Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez
 

 La civilisation de l'an 2000 est athée

Aller en bas 
AuteurMessage
rosarum

rosarum


La civilisation de l'an 2000 est athée Empty
MessageSujet: La civilisation de l'an 2000 est athée   La civilisation de l'an 2000 est athée EmptyMer 02 Mai 2012, 22:48

2 mai 2012

extrait du livre de Georges Minois "histoire de l'atheisme"

Il est peut-être là, le grand tournant de l'an 2000: dans le consensus qui paraît se dessiner pour occulter la question de Dieu. Certes, les religions ne sont pas mortes; certaines semblent même redevenir agressives. Mais le contenu de ces religions s'est largement sécularisé. Dans les discours des religieux, Dieu est de moins en moins présent; il est surtout question d'accomplissement de l'homme, d'équilibre intérieur, de recherche de la sérénité, ou bien de la poursuite d'un idéal d'entraide, de solidarité, sur un plan très horizontal. Dans d'autres contextes, la religion est une pure arme politique, ou une façon de se créer une identité dans des sociétés en désarroi. Mais Dieu, dans tout cela, est de plus en plus absent. Cela est encore plus net dans tous les « bricolages » religieux et « religions à la carte » que chacun se fabrique en dehors des grandes dénominations.

C'est de cette façon insidieuse que l'incroyance a pénétré la société contemporaine. Non pas par un affrontement direct, comme au siècle dernier, choc qui ne peut que durcir les positions de part et d'autre, mais par une progression de l'intérieur, qui a fini par ronger le contenu transcendant de la foi et ne laisser qu'une coquille vide. Les bâtiments religieux sont très fréquentés, mais ce sont des musées ; on ne vient plus y adorer le saint sacrement, mais y admirer les chapiteaux romans. Les livres d'histoire religieuse et de spiritualité prolifèrent; ils témoignent d'une profonde nostalgie pour les premiers, d'un besoin thérapeutique pour les seconds, beaucoup plus que d'une foi en Dieu, dont la figure s'estompe inexorablement.

C'est là qu'est la véritable victoire de l'athéisme. Un athéisme qui ne dit pas son nom; un athéisme conquérant sans le vouloir, sans préméditation, et sans même être conscient de lui-même. Les combats passés entre croyants et incroyants paraissent désormais bien loin. Le sacré lui-même, que certains s'obstinent à voir partout sous forme de nouvelles idoles, n'existe plus. La dernière valeur sacrée est le moi. Tout le reste est instrument, moyen, outil de réalisation de mon équilibre intérieur. Cette victoire de l'athéisme de fait n'est pas le produit de quelque plan machiavélique. Elle résulte de l'évolution culturelle globale, qui a fini par user toutes les valeurs, y compris l'ex-valeur suprême, Dieu, dont on ne se demande même plus s'il existe.

La civilisation de l'an 2000 est athée.

Qu'on y parle encore de Dieu, d'Allah, de Yahveh ou d'autres n'y change rien. Car le contenu du discours n'est plus religieux, mais politique, sociologique, psychologique. Le sacré lui-même a vécu; même l'homme, que l'on aurait très bien vu au XIXe siècle comme successeur de Dieu, n'a pas pris la place. II suffit de voir comment on le traite, comment on le manipule, comment on le martyrise, pour se persuader rapidement que l'humanité n'a pas été divinisée. Dans le naufrage généralisé des valeurs, il ne reste qu'un sacré irréductible : moi.
Revenir en haut Aller en bas
Nass'




La civilisation de l'an 2000 est athée Empty
MessageSujet: Re: La civilisation de l'an 2000 est athée   La civilisation de l'an 2000 est athée EmptyMer 02 Mai 2012, 22:58

Je partage ce qu'il dit mais je le juge trop catégorique. L'homme sera toujours en quête de sens sans non plus que ce cheminement existentiel débouche obligatoirement sur la figure divine j'entends bien. Mais c'est vrai que l'individualisme, notre époque cartésienne placée sous le signe de la raison veut à tout prix élever l'Homme au rang de Dieu, agent de sa propre vie.
Revenir en haut Aller en bas
rosarum

rosarum


La civilisation de l'an 2000 est athée Empty
MessageSujet: Re: La civilisation de l'an 2000 est athée   La civilisation de l'an 2000 est athée EmptyJeu 03 Mai 2012, 16:40

Nass' a écrit:
Je partage ce qu'il dit mais je le juge trop catégorique. L'homme sera toujours en quête de sens sans non plus que ce cheminement existentiel débouche obligatoirement sur la figure divine j'entends bien. Mais c'est vrai que l'individualisme, notre époque cartésienne placée sous le signe de la raison veut à tout prix élever l'Homme au rang de Dieu, agent de sa propre vie.

je cite à nouveau ce passage tiré d'un livre d'Adennour Bidar qui donne un autre éclairage sur notre civilisation.

L'islam m'avait paru figé, et voilà que l'Occident m'apparaissait à l'agonie ! Les deux civilisations souffrent au fond de la même crise, celle de leurs héritages respectifs devenus totalement inutilisables. Plus précisément, de la même perte du sacré qui était au coeur de ces héritages : le sacré de la personne humaine au coeur de l'Occident, le sacré de la Grande Vie d'Allah au coeur de l'islam.

Si les deux civilisations sont devenues le repoussoir l'une de l'autre, le diable l'une pour l'autre, c'est que le malheur de l'une renvoie à l'autre l'image de son propre désespoir. Voilà peut-être la raison du fameux « choc des civilisations » : en s'affrontant mutuellement, elles cherchent à combattre de façon détournée leurs propres démons, ou bien à se convaincre que le démon de l'autre est bien pire que le sien... L'islam reproche à l'Occident d'avoir perdu tout sens du sacré, l'Occident blâme l'islam d'avoir fait de son sacré une vérité terroriste.
Chacun ne sert à l'autre que de prétexte pour ne pas assumer sa propre crise du sacré: l'Occident voudrait oublier, voire justifier, son matérialisme absurde en dénonçant la spiritualité totalitaire de l'islam, et celui-ci ferait exactement l'inverse. Chacun sert à l'autre d'exutoire, de prétexte, qu'on accuse d'abord pour ne pas avoir à s'accuser soi-même.

L'islam, pas davantage que l'Occident, n'a plus accès à son propre génie, qui est de comprendre et d'accepter toutes les croyances, et au-delà toutes les sensibilités humaines comme autant de parures revêtues par Allah, le Vivant universel source et forme de toute cette diversité. Ouverture dont témoignait autrefois, au moins dans une certaine mesure, le statut social des dhimmi (protégés) de la Cité musulmane, accordé aux minorités chrétienne et juive et leur permettant de conserver leur foi, leur culte, leurs propres législations civile et religieuse ainsi que leurs tribunaux. Mais l'islam ne sait plus reconnaître Allah dans les différences des hommes et du monde. Il n'entend plus du tout la lecture du Coran que lui donnait le plus grand des maîtres soufis, l'Andalou Ibn Arabi, lorsqu'il écrivait qu'Allah prend la forme de toutes les croyances humaines, et que, si le croyant comprenait cela, il ne condamnerait aucune croyance... et même l'incroyance, « s'il était équitable, il ne le ferait pas (1) », car il verrait alors que cette incroyance aussi est une forme du Vivant universel.

Voilà le sens du sacré que l'islam a perdu en voulant enfermer la vérité et le monde entier dans une seule façon de voir et de vivre. Une seule religion vraie : l'islam. Une seule façon d'être musulman : la pratique fixée par la tradition et les savants. En figeant ainsi le sacré, l'islam l'a tout autant perdu que l'Occident qui l'a dissous.

Deux crises symétriques donc, en miroir l'une de l'autre: du côté de l'Occident, un sacré disparu, désagrégé, volatilisé; du côté de l'islam, un sacré au contraire solidifié, durci, fossilisé.

C'est exactement cette crise partagée du sacré qu'a mise en évidence, au début de l'année 2006, l'affaire des caricatures du Prophète par les dessinateurs danois: pour l'Occident on peut dessiner n'importe quoi, dire, écrire, filmer n'importe quelle abjection sans aucune limite parce que l'être humain n'ayant plus du tout de valeur, plus rien n'est sacré; pour l'islam, à l'extrême inverse, le sacré s'est complètement absolutisé, au point qu'il est devenu mortellement dangereux de remettre en cause quoi que ce soit qui touche à la religion.

Le Dieu qui était au-dessus de nos têtes est mort pour beaucoup d'entre nous? Quelle importance en réalité que la vérité ne prenne plus une seule forme, mais une infinité, puisque c'est Allah Lui-même qui explose en mille éclats de Lumière?

Il n'y a plus de séparation entre sacré et profane, ni même un sacré et un profane. La Grande Vie d'Allah est à la fois tous nos sacrés et tous nos profanes, toutes nos croyances et tous nos athéismes. Pour ma part, je ne considère pas que prier soit un acte plus sacré que parler, ni que la mosquée soit un espace sacré tandis que la rue serait profane. Je vis dans un monde où le sacré a complètement débordé hors de ses limites anciennes, tel un fleuve en crue qui recouvre tout... Faire l'amour est sacré, rire est sacré, partager est sacré, au même titre que méditer ou jeûner. Et je me suis rendu compte en fait, dans ces conditions, que je pouvais mener n'importe quel type de vie sans cesser une seconde de me sentir musulman : que je prie ou non, que je mange du porc ou non, n'a strictement aucune importance.

Mon islam n'a plus rien de religieux. Ce n'est pas un islam du rite, mais de la vision, de la contemplation d'Allah dans la diversité du monde : « Ne vois-tu pas que tout ce qui se trouve dans les cieux et sur la terre, et les oiseaux qui étendent leurs ailes, chante la louange d'Allah'?... »


(1). Ibn Arabi, La Sagesse des Prophètes, Paris, Albin Michel, 1974, « Le Verbe de Mohammed », p. 220.
90719
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


La civilisation de l'an 2000 est athée Empty
MessageSujet: Re: La civilisation de l'an 2000 est athée   La civilisation de l'an 2000 est athée EmptyJeu 03 Mai 2012, 16:54

Spoiler:
 

cher rosarum encore une fois une belle exposé
mon ami tu a depasser les 15 lignes de lintro

fraternellement
Revenir en haut Aller en bas
rosarum

rosarum


La civilisation de l'an 2000 est athée Empty
MessageSujet: Re: La civilisation de l'an 2000 est athée   La civilisation de l'an 2000 est athée EmptyJeu 03 Mai 2012, 17:22

Spoiler:
 

chère jojo, je ne fais pas d'exposé, je vous fais partager mes lectures....et cela tient rarement en 15 lignes.

Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


La civilisation de l'an 2000 est athée Empty
MessageSujet: Re: La civilisation de l'an 2000 est athée   La civilisation de l'an 2000 est athée EmptyJeu 03 Mai 2012, 21:38

rosarum a écrit:
Spoiler:
 

chère jojo, je ne fais pas d'exposé, je vous fais partager mes lectures....et cela tient rarement en 15 lignes.


ok , lol
Revenir en haut Aller en bas
titou

titou


La civilisation de l'an 2000 est athée Empty
MessageSujet: Re: La civilisation de l'an 2000 est athée   La civilisation de l'an 2000 est athée EmptyVen 04 Mai 2012, 00:47

Monsieur Bidar affirme que :

Citation :
Il n'y a plus de séparation entre sacré et profane, ni même un sacré et un profane.


La contemplation qu'évoque Mr Bidar, c'est rien d'autre que l'accès au royaume invisible et spirituel de Dieu qui est inviolable. Si ce monde était accessible aux profanes pourquoi n y avons nous tous pas accès dans ce cas là ? pourquoi ne sommes nous tous pas en communication avec les anges ?

Citation :
"Est-ce que sont égaux l'aveugle et celui qui voit? Ne réfléchissez-vous donc pas? " (Coran 6,50)


La vérité est qu'il n'y a pas de "contemplation" sans bénédiction divine (baraka)


Il vaudrait mieux, mr Bidar, se demander comment s'obtient cette bénédiction divine (qui ouvre l'accès au royaume de Dieu ici bas)
Revenir en haut Aller en bas
Nass'




La civilisation de l'an 2000 est athée Empty
MessageSujet: Re: La civilisation de l'an 2000 est athée   La civilisation de l'an 2000 est athée EmptyVen 04 Mai 2012, 12:10

Ce qui me gêne avec la pensée occidentale dominante vis à vis de l'Islam, c'est de mettre tout le monde dans le même sac. L'islam est une idéologie terroriste, arguments ? L'islam ne parvient plus à cohabiter avec les autres dogmes, arguments ? En filigrane, ce papier aboutit au mode de pensée qui affirme que tout musulman est moyen-âgeux, rétrograde, peu réfléchi, conformiste et violent. Et ben, il n'a pas dû côtoyé les bonnes personnes alors... Une religion c'est céleste par essence, comment oser affirmer des choses comme tenant du céleste par la pratique du temporel ? C'est aussi constructif que de dire que Sony est une sale Entreprise parce que j'ai rencontré quelques déconvenues avec le SAV de Bruxelles... Arrêtez avec vos raccourcis à la c** l'Occident est très mal placé pour nous donner des leçons de gouvernance (qui pense argent argent argent, leur Dieu autant être clair). Il y a 1,5 milliard de croyants musulmans, plus d'un milliard de chretiens et combien de demeurés, d'illetrés, de sages, de chefs d'entreprises, d'ouvriers, de chômeurs, de personnes qui habitent dans des pays différents avec des positions politiques différentes (du coup, ça travaille sur la psyché humaine). Implémenter des conclusions rigides sur un quotidien de vie organique, c'est risible.
Revenir en haut Aller en bas
rosarum

rosarum


La civilisation de l'an 2000 est athée Empty
MessageSujet: Re: La civilisation de l'an 2000 est athée   La civilisation de l'an 2000 est athée EmptyVen 04 Mai 2012, 12:15

titou a écrit:
Monsieur Bidar affirme que :

Citation :
Il n'y a plus de séparation entre sacré et profane, ni même un sacré et un profane.


La contemplation qu'évoque Mr Bidar, c'est rien d'autre que l'accès au royaume invisible et spirituel de Dieu qui est inviolable. Si ce monde était accessible aux profanes pourquoi n y avons nous tous pas accès dans ce cas là ? pourquoi ne sommes nous tous pas en communication avec les anges ?

je ne pense pas que ce soit ce que veut dire A Bidar quand on lis la suite :

Pour ma part, je ne considère pas que prier soit un acte plus sacré que parler, ni que la mosquée soit un espace sacré tandis que la rue serait profane. Je vis dans un monde où le sacré a complètement débordé hors de ses limites anciennes, tel un fleuve en crue qui recouvre tout... Faire l'amour est sacré, rire est sacré, partager est sacré, au même titre que méditer ou jeûner. Et je me suis rendu compte en fait, dans ces conditions, que je pouvais mener n'importe quel type de vie sans cesser une seconde de me sentir musulman : que je prie ou non, que je mange du porc ou non, n'a strictement aucune importance.


Revenir en haut Aller en bas
rosarum

rosarum


La civilisation de l'an 2000 est athée Empty
MessageSujet: Re: La civilisation de l'an 2000 est athée   La civilisation de l'an 2000 est athée EmptyVen 04 Mai 2012, 12:27

Nass' a écrit:
Ce qui me gêne avec la pensée occidentale dominante vis à vis de l'Islam, c'est de mettre tout le monde dans le même sac.

cher Nass', je comprend que tu sois excédé par l'image de l'islam en occident mais l'auteur je que cite, Abdennour Bidar est lui même musulman.(non conformiste mais musulman quand même).

Citation :
L'islam est une idéologie terroriste, arguments ? L'islam ne parvient plus à cohabiter avec les autres dogmes, arguments ? En filigrane, ce papier aboutit au mode de pensée qui affirme que tout musulman est moyen-âgeux, rétrograde, peu réfléchi, conformiste et violent.

l'islam wahabite est en effet assez proche de cela, or c'est celui qui est le plus visible et celui qui progresse le plus.
le "printemps arabe" a montré que les idées islamistes ne sont pas celles d'une minorité d'extrémistes mais qu'elles sont au contraire soutenues par une majorité des musulmans lorsqu'ils peuvent s'exprimer librement.

Citation :
. Arrêtez avec vos raccourcis à la c** l'Occident est très mal placé pour nous donner des leçons de gouvernance

relis son texte, où a t'il dit cela ?
Revenir en haut Aller en bas
Nass'




La civilisation de l'an 2000 est athée Empty
MessageSujet: Re: La civilisation de l'an 2000 est athée   La civilisation de l'an 2000 est athée EmptyVen 04 Mai 2012, 12:36

Il charge plus l'Islam que l'Occident. Il débute son argumentaire par le constat que l'Occident vacille mais très vite il en vient à l'Islam qui représente plus de la moité de sa réflexion... Oui bien sûr il y a des criminels et ds obtus d'esprit qui gangrènent notre religion, mais là je pense qu'il en dresse un amalgame dangereux. Je peux lui citer des quartiers marocains où la cohabitation entre juifs et chrétiens est sereine. Mais ça, ça ne fait pas la Une des médias.
Revenir en haut Aller en bas
marie-chantal
Moderateur
Moderateur



La civilisation de l'an 2000 est athée Empty
MessageSujet: Re: La civilisation de l'an 2000 est athée   La civilisation de l'an 2000 est athée EmptyVen 04 Mai 2012, 12:45

Nass' a écrit:
Ce qui me gêne avec la pensée occidentale dominante vis à vis de l'Islam, c'est de mettre tout le monde dans le même sac. L'islam est une idéologie terroriste, arguments ? L'islam ne parvient plus à cohabiter avec les autres dogmes, arguments ? En filigrane, ce papier aboutit au mode de pensée qui affirme que tout musulman est moyen-âgeux, rétrograde, peu réfléchi, conformiste et violent. Et ben, il n'a pas dû côtoyé les bonnes personnes alors... Une religion c'est céleste par essence, comment oser affirmer des choses comme tenant du céleste par la pratique du temporel ? C'est aussi constructif que de dire que Sony est une sale Entreprise parce que j'ai rencontré quelques déconvenues avec le SAV de Bruxelles... Arrêtez avec vos raccourcis à la c** l'Occident est très mal placé pour nous donner des leçons de gouvernance (qui pense argent argent argent, leur Dieu autant être clair). Il y a 1,5 milliard de croyants musulmans, plus d'un milliard de chretiens et combien de demeurés, d'illetrés, de sages, de chefs d'entreprises, d'ouvriers, de chômeurs, de personnes qui habitent dans des pays différents avec des positions politiques différentes (du coup, ça travaille sur la psyché humaine). Implémenter des conclusions rigides sur un quotidien de vie organique, c'est risible.
Cher Nass, tu disais : "Ce qui me gêne avec la pensée occidentale dominante vis à vis de l'Islam, c'est de mettre tout le monde dans le même sac. L'islam est une idéologie terroriste, arguments ?", à mon avis ce n'est pas la pensée occidentale qui a mis tout le monde dans le même sac mais ce sont certains musulmans qui ont mis tous les musulmans dans un même sac par leurs comportements et leurs agissements.

Tu disais aussi : "L'islam ne parvient plus à cohabiter avec les autres dogmes, arguments ?". A mon avis, ce n'est pas l'Islam mais certains musulmans qui ne parviennent pas à cohabiter avec les autres en voulant imposer leur vision de la vie et du monde aux autres.

Tu disais aussi : "Arrêtez avec vos raccourcis à la c** l'Occident est très mal placé pour nous donner des leçons de gouvernance"; tu vois ? toi aussi tu tombes dans la généralisation. Lorsque tu parles d'occident, c'est tout le monde dans le même sac ? Penses-tu qu'en France par ex. tout le monde est d'accord avec la politique française ? Pas du tout !

Enfin, tu disais : "Il y a 1,5 milliard de croyants musulmans, plus d'un milliard de chretiens"; je t'invite à revoir ces statistiques car les chrétiens sont 2,3 milliards (dont 1,2 de catho).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La civilisation de l'an 2000 est athée Empty
MessageSujet: Re: La civilisation de l'an 2000 est athée   La civilisation de l'an 2000 est athée EmptyVen 04 Mai 2012, 12:56

marie-chantal a écrit:

Enfin, tu disais : "Il y a 1,5 milliard de croyants musulmans, plus d'un milliard de chretiens"; je t'invite à revoir ces statistiques car les chrétiens sont 2,3 milliards (dont 1,2 de catho).
en même temps ce n'est pas faux de dire "plus d'un milliard" car 2,3 milliard c'est effectivement "plus d'un milliard" La civilisation de l'an 2000 est athée 871642
Je te taquine :p
Revenir en haut Aller en bas
rosarum

rosarum


La civilisation de l'an 2000 est athée Empty
MessageSujet: Re: La civilisation de l'an 2000 est athée   La civilisation de l'an 2000 est athée EmptyVen 04 Mai 2012, 15:44

Nass' a écrit:
Il charge plus l'Islam que l'Occident. Il débute son argumentaire par le constat que l'Occident vacille mais très vite il en vient à l'Islam qui représente plus de la moité de sa réflexion...
c'est ton impression, pas la mienne, mais deux explications à cela :

- en tant que musulman, il ne serait pas surprenant qu'il s'intéresse plus à l'islam.

- je n'ai cité qu'un extrait. Pour juger, il te faudrait lire le livre en entier (le livre dont ce texte est extrait s''appelle "self islam")

en voici un autre :

À quoi sert cette vie? Où mène-t-elle? Qu'est-ce qui fait la valeur de l'homme? Qu'est-ce qui va donner de la valeur à ma propre vie? Faire que je n'aie pas vécu pour rien?
Y compris les plus croyants, nous n'avons plus aucune réponse satisfaisante à ces interrogations... Comme si nous étions tous nés sans père, sans ascendance.
J'avais pu m'en rendre compte à travers le soufisme dont la valeur autrefois immense est devenue inadaptée, inactuelle. L'élixir de sagesse d'un temps révolu s'est mué en eau croupie.
Quant à la culture occidentale, j'allais prendre de plus en plus conscience à quel point elle aussi était en situation de dégénérescence et d'agonie...

Revenir en haut Aller en bas
Nass'




La civilisation de l'an 2000 est athée Empty
MessageSujet: Re: La civilisation de l'an 2000 est athée   La civilisation de l'an 2000 est athée EmptyVen 04 Mai 2012, 17:45

Plus de 2 milliards ? Au temps pour moi La civilisation de l'an 2000 est athée 2129354088 Pour la pensée "dominante" en occident, j'évoque les médias, ceux qui détiennent le pouvoir et ne se gênent point à critiquer sans savoir. Evidemment, j'essaie de démêler le vrai du faux et tempérer mes ardeurs en relativisant car on s'adresse à des masses très nombreuses. Et je suis de l'école soufie mon frère rosarum^^ Effectivement, la méditation existentielle a laissée sa place à une simple appartenance communautaire que l'on veut défendre becs et ongles. Tous ces clowns qui brandissent le coran avec des chants guerriers derrière, ils crachent sue l'enseignement de Mohamed (saw), tous ces imams qui exigent des fidèles de maudire chrétiens et juifs, ce n'est pas ma vision de la religion. Seul Dieu jugera les âmes en fonction des actes commis.
Revenir en haut Aller en bas
rosarum

rosarum


La civilisation de l'an 2000 est athée Empty
MessageSujet: Re: La civilisation de l'an 2000 est athée   La civilisation de l'an 2000 est athée EmptyMar 09 Juil 2019, 22:08

le texte d'introduction date un peu, pensez vous qu'il est toujours d'actualité ?
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




La civilisation de l'an 2000 est athée Empty
MessageSujet: Re: La civilisation de l'an 2000 est athée   La civilisation de l'an 2000 est athée EmptyMer 10 Juil 2019, 05:28

Oui et non.

Oui, mais les dimensions aussi bien sociales ou politiques des religions, n'ont rien de nouveau. Car la bible est un regard sur Dieu et sur les hommes, on retrouve donc aussi les mêmes aspects aussi bien psychologiques que polico-sociaux dans l'histoire de la tribu d'Israël.

Et non, car certains sociologues de la fin du XXe, avaient eux envisagé l'inverse en parlant des années 2000 comme un retour vers la mystification.

je pense qu'ils ont raison, puisque certains mouvement religieux progressent mais dans leur logique, il faut prendre en compte pas seulement ce qui tient des religions de tradition, mais aussi ce qui peut venir du contexte actuelle.

Par exemple, on pratique bien plus le yoga et certains principes boudhistes filtrent à travers une tendance que l'on qualifie de " New Age ".

C'est aussi une mouvance mystique et plus pragmatiquement, on envisage aussi, l'aménagement de son intérieur, selon des théories mystiques faisant circuler des ondes positives dans son appartement.

Puis, il y a tout ses théories de complotisme , sur les illuminatis, les Bidelberg, les francs maçons, etc...qui contredisent plutôt ce qui est affirmé ici en introduction.
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


La civilisation de l'an 2000 est athée Empty
MessageSujet: Re: La civilisation de l'an 2000 est athée   La civilisation de l'an 2000 est athée EmptyVen 19 Juil 2019, 19:02

rosarum a écrit:
2 mai 2012

extrait du livre de Georges Minois "histoire de l'atheisme"
La civilisation de l'an 2000 est athée.

Qu'on y parle encore de Dieu, d'Allah, de Yahveh ou d'autres n'y change rien. Car le contenu du discours n'est plus religieux, mais politique, sociologique, psychologique. Le sacré lui-même a vécu; même l'homme, que l'on aurait très bien vu au XIXe siècle comme successeur de Dieu, n'a pas pris la place. II suffit de voir comment on le traite, comment on le manipule, comment on le martyrise, pour se persuader rapidement que l'humanité n'a pas été divinisée. Dans le naufrage généralisé des valeurs, il ne reste qu'un sacré irréductible : moi.[/color]


Et pourtant André Malraux prononçait au siècle dernier cette phrase devenue mythique : «Le XXIe siècle sera religieux ou ne sera pas. »
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
rosarum

rosarum


La civilisation de l'an 2000 est athée Empty
MessageSujet: Re: La civilisation de l'an 2000 est athée   La civilisation de l'an 2000 est athée EmptySam 20 Juil 2019, 21:59

mario-franc_lazur a écrit:
rosarum a écrit:
2 mai 2012

extrait du livre de Georges Minois "histoire de l'atheisme"
La civilisation de l'an 2000 est athée.

Qu'on y parle encore de Dieu, d'Allah, de Yahveh ou d'autres n'y change rien. Car le contenu du discours n'est plus religieux, mais politique, sociologique, psychologique. Le sacré lui-même a vécu; même l'homme, que l'on aurait très bien vu au XIXe siècle comme successeur de Dieu, n'a pas pris la place. II suffit de voir comment on le traite, comment on le manipule, comment on le martyrise, pour se persuader rapidement que l'humanité n'a pas été divinisée. Dans le naufrage généralisé des valeurs, il ne reste qu'un sacré irréductible : moi.[/color]


Et pourtant André Malraux prononçait au siècle dernier cette phrase devenue mythique : «Le XXIe siècle sera religieux ou ne sera pas. »

hélas les mouvements religieux qui progressent sont les plus intégristes, réactionnaires, fondamentalistes, politisés.
c'est particulièrement fort pour l'islam (wahabites, salafistes....) mais c'est également le cas dans d'autres religions
certains chrétiens évangéliques, bouddhistes birmans, hindous nationalistes
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




La civilisation de l'an 2000 est athée Empty
MessageSujet: Re: La civilisation de l'an 2000 est athée   La civilisation de l'an 2000 est athée EmptyDim 21 Juil 2019, 07:36

Ça rosarum, c'est toujours comme ça. C'est ce que l'on appelle le contre coup.

Regarde l'histoire de Christ, c'est pareil, lui aussi est tombé sur des intégristes qui n'acceptaient pas une réforme de la pensée religieuse.

Donc, quand il y a " renouvellement ", il y a toujours son opposition conservatrice.

C'est toujours comme ça et pas que dans le domaine religieux.

Donc on peut dire que l'un ne va pas sans l'autre, car c'est la mondialisation en elle même, qui pose aujourd'hui, une autre position par la réalité des cohabitations religieuses.

Certains s'y opposent.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




La civilisation de l'an 2000 est athée Empty
MessageSujet: Re: La civilisation de l'an 2000 est athée   La civilisation de l'an 2000 est athée Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La civilisation de l'an 2000 est athée
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (Documentaire) Maya civilisation disparue
» L'athée est un sous-homme
» Une religion athée, à quoi ça sert ?
» athés,les mauvais-croyants les bons !!
» Comment une langue raconte une civilisation ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: QUESTIONS PHILOSOPHIQUES ET ETHIQUES-
Sauter vers: