Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez
 

 le salafisme : son succès et ses dangers

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 Empty
MessageSujet: le salafisme : son succès et ses dangers   le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 EmptySam 17 Juil 2010, 20:15

Rappel du premier message :

17 juillet 2010

LA REPONSE a écrit:
....................nous sommes en guerre contre les tueurs qui ont tous une origine " le salafisme". Montrez moi un seul terroriste qui appartient a un autre courant musulman vous ne le trouverez pas. Donc c'est a l'intérieur de la vue salafiste que réside le mal et "SATAN" cette secte qui fait croire qu'elle suit le prophète utilise littéralement des textes les met a un autre contexte et commence a tuer aussi bien les pieux musulmans que les autres religions. Il ne faut pas baisser la garde.


Le salafisme gagne du terrain en France.


Est-il un danger ? Son origine ? Les raisons de son succès .....???


Qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien

AuteurMessage
pinson




le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: le salafisme : son succès et ses dangers   le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 EmptyMar 20 Juil 2010, 21:21

mario-franc_lazur a écrit:
chrisredfeild a écrit:
a la différence que seul vos savants EGARE refute les ouvrage d'IBN TAYMIYA, quand au vrai SUNNITES , ils ont toujours applaudi les OUVRAGES D'IBN TAYMIYA.


la preuve?

il suffit juste de consulter mes sections qui sont pour beaucoup des ECRITS D'IBN TAYMIYA, et tout le monde voit qu'IBN TAYMIYA et les VRAIS SUNNITES ne font qu'argumenter par LA SOURCE.


OR TOI et TES SEMBLABLES ..........NO COMMENT


A qui parles-tu ? A moi donc, si je comprends bien !!!


ça m'étonnerait , l'ami, car toi, tu n'as pas, je suppose dans tes connaissances des savant égarés !!!
Revenir en haut Aller en bas
chrisredfeild

chrisredfeild


le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: le salafisme : son succès et ses dangers   le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 EmptyMar 20 Juil 2010, 22:11

mario-franc_lazur a écrit:
chrisredfeild a écrit:
a la différence que seul vos savants EGARE refute les ouvrage d'IBN TAYMIYA, quand au vrai SUNNITES , ils ont toujours applaudi les OUVRAGES D'IBN TAYMIYA.


la preuve?

il suffit juste de consulter mes sections qui sont pour beaucoup des ECRITS D'IBN TAYMIYA, et tout le monde voit qu'IBN TAYMIYA et les VRAIS SUNNITES ne font qu'argumenter par LA SOURCE.


OR TOI et TES SEMBLABLES ..........NO COMMENT


A qui parles-tu ? A moi donc, si je comprends bien !!!


non, mais a ceux qui suivent le soufiseme.


autre chose que je tient a signalé.

UN VRAI SUNNITE n'est pas comme un SOUFIS qui au lieu de suivre la SUNNA veut a tout prix suivre son maitre.


LEFIDELE (???) a dit par exemple :

Citation :
En ce qui concerne l’imam Ibn Taymiyya certains musulmans le considèrent comme étant la meilleure chose à s'être produite dans l'histoire islamique. Il est considéré comme le Shaykh al-Islam, donnant à ses opinions la priorité au-dessus des opinions de tous les autres imams Mujtahid. Ils le considèrent comme étant immunisé de commettre toute faute ou erreur, mais ses avis sont considérés comme la compréhension finale et absolue de l'Islam.



je lui montre la PREUVE DU CONTRAIRE?

1-IBN TAYMIYA est pour le voile INTEGRAL, or beaucoup de musulmans ne sont pas de cet avis, et pourtant, il es un vrai sunnites, et d'autre qui n'oblige pas le voile integral comme l'imam albani sont également SUNNITE.

2-un vrai SUNNITE ne suis pas aveuglément, mais suis celui qui donne le plus d'argumentation, l'exemple le plus frappant, et le voile integral, car l'imam ALBANI a donné des arguments tres forts qui montrent qu'il n'est pas obligatoire mais juste recommandé.

la pluparts des vrais musulmans suivent ce qu'a dit ALBANI, et ceci non parceque c'est ALBANI qui l'a dit, mais c'est parceque l'argumentation donné par lui est tres fortes.

un vrai sunnite suis la ou il y'a les preuves, seulment, lorsqu'il les cherche, il les cherche au sein de vrais SAVANTS

3-tout savant se trompe, IBN TAYMIYA a commis des érreurs, ALBANI a commis des ERREURS, l'IMAM AHMAD a commis des érreur, et il es reconnu que MOUSLIM a commis quelque érreur lorsqu'il authentifia quelque HADITH.

tout le monde commet des ERREURS, or UN SOUFI utilise cette FAILLE pour rendre de VRAIS SUNNITE comme EGAREURS voir COCHON , PORC et mecreant.

LE SOUFI ne lis t-il pas ce HADITH CELEBRE :

le Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم : « Lorsque le juge réalise un effort d’interprétation juridique et voit juste, il reçoit deux récompenses. Et lorsqu’il réalise cet effort mais se trompe, il reçoit une récompense. »

Rapporté par Al Bukhârî (n°7352) et Muslim (n° 1817).


IBN TAYMIYA a commi des ERREURS, mais ces ERREURS sont pardonnable, parce qu'il a commi des éffort, mais au meme temp, tout ceux qui lisent les livres d'ibn taymiya reconnaissent au plus profond d'eux qu'il est UN VRAI SUNNITE.


je pose une question a ces égarés.

les compagnons du prophete n'ont -ils pas commis des érreurs dans la RELIGION?



maintenant, je pose une question a ces soufis égaré.


vous critiquez IBN TAYMIYA juste parcequ'il a dit que c'est le pélérinage devient non valide , si l'intention était de visiter le tombeau du prophete.


vous critiquez IBN TAYMIYA pour ceci, et vous profitez en plus du fait qu'il soit entré en prison pour sa parole, or tout le monde SAIT qu'ibn taymiya se repose sur la sunna, par exemple comme ce HADITH :

le prophete a dit : "ne faites pas de mon tombeau un lieu de fete, mais priez sur moi, car vos prieres me parviennent ou que vous soyez"
abou daoud

vous n'aimez peut etre pas ce hadith?


vous voulez fair du TOMBEAU DE NOTRE PROPHETE un LIEU DE FETE, et lorsqu'un grand savant vous rappelle un HADITH , vous l'accusé de mensenge , voir de mécreance?


maintenant, sachez qu'il n'est plus question d'ibn taymiya, mais du HADITH lui meme.

comment osez vous le CONTRE DIRE?


comment OSEZ VOUS EXAGERE sur la personnalité de notre PROPHETE, alors que vous lisez :

le prophete a dit :
« ne faites aucune célébration [en mon honneur] et ne m'élevez pas à un haut degré comme les chrétiens l'ont fait avec 'Isa fils de Maryam »

BOUKHARI



donc un autre HADITH que vous vous permettez de le contredire, alors lorsque IBN TAYAMIYA l'applique, il es aussitot ACCUSE?

en plus, tandis que j'écrit les HADITHS, vous écrivez QUOI?


VOS PAROLES?


et meme si un savant le contredit, qui est la REFERENCE, le SAVANT ou le PROPHETE?

vous dites sans rien présenter qu'IBN HAJAR a dit.....

1- presentez nous la parole d'IBN HAJAR sans la manipuler, puisque j'ai vu ici un cas de manipulation de la part d'un des soufis, et je les montré directement.

2-lorsque 2 savants se contredisent dans une situation, en remet ceci toujours a notre DIEU et PROPHETE, et ceci selon ce verset coranique:

4.59. Ô les croyants ! Obéissez à Dieu, et obéissez au Messager et à ceux d'entre vous qui détiennent le commandement. Puis, si vous vous disputez en quoi que ce soit, renvoyez-là à Dieu et au Messager, si vous croyez en Dieu et au Jour dernier. Ce sera bien mieux et de meilleur interprétation (et aboutissement).

ne doit-on alors pas renvoyer ceci au coran et a la sunna comme l'ordonne ce verset coranique?


d'apres le CORAN et la SUNNA, nous fairons le pelerinage pour l'intention de fair le pelerinage ou pour l'intention de visiter le tombeau de notre prophete?

REPONDEZ NOUS A CECI, car si vous le faites pour l'intention de visiter le tombeau de notre prophete, alors :

1- PROUVEZ NOUS CECI, par le coran et la sunna.

2-vous venez d'en fair un jour de fete, alors que vous lisez :
le prophete a dit :
« ne faites aucune célébration [en mon honneur] et ne m'élevez pas à un haut degré comme les chrétiens l'ont fait avec 'Isa fils de Maryam »

BOUKHARI


et

le prophete a dit : "ne faites pas de mon tombeau un lieu de fete, mais priez sur moi, car vos prieres me parviennent ou que vous soyez"
abou daoud



donc, vous etes totalement contre ce que vous ordonne NOTRE PROPHETE, et vous lisez dans le CORAN :

" Et quiconque fait scission d'avec le Messager, après que le droit chemin lui est apparu et suit un sentier autre que celui des croyants, alors Nous le laisserons comme il s'est détourné, et le brûlerons dans l'Enfer. Et quelle mauvaise destination ! " (4:115)

et ce verset coranique :

(Il n'appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu’Allah et Son messager ont décidé d'une chose d'avoir encore le choix dans leur façon d'agir. Et quiconque désobéit à Allah et à Son messager, s'est égaré certes, d'un égarement évident.) [Sourate Ahzab 36]

vous lisez tout ceci, mais vous osez PREFERE la parole de VOS MAITRES, alors que les HADITHS sont claire, et alors.

sa me rappelle la parole du compagnon du PROPHETE lorsqu'il a dit :

Ibn Abbas-qu’Allah l’agrée- a dit : « Je crains qu’une pierre du ciel ne vous tombe dessus, je vous dis le Prophète- que la prière et le salut d’Allah soient sur lui- a dit et vous me dites Abou Bakr et Omar ont dit ! »


PAR CES EXAGERATIONS , vous croyez que vous etes ceux qui aime DIEU, or nous lisons dans le CORAN:


ALLAH ordonne MOHAMAD de dire ": Dis : "Si vous aimez vraiment Dieu, suivez-moi, Dieu vous aimera alors et vous pardonnera vos péchés. Dieu est Pardonneur et Miséricordieux " Dis : «Obéissez à Dieu et au Messager. Et si vous tournez le dos... alors Dieu n'aime pas les infidèles ! "
[3:31-32] La famille d'Imran (Al-Imran)

suivez VOUS LE PROPHETE MOHAMAD lorsqu'il vous interdit de prendre son tombeau comme un lieu de fete, et lorsqu'il vous dit :

Le Prophète (sur lui la paix) mit en garde à ce sujet, en ordonnant :« N’exagérez pas en me couvrant d’éloges, comme l’ont fait les chrétiens avec Jésus, je suis seulement son serviteur, donc dites plutôt : le serviteur de Dieu et son Messager. »
Rapporté par Boukhâry



suivez vous tout ceci?

puis lorsque des IMAMS, ont respecté ceci, vous les traitiez de menteurs, et vous profitez de leurs érreurs qui ne leurs font pas sortir du cercle des SUNNITES, et vous profites de leurs mésaventures avec un gouverneur TRANSGRESSEURS, juste pour les SALIRS?

ne vous ont -ils pas ammené sufisement de PREUVES?

et vous, dans vos COMMENTAIRES, ou sont VOS PREUVES?


vous n'éprouvez toujours aucune HONTE lorsque vous nous affichez uniquement VOS PAROLES?
Revenir en haut Aller en bas
LA REPONSE

LA REPONSE


le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: le salafisme : son succès et ses dangers   le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 EmptyMer 21 Juil 2010, 11:11

Savez vous mes chers amis que Ibn al-Qayyim rapporte dans son célèbre ouvrage de tasawwuf madarij as-salikin que son chaykh Ibn Taymiyya parle des choses qui vont se passer telles que les batailles que les musulmans vont gagner contre les tartares.
Et quand on lui a dit de dire incha Allah, il a répondu :
"Je dirai incha Allah réellement, pas pour juste relier la parole".

Ensuite Ibn al-Qayyim rapporte que quand on a insisté sur lui, Ibn Taymiyya a dit :
"N'insistez pas trop, car Allah a écrit dans la table préservée cette victoire des musulmans".Ceci est antécédent grave et démontre qu'il n'a aucune science. D'une part il réfute cela aux autres mais il se croit permis de lire directement sur la table gardé de Dieu. Ceci est une apostasie et a été sévèrement critiquée par les sages de l'islam.

L'imam Ali ibnou abi talib a dit dans le sens : "l'homme digne de ce nom n'est pas celui qui a rassemblé beaucoup de gens autour de sa personne mais c'est celui qui a rassemblé beaucoup gens autour de l'adoration de Allâh taala"

Énormément de savants de l'islam des quatre écoles juridiques on mis en garde contre lui sachez le... Car c'est une information dont on va voir les conséquences.Ne le suivez donc pas aveuglément mais les quatre écoles juridiques sunnites.

Les gens non instruits écoutent la télévision et font sont éloge sans connaitre ce qu'il a dit de grave alors que "les quatre Qadi (Juges de l'Etat Islamique) dont l'un est malikiyy, l'autre chafi^iyy, l'autre hanafiyy et l'autre hanbaliyy ont été d'accord et ont décrété que Ibnou Taymiyyah est un égaré et qu'il est un devoir de mettre en garde contre lui".

Par ailleurs la gravité de Ibn Taymiyya l’égaré qui égare a délibérément insinué le chirk à Abdullah Ibn ‘Oumar, sous prétexte qu’il recherchait la baraka sur les traces du Messager.Ibn Taymiyya et sa position sur Abdullah Ibn ‘Oumar le compagnon du prophète vont à l’encontre du Messager qui a dit dans sahhih el boukhari- « Certes Abdullah Ibn Oumar est un homme VERTUEUX [salih]« .On comprend donc de Ibn Taymiyya qu’il affirme que Abdullah Ibn ‘Oumar faisait la prière à l’endroit où le Messager ‘alayhi salam la faisait, et continue en disant qu’il ne serait pas rapporté quelque chose de semblable sauf de lui, et que ni Abou Bakr, ni Oumar ni autres parmi les califes bien guidés le faisaient, en voulant dire qu’il se serait égaré par cet acte [le fait de prier là où le Prophète priait] et qu’il ne suivait pas ces califes.

Puis son apostasie a atteint son apogée il cite un des hadiths du Messager ‘alayhi salam pour dire que, ce que Abullah Ibn ‘Oumar a accompli est une innovation.

Ensuite, il dit textuellement :

- » Ce qu’a fait Ibn ‘Oumar n’est pas une sounna des califes bien guidés, mais une chose que lui-même a innové, et la parole ou l’acte d’un compagnon n’est pas une preuve; alors qu’en est-il s’il se distingue de l’ensemble des compagnons ? Et également prendre ces endroits comme lieu de prière a pour conséquence de considérer ces endroits là comme mosquée, il y a en cela une ressemblance avec les gens du livre desquels nous avons été mis en garde de ne pas leur ressembler dans ces choses là et cela mène au Chirk [association] »

On comprend de la parole du Messager de Allah salla l-Lahou ‘alayhi wa sallam:
-« Jusqu’à quand éviteriez vous de mentionner le pervers, citez le par ce qui est en lui pour que les gens se méfient de lui. »Rapporté par Al Hafidh Al Bayhaqi.
Revenir en haut Aller en bas
lefidele




le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: le salafisme : son succès et ses dangers   le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 EmptyMer 21 Juil 2010, 14:00

chrisredfeild a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:
chrisredfeild a écrit:
a la différence que seul vos savants EGARE refute les ouvrage d'IBN TAYMIYA, quand au vrai SUNNITES , ils ont toujours applaudi les OUVRAGES D'IBN TAYMIYA.


la preuve?

il suffit juste de consulter mes sections qui sont pour beaucoup des ECRITS D'IBN TAYMIYA, et tout le monde voit qu'IBN TAYMIYA et les VRAIS SUNNITES ne font qu'argumenter par LA SOURCE.


OR TOI et TES SEMBLABLES ..........NO COMMENT


A qui parles-tu ? A moi donc, si je comprends bien !!!


non, mais a ceux qui suivent le soufiseme.


autre chose que je tient a signalé.

UN VRAI SUNNITE n'est pas comme un SOUFIS qui au lieu de suivre la SUNNA veut a tout prix suivre son maitre.


LEFIDELE (???) a dit par exemple :

Citation :
En ce qui concerne l’imam Ibn Taymiyya certains musulmans le considèrent comme étant la meilleure chose à s'être produite dans l'histoire islamique. Il est considéré comme le Shaykh al-Islam, donnant à ses opinions la priorité au-dessus des opinions de tous les autres imams Mujtahid. Ils le considèrent comme étant immunisé de commettre toute faute ou erreur, mais ses avis sont considérés comme la compréhension finale et absolue de l'Islam.



je lui montre la PREUVE DU CONTRAIRE?

1-IBN TAYMIYA est pour le voile INTEGRAL, or beaucoup de musulmans ne sont pas de cet avis, et pourtant, il es un vrai sunnites, et d'autre qui n'oblige pas le voile integral comme l'imam albani sont également SUNNITE.

2-un vrai SUNNITE ne suis pas aveuglément, mais suis celui qui donne le plus d'argumentation, l'exemple le plus frappant, et le voile integral, car l'imam ALBANI a donné des arguments tres forts qui montrent qu'il n'est pas obligatoire mais juste recommandé.

la pluparts des vrais musulmans suivent ce qu'a dit ALBANI, et ceci non parceque c'est ALBANI qui l'a dit, mais c'est parceque l'argumentation donné par lui est tres fortes.

un vrai sunnite suis la ou il y'a les preuves, seulment, lorsqu'il les cherche, il les cherche au sein de vrais SAVANTS

3-tout savant se trompe, IBN TAYMIYA a commis des érreurs, ALBANI a commis des ERREURS, l'IMAM AHMAD a commis des érreur, et il es reconnu que MOUSLIM a commis quelque érreur lorsqu'il authentifia quelque HADITH.

tout le monde commet des ERREURS, or UN SOUFI utilise cette FAILLE pour rendre de VRAIS SUNNITE comme EGAREURS voir COCHON , PORC et mecreant.

LE SOUFI ne lis t-il pas ce HADITH CELEBRE :

le Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم : « Lorsque le juge réalise un effort d’interprétation juridique et voit juste, il reçoit deux récompenses. Et lorsqu’il réalise cet effort mais se trompe, il reçoit une récompense. »

Rapporté par Al Bukhârî (n°7352) et Muslim (n° 1817).


IBN TAYMIYA a commi des ERREURS, mais ces ERREURS sont pardonnable, parce qu'il a commi des éffort, mais au meme temp, tout ceux qui lisent les livres d'ibn taymiya reconnaissent au plus profond d'eux qu'il est UN VRAI SUNNITE.


je pose une question a ces égarés.

les compagnons du prophete n'ont -ils pas commis des érreurs dans la RELIGION?



maintenant, je pose une question a ces soufis égaré.


vous critiquez IBN TAYMIYA juste parcequ'il a dit que c'est le pélérinage devient non valide , si l'intention était de visiter le tombeau du prophete.


vous critiquez IBN TAYMIYA pour ceci, et vous profitez en plus du fait qu'il soit entré en prison pour sa parole, or tout le monde SAIT qu'ibn taymiya se repose sur la sunna, par exemple comme ce HADITH :

le prophete a dit : "ne faites pas de mon tombeau un lieu de fete, mais priez sur moi, car vos prieres me parviennent ou que vous soyez"
abou daoud

vous n'aimez peut etre pas ce hadith?


vous voulez fair du TOMBEAU DE NOTRE PROPHETE un LIEU DE FETE, et lorsqu'un grand savant vous rappelle un HADITH , vous l'accusé de mensenge , voir de mécreance?


maintenant, sachez qu'il n'est plus question d'ibn taymiya, mais du HADITH lui meme.

comment osez vous le CONTRE DIRE?


comment OSEZ VOUS EXAGERE sur la personnalité de notre PROPHETE, alors que vous lisez :

le prophete a dit :
« ne faites aucune célébration [en mon honneur] et ne m'élevez pas à un haut degré comme les chrétiens l'ont fait avec 'Isa fils de Maryam »

BOUKHARI



donc un autre HADITH que vous vous permettez de le contredire, alors lorsque IBN TAYAMIYA l'applique, il es aussitot ACCUSE?

en plus, tandis que j'écrit les HADITHS, vous écrivez QUOI?


VOS PAROLES?


et meme si un savant le contredit, qui est la REFERENCE, le SAVANT ou le PROPHETE?

vous dites sans rien présenter qu'IBN HAJAR a dit.....

1- presentez nous la parole d'IBN HAJAR sans la manipuler, puisque j'ai vu ici un cas de manipulation de la part d'un des soufis, et je les montré directement.

2-lorsque 2 savants se contredisent dans une situation, en remet ceci toujours a notre DIEU et PROPHETE, et ceci selon ce verset coranique:

4.59. Ô les croyants ! Obéissez à Dieu, et obéissez au Messager et à ceux d'entre vous qui détiennent le commandement. Puis, si vous vous disputez en quoi que ce soit, renvoyez-là à Dieu et au Messager, si vous croyez en Dieu et au Jour dernier. Ce sera bien mieux et de meilleur interprétation (et aboutissement).

ne doit-on alors pas renvoyer ceci au coran et a la sunna comme l'ordonne ce verset coranique?


d'apres le CORAN et la SUNNA, nous fairons le pelerinage pour l'intention de fair le pelerinage ou pour l'intention de visiter le tombeau de notre prophete?

REPONDEZ NOUS A CECI, car si vous le faites pour l'intention de visiter le tombeau de notre prophete, alors :

1- PROUVEZ NOUS CECI, par le coran et la sunna.

2-vous venez d'en fair un jour de fete, alors que vous lisez :
le prophete a dit :
« ne faites aucune célébration [en mon honneur] et ne m'élevez pas à un haut degré comme les chrétiens l'ont fait avec 'Isa fils de Maryam »

BOUKHARI


et

le prophete a dit : "ne faites pas de mon tombeau un lieu de fete, mais priez sur moi, car vos prieres me parviennent ou que vous soyez"
abou daoud



donc, vous etes totalement contre ce que vous ordonne NOTRE PROPHETE, et vous lisez dans le CORAN :

" Et quiconque fait scission d'avec le Messager, après que le droit chemin lui est apparu et suit un sentier autre que celui des croyants, alors Nous le laisserons comme il s'est détourné, et le brûlerons dans l'Enfer. Et quelle mauvaise destination ! " (4:115)

et ce verset coranique :

(Il n'appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu’Allah et Son messager ont décidé d'une chose d'avoir encore le choix dans leur façon d'agir. Et quiconque désobéit à Allah et à Son messager, s'est égaré certes, d'un égarement évident.) [Sourate Ahzab 36]

vous lisez tout ceci, mais vous osez PREFERE la parole de VOS MAITRES, alors que les HADITHS sont claire, et alors.

sa me rappelle la parole du compagnon du PROPHETE lorsqu'il a dit :

Ibn Abbas-qu’Allah l’agrée- a dit : « Je crains qu’une pierre du ciel ne vous tombe dessus, je vous dis le Prophète- que la prière et le salut d’Allah soient sur lui- a dit et vous me dites Abou Bakr et Omar ont dit ! »


PAR CES EXAGERATIONS , vous croyez que vous etes ceux qui aime DIEU, or nous lisons dans le CORAN:


ALLAH ordonne MOHAMAD de dire ": Dis : "Si vous aimez vraiment Dieu, suivez-moi, Dieu vous aimera alors et vous pardonnera vos péchés. Dieu est Pardonneur et Miséricordieux " Dis : «Obéissez à Dieu et au Messager. Et si vous tournez le dos... alors Dieu n'aime pas les infidèles ! "
[3:31-32] La famille d'Imran (Al-Imran)

suivez VOUS LE PROPHETE MOHAMAD lorsqu'il vous interdit de prendre son tombeau comme un lieu de fete, et lorsqu'il vous dit :

Le Prophète (sur lui la paix) mit en garde à ce sujet, en ordonnant :« N’exagérez pas en me couvrant d’éloges, comme l’ont fait les chrétiens avec Jésus, je suis seulement son serviteur, donc dites plutôt : le serviteur de Dieu et son Messager. »
Rapporté par Boukhâry



suivez vous tout ceci?

puis lorsque des IMAMS, ont respecté ceci, vous les traitiez de menteurs, et vous profitez de leurs érreurs qui ne leurs font pas sortir du cercle des SUNNITES, et vous profites de leurs mésaventures avec un gouverneur TRANSGRESSEURS, juste pour les SALIRS?

ne vous ont -ils pas ammené sufisement de PREUVES?

et vous, dans vos COMMENTAIRES, ou sont VOS PREUVES?


vous n'éprouvez toujours aucune HONTE lorsque vous nous affichez uniquement VOS PAROLES?

tu commence a te contredire en melangeant tes titres et tes commentaires car je ne peux te suivre fais un minimum de raison et sois logique
tu parle de ibn taymiya ,du prophete, des awliya et des fetes
a ce que je lis je sents en toi une haine enorme contre le soufisme peu n'importe mais suis comme tu dis les paroles de mon prophete mohammed(bpsl)
kalima tayyiba est une aumône n'oublie pas que La base du Soufisme est l’amour (mahabba, hubb)
Revenir en haut Aller en bas
chrisredfeild

chrisredfeild


le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: le salafisme : son succès et ses dangers   le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 EmptyMer 21 Juil 2010, 14:25

lefidele a écrit:
chrisredfeild a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:
chrisredfeild a écrit:
a la différence que seul vos savants EGARE refute les ouvrage d'IBN TAYMIYA, quand au vrai SUNNITES , ils ont toujours applaudi les OUVRAGES D'IBN TAYMIYA.


la preuve?

il suffit juste de consulter mes sections qui sont pour beaucoup des ECRITS D'IBN TAYMIYA, et tout le monde voit qu'IBN TAYMIYA et les VRAIS SUNNITES ne font qu'argumenter par LA SOURCE.


OR TOI et TES SEMBLABLES ..........NO COMMENT


A qui parles-tu ? A moi donc, si je comprends bien !!!


non, mais a ceux qui suivent le soufiseme.


autre chose que je tient a signalé.

UN VRAI SUNNITE n'est pas comme un SOUFIS qui au lieu de suivre la SUNNA veut a tout prix suivre son maitre.


LEFIDELE (???) a dit par exemple :

Citation :
En ce qui concerne l’imam Ibn Taymiyya certains musulmans le considèrent comme étant la meilleure chose à s'être produite dans l'histoire islamique. Il est considéré comme le Shaykh al-Islam, donnant à ses opinions la priorité au-dessus des opinions de tous les autres imams Mujtahid. Ils le considèrent comme étant immunisé de commettre toute faute ou erreur, mais ses avis sont considérés comme la compréhension finale et absolue de l'Islam.



je lui montre la PREUVE DU CONTRAIRE?

1-IBN TAYMIYA est pour le voile INTEGRAL, or beaucoup de musulmans ne sont pas de cet avis, et pourtant, il es un vrai sunnites, et d'autre qui n'oblige pas le voile integral comme l'imam albani sont également SUNNITE.

2-un vrai SUNNITE ne suis pas aveuglément, mais suis celui qui donne le plus d'argumentation, l'exemple le plus frappant, et le voile integral, car l'imam ALBANI a donné des arguments tres forts qui montrent qu'il n'est pas obligatoire mais juste recommandé.

la pluparts des vrais musulmans suivent ce qu'a dit ALBANI, et ceci non parceque c'est ALBANI qui l'a dit, mais c'est parceque l'argumentation donné par lui est tres fortes.

un vrai sunnite suis la ou il y'a les preuves, seulment, lorsqu'il les cherche, il les cherche au sein de vrais SAVANTS

3-tout savant se trompe, IBN TAYMIYA a commis des érreurs, ALBANI a commis des ERREURS, l'IMAM AHMAD a commis des érreur, et il es reconnu que MOUSLIM a commis quelque érreur lorsqu'il authentifia quelque HADITH.

tout le monde commet des ERREURS, or UN SOUFI utilise cette FAILLE pour rendre de VRAIS SUNNITE comme EGAREURS voir COCHON , PORC et mecreant.

LE SOUFI ne lis t-il pas ce HADITH CELEBRE :

le Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم : « Lorsque le juge réalise un effort d’interprétation juridique et voit juste, il reçoit deux récompenses. Et lorsqu’il réalise cet effort mais se trompe, il reçoit une récompense. »

Rapporté par Al Bukhârî (n°7352) et Muslim (n° 1817).


IBN TAYMIYA a commi des ERREURS, mais ces ERREURS sont pardonnable, parce qu'il a commi des éffort, mais au meme temp, tout ceux qui lisent les livres d'ibn taymiya reconnaissent au plus profond d'eux qu'il est UN VRAI SUNNITE.


je pose une question a ces égarés.

les compagnons du prophete n'ont -ils pas commis des érreurs dans la RELIGION?



maintenant, je pose une question a ces soufis égaré.


vous critiquez IBN TAYMIYA juste parcequ'il a dit que c'est le pélérinage devient non valide , si l'intention était de visiter le tombeau du prophete.


vous critiquez IBN TAYMIYA pour ceci, et vous profitez en plus du fait qu'il soit entré en prison pour sa parole, or tout le monde SAIT qu'ibn taymiya se repose sur la sunna, par exemple comme ce HADITH :

le prophete a dit : "ne faites pas de mon tombeau un lieu de fete, mais priez sur moi, car vos prieres me parviennent ou que vous soyez"
abou daoud

vous n'aimez peut etre pas ce hadith?


vous voulez fair du TOMBEAU DE NOTRE PROPHETE un LIEU DE FETE, et lorsqu'un grand savant vous rappelle un HADITH , vous l'accusé de mensenge , voir de mécreance?


maintenant, sachez qu'il n'est plus question d'ibn taymiya, mais du HADITH lui meme.

comment osez vous le CONTRE DIRE?


comment OSEZ VOUS EXAGERE sur la personnalité de notre PROPHETE, alors que vous lisez :

le prophete a dit :
« ne faites aucune célébration [en mon honneur] et ne m'élevez pas à un haut degré comme les chrétiens l'ont fait avec 'Isa fils de Maryam »

BOUKHARI



donc un autre HADITH que vous vous permettez de le contredire, alors lorsque IBN TAYAMIYA l'applique, il es aussitot ACCUSE?

en plus, tandis que j'écrit les HADITHS, vous écrivez QUOI?


VOS PAROLES?


et meme si un savant le contredit, qui est la REFERENCE, le SAVANT ou le PROPHETE?

vous dites sans rien présenter qu'IBN HAJAR a dit.....

1- presentez nous la parole d'IBN HAJAR sans la manipuler, puisque j'ai vu ici un cas de manipulation de la part d'un des soufis, et je les montré directement.

2-lorsque 2 savants se contredisent dans une situation, en remet ceci toujours a notre DIEU et PROPHETE, et ceci selon ce verset coranique:

4.59. Ô les croyants ! Obéissez à Dieu, et obéissez au Messager et à ceux d'entre vous qui détiennent le commandement. Puis, si vous vous disputez en quoi que ce soit, renvoyez-là à Dieu et au Messager, si vous croyez en Dieu et au Jour dernier. Ce sera bien mieux et de meilleur interprétation (et aboutissement).

ne doit-on alors pas renvoyer ceci au coran et a la sunna comme l'ordonne ce verset coranique?


d'apres le CORAN et la SUNNA, nous fairons le pelerinage pour l'intention de fair le pelerinage ou pour l'intention de visiter le tombeau de notre prophete?

REPONDEZ NOUS A CECI, car si vous le faites pour l'intention de visiter le tombeau de notre prophete, alors :

1- PROUVEZ NOUS CECI, par le coran et la sunna.

2-vous venez d'en fair un jour de fete, alors que vous lisez :
le prophete a dit :
« ne faites aucune célébration [en mon honneur] et ne m'élevez pas à un haut degré comme les chrétiens l'ont fait avec 'Isa fils de Maryam »

BOUKHARI


et

le prophete a dit : "ne faites pas de mon tombeau un lieu de fete, mais priez sur moi, car vos prieres me parviennent ou que vous soyez"
abou daoud



donc, vous etes totalement contre ce que vous ordonne NOTRE PROPHETE, et vous lisez dans le CORAN :

" Et quiconque fait scission d'avec le Messager, après que le droit chemin lui est apparu et suit un sentier autre que celui des croyants, alors Nous le laisserons comme il s'est détourné, et le brûlerons dans l'Enfer. Et quelle mauvaise destination ! " (4:115)

et ce verset coranique :

(Il n'appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu’Allah et Son messager ont décidé d'une chose d'avoir encore le choix dans leur façon d'agir. Et quiconque désobéit à Allah et à Son messager, s'est égaré certes, d'un égarement évident.) [Sourate Ahzab 36]

vous lisez tout ceci, mais vous osez PREFERE la parole de VOS MAITRES, alors que les HADITHS sont claire, et alors.

sa me rappelle la parole du compagnon du PROPHETE lorsqu'il a dit :

Ibn Abbas-qu’Allah l’agrée- a dit : « Je crains qu’une pierre du ciel ne vous tombe dessus, je vous dis le Prophète- que la prière et le salut d’Allah soient sur lui- a dit et vous me dites Abou Bakr et Omar ont dit ! »


PAR CES EXAGERATIONS , vous croyez que vous etes ceux qui aime DIEU, or nous lisons dans le CORAN:


ALLAH ordonne MOHAMAD de dire ": Dis : "Si vous aimez vraiment Dieu, suivez-moi, Dieu vous aimera alors et vous pardonnera vos péchés. Dieu est Pardonneur et Miséricordieux " Dis : «Obéissez à Dieu et au Messager. Et si vous tournez le dos... alors Dieu n'aime pas les infidèles ! "
[3:31-32] La famille d'Imran (Al-Imran)

suivez VOUS LE PROPHETE MOHAMAD lorsqu'il vous interdit de prendre son tombeau comme un lieu de fete, et lorsqu'il vous dit :

Le Prophète (sur lui la paix) mit en garde à ce sujet, en ordonnant :« N’exagérez pas en me couvrant d’éloges, comme l’ont fait les chrétiens avec Jésus, je suis seulement son serviteur, donc dites plutôt : le serviteur de Dieu et son Messager. »
Rapporté par Boukhâry



suivez vous tout ceci?

puis lorsque des IMAMS, ont respecté ceci, vous les traitiez de menteurs, et vous profitez de leurs érreurs qui ne leurs font pas sortir du cercle des SUNNITES, et vous profites de leurs mésaventures avec un gouverneur TRANSGRESSEURS, juste pour les SALIRS?

ne vous ont -ils pas ammené sufisement de PREUVES?

et vous, dans vos COMMENTAIRES, ou sont VOS PREUVES?


vous n'éprouvez toujours aucune HONTE lorsque vous nous affichez uniquement VOS PAROLES?

tu commence a te contredire en melangeant tes titres et tes commentaires car je ne peux te suivre fais un minimum de raison et sois logique
tu parle de ibn taymiya ,du prophete, des awliya et des fetes
a ce que je lis je sents en toi une haine enorme contre le soufisme peu n'importe mais suis comme tu dis les paroles de mon prophete mohammed(bpsl)
kalima tayyiba est une aumône n'oublie pas que La base du Soufisme est l’amour (mahabba, hubb)



je me contredit?

mais ou monsieur?

je n'ai fait que montrer des sources, des sources, et encor une foi des sources.


quand a cette REPONSE qui est FIDELE, elle dit qu'IBN TAYMIYA aurait predit des choses......

il (tu) nous parle du livre MADARIDJ ESSALIKINE.


j'ai chercher dans ce livre qui n'est pas tres volumineux, mais vraiment je n'ai rien trouver.

je te demande donc, de vérifier dans quel livre, je chercherai alors, et je raporterai exactement ce qu'a dit IBN AL QUAIM et IBN TAYMIYA.


quand a ton autre commentaire , ou tu a dit :

Citation :
Par ailleurs la gravité de Ibn Taymiyya l’égaré qui égare a délibérément insinué le chirk à Abdullah Ibn ‘Oumar, sous prétexte qu’il recherchait la baraka sur les traces du Messager.Ibn Taymiyya et sa position sur Abdullah Ibn ‘Oumar le compagnon du prophète vont à l’encontre du Messager qui a dit dans sahhih el boukhari- « Certes Abdullah Ibn Oumar est un homme VERTUEUX [salih]« .On comprend donc de Ibn Taymiyya qu’il affirme que Abdullah Ibn ‘Oumar faisait la prière à l’endroit où le Messager ‘alayhi salam la faisait, et continue en disant qu’il ne serait pas rapporté quelque chose de semblable sauf de lui, et que ni Abou Bakr, ni Oumar ni autres parmi les califes bien guidés le faisaient, en voulant dire qu’il se serait égaré par cet acte [le fait de prier là où le Prophète priait] et qu’il ne suivait pas ces califes.

parceque IBN TAYMIYA a insinué?


parcequ'il a seulement montré une érreur, que montré une érreur veut dire carrément pour vous rendre EGARE?

IBN OUMAR ne peut jamais se trompé?


l'islam est une religion d'IBN OUMAR ou du PROPHETE MOHAMAD?


relisons ceci :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Citation :
Nous connaissons, à partir du récit authentique rapporté par Al-Boukhary et d'autres sources, ce qui est arrivée au prince des croyants cUmar ibn ul-Khattâb,

qu'Allah l'agrée, lors de son voyage en Syrie. Alors qu’il était en chemin, il a été informé qu'il y avait une épidémie de peste. Il s'est alors arrêté et s'est mis à consulter les compagnons, qu'Allah les agrée. Les Mouhajiroun
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (Les Emigrés) et les Ansar [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ont eu deux avis différents sur cette question. Et l’avis le plus plausible était de retourner. cAbdurrahmân ibn cAwf était absent au début de la consultation pour une affaire personnelle, mais lorsqu'il arriva, il dit : « J'ai une connaissance concernant ce sujet. J'ai entendu le Messager d'Allah, prière et salut d’Allah sur lui, dire : « Si vous êtes informés de cette épidémie sur une terre, n'y entrez pas. Et si elle survient à un endroit où vous êtes, ne le quittez pas pour la fuir". Cet avis était donc ignoré des compagnons éminents parmi les Mouhajiroun et les Ansar, jusqu'à ce que cAbdurrahmân ibn cAwf les ait informés de ce Hadith


rien que ce hadith montre que les compagnons faisaient des érreurs.

je montre un autre qui montre que les compagnons peuvent oublié :


Citation :
[sup] le fait d'oublier la preuve, nous citons l'histoire de cUmar ibn ul- Khattâb avec cAmmâr ibn Yâssir, qu'Allah les agrée. Le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, les envoya pour une affaire, et ils étaient tous les deux en état d'impureté majeure (Janâba). cAmmâr s’est livré à un effort d’interprétation (ijtihâd) et l’aboutissement de sa réflexion a été que la purification avec la terre est semblable à celle faite avec de l'eau. Il s'est donc roulé dans la terre, comme le fait le bétail, afin que celle-ci soit en contact avec tout son corps, ainsi qu’il aurait fallu que l'eau le touche entièrement si elle était disponible. Puis, il a fait la prière. En revanche, cUmar, qu'Allah l'agrée, a préféré ne pas faire la prière. Ils ont ensuite été voir le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, qui leur a montré la vérité. Il a dit à cAmmâr: "Il te suffisait de faire ainsi avec tes mains". Il a alors posé ses mains à plat sur la terre une seule fois, a ensuite frotté la gauche sur la droite, puis a essuyé les revers de ses mains et son visage. cAmmâr, qu'Allah l'agrée, a transmis ce Hadith jusqu'à l’époque du Califat de cUmar. cUmar le convoqua un jour et lui dit : « Qu’est-ce que ce Hadith que tu rapportes ? » Il lui répondit en disant : « Ne te rappelles-tu pas lorsque le Messager d'Allah nous avait envoyés ensemble pour une affaire, et que nous étions tous les deux en état d'impureté majeure ? Toi, tu n'as pas fait la prière, en revanche, moi je me suis roulé dans la terre. Alors le Prophète, sur lui la prière et le salut d’Allah, m'a dit : "Il te suffisait de faire comme ceci". Mais cUmar ne se souvenait plus de ce fait et lui a dit : « Crains Allah ! ش cAmmâr! ». cAmmâr lui répondit: « Si tu veux que je ne transmette plus ce Hadith, je le ferai puisqu'Allah m'a ordonné de t'obéir » (car cUmar était le Calife). cUmar lui répondit alors: « Non, je te laisse assumer la responsabilité que tu as voulue prendre (c'est à dire: tu peux continuer à transmettre le Hadith). Vous dites maintenant que cUmar a oublié le fait que le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, ait permis le Tayammum pour l'impureté majeure comme pour l'impureté mineure ».
[/sup]


mais dans tout les cas, une érreur reste une érreur, et ceci meme si elle vient de ABU BAKR.


la REFERENCE c'est notre PROPHETE, et dire qu'un tel compagnon s'est trompé, pour vous c'est une insulte?


vous dites vous meme qu'ibn taymiya a dit :
Citation :


» Ce qu’a fait Ibn ‘Oumar n’est pas une sounna des califes bien guidés, mais une chose que lui-même a innové, et la parole ou l’acte d’un compagnon n’est pas une preuve; alors qu’en est-il s’il se distingue de l’ensemble des compagnons ? Et également prendre ces endroits comme lieu de prière a pour conséquence de considérer ces endroits là comme mosquée, il y a en cela une ressemblance avec les gens du livre desquels nous avons été mis en garde de ne pas leur ressembler dans ces choses là et cela mène au Chirk [association] »

l'a t-*il insulté?

sinon, comment se fait-il qu'il le nomme toujours : compagnons du prophete?


une érreur reste une érreur, nous la montrant, et nous la considérons comme érreur si elle contredit la sunna, et ceci peu importe si elle vient d'abu bak, OMAR ou autres
Revenir en haut Aller en bas
LA REPONSE

LA REPONSE


le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: le salafisme : son succès et ses dangers   le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 EmptyMer 21 Juil 2010, 14:53

chrisredfeild a écrit:
lefidele a écrit:
chrisredfeild a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:



A qui parles-tu ? A moi donc, si je comprends bien !!!


non, mais a ceux qui suivent le soufiseme.


autre chose que je tient a signalé.

UN VRAI SUNNITE n'est pas comme un SOUFIS qui au lieu de suivre la SUNNA veut a tout prix suivre son maitre.


LEFIDELE (???) a dit par exemple :

Citation :
En ce qui concerne l’imam Ibn Taymiyya certains musulmans le considèrent comme étant la meilleure chose à s'être produite dans l'histoire islamique. Il est considéré comme le Shaykh al-Islam, donnant à ses opinions la priorité au-dessus des opinions de tous les autres imams Mujtahid. Ils le considèrent comme étant immunisé de commettre toute faute ou erreur, mais ses avis sont considérés comme la compréhension finale et absolue de l'Islam.



je lui montre la PREUVE DU CONTRAIRE?

1-IBN TAYMIYA est pour le voile INTEGRAL, or beaucoup de musulmans ne sont pas de cet avis, et pourtant, il es un vrai sunnites, et d'autre qui n'oblige pas le voile integral comme l'imam albani sont également SUNNITE.

2-un vrai SUNNITE ne suis pas aveuglément, mais suis celui qui donne le plus d'argumentation, l'exemple le plus frappant, et le voile integral, car l'imam ALBANI a donné des arguments tres forts qui montrent qu'il n'est pas obligatoire mais juste recommandé.

la pluparts des vrais musulmans suivent ce qu'a dit ALBANI, et ceci non parceque c'est ALBANI qui l'a dit, mais c'est parceque l'argumentation donné par lui est tres fortes.

un vrai sunnite suis la ou il y'a les preuves, seulment, lorsqu'il les cherche, il les cherche au sein de vrais SAVANTS

3-tout savant se trompe, IBN TAYMIYA a commis des érreurs, ALBANI a commis des ERREURS, l'IMAM AHMAD a commis des érreur, et il es reconnu que MOUSLIM a commis quelque érreur lorsqu'il authentifia quelque HADITH.

tout le monde commet des ERREURS, or UN SOUFI utilise cette FAILLE pour rendre de VRAIS SUNNITE comme EGAREURS voir COCHON , PORC et mecreant.

LE SOUFI ne lis t-il pas ce HADITH CELEBRE :

le Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم : « Lorsque le juge réalise un effort d’interprétation juridique et voit juste, il reçoit deux récompenses. Et lorsqu’il réalise cet effort mais se trompe, il reçoit une récompense. »

Rapporté par Al Bukhârî (n°7352) et Muslim (n° 1817).


IBN TAYMIYA a commi des ERREURS, mais ces ERREURS sont pardonnable, parce qu'il a commi des éffort, mais au meme temp, tout ceux qui lisent les livres d'ibn taymiya reconnaissent au plus profond d'eux qu'il est UN VRAI SUNNITE.


je pose une question a ces égarés.

les compagnons du prophete n'ont -ils pas commis des érreurs dans la RELIGION?



maintenant, je pose une question a ces soufis égaré.


vous critiquez IBN TAYMIYA juste parcequ'il a dit que c'est le pélérinage devient non valide , si l'intention était de visiter le tombeau du prophete.


vous critiquez IBN TAYMIYA pour ceci, et vous profitez en plus du fait qu'il soit entré en prison pour sa parole, or tout le monde SAIT qu'ibn taymiya se repose sur la sunna, par exemple comme ce HADITH :

le prophete a dit : "ne faites pas de mon tombeau un lieu de fete, mais priez sur moi, car vos prieres me parviennent ou que vous soyez"
abou daoud

vous n'aimez peut etre pas ce hadith?


vous voulez fair du TOMBEAU DE NOTRE PROPHETE un LIEU DE FETE, et lorsqu'un grand savant vous rappelle un HADITH , vous l'accusé de mensenge , voir de mécreance?


maintenant, sachez qu'il n'est plus question d'ibn taymiya, mais du HADITH lui meme.

comment osez vous le CONTRE DIRE?


comment OSEZ VOUS EXAGERE sur la personnalité de notre PROPHETE, alors que vous lisez :

le prophete a dit :
« ne faites aucune célébration [en mon honneur] et ne m'élevez pas à un haut degré comme les chrétiens l'ont fait avec 'Isa fils de Maryam »

BOUKHARI



donc un autre HADITH que vous vous permettez de le contredire, alors lorsque IBN TAYAMIYA l'applique, il es aussitot ACCUSE?

en plus, tandis que j'écrit les HADITHS, vous écrivez QUOI?


VOS PAROLES?


et meme si un savant le contredit, qui est la REFERENCE, le SAVANT ou le PROPHETE?

vous dites sans rien présenter qu'IBN HAJAR a dit.....

1- presentez nous la parole d'IBN HAJAR sans la manipuler, puisque j'ai vu ici un cas de manipulation de la part d'un des soufis, et je les montré directement.

2-lorsque 2 savants se contredisent dans une situation, en remet ceci toujours a notre DIEU et PROPHETE, et ceci selon ce verset coranique:

4.59. Ô les croyants ! Obéissez à Dieu, et obéissez au Messager et à ceux d'entre vous qui détiennent le commandement. Puis, si vous vous disputez en quoi que ce soit, renvoyez-là à Dieu et au Messager, si vous croyez en Dieu et au Jour dernier. Ce sera bien mieux et de meilleur interprétation (et aboutissement).

ne doit-on alors pas renvoyer ceci au coran et a la sunna comme l'ordonne ce verset coranique?


d'apres le CORAN et la SUNNA, nous fairons le pelerinage pour l'intention de fair le pelerinage ou pour l'intention de visiter le tombeau de notre prophete?

REPONDEZ NOUS A CECI, car si vous le faites pour l'intention de visiter le tombeau de notre prophete, alors :

1- PROUVEZ NOUS CECI, par le coran et la sunna.

2-vous venez d'en fair un jour de fete, alors que vous lisez :
le prophete a dit :
« ne faites aucune célébration [en mon honneur] et ne m'élevez pas à un haut degré comme les chrétiens l'ont fait avec 'Isa fils de Maryam »

BOUKHARI


et

le prophete a dit : "ne faites pas de mon tombeau un lieu de fete, mais priez sur moi, car vos prieres me parviennent ou que vous soyez"
abou daoud



donc, vous etes totalement contre ce que vous ordonne NOTRE PROPHETE, et vous lisez dans le CORAN :

" Et quiconque fait scission d'avec le Messager, après que le droit chemin lui est apparu et suit un sentier autre que celui des croyants, alors Nous le laisserons comme il s'est détourné, et le brûlerons dans l'Enfer. Et quelle mauvaise destination ! " (4:115)

et ce verset coranique :

(Il n'appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu’Allah et Son messager ont décidé d'une chose d'avoir encore le choix dans leur façon d'agir. Et quiconque désobéit à Allah et à Son messager, s'est égaré certes, d'un égarement évident.) [Sourate Ahzab 36]

vous lisez tout ceci, mais vous osez PREFERE la parole de VOS MAITRES, alors que les HADITHS sont claire, et alors.

sa me rappelle la parole du compagnon du PROPHETE lorsqu'il a dit :

Ibn Abbas-qu’Allah l’agrée- a dit : « Je crains qu’une pierre du ciel ne vous tombe dessus, je vous dis le Prophète- que la prière et le salut d’Allah soient sur lui- a dit et vous me dites Abou Bakr et Omar ont dit ! »


PAR CES EXAGERATIONS , vous croyez que vous etes ceux qui aime DIEU, or nous lisons dans le CORAN:


ALLAH ordonne MOHAMAD de dire ": Dis : "Si vous aimez vraiment Dieu, suivez-moi, Dieu vous aimera alors et vous pardonnera vos péchés. Dieu est Pardonneur et Miséricordieux " Dis : «Obéissez à Dieu et au Messager. Et si vous tournez le dos... alors Dieu n'aime pas les infidèles ! "
[3:31-32] La famille d'Imran (Al-Imran)

suivez VOUS LE PROPHETE MOHAMAD lorsqu'il vous interdit de prendre son tombeau comme un lieu de fete, et lorsqu'il vous dit :

Le Prophète (sur lui la paix) mit en garde à ce sujet, en ordonnant :« N’exagérez pas en me couvrant d’éloges, comme l’ont fait les chrétiens avec Jésus, je suis seulement son serviteur, donc dites plutôt : le serviteur de Dieu et son Messager. »
Rapporté par Boukhâry



suivez vous tout ceci?

puis lorsque des IMAMS, ont respecté ceci, vous les traitiez de menteurs, et vous profitez de leurs érreurs qui ne leurs font pas sortir du cercle des SUNNITES, et vous profites de leurs mésaventures avec un gouverneur TRANSGRESSEURS, juste pour les SALIRS?

ne vous ont -ils pas ammené sufisement de PREUVES?

et vous, dans vos COMMENTAIRES, ou sont VOS PREUVES?


vous n'éprouvez toujours aucune HONTE lorsque vous nous affichez uniquement VOS PAROLES?

tu commence a te contredire en melangeant tes titres et tes commentaires car je ne peux te suivre fais un minimum de raison et sois logique
tu parle de ibn taymiya ,du prophete, des awliya et des fetes
a ce que je lis je sents en toi une haine enorme contre le soufisme peu n'importe mais suis comme tu dis les paroles de mon prophete mohammed(bpsl)
kalima tayyiba est une aumône n'oublie pas que La base du Soufisme est l’amour (mahabba, hubb)



je me contredit?

mais ou monsieur?

je n'ai fait que montrer des sources, des sources, et encor une foi des sources.


quand a cette REPONSE qui est FIDELE, elle dit qu'IBN TAYMIYA aurait predit des choses......

il (tu) nous parle du livre MADARIDJ ESSALIKINE.


j'ai chercher dans ce livre qui n'est pas tres volumineux, mais vraiment je n'ai rien trouver.

je te demande donc, de vérifier dans quel livre, je chercherai alors, et je raporterai exactement ce qu'a dit IBN AL QUAIM et IBN TAYMIYA.


quand a ton autre commentaire , ou tu a dit :

Citation :
Par ailleurs la gravité de Ibn Taymiyya l’égaré qui égare a délibérément insinué le chirk à Abdullah Ibn ‘Oumar, sous prétexte qu’il recherchait la baraka sur les traces du Messager.Ibn Taymiyya et sa position sur Abdullah Ibn ‘Oumar le compagnon du prophète vont à l’encontre du Messager qui a dit dans sahhih el boukhari- « Certes Abdullah Ibn Oumar est un homme VERTUEUX [salih]« .On comprend donc de Ibn Taymiyya qu’il affirme que Abdullah Ibn ‘Oumar faisait la prière à l’endroit où le Messager ‘alayhi salam la faisait, et continue en disant qu’il ne serait pas rapporté quelque chose de semblable sauf de lui, et que ni Abou Bakr, ni Oumar ni autres parmi les califes bien guidés le faisaient, en voulant dire qu’il se serait égaré par cet acte [le fait de prier là où le Prophète priait] et qu’il ne suivait pas ces califes.

parceque IBN TAYMIYA a insinué?


parcequ'il a seulement montré une érreur, que montré une érreur veut dire carrément pour vous rendre EGARE?

IBN OUMAR ne peut jamais se trompé?


l'islam est une religion d'IBN OUMAR ou du PROPHETE MOHAMAD?


relisons ceci :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Citation :
Nous connaissons, à partir du récit authentique rapporté par Al-Boukhary et d'autres sources, ce qui est arrivée au prince des croyants cUmar ibn ul-Khattâb,

qu'Allah l'agrée, lors de son voyage en Syrie. Alors qu’il était en chemin, il a été informé qu'il y avait une épidémie de peste. Il s'est alors arrêté et s'est mis à consulter les compagnons, qu'Allah les agrée. Les Mouhajiroun
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (Les Emigrés) et les Ansar [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ont eu deux avis différents sur cette question. Et l’avis le plus plausible était de retourner. cAbdurrahmân ibn cAwf était absent au début de la consultation pour une affaire personnelle, mais lorsqu'il arriva, il dit : « J'ai une connaissance concernant ce sujet. J'ai entendu le Messager d'Allah, prière et salut d’Allah sur lui, dire : « Si vous êtes informés de cette épidémie sur une terre, n'y entrez pas. Et si elle survient à un endroit où vous êtes, ne le quittez pas pour la fuir". Cet avis était donc ignoré des compagnons éminents parmi les Mouhajiroun et les Ansar, jusqu'à ce que cAbdurrahmân ibn cAwf les ait informés de ce Hadith


rien que ce hadith montre que les compagnons faisaient des érreurs.

je montre un autre qui montre que les compagnons peuvent oublié :


Citation :
[sup] le fait d'oublier la preuve, nous citons l'histoire de cUmar ibn ul- Khattâb avec cAmmâr ibn Yâssir, qu'Allah les agrée. Le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, les envoya pour une affaire, et ils étaient tous les deux en état d'impureté majeure (Janâba). cAmmâr s’est livré à un effort d’interprétation (ijtihâd) et l’aboutissement de sa réflexion a été que la purification avec la terre est semblable à celle faite avec de l'eau. Il s'est donc roulé dans la terre, comme le fait le bétail, afin que celle-ci soit en contact avec tout son corps, ainsi qu’il aurait fallu que l'eau le touche entièrement si elle était disponible. Puis, il a fait la prière. En revanche, cUmar, qu'Allah l'agrée, a préféré ne pas faire la prière. Ils ont ensuite été voir le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, qui leur a montré la vérité. Il a dit à cAmmâr: "Il te suffisait de faire ainsi avec tes mains". Il a alors posé ses mains à plat sur la terre une seule fois, a ensuite frotté la gauche sur la droite, puis a essuyé les revers de ses mains et son visage. cAmmâr, qu'Allah l'agrée, a transmis ce Hadith jusqu'à l’époque du Califat de cUmar. cUmar le convoqua un jour et lui dit : « Qu’est-ce que ce Hadith que tu rapportes ? » Il lui répondit en disant : « Ne te rappelles-tu pas lorsque le Messager d'Allah nous avait envoyés ensemble pour une affaire, et que nous étions tous les deux en état d'impureté majeure ? Toi, tu n'as pas fait la prière, en revanche, moi je me suis roulé dans la terre. Alors le Prophète, sur lui la prière et le salut d’Allah, m'a dit : "Il te suffisait de faire comme ceci". Mais cUmar ne se souvenait plus de ce fait et lui a dit : « Crains Allah ! ش cAmmâr! ». cAmmâr lui répondit: « Si tu veux que je ne transmette plus ce Hadith, je le ferai puisqu'Allah m'a ordonné de t'obéir » (car cUmar était le Calife). cUmar lui répondit alors: « Non, je te laisse assumer la responsabilité que tu as voulue prendre (c'est à dire: tu peux continuer à transmettre le Hadith). Vous dites maintenant que cUmar a oublié le fait que le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, ait permis le Tayammum pour l'impureté majeure comme pour l'impureté mineure ».
[/sup]


mais dans tout les cas, une érreur reste une érreur, et ceci meme si elle vient de ABU BAKR.


la REFERENCE c'est notre PROPHETE, et dire qu'un tel compagnon s'est trompé, pour vous c'est une insulte?


vous dites vous meme qu'ibn taymiya a dit :
Citation :


» Ce qu’a fait Ibn ‘Oumar n’est pas une sounna des califes bien guidés, mais une chose que lui-même a innové, et la parole ou l’acte d’un compagnon n’est pas une preuve; alors qu’en est-il s’il se distingue de l’ensemble des compagnons ? Et également prendre ces endroits comme lieu de prière a pour conséquence de considérer ces endroits là comme mosquée, il y a en cela une ressemblance avec les gens du livre desquels nous avons été mis en garde de ne pas leur ressembler dans ces choses là et cela mène au Chirk [association] »

l'a t-*il insulté?

sinon, comment se fait-il qu'il le nomme toujours : compagnons du prophete?


une érreur reste une érreur, nous la montrant, et nous la considérons comme érreur si elle contredit la sunna, et ceci peu importe si elle vient d'abu bak, OMAR ou autres
Ah par hasard tu ne trouve pas je vais le relire te communiquer la page te la ligne. Cela doit etre a la page 300 relis tout doucement en voulant chercher ne ferma pas les yeux quand tu arrive a cette phrase d'apostasie.
Revenir en haut Aller en bas
chrisredfeild

chrisredfeild


le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: le salafisme : son succès et ses dangers   le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 EmptyMer 21 Juil 2010, 15:29

tu n'a pas compris.

j'"ai les livres entier d'ibn al quaim et ibn taymiya, mais ils sont dans mon PC.

il me suffit juste d'ecrir le nom IBN TAYMIYA et fair la recherche dans un livre.

j'ai pris madarij essalikine, j'ai fait ceci, j'ai trouver une phrase ou il y'a IBN TAYMIYA, mais ce n'était pas la bonne.


ça veut dire que tu t'es trompé de livre, en plus monsieur, n'oubli pas que les hadiths predisent la venu des tartars.

s'il l'a dit, c'est parcequ'il connais les HADITHS.

de meme que moi , je dirais que ROME sera musulmane, mais je dit ceci, parceque il y'a un hadith qui parle de ça, et non parceque je connais l'invisible et le FUTUR.
Revenir en haut Aller en bas
LA REPONSE

LA REPONSE


le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: le salafisme : son succès et ses dangers   le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 EmptyMer 21 Juil 2010, 15:44

chrisredfeild a écrit:
tu n'a pas compris.

j'"ai les livres entier d'ibn al quaim et ibn taymiya, mais ils sont dans mon PC.

il me suffit juste d'ecrir le nom IBN TAYMIYA et fair la recherche dans un livre.

j'ai pris madarij essalikine, j'ai fait ceci, j'ai trouver une phrase ou il y'a IBN TAYMIYA, mais ce n'était pas la bonne.


ça veut dire que tu t'es trompé de livre, en plus monsieur, n'oubli pas que les hadiths predisent la venu des tartars.

s'il l'a dit, c'est parcequ'il connais les HADITHS.

de meme que moi , je dirais que ROME sera musulmane, mais je dit ceci, parceque il y'a un hadith qui parle de ça, et non parceque je connais l'invisible et le FUTUR.

NE DÉJOUE PAS LES MOTS POUR PROTÉGER CE MÉCRÉANT D'IBN TAYMIYA . IL A DIT J'AI LU SUR LA TABLE GARDÉE TU SAIS ELLAWH EL MAHHFODE
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: le salafisme : son succès et ses dangers   le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 EmptyJeu 22 Juil 2010, 10:13

LA REPONSE a écrit:


NE DÉJOUE PAS LES MOTS POUR PROTÉGER CE MÉCRÉANT D'IBN TAYMIYA . IL A DIT J'AI LU SUR LA TABLE GARDÉE TU SAIS ELLAWH EL MAHHFODE


Tu traites de mécréant ce Ibn Taymiya qui lui-même traitait de mécréant Ibn Arabi ...


Que de mécréances en Islam !!!


Fraternellement
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
LA REPONSE

LA REPONSE


le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: le salafisme : son succès et ses dangers   le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 EmptyJeu 22 Juil 2010, 10:24

mario-franc_lazur a écrit:
LA REPONSE a écrit:


NE DÉJOUE PAS LES MOTS POUR PROTÉGER CE MÉCRÉANT D'IBN TAYMIYA . IL A DIT J'AI LU SUR LA TABLE GARDÉE TU SAIS ELLAWH EL MAHHFODE


Tu traites de mécréant ce Ibn Taymiya qui lui-même traitait de mécréant Ibn Arabi ...


Que de mécréances en Islam !!!


Fraternellement

Ibn Arabi même s'il est traité de mécréant c'est dans un contexte de l'union d'amour avec Dieu. Donc tout est a son honneur. Mais Ibn Taymiya c'est quoi!! Rien du tout. Il ne faut pas le mettre sur la liste ni des mécréants ni des musulmans c'est trois fois rien...

Comment peut on connaitre la valeur d'un homme. C'est lorsque les dimensions de sa vision dépassent son contexte et anime même les autre religions et les autres pensées humaines. c'est le cas du grand maitre spirituel Ibn Arabi. Pas un musulman,chrétien ou juif qui se respecte ne peut ignorer sa portée.

Mais Ibn Taymiya n'a d'écho que par la controverse ET LA REMISE EN CAUSE DES SAINTS PIEUX. Il n'a rien apporté de nouveau a l'islam et a créé une zizanie entre les musulmans.Aucune nouvelle pensée. Si on annihilait tout ses écrits rien ne changerait contrairement a Ibn Arabi qui a donné le vrai contexte et la grande dimension de la connaissance et de l'amour pour la religion de Mohamed que le salut soit sur lui..

Que Dieu me pardonne d'avoir comparé Ibn Arabi a un fauteur de troubles...


Dans un hadith le Prophète (sur lui la paix) ordonne :« N’exagérez pas en me couvrant d’éloges, comme l’ont fait les chrétiens avec Jésus, je suis seulement son serviteur, donc dites plutôt : le serviteur de Dieu et son Messager. »Rapporté par Boukhâry

Certains ignorants pensent que le prophète nous demande de ne pas l'élever au rang qui lui sied. Cette attitude est très salafiste et constitue une gravité et une haine a l'encontre du prophète en voulant détourner les sens de ses hadiths.

Le prophète a bien précisé "comme l'ont fait les chrétiens avec Jésus" alors qu'ont fait les chrétiens avec Jésus. Ils l'ont bien sur malheureusement divinisé. C'est cette limite qui a été précisé par le prophète lui même pourquoi ces gens la veulent ils encore autres chose. C'est clair pour éteindre la lumière du prophète Mohamed que le salut soit sur lui.

Le soufisme est donc le seul qui respecte le hadith car il glorifie le prophète Mohamed plus que tout au monde mais s'arrête la ou le prophète a demandé de s'arrêter "aucun soufi ne divinise Mohamed comme le font les chrétiens avec Jésus"vous voyez par la le vrai respect du hadith avec toute la précision.

Le prophete a dit : "ne faites pas de mon tombeau un lieu de fete, mais priez sur moi, car vos prieres me parviennent ou que vous soyez"abou daoud

Les soufis ne font en aucun cas du tombeau du prophète un lieu de "fêtes" comme nous l'ordonne notre prophète  mais seulement pour prier sur lui que l'on soit a coté de sa tombe ou partout ou que nous soyons. Vous voyez très bien mes amis que tout dans le soufisme n'est qu'obéissance a notre valeureux prophète...
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: le salafisme : son succès et ses dangers   le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 EmptyMar 27 Juil 2010, 16:09

LA REPONSE a écrit:

Le prophete a dit : "ne faites pas de mon tombeau un lieu de fete, mais priez sur moi, car vos prieres me parviennent ou que vous soyez"abou daoud

Les soufis ne font en aucun cas du tombeau du prophète un lieu de "fêtes" comme nous l'ordonne notre prophète mais seulement pour prier sur lui que l'on soit a coté de sa tombe ou partout ou que nous soyons. Vous voyez très bien mes amis que tout dans le soufisme n'est qu'obéissance a notre valeureux prophète...


Quelle est la différence, mon cher LA REPONSE, entre "prier sur lui" et "prier pour lui" ???
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
LA REPONSE

LA REPONSE


le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: le salafisme : son succès et ses dangers   le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 EmptyMar 27 Juil 2010, 17:13

mario-franc_lazur a écrit:
LA REPONSE a écrit:

Le prophete a dit : "ne faites pas de mon tombeau un lieu de fete, mais priez sur moi, car vos prieres me parviennent ou que vous soyez"abou daoud

Les soufis ne font en aucun cas du tombeau du prophète un lieu de "fêtes" comme nous l'ordonne notre prophète mais seulement pour prier sur lui que l'on soit a coté de sa tombe ou partout ou que nous soyons. Vous voyez très bien mes amis que tout dans le soufisme n'est qu'obéissance a notre valeureux prophète...


Quelle est la différence, mon cher LA REPONSE, entre "prier sur lui" et "prier pour lui" ???

Cher Mario,
La prière sur le Prophète est la bénédiction de Dieu même :
« Dieu et Ses Anges prient sur le Prophète ; ô vous qui croyez, priez aussi sur lui, formulez sur lui un salut plénier» (Coran XXXIII, 56).
C'est a dire que cette prière divine sur le prophète est déjà totale perpétuelle permanente et éternelle que le musulman en formule la demande ou non. Le fait de prier sur le prophète nous fait pénétrer participer et nous rend partie de cette grande assemblée de Dieu et des anges. Elle n'est en aucune façon une demande telle qu'on la conçoit. C'est une participation active dans l'assemblée divine. C'est en fait une reconnaissance profonde pour ce bienfait de Dieu qu'est la venue du prophete Mohamed que le salut soit sur lui. Par la miséricorde de Dieu les bienfaits sont plutôt en retour sur la personne qui prie.

« C'est Lui qui prie sur vous ainsi que Ses Anges, afin de vous faire sortir des ténèbres à la Lumière » (Coran XXXIII, 42) Elle désigne donc le processus par lequel l'Orant est amené, par sa propre prière, à réaliser cette aspiration de retour à son principe divin. Bien que cette conscience ne soit vraiment réalisée que par les Saints qui ont atteint les plus hauts degrés, chaque croyant est prédisposé à recevoir cette connaissance selon sa capacité. Aussi serait-il préjudiciable de s'en priver.

Quand a prier pour quelqu'un c'est formuler une demande a son profit et demander a Dieu de l'exaucer. Cette prière peut être faite mais elle n'a pas la teneur de la participation avec l'assemblée divine.


Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: le salafisme : son succès et ses dangers   le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 EmptyMar 27 Juil 2010, 21:15

LA REPONSE a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:
LA REPONSE a écrit:

Le prophete a dit : "ne faites pas de mon tombeau un lieu de fete, mais priez sur moi, car vos prieres me parviennent ou que vous soyez"abou daoud

Les soufis ne font en aucun cas du tombeau du prophète un lieu de "fêtes" comme nous l'ordonne notre prophète mais seulement pour prier sur lui que l'on soit a coté de sa tombe ou partout ou que nous soyons. Vous voyez très bien mes amis que tout dans le soufisme n'est qu'obéissance a notre valeureux prophète...


Quelle est la différence, mon cher LA REPONSE, entre "prier sur lui" et "prier pour lui" ???

Cher Mario,
La prière sur le Prophète est la bénédiction de Dieu même :
« Dieu et Ses Anges prient sur le Prophète ; ô vous qui croyez, priez aussi sur lui, formulez sur lui un salut plénier» (Coran XXXIII, 56).
C'est a dire que cette prière divine sur le prophète est déjà totale perpétuelle permanente et éternelle que le musulman en formule la demande ou non. Le fait de prier sur le prophète nous fait pénétrer participer et nous rend partie de cette grande assemblée de Dieu et des anges. Elle n'est en aucune façon une demande telle qu'on la conçoit. C'est une participation active dans l'assemblée divine. C'est en fait une reconnaissance profonde pour ce bienfait de Dieu qu'est la venue du prophete Mohamed que le salut soit sur lui. Par la miséricorde de Dieu les bienfaits sont plutôt en retour sur la personne qui prie.

« C'est Lui qui prie sur vous ainsi que Ses Anges, afin de vous faire sortir des ténèbres à la Lumière » (Coran XXXIII, 42) Elle désigne donc le processus par lequel l'Orant est amené, par sa propre prière, à réaliser cette aspiration de retour à son principe divin. Bien que cette conscience ne soit vraiment réalisée que par les Saints qui ont atteint les plus hauts degrés, chaque croyant est prédisposé à recevoir cette connaissance selon sa capacité. Aussi serait-il préjudiciable de s'en priver.

Quand a prier pour quelqu'un c'est formuler une demande a son profit et demander a Dieu de l'exaucer. Cette prière peut être faite mais elle n'a pas la teneur de la participation avec l'assemblée divine.




MERCI, frère et ami LA REPONSE .


Est-ce le même mot "salat" qui est employé dans les deux cas ???
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: le salafisme : son succès et ses dangers   le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 EmptyMar 04 Sep 2012, 13:40


« Le salafisme veut contrer les autres façons d’être musulman »

Entretien avec Bernard Haykel, professeur à l’université de Princeton, spécialiste de la péninsule arabique.


Le chercheur américain explique comment ce courant théologique et politique promu par l’Arabie saoudite défend l’imitation des premiers musulmans, « parfois jusqu’à l’absurdité »




La Croix : U ne nouvelle mouvance s’impose chez les islamistes : le salafisme. De quoi s’agit-il ?

Bernard Haykel : Tout d’abord, c’est un terme très prestigieux chez les musulmans, car il renvoie aux trois premières générations de l’islam, les « Salafs », considérés comme les meilleurs en termes de piété, d’obéissance à Dieu. C’est l’âge d’or du point de vue religieux.

À l’époque médiévale, il y eut un mouvement qui s’appelait « salafi » – ou « hanbali ». Il se définissait par une théologie littéraliste, refusant les arguments fondés sur la raison. Par exemple, s’il est écrit dans le Coran que Dieu a une main, un visage, ses théologiens l’acceptaient, tandis que la majorité – les « asharites » –, utilisait des arguments métaphoriques, symboliques – la main de Dieu signifiant alors le pouvoir de Dieu.

Ces salafistes ont toujours été minoritaires, sauf dans le Najd, une région d’Arabie saoudite d’où viennent l’actuelle famille régnante, les Al Saoud, et une famille de théologiens et de juristes, les Al Wahhab, qui firent alliance en 1744 et fondèrent le premier État « wahhabite ».

Au XIXe siècle, des réformateurs influencés par l’Occident ont eux aussi été appelés « salafi », car ils voulaient s’affranchir de siècles de sclérose intellectuelle. On a appelé ce mouvement « Al-Nahda », « la renaissance ».

Est salafiste celui qui veut revenir à l’âge d’or ?
B. H. : Tout réformateur musulman s’y réfère. Mais les pionniers de la Nahda voulaient réformer l’islam en piochant dans l’héritage des Lumières, en utilisant des concepts philosophiques, des arguments rationnels, alors qu’un wahhabite veut rétablir le même rapport aux textes sacrés qu’au temps des Salafs. Les plus durs veulent même transposer aujourd’hui les comportements, les formules langagières attribuées à cet âge d’or. Ils ont la passion de l’imitation, de l’orthopraxie, parfois jusqu’à l’absurdité.

Comment les salafistes ont-ils pu s’étendre hors d’Arabie saoudite ?
B. H. : Une des figures de la Nahda a provoqué une convergence de ce mouvement vers le salafisme. Rachid Rida, un Syro-Libanais vivant en Égypte, a connu la grande crise de l’abolition du califat par Mustapha Kemal Atatürk en 1924. Il a cherché un nouveau chef à une époque où presque tout le monde musulman était colonisé. L’Arabie saoudite ne l’était pas et il s’est rapproché d’Abd El Aziz Ibn Saoud, conquérant de La Mecque et de Médine en 1925, qui lui donna de l’argent pour créer une propagande qui lui soit favorable dans le monde musulman. À partir des années 1950, la dynastie saoudienne était menacée par le nationalisme arabe et Gamal Abdel Nasser, le président égyptien. Elle a bâti un réseau pour mobiliser les musulmans contre le nationalisme et le socialisme. Aujourd’hui, elle dépense beaucoup d’argent et d’influence, non pas pour unifier le monde musulman politiquement sous son contrôle, mais pour diffuser son idéologie et évacuer tout système concurrent – notamment la démocratie. Même des gens qui ne se considèrent pas salafistes en ont intériorisé l’imaginaire.

Comment le salafisme se distingue-t-il théologiquement ?
B. H. : Par une insistance sur « l’unicité de la seigneurie de Dieu », notamment dans la façon dont on le vénère. C’est à partir de ce principe que les salafistes condamnent le culte des saints ou le fait de se recueillir dans un cimetière et qu’ils délimitent celui qui est égaré et doit être ramené sur le droit chemin. Ils sont radicaux, notamment, dans leur rejet du chiisme et du soufisme.

D’où vient le refus du recours à la raison pour adapter sa foi à l’époque où l’on vit ?
B. H. : Il est fondé sur un conflit historique que les salafis ont eu avec un mouvement fondé sur la raison, les mutazilites, à l’époque médiévale, à Bagdad. Surtout, de leur point de vue, l’usage de la raison peut conduire à des jugements qui ne sont pas fondés sur les textes sacrés – lesquels expriment ce que Dieu veut de nous –, donc à se placer en infraction à la volonté divine. En politique, ils refusent les constitutions, dont la référence finale est le peuple, et non Dieu. Pour eux, la souveraineté appartient à Dieu et toute source de législation doit être de principe divin.

Les salafistes sont-ils concurrents de la confrérie des Frères musulmans ?
B. H. : Théologiquement, les Frères musulmans n’appartiennent généralement pas à l’école salafiste wahhabite. Celle-ci les regarde souvent comme des opportunistes, prêts à des concessions doctrinales et juridiques pour arriver au pouvoir.

Avez-vous été surpris par le surgissement politique des salafistes depuis les révolutions en Tunisie et en Égypte ?
B. H. : Les salafistes sont présents depuis plus de quatre-vingts ans en Égypte. Ils ont collaboré avec le régime de Moubarak et tenté d’enrayer sa chute jusqu’à la dernière minute en vertu du principe quiétiste de non-intervention dans les affaires politiques et d’obéissance totale à un chef d’État musulman. Ce qui m’a vraiment surpris, c’est l’abandon, pour une partie importante d’entre eux, de ce principe et leur entrée en politique. C’est une transformation brutale.

En Tunisie, les salafistes attisent souvent les violences. Cette idéologie a-t-elle un fort potentiel de contestation ?
B. H. : Oui, pas seulement du fait qu’ils veulent changer les mœurs des autres musulmans, mais aussi parce qu’il n’y a pas de hiérarchie établie. Le salafisme insiste sur l’autonomie de l’individu dans la compréhension des textes de la révélation et la mise en action de ses croyances. Beaucoup de mouvements se créent puis se fissurent.

Est-ce un mouvement anti-occidental ?
B. H. : Ce n’est pas sa préoccupation. Il s’intéresse surtout à contrer les autres façons d’être musulman. En Europe, on peut obtenir de ses adeptes qu’ils vivent dans le cadre de la loi. Mais les convaincre d’un certain relativisme, je crois que c’est impossible.

--------------------------

UN ITINÉRAIRE TRANSCULTUREL

Bernard Haykel est professeur à l’université de Princeton (New Jersey), aux États-Unis, où il est considéré comme l’un des meilleurs connaisseurs de l’Arabie saoudite et du Yémen. Ses recherches ont d’abord porté sur le wahhabisme, doctrine religieuse qu’il a étudiée sous ses aspects juridiques, théologiques et politiques. Il a beaucoup publié sur le mouvement salafiste à l’époque prémoderne et dans ses manifestations actuelles. Il travaille en ce moment à un livre sur le salafisme dans le monde.

Né en 1968 d’un père libanais et d’une mère d’origine polonaise, Bernard Haykel a grandi aux Antilles françaises avant que sa famille ne s’installe aux États-Unis. Il est marié à Navina Najat Haidar, Indienne de père musulman et de mère hindoue, conservatrice des nouvelles salles d’art islamique du Metropolitan Museum de New York, ouvertes en novembre dernier.


Recueilli par JEAN-CHRISTOPHE PLOQUIN
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Mohamed-jésus

Mohamed-jésus


le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: le salafisme : son succès et ses dangers   le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 EmptyMar 04 Sep 2012, 19:01

une question pour monsieur la réponse , tu es sunnite ou chiite ou quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
chrisredfeild

chrisredfeild


le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: le salafisme : son succès et ses dangers   le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 EmptySam 08 Sep 2012, 01:59

Mohamed-jésus a écrit:
une question pour monsieur la réponse , tu es sunnite ou chiite ou quoi ?

il est soufi
Revenir en haut Aller en bas
amir




le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 Empty
MessageSujet: balle a terre chrisredfeild   le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 EmptyMar 11 Sep 2012, 18:14

l'islam signifie soumission a DIEU et tolerance je crois que tes a priori sur les non sunnites demontre ton indisponibilité a creer 1 relation basé sur l'intelligence et le respect source de tout prealable a un echange constructif.l'islam n'est pas la proprieté d'un groupe par rapport a 1 autre groupe elle est avant tout 1 code de conduite et une attitude qui fait de nous 1 musulman ou pas.le respect du au prophete paix et benediction sur lui est 1 devoir pour tout musulman , suivre sa voie et son modele une exigence pour tout musulman desireux de connaitre une profondeur et un rapprochement avec DIEU.
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: le salafisme : son succès et ses dangers   le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 EmptyMer 27 Jan 2016, 08:44

Je remonte ce sujet à l'occasion de la sortie d'un film :

« Salafistes »
, un film en débat.

Le documentaire sur les islamistes radicaux réalisé par le Mauritanien Lemine Ould Salem et le Français François Margolin, qui doit sortir aujourd’hui en salle, est sous le coup d’une interdiction aux moins de 18 ans.


Par Laurent Larcher, le 27/01/2016 à 0h00  Envoyer par email    
Quelle est la polémique autour de ce film ?

La polémique a commencé vendredi dernier lorsque le ministère de la culture a fait savoir que la commission de classification des œuvres du Centre national du cinéma (CNC) préconisait, pour ce documentaire consacré aux islamistes radicaux du Sahel et de Daech, une interdiction aux moins de 18 ans, accompagnée d’un avertissement. Parmi les scènes mises en cause par le CNC, celle montrant le meurtre du policier Ahmed Merabet par les frères Kouachi, le 7 janvier 2015.

Autre reproche formulé contre le film par ceux qui l’ont vu, son manque de distance avec les propos des salafistes et les images des assassinats tournées par les djihadistes du Sahel et de l’État islamique. À aucun moment, il n’y a un commentaire, une explication, une contextualisation et un contre-discours. Un parti pris assumé par les deux réalisateurs qui ont voulu montrer « le salafisme de l’intérieur sans qu’une parole de spécialiste fasse écran », comme ils le confiaient à La Croix à la fin du mois de décembre. Parmi ceux qui défendent ce film, on compte Claude Lanzmann, l’auteur de Shoah qui, dans une tribune au Monde, estime que Salafistes est « un véritable chef-d’œuvre éclairant comme jamais aucun livre, aucun “spécialiste” de l’islam ne l’a fait, la vie quotidienne sous la “charia”, à Tombouctou, en Mauritanie, au Mali, en Tunisie, en Irak. »

Va-t-il sortir en salles aujourd’hui ?

En réponse aux critiques formulées contre leur film, les deux réalisateurs ont coupé les scènes incriminées, en premier lieu celle du meurtre d’Ahmed Merabet. La commission de classification des œuvres du CNC devait visionner cette nouvelle version, hier à 18 heures. Et c’est à l’issue de cette projection qu’elle devait à nouveau statuer sur sa classification. Qu’elle maintienne sa décision ou non, le film devrait bien sortir aujourd’hui en salle. Comme était maintenue, à l’heure où nous écrivons, l’avant-première prévue hier soir à l’Institut du monde arabe.

Ce documentaire est-il important ?

Si l’usage des vidéos ultra-­violentes est contestable, le film a aussi des qualités. La première d’entre elles : les images filmées par Lemine Ould Salem à Tombouctou, alors sous la botte djihadiste. Des scènes que le réalisateur Abderrahmane Sissako a utilisées ou reproduites en partie dans son film Timbuktu. Mais cette fois, tout est authentique, rien n’est joué par des comédiens. Ces images ont une portée historique exceptionnelle ; elles sont très rares, a fortiori tournées par un journaliste ou un cinéaste non djihadiste. Ces images sidérantes montrent ce que l’on savait déjà mais que l’on n’avait pas encore vu d’aussi près : l’ordre djihadiste, un totalitarisme théologico-politique qui encadre tous les aspects de la vie quotidienne.

L’autre qualité du documentaire tient à ce que l’on apprend des salafistes. Ces hommes, souvent présentés comme des analphabètes et des trafiquants de drogue, ne sont pas que cela. Même le délirant « Barbe rouge », l’un des chefs du Mujao qui sévissait à Tombouctou interrogés dans le film, a décroché son bac A en 1983. Ces hommes sont habités, dans leur folie, par une forme de rationalité. On mesure également à quel point les quiétistes, ces salafistes qui ne font pas la guerre, partagent finalement la même vision du monde que les djihadistes.

Laurent Larcher
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: le salafisme : son succès et ses dangers   le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 EmptyMar 05 Juil 2016, 09:15

Je remonte ce sujet suite à une fort intéressante conférence donnée par Adrien Candiard, frère dominicain, membre de l’Ideo (Institut dominicain des études orientales au Caire, Égypte), conférence donnée le 20 novembre 2015, en la paroisse Sainte-Clotilde à Paris.

Le sujet en est  “Comprendre l’islam, ou plutôt : pourquoi on n’y comprend rien…”

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

J'en donne un extrait ci-dessous :

.......Vous vous en doutez, quand on essaie de démontrer que l’islam est pacifique et tolérant, c’est en général à cet islam-là qu’on va se référer, d’autant plus facilement que ce cadre, l’islam classique et impérial, est celui qui fait référence, ou du moins qui faisait référence jusqu’à récemment.

Car cet islam impérial a connu quelques soucis. Au XIXe siècle, quand la supériorité technique et scientifique de l’Occident est devenue évidente en se doublant d’une supériorité militaire qui a permis la colonisation d’immenses territoires musulmans, on l’a accusé, chez les musulmans eux-mêmes, d’être la cause de la décadence de la civilisation arabo-musulmane, d’avoir trahi, de s’être sclérosé, d’avoir perdu la vigueur de l’islam des origines à force de subtilité juridique et théologique. Des mouvements de réforme sont apparus, qui ont voulu moderniser l’islam ; certains en le laïcisant, en l’occidentalisant, et d’autres en revenant à l’origine.

C’est dans ce dernier mouvement que va apparaître le salafisme. Les « salaf », ce sont les pieux anciens, les premières générations musulmanes, considérées comme un modèle indépassable, encore préservé de la dégradation progressive de la tradition. Cette préoccupation pour l’origine comme source d’un possible renouveau apparaît chez des penseurs qui veulent moderniser l’islam à la fin du XIXe siècle ; et cette volonté modernisatrice va rencontrer sur sa route un mouvement théologique totalement marginal, le wahhabisme, né à la fin du XVIIIe siècle dans une oasis des déserts d’Arabie, qui promeut un islam bédouin à la fois très simple et très rigoriste, loin de la décadence de l’islam des villes. Ces deux mouvements assez différents vont faire, au début du XXe siècle, une forme de jonction inattendue. L’argent du pétrole de la monarchie saoudienne, salafiste par excellence, et la mobilisation du jihād contre les Soviétiques en Afghanistan, qui a rassemblé des musulmans du monde entier, ont permis à cette idéologie de se répandre, au point de devenir, d’une hérésie condamnée et prise de très haut par les autorités musulmanes à ses débuts, un candidat sérieux à la nouvelle orthodoxie. Le salafisme n’est pas un mouvement traditionnel. C’est même exactement le contraire : il refuse l’islam traditionnel, il refuse la tradition, ce qui se passe de générations en générations, au nom d’un rapport direct à l’origine. Ils jouent leurs arrière-arrière-arrière-arrière-grands-parents contre leurs parents et grands-parents. Ils refusent l’islam qu’ils ont reçu, qui est l’islam traditionnel, classique, impérial, au nom d’un autre islam, jugé plus authentique. Ce n’est pas un mouvement conservateur : au contraire, il cherche à dynamiter le passé, l’héritage, au nom d’un passé nettement plus lointain et donc nécessairement fantasmé.

Une crise de modèle sur fond de concurrence…

Car l’ennui, ou l’avantage, avec les arrière-arrière-arrière-arrière-grands-parents, c’est qu’on ne les a pas connus. On peut donc leur faire dire à peu près ce qu’on veut. Les parents et les grands-parents, c’est plus complexe, cela résiste. Mais le passé lointain ouvre de vastes champs à l’imagination.


Cet islam-là n’est pas lesté par des siècles d’expérience historique des responsabilités. Il n’a jamais eu à faire cohabiter des peuples, à appliquer des lois, à se confronter à un réel qui existe, qui résiste et qui oblige à faire aussi de la politique – qui est l’art du compromis avec le réel. Cet islam-là ne s’embarrasse pas de culture : il est religieux, et rêve que toute la vie des individus soit réglée par des préceptes religieux. Il rêve de musulmans chimiquement purs, qui ne seraient que musulmans et pas en même temps égyptiens, pharmaciens, fans de football, sensibles à la poésie classique et allergiques au poil de chat. Cela atteint des niveaux absurdes. Il y a un grand débat : certains textes disent que le prophète était friand de pastèque, et certains salafistes, de ce fait, en mangent à tous les repas ; d’autres textes affirment qu’il n’en mangeait jamais, et d’autres salafistes, en conséquence, n’en mangent jamais. Le débat théologique fait donc rage : faut-il manger des pastèques ? Le goût personnel n’entre pas en compte.

Cet islam total a un problème, on s’en doute, avec la diversité. Que l’islam classique ait pu admettre quatre écoles de droit, quatre interprétations différentes de la Loi divine (comme il y a quatre évangiles pour un seul Jésus), leur est insupportable. La Loi divine doit être univoque, identique, claire. Elle repose sur un présupposé littéraliste : il suffit d’ouvrir le Coran pour le comprendre. Les plus rigoristes, les plus littéralistes de l’islam classique n’allaient pas jusque-là (Ibn Hanbal reconnaissait que trois hadiths ne pouvaient pas être lus littéralement, dont celui où le Prophète déclare que la Pierre noire est la main de Dieu sur la terre). Ce littéralisme est une illusion grave, qui laisse croire qu’un texte du VIIe  siècle écrit en Arabie est immédiatement compréhensible par un musulman français du XXIe , sans place pour le raisonnement, la hiérarchisation, l’élaboration intellectuelle. L’existence de quatre écoles de droit légitimes qui ont irrigué toute l’histoire du sunnisme apparaît comme une bizarrerie incompréhensible et surtout inacceptable : il ne peut y avoir qu’une seule volonté de Dieu, claire et nette, puisque l’accomplir est la seule voie vers le paradis.

Il serait faux de croire que le salafisme, pour autant, soit toujours violent. Les terroristes ne représentent qu’une minorité d’entre eux, la majorité préférant se désintéresser de la politique et prôner la soumission aux autorités, quelles qu’elles soient. Mais guerrier ou non, le salafisme crée les conditions intellectuelles et spirituelles de la violence.

Cet islam-là est-il conforme à l’islam des origines ? Certainement pas. Tout d’abord parce que l’imitation du passé n’est pas le passé : vous pouvez vous poudrer et porter la perruque, vous ne serez jamais à la cour de Louis XIV, ni même comme à la cour de Louis XIV, pour la bonne et simple raison qu’à la cour de Louis XIV, on n’imitait rien. On était soi-même, on était de son temps, on ne vivait pas dans l’obsession du passé – ce qui, peut-être, a permis précisément à ce temps d’être grand. De plus, nous connaissons mal l’islam des origines : les sources sont tardives, et laissent donc tout l’espace à une reconstruction imaginaire digne des remparts de Carcassonne. Le salafisme n’est pas l’islam des origines, mais est-il la vérité de l’islam ? Certainement pas. Ceux qui le répètent aujourd’hui, en nous disant que l’islam est nécessairement littéraliste, hostile à toute diversité, brutal, etc., ne font que reprendre les thèses salafistes. Ils se laissent convaincre par les salafistes. Notre devoir devrait être, au contraire, de résister à ces thèses. Nous n’avons pas à choisir quel est le « vrai visage » de l’islam, mais continuer à tenir qu’il en a plusieurs – pas parce que cela nous fait plaisir, mais parce que c’est vrai.

La crise de l’islam à laquelle nous assistons, c’est donc une crise de modèle, sur fond de concurrence entre ces deux manières bien différentes de vivre l’islam. Longtemps en position écrasante de force, l’islam classique, traditionnel, a d’abord considéré le salafisme naissant comme une hérésie ridicule, un simplisme de Bédouins illettrés. La condamnation du salafisme était alors sans appel. Aujourd’hui, la concurrence est rude entre ces deux conceptions radicalement différentes, et le salafisme parvient à contester au premier son monopole séculaire de définition de l’orthodoxie. L’hérésie semble même en passe, dans beaucoup d’esprit, d’être devenue l’orthodoxie elle-même. Car la frontière, si elle est claire au plan doctrinal, ne l’est pas tant que cela dans les appartenances. Les musulmans ne sont pas, pour la plupart, dans un camp ou un autre ; mais ils en subissent plus ou moins l’influence, et force est de reconnaître que l’influence du salafisme est grandissante, dans le monde arabe comme en Europe.

Le salafisme profite de la faiblesse des institutions de l’islam classique

Ce succès du salafisme profite de la faiblesse déjà ancienne des institutions de l’islam classique. Le discours de ces dernières manque de prises sur le réel depuis des décennies et reste prisonnier, sans créativité, des schémas anciens élaborés patiemment au Moyen Âge, avec sagesse et mesure. Depuis trop longtemps, cet islam-là, qui nous est bien plus sympathique que le salafisme, est incapable de répondre avec netteté aux questions posées par la modernité. Démocratie, droits de l’homme, droits des femmes, ces sujets modernes questionnent évidemment les cadres juridiques classiques, mais on attend encore des réponses sérieuses, capables de conjuguer une tradition si riche et les aspirations d’aujourd’hui. Car le salafisme, mouvement moderne, né en réaction à la modernité, a quant à lui des réponses claires à proposer dans tous ces domaines. La démocratie ? C’est non. Une déclaration universelle des droits de l’homme ? C’est non. Des droits des femmes égaux à ceux des hommes ? C’est non. Il est remarquablement plus adapté pour dire, aujourd’hui, ce qu’il faut penser. La réponse qu’il donne aux questions du temps ne nous plaît pas, mais il a au moins le mérite d’en donner. C’est d’ailleurs pour cela que je ne suis pas à l’aise avec le discours fréquent qui nous répète que l’islam doit procéder à son aggiornamento. Il l’a déjà fait, et cet aggiornamento, c’est le salafisme. L’urgence n’est pas, pour l’islam, de rompre avec sa tradition, mais au contraire de retrouver un rapport apaisé, constructif, avec sa tradition.

Ces constats trop schématiques, et pourtant déjà bien longs, nous indiquent également que demander aux autorités musulmanes de se démarquer des terroristes à coup de pancartes « Not in my name ! » et de condamner les attentats est tout à fait insuffisant. Il ne suffit pas non plus de proposer, comme on le demande souvent, un islam « modéré » face aux extrémistes. J’espère n’être pas un chrétien modéré, et je crois que la demande sous-entendue qui est faite par-là n’est pas qu’on ait des musulmans modérés, mais des gens modérément musulmans. L’expression suppose que les salafistes sont davantage musulmans que les autres. Quelle efficacité peut avoir, en ce cas, un tel discours de la modération pour des jeunes précisément attirés par la radicalité du discours salafiste ?

Seul un discours radical peut, en retour, les en détourner. Mais une radicalité plus profonde, plus authentique, qui peut être, comme le proposent certaines voies musulmanes, une radicalité spirituelle : la recherche de Dieu en soi, la rencontre de Dieu dans la prière personnelle plutôt que dans l’attentat-suicide me paraissent une aventure nettement plus radicale, si on la poursuit sérieusement. Dans cette voie, la tradition islamique aurait bien des richesses, aujourd’hui largement inexploitées, à faire valoir. Saura-t-elle le faire dans les années qui viennent ? Ce serait, il me semble, une des rares façons de sortir par le haut de ces luttes sanglantes ; mais la réponse appartient évidemment aux musulmans eux-mêmes."
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Invité
Invité



le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: le salafisme : son succès et ses dangers   le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 EmptyMar 05 Juil 2016, 09:27

mario-franc_lazur a écrit:
Je remonte ce sujet suite à une fort intéressante conférence donnée par Adrien Candiard, frère dominicain, membre de l’Ideo (Institut dominicain des études orientales au Caire, Égypte), conférence donnée le 20 novembre 2015, en la paroisse Sainte-Clotilde à Paris.

Le sujet en est  “Comprendre l’islam, ou plutôt : pourquoi on n’y comprend rien…”


http://www.la-croix.com/Urbi-et-Orbi/Archives/Documentation-catholique-n-2521-M/Comprendre-l-islam-ou-plutot-pourquoi-on-n-y-comprend-rien-2015-11-24-1384353


J'en donne un extrait ci-dessous :

Une analyse extraordinaire, clairvoyante, intelligente, on se sent mieux après l'avoir lue.

Merci pour le partage, cher Mario, tu pourrais en proposer des extraits comme sujet.

Revenir en haut Aller en bas
Notnaf
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur



le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: le salafisme : son succès et ses dangers   le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 EmptyMar 05 Juil 2016, 12:22

Je suis d'accord avec Cailloubleu
Mais plus que jamais, au delà du bruit de fond des média, des politiques, des actions armées, comment les musulmans vont trouver la réponse aux salafistes ?
Revenir en haut Aller en bas
marie-chantal
Moderateur
Moderateur



le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: le salafisme : son succès et ses dangers   le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 EmptyMar 05 Juil 2016, 13:04

Merci Mario pour cet exposé très constructif.
Revenir en haut Aller en bas
pinson

pinson


le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: le salafisme : son succès et ses dangers   le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 EmptyMar 05 Juil 2016, 19:06

Notnaf a écrit:
Je suis d'accord avec Cailloubleu
Mais plus que jamais, au delà du bruit de fond des média, des politiques, des actions armées, comment les musulmans vont trouver la réponse aux salafistes ?



Peut-être, comme le disait Mario sur un autre topic, en priant pour la conversion des coeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Cyril 84
Moderateur
Moderateur
Cyril 84


le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: le salafisme : son succès et ses dangers   le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 EmptyMer 06 Juil 2016, 02:53

Voir également ce sujet :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: le salafisme : son succès et ses dangers   le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 EmptyMer 06 Juil 2016, 08:17

Cyril 84 a écrit:
Voir également ce sujet :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dans ce lien, j'ai remarqué et apprécié cette réflexion de notre frère TOMI :



"Salafistes contre Daech ne veut rien dire, puisque les daechiens sont eux-mêmes des salafistes.

Les salafistes sont partagés entre une majorité dite quiétiste, et une minorité activiste.

Les salafistes quiétistes sont contre Daech, ces derniers étant des salafistes ."
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Invité
Invité



le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: le salafisme : son succès et ses dangers   le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 EmptyMer 06 Juil 2016, 14:43

Le projet de société est le même seul le moyen d y parvenir diffère.


Or, que rejette t on de daech? Est ce seulement la méthode? Ou la méthode ET l idéologie?

Revenir en haut Aller en bas
Pierresuzanne

Pierresuzanne


le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: le salafisme : son succès et ses dangers   le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 EmptyMer 06 Juil 2016, 16:03

mario-franc_lazur a écrit:
....  faut-il manger des pastèques ?  ....  

Personnellement, je trouve cela un peu fadasse,
je préfère le melon.


Le problème de l'islam,
c'est que sa théorie est tellement folle, incohérente, irrationnelle, et stupide,
que Mohamed a dû tout de suite inventer des quantités de rituels, de tabous, de préjugées, d'actes de purifications
pour occuper ses adeptes à des conneries,
pour qu'ils n'aient pas le temps de se pencher sur le fond du problème.


C'est le même mécanisme de dissimulation de la vérité qui est instrumentalisé par la bigoterie verbale des musulmans.
Ils rajoutent des " que bénédiction, la prière, et le salut de Dieu soit sur lui, sur ses babouches, ses femmes et ses ouistitis "...dès qu'ils citent un type quelconque.

Résultat,
n’importe quel texte censé nous donner des explications,
en devient illisible,
et n'est donc pas lu !


Mais, c'est le but !
Comme on ne peut pas s'opposer à un texte qu'on n'a pas lu,
on fait semblant d'être d'accord.

Tout l'islam étant incohérent,
on occupe les adeptes avec des préoccupations débiles,
et des rituels qui occupent toute la journée,
comme cela ils n'ont pas le temps de réfléchir au fond du problème : la connerie, la violence, la sottise du Coran.


Je suis certain qu'il existe des hadiths sur la forme de la barbe, et le meilleur moment pour la tailler.... cela m'étonnerait qu'on occupe pas les gogos avec ces questions passionnantes.

.... et pendant ce temps là, on lapide tranquille.


mario-franc_lazur a écrit:
17 juillet 2010

LA REPONSE a écrit:
....................nous sommes en guerre contre les tueurs qui ont tous une origine " le salafisme". Montrez moi un seul terroriste qui appartient a un autre courant musulman vous ne le trouverez pas. Donc c'est a l'intérieur de la vue salafiste que réside le mal et "SATAN" cette secte qui fait croire qu'elle suit le prophète utilise littéralement des textes les met a un autre contexte et commence a tuer aussi bien les pieux musulmans que les autres religions. Il ne faut pas baisser la garde.

Le salafisme gagne du terrain en France.

Est-il un danger ? Son origine ? Les raisons de son succès .....???

Qu'en pensez-vous ?

C'est marrant Mario,
tu as fais ce sujet en 2010.....
depuis je pense que tout le monde connait les dangers du salafisme,
d'ailleurs, le salafisme a été proclamé hérétique par le grand imam d'al azhar fin août dernier.

Wahhabisme, salafisme;.... des hérésies.... des hérésies bien musulmanes, bien fidèles au Coran, mais tout de même des hérésies.

Nos gouvernants devraient s'appuyer sur la décision d'Al Azhar pour interdire la pratique, la promotion, la visibilité du salafisme en France.
Après tout, certaines sectes se voient privées du droit de faire de la promotion, alors pourquoi pas le salafisme ?
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: le salafisme : son succès et ses dangers   le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 EmptyMer 06 Juil 2016, 18:15

Pierresuzanne a écrit:

.............................;
Je suis certain qu'il existe des hadiths sur la forme de la barbe, et le meilleur moment pour la tailler.... cela m'étonnerait qu'on occupe pas les gogos avec ces questions passionnantes.

Hadîth rapporté par Muslim dans son Sahîh, "selon `Â’ishah, relatant que le Prophète — paix et bénédictions sur lui — dit : « Dix dispositions font partie de la nature saine (al-fitrah) : Se couper la moustache, laisser pousser sa barbe, user du bâton d’arak, se rincer le nez à l’eau, se couper les ongles, se laver les phalanges, s’épiler les aisselles, se raser l’aîne, faire sa toilette intime (al-istinjâ’). » Mus`ab — le narrateur — dit : « J’ai oublié la dixième disposition, à moins que ce soit le rinçage de la bouche. »"


Pierresuzanne a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:
17 juillet 2010



Le salafisme gagne du terrain en France.

Est-il un danger ? Son origine ? Les raisons de son succès .....???

Qu'en pensez-vous ?

C'est marrant Mario,
tu as fais ce sujet en 2010.....
depuis je pense que tout le monde connait les dangers du salafisme,
d'ailleurs, le salafisme a été proclamé hérétique par le grand imam d'al azhar fin août dernier.

Wahhabisme, salafisme;.... des hérésies.... des hérésies bien musulmanes, bien fidèles au Coran, mais tout de même des hérésies.

Nos gouvernants devraient s'appuyer sur la décision d'Al Azhar pour interdire la pratique, la promotion, la visibilité du salafisme en France.
Après tout, certaines sectes se voient privées du droit de faire de la promotion, alors pourquoi pas le salafisme ?

J'abonde dans ton sens, mon cher PIERRESUZANNE.
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Invité
Invité



le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: le salafisme : son succès et ses dangers   le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 EmptyJeu 07 Juil 2016, 00:32

mario-franc_lazur a écrit:
SUITE


Quelle efficacité peut avoir, en ce cas, un tel discours de la modération pour des jeunes précisément attirés par la radicalité du discours salafiste ?

Seul un discours radical peut, en retour, les en détourner. Mais une radicalité plus profonde, plus authentique, qui peut être, comme le proposent certaines voies musulmanes, une radicalité spirituelle : la recherche de Dieu en soi, la rencontre de Dieu dans la prière personnelle plutôt que dans l’attentat-suicide me paraissent une aventure nettement plus radicale, si on la poursuit sérieusement. Dans cette voie, la tradition islamique aurait bien des richesses, aujourd’hui largement inexploitées, à faire valoir. Saura-t-elle le faire dans les années qui viennent ? Ce serait, il me semble, une des rares façons de sortir par le haut de ces luttes sanglantes ; mais la réponse appartient évidemment aux musulmans eux-mêmes."

C'est très bien vu, car la jeunesse déteste la modération, se faire qualifier de modéré est quasiment une insulte, ce n'est bon que pour les vieux.

Mais effectivement une radicalité dans la profondeur de la pensée et de la spiritualité, est chose plus difficile qu'une lecture superficielle du Coran et que de se laisser pousser la barbe.

L'esprit daesh de nos banlieues peut très bien être supplantée par un(e) mode de pensée plus intelligente et critique dans la décennie à venir. Des jeunes qui rejetteront daesh comme de vieux blaireaux primitifs.
Revenir en haut Aller en bas
Michael 1

Michael 1


le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: le salafisme : son succès et ses dangers   le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 EmptyJeu 07 Juil 2016, 17:38

[vidéo supprimée par MFL, l'orateur étant le guide suprême des Chiites : Sayed Ali Khameini/ À son poste, la plupart des observateurs le considèrent comme un "dur" du régime, gardien intransigeant des principes et des valeurs de la révolution islamique de 1979. Désigné par un collège de 80 religieux, après un changement de constitution, il s'adjuge le contrôle total des relations extérieures, la défense, les services de sécurité, la justice et pèse fortement sur les médias. Dès la fin 1989, c'est lui qui choisit le futur secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, pour le représenter à Beyrouth.]
Revenir en haut Aller en bas
terre




le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: le salafisme : son succès et ses dangers   le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 EmptySam 09 Juil 2016, 01:26

mario-franc_lazur a écrit:
à Chrisredfeild


Mon cher Rachid, le problème est que tu ne sembles pas voir que le salafisme héberge en son sein un mouvement politique violent et contraire à l'esprit de l'Islam Je pense que c'est cela que voulait dire notre LA REPONSE.

Permets-moi de te citer cet article lu sur :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Le Salafisme aujourd’hui : entre réformisme islamique et mouvement de rupture (partie 2/2)
22 janvier 2008



A côté de cette école salafiste de pensée dite traditionnelle, vient se greffer un autre courant qui se développe au cours des années 80. Il s’agit de la tendance djihadiste, qui prône le combat armé, selon les préceptes coraniques, afin de libérer la communauté non seulement des différentes occupations étrangères, mais aussi de ses propres régimes politiques, qualifiés d’oppresseurs.



Cette position surpasse donc un principe cher aux salafistes traditionnels qui réside dans l’obéissance à l’autorité politique, le Wali al-Amr, qui, pour les djihadistes peut très bien être contestée si cette autorité ne répond pas aux exigences du dogme et de la sharia islamique.



Le courant djihadiste d’obédience salafiste s’est inspiré de deux expériences contestatrices du régime saoudien : celle des Ikwans de 1929 et celle du groupe de Juhayman al-Utaybi en 1979 lors de la prise de la mosquée al-Haram de La Mecque. Ensuite, avec l’intervention soviétique en Afghanistan, les salafistes présents en Arabie saoudite se sont lancés dans un appel au combat contre cette occupation.



Ils reçoivent alors le soutien d’autres prédicateurs du monde arabe qui seront avec Oussama ben Laden, les fondateurs d’une mouvance djihadiste internationale qui prendra vers la fin des années 80 le nom d’al-Qaïda.



Ces idéologues vont adopter à la fois comme dogme religieux et comme méthode politique le salafisme , en y greffant comme moyen de lutte le djihad, qui reste dans leur esprit une méthode de rupture de type révolutionnaire.



..........................................................





Fraternellement



Mario je te pensais plus intelligent......Déçue

La salafisme dont parle l'intervenant que vous avez banni, est un islam apolitique, donc n'appelle a aucun partie contrairement aux autres mouvement. Il se veut comme le vrai islam avec d'abord le savoir, la pratique et la piété. Il n'appelle à aucun mouvement politique et d'ailleurs reste en dehors de tout lien avec des groupes et autres partie qui appel a des éléctions, des lois etc..

C'est pourtant pas difficile a comprendre si on est vraiment honnête, il y a des sites, des forums ou tout est expliqué. Pourquoi rendre les choses compliqués au lieu d'aller faire une simple recherche sur le sujet au lieu de wiki ou n'importe quel zigotto peut aller rajouter, ommettre comme bon lui semble?


Pour le reste, c'est connu que le monde aime a s'embrouillé sur des appelations "Hype" SALAFISME la star du siècle dernier et d'aujourd'hui repris par le plus ignorant jusqu'au au philosophe torturé avec un verre de porto.....

Quand vous ne savez pas demandé a ceux qui savent, pas aux haineux donc l'esprit est floué et qui restent butés sur leurs convictions mêmes érronées.
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: le salafisme : son succès et ses dangers   le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 EmptySam 09 Juil 2016, 09:41

terre a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:
à Chrisredfeild


Mon cher Rachid, le problème est .................
..........................................................

Fraternellement



Mario je te pensais plus intelligent......Déçue

La salafisme dont parle l'intervenant que vous avez banni,....................

CHRISREDFEILD était un ami de la première heure, l'un des tout premiers inscrits sur DIALOGUE, et il m'avait suivi lorsque j'avais quitté le forum de Nicodème ! La preuve : je l'appelais "Rachid" . Et la date de ce post : 18-07-2010 !

Malheureusement il a profité de mon amitié et du fait que je le soutenais pour exagérer dans ses discours et après de nombreux bannissements temporaires, la modération a décidé de la bannir définitivement.
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Cyril 84
Moderateur
Moderateur
Cyril 84


le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: le salafisme : son succès et ses dangers   le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 EmptySam 09 Juil 2016, 12:41

Et je rajouterai, cher Mario, que Chrisredfeild est le 13 ème membre inscrit sur ce forum. Dans sa première semaine d'existence.

Et il s'est fait bannir lorsqu'il a fait une incursion très remarquée en septembre 2015 où il justifiait en quelque sorte les attentats etc....
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: le salafisme : son succès et ses dangers   le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 EmptyJeu 14 Juil 2016, 09:25

Cyril 84 a écrit:
Et je rajouterai, cher Mario, que Chrisredfeild est le 13 ème membre inscrit sur ce forum. Dans sa première semaine d'existence.

Et il s'est fait bannir lorsqu'il a fait une incursion très remarquée en septembre 2015 où il justifiait en quelque sorte les attentats etc....



EXACT. Et MERCI, mon cher CYRIL de nous le rappeler.
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Invité
Invité



le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: le salafisme : son succès et ses dangers   le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 EmptyJeu 14 Juil 2016, 12:35

babaarroudj a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:
17 juillet 2010

LA REPONSE a écrit:
....................nous sommes en guerre contre les tueurs qui ont tous une origine " le salafisme". Montrez moi un seul terroriste qui appartient a un autre courant musulman vous ne le trouverez pas. Donc c'est a l'intérieur de la vue salafiste que réside le mal et "SATAN" cette secte qui fait croire qu'elle suit le prophète utilise littéralement des textes les met a un autre contexte et commence a tuer aussi bien les pieux musulmans que les autres religions. Il ne faut pas baisser la garde.


Le salafisme gagne du terrain en France.


Est-il un danger ? Son origine ? Les raisons de son succès .....???


Qu'en pensez-vous ?


je n'y crois pas
Ne pas croire à quoi?

Que le salafisme gagne du terrain?
Que c'est un danger?

Pourquoi?
Revenir en haut Aller en bas
Michael 1

Michael 1


le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: le salafisme : son succès et ses dangers   le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 EmptyVen 15 Juil 2016, 21:16

AUCUNE PROPAGANDE D'AUCUN PARTI N'EST ADMIS SUR LE FORUM ET TIENS-TOI LE POUR DIT- CB

Ce qui écrit sur cette vidéo peut être transcrit en clair sur le forum ! Fais-le : ce sera plus facile d'en discuter ensuite !....




Michael 1 a écrit:
Ce qui écrit sur cette vidéo peut être transcrit en clair sur le forum ! Fais-le : ce sera plus facile d'en discuter ensuite !....

Si c'est déjà écrit sur cette vidéo, ça sert à quoi de le réécrire ?

ça a servi à quoi de supprimer la vidéo si s'est pour la réécrire ?

Si j'ai envoyé cette vidéo, ça permettais aussi en même temps aux gens de connaître un peu l'Ayatollah Khamenei qui est très mal connu à cause de nos médias qui cherchent à le diaboliser comme ils cherchent à diaboliser le Hezbollah, les Chiites et l'Islam en général d'ailleurs.

Bref pas grave.
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: le salafisme : son succès et ses dangers   le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 EmptyDim 17 Juil 2016, 09:06

Michael 1 a écrit:
Michael 1 a écrit:
Ce qui écrit sur cette vidéo peut être transcrit en clair sur le forum ! Fais-le : ce sera plus facile d'en discuter ensuite !....

Si c'est déjà écrit sur cette vidéo, ça sert à quoi de le réécrire ?


ça sert à pouvoir en débattre en citant telle ou telle phrase, alors que l'on ne peut pas le faire avec une vidéo .....

Citation :
ça servi à quoi de supprimer la vidéo si s'est pour la réécrire ?

A pouvoir en débattre. Mettre des vidéos est le fait de ceux qui n'aiment pas les contradictions :.....

Citation :
Si j'ai envoyé cette vidéo, ça permettais aussi en même temps aux gens de connaître un peu l'Ayatollah Khamenei qui est très mal connu à cause de nos médias qui cherchent à le diaboliser comme ils cherchent à diaboliser le Hezbollah, les Chiites et l'Islam en général d'ailleurs.


Le hezbollah est une organisation terroriste, selon les États-Unis, le Canada, l'Australie, le Royaume-Uni, les Pays-Bas etle Bahreïn, qui l'ont placé sur leur liste des organisations terroristes. Le 22 juillet 2013, l'Union européenne a classé la branche militaire du Hezbollah sur sa liste des organisations terroristes. Le 2 mars 2016, les six pays arabes du golfe Persique ont à leur tour placé le Hezbollah sur leur liste des organisations terroristes. Le 11 mars 2016, la Ligue arabe déclare à son tour le Hezbollah comme organisation terroriste (« La Ligue arabe qualifie le Hezbollah d’organisation terroriste » [archive], sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 11 mars 2016 (consulté le 12 mars 2016).

Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Michael 1

Michael 1


le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: le salafisme : son succès et ses dangers   le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 EmptyDim 17 Juil 2016, 21:27

mario-franc_lazur a écrit:
Michael 1 a écrit:
Michael 1 a écrit:
Ce qui écrit sur cette vidéo peut être transcrit en clair sur le forum ! Fais-le : ce sera plus facile d'en discuter ensuite !....

Si c'est déjà écrit sur cette vidéo, ça sert à quoi de le réécrire ?


ça sert à pouvoir en débattre en citant telle ou telle phrase, alors que l'on ne peut pas le faire avec une vidéo .....

Citation :
ça servi à quoi de supprimer la vidéo si s'est pour la réécrire ?

A pouvoir en débattre. Mettre des vidéos est le fait de ceux qui n'aiment pas les contradictions :.....

Citation :
Si j'ai envoyé cette vidéo, ça permettais aussi en même temps aux gens de connaître un peu l'Ayatollah Khamenei qui est très mal connu à cause de nos médias qui cherchent à le diaboliser comme ils cherchent à diaboliser le Hezbollah, les Chiites et l'Islam en général d'ailleurs.


Le hezbollah est une organisation terroriste, selon les États-Unis, le Canada, l'Australie, le Royaume-Uni, les Pays-Bas etle Bahreïn, qui l'ont  placé sur leur liste des organisations terroristes. Le 22 juillet 2013, l'Union européenne a classé la branche militaire du Hezbollah sur sa liste des organisations terroristes. Le 2 mars 2016, les six pays arabes du golfe Persique ont à leur tour placé le Hezbollah sur leur liste des organisations terroristes. Le 11 mars 2016, la Ligue arabe déclare à son tour le Hezbollah comme organisation terroriste (« La Ligue arabe qualifie le Hezbollah d’organisation terroriste » [archive], sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 11 mars 2016 (consulté le 12 mars 2016).

C'est surtout les états unis qui l'ont classés terroriste.
Le reste ce n'est que des moutons des états unis.
Surtout la ligue des moutons Arabes.
Moi j'ai du mal à croire les usa qui est lui même organisation terroriste et se permet en plus de juger les autres :


Sinon L’Algérie a refusée de classer le Hezbollah comme une organisation terroriste :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

La Tunisie aussi a refusée de classer le Hezbollah comme une organisation terroriste :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Les Arabes ne sont pas tous des moutons des usa, Louange à Dieu !

La Russie ne l'a pas classer terroriste non plus. La Russie combat même au coté du Hezbollah et de Bachar al Assad contre les terroristes :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Et il y a surement plusieurs autres pays qui n'ont pas classé le Hezbollah comme terroriste mais bon moi je ne me base pas sur sa.
Si telle ou telle personne a déclaré que le Hezbollah est terroriste c'est que c'est forcément vrai ?
Bien sure que non, ils peuvent tous aboyer autant qu'ils veulent mais "c'est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez"
C'est de cette façons qu'on peut savoir si le Hezbollah est terroriste ou pas.

Donc voyons voir leurs fruits...

Voilà la chaine d'information du Hezbollah, j'ai cliqué sur tous les discours du secrétaire générale du Hezbollah (Sayed Hassan Nasrallah) :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Jette un coup d'œil et fait moi signe si tu vois un discours terroriste.

Et sur le même site tu peux voir les actes du Hezbollah ou d'autres milices Chiites qui luttent contre le terrorisme en Syrie, en Irak, au Yémen... :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Pareil jette un coup d'œil et fait moi signe si tu vois un acte terroriste.

Le Hezbollah fait parti de l'axe de la résistance, c'est pour sa qu'il est tant diabolisé.
Il lutte fermement contre le sionisme, le wahhabisme, l'impérialisme, toute forme d'injustice.
Revenir en haut Aller en bas
prisca

prisca


le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: le salafisme : son succès et ses dangers   le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 EmptyDim 02 Oct 2016, 10:43

Ce dimanche 2 octobre 2016 une émission sur la 2, émission riche en informations.

Il est dit en conclusion : salafisme = les frères musulmans = daech

Naissance en 1928 soit 4 ans après la disparition du califat, comme une prise d'intérêt préméditée afin d'assurer une continuité dans la dictature islamiste où ces hommes sans aucune foi, le califat en était dépourvu, ont su, par simple volonté de soumission à des fins personnelles trouver un créneau favorable pour soumettre tout homme à leur totalitarisme, le créneau étant promotion de la foi chez de pauvres diables effrayés par la stature imposante des hommes de blanc vêtus richissimes.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
cailloubleu*


le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: le salafisme : son succès et ses dangers   le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 EmptyVen 19 Juil 2019, 15:17

prisca a écrit:
Ce dimanche 2 octobre 2016 une émission sur la 2, émission riche en informations.

Il est dit en conclusion : salafisme = les frères musulmans = daech

Naissance en 1928 soit 4 ans après la disparition du califat, comme une prise d'intérêt préméditée afin d'assurer une continuité dans la dictature islamiste où ces hommes sans aucune foi, le califat en était dépourvu, ont su, par simple volonté de soumission à des fins personnelles trouver un créneau favorable pour soumettre tout homme à leur totalitarisme, le créneau étant promotion de la foi chez de pauvres diables effrayés par la stature imposante des hommes de blanc vêtus richissimes.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Commencé en 2010, il y a 9 ans, le temps est passé sur ce sujet, notre société a connu entre temps, les attentats de Paris, la montée et la chute de daech.
Peut-être pourrions-nous refaire le point sur le salafisme?
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: le salafisme : son succès et ses dangers   le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 EmptyVen 19 Juil 2019, 18:36

cailloubleu* a écrit:
prisca a écrit:
Ce dimanche 2 octobre 2016 une émission sur la 2, émission riche en informations.

Il est dit en conclusion : salafisme = les frères musulmans = daech

Naissance en 1928 soit 4 ans après la disparition du califat, comme une prise d'intérêt préméditée afin d'assurer une continuité dans la dictature islamiste où ces hommes sans aucune foi, le califat en était dépourvu, ont su, par simple volonté de soumission à des fins personnelles trouver un créneau favorable pour soumettre tout homme à leur totalitarisme, le créneau étant promotion de la foi chez de pauvres diables effrayés par la stature imposante des hommes de blanc vêtus richissimes.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Commencé en 2010, il y a 9 ans, le temps est passé sur ce sujet,  notre société a connu entre temps, les attentats de Paris, la montée et la chute de daech.
Peut-être pourrions-nous refaire le point sur le salafisme?


En effet ! Qu'en pensent nos amis musulmans ?
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Contenu sponsorisé




le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: le salafisme : son succès et ses dangers   le salafisme : son succès et ses dangers - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
le salafisme : son succès et ses dangers
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» les dangers du dogme
» LES DANGERS DU NOUVEL AGE CONTRE CHRISTIANISME
» Dangers de la Chasse
» Attestation de succès, diplome provisoir ou diplome diffinitif ?
» Connaissez-vous les dangers de Facebook ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: FORUM de DISCUSSIONS ISLAMO-CHRETIEN-
Sauter vers: