Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez
 

 Les miracles eucharistiques

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Les miracles eucharistiques - Page 2 Empty
MessageSujet: Les miracles eucharistiques   Les miracles eucharistiques - Page 2 EmptyDim 16 Fév 2014, 17:34

Rappel du premier message :

Le miracle eucharistique de BUENOS- AIRES


En 1996, à Buenos-Aires alors que Jorge Mario Bergoglio notre futur Pape à l'époque, était archevêque, un miracle eucharistique extraordinaire eut lieu.

... A suivre ....
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com

AuteurMessage
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur



Les miracles eucharistiques - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les miracles eucharistiques   Les miracles eucharistiques - Page 2 EmptyDim 07 Juin 2015, 19:33

Ce matin, le prêtre à la messe a parlé de ce miracle :


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


         Voici 850 ans, au moment de la consécration, la Sainte Hostie se transforma en chair vivante et des gouttes de sang tombèrent sur le corporal. C'était à Bolsena, en Ombrie, non loin d'Orvieto où se trouvait le pape...


Parmi les divers prodiges eucharistiques qui se seraient produits tout au long de l’histoire, il en est un qui se détache particulièrement des autres : c’est le miracle survenu en 1264 à Bolsena, sur les bords du lac auquel ce petit port a donné son nom, près de la belle petite ville italienne d'Orvieto, dans la région d’Ombrie.  

Les faits se sont produits sous les yeux du père Pedro de Praga qui, depuis quelque temps, doutait de la présence réelle du Christ dans l'Eucharistie. Le prêtre était alors en pèlerinage à Rome et fit une halte toute la nuit à Bolsena, près d’Orvieto, la localité étant relativement proche de la Ville Eternelle. Là, dans l'église Sainte-Christine, le prêtre demanda à célébrer la Sainte Eucharistie, dans l'espoir de trouver une réponse à ses doutes.  

Le lendemain matin, quand le Père Pedro consacra le pain et le vin et que s’opéra le grand mystère de la transsubstantiation du Corps et du Sang du Christ, la Sainte Hostie devint, de manière visible, vraie chair et commença à saigner, des gouttes de sang tachant  le corporal.  
Bouleversé, le prêtre informa sur-le-champ du prodige divin le pape Urbain IV, qui se trouvait alors à Orvieto et qui  réclama immédiatement l’hostie et le corporal maculé de sang pour vérifier les faits. À la vue du miracle, le souverain pontife lui-même tomba à genoux devant le corporal et l’exposa ensuite à la vue de toute la population.  

C’est précisément en raison de cette manifestation surnaturelle que le pape Urbain IV  institua par la bulle « Transiturus de hoc mundo » la fête du Corpus Christi, fête qu’il fixa au jeudi après la solennité de la Sainte Trinité. Et c’est ce même pape qui confia à saint Thomas d’Aquin la rédaction des textes liturgiques pour la commémoration en l’honneur du Corps et du Sang du Christ. Le corporal sur lequel advint le miracle est actuellement conservé dans la cathédrale d’Orvieto. On peut encore voir la sainte relique sur l’autel dans une chapelle édifiée en l’honneur de ce grand miracle eucharistique. Chaque année, le jour de la fête du Corpus Christi, le corporal est porté en procession dans les rues de la petite ville italienne et préside aux célébrations eucharistiques qui ont lieu dans la cathédrale.    


sources: GAUDIUM PRESS
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Les miracles eucharistiques - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les miracles eucharistiques   Les miracles eucharistiques - Page 2 EmptyDim 07 Juin 2015, 21:09

rosedumatin a écrit:
Ce matin, le prêtre à la messe a parlé de ce miracle :


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


         Voici 850 ans, au moment de la consécration, la Sainte Hostie se transforma en chair vivante et des gouttes de sang tombèrent sur le corporal. C'était à Bolsena, en Ombrie, non loin d'Orvieto où se trouvait le pape...


Parmi les divers prodiges eucharistiques qui se seraient produits tout au long de l’histoire, il en est un qui se détache particulièrement des autres : c’est le miracle survenu en 1264 à Bolsena, sur les bords du lac auquel ce petit port a donné son nom, près de la belle petite ville italienne d'Orvieto, dans la région d’Ombrie.  

Les faits se sont produits sous les yeux du père Pedro de Praga qui, depuis quelque temps, doutait de la présence réelle du Christ dans l'Eucharistie. Le prêtre était alors en pèlerinage à Rome et fit une halte toute la nuit à Bolsena, près d’Orvieto, la localité étant relativement proche de la Ville Eternelle. Là, dans l'église Sainte-Christine, le prêtre demanda à célébrer la Sainte Eucharistie, dans l'espoir de trouver une réponse à ses doutes.  

Le lendemain matin, quand le Père Pedro consacra le pain et le vin et que s’opéra le grand mystère de la transsubstantiation du Corps et du Sang du Christ, la Sainte Hostie devint, de manière visible, vraie chair et commença à saigner, des gouttes de sang tachant  le corporal.  
Bouleversé, le prêtre informa sur-le-champ du prodige divin le pape Urbain IV, qui se trouvait alors à Orvieto et qui  réclama immédiatement l’hostie et le corporal maculé de sang pour vérifier les faits. À la vue du miracle, le souverain pontife lui-même tomba à genoux devant le corporal et l’exposa ensuite à la vue de toute la population.  

C’est précisément en raison de cette manifestation surnaturelle que le pape Urbain IV  institua par la bulle « Transiturus de hoc mundo » la fête du Corpus Christi, fête qu’il fixa au jeudi après la solennité de la Sainte Trinité. Et c’est ce même pape qui confia à saint Thomas d’Aquin la rédaction des textes liturgiques pour la commémoration en l’honneur du Corps et du Sang du Christ. Le corporal sur lequel advint le miracle est actuellement conservé dans la cathédrale d’Orvieto. On peut encore voir la sainte relique sur l’autel dans une chapelle édifiée en l’honneur de ce grand miracle eucharistique. Chaque année, le jour de la fête du Corpus Christi, le corporal est porté en procession dans les rues de la petite ville italienne et préside aux célébrations eucharistiques qui ont lieu dans la cathédrale.    


sources: GAUDIUM PRESS



Tu m'en apprends des choses, ma chère ROSE ...... Les miracles eucharistiques - Page 2 175602
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Les miracles eucharistiques - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les miracles eucharistiques   Les miracles eucharistiques - Page 2 EmptyMer 24 Juin 2015, 14:44

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Depuis 276 ans, 223 hosties sont conservées, intactes, dans la basilique Saint-François, à Sienne (Italie). Le scientifique Enrico Medi s'exprime à ce sujet : "Cette intervention directe de Dieu est le miracle (...) qui témoigne depuis des siècles de la présence réelle du Christ dans le sacrement eucharistique".

Des voleurs s'emparent de 351 hosties

C'est  le 14 août 1730 que le miracle a eu lieu, selon le mémoire de l'événement rédigé la même année par un certain Macchi. Il raconte que, ce jour-là, des voleurs s'introduisirent dans la basilique et volèrent le ciboire, qui contenait 351 hosties consacrées. Trois jours plus tard, le 17 août, on retrouva dans le tronc de l'église du sanctuaire de Sainte-Marie de Provenzano les 351 hosties, intactes. Elles apparurent mêlées à la poussière qui s'était accumulée au fond du tronc. Le peuple accourut pour fêter la récupération des saintes hosties qui furent aussitôt rapportées en procession à l'église Saint-François.

Les années passèrent, et l'on n'observait dans les hosties aucune des altérations qui auraient dû survenir naturellement. Le 14 avril 1780, le ministre général des Frères mineurs, le père Carlo Vipera, consomma une des hosties et constata qu'elle était fraîche, ne montrant aucune corruption. Quelques-unes ayant été distribuées au cours des années précédentes, le supérieur ordonna alors de garder, sans jamais les distribuer, les 230 hosties restantes dans un nouveau ciboire.

Un test entre hosties consacrées et non consacrées

En 1789, désireux de faire toute la lumière sur ce phénomène inexplicable, l'archevêque de Sienne, D. Tibério Borghese, garda quelques hosties non consacrées dans un récipient dans des conditions identiques à celles des hosties consacrées. Dix ans plus tard, une commission de scientifiques, sélectionnés tout spécialement pour étudier ce cas, ouvrirent le récipient et n'y trouvèrent que vermine et fragments moisis. Alors que les hosties consacrées étaient conservées telles qu'on peut les voir jusqu'à aujourd'hui, contredisant toutes les lois physiques et biologiques. En 1850, un test similaire fut effectué, avec les mêmes résultats.

Toujours fraîches et intactes

À plusieurs reprises, les hosties furent examinées par des personnes de confiance ou illustres par leur savoir, mais les conclusions furent toujours les mêmes : "Les particules sacrées sont toujours fraîches, intactes, physiquement incorrompues, chimiquement pures et ne montrent aucun début de corruption". La plus qualifiée des inspections eut lieu en 1914, lorsque le pape saint Pie X autorisa un examen auquel participèrent de nombreux professeurs de bromatologie, hygiène, chimie et pharmacie. Les scientifiques conclurent que les hosties avaient été préparées sans aucune précaution scientifique et qu'elles avaient été gardées dans des conditions normales, facteurs qui auraient dû les conduire à se dégrader naturellement. Cependant, elles étaient en si bon état qu'elles pouvaient être consommées 184 ans après le miracle.

"En parfait état de conservation contre toute loi physique et chimique"

Le professeur Siro Grimaldi, un chimiste réputé de l'université de Sienne et directeur du Laboratoire municipal de chimie, était le principal scientifique de la commission de 1914. Il écrivit un livre fourmillant de détails précieux, intitulé Un savant adore. En 1914, il déclara : "La farine de blé est le meilleur terrain de culture des micro-organismes, des parasites animaux et végétaux, de la fermentation lactique et putride. Les hosties de Sienne sont donc en parfait état de conservation contre toute loi physique et chimique et malgré les conditions totalement défavorables dans lesquelles on les a trouvées et conservées. Il s'agit d'un phénomène singulier, absolument anormal : les lois de la nature se sont inversées, le verre s’est moisi, tandis que la farine s'est révélée plus réfractaire que le cristal".
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Les miracles eucharistiques - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les miracles eucharistiques   Les miracles eucharistiques - Page 2 EmptyMer 24 Juin 2015, 14:46

D’autres analyses furent effectuées en 1922, à l’occasion du transfert des hosties dans un cylindre de cristal de roche, en présence du cardinal Giovanni Tacci et de l'archevêque de Sienne, de Montepulciano, de Foligno et de Grosseto. Les conclusions ont été les mêmes. Il y eut d'autres examens en 1950 et 1951.

Une ultime agression en 1951
Le 5 août 1951, cinq jours avant la fête du miracle, le tabernacle fit l'objet d'une nouvelle agression, cette fois avec un objectif bien défini : en finir avec les hosties conservées de manière surnaturelle. Les profanateurs retirèrent le reliquaire et éparpillèrent les hosties sur le sol de la chapelle. Mais le dommage fut nul, et moins d'un an après, elles furent à nouveau exposées dans un nouveau reliquaire spécial, où aujourd'hui, elles peuvent être adorées. Le saint pape Jean Paul II, au cours d'une visite pastorale à Sienne, le 14 septembre 1980, s'exclama devant les hosties prodigieuses : "C'est la Présence !".

Les hosties miraculeuses sont gardées en permanence dans la chapelle Piccolomini les mois d'été, et dans la chapelle Martinozzi les mois d'hiver. Les habitants de Sienne organisent de nombreuses initiatives en l’honneur des saintes hosties : l’hommage des "Contrade", l'hommage des enfants après leur première communion, la procession solennelle de la Fête-Dieu, le Septénaire eucharistique de la fin septembre, la journée d’adoration eucharistique le 17 de chaque mois en souvenir de la récupération des hosties survenue le 17 août 1730.

Adapté du portugais par Élisabeth de Lavigne
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Les miracles eucharistiques - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les miracles eucharistiques   Les miracles eucharistiques - Page 2 EmptyMer 24 Juin 2015, 14:49

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Les miracles eucharistiques - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les miracles eucharistiques   Les miracles eucharistiques - Page 2 EmptyMer 24 Juin 2015, 14:51

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Les miracles eucharistiques - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les miracles eucharistiques   Les miracles eucharistiques - Page 2 EmptyMer 24 Juin 2015, 17:53

rosedumatin a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Belle composition, ma chère ROSE : ça me plaît !
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Les miracles eucharistiques - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les miracles eucharistiques   Les miracles eucharistiques - Page 2 EmptyMer 01 Juil 2015, 13:27

Je ne crois pas que ce miracle ait été mentionné dans ce très beau topic :

(lu sur : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] )


" À Tumaco, la terre tremble. En ce 31 janvier 1906, le petit village de pêcheurs colombien est secoué par un séisme. La mer se retire, les oiseaux se taisent, un raz de marée se prépare. En hâte, le Père Larrondo, curé du lieu, se rue vers l’église, consomme toutes les hosties du ciboire sauf une, qu’il porte jusqu’à la place du village, où prie la population. Au large, une vague grandit, menaçante. Le prêtre, suivi par les villageois, s’avance alors vers le rivage, l’hostie élevée vers le ciel. Il bénit la mer avec le Saint-Sacrement. Le mur d’eau s’arrête net. Sur le sable, la stupeur laisse place aux chants de louange, alors qu’aux alentours, le raz de marée déferle sur les côtes. « Qui est-Il donc, pour que même le vent et la mer Lui obéissent ? », écrit l’évangéliste saint Marc. Jésus Christ, présent au Saint-Sacrement. Jésus Eucharistie, fidèlement adoré par ces chrétiens colombiens.

À travers les siècles, une myriade de miracles eucharistiques sont venus soutenir la foi du peuple et du clergé. Les phénomènes touchent à l’extraordinaire : lévitation d’hosties, apparitions de Jésus, transformations des saintes espèces en chair et en sang… Des prodiges survenus pour beaucoup en Europe chrétienne, où est recensée la majorité de quelque cent cinquante événements bien documentés – reconnus par les évêques des lieux. De ces instants, subsistent ici un linge, là une hostie, et surtout des récits, dictés par les témoins et transmis de génération en génération. De petites flammes vacillantes qui brillent telles la lampe rouge des tabernacles, comme pour dire encore le mystère de la Présence réelle."
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Les miracles eucharistiques - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les miracles eucharistiques   Les miracles eucharistiques - Page 2 EmptyMer 01 Juil 2015, 13:39

mario-franc_lazur a écrit:
Je ne crois pas que ce miracle ait été mentionné dans ce très beau topic :

(lu sur :    http://www.famillechretienne.fr/eglise/pelerinages-et-rassemblements/deux-mille-ans-de-miracles-eucharistiques-169483      )


" À Tumaco, la terre tremble. En ce 31 janvier 1906, le petit village de pêcheurs colombien est secoué par un séisme. La mer se retire, les oiseaux se taisent, un raz de marée se prépare. En hâte, le Père Larrondo, curé du lieu, se rue vers l’église, consomme toutes les hosties du ciboire sauf une, qu’il porte jusqu’à la place du village, où prie la population. Au large, une vague grandit, menaçante. Le prêtre, suivi par les villageois, s’avance alors vers le rivage, l’hostie élevée vers le ciel. Il bénit la mer avec le Saint-Sacrement. Le mur d’eau s’arrête net. Sur le sable, la stupeur laisse place aux chants de louange, alors qu’aux alentours, le raz de marée déferle sur les côtes. « Qui est-Il donc, pour que même le vent et la mer Lui obéissent ? », écrit l’évangéliste saint Marc. Jésus Christ, présent au Saint-Sacrement. Jésus Eucharistie, fidèlement adoré par ces chrétiens colombiens.

À travers les siècles, une myriade de miracles eucharistiques sont venus soutenir la foi du peuple et du clergé. Les phénomènes touchent à l’extraordinaire : lévitation d’hosties, apparitions de Jésus, transformations des saintes espèces en chair et en sang… Des prodiges survenus pour beaucoup en Europe chrétienne, où est recensée la majorité de quelque cent cinquante événements bien documentés – reconnus par les évêques des lieux. De ces instants, subsistent ici un linge, là une hostie, et surtout des récits, dictés par les témoins et transmis de génération en génération. De petites flammes vacillantes qui brillent telles la lampe rouge des tabernacles, comme pour dire encore le mystère de la Présence réelle."


Les miracles eucharistiques - Page 2 175602 cher MARIO pour ce lien ! si j'étais prêtre oh quel bonheur de consacrer, que l' Amour vienne dans ce pain et ce vin que je tiens dans les mains ......... quelle responsabilité aussi !!!!!! je comprends Thérèse qui voulait tant prier pour les prêtres et leur sacerdoce, car il faut être très pur quand Jésus , le Fils de Dieu vient à l'autel à notre volonté ..... oh je crois que je me tiendrais sans cesse à genoux .......... et c'est pourquoi quand nous communions , nous devons communier très dignement, ne maltraitons pas notre Dieu ! Il s'est fait si petit pour nous !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Les miracles eucharistiques - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les miracles eucharistiques   Les miracles eucharistiques - Page 2 EmptyMer 01 Juil 2015, 18:52

rosedumatin a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:
Je ne crois pas que ce miracle ait été mentionné dans ce très beau topic :

(lu sur :    http://www.famillechretienne.fr/eglise/pelerinages-et-rassemblements/deux-mille-ans-de-miracles-eucharistiques-169483      )


" À Tumaco, la terre tremble. En ce 31 janvier 1906, le petit village de pêcheurs colombien est secoué par un séisme. La mer se retire, les oiseaux se taisent, un raz de marée se prépare. En hâte, le Père Larrondo, curé du lieu, se rue vers l’église, consomme toutes les hosties du ciboire sauf une, qu’il porte jusqu’à la place du village, où prie la population. Au large, une vague grandit, menaçante. Le prêtre, suivi par les villageois, s’avance alors vers le rivage, l’hostie élevée vers le ciel. Il bénit la mer avec le Saint-Sacrement. Le mur d’eau s’arrête net. Sur le sable, la stupeur laisse place aux chants de louange, alors qu’aux alentours, le raz de marée déferle sur les côtes. « Qui est-Il donc, pour que même le vent et la mer Lui obéissent ? », écrit l’évangéliste saint Marc. Jésus Christ, présent au Saint-Sacrement. Jésus Eucharistie, fidèlement adoré par ces chrétiens colombiens.

À travers les siècles, une myriade de miracles eucharistiques sont venus soutenir la foi du peuple et du clergé. Les phénomènes touchent à l’extraordinaire : lévitation d’hosties, apparitions de Jésus, transformations des saintes espèces en chair et en sang… Des prodiges survenus pour beaucoup en Europe chrétienne, où est recensée la majorité de quelque cent cinquante événements bien documentés – reconnus par les évêques des lieux. De ces instants, subsistent ici un linge, là une hostie, et surtout des récits, dictés par les témoins et transmis de génération en génération. De petites flammes vacillantes qui brillent telles la lampe rouge des tabernacles, comme pour dire encore le mystère de la Présence réelle."


Les miracles eucharistiques - Page 2 175602  cher MARIO pour ce lien ! si j'étais prêtre oh quel bonheur de consacrer, que l' Amour vienne dans ce pain et ce vin que je tiens dans les mains ......... quelle responsabilité aussi !!!!!! je comprends Thérèse qui voulait tant prier pour les prêtres et leur sacerdoce, car il faut être très pur quand Jésus , le Fils de Dieu vient à l'autel à notre volonté ..... oh je crois que je me tiendrais sans cesse à genoux .......... et c'est pourquoi quand nous communions , nous devons communier très dignement, ne maltraitons pas notre Dieu ! Il s'est fait si petit pour nous !  



Tu aurais aimé être prêtre quand tu étais petite, ma chère ROSE ?
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Les miracles eucharistiques - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les miracles eucharistiques   Les miracles eucharistiques - Page 2 EmptyMer 01 Juil 2015, 20:14

mario-franc_lazur a écrit:
rosedumatin a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:
Je ne crois pas que ce miracle ait été mentionné dans ce très beau topic :

(lu sur :    http://www.famillechretienne.fr/eglise/pelerinages-et-rassemblements/deux-mille-ans-de-miracles-eucharistiques-169483      )


" À Tumaco, la terre tremble. En ce 31 janvier 1906, le petit village de pêcheurs colombien est secoué par un séisme. La mer se retire, les oiseaux se taisent, un raz de marée se prépare. En hâte, le Père Larrondo, curé du lieu, se rue vers l’église, consomme toutes les hosties du ciboire sauf une, qu’il porte jusqu’à la place du village, où prie la population. Au large, une vague grandit, menaçante. Le prêtre, suivi par les villageois, s’avance alors vers le rivage, l’hostie élevée vers le ciel. Il bénit la mer avec le Saint-Sacrement. Le mur d’eau s’arrête net. Sur le sable, la stupeur laisse place aux chants de louange, alors qu’aux alentours, le raz de marée déferle sur les côtes. « Qui est-Il donc, pour que même le vent et la mer Lui obéissent ? », écrit l’évangéliste saint Marc. Jésus Christ, présent au Saint-Sacrement. Jésus Eucharistie, fidèlement adoré par ces chrétiens colombiens.

À travers les siècles, une myriade de miracles eucharistiques sont venus soutenir la foi du peuple et du clergé. Les phénomènes touchent à l’extraordinaire : lévitation d’hosties, apparitions de Jésus, transformations des saintes espèces en chair et en sang… Des prodiges survenus pour beaucoup en Europe chrétienne, où est recensée la majorité de quelque cent cinquante événements bien documentés – reconnus par les évêques des lieux. De ces instants, subsistent ici un linge, là une hostie, et surtout des récits, dictés par les témoins et transmis de génération en génération. De petites flammes vacillantes qui brillent telles la lampe rouge des tabernacles, comme pour dire encore le mystère de la Présence réelle."


Les miracles eucharistiques - Page 2 175602  cher MARIO pour ce lien ! si j'étais prêtre oh quel bonheur de consacrer, que l' Amour vienne dans ce pain et ce vin que je tiens dans les mains ......... quelle responsabilité aussi !!!!!! je comprends Thérèse qui voulait tant prier pour les prêtres et leur sacerdoce, car il faut être très pur quand Jésus , le Fils de Dieu vient à l'autel à notre volonté ..... oh je crois que je me tiendrais sans cesse à genoux .......... et c'est pourquoi quand nous communions , nous devons communier très dignement, ne maltraitons pas notre Dieu ! Il s'est fait si petit pour nous !  



Tu aurais aimé être prêtre quand tu étais petite, ma chère ROSE ?


Pas seulement quand j'étais petite cher MARIO !!!!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
Pierresuzanne

Pierresuzanne


Les miracles eucharistiques - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les miracles eucharistiques   Les miracles eucharistiques - Page 2 EmptyMar 07 Juil 2015, 20:06

Connaissez-vous le miracle eucharistique de Faverney ? Il a eu lieu en 1608, en plein conflit avec les protestants, qui peinent à comprendre que l'hostie consacrée par le prêtre est réellement le Corps de Jésus. Dieu est pédagogue, et ce miracle aura de nombreux fruits de retour de protestants à la foi de la Sainte Eglise Catholique.

Voilà ce que j'ai trouvé sur ce site :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Les Saintes Hosties sauvées des flammes

Samedi 24 mai 1608

C'est la veille de Pentecôte, les religieux préparent un reposoir dans l'église abbatiale, près de la grille du cœur, du côté de l'évangile. Aux vêpres de ce samedi, le prieur y dépose solennellement le reliquaire ostensoir contenant un doigt de Sainte-Agathe dans un tube de cristal... et au-dessus, dans une lunule d'argent, deux hosties consacrées à la messe du matin. Sur la table, le sacristain place deux lampes de verre allumées et deux chandeliers d'étain.


Dimanche de Pentecôte
Toute la journée, les fidèles viennent en nombre pour l'adoration du Saint-Sacrement. Après l'office du soir, les religieux ferment l'église et se retirent. Deux veilleuses à huile restent allumées pour la nuit...

Lundi matin
Dom Jean Garnier, prêtre sacristain ouvre les portes de l'église... Il la trouve remplie de fumée... A l'emplacement du reposoir, ne reste qu'un tas de cendres d'où émergent quelques débris calcinés ! Alertés, moines et habitants de Faverney accourent à l'église... Ils fouillent l'amas de cendres à la recherche de quelques vestiges de l'ostensoir. Soudain, frère Antoine Hudelot lève les yeux... Il aperçoit l'ostensoir, à l'endroit même où il avait été exposé ! L'ostensoir se trouve comme suspendu... Immobile dans l'espace, et légèrement incliné. Dès lors, une foule de plus en plus nombreuse se presse vers l'abbatiale. On vient de Faverney, des villages voisins... de partout ! Le reste de la journée et la nuit suivante se passent en prières, louanges, prosternations...

Mardi 27 mai

Alors que Nicolas Aubry, curé de Menoux célèbre la messe, l'ostensoir se redresse puis, de lui-même, "se coule doucement" et se pose sur le corporal "tout aussi proprement que s'il y fût révèremment posé par un homme d'église".

Ainsi, après 33 heures, devant une foule évaluée par un témoin à plus d'un millier de personnes, le prodigieux miracle prend fin de façon aussi extraordinaire qu'il avait débuté.. "
Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Les miracles eucharistiques - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les miracles eucharistiques   Les miracles eucharistiques - Page 2 EmptyMar 07 Juil 2015, 20:18

Pierresuzanne a écrit:
Connaissez-vous le miracle eucharistique de Faverney ? Il a eu lieu en 1608, en plein conflit avec les protestants, qui peinent à comprendre que l'hostie consacrée par le prêtre est réellement le Corps de Jésus. Dieu est pédagogue, et ce miracle aura de nombreux fruits de retour de protestants à la foi de la Sainte Eglise Catholique.

Voilà ce que j'ai trouvé sur ce site :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Les Saintes Hosties sauvées des flammes

Samedi 24 mai 1608

C'est la veille de Pentecôte, les religieux préparent un reposoir dans l'église abbatiale, près de la grille du cœur, du côté de l'évangile. Aux vêpres de ce samedi, le prieur y dépose solennellement le reliquaire ostensoir contenant un doigt de Sainte-Agathe dans un tube de cristal... et au-dessus, dans une lunule d'argent, deux hosties consacrées à la messe du matin. Sur la table, le sacristain place deux lampes de verre allumées et deux chandeliers d'étain.


Dimanche de Pentecôte
Toute la journée, les fidèles viennent en nombre pour l'adoration du Saint-Sacrement. Après l'office du soir, les religieux ferment l'église et se retirent. Deux veilleuses à huile restent allumées pour la nuit...

Lundi matin
Dom Jean Garnier, prêtre sacristain ouvre les portes de l'église... Il la trouve remplie de fumée... A l'emplacement du reposoir, ne reste qu'un tas de cendres d'où émergent quelques débris calcinés ! Alertés, moines et habitants de Faverney accourent à l'église... Ils fouillent l'amas de cendres à la recherche de quelques vestiges de l'ostensoir. Soudain, frère Antoine Hudelot lève les yeux... Il aperçoit l'ostensoir, à l'endroit même où il avait été exposé ! L'ostensoir se trouve comme suspendu... Immobile dans l'espace, et légèrement incliné. Dès lors, une foule de plus en plus nombreuse se presse vers l'abbatiale. On vient de Faverney, des villages voisins... de partout ! Le reste de la journée et la nuit suivante se passent en prières, louanges, prosternations...

Mardi 27 mai

Alors que Nicolas Aubry, curé de Menoux célèbre la messe, l'ostensoir se redresse puis, de lui-même, "se coule doucement" et se pose sur le corporal "tout aussi proprement que s'il y fût révèremment posé par un homme d'église".

Ainsi, après 33 heures, devant une foule évaluée par un témoin à plus d'un millier de personnes, le prodigieux miracle prend fin de façon aussi extraordinaire qu'il avait débuté.. "


Je rends grâce à Dieu pour ce miracle !!! Louange et Gloire à Toi Seigneur Jésus !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Les miracles eucharistiques - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les miracles eucharistiques   Les miracles eucharistiques - Page 2 EmptyMer 08 Juil 2015, 08:19

rosedumatin a écrit:
Pierresuzanne a écrit:
Connaissez-vous le miracle eucharistique de Faverney ? Il a eu lieu en 1608, en plein conflit avec les protestants, qui peinent à comprendre que l'hostie consacrée par le prêtre est réellement le Corps de Jésus. Dieu est pédagogue, et ce miracle aura de nombreux fruits de retour de protestants à la foi de la Sainte Eglise Catholique.

Voilà ce que j'ai trouvé sur ce site :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Les Saintes Hosties sauvées des flammes

Samedi 24 mai 1608

C'est la veille de Pentecôte, les religieux préparent un reposoir dans l'église abbatiale, près de la grille du cœur, du côté de l'évangile. Aux vêpres de ce samedi, le prieur y dépose solennellement le reliquaire ostensoir contenant un doigt de Sainte-Agathe dans un tube de cristal... et au-dessus, dans une lunule d'argent, deux hosties consacrées à la messe du matin. Sur la table, le sacristain place deux lampes de verre allumées et deux chandeliers d'étain.


Dimanche de Pentecôte
Toute la journée, les fidèles viennent en nombre pour l'adoration du Saint-Sacrement. Après l'office du soir, les religieux ferment l'église et se retirent. Deux veilleuses à huile restent allumées pour la nuit...

Lundi matin
Dom Jean Garnier, prêtre sacristain ouvre les portes de l'église... Il la trouve remplie de fumée... A l'emplacement du reposoir, ne reste qu'un tas de cendres d'où émergent quelques débris calcinés ! Alertés, moines et habitants de Faverney accourent à l'église... Ils fouillent l'amas de cendres à la recherche de quelques vestiges de l'ostensoir. Soudain, frère Antoine Hudelot lève les yeux... Il aperçoit l'ostensoir, à l'endroit même où il avait été exposé ! L'ostensoir se trouve comme suspendu... Immobile dans l'espace, et légèrement incliné. Dès lors, une foule de plus en plus nombreuse se presse vers l'abbatiale. On vient de Faverney, des villages voisins... de partout ! Le reste de la journée et la nuit suivante se passent en prières, louanges, prosternations...

Mardi 27 mai

Alors que Nicolas Aubry, curé de Menoux célèbre la messe, l'ostensoir se redresse puis, de lui-même, "se coule doucement" et se pose sur le corporal "tout aussi proprement que s'il y fût révèremment posé par un homme d'église".

Ainsi, après 33 heures, devant une foule évaluée par un témoin à plus d'un millier de personnes, le prodigieux miracle prend fin de façon aussi extraordinaire qu'il avait débuté.. "


Je rends grâce à Dieu pour ce miracle !!! Louange et Gloire à Toi Seigneur Jésus !



Les miracles eucharistiques - Page 2 173236763
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Pierresuzanne

Pierresuzanne


Les miracles eucharistiques - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les miracles eucharistiques   Les miracles eucharistiques - Page 2 EmptyMar 19 Avr 2016, 22:02

Je viens d'apprendre qu'un nouveau miracle eucharistique venait d'être reconnu par l’Évêque du diocèse où il a eu lieu.

Je vous copie l'article que j'ai trouvé : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

L’évêque de Legnica, Mgr Zbigniew Kiernikowski, a annoncé dans un communiqué daté du 10 avril 2015, la reconnaissance d’un miracle eucharistique dans l’église Saint-Hyacinthe de la ville.



C’était lors de la messe de Noël 2013, dans l’église Saint-Hyacinthe, à Legnica, ville polonaise en Basse-Silésie. Une hostie était tombée par terre au moment de la communion.
Comme cela est recommandé, elle fut mise dans de l’eau, afin qu’elle se dissolve.


Mais au lieu de se dissoudre, des taches rouges apparurent.
Mgr Stefan Cichy, alors évêque de Legnica, nomma une commission pour étudier le phénomène.
Un fragment de l’hostie fut prélevé et envoyé au Laboratoire national de médecine légale.

Un fragment de myocarde humain
Ce laboratoire a conclu qu’il s’agissait d’un fragment de muscle strié « très similaire au myocarde (muscle du cœur) avec des altérations qui apparaissent souvent pendant l’agonie ». L’analyse ADN a conclu qu’il s’agissait de myocarde humain.

En janvier dernier, le nouvel évêque, Mgr Zbigniew Kiernikowski, a envoyé ces conclusions à la Congrégation pour la doctrine de la foi, à Rome.
Quelques semaines plus tard, celle-ci a reconnu le miracle. Si bien que, conformément aux recommandations reçues de Rome, Mgr Kiernikowski a demandé au curé de la paroisse Saint-Hyacinthe, le P. Andrzej Ziombrze, « d’aménager un endroit approprié pour que les fidèles puissent vénérer la Relique ».

« J’espère que ceci servira à approfondir le culte de l’Eucharistie et aura un effet en profondeur sur la vie des gens qui se trouveront en face de la Relique », peut-on lire dans le communiqué de Mgr Kiernikowski daté du 10 avril. « Nous voyons ce Signe mystérieux comme un acte extraordinaire d’amour et de bonté de Dieu, qui vient vers les hommes dans une suprême humiliation. »

La bataille historique de Legnica.
Le fait que le miracle ait eu lieu à Legnica n’est pas indifférent.
Cette ville est, en effet, d’une grande importance dans la mémoire polonaise du fait de la bataille cruciale qui y eut lieu en 1241.
L’armée du prince Henri II le Pieux (1) y fut anéantie par les Mongols et le prince lui-même y fut tué le 9 avril 1241.

Mais cette bataille de Legnica marqua un coup d’arrêt aux dévastations des Mongols dans la région. Les Soviétiques, qui connaissaient l’histoire, avaient installé à Legnica une importante garnison de l’Armée rouge, entièrement composée de soldats d’Asie centrale…

Un rappel de l’autorité prussienne

Le fait que le miracle ait eu lieu dans cette église néogothique n’est pas anodin non plus.
Construite en 1904-1905 et inaugurée en 1908, du temps où la Silésie était prussienne, cette église était une commande de l’empereur Guillaume II et avait pour nom « église du souvenir de l’empereur Frédéric III ». C’était donc un lieu de culte protestant.

En 1945, elle fut utilisée comme écurie par l’Armée rouge.

Elle fut restaurée par la suite, mais était restée sans affectation particulière jusqu’en 1972, lorsqu’elle fut érigée en nouvelle paroisse Saint-Hyacinthe. Depuis 2002, c’est un sanctuaire diocésain consacré à saint Hyacinthe, le premier dominicain polonais.
C’est sans doute l’unique cas en Pologne, depuis ces cinquante dernières années, d’un ancien temple protestant transformé en église catholique.


                                                                                         Claire Lesegretain (avec CNA/EWTN News).


(1) De la dynastie Piast, Henri II le Pieux, né vers 1191 et tué le 9 avril 1241 à Legnica était le fils d’Henri Ier le Barbu et de sainte Edwige de Silésie, la première grande sainte polonaise. Henri II, devenu en 1238 duc de Cracovie, de Silésie et de Grande-Pologne, était un ancêtre du roi de France Louis XII.
Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Les miracles eucharistiques - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les miracles eucharistiques   Les miracles eucharistiques - Page 2 EmptyMar 19 Avr 2016, 22:54

Merveilleux !!! Merci Jésus notre divin prisonnier du tabernacle. Sois loue au très saint sacrement de l' autel.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Les miracles eucharistiques - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les miracles eucharistiques   Les miracles eucharistiques - Page 2 EmptyMer 20 Avr 2016, 08:56

rosedumatin a écrit:
Merveilleux !!! Merci Jésus notre divin prisonnier du tabernacle. Sois loue au très saint sacrement de l' autel.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Les miracles eucharistiques - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les miracles eucharistiques   Les miracles eucharistiques - Page 2 EmptyVen 29 Avr 2016, 09:39

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Parfois, après examen, les « hosties qui saignent » ne sont rien d’autre qu’une moisissure du pain de couleur brune assez commune. Mais ce qui s’est passé en 2013 en Pologne semble bien réel !

Le 17 avril 2016, l’évêque du diocèse de Legnica, Mgr Zbigniew Kiernikowski, a annoncé par voie de communiqué la reconnaissance d’un miracle eucharistique dans l’église Saint-Hyacinthe de la ville :

Le jour de Noël 2013, une hostie consacrée était tombée par terre au moment de la Sainte Communion. Elle a aussitôt été recueillie et, comme cela est recommandé, elle a été placée dans un vase rempli d’eau (vasculum) en attendant qu’elle se dissolve. Mais, peu après, des tâches rouges sont apparues. Mgr Stefan Cichy, alors évêque de Legnica, créa une commission pour étudier le phénomène. En février 2014, un petit fragment rouge de l’hostie fut donc prélevé et déposé dans un corporal. La Commission ordonna de prélever des échantillons et de les envoyer aux organismes concernés chargés d’enquêter sur le phénomène.

Dans l’annonce finale du Département de Médecine légale, on peut lire :

« Dans l’image histopathologique, on a constaté que les fragments de tissus contiennent des parties fragmentées de muscle strié. (…) L’ensemble (…) est très similaire au myocarde avec des altérations qui apparaissent souvent pendant l’agonie. L’analyse ADN a conclu qu’il s’agit là de myocarde humain. »

En janvier 2016, j’ai envoyé ces conclusions à la Congrégation pour la doctrine de la foi au Vatican. Le miracle a été reconnu et, aujourd’hui, conformément aux recommandations reçues de la part du Saint-Siège, j’ai demandé au curé de la paroisse, le père Andrzej Ziombro, que soit aménagé un endroit approprié pour que les fidèles puissent vénérer la relique.

Un « merveilleux » cadeau pour les nombreux pèlerins qui afflueront en Pologne dès cet été pour les JMJ ou de manière générale en cette Année sainte de la Miséricorde.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Les miracles eucharistiques - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les miracles eucharistiques   Les miracles eucharistiques - Page 2 EmptyVen 29 Avr 2016, 19:01

rosedumatin a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Parfois, après examen, les « hosties qui saignent » ne sont rien d’autre qu’une moisissure du pain de couleur brune assez commune. Mais ce qui s’est passé en 2013 en Pologne semble bien réel !

Le 17 avril 2016, l’évêque du diocèse de Legnica, Mgr Zbigniew Kiernikowski, a annoncé par voie de communiqué la reconnaissance d’un miracle eucharistique dans l’église Saint-Hyacinthe de la ville :

Le jour de Noël 2013, une hostie consacrée était tombée par terre au moment de la Sainte Communion. Elle a aussitôt été recueillie et, comme cela est recommandé, elle a été placée dans un vase rempli d’eau (vasculum) en attendant qu’elle se dissolve. Mais, peu après, des tâches rouges sont apparues. Mgr Stefan Cichy, alors évêque de Legnica, créa une commission pour étudier le phénomène. En février 2014, un petit fragment rouge de l’hostie fut donc prélevé et déposé dans un corporal. La Commission ordonna de prélever des échantillons et de les envoyer aux organismes concernés chargés d’enquêter sur le phénomène.

Dans l’annonce finale du Département de Médecine légale, on peut lire :

« Dans l’image histopathologique, on a constaté que les fragments de tissus contiennent des parties fragmentées de muscle strié. (…) L’ensemble (…) est très similaire au myocarde avec des altérations qui apparaissent souvent pendant l’agonie. L’analyse ADN a conclu qu’il s’agit là de myocarde humain. »

En janvier 2016, j’ai envoyé ces conclusions à la Congrégation pour la doctrine de la foi au Vatican. Le miracle a été reconnu et, aujourd’hui, conformément aux recommandations reçues de la part du Saint-Siège, j’ai demandé au curé de la paroisse, le père Andrzej Ziombro, que soit aménagé un endroit approprié pour que les fidèles puissent vénérer la relique.

Un « merveilleux » cadeau pour les nombreux pèlerins qui afflueront en Pologne dès cet été pour les JMJ ou de manière générale en cette Année sainte de la Miséricorde.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Les miracles eucharistiques - Page 2 175602 pour ces précisions, ma chère ROSE .....
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Les miracles eucharistiques - Page 2 Empty
MessageSujet: Le miracle de Sainte Imelda    Les miracles eucharistiques - Page 2 EmptyJeu 22 Sep 2016, 18:59

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Une petite, amoureuse de Jésus, entrée au couvent à 10 ans !

LambertiniMadeleine Lambertini (qui deviendra Imelda en religion) était la fille du comte Egano Lambertini et de Castora Galuzzi, son épouse. Elle est née en 1322 à Bologne.

Toute petite déjà, elle était d'une grande piété, et se fabriquait de petits autels devant lesquels elle priait longuement. Elle avait une très grande admiration pour Agnès de Rome. Son plus cher désir était de recevoir la Communion. Mais à cette époque, les enfants n'étaient autorisés à communier qu'à partir de l'âge de 14 ans.

Par ailleurs, elle demandait instamment à ses parents de lui permettre d'intégrer le couvent des Dominicaines de Bologne qui accueillait des enfants, lesquels n'était assujettis qu'à une petite partie de la Règle. Ils acceptèrent, et Madeleine entra chez les novices du couvent de Valdipretra à l'âge de 10 ans, elle y prit le nom d'Imelda.

Là, bien que n'y étant pas obligée, elle suivit la Règle avec dévotion et application, suppliant les religieuses et son confesseur de la laisser communier, ce qu'ils refusèrent, puisqu'elle était loin d'avoir l'âge requis. Dans l’ingénuité de son amour, elle disait parfois :

« Je vous en prie, expliquez-moi
comment on peut recevoir Jésus dans son coeur
sans mourir de joie. »


Les religieuses étaient grandement édifiées de sa particulière dévotion envers le Saint Sacrement.



Imelda 2Sa première communion : L' hostie vient à elle !

Le jour de l’Ascension 1533, Imelda atteignit ses onze ans. De nouveau, elle conjura son confesseur de lui permettre de recevoir la sainte communion, mais ce dernier resta inflexible.

L’enfant s’en alla à la chapelle en pleurant, afin d’y entendre la messe. Elle pria pour pouvoir communier, d'une façon ou d'une autre.

Et, au moment de la communion, une hostie s’échappa du ciboire, s’éleva dans les airs, franchit la grille du choeur et vint s’arrêter au-dessus de la tête de sainte Imelda. Aussitôt que les religieuses aperçurent l’hostie, elles avertirent le prêtre du prodige. Lorsque le ministre de Dieu s’approcha avec la patène, l’hostie immobile vint s’y poser. Ne doutant plus de la Volonté du Seigneur, le prêtre tremblant communia Imelda qui semblait un ange plutôt qu’une créature mortelle

Les religieuses, saisies d’un étonnement inexprimable, restèrent longtemps à regarder cette enfant toute irradiée d’une joie surnaturelle, prosternée en adoration. Ressentant finalement une vague inquiétude, elles appelèrent Imelda, la prièrent de se relever, puis lui en donnèrent l’ordre. L’enfant toujours si prompte à obéir paraissait ne pas même les entendre. En allant la relever, les soeurs s’aperçurent avec stupéfaction qu’Imelda était morte : morte de joie et d’amour à l’heure de sa première communion.





Cette petite sainte italienne a été surnommée : la "fleur de l’Eucharistie". Elle est la patronne des premiers communiants.

Les restes, incorrompus, de la bienheureuse Imelda Lambertini, se trouvent dans l'église Saint Sigismond à Bologne.

Elle a été béatifiée en 1826 par le Pape Léon XII, et a été déclarée Patronne des premiers communiants en 1910 par le Pape Pie X qui, cette année-là, décrêta que les enfants pouvaient faire leur première communion à un âge plus précoce.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
Pierresuzanne

Pierresuzanne


Les miracles eucharistiques - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les miracles eucharistiques   Les miracles eucharistiques - Page 2 EmptyJeu 22 Sep 2016, 19:25

rosedumatin a écrit:
 

Et, au moment de la communion, une hostie s’échappa du ciboire, s’éleva dans les airs, franchit la grille du choeur et vint s’arrêter au-dessus de la tête de sainte Imelda. Aussitôt que les religieuses aperçurent l’hostie, elles avertirent le prêtre du prodige. Lorsque le ministre de Dieu s’approcha avec la patène, l’hostie immobile vint s’y poser. Ne doutant plus de la Volonté du Seigneur, le prêtre tremblant communia Imelda qui semblait un ange plutôt qu’une créature mortelle



J'ai les larmes aux yeux en lisant cela.
Merci Rose.

Que le Seigneur soit honoré et adoré dans son Saint Sacrement.
Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Les miracles eucharistiques - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les miracles eucharistiques   Les miracles eucharistiques - Page 2 EmptyLun 14 Nov 2016, 11:08

Pierresuzanne a écrit:
rosedumatin a écrit:
 

Et, au moment de la communion, une hostie s’échappa du ciboire, s’éleva dans les airs, franchit la grille du choeur et vint s’arrêter au-dessus de la tête de sainte Imelda. Aussitôt que les religieuses aperçurent l’hostie, elles avertirent le prêtre du prodige. Lorsque le ministre de Dieu s’approcha avec la patène, l’hostie immobile vint s’y poser. Ne doutant plus de la Volonté du Seigneur, le prêtre tremblant communia Imelda qui semblait un ange plutôt qu’une créature mortelle



J'ai les larmes aux yeux en lisant cela.
Merci Rose.

Que le Seigneur soit honoré et adoré dans son Saint Sacrement.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Les miracles eucharistiques - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les miracles eucharistiques   Les miracles eucharistiques - Page 2 EmptyLun 14 Nov 2016, 11:42

rosedumatin a écrit:
Pierresuzanne a écrit:
rosedumatin a écrit:
 

Et, au moment de la communion, une hostie s’échappa du ciboire, s’éleva dans les airs, franchit la grille du choeur et vint s’arrêter au-dessus de la tête de sainte Imelda. Aussitôt que les religieuses aperçurent l’hostie, elles avertirent le prêtre du prodige. Lorsque le ministre de Dieu s’approcha avec la patène, l’hostie immobile vint s’y poser. Ne doutant plus de la Volonté du Seigneur, le prêtre tremblant communia Imelda qui semblait un ange plutôt qu’une créature mortelle



J'ai les larmes aux yeux en lisant cela.
Merci Rose.

Que le Seigneur soit honoré et adoré dans son Saint Sacrement.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Quelle belle composition, ma chère ROSE ...
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Les miracles eucharistiques - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les miracles eucharistiques   Les miracles eucharistiques - Page 2 EmptyMer 05 Avr 2017, 12:11

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


L’évêque de Legnica, Mgr Zbigniew Kiernikowski, a annoncé dans un communiqué daté du 10 avril, la reconnaissance d’un miracle eucharistique dans l’église Saint-Hyacinthe de la ville.

C’était lors de la messe de Noël 2013, dans l’église Saint-Hyacinthe, à Legnica, ville polonaise en Basse-Silésie. Une hostie était tombée par terre au moment de la communion. Comme cela est recommandé, elle fut mise dans de l’eau, afin qu’elle se dissolve.

Mais au lieu de se dissoudre, des taches rouges apparurent. Mgr Stefan Cichy, alors évêque de Legnica, nomma une commission pour étudier le phénomène. Un fragment de l’hostie fut prélevé et envoyé au Laboratoire national de médecine légale.

Un fragment de myocarde humain

Ce laboratoire a conclu qu’il s’agissait d’un fragment de muscle strié « très similaire au myocarde (muscle du cœur) avec des altérations qui apparaissent souvent pendant l’agonie ». L’analyse ADN a conclu qu’il s’agissait de myocarde humain.

En janvier dernier, le nouvel évêque, Mgr Zbigniew Kiernikowski, a envoyé ces conclusions à la Congrégation pour la doctrine de la foi, à Rome. Quelques semaines plus tard, celle-ci a reconnu le miracle. Si bien que, conformément aux recommandations reçues de Rome, Mgr Kiernikowski a demandé au curé de la paroisse Saint-Hyacinthe, le P. Andrzej Ziombrze, « d’aménager un endroit approprié pour que les fidèles puissent vénérer la Relique ».

« J’espère que ceci servira à approfondir le culte de l’Eucharistie et aura un effet en profondeur sur la vie des gens qui se trouveront en face de la Relique », peut-on lire dans le communiqué de Mgr Kiernikowski daté du 10 avril. « Nous voyons ce Signe mystérieux comme un acte extraordinaire d’amour et de bonté de Dieu, qui vient vers les hommes dans une suprême humiliation. »

La bataille historique de Legnica

Le fait que le miracle ait eu lieu à Legnica n’est pas indifférent. Cette ville est, en effet, d’une grande importance dans la mémoire polonaise du fait de la bataille cruciale qui y eut lieu en 1241. L’armée du prince Henri II le Pieux (1) y fut anéantie par les Mongols et le prince lui-même y fut tué le 9 avril 1241.

Mais cette bataille de Legnica marqua un coup d’arrêt aux dévastations des Mongols dans la région. Les Soviétiques, qui connaissaient l’histoire, avaient installé à Legnica une importante garnison de l’Armée rouge, entièrement composée de soldats d’Asie centrale…

Un rappel de l’autorité prussienne

Le fait que le miracle ait eu lieu dans cette église néogothique n’est pas anodin non plus. Construite en 1904-1905 et inaugurée en 1908, du temps où la Silésie était prussienne, cette église était une commande de l’empereur Guillaume II et avait pour nom « église du souvenir de l’empereur Frédéric III ». C’était donc un lieu de culte protestant.

En 1945, elle fut utilisée comme écurie par l’Armée rouge. Elle fut restaurée par la suite, mais était restée sans affectation particulière jusqu’en 1972, lorsqu’elle fut érigée en nouvelle paroisse Saint-Hyacinthe. Depuis 2002, c’est un sanctuaire diocésain consacré à saint Hyacinthe, le premier dominicain polonais. C’est sans doute l’unique cas en Pologne, depuis ces cinquante dernières années, d’un ancien temple protestant transformé en église catholique.

Claire Lesegretain (avec CNA/EWTN News)
(1) De la dynastie Piast, Henri II le Pieux, né vers 1191 et tué le 9 avril 1241 à Legnica était le fils d’Henri Ier le Barbu et de sainte Edwige de Silésie, la première grande sainte polonaise. Henri II, devenu en 1238 duc de Cracovie, de Silésie et de Grande-Pologne, était un ancêtre du roi de France Louis XII.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Les miracles eucharistiques - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les miracles eucharistiques   Les miracles eucharistiques - Page 2 EmptyMer 05 Avr 2017, 12:25

rosedumatin a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


L’évêque de Legnica, Mgr Zbigniew Kiernikowski, a annoncé dans un communiqué daté du 10 avril, la reconnaissance d’un miracle eucharistique dans l’église Saint-Hyacinthe de la ville.

C’était lors de la messe de Noël 2013, dans l’église Saint-Hyacinthe, à Legnica, ville polonaise en Basse-Silésie. Une hostie était tombée par terre au moment de la communion. Comme cela est recommandé, elle fut mise dans de l’eau, afin qu’elle se dissolve.

Mais au lieu de se dissoudre, des taches rouges apparurent. Mgr Stefan Cichy, alors évêque de Legnica, nomma une commission pour étudier le phénomène. Un fragment de l’hostie fut prélevé et envoyé au Laboratoire national de médecine légale.

Un fragment de myocarde humain

Ce laboratoire a conclu qu’il s’agissait d’un fragment de muscle strié « très similaire au myocarde (muscle du cœur) avec des altérations qui apparaissent souvent pendant l’agonie ». L’analyse ADN a conclu qu’il s’agissait de myocarde humain.

En janvier dernier, le nouvel évêque, Mgr Zbigniew Kiernikowski, a envoyé ces conclusions à la Congrégation pour la doctrine de la foi, à Rome. Quelques semaines plus tard, celle-ci a reconnu le miracle. Si bien que, conformément aux recommandations reçues de Rome, Mgr Kiernikowski a demandé au curé de la paroisse Saint-Hyacinthe, le P. Andrzej Ziombrze, « d’aménager un endroit approprié pour que les fidèles puissent vénérer la Relique ».

« J’espère que ceci servira à approfondir le culte de l’Eucharistie et aura un effet en profondeur sur la vie des gens qui se trouveront en face de la Relique », peut-on lire dans le communiqué de Mgr Kiernikowski daté du 10 avril. « Nous voyons ce Signe mystérieux comme un acte extraordinaire d’amour et de bonté de Dieu, qui vient vers les hommes dans une suprême humiliation. »

La bataille historique de Legnica

Le fait que le miracle ait eu lieu à Legnica n’est pas indifférent. Cette ville est, en effet, d’une grande importance dans la mémoire polonaise du fait de la bataille cruciale qui y eut lieu en 1241. L’armée du prince Henri II le Pieux (1) y fut anéantie par les Mongols et le prince lui-même y fut tué le 9 avril 1241.

Mais cette bataille de Legnica marqua un coup d’arrêt aux dévastations des Mongols dans la région. Les Soviétiques, qui connaissaient l’histoire, avaient installé à Legnica une importante garnison de l’Armée rouge, entièrement composée de soldats d’Asie centrale…

Un rappel de l’autorité prussienne

Le fait que le miracle ait eu lieu dans cette église néogothique n’est pas anodin non plus. Construite en 1904-1905 et inaugurée en 1908, du temps où la Silésie était prussienne, cette église était une commande de l’empereur Guillaume II et avait pour nom « église du souvenir de l’empereur Frédéric III ». C’était donc un lieu de culte protestant.

En 1945, elle fut utilisée comme écurie par l’Armée rouge. Elle fut restaurée par la suite, mais était restée sans affectation particulière jusqu’en 1972, lorsqu’elle fut érigée en nouvelle paroisse Saint-Hyacinthe. Depuis 2002, c’est un sanctuaire diocésain consacré à saint Hyacinthe, le premier dominicain polonais. C’est sans doute l’unique cas en Pologne, depuis ces cinquante dernières années, d’un ancien temple protestant transformé en église catholique.

Claire Lesegretain (avec CNA/EWTN News)
(1) De la dynastie Piast, Henri II le Pieux, né vers 1191 et tué le 9 avril 1241 à Legnica était le fils d’Henri Ier le Barbu et de sainte Edwige de Silésie, la première grande sainte polonaise. Henri II, devenu en 1238 duc de Cracovie, de Silésie et de Grande-Pologne, était un ancêtre du roi de France Louis XII.




Ma très chère ROSE [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]DUMATIN,
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Les miracles eucharistiques - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les miracles eucharistiques   Les miracles eucharistiques - Page 2 EmptyJeu 01 Nov 2018, 16:23

Enquête sur le miracle de Buenos Aires

24 octobre 2018

A la une, Actualités, Il est vivant!

Une hostie vivante ! Les miracles eucharistiques sont souvent soumis à une expertise scientifique afin de pouvoir les authentifier ou non. A Buenos Aires, les experts ont sorti des résultats inimaginables sur une hostie qui avait saigné, et qui était toujours… vivante ­! Un article extrait du dernier numéro d’Il est Vivant.

Eucharistie – Le miracle permanent – IEV n°341

Les miracles eucharistiques
Argentine, 1992-2006 – Buenos Aires

De surprise en surprise. A Buenos Aires, en 1996, une hostie tombée par terre s’est mise à saigner. Mais c’est son analyse médicale par un non-croyant qui s’est révélée la plus troublante.

à suivre
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Les miracles eucharistiques - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les miracles eucharistiques   Les miracles eucharistiques - Page 2 EmptyJeu 01 Nov 2018, 16:27

Le 15 août 1996, en la paroisse Santa Maria, un fidèle a reçu l’hostie consacrée dans ses mains afin de communier, mais l’a fait tomber sur le sol par inadvertance et pensait ne pas la ramasser parce qu’elle lui paraissait souillée. Une autre personne plus pieuse s’est rendu compte de ce qui était arrivé, a ramassé l’hostie et l’a mise de côté, tout en informant rapidement le curé, le père Alejandro Pezet. Le prêtre, en suivant les directives de l’Église dans ces circonstances, a mis l’hostie dans un récipient rempli d’eau qui reposait dans le tabernacle en attendant qu’elle se dissolve.
Le 26 août, le tabernacle a été rouvert pour prélever dans le récipient l’hostie qui était tombée, et il a été constaté que celle-ci ne s’était pas dissoute et présentait quelques taches rougeâtres qui grandissaient de jour en jour. Les prêtres de la paroisse se sont rendus en hâte chez l’archevêque de Buenos Aires, le cardinal Jorge Mario Bergoglio, afin de lui raconter ce qui s’était passé. Il a été décidé d’attendre avant de procéder à des enquêtes. Après que l’archevêque apprit que je suivais gratuitement ces investigations scientifiques, il m’a chargé de m’occuper du présent cas.

Le 6 octobre 1999, je me suis rendu à Buenos Aires et ai interrogé les cinq prêtres témoins de l’événement qui m’ont affirmé qu’une autre hostie avait saigné en mai 1992. Ils l’avaient mise dans de l’eau distillée, le pire des procédés pour conserver quelque chose, ce qui me préoccupa beaucoup.
Lors du premier prodige, les prêtres comptaient parmi leurs paroissiennes une chimiste à laquelle ils avaient demandé d’analyser l’hostie sanglante. Cette professionnelle avait découvert qu’il s’agissait de sang humain révélant la présence des différents leucocytes actuellement connus. Elle eut la surprise de constater que les globules blancs étaient actifs.
Cependant, elle ne put procéder à l’examen génétique, car à cette époque il n’était pas facile de le réaliser. Pour ma part, je prélevai un échantillon des deux hosties qui avaient saigné, en présence du notaire archiépiscopal qui a certifié la légalité de cet acte, comme demandé par les autorités de l’Église en Argentine.
Le 21 octobre 1999, je suis allé au laboratoire de génétique qui devait réaliser les analyses des échantillons que j’avais apportés. Le 28 janvier 2000, les spécialistes ont trouvé des fragments d’ADN humains dans les échantillons. Il s’agissait de sang humain qui renfermait un code génétique humain.
En mars 2000, j’ai été informé que le célèbre docteur Robert Lawrence, histopathologiste médicolégal parmi les plus grands experts en analyse tissulaire, avait participé à cette étude. Les scientifiques m’ont expliqué qu’ils avaient sollicité sa collaboration. Le docteur Lawrence a étudié les échantillons dans lesquels il a trouvé de la peau humaine et des globules blancs.
En 2001, je me suis rendu chez le professeur Linoli qui a identifié les globules blancs et m’a annoncé que, fort probablement, les échantillons correspondaient à du tissu cardiaque. Les résultats obtenus à partir des échantillons étaient similaires à ceux des études effectuées sur l’hostie du miracle de Lanciano. En 2002, nous avons envoyé l’échantillon au professeur John Walker, à l’université de Sidney (Australie), qui a confirmé que les échantillons présentaient des cellules musculaires et des globules blancs intacts, alors que normalement, une fois hors de l’organisme au-delà de 15 minutes, ils se désintègrent.
En septembre 2003, le professeur Robert Lawrence m’a confirmé que, à la lumière des nouvelles enquêtes, on pouvait conclure à un échantillon correspondant au tissu d’un cœur enflammé, ce qui signifiait que la personne à qui il appartenait avait dû beaucoup souffrir.
Le 2 mars 2004, afin de lever tout doute, nous avons sollicité le plus grand expert en pathologie cardiaque et médecine légale, le professeur Frederick Zugibe de la Columbia University (New York).
Le professeur ignorait que cet échantillon que je lui apportais provenait d’une hostie consacrée. Après l’avoir étudié, il me dit : « L’échantillon que vous m’avez apporté est un muscle cardiaque, soit un myocarde, plus exactement le ventricule gauche. » Et il m’a confirmé que mon patient avait énormément souffert. Alors je lui ai demandé : « Pourquoi dites-vous cela ? » « Parce que votre patient présente quelques thrombus, empêchant à certains moments la respiration, l’apport d’oxygène, fatiguant et faisant souffrir ainsi le malade puisque chaque aspiration devait être douloureuse. Il a probablement été victime d’un coup porté à hauteur de la poitrine. D’autre part, l’activité cardiaque était vive au moment où vous m’avez apporté l’échantillon. Nous avons trouvé des globules blancs intacts et ceux-ci sont uniquement transportés par le sang. Par conséquent, s’il y a des globules blancs, c’est parce qu’au moment où vous m’avez apporté l’échantillon, ce dernier était en train de battre. » Le professeur m’a alors demandé à qui appartenait cet échantillon et quand nous lui avons dit qu’il provenait d’une hostie consacrée, il s’est exclamé : « Je ne le crois pas. » Il était très impressionné. « Docteur, au moment où vous m’avez apporté cet échantillon, ce cœur était vivant ! »
Son rapport a été envoyé le 26 mars 2005, 5 ans et demi après le début des études, et les conclusions ont été les suivantes : « Il s’agit d’un tissu cardiaque : il y a des modifications dégénératives du myocarde, lesquelles sont dues au fait que les cellules sont enflammées ; cela concerne le ventricule gauche du cœur. » Le 17 mars 2006, j’ai apporté ces résultats au cardinal Jorge Mario Bergoglio.
Compte rendu du docteur Ricardo Castañon Gomez ¨

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Source : Aleiteia - Emmauel.info
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Les miracles eucharistiques - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les miracles eucharistiques   Les miracles eucharistiques - Page 2 EmptyJeu 01 Nov 2018, 17:24

Que c'est merveilleux !!!! Les miracles eucharistiques - Page 2 542497 Les miracles eucharistiques - Page 2 542497 Les miracles eucharistiques - Page 2 542497 Les miracles eucharistiques - Page 2 175602 ma chère ROSE
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Grand Echanson

Grand Echanson


Les miracles eucharistiques - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les miracles eucharistiques   Les miracles eucharistiques - Page 2 EmptyJeu 01 Nov 2018, 18:27

rosedumatin a écrit:
Le 15 août 1996, en la paroisse Santa Maria, un fidèle a reçu l’hostie consacrée dans ses mains afin de communier, mais l’a fait tomber sur le sol par inadvertance et pensait ne pas la ramasser parce qu’elle lui paraissait souillée. Une autre personne plus pieuse s’est rendu compte de ce qui était arrivé, a ramassé l’hostie et l’a mise de côté, tout en informant rapidement le curé, le père Alejandro Pezet. Le prêtre, en suivant les directives de l’Église dans ces circonstances, a mis l’hostie dans un récipient rempli d’eau qui reposait dans le tabernacle en attendant qu’elle se dissolve.
Le 26 août, le tabernacle a été rouvert pour prélever dans le récipient l’hostie qui était tombée, et il a été constaté que celle-ci ne s’était pas dissoute et présentait quelques taches rougeâtres qui grandissaient de jour en jour. Les prêtres de la paroisse se sont rendus en hâte chez l’archevêque de Buenos Aires, le cardinal Jorge Mario Bergoglio, afin de lui raconter ce qui s’était passé. Il a été décidé d’attendre avant de procéder à des enquêtes. Après que l’archevêque apprit que je suivais gratuitement ces investigations scientifiques, il m’a chargé de m’occuper du présent cas.

Bonsoir Rose, merci pour ce témoignage sur ce miracle eucharistique que vous portez à notre connaissance. Le résultat des analyses ressemble en grande partie, au résultat d'une analyse effectué sur l'hostie de Lanciano, qui s'est aussi transformé en chair. Vous trouverez une vidéo qui en parle sur Youtube. Je ne vous mets pas le lien car étant nouveau, ne dois attendre 7 jours. Bonne fin de journée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Les miracles eucharistiques - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Les miracles eucharistiques   Les miracles eucharistiques - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les miracles eucharistiques
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Miracles Eucharistiques
» "A propos de miracles eucharistiques"
» Les miracles eucharistiques
» Les Miracles Eucharistiques : 1. Lourdes, Naju, Betania !
» PRODIGE EUCHARISTIQUE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: SPIRITUALITE CHRETIENNE et THEOLOGIE CHRETIENNE-
Sauter vers: