Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez
 

 Psaume dans la ville

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Psaume dans la ville - Page 2 Empty
MessageSujet: Psaume dans la ville   Psaume dans la ville - Page 2 EmptyLun 28 Mai 2012, 10:06

Rappel du premier message :

« Heureux est l'homme qui se plaît dans la loi du Seigneur et murmure sa loi jour et nuit ! »


Méditation
Frère Franck Dubois



Heureux !

Ca tombe mal, je me suis levé, du mauvais pied ce matin. J’ai médit hier sur mes collègues, et je ne vois pas bien ce qui m’empêcherait de le faire aujourd’hui. D’ailleurs j’avais de bonnes raisons. Quant à murmurer la loi du Seigneur jour et nuit, ce n’est pas l’urgence. J’aimerais plutôt trouver le sommeil ! Il ne manquerait plus que je me lève de nuit pour réciter des prières. C’est vraiment mal parti cette affaire. Non, les psaumes, ce n’est pas pour moi. Sitôt ouvert, sitôt refermé : le Psautier c’est pour les pros ; moi je suis un âne, disons, un débutant.
Et pourtant, oui, j’aimerais porter du fruit. J’en porte d’ailleurs, mais à mon rythme. L’important est de tenir la longueur. J’en connais qui flambent, et qui s’écroulent d’un coup, engloutis par le tourbillon de leurs projets, et leurs chimères. Ils perdent pied, faute de racine. Vais-je courir après Dieu comme je cours après le temps ? Mon urgence, je le vois, c’est d’aller lentement. Ca, je veux bien. Pas à pas, psaume à psaume. Un chemin buissonnier, parcouru à pas d’âne. Méditer, et ne plus médire. Flâner, pour ne pas flétrir !
Un autre avant moi m’a ouvert cette voie : le Juste par excellence. Le Christ, en son temps, a prié dans ce livre. Ces psaumes, il les connaît, je le voudrais comme guide. Ces prières, il les aimait, je le veux comme ami. Ces cris, ce fut sa Paix. Qu’elle descende sur moi et ceux qui aujourd’hui rentreront dans ce livre.
Ce matin, je ne me suis pas levé pour rien : Heureux !


Source : Psaume dans la Ville

Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com

AuteurMessage
Invité
Invité



Psaume dans la ville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Psaume dans la ville   Psaume dans la ville - Page 2 EmptyVen 03 Aoû 2012, 11:03

rosedumatin a écrit:
Méditation

Frères du 28



Le mot le plus important de ce psaume est « je prends appui sur toi » (aux versets 4, 5, 12). Ce verbe qui désigne dans la bible l’essentiel de l’acte de foi : quand l’angoisse me prend, quand je perds pied, quand les drames de la vie me submergent, « sur Dieu je prends appui », il est mon Rocher, ma citadelle, le roc sur lequel je peux construire ma vie. Au regard de ceux qui me guettent tout le jour, qui m’épient, surveillent mes pas, je peux opposer le regard de Dieu parce que je marche à sa face dans la lumière des vivants.
Il compte mes pas vagabonds et recueille mes larmes dans ses outres (verset 9). Comme quoi, elles ne sont pas perdues ! Même si je ne sais pas trop ce que Dieu peut en faire ?….. Comme les marins bretons pris dans la tempête, je peux faire des promesses, des vœux qui se transformeront en « ex-voto » dans les églises. C’est un échange de bons procédés entre ceux qui sont liés par une alliance et ce qui plait à Dieu. Dans le sacrifice d’action de grâce, ce n’est pas le rite, mais quelque chose qui va se graver dans le cœur la « gratitude, la reconnaissance »; quelque chose qui n’a rien à voir avec des remerciements dictés par la politesse, mais un sentiment qui va s’installer au fond du cœur et nourrir l’amour pour toujours !




Bonjour ma petite soeur rose , merci au Seigneur de m'avoir donné se passage aujourd'hui car je cite : Dans le sacrifice d'action de grâce , ce n'est pas le rite , mais quelque chose qui va se graver dans le coeur la " gratitude , la reconnaissance " c'est ce que je vis tous les jours de ma vie .
Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Psaume dans la ville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Psaume dans la ville   Psaume dans la ville - Page 2 EmptyVen 03 Aoû 2012, 18:49

Eliza a écrit:
rosedumatin a écrit:
Méditation

Frères du 28



Le mot le plus important de ce psaume est « je prends appui sur toi » (aux versets 4, 5, 12). Ce verbe qui désigne dans la bible l’essentiel de l’acte de foi : quand l’angoisse me prend, quand je perds pied, quand les drames de la vie me submergent, « sur Dieu je prends appui », il est mon Rocher, ma citadelle, le roc sur lequel je peux construire ma vie. Au regard de ceux qui me guettent tout le jour, qui m’épient, surveillent mes pas, je peux opposer le regard de Dieu parce que je marche à sa face dans la lumière des vivants.
Il compte mes pas vagabonds et recueille mes larmes dans ses outres (verset 9). Comme quoi, elles ne sont pas perdues ! Même si je ne sais pas trop ce que Dieu peut en faire ?….. Comme les marins bretons pris dans la tempête, je peux faire des promesses, des vœux qui se transformeront en « ex-voto » dans les églises. C’est un échange de bons procédés entre ceux qui sont liés par une alliance et ce qui plait à Dieu. Dans le sacrifice d’action de grâce, ce n’est pas le rite, mais quelque chose qui va se graver dans le cœur la « gratitude, la reconnaissance »; quelque chose qui n’a rien à voir avec des remerciements dictés par la politesse, mais un sentiment qui va s’installer au fond du cœur et nourrir l’amour pour toujours !




Bonjour ma petite soeur rose , merci au Seigneur de m'avoir donné se passage aujourd'hui car je cite : Dans le sacrifice d'action de grâce , ce n'est pas le rite , mais quelque chose qui va se graver dans le coeur la " gratitude , la reconnaissance " c'est ce que je vis tous les jours de ma vie .

Alors sois bénie et heureuse ma petite soeur Eliza ! Psaume dans la ville - Page 2 189259
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Psaume dans la ville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Psaume dans la ville   Psaume dans la ville - Page 2 EmptyLun 06 Aoû 2012, 09:21

Méditation
Frère Franck Dubois


C’en est trop. Des images terribles qui heurtent et éclaboussent. Une haine brutale qui révulse et dégoûte. Comment l’amour et la paix pourraient-ils se glisser au creux de cette violence ? Quelle brèche laisserait-voir Dieu dans ce tableau rouge-sang ?
Je n’en vois qu’une : elle est au centre. Une brèche qui d’un coup a bu toute violence. Celle qu’ouvrit un jour sur le côté, le centurion romain, au corps pendu en croix. Qui aurait pu prévoir pareil retournement ? Qui savait que les coups mérités depuis toujours par l’impie retomberaient sur qui n’aurait jamais péché ? Au jour du jugement, Dieu ne transperce personne, mais c’est l’homme dans sa folie qui transperça son Dieu. Au jour du jugement le sang nous a lavés, mais c’est le sang du juste qui baignera nos pieds : au pressoir de la croix, le vin pour nous tiré. Et l’eau, précieuse et pure qui jaillit du côté n’ira jamais se perdre. Elle coule désormais, vivifiant mon baptême.
Il existe donc un Dieu pour juger sur la terre et son grand tribunal est un poteau dressé. La justice jusqu’à lui était bien bâillonnée, mais sa Passion muette l’a pour nous


Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Psaume dans la ville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Psaume dans la ville   Psaume dans la ville - Page 2 EmptyLun 13 Aoû 2012, 10:04

Méditation
Frère Franck Dubois


Pas vu, pas pris. L’illusion est tenace : n’existerait vraiment que tout ce qui se voit. Et l’on oublie que Dieu sait ce qui est caché, et l’on en oublie Dieu, car il est bien caché ! Entre nous, tout est clair, la nuit voilera ce dont l’on est peu fier. On s’accommode, on dissimule on complote en secret : « Dieu surtout, laisse-nous, nous sommes si bien ensemble à profiter de l’ombre et des recoins tordus. » Tout est permis, dans un monde sans Lui où les enfants gâtés gaspillent sans réserve ce qu’il nous a laissé de grâces à partager. Fébrile, on imagine refoulant les limites de ce qui se peut faire, foulant au passage les faibles dont on se sert. Et les mêmes se plaignent à la moindre déconvenue : « Dieu où es-tu ? Le jouet est cassé ! On a tué le monde, à force de tricher ! Mais nos mains sont bien propres, que nous tendons vers toi. Et le cœur qu’on te montre est digne, n’est-ce-pas ? »
Et la flèche est tirée, traversant le cœur des hommes malhonnêtes. Non que Dieu les châtie et veuille ainsi leur perte. Mais leur mal caché, dissimulé d’eux-mêmes, les pêcheurs endurcis ne pourront l’ignorer à l’heure où la Lumière viendra les éclairer. Dieu pénètre les cœurs, c’est là leur jugement. « Cela était en moi, ce mauvais, cette haine ? Je me mentais moi-même, jouant dans la pénombre. Pardon ! » La vie n’est pas un jeu. Il n’y a pas de cachette. Dieu me voit, je le sais. Et son regard d’amour éclaire ma ténèbre : « Que mes yeux soient les Tiens, à l’heure de la nuit ! »


Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Psaume dans la ville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Psaume dans la ville   Psaume dans la ville - Page 2 EmptyLun 20 Aoû 2012, 08:28

Méditation
Frère Franck Dubois



La fable des gens

Le regard brûlant de ceux qui ne croient pas. Ils me font mal ces yeux qui parfois dévisagent une bête de cirque : « Voyez, il croit en Dieu ! Serait-il donc idiot, ou bien juste inconscient ? N’a-t-il pas vu comme nous, l’évidence est contraire. Dieu, qui l’a jamais vu ? c’est qu’il n’existe pas. » Et puis viendra la liste, que l’on connaît déjà : les guerres, les catastrophes, et bien d’autres misères qui salissent le monde et endeuillent nos cœurs. Je m’use moi aussi, à entendre ces plaintes, et à constater comme eux l’absence pathétique de Dieu dans tout cela. Je m’use à l’attendre le Salut que j’espère, je m’use et suis usé de ces mots en rafale qui minent jusqu’à ma foi.
Mais en moi une passion s’obstine malgré tout. Vin nouveau, outre neuve, c’en est fait de l’usure. Je m’enivre en puisant à la source incroyable. C’est moi qui bois le vin, c’est moi qui déraisonne. Je suis ivre, perdu, livré à une réponse, un seul mot de mon Dieu qui viendrait renverser les évidences abjectes. Je suis fou, abandonné à la force muette qui là haut me viendra à l’heure ultime – qui sait –. Ma vie est suspendue à ce Dieu que j’adore, mon souffle est retenu à son souffle ténu. Car il est là, tout de même, et sans lui je le sais, la vie ne serait pas, et grâce à lui je suis. En moi il attend que germe sur terre le Salut semé autrefois. C’est lui-même qui attend que l’homme se réveille pour délivrer le monde du Mal qu’il a battu. C’est lui-même et c’est moi. La victoire est certaine.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Psaume dans la ville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Psaume dans la ville   Psaume dans la ville - Page 2 EmptyMer 22 Aoû 2012, 09:40

Méditation
Soeur Anne Lécu


Vite !

Il y a urgence, Seigneur !

Tous ceux dont la vie s’effondre, poursuivis, acculés, ont un besoin immédiat de ton secours.
Tu dois venir !
Ou envoyer quelqu’un !

Il y a des moqueurs, qui se rient de ces petites gens qui ont mis en toi leur confiance ! D’autres disent que c’est bien fait, qu’ils n’ont que ce qu’ils méritent, ces pauvres sots qui croient encore en Dieu ! Ils n’avaient qu’à ne pas être si naïfs ; ni si honnêtes !
Eux, les glacés, ils se moquent de cette foi qui brûlent du dedans ceux qui t’aiment !

Tu dois venir !
Sais-tu qu’il y a des puissants qui sont en train d’arraisonner la terre à leurs délires, de hacher menu tout ce qui tente de résister ? Ne tarde pas, Seigneur, ou plus personne n’y comprendra rien ! Tout nous échappe, nous sommes déroutés. Il y a vraiment urgence, Seigneur et les coups redoublés dont nous martelons le ciel doivent impérativement te réveiller !

A moins que tu ne dormes pas…
Et que déjà tu sois venu ?

A moins que tu ne te caches dans les convois d’exilés qui fuient leur maison ?
A moins que ce ne soit toi, cette silhouette assise derrière la vieille dame qui égraine son chapelet dans une église vide ? Ou toi encore, présent à côté de cet homme qui roule soigneusement son tapis de prière, avant d’aller embrasser ses enfants dans la nuit, sans savoir du tout, de quoi demain sera fait ?

A moins que ce ne soit toi, qui glisses à mon oreille cette supplique ardente :
« Je suis pauvre, viens vite, ne tarde pas, j’ai tant besoin de toi ».



Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
Invité
Invité



Psaume dans la ville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Psaume dans la ville   Psaume dans la ville - Page 2 EmptyVen 24 Aoû 2012, 10:08

24/08/2012 - Psaume 71

Tous les rois devant lui

“Dieu, donne au roi tes pouvoirs, à ce fils de roi ta justice.”

Méditation
Frères du 28

On aurait pu penser que ce psaume a été écrit pour la fête du Christ-Roi, mais il n’en est rien. Ce Roi qui est annoncé par ce psaume, c’est pour nous Jésus, le Messie des pauvres, celui qui était l’ami des pécheurs, celui qui faisait bon accueil aux prostituées, celui qui dérangeait tellement les puissants qu’ils ont obtenu sa condamnation à mort. Mais Il est aussi celui qui “par sa mort a vaincu la mort”.

La royauté en Israel est une restitution tardive et qui a été vivement critiquée par le prophète Samuel : au peuple qui demande un roi, il annonce que ce roi le fera souffrir par sa violence. Samuel finira pourtant par donner l’onction royale à David et lui fixera comme fonction l’établissement de la paix (versets 7 et 9) - y compris et surtout la paix sociale. Il sera donc le défenseur du droit des pauvres (verset 4) il répondra à leurs appels (verset 12) et leur sang “aura beaucoup de prix à ses yeux” (verset 14).

Cette paix du Christ s’inscrit sur l’horizon d’une nature réconciliée et d’une paix “ pour toutes les familles de la terre “ (versets 16 et 17). Dans l’ancien testament, seulement trois rois réussissent à plaire à Dieu : tous les autres pratiqueront la violence et l’idolatrie !






Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Psaume dans la ville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Psaume dans la ville   Psaume dans la ville - Page 2 EmptyLun 27 Aoû 2012, 10:11

Méditation
Frère Franck Dubois


Des ruines, lève-toi

Se souvenir de Dieu au milieu de ces ruines. Mais un passé glorieux console-t-il d’une défaite ? En quoi la mémoire d’un temps bien révolu pourrait en ce matin me donner de revivre ? L’homme que je suis se rappelle le passé, celui que j’ai vécu, celui qu’on m’a conté. Mais Dieu ? Dieu, c’est d’aujourd’hui, maintenant, que tu dois te soucier.
Rappelle-toi de moi et l’Eglise sainte, celle que tu voulus, inébranlable sur terre. Celle dont les portes tiendront sur l’Adversaire. Et vois aujourd’hui : la détresse la gagne. Il y a tant à faire, et si peu de moyens. Va-t-on longtemps encore s’inquiéter et gémir, regretter le passé sans plus croire à l’avenir ? Mais l’avenir, aujourd’hui, c’est cela que je veux. Je ne veux pas mourir, je veux connaître Dieu. Je veux vivre mille fois, debout, vivant, heureux. Je veux en moi la force et l’espoir des prophètes. Je veux des frères chrétiens assemblés pour la fête. Je veux la paix aussi, la douceur tranquille de celui qui s’endort dans un silence simple. Je veux cela maintenant, car demain, que m’importe, il ne m’appartient pas, et il est bien trop loin. A toi le jour, à toi la nuit. Le jour de mes espoirs, la nuit de nos échecs. Le passé dans tes mains est recueilli déjà, l’avenir tu le scrutes et je ne le vois pas. Mais toi et moi, ô mon Dieu partageons cet instant. A l’heure où je te prie, maintenant, souviens-toi. Sans toi je le sais ma vie n’est qu’une ruine. Avec toi, montre-moi, que rien n’est impossible.



Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
Invité
Invité



Psaume dans la ville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Psaume dans la ville   Psaume dans la ville - Page 2 EmptyMer 29 Aoû 2012, 10:27

29/08/2012 - Psaume 75

mon âme refuse le réconfort Lu par Nâzim Boudjenah

« La terre a peur et se tait quand Dieu se lève pour juger, pour sauver tous les humbles de la terre »

Méditation
Soeur Anne Lécu

Peur

Il est des hommes qui ont fait croire aux autres que Dieu avait double visage. Un visage de bonté pour ceux qui observaient ses lois, et un visage de colère contre ceux qui s’en éloignaient.
Il est des hommes qui ont utilisé la peur de Dieu, pour asseoir leur autorité, au prétexte de dire son Nom.

Mais c’est bobards et menteries !

Ils flattent en nous les forces qui veulent venir à bout de Toi !

Et voilà que tu viens faire les comptes et prononcer ton verdict.
Ils peuvent trembler – oui – avoir peur, ceux qui ont monté les hommes les uns contre les autres, accusés ceux-ci, divisés ceux-là et fait de ton Nom une arme de guerre !

Tu viens briser – oui – briser le bouclier, l’épée, briser la guerre, casser la guerre, (sans briser le guerrier) ; qu’elle ne soit plus !
Alors, il peut se figer, le char ! Son avenir est la décharge.
Et l’armure du guerrier peut perdre sa brillance ! Elle est destinée au feu de la forge, qui en fera de jolies balustrades, et des râteaux de jardiniers.

Tu viens tordre – oui – tordre les paroles fausses de ceux qui ont tordu ton Nom. Et les menteurs peuvent trembler, car tout ce qui est faussé et vrillé, va subir ta force de redressement !
Une fois déshabillés de leurs menteries, tu les regarderas bien dans les yeux, et ils verront que Toi Seigneur, tu as connu la peur à chaque fois qu’un de nous a tremblé.

Alors, ils connaîtront la « crainte de Dieu », cette phobie que les amoureux éprouvent à l’idée de blesser celui ou celle qu’ils aiment.






Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Psaume dans la ville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Psaume dans la ville   Psaume dans la ville - Page 2 EmptyVen 31 Aoû 2012, 10:19

Méditation
Frères du 28

Tends l’oreille

Il y a un devoir de mémoire, une nécessité de se remémorer les hauts faits de Dieu dans les âges passés. Pour le peuple hébreu, le passage de la Mer Rouge, la nuée pour le conduire dans le désert ou le rocher fendu, sont autant d’évènements fondateurs.
Il y a un devoir de mémoire, car la connaissance du passé éclaire les hauts faits du présent. Non seulement pour Israël, mais aussi pour nous, frères de la Nouvelle Alliance. Ainsi, le verset 16 : « De la roche, il tire des ruisseaux qu’il fait dévaler comme un fleuve » éclaire le sens de l’eau tirée du côté du Christ sur la croix, lui, notre Rocher. C’est le nouveau baptême de l’Eglise dans l’eau et l’Esprit.
Il y a un devoir de mémoire, un devoir de transmission aux générations qui suivent : « Qu’ils se lèvent et racontent ces exploits à leurs fils pour qu’ils placent en Dieu leur espoir ». L’oubli menaçait et menace toujours de recouvrir cette extraordinaire histoire entre Dieu et son peuple : « Ils avaient oublié ses exploits, les merveilles dont ils furent les témoins » (v.11)
Il y a un devoir de mémoire, une urgence pour notre génération d’une nouvelle évangélisation, pour reprendre l’expression de Jean-Paul II. Il s’agit de proposer aux hommes d’aujourd’hui la Bonne Nouvelle dans des mots qui les rejoignent, qui les aide à mieux vivre en frères, à mieux réussir leurs amours, à mieux surmonter les épreuves de la vie.
Puisse la force de l’Esprit venir « nous désaltérer en eau profonde », à la source même de notre baptême.



Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Psaume dans la ville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Psaume dans la ville   Psaume dans la ville - Page 2 EmptyLun 03 Sep 2012, 08:33

Méditation
Frère Franck Dubois


Quelle histoire ! Quelle histoire chahutée et si crédible aussi. Crédible, parce qu’imparfaite ; sainte, parce que si humaine, jouant tour à tour de défaites en victoires. Trahisons, alliances, amours : tout y est. Et Dieu dans tout cela, tellement humain lui-même. Jaloux et contrarié, rebelle et guerrier il pourchasse et châtie. Comment ? Quel outrage ! On voudrait Dieu plus sage. On le voudrait distant là-haut sur un nuage, regardant sans les voir les hommes et leurs misères. Ou bien trop empressé de prendre notre place, en nous forçant la main à la moindre occasion pour nous contraindre au bien, qu’on entende raison. Mais Il nous créa libres, comment l’oublierait-il ? Dieu peut tout, mais reprendre, c’est voler ; et Dieu n’est pas voleur. Nous voilà donc emmêlés dans une histoire houleuse. Et Dieu vient nous rejoindre là où nous sommes placés. Incognito il passe, et réveille les cœurs, du jeune roi David, de Moïse et des autres. Il passe, et l’homme se souvient : de sa grande destinée, du commandement divin, de son devoir d’aimer. En voyant cette histoire, c’est ma vie que je vois. Mes propres trahisons, et ces moments aussi où Dieu sans se faire voir a réveillé en moi la part la plus belle. Elle se nomme « liberté », et fait de moi un roi.



Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Psaume dans la ville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Psaume dans la ville   Psaume dans la ville - Page 2 EmptyLun 03 Sep 2012, 16:17

Psaume dans la ville - Page 2 2129354088 Ma chère Rose et Espérance ! Very Happy

ps : Je vais prendre le temps de vous lire malgrer que je suis en visite chez ma famille Psaume dans la ville - Page 2 871642 roserouge
Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Psaume dans la ville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Psaume dans la ville   Psaume dans la ville - Page 2 EmptyLun 03 Sep 2012, 16:42

jojo a écrit:
Psaume dans la ville - Page 2 2129354088 Ma chère Rose et Espérance ! Very Happy

ps : Je vais prendre le temps de vous lire malgrer que je suis en visite chez ma famille Psaume dans la ville - Page 2 871642 roserouge

Coucou ma chère JOJO, heureuse de te lire, bonne journée roserouge Psaume dans la ville - Page 2 189259
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
Invité
Invité



Psaume dans la ville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Psaume dans la ville   Psaume dans la ville - Page 2 EmptyMer 05 Sep 2012, 10:20

05/09/2012 - Psaume 79

Que ton visage s'éclaire

« Visite cette vigne, protège-la, celle qu'a plantée ta main puissante »


Méditation
Soeur Anne Lécu

Cette vigne

C’était un grand cru.
Le maître de chais soignait cette vigne comme son épouse. Chaque matin, il passait dans ses rangs, goûtait là un raisin, caressait ici une feuille, dégageait ailleurs un cep.
Il connaissait la couleur de la terre et son goût, qui se retrouvaient dans la robe de son vin, et la chaleur du soleil qui lui donnait sa profondeur.
C’était un grand cru, présent à toutes les fêtes. Tous les mariés en avaient bu, à chaque naissance on trinquait.

Mais le temps de la fête n’est plus.
La vigne, abandonnée aux éléments et aux animaux, périt. Les sangliers s’en mêlent. Ils la dévastent et mangent un peu de tout, ceps, feuilles, fruits. Car le sanglier ne connaît ni le prix du vin ni celui de la fête. Et l’homme seul pleure quand la fête n’est plus.
Le soin séculaire du maître de chais est réduit à néant. Il n’y a plus ni ouvrier, ni vendangeur. Ils ont été tués. Plus de fête, plus de vin, plus de joie.

Le maître du domaine avait pourtant tenté de sauver sa vigne. Il avait envoyé son Fils, son unique héritier. Mais, comme les raisins foulés, son sang a rougi la terre de cette vigne ; il « couvre les montagnes » et s’étend « jusqu’à la mer ».

Et le grand bois où le Fils fut sacrifié se dresse comme un nouveau cep, d’où jaillit ce nouveau vin.

Inutile de reconstruire la clôture. Ce vin est pour tous.
Il est le grand vin de la fête, celui que l’on sert en dernier, celui que l’on n'attendait plus.
Il est Dieu lui-même qui s’offre en libation, pour sauver nos fêtes dévastées, et leur rendre la joie





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Psaume dans la ville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Psaume dans la ville   Psaume dans la ville - Page 2 EmptyVen 07 Sep 2012, 09:59


« Lève-toi, Dieu, juge la terre, car toutes les nations t’appartiennent. »

Méditation

« Lève-toi, Dieu, juge la terre, car toutes les nations t’appartiennent. »
Quand on pense à un juge, on pense le plus souvent à l’homme chargé de rendre froidement la justice en appliquant des lois. Pourtant un juge, c’est aussi celui qui sert d’arbitre dans une contestation, celui qui est appelé à évaluer une situation, donner son avis. Dans la situation que décrit le psaume d’aujourd’hui, Dieu est qualifié pour donner son avis et prendre parti devant tous ceux qui jugent sans justice. « Rendez justice au faible, à l’orphelin. Faites droit à l’indigent, au malheureux. Libérez le faible et le pauvre ».
Tel est le visage de notre Dieu qui se lève comme juge pour nous sauver. Il est notre délivrance et nul Dieu n’est comme lui. Il juge avec justice parce qu’il libère de la main des impies, des profiteurs, les êtres sans défense. L’ordre injuste qui règne sur notre monde, favorise souvent les impies au dépens des pauvres opprimés et humiliés. Cette situation, Dieu ne l’accepte pas. Si Dieu se lève et prend parti pour les faibles, les malheureux, les humiliés, c’est parce qu’ils doivent être libérés, c’est-à-dire mis en sécurité, protégés.
Exercer la justice à leur égard consiste à les délivrer de leurs oppresseurs dont ils sont victimes et à rétablir leurs droits. Telle est la promesse de Dieu et de son Messie. A notre petite logique humaine du profit, Dieu oppose sa propre logique. Celle de l’Evangile, où les derniers sont premiers. Notre espérance, c’est que l’Esprit de Dieu se répande sur le monde et saisisse toutes les nations, impies compris car, comme le dit le psaume, c’est à Dieu que tous appartiennent.







Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Psaume dans la ville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Psaume dans la ville   Psaume dans la ville - Page 2 EmptyLun 10 Sep 2012, 09:31

Méditation
Frère Franck Dubois



La place est incommode, balayée par le vent. On tient à peine ici, sur le seuil, à la porte. Dedans, c’est la pénombre, c’est l’église, c’est le Temple où Dieu est retiré. C’est la pièce cachée où il faut le trouver. C’est le mystère profond dont il fait sa demeure. Au dehors, c’est la ville, sa lumière, ses cris, la foule qui ignore que Dieu habite ici. Je suis là, entre deux, sur la crête fragile. Je suis là, sur le seuil où tout devient possible, et je voudrais d’un coup embrasser l’un et l’autre : le monde qui bouillonne et mon Dieu si paisible. Les étreindre et unir dans une seule prière et la ville et le Temple et l’univers entier.
Ce parvis est gravé par les pas trop pressés de ceux qui vont et viennent et rarement ne s’arrêtent. Ils courent, ils s’affairent : l’argent, la gloire, ou bien d’autres soucis, la maladie, la peine. Figés dans leurs pensées ils n’entreront jamais. C’est donc moi qui pour eux parlerai à mon Dieu : « Tu la vois cette ville, je te l’offre aujourd’hui. Prends pitié de la foule qui t’oublie chaque jour, qui meurt sans le savoir de t’avoir ignoré. Prends pitié de mes frères, pas un ne doit se perdre. Avec eux je viendrai sur ce seuil béni, je gravirai les marches d’où l’on voit et la ville et Dieu. Et ce seuil si étroit se changera en place où l’arbre de la vie offrira ombre et abri. Alors tu sortiras et tous verront ta face. » Sur le seuil un chemin s’est ouvert en mon cœur. Il va de l’homme à Dieu : le Temple est intérieur.



Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
Invité
Invité



Psaume dans la ville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Psaume dans la ville   Psaume dans la ville - Page 2 EmptyMer 12 Sep 2012, 10:11

12/09/2012 - Psaume 85

Toi que j'appelle

« Je te rends grâce de tout mon coeur, Seigneur mon Dieu, toujours je rendrai gloire à ton nom »

Méditation
Soeur Anne Lécu


Ton nom

Écoute, ô mon Dieu, le souffle de ma voix, si petite, si pauvre devant toi, ce tout petit murmure de rien du tout que je lance vers le ciel. Seigneur, toi qui tends l’oreille, toi qui n’es qu’oreille tendue vers nous, écoute, écoute la respiration de tes enfants qui te supplient et l’immense rumeur des peuples qui s’adressent à toi.

Ils tentent de murmurer ton Nom ; ils le découvrent en le balbutiant ; ils l’habitent en le chantant ; ils en font leur maison, leur abri, le sol où déposer leur pas. Quand se lève le chant de ceux qui te cherchent, quand des hommes acclament ton Nom, quelque chose en moi s’agenouille, et quelque chose en moi se redresse.
Quand je murmure ton Nom, Seigneur, en laissant mon souffle se mêler à celui du vent, ton souffle me ranime et vient rassembler mes petits bouts de vie éparpillés.

Ton Nom, imprononçable, aux multiples facettes, murmuré chaque fois pour la première fois,
ton Nom est le secret le plus intime de chacun.
Tu es celui qui vient, qui ne cesse de venir, d’être là et de venir encore.
Jésus – Dieu sauve –, Emmanuel – Dieu avec nous –, dit déjà tout de toi.

A ton Nom, Seigneur, tout être tombe à genou ; La terre se prosterne, le ciel s’agenouille et toutes les nations s’inclinent devant toi.

Viens Seigneur ! Viens murmurer en moi ton Nom, l’inscrire dans ma croute, le graver sur mes mains, toi qui as gravé mon nom sur ta peau, et le nôtre à chacun, gravés sur tes paumes, à en saigner.

Et que tout en moi s’agenouille et proclame que tu es Seigneur !






Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Psaume dans la ville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Psaume dans la ville   Psaume dans la ville - Page 2 EmptyVen 14 Sep 2012, 10:26

14/09/2012 - Psaume 87

Au plus profond de la fosse


« On me voit déjà descendre à la fosse, je suis comme un homme fini »

Méditation
Frères du 28

C'est le psaume le plus désespéré de la Bible : « ma compagne, c'est la ténèbre ». point final !

Même quand on a toutes les raisons de penser que Dieu nous en veut, que sa colère pèse sur nous, quand on ne comprend pas pourquoi il nous rejette et pourquoi nous sommes enfermés dans le malheur, dans la nuit, il ne reste qu'un seul recours : crier vers Dieu, avec l'espoir qu'il entendra et que ma plainte lui parviendra.

Apparemment, il n'y pas d'issue, il n'y a que la solitude et la perspective d'une mort prochaine dernière étape de l'exclusion qui débouche sur le royaume de la mort. Reste le cri, le cri de Job, le cri d’Israël réduit en esclavage en Egypte : j'ai entendu le cri que lui arrachent ses surveillants.

Ce qui rend cette souffrance insupportable, c'est l'absence des amis ; ils se sont éloignés, comme si c'était Dieu lui-même qui non seulement restait loin, mais se chargeait d'éloigner les proches.

Peut-on encore parler d'amour, de fidélité et de justice ? Reste le cri, l'appel au secours. Dernier requis tant que le souffle n'est pas totalement éteint.

L'expérience chrétienne parle de « nuit », de traversée de la nuit, que connaissent aussi Saint Jean de la Croix que Thérèse de Lisieux. Elle fait partie de la croix du Christ qui lui aussi est mort dans un grand cri, abandonné de Dieu lui-même





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Psaume dans la ville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Psaume dans la ville   Psaume dans la ville - Page 2 EmptyLun 17 Sep 2012, 10:24

17/09/2012 - Psaume 88 20-38

Un trône pour David


« Et moi, j'en ferai mon fils aîné, le plus grand des rois de la terre ! »

Méditation
Frère Franck Dubois

Mais où est-il ce trône de David ? Et cette royauté quelle est sa descendance ? Vais-je trouver sur une carte un lieu où aujourd’hui s’accomplirait toujours ce que l’on décrit là ? Les prétendants sont nombreux à promettre sécurité, richesse et bonheur. Mais comment distinguer le roi vers qui aller ? Serait-ce le plus beau, le plus riche, ou puissant ? Le pouvoir politique ou celui de l’argent ? Qui croire pour grandir, où planter mes racines, devant quel trône moderne irai-je me prosterner ? Je cherche sans trouver ce lieu sûr ou sans crainte, un chef, un roi, un maître qu’il suffirait de croire, de suivre, et d’obéir me donnerait de vivre.
Et je lève les yeux : vers la lune et le ciel. Ils en ont vu passer des royaumes superbes, des règnes fanfarons. Mais un jour, pour un roi, ce ciel s’est obscurci. Son trône était de bois. Une couronne d’épine. Un sceptre comme une croix. L’amour pour toute doctrine.
Je suis sujet d’un roi qui a pour Père Dieu. Un homme sur la terre, mais descendu des cieux. Je suis sujet d’un roi qui sans le conquérir, possède l’univers, la mer, les terres, les airs, car c’est lui qui les fit. Depuis l’homme revendique ce qui n’est pas à lui. Il trace des frontières, s’invente des pays : aucun n’est vraiment mien, ma demeure est ailleurs. Je suis sujet d’un roi qui n’est pas sur la terre et qui me veut debout, car je suis roi, par lui. Ce roi m’a tout donné, bien que tout soit à lui. A lui je veux tout rendre, jusqu’à ma propre vie.






Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Psaume dans la ville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Psaume dans la ville   Psaume dans la ville - Page 2 EmptyMer 19 Sep 2012, 10:50

19/09/2012 - Psaume 89

Nos jours s'enfuient

« Le nombre de nos années ? soixante-dix, quatre-vingts pour les plus vigoureux ! »


Méditation
Soeur Anne Lécu


Le nombre de nos années

Tout passe si vite !
A peine ai-je eu le temps de me détourner de mon enfance, que j’ai déjà les cheveux blancs.
Et pourtant, du dedans, je balbutie encore, et c’est à peine si j’ai appris à murmurer ton Nom.

Il me faudrait mille ans, ou peut-être l’éternité entière pour que j’aie le temps d’apprendre à écouter le bruit de fin silence qui émane de ton souffle quand tu t’adresses à moi. Et mille ans de plus pour savoir te répondre, avec cette délicatesse que tu as pour nous. Et plusieurs vies, pour comprendre ce que tu attends de moi.

Le printemps est là ; mais à peine ai-je le dos tourné, que c’est la fin de l’été !
Nous avons semé les graines de tomates, nous avons pensé à autre chose, et le fruit rouge est là. Tu l’as chauffé de ton soleil, et la pluie du ciel l’a nourri. Pendant ce temps, nous étions ailleurs, nous perdions notre temps en billevesées et nous t’oubliions.
Qu’est-ce que ce souffle, Seigneur, que tu retires de la gorges de l’homme avant même qu’il ait appris à respirer à ton rythme ?
Combien de ceux que nous aimons sont partis en terre trop tôt ?
Avons-nous su seulement leur dire des mots de profondeur, et recevoir les leurs, sans tourner la tête trop vite ?

Qu’avons-nous le temps de bâtir, qui soit solide, si le souffle du temps s’acharne à accélérer le rythme des jours et des ans ?

A moins de déposer nos années et nos petites œuvres, en kit, là devant toi, et nos égarements, et nos étourderies, pour que tu reconstruises tout cela à l’endroit, dans l’éclat de ta présence ?








Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Psaume dans la ville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Psaume dans la ville   Psaume dans la ville - Page 2 EmptyVen 21 Sep 2012, 10:39

21/09/2012 - Psaume 91

Fougue du taureau

« Le juste grandira comme un palmier, il poussera comme un cèdre du Liban »

Méditation
Frères du 28

Le bonheur, oui ! Aujourd’hui, une sorte de large dilatation de la vie s’exprime, en annonçant « dès le matin ton amour » (verset 2) Le bonheur avec la musique qui s’écoute, légère, aérienne, subtile : « Sur la lyre à dix cordes et sur la harpe, avec un murmure de cithare » (verset 4)
Le bonheur, la musique, et la joie aussi !« Devant l’ouvrage de tes mains je m’écrie : que tes œuvres sont grandes Seigneur, combien sont profondes tes pensées! » Quel élan d’exultation, de dépassement, d’étonnement envahit le croyant en prière ! En contraste, quelle pitié pour celui qui n’entre pas dans la compréhension de ta geste, Seigneur. Quelle pitié pour l’homme borné, l’insensé, celui qui ne peut rien saisir de cet amour que tu lui portes. « Tu me donnes la fougue du taureau, tu me baignes d’huile nouvelle » (verset 11). L’image est puissante. Elle dit cette énergie que toi, Seigneur, tu mets en moi, cette énergie qui fait que je fonce dans la direction que tu m’indiques. Aucun obstacle ne peut résister à ma course fougueuse sur le chemin que tu éclaires par ta parole.
Le cèdre du Liban, au verset 13, évoque la réussite harmonieuse du croyant, sa noblesse, sa royauté. Il porte du fruit, car il est irrigué de sève. Souvenez-vous du psaume 1, l’homme qui murmure la loi du seigneur est « comme un arbre, planté près d'un ruisseau, qui donne du fruit en son temps, et jamais son feuillage ne meurt ». De psaume en psaume, les images se répondent, la vie circule ! La verdeur du croyant peut lui faire dire alors avec assurance au verset 16 : « Le Seigneur est droit, pas de ruse en Dieu mon Rocher ! »






Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Psaume dans la ville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Psaume dans la ville   Psaume dans la ville - Page 2 EmptyLun 24 Sep 2012, 10:37

24/09/2012 - Psaume 93

Caché en Dieu-silence


« Quand d'innombrables soucis m'envahissent, tu me réconfortes et me consoles. »

Méditation
Frère Franck Dubois


Silence ! J’éteindrai la radio, fermerai le journal, l’ordinateur, et le reste, je veux fuir. Ni entendre, ni voir, tout ça est trop cruel. Je veux sortir d’ici, me retirer ailleurs. Je voudrais tellement voir sans m’écorcher les yeux. Entendre et écouter sans blesser mes oreilles. Ne pas devenir fou à fréquenter le monde. Ne pas perdre l’espoir à vivre l’injustice.
Ce silence c’est en Dieu que je le trouverai. Et c’est avec ses yeux que je regarderai. Blotti dans sa paix j’écouterai le monde, sa rumeur, ses cris. Me retirer en Dieu, caché dans son silence : voilà tout mon désir. Ce n’est pas m’absenter des hommes et de leurs luttes. Ce n’est pas déserter et renier mes frères. Jésus est-il plus loin, depuis qu’il est monté ? Son Esprit court encore, sur la terre des vivants et porte jusqu’au Père le grand remous du monde. Je veux joindre ma vie à ce mouvement divin : je veux prêter mon âme à la prière du Fils qui porté par l’Esprit remonte vers le Père. Je veux donner mon corps, ses yeux et ses oreilles, que mes sens aiguisés vibrent chacun plus fort, traversés par la plainte de l’univers entier. Je veux me fatiguer à être dans le monde, et porter dedans moi toute angoisse et toute peine pour les montrer à Dieu qui peut tout apaiser. Je serai son veilleur.
Silence ! Le bruit en moi s’achève. J’éteins toute violence, je mène un peu du monde jusque dans mon refuge. Silence ! Ma paix est contagieuse, lorsque Dieu me rejoint.






Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Psaume dans la ville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Psaume dans la ville   Psaume dans la ville - Page 2 EmptyMer 26 Sep 2012, 10:03

Psaume 95

La joie des arbres


« Les arbres des forêts dansent de joie devant la face du Seigneur »

Méditation
Soeur Anne Lécu

Joie

« Les arbres des forêts dansent de joie »
Les arbres se réjouissent et la terre entière chante.
Les ruisseaux ont donné aux hommes l’eau dans laquelle le Christ fut baptisé.
Les montagnes ont donné la hauteur, où il s’est installé pour proclamer l’heureuse nouvelle : « Heureux les cœurs qui ne s’agrippent pas, qui ne possèdent pas, qui n’ont rien à eux, le Royaume, la maison de Dieu est pour eux. »
Les champs de blé ont donné le grain à partir duquel on fait le pain.
Le Seigneur prit le pain et le pain fut béni, et le pain fut rompu, et le pain fut donné.
Les hommes ont pris le Christ, et le Christ fut béni, et le Christ fut rompu et le Christ s’est donné.

« Les arbres des forêts dansent de joie »
L’un des leurs, le premier arbre du premier jardin, a donné à la création le bois de la croix. Et la croix a donné le trône où siège le roi de pauvreté, le trône où se dresse l’agneau vainqueur ; la croix a donné à l’univers entier le trône où Dieu se donne.

« Joie au ciel ! La campagne toute entière est en fête. »

La terre a donné tout ce qu’elle possédait.
C’est l’heure de moissonner et l’heure de vendanger.
Tout est prêt pour le banquet des noces du ciel et de la terre.

Il n’y a plus qu’à rassembler les convives.
S’ils traînent, alourdis de ce à quoi ils s’agrippent et qu’ils n’ont pas encore donné, le jardinier du petit matin de Pâque vient les prendre un à un par la main.

Chantons le Seigneur qui ne nous a pas oubliés, car il vient !

Alors ne reste que la joie.

La joie, c’est ce qui reste quand on a tout donné.






Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Psaume dans la ville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Psaume dans la ville   Psaume dans la ville - Page 2 EmptyVen 28 Sep 2012, 10:27

Psaume 97

Sonnez, chantez, jouez
Lu par Nâzim Boudjenah

« Chantez au Seigneur un chant nouveau, car il a fait des merveilles. »

Méditation
Frères du 28

« Chantez au Seigneur un chant nouveau,
car il a fait des merveilles. »

Quand on entonne un chant nouveau, on y met toute sa joie.

Quelle joie éclatante émane de ce psaume ! D’abord, il y a le chœur de ceux qui chantent. Puis ces voix sont accompagnées d’instruments tels que la lyre, la trompette et le cor. Laissez-vous porter par cette harmonie, puissante et joyeuse symphonie. Qui n’a jamais fait l’expérience d’une telle allégresse ? Lequel d’entre nous n’a jamais participé à de tels transports, soit en mêlant sa voix à d’autres voix qui montent vers le Seigneur, soit tout simplement en goûtant à la musique sacrée ?

Il est digne en effet de te bénir, Seigneur, parce que tes merveilles nous emplissent de joie. Dans notre vie, dans notre histoire, tu nous as montré que tu étais le Sauveur, notre Sauveur. La création toute entière avec les instruments de musique, se joint aux habitants du monde dans une vaste symphonie pour célébrer leur sauveur. Tout ceux parmi nous qui ont admiré la beauté de la nature – celle de la montagne notamment – ont vécu, à l’unisson de cette joie où l’univers entier rend gloire au Seigneur.
« La terre et la mer acclament Dieu, les fleuves l’applaudissent et les montagnes crient de joie. »

Au chapitre 5 de l’Apocalypse, Saint Jean parle aussi d’un chant nouveau adressé, celui-ci, à Jésus, sauveur du monde. Ce sont les quatre vivants et les vingt quatre anciens qui l’entonnent. Ils sont rejoints par une multitude d’anges et par toutes les créatures de l’univers entier ; celles qui vivent dans le ciel, sur la terre, sous la terre et dans la mer. Une mise en scène extraordinaire pour chanter. Ils concluent leur chant en s’exclamant « A celui qui siège sur le trône ainsi qu’à l’Agneau, la louange, l’honneur, la gloire et la puissance dans les siècles des siècles. »







Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Psaume dans la ville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Psaume dans la ville   Psaume dans la ville - Page 2 EmptyLun 01 Oct 2012, 10:17

Psaume 99
L'allégresse chantante


« Servez le Seigneur dans l'allégresse, venez à lui avec des chants de joie !»

Méditation

Frère Franck Dubois


Je chante sous la douche, dans la rue, au café. Je chante aujourd’hui je ne sais pas pourquoi. Je chante et on dirait que les oiseaux m’encouragent. Je chante et le soleil, et la pluie, et le vent se mêlent à mes paroles et continuent ma chanson. Eux et moi, tous ici habitons sa maison : le monde qu’il a fait, si beau, si grand et bon. Je chante : « C’est inutile de chanter vous savez, allez gagner des sous, soyez un peu sérieux ! » Mais ce matin je veux gaspiller ce que j’ai. Je veux être l’artiste ou la femme au parfum qui brise sans attendre le vase précieux sur le corps de Jésus préparé pour la gloire. Un peu de luxe, pour rien ; le plus beau des concerts, dans le plus grand palais : louange sur la terre, par tout ce qui y est. Je chante et je sais bien que l’on pleure aussi, pas loin. Je chante sans mépriser la douleur et le doute. Je chante, au Christ mort, délaissé par les siens. Je chante car au Calvaire personne n’a pu bercer son agonie terrible. Je chante pour remédier à celui qui trahit. Je chante le réconfort de l’homme abandonné. Je chante, pour que la mort n’ait pas le dernier mot. Je chante sans raison, la raison n’y peut rien. Car ni science, ni effort, ni mérites ni peines, n’ont produit le miracle que mon péché non plus n’a pas pu empêcher : à l’instant, ce matin, je me suis réveillé. J’étais vivant, c’est bête, mais c’est immense aussi. Comme ressuscité, debout après la nuit. Je suis vivant, par Lui. Voilà, qui me suffit.






Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Psaume dans la ville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Psaume dans la ville   Psaume dans la ville - Page 2 EmptyMer 03 Oct 2012, 10:44

Psaume 101
D'Age en Age

« Mais toi, Seigneur, tu es là pour toujours ; d'âge en âge on fera mémoire de toi. »


Méditation


« Mais toi Seigneur, tu es là pour toujours ».

Au commencement du monde, tu es là, et ton souffle ouvre dans le chaos la possibilité que ton amour prenne visage.
Au commencement du monde, quand Adam le terreux, qui lorsqu’il sourit te ressemble tant, se cherche une compagnie pour supporter la solitude, tu es là et lui façonne une vivante compagne. Et lorsqu’il se cache au jardin, saisi de honte après son premier mensonge, tu es là, tu le cherches, tu le guettes, tu l’appelles, lui qui semble ne plus être là. « Où es-tu ? »
Et lorsque Caïn, que tu aimais tant, a tué son frère, que tu aimais tant, tu es là, tu le cherches, tu le guettes, tu l’appelles, et tu graves sur son front cette marque qui le protègera des méchants.

Tu es là, pour retenir le couteau d’Abraham, et glisser à la place de son fils un bélier, qui passait par là.
Tu es là, quand ton peuple esclave en Égypte crie vers toi qu’il n’en peut plus. Tu es là, dans la nuit de son désert, comme un feu pour éclairer la route, et le jour comme une ombre pour l’abriter du soleil.
En exil, du côté des exilés,
affamé, du côté des affamés,
sans maison, du côté des sans maison,
et finalement cloué sur un morceau de bois, tu es là, comme un coupable avec les coupables.

« Emmanuel, Dieu avec nous », est le nom que tu as choisi, car si ton Fils s’est fait l’un de nous, Il demeure l’un de nous, lui qui est ton visage, ta présence qui est là pour toujours.
Tu es là.
Et ta présence en nous est notre identité la plus profonde.






Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Psaume dans la ville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Psaume dans la ville   Psaume dans la ville - Page 2 EmptyVen 05 Oct 2012, 10:39

- Psaume 103 1-23

Aux ânes et aux marmottes

« Mais toi, Seigneur, Dans les ravins tu fais jaillir des sources et l’eau chemine au creux des montages »

Méditation

Ce n’est pas seulement la tendresse du Christ pour le moindre des hommes qui nous parle de Dieu, c’est aussi la beauté du monde et la magnificence de la nature (verset 1) qui nous “disent” Dieu, qui nous disent une sagesse et une intelligence que nous n’avons jamais fini d’admirer. Nous sommes même capables d’aller à l’autre bout du monde pour en découvrir des beautés toujours nouvelles.
Ce n’est pas seulement le ciel et le mouvement des astres que célèbre ce psaume (verset 19) c’est beaucoup plus encore la richesse de la terre dès qu’elle est fécondée par les eaux, les eaux du ciel (verset 8) et par celles qui sortent de la terre, des sources et des fleuves (verset 10). Des ânes sauvages et des oiseaux aux chamois et aux marmottes, tous ont leur part dans cette bonne et sage organisation du monde où l’homme cultive la terre et peut élever ses troupeaux (verset 14).
L’ancien testament entretient la nostalgie d’un monde rural où chaque famille peut vivre en paix, chacun “sous sa vigne et sous son figuier, à condition que ce bonheur ne soit pas ruiné par les “désastres de la guerre” (livre de Michée 2,8). La douceur de la fraternité (psaume 132) s’inscrit de manière naturelle dans l’horizon d’un monde que Dieu a revêtu de magnificence. Sa sollicitude ne se limite pas à l’homme, car elle s’étend à la nature toute entière, aux bêtes comme aux plantes.
Celui qui a créé ce monde avec une telle magnanimité est un Dieu écolo qui se réjouit de la formidable complémentarité de toutes les créatures entre elles. “L’ordre” que la société industrielle a voulu imposer à la nature est loin d’avoir la même “sagesse”.








Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Psaume dans la ville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Psaume dans la ville   Psaume dans la ville - Page 2 EmptyLun 08 Oct 2012, 11:26

Psaume 104 1-22

Une poignée d'immigrants

« En ces temps-là, on pouvait les compter : c'était une poignée d'immigrants »


Frère Franck Dubois


Trop de place à l’église. Hier à la messe nous étions une poignée, migrants ballotés d’un clocher à l’autre, dimanche après dimanche, errant dans une paroisse grande comme un canton. Faudrait-il là-dedans rechercher Sa puissance ? Trouver Sa face dans ces visages vieillis au fond de nos chapelles ? Sur les doigts de la main, nous pourrions nous compter. Comptons-nous aujourd’hui pour ce Dieu de l’Alliance qui promit à nos Pères un si brillant avenir ? Nous voit-il, cette poignée, perdue dans cette nef ? Sommes-nous en sa poignée, serrés contre Son cœur ?
Esclaves, nous le sommes, d’un futur qui fait peur. Inquiets transits, mourant de ne croire en l’avenir. C’est fini, après nous qui veillera encore ?
Mais Jacob au désert, Lévi à sa table, et Marie à la Croix ? N’ont-ils pas eux aussi eu bien raison de dire : « C’en est fait, je suis mort, parce que Dieu meurt en moi. » Entravés par le doute, ferrés par l’abandon, captifs d’un avenir qu’ils n’espéraient même plus, ils furent les témoins de ce que Dieu peut faire quand l’homme est désarmé. Quand s’usera l’ultime stratégie sensée raccommoder la tunique trop vieille, quand nous aurons veillé jusque tard dans la nuit, en réunions futiles aux discours compliqués, quand rien ne tiendra plus qu’au miracle, à la grâce. Alors on pourra dire : Assez de souffrances, c’est le temps des prophètes ! Parce que l’homme ne peut rien, par Dieu tout est possible. Alors nous vivrons, car Il aura la place.






Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Psaume dans la ville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Psaume dans la ville   Psaume dans la ville - Page 2 EmptyMer 10 Oct 2012, 10:20

Psaume 105 1-23

« Avec nos pères, nous avons péché, nous avons failli et renié. »

Méditation
Soeur Anne Lécu


NOS PERES

« Rien de nouveau sous le soleil ».
Décidément, nous ne faisons pas vraiment mieux que nos pères.
Il semblerait même que l’expérience de ceux qui nous précèdent ne serve à rien.

Ils avaient leurs chaînes et nous avons les nôtres. Ils n’aimaient guère la liberté toute neuve que Moïse leur avait ouverte en passant à travers l’eau de la mer, et le feu du désert. Ils regrettaient les oignons d’Égypte, et le petit gratin d’olives préparé par Myriam, arrosé de ce vin du Nil, vous savez bien, celui que l’on boit quand le soir tombe et que les enfants sont couchés.

Ils avaient leurs idoles et nous avons les nôtres. Une idole, c’est ce qui occupe le plus clair de notre temps, et ce qui nous préoccupe le plus souvent. C’est ce qui donne des réponses à nos questions, ne nous laisse pas dans l’inconnu. Une idole, cela mobilise notre intelligence et notre argent. Mais au bout du compte ce n’est rien de plus qu’un veau, fut-il en or.

Nos pères sont les Égyptiens qui n’ont pas reconnu que tu voulais la liberté de ton peuple.
Nos pères sont les Hébreux qui ne supportaient pas de ne pas savoir où Moïse les emmenait.

Nos pères ne pouvaient rien nous transmettre, tant qu’ils n’étaient pas devenus des fils, qui se reçoivent de Toi, l’unique Père.
Il a fallu pour eux apprendre à naître fils.

Seul un fils peut nous apprendre à être fils.
Moïse, l’ancien meurtrier, fut pour Toi un fils.
Il trace le chemin où le Fils unique, un jour, posera ses pas, pour nous délivrer définitivement de nos idoles et de nos chaînes.






Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Psaume dans la ville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Psaume dans la ville   Psaume dans la ville - Page 2 EmptyVen 12 Oct 2012, 10:18

Psaume 106 1-22

Sur des chemins perdus

« Dans leur angoisse, ils ont crié vers le Seigneur, et lui les a tirés de leur détresse »

Méditation

Ce cri est celui du grand rassemblement de tous les peuples, «les rachetés du Seigneur, (…) qu’il rassemble de tous les pays, du nord et du midi, du levant et du couchant» (verset 3). Tous reviennent de loin, tous ont traversé de terribles angoisses.
«Certains erraient dans le désert, sur des chemins perdus» (verset 4). Seul celui qui a déjà fait l’expérience d’être égaré dans un désert, dans une forêt ou en mer, peut témoigner de ce sentiment de profonde angoisse et de radicale impuissance. Vers quel guide sûr se tourner?
«Certains souffraient la faim et la soif» (verset 5) et ils ont crié vers le Seigneur! Comment ne pas évoquer les ravages de la famine sur des populations entières de notre terre commune? Dieu entend le cri des pauvres, mais si nous faisons la sourde oreille et que nous ne changeons pas notre comportement, comment va-t-il leur rendre justice, «étancher leur soif et combler de biens les affamés» (verset 9)?
Marie reprend ce verset dans son chant de joie, son Magnificat, car elle a compris que l’accomplissement de toute justice en ce monde passe désormais par Jésus, son enfant, et par la mission qu’il va confier à ses disciples et à tous les hommes de bonne volonté: «combler de biens les affamés».
A cette humanité déboussolée et affamée, Dieu annonce sa bonne nouvelle à tous: «Il envoie sa Parole, il les guérit, il arrache leur vie à la fosse» (verset 20).







Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Psaume dans la ville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Psaume dans la ville   Psaume dans la ville - Page 2 EmptySam 13 Oct 2012, 20:31

Merci Chère Espérance pour la lecture !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Psaume dans la ville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Psaume dans la ville   Psaume dans la ville - Page 2 EmptyLun 15 Oct 2012, 05:32

Psaume 107

Ton amour plus grand que les cieux


Éveillez-vous, harpe, cithare, que j'éveille l'aurore !
Je te rendrai grâce parmi les peuples, Seigneur, et jouerai mes hymnes en tous pays.

Méditation

Le monde est endormi. Ce n’est pas une nouvelle : il suffit de me voir hébété le matin, et d’imaginer ailleurs d’autres dormeurs semblables qui bailleront tout le jour. Bien sûr, on s’agitera, affairés, débordés, courant si nécessaire… mais au fond, mon cœur dort, personne qui le réveille.
Si au moins hier au soir j’étais allé danser. Si j’avais fait la fête toute la nuit durant ! Mon sommeil au matin pourrait bien s’expliquer. Mais je ne danse plus depuis fort longtemps. Ma vie s’est affadie dans un rythme banal.
Et qui parle de chants, d’instruments, et d’orchestre ? C’est Dieu ? Soyons honnête… ce n’est pas bien sérieux. C’est bien mieux : c’est tentant ! Il faut tendre l’oreille, pour entendre ce chant. Les harpes les cithares, cachées au sanctuaire. Où est-il ce temple, où se joue le concert ? Où est-elle cette ville, d’où l’on chante victoire ? Y a-t-il encore des places pour le divin spectacle ? La musique viendra, tout droit de mon cœur même, ou encore d’un rire, ou d’un regard d’enfant. Elle viendra, cette danse, lorsque je chanterai, n’importe quelle victoire, fut-elle bien modeste : le pardon que j’ai eu la force de donner, l’amitié ou l’amour, et la fidélité. Et puis l’action de grâce, un chant pour remercier, car vivre est une chance. Transformer en musique tous les sons de ma vie ; transfigurer en danse tous mes pas vagabonds ; et faire du chaos où seul je m’endormais un concert incroyable, dissonant, bigarré. Le monde s’est endormi ? J’irai le réveiller !






Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Psaume dans la ville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Psaume dans la ville   Psaume dans la ville - Page 2 EmptyMer 17 Oct 2012, 09:06

MES ACCUSATEURS

Seigneur, ma force et mon secours,
il est autour de moi des personnes qui me veulent du mal,
qui me font du mal,
et qui m’accusent.

Toi mon Dieu, qui m’a tiré mille fois du caniveau où régulièrement je glisse,
tu connais ma pauvreté,
mais jamais tu ne m’accuses, et jamais tu ne m’accables.
Qu’importe ma faute, je suis comme le larron, cloué à ton côté
et je n’attends que toi, que ta voix, pour me tirer de là.

Ils se trompent, ceux qui accusent les fautifs au lieu de les relever.
Ils se trompent, ceux qui les écrasent au lieu de les retenir de tomber.
Ils se trompent, quand du surplomb de leur assurance, ils disent du mal des absents, sans jamais penser que nous sommes liés les uns aux autres, jamais complètement innocents des péchés de notre voisin de palier.
Mais voilà, j’ai glissé ce matin sur un mot de verglas.
Et je suis pauvre et malheureux.
Au fond de moi, mon cœur est blessé.
J’ai froid.

Le grand serpent de la Genèse, le gros dragon menteur et accusateur, le Satan bouge encore chaque fois qu’une accusation franchit nos lèvres.
Et qui sait si ce venin ne retarde pas d’autant l’accomplissement des jours du monde, le retour de l’agneau princier qui n’ouvre pas la bouche, si ce n’est pour bénir, et bénir encore, même ceux-là qui l’ont immolé ?

Délivre-nous Seigneur, des mots brûlants de venin.
Ne me laisse pas tomber entre les mains de mes accusateurs, car je pourrais devenir comme eux.
Prends-moi près de toi mon Seigneur, toi qui te tiens à la droite du pauvre, pour le sauver de ceux qui le condamnent.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
Invité
Invité



Psaume dans la ville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Psaume dans la ville   Psaume dans la ville - Page 2 EmptyVen 19 Oct 2012, 10:13

19/10/2012 - Psaume 110

"Le Seigneur est tendresse et pitié, il donne des vivres à ses fidèles"

Méditation


Quelle est, aujourd’hui comme hier, notre faim ?
N’est-ce pas être heureux, être des vivants ?
Alors, devant cette faim, ce désir de Vie que nous éprouvons, que nous donne le Seigneur ?
Les vivres que nous recevons sont associés dans le psaume à la « Mémoire de l’Alliance ».
Il y a une histoire entre Dieu et nous…
Car même à notre insu, Dieu a beaucoup travaillé pour nous.
Alors, semblables aux fils d’Israël,
gardons en mémoire pour aujourd’hui son œuvre :
Celle de la Création, « ouvrage de ses mains »
ou, dit autrement, la « justesse et la sûreté » (verset 7) d’un monde à habiter.
Le don de « Sa loi », celle donnée à Moïse au Sinaï
ou dit autrement, le mode d’emploi pour une vie un peu plus humaine.
Enfin, « la délivrance à son peuple »,
ou dit autrement la grande aventure de la libération.
De tout cela, notre cœur fait mémoire pour s’en émerveiller, pour s’en nourrir.
Mieux encore, il se tourne vers Celui dont le psaume affirme :
« Qui accomplit sa volonté en est éclairé » (verset 10).
La route de la vie est encore longue à parcourir.
Il y a en permanence un exercice de discernement pour choisir le bon chemin.
Cela s’appelle « accomplir sa volonté ».
Cette volonté, pour la connaitre, Dieu nous a envoyé son Esprit.
Nous ne marchons plus dans les ténèbres en aveugle,
mais à la lumière de cette sagesse qui nous maintient dans la louange.
Viens, Esprit Saint, rassasier nos cœurs !






Revenir en haut Aller en bas
michel08

michel08


Psaume dans la ville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Psaume dans la ville   Psaume dans la ville - Page 2 EmptyVen 19 Oct 2012, 10:32

Psaumes 1
1.1
Heureux l'homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants, Qui ne s'arrête pas sur la voie des pécheurs, Et qui ne s'assied pas en compagnie des moqueurs,
1.2
Mais qui trouve son plaisir dans la loi de l'Éternel, Et qui la médite jour et nuit!
1.3
Il est comme un arbre planté près d'un courant d'eau, Qui donne son fruit en sa saison, Et dont le feuillage ne se flétrit point: Tout ce qu'il fait lui réussit.
1.4
Il n'en est pas ainsi des méchants: Ils sont comme la paille que le vent dissipe.
1.5
C'est pourquoi les méchants ne résistent pas au jour du jugement, Ni les pécheurs dans l'assemblée des justes;
1.6
Car l'Éternel connaît la voie des justes, Et la voie des pécheurs mène à la ruine



Il serait bon de le méditer tous les jours.....


Très cordialement

Michel
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Psaume dans la ville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Psaume dans la ville   Psaume dans la ville - Page 2 EmptyLun 22 Oct 2012, 10:24

Psaume 112

Du levant au couchant du soleil

Qui est semblable au Seigneur notre Dieu ? Lui, il siège là-haut.
Mais il abaisse son regard vers le ciel et vers la terre.

Méditation

Quel splendide tableau, mais splendide isolement :
Là-haut, dans les nuées, tout doit être superbe,
pas un bruit pour gâcher l’étourdissant spectacle d’un univers entier grouillant là,
sous vos pieds !
Dieu bien tranquille, se tient en ses palais.
Mais il a trop d’amour, et seul : à qui donner ?
Il voudrait partager son ciel, et ses merveilles, avec tous ceux d’en bas,
ou les plus bas d’entre eux.
Alors il descend, en dessous des nuages,
plus bas que nos palais, pâles répliques humaines de son ciel étoilé,
plus bas que les maisons et les tours sublimes,
ou s’entasse tout l’or des puissants de ce monde.
Il tombe tout en bas, au raz de notre terre là où rampent et où traînent les hommes miséreux. Leur ciel : la poussière, leur regard courbé n’a pas d’autre horizon que ce terrain aride.
Et c’est là, sous les yeux de ceux qui fixement ne regardent que la terre dont ils furent tirés, que le maître céleste un jour s’est incarné.
« Poussière tu deviendras, poussière, je me suis fait.
Et plus bas que la terre j’irai aussi chercher ceux qui dans les enfers sont avant toi tombé. » Son regard s’abaisse, sa main s’est élevée,
et dans les bras ouverts là-haut sur le calvaire,
c’est le raz de la terre que Dieu emporte au ciel,
c’est le fond des enfers qu’il vient aussi chercher.
Je veux choisir la cendre, si d’elle l’on renaît,
je veux être le faible, que tu viens élever.
Je veux avoir pour Mère celle qui t’a conçu,
pour apprendre avec elle ta douce humilité.






Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Psaume dans la ville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Psaume dans la ville   Psaume dans la ville - Page 2 EmptyMer 24 Oct 2012, 10:12

- Psaume 113 b

Il bénira

« Pourquoi les païens diraient-ils : « où donc est leur Dieu ? » »

Méditation

Il n’y a qu’une alternative :
Ou bien nous servons des dieux muets, sourds, aphones et anosmiques, immobiles et anesthésiés.
Ou bien nous servons le vrai Dieu, qui parle, qui entend, qui sent, qui marche avec nous, et nous prend la main.

Comment savoir qui nous servons ? C’est assez simple : le serviteur finit par ressembler à son maître. Si nous devenons muets, sourds, aphones et anosmiques, anesthésiés et immobiles, c’est que nous avons oublié le vrai Dieu.
Et que nous sommes morts.
Car les morts ne louent pas le Seigneur.

Mais si nous bénissons le ciel, la terre, et ses habitants, et si nous disons du bien de ceux-là qui pourtant disent du mal de nous, oui, nous sommes vivants !
Il n’y a que toi Seigneur, qui nous apprennes ce langage, entendre, sentir, marcher avec toi, sans faiblir.
Ton langage, ô Dieu, qui crée en parlant, qui fait ce qu’il dit :
« Lève toi »,
« Va en paix »,
« Que la lumière soit »,
« Gardez courage, moi j’ai vaincu le monde »,
ce langage est le bouclier des vivants, le sol du monde, notre maison.

Oui, ton langage, ta parole, ton verbe, est notre maison, notre terre nourricière, notre potager.
Et nos mots peuvent devenir pour qui te cherche, le goût, le toucher, le nectar de nos fêtes et le parfum du petit matin.

Seigneur, apprends-nous à parler !
Apprends-nous à bénir !
Apprends-nous la présence, cette qualité d’être qui rehausse toute pâleur, et nous aide à renoncer aux idoles toutes mortes déjà avant même d’être nées.
Apprends-nous à te ressembler, toi qui es le Dieu des vivants !








Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Psaume dans la ville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Psaume dans la ville   Psaume dans la ville - Page 2 EmptyLun 29 Oct 2012, 09:54

Psaume 117 1-18

Que le dise la maison d'Aaron : Éternel est son amour !
Qu'ils le disent, ceux qui craignent le Seigneur : Éternel est son amour !


Méditation
Frère Franck Dubois


Bonjour Monsieur le facteur : le saviez-vous ? Eternel est son amour !
Et vous, mon ami le banquier : Eternel est son amour !
Et le chauffeur de bus ; et le Maître à l’école ;
je me plais à rêver que tous voient l’évidence :
il faut tout rendre à Dieu, qui nous a tout donné.
Mais en attendant qu’un jour mon rêve se réalise,
que la ville toute entière se mette à louer Dieu,
j’ai résolu en tout de lui faire la place,
de me redire sans fin qu’il est à mes côtés.
Avant toute parole, tout acte, toute pensée,
me redire, à voix basse : Eternel et son amour !
Pour revivre à chaque heure cette heure décisive
où par pure bonté il me donna la vie.
Pour déjouer mes peurs et avancer tranquille :
il est à mes côté, je suis donc invincible.
Car plus j’aime, comme lui,
plus je m’enfoncerai dans l’éternité même où il a sa demeure.
Qu’il se fasse pour moi, un Dieu irrésistible,
qu’il déverse ses flots et enflamme mon cœur
pour y réduire en cendre l’ennemi qui m’enchaîne,
pour y noyer la haine dans ses fleuves d’eau vive.
Que j’aime, que j’aime encore,
qu’il me sauve en entier et me fasse en tout dépendre de lui-même.
Je veux tout lui devoir, me remettre à sa vie, lui remettre la mienne.
Au large, je voguerai, emporté par le fleuve.
Et quand de toute ma vie il n’aura fait qu’amour
alors uni à lui je serai éternel.
Et mon chant de louange gagnera tous les cœurs
à l’amour contagieux de mon divin Sauveur.







Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Psaume dans la ville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Psaume dans la ville   Psaume dans la ville - Page 2 EmptyMer 31 Oct 2012, 08:14

Méditation
Soeur Anne Lécu


ENTIEREMENT



Rien ne doit se faire à moitié.
Tes préceptes, à observer entièrement.

Heureux sont-ils, ceux qui se lèvent à leur écho !

Tu dis « Aimez ! », et voilà qu’ils aiment.
Tu dis « Pardonnez ! », et voilà qu’ils renouent les liens défaits.
Tu dis « Debout ! », et voilà qu’ils se lèvent.
Tu dis « Croyez ! », et ils arrachent des petits bouts de nuit, en grattant le coin de son voile, et la lumière jaillit !

Heureux sont-ils, ceux qui marchent à l’ombre de ta voix !

Ils se reposent de leurs fatigues.
Ils n’ont pas besoin le matin, de se demander s’ils ont envie ou non de te prier, ils s’agenouillent… Ils n’ont pas besoin le matin de se demander s’ils croient ou non, ils se redressent.

Heureux les hommes qui ne font rien à moitié, mais entièrement te cherchent.
Il en est d’autres qui te suivent à cloche-pied, par pointillés…
Croyante à temps partiel, espérant en CDD, j’observe tes commandements comme je peux, par petits bouts… Ne m’abandonne pas entièrement, moi qui ne t’aime pas entièrement…

Mais il n’y a plus rien à craindre.

Jésus le Christ, entièrement abandonné, pour nous t’aima entièrement.
Et du tombeau où il fut mis, il ramassa miette après miette, petit bout par petit bout, nos vies éparses, éparpillées par négligence. Entièrement recueillies dans son amour offert.

Il faut alors tout renverser.
Si nous aimons par pointillé, à cloche-pied, ou à temps partiel, tu es le pied qui manque, le trou du pointillé et le temps plein de l’amour offert.

Juste nous reste de te tenir la main, entièrement.




Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
michel08

michel08


Psaume dans la ville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Psaume dans la ville   Psaume dans la ville - Page 2 EmptyJeu 01 Nov 2012, 11:10

Psaumes 119
1 Heureux les hommes qui ont une conduite intègre et suivent dans leur vie la Loi de l’Éternel.
2 Heureux les hommes qui suivent ses préceptes et cherchent à lui plaire de tout leur cœur.
3 Ils ne commettent pas le mal, ils suivent les chemins que Dieu leur a tracés.
4 Tu as promulgué tes décrets pour qu'on les respecte avec soin.
5 Que j’aie assez de fermeté pour observer tes ordonnances !
6 Alors je n'aurai pas de honte lorsque je considérerai tous tes commandements.
7 Je te célébrerai dans la droiture de mon cœur quand j’aurai étudié tes justes lois.
8 J'observerai fidèlement tes ordonnances. Ne m'abandonne pas complètement !
9 Comment, quand on est jeune, avoir une vie pure ? C'est en se conformant à ta parole.
10 Je veux te plaire de tout mon cœur, ne permets pas que je dévie de tes commandements !
11 Je garde ta parole tout au fond de mon cœur pour ne pas pécher contre toi.
12 Loué sois-tu, ô Éternel ! Enseigne-moi tes ordonnances !
13 Mes lèvres énumèrent toutes les lois que tu as prononcées.
14 J’ai plus de joie à suivre tes préceptes qu'à posséder tous les trésors.
15 Je veux méditer sur tes ordres, et fixer mes regards sur les voies que tu traces.
16 Je trouve un grand plaisir dans ce que tu prescris et je ne veux jamais oublier ta parole.
17 Fais du bien à ton serviteur, accorde-moi de vivre : j'obéirai à ta parole !
18 Ouvre mes yeux afin que je voie les merveilles contenues dans ta Loi !
19 Je suis étranger sur la terre : ne me cache pas tes commandements !
20 A tout instant, je brûle du désir de connaître tes lois.
21 Tu menaces les orgueilleux, les maudits qui s'écartent de tes commandements.
22 Délivre-moi du déshonneur et du mépris, car j'observe tes lois !
23 Quand même des puissants délibéreraient contre moi, ton serviteur encore méditerait tes ordonnances.
24 Tes ordres font tout mon plaisir, ils sont mes meilleurs conseillers.
25 Je suis collé à la poussière, rends-moi la vie selon ce que tu as promis !
26 Je t'ai exposé ma conduite, et tu m'as répondu ; apprends-moi tes commandements !
27 Fais-moi discerner le chemin tracé par tes décrets pour que je réfléchisse à tes merveilles !
28 Je suis accablé de chagrin, relève-moi conformément à ta parole !
29 Détourne-moi du chemin du mensonge et dans ta grâce, fais que je vive selon ta Loi !
30 j’ai choisi le chemin de la fidélité, je me suis conformé à tes décrets.
31 Je me tiens attaché à tes édits : épargne-moi la honte, ô Éternel !
32 Je veux courir sur le chemin de tes commandements, car tu m'as libéré.
33 Ô Éternel, enseigne-moi le chemin de tes ordonnances, et je le suivrai jusqu'au bout.
34 Donne-moi du discernement et j'obéirai à ta Loi ; je la suivrai de tout mon cœur.
35 Fais-moi marcher sur le sentier de tes commandements, car je m'y plais !
36 Veuille incliner mon cœur vers tes enseignements plutôt que vers mes intérêts !
37 Détourne mes regards des choses vaines, et fais-moi vivre dans les voies que tu as tracées !
38 Accomplis pour ton serviteur ce que tu as promis à ceux qui te révèrent !
39 Ecarte loin de moi la honte qui m'effraie : tes lois ne sont-elles pas bonnes ?
40 J’ai une vraie passion pour tes commandements, vivifie-moi par ta justice !
41 Que ton amour, ô Éternel, et ton salut s’étendent jusqu'à moi selon ce que tu as promis,
42 et je pourrai répondre à celui qui m'outrage, car j’ai mis ma confiance en ta parole.
43 Ne laisse pas ma bouche s'écarter de la vérité, car je me fonde sur tes lois.
44 J'observerai ta Loi sans cesse et pour toujours,
45 alors je pourrai vivre dans la vraie liberté, car j’ai à cœur de suivre tes préceptes.
46 Je parlerai de tes édits devant des rois sans éprouver de honte,
47 Je ferai mes délices de tes commandements, car je les aime.
48 Je tends les mains vers tes commandements car je les aime. Je veux méditer sur tes ordonnances.
49 Rappelle-toi ce que tu as dit à ton serviteur et qui m'a donné l'espérance.
50 Dans ma misère, mon réconfort c'est ta promesse qui me fait vivre.
51 Des orgueilleux se sont moqués de moi sans aucune mesure, sans que je dévie de ta Loi.
52 Je me souviens des ordonnances que tu nous as données jadis, ô Éternel, j'en suis réconforté.
53 Je suis indigné en voyant les méchants délaisser ta Loi.
54 Je fais de tes préceptes le sujet de mes chants sur cette terre où je suis comme un étranger.
55 La nuit, ô Éternel, je pense à toi, j'observerai ta Loi.
56 La part qui me revient c'est de me conformer à tes commandements.
57 Mon lot, ô Éternel, je le redis, c'est d'obéir à ta parole.
58 J’ai cherché à te plaire de tout mon cœur ; oh ! fais-moi grâce selon ce que tu as promis !
59 J’ai réfléchi à ma conduite et j’ai réglé mes pas sur tes commandements.
60 Je me suis empressé, je n'ai pas différé d'obéir à tes lois.
61 Les filets des méchants m'ont enserré sans que j'oublie ta Loi.
62 Au cœur de la nuit, je me lève afin de te louer à cause de tes justes lois.
63 Je suis l'ami de ceux qui te révèrent, de ceux qui obéissent à tes décrets.
64 Éternel, ton amour remplit la terre entière. Enseigne-moi tes volontés !
65 Tu as traité avec bonté ton serviteur, conformément à ta parole, ô Éternel !
66 Enseigne-moi le bon sens et la connaissance, car je me fie à tes commandements.
67 Avant d'être humilié, je faisais fausse route, mais maintenant, j'observe ta parole.
68 Que tu es bon et bienfaisant : enseigne-moi tes volontés !
69 Des orgueilleux inventent contre moi des mensonges, mais moi, de tout mon cœur, je suis fidèle à tes décrets.
70 Leur cœur est insensible. Mais quant à moi, ta Loi fait mes délices.
71 Il m'était bon d'être affligé afin d'apprendre tes préceptes.
72 La Loi que tu as édictée est pour moi plus précieuse que mille objets d'or et d'argent.
73 Tes mains m'ont façonné et affermi, accorde-moi l'intelligence pour que j’apprenne tes ordonnances !
74 Quand ceux qui te révèrent me verront, ils seront pleins de joie, car je me fie à ta parole.
75 Je reconnais, ô Éternel, que tes décrets sont justes : si tu m'as affligé, c'est par fidélité.
76 Que ton amour soit ma consolation conformément à ta promesse envers ton serviteur !
77 Manifeste-moi ta tendresse pour que je vive, puisque ta Loi fait mes délices.
78 Honte à ces orgueilleux qui me maltraitent sans raison ! Moi, je médite sur tes commandements.
79 Que ceux qui te révèrent, ceux qui connaissent tes édits, se tournent de nouveau vers moi !
80 Que mon cœur soit intègre pour suivre tes préceptes, alors, j'éviterai la honte.
81 Je languis après ton salut, j’ai foi en ta parole.
82 Mes yeux se sont usés à sonder tes promesses. Je me demande ; “Quand viendras-tu me consoler ?”
83 Je suis semblable à une outre enfumée, pourtant je ne délaisse pas tes ordonnances.
84 Combien ton serviteur a-t-il de jours à vivre ? Quand viendras-tu punir ceux qui me persécutent ?
85 Des orgueilleux m'ont creusé une trappe au mépris de ta Loi.
86 Tous tes commandements sont dignes de confiance. On me persécute sans cause : viens donc à mon secours !
87 Encore un peu et ils me terrassaient, mais je n'ai pas abandonné tes ordonnances.
88 Rends-moi la vie dans ton amour pour que j'obéisse à tes commandements !
89 Éternel, ta parole est fondée dans le ciel et pour toujours,
90 et ta fidélité demeure d'âge en âge ; tu as fondé la terre, elle subsiste.
91 Selon tes ordres, tout subsiste aujourd'hui, et tout, dans l'univers, se tient à ton service.
92 Si je n'avais pas fait de ta Loi mes délices, j'aurais depuis longtemps péri dans ma misère.
93 Jamais, je n'oublierai tes ordonnances, car c'est par elles que tu me vivifies.
94 Je suis à toi : viens me sauver ! Car je m'applique à suivre tes préceptes.
95 Des méchants préparent ma perte, moi, je reste attentif à tes édits.
96 J’ai constaté que les choses parfaites ont toutes leurs limites, illimitée est la portée de ton commandement.
97 Oh ! que j’aime ta Loi ! je la médite tout le jour.
98 Ton commandement me rend sage, plus sage que mes ennemis, car il m'accompagne toujours.
99 Je suis plus avisé que tous mes maîtres car je médite tes édits.
100 Je suis plus sage que les vieillards parce que j'obéis à tes commandements.
101 Mes pas ont évité tous les sentiers du mal pour obéir à ta parole.
102 Je ne me suis pas écarté des lois que tu as établies, car tu m'as enseigné.
103 Que ta parole est douce à mon palais ! Elle est meilleure que le miel,
104 et j'acquiers du discernement grâce à tes ordonnances ; c’est pourquoi je déteste tout sentier mensonger
105 Ta parole est comme une lampe qui guide tous mes pas, elle est une lumière éclairant mon chemin.
106 J’ai promis solennellement - et je tiendrai promesse - d'obéir à tes justes lois.
107 Je suis plongé dans la misère ; ô Éternel, rends-moi la vie : conformément a ta parole.
108 Accueille avec faveur, ô Éternel, les sentiments que je t'exprime et enseigne-moi tes décrets !
109 Ma vie est sans cesse en danger, mais je n'oublie rien de ta Loi.
110 Des méchants m'ont tendu des pièges, mais je ne dévie pas de tes commandements.
111 Tes décrets restent pour toujours mon bien précieux : et ils font la joie de mon cœur.
112 lJ’ai pris la décision d'obéir à tes lois constamment pour toujours.
113 Je hais les indécis, et c'est ta Loi que j’aime.
114 Tu es mon refuge et mon bouclier, je fais confiance à ta parole.
115 Eloignez-vous de moi, vous tous qui commettez le mal ! J'obéirai aux commandements de mon Dieu !
116 Soutiens-moi selon ta promesse, et je vivrai : que je n'éprouve pas de honte pour avoir espéré en toi !
117 Sois mon appui et je serai sauvé, je ne perdrai jamais de vue tes ordonnances.
118 Ceux qui s'écartent de tes ordonnances, tu les rejettes tous, car leur pensée n'est que mensonge.
119 Tu ôtes comme des scories tous les méchants qui vivent sur la terre, c'est pourquoi j’aime tes édits.
120 L'effroi que tu m'inspires me fait trembler ; devant tes jugements je suis plein de respect.
121 Mes actions ont été réglées par la droiture et la justice ; ne m'abandonne pas aux hommes qui m'oppriment !
122 Je suis ton serviteur : assure mon bonheur, ne permets pas aux orgueilleux de m'opprimer !
123 Mes yeux se sont usés à guetter ton secours et le salut que tu avais promis.
124 Agis envers ton serviteur conformément à ton amour : enseigne-moi tes volontés !
125 Je suis ton serviteur : accorde-moi l'intelligence afin que je comprenne tes ordonnances.
126 Pour toi, ô Éternel, c'est le moment d'agir, on a violé ta Loi.
127 Moi, j’aime tes commandements plus que l'or, oui, plus que l'or fin.
128 Je trouve justes tous tes décrets sans exception, et je déteste tout sentier de mensonge.
129 Tes lois sont des merveilles, aussi je les garde avec soin.
130 Quand on découvre tes paroles, c'est la lumière : et les gens sans détour y trouvent le discernement.
131 J'ouvre la bouche et je soupire, tant je désire tes commandements.
132 Regarde-moi et fais-moi grâce ainsi que tu l'as décidé pour ceux qui t'aiment !
133 Veuille affermir mes pas par ta parole afin qu'aucun péché ne puisse m'asservir.
134 Libère-moi de l'oppression des hommes et j'observerai tes préceptes !
135 Montre-toi favorable envers ton serviteur : enseigne-moi tes volontés !
136 Mes yeux répandent des flots de larmes, car on n'observe pas ta Loi.
137 Éternel, tu es juste, et tes décrets sont équitables.
138 Tu as fondé tes ordonnances sur la justice : elles sont sûres.
139 Pour moi, je suis saisi de la plus vive indignation à l'égard de mes ennemis, car ils négligent tes paroles.
140 Oui, ta parole est éprouvée, c'est pourquoi ton serviteur l'aime.
141 Je suis petit et méprisé, mais je n'oublie pas tes préceptes.
142 Ta justice est juste à jamais, ta Loi est vérité.
143 Je suis dans la détresse, l'angoisse me saisit, mais tes commandements font mes délices.
144 La justice de tes édits est éternelle, fais que je les comprenne et je vivrai !
145 De tout mon cœur, je fais appel à toi, Éternel, réponds-moi, j'obéirai à tes décrets.
146 Je fais appel à toi, viens, secours-moi, et je garderai tes préceptes.
147 Je me lève avant l'aube pour implorer ton aide, j’ai foi en ta parole.
148 Avant que la nuit ne finisse, mes yeux sont déjà éveillés pour méditer sur ta parole.
149 Dans ton amour, écoute-moi, ô Éternel, et fais-moi vivre selon tes ordonnances !
150 Ceux qui trament le mal me serrent de tout près, ils se tiennent loin de ta Loi :
151 mais toi aussi, ô Éternel, tu es tout près de moi, tous tes commandements sont vérité.
152 Je sais depuis longtemps que tu as établi tes édits pour toujours.
153 Regarde ma misère, délivre-moi car jamais je n'oublie ta Loi.
154 Défends ma cause, délivre-moi et sauve-moi la vie selon ce que tu as promis !
155 Le salut est loin des méchants car ils négligent tes décrets.
156 Ta tendresse est immense, ô Éternel, sauve-moi donc la vie conformément à tes décrets.
157 Mes ennemis et mes persécuteurs sont innombrables, mais je ne me détourne pas de tes édits.
158 Je vois avec dégoût des traîtres qui n'obéissent pas à ta parole.
159 Mais considère, ô Éternel, combien j’aime tes ordonnances ! Dans ton amour, sauve ma vie !
160 La vérité : tel est le fondement de ta parole. Tous tes décrets sont justes et éternels.
161 Sans raison, des puissants me persécutent, mais je ne tremble qu'à ta parole.
162 Je fais ma joie de ta parole comme celui qui trouve un grand trésor,
163 mais je hais le mensonge, je le déteste, et c'est ta Loi que j’aime.
164 Sept fois par jour, je redis tes louanges à cause de tes justes lois.
165 Grande est la paix de celui qui aime ta Loi : aucun obstacle ne le fera tomber.
166 Je compte sur toi, Éternel, pour me sauver, et je suis tes commandements.
167 J'obéis à tes ordonnances car je les aime infiniment.
168 Je suis fidèle à tes préceptes et à tes ordonnances : tu vois comment je me conduis en toutes choses.
169 Que ma prière, ô Éternel, parvienne jusqu'à toi ! Donne-moi du discernement conformément à ta parole !
170 Que ma supplication parvienne jusqu'à toi !Délivre-moi selon ce que tu as promis !
171 Que la louange jaillisse de mes lèvres, car tu m'enseignes tes ordonnances.
172 Oui, que ma langue célèbre ta parole : tous tes commandements sont justes.
173 Par ta puissance, viens à mon aide, car j’ai choisi de suivre tes prescriptions.
174 Je désire ardemment que tu me sauves, ô Éternel ! Ta Loi fait mes délices.
175 Oh ! que je vive pour te louer ! Et que tes ordonnances me soient en aide !
176 Je suis errant comme une brebis égarée : oh ! viens chercher ton serviteur ! car je n'oublie aucun de tes commandements.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Psaume dans la ville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Psaume dans la ville   Psaume dans la ville - Page 2 EmptyVen 02 Nov 2012, 10:28

Psaume 118

Brûlé de Désir

« Ouvre mes yeux, que je contemple les merveilles de ta loi »

Méditation

« Ouvre mes yeux, que je contemple les merveilles de ta loi » (c'est le verset 18).
Comment sortir de tous mes aveuglements, volontaires ou non ?
Quand Jésus guérit un aveugle dans l’évangile,
il lui demande d’abord quel est son désir. Sage précaution.
Car toutes nos bonnes résolutions, nos nobles aspirations,
si elles ne sont pas motivées par une nécessité intérieure profonde,
ne tiennent pas et ne nous font pas vraiment bouger.
Il faut, pour guérir, « trouver mon plaisir en tes exigences ».
Car comme nous le demande le Christ :
« vous donc, soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait ».
Rien d’une morale rigide, mais la révélation d’un visage,
celui de Dieu notre Père, dont l’image est inscrite en nous
et que nous avons à restaurer.
Comment ? Au début de ma vie religieuse,
un frère allait faire la vaisselle en jubilant.
Cela me plongeait dans des abîmes de perplexité,
moi qui y allais comme à la corvée.
J’ai compris, grâce à lui, que la perfection
ne réside pas forcément en de grandes choses,
mais plutôt faire ce qu’on a à faire avec cœur, générosité, excès même.
Y être présent entièrement, sans arrières pensées,
dans cet élan tiré d’une force intérieure,
celle de l’Esprit en nous.
« Ouvre mes yeux, que je contemple les merveilles de ta loi » .
Que je découvre cette merveille de la loi d’amour
que Jésus a vécue jusqu’à sa perfection,
jusqu’à son accomplissement sur la Croix,
en demandant à son Père de pardonner à ses bourreaux.
Aimer. Aimer jusqu’à l’excès.





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Psaume dans la ville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Psaume dans la ville   Psaume dans la ville - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Psaume dans la ville
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» « Espace dans ma ville »
» Inscription à l'etranger pour la session de janvier
» Le musée de Cosmonautique dans la ville de Kalouga
» FONDATION DE GRENADE (SAINTE THÉRÈSE D'AVILA)
» Lieux utiles pour s'équiper

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: SPIRITUALITE CHRETIENNE et THEOLOGIE CHRETIENNE-
Sauter vers: