Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez | 
 

 BEAU POEME SUR LA MORT

Aller en bas 
AuteurMessage
Abou abderrahime




MessageSujet: BEAU POEME SUR LA MORT   Dim 06 Juin 2010, 15:06

قال زين العابدين علي بن الحسين بن علي بن أبي طالب في قصيدته الموسومة : " ليس الغريب "
Zayn Al-‘Abidîn ‘Ali Ibn Al-Hussayn Ibn ‘Ali ibn Abî Tâlib a dit dans son poème intitulé : « Layssa al-gharîb » :

لَيْسَ الغَريبُ غَريبَ الشَّأمِ واليَمَنِ *إِنَّ الغَريبَ غَريبُ اللَّحدِ والكَفَنِ
L’étranger n’est pas l’étranger du Cham ou du Yémen * L’étranger est plutôt l’étranger de la tombe et du linceul

إِنَّ الغَريِبَ لَهُ حَقٌّ لِغُرْبَتـِهِ * على الْمُقيمينَ في الأَوطــانِ والسَّكَنِ
Certes l’étranger a un droit pour son étrangeté * Sur les résidents des villes et des demeures
لا تَنهَرَنَّ غَرِيبًا حَالَ غُربَتِهِ * الدَّهرُ يَنهَرُهُ بِالذُّلِّ و الِمحَنِ
Ne repousse pas un étranger pour son étrangeté * Le temps le repousse déjà par l’humiliation et les épreuves


سَفَري بَعيدٌ وَزادي لَنْ يُبَلِّغَنـي * وَقُوَّتي ضَعُفَتْ والمـوتُ يَطلُبُنـي
Mon voyage est long et mes provisions ne me permettront pas d’atteindre ma destination * Mes forces faiblissent et la mort me demande

وَلي بَقايــا ذُنوبٍ لَسْتُ أَعْلَمُها * الله يَعْلَمُهــا في السِّرِ والعَلَنِ
Et j’ai encore des péchés que je ne connais pas * Allah les connaît, qu’ils soient secrets ou publics

مـَا أَحْلَمَ اللهَ عَني حَيْثُ أَمْهَلَني * وقَدْ تَمـادَيْتُ في ذَنْبي ويَسْتُرُنِي
Comme Allah est clément envers moi de m’impartir un délai * Et certes, j’ai persisté dans mon péché et Il me protège

تَمُرُّ سـاعـاتُ أَيّـَامي بِلا نَدَمٍ * ولا بُكاءٍ وَلاخَـوْفٍ ولا حـَزَنِ
Les heures de mes jours passent sans regrets * Sans pleurs, ni peur, ni tristesse

أَنَـا الَّذِي أُغْلِقُ الأَبْوابَ مُجْتَهِداً * عَلى المعاصِي وَعَيْنُ اللهِ تَنْظُرُنـي
Je suis celui qui ferme les portes en persistant * Dans la désobéissance et l’œil d’Allah me regarde

يَـا زَلَّةً كُتِبَتْ في غَفْلَةٍ ذَهَبَتْ * يَـا حَسْرَةً بَقِيَتْ في القَلبِ تُحْرِقُني
Ô erreurs écrites dans l’insouciance désormais envolée * Ô regrets qui restent dans le cœur qui me consume

دَعْني أَنُوحُ عَلى نَفْسي وَأَنْدِبُـهـا * وَأَقْطَعُ الدَّهْرَ بِالتَّذْكِيـرِ وَالحَزَنِ
Laisse-moi me lamenter sur moi-même et regretter * Je passe mon temps dans le rappel et la tristesse

لو كنت تعلم ما بكنت تعذرني * دع عنك عزني يا من كان يعزلني
Cesse tes reproches, toi qui me critiques * Si tu connaissais vraiment ma situation tu me trouverais des excuses

فهل عسى عبرة من أ تخلصني * دعني أسح دموع لا انقطاع لها
Laisse-moi verser des larmes sans fin * Peut être que l'une d'elles me délivrera

كَأَنَّني بَينَ تلك الأَهلِ مُنطَرِحــَاً * عَلى الفِراشِ وَأَيْديهِمْ تُقَلِّبُنــي
Comme si je gisais parmi ces gens, * Sur le lit, et que leurs mains me retournent

وقد تجمع حولي من ينوح و من * يبكي علي و ينعاني و يندبني
Et se sont réunis autour de moi celui qui se lamente * Qui pleure sur moi, qui annonce mon décès et celui qui gémit


وَقد أَتَوْا بِطَبيبٍ كَـيْ يُعالِجَنـي * وَلَمْ أَرَ الطِّبَّ هـذا اليـومَ يَنْفَعُني
Ils sont venus avec un médecin pour me soigner * Et je ne pense pas que la médecine me profitera aujourd’hui

واشَتد نَزْعِي وَصَار المَوتُ يَجْذِبُـها * مِن كُلِّ عِرْقٍ بِلا رِفقٍ ولا هَوَنِ
Mon agonie s’intensifie et la mort m’entraîne * De chaque veine, sans douceur et sans bonté

واستَخْرَجَ الرُّوحَ مِني في تَغَرْغُرِها * وصـَارَ رِيقي مَريراً حِينَ غَرْغَرَني
On a retiré mon âme dans son dernier souffle * Et ma salive est devenue amère dans mon dernier râle

وَغَمَّضُوني وَراحَ الكُلُّ وانْصَرَفوا * بَعْدَ الإِياسِ وَجَدُّوا في شِرَا الكَفَنِ
Ils m’ont fermé les yeux et sont tous partis * Après le désespoir, ils ont fait l’effort d’acheter le linceul

وَقـامَ مَنْ كانَ حِبَّ لنّاسِ في عَجَلٍ * نَحْوَ المُغَسِّلِ يَأْتينـي يُغَسِّلُنــي
Le meilleur d’entre eux s’est levé avec empressement * Vers le laveur des morts afin de me laver

وَقــالَ يـا قَوْمِ نَبْغِي غاسِلاً حَذِقاً * حُراً أَرِيباً لَبِيبـاً عَارِفـاً فَطِنِ
Et il a dit ô gens ! Nous voulons un laveur adroit * Libre, sagace, intelligent, connaisseur, perspicace

فَجــاءَني رَجُلٌ مِنْهُمْ فَجَرَّدَني * مِنَ الثِّيــابِ وَأَعْرَاني وأَفْرَدَني
Un homme parmi eux est venu et m’a dépouillé * De mes vêtements, m’a mis à nu et m’a laissé

وَأَوْدَعوني عَلى الأَلْواحِ مُنْطَرِحـاً * وَصـَارَ فَوْقي خَرِيرُ الماءِ يَنْظِفُني
Ils m’ont allongé sur les feuilles * Et au-dessus de moi, le murmure de l’eau qui me lave

وَأَسْكَبَ الماءَ مِنْ فَوقي وَغَسَّلَني * غُسْلاً ثَلاثاً وَنَادَى القَوْمَ بِالكَفَنِ
Il versa de l’eau sur moi et me lava * Par trois fois, puis demanda aux gens qu’on lui apporte le linceul

وَأَلْبَسُوني ثِيابـاً لا كِمامَ لهـا * وَصارَ زَادي حَنُوطِي حيـنَ حَنَّطَني
Ils m’ont habillé d’un vêtement sans manche * Et lorsqu’il m’a embaumé, je n’avais plus que cela pour moi

وأَخْرَجوني مِنَ الدُّنيـا فَوا أَسَفاً * عَلى رَحِيـلٍ بِلا زادٍ يُبَلِّغُنـي
Ils m’ont sorti de ce bas-monde – désolé * D’être parti sans provisions qui me permettent d’atteindre ma destination

وَحَمَّلوني على الأْكتـافِ أَربَعَةٌ * مِنَ الرِّجـالِ وَخَلْفِي مَنْ يُشَيِّعُني
M’ont porté sur leurs épaules quatre * Parmi les hommes et derrière moi le convoi funéraire

وَقَدَّموني إِلى المحرابِ وانصَرَفوا * خَلْفَ الإِمـَامِ فَصَلَّى ثـمّ وَدَّعَني
Ils m’ont amené au mihrab et se sont mis * Derrière l’imam qui a prié puis m’a fait ses adieux

صَلَّوْا عَلَيَّ صَلاةً لا رُكوعَ لهـا * ولا سُجـودَ لَعَلَّ اللـهَ يَرْحَمُني
Ils ont accompli sur moi une prière sans ruku’ * Ni sujud, en espérant qu’Allah me fera miséricorde


وَأَنْزَلوني إلـى قَبري على مَهَلٍ * وَقَدَّمُوا واحِداً مِنهـم يُلَحِّدُنـي
Ils m’ont descendu doucement dans ma tombe * Et l’un d’entre eux s’est avancé pour m’y déposer

وَكَشَّفَ الثّوْبَ عَن وَجْهي لِيَنْظُرَني * وَأَسْكَبَ الدَّمْعَ مِنْ عَيْنيهِ أَغْرَقَني
Il a dévoilé mon visage pour me voir * Et les larmes coulèrent de ses yeux et me noyèrent

فَقامَ مُحتَرِمــاً بِالعَزمِ مُشْتَمِلاً * وَصَفَّفَ اللَّبِنَ مِنْ فَوْقِي وفـارَقَني
Puis se leva avec respect et résolution * Et aligna les briques au-dessus de moi et me laissa

وقَالَ هُلُّوا عليه التُّرْبَ واغْتَنِموا * حُسْنَ الثَّوابِ مِنَ الرَّحمنِ ذِي المِنَنِ

Et il dit : couvrez-le de terre et profitez * De la meilleure récompense du Miséricordieux qui possède tous les bienfaits

في ظُلْمَةِ القبرِ لا أُمٌّ هنــاك ولا * أَبٌ شَفـيقٌ ولا أَخٌ يُؤَنِّسُنــي
Dans les ténèbres de la tombe, pas de mère * Ni de père tendre, ni de frère qui me tienne compagnie


وَهالَني صُورَةٌ في العينِ إِذْ نَظَرَتْ * مِنْ هَوْلِ مَطْلَعِ ما قَدْ كان أَدهَشَني
J’ai été effrayé par ce que mon œil a vu * De l’horreur de ce qui m’arrivait

مِنْ مُنكَرٍ ونكيرٍ مـا أَقولُ لهم * قَدْ هــَالَني أَمْرُهُمْ جِداً فَأَفْزَعَني
De ce que je vais dire à Mounkir et Nakir * Certes cela m a terrifié et épouvanté


وَأَقْعَدوني وَجَدُّوا في سُؤالِهـِمُ * مَـالِي سِوَاكَ إِلهـي مَنْ يُخَلِّصُنِي
Ils m’assoirent et s’acharnèrent dans leur interrogation * Je n’ai personne d’autre que Toi, mon Dieu, qui puisse me libérer

فَامْنُنْ عَلَيَّ بِعَفْوٍ مِنك يــا أَمَلي * فَإِنَّني مُوثَقٌ بِالذَّنْبِ مُرْتَهــَنِ
Accorde-moi un pardon de Toi, ô ! mon espoir * Je suis ligoté par le péché, endetté

تَقاسمَ الأهْلُ مالي بعدما انْصَرَفُوا * وَصَارَ وِزْرِي عَلى ظَهْرِي فَأَثْقَلَني
En revenant, les proches se sont partagés mes biens * Mon fardeau est posé sur mon dos et pèse sur moi

واستَبْدَلَتْ زَوجَتي بَعْلاً لهـا بَدَلي * وَحَكَّمَتْهُ على الأَمْوَالِ والسَّكَـنِ
Mon épouse a pris un autre mari à ma place * Et lui a donné le contrôle des biens et de la maison

وَصَيَّرَتْ وَلَدي عَبْداً لِيَخْدُمَهــا * وَصَارَ مَـالي لهم حـِلاً بِلا ثَمَنِ
Elle a fait de mon fils un esclave afin qu’il la serve * Et mes biens leur ont été donnés sans contrepartie

فَلا تَغُرَّنَّكَ الدُّنْيــا وَزِينَتُها * وانْظُرْ إلى فِعْلِهــا في الأَهْلِ والوَطَنِ
Ne sois donc pas trompé par la vie d’ici-bas et sa parure * Et regarde ce qu’elle fait à la famille et au foyer

وانْظُرْ إِلى مَنْ حَوَى الدُّنْيا بِأَجْمَعِها * هَلْ رَاحَ مِنْها بِغَيْرِ الحَنْطِ والكَفَنِ
Regarde celui qui veut tout de ce bas-monde * Ne le quitte-t-il pas avec son seul baume et un linceul ?

خُذِ القَنـَاعَةَ مِنْ دُنْيَاك وارْضَ بِها * لَوْ لم يَكُنْ لَكَ إِلا رَاحَةُ البَدَنِ
Prends ce qui te suffit de cette vie et contente-toi de cela * Même si tu n’as pour toi que la santé

يَـا زَارِعَ الخَيْرِ تحصُدْ بَعْدَهُ ثَمَراً * يَا زَارِعَ الشَّرِّ مَوْقُوفٌ عَلَى الوَهَنِ
Ô toi qui sème le bien ! Récoltes-en les fruits * Ô toi qui sème le mal ! Tu ne reposes sur rien

يـَا نَفْسُ كُفِّي عَنِ العِصْيانِ واكْتَسِبِي * فِعْلاً جميلاً لَعَلَّ اللهَ يَرحَمُني
Ô âme ! Arrête la désobéissance et tire profit * D’une bonne oeuvre en espérant qu’Allah me fera miséricorde


يَا نَفْسُ وَيْحَكِ تُوبي واعمَلِي حَسَناً * عَسى تُجازَيْنَ بَعْدَ الموتِ بِالحَسَنِ
Ô âme ! Malheur à toi, repends toi et fait une bonne oeuvre * Afin que tu sois récompensée après la mort par un bien

ثمَّ الصلاةُ على الْمُختـارِ سَيِّدِنـا * مَا وَضَّـأ البَرْقَ في شَّامٍ وفي يَمَنِ
Et que les prières soient sur notre maître * Sur tout ce que l’éclair illumine au Cham et au Yémen

والحمدُ لله مُمْسِينَـا وَمُصْبِحِنَا * بِالخَيْرِ والعَفْوْ والإِحْســانِ وَالمِنَنِ
Et la louange est à Allah qui nous fait atteindre le soir et le matin * Dans le bien, le pardon, la bienfaisance et les faveurs
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


MessageSujet: Re: BEAU POEME SUR LA MORT   Lun 07 Juin 2010, 10:08

Abou abderrahime a écrit:
قال زين العابدين علي بن الحسين بن علي بن أبي طالب في قصيدته الموسومة : " ليس الغريب "
Zayn Al-‘Abidîn ‘Ali Ibn Al-Hussayn Ibn ‘Ali ibn Abî Tâlib a dit dans son poème intitulé : « Layssa al-gharîb » :

لَيْسَ الغَريبُ غَريبَ الشَّأمِ واليَمَنِ *إِنَّ الغَريبَ غَريبُ اللَّحدِ والكَفَنِ
L’étranger n’est pas l’étranger du Cham ou du Yémen * L’étranger est plutôt l’étranger de la tombe et du linceul

إِنَّ الغَريِبَ لَهُ حَقٌّ لِغُرْبَتـِهِ * على الْمُقيمينَ في الأَوطــانِ والسَّكَنِ
Certes l’étranger a un droit pour son étrangeté * Sur les résidents des villes et des demeures
لا تَنهَرَنَّ غَرِيبًا حَالَ غُربَتِهِ * الدَّهرُ يَنهَرُهُ بِالذُّلِّ و الِمحَنِ
Ne repousse pas un étranger pour son étrangeté * Le temps le repousse déjà par l’humiliation et les épreuves


سَفَري بَعيدٌ وَزادي لَنْ يُبَلِّغَنـي * وَقُوَّتي ضَعُفَتْ والمـوتُ يَطلُبُنـي
Mon voyage est long et mes provisions ne me permettront pas d’atteindre ma destination * Mes forces faiblissent et la mort me demande

وَلي بَقايــا ذُنوبٍ لَسْتُ أَعْلَمُها * الله يَعْلَمُهــا في السِّرِ والعَلَنِ
Et j’ai encore des péchés que je ne connais pas * Allah les connaît, qu’ils soient secrets ou publics

مـَا أَحْلَمَ اللهَ عَني حَيْثُ أَمْهَلَني * وقَدْ تَمـادَيْتُ في ذَنْبي ويَسْتُرُنِي
Comme Allah est clément envers moi de m’impartir un délai * Et certes, j’ai persisté dans mon péché et Il me protège

تَمُرُّ سـاعـاتُ أَيّـَامي بِلا نَدَمٍ * ولا بُكاءٍ وَلاخَـوْفٍ ولا حـَزَنِ
Les heures de mes jours passent sans regrets * Sans pleurs, ni peur, ni tristesse

أَنَـا الَّذِي أُغْلِقُ الأَبْوابَ مُجْتَهِداً * عَلى المعاصِي وَعَيْنُ اللهِ تَنْظُرُنـي
Je suis celui qui ferme les portes en persistant * Dans la désobéissance et l’œil d’Allah me regarde

يَـا زَلَّةً كُتِبَتْ في غَفْلَةٍ ذَهَبَتْ * يَـا حَسْرَةً بَقِيَتْ في القَلبِ تُحْرِقُني
Ô erreurs écrites dans l’insouciance désormais envolée * Ô regrets qui restent dans le cœur qui me consume

دَعْني أَنُوحُ عَلى نَفْسي وَأَنْدِبُـهـا * وَأَقْطَعُ الدَّهْرَ بِالتَّذْكِيـرِ وَالحَزَنِ
Laisse-moi me lamenter sur moi-même et regretter * Je passe mon temps dans le rappel et la tristesse

لو كنت تعلم ما بكنت تعذرني * دع عنك عزني يا من كان يعزلني
Cesse tes reproches, toi qui me critiques * Si tu connaissais vraiment ma situation tu me trouverais des excuses

فهل عسى عبرة من أ تخلصني * دعني أسح دموع لا انقطاع لها
Laisse-moi verser des larmes sans fin * Peut être que l'une d'elles me délivrera

كَأَنَّني بَينَ تلك الأَهلِ مُنطَرِحــَاً * عَلى الفِراشِ وَأَيْديهِمْ تُقَلِّبُنــي
Comme si je gisais parmi ces gens, * Sur le lit, et que leurs mains me retournent

وقد تجمع حولي من ينوح و من * يبكي علي و ينعاني و يندبني
Et se sont réunis autour de moi celui qui se lamente * Qui pleure sur moi, qui annonce mon décès et celui qui gémit


وَقد أَتَوْا بِطَبيبٍ كَـيْ يُعالِجَنـي * وَلَمْ أَرَ الطِّبَّ هـذا اليـومَ يَنْفَعُني
Ils sont venus avec un médecin pour me soigner * Et je ne pense pas que la médecine me profitera aujourd’hui

واشَتد نَزْعِي وَصَار المَوتُ يَجْذِبُـها * مِن كُلِّ عِرْقٍ بِلا رِفقٍ ولا هَوَنِ
Mon agonie s’intensifie et la mort m’entraîne * De chaque veine, sans douceur et sans bonté

واستَخْرَجَ الرُّوحَ مِني في تَغَرْغُرِها * وصـَارَ رِيقي مَريراً حِينَ غَرْغَرَني
On a retiré mon âme dans son dernier souffle * Et ma salive est devenue amère dans mon dernier râle

وَغَمَّضُوني وَراحَ الكُلُّ وانْصَرَفوا * بَعْدَ الإِياسِ وَجَدُّوا في شِرَا الكَفَنِ
Ils m’ont fermé les yeux et sont tous partis * Après le désespoir, ils ont fait l’effort d’acheter le linceul

وَقـامَ مَنْ كانَ حِبَّ لنّاسِ في عَجَلٍ * نَحْوَ المُغَسِّلِ يَأْتينـي يُغَسِّلُنــي
Le meilleur d’entre eux s’est levé avec empressement * Vers le laveur des morts afin de me laver

وَقــالَ يـا قَوْمِ نَبْغِي غاسِلاً حَذِقاً * حُراً أَرِيباً لَبِيبـاً عَارِفـاً فَطِنِ
Et il a dit ô gens ! Nous voulons un laveur adroit * Libre, sagace, intelligent, connaisseur, perspicace

فَجــاءَني رَجُلٌ مِنْهُمْ فَجَرَّدَني * مِنَ الثِّيــابِ وَأَعْرَاني وأَفْرَدَني
Un homme parmi eux est venu et m’a dépouillé * De mes vêtements, m’a mis à nu et m’a laissé

وَأَوْدَعوني عَلى الأَلْواحِ مُنْطَرِحـاً * وَصـَارَ فَوْقي خَرِيرُ الماءِ يَنْظِفُني
Ils m’ont allongé sur les feuilles * Et au-dessus de moi, le murmure de l’eau qui me lave

وَأَسْكَبَ الماءَ مِنْ فَوقي وَغَسَّلَني * غُسْلاً ثَلاثاً وَنَادَى القَوْمَ بِالكَفَنِ
Il versa de l’eau sur moi et me lava * Par trois fois, puis demanda aux gens qu’on lui apporte le linceul

وَأَلْبَسُوني ثِيابـاً لا كِمامَ لهـا * وَصارَ زَادي حَنُوطِي حيـنَ حَنَّطَني
Ils m’ont habillé d’un vêtement sans manche * Et lorsqu’il m’a embaumé, je n’avais plus que cela pour moi

وأَخْرَجوني مِنَ الدُّنيـا فَوا أَسَفاً * عَلى رَحِيـلٍ بِلا زادٍ يُبَلِّغُنـي
Ils m’ont sorti de ce bas-monde – désolé * D’être parti sans provisions qui me permettent d’atteindre ma destination

وَحَمَّلوني على الأْكتـافِ أَربَعَةٌ * مِنَ الرِّجـالِ وَخَلْفِي مَنْ يُشَيِّعُني
M’ont porté sur leurs épaules quatre * Parmi les hommes et derrière moi le convoi funéraire

وَقَدَّموني إِلى المحرابِ وانصَرَفوا * خَلْفَ الإِمـَامِ فَصَلَّى ثـمّ وَدَّعَني
Ils m’ont amené au mihrab et se sont mis * Derrière l’imam qui a prié puis m’a fait ses adieux

صَلَّوْا عَلَيَّ صَلاةً لا رُكوعَ لهـا * ولا سُجـودَ لَعَلَّ اللـهَ يَرْحَمُني
Ils ont accompli sur moi une prière sans ruku’ * Ni sujud, en espérant qu’Allah me fera miséricorde


وَأَنْزَلوني إلـى قَبري على مَهَلٍ * وَقَدَّمُوا واحِداً مِنهـم يُلَحِّدُنـي
Ils m’ont descendu doucement dans ma tombe * Et l’un d’entre eux s’est avancé pour m’y déposer

وَكَشَّفَ الثّوْبَ عَن وَجْهي لِيَنْظُرَني * وَأَسْكَبَ الدَّمْعَ مِنْ عَيْنيهِ أَغْرَقَني
Il a dévoilé mon visage pour me voir * Et les larmes coulèrent de ses yeux et me noyèrent

فَقامَ مُحتَرِمــاً بِالعَزمِ مُشْتَمِلاً * وَصَفَّفَ اللَّبِنَ مِنْ فَوْقِي وفـارَقَني
Puis se leva avec respect et résolution * Et aligna les briques au-dessus de moi et me laissa

وقَالَ هُلُّوا عليه التُّرْبَ واغْتَنِموا * حُسْنَ الثَّوابِ مِنَ الرَّحمنِ ذِي المِنَنِ

Et il dit : couvrez-le de terre et profitez * De la meilleure récompense du Miséricordieux qui possède tous les bienfaits

في ظُلْمَةِ القبرِ لا أُمٌّ هنــاك ولا * أَبٌ شَفـيقٌ ولا أَخٌ يُؤَنِّسُنــي
Dans les ténèbres de la tombe, pas de mère * Ni de père tendre, ni de frère qui me tienne compagnie


وَهالَني صُورَةٌ في العينِ إِذْ نَظَرَتْ * مِنْ هَوْلِ مَطْلَعِ ما قَدْ كان أَدهَشَني
J’ai été effrayé par ce que mon œil a vu * De l’horreur de ce qui m’arrivait

مِنْ مُنكَرٍ ونكيرٍ مـا أَقولُ لهم * قَدْ هــَالَني أَمْرُهُمْ جِداً فَأَفْزَعَني
De ce que je vais dire à Mounkir et Nakir * Certes cela m a terrifié et épouvanté


وَأَقْعَدوني وَجَدُّوا في سُؤالِهـِمُ * مَـالِي سِوَاكَ إِلهـي مَنْ يُخَلِّصُنِي
Ils m’assoirent et s’acharnèrent dans leur interrogation * Je n’ai personne d’autre que Toi, mon Dieu, qui puisse me libérer

...............................................................................................


Certes, ce poème surprenant et poignant avec cet interrogatoire par les deux anges de la mort aurait aussi bien eu sa place dans le topic sur l'Heure de la mort :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Au sujet de Mounkar et de Nakir justement , on sait ce que Abou Hourayra disait : "Quand le mort est enterré, deux anges noirs-bleus se présentent à lui ; l’un est appelé Mounkar et l’autre Nakir...". (At-Tirmidhi n°1071) et sont qualifiés par Abou Issa de "beau" et "étrange" et jugé "beau" dans Sahih al-Djami (n°724)


Fraternellement

_________________
Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser , tu m'enrichis (Saint Exupéry)

Le texte coranique est il divin ? réponse chrétienne écrite à l'intention de ceux qui seraient tentés par l'Islam. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
VOS COMMENTAIRES : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Invité
Invité



MessageSujet: Re: BEAU POEME SUR LA MORT   Ven 30 Juil 2010, 15:10

Bien merci à l'auteur de ce si beau poème sur la mort , beaucoup de personne nose pas parler de celle-ci , pourquoi je me le demande bien si chacun d'entre-nous est en paix , avec le tout Puissant pourquoi avoir peur c'est une étape à passer , et rencontré le Créateur de toute chose non moi je n'aie pas peur , afin d'être en paix avec le Seigneur en début de journée , je demande déjà pardon et ainsi , quoiqu'il arrive et bien je suis rassuré si le Seigneur vient me chercher à l'improviste .
Revenir en haut Aller en bas
Seraphine

Seraphine


MessageSujet: Re: BEAU POEME SUR LA MORT   Ven 30 Juil 2010, 16:52

Eliza a écrit:
Bien merci à l'auteur de ce si beau poème sur la mort , beaucoup de personne nose pas parler de celle-ci , pourquoi je me le demande bien si chacun d'entre-nous est en paix , avec le tout Puissant pourquoi avoir peur c'est une étape à passer , et rencontré le Créateur de toute chose non moi je n'aie pas peur , afin d'être en paix avec le Seigneur en début de journée , je demande déjà pardon et ainsi , quoiqu'il arrive et bien je suis rassuré si le Seigneur vient me chercher à l'improviste .

Bonjour Eliza, je vois que tu es devenue modératrice !

Et je me permets de t'en féliciter !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La mort ne devrait pas être tabou puisque toute notre vie tend vers la grande Rencontre [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: BEAU POEME SUR LA MORT   Ven 30 Juil 2010, 17:06

Chère Séraphine , les voies du Seigneur sont impénétrables , je n'aie absolument rien demandé , et c'est par pure grâce que j'ai reçu cette bénédiction .
Revenir en haut Aller en bas
pinson

pinson


MessageSujet: Re: BEAU POEME SUR LA MORT   Ven 30 Juil 2010, 20:09

Seraphine a écrit:
Eliza a écrit:
Bien merci à l'auteur de ce si beau poème sur la mort , beaucoup de personne nose pas parler de celle-ci , pourquoi je me le demande bien si chacun d'entre-nous est en paix , avec le tout Puissant pourquoi avoir peur c'est une étape à passer , et rencontré le Créateur de toute chose non moi je n'aie pas peur , afin d'être en paix avec le Seigneur en début de journée , je demande déjà pardon et ainsi , quoiqu'il arrive et bien je suis rassuré si le Seigneur vient me chercher à l'improviste .

Bonjour Eliza, je vois que tu es devenue modératrice !

Et je me permets de t'en féliciter !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Ah !!! Mince!!! Moi qui avais posé ma candidature, je vois qu'elle a été refusée .


Félicitations amie ELYSA :evil:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: BEAU POEME SUR LA MORT   Sam 31 Juil 2010, 14:00

Coucou Pinsonet , je ne savais pas que tu avais ta demande , pour être modérateur moi sa m'est tout simplement tombé du ciel sans rien demandé .
Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


MessageSujet: Re: BEAU POEME SUR LA MORT   Sam 31 Juil 2010, 14:49

Eliza a écrit:
Coucou Pinsonet , je ne savais pas que tu avais ta demande , pour être modérateur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] moi sa m'est tout simplement tombé du ciel sans rien demandé .

Coucou Eliza, rassure toi Pinsonet plaisante avec son humour habituel et c'est pour cela aussi qu'on l'aime...... Pinsonet n'a rien demandé, il aime trop SA LIBERTE !!!!!!!!! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
Rom 13:8 N' ayez de dettes envers personne, sinon celle de l' amour mutuel. Car celui qui aime autrui a de ce fait accompli la Loi. 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: BEAU POEME SUR LA MORT   Sam 31 Juil 2010, 15:04

Coucou rosedumatin , c'est bien de me l'avoir dit car moi je me sentais très mal , bon j'irai apporter des graines de premier choix à Pinsonet , afin qu'il prenne des forces pour nous siffloter le cha-cha-cha .
Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


MessageSujet: Re: BEAU POEME SUR LA MORT   Sam 31 Juil 2010, 17:37

Eliza a écrit:
Coucou rosedumatin , c'est bien de me l'avoir dit car moi je me sentais très mal , bon j'irai apporter des graines de premier choix à Pinsonet , afin qu'il prenne des forces pour nous siffloter le cha-cha-cha .

Coucou Eliza, alors tu te sens mieux à présent !

Il va revenir nous siffloter son chant, je sais plus comme il dit :

tchip-tchip....... doua etc ........... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
Rom 13:8 N' ayez de dettes envers personne, sinon celle de l' amour mutuel. Car celui qui aime autrui a de ce fait accompli la Loi. 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: BEAU POEME SUR LA MORT   Sam 31 Juil 2010, 17:56

Chère rose , j'ai pour habitude de prendre les choses au sérieux .
Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


MessageSujet: Re: BEAU POEME SUR LA MORT   Sam 31 Juil 2010, 18:00

Eliza a écrit:
Chère rose , j'ai pour habitude de prendre les choses au sérieux .

Moi aussi, Chère Eliza...... mais connaissant l'humour de Pinson ne crains pas.... il plaisantait parce que je le saurais s'il avait demandé à être modérateur ! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Mais je comprends tout-à-fait ta réaction je serais mal à l'aise moi-aussi.

_________________
Rom 13:8 N' ayez de dettes envers personne, sinon celle de l' amour mutuel. Car celui qui aime autrui a de ce fait accompli la Loi. 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


MessageSujet: Re: BEAU POEME SUR LA MORT   Mer 04 Aoû 2010, 12:01

Eliza a écrit:
Chère rose , j'ai pour habitude de prendre les choses au sérieux .



Ma chère ELIZA, avec certains forumeurs, il ne faut jamais les prendre trop au sérieux, Je pense que notre frère PINSON est de ceux-là, sans vouloir l'offenser, bien sûr !!!


Fraternellement.

_________________
Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser , tu m'enrichis (Saint Exupéry)

Le texte coranique est il divin ? réponse chrétienne écrite à l'intention de ceux qui seraient tentés par l'Islam. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
VOS COMMENTAIRES : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Invité
Invité



MessageSujet: Re: BEAU POEME SUR LA MORT   Mer 04 Aoû 2010, 12:09

mario volontier , j'accepte ce que tu dis au sujet de Pinson pas de problème .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: BEAU POEME SUR LA MORT   

Revenir en haut Aller en bas
 
BEAU POEME SUR LA MORT
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un très beau poème arabe
» Déclinaisons sur le thème de la dépression
» "Le beau-frère, c’est la mort !"
» Poeme d'Amour de Dieu de soeur Gertrude d'Helfa
» Pour le beau père de mon ami

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: LE COIN DES POETES-
Sauter vers: