Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez
 

 Religion et Politique dans l'histoire

Aller en bas 
AuteurMessage
Nass'




Religion et Politique dans l'histoire  Empty
MessageSujet: Religion et Politique dans l'histoire    Religion et Politique dans l'histoire  EmptyJeu 20 Sep 2012, 19:01

20 septembre 2012

J'aimerai aborder cette réflexion avec vous suite aux innombrables événements qui ont secoué et secouent l'histoire de l'humanité. Sous ses raisons respectables à élever l'homme, la religion a des relations plus que problématiques avec la vie en société. Sans généraliser, elle peut facilement tendre à des régimes autoritaires avides de véhiculer La vérité révélée. Est-ce qu'une verité possible et fondée peut-elle aller de pair avec des institutions publiques ? Est-ce qu'un message fondamental (celui de Dieu) ne risque t-il pas d'embrasser un conformisme extrême ?

Car force est de constater que la majorité des pays traditionnellement musulmans son presque tous des régimes dictatoriaux ou durs. Est-ce une fatalité, la loi du genre ou une erreur de compréhension de la part de l'homme qui ne parvient pas à se réformer ?
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




Religion et Politique dans l'histoire  Empty
MessageSujet: Re: Religion et Politique dans l'histoire    Religion et Politique dans l'histoire  EmptyJeu 20 Sep 2012, 19:30

Nass' a écrit:
J'aimerai aborder cette réflexion avec vous suite aux innombrables événements qui ont secoué et secouent l'histoire de l'humanité. Sous ses raisons respectables à élever l'homme, la religion a des relations plus que problématiques avec la vie en société. Sans généraliser, elle peut facilement tendre à des régimes autoritaires avides de véhiculer La vérité révélée. Est-ce qu'une verité possible et fondée peut-elle aller de pair avec des institutions publiques ? Est-ce qu'un message fondamental (celui de Dieu) ne risque t-il pas d'embrasser un conformisme extrême ?

Car force est de constater que la majorité des pays traditionnellement musulmans son presque tous des régimes dictatoriaux ou durs. Est-ce une fatalité, la loi du genre ou une erreur de compréhension de la part de l'homme qui ne parvient pas à se réformer ?


Bonjour Nass',

Je me demande aussi si tout ce qui peut fédérer ne finira pas fatalement par attiser la convoitise de ceux qui cherchent le pouvoir. A partir d'un grand nombre de personne, rassemblées pour une cuase ou une autre, il semble que le diable s'en mêle invariablement.

Jésus se positionne clairement contre ce qui est " mouvement de masse", y compris contre les chefs religieux juifs qui vehiculent des traditions ou détriments de l'évolution spirituelle qui ne peut être que personnel. C'est en quoi , il est même anti-étatique. Le christianisme porte sa controverse à partir du momment où Constentin fit du christianisme la religion d'état. Or, il faut obéir à Dieu et non aux hommes.

matthieu 15 :

1 Alors des pharisiens et des scribes vinrent de Jérusalem auprès de Jésus, et dirent:
2 Pourquoi tes disciples transgressent-ils la tradition des anciens ? Car ils ne se lavent pas les mains, quand ils prennent leurs repas.
3 Il leur répondit : Et vous, pourquoi transgressez-vous le commandement de Dieu au profit de votre tradition ?
4 Car Dieu a dit : Honore ton père et ta mère ; et : Celui qui maudira son père ou sa mère sera puni de mort.
5 Mais vous, vous dites : Celui qui dira à son père ou à sa mère : Ce dont j’aurais pu t’assister est une offrande à Dieu,
6 (15-5) n’est pas tenu d’honorer son père ou sa mère. (15-6) Vous annulez ainsi la parole de Dieu au profit de votre tradition.
7 Hypocrites, Esaïe a bien prophétisé sur vous, quand il a dit:
8 Ce peuple m’honore des lèvres, Mais son cœur est éloigné de moi.
9 C’est en vain qu’ils m’honorent, en enseignant des préceptes qui sont des commandements d’hommes.
10 Ayant appelé à lui la foule, il lui dit : Ecoutez, et comprenez.
11 Ce n’est pas ce qui entre dans la bouche qui souille l’homme ; mais ce qui sort de la bouche, c’est ce qui souille l’homme.
12 Alors ses disciples s’approchèrent, et lui dirent : Sais-tu que les pharisiens ont été scandalisés des paroles qu’ils ont entendues ?
13 Il répondit : Toute plante que n’a pas plantée mon Père céleste sera déracinée.
14 Laissez-les : ce sont des aveugles qui conduisent des aveugles ; si un aveugle conduit un aveugle, ils tomberont tous deux dans une fosse.
15 Pierre, prenant la parole, lui dit : Explique-nous cette parabole.
16 Et Jésus dit : Vous aussi, êtes-vous encore sans intelligence ?
17 Ne comprenez-vous pas que tout ce qui entre dans la bouche va dans le ventre, puis est jeté dans les lieux secrets ?
18 Mais ce qui sort de la bouche vient du cœur, et c’est ce qui souille l’homme.
19 Car c’est du cœur que viennent les mauvaises pensées, les meurtres, les adultères, les impudicités, les vols, les faux témoignages, les calomnies.

Ils a donc tjs matiere à s'ouvrir l'esprit par la discussion, voir l'opposition, car animé par l'Esprit de Dieu qui est un esprit de Paix, c'est cela qui conduit à l'édification ou du moins à l'amélioration d'une nature humaine bélliqueuse par le péché : la crainte de l'autre, de celui qui est différent qui ne fait pas parti de notre " fédération "...le diable se sert copieusement.

Paix dans ta maison.
Revenir en haut Aller en bas
Nass'




Religion et Politique dans l'histoire  Empty
MessageSujet: Re: Religion et Politique dans l'histoire    Religion et Politique dans l'histoire  EmptyJeu 20 Sep 2012, 19:50

Je tends vers ta pensée aussi. Je crois que l'Homme souvent confond le plan spirituel avec son volet terrestre, matériel. Car à la base, la religion est un message transcendant qui élève, apaise et guérit. Nombreuses sont les références historiques qui démontrent malheureusement que la religion a été salie pour des questions politiques, économiques et sociales. Certes, rien n'est tout noir ni tout blanc, mais l'enjeu existentiel du croyant serait plutôt d'adapter sa foi aux réalités du terrain sans objectifs intéressés.

Est-ce de mon devoir de venir en aide à un SDF qui crève de faim ou de froid dans la rue ? Bien sûr! Est-ce obligatoire d'être vertueux et bon ? Obligatoire si on aime Dieu. Malheureusement, l'homme s'est enfermé dans une tour d'ivoire (même l'Islam) et a institutionnalisé ce qui ne peut être "institutionnalisable" (moins l'Islam, plus le christianisme) : le message de la délivrance de la condition humaine. C'est pour cette raison que je maudis ces régimes qui se disent servir des cause justes ou divines et enfermer les peuples dans la pauvreté, les guerres et l'ignorance. Et comme tu le mentionnes, le diable prend plaisir à nous voir chavirer.

Paix à toi mon ami
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




Religion et Politique dans l'histoire  Empty
MessageSujet: Re: Religion et Politique dans l'histoire    Religion et Politique dans l'histoire  EmptyVen 21 Sep 2012, 16:27

Bonjour Nass',

Ce que tu fais, ce n'est pas toi qui le fait, mais l'Esprit de Dieu qui le fait à travers toi. Ce qui te pousse à tendre la main vers celui qui souffre, c'est l'Esprit de Dieu. C'est la différence entre ce qui est de la matiére faite par l'homme et ce qui vient de Dieu.

Aussi, à mes amis laïques qui ne sont pas sans tendre la main vers ceux qui souffrent ou qui me parle de jusitice avec un grand J, je leur demande tjs ce qui les motives à le faire, pour quelle raison, ils consacrent une partie de leur temps ou de leur bien, à faire ce qui parait juste à leur yeux, au nom de qui ou de quoi ? Nous ne sômmes plus dans ce cas dans une discussion ethique ou politique, mais bien dans une volonté placée dans l'homme d'agir en cherchant l'amour.

Aimons nous donc les uns les autres comme Dieu le veut, ce sera déja pas mal comme religion, en dehors des institutions. Ma communauté chrétienne ne se rattache pas, existanciellement selon des critéres institutionnalisés, la seule référence est Jésus. Mais cette communauté est aussi, c'est flagrant aux USA, confrontée à ce que nous parlons. Certains en sont conscient, d'autre pas. Bon nombres de Pasteurs rapellent que Jésus doit demeurer au centre, c'est lui et lui seul qui est en pouvoir d'être le point d'inertie qui nous conduit vers Dieu. Ce qui explique les écarts vers l'institutionnalisation car, souvent, cela vient de l'action de l'homme ( même croyant ) qui veut agir à la place. Ainsi, la justice divine deveint uen justice humaine, vecteur de dogmes ou de doctrines qui peuvent conduire à l'enfermement, le replie sur soit, par l'ascétisme ou le nihilisme. Dieu, par pure Grâce de sa part, nous accorde bien la liberté. Peut-on institutionnaliser la liberté ? Mais pouvons nous rester sans repaires sociaux ?

Cherchons nos réponses dans le message de Dieu.

Paix sur toi, sur ta maison et tous ceux qui te sont chers.
Revenir en haut Aller en bas
rosarum

rosarum


Religion et Politique dans l'histoire  Empty
MessageSujet: Re: Religion et Politique dans l'histoire    Religion et Politique dans l'histoire  EmptyMar 06 Nov 2012, 12:36

Nass' a écrit:
J'aimerai aborder cette réflexion avec vous suite aux innombrables événements qui ont secoué et secouent l'histoire de l'humanité. Sous ses raisons respectables à élever l'homme, la religion a des relations plus que problématiques avec la vie en société. Sans généraliser, elle peut facilement tendre à des régimes autoritaires avides de véhiculer La vérité révélée. Est-ce qu'une verité possible et fondée peut-elle aller de pair avec des institutions publiques ? Est-ce qu'un message fondamental (celui de Dieu) ne risque t-il pas d'embrasser un conformisme extrême ?

Car force est de constater que la majorité des pays traditionnellement musulmans son presque tous des régimes dictatoriaux ou durs. Est-ce une fatalité, la loi du genre ou une erreur de compréhension de la part de l'homme qui ne parvient pas à se réformer ?

c'est au minimum la preuve que la religion ne produit rien de mieux que la philosophie.

d'un point de vue social, le monothéisme et plus particulièrement l'islam, prédisposent le croyant à se soumettre sans discuter à une autorité "divine" qui exerce un pouvoir absolu.
or comme Dieu ne s'adresse jamais directement au croyant, il est tentant pour des humains avides de pouvoir de parler en son nom et de détourner à leur profit la soumission à l'autorité divine.
dans l'islam, ce fut le cas dès le début et dans la chrétienté, bien que Jesus n'ait exercé aucun pouvoir temporel, cela n'a pas empêché l'Eglise d'inventer la monarchie de droit divin.

NB : il est intéressant de remarquer que la démocratie a été inventée par un peuple polythéiste.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Religion et Politique dans l'histoire  Empty
MessageSujet: Re: Religion et Politique dans l'histoire    Religion et Politique dans l'histoire  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Religion et Politique dans l'histoire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Religions dans l'histoire
» OU EN EST-ON DANS L'HISTOIRE DES OVNI AU MAROC ?
» La découverte de l'Amérique dans l'histoire de la géographie
» Margival, village de l'Aisne, histoire d'un village dans l'Histoire.
» Objectivité et Subjectivité en Histoire : Duo ou Duel ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: QUESTIONS PHILOSOPHIQUES ET ETHIQUES-
Sauter vers: