Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRETIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez | 
 

 Le Prophète avec les femmes

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le Prophète avec les femmes   Dim 08 Déc 2013, 05:53

Le Prophète (sur lui les bénédictions et le salut de Dieu) et la féminité : Rayons de Lumière

[modifier]Intuition féminine et Lumière divine

Parler du Prophète de l’islam (sur lui les bénédictions et le salut de Dieu) et de sa relation à la féminité, c’est en vérité parler de la nature prophétique et de sa propre féminité. Cela doit d’ailleurs nous permettre de comprendre comment l’ensemble des femmes peut effectivement se reconnaître, en toute simplicité, à travers le Prophète (sur lui les bénédictions et le salut de Dieu) et y trouver un accomplissement.
“O toi, le Prophète ! Nous avons déclaré licite pour toi : les épouses auxquelles tu as donné leur dot, les captives que Dieu t’a destinées, les filles de ton oncle paternel, les filles de ton oncle maternel, les filles de tes tantes maternelles – celles qui avaient émigré avec toi – ainsi que toute femme croyante qui se serait donnée au Prophète (sur lui les bénédictions et le salut de Dieu) pourvu que le Prophète (sur lui les bénédictions et le salut de Dieu) ait voulu l’épouser. Ceci est un privilège qui t’est accordé, à l’exclusion des autres croyants.” (Coran XXXIII, 50). Si Dieu a rendu licite au Prophète (sur lui les bénédictions et le salut de Dieu) “toute femme croyante qui se serait donnée à lui pourvu que celui-ci ait voulu l’épouser”, c’est que ces femmes croyantes comprennent intuitivement la réalité lumineuse prophétique, et dès lors, envisagent spontanément de se donner à lui, s’il accepte, avant tout autre homme croyant. Dieu, ici, ne fait donc qu’autoriser le Prophète (sur lui les bénédictions et le salut de Dieu) à accéder au désir légitime de ces croyantes qui recherchent dans l’union d’un mariage “divin” la réalisation suprême.
Ibn ‘Arabi nous dit à ce propos : “Or, comme la réalité divine est inabordable directement sous le rapport de l’Essence, et qu’il n’y a de contemplation attestée que dans une substance, la contemplation de Dieu dans les femmes est la plus intense et la plus parfaite; et l’union la plus intense (dans l’ordre sensible qui sert de support à cette contemplation) est l’acte conjugal”. De fait, il y a “conaturalité” entre le Prophète de l’islam (sur lui les bénédictions et le salut de Dieu) et les femmes quant à la Lumière divine. En effet, le Prophète (sur lui les bénédictions et le salut de Dieu) a été créé à partir de cette Lumière et les femmes sont le support privilégié de celle-ci en ce monde, notamment lorsqu’elles deviennent mères et qu’une âme prend appui sur l’une d’entre elles, ainsi qu’en atteste le hadith : “Le Paradis est sous les pieds des mères”.
La première manifestation explicite du lien privilégié entre la féminité et la réalité plénière intérieure et extérieure de l’Envoyé de Dieu est relatée de la façon suivante : La scène se passe le jour du mariage du futur père du Prophète (sur lui les bénédictions et le salut de Dieu) , ‘Abd Allah, avec sa future mère, Amina. En ce jour béni, ‘Abd Allah passe près de chez Qutaylah, sœur du croyant Waraqah – reconnu par tous comme un hanif –, en vue de se rendre chez le père d’Amina. Qutayla voit alors, émanant du visage d’‘Abd Allah, une lumière venue d’un autre monde. Troublée au plus profond d’elle-même et convaincue d’avoir perçu l’annonce même du Prophète tant attendu, elle propose, en toute spontanéité intuitive, de se donner à lui par mariage, afin que le père du futur Prophète dépose en elle cette Lumière, qu’elle est seule à avoir vu directement. Mais Dieu n’en avait pas décidé ainsi et Amina devint la mère du futur Prophète(sur lui les bénédictions et le salut de Dieu) alors que ‘Abd Allah mourut avant même sa naissance.
Le plus remarquable est de constater que cette “lumière” prophétique est toujours perçue et recueillie par une femme, avant les hommes ; que ce soit pour Qutaylah, Amina qui se savait porteuse de cette lumière, ou Khadija, la première femme du Prophète, qui voyait la “lumière” émaner de lui. Cette vérité se perpétue également à travers les croyantes dont parle le Coran.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Prophète avec les femmes   Dim 08 Déc 2013, 05:53

Le Prophète (sur lui les bénédictions et le salut de Dieu) et la féminité : Rayons de Lumière

Intuition féminine et Lumière divine

Parler du Prophète de l’islam (sur lui les bénédictions et le salut de Dieu) et de sa relation à la féminité, c’est en vérité parler de la nature prophétique et de sa propre féminité. Cela doit d’ailleurs nous permettre de comprendre comment l’ensemble des femmes peut effectivement se reconnaître, en toute simplicité, à travers le Prophète (sur lui les bénédictions et le salut de Dieu) et y trouver un accomplissement.
“O toi, le Prophète ! Nous avons déclaré licite pour toi : les épouses auxquelles tu as donné leur dot, les captives que Dieu t’a destinées, les filles de ton oncle paternel, les filles de ton oncle maternel, les filles de tes tantes maternelles – celles qui avaient émigré avec toi – ainsi que toute femme croyante qui se serait donnée au Prophète (sur lui les bénédictions et le salut de Dieu) pourvu que le Prophète (sur lui les bénédictions et le salut de Dieu) ait voulu l’épouser. Ceci est un privilège qui t’est accordé, à l’exclusion des autres croyants.” (Coran XXXIII, 50). Si Dieu a rendu licite au Prophète (sur lui les bénédictions et le salut de Dieu) “toute femme croyante qui se serait donnée à lui pourvu que celui-ci ait voulu l’épouser”, c’est que ces femmes croyantes comprennent intuitivement la réalité lumineuse prophétique, et dès lors, envisagent spontanément de se donner à lui, s’il accepte, avant tout autre homme croyant. Dieu, ici, ne fait donc qu’autoriser le Prophète (sur lui les bénédictions et le salut de Dieu) à accéder au désir légitime de ces croyantes qui recherchent dans l’union d’un mariage “divin” la réalisation suprême.
Ibn ‘Arabi nous dit à ce propos : “Or, comme la réalité divine est inabordable directement sous le rapport de l’Essence, et qu’il n’y a de contemplation attestée que dans une substance, la contemplation de Dieu dans les femmes est la plus intense et la plus parfaite; et l’union la plus intense (dans l’ordre sensible qui sert de support à cette contemplation) est l’acte conjugal”. De fait, il y a “conaturalité” entre le Prophète de l’islam (sur lui les bénédictions et le salut de Dieu) et les femmes quant à la Lumière divine. En effet, le Prophète (sur lui les bénédictions et le salut de Dieu) a été créé à partir de cette Lumière et les femmes sont le support privilégié de celle-ci en ce monde, notamment lorsqu’elles deviennent mères et qu’une âme prend appui sur l’une d’entre elles, ainsi qu’en atteste le hadith : “Le Paradis est sous les pieds des mères”.
La première manifestation explicite du lien privilégié entre la féminité et la réalité plénière intérieure et extérieure de l’Envoyé de Dieu est relatée de la façon suivante : La scène se passe le jour du mariage du futur père du Prophète (sur lui les bénédictions et le salut de Dieu) , ‘Abd Allah, avec sa future mère, Amina. En ce jour béni, ‘Abd Allah passe près de chez Qutaylah, sœur du croyant Waraqah – reconnu par tous comme un hanif –, en vue de se rendre chez le père d’Amina. Qutayla voit alors, émanant du visage d’‘Abd Allah, une lumière venue d’un autre monde. Troublée au plus profond d’elle-même et convaincue d’avoir perçu l’annonce même du Prophète tant attendu, elle propose, en toute spontanéité intuitive, de se donner à lui par mariage, afin que le père du futur Prophète dépose en elle cette Lumière, qu’elle est seule à avoir vu directement. Mais Dieu n’en avait pas décidé ainsi et Amina devint la mère du futur Prophète(sur lui les bénédictions et le salut de Dieu) alors que ‘Abd Allah mourut avant même sa naissance.
Le plus remarquable est de constater que cette “lumière” prophétique est toujours perçue et recueillie par une femme, avant les hommes ; que ce soit pour Qutaylah, Amina qui se savait porteuse de cette lumière, ou Khadija, la première femme du Prophète, qui voyait la “lumière” émaner de lui. Cette vérité se perpétue également à travers les croyantes dont parle le Coran.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Prophète avec les femmes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le mariage avec les femmes du Livre (Chrétiennes/Juives)
» Soyez comme Abou Darda avec vos femmes
» Quelle tragédie classique avec des secondes faibles ?
» Relation Couple-belle famille
» La 'awra de la femme dans la prière

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: SPIRITUALITE MUSULMANE-
Sauter vers: