Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRETIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez | 
 

 Contes

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Elmakoudi

avatar


MessageSujet: Contes   Dim 04 Avr 2010, 02:55

Rappel du premier message :


Conte breton
Des bruits sourds, près des ruisseaux, la nuit...



Peut-être avez vous déjà entendu des bruits sourds, près des ruisseaux, la nuit. Comme des coups de battoir sur le linge. Alors, passez votre chemin bonnes gens, et ne cherchez pas à savoir d'où vient ce bruit : se sont les lavandières de nuit.
Guillo, c'est le bon à rien du village, paresseux du soir au matin. Il ne sait que boire, boire et chanter après avoir bu. Tout le monde le connaît à Tréhorenteuc. 
Ce soir là, Guillo a le vent en poupe. Il a passé toute la soirée au café du village et le voilà qui rentre chez lui, sous la pleine lune, en chantant à tue-tête. La nuit est trop douce pour prendre le raccourci par les prés, aussi prend-il la route qui monte vers Trébottu.

Lorsqu'il arrive au petit pont sur le Rauco -le ruisseau qui descend le Val sans Retour- Guillo entend des bruits sourds, des battements, à sa gauche, près du moulin en ruine. Intrigué, il quitte la route et longe le ruisseau pendant un bon moment. Il se heurte sur les souches, il trébuche sur les pierres, et il patauge dans la boue.
C'est là qu'il aperçoit deux femmes, vêtues de blanc, à genoux au bord du ruisseau. Elles lavent un grand drap et le frappent de leur battoir. Guillo, malgré l'ivresse, n'en croit pas ses yeux : est-ce une heure pour laver du linge en pleine forêt ? Peu importe, il fait demi-tour, mais alors qu'il repart, le voilà qui trébuche sur une grosse pierre et tombe dans le ruisseau. Les deux lavandières sursautent et se tournent vers lui.

Mon Dieu, quels visages ! La lumière blafarde de la lune éclaire ces visages sans vie, aux traits durs et profonds ; leurs yeux sont noirs et vides. Guillo, térrifié, bondit hors de l'eau, mais il n'a pas le temps de fuir que l'une des femme lui crie :
_ Approche ! Viens nous aider.
L'homme, comme pétrifié, s'approche des lavandières en titubant. Impossible de fuir, la voix l'attire comme une guêpe sur une tartine de miel. Les femmes lui tendent alors le drap qu'elles ont lavé et qui ruisselle d'eau.
_ Eh bien ! dit l'une d'elles, qu'attends-tu ? Aide nous à tordre ce drap.
Sans réfléchir, embrumé par les vapeurs d'alcool, Guillo saisit l'extrémité du drap. A l'autre bout, les lavandières tordent le linge, mais lui ne bouge pas. Avec peine, il parvient quand même à dire :
_ Mais qui êtes-vous ? Et pourquoi lavez-vous ce drap en pleine nuit ?
_ Nous lavons le linceul d'un homme qui doit mourir cette nuit. Si nous ne le faisons pas, le pauvre n'aura même pas un linceul pour son dernier voyage.
Sur le coup, Guillo prend ça pour une plaisanterie et le voilà qui éclate de rire. Il est maintenant de tellement bonne humeur, qu'il se met à tordre le drap de son côté. Et il tord le drap en le tournant de gauche à droite.
_ Malheur ! s'écria l'une des femmes. Il a tordu le drap dans le sens maléfique !
_ Malheur ! Malheur ! répéta l'autre.

Ces cris résonnent dans les arbres, réveillant tous les animaux de la forêt. Quand Guillo s'est un peu remis de sa frayeur, les lavandières ont disparu. Il s'imagine avoir rêvé, surtout avec tout ce qu'il a bu. Mais c'est alors qu'il sent l'humidité du drap qu'il porte encore sur son bras.
Tout à fait dégrisé, Guillo n'a plus qu'une pensée : courir jusqu'à chez lui, sans se retourner. Mais il n'a pas le temps de faire trois pas qu'il entend un énorme grincement. C'est le grincement des roues d'une charrette qui n'ont pas été graissées depuis des années.
Incapable de faire le moindre geste, Guillo attend, l'oreille tendue. Mais d'où vient cette charrette ? Il n'y a pas de chemin forestier par ici. Cependant l'attelage s'approche, et en plus du grincement des roues, il peut maintenant entendre le claquement de sabots sur le sol, et les branches qui se brisent sur le passage du cheval et de la carriole.

La charrette vient s'arrêter au bord de l'eau. Le cheval se penche pour se désaltérer. C'est alors qu'un personnage vêtu de noir s'approche de Guillo, un fouet à la main :
_ Holà, l'homme ! crie-t-il. Je cherche un nommé Guillo, est-ce que tu l'aurais vu par hasard ?
Guillo ne répond pas. Ses dents claquent, ses mains tremblent, il a l'impression que sa tête va exploser. Le mystérieux personnage tourne autour de lui et dit d'une voix rauque :
_ Mais je ne me trompe pas ! Tu portes ton linceul sur le bras. C'est donc toi Guillo ! Guillo de Tréhoranteuc.

C'est alors que la lune éclaire le visage de cet étrange personnage. Guillo, avec une indicible horreur, voit ce visage et le reconnait : c'est l'Ankou, le Serviteur de la Mort. Alors, ne pouvant supporter cette vision, Guillo tombe à genoux sur le sol.

On raconte qu'à ce moment il y eut un ricannement qui se prolongea dans les arbres et sur la lande. Puis un grand bruit de branches brisées. On raconte que le cheval hennit trois fois et que la charrette s'évanouit dans la nuit. On raconte que personne n'a revu Guillo, Guillo de Tréhoranteuc, depuis cette nuit-là.

D'après les Contes populaires de toutes les Bretagne de J. Markale. Ed. Ouest-France
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Judith




MessageSujet: Re: Contes   Lun 17 Mai 2010, 22:04

Elmakoudi a écrit:
L’arbre à souhaits




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]








Une question qui ne manque pas d’intérêt : est-on généralement surpris par les bonheurs ou malheurs qui nous arrivent ?
Par surpris, j’entends pris de cours par un évènement que l’on n’avait jamais imaginé auparavant. Prenons un exemple : être surpris par un cambriolage, ce serait découvrir un jour que l’on a été cambriolé alors que l’idée même d’être cambriolé ne nous était jamais venue à l’esprit.
Pour ma part, difficile de mettre la main sur un souvenir de bonheur ou malheur qui m’ait totalement surpris. A moi donc d’en tirer les conséquences :
penser un peu moins aux malheurs qui pourraient survenir
penser un peu plus à des bonheurs auxquels je m’interdis de penser
Car la lumineuse justesse de cette révélation est là : notre réalité commence par prendre forme dans notre esprit.
L’imagination est finalement beaucoup plus aux sources du réel qu’on ne le suspecte intuitivement...
La croyance est un moyen de connaissance. Le héros découvre à tous une réalité qui ne se montre que parce qu’elle est pensée par lui. L’imagination du héros fait exister ce qui est. Pierre Vadeboncoeur
Le présent, nous y sommes attachés. L’avenir, nous le fabriquons dans notre imagination. Seul le passé, quand nous ne le refabriquons pas, est réalité pure. Simone Weil
[...]un peuple n’a une vie réelle grande que s’il a une vie irréelle puissante. [...] la force d’un peuple est son imagination. Jean Giraudoux



"Un voyageur très fatigué s’assit à l’ombre d’un arbre sans se douter qu’il venait de trouver un arbre magique, "l’Arbre à Réaliser des Souhaits".
Assis sur la terre dure, il pensa qu’il serait bien agréable de se retrouver dans un lit moelleux. Aussitôt, ce lit apparut à côté de lui.
Étonné, l’homme s’y installa en disant que le comble du bonheur serait atteint si une jeune fille venait masser ses jambes percluses. La jeune fille apparut et le massa très agréablement.
« J’ai faim, se dit l’homme, et manger en ce moment serait à coup sûr un délice. » Une table surgit, chargée de nourritures succulentes.
L’homme se régala. Il mangea et il but. La tête lui tournait un peu. Ses paupières, sous l’action du vin et de la fatigue, s’abaissaient. Il se laissa aller de tout son long sur le lit, en pensant encore aux merveilleux évènements de cette journée extraordinaire.
«Je vais dormir une heure ou deux, se dit-il. Le pire serait qu’un tigre passe par ici pendant que je dors.»
Un tigre surgit aussitôt et le dévora."
Vous avez en vous un Arbre à souhait qui attend vos ordres.
Mais attention, il peut aussi réaliser vos pensées négatives et vos peurs. En tout cas, il peut être parasité par elles et se bloquer. C’est le mécanisme des soucis.

oH....... je vois l'astuce !!!!!!!! le tigre a fait un souhait, un mauvais souhait et voilà...

En effet, Cher Elmakoudi nous avons en nous cet arbre et tout dépend de nous....

Permets moi de te féliciter , depuis que je viens sur ce forum je lis tes posts avec intérêt.....

Salam et Cher Elmakoudi.......
Revenir en haut Aller en bas
Roseternelle

avatar


MessageSujet: Merci Elmakoudi pour ton Arbre à Souhaits, Génie du Grand 1 Fini !   Mar 18 Mai 2010, 18:12

Salam AngELMAKOUDi vin !


Vraiment, j’adore cette image de l’arbre à souhaits … !

1 véritable petit bijou de poésie de l’esprit !

J’adore les arbres … et je crois bien que cet arbre ressemble un peu au
Très Haut
Planté comme un Grand Arbre au milieu de son jardin divin du Paradis …

En plus, tu nous as gâtés avec ce conte sur les souhaits …
C’est tellement frais ... et tellement vrai !

Car certaines pensées font parfois des ravages …
quand elles ressemblent à des ombres qui voilent la lumière
de l’espoir de l’Amour Saint …

Enfin, j’adhère à l’humour si imaginatif de l’Ami Pinson
toujours aussi gai qu’un Pinson … !
qui m’a encore bien fait sourire …

avec sa formule « pinsonière » très prin «Tanière»
toujours aussi gai(e) qu’un Pinson… :

"Je vais te faire une confidence , l'ami :
tu as découvert ma cachette. Oui, dans ce arbre, entre les yeux
et le haut du crâne , tu vois, là où c'est bien profond !!!
il y a mon nid avec ma pinsonnette et mes pinsonneaux !"

Car mon nid et ma cachette à moi .... ressembleraient un peu
à un nid et abri d’un joli oiseau de Paradis

comme cette jolie maisonnette construite au cœur d’un arbre … qui,
pour ma plus grande joie, est un arbre aux couleurs roses !

Bon … mes amis … je m’en retourne dans mon nid ...
et ma cachette en vous saluant avec mes plus beaux cuicuis de Titi !

En attendant de revenir vous faire un p’tit coucou de mots
qui roucou « coulent … !

Et encore MERCi ELMAKOUDi
dont le cœur rime avec Merci ... et aussi fantaisie de poésie …

(Et j'en profite aussi pour dire Bravo pour la belle déco que tu as postée
pour l’accueil du 100ème inscrit … TAREKKK …

(que malheureusement, n’ai pu accueillir comme l’aurais tant voulu …
avec toutes mes excuses à TAREKKK ...)

Mais par contre, « respect » ELMAKOUDi
car tu as bien assuré … avec l’accueil chaleureux de ton cœur de poète !

Enfin A"mimi" ELMAKOUDi, te soumets cette petite idée …
à laquelle te remercie de me répondre …
ainsi que notre Chère Rose du Matin ...
et j’espère, aussi, peut-être, notre A"mimi" La Réponse ...

"et si tous les poètes du forum essayaient de concocter ensemble …
un pot pourri et "pour rire aussi" tout en poésie ...
pour souhaiter la bienvenue à tous les nouveaux amis ...

en y joignant aussi, les mots du cœur de tous les amis
qui voudront bien se joindre à cette poésie …

sans oublier la « pinsonnette » de Pinson
et la jolie phrase du Cœur de Mario
« Quel bonheur de répandre du bonheur ! »


Avec tous mes cuicuis bénis de p'tit TiTi ...

pour des souhaits de bonheur et de Paix du Coeur
à mes A"mimis" ...

Lumineuse Semaine au coeur de l'AmouRadieux !



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Elmakoudi

avatar


MessageSujet: Re: Contes   Mar 18 Mai 2010, 19:55

pinson a écrit:
Elmakoudi a écrit:
L’arbre à souhaits




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]





Ah !!!! L'ami Elmakoudi, toi au moins tu sais sourire ... C'est pas comme tous ces sérieux qui traînent dans les forums ici ou ailleurs .. Mais ici ça va !!! J'en connais des sites où il faut pas rigoler !!! lol!


Je vais te faire une confidence , l'ami : tu as découvert ma cachette . Oui, dans ce arbre, entre les yeux et le haut du crane , tu vois, là où c'est bien profond !!! il y a mon nid avec ma pinsonnette et mes pinsonneaux *** lol!


Ceci dit, permets-moi, l'ami de te féliciter de tout coeur !!


Et à bientôt le plaisir de te lire encore !
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] oh le fameux [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]je vais te raconter une histoire qui est:    
Il était une fois un arbre gigantesque au milieu d’une magnifique forêt. Beaucoup, beaucoup d’oiseaux vivaient dans cet arbre. Et le plus sage parmi eux était leur chef.

Un jour, le chef des oiseaux aperçut deux branches qui frottaient l’une sur l’autre. A cause des frottements, des copeaux de bois tombaient de l’arbre. Il remarqua alors un peu de fumée qui sortait des branches. Il se dit : « Sans le moindre doute, un feu va se déclarer et il brûlera toute la forêt. »
Alors le sage chef des oiseaux demanda à tous les oiseaux vivants dans l’arbre de se réunir. 
Alors il leurs expliqua ce qu’il se passait :
« Mes chers amis, l’arbre sur lequel nous vivons va bientôt brûler,
à cause de deux branches qui frottent l’une sur l’autre à cause du vent. Le feu va sûrement détruire toute la forêt. C’est pourquoi il est très dangereux de rester ici. Nous devons vite quitter cette forêt ! »

Les oiseaux sages étaient d’accord avec lui. Alors ils s’en allèrent vers une autre forêt. 
Mais les oiseaux stupides déclarèrent : « Ce vieux chef se fait trop de soucis, comme d’habitude. 
Il a tellement peur qu’il arrive à voir des crocodiles dans une goutte d’eau ! Pourquoi quitter cet arbre où nous avons toujours été en sécurité ? Que les peureux s’en aillent ! 
Nous, les plus courageux, nous resterons ici ! »
Mais finalement, les craintes du chef des oiseaux se réalisèrent. Les branches en frottant les unes sur les autres avaient fait jaillir des étincelles qui tombèrent sur les feuilles sèches au pied de l’arbre. Les étincelles se transformèrent en flammes qui grandissaient de plus en plus. En peu de temps, l’arbre géant se mit à brûler. 
Les oiseaux stupides qui n’étaient pas partis furent pris au piège par les flammes et la fumée. Beaucoup d’entre eux, ne pouvant pas s’échapper, périrent dans l’incendie.
Moralité :
Ceux qui ignorent le conseil d’un sage le font à leurs dépens.


et merci pour tes chaleureux louanges cher pinson et ne reste pas pour l'infini sur les arbres descends pour qu'on te parle
Revenir en haut Aller en bas
Elmakoudi

avatar


MessageSujet: Re: Contes   Mar 18 Mai 2010, 19:59

Judith a écrit:

oH....... je vois l'astuce !!!!!!!! le tigre a fait un souhait, un mauvais souhait et voilà...
En effet, Cher Elmakoudi nous avons en nous cet arbre et tout dépend de nous....
Permets moi de te féliciter , depuis que je viens sur ce forum je lis tes posts avec intérêt..... 

Salam et  Cher Elmakoudi.......
salam tres chere judith tjrs la même ça me rejouis  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] et merci de ta visite 
Revenir en haut Aller en bas
Elmakoudi

avatar


MessageSujet: Re: Contes   Mar 18 Mai 2010, 20:12

Roseternelle a écrit:
Salam AngELMAKOUDi vin !


Vraiment, j’adore cette image de l’arbre à souhaits … !

1 véritable petit bijou de poésie de l’esprit !

J’adore les arbres … et je crois bien que cet arbre ressemble un peu au
Très Haut
Planté comme un Grand Arbre au milieu de son jardin divin du Paradis …

En plus, tu nous as gâtés avec ce conte sur les souhaits …
C’est tellement frais ... et tellement vrai !

Car certaines pensées font parfois des ravages …
quand elles ressemblent à des ombres qui voilent la lumière
de l’espoir de l’Amour Saint …

Enfin, j’adhère à l’humour si imaginatif de l’Ami Pinson
toujours aussi gai qu’un Pinson … !
qui m’a encore bien fait sourire …

avec sa formule « pinsonière » très prin «Tanière»
toujours aussi gai(e) qu’un Pinson… :

"Je vais te faire une confidence , l'ami :
tu as découvert ma cachette. Oui, dans ce arbre, entre les yeux
et le haut du crâne , tu vois, là où c'est bien profond !!!
il y a mon nid avec ma pinsonnette et mes pinsonneaux !"

Car mon nid et ma cachette à moi .... ressembleraient un peu
à un nid et abri d’un joli oiseau de Paradis

comme cette jolie maisonnette construite au cœur d’un arbre … qui,
pour ma plus grande joie, est un arbre aux couleurs roses !

Bon … mes amis … je m’en retourne dans mon nid ...
et ma cachette en vous saluant avec mes plus beaux cuicuis de Titi !

En attendant de revenir vous faire un p’tit coucou de mots
qui roucou « coulent … !

Et encore MERCi ELMAKOUDi
dont le cœur rime avec Merci ... et aussi fantaisie de poésie …

(Et j'en profite aussi pour dire Bravo pour la belle déco que tu as postée
pour l’accueil du 100ème inscrit … TAREKKK …

(que malheureusement, n’ai pu accueillir comme l’aurais tant voulu …
avec toutes mes excuses à TAREKKK ...)

Mais par contre, « respect » ELMAKOUDi
car tu as bien assuré … avec l’accueil chaleureux de ton cœur de poète !

Enfin A"mimi" ELMAKOUDi, te soumets cette petite idée …
à laquelle te remercie de me répondre …
ainsi que notre Chère Rose du Matin ...
et j’espère, aussi, peut-être, notre A"mimi" La Réponse ...

"et si tous les poètes du forum essayaient de concocter ensemble …
un pot pourri et "pour rire aussi" tout en poésie ...
pour souhaiter la bienvenue à tous les nouveaux amis ...

en y joignant aussi, les mots du cœur de tous les amis
qui voudront bien se joindre à cette poésie …

sans oublier la « pinsonnette » de Pinson
et la jolie phrase du Cœur de Mario
« Quel bonheur de répandre du bonheur ! »


Avec tous mes cuicuis bénis de p'tit TiTi ...

pour des souhaits de bonheur et de Paix du Coeur
à mes A"mimis" ...

Lumineuse Semaine au coeur de l'AmouRadieux !



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
salam rose du forum
Un sourire ne coûte rien
Et produit beaucoup.
Il enrichit ceux qui le reçoivent,
Sans appauvrir ceux qui le donnent.
Mais son souvenir est parfois éternel.
Personne n’est assez riche
Pour s’en passer.
Personne n’est assez pauvre
Pour qu’il soit inutile.
Personne n’est assez méprisable
Pour ne pas le mériter.
Il crée le bonheur au foyer,
Soutient en affaires et au travail.
Il est le signe sensible de l’amitié.
Il ne peut s’acheter 
Ni se prêté, ni se volé, 
Car il n’a de valeur
Qu’a partir du moment où il se donne.
Et si quelquefois 
Vous rencontrez une personne
Qui ne sait plus avoir le sourire,
Soyez généreux, donnez-lui le vôtre.
Car nul n’a autant besoin d’un sourire
Que celui qui ne peut
En donner aux autres.
MÈRE THERESA DE CALCUTTA
merci roseternelle
Revenir en haut Aller en bas
Elmakoudi

avatar


MessageSujet: Re: Contes   Mar 18 Mai 2010, 20:14

mario-franc_lazur a écrit:
 

Tu as raison, mon cher Pinson, et ce que tu écris là lui fera plaisir à notre artiste Elmakoudi, qui, depuis le tout début de ce très jeune forum , est tujours là à nous réjouir le coeur et élever notre âme 8)


ELMAKOUDI
salam cher Ami lazur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Contes   Mar 18 Mai 2010, 20:54

Elmakoudi a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:
 

Tu as raison, mon cher Pinson, et ce que tu écris là lui fera plaisir à notre artiste Elmakoudi, qui, depuis le tout début de ce très jeune forum , est tujours là à nous réjouir le coeur et élever notre âme 8)


ELMAKOUDI


salam cher Ami lazur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Mais c'est moi quand j'étais petit . Que j'étais beau lol!

Où m'as-tu dérobé cette photo , ami ELMAKOUDI ???

_________________
Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser , tu m'enrichis (Saint Exupéry)

Le texte coranique est il divin ? réponse chrétienne écrite à l'intention de ceux qui seraient tentés par l'Islam. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
VOS COMMENTAIRES : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Contes   Mar 18 Mai 2010, 21:03

Elmakoudi a oublié semble t'il la pauvre étincelle, rosedumatin !

Sad

Bon bonne soirée et bonne nuit à tous mes amis !

Amusez vous bien !

_________________
Rom 13:8 N' ayez de dettes envers personne, sinon celle de l' amour mutuel. Car celui qui aime autrui a de ce fait accompli la Loi. 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Contes   Mer 19 Mai 2010, 09:21

rosedumatin a écrit:
Elmakoudi a oublié semble t'il la pauvre étincelle, rosedumatin !

Sad

Bon bonne soirée et bonne nuit à tous mes amis !

Comment pourrait-il oublier son étincelle ? Sans doute te prépare-t-il une de ses compositions dont il a le secret !


rosedumatin a écrit:
Amusez vous bien !

Comment pourrions-nous nous amuser en te sachant toute triste, ma bien chère Rose !

_________________
Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser , tu m'enrichis (Saint Exupéry)

Le texte coranique est il divin ? réponse chrétienne écrite à l'intention de ceux qui seraient tentés par l'Islam. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
VOS COMMENTAIRES : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Elmakoudi

avatar


MessageSujet: Re: Contes   Mer 19 Mai 2010, 10:01

rosedumatin a écrit:
Elmakoudi a oublié semble t'il la pauvre étincelle, rosedumatin !

Sad

Bon bonne soirée et bonne nuit à tous mes amis !

Amusez vous bien !
                                                                                                               salam tres chere etincelle je n'ai pas oublié la gracieuse RoseDuMatin
Telle une étoile tu éclaires notre forum 
Telle une fleur, tu donnes le parfum de l’amour
Tel un papillon de lumière, tu y déposes tes couleurs
Chaleureuse,sensible, tu te préoccupes de ton entourage
Hilarité et rire sont tes maîtres mots tant tu es enthousiaste
A tes côtés, tout semble plus simple car ton esprit pratique
Représente à mes yeux un exemple et un vrai modèle
La communication est l'un des piliers de mon existence
Optimiste, rien ne peut jamais effacer ce sourire sur ton visage
Ton raisonnement clair et précis te permet de surmonter les obstacles
Tu rayonnes par ces grandes qualités et illumines nos existences
Essentielle est notre amitié, à tes côtés sur ce foerum c'est le bonheur assuré
je n'est pas oublié et pour conclure chere etincelle                                                                         


Penser du bien d’autrui Eviter tout soupçon, et tout jugement 
Allah dit dans le Coran :
« O Croyant, évitez autant que possible les soupçons, il y a des soupçons qui sont des péchés.»
[ Sourate 49 - Verset 12 ]
Revenir en haut Aller en bas
Elmakoudi

avatar


MessageSujet: Re: Contes   Mer 19 Mai 2010, 10:09

 Tigris, comme tous les escargots, espérait toujours la pluie.
Pas seulement pour le bien-être qu'elle lui procurait : il attendait la pluie car il était amoureux ! Amoureux... du rouge de l'arc-en-ciel !

Cette couleur céleste, hélas inabordable, le ravissait, lui faisait voir la vie en rose, mettait du bleu dans son terne univers de petit-gris.


Un beau matin de mai, après la rosée, juste avant de rentrer dans sa coquille, Tigris leva machinalement les yeux vers le ciel et ô miracle ! Bien qu'il n'ait pas plu, le rouge était là, tout près de lui, enfin à sa portée, réel, charnel, matériel, sous la forme d'une fleur de coquelicot qui penchait amoureusement la tête vers lui.
Le gentil colimaçon sentit son petit cœur d'escargot accélérer lentement : son amour venait de prendre forme.


Fleur-ROSEDUMATIN, Tigris voulut immédiatement monter déclarer sa flamme au rouge adoré et commença d'arrache-pied l'ascension de la tige barbulée soutenant la fleur de son cœur.
Il touchait presque au but quand, sous le poids de son soupirant, la tige s'inclina jusqu'au sol, obligeant notre petit escargot à lâcher pied.
Le limaçon ne perdit pas courage pour autant : il recommença... et rechuta.
Sept fois de suite il tenta de gravir son Everest, sept fois d'affilée, sur le point d'atteindre la félicité, il retomba lourdement sur le sol.
Si bien qu'à la septième chute, épuisé, il se retira dans sa coquille et s'assoupit sur place, remettant au lendemain ce qu'il n'avait pu faire le jour même.


Comment pouvait-il imaginer qu'il s'endormait dans le champ d'un coq ?

C'est un " toc toc toc " sur le toit de sa maison qui l'éveilla.
Tigris se hâta de sortir lentement la tête de sa coquille, leva timidement ses yeux protubérants en direction du bruit et là, nouveau miracle, il vit le rêve de sa vie, crête et barbillons écarlates, se pencher tendrement vers lui et l'engloutir d'amour.



Daniel Déjardin
Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Contes   Mer 19 Mai 2010, 10:10

Elmakoudi a écrit:
rosedumatin a écrit:
Elmakoudi a oublié semble t'il la pauvre étincelle, rosedumatin !

Sad

Bon bonne soirée et bonne nuit à tous mes amis !

Amusez vous bien !
                                                                                                               salam tres chere etincelle je n'ai pas oublié la gracieuse RoseDuMatin
Telle une étoile tu éclaires notre forum 
Telle une fleur, tu donnes le parfum de l’amour
Tel un papillon de lumière, tu y déposes tes couleurs
Chaleureuse,sensible, tu te préoccupes de ton entourage
Hilarité et rire sont tes maîtres mots tant tu es enthousiaste
A tes côtés, tout semble plus simple car ton esprit pratique
Représente à mes yeux un exemple et un vrai modèle
La communication est l'un des piliers de mon existence
Optimiste, rien ne peut jamais effacer ce sourire sur ton visage
Ton raisonnement clair et précis te permet de surmonter les obstacles
Tu rayonnes par ces grandes qualités et illumines nos existences
Essentielle est notre amitié, à tes côtés sur ce foerum c'est le bonheur assuré
je n'est pas oublié et pour conclure chere etincelle                                                                         


Penser du bien d’autrui Eviter tout soupçon, et tout jugement 
Allah dit dans le Coran :
« O Croyant, évitez autant que possible les soupçons, il y a des soupçons qui sont des péchés.»
[ Sourate 49 - Verset 12 ]

Merci mon cher Elmakoudi !

Mais ne m'as tu pas soupçonnée toi aussi quand tu me disais que je ne faisais plus attention à tes poèmes ????????? alors que je les lisais toujours avec intérêt !

Donc nous sommes quitte !!!!!!!!!!!

J'essaie de faire mon possible pour que ce forum soit agréable à tous par amour du prochain et de mes frères et soeurs. Mon tout petit possible.........

Penser du bien d’autrui Eviter tout soupçon, et tout jugement 
Allah dit dans le Coran :
« O Croyant, évitez autant que possible les soupçons, il y a des soupçons qui sont des péchés.»
[ Sourate 49 - Verset 12 ]



_________________
Rom 13:8 N' ayez de dettes envers personne, sinon celle de l' amour mutuel. Car celui qui aime autrui a de ce fait accompli la Loi. 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Contes   Mer 19 Mai 2010, 10:22

rosedumatin a écrit:

Merci mon cher Elmakoudi !

Mais ne m'as tu pas soupçonnée toi aussi quand tu me disais que je ne faisais plus attention à tes poèmes ????????? alors que je les lisais toujours avec intérêt !

Donc nous sommes quitte !!!!!!!!!!!

J'essaie de faire mon possible pour que ce forum soit agréable à tous par amour du prochain et de mes frères et soeurs. Mon tout petit possible.........

Penser du bien d’autrui Eviter tout soupçon, et tout jugement 
Allah dit dans le Coran :
« O Croyant, évitez autant que possible les soupçons, il y a des soupçons qui sont des péchés.»
[ Sourate 49 - Verset 12 ]




OUI, !!!!!!!!!! PENSER DU BIEN D'AUTRI. EVITER TOUT SOUPçON ET TOUT JUGEMENT


MERCI mes amis, ce forum est un rubis, et en particulier, c'est clair, grâce à vous deux !!!


Au nom de tous les forumeurs :

_________________
Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser , tu m'enrichis (Saint Exupéry)

Le texte coranique est il divin ? réponse chrétienne écrite à l'intention de ceux qui seraient tentés par l'Islam. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
VOS COMMENTAIRES : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Elmakoudi

avatar


MessageSujet: Re: Contes   Mer 19 Mai 2010, 13:34

rosedumatin a écrit:


Merci mon cher Elmakoudi !Donc nous sommes quitte !!!!!!!!!!! 



salam nous ne sommes pas quitte chere rosedumatin ,est ce que tu m'aime comme je t'aime si oui nous sommes a egalité et quitte
Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Contes   Mer 19 Mai 2010, 13:37

Elmakoudi a écrit:
rosedumatin a écrit:


Merci mon cher Elmakoudi !Donc nous sommes quitte !!!!!!!!!!!



salam nous ne sommes pas quitte chere rosedumatin ,est ce que tu m'aime comme je t'aime si oui nous sommes a egalité et quitte

Salam Cher Elmakoudi, bien sûr que je t'aime comme tu m'aime nous sommes donc à égalité !! tu sais bien qu'étincelle t'aime ...... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
Rom 13:8 N' ayez de dettes envers personne, sinon celle de l' amour mutuel. Car celui qui aime autrui a de ce fait accompli la Loi. 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
Roseternelle

avatar


MessageSujet: Merci ELMAKOUDi pour le sourire de ta poésie ...   Mer 19 Mai 2010, 16:28

Bonjour AngELMAKOUDi vin !

Et Merci beaucoup pour le merveilleux sourire de cette poésie
de Mère Thérésa

Mais j’avais déjà posté le texte de cette poésie qui faisait
suite au post de Rose du Matin avec sa poésie :
"L'Etre qui est la Source" …

Alors pourrais-tu me renseigner, ou éventuellement quelqu’un d’autre,
au sujet du nom exact de l'auteur qui a composé cette poésie …
Car maintenant je ne sais plus …

(Et donc je joins l’image que j’ai posté … sur la poésie du Sourire …)

Sinon ces si charmantes petites histoires que tu postes,
sur nos amis les animaux, oiseaux et escargot …
avec l’arbre aux oiseaux et Tigris, le petit escargot …
sont une vraie source de tendresse pleine de sagesse !

Des histoires un peu enfantines mais si sensibles et remplies
de vérité du Cœur innocence d'enfance …

A toi tout seul, TU ES 1 VERITABLE TRESOR

et« CAVERNE d ALI BABA »,
avec le Trésor de tous ces jolis contes

car, à mon humble avis, tu as gardé la tendresse d’un cœur d’enfant … !

Et sans vouloir t'offenser, j’ai envie de te surnommer, avec humour :
Ali BABA Cool des Contes … !

Merci d’avance, Cher A"mimi"

Et également Merci de répondre aussi à la question que j’ai posée,

dans le message où j’ai posté « la maison dans l’arbre rose » …,
sur la proposition d’une poésie de bienvenue
pour l’accueil d’un nouveau membre …

A bientôt j’espère …



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Elmakoudi

avatar


MessageSujet: Re: Contes   Mer 19 Mai 2010, 17:11

Roseternelle a écrit:
Bonjour AngELMAKOUDi vin !

Et Merci beaucoup pour le merveilleux sourire de cette poésie
de Mère Thérésa

Mais j’avais déjà posté le texte de cette poésie qui faisait
suite au post de Rose du Matin avec sa poésie :
"L'Etre qui est la Source" …

Alors pourrais-tu me renseigner, ou éventuellement quelqu’un d’autre,
au sujet du nom exact de l'auteur qui a composé cette poésie …
Car maintenant je ne sais plus …

(Et donc je joins l’image que j’ai posté … sur la poésie du Sourire …)

Sinon ces si charmantes petites histoires que tu postes,
sur nos amis les animaux, oiseaux et escargot …
avec l’arbre aux oiseaux et Tigris, le petit escargot …
sont une vraie source de tendresse pleine de sagesse !

Des histoires un peu enfantines mais si sensibles et remplies
de vérité du Cœur innocence d'enfance …

A toi tout seul, TU ES 1 VERITABLE TRESOR

et« CAVERNE d ALI BABA »,
avec le Trésor de tous ces jolis contes

car, à mon humble avis, tu as gardé la tendresse d’un cœur d’enfant … !

Et sans vouloir t'offenser, j’ai envie de te surnommer, avec humour :
Ali BABA Cool des Contes … !

Merci d’avance, Cher A"mimi"

Et également Merci de répondre aussi à la question que j’ai posée,

dans le message où j’ai posté « la maison dans l’arbre rose » …,
sur la proposition d’une poésie de bienvenue
pour l’accueil d’un nouveau membre …

A bientôt j’espère …



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
salam roseternelle je crois que j'ai mentionné celui qui l'a dit  peut etre que theresaali baba oui mais pas de 40 voleurs
Revenir en haut Aller en bas
Roseternelle

avatar


MessageSujet: OK ALI BABA COOL ... sans 40 voleurs !   Mer 19 Mai 2010, 17:30

OK A"mimi" ELMAKOUDi ...

pas de 40 voleurs ... Bien sûr !

mais surtout "Que du Bonheur" !

Mais avec humour, tu es quand même ...



1 "Ali baba tout en "Cool" eur
du bonheur
de bonne humeur ... !


Et pour la poésie du sourire, je t'ai reposé la question parce que l'image que j'ai postée est signée de Raoul FOLLEREAU ...

Donc dans le doute, m'interroge sur le nom de l'auteur :
Mère THERESA ou Raoul FOLLEREAU ???

Merci me répondre ...
si tu es sûr de la réponse ...


Bonne soirée ...

Dans la Paix du Coeur !



P.S. j'adore ton image canard jaune :
Je suis content !
Revenir en haut Aller en bas
Elmakoudi

avatar


MessageSujet: Re: Contes   Mer 19 Mai 2010, 20:21

Roseternelle a écrit:
OK A"mimi" ELMAKOUDi ...


Et pour la poésie du sourire, je t'ai reposé la question parce que l'image que j'ai postée est signée de Raoul FOLLEREAU ...


salam roseternelle oui c'est vrai je me suis trompe car soeur theresa l'a citée en citation ,donc elle de  Raoul FOLLEREAU mes excuses
Revenir en haut Aller en bas
Elmakoudi

avatar


MessageSujet: Re: Contes   Mer 19 Mai 2010, 20:32

L'Arc en ciel 





Un jour, toutes les couleurs du monde se mirent à se disputer entre elles, chacune prétendant être la meilleure, la plus importante, la plus belle, la plus utile, la favorite.


Le vert affirma :
Je suis le plus essentiel, c’est indéniable. Je représente la vie et de l'espoir.
J'ai été choisi pour l'herbe, les arbres et les feuilles. Sans moi, les animaux mourraient. Regardez la campagne et vous verrez que je suis majoritaire.


Le bleu prit la parole :
Tu ne penses qu’à la terre mais tu oublies le ciel et l’océan. C’est l’eau qui est la base de la vie alors que le ciel nous donne l’espace, la paix et la sérénité.
Sans moi, vous ne seriez rien.


Le jaune rit dans sa barbe :
Vous êtes bien trop sérieux. Moi j’apporte le rire, la gaieté et la chaleur dans le monde. À preuve, le soleil est jaune, tout comme la lune et les étoiles.
Chaque fois que vous regardez un tournesol, il vous donne le goût du bonheur.
Sans moi, il n’y aurait aucun plaisir sur cette terre.

L’orange éleva sa voix dans le tumulte :
Je suis la couleur de la santé et de la force. On me voit peut-être moins souvent que vous mais je suis utile aux besoins de la vie humaine. Je transporte les plus importantes vitamines. Pensez aux carottes, aux citrouilles, aux oranges aux mangues et aux papayes. Je ne suis pas là tout le temps mais quand je colore le ciel au lever ou au coucher du soleil, ma beauté est telle que personne ne remarque plus aucun de vous.
Le rouge qui s’était retenu jusque là, prit la parole haut et fort : C’est moi le chef de toutes les couleurs car je suis le sang, le sang de la vie.
Je suis la couleur du danger et de la bravoure. Je suis toujours prêt à me battre pour une cause. Sans moi, la terre serait aussi vide que la lune. Je suis la couleur de la passion et de l’amour, de la rose rouge, du poinsettia et du coquelicot.

Le pourpre se leva et parla dignement :
Je suis la couleur de la royauté et du pouvoir. Les rois, les chefs et les évêques m’ont toujours choisie parce que je suis le signe de l’autorité et de la sagesse.
Les gens ne m’interrogent pas, ils écoutent et obéissent.


Finalement, l’indigo
prit la parole, beaucoup plus calmement que les autres mais avec autant de détermination :
Pensez à moi, je suis la couleur du silence. Vous ne m’avez peut-être pas remarquée mais sans moi vous seriez insignifiantes. Je représente la pensée et la réflexion, l’ombre du crépuscule et les profondeurs de l’eau. Vous avez besoin de moi pour l’équilibre, le contraste et la paix intérieure.

Et ainsi les couleurs continuèrent à se vanter, chacune convaincue de sa propre supériorité. Leur dispute devint de plus en plus sérieuse.

Mais soudain, un éclair apparut dans le ciel et le tonnerre gronda. La pluie commença à tomber fortement. Inquiètes, les couleurs se rapprochèrent les unes des autres pour se rassurer.


la suite incha allah
Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Contes   Mer 19 Mai 2010, 20:43

Elmakoudi a écrit:
L'Arc en ciel





Un jour, toutes les couleurs du monde se mirent à se disputer entre elles, chacune prétendant être la meilleure, la plus importante, la plus belle, la plus utile, la favorite.


Le vert affirma :
Je suis le plus essentiel, c’est indéniable. Je représente la vie et de l'espoir.
J'ai été choisi pour l'herbe, les arbres et les feuilles. Sans moi, les animaux mourraient. Regardez la campagne et vous verrez que je suis majoritaire.


Le bleu prit la parole :
Tu ne penses qu’à la terre mais tu oublies le ciel et l’océan. C’est l’eau qui est la base de la vie alors que le ciel nous donne l’espace, la paix et la sérénité.
Sans moi, vous ne seriez rien.


Le jaune rit dans sa barbe :
Vous êtes bien trop sérieux. Moi j’apporte le rire, la gaieté et la chaleur dans le monde. À preuve, le soleil est jaune, tout comme la lune et les étoiles.
Chaque fois que vous regardez un tournesol, il vous donne le goût du bonheur.
Sans moi, il n’y aurait aucun plaisir sur cette terre.

L’orange éleva sa voix dans le tumulte :
Je suis la couleur de la santé et de la force. On me voit peut-être moins souvent que vous mais je suis utile aux besoins de la vie humaine. Je transporte les plus importantes vitamines. Pensez aux carottes, aux citrouilles, aux oranges aux mangues et aux papayes. Je ne suis pas là tout le temps mais quand je colore le ciel au lever ou au coucher du soleil, ma beauté est telle que personne ne remarque plus aucun de vous.
Le rouge qui s’était retenu jusque là, prit la parole haut et fort : C’est moi le chef de toutes les couleurs car je suis le sang, le sang de la vie.
Je suis la couleur du danger et de la bravoure. Je suis toujours prêt à me battre pour une cause. Sans moi, la terre serait aussi vide que la lune. Je suis la couleur de la passion et de l’amour, de la rose rouge, du poinsettia et du coquelicot.

Le pourpre se leva et parla dignement :
Je suis la couleur de la royauté et du pouvoir. Les rois, les chefs et les évêques m’ont toujours choisie parce que je suis le signe de l’autorité et de la sagesse.
Les gens ne m’interrogent pas, ils écoutent et obéissent.


Finalement, l’indigo
prit la parole, beaucoup plus calmement que les autres mais avec autant de détermination :
Pensez à moi, je suis la couleur du silence. Vous ne m’avez peut-être pas remarquée mais sans moi vous seriez insignifiantes. Je représente la pensée et la réflexion, l’ombre du crépuscule et les profondeurs de l’eau. Vous avez besoin de moi pour l’équilibre, le contraste et la paix intérieure.

Et ainsi les couleurs continuèrent à se vanter, chacune convaincue de sa propre supériorité. Leur dispute devint de plus en plus sérieuse.

Mais soudain, un éclair apparut dans le ciel et le tonnerre gronda. La pluie commença à tomber fortement. Inquiètes, les couleurs se rapprochèrent les unes des autres pour se rassurer.


la suite incha allah

Quelle merveilleuse histoire que celle des couleurs de la vie mon cher Elmakoudi,

Etincelle te dit Merci et

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


incha Allah !

_________________
Rom 13:8 N' ayez de dettes envers personne, sinon celle de l' amour mutuel. Car celui qui aime autrui a de ce fait accompli la Loi. 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Contes   Jeu 20 Mai 2010, 14:11

Elmakoudi a écrit:

Mais soudain, un éclair apparut dans le ciel et le tonnerre gronda. La pluie commença à tomber fortement. Inquiètes, les couleurs se rapprochèrent les unes des autres pour se rassurer.

[/i]
la suite incha allah



L'éclair leur a redonné un peu de modestie, je suppose !!!

_________________
Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser , tu m'enrichis (Saint Exupéry)

Le texte coranique est il divin ? réponse chrétienne écrite à l'intention de ceux qui seraient tentés par l'Islam. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
VOS COMMENTAIRES : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Contes   Jeu 20 Mai 2010, 14:18

Elmakoudi a écrit:
Roseternelle a écrit:
OK A"mimi" ELMAKOUDi ...


Et pour la poésie du sourire, je t'ai reposé la question parce que l'image que j'ai postée est signée de Raoul FOLLEREAU ...


salam roseternelle oui c'est vrai je me suis trompe car soeur theresa l'a citée en citation ,donc elle de  Raoul FOLLEREAU mes excuses


Mère TERESA, Raoul FOLLEREAU : un même combat : être aux côtés des malades incurables ...

_________________
Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser , tu m'enrichis (Saint Exupéry)

Le texte coranique est il divin ? réponse chrétienne écrite à l'intention de ceux qui seraient tentés par l'Islam. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
VOS COMMENTAIRES : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Contes   Jeu 20 Mai 2010, 16:22

mario-franc_lazur a écrit:
Elmakoudi a écrit:

Mais soudain, un éclair apparut dans le ciel et le tonnerre gronda. La pluie commença à tomber fortement. Inquiètes, les couleurs se rapprochèrent les unes des autres pour se rassurer.

[/i]
la suite incha allah



L'éclair leur a redonné un peu de modestie, je suppose !!!

Néanmoins, Cher Mario j'attends la suite avec impatience ........ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
Rom 13:8 N' ayez de dettes envers personne, sinon celle de l' amour mutuel. Car celui qui aime autrui a de ce fait accompli la Loi. 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
Elmakoudi

avatar


MessageSujet: Re: Contes   Jeu 20 Mai 2010, 17:45


Mais soudain, un éclair apparut dans le ciel et le tonnerre gronda. La pluie commença à tomber fortement. Inquiètes, les couleurs se rapprochèrent les unes des autres pour se rassurer.

Au milieu de la clameur, la pluie prit la parole :
Idiotes ! Vous n’arrêtez pas de vous chamailler, chacune essaie de dominer les autres.
Ne savez-vous pas que vous existez toutes pour une raison spéciale, unique et différente ?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Joignez vos mains et venez à moi. Les couleurs obéirent et unirent leurs mains.

La pluie poursuivit :
Dorénavant, quand il pleuvra, chacune de vous traversera le ciel pour former un grand arc de couleurs et démontrer que vous pouvez toutes vivre ensemble en harmonie. L’arc-en-ciel est un signe d’espoir pour demain.

Et, chaque fois que la pluie lavera le monde, un arc-en-ciel apparaîtra dans le ciel, pour nous rappeler de nous apprécier les uns les autres

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Contes   Jeu 20 Mai 2010, 17:55

EXTAORDINAIRE -- SUPER


et sur toi et toute ta famille ...

_________________
Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser , tu m'enrichis (Saint Exupéry)

Le texte coranique est il divin ? réponse chrétienne écrite à l'intention de ceux qui seraient tentés par l'Islam. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
VOS COMMENTAIRES : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Contes   Jeu 20 Mai 2010, 18:00

MON CHER ELMAKOUDI C'EST TOUT SIMPEMENT MERVEILLEUX !!!


SALAM MON FRERE,


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
Rom 13:8 N' ayez de dettes envers personne, sinon celle de l' amour mutuel. Car celui qui aime autrui a de ce fait accompli la Loi. 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
Elmakoudi

avatar


MessageSujet: Re: Contes   Jeu 20 Mai 2010, 19:36

mario-franc_lazur a écrit:
EXTAORDINAIRE -- SUPER


et sur toi et toute ta famille ...
salam mon cher  lazur cd'est toi l'extraordinaire et Merci a toi et a chere etincelle
Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Contes   Jeu 20 Mai 2010, 19:39

Elmakoudi a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:
EXTAORDINAIRE -- SUPER


et sur toi et toute ta famille ...
salam mon cher lazur cd'est toi l'extraordinaire et Merci a toi et a chere etincelle

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
Rom 13:8 N' ayez de dettes envers personne, sinon celle de l' amour mutuel. Car celui qui aime autrui a de ce fait accompli la Loi. 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
Elmakoudi

avatar


MessageSujet: Re: Contes   Jeu 20 Mai 2010, 19:45

Allez tranquillement parmi le vacarme et la hâte, et souvenez-vous de la paix qui peut exister dans le silence.
-Sans aliénation, vivez autant que possible en bons termes avec toutes personnes.
-Dites tout doucement et clairement votre vérité ; et écoutez les autres, même le simple d’esprit et l’ignorant ; ils ont eux aussi leur histoire.
-Évitez les individus bruyants et agressifs, ils sont une vexation pour l’esprit.-Ne vous comparez avec personne : vous risqueriez de devenir vain ou vaniteux.Il y a toujours plus grands et plus petits que vous.
-Jouissez de vos projets aussi bien que de vos accomplissements.
-Soyez toujours intéressés à votre carrière, si modeste soit- elle ;
c’est une véritable possession dans les prospérités changeantes du temps.
-Soyez prudent dans vos affaires ; car le monde est plein de fourberies.
-Mais ne soyez pas aveugle en ce qui concerne la vertu qui existe ; 
plusieurs individus recherchent les grands idéaux ; et partout la vie est remplie d’héroïsme.
-Soyez vous-même. Surtout n’affectez pas l’amitié. Non plus ne soyez cynique en amour, car il est en face de toute stérilité et de tout désenchantement aussi éternel que l’herbe.
-Prenez avec bonté le conseil des années, en renonçant avec grâceà votre jeunesse. 
-Fortifiez une puissance d’esprit pour vous protéger en cas de malheur soudain. 
Mais ne vous chagrinez pas avec vos chimères. 
De nombreuses peurs naissent de la fatigue et de la solitude.Au delà d’une discipline saine, soyez doux avec vous-même. 
Vous êtes un enfant de l’univers, pas moins que les arbres et les étoiles ; vous avez le droit d’être ici. 
Et qu’il vous soit clair ou non, l’univers se déroule sans doute comme il le devrait.
Soyez en paix avec Dieu, quelle que soit votre conception de lui, et quels que soient vos travaux et vos rêves, gardez dans le désarroi bruyant de la vie, la paix dans votre âme.
Avec toutes ses perfidies, ses besognes fastidieuses et ses rêves brisés, le monde est pourtant beau. 
Tâchez d’être heureux.[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Contes   Jeu 20 Mai 2010, 19:55

Cher Elmakoudi que de bons conseils !!!!!!!!

J'ai retenu celui-ci surtout mais tous aussi par exemple : soyez vous-mêmes !!!


"Soyez en paix avec Dieu, quelle que soit votre conception de lui, et quels que soient vos travaux et vos rêves, gardez dans le désarroi bruyant de la vie, la paix dans votre âme.
Avec toutes ses perfidies, ses besognes fastidieuses et ses rêves brisés, le monde est pourtant beau."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
Rom 13:8 N' ayez de dettes envers personne, sinon celle de l' amour mutuel. Car celui qui aime autrui a de ce fait accompli la Loi. 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Contes   Jeu 20 Mai 2010, 21:04

Mon cher ELMAKOUDI, n'en ajoute plus car je vais bientôt aller me reposer et ne pourrai plus te lire !!! lol!


A demain .....

_________________
Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser , tu m'enrichis (Saint Exupéry)

Le texte coranique est il divin ? réponse chrétienne écrite à l'intention de ceux qui seraient tentés par l'Islam. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
VOS COMMENTAIRES : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Elmakoudi

avatar


MessageSujet: Re: Contes   Jeu 20 Mai 2010, 22:07

mario-franc_lazur a écrit:
Mon cher ELMAKOUDI, n'en ajoute plus car je vais bientôt aller me reposer et ne pourrai plus te lire !!! lol!


A demain .....
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

et 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Contes   Ven 21 Mai 2010, 08:34

Tu pars en Week-End mon Cher Elmakoudi ?????

BON WEEK-END, BONNE FIN DE SEMAINE TU VAS TANT NOUS MANQUER !

Profite bien de ces jours, sois heureux avec ta famille

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
Rom 13:8 N' ayez de dettes envers personne, sinon celle de l' amour mutuel. Car celui qui aime autrui a de ce fait accompli la Loi. 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
Roseternelle

avatar


MessageSujet: Merci tout en couleur ... au Créateur !   Dim 23 Mai 2010, 02:36

Que du bonheur tout en couleur ... !

Génial, ce conte sur les couleurs ELMAKOUDi !

Avec 1 Grand Merci au Créateur
qui rime avec couleurs

plein de bonne humeur d' Arc en Ciel ...
dans son Uni ver(s) iTé (en) couleur ...


(Cosmos) Nébuleuse Crabe ...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


La couleur est partout ...

au coeur du Coeur ...
Revenir en haut Aller en bas
Elmakoudi

avatar


MessageSujet: Re: Contes   Mer 26 Mai 2010, 21:59

  Belle comme la lune


  L'on raconte qu'aux temps anciens, il était une jeune femme très belle, aussi belle que la lune. Et cette femme, les nuits de pleine lune, se fardait, peignait et parfumait ses longs cheveux, revêtait ses habits les plus riches, se parait de tous ses bijoux et sortait. 
Pour mieux découvrir le ciel, elle gagnait une hauteur. Et là, elle levait son visage resplendissant vers la lune et lui demandait : 
Qui de nous est la belle, Ô lune, qui de nous est la belle ? Et la lune lui répondait : 
Toi et moi sommes également belles, mais la fille que tu portes en toi nous passera en beauté. Et la jeune femme se lamentait et maudissait l'enfant qui était dans son sein. 
Pendant des mois, elle se tourna ainsi vers la lune pour lui demander : 
Qui de nous est la belle, Ô lune, qui de nous est la belle ? Et chaque fois la lune répondait : 
Toi et moi sommes également belles, mais la fille que tu portes en toi nous passera en beauté. 
Au terme de sa grossesse, elle mit au monde une fille à la chevelure d'or, une fille aussi belle que lune en plein ciel. On l'appela Jedjiga : Fleur. Chaque jour augmentait sa beauté. Les voisines disaient à sa mère : 
Certes, belle tu l'es. Mais la beauté de ta fille éclipsera la tienne. 
Et la jeune femme, en entendant ses mots, sentait le poignard de la jalousie la transpercer. Elle se dit dans son cœur : 
Lorsque cette enfant sera devenue adolescente, nul ne me regardera plus. 
L'enfant avait huit ans. Elle était pleine de vie et de grâce. Sa mère lui dit un soir : 
Demain, nous mettrons sur le métier une grande couverture. Nous irons planter les montants dans la campagne. La voisine nous accompagnera. 
Au matin, elle prit deux montants bien solides et une grosse pelote de laine. Elle appela la 
voisine et toutes deux partirent emmenant la fillette. Elles laissèrent le village loin derrière elles et atteignirent une colline. Elles s'arrêtèrent. La mère dit alors à l'enfant : 
Nous allons enfoncer les montants dans la terre. Toi, tu feras courir la laine entre nous. Te voici grande, tu pourras bien tenir la pelote ? 
La mère savait bien ce qu'elle faisait. La fillette se mit à faire courir la laine. 
Plus vite ! Plus vite ! lui dit sa mère. 
La pelote était lourde. Elle s'échappa des mains de l'enfant et se mit à rouler. 
Cours et rattrape-la ! Cria la mère. 
L'enfant s'élança. La mère coupa le fil et la pelote roula plus vite, encore plus vite, entraînant Jedjigha vers le ravin. Puis brusquement, la pelote disparût. 
La fillette la chercha vainement dans les ronces et les buissons. Revenir en arrière ?... Elle avait perdu son chemin. Alors elle marcha au hasard sur ses petites jambes. Elle marcha longtemps, elle marcha jusqu'à l'orée de la forêt. C'est alors qu'elle découvrit, à demi-masquée par une épaisse végétation, l'entrée d'une caverne. Elle se fraya un passage et entra. La caverne était profonde. Lorsqu'elle eut fait quelques pas et qu'elle se fût habituée à la pénombre, l'enfant vit, enroulé sur lui-même comme un énorme bracelet, un serpent. Elle poussa un cri. Il dressa la tête, ouvrit les yeux comme des étoiles et la regarda. Il regarda la petite fille que Dieu seul avait pu créer. La course avait rendu son visage semblable à une rose ; les épines avaient égratigné ses pieds et ses mains. Ses vêtements étaient déchirés. Tant de beauté éblouit le serpent ; tant de grâce et de faiblesse l'émut. Il remercia Dieu dans son cœur. L'enfant tremblait. Il lui dit : 
Ne crains rien, je ne te ferai aucun mal. Mais dis-moi, petite fille, ce qui t'a conduite jusqu'à moi. 
Elle était sur le point de pleurer mais entendant le serpent lui parler dans un langage humain, elle se sentit rassurée. Elle lui dit : 
Je tenais une pelote de laine : elle était lourde. Elle est tombée de mes mains et elle a roulé , roulé. Je l'ai suivie...Je l'ai perdue de 
vue et j'ai continué à marcher jusqu'ici. 
Il prit de l'eau pour lui laver le visage, les mains et les pieds. Il la fit asseoir et lui servit à manger. Elle mangea de la galette de blé et but du lait. Dans un endroit bien abrité, il lui étendit une couche et l'y conduisit pour qu'elle se reposât. 
Il faut dire que ce serpent n'était pas un véritable serpent. D'abord, il avait commencé par être un homme heureux : il possédait une maison, une femme, de nombreux champs et toutes sortes de biens et de richesses. Mais une nuit, par mégarde, il marcha sur un serpent. Ce serpent le regarda, se dressa et lui soufflant son haleine au visage, lui dit : 
Tu m'as écrasé. Tu deviendras serpent comme moi et tu le resteras tant que je vivrai, afin que les hommes te foulent aux pieds !
Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Contes   Mer 26 Mai 2010, 22:26

Très Cher Elmakoudi y a t'il une suite à ce conte !!!

Quel suspens.......... j'attends la suite avec impatience !!

Salam mon frère ! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
Rom 13:8 N' ayez de dettes envers personne, sinon celle de l' amour mutuel. Car celui qui aime autrui a de ce fait accompli la Loi. 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Contes   Jeu 27 Mai 2010, 10:24

rosedumatin a écrit:
Très Cher Elmakoudi y a t'il une suite à ce conte !!!

Quel suspens.......... j'attends la suite avec impatience !!

Salam mon frère ! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Mais oui, il y aura une suite, ma chère Rosedumatin.....

Mais avec notre frère ELMAKOUDI, il faut savoir patienter !!! :invision:

_________________
Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser , tu m'enrichis (Saint Exupéry)

Le texte coranique est il divin ? réponse chrétienne écrite à l'intention de ceux qui seraient tentés par l'Islam. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
VOS COMMENTAIRES : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Elmakoudi

avatar


MessageSujet: Re: Contes   Jeu 27 Mai 2010, 10:57

  Belle comme la lune
(SUITE)

C'est ainsi qu'il fut changé en serpent. Il abandonna sa famille, sa maison et tous ses biens. Il déserta le monde et se réfugia dans la forêt. Il se rapprocha des bêtes, se mit à vivre à leur façon, à se nourrir de chair et de sang. Mais si son corps était celui d'un serpent, son cœur et son esprit étaient restés ceux d'un homme. Il n'avait fui ses semblables que dans la crainte d'être écrasé par eux. Mais la solitude lui était amère. Elle le minait. Depuis longtemps il n'avait vu l'ombre d'un être humain lorsque lui apparût la fillette. C'est pourquoi, à la vue de son visage de rose et de ses petits membres fatigués, le cœur du serpent se fondit de tendresse. 
L'enfant s'était endormie. Il sortit, tua deux perdrix, cueillit des légumes et des fruits , et rentra. Il alluma le feu, mit en train le repas et alla réveiller la fillette. Il lui demanda avec douceur : 
Quel est ton nom ? Quel est le nom de ton village et celui de tes parents pour que je te conduise vers eux ? 
Elle répondit : 
Je m'appelle Jedjiga, mais je ne sais ni le nom de mes parents ni celui de mon village. 
Le serpent qui ne pouvait reparaître aux yeux des humains se tut. Il réfléchit longuement, promena ses regards autour de lui et finit par dire : 
Tu resteras ici jusqu'à ce que Dieu t'ouvre un chemin. J'épouse ta faim et ta soif : tu seras mon enfant . Mais tu devras m'obéir et ne jamais dépasser le seuil de la caverne. Nous sommes ici dans le royaume des bêtes ; il pourrait t'arriver malheur si tu t'aventurais. 
Le serpent l'éleva. Il fut pour elle à la fois un père et une mère. Il lui apprit à préparer les repas et à aimer l'ordre. Il la combla, l'entoura de tendresse. Elle lui obéit tant qu'elle était petite ; devenue adolescente, elle connut l'ennui. Elle eut la nostalgie du ciel, du soleil. Elle voulut découvrir le monde. 
Le serpent la laissait souvent seule pour aller chasser et couper du bois : elle mit à profit ces absences. Tout d'abord elle se contenta de regarder timidement au travers des hautes herbes et des branches qui cachaient l'entrée de la caverne. Et puis elle s'aventura au dehors. Mais elle rentrait toujours avant que le serpent ne revint. 
Un jour, un bûcheron l'aperçut et fut émerveillé. Comme il approchait pour la mieux considérer, elle disparut. De retour au village, il raconta son aventure à qui voulait l'entenre : 
J'allais couper du bois dans la forêt lorsque je vis sortir de terre une créature, une créature... une nappe d'or la couvrait jusqu'aux pieds. La lumière qui en émanait m'éblouit. Sans doute était-ce la fée gardienne de la forêt ? Je voulus m'approcher pour voir son visage, mais elle avait déjà disparu ! 
Cette histoire, de l'un à l'autre colportée, arriva aux oreilles du prince qui n'hésita pas à interroger le bûcheron. 
Prince, répondit le bûcheron, une créature m'est bien apparue à l'orée de la forêt. Elle était debout, contre un arbre. Etait-ce un ange, une fée ?... Son visage défiait la lumière. Une 
nappe d'or l'habillait. Quand je voulus regarder de plus près, je m'aperçus qu'elle n'était plus là ! 
Demain, au point du jour, tu me conduiras où elle t'est apparue, dit le prince. 
L e lendemain, la jeune fille finit par se montrer à l'entrée de la caverne. La nappe d'or qui l'habillait, c'étaient ses cheveux. Et c'est tout ce que virent d'elle le prince et le bûcheron qui la guettaient à travers le feuillage. Le prince décida de rester seul pour savoir si l'étrange créature était mortelle ou fée. 
La jeune fille demeura longtemps sur le seuil et puis elle rentra. Peu après, le prince vit cette chose qui le stupéfia : le serpent qui avançait debout, portant des légumes, des fruits et du gibier car, lorsqu'il était chargé, il ne rampait pas ! Le serpent déjeuna, fit la sieste(c'était l'été) et sortit à la fraîcheur pour faire sa promenade. Alors, le prince put approcher de la caverne et contempler la jeune fille. Elle se tenait appuyée à un arbre, et elle portait à sa bouche des grains de raisin. Il pensa : "puisqu'elle mange, je puis l'aborder !" Il écarta les branches et lui dit en s'avançant : 
Au nom de Dieu, je t'en prie, dis-moi qui tu es, créature ! 
Elle répondit : 
Je suis un être comme toi. Je suis la fille du serpent.
Il la regarda tandis qu'elle parlait, s'émerveillant de son visage épanoui comme une rose. Il l'interrogea sur son village, sur ses parents. Elle répondit : 
C'est ici, dans cette caverne, que j'ai vécu et grandi. Le serpent m'a élevée : je suis sa fille. Mais c'est à son insu que je sors. Ne va pas le lui dire, ni lui raconter que tu m'as vue surtout ! Et elle rentra. 
Le prince s'en alla trouver son père ; il lui déclara : 
Je veux épouser la fille du serpent. 
Le roi s'indigna. Le prince tomba malade d'un grand mal. La fièvre ne le quitta ni jour ni nuit. Le roi finit par demander :
Revenir en haut Aller en bas
Roseternelle

avatar


MessageSujet: Merci pour ce merveilleux conte dont la poésie est aussi "Belle que la Lune" ... !   Jeu 27 Mai 2010, 12:52

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Bonjour "Ang(aile/EL)"MAKOU"Divin"...

Que de suspens ! avec ce conte "Belle comme la Lune" ...

Vivement la suite ! Tu nous fais languir ...

Comme j'adore lire ces contes, et si histoires enchanteresses qui me font rêver
comme un petit enfant ...

Vraiment 1 GRAND MERCi, Cher Ami,

Enfin, comme n'ai pas toujours le temps de tout lire ...
je vais essayer de prendre le temps de recopier sur traitement de texte,
ces si jolis contes pour les offrir en lecture à des enfants
quand j'en aurai l'occasion ...
voir adolescents ... et aussi adultes ?! pourquoi pas ...
pour mettre un peu d'ambiance pendant les vacances et/ou animer certaines soirées ...

En principe, cet été, pendant les vacances, je dois voir mon petit neveu, qui je suppose,
sera ravi que je prenne le temps de lui lire ces si merveilleuses histoires ...

Et aussi, lui proposerai de faire un beau dessin pour illustrer l'histoire ...
car il adore dessiner ... d'ailleurs, nous nous ressemblons un peu tous les deux ...

Grâce à ces contes, je revis un peu ma petite enfance ... à l'école,
où j'adorais faire de beaux dessins pour illustrer mes récitations ...

Mais peut-être qu'en prenant plaisir à lire ces contes, je rattrape un peu,
cette absence de lecture de contes dont je raffolais tant dans ma petite enfance ...

Voilà, j'espère à Bientôt ...

Et encore MERCi pour ton dévouement de conteur ...

P.S. : Sinon excuse-moi de te suggérer ceci :
mais sans vouloir t'ennuyer ... serait-il possible, que tu essais d'aérer un peu plus,
l'écriture du texte qui en général, est assez long ...


Car personnellement, j'ai du mal à maintenir mon attention, avec ma vue qui fatigue

rapidement quand l'écriture n'est pas assez aérée ...


Et pour faire un jeu de mots à ma manière,
juste un peu plus d'air

pour plus de lumière …
ne peut que plaire
à notre Très Cher CoeuRe"Père" ..

de Ver(s) i T (E)clair ...
au coeur de l'Uni vers !





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Contes   Jeu 27 Mai 2010, 19:18

Elmakoudi a écrit:
Belle comme la lune
(SUITE)

C'est ainsi qu'il fut changé en serpent. Il abandonna sa famille, sa maison et tous ses biens. Il déserta le monde et se réfugia dans la forêt. Il se rapprocha des bêtes, se mit à vivre à leur façon, à se nourrir de chair et de sang. Mais si son corps était celui d'un serpent, son cœur et son esprit étaient restés ceux d'un homme. Il n'avait fui ses semblables que dans la crainte d'être écrasé par eux. Mais la solitude lui était amère. Elle le minait. Depuis longtemps il n'avait vu l'ombre d'un être humain lorsque lui apparût la fillette. C'est pourquoi, à la vue de son visage de rose et de ses petits membres fatigués, le cœur du serpent se fondit de tendresse.
L'enfant s'était endormie. Il sortit, tua deux perdrix, cueillit des légumes et des fruits , et rentra. Il alluma le feu, mit en train le repas et alla réveiller la fillette. Il lui demanda avec douceur :
Quel est ton nom ? Quel est le nom de ton village et celui de tes parents pour que je te conduise vers eux ?
Elle répondit :
Je m'appelle Jedjiga, mais je ne sais ni le nom de mes parents ni celui de mon village.
Le serpent qui ne pouvait reparaître aux yeux des humains se tut. Il réfléchit longuement, promena ses regards autour de lui et finit par dire :
Tu resteras ici jusqu'à ce que Dieu t'ouvre un chemin. J'épouse ta faim et ta soif : tu seras mon enfant . Mais tu devras m'obéir et ne jamais dépasser le seuil de la caverne. Nous sommes ici dans le royaume des bêtes ; il pourrait t'arriver malheur si tu t'aventurais.
Le serpent l'éleva. Il fut pour elle à la fois un père et une mère. Il lui apprit à préparer les repas et à aimer l'ordre. Il la combla, l'entoura de tendresse. Elle lui obéit tant qu'elle était petite ; devenue adolescente, elle connut l'ennui. Elle eut la nostalgie du ciel, du soleil. Elle voulut découvrir le monde.
Le serpent la laissait souvent seule pour aller chasser et couper du bois : elle mit à profit ces absences. Tout d'abord elle se contenta de regarder timidement au travers des hautes herbes et des branches qui cachaient l'entrée de la caverne. Et puis elle s'aventura au dehors. Mais elle rentrait toujours avant que le serpent ne revint.
Un jour, un bûcheron l'aperçut et fut émerveillé. Comme il approchait pour la mieux considérer, elle disparut. De retour au village, il raconta son aventure à qui voulait l'entenre :
J'allais couper du bois dans la forêt lorsque je vis sortir de terre une créature, une créature... une nappe d'or la couvrait jusqu'aux pieds. La lumière qui en émanait m'éblouit. Sans doute était-ce la fée gardienne de la forêt ? Je voulus m'approcher pour voir son visage, mais elle avait déjà disparu !
Cette histoire, de l'un à l'autre colportée, arriva aux oreilles du prince qui n'hésita pas à interroger le bûcheron.
Prince, répondit le bûcheron, une créature m'est bien apparue à l'orée de la forêt. Elle était debout, contre un arbre. Etait-ce un ange, une fée ?... Son visage défiait la lumière. Une
nappe d'or l'habillait. Quand je voulus regarder de plus près, je m'aperçus qu'elle n'était plus là !
Demain, au point du jour, tu me conduiras où elle t'est apparue, dit le prince.
L e lendemain, la jeune fille finit par se montrer à l'entrée de la caverne. La nappe d'or qui l'habillait, c'étaient ses cheveux. Et c'est tout ce que virent d'elle le prince et le bûcheron qui la guettaient à travers le feuillage. Le prince décida de rester seul pour savoir si l'étrange créature était mortelle ou fée.
La jeune fille demeura longtemps sur le seuil et puis elle rentra. Peu après, le prince vit cette chose qui le stupéfia : le serpent qui avançait debout, portant des légumes, des fruits et du gibier car, lorsqu'il était chargé, il ne rampait pas ! Le serpent déjeuna, fit la sieste(c'était l'été) et sortit à la fraîcheur pour faire sa promenade. Alors, le prince put approcher de la caverne et contempler la jeune fille. Elle se tenait appuyée à un arbre, et elle portait à sa bouche des grains de raisin. Il pensa : "puisqu'elle mange, je puis l'aborder !" Il écarta les branches et lui dit en s'avançant :
Au nom de Dieu, je t'en prie, dis-moi qui tu es, créature !
Elle répondit :
Je suis un être comme toi. Je suis la fille du serpent.
Il la regarda tandis qu'elle parlait, s'émerveillant de son visage épanoui comme une rose. Il l'interrogea sur son village, sur ses parents. Elle répondit :
C'est ici, dans cette caverne, que j'ai vécu et grandi. Le serpent m'a élevée : je suis sa fille. Mais c'est à son insu que je sors. Ne va pas le lui dire, ni lui raconter que tu m'as vue surtout ! Et elle rentra.
Le prince s'en alla trouver son père ; il lui déclara :
Je veux épouser la fille du serpent.
Le roi s'indigna. Le prince tomba malade d'un grand mal. La fièvre ne le quitta ni jour ni nuit. Le roi finit par demander :

Huuummmmmm je vois qu'il faudra encore patienter pour la suite très cher Elmakoudi ! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
Rom 13:8 N' ayez de dettes envers personne, sinon celle de l' amour mutuel. Car celui qui aime autrui a de ce fait accompli la Loi. 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Contes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Contes
Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Contes Zen
» question sur la façon d'aborder les contes en 6 (stag)
» Quelques mises en scène de l'aria "Les oiseaux dans la charmille" (Offenbach, Les contes d'Hoffmann)
» Parodies de contes en 6ème
» Contes en 6e

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: PARLONS DE NOUS !-
Sauter vers: