Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez | 
 

 Poémes soufis

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
lefidele




MessageSujet: Poémes soufis   Mer 04 Aoû 2010, 20:02

J'ai demandé la Force...





J’ai demandé la forc
Et Dieu m’a donné des épreuves pour me rendre fort

J’ai demandé la sagesse
Et Dieu m’a donné des problème à résoudre

J’ai demandé la prospérité
Et Dieu m’a donné un cerveau et des muscles pour travailler

J’ai demandé du courage
Et Dieu m’a donné des gens à vaincre

J’ai demandé l’amour
Et Dieu m’a donné des gens à aider

J’ai demandé des faveurs
Et Dieu m’a donné des occasions

Je n’ai rien reçu de ce que je désirais…
J’ai reçu tout ce dont j’avais besoin.

Auteur Inconnu
(Poème Soufi)[right]
Revenir en haut Aller en bas
Seraphine

Seraphine


MessageSujet: Re: Poémes soufis   Mer 04 Aoû 2010, 20:31

lefidele a écrit:
J'ai demandé la Force...





J’ai demandé la forc
Et Dieu m’a donné des épreuves pour me rendre fort

J’ai demandé la sagesse
Et Dieu m’a donné des problème à résoudre

J’ai demandé la prospérité
Et Dieu m’a donné un cerveau et des muscles pour travailler

J’ai demandé du courage
Et Dieu m’a donné des gens à vaincre

J’ai demandé l’amour
Et Dieu m’a donné des gens à aider

J’ai demandé des faveurs
Et Dieu m’a donné des occasions

Je n’ai rien reçu de ce que je désirais…
J’ai reçu tout ce dont j’avais besoin.


Auteur Inconnu
(Poème Soufi)[right]

Merci lefidele pour ce magnifique poème Soufi !
Revenir en haut Aller en bas
LA REPONSE

LA REPONSE


MessageSujet: Re: Poémes soufis   Mer 04 Aoû 2010, 20:41


Son Verbe a préexisté éternellement à toutes choses existantes,
Mais elles le voilent avec sagesse à qui ne comprend pas.
En lui, mon esprit s'est éperdu de sorte qu'ils se sont mêlés tous deux intimement, mais ce n'est pas un corps qui est entré dans un corps… (Umar Ibn Al-Farid)
Revenir en haut Aller en bas
lefidele




MessageSujet: Re: Poémes soufis   Mer 04 Aoû 2010, 20:57

Voici un tres joli poeme composé par Safiya radhi Allahou 3anha, lors de la mort du prophete (bpsl)
?orwa rapporte : Safiyâ Bint Abdelmottalib, qu'Allah l'agrée, composa pour pleurer le prophete (bpsl) :


" Mon âme ne trouve pas le repos et je passe la nuit démunie,
Je vois passer la nuit toute depourvue,
Des soucis et des regrets qui me font veiller.
J'aurais preferer gouter la mort,
Quant ils m'ont dit, que ce soir, le Messager a rencontré sa mort destinée.
Quand nous sommes venus à la maison de la famille de Muhammad
Mes cheveux ont blanchi sur le coup.
Nous avons vu ses maisons vides et tristes,
Le bien-aimé, apres y avoir vécu, n'y est plus.
J'en fus marquée d'une longue tristesse
qui a pris mon coeur et ne le lâche plus.


Elle composa aussi :

Messager d'Allah! Tu étais notre bien-être.

Tu étais bienfaisant à notre égard et tu n'etais pas brusque.
Notre Prophete nous voulait bonté et miséricorde.
Que pleurent aujourd'hui pour toi ceux qui veulent pleurer.
Par ma vie! je ne pleure pas le prophete pour sa mort,
Mais pour une division qui va venir apres toi.
Pour avoir perdu Muhammad et pour son amour,
J'ai comme des fers brulants sur mon coeur.
? Fatima!Qu'Allah le Seigneur de Muhammad prie pour un corps qui ce soir a Medine est inerte.
De beaux enfants tu as laissés orphelins,
Ils pleurent et appellent leur grand-pere aujourd'hui éloigné.
Je sacrifierais pour le Messager d'Allah ma mere et ma tante,
Mon oncle, ma propre personne et mes enfants!
Tu as patienté et tu as transmis le message en étant véridique
Et tu es mort en laissant une religion forte, claire et pure.
Si le Seigneur du trône t'avait laissé parmis nous
Nous serions heureux, mais sa décision est accomplie.
Que tu reçoivent la paix d'Allah en salut,
Et que tu entres les Paradis d'Eden satisfait! "
Revenir en haut Aller en bas
Seraphine

Seraphine


MessageSujet: Re: Poémes soufis   Mer 04 Aoû 2010, 21:02

lefidele a écrit:
Voici un tres joli poeme composé par Safiya radhi Allahou 3anha, lors de la mort du prophete (bpsl)
?orwa rapporte : Safiyâ Bint Abdelmottalib, qu'Allah l'agrée, composa pour pleurer le prophete (bpsl) :


" Mon âme ne trouve pas le repos et je passe la nuit démunie,
Je vois passer la nuit toute depourvue,
Des soucis et des regrets qui me font veiller.
J'aurais preferer gouter la mort,
Quant ils m'ont dit, que ce soir, le Messager a rencontré sa mort destinée.
Quand nous sommes venus à la maison de la famille de Muhammad
Mes cheveux ont blanchi sur le coup.
Nous avons vu ses maisons vides et tristes,
Le bien-aimé, apres y avoir vécu, n'y est plus.
J'en fus marquée d'une longue tristesse
qui a pris mon coeur et ne le lâche plus.


Elle composa aussi :

Messager d'Allah! Tu étais notre bien-être.

Tu étais bienfaisant à notre égard et tu n'etais pas brusque.
Notre Prophete nous voulait bonté et miséricorde.
Que pleurent aujourd'hui pour toi ceux qui veulent pleurer.
Par ma vie! je ne pleure pas le prophete pour sa mort,
Mais pour une division qui va venir apres toi.
Pour avoir perdu Muhammad et pour son amour,
J'ai comme des fers brulants sur mon coeur.
? Fatima!Qu'Allah le Seigneur de Muhammad prie pour un corps qui ce soir a Medine est inerte.
De beaux enfants tu as laissés orphelins,
Ils pleurent et appellent leur grand-pere aujourd'hui éloigné.
Je sacrifierais pour le Messager d'Allah ma mere et ma tante,
Mon oncle, ma propre personne et mes enfants!
Tu as patienté et tu as transmis le message en étant véridique
Et tu es mort en laissant une religion forte, claire et pure.
Si le Seigneur du trône t'avait laissé parmis nous
Nous serions heureux, mais sa décision est accomplie.
Que tu reçoivent la paix d'Allah en salut,
Et que tu entres les Paradis d'Eden satisfait! "


Comme c' est beau lefidele et combien le Prophète était aimé !
Revenir en haut Aller en bas
lefidele




MessageSujet: Re: Poémes soufis   Mer 04 Aoû 2010, 22:10

Seraphine a écrit:
lefidele a écrit:
Voici un tres joli poeme composé par Safiya radhi Allahou 3anha, lors de la mort du prophete (bpsl)
?orwa rapporte : Safiyâ Bint Abdelmottalib, qu'Allah l'agrée, composa pour pleurer le prophete (bpsl) :


" Mon âme ne trouve pas le repos et je passe la nuit démunie,
Je vois passer la nuit toute depourvue,
Des soucis et des regrets qui me font veiller.
J'aurais preferer gouter la mort,
Quant ils m'ont dit, que ce soir, le Messager a rencontré sa mort destinée.
Quand nous sommes venus à la maison de la famille de Muhammad
Mes cheveux ont blanchi sur le coup.
Nous avons vu ses maisons vides et tristes,
Le bien-aimé, apres y avoir vécu, n'y est plus.
J'en fus marquée d'une longue tristesse
qui a pris mon coeur et ne le lâche plus.


Elle composa aussi :

Messager d'Allah! Tu étais notre bien-être.

Tu étais bienfaisant à notre égard et tu n'etais pas brusque.
Notre Prophete nous voulait bonté et miséricorde.
Que pleurent aujourd'hui pour toi ceux qui veulent pleurer.
Par ma vie! je ne pleure pas le prophete pour sa mort,
Mais pour une division qui va venir apres toi.
Pour avoir perdu Muhammad et pour son amour,
J'ai comme des fers brulants sur mon coeur.
? Fatima!Qu'Allah le Seigneur de Muhammad prie pour un corps qui ce soir a Medine est inerte.
De beaux enfants tu as laissés orphelins,
Ils pleurent et appellent leur grand-pere aujourd'hui éloigné.
Je sacrifierais pour le Messager d'Allah ma mere et ma tante,
Mon oncle, ma propre personne et mes enfants!
Tu as patienté et tu as transmis le message en étant véridique
Et tu es mort en laissant une religion forte, claire et pure.
Si le Seigneur du trône t'avait laissé parmis nous
Nous serions heureux, mais sa décision est accomplie.
Que tu reçoivent la paix d'Allah en salut,
Et que tu entres les Paradis d'Eden satisfait! "


merci seraphine
Comme c' est beau lefidele et combien le Prophète était aimé !
Revenir en haut Aller en bas
Elmakoudi

Elmakoudi


MessageSujet: Re: Poémes soufis   Ven 06 Aoû 2010, 17:08

Quelques poèmes de Rabi'a al-Adawiyya:



De deux amours je T’aime
احبك حبين
L’un tout entier d’aimer
حب الهوى
Et l’autre pour ce que Tu es digne d’être aimé
وحبا لانك اهل لذاكا
Le premier, c’est le souci de me souvenir de Toi
فاما الذي هو حب الهوى فشغلي بذكرك
De me dépouiller de tout ce qui est autre que Toi
عمن سواكا
Le second, c’est l’enlèvement de Tes voiles
Afin que je Te voie
واما الذي انت اهل له فكشفك لي الحجب حتى اراكا
De l'un ni de l'autre, je ne veux être louée,
فلا الحمد في ذا و لا ذلك لي
Mais pour l'un et pour l'autre, louange à Toi !
ولكن لك الحمد في ذا و ذاك


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


MessageSujet: Re: Poémes soufis   Ven 06 Aoû 2010, 17:44

Elmakoudi a écrit:
Quelques poèmes de Rabi'a al-Adawiyya:



De deux amours je T’aime
احبك حبين
L’un tout entier d’aimer
حب الهوى
Et l’autre pour ce que Tu es digne d’être aimé
وحبا لانك اهل لذاكا
Le premier, c’est le souci de me souvenir de Toi
فاما الذي هو حب الهوى فشغلي بذكرك
De me dépouiller de tout ce qui est autre que Toi
عمن سواكا
Le second, c’est l’enlèvement de Tes voiles
Afin que je Te voie
واما الذي انت اهل له فكشفك لي الحجب حتى اراكا
De l'un ni de l'autre, je ne veux être louée,
فلا الحمد في ذا و لا ذلك لي
Mais pour l'un et pour l'autre, louange à Toi !
ولكن لك الحمد في ذا و ذاك


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Merci Cher Elmakoudi depuis le Maroc !!! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Que ce poème est superbe est profond !!!

Je ne comprends pas l'arabe mais quelle belle écriture. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
Rom 13:8 N' ayez de dettes envers personne, sinon celle de l' amour mutuel. Car celui qui aime autrui a de ce fait accompli la Loi. 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
Elmakoudi

Elmakoudi


MessageSujet: Re: Poémes soufis   Ven 06 Aoû 2010, 19:39

rosedumatin a écrit:
Elmakoudi a écrit:
Quelques poèmes de Rabi'a al-Adawiyya:



De deux amours je T’aime
احبك حبين
L’un tout entier d’aimer
حب الهوى
Et l’autre pour ce que Tu es digne d’être aimé
وحبا لانك اهل لذاكا
Le premier, c’est le souci de me souvenir de Toi
فاما الذي هو حب الهوى فشغلي بذكرك
De me dépouiller de tout ce qui est autre que Toi
عمن سواكا
Le second, c’est l’enlèvement de Tes voiles
Afin que je Te voie
واما الذي انت اهل له فكشفك لي الحجب حتى اراكا
De l'un ni de l'autre, je ne veux être louée,
فلا الحمد في ذا و لا ذلك لي
Mais pour l'un et pour l'autre, louange à Toi !
ولكن لك الحمد في ذا و ذاك


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Merci Cher Elmakoudi depuis le Maroc !!! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Que ce poème est superbe est profond !!!

Je ne comprends pas l'arabe mais quelle belle écriture. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
salam chere etincelle c'esst un poeme arabe et traduit en français de notre devouée l'Ancienne esclave affranchie qui renonça jusqu’au mariage pour ne se consacrer qu’à Dieu, Rabi’a al-Adawiya qui est une figure majeure de la spiritualité soufie. Son immense rayonnement lui valut la vénération de ses contemporains et les maigres écrits qu’il nous reste d’elle en font également l’un des premiers chantres
Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


MessageSujet: Re: Poémes soufis   Ven 06 Aoû 2010, 20:01

Elmakoudi a écrit:
rosedumatin a écrit:
Elmakoudi a écrit:
Quelques poèmes de Rabi'a al-Adawiyya:



De deux amours je T’aime
احبك حبين
L’un tout entier d’aimer
حب الهوى
Et l’autre pour ce que Tu es digne d’être aimé
وحبا لانك اهل لذاكا
Le premier, c’est le souci de me souvenir de Toi
فاما الذي هو حب الهوى فشغلي بذكرك
De me dépouiller de tout ce qui est autre que Toi
عمن سواكا
Le second, c’est l’enlèvement de Tes voiles
Afin que je Te voie
واما الذي انت اهل له فكشفك لي الحجب حتى اراكا
De l'un ni de l'autre, je ne veux être louée,
فلا الحمد في ذا و لا ذلك لي
Mais pour l'un et pour l'autre, louange à Toi !
ولكن لك الحمد في ذا و ذاك


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




Merci Cher Elmakoudi depuis le Maroc !!! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Que ce poème est superbe est profond !!!

Je ne comprends pas l'arabe mais quelle belle écriture. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
salam chere etincelle c'esst un poeme arabe et traduit en français de notre devouée l'Ancienne esclave affranchie qui renonça jusqu’au mariage pour ne se consacrer qu’à Dieu, Rabi’a al-Adawiya qui est une figure majeure de la spiritualité soufie. Son immense rayonnement lui valut la vénération de ses contemporains et les maigres écrits qu’il nous reste d’elle en font également l’un des premiers chantres

Salam Cher Elmakoudi, en effet j'ai lu ton post concernant Rabi'a al-Adawiya !!

Dommage qu'il ne reste plus que de maigres écrits...

Merci pour ces renseignements supplémentaires.

_________________
Rom 13:8 N' ayez de dettes envers personne, sinon celle de l' amour mutuel. Car celui qui aime autrui a de ce fait accompli la Loi. 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
Elmakoudi

Elmakoudi


MessageSujet: Re: Poémes soufis   Dim 08 Aoû 2010, 22:33

Quand l'amour habite le coeur, plus rien ne paraît difficile et on tire profit de tout ce qui nous arrive. Ceci provient du fait que, grâce à l'amour, le voile qui nous sépare de la Réalité devient de plus en plus ténu, on éprouve alors une joie profonde du fait de cette proximité et on est envahi par la perception de la beauté.(Sidi Hamza al Qâdriri al Boutchichi)


Nos déserts n’ont pas de limites
Nos âmes et nos cœurs n’ont aucun répit
Le Monde a été enterré dans le monde par les images et les traits
Laquelle de ces images est à nous ?
Quelles sont tes traits ?
Si tu rencontres sur la route une tête tranchée roulant avec insouciance vers notre terrain
Demande lui, demande lui
Les secrets de notre cœur
Elle t'apprendra le mystère qui est enfoui au plus profond de nous
Que puis-je dire ?
Que puis-je savoir ?
Cette histoire est au-delà de nos limites et de nos forces
Comment puis je rester silencieux quand par moments notre angoisse devient plus forte
Oublie cette histoire
Ne nous interroge pas
Car notre fable est celle de la ruine totale
Hier…j’ai piqué ma poitrine avec une étoile
Je lui ai montré la blessure qu’elle a causée
J’ai dit : donne des nouvelles de moi au Bien aimé dont la boisson est le sang
je me suis balancé d’avant en arrière afin d’apaiser l’ enfant qui est mon cœur
Un enfant s’endort lorsqu’on le berce dans son berceau
Donne du lait à ce bébé qui est le cœur
Dispense nous de ses pleurs
Oh toi qui à chaque instant aide des milliers de cœurs affaiblis comme le mien
Depuis toujours et jusqu’à la fin des temps la demeure du Cœur est et reste l’union,
Pendant combien de temps laisseras-tu ce cœur solitaire en exil ?

Rûmi
Revenir en haut Aller en bas
Seraphine

Seraphine


MessageSujet: Re: Poémes soufis   Lun 09 Aoû 2010, 14:09

Elmakoudi a écrit:
Quand l'amour habite le coeur, plus rien ne paraît difficile et on tire profit de tout ce qui nous arrive. Ceci provient du fait que, grâce à l'amour, le voile qui nous sépare de la Réalité devient de plus en plus ténu, on éprouve alors une joie profonde du fait de cette proximité et on est envahi par la perception de la beauté.(Sidi Hamza al Qâdriri al Boutchichi)


Nos déserts n’ont pas de limites
Nos âmes et nos cœurs n’ont aucun répit
Le Monde a été enterré dans le monde par les images et les traits
Laquelle de ces images est à nous ?
Quelles sont tes traits ?
Si tu rencontres sur la route une tête tranchée roulant avec insouciance vers notre terrain
Demande lui, demande lui
Les secrets de notre cœur
Elle t'apprendra le mystère qui est enfoui au plus profond de nous
Que puis-je dire ?
Que puis-je savoir ?
Cette histoire est au-delà de nos limites et de nos forces
Comment puis je rester silencieux quand par moments notre angoisse devient plus forte
Oublie cette histoire
Ne nous interroge pas
Car notre fable est celle de la ruine totale
Hier…j’ai piqué ma poitrine avec une étoile
Je lui ai montré la blessure qu’elle a causée
J’ai dit : donne des nouvelles de moi au Bien aimé dont la boisson est le sang
je me suis balancé d’avant en arrière afin d’apaiser l’ enfant qui est mon cœur
Un enfant s’endort lorsqu’on le berce dans son berceau
Donne du lait à ce bébé qui est le cœur
Dispense nous de ses pleurs
Oh toi qui à chaque instant aide des milliers de cœurs affaiblis comme le mien
Depuis toujours et jusqu’à la fin des temps la demeure du Cœur est et reste l’union,
Pendant combien de temps laisseras-tu ce cœur solitaire en exil ?

Rûmi


Salam Elmakoudi,

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] vraiment magnifique ce poème !!
Revenir en haut Aller en bas
Elmakoudi

Elmakoudi


MessageSujet: Re: Poémes soufis   Lun 09 Aoû 2010, 18:11

Seraphine a écrit:

Salam Elmakoudi,

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] vraiment magnifique ce poème !!
Esprit et perspicacité sont pour toi les qualités les plus importantes. Elles font de toi un être exceptionnel. Je tiens à saluer ces extraordinaires vertus et pour cela, je t'écris ce poème.

Spirituelle, tu possèdes de grandes connaissances
Eclairant nos routes grâce à ton lumineux esprit
Regardant droit devant, tu avances
Avec un grand courage,énergie tu avances dans ta quête de savoir
Par ta sagacité, tu connais les méandres de la vie
Hésitation et échec ne font que t'effleurer
Intelligence et finesse sont les clés de ta réussite
Ne te laissant pas abattre, tu rebondis toujours
Etonnante par ces qualités, on ne peut te remplacer
Revenir en haut Aller en bas
Seraphine

Seraphine


MessageSujet: Re: Poémes soufis   Mar 10 Aoû 2010, 20:17

Elmakoudi a écrit:
Seraphine a écrit:

Salam Elmakoudi,

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] vraiment magnifique ce poème !!
Esprit et perspicacité sont pour toi les qualités les plus importantes. Elles font de toi un être exceptionnel. Je tiens à saluer ces extraordinaires vertus et pour cela, je t'écris ce poème.

Spirituelle, tu possèdes de grandes connaissances
Eclairant nos routes grâce à ton lumineux esprit
Regardant droit devant, tu avances
Avec un grand courage,énergie tu avances dans ta quête de savoir
Par ta sagacité, tu connais les méandres de la vie
Hésitation et échec ne font que t'effleurer
Intelligence et finesse sont les clés de ta réussite
Ne te laissant pas abattre, tu rebondis toujours
Etonnante par ces qualités, on ne peut te remplacer


Wouaaahhhh !!! pour moi toute seule ce poème..... oh mais je ne suis pas tout cela tu sais Elmakoudi [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Mais tout de même MERCI !!! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Elmakoudi

Elmakoudi


MessageSujet: Re: Poémes soufis   Mar 05 Oct 2010, 19:39

A NUL AUTRE QUE ALLAH
N'ACCORDE TON AMOUR



A nul autre que Allah, n'accorde ton Amour,
Hors de Lui, toutes choses ne sont que pur mirage.
Si tu peux recevoir quelque conseil, voici le nôtre.
Toujours en leur Bien-Aimé sont absorbés les Gens du Souvenir,
Car nul n'a la vie hormis ceux qui sont proches de lui.
De la vérité, aucun voile ne les sépare.
Que sont alors pour eux les grâces du paradis?
La passion a fait fondre les serviteurs de Dieu ; il ont bu,
Et boivent encore, son vin dans l'éternité conservé,
Breuvage qui les a ravis à eux-mêmes.
Puisses-tu seulement prendre à leur coupe une gorgée!
Ce serait un moyen de t'approcher de nous.
Le bon serviteur est celui qui répond : " je suis à Ton service ",
A cet appel de Dieu que nous lui adressons.
Toi, si tu cherches Dieu que nous lui adressons
Toi, si tu cherches Dieu, sois notre compagnon :
Tu peux être certain qu'il n'est pas d'autre voie.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


MessageSujet: Re: Poémes soufis   Mar 05 Oct 2010, 19:56

Elmakoudi a écrit:
A NUL AUTRE QUE ALLAH
N'ACCORDE TON AMOUR



A nul autre que Allah, n'accorde ton Amour,
Hors de Lui, toutes choses ne sont que pur mirage.
Si tu peux recevoir quelque conseil, voici le nôtre.
Toujours en leur Bien-Aimé sont absorbés les Gens du Souvenir,
Car nul n'a la vie hormis ceux qui sont proches de lui.
De la vérité, aucun voile ne les sépare.
Que sont alors pour eux les grâces du paradis?
La passion a fait fondre les serviteurs de Dieu ; il ont bu,
Et boivent encore, son vin dans l'éternité conservé,
Breuvage qui les a ravis à eux-mêmes.
Puisses-tu seulement prendre à leur coupe une gorgée!
Ce serait un moyen de t'approcher de nous.
Le bon serviteur est celui qui répond : " je suis à Ton service ",
A cet appel de Dieu que nous lui adressons.
Toi, si tu cherches Dieu que nous lui adressons
Toi, si tu cherches Dieu, sois notre compagnon :
Tu peux être certain qu'il n'est pas d'autre voie.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Très Cher Elmakoudi,

Etincelle te salue ,

Je suis heureuse de te savoir parmi nous Very Happy

Ce poème c'est de la haute contemplation !


_________________
Rom 13:8 N' ayez de dettes envers personne, sinon celle de l' amour mutuel. Car celui qui aime autrui a de ce fait accompli la Loi. 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
Elmakoudi

Elmakoudi


MessageSujet: Re: Poémes soufis   Lun 11 Oct 2010, 17:59


()Le coeur de l'homme est Roi

Les yeux de l'homme sont son guide;
Ses oreilles, des indicateurs;
Sa langue est un interpréte;
Ses mains sont des ailes;
Ses jambes sont un facteur qui le transporte;
Et son coeur est le ROi.
Si le roi est juste, ses soldats le sont aussi.


()La réflexion

Pourquoi tu ne te poses pas des questions ?
As-tu peur de la réponse ?
Es-tu conscient ?
De posséder cette chance?

Ton atome d'acte tu le verras
Et ce jour là
Il sera trop tard
Mais aujourd'hui il n'est pas tard

Réfléchi bien, soit malin
Et ton destin, sera le bon chemin
Tu remarqueras que tes instants présents
Ne dureront qu'un petit moment

Sache alors
qu'un jour tu seras mort
Et que toutes tes richesses ici bas
Tu ne les gardera pas

Tu seras jugé
Tu ne pourras pas y échappé
Peut-être que tu sauras
Que la vérité t'était dévoilé ici-bas



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


MessageSujet: Re: Poémes soufis   Lun 11 Oct 2010, 19:15

Elmakoudi a écrit:

()Le coeur de l'homme est Roi

Les yeux de l'homme sont son guide;
Ses oreilles, des indicateurs;
Sa langue est un interpréte;
Ses mains sont des ailes;
Ses jambes sont un facteur qui le transporte;
Et son coeur est le ROi.
Si le roi est juste, ses soldats le sont aussi.


()La réflexion

Pourquoi tu ne te poses pas des questions ?
As-tu peur de la réponse ?
Es-tu conscient ?
De posséder cette chance?

Ton atome d'acte tu le verras
Et ce jour là
Il sera trop tard
Mais aujourd'hui il n'est pas tard

Réfléchi bien, soit malin
Et ton destin, sera le bon chemin
Tu remarqueras que tes instants présents
Ne dureront qu'un petit moment

Sache alors
qu'un jour tu seras mort
Et que toutes tes richesses ici bas
Tu ne les gardera pas

Tu seras jugé
Tu ne pourras pas y échappé
Peut-être que tu sauras
Que la vérité t'était dévoilé ici-bas



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Salam Elmakoudi,

Etincelle te salue et te dis pour ce partage....... voilà de quoi méditer !

_________________
Rom 13:8 N' ayez de dettes envers personne, sinon celle de l' amour mutuel. Car celui qui aime autrui a de ce fait accompli la Loi. 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
pinson

pinson


MessageSujet: Re: Poémes soufis   Mar 12 Oct 2010, 08:10

rosedumatin a écrit:


Salam Elmakoudi,

Etincelle te salue et te dis pour ce partage....... voilà de quoi méditer !


Amie Rosedumatin, c'est qui Etincelle ?
Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


MessageSujet: Re: Poémes soufis   Mar 12 Oct 2010, 08:17

pinson a écrit:
rosedumatin a écrit:


Salam Elmakoudi,

Etincelle te salue et te dis pour ce partage....... voilà de quoi méditer !


Amie Rosedumatin, c'est qui Etincelle ?

Coucou Pinsonnet,

Mon Ami, Etincelle c'est moi Rosedumatin !

Sur un autre forum que nous fréquentons...... notre cher Elmakoudi par amitié m'a surnommée de ce gentil qualificatif "étincelle" silent

Et il continue ici mais ne le prend pas mal, puisque c'est lui qui a eu l'idée , lui seul peut m'appeler Etincelle !

Bonne journée mon Ami Pinsonnet

_________________
Rom 13:8 N' ayez de dettes envers personne, sinon celle de l' amour mutuel. Car celui qui aime autrui a de ce fait accompli la Loi. 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


MessageSujet: Re: Poémes soufis   Mar 12 Oct 2010, 08:20

Mon Ami Pinson toi qui aimes les anniversaires voici un lien :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

C'est l'anniversaire de Rafikiste, j' espère qu'il passera il ne vient pas souvent mais c'est un de mes amis de facebooks... Very Happy

_________________
Rom 13:8 N' ayez de dettes envers personne, sinon celle de l' amour mutuel. Car celui qui aime autrui a de ce fait accompli la Loi. 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
pinson

pinson


MessageSujet: Re: Poémes soufis   Mar 12 Oct 2010, 20:05

rosedumatin a écrit:
Mon Ami Pinson toi qui aimes les anniversaires voici un lien :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

C'est l'anniversaire de Rafikiste, j' espère qu'il passera il ne vient pas souvent mais c'est un de mes amis de facebooks... Very Happy


J'y cours ..............que dis-je ? ...j'y vole !

Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


MessageSujet: Re: Poémes soufis   Mar 12 Oct 2010, 20:08

pinson a écrit:
rosedumatin a écrit:
Mon Ami Pinson toi qui aimes les anniversaires voici un lien :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

C'est l'anniversaire de Rafikiste, j' espère qu'il passera il ne vient pas souvent mais c'est un de mes amis de facebooks... Very Happy


J'y cours ..............que dis-je ? ...j'y vole !


Mon ami Pinson, tu es formidable je sais que je peux compter sur toi

_________________
Rom 13:8 N' ayez de dettes envers personne, sinon celle de l' amour mutuel. Car celui qui aime autrui a de ce fait accompli la Loi. 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
Elmakoudi

Elmakoudi


MessageSujet: Re: Poémes soufis   Mar 12 Oct 2010, 20:41

La poésie soufie, langage du cœur

Afin d’exprimer la flamme entre le disciple qui aspire à l’amour spirituel et le Bien-Aimé, c’est-à dire la divinité sous son aspect de miséricorde, les soufis privilégient la poésie, autant pour sa dimension symbolique et allusive que pour son rythme et sa musicalité. La poésie est aussi pour les soufis un moyen d’éducation spirituelle. Au-delà de l’élan amoureux, les grands thèmes de cette poésie vont évoquer la tristesse de la séparation ou les joies de la proximité, les défauts de l’âme égotique ou la subtilité de la connaissance spirituelle, la manière de frapper à la porte divine ou le bel-agir envers autrui. Autant de thèmes qui vont faire de cette poésie un véritable trésor dont chaque vers nous rappelle que la connaissance spirituelle et la réalité divine se trouvent au-delà des mots.

Seule la poésie parvient à exprimer ce que vit le soufi en présence d’un Au-delà dont certaines effluves peuvent être goûtées ici bas. La poésie soufie est une véritable expression symbolique, allégorique d’une modalité relationnelle que peut entretenir tout homme ou toute femme avec le divin.

Quand l'amour habite le coeur, plus rien ne paraît difficile et on tire profit de tout ce qui nous arrive. Ceci provient du fait que, grâce à l'amour, le voile qui nous sépare de la Réalité devient de plus en plus ténu, on éprouve alors une joie profonde du fait de cette proximité et on est envahi par la perception de la beauté.

mes compliments a RoseDuMatin et j'y ferais attention la prochaine
Revenir en haut Aller en bas
Elmakoudi

Elmakoudi


MessageSujet: Re: Poémes soufis   Jeu 14 Oct 2010, 21:33

Biographie Dr. Nurbakhsh

Dr Javad Nurbakhsh est l'actuel maitre de l'ordre Nématollahi des soufis (ordre fondé au XIVème siècle par Shah Nématollah Vali). Né le 10 décembre 1926 à Kerman en Iran, lauréat de la faculté de médecine de Paris, praticien et chef du département de psychiatrie à l'université de Téhéran jusqu'en 1978, il est l'auteur d'une centaine d'ouvrages historiques et biographiques, de traités et de recueils abordant tous les aspects de l'enseignement soufi, et d'un dictionnaire encyclopédique sur le soufisme.
Dr. Nurbakhsh à été initié dans la voie Soufie Nématollahi à l'age de seize ans. A vingt ans, il fut nommé Sheikh (directeur spirituel) par son maître Munes 'Ali Shah, puit devint lui même maître de la confrérie Nématollahi à la mort de son maître. Il était alors âgé de 26 ans.

Celui qui connaît Dieu



Celui qui connaît Dieu est libéré
du souvenir de tout autre que Lui.

Celui qui devient son patient
sait que Sa douleur n'a d'autre remède que Dieu.

L'adoration de soi n'est pas l'adoration de Dieu
cette vérité est notre parole.

Deviens néant pour que tu Sois,
c'est une évidence que l'Etre absolu, c'est Dieu.

La goutte ne s'est pas regardée elle-même et elle est devenue l'océan,
le premier c'est l'annihilation et le deuxième c'est la permanence.

Aucune querelle n'existe entres les espiègles de Dieu,
celui qui est devenu un espiègle de Dieu devient aimable.

Donateur de lumière de toutes les créatures,
tu es la seule et unique personne, même si il existe des milliers de miroir


Extrait du Divan du Dr. Javad Nurbakhsh. - Traduit du persan.
Revenir en haut Aller en bas
berny




MessageSujet: Re: Poémes soufis   Dim 17 Oct 2010, 05:57

Connaissez vous l'acrostiche ?

..asser de la vie animale à la vie spirituelle
..n choisissant de pratiquer le Bien et la Bonté
..'est pas si difficile
..l y suffit, la volonté, la vigilance, la liberté.
..ous sommes tous appelés
..t chacun à sa mesure
..'ayons pas peur de prendre ce
..hemin, sentier en core praticable
..t retrouver notre vraie vocation
=
..ans oublier la joie et la fête
..imant, pardonnant en toutes circonstances,
..'âme naîtra. et
..n Jour viendra
..u tout brillera sans cesse. pour le bonheur et le bien de tous.


.. .. .. .. .. .. .. .. ..
=
.. .. .. .. ..

Seule voie pour changer ce monde
En prenant la première lettre de chaque phrase, vous découvrirez les mots.
Mes pensées les plus fraternelles
Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


MessageSujet: Re: Poémes soufis   Jeu 21 Oct 2010, 17:45

Elmakoudi a écrit:
Biographie Dr. Nurbakhsh

Dr Javad Nurbakhsh est l'actuel maitre de l'ordre Nématollahi des soufis (ordre fondé au XIVème siècle par Shah Nématollah Vali). Né le 10 décembre 1926 à Kerman en Iran, lauréat de la faculté de médecine de Paris, praticien et chef du département de psychiatrie à l'université de Téhéran jusqu'en 1978, il est l'auteur d'une centaine d'ouvrages historiques et biographiques, de traités et de recueils abordant tous les aspects de l'enseignement soufi, et d'un dictionnaire encyclopédique sur le soufisme.
Dr. Nurbakhsh à été initié dans la voie Soufie Nématollahi à l'age de seize ans. A vingt ans, il fut nommé Sheikh (directeur spirituel) par son maître Munes 'Ali Shah, puit devint lui même maître de la confrérie Nématollahi à la mort de son maître. Il était alors âgé de 26 ans.

Celui qui connaît Dieu



Celui qui connaît Dieu est libéré
du souvenir de tout autre que Lui.

Celui qui devient son patient
sait que Sa douleur n'a d'autre remède que Dieu.

L'adoration de soi n'est pas l'adoration de Dieu
cette vérité est notre parole.

Deviens néant pour que tu Sois,
c'est une évidence que l'Etre absolu, c'est Dieu.

La goutte ne s'est pas regardée elle-même et elle est devenue l'océan,
le premier c'est l'annihilation et le deuxième c'est la permanence.

Aucune querelle n'existe entres les espiègles de Dieu,
celui qui est devenu un espiègle de Dieu devient aimable.

Donateur de lumière de toutes les créatures,
tu es la seule et unique personne, même si il existe des milliers de miroir


Extrait du Divan du Dr. Javad Nurbakhsh. - Traduit du persan.

Salam Cher Elmakoudi, chers amis,

d'enrichir cette section ! 8)


_________________
Rom 13:8 N' ayez de dettes envers personne, sinon celle de l' amour mutuel. Car celui qui aime autrui a de ce fait accompli la Loi. 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
Seraphine

Seraphine


MessageSujet: Re: Poémes soufis   Jeu 21 Oct 2010, 20:34

Elmakoudi a écrit:
La poésie soufie, langage du cœur

Quand l'amour habite le coeur, plus rien ne paraît difficile et on tire profit de tout ce qui nous arrive. Ceci provient du fait que, grâce à l'amour, le voile qui nous sépare de la Réalité devient de plus en plus ténu, on éprouve alors une joie profonde du fait de cette proximité et on est envahi par la perception de la beauté.


Cher Elmakoudi, chers amis Soufis,

Oui quand l'Amour pur nous envahit, la lumière surgit............ oh je ne trouve pas les mots pour décrire cette "sorte d'extase".

Extase sublime et délicieuse, extase mielleuse et amertume.......

Joie indescriptible qui transporte sur les sommets !
Revenir en haut Aller en bas
Elmakoudi

Elmakoudi


MessageSujet: Re: Poémes soufis   Ven 22 Oct 2010, 01:26

rosedumatin a écrit:
Elmakoudi a écrit:
Biographie Dr. Nurbakhsh

Dr Javad Nurbakhsh est l'actuel maitre de l'ordre Nématollahi des soufis (ordre fondé au XIVème siècle par Shah Nématollah Vali). Né le 10 décembre 1926 à Kerman en Iran, lauréat de la faculté de médecine de Paris, praticien et chef du département de psychiatrie à l'université de Téhéran jusqu'en 1978, il est l'auteur d'une centaine d'ouvrages historiques et biographiques, de traités et de recueils abordant tous les aspects de l'enseignement soufi, et d'un dictionnaire encyclopédique sur le soufisme.
Dr. Nurbakhsh à été initié dans la voie Soufie Nématollahi à l'age de seize ans. A vingt ans, il fut nommé Sheikh (directeur spirituel) par son maître Munes 'Ali Shah, puit devint lui même maître de la confrérie Nématollahi à la mort de son maître. Il était alors âgé de 26 ans.

Celui qui connaît Dieu



Celui qui connaît Dieu est libéré
du souvenir de tout autre que Lui.

Celui qui devient son patient
sait que Sa douleur n'a d'autre remède que Dieu.

L'adoration de soi n'est pas l'adoration de Dieu
cette vérité est notre parole.

Deviens néant pour que tu Sois,
c'est une évidence que l'Etre absolu, c'est Dieu.

La goutte ne s'est pas regardée elle-même et elle est devenue l'océan,
le premier c'est l'annihilation et le deuxième c'est la permanence.

Aucune querelle n'existe entres les espiègles de Dieu,
celui qui est devenu un espiègle de Dieu devient aimable.

Donateur de lumière de toutes les créatures,
tu es la seule et unique personne, même si il existe des milliers de miroir


Extrait du Divan du Dr. Javad Nurbakhsh. - Traduit du persan.

Salam Cher Elmakoudi, chers amis,

d'enrichir cette section ! 8)

tes paroles me reconforte chere rosedumatin Merci
ou est tu ?je sais pas si je te souhaiterais de bonnes vaacances mes saalutations a ta famille
Revenir en haut Aller en bas
Elmakoudi

Elmakoudi


MessageSujet: Re: Poémes soufis   Ven 22 Oct 2010, 01:32

Seraphine a écrit:
Elmakoudi a écrit:
La poésie soufie, langage du cœur

Quand l'amour habite le coeur, plus rien ne paraît difficile et on tire profit de tout ce qui nous arrive. Ceci provient du fait que, grâce à l'amour, le voile qui nous sépare de la Réalité devient de plus en plus ténu, on éprouve alors une joie profonde du fait de cette proximité et on est envahi par la perception de la beauté.


Cher Elmakoudi, chers amis Soufis,

Oui quand l'Amour pur nous envahit, la lumière surgit............ oh je ne trouve pas les mots pour décrire cette "sorte d'extase".

Extase sublime et délicieuse, extase mielleuse et amertume.......

Joie indescriptible qui transporte sur les sommets !
salam [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] on te vois plus dans les parages tu est devenue comme la lune on ne la voit que le premier de chaque mois musulman

Il était une fois

D'anciennes légendes nous racontent qu'un jour
La déesse des songes pleura de bonheur
Une larme glissa de ses yeux de velours
Et fut emportée par des anges-créateurs
Pour en faire un joyau ces faiseurs d'univers
Sculptèrent cette perle ainsi la Lune est née
Et chaque soir s'étend sur la voisine terre
La divine lueur de la grâce beauté
Agenouillé et humble j'ai levé les yeux
Un intense moment d'adoration totale
J'ai prié élevant mon âme vers les cieux
Le monde se révèle à la lumière pâle
De la magie lunaire ma muse adorée
Ma plus fidèle amie ma plus fidèle alliée

Thierry Lorho



Revenir en haut Aller en bas
Elmakoudi

Elmakoudi


MessageSujet: Re: Poémes soufis   Jeu 28 Oct 2010, 18:03

salam alaikoum

« Ô Ami, cesse de chercher le pourquoi et le comment. Cesse de faire tourner la roue de ton âme. Là même où tu te trouves, en cet instant tout t'est donné, dans la plus grande perfection. Accepte ce don, presse le jus de l'instant qui passe ».

La poésie soufie, langage du cœur

Afin d’exprimer la flamme entre le disciple qui aspire à l’amour spirituel et le Bien-Aimé, c’est-à dire la divinité sous son aspect de miséricorde, les soufis privilégient la poésie, autant pour sa dimension symbolique et allusive que pour son rythme et sa musicalité. La poésie est aussi pour les soufis un moyen d’éducation spirituelle. Au-delà de l’élan amoureux, les grands thèmes de cette poésie vont évoquer la tristesse de la séparation ou les joies de la proximité, les défauts de l’âme égotique ou la subtilité de la connaissance spirituelle, la manière de frapper à la porte divine ou le bel-agir envers autrui. Autant de thèmes qui vont faire de cette poésie un véritable trésor dont chaque vers nous rappelle que la connaissance spirituelle et la réalité divine se trouvent au-delà des mots.

Seule la poésie parvient à exprimer ce que vit le soufi en présence d’un Au-delà dont certaines effluves peuvent être goûtées ici bas. La poésie soufie est une véritable expression symbolique, allégorique d’une modalité relationnelle que peut entretenir tout homme ou toute femme avec le divin._

Amour et Désir
Dr. Nurbakhsh

Un disciple aux prises aux affres de la voie
S'en alla voir son guide qui, avec le cœur, voit:

Au maître il demanda: "Qu'est-ce que l'amour
Et toute l'histoire autour ?"

Que dois-je faire et qui est le vrai voyageur
Sur le Chemin de l'amour?

Tous ces discours à propos de l'amour, tout aussi nombreux
Que mystérieux ne m'éclairent point et ne me satisfont guère.

Personne ne m'a encore révélé les secrets de l'amour:
Quelle rôle joue le désir dans le travail de l'amour?

"O maître, pourras-tu me dire la vérité à propos du cœur et de l'amour;
Explique, O guide, le désir dans son sens le plus profond." [/center]


suite incha allah avec
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Elmakoudi

Elmakoudi


MessageSujet: Re: Poémes soufis   Sam 13 Nov 2010, 00:00

salam alaikoum

« Ô Ami, cesse de chercher le pourquoi et le comment. Cesse de faire tourner la roue de ton âme. Là même où tu te trouves, en cet instant tout t'est donné, dans la plus grande perfection. Accepte ce don, presse le jus de l'instant qui passe ».

La poésie soufie, langage du cœur

Amour et Désir
(suite)
Dr. Nurbakhsh

Alors son maître lui répondit en ces termes,
Dévoilant ainsi le mystère de l'amour:

A la source de la création était l'amour;
Et Dieu entretient sa création avec l'amour.

Le travail de l'amour comporte plusieurs niveaux,
Et ces niveaux ne pourront pas être atteints par tout le monde.

Au commencement il est désir et le désir est lié à l'amour;
Le désir est comme un ruisseau qui prend sa source dans le cœur.

L'amour, c'est l'océan et le désir n'est qu'un des innombrables
Ruisseaux qui se jettent dans l'océan.

Cependant de nombreux ruisseaux
Vont s'assécher dans le désert sans parvenir à l'océan.

Plusieurs amours ne sont qu'amours au sens figuré bien qu'ils soient
Beaux en apparence, ils ne sont ni plus ni moins que de simples jeux.

Et s'il est vrai que le désir peut aller vers l'océan
Il ne possède pas par lui-même le pouvoir de se jeter seul dans l'océan.

Qui dit désir dit luxure, bavardage et flirt:
C'est tout simplement l'œuvre du nafs et de la passion physique.

Le désir est essentiellement de nature instinctive,
S'exprimant de mille manières.

suite incha allah avec
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
pinson

pinson


MessageSujet: Re: Poémes soufis   Dim 21 Nov 2010, 21:49


"Dis-moi ce que tu cherches, je te dirai qui tu es :
Si tu es à la recherche de la demeure de l'âme, tu es une âme ;
Si tu es en quête d'un morceau de pain, tu es du pain.
Si tu peux saisir le secret de cette subtilité, tu comprendras :
Chaque chose que tu recherches, c'est cela que tu es".

Celaleddin Rûmi, dit Mevlânâ
(poète et mystique turc, fondateur de la confrérie des Derviches Tourneurs, 13ème siècle)
Revenir en haut Aller en bas
petitsoleil

petitsoleil


MessageSujet: Re: Poémes soufis   Mar 23 Nov 2010, 20:42

pinson a écrit:

"Dis-moi ce que tu cherches, je te dirai qui tu es :
Si tu es à la recherche de la demeure de l'âme, tu es une âme ;
Si tu es en quête d'un morceau de pain, tu es du pain.
Si tu peux saisir le secret de cette subtilité, tu comprendras :
Chaque chose que tu recherches, c'est cela que tu es".

Celaleddin Rûmi, dit Mevlânâ
(poète et mystique turc, fondateur de la confrérie des Derviches Tourneurs, 13ème siècle)


Eh bien, mon ami Pinson, tu te lances dans la poésie mystique !!!
Revenir en haut Aller en bas
LA REPONSE

LA REPONSE


MessageSujet: Re: Poémes soufis   Mar 23 Nov 2010, 22:03

Pour jallal eddine roumi Tant que l'on ne souffre pas du désir et de l'amour d'une chose, on ne forme pas l'intention de l'accomplir. Seul le véritable « embrasement » du cœur par la douleur de l'Amour peut véritablement témoigner de cet attachement. L'expérience de la douleur absolue est donc seule apte a nous orienter vers la nostalgie du divin....
Revenir en haut Aller en bas
Elmakoudi

Elmakoudi


MessageSujet: Re: Poémes soufis   Mer 24 Nov 2010, 23:35

pinson a écrit:

"Dis-moi ce que tu cherches, je te dirai qui tu es :
Si tu es à la recherche de la demeure de l'âme, tu es une âme ;
Si tu es en quête d'un morceau de pain, tu es du pain.
Si tu peux saisir le secret de cette subtilité, tu comprendras :
Chaque chose que tu recherches, c'est cela que tu es".

Celaleddin Rûmi, dit Mevlânâ
(poète et mystique turc, fondateur de la confrérie des Derviches Tourneurs, 13ème siècle)

cher pinson tjrs sur ton arbre pérché
Le poète mystique Celaleddin Rumi, dit Mevlâna pour ses fidèles, naquit à Balkh en Afghanistan du Nord au 13ème siècle. Il est le fondateur de l'ordre des derviches. Fils d'un savant, sa famille s'installa en 1228 à Konya en Anatolie Centrale. Encore jeune étudiant en théologie musulmane à Damas, Mevlâna fit la connaissance du soufi Shemseddin qui devint son guide spirituel. A la disparition brutale de celui-ci, il se retira pour méditer. C'est à ce moment là qu'il composa son œuvre magistrale faite de recueils poétiques le Mathnawi (Mesnevi en turc). Ecrite en langue persane cette œuvre est empreinte de philosophie soufi (mystique musulmane). Il écrivit également de nombreux poèmes. Mevlâna y prône l'amour divin et la tolérance, selon lui la poésie, la musique et la danse, participent à l'élévation vers Dieu.


Viens, viens, viens... qui que tu sois, viens !
Viens aussi que tu sois infidèle, idolâtre ou païen,
Notre couvent n'est pas un lieu de désespoir;
Même si cent fois tu es revenu sur ton serment, viens!
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


MessageSujet: Re: Poémes soufis   Ven 26 Nov 2010, 15:37

Elmakoudi a écrit:

Viens, viens, viens... qui que tu sois, viens !
Viens aussi que tu sois infidèle, idolâtre ou païen,
Notre couvent n'est pas un lieu de désespoir;
Même si cent fois tu es revenu sur ton serment, viens!



Cet hymne à la tolérance et à l'amour fraternel pourrait être mis au fronton de ce forum. Merci, mon frère et ami Elmakoudi !

_________________
Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser , tu m'enrichis (Saint Exupéry)

Le texte coranique est il divin ? réponse chrétienne écrite à l'intention de ceux qui seraient tentés par l'Islam. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
VOS COMMENTAIRES : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Elmakoudi

Elmakoudi


MessageSujet: Re: Poémes soufis   Ven 26 Nov 2010, 17:20

salam alaikoum

« Ô Ami, cesse de chercher le pourquoi et le comment. Cesse de faire tourner la roue de ton âme. Là même où tu te trouves, en cet instant tout t'est donné, dans la plus grande perfection. Accepte ce don, presse le jus de l'instant qui passe ».

La poésie soufie, langage du cœur

Amour et Désir
(suite)
Dr. Nurbakhsh

La forme la plus primitive que peut prendre le désir
Est celle d'un âne automate.

Celui qui se retrouve dans un tel état d'âne
Devient un obsédé, esclave de la convoitise.

Parfois aussi, le désir se manifeste
Sous la forme de la convoitise et de la duperie.

Celui qui souffre de cette forme de désir
S'oppose à toute idée de partage.

Comme un coq, il devient satisfait de lui-même
Donnant libre cours et exprimant à haute voix ses sentiments amoureux.

Celui-la n'utilise pas la force, comme l'âne,
N'étant pas aveuglé par la convoitise.

Il est plus subtil:
Sa méthode est la bonne humeur séductive.

Comme un coq, il se bichonne, fait sa toilette, se pavane
Et affiche la beauté de ses plumes.

Lorsque ce désir est transformé en coquetterie et en flirt,
Il emprunte la voie de l'amour figuré.


suite incha allah avec
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


MessageSujet: Re: Poémes soufis   Lun 29 Nov 2010, 21:40

Elmakoudi a écrit:

suite incha allah avec
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


On attend, mon cher ELMAKOUDI, on attend !!!

_________________
Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser , tu m'enrichis (Saint Exupéry)

Le texte coranique est il divin ? réponse chrétienne écrite à l'intention de ceux qui seraient tentés par l'Islam. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
VOS COMMENTAIRES : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Elmakoudi

Elmakoudi


MessageSujet: Re: Poémes soufis   Jeu 02 Déc 2010, 19:55

salam alaikoum

« Ô Ami, cesse de chercher le pourquoi et le comment. Cesse de faire tourner la roue de ton âme. Là même où tu te trouves, en cet instant tout t'est donné, dans la plus grande perfection. Accepte ce don, presse le jus de l'instant qui passe ».

La poésie soufie, langage du cœur

Amour et Désir
(suite)
Dr. Nurbakhsh

La plupart des amours ne sont que des amours figurés.
Ils sont tous des formes de persuasion et d'attraction.

Ils peuvent prendre la forme de l'amour du rossignol
Qui fait semblant d'aimer à la folie la rose.

Alors que son amour n'est pas sincère
Son engagement est faux, douteux et froid.

Sans cesse et à longueur de journée on l'entend gazouiller
Des appels plaintifs, répandant partout ses secrets.

Personne ne le prend au sérieux,
Lorsque de sa séparation d'avec la rose, il se plaint.

Tous ses discours d'énergumène, ses paroles incohérentes
Confirment le caractère froid et calculateur de son approche de l'amour.

Pour de vrais amoureux,
Il s'agit là d'une mauvaise façon de faire la cour.

La rose se méfie du délirant rossignol
Sachant que dans son type d'amour, la fidélité ne joue aucun rôle.

Dès que les roses fleurissent, le rossignol leur fait de l'œil
Et son cœur n'est plus que pour elles.

Lorsque le rossignol se lie d'amitié avec une fleur
Il lui fait la cour en secret et en poussant des cris du cœur.
Cependant à l'aube, il change
Et devient l'amant du narcisse.

Lui faisant assidûment la cour
Avec des paroles douces et des regards amoureux.

Juste après, il commence à se lasser aussi de cette fleur
Tournant son attention vers une autre plante fleurie.

Puisque aucun amour véritable ne réside en son sein
Ses sentiments sont faux, trompeurs et ne riment à rien.

Cet amour est figuré et de nature improductive
Car le rossignol ne cherche que parfum et couleurs vives.

L'amour de la rose est, lui aussi, figuré
Car n'ayant aucune profondeur et n'étant pas passionné.

La rose est à la recherche d'un amant allègre et gai
Sachant que le zéphyr errant ignore heureusement tout ce qu'il fait.

La rose utilise sa couleur et son doux parfum
Pour attirer le zéphyr vers elle et en son sein.

Elle présente un air d'innocence et d'amabilité
Alors que sous ses pétales un désir violent reste caché.

Dès que la rose constate que le zéphyr est excité et dans une rafale,
La rose essaie de le capturer, usant de centaines de ruses.

Dans son désir pour le zéphyr, la rose déchire ses pétales,
De la sorte, il retrouve finalement dans le jardin l'union.



suite incha allah avec
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Poémes soufis   

Revenir en haut Aller en bas
 
Poémes soufis
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Contes soufis de Rûmî
» Humour Soufi
» Danses sacrées
» SOUFISME ET ATHEISME
» soufisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: LE COIN DES POETES-
Sauter vers: