Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP
anipassion.com
Partagez | 
 

 Voici une parabole pour les homosexuel(les) Chrétien(nes)

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Voici une parabole pour les homosexuel(les) Chrétien(nes)   Jeu 02 Mai 2013, 15:29

Je me permets de copier/coller un très beau texte :

"Voici une parabole pour les homosexuel(les) Chrétien(nes)

Un vieil homme riche acheta un immense parc à l’abandon depuis des dizaines d’années, au centre duquel se trouvait une ancienne et luxueuse ancienne villa. Il fit appel à des artisans pour restaurer sa villa et à un jardinier pour remettre le parc en état. Il tenait surtout à la beauté de son parc. Et il dit à son jardinier : « Voyez, dans quel état d’abandon ce trouve ce parc autrefois si majestueux. Il y pousse à présent des ronces, des épines, des orties, des mauvaises herbes de toutes sortes. Les arbres ne sont plus taillés depuis des décennies. Je vous charge de remettre tout cela en état et de rendre à ce parc sa beauté originelle. Je ne veux plus voir d’épineux nulle part, surtout parce que mes arrières petits enfants vont venir en vacance cette année, et je ne voudraient pas qu’ils se blessent et se griffent autour de ces mauvaises plantes »

Le jardinier qui était scrupuleux commença à tondre, à scier, à couper, à tailler, à soigner les bons arbres et les bonnes plantes, et avec minutie il déversait sur les bons végétaux des produits contre les maladies, et sur les mauvais des produits pour éradiquer la plante jusqu’à la racine. Il en avait presque terminé avec le parc qui était redevenu splendide, quand il vit dans un coin un magnifique rosier laissé à l’abandon. « Ce serait dommage de le détruire pensa t’il, simplement parce qu’il porte des épines. Je vais le tailler soigneusement, et lors de la floraison, le maître de maison et sa femme seront joyeux d’avoir ce rosier couvert de roses superbes. » Et, il tailla le rosier au lieu de le détruire.

Allant un peu plus loin, il découvrit un roncier couvert de mûres succulentes. Il en goûta quelques unes, et lui revint en mémoire les bonnes confitures de mûres que sa grand-mère préparait lorsqu’il était enfant. Et il se dit en lui-même : « Dois-je vraiment détruire ce roncier ? Car il donnera plus tard des mûres succulentes qui seront la joie des arrières petits enfants du maître de maison. Ne se rappelle t’il pas sa petite enfance pour vouloir éradiquer toutes ses plantes qui paraissent mauvaises, mais qui en réalité sont bonnes ? Et tout ça pour quelques malheureuses épines. Je vais tailler ce roncier, et ainsi il donnera au temps venu des mûres succulentes pour la plus grande joie des enfants ».

Le temps des vacances arrivant, les arrières petits enfants débarquèrent à la grande joie du maître et de la maîtresse de maison. L’Une des plus petites filles, jouant dans le parc y découvrit le rosier magnifique, et, désireuse de faire plaisir à son arrière grand-mère entrepris de couper quelques roses pour les lui offrir. Mais elle se griffa à plusieurs reprises dans cette opération. Durant ce temps, les autres arrières petits enfants découvrirent le roncier chargé de mûres et naturellement gourmands les cueillirent en couvrant leurs mains de griffures et d’éraflures. Ce que constatant, le maître de maison mandat son jardinier le questionnant sur l’origine de ses diverses blessures. Le Jardinier répondit : « J’ai cru bien faire ». Mais le maître de maison reprit : « Et malgré mon ordre, vous avez désobéi par présomption. Mon ordre était clair et formel, mais vous n’en avez fait qu’à votre tête, ignorant que mes arrières petits enfants sont tous hémophiles, et que la moindre blessure peut leur être fatale. Ai-je donc besoin de vos conseils ou de votre avis pour déterminer ce qui est bon ou mauvais dans mon domaine ? Ne suis-je donc pas libre de donner chez moi, les ordres qu’il me plait de donner sans que votre intelligence obtuse et limitée ne s’en mêle ? Pour cette raison, je vous congédie. »

--------------------------------------------

Le Parc c’est l’âme originelle. Parc parfait, pensé et planté par Dieu dés l’origine, pour que les talents de l’être humain puissent s’y croître et s’y développer. Les épineux sont les plantes mauvaises, les péchés qu’il faut savoir repousser avant qu’ils ne fassent en nous de profondes racines très difficiles à extirper ensuite, même si leur beauté ou leur goût nous semble beau et bon au départ. Le Jardinier, c’est la volonté qui transgresse par orgueil ou par bêtise, mais toujours avec un raisonnement limité, la loi Divine. Les produits qu’il utilise sont les prières et les actes de Charité. Le Maître de maison, c’est Dieu. Les arrières petits enfants sont les âmes innocentes qui se frottent au péché apparemment beau et bon de cette âme et se blessent auprès d’elle, et risquent d’y perdre leur âme.

On remarquera que le jardinier est méticuleux. La Volonté Chrétienne chez ces âmes est méticuleuse. Elles savent et reconnaissent ce qui est bien de ce qui est mal et savent faire fructifier leurs talents. Mais, elles sont tentées par d’anciennes racines qu’elles auraient due extirper. Au commencement Dieu ne créa pas de déviation en l’âme. On remarquera que la plante en elle-même (la sexualité), n’est pas mauvaise. Elle peut porter de bons fruits et être agréable au regard. Mais si Dieu les fit naturellement hommes et femmes, c’est parce qu’Il donne un ORDRE un ordonnancement à sa création. Or la volonté se détourne des ordres de Dieu en laissant pousser ses plantes que Dieu ne veut pas pour des raisons qui lui sont propres, notamment l’ordre naturel institué par Lui.

On remarquera aussi, que ce n’est pas le jardinier lui-même qui apporte ses ronces et ce rosier. Il les DECOUVRE dans le parc. Il ne s’agit donc pas pour l’intelligence du déviant (j’utilise le terme « déviant » comme une déviation d’un ordre naturel, et non comme une accusation ou une insulte) d’une volonté délibérée de faire le mal. L’âme DECOUVRE cette tendance en elle, même si ces mauvaises plantes ont été apportées par le malin à son insu.

Et les moyens par lesquels le malin apporte ses mauvais fruits peuvent être nombreux, même s’ils sont toujours indépendant de la volonté (Enfance douloureuse, famille éclatée etc.…)

Là où le péché commence à pointer le bout de son nez, c’est lorsque l’intelligence fait fie des lois Divine, et plutôt que d’exterminer ses plantes, bien au contraire, les fait croître en n’utilisant seulement que le coté « satisfaisant » de la nature, représenté ici dans la beauté des roses et le goût des baies. Et à fort juste titre, le jardinier perd son emploi, l’âme est repoussée par Dieu, puisqu’en plus d’avoir méprisé son ordre, elle est objet de scandale et de question pour les âmes pures ou simples. Analysons ce dernier point de la parabole.

Il nous faut donc remettre nos montres et pendules à l’heure devant l’homosexualité qui est vécue par beaucoup comme un « handicap » spirituel avant d’être un handicap social. Mais, il faut bien admettre que l’homosexualité latente ou vraie peut être combattue pour peu qu’on en néglige ses aspects « attrayants ». Il ne s’agit surtout pas de lutter contre cette tendance, mais tout simplement de la laisser tomber. En effet, moins on s’en occupe, plus cette racine de malignité disparaît. Le Péché, quel qu’il soit, nous est toujours montré par le diable à son avantage. Il a l’art de grossir démesurément nos appétits, alors que si nous n’y prêtions pas attention, il cesserait de devenir tentation et par là même de devenir péché. C’est en vain, disait St Jean de la croix, qu’on jette des filets au devant de ceux qui ont des ailes.

Je connais un couple qui m’ont avoué vivre le parfait bonheur dans une parfaite chasteté. Et, l’homme de ce couple m’assure ne rien comprendre au « problème » de l’homosexualité masculine ou féminine, car dit-il, on peut parfaitement vivre avec un être aimé, même du même sexe, sans pour autant que nos penchants dépravés (déviés. Car la déviance existe même chez les couples hétérosexuels…j’y reviendrai) soient assouvis par un contact charnel qui se transforme ensuite en remords puissants dans l’âme. Le véritable amour de l’autre peut fort bien se passer de la chair. C’est notre société de « dépravés psychiques et spirituels » qui nous conditionne pour nous faire croire que l’aboutissement de l’amour humain trouve sa justification dans l’acte. Or, rien n’est plus faux. Lorsque St Paul condamne à juste raison l’homosexualité, il ne condamne pas la pensée d’amour, mais l’acte qui en résulte.

Et allons plus loin, dans combien de couples « officiels », l’amour existe-t-il sous sa forme parfaite et chaste sans se transformer dans cette « masturbation à deux » qui n’est qu’un érotisme diabolique permissif hédoniste et égocentrique ?

St Joseph et la Très Sainte Vierge nous démontrent exactement le contraire, et je suis intimement convaincu qu’un amour VRAI d’une exceptionnelle ampleur existait dans le couple : Joseph Marie, sans pour cela qu’il n’y ait eu la moindre participation de la chair. Car, si on en revient aux lois du Seigneur pures et dures, il n’est permis à un couple de se « réjouir dans la chair » que et SEULEMENT POUR l’acte de procréation, qui n’est que la délégation terrestre de l’acte de création. Combien de couples fonctionnent sur ce registre ? Mais une fois de plus, un silence coupable plane dans L’Eglise sur cette affirmation qui ferait « fuir » plus d’un couple Chrétien hors de L’Eglise… (à méditer)

Que l’homosexuel(le) souffre est un fait indiscutable, tant qu’il n’a pas tranché le lien « charnel » qui unie sa pensée à l’acte ; tant qu’il n’a pas extirpé les racines des mauvaises plantes jusqu’à accepter la parfaite continence au même titre que le couple idéal. C’est, à n’en pas douter un supplice de la chair, une croix de l’acceptation de la Divine volonté sur nous au même titre que les handicapés doivent accepter leur triste condition comme venant de la main de Dieu. Et à ce titre, je connais une handicapée lourdement chargée par son handicap physique. Une femme formidable et exceptionnelle qui m’a dit un jour : « Je rend grâce au Seigneur d’être ce que je suis. De ne pouvoir fonder une famille, ni d’avoir d’enfants, ni d’être capable de me gérer seule et d’avoir constamment autour de moi des gens qui doivent m’aider pour les moindres nécessités de la vie, car si j’avais vécu la vie des gens normaux, connaissant mon âme qui vagabonde comme une jeune chèvre dans un pré de printemps, je me serai perdue. Tandis que grâce à ce handicap lourd, j’achète pour trois fois rien, mon billet d’aller direct vers le paradis. »

C’est pourquoi, il nous faut faire notre bon travail de jardinier pour ne pas nous entendre dire un jour par notre créateur : « Qu’as-tu fais de ton âme ? Malgré mon ordre, tu as désobéi par présomption. Mon ordre était clair et formel, mais tu n’en as fait qu’à ta tête, ignorant que tu es de mes voies. Avais-je donc besoin de tes conseils ou de ton avis pour déterminer ce qui est bon ou mauvais dans ton âme ? N’étais-je donc pas libre de donner chez moi, les ordres qu’il me plaisait de te donner sans que ton intelligence obtuse et limitée ne s’en mêle ? Pour cette raison, disparaît de ma face. »

Tous les humains ont leurs croix à porter. Certaines sont légères, d’autres sont lourdes. Quoi qu’il en soit, l’homosexualité en est certainement une des plus lourdes. Mais souvenons nous que plus la croix est lourde, plus le Seigneur est proche de nous, car nous pouvons tous changer notre croix en un billet pour le Paradis."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Voici une parabole pour les homosexuel(les) Chrétien(nes)   Jeu 02 Mai 2013, 16:06

Simple point hors propos :

"Car, si on en revient aux lois du Seigneur pures et dures, il n’est permis à un couple de se « réjouir dans la chair » que et SEULEMENT POUR l’acte de procréation, qui n’est que la délégation terrestre de l’acte de création."

Bien au contraire, c'est ignorer le Cantique des Cantiques dans l'AT, et le conseil de ne pas se priver l'un de l'autre dans le Mariage sinon d'un commun accord, dans le NT.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Voici une parabole pour les homosexuel(les) Chrétien(nes)   Jeu 02 Mai 2013, 16:17

Kwama57 a écrit:
Simple point hors propos :

"Car, si on en revient aux lois du Seigneur pures et dures, il n’est permis à un couple de se « réjouir dans la chair » que et SEULEMENT POUR l’acte de procréation, qui n’est que la délégation terrestre de l’acte de création."

Bien au contraire, c'est ignorer le Cantique des Cantiques dans l'AT, et le conseil de ne pas se priver l'un de l'autre dans le Mariage sinon d'un commun accord, dans le NT.

Y'a longtemps que cet adage n'existe plus et que la réalité est tout autre.
Tout simplement, parce que la femme ne 'tombe' pas enceinte en une seule union intime, qu'il faut
donc persévérer dans les unions.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Voici une parabole pour les homosexuel(les) Chrétien(nes)   Jeu 02 Mai 2013, 16:22

poupette a écrit:
Kwama57 a écrit:
Simple point hors propos :

"Car, si on en revient aux lois du Seigneur pures et dures, il n’est permis à un couple de se « réjouir dans la chair » que et SEULEMENT POUR l’acte de procréation, qui n’est que la délégation terrestre de l’acte de création."

Bien au contraire, c'est ignorer le Cantique des Cantiques dans l'AT, et le conseil de ne pas se priver l'un de l'autre dans le Mariage sinon d'un commun accord, dans le NT.

Y'a longtemps que cet adage n'existe plus et que la réalité est tout autre.
Tout simplement, parce que la femme ne 'tombe' pas enceinte en une seule union intime, qu'il faut
donc persévérer dans les unions.

Bonjour Poupette, oui et bien observer la bonne période du cycle de la femme pour optimiser la chance à procréer ou au contraire s'abstenir éventuellement de rapports en faveur du contrôle des naissances, selon les moyens disponibles aux parents à élever les enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Voici une parabole pour les homosexuel(les) Chrétien(nes)   Jeu 02 Mai 2013, 16:26

Kwama57 a écrit:
poupette a écrit:


Y'a longtemps que cet adage n'existe plus et que la réalité est tout autre.
Tout simplement, parce que la femme ne 'tombe' pas enceinte en une seule union intime, qu'il faut
donc persévérer dans les unions.

Bonjour Poupette, oui et observer le cycle de la femme pour procréer ou au contraire s'abstenir éventuellement de rapports en faveur au contrôle des naissances, selon les moyens disponibles aux parents à élever les enfants.

Certes, certes, mon cher Kwama57. C'est la forme disons naturelle d'une contraception.
De fait, maintenant, ce que l'on arrête, c'est ce cycle pour procréer. Et là, c'est la première forme d'avortement
avant l'avortement réel.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Voici une parabole pour les homosexuel(les) Chrétien(nes)   Jeu 02 Mai 2013, 16:32

poupette a écrit:
Kwama57 a écrit:


Bonjour Poupette, oui et observer le cycle de la femme pour procréer ou au contraire s'abstenir éventuellement de rapports en faveur au contrôle des naissances, selon les moyens disponibles aux parents à élever les enfants.

Certes, certes, mon cher Kwama57. C'est la forme disons naturelle d'une contraception.
De fait, maintenant, ce que l'on arrête, c'est ce cycle pour procréer. Et là, c'est la première forme d'avortement
avant l'avortement réel.

Un mal nécessaire de régulation des naissances selon la capacité financière et ressentie à assumer un enfant pour le couple, intervention de l'intelligence humaine sage dans ce cas et sans porter atteinte à la vie du foetus à naître, Dieu merci.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Voici une parabole pour les homosexuel(les) Chrétien(nes)   Jeu 02 Mai 2013, 17:13



Plus le pouvoir d'achat augmentera, plus les avortements diminueront
Ce mal est entré dans le système économique.
Revenir en haut Aller en bas
Stana

Stana


MessageSujet: Re: Voici une parabole pour les homosexuel(les) Chrétien(nes)   Dim 04 Aoû 2013, 20:08

Kwama57 a écrit:
poupette a écrit:
Kwama57 a écrit:


Bonjour Poupette, oui et observer le cycle de la femme pour procréer ou au contraire s'abstenir éventuellement de rapports en faveur au contrôle des naissances, selon les moyens disponibles aux parents à élever les enfants.

Certes, certes, mon cher Kwama57. C'est la forme disons naturelle d'une contraception.
De fait, maintenant, ce que l'on arrête, c'est ce cycle pour procréer.  Et là, c'est la première forme d'avortement
avant l'avortement réel.

Un mal nécessaire de régulation des naissances selon la capacité financière et ressentie à assumer un enfant pour le couple, intervention de l'intelligence humaine sage dans ce cas et sans porter atteinte à la vie du foetus à naître, Dieu merci.
Moi,je trouve cette méthode sois-disant naturelle justement peu naturelle lol je m'explique:bien sûr à défaut d'autres moyens-par conviction religieuse ou pour d'autres raisons-on peut avoir recours à ce genre de méthode,et même pour certains couples ce peut être excitant cette"attente",puisqu'ils se retrouvent après un temps d'abstinence...mais ça dépend des personnes.Personnelement,je pense que pour beaucoup de couples,principalement des jeunes mariés,cette contrainte serait un véritable tue-l'amour et hôterait toute spontanéité naturelle aux deux partenaires;ne pas pouvoir se donner l'un à l'autre sur l'impulsion du moment,comme il leur plaît...non non.Dans ce cas il vaut mieux utiliser des contraceptifs à mon avi.De nombreuses personnes,quelles que soient leurs croyances,le font.La socièté a évolué quant même!A mes yeux ces principes extrêmes sont exagèrés...Après,chacun voit les choses à sa manière.
Concernant l'homosexualité...bien sûr qu'on peu aimer sans que le sexe intervienne-homosexualité ou non d'ailleurs.Je sais de quoi je parle:je partage une forme d'amour pur et intense avec mon ami le plus cher.Nous sommes mariés tous les deux,mais nous n'enlevons rien à nos conjoints.Nous en avons parlé plusieurs fois.Je lui ai demandé(à mon meilleur ami)ce que représentait notre amitié pour lui:"De l'amour sans sexe"a-t-il répondu.Et une autre personne m'a dit:"Cet amour platonique n'est pas blâmable puisqu'il ne porte de préjudice à personne".
Pour dire que deux personnes pouvant s'aimer en dehors de la sexualité,oui je le conçoit.
Je pense pourtant que ça ne doit pas être systèmatique.Si deux êtres homosexuels,célibataires,sont amoureux l'un de l'autre,je ne vois aucun mal à ce qu'ils concrétisent leur passion par le sexe,qui devient alors acte d'amour,comme pour n'importe quel couple aimant.Il y a d'ailleurs des personnes cèlébres,très croyantes,qui ont vécu ce genre d'amour,ce qui ne les empêchaient pas d'être des bons.
Il existe mille et une forme d'amour,et ce sentiment,platonique ou plus concret,a toujours quelque chose de lumineux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Voici une parabole pour les homosexuel(les) Chrétien(nes)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Voici une parabole pour les homosexuel(les) Chrétien(nes)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Développement personnel : un danger pour le chrétien?
» Lindécente imposture du pardon chrétien
» Pour fonder un foyer chrétien
» Se syndiquer pour un travailleur chrétien,n'est-ce pas contraire à la foi?
» Forum pour le Parti de l'Héritage chrétien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: LE COIN DES POETES-
Sauter vers: