Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRETIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez | 
 

 Education au genre à l'école primaire.

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
paulau




MessageSujet: Education au genre à l'école primaire.   Jeu 02 Mai 2013, 10:31

2 mai 2013

L'éducation au genre est prévu dès l'école primaire:
voir ci-dessous l' article 31 du projet de loi :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

but de cet enseignement :

"substituer à des catégories comme le sexe ou les différences sexuelles, qui renvoient à la biologie, le concept de genre qui lui, au contraire, montre que les différences entre les hommes et les femmes ne sont pas fondées sur la nature, mais sont historiquement construites et socialement reproduites."

Compléments :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Education au genre à l'école primaire.   Jeu 02 Mai 2013, 13:30

paulau a écrit:
L'éducation au genre est prévu dès l'école primaire:
voir ci-dessous l' article 31 du projet de loi :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

but de cet enseignement :

"substituer à des catégories comme le sexe ou les différences sexuelles, qui renvoient à la biologie, le concept de genre qui lui, au contraire, montre que les différences entre les hommes et les femmes ne sont pas fondées sur la nature, mais sont historiquement construites et socialement reproduites."

Compléments :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Cette information est donc la suite et la conséquence désastreuses de cette autre information donnée par notre frère ARNAUD :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


_________________
Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser , tu m'enrichis (Saint Exupéry)

Le texte coranique est il divin ? réponse chrétienne écrite à l'intention de ceux qui seraient tentés par l'Islam. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
VOS COMMENTAIRES : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Nass'




MessageSujet: Re: Education au genre à l'école primaire.   Jeu 02 Mai 2013, 14:29

Au point ou on en est, autant aller plus haut, plus fort
Revenir en haut Aller en bas
Roger76




MessageSujet: Sujet: Re: Education au genre à l'école primaire   Jeu 02 Mai 2013, 14:56

Merci paulau

Après la fumeuse théorie du genre en cours de SVT au lycée on a dû se rendre compte qu’il fallait inculquer cela dès l’école.
Une refondation de l’école qui consiste à leur enseigner la morale LAIQUE, le mariage pour tous, le libre choix du genre en négation du sexe ?
La guéguerre stupide de la laïque contre la catho n’est donc pas close.
Après tout le grand Jules Ferry avait voulu une école pour tous (n’y voyons rien de commun avec le mariage pour tous) pour former de bons républicains et surtout de bonnes républicaines obéissantes.
On se situe dans la droite ligne de l’école laïque prête à n’importe quoi y compris la négation de millénaires de progrès de l’humanité pour détruire les valeurs fondamentales du judéo-christianisme.
Que l’école dite laïque veuille détruire toute trace de « superstitions » passe encore, mais aller enfourcher une théorie aussi fumeuse et artificielle que la théorie du genre c’est franchement consternant.
On peut certes critiquer les contenus textuels mythiques des Textes Sacrés, quand même pas y substituer des mythes made in USA dits progressistes qui nous ramènent à nos origines bestiales d’Homo Erectus.
Personnellement je connais trois enseignants de SVT.
Deux sont retraités, l’un n’y voit rien de mal, cela l’indiffère (athée convaincu il a navigué entre communisme et socialisme) l’autre pousse des hauts cris contre cette scandaleuse désinformation, déformation des esprits.
Le troisième en activité, écologiste militant, ne se mouille pas "ce n’est pas au programma des collèges alors…"
Pas encore, le pire s’annonce..
Revenir en haut Aller en bas
Alca57

avatar


MessageSujet: Re: Education au genre à l'école primaire.   Jeu 02 Mai 2013, 15:26

Encore compliquer les choses, dès la primaire..? Conditionnement d'enfants par l'Etat, juste petit!

Education à la vérité du genre et de la sexualité, je fais un petit topo humblement..

La raison d'être de la sexualité est la volonté de Dieu pour nous de communier dans le mariage (monogame et hétérosexuel, faut il le rappeler de nos jours, et il le faut!) pour notre épanouissement à la vie familiale, relation qui doit aussi rester ouverte à la génération d'enfants dans la mesure des moyens disponibles aux parents. Procréation = participer à la création, littéralement. C'est le sexe selon Dieu, le reste est péché d'inconduite sexuelle, soit fornication hors mariage ou adultère hors conjoint/e.

Identité sexuelle? Simple, l'humanité est sexuée, masculine et féminine. L'être humain et l'un ou l'autre de naissance, ce qui fait l'homme ou la femme est d'abord et avant tout physique et organique. La psychologie se construit à priori par dessus mais en vérité tous nos gènes sont sexués. Une psychologie et des attirances contraires au sexe génital est anomalie et inversion, inversion nommée homosexualité de nos jours. Céder à l'inversion pour la mettre en pratique est péché, la solution est comme pour toute tentation la conversion à Christ. En vérité! Je vois l'avenir androgyne et hermaphrodite, cumulant vagin et pénis.. Utérus artificiel aussi? Qui se prend pour des dieux..? QUI se risquera contre la loi naturelle s'y brisera. AMEN!
Revenir en haut Aller en bas
Roger76




MessageSujet: Sujet: Re: Education au genre à l'école primaire.    Jeu 02 Mai 2013, 15:59

Une de nos belles-filles, Kwama57, est cadre dans un labo, en Basse Normandie, qui contrôle la "qualité reproductive" du sperme des étalons, vendu par nos haras dans le monde entier.
Car les haras ont perdu toute poésie, on ne fait plus couvrir les juments en chaleur par les étalons, plus aucun charme, plus aucune poésie, les prélèvements se font avec un leurre (je n'insiste pas).
Avec la route toute tracée vers la gestation pour autrui, la PMA, la filiation hors génétique, on va tout droit à une formule idéologique appliquée aux hommes : mariage pour tous et peu importe le sexe du partenaire, sélection (pas très) naturelle, insémination etc... avec un stock d'étalons humains soigneusement sélectionnés et de reproductrices pour donner des enfants aux couples homo.
Après tout on le fait bien déjà pout les chevaux (le marché est lucratif, ici je choisis le mot) et pour les animaux d'élevage.
La théorie du genre n'englobe pas, pas encore, l'amour zoophile (on n'a pas non plus choisi d'être homme plutôt que bouc ou chèvre) ni l'amour pédophile.
Patience, on n'arrête pas le "progrès".
Puisqu'on est toujours dans le mythe du bonheur par le progrès technique.
A la question rituelle du "client" à la prostituée "C'est combien pour la nuit?" il faudra maintenant rajouter la question "pour une gestation c'est combien ?"
Et ce sont des féministes qui se sont fait le fer de lance de cette fumeuse théorie du genre.
Qu'est-ce que les femmes ont à y gagner quand les sexes sont interchangeables ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Education au genre à l'école primaire.   Ven 03 Mai 2013, 00:30

"Par le biais d'une loi on peut modifier le comportement d'une société"
Simone veil

Pas étonnant que des lois fassent la promotion de la gaytitude (mariage/adoption/prosélytisme dans les écoles ect)
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Education au genre à l'école primaire.   Ven 03 Mai 2013, 10:39

Enutrof a écrit:
"Par le biais d'une loi on peut modifier le comportement d'une société"
Simone veil

Pas étonnant que des lois fassent la promotion de la gaytitude (mariage/adoption/prosélytisme dans les écoles ect)


Notre société française est devenue majoritairement athée, indifférente au fait religieux, et ceci explique cela !

_________________
Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser , tu m'enrichis (Saint Exupéry)

Le texte coranique est il divin ? réponse chrétienne écrite à l'intention de ceux qui seraient tentés par l'Islam. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
VOS COMMENTAIRES : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Education au genre à l'école primaire.   Sam 04 Mai 2013, 21:27

mario-franc_lazur a écrit:
Enutrof a écrit:
"Par le biais d'une loi on peut modifier le comportement d'une société"
Simone veil

Pas étonnant que des lois fassent la promotion de la gaytitude (mariage/adoption/prosélytisme dans les écoles ect)


Notre société française est devenue majoritairement athée, indifférente au fait religieux, et ceci explique cela !

Quel est le rapport entre l'athéisme et l'orientation sexuelle ?
Pensez-vous que l'athéisme fait dans l'élevage d'homos ?
J'espère qu'en bon chrétien, vous êtes plus proche des musulmans sur cette notion.
Revenir en haut Aller en bas
ChrisLam

avatar


MessageSujet: avis   Dim 05 Mai 2013, 09:15

Je crois qu'un jour il y aura un fracassant retour de manivelle et la ça va barder.
Il faudra bien choisir son camp ce jour là.
Nous avons en France une branche de Français qui veulent faire de l'athéisme une religion .
Je ne cite personne mais ils existent bien et sont trés bien armé au sens figuré du terme.
Souvenons nous des lendemains de 1789 ou l'on parlé de l'Être supreme pour remplacer Dieu.

Rassurons nous et soyons en sur la flame du christianisme est faible chez nous mais elle ne peux pas s'éteindre.
Je fais confiance à l'Esprit Saint .
La preuve : Le preùmier Mai chez un de petit fils qui venait d'avoir une petite fille.
Le couple n'est pas marié, les parents ne sont pas des partiquant régulier , je dirait même pas patriquant du tout.
Mais le premier souci du jeune couple de parents et de faire baptiser leur fille des que possible.
C'est bien la preuve que la flamme , bien que légére est encore vivante et lumiére dans le coaur de ces parents .
Revenir en haut Aller en bas
Nass'




MessageSujet: Re: Education au genre à l'école primaire.   Dim 05 Mai 2013, 11:52

Nous ferons en sorte que cette lumière ne s'éteigne jamais. Selon notre prophète PBSL, arrivera un jour de grand trouble où le licite sera jugé illicite et vice-versa. Regardez dans les journaux. Si un homme condamne la fornication, il est considéré comme un "dangereux salafiste", un fou de Dieu. Plus on se rapproche de l'éthique de Dieu et plus c'est dur et plus on s'éloigne et plus c'est facile. Wallah, il n'est pas un jour où ma haine contre satan ne grandit pas. Ses manipulations nous atteignent tous et quand on s'enr end compte, c'est déjà trop tard.
Revenir en haut Aller en bas
ChrisLam

avatar


MessageSujet: avis   Dim 05 Mai 2013, 20:46

Nass' a écrit:
Nous ferons en sorte que cette lumière ne s'éteigne jamais. Selon notre prophète PBSL, arrivera un jour de grand trouble où le licite sera jugé illicite et vice-versa. Regardez dans les journaux. Si un homme condamne la fornication, il est considéré comme un "dangereux salafiste", un fou de Dieu. Plus on se rapproche de l'éthique de Dieu et plus c'est dur et plus on s'éloigne et plus c'est facile. Wallah, il n'est pas un jour où ma haine contre satan ne grandit pas. Ses manipulations nous atteignent tous et quand on s'enr end compte, c'est déjà trop tard.

Satan n'agit pas seulement chez les autres mais il agit aussi dans tes rangs.
Donc des leçons fait attention que cela ne seretourne pas contre toi même.
Etre contre la fornication ne veut pas dire controler la femme dans son choix d'un époux.
la tolérance islamique tant clamer elle est pour tout le monde.
Soit au moins logique avec toi même pour une fois.

D'aprés toi tout ceux qui ne connaissnet pas ou n'on pas connus Dieu et qui ont eu des relation sexuels sont damnés par Dieu.
Ci s'est ce que tu penses c'est du délire .

en quoi es-tu meilleur que ta fille dans le choix d'un mari pour elle?
Serait-elle incapable de choisir elle même seulsans ton avis en respectant sa religion qui est aussi la tienne?
On n'a pas des filles pour les monayer le jour de leur mariage .
on ne maripas une fille de 10 ans avec un vieux jeton de 60 ans comme cela se fait dans certains pays musulmans.

Fornication Non pour le fille mais oui évidemment pour les hommes avec des femmes nons musulmanes de préférences .
On s'entreine pour le jour du mariage avec une fille musulmane vierge .
Et  OUI cela existe mais tous les musulmans ne sont pas ainsi heureusement.

avant l'existence des religions que nous connaissons tout le monde forniquait.

S'il fallait tuer tous les fornicateur de la terre , il n'y aurait plus beaucoup d'homme.

Que celui qui est sans péché jette la premiére pierre


Haine contre Satan , soit! mais pas de haine contre l'homme car tu n'as pas le droit de toi même de juger.
Un père qui voit sa fille forniquer qui doit juger ? Qui est fautif? La fille ou le père.
Le père conseillera à sa fille de stopper mais en aucun cas il aura le droit de la tuer.
Car c'est la fille qui serra jugée par Dieu et non le père.
Et une fille qui embrasse un garçon par amitié ne fornique pas pour autant.
Un garçon qui parle à une fille ne fornique pas pour autant.
La confiance existe-t-elle dans certains milieux islamiques?
Revenir en haut Aller en bas
paulau




MessageSujet: Re: Education au genre à l'école primaire.   Lun 27 Mai 2013, 15:09

J'ai trouvé cela sur un site :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Ce que veulent nous faire croire les partisans de la théorie du genre :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


En complément des posts ci-dessus, une analyse de la situation par un syndicat d'enseignants , syndicat qui donne les recettes pour introduire l'étude du genre dès l'école primaire :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Education au genre à l'école primaire.   Mer 28 Aoû 2013, 15:28

Les seule étude que j'ai les 6 année de l'école primaire , math Mad  , francais ,
anglais , enseignement religieux et sacrement , éducation physique . La plus belle époque que j'ai aimer
la passe-partout et la maternelle ont s'amusais bricolais  

_________________
Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. Jean 14, 6

Forum à Julie : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

la couleur rouge est réservée à la modération
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Education au genre à l'école primaire.   Mer 28 Aoû 2013, 15:36

Nass' a écrit:
Au point ou on en est, autant aller plus haut, plus fort
ouin !   certains cours au primaire était déja très

ennuyeux et il veulent en ajouter d'autres elephant  lourd lourd

_________________
Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. Jean 14, 6

Forum à Julie : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

la couleur rouge est réservée à la modération
Revenir en haut Aller en bas
paulau




MessageSujet: Re: Education au genre à l'école primaire.   Ven 24 Jan 2014, 14:34

Antiracisme, théorie du genre à l'école.

Mme Farida Belghoul est à écouter.

La première partie de la vidéo , brève , concerne surtout l'antiracisme . Des remarques sur le rôle d ' organisations juives dans la création de SOS racisme me semblent excessives.


La deuxième partie concerne la diffusion de la théorie du genre à l'école .

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


PROTEGEONS LA PUDEUR ET L'INTEGRITE DE NOS ENFANTS

Farida Belghoul

lance une action nationale pour l'interdiction du gender à l'école

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Education au genre à l'école primaire.   Ven 24 Jan 2014, 19:19

paulau a écrit:
Antiracisme, théorie du genre à l'école.

Mme Farida Belghoul est à écouter.

La première partie de la vidéo , brève , concerne surtout l'antiracisme . Des remarques sur le rôle d ' organisations juives dans la création de SOS racisme me semblent excessives.


La deuxième partie concerne la diffusion de la théorie du genre à l'école .

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



MERCI, mon cher PAULAU, de nous avoir donné à voir et entendre cette causerie de Farida Belghoul !

_________________
Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser , tu m'enrichis (Saint Exupéry)

Le texte coranique est il divin ? réponse chrétienne écrite à l'intention de ceux qui seraient tentés par l'Islam. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
VOS COMMENTAIRES : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Alca57

avatar


MessageSujet: Re: Education au genre à l'école primaire.   Sam 25 Jan 2014, 16:31

Hier je voyais les gros titres de mon Journal Local, quelque chose disant :

"Peut-être ENFIN la FIN des préjugés sur les garçons et les filles.."

Non mais franchement.. COMMENT les gens de nos sociétés civilisées peuvent être d'accord et favorables à ces propagandes de FOU, à vouloir discuter et CHANGER le fait que les filles préfèrent habituellement le rose, les contes de princesses et les garçons le bleu, les héros, l'une préfère jouer avec des poupées et à la dinette l'autre les soldats et aux billes etc.. Ce sont des valeurs IDENTITAIRES qui sont ANCREES LOIN dans nos mentalités, mais POURQUOI vouloir lisser ces différences VITALES à nos IDENTITES DIFFERENTES D'HOMME OU DE FEMME!!

Ca va créer des manques qui vont s'exprimer en déviances passée "l'innocence de l'enfance" .. Un homme qui porte une jupe et des couettes en société mérite d'être conduit au commissariat le plus proche, voire à l'asile, il y a des LIMITES à la tolérance qui n'est que faiblesse quand elle légitime le péché et surtout AU RIDICULE qui met la confusion PARTOUT!!
Revenir en haut Aller en bas
BOB




MessageSujet: Re: Education au genre à l'école primaire.   Sam 25 Jan 2014, 17:16

Kwama57 a écrit:
Hier je voyais les gros titres de mon Journal Local, quelque chose disant :

"Peut-être ENFIN la FIN des préjugés sur les garçons et les filles.."

Non mais franchement.. COMMENT les gens de nos sociétés civilisées peuvent être d'accord et favorables à ces propagandes de FOU, à vouloir discuter et CHANGER le fait que les filles préfèrent habituellement le rose, les contes de princesses et les garçons le bleu, les héros, l'une préfère jouer avec des poupées et à la dinette l'autre les soldats et aux billes etc.. Ce sont des valeurs IDENTITAIRES qui sont ANCREES LOIN dans nos mentalités, mais POURQUOI vouloir lisser ces différences VITALES à nos IDENTITES DIFFERENTES D'HOMME OU DE FEMME!!

Il ne s'agit pas de lisser, de faire diparaitre les identités (une femme ne sera jamais un homme, et vice versa) mais d'inciter à la réflexion. Dans le genre, il y a une part d'innée (caractéristiques biologiques, qui ont un impact sur le comportement), et une part construite (éducation, représentations véhiculées par la société, etc...). Une fille n'est par exemple pas prédestinée génétiquement à préférer le rose au bleu. Donner conscience aux individus des contraintes sociales qui pèsent sur eux, c'est leur permettre d'être plus libre. Pour se défaire de ses chaines, il faut avoir conscience d'être enchainé.

Kwama57 a écrit:

Ca va créer des manques qui vont s'exprimer en déviances passée "l'innocence de l'enfance" .. Un homme qui porte une jupe et des couettes en société mérite d'être conduit au commissariat le plus proche, voire à l'asile, il y a des LIMITES à la tolérance qui n'est que faiblesse quand elle légitime le péché et surtout AU RIDICULE qui met la confusion PARTOUT!!

Un vrai petit dictateur ! D'abord, tu tombes dans l'excès, et donc tu te décrédibilises: faire prendre conscience à un enfant qu'il n'est pas obligé d'aimer le rose et les poupées s'il est une fille, les super héros et le bleu s'il est un garçon, ça n'est pas le transformer en transsexuel ou en je ne sais quoi d'autre. Ensuite, même si un homme a envie de porter des couettes et une jupe (ce qui est bien sur ridicule au vu des normes en vigueur), il en a tout à fait le droit. Si tout le monde raisonnait comme toi, on interdirait encore aux femmes de porter des pantalons ! Tu peux piquer une grosse colère, ça n'y changera rien. Le pêché n'est de toute façon pas reconnu comme un concept juridique dans nos "société civilisées"; quant au ridicule, il n'a jamais tué personne. L'idée d'enfermer les gens qu'on estime déviant, ça me rappelle étrangement une certaine idéologie du milieu du XXème siècle, je te laisse trouver laquelle (oui, je sais, j'ai gagné un point Godwin, mais ici le parallèle est justifié).

Bonne soirée
Revenir en haut Aller en bas
Renaud-DA




MessageSujet: Re: Education au genre à l'école primaire.   Sam 25 Jan 2014, 17:28

On ne nait pas homme, on le devient.
On ne nait pas femme, on le devient.

L'identité sexuelle n'est pas un choix arbitraire de l'individu comme choisir un yaourt aux fraises plutôt qu'à la cerise.

Elle repose sur des différences de formes et des différences hormonales mais elle est très largement construite.

En laissant les enfants flotter dans une liberté de choix d'identité sexuelle on les plonge dans l'angoisse, on déconstruit la société et la civilisation.

Certains ne parviennent pas à construire une identité sexuelle qui correspond à leur corps biologique et en souffrent.

Est-ce une raison pour laisser tous les enfants autodéterminer leur identité? Pourquoi devraient-ils porter un tel fardeau?

Alors que l'essence de la sexualité est de désirer un corps différent du mien, comment le désir d'un corps qui est comme le mien pourrait-il être considéré comme ayant la même valeur?

Si la sexualité est naturellement procréatrice, pourquoi l'homosexualité devrait-elle l'être artificiellement en droit?

Si c'était le cas, pourquoi l'auto-sexualité, la masturbation ne donneraient elle pas aussi le droit à la procréation?

Et pourquoi pas aussi faire procréer les morts? C'est parfaitement possible avec la congélation d'ovules et de sperme et location de ventre. Qu'est-ce qui interdirait à un orphelin d'avoir un petit frère ou une petite soeur?

Et pourquoi pas améliorer l'espèce humaine, et pourquoi pas la croiser avec de mignons animaux?

Il y a urgence à inscrire dans les droits de l'homme un certain nombres de devoirs.


Dernière édition par Renaud-DA le Sam 25 Jan 2014, 18:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
BOB




MessageSujet: Re: Education au genre à l'école primaire.   Sam 25 Jan 2014, 17:52

Renaud-DA a écrit:


On ne nait pas homme, on le devient.
On ne nait pas femme, on le devient.


Biologiquement, si, on nait avec un sexe: on nait un homme ou une femme. Mais effectivement, le genre est en partie déterminé après la naissance.

Renaud-DA a écrit:

La construction d'une identité sexuelle n'est pas un choix arbitraire de l'individu comme choisir un yaourt aux fraises plutôt qu'à la cerise.
En laissant les enfants flotter dans une liberté de choix d'identité sexuelle on les plonge dans l'angoisse, on déconstruit la société et la civilisation.

L'identité sexuelle n'est pas le résultat d'un choix, comme tu le dis. Elle s'impose à l'individu. A partir de là, toutes les identités doivent être acceptés puisque l'individu ne peux pas en changer, même s'il le voulait. Donc il faut faire comprendre aux jeunes que quelque soit leurs préférences sexuelles, ils ne seront pas jugés, condamnés, discriminés pour elles (à moins que ces préférences soient potentiellement nuisibles pour d'autres êtres humains, comme c'est le cas pour la pédophilie). Ainsi, on contraire, on les libère de l'angoisse; peux tu imaginer la souffrance d'un homosexuel qui serait convaincu d'être malade et qui saurait ne jamais pouvoir satisfaire ses désirs sous peine d'être rejeté par ceux qui l'entourent ?



Renaud-DA a écrit:


Pourquoi?

C'est une fausse question qui part d'une interprétation erronée. Personne ne "déconstruit" la société. Et il faut arrêter de fantasmer: l'étude des genres à l'école n'aura vraisemblablement pas énormément de conséquences.
Revenir en haut Aller en bas
albania




MessageSujet: Re: Education au genre à l'école primaire.   Sam 25 Jan 2014, 18:49

BOB a écrit:
Renaud-DA a écrit:


On ne nait pas homme, on le devient.
On ne nait pas femme, on le devient.


Biologiquement, si, on nait avec un sexe: on nait un homme ou une femme. Mais effectivement, le genre est en partie déterminé après la naissance.

Renaud-DA a écrit:

La construction d'une identité sexuelle n'est pas un choix arbitraire de l'individu comme choisir un yaourt aux fraises plutôt qu'à la cerise.
En laissant les enfants flotter dans une liberté de choix d'identité sexuelle on les plonge dans l'angoisse, on déconstruit la société et la civilisation.

L'identité sexuelle n'est pas le résultat d'un choix, comme tu le dis. Elle s'impose à l'individu. A partir de là, toutes les identités doivent être acceptés puisque l'individu ne peux pas en changer, même s'il le voulait. Donc il faut faire comprendre aux jeunes que quelque soit leurs préférences sexuelles, ils ne seront pas jugés, condamnés, discriminés pour elles (à moins que ces préférences soient potentiellement nuisibles pour d'autres êtres humains, comme c'est le cas pour la pédophilie). Ainsi, on contraire, on les libère de l'angoisse; peux tu imaginer la souffrance d'un homosexuel qui serait convaincu d'être malade et qui saurait ne jamais pouvoir satisfaire ses désirs sous peine d'être rejeté par ceux qui l'entourent ?



Renaud-DA a écrit:


Pourquoi?

C'est une fausse question qui part d'une interprétation erronée. Personne ne "déconstruit" la société. Et il faut arrêter de fantasmer: l'étude des genres à l'école n'aura vraisemblablement pas énormément de conséquences.

C'est très vrai et les intersexuels pourront trouver leur place .
Revenir en haut Aller en bas
Alca57

avatar


MessageSujet: Re: Education au genre à l'école primaire.   Sam 25 Jan 2014, 19:01

Bonsoir BOB, oui Grosse Colère.. Et il y a de quoi, quand il y a abus, non..?

Que ce soit possible d'éduquer nos enfants autrement c'est certain, mais la première responsabilité des parents ne change pas et reste bien de donner à ses enfants le bon exemple, d'apporter tous les moyens nécessaires à leur plein épanouissement personnel, d'en faire des adultes sains, équilibrés, libres et responsables. C'est-à-dire de faire tout son possible pour les élever au mieux, en tant que personnes sensibles qui pensent sans mauvaise intention et pèsent avec précaution les conséquences de leurs agissements sur les autres avant de s'y engager, de respecter les différences sociales et humaines pourvu que celles-ci soient légitimes. Je comprends par ce terme les différences de genre, de religion, de race, de culture etc.. L'orientation sexuelle est un ajout contemporain somme toute légitime mais très délicat, bien trop l'emploient sournoisement afin de légitimer les actes mauvais au nom de conditionnements involontaires, et ainsi perdre plus de pauvres gens liés à leur péché devenu habitude, style de vie ou pour les plus arrogants de se rendre irresponsables en tant que "victimes innocentes".. La vérité c'est qu'il n'y a pas d'innocent sinon Jésus-Christ, et que l'on choisit QUOI QU'ON EN DISE de s'engager à agir dans un sens ou dans l'autre où que l'on en soit, la responsabilité personnelle est engagée dès qu'un acte est posé! Même dès l'intention selon l'enseignement de Notre Seigneur pour ce qui concerne notre culpabilité aux yeux de Dieu, mais chaque chose en son temps..

Que notre société Française ne croit plus au péché déplace simplement la transgression de la loi de Dieu à la transgression des lois civiles et humaines. Le fait demeure que le péché selon Dieu ne change pas pour autant, il y a certainement des "circonstances atténuantes" temporaires pouvant expliquer une situation de péché dont l'on doit idéalement chercher à sortir, mais il n'existe pas de "droit au péché" légitimant des situations déviantes du Salut de la Sainteté qui EST la Volonté de Dieu pour chacun et chacune d'entre nous, autrement la délivrance du Salut serait inutile!!

L'éducation traditionnelle promeut et promet que habituellement, dans l'idéal d'un développement normal une fille joue à la poupée et à la dinette pour s'entraîner à la maman qui pouponne et cuisine de bons petits plats, la préparant instinctivement à son éventuel futur rôle de maîtresse de maison et le garçon rêve d'être un héros pour se former, se préparer à son éventuel futur rôle de père de famille, de responsable de foyer qui assure la subsistance de sa famille à charge par un travail honnête, et d'assurer la sécurité des siens par la force physique en cas de besoin.

Un enfant né de sexe masculin sera élevé comme un garçon, et un enfant né de sexe féminin sera élevé comme une fille, ses parents auront des attentes comportementales vis à vis de l'enfant conformes à l'identité de son sexe biologique, attentes qui iront normalement s'amplifiant tout le long de la vie de l'individu par ses proches et la société dans la continuité de l'éducation reçue de ses parents, l'attente légitime envers et pour la personne de se tenir et d'agir comme membre de notre société à être un homme ou une femme, selon son appartenance biologique, de naissance et d'éducation au genre masculin ou féminin.

Dans cette logique donc, qu'y a-t-il de si problématique et discriminant à changer dans ces "stéréotypes" .. ? En quoi ces "préjugés" sont justement "préjudiciables" à nos "identités de genre" pourtant déjà bien installées telles qu'elles sont, soit l'évolution normale de garçon > homme > papa et fille > femme > maman .. ? Eh bien, je suis curieux de le savoir car c'est dans la famille, et l'appartenance à la famille, base de toute société que se trouve la source du bonheur! Qui et QUOI donc peut légitimer cette mascarade, ce matraquage en une nouvelle révolution, déjà entamée par le "mariage pour tous", à vouloir changer les mentalités par la force de la propagande médiatique et les menaces du "label" par la m.anipulation du langage en exagération du terme "phobes" englobant "peureux, réac, intolérants" ou au pire la m.auvaise foi de traiter les opposants sur la base d'être des "homos qui s'ignorent", sachant et sachons bien que nous sommes tous et toutes des homos qui s'ignorent, parce qu'on a aussi la liberté d'explorer cette sexualité, il y a un potentiel homosexuel en chacun et chacune de nous et si l'on se laisse aller à le devenir par curiosité on peut finir par l'être car la dépendance est vite crée, c'est une certitude AUSSI, mais RIEN ne justifie d'imposer de telles lois absurdes concernant un si petit nombre de personnes au mépris de la majorité démocratique, chiffres parlant d'eux même en termes de manifestants mobilisés en "pro" et "anti", ce qui entraîne seulement divisions entre partisans et opposants, en affrontements souvent violents et parfois sanglants ni plus ni moins..

Parano ou non, moi ce que je vois c'est encore un projet de personnes mal intentionnées dans nos gouvernements qui ne veulent pas l'unité et la solidarité mais des prises de postions dangereuses en toujours davantage de communautés qui s'opposent les unes aux autres, d'embrouiller les valeurs et maintenant les identités de genre..

Mon message n'a pas du tout l'objectif de mépriser ou de moquer des cas particuliers qui existent bel et bien, je n'ai aucune intention de tourner en dérision la souffrance de personnes vivant une situation déchirante comme le transsexualisme, loin de moi cette méchanceté! Mais pour ce cas où j'ai exagéré à dessein un homme qui se présente portant jupe et couettes, qui se présente donc je l'ai bien précisé "en société" comme tel, nous sommes bien d'accord ce que font les gens dans l'intimité de leur domicile est PRIVE et c'est leur droit le plus normal, MAIS c'est dès lors que ces libertés individuelles "particulières" se manifestent en public qu'il y a un REEL problème...

Maintenant, si mes concitoyens veulent que le Monde de demain tolère des hommes en jupe dans nos sociétés, je crois que le petit dictateur que je suis trouvera sans effort un soutien conséquent, et qu'un tel homme avec couettes et fard à joue sera bien vite corrigé pour indécence publique, A RAISON que vous le vouliez ou non de même, mon cher BOB!

Bonne soirée et un bon week-end!!

Edition : Merci RENAUD-DA pour votre participation au sujet, un avis sensible que j'apprécie!!
Revenir en haut Aller en bas
Le chant du cygne

avatar


MessageSujet: Re: Education au genre à l'école primaire.   Sam 25 Jan 2014, 22:51

De quoi avez-vous peur ?
Si vous aviez reçu ce genre d'enseignement même à l'école primaire, est-ce que vous auriez pour autant changé de bord ? J'en doute.
Par contre, vous auriez certainement mieux accepté nos frères pécheurs.
Revenir en haut Aller en bas
BOB




MessageSujet: Re: Education au genre à l'école primaire.   Dim 26 Jan 2014, 01:47

Kwama57 a écrit:

L'éducation traditionnelle promeut et promet que habituellement, dans l'idéal d'un développement normal une fille joue à la poupée et à la dinette pour s'entraîner à la maman qui pouponne et cuisine de bons petits plats, la préparant instinctivement à son éventuel futur rôle de maîtresse de maison et le garçon rêve d'être un héros pour se former, se préparer à son éventuel futur rôle de père de famille, de responsable de foyer qui assure la subsistance de sa famille à charge par un travail honnête, et d'assurer la sécurité des siens par la force physique en cas de besoin.

C'est là que le bat baisse. Ta vision, que tu as tous les droits d'avoir et d'exprimer, est, comment dire... un peu archaïque. Aujourd'hui, nous ne voulons plus former de "bons pères de famille", qui assureront la sécurité, tant financière que "physique", à leur foyer, ni de "maitresses de maisons" qui "pouponnent de bons petits plats" ( lol! ). Que je ne me fasse pas mal comprendre: il ne s'agit pas de briser les valeurs familiales, ni de former des "mauvaises pères de famille", mais de permettre à des individus égaux d'avoir les mêmes opportunités: il n'y a pas de raison que la femme se cantonne à la gestion du foyer, pendant que le mari travaille. Ce schéma pouvait se comprendre quand le travail était essentiellement physique, et que les femmes ne faisaient pas d'études. Mais dans la mesure ou aujourd'hui, on travaille d'abord avec son cerveau, et que les hommes et les femmes ont les mêmes capacités intellectuelles, cela n'a plus lieu d'être. Non pas que le rôle de femme au foyer ne soit pas honorable, mais il doit être choisi, non contraint. Continuer à véhiculer des stéréotypes du genre "une femme doit cuisiner, faire le ménage et s'occuper des enfants", cela ne favorise pas la réalisation de l'égalité des sexes. On peut très bien avoir des "maitres de maison", des femmes qui gagnent plus que leur conjoint, cela n'a rien de déshonorant pour la gente masculine.

Kwama57 a écrit:

RIEN ne justifie d'imposer de telles lois absurdes concernant un si petit nombre de personnes au mépris de la majorité démocratique, chiffres parlant d'eux même en termes de manifestants mobilisés en "pro" et "anti", ce qui entraîne seulement divisions entre partisans et opposants, en affrontements souvent violents et parfois sanglants ni plus ni moins..


La loi sur le mariage homosexuel a déclenché des débats assez houleux, avec, de part et d'autres, des discours parfois franchement stupides. Il faut considérer le contexte: l'incompréhension mutuelle entre les différentes parties prenant à part à ce débat a donné lieu des surenchères douteuses. Une fracture auparavant peu apparente s'est révélée au grand jour, entre une part de la population encore fermement attachée à des un certain nombre de valeurs traditionnelles et fortement influencée par la religion et (les stéréotypes), et le reste du pays. Comme souvent dans le débats, les médias aidant, ce sont les opinions les plus radicales qui ont eu le plus de visibilité. Les propos des catholiques intégristes ont fait croire à certains que l’Église voulait de nouveau s'insérer dans la sphère politique, avec des idées assez effrayantes. De l'autre côté, ce sont les agissements de groupuscules comme femens, et plus généralement la découverte de l'hostilité qu’éveillaient leur vision chez les partisans de la loi du mariage pour tous, qui ont poussé les opposants à cette loi à se manifester, à s'obstiner, et souvent à se radicaliser.

Des deux côtés, on a eu sa propagande, sa rhétorique toute faite tout fait pour décrédibiliser, pour diaboliser l'ennemi et pour se faire le représentant de la majorité des français: les partisans de la loi dénonçaient les cathos "réac", les homophobes, etc... les opposants condamnaient la "pensée unique", la "cathophobie", le complot des médias, le gouvernement qui veut diviser, la domination du lobby LGBT, etc... Je ne rentrerait pas dans ce débat houleux, de savoir si untel ou untel est homophobe, si tel autre est cathophobe. Mais je vais tout de même faire quelques précisions:

- la rue ne gouverne pas: ce n'est pas parce que quelques dizaines de milliers de personnes ont manifesté qu'ils doivent s'estimer avoir le droit d'imposer leur vue. Les Français sont soixante cinq millions, faut il le rappeler ? Je sais bien que beaucoup de manifestants descendaient dans la rue pour la première fois (et beaucoup parmi eux sont les premiers à râler à chaque manifestation de gauche), aussi se sentaient ils peut être tout puissants. Mais ils  doivent redescendre sur terre.
- comparer le nombre de manifestants contre/pour n'a pas de sens, d'abord en raison de l'argument cité ci dessus, mais également parce qu'il est évident que s'opposer à un projet, c'est beaucoup plus mobilisateur que le soutenir. Mais encore un fois, ce n'est même pas le problème. François Hollande a été élu par la majorité des électeurs, et la loi du mariage pour tous était inscrite dans son programme. Elle est donc tout à fait légitime, quoiqu'en disent les opposants. Elle est totalement démocratique.
- Il est tout à fait hypocrite d'accuser le gouvernement de vouloir diviser la population pour la distraire. Si Hollande a choisi un moment qui lui semblait opportun, comme l'aurait fait tout politique, rien ne lui permettait d'anticiper une telle réaction (en GB le projet est passé sans heurts particuliers). En outre, ce n'est pas au prétexte que l'économie se porte mal que l'on doit suspendre tout projet politique ne la concernant pas directement (l'économique prime donc à tel point sur le social et le culturel ?). Soyez honnête, exprimez votre opinion, mais ne vous cachez pas derrière des arguments aussi fallacieux et puériles.
- Enfin cette loi, qui contrairement à ce que vous affirmez, ne se fait absolument pas au mépris de la majorité démocratique (la vraie, celle des électeurs, pas celles de ceux qui découvrent le droit de manifester, et qui, grisés par la foule et par leur orgueil, se donnent trop d’importance), ne contraint personne, elle permet plus de liberté: elle ne changera aucunement la vie de ceux qui y sont opposés, et permettre à des couples qui s'aiment de se marier. Elle est donc au bénéfice de chacun.

Kwama57 a écrit:

Parano ou non, moi ce que je vois c'est encore un projet de personnes mal intentionnées dans nos gouvernements qui ne veulent pas l'unité et la solidarité mais des prises de postions dangereuses en toujours davantage de communautés qui s'opposent les unes aux autres, d'embrouiller les valeurs et maintenant les identités de genre..

Les identités, ça évoluent, les valeurs aussi. Je suis désolé que ça vous embrouille, mais qu'y puis je ?


Kwama57 a écrit:

Mon message n'a pas du tout l'objectif de mépriser ou de moquer des cas particuliers qui existent bel et bien, je n'ai aucune intention de tourner en dérision la souffrance de personnes vivant une situation déchirante comme le transsexualisme, loin de moi cette méchanceté! Mais pour ce cas où j'ai exagéré à dessein un homme qui se présente portant jupe et couettes, qui se présente donc je l'ai bien précisé "en société" comme tel, nous sommes bien d'accord ce que font les gens dans l'intimité de leur domicile est PRIVE et c'est leur droit le plus normal, MAIS c'est dès lors que ces libertés individuelles "particulières" se manifestent en public qu'il y a un REEL problème...

Je ne veux pas vous heurter, ni vous "convertir" non plus, seulement vous faire entendre mon point de vue et vous permettre de vous détacher de certaines idées reçues. Concernant "l'homme en jupette" (il vous tracasse celui là  lol! ), je ne vois pas au nom de quel principe on devrait lui interdire de se montrer en public, tant qu'il ne nuit à personne. Moi même, je n'apprécie pas beaucoup les personnes affichant des signes religieux ostentatoires (cela me parait tout aussi absurde qu'un homme vêtu d'une jupe; les prêtres ne portent ils pas des robes ? lol! ) mais je suis pas pour leur interdiction. C'est la liberté mon cher. En outre, vous ne pourrait nier que des hommes en jupe, il n'y en a pas beaucoup. Les gays n'en portent pas plus que les hétéros, mis à part peut être durant des célébrations volontairement ostentatoires et provocantes. Et si vous craignez que la loi sur le mariage pour tous et l'éducation sur les genres à l'école fasse croitre le nombre d'homme à jupette, je vous le dis, vous pouvez dormir tranquille.


Kwama57 a écrit:

Maintenant, si mes concitoyens veulent que le Monde de demain tolère des hommes en jupe dans nos sociétés, je crois que le petit dictateur que je suis trouvera sans effort un soutien conséquent, et qu'un tel homme avec couettes et fard à joue sera bien vite corrigé pour indécence publique, A RAISON que vous le vouliez ou non de même, mon cher BOB!

Mais il le sont déjà, mon cher ! Allez donc faire un tour en jupe, vous récolterez quelques regards étonnés, quelques regards malveillants, mais à priori, vous vous en sortirez indemne, à moins que vous ne viviez dans un trou ! Aussi, cher petit dictateur, je me permet de remettre en cause la conformité à la réalité de vos propos; je ne doute pas de l'existence de vos potentiels soutiens, mais de leur nombre. Acceptez d'avoir un opinion qui n'est pas celle de la majorité.

Et après ce long pavé, que, j'espère, vous prendrez le temps de lire, je vous souhaite une bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Le chant du cygne

avatar


MessageSujet: Re: Education au genre à l'école primaire.   Dim 26 Jan 2014, 11:57

Si la théorie du genre est fausse, elle ne devrait pas vous inquiéter.
Que dit-elle en substance ? Que c'est le bain culturel dans lequel évolue l'enfant qui lui donne son genre. Je caricature mais en gros c'est ça.
Ce n'est pas le fait de leur apprendre qu'être homosexuel n'est pas une fatalité génétique qui va transformer vos petits Superman en gonzesses.Surtout que pour vous, tout ça, c'est du flan. Vous devriez être d'autant plus tranquilles avec tout ça alors.
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Education au genre à l'école primaire.   Dim 26 Jan 2014, 19:45

BOB a écrit:
Kwama57 a écrit:

L'éducation traditionnelle promeut et promet que habituellement, dans l'idéal d'un développement normal une fille joue à la poupée et à la dinette pour s'entraîner à la maman qui pouponne et cuisine de bons petits plats, la préparant instinctivement à son éventuel futur rôle de maîtresse de maison et le garçon rêve d'être un héros pour se former, se préparer à son éventuel futur rôle de père de famille, de responsable de foyer qui assure la subsistance de sa famille à charge par un travail honnête, et d'assurer la sécurité des siens par la force physique en cas de besoin.

C'est là que le bat baisse. Ta vision, que tu as tous les droits d'avoir et d'exprimer, est, comment dire... un peu archaïque. Aujourd'hui, nous ne voulons plus former de "bons pères de famille", qui assureront la sécurité, tant financière que "physique", à leur foyer, ni de "maitresses de maisons" qui "pouponnent de bons petits plats" ( lol! ). Que je ne me fasse pas mal comprendre: il ne s'agit pas de briser les valeurs familiales, ni de former des "mauvaises pères de famille", mais de permettre à des individus égaux d'avoir les mêmes opportunités: il n'y a pas de raison que la femme se cantonne à la gestion du foyer, pendant que le mari travaille. Ce schéma pouvait se comprendre quand le travail était essentiellement physique, et que les femmes ne faisaient pas d'études. Mais dans la mesure ou aujourd'hui, on travaille d'abord avec son cerveau, et que les hommes et les femmes ont les mêmes capacités intellectuelles, cela n'a plus lieu d'être. Non pas que le rôle de femme au foyer ne soit pas honorable, mais il doit être choisi, non contraint. Continuer à véhiculer des stéréotypes du genre "une femme doit cuisiner, faire le ménage et s'occuper des enfants", cela ne favorise pas la réalisation de l'égalité des sexes. On peut très bien avoir des "maitres de maison", des femmes qui gagnent plus que leur conjoint, cela n'a rien de déshonorant pour la gente masculine.

Kwama57 a écrit:

RIEN ne justifie d'imposer de telles lois absurdes concernant un si petit nombre de personnes au mépris de la majorité démocratique, chiffres parlant d'eux même en termes de manifestants mobilisés en "pro" et "anti", ce qui entraîne seulement divisions entre partisans et opposants, en affrontements souvent violents et parfois sanglants ni plus ni moins..


La loi sur le mariage homosexuel a déclenché des débats assez houleux, avec, de part et d'autres, des discours parfois franchement stupides. Il faut considérer le contexte: l'incompréhension mutuelle entre les différentes parties prenant à part à ce débat a donné lieu des surenchères douteuses. Une fracture auparavant peu apparente s'est révélée au grand jour, entre une part de la population encore fermement attachée à des un certain nombre de valeurs traditionnelles et fortement influencée par la religion et (les stéréotypes), et le reste du pays. Comme souvent dans le débats, les médias aidant, ce sont les opinions les plus radicales qui ont eu le plus de visibilité. Les propos des catholiques intégristes ont fait croire à certains que l’Église voulait de nouveau s'insérer dans la sphère politique, avec des idées assez effrayantes. De l'autre côté, ce sont les agissements de groupuscules comme femens, et plus généralement la découverte de l'hostilité qu’éveillaient leur vision chez les partisans de la loi du mariage pour tous, qui ont poussé les opposants à cette loi à se manifester, à s'obstiner, et souvent à se radicaliser.

Des deux côtés, on a eu sa propagande, sa rhétorique toute faite tout fait pour décrédibiliser, pour diaboliser l'ennemi et pour se faire le représentant de la majorité des français: les partisans de la loi dénonçaient les cathos "réac", les homophobes, etc... les opposants condamnaient la "pensée unique", la "cathophobie", le complot des médias, le gouvernement qui veut diviser, la domination du lobby LGBT, etc... Je ne rentrerait pas dans ce débat houleux, de savoir si untel ou untel est homophobe, si tel autre est cathophobe. Mais je vais tout de même faire quelques précisions:

- la rue ne gouverne pas: ce n'est pas parce que quelques dizaines de milliers de personnes ont manifesté qu'ils doivent s'estimer avoir le droit d'imposer leur vue.
.......................


Ils étaient un million à chaque manifestation, mon cher BOB, donc beaucoup plus que quelques dizaines de milliers !

De plus ils demandaient la tenue d'un referendum sur le sujet, ce qui a été refusé par le pouvoir, comme tu le sais !

Enfin, il s'agissait aussi de l'adoption des enfants par des couples homosexuels, de la procréation assistée, de la suppression des notions de "père " et de "mère" dans l'Etat civil, toutes évolutions contraires au sens commun !

_________________
Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser , tu m'enrichis (Saint Exupéry)

Le texte coranique est il divin ? réponse chrétienne écrite à l'intention de ceux qui seraient tentés par l'Islam. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
VOS COMMENTAIRES : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
BOB




MessageSujet: Re: Education au genre à l'école primaire.   Lun 27 Jan 2014, 00:02

mario-franc_lazur a écrit:
BOB a écrit:
Kwama57 a écrit:

L'éducation traditionnelle promeut et promet que habituellement, dans l'idéal d'un développement normal une fille joue à la poupée et à la dinette pour s'entraîner à la maman qui pouponne et cuisine de bons petits plats, la préparant instinctivement à son éventuel futur rôle de maîtresse de maison et le garçon rêve d'être un héros pour se former, se préparer à son éventuel futur rôle de père de famille, de responsable de foyer qui assure la subsistance de sa famille à charge par un travail honnête, et d'assurer la sécurité des siens par la force physique en cas de besoin.

C'est là que le bat baisse. Ta vision, que tu as tous les droits d'avoir et d'exprimer, est, comment dire... un peu archaïque. Aujourd'hui, nous ne voulons plus former de "bons pères de famille", qui assureront la sécurité, tant financière que "physique", à leur foyer, ni de "maitresses de maisons" qui "pouponnent de bons petits plats" ( lol! ). Que je ne me fasse pas mal comprendre: il ne s'agit pas de briser les valeurs familiales, ni de former des "mauvaises pères de famille", mais de permettre à des individus égaux d'avoir les mêmes opportunités: il n'y a pas de raison que la femme se cantonne à la gestion du foyer, pendant que le mari travaille. Ce schéma pouvait se comprendre quand le travail était essentiellement physique, et que les femmes ne faisaient pas d'études. Mais dans la mesure ou aujourd'hui, on travaille d'abord avec son cerveau, et que les hommes et les femmes ont les mêmes capacités intellectuelles, cela n'a plus lieu d'être. Non pas que le rôle de femme au foyer ne soit pas honorable, mais il doit être choisi, non contraint. Continuer à véhiculer des stéréotypes du genre "une femme doit cuisiner, faire le ménage et s'occuper des enfants", cela ne favorise pas la réalisation de l'égalité des sexes. On peut très bien avoir des "maitres de maison", des femmes qui gagnent plus que leur conjoint, cela n'a rien de déshonorant pour la gente masculine.

Kwama57 a écrit:

RIEN ne justifie d'imposer de telles lois absurdes concernant un si petit nombre de personnes au mépris de la majorité démocratique, chiffres parlant d'eux même en termes de manifestants mobilisés en "pro" et "anti", ce qui entraîne seulement divisions entre partisans et opposants, en affrontements souvent violents et parfois sanglants ni plus ni moins..


La loi sur le mariage homosexuel a déclenché des débats assez houleux, avec, de part et d'autres, des discours parfois franchement stupides. Il faut considérer le contexte: l'incompréhension mutuelle entre les différentes parties prenant à part à ce débat a donné lieu des surenchères douteuses. Une fracture auparavant peu apparente s'est révélée au grand jour, entre une part de la population encore fermement attachée à des un certain nombre de valeurs traditionnelles et fortement influencée par la religion et (les stéréotypes), et le reste du pays. Comme souvent dans le débats, les médias aidant, ce sont les opinions les plus radicales qui ont eu le plus de visibilité. Les propos des catholiques intégristes ont fait croire à certains que l’Église voulait de nouveau s'insérer dans la sphère politique, avec des idées assez effrayantes. De l'autre côté, ce sont les agissements de groupuscules comme femens, et plus généralement la découverte de l'hostilité qu’éveillaient leur vision chez les partisans de la loi du mariage pour tous, qui ont poussé les opposants à cette loi à se manifester, à s'obstiner, et souvent à se radicaliser.

Des deux côtés, on a eu sa propagande, sa rhétorique toute faite tout fait pour décrédibiliser, pour diaboliser l'ennemi et pour se faire le représentant de la majorité des français: les partisans de la loi dénonçaient les cathos "réac", les homophobes, etc... les opposants condamnaient la "pensée unique", la "cathophobie", le complot des médias, le gouvernement qui veut diviser, la domination du lobby LGBT, etc... Je ne rentrerait pas dans ce débat houleux, de savoir si untel ou untel est homophobe, si tel autre est cathophobe. Mais je vais tout de même faire quelques précisions:

- la rue ne gouverne pas: ce n'est pas parce que quelques dizaines de milliers de personnes ont manifesté qu'ils doivent s'estimer avoir le droit d'imposer leur vue.
.......................


Ils étaient un million à chaque manifestation, mon cher BOB, donc beaucoup plus que quelques dizaines de milliers !

De plus ils demandaient la tenue d'un referendum sur le sujet, ce qui a été refusé par le pouvoir, comme tu le sais !

Enfin, il s'agissait aussi de l'adoption des enfants par des couples homosexuels, de la procréation assistée, de la suppression des notions de "père " et  de "mère" dans l'Etat civil, toutes évolutions contraires au sens commun !

Bonsoir !

Haha j'ai pourtant bien dis que je ne voulais pas entrer des débats houleux. Celui qui concerne les chiffres des manifestations en est un. Me voila forcé de répondre  

Pas une des manifestations d'opposants au mariage homosexuel n'a atteint un million de participants. Certaines ont rassemblé plusieurs centaines de milliers de manifestants, ce qui est déjà énorme !
Pour chaque manifestation, qu'elle qu'en soit la cause, on remarque une chose: les organisateurs gonflent systématiquement le nombre de manifestants, le ministère de l'intérieur les sous estiment. La vérité se situent en général au milieu. Il est donc vraisemblable que le nombre de 150000 avancé par les services de police ait été largement dépassé. Cependant, les vidéos prises par hélicoptères, et dont la non falsification a été attesté, quoiqu'en disent certains, qui font preuve d'une mauvaise foie désolante, montrent que le million n'a pas été atteint. Point final. Défendez vos idées, mais ne soyez pas naïfs, aveugle, ou pire, de mauvaise foie: vous devez pertinemment savoir que les organisateurs d'une manifestation ont tout intérêt à mantir sur les chiffres, à les grossir, comme c'est dans l'intérêt du gouvernement d'avoir le comportement inverse. Ce n'est pas parce que les organisateurs dont il est question partagent votre opinion qu'ils échappent à la règle. En outre, beaucoup de manifestants soutiennent naïvement la version "du million", car, peu habitués à manifester, ils ont été impressionnés par l'ampleur de la foule. Mais l’œil humain est tout à fait incapable de distinguer une foule de 300 000 ou 400 000 personnes d'une foule d'un million de personnes.

Deuxièmement, comme je le disais tout à l'heure, nous sommes 65 millions de Français. Même si le million avait été atteint, ce qui n'est pas le cas, à aucun moment, on reste loin d'une majorité, vous en conviendrez   

Troisièmement, puisque la loi était inscrite dans le programme de Hollande, et qu'il a été élu à la majorité, rien ne l'oblige à organiser un référendum.

Enfin la loi du mariage homosexuel n'est pas une loi sur la procréation médicalement assistée. En outre, éviter de déguiser ce qui n'est rien de plus qu'une opinion derrière le terme "sens commun".

Bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Alca57

avatar


MessageSujet: Re: Education au genre à l'école primaire.   Lun 27 Jan 2014, 12:44

Bonjour,

Mais le "sens commun" c'est la raison humaine, le bon sens moral et social dictant que la satisfaction de l'intérêt personnel soit subordonnée à l'intérêt collectif, l'intérêt particulier à l'intérêt général, au "bien du plus grand nombre" .. Je juge indiscutable que dans ce cas précis de la loi imposée par notre gouvernement du "mariage pour tous", et selon les informations dont nous disposons pour 2013 seulement 3% de la population française se déclarait homosexuelle, il est contraire au "bon sens" que 3% > 97% des suffrages..

La "Voix du Peuple" a été muselée, le vote du public ignoré au bénéfice du "capital sympathie" d'une poignée d'élus, soumis aux pressions menaçantes des lobbies voire achetés par une éventuelle compensation financière, toutes conditions indignes d'une démocratie.. Ces gens "pro" ont insisté malhonnêtement sur l'injuste discrimination d'interdire le mariage civil à ces pauvres homos, Cheval de Troie tout désigné à exciter les réactions passionnelles et cacher le vrai problème de fond qui est de créer une filiation illégitime pour tout le monde en se servant de la cause de ces rares "couples" hors-normes, c'est triste mais deux hommes ou deux femmes ne peuvent engendrer ensemble et n'ont aucun "droit à l'enfant", c'est ainsi!

Résultat : Le Dieu Pétro-Dollar a parlé, commerce d'êtres humains à venir par Adoption, PMA, GPA..

Enfin dernière remarque qui est une requête personnelle, nous sommes ici entre membres participants d'un forum ayant pour vocation le dialogue Islamo-Chrétien, aussi Monsieur BOB je vous serai gré d'y modérer votre goût pour les "causes perdues" sujettes au Jugement de Dieu, à défendre des situations et agissements identifiés comme étant un péché révélé par notre Dieu dans ses Ecritures Saintes, dont les comportements homosexuels font partie.

32 Ils connaissent très bien la sentence de Dieu qui déclare passibles de mort ceux qui agissent ainsi. Malgré cela, non seulement ils commettent de telles actions, mais encore ils approuvent ceux qui les font. (Romains 1:32)

Je vous le demande humblement, je ne me permets pas de vous dire quoi faire, ni ne m'estime aucunement supérieur à vous ni personne, athées comme agnostiques ou qu'importe la confession revendiquée, mais simplement sur quelle base débattre constructivement lorsque, pour nous qui sommes croyants Dieu seul est le Législateur et le Juge..?

Ce que je dis avec peine, c'est que j'osais espérer ne pas retrouver de tels débats mondains et stériles discutant encore de ce qui est Bien ou Mal au sein d'un forum inter-religieux. Saint-Paul nous exhorte à renoncer à de tels échanges "croisés" en ces termes :

12 Est-ce à moi de juger ceux qui vivent en dehors de la famille de Dieu? Certes non! Mais c'est bien à vous de juger ceux qui font partie de votre communauté.
13 Ceux du dehors, Dieu les jugera. Mais vous, chassez le méchant du milieu de vous. (1 Corinthiens 5:12-13)

14 Ne vous mettez pas avec des incroyants sous un joug qui n'est pas celui du Seigneur. En effet, ce qui est juste peut-il s'unir à ce qui s'oppose à sa loi? La lumière peut-elle être solidaire des ténèbres?
15 Le Christ peut-il s'accorder avec le diable? Que peut avoir en commun le croyant avec l'incroyant?
16 Quel accord peut-il exister entre le Temple de Dieu et les idoles? (2 Corinthiens 6:14-16)

Amicalement, merci.
Revenir en haut Aller en bas
BOB




MessageSujet: Re: Education au genre à l'école primaire.   Lun 27 Jan 2014, 18:00

Kwama57 a écrit:
Bonjour,

Mais le "sens commun" c'est la raison humaine, le bon sens moral et social dictant que la satisfaction de l'intérêt personnel soit subordonnée à l'intérêt collectif, l'intérêt particulier à l'intérêt général, au "bien du plus grand nombre" .. Je juge indiscutable que dans ce cas précis de la loi imposée par notre gouvernement du "mariage pour tous", et selon les informations dont nous disposons pour 2013 seulement 3% de la population française se déclarait homosexuelle, il est contraire au "bon sens" que 3% > 97% des suffrages..

Le sens commun ne correspond pas à la raison, ce sont deux notions bien différentes. Le sens commun est relatif, propre à une communauté à un moment donné. Il n'est pas forcement rationnel.
Tu es pour "le bien du plus grand nombre". Ça tombe bien, moi aussi  Wink La loi du mariage pour tous a été adoptée dans cette logique. En effet, elle offre plus de libertés aux homosexuels (les "3%), sans affecter la liberté des hétérosexuels (les 97%). Tu devrais donc être satisfait ! Ce que tu appelles ici du bon sens n'en en fait aucunement (ton histoire des 3% contre les 97%): tu sembles affirmer que tous les hétérosexuels sont contre cette loi, ce qui est très, très loin d'être le cas. En outre, il te semble inconcevable qu'on puisse passer une loi qui ne concerne pas la majorité. C'est une vision très égoïste ! Avec cette mentalité là, les noirs seraient encore esclaves, lla discrimination religieuse serait encore légale, etc... ! On tomberait dans une tyrannie de la majorité, la démocratie écraserait finalement les minorités. Il faut se méfier de la notion de bon sens, car elle conduit souvent à accepter de fausses évidences, à se croire dispensé de s'interroger sur ce que l'on avance.


Kwama57 a écrit:

La "Voix du Peuple" a été muselée, le vote du public ignoré au bénéfice du "capital sympathie" d'une poignée d'élus, soumis aux pressions menaçantes des lobbies voire achetés par une éventuelle compensation financière, toutes conditions indignes d'une démocratie.. Ces gens "pro" ont insisté malhonnêtement sur l'injuste discrimination d'interdire le mariage civil à ces pauvres homos, Cheval de Troie tout désigné à exciter les réactions passionnelles et cacher le vrai problème de fond qui est de créer une filiation illégitime pour tout le monde en se servant de la cause de ces rares "couples" hors-normes, c'est triste mais deux hommes ou deux femmes ne peuvent engendrer ensemble et n'ont aucun "droit à l'enfant", c'est ainsi!


Ahhh encore un qui se croit détenteur de la voix du peuple ! C'est très simple: tu ne sais pas ce que penses la majorité à un moment donné, pas plus que je ne le sais. Quant à tes divagations sur les lobbies et la corruption, je ne les commenterai même pas. C'est affligeant de voir à quel point tu raisonne de manière manichéenne. Tu es obligé de diaboliser ceux qui ne pense pas comme toi. La plupart des gens qui soutiennent cette loi (gays comme hétéros) le font car ils sont convaincu qu'elle est un progrès, un pas vers plus de liberté et vers plus d'égalité, qu'elle satisfait une minorité sans nuire à la majorité. C'est tout. Ouvre les yeux.

Kwama57 a écrit:

Résultat : Le Dieu Pétro-Dollar a parlé, commerce d'êtres humains à venir par Adoption, PMA, GPA..  

 lol! 


Kwama57 a écrit:

Enfin dernière remarque qui est une requête personnelle, nous sommes ici entre membres participants d'un forum ayant pour vocation le dialogue Islamo-Chrétien, aussi Monsieur BOB je vous serai gré d'y modérer votre goût pour les "causes perdues" sujettes au Jugement de Dieu, à défendre des situations et agissements identifiés comme étant un péché révélé par notre Dieu dans ses Ecritures Saintes, dont les comportements homosexuels font partie.


Tu as surement remarqué que les intervenants de ce forum venaient d'horizons bien plus large que les simples communautés chrétienne et musulmane. Il y a de tout ici, des athées, des déistes, des musulmans, des juifs, des catholiques, des musulmans, etc... C'est ça qui fait la richesse de cet endroit. Aussi je me sens totalement libre d'exprimer mes opinions, qu'elles te plaisent ou non !

Kwama57 a écrit:

Je vous le demande humblement, je ne me permets pas de vous dire quoi faire, ni ne m'estime aucunement supérieur à vous ni personne, athées comme agnostiques ou qu'importe la confession revendiquée, mais simplement sur quelle base débattre constructivement lorsque, pour nous qui sommes croyants Dieu seul est le Législateur et le Juge..?

Ce que je dis avec peine, c'est que j'osais espérer ne pas retrouver de tels débats mondains et stériles discutant encore de ce qui est Bien ou Mal au sein d'un forum inter-religieux. Saint-Paul nous exhorte à renoncer à de tels échanges "croisés" en ces termes :


Être croyants ne vous dispense pas de vous interroger sur ce qui est bien ou mal; ce serait une erreur grave,un pêché d'orgueil. Vous êtes avant tout des hommes ! Quant au débat entre croyants et non croyants, il est loin d'être stérile ! Il permet de comprendre l'autre, et justement d'éviter d'avoir une pensée manichéenne, travers dans lequel tu tombes trop facilement. Le dialogue permet de s'ouvrir aux autres, de ne pas simplement en eux voir des ennemis, des individus mal intentionnés, mais des personnes qui ont leur logique  propre, leurs valeurs, et qui pensent, comme toi, agir pour le mieux.
En outre, je tiens à souligner que si on suit ta logique jusqu'au bout, le dialogue islamo-chrétien n'a pas de sens: si il existe des similarités entre l'Islam et le catholicisme, les différences sont nombreuses. Vos conceptions du bien et du mal ne sont pas exactement les mêmes; les moyens que vous admettez pour arriver au bien ne sont pas similaires.

Un dialogue d'idées se termine très rarement par un changement d'opinion de la part d'une des parties. Il ne s'agit pas tant de convaincre l'autre que de lui faire comprendre sa logique. Croyants et non croyants vivent dans les mêmes sociétés, ils doivent donc essayer de communiquer. Cela évite de trop grandes incompréhensions, qui conduisent à des tensions et à conflits qui parfois pourraient être évités.

Bonsoir.
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Education au genre à l'école primaire.   Lun 27 Jan 2014, 18:11

BOB a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:
BOB a écrit:
Kwama57 a écrit:

L'éducation traditionnelle promeut et promet que habituellement, dans l'idéal d'un développement normal une fille joue à la poupée et à la dinette pour s'entraîner à la maman qui pouponne et cuisine de bons petits plats, la préparant instinctivement à son éventuel futur rôle de maîtresse de maison et le garçon rêve d'être un héros pour se former, se préparer à son éventuel futur rôle de père de famille, de responsable de foyer qui assure la subsistance de sa famille à charge par un travail honnête, et d'assurer la sécurité des siens par la force physique en cas de besoin.

C'est là que le bat baisse. Ta vision, que tu as tous les droits d'avoir et d'exprimer, est, comment dire... un peu archaïque. Aujourd'hui, nous ne voulons plus former de "bons pères de famille", qui assureront la sécurité, tant financière que "physique", à leur foyer, ni de "maitresses de maisons" qui "pouponnent de bons petits plats" ( lol! ). Que je ne me fasse pas mal comprendre: il ne s'agit pas de briser les valeurs familiales, ni de former des "mauvaises pères de famille", mais de permettre à des individus égaux d'avoir les mêmes opportunités: il n'y a pas de raison que la femme se cantonne à la gestion du foyer, pendant que le mari travaille. Ce schéma pouvait se comprendre quand le travail était essentiellement physique, et que les femmes ne faisaient pas d'études. Mais dans la mesure ou aujourd'hui, on travaille d'abord avec son cerveau, et que les hommes et les femmes ont les mêmes capacités intellectuelles, cela n'a plus lieu d'être. Non pas que le rôle de femme au foyer ne soit pas honorable, mais il doit être choisi, non contraint. Continuer à véhiculer des stéréotypes du genre "une femme doit cuisiner, faire le ménage et s'occuper des enfants", cela ne favorise pas la réalisation de l'égalité des sexes. On peut très bien avoir des "maitres de maison", des femmes qui gagnent plus que leur conjoint, cela n'a rien de déshonorant pour la gente masculine.

Kwama57 a écrit:

RIEN ne justifie d'imposer de telles lois absurdes concernant un si petit nombre de personnes au mépris de la majorité démocratique, chiffres parlant d'eux même en termes de manifestants mobilisés en "pro" et "anti", ce qui entraîne seulement divisions entre partisans et opposants, en affrontements souvent violents et parfois sanglants ni plus ni moins..


La loi sur le mariage homosexuel a déclenché des débats assez houleux, avec, de part et d'autres, des discours parfois franchement stupides. Il faut considérer le contexte: l'incompréhension mutuelle entre les différentes parties prenant à part à ce débat a donné lieu des surenchères douteuses. Une fracture auparavant peu apparente s'est révélée au grand jour, entre une part de la population encore fermement attachée à des un certain nombre de valeurs traditionnelles et fortement influencée par la religion et (les stéréotypes), et le reste du pays. Comme souvent dans le débats, les médias aidant, ce sont les opinions les plus radicales qui ont eu le plus de visibilité. Les propos des catholiques intégristes ont fait croire à certains que l’Église voulait de nouveau s'insérer dans la sphère politique, avec des idées assez effrayantes. De l'autre côté, ce sont les agissements de groupuscules comme femens, et plus généralement la découverte de l'hostilité qu’éveillaient leur vision chez les partisans de la loi du mariage pour tous, qui ont poussé les opposants à cette loi à se manifester, à s'obstiner, et souvent à se radicaliser.

Des deux côtés, on a eu sa propagande, sa rhétorique toute faite tout fait pour décrédibiliser, pour diaboliser l'ennemi et pour se faire le représentant de la majorité des français: les partisans de la loi dénonçaient les cathos "réac", les homophobes, etc... les opposants condamnaient la "pensée unique", la "cathophobie", le complot des médias, le gouvernement qui veut diviser, la domination du lobby LGBT, etc... Je ne rentrerait pas dans ce débat houleux, de savoir si untel ou untel est homophobe, si tel autre est cathophobe. Mais je vais tout de même faire quelques précisions:

- la rue ne gouverne pas: ce n'est pas parce que quelques dizaines de milliers de personnes ont manifesté qu'ils doivent s'estimer avoir le droit d'imposer leur vue.
.......................


Ils étaient un million à chaque manifestation, mon cher BOB, donc beaucoup plus que quelques dizaines de milliers !

De plus ils demandaient la tenue d'un referendum sur le sujet, ce qui a été refusé par le pouvoir, comme tu le sais !

Enfin, il s'agissait aussi de l'adoption des enfants par des couples homosexuels, de la procréation assistée, de la suppression des notions de "père " et  de "mère" dans l'Etat civil, toutes évolutions contraires au sens commun !

Bonsoir !

Haha j'ai pourtant bien dis que je ne voulais pas entrer des débats houleux. Celui qui concerne les chiffres des manifestations en est un. Me voila forcé de répondre  

Pas une des manifestations d'opposants au mariage homosexuel n'a atteint un million de participants. Certaines ont rassemblé plusieurs centaines de milliers de manifestants, ce qui est déjà énorme !
Pour chaque manifestation, qu'elle qu'en soit la cause, on remarque une chose: les organisateurs gonflent systématiquement le nombre de manifestants, le ministère de l'intérieur les sous estiment. La vérité se situent en général au milieu. Il est donc vraisemblable que le nombre de 150000 avancé par les services de police ait été largement dépassé. Cependant, les vidéos prises par hélicoptères, et dont la non falsification a été attesté, quoiqu'en disent certains, qui font preuve d'une mauvaise foie désolante, montrent que le million n'a pas été atteint. Point final. ................


A moins que ça ne soit plus que un million de manifestants !

Puisque les photos prises par l'hélicoptère de la sécurité civile ont été confisquées car trop révélatrices ...

Le service de police qui a intercepté et confisqué ces images après l’atterrissage de l’hélicoptère a estimé la participation réelle du rassemblement à 1,8 millions de personnes.

La vue aérienne permet en effet de voir l’étendue de la foule depuis les points de départ jusqu’aux différentes avenues et rues adjacentes, au delà donc du comptage au mètre carré.

La DCRI et l’Élysée ont les chiffres sur leur bureau.

AUTRE PREUVE PLUS FLAGRANTE

Autre comparaison qui disqualifie les chiffres de la préfecture : après la finale de la coupe du monde en 1998, les autorités et les médias annonçaient 2 millions de personnes sur une artère plus petite, allant d’un bout à l’autre de l’avenue des Champs Élysées jusque l’Arc de triomphe, mais avec le même taux de remplissage au mètre carré.

_________________
Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser , tu m'enrichis (Saint Exupéry)

Le texte coranique est il divin ? réponse chrétienne écrite à l'intention de ceux qui seraient tentés par l'Islam. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
VOS COMMENTAIRES : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
BOB




MessageSujet: Re: Education au genre à l'école primaire.   Lun 27 Jan 2014, 18:15

mario-franc_lazur a écrit:
BOB a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:



Ils étaient un million à chaque manifestation, mon cher BOB, donc beaucoup plus que quelques dizaines de milliers !

De plus ils demandaient la tenue d'un referendum sur le sujet, ce qui a été refusé par le pouvoir, comme tu le sais !

Enfin, il s'agissait aussi de l'adoption des enfants par des couples homosexuels, de la procréation assistée, de la suppression des notions de "père " et  de "mère" dans l'Etat civil, toutes évolutions contraires au sens commun !

Bonsoir !

Haha j'ai pourtant bien dis que je ne voulais pas entrer des débats houleux. Celui qui concerne les chiffres des manifestations en est un. Me voila forcé de répondre  

Pas une des manifestations d'opposants au mariage homosexuel n'a atteint un million de participants. Certaines ont rassemblé plusieurs centaines de milliers de manifestants, ce qui est déjà énorme !
Pour chaque manifestation, qu'elle qu'en soit la cause, on remarque une chose: les organisateurs gonflent systématiquement le nombre de manifestants, le ministère de l'intérieur les sous estiment. La vérité se situent en général au milieu. Il est donc vraisemblable que le nombre de 150000 avancé par les services de police ait été largement dépassé. Cependant, les vidéos prises par hélicoptères, et dont la non falsification a été attesté, quoiqu'en disent certains, qui font preuve d'une mauvaise foie désolante, montrent que le million n'a pas été atteint. Point final. ................


A moins que ça ne soit plus que un million de manifestants !

Puisque les photos prises par l'hélicoptère de la sécurité civile ont été confisquées car trop révélatrices ...

Le service de police qui a intercepté et confisqué ces images après l’atterrissage de l’hélicoptère a estimé la participation réelle du rassemblement à 1,8 millions de personnes.

La vue aérienne permet en effet de voir l’étendue de la foule depuis les points de départ jusqu’aux différentes avenues et rues adjacentes, au delà donc du comptage au mètre carré.

La DCRI et l’Élysée ont les chiffres sur leur bureau.

AUTRE PREUVE PLUS FLAGRANTE

Autre comparaison qui disqualifie les chiffres de la préfecture : après la finale de la coupe du monde en 1998, les autorités et les médias annonçaient 2 millions de personnes sur une artère plus petite, allant d’un bout à l’autre de l’avenue des Champs Élysées jusque l’Arc de triomphe, mais avec le même taux de remplissage au mètre carré.

Je ne demande qu'à te croire, aussi aimerais-je connaître tes sources sil te plait ! (même si 1,8 millions -chiffre qui me laisse par ailleurs très très sceptique-, ça ne fait toujours pas la moitié de 65 millions  )
Revenir en haut Aller en bas
Alca57

avatar


MessageSujet: Re: Education au genre à l'école primaire.   Lun 27 Jan 2014, 19:21

Bonsoir, Monsieur BOB.

Non je n'ai aucune prétention à détenir la voix du peuple, loin de là et d'ailleurs je n'en voudrai pas. Non plus que je nourris le moindre désir d'échanger des idées dans un climat de débat plutôt que de partage, de me projeter dans une mentalité différente afin de plaire au monde, d'essayer coûte que coûte à comprendre des athées ou agnostiques ou autres, je suis moi et c'est bien assez à gérer, merci. En revanche je crois être authentiquement Chrétien, et c'est manichéen comme vous le dites mais pour nous croyants, il y a effectivement Dieu et l'ennemi à combattre sans relâche, le camp du Bien et le camp du Mal en tant que valeurs absolues et inconciliables, les bonnes oeuvres à poursuivre et les péchés à éviter tels que Dieu les a révélés par Sa Parole pour notre Salut.

Pour le temps que je suis membre du forum et comme j'ai pu vous y lire à nombre d'occasions, je peux me permettre d'avancer vous y avoir trouvé débattre avec une préférence fortement marquée pour ces sujets que vous dites "houleux", ceux là même que vous prétendez vouloir éviter aujourd'hui.. Aussi je juge avec une faible probabilité d'erreur que vous y prenez, ou peut-être preniez au bénéfice du doute, finalement un malin plaisir à contester les critères et valeurs de Dieu selon nos Ecritures, à semer le trouble, cherchant querelles par ces joutes verbales en faveur de l'homosexualité tout particulièrement, un minimum de l'avortement, etc.. Le constat s'impose tôt ou tard.

Seulement pour le croyant Dieu et Sa Parole ne changent pas, le péché ne change pas non plus avec le temps, le corps est le Temple de Dieu et la Vie est sacrée, Dieu seul a l'autorité pour déterminer le Bien du Mal et notre croyance au Jugement Dernier nous donne cette promesse : Que nous le voulions ou non, il faudra pourtant comparaître un jour devant Lui, et de ce jour là, la Bible dit que "Toute bouche sera fermée". Amen.

Je sais qu'aucune fatalité ne contraint personne à rester tel qu'il est en bien comme en mal nous sommes libres, je ne vous enferme pas dans ce comportement de contestataire chronique mais pour autant je me dois de vous y cerner, aussi je sais à quoi m'en tenir au sujet de vos interventions que j'estime, en l'état, animées d'un esprit de dispute. Maintenant ce n'est que mon humble avis de membre du forum parmi tant d'autres, et je vous prie aussi sincèrement de m'excuser de réagir hélas! passionnellement au moindre soupçon d'approbation laissée à l'homosexualité à cause de ma souffrance traumatique toujours pas résolue depuis si longtemps, si vous recherchez mes messages sur le forum vous comprendrez mieux..

Bonne soirée, vous êtes dans mes prières quoi qu'il en soit!

Edition : Merci, cher MARIO pour ces chiffres..!!

Edition 2 : Pardon à Monsieur BOB pour mon agressivité dans le dialogue!!!


Dernière édition par Kwama57 le Lun 27 Jan 2014, 21:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
BOB




MessageSujet: Re: Education au genre à l'école primaire.   Lun 27 Jan 2014, 21:16

Kwama57 a écrit:

d'essayer coûte que coûte à comprendre des athées ou agnostiques ou autres, je suis moi et c'est bien assez à gérer, merci

C'est dommage. Condamner sans comprendre, ce n'est pas très productif.



Kwama57 a écrit:

Pour le temps que je suis membre du forum et comme j'ai pu vous y lire à nombre d'occasions, je peux me permettre d'avancer vous y avoir trouvé débattre avec une préférence fortement marquée pour ces sujets que vous dites "houleux", ceux là même que vous prétendez vouloir éviter aujourd'hui.. Aussi je juge avec une faible probabilité d'erreur que vous y prenez, ou peut-être preniez au bénéfice du doute, finalement un malin plaisir à contester les critères et valeurs de Dieu selon nos Ecritures, à semer le trouble, cherchant querelles par ces joutes verbales en faveur de l'homosexualité, de l'avortement, etc.. Le constat s'impose tôt ou tard.

J'interviens essentiellement sur les problématiques sociétales. Il n'aurait pas de sens que j'intervienne dans des topics purement religieux: je n'ai pas de connaissances sur les questions abordées et de toute façon, n’étant pas croyant, la plupart de celles ci n'ont pas de sens pour moi.

Les questions de société sont souvent assez clivantes. En outre mes positions ne sont pas partagées par la majorité des intervenants de dialogue, donc effectivement les échanges peuvent être "énergiques". C'est surement à cela que vous faites allusion quand vous parlez de débats houleux.

Effectivement, j'aime bien "secouer" un peu les croyants, mais je pense que cela est utile, car:
- cela vous permet de connaitre le point de vue d'un non croyant sur le monde, au lieu de fantasmer celui ci.
- cela peut vous poussez à vous remettre en cause. Si vous n'étiez qu'entre croyants, cela serait plus difficile. Un regard extérieur peut vous amener à réfléchir aux contradictions que contiennent vos dogmes
- il arrive aussi que les croyants et les non croyants aient des valeurs communes, il est toujours bon de savoir lesquelles.

Je ne défend pas les droits des homosexuels ou encore le droit à l'avortement dans le but de "semer le trouble"(ce qui semble signifier pour vous interroger les croyances des gens -cela n'a pas l'air de vous plaire, mais c'est pourtant une bonne chose-. Si vos croyances sont bonnes et cohérentes, elles doivent pouvoir subir ce questionnement, et même en sortir renforcées. Il n'est pas bon de tout prendre pour des évidences, même et surtout ce qui parait s'imposer par le bon sens), mais parce que je pense que ce sont des causes justes. Si parfois je m'énerve, et que je suis donc tenté de provoquer, c'est surtout parce que certains des propos que je lis de temps en temps sont tout simplement choquants de mon point de vue, c'est tout.



Kwama57 a écrit:

Seulement pour le croyant Dieu et Sa Parole ne changent pas, le péché ne change pas non plus avec le temps, nos corps sont le Temple de Dieu et la Vie est sacrée, Dieu seul a l'autorité pour déterminer le Bien du Mal et notre croyance au Jugement Dernier nous donne cette promesse : Que nous le voulions ou non, il faudra pourtant comparaître un jour devant Lui, et de ce jour là, la Bible dit que "Toute bouche sera fermée". Amen.

Pourtant moi j'ai ici lu des croyants qui n'avaient pas une pensée aussi figée, et qui, en étant adeptes du même dogme que vous, acceptaient plus favorablement la modernité. D'autant que les valeurs que vous défendez aujourd'hui ne sont pas les mêmes que celles que vos ancêtres défendaient hier. Il est naïf de penser que les valeurs, les normes d'une société sont intangibles. Cela affecte mêmes les religions. Pour preuve, le catholicisme d'aujourd'hui n'est plus celui du moyen âge.

Kwama57 a écrit:

Maintenant ce n'est que mon humble avis de membre du forum parmi tant d'autres, et je sais qu'aucune fatalité ne contraint personne à rester tel qu'il est en bien comme en mal nous sommes libres, je ne vous enferme pas dans ce comportement mais pour autant je me dois de vous y cerner, aussi je sais à quoi m'en tenir au sujet de vos interventions que j'estime, en l'état, animées d'un esprit de dispute.

C'est dommage. Mais bon de toute façon je ne vous force pas à me répondre, si débattre avec moi vous est désagréable, rien ne vous y oblige :)

Kwama57 a écrit:

Bonne soirée, vous êtes dans mes prières quoi qu'il en soit!

Merci, et bonne soirée à vous.

Kwama57 a écrit:

Edition : Merci, cher MARIO pour ces chiffres..!!


Des chiffres dont j’attends toujours la source.
Revenir en haut Aller en bas
paulau




MessageSujet: Re: Education au genre à l'école primaire.   Mar 28 Jan 2014, 08:16

Le législateur veut imposer le genre dans les écoles de journalisme :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
BOB




MessageSujet: Re: Education au genre à l'école primaire.   Mar 28 Jan 2014, 20:49

paulau a écrit:
Le législateur veut imposer le genre dans les écoles de journalisme :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Je cite:

"Imposer l'égalité hommes-femmes et lutter contre les stéréotypes, rien de plus louable. A condition que cela s'applique à tout le monde. Voilà, en substance, le coup de gueule des écoles de journalisme, qui dénoncent dans un communiqué commun ce 27 janvier un article contenu dans le projet de loi sur l'égalité entre les hommes et les femmes, qui sera voté mardi en première lecture à l'Assemblée. L'article 16 bis impose en effet à ces écoles d'inclure dans leur formation un enseignement sur légalité entre les sexes. "

Deux options: soit tu n'a pas lu l'article avant de le commenter, soit tu l'a lu, et pour toi, la notion d'égalité entre les hommes et les femmes est équivalente à la théorie des genres. Dans les deux cas, tu ne fais pas preuve de beaucoup d’honnête intellectuelle.

Aussi stupide que soit cette mesure, la critique que tu lui fais n'a aucun rapport avec son objectif réel.

Bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Salomon

avatar


MessageSujet: Re: Education au genre à l'école primaire.   Mer 29 Jan 2014, 16:50

paulau a écrit:
L'éducation au genre est prévu dès l'école primaire:
voir ci-dessous l' article 31 du projet de loi :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

but de cet enseignement :

"substituer à des catégories comme le sexe ou les différences sexuelles, qui renvoient à la biologie, le concept de genre qui lui, au contraire, montre que les différences entre les hommes et les femmes ne sont pas fondées sur la nature, mais sont historiquement construites et socialement reproduites."

Compléments :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


cohérent de la part des diables franc maçon ..............
Revenir en haut Aller en bas
BOB




MessageSujet: Re: Education au genre à l'école primaire.   Mer 29 Jan 2014, 19:53

Salomon a écrit:
paulau a écrit:
L'éducation au genre est prévu dès l'école primaire:
voir ci-dessous l' article 31 du projet de loi :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

but de cet enseignement :

"substituer à des catégories comme le sexe ou les différences sexuelles, qui renvoient à la biologie, le concept de genre qui lui, au contraire, montre que les différences entre les hommes et les femmes ne sont pas fondées sur la nature, mais sont historiquement construites et socialement reproduites."

Compléments :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


cohérent de la part des diables franc maçon ..............

Plus dangereux encore que les diables francs maçons, la  connerie.

Pour citer ce bon Albert (un franc maçon aussi, à n'en pas douter) "Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue."

Médites donc ça.
Revenir en haut Aller en bas
Salomon

avatar


MessageSujet: Re: Education au genre à l'école primaire.   Jeu 30 Jan 2014, 01:54

BOB a écrit:
Salomon a écrit:
paulau a écrit:
L'éducation au genre est prévu dès l'école primaire:
voir ci-dessous l' article 31 du projet de loi :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

but de cet enseignement :

"substituer à des catégories comme le sexe ou les différences sexuelles, qui renvoient à la biologie, le concept de genre qui lui, au contraire, montre que les différences entre les hommes et les femmes ne sont pas fondées sur la nature, mais sont historiquement construites et socialement reproduites."

Compléments :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


cohérent de la part des diables franc maçon ..............

Plus dangereux encore que les diables francs maçons, la  connerie.

Pour citer ce bon Albert (un franc maçon aussi, à n'en pas douter) "Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue."


Médites donc ça.


Un ignorant qui fait la leçon c'est amusant ........; ne parle pas d'un sujet que tu ne maîtrise pas
Revenir en haut Aller en bas
paulau




MessageSujet: Re: Education au genre à l'école primaire.   Jeu 30 Jan 2014, 05:59

Les musulmans s'inquiètent:


Boycott de l'école : le CFCM troublé
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Education au genre à l'école primaire.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Education au genre à l'école primaire.
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pour l'inspection académique du Nord, les devoirs à la maison en école primaire sont "du travail au noir".
» Débat sur l'École Primaire
» Institut Montaigne: l'école primaire est "le maillon faible" du système
» Eveiller au goût à l'école primaire.
» Test VMA en école primaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: ACTUALITES-
Sauter vers: