Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRETIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez | 
 

 L'épisode de la femme adultère est-il authentique (saint Jean VII, 53

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
kabyl-latina




MessageSujet: L'épisode de la femme adultère est-il authentique (saint Jean VII, 53    Lun 03 Juin 2013, 18:11

Citons le texte incriminé :

"Et ils s’en retournèrent chacun dans sa maison. Jésus s’en alla sur la montagne des Oliviers ; Mais, dès le point du jour, il retourna dans le temple, et tout le peuple vint à lui. Et s’étant assis, il les enseignait. Alors les Scribes et les Pharisiens lui amenèrent une femme surprise en adultère, et l’ayant fait avancer, ils dirent à Jésus : « Maître, cette femme a été surprise en flagrant délit d’adultère. » Or Moïse, dans la Loi, nous a ordonné de lapider de telles personnes. Vous, donc, que dites-vous ? C’était pour l’éprouver qu’ils l’interrogeaient ainsi, afin de pouvoir l’accuser. Mais Jésus, s’étant baissé, écrivait sur la terre avec le doigt. Comme ils continuaient à l’interroger, il se releva et leur dit :« Que celui de vous qui est sans péché lui jette la première pierre. » Et s’étant baissé de nouveau, il écrivait sur la terre. Ayant entendu cette parole, et se sentant repris par leur conscience, ils se retirèrent les uns après les autres, les plus âgés d’abord, puis tous les autres, de sorte que Jésus resta seul avec la femme qui était au milieu. Alors Jésus s’étant relevé, et ne voyant plus que la femme, lui dit : « Femme, où sont ceux qui vous accusent ? Est-ce que personne ne vous a condamnée ? Elle répondit : « Personne, Seigneur » ; Jésus lui dit « Je ne vous condamne pas non plus. Allez, et ne péchez plus. "

les musulmans nient l'authenticité de ce récit pour tenter de décrédibiliser le Christianisme, parce qu'ils savent très bien que leur "religion" ne tient sur rien, ou mieux dit parce qu'ils savent très bien que leur "religion" ne tient que sur cette fable de la falsification de la Bible (puisque le coran la contredit c'est donc qu'elle est falsifiée, n'est-ce pas.)

les musulmans devraient aussi se demander, puisque selon eux ce récit n'est pas authentique, pourquoi alors les chrétiens en 2000 ans n'ont jamais lapidé les adultères????

Bref, ajoutons que des manuscrits très anciens rapportent l'épisode, notamment Le Codex Bezae Cantabrigensis, fait a la meme époque que le Codex Sinaiticus (IVe siècle) , de même que saint Jérôme, saint Ambroise, saint Augustin etc...

saint Augustin (De coniugiis adulteris):


CHAPITRE VI. DE LA RÉCONCILIATION ENTRE ÉPOUX APRÈS L'ADULTÈRE.
5. "Il vous paraît dur qu'un époux puisse se réconcilier avec l'autre époux coupable d'adultère; supposez la foi vive et rien ne sera plus facile. Pourquoi regarder encore comme adultères ceux que le baptême a régénérés ou que nous croyons guéris par la pénitence? Ces crimes pour l'expiation desquels la loi ancienne n'avait point de sacrifices, sont maintenant expiés par le sang du Nouveau Testament; voilà pourquoi il était alors si rigoureusement défendu à un homme de recevoir son. épouse quand elle avait connu un autre mari. Nous lisons cependant que la fille de Saül, donnée d'abord à David pour épouse et livrée ensuite par son père à un autre mari, fut reprise par David, qui en cela ne désobéissait à la loi ancienne que pour préfigurer le Nouveau Testament (II Rois III, 14.). Maintenant, depuis que Jésus-Christ a dit à la femme adultère : « Ni moi, je ne vous condamnerai pas, allez et ne péchez plus à l'avenir», qui ne comprend qu'en voyant le Seigneur pardonner, un mari doit pardonner aussi et ne plus reprocher l'adultère à celle qui en a fait pénitence et à qui la miséricorde divine a fait grâce?"

et

CHAPITRE VII. QUE SONT CES MARIS QUI SÉVISSENT CONTRE LEURS FEMMES ADULTÈRES?
6. "Mais cette conduite du Sauveur soulève l'indignation des infidèles; on trouve même des chrétiens de peu de foi ou plutôt ennemis de la vraie foi, qui craignant l'impunité pour leurs femmes, arrachent des exemplaires sacrés le récit de l'indulgence accordée par Jésus-Christ à la femme adultère. Mais a-t-il donné la permission de pécher, Celui qui a dit: « Désormais ne péchez plus? » ou bien pour éviter le scandale de ces malades, Dieu, le souverain médecin de nos âmes, devait-il refuser de guérir cette femme en lui pardonnant son péché? Gardons-nous de croire que ceux qui s'irritent de cette conduite du Sauveur, soient eux-mêmes d'une pureté sans tache et d'une austère chasteté : mettons-les plutôt au nombre de ceux à qui le Sauveur adresse ces mots: « Que celui d'entre vous qui est sans péché lui jette la première pierre ». Ceux qui entendaient ces paroles, sentant tout à coup les tourments de la conscience, s'éloignèrent et cessèrent de tenter le Sauveur et de poursuivre cette femme adultère (Jean, VIII, 7-11.). De nos jours au contraire nous en trouvons qui sont malades et qui repoussent le médecin, qui, coupables d'adultère sévissent contre leurs femmes adultères. Si on leur disait, non pas seulement en général: « Que celui d'entre vous qui est sans péché », mais d'une manière plus précise : que celui qui est innocent de ce péché, « lui jette la première pierre » ; peut-être cela leur donnerait-il à réfléchir et à reconnaître enfin qu'ils sont bien coupables de réclamer à grands cris la mort d'une femme adultère, eux qui seraient morts depuis longtemps pour le même crime, si Dieu ne les avait épargnés dans son infinie miséricorde."



Ainsi saint Augustin (IVe siècle) nous apprend la raison de l'absence de ce passage dans certains manuscrits:

"on trouve même des chrétiens de peu de foi ou plutôt ennemis de la vraie foi, qui craignant l'impunité pour leurs femmes, arrachent des exemplaires sacrés le récit de l'indulgence accordée par Jésus-Christ à la femme adultère."
Revenir en haut Aller en bas
Curiousmuslim

avatar


MessageSujet: Re: L'épisode de la femme adultère est-il authentique (saint Jean VII, 53    Lun 03 Juin 2013, 18:36

Ou sont les musulmans qui nient ce passage du NT ? ou? moi je ne les vois pas.
Revenir en haut Aller en bas
sunnyDay35

avatar


MessageSujet: Re: L'épisode de la femme adultère est-il authentique (saint Jean VII, 53    Lun 03 Juin 2013, 18:40

Citation :
les musulmans nient l'authenticité de ce récit pour tenter de décrédibiliser le Christianisme, parce qu'ils savent très bien que leur "religion" ne tient sur rien, ou mieux dit parce qu'ils savent très bien que leur "religion" ne tient que sur cette fable de la falsification de la Bible (puisque le coran la contredit c'est donc qu'elle est falsifiée, n'est-ce pas.)

Tu devrai consulter, ça devient urgent !
Revenir en haut Aller en bas
sunnyDay35

avatar


MessageSujet: Re: L'épisode de la femme adultère est-il authentique (saint Jean VII, 53    Lun 03 Juin 2013, 18:46

Moi je sais juste que la bible que tu tiens entre tes mains a été traduite du codex sinaiticus et ce passage n'existe pas du tout dans ce Codex ! Alors regardons ce que tu nous donnes :

Le Codex Bezae Cantabrigensis
is a codex of the New Testament dating from the 5th century written in an uncial hand on vellum.

Codex Sinaiticus
The codex is an Alexandrian text-type manuscript written in the 4th century in uncial letters on parchment.

Si l'histoire existe dans le 5ème siècle et qu'elle n'existait pas au 4ème c'est une preuve CLAIRE et NETTE de la falsification.

Merci pour ton aide, je connaissais pas le codex Bezae Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
amr




MessageSujet: Re: L'épisode de la femme adultère est-il authentique (saint Jean VII, 53    Lun 03 Juin 2013, 19:08


kabyl-latina a écrit:

les musulmans nient l'authenticité de ce récit pour tenter de décrédibiliser le Christianisme, parce qu'ils savent très bien que leur "religion" ne tient sur rien, ou mieux dit parce qu'ils savent très bien que leur "religion" ne tient que sur cette fable de la falsification de la Bible (puisque le coran la contredit c'est donc qu'elle est falsifiée, n'est-ce pas.)

les musulmans devraient aussi se demander, puisque selon eux ce récit n'est pas authentique, pourquoi alors les chrétiens en 2000 ans n'ont jamais lapidé les adultères????
[/color]

"Ordonnances Ecclésiastiques" de Genève [l’Edit de 1566] :

"...L’homme non marié qui aura paillardé avec la femme mariée sera condamné et puni par le fouet public, et banni perpétuellement ; et s’il estoit serviteur en la maison, sera puni de mort.
La femme mariée qui aura paillardé sera, pour les causes ci-dessus déclarées punies de mort.
L’homme marié qui aura commis adultère avec la femme mariée sera semblablement puni de mort."



Source:Emile Rivoire (éd.), Sources du droit du Canton de Genève, vol.3 (1551-1620), Aarau, 1933, [ Edit contre la paillardise, 1566]


Revenir en haut Aller en bas
kabyl-latina




MessageSujet: Re: L'épisode de la femme adultère est-il authentique (saint Jean VII, 53    Lun 03 Juin 2013, 20:34

amr a écrit:

kabyl-latina a écrit:

les musulmans nient l'authenticité de ce récit pour tenter de décrédibiliser le Christianisme, parce qu'ils savent très bien que leur "religion" ne tient sur rien, ou mieux dit parce qu'ils savent très bien que leur "religion" ne tient que sur cette fable de la falsification de la Bible (puisque le coran la contredit c'est donc qu'elle est falsifiée, n'est-ce pas.)

les musulmans devraient aussi se demander, puisque selon eux ce récit n'est pas authentique, pourquoi alors les chrétiens en 2000 ans n'ont jamais lapidé les adultères????
[/color]

"Ordonnances Ecclésiastiques" de Genève [l’Edit de 1566] :

"...L’homme non marié qui aura paillardé avec la femme mariée sera condamné et puni par le fouet public, et banni perpétuellement ; et s’il estoit serviteur en la maison, sera puni de mort.
La femme mariée qui aura paillardé sera, pour les causes ci-dessus déclarées punies de mort.
L’homme marié qui aura commis adultère avec la femme mariée sera semblablement puni de mort."



Source:Emile Rivoire (éd.), Sources du droit du Canton de Genève, vol.3 (1551-1620), Aarau, 1933, [ Edit contre la paillardise, 1566]



tu vois le mot "lapidé" ????
Revenir en haut Aller en bas
Poisson vivant

avatar


MessageSujet: Re: L'épisode de la femme adultère est-il authentique (saint Jean VII, 53    Lun 03 Juin 2013, 20:38

kabyl-latina, je crois qu'au 4éme siècle saint Augustin parle ou fait référence à ce passage bien avant le Codex Bezae .

Il est clair qu'il existe un mystère dans ce passage !



.
Revenir en haut Aller en bas
amr




MessageSujet: Re: L'épisode de la femme adultère est-il authentique (saint Jean VII, 53    Lun 03 Juin 2013, 22:00

kabyl-latina a écrit:
amr a écrit:



"Ordonnances Ecclésiastiques" de Genève [l’Edit de 1566] :

"...L’homme non marié qui aura paillardé avec la femme mariée sera condamné et puni par le fouet public, et banni perpétuellement ; et s’il estoit serviteur en la maison, sera puni de mort.
La femme mariée qui aura paillardé sera, pour les causes ci-dessus déclarées punies de mort.
L’homme marié qui aura commis adultère avec la femme mariée sera semblablement puni de mort."



Source:Emile Rivoire (éd.), Sources du droit du Canton de Genève, vol.3 (1551-1620), Aarau, 1933, [ Edit contre la paillardise, 1566]



tu vois le mot "lapidé" ????

non,je vois qu'on leur distribue un apéritif!





Revenir en haut Aller en bas
SKIPEER

avatar


MessageSujet: Re: L'épisode de la femme adultère est-il authentique (saint Jean VII, 53    Mar 16 Mai 2017, 18:55

mario-franc_lazur a écrit:
Tu sembles sûr de toi, mon cher SKIPEER. Et pourtant on a retrouvé ce récit de la femme adultère à des endroits différents dans certains manuscrits. Comme par exemple, certains le placent plus loin dans l'évangile de Jean au chapitre 21. Certains manuscrits l'ont même placé à la fin du chapitre 24 de l'évangile de Luc.

Le passage de la femme adultère doit être considéré comme étant canonique et inspiré au même titre que tous les autres passages de la Bible. Bien qu'il soit absent des codex Vaticanus et Sinaiticus, il est toutefois présent dans le codex Bezae qui date aussi de la même époque que les deux précédents.
j'ai fais remonter ce sujet afin de répondre a notre ami mario qui nous dit que le passage de la femme adultère est  considérè comme canonique .Voyons donc voir ça

la péricope en question  est d'abord atteste en latin (4' siecle) et APRES dans un texte bilingue latin-grec (Bezae du 5' siecle) et ensuite en grec (6' siecle).
La péricope n'est dans AUCUN manuscrit grec avant le Bezae ! ni dans le Vaticanus (4' siecle), ni le Sinaiticus (4' siecle), ni les papyrus P45, P66 et P75 qui datent d'environ l'an 200 !
Alors sincèrement si 12 versets on pu être retire avant l'an 200 puis rajouter au 5' siecle... Je ne vois vraiment pas comment avoir confiance en les évangile ?!


Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/skipeer95
Poisson vivant

avatar


MessageSujet: Re: L'épisode de la femme adultère est-il authentique (saint Jean VII, 53    Mar 16 Mai 2017, 19:33

SKIPEER a écrit:

Alors sincèrement si 12 versets on pu être retire avant l'an 200 puis rajouter au 5' siecle... Je ne vois vraiment pas comment avoir confiance en les évangile ?!





Moi Chrétien j'affirme qu'au 7éme siècle en Arabie circulait un Evangile authentique dont même Allah fait référence dans son livre.

Nous voulons croire en cet Evangile alors montrer nous ce véritable Evangile dont parle Allah et encore présent au 7éme siècle en Arabie ! si vous êtes véridique !




.
Revenir en haut Aller en bas
Petero

avatar


MessageSujet: Re: L'épisode de la femme adultère est-il authentique (saint Jean VII, 53    Mar 16 Mai 2017, 22:23

SKIPEER a écrit:
j'ai fais remonter ce sujet afin de répondre a notre ami mario qui nous dit que le passage de la femme adultère est  considérè comme canonique .Voyons donc voir ça

la péricope en question  est d'abord atteste en latin (4' siecle) et APRES dans un texte bilingue latin-grec (Bezae du 5' siecle) et ensuite en grec (6' siecle).
La péricope n'est dans AUCUN manuscrit grec avant le Bezae ! ni dans le Vaticanus (4' siecle), ni le Sinaiticus (4' siecle), ni les papyrus P45, P66 et P75 qui datent d'environ l'an 200 !
Alors sincèrement si 12 versets on pu être retire avant l'an 200 puis rajouter au 5' siecle... Je ne vois vraiment pas comment avoir confiance en les évangile ?!



Sais-tu au moins ce qu'est "une reconnaissance canonique" ? C'est une reconnaissance de l'Eglise catholique. L'Eglise catholique reconnaît que cet évènement qu'on retrouve dans les écrits que tu as cité, c'est vraiment un évènement que Jésus a vécu.

Pourquoi l'Eglise reconnaît-elle cet évènement ? Parce qu'il s'accorde pleinement avec la manière de faire de Jésus, dans sa relation avec les pécheurs. Parce qu' on retrouve trace de cet évènement dans la Didascalia apostolorum (un document de l’Église syrienne du IIIe siècle) et que sa canonicité est assidûment défendue par les Pères latins (Ambroise, Augustin et Jérôme).

Ce n'est pas parce qu'on ne retrouve pas trace de cet évènement dans le papyrus P45 de l'an 200, que cela veut dire que cet évènement a été inventé. Il ne faut pas oublier qu'à côté des écrits, il existait des traditions orales. Il se peut très bien, que cet évènement n'était pas été repris par celui qui a écrit le papyrus 15, pour une raison particulière.

Dans la mesure où Jésus pardonnait les péchés, il n'y a rien d'anormal à ce qu'il ait pardonné les péchés de ceux qui commettaient l'adultère ; il est tout a fait normal qu'il était contre la lapidation.

C'est évident que les musulmans jugent cet évènement irrecevable, vu que leur prophète qui est soit disant venu avec le Coran, confirmer l'Evangile, étai pour la lapidation. C'est donc normal que ces mêmes musulmans, pour défendre leur Coran et leur prophète, fasse tout pour décridibiliser nos Evangiles ; bien que lorsque cela les arrange, comme par exemple pour justifier leur croyance en l'annonce par Jésus du nouveau paraclet, qui serait Mohamed selon eux, là ils font confiance au même Evangile Very Happy

Donc, mon cher Skipeer, quand tu nous dis que tu ne vois pas comment on peux faire confiance à nos Evangiles, tu devrais normalement ne pas faire non plus confiance à ce même Evangile qui annonce le Paraclet. Tu ne devrais pas te référer à cet Evangile pour justifier que pour toi, Jésus a annoncé dans cet Evangile, ton prophète Very Happy

On voit bien que tu ne fais qu'utiliser cet argument sur ce péricope, que pour justifier ton rejet des Evangiles, parce que tout simplement, ces Evangiles nous montrent clairement que ton Coran ce n'est pas une révélation de Dieu et donc que ton prophète c'est un faux prophète.

Donc, on s'en fou de ce que tu penses sur ce péricope, vu que de toute façon, tu ne crois pas au Jésus des Evangiles ; tu ne crois qu'au Issa du Coran.
Revenir en haut Aller en bas
OlivierV




MessageSujet: Re: L'épisode de la femme adultère est-il authentique (saint Jean VII, 53    Mar 16 Mai 2017, 23:17

Ceci dit, Jésus ne précise pas ce qu'il doit advenir si la femme se remet à commettre le péché d'adultère....
Revenir en haut Aller en bas
brigit ^^

avatar


MessageSujet: Re: L'épisode de la femme adultère est-il authentique (saint Jean VII, 53    Mer 17 Mai 2017, 20:15

OlivierV a écrit:
Ceci dit, Jésus ne précise pas ce qu'il doit advenir si la femme se remet à commettre le péché d'adultère....

Alors s'étant relevé, et ne voyant plus que la femme, Jésus lui dit: Femme, où sont ceux qui t'accusaient? Personne ne t'a-t-il condamnée? Elle répondit: Non, Seigneur. Et Jésus lui dit: Je ne te condamne pas non plus: va, et ne pèche plus.

Pourquoi veux tu que l'argument la 2ème fois ne porte pas autant que la 1ère fois ?
Que celui qui n'a jamais péché exécute la sentence, cela veut dire Tu seras jugé comme tu juges,
Qui donc lancerait la première pierre s'il jugeait le péché de l'autre sachant que le sien sera bien plus durement condamné ?

Tu n'as point versé d'huile sur ma tête; mais elle, elle a versé du parfum sur mes pieds. C'est pourquoi, je te le dis, ses nombreux péchés ont été pardonnés: car elle a beaucoup aimé. Mais celui à qui on pardonne peu aime peu. Et il dit à la femme: Tes péchés sont pardonnés.

Ne jugez point, afin que vous ne soyez point jugés.
Car on vous jugera du jugement dont vous jugez, et l'on vous mesurera avec la mesure dont vous mesurez.
Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l'oeil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton oeil?
Ou comment peux-tu dire à ton frère: Laisse-moi ôter une paille de ton oeil, toi qui as une poutre dans le tien?
Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton oeil, et alors tu verras comment ôter la paille de l'oeil de ton frère.


Quant au célèbre 'va, et ne pèche plus',
Il est difficile de dire ce qui est un conseil ou une vérité.
Est ce une simple parole d'homme qui se veut conseiller ou est ce une parole de Dieu que la lumière soit et elle fut ?
Les deux ?

La nouvelle que nous avons apprise de lui, et que nous vous annonçons, c'est que Dieu est lumière, et qu'il n'y a point en lui de ténèbres. Si nous disons que nous sommes en communion avec lui, et que nous marchions dans les ténèbres, nous mentons, et nous ne pratiquons pas la vérité. Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché. Si nous disons que nous n'avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n'est point en nous. Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité. Si nous disons que nous n'avons pas péché, nous le faisons [......], et sa parole n'est point en nous.

Bref celui qui ne pêche pas est parfait, qui est donc parfait si ce n'est Dieu ?
Revenir en haut Aller en bas
Pierresuzanne

avatar


MessageSujet: Re: L'épisode de la femme adultère est-il authentique (saint Jean VII, 53    Mer 17 Mai 2017, 21:08

SKIPEER a écrit:

la péricope en question  est d'abord atteste en latin (4' siecle) et APRES dans un texte bilingue latin-grec (Bezae du 5' siecle) et ensuite en grec (6' siecle).
La péricope n'est dans AUCUN manuscrit grec avant le Bezae ! ni dans le Vaticanus (4' siecle), ni le Sinaiticus (4' siecle), ni les papyrus P45, P66 et P75 qui datent d'environ l'an 200 !
Alors sincèrement si 12 versets on pu être retire avant l'an 200 puis rajouter au 5' siecle... Je ne vois vraiment pas comment avoir confiance en les évangile ?!


ce qui est marrant, c'est qu'on dirait que Skipeer est tout content que la lapidation n'ait pas été explicitement condamnée par Jésus.


Ah ! Skipeer, le promoteur de la lapidation préventive  !




et bien, nous, chrétiens, nous ne pratiquons pas la lapidation, ni préventive, ni curative
nous pratiquons la Foi en la Trinité,
nous croyons donc en l'Esprit Saint, autant qu'au Père et au Fils !


Nous croyons donc que si ce texte de la femme adultère pardonnée par Jésus est dans l’Évangile de Jean, c'est qu'il est légitime,
c'est l'Esprit saint qui a conduit les rédacteurs de la Bible à la vérité toute entière, quand ils y ont inclus ce texte,
en conformité avec la promesse faite par Jésus ( Jean 14, 26).


La Lapidation est donc une pratique réprouvée par Dieu.
et c'est définitif !
Revenir en haut Aller en bas
Pierresuzanne

avatar


MessageSujet: Re: L'épisode de la femme adultère est-il authentique (saint Jean VII, 53    Mer 17 Mai 2017, 21:14

OlivierV a écrit:
Ceci dit, Jésus ne précise pas ce qu'il doit advenir si la femme se remet à commettre le péché d'adultère....

Sacré Olivier,

Brigit de signale juste au dessus, que Jésus dit à la femme " vas et ne pèche plus ".

Jésus ne la garde pas sous le coude, pour la zieuter et la livrer à la persécution de la oumma de la communauté !

La femme part, elle s'en va, libre et pardonnée.

Tu sais, quand on a croisé le regard du Christ, on aspire à la sainteté pour lui plaire,
et pas par peur du regard de la communauté,
ni par peur des châtiments.

La rectitude par peur des châtiments, c'est de la mystique de nazis !

Revenir en haut Aller en bas
OlivierV




MessageSujet: Re: L'épisode de la femme adultère est-il authentique (saint Jean VII, 53    Mer 17 Mai 2017, 22:35

Pierresuzanne a écrit:


La rectitude par peur des châtiments, c'est de la mystique de nazis !


Rectitude par peur des châtiments ? Mais voyons, ne sais-tu pas que Dieu est le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux ? Et qu'Il pardonne et aime ceux qui se repentent ?
Revenir en haut Aller en bas
Thinkbig

avatar


MessageSujet: Re: L'épisode de la femme adultère est-il authentique (saint Jean VII, 53    Jeu 18 Mai 2017, 01:17

Salut tout le monde !

Mon avis sur ce verset est divisé. Si Jésus a refusé de lapider la femme c'est sûrement dû à l'attitude des juifs qui ne respectaient pas leurs lois et ne les appliquaient pas sur eux-mêmes.

Jean 7:19 "Moïse ne vous a-t-il pas donné la loi ? Et nul de vous n'observe la loi. Pourquoi cherchez-vous à me faire mourir ?"

Jésus a t-il l'habitude de contredire des versets ? Que signifie : "Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir" (Matthieu 5:17-18). Sachant que sur les dix commandements, le christianisme n'en retient que neuf !

Jésus en proclamant :"celui qui n'a jamais péché lui jette la première pierre" a bien eu raison des accusateurs qui ne pouvaient pas lapider puisqu'ils sont pécheurs. Mais, Jésus qui n'a jamais péché, pourquoi ne jette t-il pas de pierre ? Pourquoi on ne lui a pas dit ?

Il n'a pas lapidé la femme parcequ'il voulait lui pardonner, c'est son rôle. Mais, pourquoi en d'autres circonstances il a prononcé ou approuvé la sentence et n'a pas pardonné ?

Apocalypse 2:22 "Voici, je vais la jeter sur un lit, et envoyer une grande tribulation à ceux qui commettent adultère avec elle, à moins qu'ils ne se repentent de leurs œuvres. 23- Je ferai mourir de mort ses enfants ; et toutes les Eglises connaîtront que je suis celui qui sonde les reins et les cœurs, et je vous rendrai à chacun selon vos œuvres."

Jésus n'est donc pas contre le châtiment corporel.

Actes 5:1 "Mais un homme nommé Ananias, avec Saphira sa femme, vendit une propriété, 2- et retint une partie du prix, sa femme le sachant; puis il apporta le reste, et le déposa aux pieds des apôtres.
5:5 Ananias, entendant ces paroles, tomba, et expira. Une grande crainte saisit tous les auditeurs. 6 Les jeunes gens, s'étant levés, l'enveloppèrent, l'emportèrent, et l'ensevelirent.
5:9...Voici, ceux qui ont enseveli ton mari sont à la porte, et ils t'emporteront. 10 Au même instant, elle tomba aux pieds de l'apôtre, et expira. Les jeunes gens, étant entrés, la trouvèrent morte; ils l'emportèrent, et l'ensevelirent auprès de son mari."

Pourquoi pardonner l'adultère et punir de mort le vol ?

Enfin, indépendamment de la véracité du récit, que nous dit-il sur cette pratique cruelle et barbare ? A mon sens, même si les Textes condamnent l'adultère, je conçoit que le récit biblique élève très haut les conditions de la lapidation par la parole de Jésus :"celui qui n'a jamais péché...", et que les preuves exigées chez les musulmans (témoins oculaires de l'adultère; le fil passé entre les accusés) viennent confirmer l'impossibilité du jugement de l'adultère.

Cordialement!
Revenir en haut Aller en bas
brigit ^^

avatar


MessageSujet: Re: L'épisode de la femme adultère est-il authentique (saint Jean VII, 53    Jeu 18 Mai 2017, 01:44

Thinkbig a écrit:
Salut tout le monde !

Mon avis sur ce verset est divisé. Si Jésus a refusé de lapider la femme c'est sûrement dû à l'attitude des juifs qui ne respectaient pas leurs lois et ne les appliquaient pas sur eux-mêmes.

Jean 7:19 "Moïse ne vous a-t-il pas donné la loi ? Et nul de vous n'observe la loi. Pourquoi cherchez-vous à me faire mourir ?"

Jésus a t-il l'habitude de contredire des versets ? Que signifie : "Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir" (Matthieu 5:17-18). Sachant que sur les dix commandements, le christianisme n'en retient que neuf !

Que 9 ? Il en manquerait 1 ? Précise ? Penses tu que Jésus encourage au péché par trop de mansuétude ?
Tu dois confondre punition et repentance, ce n'est pas le jugement que Jésus est venu porté, mais la grâce.
Il en manquerait 1 ? Tu dois confondre avec l'Islam qui en a oublié le Sabbat comme jour consacré en Dieu.

Quant au reste, crois que tu que Jésus est venu rappeler les lois de Moïse ?
Lis les donc et dis nous si elles sont de Dieu ? Si tu le penses alors tu es fou !
Deutéronome cela veut dire la deuxième loi, la deuxième loi de qui ?

A qui veut-on enseigner la sagesse? A qui veut-on donner des leçons? Est-ce à des enfants qui viennent d'être sevrés, Qui viennent de quitter la mamelle? Car c'est précepte sur précepte, précepte sur précepte, Règle sur règle, règle sur règle, Un peu ici, un peu là.

Hé bien! c'est par des hommes aux lèvres balbutiantes Et au langage barbare Que l'Eternel parlera à ce peuple (Le peuple qui veut de nos jours les lois d'il y a 3000 ans). Il lui disait: Voici le repos, Laissez reposer celui qui est fatigué; Voici le lieu du repos! Mais ils n'ont point voulu écouter. Et pour eux la parole de l'Eternel sera Précepte sur précepte, précepte sur précepte, Règle sur règle, règle sur règle, Un peu ici, un peu là, Afin qu'en marchant ils tombent à la renverse et se brisent, Afin qu'ils soient enlacés et pris.

Ecoutez donc la parole de l'Eternel, moqueurs, Vous qui dominez sur ce peuple de Jérusalem! Vous dites: Nous avons fait une alliance avec la mort, Nous avons fait un pacte avec le séjour des morts; Quand le fléau débordé passera, il ne nous atteindra pas, Car nous avons la fausseté pour refuge et le [......] pour abri. C'est pourquoi ainsi parle le Seigneur, l'Eternel: Voici, j'ai mis pour fondement en Sion une pierre, Une pierre éprouvée, une pierre angulaire de prix, solidement posée; Celui qui la prendra pour appui n'aura point hâte de fuir. Je ferai de la droiture une règle, Et de la justice un niveau; Et la grêle emportera le refuge de la fausseté, Et les eaux inonderont l'abri du [......]. Votre alliance avec la mort sera détruite, Votre pacte avec le séjour des morts ne subsistera pas; Quand le fléau débordé passera, Vous serez par lui foulés aux pieds. Chaque fois qu'il passera, il vous saisira; Car il passera tous les matins, le jour et la nuit, Et son bruit seul donnera l'épouvante.
- Esaïe

C'est par la dureté de coeur du peuple balbutiant que Moïse a donné cette loi et que certains l'acceptent encore de nos jours.
Et c'est par la dureté de coeur que ces mêmes hommes tombent sans cesse aveuglés devant ces lois.

Tu seras jugé comme tu juges, Il sera fait selon ta foi.

Qui es-tu, grande montagne, devant Zorobabel? Tu seras aplanie.
Il posera la pierre principale au milieu des acclamations: Grâce, grâce pour elle!


Bien sûr que c'est par volonté d'unité que Moïse a donné ses lois et c'est par Amour que les lois des hommes sont transcendées,
Et c'est par ces lois humaines que l'homme chute afin de se relever dans la véritable Loi de Dieu. C'est cela la révélation du Christ.

Tu n'y crois pas, c'est un autre problème. Tu devrais quand même connaitre les lois de Moïse avant de refuser de comprendre.
Abraham n'est il pas venu sur la pierre de sacrifice afin d'immoler le fils premier né de la promesse ? Comment fut il justifié ?

Toute plante que n'a pas plantée mon Père céleste sera déracinée. Laissez-les: ce sont des aveugles qui conduisent des aveugles; si un aveugle conduit un aveugle, ils tomberont tous deux dans une fosse. Pierre, prenant la parole, lui dit: Explique-nous cette parabole.

Qui vit donc pleinement sous les lois de Moïse de nos jours, en jugement et en sentence ? Qu'est ce qui n'a qu'un temps ?
Revenir en haut Aller en bas
samuel777444




MessageSujet: Re: L'épisode de la femme adultère est-il authentique (saint Jean VII, 53    Jeu 18 Mai 2017, 02:17

Permettez moi de rajouter mon grain de sel..


Ce passage ne se trouve pas dans les plus vieux manuscrits je crois.., mais cela ne veut pas dire qu'il n'est pas authentique pour autant, et il est totalement en accord et en harmonie avec la  loi de Christ et le Nouveau Testament. Alors je ne vois aucune raison de le remettre en question, il a sa place comme chaque autre verset de la Bible.
Revenir en haut Aller en bas
gerard2007




MessageSujet: Re: L'épisode de la femme adultère est-il authentique (saint Jean VII, 53    Jeu 18 Mai 2017, 08:27

SKIPEER a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:
Tu sembles sûr de toi, mon cher SKIPEER. Et pourtant on a retrouvé ce récit de la femme adultère à des endroits différents dans certains manuscrits. Comme par exemple, certains le placent plus loin dans l'évangile de Jean au chapitre 21. Certains manuscrits l'ont même placé à la fin du chapitre 24 de l'évangile de Luc.

Le passage de la femme adultère doit être considéré comme étant canonique et inspiré au même titre que tous les autres passages de la Bible. Bien qu'il soit absent des codex Vaticanus et Sinaiticus, il est toutefois présent dans le codex Bezae qui date aussi de la même époque que les deux précédents.
j'ai fais remonter ce sujet afin de répondre a notre ami mario qui nous dit que le passage de la femme adultère est  considérè comme canonique .Voyons donc voir ça

la péricope en question  est d'abord atteste en latin (4' siecle) et APRES dans un texte bilingue latin-grec (Bezae du 5' siecle) et ensuite en grec (6' siecle).
La péricope n'est dans AUCUN manuscrit grec avant le Bezae ! ni dans le Vaticanus (4' siecle), ni le Sinaiticus (4' siecle), ni les papyrus P45, P66 et P75 qui datent d'environ l'an 200 !
Alors sincèrement si 12 versets on pu être retire avant l'an 200 puis rajouter au 5' siecle... Je ne vois vraiment pas comment avoir confiance en les évangile ?!



c'est exactement la même chose pour le coran .
ou as tu vu que la lapidation est mentionné dans le coran ? elle n'y est pas .
jésus l'interdit , le coran aussi .
si le verset de la lapidation a pu être mangé par une chèvre , je ne vois pas comment faire confiance au coran .
jésus interdit la lapidation , le coran "livre ou rien n'a été omis" ne la mentionne pas , mais que le prophète pratique .
que conclure ?
que Mohamed ne se conforme pas a jésus et au coran .
Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: L'épisode de la femme adultère est-il authentique (saint Jean VII, 53    Jeu 18 Mai 2017, 08:35

Thinkbig a écrit:


Il n'a pas lapidé la femme parcequ'il voulait lui pardonner, c'est son rôle. Mais, pourquoi en d'autres circonstances il a prononcé ou approuvé la sentence et n'a pas pardonné ?

Apocalypse 2:22 "Voici, je vais la jeter sur un lit, et envoyer une grande tribulation à ceux qui commettent adultère avec elle, à moins qu'ils ne se repentent de leurs œuvres. 23- Je ferai mourir de mort ses enfants ; et toutes les Eglises connaîtront que je suis celui qui sonde les reins et les cœurs, et je vous rendrai à chacun selon vos œuvres."

Jésus n'est donc pas contre le châtiment corporel.


Cette citation provient de l'Apocalypse qui est à interpréter comme une allégorie de la fin des temps et non pas comme le message de Jésus qui s'applique à la vie des hommes de notre vivant. Ce message de Jésus, la bonne nouvelle se trouve uniquement dans les quatre évangélistes.
De plus la présence de l'Apocalypse dans la bible a été contestée jusqu'au 6ème siècle.

J'ai essayé de poser la question de l'Apocalypse sur ce forum.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Personnellement aucune de ces réponses ne m'a beaucoup avancée.

D'après d'autres sources si dans son langage fleuri l'Apocalypse parle de notre présent il s'agit uniquement de souffrances psychologiques: Les lacs de feux, les dragons etc ne sont pas à prendre littéralement mais comme des images.


_________________
Ligue du Droit International des Femmes; Assemblée des Femmes; Femmes Monde; Femmes sans voile d’Aubervilliers; Jeunes Femmes; Libres MarianneS; Regards de Femmes; Réussir l’égalité Femmes-Hommes; SOS Sexisme; Valeurs de Femmes.

protestantsdanslaville.org/
google.de/?gws_rd=ssl#q=oratoire+du+louvre
Revenir en haut Aller en bas
SKIPEER

avatar


MessageSujet: Re: L'épisode de la femme adultère est-il authentique (saint Jean VII, 53    Jeu 18 Mai 2017, 09:23

gerard2007 a écrit:
SKIPEER a écrit:

j'ai fais remonter ce sujet afin de répondre a notre ami mario qui nous dit que le passage de la femme adultère est  considérè comme canonique .Voyons donc voir ça

la péricope en question  est d'abord atteste en latin (4' siecle) et APRES dans un texte bilingue latin-grec (Bezae du 5' siecle) et ensuite en grec (6' siecle).
La péricope n'est dans AUCUN manuscrit grec avant le Bezae ! ni dans le Vaticanus (4' siecle), ni le Sinaiticus (4' siecle), ni les papyrus P45, P66 et P75 qui datent d'environ l'an 200 !
Alors sincèrement si 12 versets on pu être retire avant l'an 200 puis rajouter au 5' siecle... Je ne vois vraiment pas comment avoir confiance en les évangile ?!



c'est exactement la même chose pour le coran .
ou as tu vu que la lapidation est mentionné dans le coran ? elle n'y est pas .
jésus l'interdit , le coran aussi .
si le verset de la lapidation a pu être mangé par une chèvre , je ne vois pas comment faire confiance au coran .
jésus interdit la lapidation , le coran "livre ou rien n'a été omis" ne la mentionne pas , mais que le prophète pratique .
que conclure ?
que Mohamed ne se conforme pas a jésus et au coran .
c'est HS puis qu’ici on discute l'authenticité du passage de jean parlant de la femme adultère

En ce qui concerne la lapidation le sujet a été verrouille  et c'est bien dommage !!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/skipeer95
SKIPEER

avatar


MessageSujet: Re: L'épisode de la femme adultère est-il authentique (saint Jean VII, 53    Jeu 18 Mai 2017, 09:25

samuel777444 a écrit:
Permettez moi de rajouter mon grain de sel..


Ce passage ne se trouve pas dans les plus vieux manuscrits je crois.., mais cela ne veut pas dire qu'il n'est pas authentique pour autant, et il est totalement en accord et en harmonie avec la  loi de Christ et le Nouveau Testament. Alors je ne vois aucune raison de le remettre en question, il a sa place comme chaque autre verset de la Bible.
c'est bien beau ce que tu dis cher samuel mais ca ne marche pas comme ça malheureusement lorsqu'on veut authentifier un verset quelconque !!

Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/skipeer95
cailloubleu
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: L'épisode de la femme adultère est-il authentique (saint Jean VII, 53    Jeu 18 Mai 2017, 09:36

SKIPEER a écrit:
gerard2007 a écrit:


c'est exactement la même chose pour le coran .
ou as tu vu que la lapidation est mentionné dans le coran ? elle n'y est pas .
jésus l'interdit , le coran aussi .
si le verset de la lapidation a pu être mangé par une chèvre , je ne vois pas comment faire confiance au coran .
jésus interdit la lapidation , le coran "livre ou rien n'a été omis" ne la mentionne pas , mais que le prophète pratique .
que conclure ?
que Mohamed ne se conforme pas a jésus et au coran .
c'est HS puis qu’ici on discute l'authenticité du passage de jean parlant de la femme adultère

En ce qui concerne la lapidation le sujet a été verrouille  et c'est bien dommage !!

Il est aussi vain de chercher l'authenticité de ce passage que de chercher l'authenticité du coran, nous n'avons que des preuves données par des hommes il y a plus de mille ans, et que vaut la parole d'hommes?

En revanche nous avons un texte aujourd'hui sur lequel s'accordent des croyants, donc il faut faire avec. Comme vous faites avec le coran et les hadiths tous imparfaits qu'ils soient.

Ce texte illustre parfaitement, merveilleusement la pensée de Jésus qu'on trouve dans les évangiles, et cela devrait suffire.



_________________
Ligue du Droit International des Femmes; Assemblée des Femmes; Femmes Monde; Femmes sans voile d’Aubervilliers; Jeunes Femmes; Libres MarianneS; Regards de Femmes; Réussir l’égalité Femmes-Hommes; SOS Sexisme; Valeurs de Femmes.

protestantsdanslaville.org/
google.de/?gws_rd=ssl#q=oratoire+du+louvre
Revenir en haut Aller en bas
samuel777444




MessageSujet: Re: L'épisode de la femme adultère est-il authentique (saint Jean VII, 53    Jeu 18 Mai 2017, 11:59

SKIPEER a écrit:
samuel777444 a écrit:
Permettez moi de rajouter mon grain de sel..


Ce passage ne se trouve pas dans les plus vieux manuscrits je crois.., mais cela ne veut pas dire qu'il n'est pas authentique pour autant, et il est totalement en accord et en harmonie avec la  loi de Christ et le Nouveau Testament. Alors je ne vois aucune raison de le remettre en question, il a sa place comme chaque autre verset de la Bible.
c'est bien beau ce que tu dis cher samuel mais ca ne marche pas comme ça malheureusement lorsqu'on veut authentifier un verset quelconque !!


Alors dans ce cas tu devrais dire adieu au Coran dans sa totalité Wink

Puisque  dans le passé toutes  les  versions variantes ont été détruite (aucune façon de savoir si ce qui est écrit est vraiment ce que Mohammed as dit) et que en plus vous avez ce qui s'appelle transmission contrôler et peu de manuscrits, nous avons une transmission libre énormément de manuscrits c'est pour cela qu'aujourd'hui nous savons que cette phrase n'est pas dans les manuscrits les plus anciens mais vous avec le Coran vous pouvez dire NADA car  en réalité vous en savez NADA, il n'y a aucune façon véritabe de vérifier si ce qui est dans le Coran est vraiment ce que Mohammed as dit Wink


Dernière édition par samuel777444 le Jeu 18 Mai 2017, 12:07, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anaska




MessageSujet: Re: L'épisode de la femme adultère est-il authentique (saint Jean VII, 53    Jeu 18 Mai 2017, 12:02

samuel777444 a écrit:
SKIPEER a écrit:

c'est bien beau ce que tu dis cher samuel mais ca ne marche pas comme ça malheureusement lorsqu'on veut authentifier un verset quelconque !!


Alors dans ce cas tu devrais dire adieu au Coran dans sa totalité Wink
Puisque  dans le passé toutes  les variantes on été détruite  et que vous avez ce qui s'appelle transmission contrôler et peu de manuscrits), nous avons une transmission libre énormément de manuscrits c'est pour cela qu'aujourd'hui nous savons que cette phrase n'est pas dans les manuscrits les plus anciens mais vous avec le Coran vous pouvez dire NAD et en faite il n'y a aucune façon véritabe de vérifier si ce qui est dans le Coran est vraiment ce que Mohammed as dit Wink

tu rebondis sur un autre sujet
Revenir en haut Aller en bas
samuel777444




MessageSujet: Re: L'épisode de la femme adultère est-il authentique (saint Jean VII, 53    Jeu 18 Mai 2017, 12:18

Anaska a écrit:
samuel777444 a écrit:


Alors dans ce cas tu devrais dire adieu au Coran dans sa totalité Wink
Puisque  dans le passé toutes  les variantes on été détruite  et que vous avez ce qui s'appelle transmission contrôler et peu de manuscrits), nous avons une transmission libre énormément de manuscrits c'est pour cela qu'aujourd'hui nous savons que cette phrase n'est pas dans les manuscrits les plus anciens mais vous avec le Coran vous pouvez dire NAD et en faite il n'y a aucune façon véritabe de vérifier si ce qui est dans le Coran est vraiment ce que Mohammed as dit Wink

tu rebondis sur un autre sujet

Ma réponse est plus relative au sujet que tu crois...

Fiabilité Bible: transmission libre (variantes existantes)(+1), énormément de manuscrits (+2)
Fiabilité Coran: Variantes détruites (transmission contrôlés)(-1), peu de manuscrits (-2)

Si un musulman dit que la Bible est non fiable il devrait brûler son Coran sur le champ car il est 100% moin fiable...


Dernière édition par samuel777444 le Jeu 18 Mai 2017, 12:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anaska




MessageSujet: Re: L'épisode de la femme adultère est-il authentique (saint Jean VII, 53    Jeu 18 Mai 2017, 12:20

samuel777444 a écrit:
Anaska a écrit:


tu rebondis sur un autre sujet

Ma réponse est plus relative au sujet que tu crois...

Fiabilité Bible: transmission libre (variantes existantes)(+1), énormément de manuscrits (+2)
Fiabilité Coran: Variantes détruites (transmission contrôlés)(-1), peu de manuscrits (-2)
tu rebondis sur un autre sujet
Revenir en haut Aller en bas
samuel777444




MessageSujet: Re: L'épisode de la femme adultère est-il authentique (saint Jean VII, 53    Jeu 18 Mai 2017, 12:26

Anaska a écrit:
samuel777444 a écrit:


Ma réponse est plus relative au sujet que tu crois...

Fiabilité Bible: transmission libre (variantes existantes)(+1), énormément de manuscrits (+2)
Fiabilité Coran: Variantes détruites (transmission contrôlés)(-1), peu de manuscrits (-2)
tu rebondis sur un autre sujet

C'était simplement pour dire que ce que les musulmans croient être la faiblesse de la Bible est en fait sa force et que sur le sujet de la fiabilité des Écritures les musulmans ont deux poids deux mesures probablement sans même sans rendre compte..
Revenir en haut Aller en bas
Anaska




MessageSujet: Re: L'épisode de la femme adultère est-il authentique (saint Jean VII, 53    Jeu 18 Mai 2017, 13:44

samuel777444 a écrit:
Anaska a écrit:

tu rebondis sur un autre sujet

C'était simplement pour dire que ce que les musulmans croient être la faiblesse de la Bible est en fait sa force et que sur le sujet de la fiabilité des Écritures les musulmans ont deux poids deux mesures probablement sans même sans rendre compte..
pour pas faire d'hors sujet alors reponds moi ici
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
SKIPEER

avatar


MessageSujet: Re: L'épisode de la femme adultère est-il authentique (saint Jean VII, 53    Jeu 18 Mai 2017, 14:15

samuel777444 a écrit:
SKIPEER a écrit:

c'est bien beau ce que tu dis cher samuel mais ca ne marche pas comme ça malheureusement lorsqu'on veut authentifier un verset quelconque !!


Alors dans ce cas tu devrais dire adieu au Coran dans sa totalité Wink

Puisque  dans le passé toutes  les  versions variantes ont été détruite (aucune façon de savoir si ce qui est écrit est vraiment ce que Mohammed as dit) et que en plus vous avez ce qui s'appelle transmission contrôler et peu de manuscrits, nous avons une transmission libre énormément de manuscrits c'est pour cela qu'aujourd'hui nous savons que cette phrase n'est pas dans les manuscrits les plus anciens mais vous avec le Coran vous pouvez dire NADA car  en réalité vous en savez NADA, il n'y a aucune façon véritabe de vérifier si ce qui est dans le Coran est vraiment ce que Mohammed as dit Wink
tu commet une faute monumentale en voulant comparer les évangiles qui se comptent au nombre de plusieurs au CORAN puisque ce dernier a été préservé grâce a la tradition orale .En effet des sa révélation le CORAN fut apprit par cœur par les compagnons

Et c'est ici la grande différence entre la préservation de la Bible et le CORAN Very Happy

je suis par contre déçu par tes preuves !!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/skipeer95
SKIPEER

avatar


MessageSujet: Re: L'épisode de la femme adultère est-il authentique (saint Jean VII, 53    Jeu 18 Mai 2017, 14:20

cailloubleu a écrit:
SKIPEER a écrit:

c'est HS puis qu’ici on discute l'authenticité du passage de jean parlant de la femme adultère

En ce qui concerne la lapidation le sujet a été verrouille  et c'est bien dommage !!

Il est aussi vain de chercher l'authenticité de ce passage que de chercher l'authenticité du coran, nous n'avons que des preuves données par des hommes il y a plus de mille ans, et que vaut la parole d'hommes?

En revanche nous avons un texte aujourd'hui sur lequel s'accordent des croyants, donc il faut faire avec. Comme vous faites avec le coran et les hadiths tous imparfaits qu'ils soient.

Ce texte illustre parfaitement, merveilleusement la pensée de Jésus qu'on trouve dans les évangiles, et cela devrait suffire.


Ce qui est selon toi beau n'est pas nécessairement authentique cailloubleu. j'aurai aime que vous lisiez la bible a la lumière du CORAN et vous y trouverez la parole authentique de DIEU
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/skipeer95
M in




MessageSujet: Re: L'épisode de la femme adultère est-il authentique (saint Jean VII, 53    Jeu 18 Mai 2017, 17:08

kabyl-latina a écrit:
Citons le texte incriminé :

"Et ils s’en retournèrent chacun dans sa maison. Jésus s’en alla sur la montagne des Oliviers ; Mais, dès le point du jour, il retourna dans le temple, et tout le peuple vint à lui. Et s’étant assis, il les enseignait. Alors les Scribes et les Pharisiens lui amenèrent une femme surprise en adultère, et l’ayant fait avancer, ils dirent à Jésus : « Maître, cette femme a été surprise en flagrant délit d’adultère. » Or Moïse, dans la Loi, nous a ordonné de lapider de telles personnes. Vous, donc, que dites-vous ? C’était pour l’éprouver qu’ils l’interrogeaient ainsi, afin de pouvoir l’accuser. Mais Jésus, s’étant baissé, écrivait sur la terre avec le doigt. Comme ils continuaient à l’interroger, il se releva et leur dit :« Que celui de vous qui est sans péché lui jette la première pierre. » Et s’étant baissé de nouveau, il écrivait sur la terre. Ayant entendu cette parole, et se sentant repris par leur conscience, ils se retirèrent les uns après les autres, les plus âgés d’abord, puis tous les autres, de sorte que Jésus resta seul avec la femme qui était au milieu. Alors Jésus s’étant relevé, et ne voyant plus que la femme, lui dit : « Femme, où sont ceux qui vous accusent ? Est-ce que personne ne vous a condamnée ? Elle répondit : « Personne, Seigneur » ; Jésus lui dit « Je ne vous condamne pas non plus. Allez, et ne péchez plus. "

les musulmans nient l'authenticité de ce récit  pour tenter de décrédibiliser le Christianisme, parce qu'ils savent très bien que leur "religion" ne tient sur rien, ou mieux dit parce qu'ils savent très bien que leur "religion" ne tient que sur cette fable de la falsification de la Bible (puisque le coran la contredit c'est donc qu'elle est falsifiée, n'est-ce pas.)

les musulmans devraient aussi se demander, puisque selon eux ce récit n'est pas authentique, pourquoi alors les chrétiens en 2000 ans n'ont jamais lapidé les adultères????

Bref, ajoutons que des manuscrits très anciens rapportent l'épisode, notamment Le Codex Bezae Cantabrigensis, fait a la meme époque que le Codex Sinaiticus (IVe siècle) , de même que  saint Jérôme, saint Ambroise, saint Augustin etc...

saint Augustin (De coniugiis adulteris):


CHAPITRE VI. DE LA RÉCONCILIATION ENTRE ÉPOUX APRÈS L'ADULTÈRE.
5. "Il vous paraît dur qu'un époux puisse se réconcilier avec l'autre époux coupable d'adultère; supposez la foi vive et rien ne sera plus facile. Pourquoi regarder encore comme adultères ceux que le baptême a régénérés ou que nous croyons guéris par la pénitence? Ces crimes pour l'expiation desquels la loi ancienne n'avait point de sacrifices, sont maintenant expiés par le sang du Nouveau Testament; voilà pourquoi il était alors si rigoureusement défendu à un homme de recevoir son. épouse quand elle avait connu un autre mari. Nous lisons cependant que la fille de Saül, donnée d'abord à David pour épouse et livrée ensuite par son père à un autre mari, fut reprise par David, qui en cela ne désobéissait à la loi ancienne que pour préfigurer le Nouveau Testament (II Rois III, 14.). Maintenant, depuis que Jésus-Christ a dit à la femme adultère : « Ni moi, je ne vous condamnerai pas, allez et ne péchez plus à l'avenir», qui ne comprend qu'en voyant le Seigneur pardonner, un mari doit pardonner aussi et ne plus reprocher l'adultère à celle qui en a fait pénitence et à qui la miséricorde divine a fait grâce?"

et

CHAPITRE VII. QUE SONT CES MARIS QUI SÉVISSENT CONTRE LEURS FEMMES ADULTÈRES?
6. "Mais cette conduite du Sauveur soulève l'indignation des infidèles; on trouve même des chrétiens de peu de foi ou plutôt ennemis de la vraie foi, qui craignant l'impunité pour leurs femmes, arrachent des exemplaires sacrés le récit de l'indulgence accordée par Jésus-Christ à la femme adultère. Mais a-t-il donné la permission de pécher, Celui qui a dit: « Désormais ne péchez plus? » ou bien pour éviter le scandale de ces malades, Dieu, le souverain médecin de nos âmes, devait-il refuser de guérir cette femme en lui pardonnant son péché? Gardons-nous de croire que ceux qui s'irritent de cette conduite du Sauveur, soient eux-mêmes d'une pureté sans tache et d'une austère chasteté : mettons-les plutôt au nombre de ceux à qui le Sauveur adresse ces mots: « Que celui d'entre vous qui est sans péché lui jette la première pierre ». Ceux qui entendaient ces paroles, sentant tout à coup les tourments de la conscience, s'éloignèrent et cessèrent de tenter le Sauveur et de poursuivre cette femme adultère (Jean, VIII, 7-11.). De nos jours au contraire nous en trouvons qui sont malades et qui repoussent le médecin, qui, coupables d'adultère sévissent contre leurs femmes adultères. Si on leur disait, non pas seulement en général: « Que celui d'entre vous qui est sans péché », mais d'une manière plus précise : que celui qui est innocent de ce péché, « lui jette la première pierre » ; peut-être cela leur donnerait-il à réfléchir et à reconnaître enfin qu'ils sont bien coupables de réclamer à grands cris la mort d'une femme adultère, eux qui seraient morts depuis longtemps pour le même crime, si Dieu ne les avait épargnés dans son infinie miséricorde."



Ainsi  saint Augustin (IVe siècle) nous apprend la raison de l'absence de ce passage dans certains manuscrits:

"on trouve même des chrétiens de peu de foi ou plutôt ennemis de la vraie foi, qui craignant l'impunité pour leurs femmes, arrachent des exemplaires sacrés le récit de l'indulgence accordée par Jésus-Christ à la femme adultère."

il m'importe peu de savoir si le passage est vrai ou faux, je le trouve vraiment magnifique.
Revenir en haut Aller en bas
Poisson vivant

avatar


MessageSujet: Re: L'épisode de la femme adultère est-il authentique (saint Jean VII, 53    Jeu 18 Mai 2017, 17:42

Thinkbig a écrit:


Jésus a t-il l'habitude de contredire des versets ? Que signifie : "Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir" (Matthieu 5:17-18). Sachant que sur les dix commandements, le christianisme n'en retient que neuf !


Tu as choisi le bon verset.

Que veut dire le terme "ACCOMPLIR" ?





.
Revenir en haut Aller en bas
samuel777444




MessageSujet: Re: L'épisode de la femme adultère est-il authentique (saint Jean VII, 53    Jeu 18 Mai 2017, 19:27

SKIPEER a écrit:
samuel777444 a écrit:


Alors dans ce cas tu devrais dire adieu au Coran dans sa totalité Wink

Puisque  dans le passé toutes  les  versions variantes ont été détruite (aucune façon de savoir si ce qui est écrit est vraiment ce que Mohammed as dit) et que en plus vous avez ce qui s'appelle transmission contrôler et peu de manuscrits, nous avons une transmission libre énormément de manuscrits c'est pour cela qu'aujourd'hui nous savons que cette phrase n'est pas dans les manuscrits les plus anciens mais vous avec le Coran vous pouvez dire NADA car  en réalité vous en savez NADA, il n'y a aucune façon véritabe de vérifier si ce qui est dans le Coran est vraiment ce que Mohammed as dit Wink
tu commet une faute monumentale en voulant comparer les évangiles qui se comptent au nombre de plusieurs au CORAN puisque ce dernier a été préservé grâce a la tradition orale .En effet des sa révélation le CORAN fut apprit par cœur par les compagnons

Et c'est ici la grande différence entre la préservation de la Bible et le CORAN Very Happy

je suis par contre déçu par tes preuves !!

Preuve? J'imagine que tu ne va pas sans savoir que même votre propre tradition l'affirme... Cad que tous les exemplaires connus de recensions divergentes furent alors détruits pour ne garder que la « vulgate d'Othman ».  
Alors dans les faits même, et même si cela ne te plaît pas, comme je disais ''-1000'' pour la fiabilité du Coran comparé la Bible...


Dernière édition par samuel777444 le Jeu 18 Mai 2017, 19:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
djebbouri




MessageSujet: Re: L'épisode de la femme adultère est-il authentique (saint Jean VII, 53    Jeu 18 Mai 2017, 19:47

kabyl-latina a écrit:
Citons le texte incriminé :

"Et ils s’en retournèrent chacun dans sa maison. Jésus s’en alla sur la montagne des Oliviers ; Mais, dès le point du jour, il retourna dans le temple, et tout le peuple vint à lui. Et s’étant assis, il les enseignait. Alors les Scribes et les Pharisiens lui amenèrent une femme surprise en adultère, et l’ayant fait avancer, ils dirent à Jésus : « Maître, cette femme a été surprise en flagrant délit d’adultère. » Or Moïse, dans la Loi, nous a ordonné de lapider de telles personnes. Vous, donc, que dites-vous ? C’était pour l’éprouver qu’ils l’interrogeaient ainsi, afin de pouvoir l’accuser. Mais Jésus, s’étant baissé, écrivait sur la terre avec le doigt. Comme ils continuaient à l’interroger, il se releva et leur dit :« Que celui de vous qui est sans péché lui jette la première pierre. » Et s’étant baissé de nouveau, il écrivait sur la terre. Ayant entendu cette parole, et se sentant repris par leur conscience, ils se retirèrent les uns après les autres, les plus âgés d’abord, puis tous les autres, de sorte que Jésus resta seul avec la femme qui était au milieu. Alors Jésus s’étant relevé, et ne voyant plus que la femme, lui dit : « Femme, où sont ceux qui vous accusent ? Est-ce que personne ne vous a condamnée ? Elle répondit : « Personne, Seigneur » ; Jésus lui dit « Je ne vous condamne pas non plus. Allez, et ne péchez plus. "

les musulmans nient l'authenticité de ce récit  pour tenter de décrédibiliser le Christianisme, parce qu'ils savent très bien que leur "religion" ne tient sur rien, ou mieux dit parce qu'ils savent très bien que leur "religion" ne tient que sur cette fable de la falsification de la Bible (puisque le coran la contredit c'est donc qu'elle est falsifiée, n'est-ce pas.)

les musulmans devraient aussi se demander, puisque selon eux ce récit n'est pas authentique, pourquoi alors les chrétiens en 2000 ans n'ont jamais lapidé les adultères????

Bref, ajoutons que des manuscrits très anciens rapportent l'épisode, notamment Le Codex Bezae Cantabrigensis, fait a la meme époque que le Codex Sinaiticus (IVe siècle) , de même que  saint Jérôme, saint Ambroise, saint Augustin etc...

saint Augustin (De coniugiis adulteris):


CHAPITRE VI. DE LA RÉCONCILIATION ENTRE ÉPOUX APRÈS L'ADULTÈRE.
5. "Il vous paraît dur qu'un époux puisse se réconcilier avec l'autre époux coupable d'adultère; supposez la foi vive et rien ne sera plus facile. Pourquoi regarder encore comme adultères ceux que le baptême a régénérés ou que nous croyons guéris par la pénitence? Ces crimes pour l'expiation desquels la loi ancienne n'avait point de sacrifices, sont maintenant expiés par le sang du Nouveau Testament; voilà pourquoi il était alors si rigoureusement défendu à un homme de recevoir son. épouse quand elle avait connu un autre mari. Nous lisons cependant que la fille de Saül, donnée d'abord à David pour épouse et livrée ensuite par son père à un autre mari, fut reprise par David, qui en cela ne désobéissait à la loi ancienne que pour préfigurer le Nouveau Testament (II Rois III, 14.). Maintenant, depuis que Jésus-Christ a dit à la femme adultère : « Ni moi, je ne vous condamnerai pas, allez et ne péchez plus à l'avenir», qui ne comprend qu'en voyant le Seigneur pardonner, un mari doit pardonner aussi et ne plus reprocher l'adultère à celle qui en a fait pénitence et à qui la miséricorde divine a fait grâce?"

et

CHAPITRE VII. QUE SONT CES MARIS QUI SÉVISSENT CONTRE LEURS FEMMES ADULTÈRES?
6. "Mais cette conduite du Sauveur soulève l'indignation des infidèles; on trouve même des chrétiens de peu de foi ou plutôt ennemis de la vraie foi, qui craignant l'impunité pour leurs femmes, arrachent des exemplaires sacrés le récit de l'indulgence accordée par Jésus-Christ à la femme adultère. Mais a-t-il donné la permission de pécher, Celui qui a dit: « Désormais ne péchez plus? » ou bien pour éviter le scandale de ces malades, Dieu, le souverain médecin de nos âmes, devait-il refuser de guérir cette femme en lui pardonnant son péché? Gardons-nous de croire que ceux qui s'irritent de cette conduite du Sauveur, soient eux-mêmes d'une pureté sans tache et d'une austère chasteté : mettons-les plutôt au nombre de ceux à qui le Sauveur adresse ces mots: « Que celui d'entre vous qui est sans péché lui jette la première pierre ». Ceux qui entendaient ces paroles, sentant tout à coup les tourments de la conscience, s'éloignèrent et cessèrent de tenter le Sauveur et de poursuivre cette femme adultère (Jean, VIII, 7-11.). De nos jours au contraire nous en trouvons qui sont malades et qui repoussent le médecin, qui, coupables d'adultère sévissent contre leurs femmes adultères. Si on leur disait, non pas seulement en général: « Que celui d'entre vous qui est sans péché », mais d'une manière plus précise : que celui qui est innocent de ce péché, « lui jette la première pierre » ; peut-être cela leur donnerait-il à réfléchir et à reconnaître enfin qu'ils sont bien coupables de réclamer à grands cris la mort d'une femme adultère, eux qui seraient morts depuis longtemps pour le même crime, si Dieu ne les avait épargnés dans son infinie miséricorde."



Ainsi  saint Augustin (IVe siècle) nous apprend la raison de l'absence de ce passage dans certains manuscrits:

"on trouve même des chrétiens de peu de foi ou plutôt ennemis de la vraie foi, qui craignant l'impunité pour leurs femmes, arrachent des exemplaires sacrés le récit de l'indulgence accordée par Jésus-Christ à la femme adultère."


ce texte a été méconnu pendant 1000 ans chez les chrétiens de langue grecque


Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: L'épisode de la femme adultère est-il authentique (saint Jean VII, 53    Jeu 18 Mai 2017, 21:18

djebbouri a écrit:
kabyl-latina a écrit:
Citons le texte incriminé :

"Et ils s’en retournèrent chacun dans sa maison. Jésus s’en alla sur la montagne des Oliviers ; Mais, dès le point du jour, il retourna dans le temple, et tout le peuple vint à lui. Et s’étant assis, il les enseignait. Alors les Scribes et les Pharisiens lui amenèrent une femme surprise en adultère, et l’ayant fait avancer, ils dirent à Jésus : « Maître, cette femme a été surprise en flagrant délit d’adultère. » Or Moïse, dans la Loi, nous a ordonné de lapider de telles personnes. Vous, donc, que dites-vous ? C’était pour l’éprouver qu’ils l’interrogeaient ainsi, afin de pouvoir l’accuser. Mais Jésus, s’étant baissé, écrivait sur la terre avec le doigt. Comme ils continuaient à l’interroger, il se releva et leur dit :« Que celui de vous qui est sans péché lui jette la première pierre. » Et s’étant baissé de nouveau, il écrivait sur la terre. Ayant entendu cette parole, et se sentant repris par leur conscience, ils se retirèrent les uns après les autres, les plus âgés d’abord, puis tous les autres, de sorte que Jésus resta seul avec la femme qui était au milieu. Alors Jésus s’étant relevé, et ne voyant plus que la femme, lui dit : « Femme, où sont ceux qui vous accusent ? Est-ce que personne ne vous a condamnée ? Elle répondit : « Personne, Seigneur » ; Jésus lui dit « Je ne vous condamne pas non plus. Allez, et ne péchez plus. "

(...) [/color]


ce texte a été méconnu pendant 1000 ans chez les chrétiens de langue grecque



Shocked

Tu es un troll

Dire n'importe quoi juste pour occuper de la place sur un forum est un passe-temps de troll.

_________________
Ligue du Droit International des Femmes; Assemblée des Femmes; Femmes Monde; Femmes sans voile d’Aubervilliers; Jeunes Femmes; Libres MarianneS; Regards de Femmes; Réussir l’égalité Femmes-Hommes; SOS Sexisme; Valeurs de Femmes.

protestantsdanslaville.org/
google.de/?gws_rd=ssl#q=oratoire+du+louvre
Revenir en haut Aller en bas
rosarum

avatar


MessageSujet: Re: L'épisode de la femme adultère est-il authentique (saint Jean VII, 53    Jeu 18 Mai 2017, 21:22

SKIPEER a écrit:
cailloubleu a écrit:


Il est aussi vain de chercher l'authenticité de ce passage que de chercher l'authenticité du coran, nous n'avons que des preuves données par des hommes il y a plus de mille ans, et que vaut la parole d'hommes?

En revanche nous avons un texte aujourd'hui sur lequel s'accordent des croyants, donc il faut faire avec. Comme vous faites avec le coran et les hadiths tous imparfaits qu'ils soient.

Ce texte illustre parfaitement, merveilleusement la pensée de Jésus qu'on trouve dans les évangiles, et cela devrait suffire.


Ce qui est selon toi beau n'est pas nécessairement authentique cailloubleu. j'aurai aime que vous lisiez la bible a la lumière du CORAN et vous y trouverez la parole authentique de DIEU

pourquoi la parole authentique de DIEU serait elle dans le coran ???? scratch
Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: L'épisode de la femme adultère est-il authentique (saint Jean VII, 53    Jeu 18 Mai 2017, 21:30

rosarum a écrit:
SKIPEER a écrit:

Ce qui est selon toi beau n'est pas nécessairement authentique cailloubleu. j'aurai aime que vous lisiez la bible a la lumière du CORAN et vous y trouverez la parole authentique de DIEU

pourquoi la parole authentique de DIEU serait elle dans le coran ????  scratch

Je n'avais pas vu ta réponse mon cher Skipeer (Ce qui est selon toi beau n'est pas nécessairement authentique cailloubleu)

J'ai commenté que cette parabole résumait merveilleusement tout le message de Jésus (en 10 mots).

Si tu ne trouves pas cette parabole authentique c'est ton droit mais au nom de la justice et de l'impartialité tu dois renoncer à l'authenticité du coran et surtout des hadiths.


_________________
Ligue du Droit International des Femmes; Assemblée des Femmes; Femmes Monde; Femmes sans voile d’Aubervilliers; Jeunes Femmes; Libres MarianneS; Regards de Femmes; Réussir l’égalité Femmes-Hommes; SOS Sexisme; Valeurs de Femmes.

protestantsdanslaville.org/
google.de/?gws_rd=ssl#q=oratoire+du+louvre
Revenir en haut Aller en bas
Anaska




MessageSujet: Re: L'épisode de la femme adultère est-il authentique (saint Jean VII, 53    Jeu 18 Mai 2017, 21:57

cailloubleu a écrit:
rosarum a écrit:


pourquoi la parole authentique de DIEU serait elle dans le coran ????  scratch

Je n'avais pas vu ta réponse mon cher Skipeer (Ce qui est selon toi beau n'est pas nécessairement authentique cailloubleu)

J'ai commenté que cette parabole résumait merveilleusement tout le message de Jésus (en 10 mots).

Si tu ne trouves pas cette parabole authentique c'est ton droit mais au nom de la justice et de l'impartialité tu dois renoncer à l'authenticité du coran et surtout des hadiths.


skeeper dit Ce qui est selon toi beau n'est pas nécessairement authentique
pour un non croyant oui c'est beau et le geste de jésus est extraordinaire ma&is voila pour un croyant si jesus n'a rien avoir avec cette histoire de la femme adultère alors quel sera sa réponse qu jour de la résurrection
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'épisode de la femme adultère est-il authentique (saint Jean VII, 53    

Revenir en haut Aller en bas
 
L'épisode de la femme adultère est-il authentique (saint Jean VII, 53
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Monseigneur Aubertin, Archeveque de Tours, s'oppose a la 'femme loire'
» C'est une chose admirable qu'un homme ait été fait d'une femme seule
» Cette femme, était-elle "l'amie spéciale" de Wojtyla-JP2 ???
» Abbadon
» Saint Jean-Baptiste-Marie Vianney Curé d'Ars et commentaire du jour "Femme, ta foi est grande"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: FORUM de DISCUSSIONS ISLAMO-CHRETIEN-
Sauter vers: