Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRETIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez | 
 

 Le racisme?

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
cool




MessageSujet: Le racisme?   Ven 11 Nov 2011, 09:32

Rappel du premier message :

Le racisme comme nous le savons n'existe pas...
En effet le terme race est toujours au singulier étant donné qu'il n'y a qu'une seule race... la race humaine.
Donc, quelle réflexion peut - t'on se poser par rapport à la haine de son prochain ou xénophobie ?
Cela viendrait'il d'un enseignement reçu de nos ancêtres et ou tout simplement et purement de la haine de l'autre, voire même de nos propres convictions bien souvent contradictoires?
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Ogier




MessageSujet: Re: Le racisme?   Lun 01 Mai 2017, 18:46

Tonton a écrit:
Bonjour,


Je pense que l'exemple le plus flagrant des dessous du racisme se trouvent dans la volonté de certains à dominer les autres.

Pour justifier cette volonté, il faut dénigrer celui qui doit être dominé.

Ainsi, qd nous entendons des politiciens français dirent que l'Afrique n'a pas assez influencé l'histoire de l'humanité, nous voyons comment le mythe de la race blanche ( sémite compris ) a la dent dure.

Il semble bien difficile d'admettre que la civilisation occidentale doit son origine à un peuple noir. Peuple qui fut réduit en esclavage par cette même civilisation quitte à briser le nez des statues et ne pas tenir compte des observations de Vivant ( le dessinateur de Napoléon ) ou de Champolion.


Il y a la volonté de domination mais surtout la peur. La peur est toujours présente dans le racisme, l'étranger est vu comme un danger et si quelque chose va mal il devient le bouc émissaire.

Voici un extrait intéressant d'un article:
Ce n’est pas la différence qui provoque le racisme, mais le racisme qui construit la différence.

La différence sur laquelle se focalise le regard raciste est en effet construite. Elle n’existe pas en elle-même, ou plutôt : elle existe – il y a bien des gens à la peau plus foncée, il y a bien des patronymes arabes, il y a bien des femmes qui portent un foulard – mais noyée parmi une infinité de différences et de ressemblances – de physionomie, de classe sociale, de genre, de métier, de caractère, de goûts esthétiques ou de choix politiques – et rien n’oblige a priori notre regard à se focaliser sur cette différence particulière davantage que sur une autre, ou que sur une ou plusieurs ressemblances. L’ouvrier algérien peut par exemple être perçu aussi bien comme un ouvrier que comme un Algérien ou comme un musulman, comme un voisin affable ou au contraire taciturne, comme un syndiqué ou un non-syndiqué, comme un amateur de football ou de musique et de mille autre manières.

En d’autres termes, si nous imaginons un état initial dans lequel le racisme n’existerait pas – ce que nous devons bien faire si nous prétendons identifier l’origine du phénomène – nous ne trouvons aucune raison objective de diviser le monde en différentes races, cultures ou religions plutôt qu’entre hommes et femmes, riches et pauvres, progressistes et réactionnaires, grands et petits, gros et maigres, amateurs de football et amateurs de musique – ou suivant tout autre critère arbitraire. Nous ne trouvons aucune raison de présupposer que les appartenance raciales, culturelles ou religieuses sont les plus déterminantes pour les individus, au point d’effacer toutes les autres appartenances et de supplanter tous les autres classements possibles

La différence sur laquelle se focalise le regard raciste est en somme insignifiante – ou plutôt : elle est ni plus ni moins signifiante que tous les autres attributs qui font que chacun, français ou étranger, blanc ou non-blanc, chrétien ou musulman, est à l’égard de chaque autre différent sous certains angles et ressemblant sous d’autres. L’extraction d’un unique attribut et son essentialisation – c’est-à-dire sa transformation en propriété essentielle et déterminante de l’individu, éclipsant tous les autres attributs – suppose une certaine orientation du regard, qu’on nomme précisément racisme.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le racisme?   Lun 01 Mai 2017, 18:57

http://www.lavie.fr/blog/aime-savard/peut-on-etre-raciste-et-se-dire-catholique,3036

Citation :
Peut-on être raciste et se dire catholique ?

« Pas davantage qu'on peut se dire végétarien en mangeant de la viande »



Dans son dernier rapport annuel, publié en mars 2013, la Commission nationale consultative des droits de l 'homme constatait que « les actes et menaces à caractère raciste, antisémite et anti-musulman ont connu une forte augmentation en 2012 avec 23 % de hausse ». Cet organisme officiel soulignait aussi qu' « internet contribue grandement à la banalisation du racisme et de l'intolérance ».

De fait, des flots de commentaires racistes ont été déversés récemment sur les sites d'actualité français et sur leurs pages Facebook à la suite d'événements comme l'affaire Leonarda, le démantèlement de camps de Roms, le braquage du bijoutier de Nice ou les propos injurieux d'une candidate FN à l'égard de la Garde des Sceaux, Christiane Taubira comparée à une guenon. Concernant ce dernier exemple, « la moitié des commentaires est mis hors ligne », témoigne sur lemonde.fr, Adrien Sénécat, journaliste et animateur du site de L'Express. Ce qui signifie que la moitié des commentaires visant Mme Taubira tombaient sous le coup de la loi. Les modérateurs des sites doivent supprimer ces textes illégaux sous peine de voir les responsables de leurs sites poursuivis eux-mêmes devant les tribunaux. Selon Adrien Sénécat, « avec en moyenne un commentaire sur cinq rejeté, le taux de modération, reste globalement à peu près stable », mais depuis environ un an, « la parole est moins allusive » dans les commentaires racistes.

Dans le même article du site lemonde.fr, Jérémie Mani, président d'une société qui modère une vingtaine de sites d'actualités dont ceux du Nouvel Observateur, du Point et du Monde, constate aussi qu' « il y a moins d'inhibition ». « Avant c'était plus entre les lignes, remarque-t-il, aujourd'hui les gens se lâchent plus ». Avec le débat sur le « mariage pour tous », on a vu aussi se multiplier sur internet les commentaires homophobes. Dans ce dernier cas, il ne s'agit plus à proprement parler de racisme, mais il s'agit toujours de rejet de l'autre, de celui qui est différent.

Le racisme, le rejet de l'autre est parfois - trop souvent - le fait de personnes qui se présentent comme « catholiques ». En témoigne un livre dans lequel deux journalistes, Rémy Langeux et Matthieu Maye, racontent six mois d'immersion dans un groupe fascisant de Bordeaux qui est lié à l'Institut du Bon Pasteur. Rappelons que cet Institut a été constitué par d'anciens disciples de Mgr Lefebvre ayant obtenu du Vatican d'être réintégrés dans l'Église catholique. L'évêque de Gap et Embrun, Jean-Michel di Falco Léandri, signale ce livre intitulé Voyage dans une France fasciste et catholique intégriste (éditions du Cherche-Midi), dans la chronique qu'il publie sur le site de son diocèse et qu'il diffuse également chaque semaine sur les ondes de RCF Alpes-Provence, sur les sites internet du journal Le Point et du sanctuaire Notre-Dame du Laus et, tous les quinze jours dans l'émission A la source sur KTO.
Voici quelques exemples de propos de « prétendus catholiques » puisés dans le livre et cités par Mgr di Falco : « Regarde les sans-papiers ! Ils ont déjà envahi nos églises, ça ressemble à une chiotte géante ». Ou bien « Si on m’apprend que les six millions de juifs sont réellement morts, moi, je dirai « c’est cool » ». Ou encore « Je suis l’Évangile. Je défonce la gueule aux juifs. Tous les catholiques seront obligés de haïr les juifs ».

L'évêque de Gap oppose ces citations glanées parmi bien d'autres semblables, aux paroles du Christ. Et il ajoute le commentaire suivant : « Certes il n’appartient à personne de juger la foi de quiconque, mais j’affirme avec force et conviction que ces personnes aux propos xénophobes, racistes, antisémites, homophobes ne sont pas catholiques. Pas plus d’ailleurs qu’un porteur de soutane – l’habit ne faisant pas le moine –, qu’un porteur de soutane donc, conduisant une manifestation et vociférant dans un micro des insultes à propos de la Garde des sceaux. On est en droit de combattre des idées, d’exprimer son désaccord avec une loi, mais s’en prendre à la personne est indigne et prouve surtout que l’on est à court d’arguments (...)
»Quelqu’un qui prétend être disciple du Christ tout en crachant du venin et en incitant à la violence n’est pas catholique. », souligne Jean-Michel di Falco Léandri. En conclusion, l'évêque de Gap fait une comparaison amusante mais très éloquente : « D’un végétarien qui se mettrait à manger de la viande, on ne dirait pas qu’il est encore végétarien. »

Une telle mise en garde est bien utile au moment où « la parole raciste se libère », où des milieux chrétiens, moins caricaturaux certes, mais moins minoritaires aussi, que les traditionalistes du Bon Pasteur, manifestent avec l'extrême-droite raciste, antisémite, anti-musulmane et homophobe sous prétexte de défendre les « valeurs chrétiennes » et « l'identité française ». La tendance est, de plus en plus, au repli sur sa chapelle, dans sa forteresse, au retour à une vision de l'Église comme « parti des catholiques ».

Inlassablement, pourtant, le pape François presse les chrétiens d'aller « vers les périphéries ». Il évoque « la fraternité » que doit former la communauté humaine et insiste sur « l'égalité de tous aux yeux de Dieu ». La semaine dernière, commentant un article publié par le correspondant à Rome de La Croix sur son blog, un internaute écrivait : « C’est quoi la raison d’exister de l’Église catholique, si le pape François dit que les athées sont des enfants de Dieu ? » Une telle phrase est révélatrice d'une mentalité plus répandue qu'on ne le penserait parmi les catholiques, y compris les pratiquants. Il est vrai que pendant si longtemps, avant Vatican II, on leur a répété : « Hors de l'Église point de salut ». Depuis, cependant, l'Église a fait du chemin. Nous avons encore beaucoup à apprendre du pape François qui, pourtant, ne fait que développer fidèlement l'enseignement de Jésus : tous les hommes sont frères car ils sont les fils d'un même Père.
Revenir en haut Aller en bas
ChrisLam

avatar


MessageSujet: ET MAINTENANT COMMENT VIVRE    Lun 01 Mai 2017, 19:06

Ogier a écrit:
Tonton a écrit:
Bonjour,


Je pense que l'exemple le plus flagrant des dessous du racisme se trouvent dans la volonté de certains à dominer les autres.

Pour justifier cette volonté, il faut dénigrer celui qui doit être dominé.

Ainsi, qd nous entendons des politiciens français dirent que l'Afrique n'a pas assez influencé l'histoire de l'humanité, nous voyons comment le mythe de la race blanche ( sémite compris ) a la dent dure.

Il semble bien difficile d'admettre que la civilisation occidentale doit son origine à un peuple noir. Peuple qui fut réduit en esclavage par cette même civilisation quitte à briser le nez des statues et ne pas tenir compte des observations de Vivant ( le dessinateur de Napoléon ) ou de Champolion.


Il y a la volonté de domination mais surtout la peur. La peur est toujours présente dans le racisme, l'étranger est vu comme un danger et si quelque chose va mal il devient le bouc émissaire.

Voici un extrait intéressant d'un article:
Ce n’est pas la différence qui provoque le racisme, mais le racisme qui construit la différence.

La différence sur laquelle se focalise le regard raciste est en effet construite. Elle n’existe pas en elle-même, ou plutôt : elle existe – il y a bien des gens à la peau plus foncée, il y a bien des patronymes arabes, il y a bien des femmes qui portent un foulard – mais noyée parmi une infinité de différences et de ressemblances – de physionomie, de classe sociale, de genre, de métier, de caractère, de goûts esthétiques ou de choix politiques – et rien n’oblige a priori notre regard à se focaliser sur cette différence particulière davantage que sur une autre, ou que sur une ou plusieurs ressemblances. L’ouvrier algérien peut par exemple être perçu aussi bien comme un ouvrier que comme un Algérien ou comme un musulman, comme un voisin affable ou au contraire taciturne, comme un syndiqué ou un non-syndiqué, comme un amateur de football ou de musique et de mille autre manières.

En d’autres termes, si nous imaginons un état initial dans lequel le racisme n’existerait pas – ce que nous devons bien faire si nous prétendons identifier l’origine du phénomène – nous ne trouvons aucune raison objective de diviser le monde en différentes races, cultures ou religions plutôt qu’entre hommes et femmes, riches et pauvres, progressistes et réactionnaires, grands et petits, gros et maigres, amateurs de football et amateurs de musique – ou suivant tout autre critère arbitraire. Nous ne trouvons aucune raison de présupposer que les appartenance raciales, culturelles ou religieuses sont les plus déterminantes pour les individus, au point d’effacer toutes les autres appartenances et de supplanter tous les autres classements possibles

La différence sur laquelle se focalise le regard raciste est en somme insignifiante – ou plutôt : elle est ni plus ni moins signifiante que tous les autres attributs qui font que chacun, français ou étranger, blanc ou non-blanc, chrétien ou musulman, est à l’égard de chaque autre différent sous certains angles et ressemblant sous d’autres. L’extraction d’un unique attribut et son essentialisation – c’est-à-dire sa transformation en propriété essentielle et déterminante de l’individu, éclipsant tous les autres attributs – suppose une certaine orientation du regard, qu’on nomme précisément racisme.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

La peur ou le trouillometre à zero voila le virus que tout le monde a en France à la veille des élections présidentielles.
On risque d'avoir un président ou une président qui aura été élu par des froussards.
A la peur s'ajoute un autre défaut la Jalousie.
Mais personne ne prend conscience que cette situation fait le lit des extreme et des milieux financiers.
La trouille mène le monde on ne se fait plus confiance et on va jusqu'à ne plus faire confiance à Dieu.
On lui met tout sur le dos alors que c'est l'être humain qui flanque la panique et la peur.
Mais reconnaître ses fautes on est pas assez intelligent pour le faire.


Je crains pour l'avenir à cause de ceux qui ont perdu la mémoire et qui sont aptes à recommencer les guerres de nos aieux en étant convaincu pour ne pas dire CONS vaincus .

Je crois qu'on panique tous actuellement et on ne sait pas sortir de la panade parce que cela plait à certains d'entre nous.

On est tous des dégonflés parce qu'on a PEUR et qu'on panique au turbo.

Et maintenant comment VIVRE personne ne se pause réellement la question .
On discutaille , on palabre, on s'écoute parler mais agir ensemble là ! Pas question ! Trop bête nous sommes à cause de la peur que sèment certains hommes qui croient à leur vérité humaines basée sur le chacun pour soi.

Revenir en haut Aller en bas
Ogier

avatar


MessageSujet: Re: Le racisme?   Lun 01 Mai 2017, 19:13

[quote="emmanuelle78"][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Citation :
Peut-on être raciste et se dire catholique ?

« Pas davantage qu'on peut se dire végétarien en mangeant de la viande »


L'évêque de Gap oppose ces citations glanées parmi bien d'autres semblables, aux paroles du Christ. Et il ajoute le commentaire suivant : « Certes il n’appartient à personne de juger la foi de quiconque, mais j’affirme avec force et conviction que ces personnes aux propos xénophobes, racistes, antisémites, homophobes ne sont pas catholiques. Pas plus d’ailleurs qu’un porteur de soutane – l’habit ne faisant pas le moine –, qu’un porteur de soutane donc, conduisant une manifestation et vociférant dans un micro des insultes à propos de la Garde des sceaux. On est en droit de combattre des idées, d’exprimer son désaccord avec une loi, mais s’en prendre à la personne est indigne et prouve surtout que l’on est à court d’arguments (...)
»Quelqu’un qui prétend être disciple du Christ tout en crachant du venin et en incitant à la violence n’est pas catholique. », souligne Jean-Michel di Falco Léandri. En conclusion, l'évêque de Gap fait une comparaison amusante mais très éloquente : « D’un végétarien qui se mettrait à manger de la viande, on ne dirait pas qu’il est encore végétarien. »

Une telle mise en garde est bien utile au moment où « la parole raciste se libère », où des milieux chrétiens, moins caricaturaux certes, mais moins minoritaires aussi, que les traditionalistes du Bon Pasteur, manifestent avec l'extrême-droite raciste, antisémite, anti-musulmane et homophobe sous prétexte de défendre les « valeurs chrétiennes » et « l'identité française ». La tendance est, de plus en plus, au repli sur sa chapelle, dans sa forteresse, au retour à une vision de l'Église comme « parti des catholiques ».

Inlassablement, pourtant, le pape François presse les chrétiens d'aller « vers les périphéries ». Il évoque « la fraternité » que doit former la communauté humaine et insiste sur « l'égalité de tous aux yeux de Dieu ». La semaine dernière, commentant un article publié par le correspondant à Rome de La Croix sur son blog, un internaute écrivait : « C’est quoi la raison d’exister de l’Église catholique, si le pape François dit que les athées sont des enfants de Dieu ? » Une telle phrase est révélatrice d'une mentalité plus répandue qu'on ne le penserait parmi les catholiques, y compris les pratiquants. Il est vrai que pendant si longtemps, avant Vatican II, on leur a répété : « Hors de l'Église point de salut ». Depuis, cependant, l'Église a fait du chemin. Nous avons encore beaucoup à apprendre du pape François qui, pourtant, ne fait que développer fidèlement l'enseignement de Jésus : tous les hommes sont frères car ils sont les fils d'un même Père.

Deux phrases pour résumer l'Evêque de Gap

Peut-on être raciste et se dire catholique ?

« Pas davantage qu'on peut se dire végétarien en mangeant de la viande »


Et aussi:

L'évêque de Gap (...) ajoute le commentaire suivant : (...) j’affirme avec force et conviction que ces personnes aux propos xénophobes, racistes, antisémites, homophobes ne sont pas catholiques. Pas plus d’ailleurs qu’un porteur de soutane – l’habit ne faisant pas le moine

Revenir en haut Aller en bas
Tonton




MessageSujet: Re: Le racisme?   Mar 02 Mai 2017, 02:40

Ogier a écrit:
Tonton a écrit:
Bonjour,


Je pense que l'exemple le plus flagrant des dessous du racisme se trouvent dans la volonté de certains à dominer les autres.

Pour justifier cette volonté, il faut dénigrer celui qui doit être dominé.

Ainsi, qd nous entendons des politiciens français dirent que l'Afrique n'a pas assez influencé l'histoire de l'humanité, nous voyons comment le mythe de la race blanche ( sémite compris ) a la dent dure.

Il semble bien difficile d'admettre que la civilisation occidentale doit son origine à un peuple noir. Peuple qui fut réduit en esclavage par cette même civilisation quitte à briser le nez des statues et ne pas tenir compte des observations de Vivant ( le dessinateur de Napoléon ) ou de Champolion.


Il y a la volonté de domination mais surtout la peur. La peur est toujours présente dans le racisme, l'étranger est vu comme un danger et si quelque chose va mal il devient le bouc émissaire.

Voici un extrait intéressant d'un article:
Ce n’est pas la différence qui provoque le racisme, mais le racisme qui construit la différence.

La différence sur laquelle se focalise le regard raciste est en effet construite. Elle n’existe pas en elle-même, ou plutôt : elle existe – il y a bien des gens à la peau plus foncée, il y a bien des patronymes arabes, il y a bien des femmes qui portent un foulard – mais noyée parmi une infinité de différences et de ressemblances – de physionomie, de classe sociale, de genre, de métier, de caractère, de goûts esthétiques ou de choix politiques – et rien n’oblige a priori notre regard à se focaliser sur cette différence particulière davantage que sur une autre, ou que sur une ou plusieurs ressemblances. L’ouvrier algérien peut par exemple être perçu aussi bien comme un ouvrier que comme un Algérien ou comme un musulman, comme un voisin affable ou au contraire taciturne, comme un syndiqué ou un non-syndiqué, comme un amateur de football ou de musique et de mille autre manières.

En d’autres termes, si nous imaginons un état initial dans lequel le racisme n’existerait pas – ce que nous devons bien faire si nous prétendons identifier l’origine du phénomène – nous ne trouvons aucune raison objective de diviser le monde en différentes races, cultures ou religions plutôt qu’entre hommes et femmes, riches et pauvres, progressistes et réactionnaires, grands et petits, gros et maigres, amateurs de football et amateurs de musique – ou suivant tout autre critère arbitraire. Nous ne trouvons aucune raison de présupposer que les appartenance raciales, culturelles ou religieuses sont les plus déterminantes pour les individus, au point d’effacer toutes les autres appartenances et de supplanter tous les autres classements possibles

La différence sur laquelle se focalise le regard raciste est en somme insignifiante – ou plutôt : elle est ni plus ni moins signifiante que tous les autres attributs qui font que chacun, français ou étranger, blanc ou non-blanc, chrétien ou musulman, est à l’égard de chaque autre différent sous certains angles et ressemblant sous d’autres. L’extraction d’un unique attribut et son essentialisation – c’est-à-dire sa transformation en propriété essentielle et déterminante de l’individu, éclipsant tous les autres attributs – suppose une certaine orientation du regard, qu’on nomme précisément racisme.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Sans contredire ce que tu dis, je ne met pas la peur en premier mais plutôt le menson.ge.

le racisme n'est pas ce qui met en avant nos différences, les yeux le font. La peur de l'autre n'est pas non plus ce qui déterminer le dogme du racisme, car sans vouloir dire qu'elle est justifiée ou pas, ce que je met en avant n'est pas cette peur ressenti car elle peut être ressenti pour tout le monde. Un blanc n'a pas plus de prédisposition à avoir peur d'un noir qu'un noir peut avoir peur d'un blanc. La curiosité est réciproque et le racisme ne se base pas sur des idées communes, sur la différence mais sur autre chose.

le racisme ce n'est pas avoir peur ou être curieux de ce qui différent car il n'y a pas davantage pour cela que nous soyons blanc ou noir, il n'y a pas de plus ou de moins.

Or le racisme s'est justement par définition parler de plus ou de moins. C'est dire que tel race a plus ou moins. La peur en elle même est un ressenti qui ne se détermine par la couleur de peau, pas du tout, c'est un ressenti donc ça vient du cœur et tous les cœurs ont la même couleur.

le racisme donc ne se nourrit que de men.songe, rien d'autres que de men.songe.

J'ai pris l'exemple de l'Egypte, car c'est sans doute le plus grand men.songe que l'humanité a pu produire et qui perdure encore aujourd'hui dans les livres de classes de nos chers petits.

Eh oui ! les baptisseurs des pyramides ne sont pas blancs, ils sont noirs. Il suffit de regarder comme ils se représentaient eux même, à l'image des Ethiopiens. il suffit de regarder les peintures ou aussi les statuts, les lèvres ou les nez, bien que les égyptologues en ont brisé un paquet pour pas que nous sachions que ceux qui sont même à l'origine de la Grèce et de Rome, bref de notre civilisation occidentale, soient des noirs.

Pourquoi à ton avis ? parce que justement les occidentaux en avaient fait des esclaves sous prétexte qu'ils ne sont pas civilisés, bref de sauvages, à peine plus évolué que des singes.

Ah oui, des gens pas civilisé qui sont à l'origine des plus grandes civilisations ? Pas pratique si nous admettons qu'ils ont pourtant battis la civilisation égyptienne. Ah oui Néfertiti , avec des tresses africaines, n'est ce pas ?

Voilà le type de [......] nécessaire au racisme. N'est ce par un [......].onge qui tout les génocides se sont construits ?

le menson.ge, rien que le [......].onge, le racisme c'est le plus gros [......].onge de l'humanité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le racisme?   Mar 02 Mai 2017, 07:32

Tonton a écrit:


Eh oui ! les baptisseurs des pyramides ne sont pas blancs, ils sont noirs. Il suffit de regarder comme ils se représentaient eux même, à l'image des Ethiopiens. il suffit de regarder les peintures ou aussi les statuts, les lèvres ou les nez, bien que les égyptologues en ont brisé un paquet pour pas que nous sachions que ceux qui sont même à l'origine de la Grèce et de Rome, bref de notre civilisation occidentale, soient des noirs.


Est-il possible de visualiser avec une photo ce que tu veux dire, car je ne vois rien de typique dans le nez des noirs d'Afrique orientale. J'ai une amie Ethiopienne elle est très longiligne, nez fin, lèvres très minces, elle semble assez typique d'autres personnes de sa région, un nez comme le sien on ne le casserait pas.
Je n'avais jamais entendu dire que des égyptologues aient cassé des nez, as-tu des précisions à ce sujet?
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Le racisme?   Mar 02 Mai 2017, 09:14

Anastasia a écrit:
Tonton a écrit:


Eh oui ! les baptisseurs des pyramides ne sont pas blancs, ils sont noirs. Il suffit de regarder comme ils se représentaient eux même, à l'image des Ethiopiens. il suffit de regarder les peintures ou aussi les statuts, les lèvres ou les nez, bien que les égyptologues en ont brisé un paquet pour pas que nous sachions que ceux qui sont même à l'origine de la Grèce et de Rome, bref de notre civilisation occidentale, soient des noirs.


Est-il possible de visualiser avec une photo ce que tu veux dire, car je ne vois rien de typique dans le nez des noirs d'Afrique orientale. J'ai une amie Ethiopienne elle est très longiligne, nez fin, lèvres  très minces, elle semble assez typique d'autres personnes de sa région, un nez comme le sien on ne le casserait pas.
Je n'avais jamais entendu dire que des égyptologues aient cassé des nez, as-tu des précisions à ce sujet?

Et que dire du nez de Cléopâtre qui était paraît-il si beau !
Revenir en haut Aller en bas
ChrisLam

avatar


MessageSujet: Re: Le racisme?   Mar 02 Mai 2017, 10:12

OlivierV a écrit:
Anastasia a écrit:


Est-il possible de visualiser avec une photo ce que tu veux dire, car je ne vois rien de typique dans le nez des noirs d'Afrique orientale. J'ai une amie Ethiopienne elle est très longiligne, nez fin, lèvres  très minces, elle semble assez typique d'autres personnes de sa région, un nez comme le sien on ne le casserait pas.
Je n'avais jamais entendu dire que des égyptologues aient cassé des nez, as-tu des précisions à ce sujet?

Et que dire du nez de Cléopâtre qui était paraît-il si beau !

Si le nez de Cléopâtre n'avait été aussi beau la face du monde ne serait pas ce qu'il est ( pour le monde de son époque)
Revenir en haut Aller en bas
nollaig

avatar


MessageSujet: Re: Le racisme?   Mar 02 Mai 2017, 10:16

Tonton a écrit:


Eh oui ! les baptisseurs des pyramides ne sont pas blancs, ils sont noirs. Il suffit de regarder comme ils se représentaient eux même, à l'image des Ethiopiens. il suffit de regarder les peintures ou aussi les statuts, les lèvres ou les nez, bien que les égyptologues en ont brisé un paquet pour pas que nous sachions que ceux qui sont même à l'origine de la Grèce et de Rome, bref de notre civilisation occidentale, soient des noirs.


Donc , selon ta logique , cette statue de Louis XIV réalisée en 1686-1687 par Jean II Girouard  probablement défigurée dans les émeutes pendant la révolution Francaise dit que Louis XIV était noir et que des egytologues voulurent le cacher  ?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Tu es totalement irrationnel

Ou encore , est ce que la statue noire de George Bush par le californien Paul McCarthy , qui a le nez cassé , et
qui selon ta logique , aurait été brisée par des égyptologues voulant que nous ne sachions pas que Georges Bush soit noir, prouve que George Bush est effectivement noir ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
joseph1




MessageSujet: Re: Le racisme?   Jeu 22 Mar 2018, 16:44

Le racisme?

Deux histoires , l ’une pas raciste , l ’autre raciste :

l ’histoire pas raciste :

Un Noir rencontre un Blanc et lui dit : si tous les Noirs viennent en Europe et tous les Blancs d ’Europe vont en Afrique , dans 10 ans , en Europe , c ’est la misère alors que L ’Afrique sera le continent le plus développé au monde.

l ’histoire raciste :

Un Blanc rencontre un Noir et lui dit : si tous les Noirs viennent en Europe et tous les Blancs d ’Europe vont en Afrique , dans 10 ans , en Europe , c ’est la misère, alors que L ’Afrique sera le continent le plus développé au monde.


Comme quoi le " racisme " est souvent fonction de la personne qui parle.
Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Le racisme?   Jeu 22 Mar 2018, 17:13

joseph1 a écrit:
Le racisme?

Deux histoires , l ’une pas raciste , l ’autre raciste :

l ’histoire pas raciste :

Un Noir rencontre un Blanc et lui dit : si tous les Noirs viennent en Europe et tous les Blancs d ’Europe vont en Afrique , dans 10 ans , en Europe , c ’est la misère alors que L ’Afrique sera le continent le plus développé au monde.

l ’histoire raciste :

Un Blanc rencontre un Noir et lui dit : si tous les Noirs viennent en Europe et tous les Blancs d ’Europe vont en Afrique , dans 10 ans , en Europe , c ’est la misère, alors que L ’Afrique sera le continent le plus développé au monde.


Comme quoi le " racisme " est souvent fonction de la personne qui parle.

Ce n'est pas une question de blanc / noir. Shocked
Le développement vient là où se trouve le savoir et l'argent, ce n'est pas une question de lieu.

La meilleure chose qu'on pourrait faire pour aider l'Afrique c'est de parrainer les enfants, en particulier les filles pour qu'ils aillent à l'école. Ne pas être instruit est le début de la pauvreté.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Mon mari et moi sommes à "Plan" en Allemagne:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


_________________
Mener des croisades contre  la religion de l'autre conduit à la guerre, au terrorisme et au génocide.



Dernière édition par cailloubleu* le Jeu 22 Mar 2018, 17:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Le racisme?   Jeu 22 Mar 2018, 17:18

cailloubleu* a écrit:

La meilleure chose qu'on pourrait faire pour aider l'Afrique c'est de parrainer les enfants en particulier les filles pour qu'ils aillent à l'école.

On peut aussi former des africains chez nous et leur permettre de retourner chez armés de leu savoir, au lieu de pratiquer une discrimination positive qui pousse à garder chez nous les meilleurs éléments...

_________________
"Dans une société établie sur l'esprit de compétition, il ne peut y avoir de fraternité ; et aucune réforme, aucune dictature, aucune méthode éducative ne l'engendrera."
Jiddu Krishnamurti
Revenir en haut Aller en bas
Pierresuzanne

avatar


MessageSujet: Re: Le racisme?   Sam 24 Mar 2018, 09:47

cool a écrit:
Le racisme comme nous le savons n'existe pas...
En effet le terme race est toujours au singulier étant donné qu'il n'y a qu'une seule race... la race humaine.
Donc, quelle réflexion peut - t'on se poser par rapport à la haine de son prochain ou xénophobie ?
Cela viendrait'il d'un enseignement reçu de nos ancêtres et ou tout simplement et purement de la haine de l'autre, voire même de nos propres convictions bien souvent contradictoires?

C'est humain, naturel, d'avoir peur de l'autre, de celui qui est différent.

On a peur de changer, de disparaître.

Tolérer l'autre, le différent, est le résultat d'un processus de conversion, de maturation, de croissance intérieure.

On peut se servir de ce critère pour juger des religions.

Un religion qui enseigne à ne considérer comme égaux que les hommes qui ont la même religion
et à tenir tous les autres dans l'infériorité,
est une religion issue des faiblesses humaines, et non de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
ChrisLam

avatar


MessageSujet: Re: Le racisme?   Sam 24 Mar 2018, 09:59

Pierresuzanne a écrit:
cool a écrit:
Le racisme comme nous le savons n'existe pas...
En effet le terme race est toujours au singulier étant donné qu'il n'y a qu'une seule race... la race humaine.
Donc, quelle réflexion peut - t'on se poser par rapport à la haine de son prochain ou xénophobie ?
Cela viendrait'il d'un enseignement reçu de nos ancêtres et ou tout simplement et purement de la haine de l'autre, voire même de nos propres convictions bien souvent contradictoires?

C'est humain, naturel, d'avoir peur de l'autre, de celui qui est différent.

On a peur de changer, de disparaître.

Tolérer l'autre, le différent, est le résultat d'un processus de conversion, de maturation, de croissance intérieure.

On peut se servir de ce critère pour juger des religions.

Un religion qui enseigne à ne considérer comme égaux que les hommes qui ont la même religion
et à tenir tous les autres dans l'infériorité,
est une religion issue des faiblesses humaines, et non de Dieu.


Revenir en haut Aller en bas
OlivierV
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Le racisme?   Sam 24 Mar 2018, 10:18

Pierresuzanne a écrit:

Un religion qui enseigne à ne considérer comme égaux que les hommes qui ont la même religion
et à tenir tous les autres dans l'infériorité,
est une religion issue des faiblesses humaines, et non de Dieu.

Es-tu vraiment certain que tu considères tous les hommes comme étant égaux ? Si tel était le cas pourquoi vomis-tu ainsi sur les musulmans ?

_________________
"Dans une société établie sur l'esprit de compétition, il ne peut y avoir de fraternité ; et aucune réforme, aucune dictature, aucune méthode éducative ne l'engendrera."
Jiddu Krishnamurti
Revenir en haut Aller en bas
joseph1




MessageSujet: Re: Le racisme?   Lun 04 Juin 2018, 19:24

Ne pas passer pour un raciste , tel est le maître mot.
Pour ne pas passer pour raciste la police anglaise a , durant de nombreuses années, caché le fait que des anglo-pakistanais violaient des fillettes blanches :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Le racisme?   Lun 04 Juin 2018, 19:39

joseph1 a écrit:
Ne pas passer pour un  raciste , tel est le maître mot.
Pour ne pas passer pour raciste la police anglaise a , durant de nombreuses années, caché le fait que des anglo-pakistanais violaient des fillettes blanches :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Triste, voire même lamentable...

_________________
"Dans une société établie sur l'esprit de compétition, il ne peut y avoir de fraternité ; et aucune réforme, aucune dictature, aucune méthode éducative ne l'engendrera."
Jiddu Krishnamurti
Revenir en haut Aller en bas
ChrisLam

avatar


MessageSujet: Re: Le racisme?   Lun 04 Juin 2018, 19:40

Le racisme est-il à sens unique de la part du "blanc" envers le noir ?
Ou peut-il être réciproque ?

On parle toujours du racisme du blanc vers le noir, du chrétien envers les musulmans ou le juif.
Mais il existe bien un racisme du noir envers le blanc, du juif envers le musulmans du musulman envers le chrétien !......
Revenir en haut Aller en bas
ChrisLam

avatar


MessageSujet: Re: Le racisme?   Lun 04 Juin 2018, 19:46

OlivierV a écrit:
joseph1 a écrit:
Ne pas passer pour un  raciste , tel est le maître mot.
Pour ne pas passer pour raciste la police anglaise a , durant de nombreuses années, caché le fait que des anglo-pakistanais violaient des fillettes blanches :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Triste, voire même lamentable...

Les hommes qui justifient le viol doivent être castré et on doit leur faire manger leur attributs sans cuisson.
Revenir en haut Aller en bas
Raziel

avatar


MessageSujet: Re: Le racisme?   Lun 04 Juin 2018, 20:28

OlivierV a écrit:
Pierresuzanne a écrit:

Un religion qui enseigne à ne considérer comme égaux que les hommes qui ont la même religion
et à tenir tous les autres dans l'infériorité,
est une religion issue des faiblesses humaines, et non de Dieu.

Es-tu vraiment certain que tu considères tous les hommes comme étant égaux ? Si tel était le cas pourquoi vomis-tu ainsi sur les musulmans ?

C'est amusant OlivierV que tu te permettre de comparer une religion (qui n'a pas de conscience ni de volonté),
à un être humain (PierreSuzanne) qui est doté  de bien plus de facultés qu'une religion.

Quelle drôle de comparaison !

Autant il faut respecter les humains, autant les religions, comme les idées et les opinions, sont par nature objet de critique verte et forte !
Revenir en haut Aller en bas
abdelsalam_78




MessageSujet: Re: Le racisme?   Lun 04 Juin 2018, 20:45

Raziel a écrit:
OlivierV a écrit:


Es-tu vraiment certain que tu considères tous les hommes comme étant égaux ? Si tel était le cas pourquoi vomis-tu ainsi sur les musulmans ?

C'est amusant OlivierV que tu te permettre de comparer une religion (qui n'a pas de conscience ni de volonté),
à un être humain (PierreSuzanne) qui est doté  de bien plus de facultés qu'une religion.

Quelle drôle de comparaison !

Autant il faut respecter les humains, autant les religions, comme les idées et les opinions, sont par nature objet de critique verte et forte !

Raziel, t'as mal lu Pierresuzanne ! La remarque de olivierV est pertinente !
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




MessageSujet: Re: Le racisme?   Lun 04 Juin 2018, 21:05

Raziel a écrit:
OlivierV a écrit:


Es-tu vraiment certain que tu considères tous les hommes comme étant égaux ? Si tel était le cas pourquoi vomis-tu ainsi sur les musulmans ?

C'est amusant OlivierV que tu te permettre de comparer une religion (qui n'a pas de conscience ni de volonté),
à un être humain (PierreSuzanne) qui est doté  de bien plus de facultés qu'une religion.

Quelle drôle de comparaison !

Autant il faut respecter les humains, autant les religions, comme les idées et les opinions, sont par nature objet de critique verte et forte !

Disons que ne pas accorder à l'autre, la possibilité de savoir faire lui même son auto critique, y compris de sa religion, c'est aussi une forme de racisme, mais avec sa nuance quand même, car si celà peut sous entendre une supériorité intellectuelle de l'un sur l'autre, dans le cas de la religion, ce n'est pas éthiquement parlant, mais théologiquement parlant.

Or faut pas sortir du cadre, racisme, vient de race et non d'idée.

Cela dit, le racisme religieux existe, parler par exemple de race maudite, puisque le mot race est présent, c'est un forme de racisme.

Il ne faut pas ignorer l'origine du génocide juif et quand j'entend certains parler des juifs comme étant une race maudite, j'en appelle à bien réfléchir sur la portée de ce genre de conception. Ça peut entraîner des abominations.
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Le racisme?   Mar 05 Juin 2018, 08:21

Raziel a écrit:
OlivierV a écrit:


Es-tu vraiment certain que tu considères tous les hommes comme étant égaux ? Si tel était le cas pourquoi vomis-tu ainsi sur les musulmans ?

C'est amusant OlivierV que tu te permettre de comparer une religion (qui n'a pas de conscience ni de volonté),
à un être humain (PierreSuzanne) qui est doté  de bien plus de facultés qu'une religion.

Quelle drôle de comparaison !

Autant il faut respecter les humains, autant les religions, comme les idées et les opinions, sont par nature objet de critique verte et forte !

Non, non, non. Lorsque tu reviens à la charge, systématiquement avec les mêmes arguments, et à chaque fois envers un musulman, ce n'est plus de la critique d'une religion, c'est de l'agression contre le croyant qui est en face.

Ce n'est plus de la critique, c'est une forme de prosélytisme nauséabond masqué.

Rien dans l'enseignement de Jésus ne dit clairement qu'il s'agit d'aimer ceux d'autres religions ou cultures.

Durant des siècles certains chrétiens n'aimaient que les chrétiens. Même aujourd'hui des chrétiens continuent à agir ainsi. Il suffit de lire les discussions sur l'accueil des réfugiés...

_________________
"Dans une société établie sur l'esprit de compétition, il ne peut y avoir de fraternité ; et aucune réforme, aucune dictature, aucune méthode éducative ne l'engendrera."
Jiddu Krishnamurti
Revenir en haut Aller en bas
ChrisLam

avatar


MessageSujet: Re: Le racisme?   Mar 05 Juin 2018, 16:00

OlivierV a écrit:
Raziel a écrit:


C'est amusant OlivierV que tu te permettre de comparer une religion (qui n'a pas de conscience ni de volonté),
à un être humain (PierreSuzanne) qui est doté  de bien plus de facultés qu'une religion.

Quelle drôle de comparaison !

Autant il faut respecter les humains, autant les religions, comme les idées et les opinions, sont par nature objet de critique verte et forte !

Non, non, non. Lorsque tu reviens à la charge, systématiquement avec les mêmes arguments, et à chaque fois envers un musulman, ce n'est plus de la critique d'une religion, c'est de l'agression contre le croyant qui est en face.

Ce n'est plus de la critique, c'est une forme de prosélytisme nauséabond masqué.

Rien dans l'enseignement de Jésus ne dit clairement qu'il s'agit d'aimer ceux d'autres religions ou cultures.

Durant des siècles certains chrétiens n'aimaient que les chrétiens. Même aujourd'hui des chrétiens continuent à agir ainsi. Il suffit de lire les discussions sur l'accueil des réfugiés...

Jésus PARLE d'aimer son prochain, d'aimer ses ennemis il me semble .

Mon prochain est juif ou musulmans ou athée !....
Cet ordre de Jésus ne se discute pas on applique sans discuter.


Dernière édition par ChrisLam le Jeu 07 Juin 2018, 06:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le racisme?   Mer 06 Juin 2018, 17:57

OlivierV a écrit:

Non, non, non. Lorsque tu reviens à la charge, systématiquement avec les mêmes arguments, et à chaque fois envers un musulman, ce n'est plus de la critique d'une religion, c'est de l'agression contre le croyant qui est en face.

Ce n'est plus de la critique, c'est une forme de prosélytisme nauséabond masqué.

Rien dans l'enseignement de Jésus ne dit clairement qu'il s'agit d'aimer ceux d'autres religions ou cultures.

Durant des siècles certains chrétiens n'aimaient que les chrétiens. Même aujourd'hui des chrétiens continuent à agir ainsi. Il suffit de lire les discussions sur l'accueil des réfugiés...

Les chrétiens hypocrites peuvent toujours dire que ce n'est pas écrit.

Les musulmans christianophobes peuvent toujours dire que ce n'est pas écrit non plus, sur ce point ils se rejoignent.


Revenir en haut Aller en bas
Raziel

avatar


MessageSujet: Re: Le racisme?   Mer 06 Juin 2018, 23:00

OlivierV a écrit:
Raziel a écrit:


C'est amusant OlivierV que tu te permettre de comparer une religion (qui n'a pas de conscience ni de volonté),
à un être humain (PierreSuzanne) qui est doté  de bien plus de facultés qu'une religion.

Quelle drôle de comparaison !

Autant il faut respecter les humains, autant les religions, comme les idées et les opinions, sont par nature objet de critique verte et forte !

Non, non, non. Lorsque tu reviens à la charge, systématiquement avec les mêmes arguments, et à chaque fois envers un musulman, ce n'est plus de la critique d'une religion, c'est de l'agression contre le croyant qui est en face.

Ce n'est plus de la critique, c'est une forme de prosélytisme nauséabond masqué.

Rien dans l'enseignement de Jésus ne dit clairement qu'il s'agit d'aimer ceux d'autres religions ou cultures.

Durant des siècles certains chrétiens n'aimaient que les chrétiens. Même aujourd'hui des chrétiens continuent à agir ainsi. Il suffit de lire les discussions sur l'accueil des réfugiés...

Mon prosélytisme n'est pas masqué, il est explicite, fier, et enjoué. C'est une INVITATION à rejoindre la fois des apôtres de Jésus.

Il passe par la démolition organisée et le pillonage des idées stupides, dans le respect de leurs auteurs.

Enfin, il n'est nauséabond que pour les personnes qui ont décidé de refuser la droite raison, par exemple en expliquant croire
à un Jésus crucifié au premier siècle, mais ne pas croire que ce serait le Jésus des évangiles.


Revenir en haut Aller en bas
OlivierV
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Le racisme?   Jeu 07 Juin 2018, 10:17

Raziel a écrit:


Enfin, il n'est nauséabond que pour les personnes qui ont décidé de refuser la droite raison, par exemple en expliquant croire
à un Jésus crucifié au premier siècle, mais ne pas croire que ce serait le Jésus des évangiles.

Qui fait preuve de manquement à une droite raison ? Toi qui t'appuies sur des textes dont aucun original n'est accessible, ou moi qui dis que dans une telle situation, ces textes peuvent être sujets à caution ?

_________________
"Dans une société établie sur l'esprit de compétition, il ne peut y avoir de fraternité ; et aucune réforme, aucune dictature, aucune méthode éducative ne l'engendrera."
Jiddu Krishnamurti
Revenir en haut Aller en bas
ChrisLam

avatar


MessageSujet: Re: Le racisme?   Jeu 07 Juin 2018, 10:47

OlivierV a écrit:
Raziel a écrit:


Enfin, il n'est nauséabond que pour les personnes qui ont décidé de refuser la droite raison, par exemple en expliquant croire
à un Jésus crucifié au premier siècle, mais ne pas croire que ce serait le Jésus des évangiles.

Qui fait preuve de manquement à une droite raison ? Toi qui t'appuies sur des textes dont aucun original n'est accessible, ou moi qui dis que dans une telle situation, ces textes peuvent être sujets à caution ?

07.06.2018 10:45:43
Comment expliquer logiquement la FOI en Dieu ?
Qui en est capable ?
Qui pousse l'Être humain à avoir la FOI?

La FOI est un acte donné entre deux personnes dans une relation de confiance réciproque et d'Amour.

Expliquez logiquement le sens Amour ?

Ne pas confondre AMOUR et amour !....

Est-ce Abraham qui a découvert Dieu?
ou!
Est-ce Dieu qui s'est révélé à Abraham ?

Dieu est-il au ciel ou au cœur de chacun d'entre nous puisque les écritures disent que nous avons été créé à l'image de Dieu?

Dieu crée tout bon et tout beau!..
Pourquoi l'homme a-t-il choisit le tout moche et le tout mauvais ?

La FOI en DIEU devrait en principe faire en sorte qu'un ne se chamaille pas! ... Est-ce le cas ? ...

Il y parmi nous pas mal de Caen et pas mal d'Abel.
Pourquoi y-a-t-il encore parmi nous des adeptes de Caen qui veulent tuer les adeptes d'Abel ? ...
Entre Frères ce n'est pas sérieux ! ...

Avoir la FOI c'est avant tout avoir confiance en Dieu et envers nos semblables! ....

Avoir la FOI c'est appliquer les deux premier commandements sans réserve ?
On discute plus sur la forme que sur le fond! ...

Croire ou ne pas croire ou être ou ne pas être là est question? .... aux Hommes de bonne FOI !...




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le racisme?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le racisme?
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» parlons du racisme
» Festival Etudiant Contre Le Racisme
» Composante psy (?) du racisme et antisémitisme
» non pour le racisme
» theme: racisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: FORUM de DISCUSSIONS ISLAMO-CHRETIEN-
Sauter vers: