqu'au jour où, avant même de découvrir le Christ, elle décide d'agir en femme libre et indépendante. Or en islam, le changement de religion est un crimeet, pour ses parents et ses proches, l'indépendance un scandale. Ils veulent absolument l'en empêcher. En vain. On la séquestre, on la soumet à la torture morale et à la sorcellerie, sa famille la plus proche essaie de l'empoisonner.... Ce "chemin de croix", elle le décrit avec une sobriété bouleversante. La force du témoignage de Nadia est à l'égal de l'amour qu'elle porte aux autres.

"Et elle s'est emparée du Royaume" - Dadia Piccard - Ed de L'oeuvre.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Si ce qui est rapporté est vrais sa famille est plus mécréante qu'elle !
Celui qui fait de la sorcellerie est un mécréant !
[35.6] Le Diable est pour vous un ennemi. Prenez-le donc pour un ennemi. Il ne fait qu'appeler ses partisans pour qu'ils soient des gens de la Fournaise.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Récits de convertis au Christianisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Récits de convertis au Christianisme   Récits de convertis au Christianisme - Page 4 EmptySam 16 Mar 2013 - 21:40

Témoignage touchant I love you
Revenir en haut Aller en bas
Nass'




Récits de convertis au Christianisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Récits de convertis au Christianisme   Récits de convertis au Christianisme - Page 4 EmptyDim 17 Mar 2013 - 18:14

Leur récit mérite respect et dignité. Reste que leur parole ne doit pas être la panacée. Ô [Toi] qui retourne les cœurs, raffermis (stabilise, renforce) mon cœur sur Ta Religion. »
Revenir en haut Aller en bas
oumaazedine

oumaazedine


Récits de convertis au Christianisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Récits de convertis au Christianisme   Récits de convertis au Christianisme - Page 4 EmptyDim 17 Mar 2013 - 18:26

Nass' a écrit:
Leur récit mérite respect et dignité. Reste que leur parole ne doit pas être la panacée. Ô [Toi] qui retourne les cœurs, raffermis (stabilise, renforce) mon cœur sur Ta Religion. »

Récits de convertis au Christianisme - Page 4 4033047434
Revenir en haut Aller en bas
http://mouslima-sunnia.blog4ever.com/
ASHTAR

ASHTAR


Récits de convertis au Christianisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Récits de convertis au Christianisme   Récits de convertis au Christianisme - Page 4 EmptyDim 17 Mar 2013 - 18:39

oumaazedine a écrit:
Nass' a écrit:
Leur récit mérite respect et dignité. Reste que leur parole ne doit pas être la panacée. Ô [Toi] qui retourne les cœurs, raffermis (stabilise, renforce) mon cœur sur Ta Religion. »

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
pinson

pinson


Récits de convertis au Christianisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Récits de convertis au Christianisme   Récits de convertis au Christianisme - Page 4 EmptyJeu 28 Mar 2013 - 18:31

Les nouveaux baptisés de la Veillée de Pâques


Les jeunes sont de plus en plus nombreux à pousser la porte de l’Église, tandis que la progression des catéchumènes issus d’un milieu rural se confirme.

Au départ, ce n’est qu’une intuition. Un vague sentiment. Pour beaucoup, l’évidence se forge avec les années et finit par s’imposer, tout naturellement. « J’ai pris conscience de cette présence bienveillante, comme un ami qui était là depuis toujours, raconte Marion, originaire de Gallardon (Eure-et-Loir). Un jour, alors que nous parlions de religion, ma mère m’a demandé : “Crois-tu en Dieu ?” Sans hésiter, j’ai acquiescé. J’avais 19 ans. » Aujourd’hui âgée de 22 ans, l’étudiante en dernière année à Sciences-Po recevra demain le baptême au cours de la vigile pascale.

Comme de nombreux jeunes de sa génération, elle a grandi dans une famille où la pratique dominicale n’était plus de mise, malgré un terreau historiquement catholique. Ses parents n’ont pas souhaité la faire baptiser, pour lui « laisser le choix ». Fille unique, Marion intègre à 11 ans l’école catholique où elle reçoit des rudiments de culture religieuse.

À Sciences-Po, « l’envie d’approfondir » taraude la jeune adulte : une année Erasmus à Salamanque (Espagne) achèvera de lui donner goût au « rendez-vous du dimanche », à la faveur d’une amitié avec une quadragénaire espagnole. De retour en France, son aumônier lui tend une perche : « Je crois que tu es prête. » C’était le jour des Rameaux. Elle s’en souvient comme si c’était hier. « Je me suis dit : allez, on y va. C’est une proposition qui ne se refuse pas ! »

« La rencontre du Christ bouscule la compréhension de la vie »

Un itinéraire révélateur du « cru 2013 » des nouveaux baptisés de Pâques : parmi les 3 220 adultes qui entreront dans l’Église au cours des prochains jours, on note en effet une forte augmentation de la proportion de jeunes. La tranche des 25-30 ans représente ainsi 21 % des catéchumènes, tandis que celle des 18-20 ans enregistre une progression de 45 % par rapport à l’an passé, confirmant la tendance amorcée en 2011.

Comment expliquer ce rajeunissement ? Pour le P. Philippe Marxer, directeur adjoint du Service national de la catéchèse et du catéchuménat, cette tendance s’explique par le fait que ces enfants nés dans une France sécularisée, souvent dépourvus de culture religieuse, découvrent la foi « comme une nouveauté totale, avec beaucoup de bonheur ». Sociologiquement, 42 % des futurs baptisés sont issus d’un milieu sans tradition religieuse particulière.

Plus largement, pour ce spécialiste, si la population catéchuménale ne cesse de progresser – +12 % par an entre 1980 et 2000, une croissance aujourd’hui plus faible mais continue – c’est aussi parce que « la rencontre du Christ bouscule la compréhension de la vie » de nos contemporains, en proie à la surconsommation, à l’urgence quotidienne. « On observe un accrochage de la Parole de Dieu dans la vie de ces personnes. Beaucoup découvrent une forme de sérénité en rencontrant le Christ. D’où l’importance de savoir les intégrer dans les communautés, pour leur permettre de s’enraciner en vivant une expérience. »

« D’autres se rapprochent de Dieu à la faveur d’un baptême, d’un mariage… »

Autre évolution notable : la forte poussée des catéchumènes issus d’un milieu rural observée en 2012 se confirme, avec 30 % du nombre global de futurs baptisés. Le P. Marxer y voit la double conséquence de la pression immobilière poussant de nombreux foyers en marge des villes, autant que l’expression de la vitalité des « nouvelles paroisses », qui trouvent peu à peu leur place dans un paysage ecclésial remodelé autour de « pôles ». « Nous accueillons des catéchumènes qui sortent de tout petits villages, confirme Monique Dureux, accompagnatrice à Montluçon (Allier). Ils sont souvent invités par leur curé, parfois aussi par d’autres fidèles. Dès lors qu’on se fait connaître, le bouche-à-oreille fonctionne. »

Comme les années précédentes, les deux tiers des catéchumènes de 2013 sont des femmes : c’est pour « changer de vie » après un divorce douloureux que Valérie Petit, 47 ans, a quitté Paris pour s’installer à Lons-le-Saunier (Jura). « Depuis l’enfance, j’étais attirée par la foi, mais chez moi on ne s’occupait pas de ça, se souvient cette mère de famille. C’était en moi depuis toujours : je ne me l’explique pas. » En se connectant sur le site Web de sa paroisse, Valérie découvre la possibilité de recevoir le baptême à l’âge adulte. Elle n’hésite pas une seconde.

« Dans le monde rural, nous accueillons souvent des personnes marquées par des épreuves qui ont creusé en elles un désir ancien, analyse son accompagnatrice, Marie-Gabrielle Fernex de Mongex. Certains puisent dans la foi la force de surmonter leur solitude. D’autres se rapprochent de Dieu à la faveur d’un baptême, d’un mariage… »

Renouer avec une mémoire familiale

C’est un peu ce qui est arrivé à Julien Chakiba, jeune psychiatre bordelais de 27 ans issu d’une famille athée. De premières questions « surgissent » lors de ses études de médecine. Celle qui devait devenir son épouse lui propose alors de l’accompagner dans deux groupes ; l’un consacré aux enjeux éthiques, l’autre à l’approfondissement de la foi. L’étudiant commence à fréquenter une paroisse. « Lors de notre messe de mariage, je me sentais intégralement chrétien, alors même que je n’étais pas baptisé. » Au cours de ses années d’internat, en particulier en cancérologie, cette foi déjà vive lui apporte « une espérance » dans des situations parfois critiques : « Croire en Dieu change ma façon de regarder les patients, la souffrance. Au point que je me demande comment je pourrais exercer la médecine sans la foi. Il y a ce sentiment de n’être jamais seul.

Une empathie, une force. Et l’amour du prochain. » Dans sa famille, son choix a été plutôt bien accepté, même si Julien concède qu’il n’est pas toujours aisé de l’aborder en profondeur avec les siens.

À l’inverse, d’autres font le choix du baptême pour renouer avec leur mémoire familiale, comme si ce cheminement se confondait avec une quête des origines. Aide-soignante dans une maison de retraite de Vernon (Eure), Dominique Lebassard avoue avoir embrassé le catéchuménat pour honorer un serment : « Je l’avais promis à ma mère sur son lit de mort. Elle m’a quittée il y a deux ans. Malgré les deuils et la maladie, la foi restait importante pour elle. »

Cette célibataire de 49 ans dit ne « pas regretter » de s’être ainsi acquittée de l’ultime recommandation maternelle : « Un jour ou l’autre, je l’aurais fait. Mais je n’avais pas le temps. La mort de mon père, dans mon enfance, puis celle de mon beau-père, ont sans cesse repoussé cette échéance. C’est vous dire si j’attendais ce moment. La foi m’a rendue plus attentive, plus sincère. Après deux ans de préparation intensive, j’angoisse un peu, mais j’ai hâte ! »


François-Xavier Maigre (avec Anne-Laure Filhol)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Récits de convertis au Christianisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Récits de convertis au Christianisme   Récits de convertis au Christianisme - Page 4 EmptyJeu 28 Mar 2013 - 21:12

Magnifiques témoignages !!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Récits de convertis au Christianisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Récits de convertis au Christianisme   Récits de convertis au Christianisme - Page 4 EmptyJeu 28 Mar 2013 - 21:28

Récits de convertis au Christianisme - Page 4 175602 Pinson

Bonnes fêtes de Pâques à toi et ta famille sunny Récits de convertis au Christianisme - Page 4 189259 sunny
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Récits de convertis au Christianisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Récits de convertis au Christianisme   Récits de convertis au Christianisme - Page 4 EmptyVen 29 Mar 2013 - 8:47

*Espérance* a écrit:
Récits de convertis au Christianisme - Page 4 175602 Pinson

Bonnes fêtes de Pâques à toi et ta famille sunny Récits de convertis au Christianisme - Page 4 189259 sunny


Et il faut savoir que le bapt^ème ne s'obtient pas sur simple demande ( comme un peu la conversion à l'Islam)

Non, la nouvelle foi du catéchumène doit être mûrie ! L’Église catholique en France tient particulièrement à deux années de catéchuménat, un rituel en plusieurs étapes restauré par Vatican II. L’apprentissage de la vie chrétienne demande du temps. Et ce qui est en jeu, c’est la maturation du futur baptisé, avec en toile de fond la question de sa liberté.

"Lorsqu’un jeune couple vit un coup de foudre, on lui demande d’attendre avant de se marier. La conversion elle aussi peut être enthousiasmante, mais il s’agit de l’enraciner, d’autant plus à l’heure du zapping et du tout, tout de suite", explique Aude Corvaisier-Riche, chargée du catéchuménat à Lyon.
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Récits de convertis au Christianisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Jean-Marie Elie Setbon, converti juif    Récits de convertis au Christianisme - Page 4 EmptyMer 17 Avr 2013 - 17:58

" Jean-Marie Elie Setbon, né en 1964, veuf marié et père de huits enfants, né juif ashkénaze par sa mère et sépharade par son père. Il fut mystérieusement attiré par Jésus dès l'age de 7 ans. A 15 ans, il se rend à la Basilique de Montmartre un dimanche vers 18h.

« J'assistais sans le savoir à ma première messe lorsqu'une voix intérieure m'a poussé à aller communier. Cela ne m'a rien fait du tout sauf que c'est devenu une « drogue » : j'y suis retourné presque chaque dimanche pendant 3 ans ! ». En cachette, Elie achète un crucifix et un Nouveau Testament et apprend par coeur l'Evangile selon Saint Jean puisqu'il ne peut le lire devant les siens.

A 17 ans, je suis entré dans un confessionnal et j'ai dit au prêtre : « Je suis juif, je voudrais me convertir ... » - « Qu...qu... quoi ! A-t-il bégayé. Ne bougez pas, je reviens ! » Il est sorti mais n'est pas revenu. Je suis parti en courant, pensant qu'il allait me dénoncer. Cela m'a poussé à explorer ma propre religion ». Elie explore loin. De 18 à 26 ans, il se forme en Terre Sainte et reçoit une formation rabbinique en théologie philosophie et exégèse juive et devient rabbin ultraorthodoxe. Il rentre en France puis se marie. Sept enfants naissent. « La Croix continuait de m'attirer, de m'aspirer, comme un appel irrépressible. » Lorsque son épouse décède d'un cancer en 2004, le jeune veuf devient père au foyer. « Nous vivions dans la précarité. Le lundi 6 août 2007, nous nous sommes néanmoins offert une journée de vacances au bord de la mer, en famille à Trouville. Lorsque je découvre l'immense calvaire qui surplombe la plage, des frissons me parcourent. J'apprendrai le soir même que le cardinal Lustiger vient de mourir ; ce n'est pas sans rapport ! Un mois plus tard, une nuit, de nouveaux frissons me réveillent : Jésus est dans ma chambre ! Si, si, Lui-même ! Je me prosterne, j'enchaîne les signes de croix ... » Grâce à l'accueil patient de Petites Soeurs de Bethleem, Elie entame une préparation au catéchuménat. Elie sera finalement baptisé Jean-Marie le 14 septembre 2008.

L'apostat est alors renié par les siens mais ses enfants suivent son choix religieux à leur rythme. "

(copié de : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] )
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Invité
Invité



Récits de convertis au Christianisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Récits de convertis au Christianisme   Récits de convertis au Christianisme - Page 4 EmptyMer 17 Avr 2013 - 18:01



Ah que c'est beau ! Récits de convertis au Christianisme - Page 4 2129354088
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Récits de convertis au Christianisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Récits de convertis au Christianisme   Récits de convertis au Christianisme - Page 4 EmptyMer 17 Avr 2013 - 18:03

Il se raconte :

"Je suis marié père de 8 enfants (4 filles et 4 garçons)
Voici mon cheminement vers le Christ
Le dimanche des rameaux, je suis rentré en catéchuménat. Dès l'âge de huit ans je désire Jésus. Je ressens un appel du Christ qui se concrétise par un rendez vous avec lui tous les soirs au pied de mon lit. Je prie Jésus et je fais le signe de croix. A la maison, mes parents sont tous deux de confession juive. Toute la journée j'attends ce moment de la nuit, cette rencontre, ce rendez- vous. Cela va durer deux ans. Pendant ces deux années le désir est de plus en plus fort. A l'âge de dix ans, j'ai assez d'argent pour acheter ma première croix avec Jésus dessus. Je la porte en cachette toute la journée et le soir je la mets sous mon oreiller.
J'affectionne tout particulièrement mes vacances d'été, en Bretagne et après en Vendée, car j'ai la possibilité de contempler des crucifix.
Je peux rester des heures à le regarder avec un grand désir.
Je collectionne des cartes postales ayant pour image des églises. Dès que je le peux, je rentre dans une église. Cela durera deux ans, j'ai alors douze ans, à un an de ma communion juive. Je décide alors d'aller à l'église les dimanches après midi au Sacré-Cœur. Je m'y sens bien et six mois après j'ai un désir ardent d'aller communier, de prendre le corps du Christ. Je réalise ce désir, je prends la décision de me convertir. Je vais pour me ''confesser'' à un prêtre du sacré cœur. Mais la conversion n'est pas pour l'heure, néanmoins je communie chaque dimanches quand je me rends à la messe cela durera jusqu' à l'âge de dix huit ans. A cet âge, je pars pour la Terre Sainte j'y reste huit ans ou j'étudie le Talmud, le Midrach, les Ecritures Saintes, les lois dans le milieu ultra orthodoxe. Pourtant dès que je vois une croix, je suis attiré, capté. Vers 26 ans, je rentre en France. Je suis professeur, je suis ultra orthodoxe et j'aime Jésus. Je retourne au Sacré- Cœur et je communie. En juillet 1990, je me marie. Durant un an, j'étudie encore dans une école rabbinique et à 27 ans, avec ma femme, je retourne en Israël. Pendant un an et demi, dans un séminaire, mes études portent essentiellement sur la théologie et la mystique juive. Je reviens en France, en plus d’être professeur, je donne des conférences dans les synagogues et le reste du temps, j'approfondis mes études en théologie et la mystique. Mais au fond de mon cœur, je désire toujours Jésus. Je retournais à l'église et je continuais à communier tant que je le pouvais. Je porte la croix en cachette et je continue à lire l'Evangile en cachette de ma femme.
Mais un secret n'est pas fait pour être caché éternellement
Un jour nous sommes cambriolés, les voleurs ne prennent rien mais mettent la maison sens dessous et ma femme trouve la croix et l'Evangile
A mon retour du travail je constate les faits
Je ne vous décris pas la scène, chacun peut se l'imaginer.
Je lui propose alors le divorce, nous n'avons toujours pas d'enfant à cette époque.
Elle refuse mais me demande d'arrêter, je lui réponds en lui racontant mon histoire et que ceci était indépendamment de ma volonté
Un an après nous déménageons et ma femme est enceinte, notre première fille naîtra.
Durant son séjour à l'hôpital, je tombe par hasard sur radio Notre Dame et cela ravive mon désir en Jésus.
J'ai 38 ans, ma femme tombe malade et j'ai 7 enfants et ma vie va basculer. Elle est hospitalisée, je prends soin de nos enfants en bas âge. Elle décédera le 11 Mars 2004, j'ai alors a peu plus de 39 ans.
Le 1er juin de la même année, d’un commun accord, la belle-famille prend en charge mes trois grandes filles et le dernier de mes fils. Je retrouve un travail et je déménage. Mais le Seigneur en décide autrement, à la Toussaint de la même année, mes trois grandes filles reviennent vivre avec moi. J’arrête mon travail et j'élève seul 6 de mes enfants. Je vis essentiellement sur les allocations familiales et solidarité chômage, jusqu'à aujourd'hui. Nos vacances d'été, nous les passons à Paris et de temps en temps, nous faisons des allers-retours à Trouville. Ceci sera décisif dans mon cheminement. En Août 2007, j’y « rencontre » le Cardinal Lustiger, j’ai ressenti sa disparition avant même de l’apprendre par les médias et je l’annonce aux enfants sur la plage. Par lui, tout se déclenche.
Je décide de sauter le pas et de concrétiser mon désir, le désir d'un enfant de huit ans. Mais ce sont les vacances, j'attends le mois de septembre, les enfants seront à l'école. En septembre, la présence du Christ se fera de plus en plus palpable. Je ressens fortement sa présence dans la pièce et dans mon corps. Ainsi je lui parlerai comme je peux vous parler Pendant une longue période je serais réveillé de deux heures du matin jusqu'à sept heures du matin. J'ai très peur d'être fatigué pour m'occuper des enfants et pour tout ce qui se rapporte au bon fonctionnement du foyer. Contre toute attente, je ne ressens pas de fatigue supplémentaire.
Par contre, pendant cette période je vis des moments incroyables, extraordinaires, µµ sans pour autant être existé. Une paix , un très grand plaisir, un amour divin, une relation personnelle un face à face avec Dieu, que je n'ai jamais connu cela auparavant. En fait tout ceci est inexplicable par des mots.
A la même époque nous regardons avec les enfants sur la chaîne Arte la vie de Jean-Paul II, encore une fois ceci n'était pas du tout prémédité c'est en zappant
Et je ne sais pas pourquoi, je me lie à ce personnage et des larmes coulent toutes seules.
Pourtant je ne le connais pas ce n’est pas mon rabbi !
A part ce que je peux entendre aux informations mais je n'ai lui est jamais porter aucun intérêt
Et puis Karol prendra la décision d’être prêtre en lisant un livre de St Jean de La Croix
Je fais alors, un soir, un songe, je me retrouve dans une librairie, je lis une œuvre de Saint Jean de la Croix. Je me rends à la Fnac à Saint Lazare, là on m'explique que pour ce type d'ouvrage, il est préférable que j'aille dans une librairie nommée la Procure. Je ne connais pas cette librairie.
Et pourtant, quand j'y entre ce que je ressens me dit le contraire.
je demande ou se trouvent les livres de Saint Jean de la Croix, je m'y rends et en prends un au hasard ''la vive flamme d'amour''. Je l'ouvre et commence à le lire sur place, et là je prends conscience que je suis en train de vivre mon rêve. Cette fois je me dis que je dois aller jusqu'au bout et surtout ne pas rester seul. Mais voilà, je ne connais aucun prêtre.
Je rassemble mon courage et demande à une caissière au hazard si elle connaît des personnes qui suivent la pensée de St Jean de La Croix. Elle m'indique les Carmes à la porte d'Auteuil. Elle-même priant chez les carmes !
J'achète et je me mets à lire ces livres.
Chez les Carmes, je rencontre un frère et prêtre nommé Yannick avec qui je suis toujours en contact. Suite à nos discussions, il me parle de la Vierge Marie ceci me laisse très perplexe. Pour tout dire je n'avais pas t'attirance pour prier Marie et ceci pour plusieurs raison qui peuvent se comprendre
Et puis un jour, lors de nos rencontres, il me propose de faire le Rosaire, le Chapelet et de le faire. Sans conviction aucune je le prends et le fais et là miracle.
J'ai toujours ce même désir d'amour. Marie est rentrée dans ma vie. J'ai ressenti un contact très intense avec la Sainte Vierge et cela a tissé entre la Vierge Marie et moi un lien très fort.
Deux mois se passent, je me rends de nouveau à la Fnac à Saint-Lazare ou je fais toujours un petit détour à l'église de Saint Augustin. Je suis assis toujours à la même place là ou je peux fixer la croix avec Jésus dessus. Mais cette fois ci, il y a une personne à cette place. C'est sœur Antonella des petites sœurs de Bethléem. Cette rencontre bouleverse beaucoup de chose. Mais ce qui est incroyable dans cette rencontre, c’est que les sœurs de Bethléem sont des contemplatives.
Elles ne sortent jamais ou presque du monastère.
Et là, cette sœur qui n'est pas de Paris, était au même jour, à la même heure dans la même Eglise et dans le même coin, comme si l'Eglise n'était pas assez grande, au même moment que moi.
Nous discutons et elle me propose de me rendre au monastère à Paris XVIème afin de m'entretenir avec sœur Priscille.
Je vous épargne les semaines, les jours et les heures de discussions avec la sœurs
Je passerai mon premier noël 2007 au monastère ainsi que le nouvel an et la présentation de Jésus au temple en plus de mes visites régulières
La fête de Pâques 2008 nous la passerons, les enfants et moi, au monastère.
Trois jours dans un monastère
Mais mon « combat intérieur » est très fort et en fait je m'aperçois :
1- Que les prêtres les moines, les moniales, les laïcs, l'Eglise ne sont pas prêts à recevoir un juif pratiquant ayant étudié la Torah. Toutes mes questions existentielles restent sans réponses, sans repos.
2- Je n'arrive toujours pas à basculer totalement, en plus je ne suis pas seul, j'ai 6 enfants à charge. Comment vont-ils le prendre ? Et bien d'autres questions.
Alors je demande directement à Dieu.
J'explique la situation à Jésus, et je lui demande ou bien il me fait basculer comme St Paul par une vision claire de sa part, ou comme le grand Rabbin de Rome qui après une vision adhéra au Christ totalement, ou bien qu'il me laisse tranquille.
La réponse Jésus me la donnera à la fête de la Pentecôte. Je suis au monastère de Poligny pour trois jours.
Nous arrivons avec toute la famille jeudi soir et vendredi matin Jésus se révélera concrètement à moi, l’illumination totale !
Les conséquences de cet événement sont d'une portée incroyable. humainement je vis ce que St Paul a vécu Toutes mes questions ont trouvé leur réponse, je vois et comprends l'ancien testament à travers le Christ En Christ
Je vis et comprends dans mon intelligence
L’ouverture aux écritures à tout ce qui le concerne
finit la loi juive je passe dans une autre dimension sans conflit intérieur avec tout mon passé de Juif pratiquant.
Voilà un résumé succinct de ma rencontre avec le Christ.
............../"
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Invité
Invité



Récits de convertis au Christianisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Récits de convertis au Christianisme   Récits de convertis au Christianisme - Page 4 EmptyMer 17 Avr 2013 - 18:33

Récits de convertis au Christianisme - Page 4 175602 Mario !
Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Récits de convertis au Christianisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Récits de convertis au Christianisme   Récits de convertis au Christianisme - Page 4 EmptyMer 17 Avr 2013 - 18:43

Un de mes endroits favoris : vue du Calvaire de Trouville (Calvados - Normandie) depuis la corniche.

[img][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][/img]


[img][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][/img]

Jean-Marie Elie Setbon a écrit : "Le lundi 6 août 2007, nous nous sommes néanmoins offert une journée de vacances au bord de la mer, en famille à Trouville. Lorsque je découvre l'immense calvaire qui surplombe la plage, des frissons me parcourent. J'apprendrai le soir même que le cardinal Lustiger vient de mourir ; ce n'est pas sans rapport ! Un mois plus tard, une nuit, de nouveaux frissons me réveillent : Jésus est dans ma chambre ! Si, si, Lui-même ! Je me prosterne, j'enchaîne les signes de croix ..».
Grâce à l'accueil patient de Petites Soeurs de Bethleem, Elie entame une préparation au catéchuménat. Elie sera finalement baptisé Jean-Marie le 14 septembre 2008.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
Invité
Invité



Récits de convertis au Christianisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Récits de convertis au Christianisme   Récits de convertis au Christianisme - Page 4 EmptyMer 17 Avr 2013 - 18:46

Ce n'est pas les mêmes calvaire qu'en Bretagne ! et maintenant, malheureusement, ils sont souvent cassés !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Récits de convertis au Christianisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Récits de convertis au Christianisme   Récits de convertis au Christianisme - Page 4 EmptyMer 17 Avr 2013 - 18:48

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Récits de convertis au Christianisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Récits de convertis au Christianisme   Récits de convertis au Christianisme - Page 4 EmptyMer 17 Avr 2013 - 18:56

Enorme !!!
Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Récits de convertis au Christianisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Récits de convertis au Christianisme   Récits de convertis au Christianisme - Page 4 EmptyMer 17 Avr 2013 - 19:03

*Espérance* a écrit:
Ce n'est pas les mêmes calvaire qu'en Bretagne ! et maintenant, malheureusement, ils sont souvent cassés !

Dommage !! en Normandie il y a assez bien de calvaire.

Je me souviens quand j'allais en Bretagne dans les années 70-80 du côté de St Malo, Cancale, Dole etc ... je voyais de beaux calvaires, j'aime aussi les paysages sauvages de la Bretagne.

Ils me font rêver.

J'ai hâte de revoir ce calvaire de Trouville en été !! Very Happy

En Belgique, les calvaires sont plutôt dans les Ardennes ou alors en Flandre quand on approche de la mer du Nord !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Récits de convertis au Christianisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Récits de convertis au Christianisme   Récits de convertis au Christianisme - Page 4 EmptyMer 17 Avr 2013 - 19:04

*Espérance* a écrit:
Ce n'est pas les mêmes calvaires qu'en Bretagne !

Voici mon préféré :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Oh ! c'est magnifique ! Récits de convertis au Christianisme - Page 4 175602 pour ce lien.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
Invité
Invité



Récits de convertis au Christianisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Récits de convertis au Christianisme   Récits de convertis au Christianisme - Page 4 EmptyMer 17 Avr 2013 - 19:07

rosedumatin a écrit:
*Espérance* a écrit:
Ce n'est pas les mêmes calvaire qu'en Bretagne ! et maintenant, malheureusement, ils sont souvent cassés !

Dommage !! en Normandie il y a assez bien de calvaire.

Je me souviens quand j'allais en Bretagne dans les années 70-80 du côté de St Malo, Cancale, Dole etc ... je voyais de beaux calvaires, j'aime aussi les paysages sauvages de la Bretagne.

Ils me font rêver.

J'ai hâte de revoir ce calvaire de Trouville en été !! Very Happy

En Belgique, les calvaires sont plutôt dans les Ardennes ou alors en Flandre quand on approche de la mer du Nord !

Bizarre, je ne vois pas où il y a des calvaires en Belgique et pourtant je connais un peu les Ardennes !

et... je ne situe pas non plus où est le calvaire de Trouville scratch sunny
Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Récits de convertis au Christianisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Récits de convertis au Christianisme   Récits de convertis au Christianisme - Page 4 EmptyMer 17 Avr 2013 - 19:32



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Récits de convertis au Christianisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Récits de convertis au Christianisme   Récits de convertis au Christianisme - Page 4 EmptyMer 17 Avr 2013 - 19:42

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
&bvm=bv.45368065,d.d2k&biw=1067&bih=506&wrapid
=tlif136621994810210&um=1&ie=UTF-8&tbm=isch&source=og&sa=N&tab=wi&ei
=wdxuUeeBGrGZ0QWH7oDwCg#imgrc=sKy_EC4zBRollM%3A%3B37l
gtx6g9K9UAM%3Bhttp%253A%252F%252F2.bp.blogspot.com%252F-U6m
UUKciQg8%252FTzllK3fKJkI%252FAAAAAAAAA2E%252FOhS8J4Jskx
8%252Fs1600%252Fcalvaire.jpg%3Bhttp%253A%252F%252Fwarnon1.blogspot.com
%252F2012%252F02%252Fmalmedyses-batiments-et-ses-monuments.html%3B400%3B600

La Belgique a un très riche patrimoine religieux, nous avons aussi la procession chaque année à l' ascension du Saint-Sang à Bruges, le Saint-Sang à Bois Seigneur-Isaac, la Belgique a également été honorée de deux apparitions mariales reconnues par l' Eglise : Beauraing et Banneux (Sprimont) .... et je ne sais pas tout citer, mais elle mérite d' être connue.

Sans oublier Bruxelles : l' église de ND du Finistère, ND du Sablon, la millénaire église Saint Nicolas, on a mis 8 ans pour la rénover .... on n'y célèbre plus de messes et les photos sont interdites désormais ........ la Cathédrale et enfin la fameuse Basilique de Koekelberg qui est ma paroisse Very Happy


Un matin de décembre 2012 , l'aube se lève sur la Basilique avant la messe de 9 h :
[img][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][/img]

[img][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][/img]

[img][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][/img]

[img][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][/img]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Récits de convertis au Christianisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Récits de convertis au Christianisme   Récits de convertis au Christianisme - Page 4 EmptyMer 17 Avr 2013 - 19:52

[youtube][/youtube]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
Invité
Invité



Récits de convertis au Christianisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Récits de convertis au Christianisme   Récits de convertis au Christianisme - Page 4 EmptyMer 17 Avr 2013 - 20:43

Magnifique ! Récits de convertis au Christianisme - Page 4 175602

Ce que j'aimerais retourner à Beauraing !
Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Récits de convertis au Christianisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Récits de convertis au Christianisme   Récits de convertis au Christianisme - Page 4 EmptyMer 17 Avr 2013 - 20:56

*Espérance* a écrit:
Magnifique ! Récits de convertis au Christianisme - Page 4 175602

Ce que j'aimerais retourner à Beauraing !

Et moi à Lourdes et aussi aller à l' Ile-Bouchard c'est ND de la Prière.

J'ai trouvé en attendant, une vidéo de Beauraing :

[youtube][/youtube]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
Invité
Invité



Récits de convertis au Christianisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Récits de convertis au Christianisme   Récits de convertis au Christianisme - Page 4 EmptyMer 17 Avr 2013 - 21:12

encore Récits de convertis au Christianisme - Page 4 175602 Rose !
Revenir en haut Aller en bas
pinson

pinson


Récits de convertis au Christianisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Récits de convertis au Christianisme   Récits de convertis au Christianisme - Page 4 EmptyJeu 18 Avr 2013 - 18:42

oh les amis !!! On parlait d'un Juif converti au Christianisme ...


Et vous, vous en êtes déjà aux pélerinages !
Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Récits de convertis au Christianisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Récits de convertis au Christianisme   Récits de convertis au Christianisme - Page 4 EmptyJeu 18 Avr 2013 - 18:47

pinson a écrit:
oh les amis !!! On parlait d'un Juif converti au Christianisme ...


Et vous, vous en êtes déjà aux pélerinages !

On voit que le printemps revient !!! voilà notre ami Pinson Récits de convertis au Christianisme - Page 4 17865

Tu as raison de critiquer mais la foi tu vois nous a emportés sur des rivages plus lointains ... flower
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
pinson

pinson


Récits de convertis au Christianisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Récits de convertis au Christianisme   Récits de convertis au Christianisme - Page 4 EmptyJeu 18 Avr 2013 - 18:51

rosedumatin a écrit:
pinson a écrit:
oh les amis !!! On parlait d'un Juif converti au Christianisme ...


Et vous, vous en êtes déjà aux pélerinages !

On voit que le printemps revient !!! voilà notre ami Pinson Récits de convertis au Christianisme - Page 4 17865

Tu as raison de critiquer mais la foi tu vois nous a emportés sur des rivages plus lointains ... flower


Je vois, je vois et vos photos m'ont charmé... Récits de convertis au Christianisme - Page 4 2129354088 les amis !

Et après cet habile retour au sujet ( mais quand donc me nommera-t-on modérateur ?!!!?), je vous livre , les amis, un petit texte venu du journal, "le Parisien" :

"Lui n’arbore pas de tatouages mais porte une croix autour du cou. Il aime les crucifix depuis l’âge de 5 ans. Adolescent, il allait communier au Sacré-Cœur, à Montmartre. En cachette. Car dans sa famille, juive, c’était mal vu.

Cet attrait pour le catholicisme, considéré comme « démoniaque » par sa culture, il l’a refoulé pendant près de quarante ans. Entre-temps, Jean-Marie Elie est parti « en Terre Sainte pour suivre une formation rabbinique ».

Devenu rabbin ultra-orthodoxe, puis loubavitch avec barbe, papillotes et chapeau, il enseigne en région parisienne. En 2004, son épouse meurt et le laisse veuf avec sept enfants. Père au foyer, il élève sa famille grâce aux aides sociales.

C’est sur la plage de Trouville, où il emmène sa tribu prendre un bol d’air iodé en août 2007, que Jean-Marie Elie est « aspiré par Dieu ». « J’ai ressenti les frissons dans ma chair, en plein soleil », se souvient-il. (Photo de Rosedumatin, plus haut sur cette page ]

Chez lui il sent « la présence de Jésus dans la chambre ». Une autre fois, il voit les yeux du Christ s’ouvrir sur une représentation du Saint-Suaire. « J’ai eu peur de devenir fou », confesse-t-il.

Mais la béatitude l’emporte, et Jean-Marie Elie Setbon se convertit. « J’ai été en guerre avec la famille de mon ex-femme, mais je n’ai jamais eu de regrets. »

Sur ses sept enfants jusqu’ici élevés dans la tradition juive, six ont demandé le baptême. De nouveau papa d’un petit Nathanaël, Jean-Marie Elie* s’est remarié avec une catholique. A l’église, forcément.

source : Leparisien.fr
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Récits de convertis au Christianisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Récits de convertis au Christianisme   Récits de convertis au Christianisme - Page 4 EmptyJeu 16 Mai 2013 - 10:03



LU sur : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Mohamed Rahouma, né en Égypte en 1950, occupait le poste de doyen d’une faculté d’études islamiques à Menieh, dans le Delta du Nil. En 2002, réfugié aux Etats-Unis, il raconte toutes les étapes d’une vie qui va le conduire de l’islam au christianisme. Ce livre* vient d’être traduit et a été publié en juin [1].

Étudiant assoiffé de connaissances, puis professeur rigoureux au service d’un enseignement authentique, Mohamed Rahouma est issu d’une famille pauvre. En dépit de sa situation il obtiendra le plus haut diplôme académique et occupera d’importants postes universitaires. Il sera nommé doyen de faculté. Spécialiste en matière d’études arabes et islamiques, il publiera de nombreux articles et essais dans un grand quotidien d’Égypte. Aimant son peuple et son pays, il vivra douloureusement les guerres contre Israël, et souffrira en découvrant la corruption généralisée. Amené à enseigner au Yémen, puis en Arabie Saoudite, il y connaitra de graves désillusions qui le plongeront dans une angoisse spirituelle inattendue. Aujourd’hui il vit aux États-Unis où il a écrit et publié en arabe ce récit, traduit par Maurice Saliba.

Encore un livre sur ce thème ?

Oui, en ce sens qu’on y retrouve les mêmes et pénibles cheminements [2] : Conversion : risques et puis... quel accueil ?que dans des livres bien connus [3]. Non, à cause de l’originalité et de la richesse de ces "confessions" : vécu personnel et familial bien sûr, mais aussi expériences professionnelles et politiques liées à un haut niveau de responsabilités universitaires. Le chapitre intitulé "l’Arabie saoudite, terre des chagrins" est particulièrement roboratif, qui raconte trois années passées dans ce pays en réponse à une invitation officielle pour aller enseigner à l’université de Ryad.

Amour, paix intérieure, liberté, joie…

Ce sont les principales réponses auxquelles l’auteur aboutit. Il les explicite dans un post-scriptum particulièrement intéressant, écrit en juin 2011. Rappelons que, du fait de son cursus professionnel, il sait de quoi il parle.

"J’avais besoin de savourer l’amour divin que l’islam ne connaît pas. Le concept amour y demeure banni et suspect. Dès qu’un musulman entend ce mot, aussitôt seul le commerce sexuel avec les femmes lui vient à l’esprit…

Par contre l’amour, dans le christianisme, se manifeste dans ses plus beaux aspects. C’est par amour que Dieu le Père a envoyé son Fils unique pour sauver le monde. Les preuves de cet amour se révèlent notamment sur la croix où le crucifié s’est livré pour les pécheurs. Il est mort et ressuscité pour nous associer à sa gloire. Par cette mort, le Seigneur glorieux a ainsi vaincu le péché pour nous sauver.


J’avais également besoin de la paix intérieure que l’islam reste et demeure incapable de fournir. Ses adeptes clament qu’il est une religion de paix mais, en vérité, il s’agit d’une religion de sang, de rancune et de guerre…

Quant au christianisme, il annonce de manière explicite et sans aucune confusion qu’il donne la paix et favorise la tranquillité du cœur et de l’esprit

La liberté me manquait aussi en islam, incapable de l’accorder à ses adeptes. Il s’est propagé par la violence et par l’épée. Celui qui devient musulman deviendra esclave et prisonnier et n’aura plus le droit d’abandonner l’islam. S’il le fait, il sera traité comme apostat, donc banni et condamnable à mort…

Le christianisme, par contre, accorde la liberté totale à tout homme…

De même, la joie demeure inconnue en islam…

Le christianisme considère la vie comme une grâce du Seigneur et non point comme une malédiction…

Et aussi… l’engagement du Seigneur accorde au converti la sérénité et l’espérance… j’ai la profonde conviction que le Seigneur m’accorde le salut."

L’appel qui nous est adressé

Mohamed Rahouma nous demande de ne "pas laisser le converti dans l’embarras. Nous devons nous préparer afin de constituer une grande famille d’accueil pour celui qui a tout abandonné, y compris sa propre famille, afin de rejoindre celle du Christ. Les chrétiens ne doivent pas être exigeants à son égard, ni vouloir qu’il devienne un saint en un clin d’œil. Un converti a besoin d’accompagnement spirituel, de la prière de ses frères chrétiens, censés lui montrer la bonne voie qui mène immanquablement au Christ."


* [1] Mohamed Rahouma - Allah cet inconnu - (Éditions Qabel - juin 2012 - 240 pages - 17 €)Préface de Gérard Leclerc.
Commandes : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - courriel : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Notes
[2] (2) Voir sur le site [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[3] Par exemple : Joseph Fadelle - Le prix à payer (Éditions de l’Œuvre - 2010 - 224 pages - 18 €)

Mark A. Gabriel - Jésus et Mohamed (Éditions Ourania - 2007 - 318 pages - 5,70 €)


Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
BERNARD

BERNARD


Récits de convertis au Christianisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Avis   Récits de convertis au Christianisme - Page 4 EmptyVen 24 Mai 2013 - 8:26

Cebrâîl a écrit:
titou a écrit:

Mais Je me demande comment Jamel et Nadia vivent cela ?

Pourquoi je dis cela ?

"C'est Toi [Seul] que nous adorons, et c'est Toi [Seul] dont nous implorons secours. (Qur'an 1:5)"

Même une personne se disant "chrétienne", en cas de grande affliction (deuil), criera sa douleur vers DIEU (et non Jésus), comme les cris d'affliction de Jésus sur la croix : "Mon Dieu ! Mon Dieu !". L'Homme crie sa douleur vers Dieu. C'est naturel. Nous sommes tous profondément liés à DIEU dans notre origine.

C'est pourquoi je ne crois pas aux conversions chrétiennes, car qui dit christianisme dit rupture avec le Créateur ; l'âme désire DIEU, et l'histoire des Saints montre que l'âme ne trouve le repos qu'en DIEU Seul (le Père) ; Jésus n'est que consolation trompeuse. Croyez-moi, je sais très bien ce que je dis : j'ai vécu le deuil de mon frère, parti dans un accident de deux roues il y a 3 ans. Dieu m'a relevé ; Jésus n'y est pour rien.


Jésus nous montre par sa vie et son exemple le chemin qui mène vers Dieu son Père.
Comme le Père m'a envoyé , Moi je vous envois dit Jésus .
Mohamed peut-il dire "MOI je vous envois"?
Dieu seul peut dire MOI je vous envois.
De plus jésus dit en réponse aux apôtres qui lui demander de lui montrer , faire voir le Père ceci:" QUI ME VOIT VOIT CELUI QUI M'A ENVOYÉ:"
Mohamed peut-il dire :" celui qui me voit , voit Dieu" Non!
Jésus dit sur la croix ( pas un faut semblant comme le font croire les non témoins) :" Tout est accompli:"
Mohamed peut-il dire cela? Non
Jésus dit:" Tes péchés sont pardonnés"
Mohamed peut-il dire cela , Non Il aurait dit :"Dieu te pardonne tes péchés:".
Jésus n'a jamais pris les armes de son vivant pour imposer sa parole.
Mohamed l'a fait.

Oui vraiment j'ai une nette préférence Pour Jésus qui a dit :" Je suis le Chemin, La Vérité et qui a dit à :"Pierre rengaine ton épée car celui qui agit par l'épée périra par l’épée;"

Dans le monde actuel ceux qui tuent on Nom de DIEU sont tous dans l'erreur , Qu'ils soient musulmans, chrétiens ou juifs.

Que la PAIX de Dieu soit entre nous.
C'est la seule qui est digne de l'homme et de Dieu par son partage sans condition.

Quant-à la conversion ce n'est pas à toi d'en juger.
Si tu ne crois pas à la conversion d'un musulmans au christianisme , la conversion d'un chrétien à l'islam n'est pas plus valable.

Le musulmans qui se converti au christianisme risque sa vie de la part de ses proches.

Mais un chrétien qui se converti à l'islam ne risque rien de la part de ses proches car chez les chrétiens on ne tue pas par décision d'une fatwa.

L'homme est libre de choisir la religion qu'il souhaite vivre.
C'est cela la tolérance religieuse et rien d'autre.

Et puis il faut cesser de croire ou de faire croire que ce qui n'est pas islamique c'est de la mécréance.
Ceux là sont des intolérants chroniques et des ignorants.
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Récits de convertis au Christianisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Récits de convertis au Christianisme   Récits de convertis au Christianisme - Page 4 EmptyVen 24 Mai 2013 - 9:05

ChrisLam a écrit:

Oui vraiment j'ai une nette préférence Pour Jésus qui a dit :" Je suis le Chemin, La Vérité et qui a dit à :"Pierre rengaine ton épée car celui qui agit par l'épée périra par l’épée;"

Dans le monde actuel ceux qui tuent on Nom de DIEU sont tous dans l'erreur , Qu'ils soient musulmans, chrétiens ou juifs.

Que la PAIX de Dieu soit entre nous.
C'est la seule qui est digne de l'homme et de Dieu par son partage sans condition.
.

« Tuer au nom de Dieu est un blasphème ! » a rappelé le pape François


Lors de sa messe matinale à Sainte-Marthe, concélébrée hier, mercredi 22 mai 2013, avec le cardinal Béchara Boutros Raï, patriarche d’Antioche des Maronites (Liban), le pape François a évoqué le principe unificateur de l’Église : « Faire le bien ».

Au-delà de la diversité des cultures, des idéologies, « faire le bien » crée la « culture de la rencontre », elle-même à la base de la base de la paix. Et ce devoir dépasse largement les frontières du catholicisme, a voulu rappeler le pape. En ce jour de la fête de sainte Rita, patronne des causes perdues, il a souhaité lui confier cette « mission impossible ».

Mais, a insisté le pape, il faut aller plus loin : « Ne pas penser qu’on peut faire le bien, c’est comme un mur qui pousse à la guerre et aussi à tuer au nom de Dieu. Nous ne pouvons pas tuer au nom de Dieu » a-t-il rappelé. « Dire qu’on peut tuer au nom de Dieu est un blasphème ! » a-t-il lancé.

F.M., à Rome

recopié de : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Récits de convertis au Christianisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Les convertis venus de l'Islam   Récits de convertis au Christianisme - Page 4 EmptyMer 17 Juil 2013 - 7:59



L’accueil par l’Église des personnes venues de l’islam reste, aujourd’hui encore, une question délicate. En effet, en dehors de prises de position individuelles et extrêmement minoritaires, la communauté musulmane persiste à refuser à ses membres le droit de changer de religion. « Le terme même de conversion est spécifiquement chrétien. Du point de vue musulman, ce passage est envisagé comme une apostasie », souligne le P. Henry Fautrad, curé dans les quartiers sud du Mans et délégué diocésain pour les relations avec l’islam, qui participait, début juillet, à Orsay (Essonne), à la session annuelle de formation organisée par le Service des relations avec l’islam (SRI) de la Conférence des évêques.


Conscients du risque de rejet par la famille et de la distance à parcourir pour découvrir la foi chrétienne, les services du catéchuménat s’adaptent et proposent un parcours souvent allongé, parfois dans la discrétion. Souvent 3 ans entre la demande de baptême et le baptême lui-même !

"............. Entre islam et christianisme, le rapport à Dieu, mais aussi au texte, à l’autre et même à la communauté diffère. « Souvent le musulman est dans une relation de soumission à Dieu, avec des rites, un côté démonstratif. Le passage à la religion catholique n’est pas facile, il peut avoir le sentiment d’être livré à lui-même », observe le P. Maurice Bez, curé à Besançon. Pour le P. Fautrad, au Mans, c’est même « une certaine anthropologie qu’il convient d’abandonner pour une autre ».

Longue est donc la route par parvenir au baptême, parfois jusqu’à trois ans. Une « épreuve » pour certains d’entre eux, reconnaît le P. Chavanne. Mais le temps laissé aux catéchumènes leur laisse aussi la faculté de mûrir leurs motivations, parfois incertaines au départ, comme pour ces quelques convertis sans papiers, accompagnés dans leurs démarches par le Secours catholique…

..............................

Toujours pour tenir compte de cette rupture fréquente dans les relations sociales du converti, Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille, a demandé à l’équipe chargée des relations avec l’islam de réfléchir à un accompagnement spécifique après le baptême. Sœur Colette Hamza a sondé chacune des personnes concernées, mais elle s’interroge : « Faut-il les maintenir dans leur histoire particulière ou les aider à rejoindre l’ensemble de la communauté ? »

La demande revient en tout cas avec force de la part d’associations de convertis venus de l’islam, telles Notre-Dame de Kabylie. Et elle interpelle le P. Xavier Chavane, convaincu « que l’Église de France a des progrès à faire pour l’accueil des catéchumènes en général, mais de ceux venus de l’islam en particulier ».


Il peut enfin les aider à déceler, dans leur parcours jusque-là, non pas seulement « des obstacles mais des tremplins » vers la foi chrétienne, comme le souligne le P. Pierre Hinzelin, prêtre coopérateur dans une paroisse populaire de Nancy : « Il ne s’agit pas de faire du parallélisme, ni de dire que nous avons tous le même Dieu, mais de reconnaître un terrain sur lequel Dieu a déjà travaillé. »

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Dans les deux sens, des conversions difficiles à chiffrer

En plus des 300 baptêmes d’anciens musulmans rejoignant l’Église catholique (chiffre qui reste une estimation, compte tenu des remontées d’informations inégales et de la discrétion de certaines célébrations), il faut ajouter les conversions au sein des Églises protestantes et notamment évangéliques. Les conversions seraient plusieurs milliers chaque année, mais ces chiffres sont difficiles à vérifier. Dans le sens inverse, selon Le Parisien (18 octobre 2012), dix Français se convertiraient à l’islam chaque jour. Mais le décompte des mosquées est lui aussi peu homogène et ces estimations sont là encore à manier avec prudence.


Anne-Bénédicte HOFFNER
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
BERNARD

BERNARD


Récits de convertis au Christianisme - Page 4 Empty
MessageSujet: avis   Récits de convertis au Christianisme - Page 4 EmptyMer 17 Juil 2013 - 8:42

mario-franc_lazur a écrit:
ChrisLam a écrit:

Oui vraiment j'ai une nette préférence Pour Jésus qui a dit :" Je suis le Chemin, La Vérité et qui a dit à :"Pierre rengaine ton épée car celui qui agit par l'épée périra par l’épée;"

Dans le monde actuel ceux qui tuent on Nom de DIEU sont tous dans l'erreur , Qu'ils soient musulmans, chrétiens ou juifs.

Que la PAIX de Dieu soit entre nous.
C'est la seule qui est digne de l'homme et de Dieu par son partage sans condition.
.

« Tuer au nom de Dieu est un blasphème ! » a rappelé le pape François


Lors de sa messe matinale à Sainte-Marthe, concélébrée hier, mercredi 22 mai 2013, avec le cardinal Béchara Boutros Raï, patriarche d’Antioche des Maronites (Liban), le pape François a évoqué le principe unificateur de l’Église : « Faire le bien ».

Au-delà de la diversité des cultures, des idéologies, « faire le bien » crée la « culture de la rencontre », elle-même à la base de la base de la paix. Et ce devoir dépasse largement les frontières du catholicisme, a voulu rappeler le pape. En ce jour de la fête de sainte Rita, patronne des causes perdues, il a souhaité lui confier cette « mission impossible ».

Mais, a insisté le pape, il faut aller plus loin : « Ne pas penser qu’on peut faire le bien, c’est comme un mur qui pousse à la guerre et aussi à tuer au nom de Dieu. Nous ne pouvons pas tuer au nom de Dieu » a-t-il rappelé. « Dire qu’on peut tuer au nom de Dieu est un blasphème ! » a-t-il lancé.

F.M., à Rome

recopié de :  http://www.dialogueislam-chretien.com/t4913p30-un-nouveau-style-en-eglise-avec-le-pape-francois#170709


Question: La difficulté de l'Eglise n'est-elle pas d'accommoder ou de s'accommoder les divers cultures dans le monde?
L'islam quand à lui cherchant plutôt et souvent à unifier les cultures pour en faire qu'une seule? La culture arabe.
Je ne sais si je me fais bien comprendre dans ces interrogations.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Récits de convertis au Christianisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Récits de convertis au Christianisme   Récits de convertis au Christianisme - Page 4 EmptyMer 17 Juil 2013 - 8:55



La religion catholique a sa propre culture, tout comme les autres religions !

En fait, elle s'imprègne dans les coutumes et us du pays.

Par exemple, Noël qui était une fête païenne, le reste encore sans
que cela gêne la catholicité.
Le païen fête Noël, le catholique va à la messe, mais l'esprit festif est commun aux deux.


Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Récits de convertis au Christianisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Récits de convertis au Christianisme   Récits de convertis au Christianisme - Page 4 EmptyMer 17 Juil 2013 - 8:56

ChrisLam a écrit:


Question: La difficulté de l'Eglise n'est-elle pas d'accommoder ou de s'accommoder  les divers cultures dans le monde?
L'islam quand à lui cherchant plutôt et souvent à unifier les cultures pour en faire qu'une seule? La culture arabe.
Je ne sais si je me fais bien comprendre dans ces interrogations.


Inculturation toujours en recherche chez les Catholiques, plus ou moins bien réussie selon les époques et les lieux !

"Coranisation" chez les Musulmans, puisque le Coran n'admet aucune innovation !


Et cette inculturation ne pourrait-elle se faire pour les Arabes convertis au Catholicisme ? (voir mon post de 7:59)
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
BERNARD

BERNARD


Récits de convertis au Christianisme - Page 4 Empty
MessageSujet: avis   Récits de convertis au Christianisme - Page 4 EmptyMer 17 Juil 2013 - 10:43

mario-franc_lazur a écrit:
ChrisLam a écrit:


Question: La difficulté de l'Eglise n'est-elle pas d'accommoder ou de s'accommoder  les divers cultures dans le monde?
L'islam quand à lui cherchant plutôt et souvent à unifier les cultures pour en faire qu'une seule? La culture arabe.
Je ne sais si je me fais bien comprendre dans ces interrogations.


Inculturation toujours en recherche chez les Catholiques, plus ou moins bien réussie selon les époques et les lieux !

"Coranisation" chez les Musulmans, puisque le Coran n'admet aucune innovation !


Et cette inculturation ne pourrait-elle se faire pour les Arabes convertis au Catholicisme ? (voir mon post de 7:59)

Donc on peut en conclure que le manque, l'interdiction, d'innovations entrainent la stagnation de la religions et du peuple qui la vit.
On a un classe d'érudits qui savent tout, qui décident tous, pour tous et un peuple qui suis comme un troupeau de moutons et si un mouton se différencie du troupeau il est éliminé physiquement ou socialement.

Je me pause aussi la question de savoir pourquoi les musulmans en sont arrivés ""pour certains"" d'entre eux à interdire la musique, interdire l'instruction des filles sur le plans scolaire. de considéré la femme comme un élément pas capable de se prendre en main etc.
Je ne crois pas que Dieu est instruit l'homme pour que la femme lui soit inférieure .
Qu'elle soit complémentaire je comprend mais inférieur c'est un chose qui me dépasse.
Et on est obligé de constater que toutes les religions du livre ont ou ont eu cette mentalité envers la femme.
De surcroit Dieu Choisit un femme et non des moindre pour annoncer , porter, Jésus.
On Honore Marie, une femme, mais on disqualifie la femme dans certaines religions.
il y a de l'illogisme chronique dans cette mentalité.

Je crois que l'inculturation n'est pas seulement attribué aux seuls pays musulmans .Cela serait insultant pour eux.


Et pour l'accueil des nouveau baptisés il devrait être plus engagé de la part de la communauté chrétienne avec un suivit et un soutient efficace.
J'ai connu des nouveaux baptisés qui ont été lâché par leurs communautés à cause de manques de suivis.
Le catéchuménat qui dure deux trois ans doit être suivit d'un accompagnement après le baptême si non le nouveau baptisé se trouve bien seul .
Les mouvements d'Action Catholique spécialisés sont de bons soutiens.
( je parle de ce que je connais)
Je parle ici du baptême des adultes demandé par les adultes eux mêmes.
Car un baptême d'adulte n'est plus une simple formalité ou un sain viatique protecteur fait par tradition.
La formule du Crédo est très nettement plus engageante pour celui qui la récite et la vit.
Et quand ce Crédo est récité la nuit pascale par le nouveau baptisé ensemble avec la communauté c'est en fin de compte toute la communauté qui croit et s'engage réciproquement.
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Récits de convertis au Christianisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Récits de convertis au Christianisme   Récits de convertis au Christianisme - Page 4 EmptyMer 17 Juil 2013 - 18:53

ChrisLam a écrit:

..............................
Je me pause aussi la question de savoir pourquoi les musulmans en sont arrivés ""pour certains"" d'entre eux à interdire la musique .....
.


- Allah a dit dans la sourate Louqman n°31 verset 6: « Et parmi les gens il y en a qui, dénués de science, achètent de plaisants discours pour égarer hors du chemin d'Allah et pour le prendre en raillerie. Ceux-là subiront un châtiment avilissant »

قال الله تعالى : ومن الناس من يشتري لهو الحديث ليضل عن سبيل الله بغير علم ويتخذها هزوا أولئك لهم عذاب مهين

D'après Abou Sahba, le compagnon Abdallah Ibn Mass'oud (qu'Allah l'agrée) a dit concernant ce verset: « Je jure par Allah qu'il s'agit de la musique ».
(Rapporté par Al Hakim dans son Moustadrak n°3599 qui l'a jugé authentique et il a été approuvé par l'imam Dhahabi et il a été authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha vol 6 p 1017)
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
BERNARD

BERNARD


Récits de convertis au Christianisme - Page 4 Empty
MessageSujet: avis   Récits de convertis au Christianisme - Page 4 EmptyMer 17 Juil 2013 - 19:39

mario-franc_lazur a écrit:
ChrisLam a écrit:

..............................
Je me pause aussi la question de savoir pourquoi les musulmans en sont arrivés ""pour certains"" d'entre eux à interdire la musique .....
.


- Allah a dit dans la sourate Louqman n°31 verset 6: « Et parmi les gens il y en a qui, dénués de science, achètent de plaisants discours pour égarer hors du chemin d'Allah et pour le prendre en raillerie. Ceux-là subiront un châtiment avilissant »

قال الله تعالى : ومن الناس من يشتري لهو الحديث ليضل عن سبيل الله بغير علم ويتخذها هزوا أولئك لهم عذاب مهين

D'après Abou Sahba, le compagnon Abdallah Ibn Mass'oud (qu'Allah l'agrée) a dit concernant ce verset: « Je jure par Allah qu'il s'agit de la musique ».
(Rapporté par Al Hakim dans son Moustadrak n°3599 qui l'a jugé authentique et il a été approuvé par l'imam Dhahabi et il a été authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha vol 6 p 1017)

Sans vouloir être méchant ces gens qui ont approuvé, suggérés la négation de la musique n'on jamais lu l'ancien testament.
Ils étaient nuls en musique et pour éviter de voir des musiciens plus fort qu'eux ils l'ont interdite ou, limité au tambourin.

Mais de là a en faire un dogme théologique et religieux, il faut le faire.
Je ne comprend pas et je n'admet pas.

Abdallah Ibn Mass'oud dit je jure par Dieu .
Tient on a le droit de jurer en se servant du nom de Dieu....
Mais il ne l'a pas motivé théologiquement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Récits de convertis au Christianisme - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Récits de convertis au Christianisme   Récits de convertis au Christianisme - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Récits de convertis au Christianisme
Revenir en haut 
Page 4 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Des célébrités de tous genres témoignent de leur foi chrétienne
» commentaires sur "Paul, le christianisme des origines..."
» Extraits du Talmud vs christianisme
» pas de resurrection,pas de christianisme, "toute la vérité sur la cruci-fiction"
» LES DANGERS DU NOUVEL AGE CONTRE CHRISTIANISME

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: SPIRITUALITE CHRETIENNE et THEOLOGIE CHRETIENNE-
Sauter vers: