Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRETIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez | 
 

 Âge d'or islamique (documentaire)

Aller en bas 
AuteurMessage
Amin

avatar


MessageSujet: Âge d'or islamique (documentaire)   Ven 7 Mar - 3:49

Le documentaire est je trouve, vraiment super intéressant.  :)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
PaixSurVous




MessageSujet: Re: Âge d'or islamique (documentaire)   Ven 7 Mar - 15:00

Baraka allahou fik
Revenir en haut Aller en bas
Roger76




MessageSujet: Re: Âge d'or islamique (documentaire)    Ven 7 Mar - 18:17

Il y a du vrai mais aussi beaucoup de faux dans cette vidéo tendancieuse :

D’un bout à l’autre on parle de brillants savants « arabes » alors qu’ils étaient grecs persans syriens irakiens ou andalous, juifs chrétiens ou musulmans ou même mazdéens : quand en moins d’un siècles les « arabes » ont conquis un immense empire allant des rives de l’Indus à la péninsule ibérique, on estime qu’il y avait une population de 500 000 arabes en tout en Arabie, pour 30 millions d’habitants non arabes sur les territoires conquis. Certes il y avait bien quelques commerçants arabes dans l’ex Empire byzantin et en Perse, mais face à ces 30 millions de non arabes à peine 100 000 conquérants authentiquement arabes de souche. Faites le compte.

Cas par cas on peut mettre en évidence la supercherie, par exemple :

Bien avant le début de l’ère chrétienne, le géographe mathématicien Eratosthène avait mesuré, depuis Alexandrie, la circonférence de la Terre, avec les moyens rudimentaires de l’époque, cela avec une précision remarquable. En observant l’inclinaison du soleil au solstice d’été respectivement à Alexandrie et près d’Assouan. Donc la circonférence de la Terre était connu bien avant l’islam, aunsi que la géométrie.

Parler des « arabes » à la source de la science moderne, oui c’est vrai pour partie, avec le développement par les scientifiques musulmans juifs chrétiens, en général persans grecs ou syriens, aux noms arabisés mais rarement arabes, des méthodes expérimentales d’observation. C’est faux pour ce qui est le propre de la science moderne, l’explication des phénomènes, la relation de cause à effet, inconnue de l’âge d’or de l’islam.

Il faut sortir de ces mythes orientalistes, les savants de l’âge d’or de l’islam ont été de remarquables mathématiciens, observateurs et descripteurs de la nature, qui ont su exploiter les travaux antérieurs des Perses des Indiens des Grecs, jamais des théoriciens.

Non, absolument non, l’islam n’est pas en réalité très proche du judaïsme et du christianisme, il en est comme un « protestantisme » issu d’une hérésie judéo-nazaréenne de l’époque.

La volonté de découvrir, oui, d’expliquer rationnellement non !

Pour ce qu’on en sait du raffinement des conquérants issus d’Arabie, d’après la tradition islamique elle-même ce n’était pas brillant. Le raffinement est venu après.

Par contre la Perse avec le Proche Orient jusqu’à la Grèce étaient depuis des siècles de brillants centres de culture et carrefours d’échanges.

Les cadrans solaires qui se composent d'une tige dans le fond d'une excavation semi-sphérique semblent être des inventions assyriennes bien antérieures donc. Un autre type de cadran solaire était l'astrolabe, dont l'invention remonte à 150 av. J.-C. par le grec Hipparcos. Hipparque a  transformé  l’astronomie grecque d’une science descriptive à une science  prédictive. 

Oui déjà sous les Abbassides de Bagdad il y avait une grande effervescence intellectuelle, qui s’est étendue sur tout l’empire.

C’est bien ce qu’avaient cherché à faire Constantin et ses successeurs : une langue et une religion communes sur un empire sans frontières.

Et on vient nous parler des travaux, remarquables, du médecin grec Galien, dont la  description de l’embryon très avancée pour l’époque mais erronée, est reprise dans le corpus coranique officiel, élaboré à Bagdad. C’est original.

Physicien, mathématicien et philosophe irakien, 965-1039, Ibn Al-Haytham fut sans doute l’un des plus grands physiciens de l’Islam, un physicien de génie.

Musulman certes mais pas arabe.

Comme nombre de ses collègues du Moyen-âge, il a été le promoteur d’une véritable démarche scientifique - assez différente de celles des « savants » grecs - faite d’expérimentation rigoureuse et de traduction des phénomènes sous aspect de formules mathématiques..  

Il rationalisa les lois de la réflexion de la lumière sur une surface (comme celle d’un miroir), déjà énoncées par Ptolémée. Il confirma aussi la propagation rectiligne de la lumière et pressentit déjà qu’elle devait avoir une vitesse considérable mais finie.

Plutôt que de s’enorgueillir de son lointain passé glorieux mais en partie mythifié, l’islam ferait bien de s’interroger sur son rapport actuel aux sciences modernes, et de porter remède à son désintérêt pour la recherche : la science est toujours sans frontières.

 A quand donc une vidéo édifiante sur le renouveau scientifique dans le monde islamique ?

J’apprécierais.

A propos : la première croisade n’a pas été déclenchée « contre l’islam », ce qui révèle le parti pris apologétique de cette vidéo partisane, mais par suite de  la coupure des accès aux Lieux Saints en pèlerinages, et de destructions. Elle a fait plus de victimes à son passage parmi les juifs d’Europe qu’en terre d’islam. Elle est avant tout le résultat d’un manque de dialogue, réciproque, et de compréhension entre Occident et islam. Les guerres de religion n de ce passé sont révolues, celles du présent sont bien actuelles.

C’est grâce à l’andalou Ibn Rushd donc que l’Europe a compris les travaux d’Aristote, mais toujours pas le monde islamique qui en disposait et les étudiaient depuis des siècles.

La science n’est ni arabe ni européenne ni russe ou américaine, elle est un patrimoine de l’humanité auquel tout être est appelé à contribuer.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Âge d'or islamique (documentaire)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Âge d'or islamique (documentaire)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Sign,un documentaire choc qui a été interdit de présentation.....
» Vidéo documentaire "Les supernovae"
» documentaire le tombeau de Jésus sur TF1 le 29 mai!!!!!!
» Documentaire 04: Planete Choc Dossier OVNI
» Vidéo documentaire "Galaxies"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: SPIRITUALITE MUSULMANE-
Sauter vers: