Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez
 

 Pape, Vicaire du Christ

Aller en bas 
AuteurMessage
morgankari77

morgankari77


Pape, Vicaire du Christ Empty
MessageSujet: Pape, Vicaire du Christ   Pape, Vicaire du Christ EmptyLun 16 Mar 2015, 15:56


16.03.2015

Bonjour à tous,
il est dit et connu, que le Pape est vicaire du Christ. Moi j'aimerais bien comprendre pourquoi?
Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Pape, Vicaire du Christ Empty
MessageSujet: Re: Pape, Vicaire du Christ   Pape, Vicaire du Christ EmptyLun 16 Mar 2015, 17:25

Les catholiques vouent leur obéissance au pape, légitime successeur de Pierre et considèrent qu’il est le représentant de Notre Seigneur Jésus-Christ sur la terre. Pourtant d’aucuns se demandent-ils aujourd’hui Very Happy’où vient l’autorité du pape? N’est-il pas un homme comme nous ? Infaillible, est-ce qu’il ne peut jamais se tromper ?


1. Si le Christ est la Tête de l’Église, pourquoi dire alors que Saint Pierre est le Chef de l’Église?

Plusieurs textes de l’Écriture témoignent de ce que le Christ a fait de Saint Pierre le Chef de l’Église :
Le Christ, en instituant les Douze, " leur donna la forme d’un collège, c’est-à-dire d’un groupe stable, et mit à leur tête Pierre, choisi parmi eux " (LG 19).
(Catéchisme de l’Église catholique, n. 880)

Le Seigneur a fait du seul Simon, auquel Il donna le nom de Pierre, la pierre de fondation de son Église. Il lui en a remis les clefs (cf. Mt 16, 18-19) ; Il l’a institué pasteur de tout le troupeau (cf. Jn 21, 15-17). " Mais cette charge de lier et de délier qui a été donnée à Pierre a été aussi donnée, sans aucun doute, au collège des apôtres unis à leur chef " (LG 22). Cette charge pastorale de Pierre et des autres apôtres appartient aux fondements de l’Église. Elle est continuée par les évêques sous la primauté du Pape.
(Catéchisme de l’Église catholique, n. 881)

Contempler le mystère

Ton amour le plus grand, ta plus grande estime, ta plus profonde vénération, ton obéissance la plus soumise, ta tendresse la plus forte c’est au Vice Christ sur la terre, au Pape, que tu les dois. En tant que catholiques, nous croyons qu’après Dieu et notre Mère la Très Sainte Vierge, il y a le Saint-Père, dans la hiérarchie de l’amour et de l’autorité.
(Forge, 135)


C’est là l’unique Église du Christ, dont dans le symbole des Apôtres nous professons l’unité, la sainteté, la catholicité et l’apostolicité [12], cette Église que notre Sauveur, après sa résurrection, remit à Pierre pour qu’il en soit le pasteur (Jn 21, 17), qu’il lui confia, à lui et aux autres Apôtres, pour la répandre et la diriger (cf. Mt 28, 18, etc.) et dont il a fait pour toujours la « colonne et le fondement de la vérité » (1 Tm 3, 15). (CONCILE VATICAN II, Const. Dogm. Lumen gentium n. 8).
(Aimer l’Église, 19)


Les villes étaient entourées de remparts. Remettre les clés qui en fournissaient l’accès revenait à accorder tout pourvoir sur la ville. L’expression « remettre les clés » veut dire lui accorder le pouvoir suprême sur son Église, qu’Il a très souvent appelée « royaume des cieux ».
Les villes étaient entourées de remparts. Remettre les clés qui en fournissaient l’accès revenait à accorder tout pourvoir sur la ville. L’expression « remettre les clés » veut dire lui accorder le pouvoir suprême sur son Église, qu’Il a très souvent appelée « royaume des cieux ».
2. Pourquoi le pape est-il le successeur de saint Pierre?

Le Pape, évêque de Rome et successeur de S. Pierre, "est principe perpétuel et visible et fondement de l’unité qui lie entre eux soit les évêques, soit la multitude des fidèles" (LG 23). "En effet, le Pontife romain a sur l’Église, en vertu de sa charge de Vicaire du Christ et de Pasteur de toute l’Église, un pouvoir plénier, suprême et universel qu’il peut toujours librement exercer" (LG 22 ; cf. CD 2 ; 9).
(Cf Catéchisme de l’Église catholique, 882)

Contempler le mystère

L’amour du Souverain Pontife doit être chez nous une belle passion parce que nous voyons le Christ en lui. Si nous fréquentons le Seigneur dans l’oraison, nous aurons un regard libéré qui nous permettra de reconnaître l’action du Saint-Esprit, aussi dans les événements que nous ne comprenons pas où qui nous font pleurer ou souffrir.
(Aimer l’Église, 30)


Catholique, Apostolique, Romain! J’aime bien que tu sois très Romain et que tu tiennes à faire ton “pèlerinage” pour voir Pierre, “videre Petrum”.
(Chemin, 520)

Je vénère de toutes mes forces la Rome de Pierre et de Paul, arrosée par le sang des martyrs, centre d’où tellement sont partis pour propager la parole de salut du Christ dans le monde entier. Être Romain n’est en rien un signe de particularisme mais bien d’un authentique œcuménisme. Cela suppose que l’on veuille élargir son cœur, l’ouvrir à tous avec la soif rédemptrice du Christ qui cherche tout le monde, qui accueille tout le monde, parce qu’Il nous a tous aimés le premier.
(Aimer l’Église, 28)


3. Quelle est la mission du Pape?

Le Pape, Évêque de Rome et successeur de saint Pierre, est principe perpétuel et visible, et fondement de l’unité de l’Église. Il est le vicaire du Christ, la Tête du collège des Évêques et le pasteur de toute l’Église, sur laquelle il a, par institution divine, un pouvoir plénier, suprême, immédiat et universel.
(Compendium du catéchisme de l’Église catholique, n. 182.)

Le Pape, évêque de Rome et successeur de S. Pierre, " est principe perpétuel et visible et fondement de l’unité qui lie entre eux soit les évêques, soit la multitude des fidèles " (LG 23). " En effet, le Pontife romain a sur l’Église, en vertu de sa charge de Vicaire du Christ et de Pasteur de toute l’Église, un pouvoir plénier, suprême et universel qu’il peut toujours librement exercer " (LG 22 ; cf. CD 2 ; 9).
(Catéchisme de l’Église catholique, 882).


Contempler le mystère


Telle est la mission permanente de Pierre: faire en sorte que l'Eglise ne s'identifie jamais avec une seule nation, avec une seule culture ou avec un seul Etat. Qu'elle soit toujours l'Eglise de tous. Qu'elle réunisse l'humanité au-delà de toute frontière et, au milieu des divisions de ce monde, qu'elle rende présente la paix de Dieu, la force réconciliatrice de son amour. Grâce à la technique qui est partout semblable, grâce au réseau mondial d'informations, ainsi que grâce à l'union d'intérêts communs, il existe aujourd'hui dans le monde de nouveaux modèles d'unité, qui font cependant aussi exploser de nouvelles oppositions et qui donnent une nouvelle impulsion aux anciennes. Face à cette unité externe, fondée sur les choses matérielles, nous avons d'autant plus besoin de l'unité intérieure, qui provient de la paix de Dieu - l'unité de tous ceux qui, à travers Jésus Christ, sont devenus frères et sœurs. Telle est la mission permanente de Pierre et également la tâche particulière confiée à l'Eglise de Rome.
(Benoît XVI, Homélie du 29 juin 2008)

Le chemin de saint Pierre vers Rome, comme représentant des peuples du monde, est surtout soumis au mot "una": sa tâche est de créer l'unité de la catholica, de l'Eglise formée de juifs et de païens, de l'Eglise de tous les peuples. Pierre, qui selon l'ordre de Dieu avait le premier ouvert la porte aux païens, laisse à présent la présidence de l'Eglise chrétienne juive à Jacques le mineur, pour se consacrer à sa véritable mission: au ministère pour l'unité de l'unique Eglise de Dieu formée par des juifs et des païens.
Benoît XVI, Homélie du 29 juin 2008)

4. Le Pape est le vicaire du Christ, qu’est-ce que cela veut dire?

On dit que la pape est le Vicaire du Christ parce qu’il est à sa place dans le gouvernement de l’Église. Vicaire vient du latin : vices agere, agir en tant que Il est la Tête visible de l’Église parce qu’il la dirige avec l’autorité du Christ lui-même qui en est sa Tête invisible.
(Catéchisme de l’Église catholique. 882)

5. Pourquoi dit-on qu’il est le Souverain Pontife?

Souverain Pontife veut dire souverain prêtre parce qu’il a tous les pouvoirs spirituels (avec lesquels) (dont) le Christ a enrichi son Église. Le souverain pontife, évêque de Rome et successeur de saint Pierre “ est le principe et le fondement perpétuel et visible de l’unité aussi bien des évêques que de la multitude des fidèles » (LG 23)

Contempler le mystère

L’Église catholique est romaine. Je savoure ce mot : romaine ! Je me sens romain parce que romain veut dire universel, catholique et que cela me pousse à tendrement aimer le pape, il dolce Cristo in terra, comme aimait à dire Sainte Catherine de Sienne.
(Aimer l’Église, 28)

Pour toutes ces périodes de l’histoire que le diable s’occupe de relancer, j’ai trouvé très à propos ta réflexion sur la loyauté: “ J’ai toute la journée dans mon coeur, dans ma tête et sur mes lèvres une jaculatoire: “Rome!”
(Sillon, 344)

Notre Sainte Mère l’Église, dans un magnifique déversement d’amour, répand la semence de l’Évangile( par tout) (partout) dans le monde. De Rome vers la périphérie. Quand tu collabores à cette expansion dans le monde entier, porte la périphérie vers le Pape afin que toute la terre ne soit qu’un seul troupeau, qu’elle n’ait qu’un seul Pasteur, qu’il n’y ait qu’un seul apostolat !
(Forge, 638)

6. Infaillible? Le pape ne peut-il jamais se tromper?

La charge pastorale du Magistère est ainsi ordonnée à veiller à ce que le Peuple de Dieu demeure dans la vérité qui libère. Pour accomplir ce service, le Christ a doté les pasteurs du charisme d’infaillibilité en matière de foi et de mœurs.

(Catéchisme de l’Église catholique, 890)

De cette infaillibilité, le Pontife romain, chef du collège des évêques, jouit du fait même de sa charge quand, en tant que pasteur et docteur suprême de tous les fidèles, et chargé de confirmer ses frères dans la foi, il proclame, par un acte définitif, un point de doctrine touchant la foi et les mœurs
(Catéchisme de l’Église catholique, 891)


Contempler le mystère

Le pouvoir suprême du Souverain Pontife et son infaillibilité, quand il s’exprime ex cathedra, ne sont pas une invention des hommes : ils sont le fait d’une volonté fondationnelle explicite du Christ. Cela n’a donc aucun sens d’affronter le pape et les évêques dans leur gouvernement ou de réduire la validité du magistère pontifical au consentement des fidèles ! Rien de plus étranger à tout cela que l’équilibre des pouvoirs. Les schémas humains, aussi attrayants ou fonctionnels qu’ils soient, ne servent à rien ici. En tant qu’homme, personne dans l’Église ne jouit par lui-même d’un pouvoir absolu ; dans l’Église il n’y a point d’autre chef que le Christ et le Christ a voulu constituer un Vicaire à lui, le Souverain Pontife, pour son Épouse en pèlerinage sur cette terre.
(Aimer l’Église , 30)

7. Quand s’exerce l’infaillibilité du Magistère?

L’infaillibilité s’exerce quand le Souverain Pontife, en vertu de son autorité de suprême Pasteur de l’Église, ou le Collège des Évêques en communion avec le Pape, surtout lorsqu’ils sont rassemblés en Concile œcuménique, déclarent par un acte définitif une doctrine relative à la foi ou à la morale, ou encore quand le Pape et les Évêques, dans leur magistère ordinaire, sont unanimes à déclarer une doctrine comme définitive. À cet enseignement, tout fidèle doit adhérer dans l’obéissance de la foi.
Compendium du catéchisme de l’Église catholique, 185

Contempler le mystère

Ta loyauté envers l’Église, envers le pape, envers le saint-siège, doit être de plus en plus grande chaque jour, d’un amour toujours plus théologique !
(Sillon, 353)

La fidélité au Souverain Pontife implique l’obligation claire et déterminée de connaître la pensée du pape, à travers les encycliques ou d’autres documents et de faire tout ce qui est à notre portée pour que tous les catholiques se plient au magistère du saint-père et fassent que leur vie soit conforme à ses enseignements.
(Forge 633).

Accueille la parole du pape avec une adhésion religieuse, humble, interne et efficace. Sois-en son écho!
(Forge, 133)



Pour en savoir davantage :
- - Catéchisme de l’Église catholique, 871-896
- - Compendium du catéchisme de l’Église catholique 177-187
- - Benoît XVI, Homélie du 29 juin 2008.


Site : josemaria opus Dei
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Pape, Vicaire du Christ Empty
MessageSujet: Re: Pape, Vicaire du Christ   Pape, Vicaire du Christ EmptyLun 16 Mar 2015, 18:21






Citations bien choisies, ma chère ROSE ..... Pape, Vicaire du Christ 175602
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Pape, Vicaire du Christ Empty
MessageSujet: Re: Pape, Vicaire du Christ   Pape, Vicaire du Christ EmptyLun 16 Mar 2015, 18:28

mario-franc_lazur a écrit:





Citations bien choisies, ma chère ROSE .....                             Pape, Vicaire du Christ 175602


Pape, Vicaire du Christ 175602 mon cher MARIO ...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
Héraclius

Héraclius


Pape, Vicaire du Christ Empty
MessageSujet: Re: Pape, Vicaire du Christ   Pape, Vicaire du Christ EmptyMar 17 Mar 2015, 17:01

Je ne crois pas que l'on puisse comprendre la logique de la papauté sans passer par la nécessité de l'épiscopat.

C'est un passage obligé.
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Pape, Vicaire du Christ Empty
MessageSujet: Re: Pape, Vicaire du Christ   Pape, Vicaire du Christ EmptyMer 18 Mar 2015, 18:23

Héraclius a écrit:
Je ne crois pas que l'on puisse comprendre la logique de la papauté sans passer par la nécessité de l'épiscopat.

C'est un passage obligé.



EXACT ... Peux-tu nous en dire plus, mon cher HERACLIUS ?
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
morgankari77

morgankari77


Pape, Vicaire du Christ Empty
MessageSujet: Re: Pape, Vicaire du Christ   Pape, Vicaire du Christ EmptyVen 20 Mar 2015, 16:45

rosedumatin a écrit:
Les catholiques vouent leur obéissance au pape, légitime successeur de Pierre et considèrent qu’il est le représentant de Notre Seigneur Jésus-Christ sur la terre. Pourtant d’aucuns se demandent-ils aujourd’hui Very Happy’où vient l’autorité du pape? N’est-il pas un homme comme nous ? Infaillible, est-ce qu’il ne peut jamais se tromper ?


1. Si le Christ est la Tête de l’Église, pourquoi dire alors que Saint Pierre est le Chef de l’Église?

Plusieurs textes de l’Écriture témoignent de ce que le Christ a fait de Saint Pierre le Chef de l’Église :
Le Christ, en instituant les Douze, " leur donna la forme d’un collège, c’est-à-dire d’un groupe stable, et mit à leur tête Pierre, choisi parmi eux " (LG 19).
(Catéchisme de l’Église catholique, n. 880)

Le Seigneur a fait du seul Simon, auquel Il donna le nom de Pierre, la pierre de fondation de son Église. Il lui en a remis les clefs (cf. Mt 16, 18-19) ; Il l’a institué pasteur de tout le troupeau (cf. Jn 21, 15-17). " Mais cette charge de lier et de délier qui a été donnée à Pierre a été aussi donnée, sans aucun doute, au collège des apôtres unis à leur chef " (LG 22). Cette charge pastorale de Pierre et des autres apôtres appartient aux fondements de l’Église. Elle est continuée par les évêques sous la primauté du Pape.
(Catéchisme de l’Église catholique, n. 881)

   Contempler le mystère

Ton amour le plus grand, ta plus grande estime, ta plus profonde vénération, ton obéissance la plus soumise, ta tendresse la plus forte c’est au Vice Christ sur la terre, au Pape, que tu les dois. En tant que catholiques, nous croyons qu’après Dieu et notre Mère la Très Sainte Vierge, il y a le Saint-Père, dans la hiérarchie de l’amour et de l’autorité.
(Forge, 135)


C’est là l’unique Église du Christ, dont dans le symbole des Apôtres nous professons l’unité, la sainteté, la catholicité et l’apostolicité [12], cette Église que notre Sauveur, après sa résurrection, remit à Pierre pour qu’il en soit le pasteur (Jn 21, 17), qu’il lui confia, à lui et aux autres Apôtres, pour la répandre et la diriger (cf. Mt 28, 18, etc.) et dont il a fait pour toujours la « colonne et le fondement de la vérité » (1 Tm 3, 15). (CONCILE VATICAN II, Const. Dogm. Lumen gentium n. 8).
(Aimer l’Église, 19)


Les villes étaient entourées de remparts. Remettre les clés qui en fournissaient l’accès revenait à accorder tout pourvoir sur la ville. L’expression « remettre les clés » veut dire lui accorder le pouvoir suprême sur son Église, qu’Il a très souvent appelée « royaume des cieux ».
Les villes étaient entourées de remparts. Remettre les clés qui en fournissaient l’accès revenait à accorder tout pourvoir sur la ville. L’expression « remettre les clés » veut dire lui accorder le pouvoir suprême sur son Église, qu’Il a très souvent appelée « royaume des cieux ».
2. Pourquoi le pape est-il le successeur de saint Pierre?

Le Pape, évêque de Rome et successeur de S. Pierre, "est principe perpétuel et visible et fondement de l’unité qui lie entre eux soit les évêques, soit la multitude des fidèles" (LG 23). "En effet, le Pontife romain a sur l’Église, en vertu de sa charge de Vicaire du Christ et de Pasteur de toute l’Église, un pouvoir plénier, suprême et universel qu’il peut toujours librement exercer" (LG 22 ; cf. CD 2 ; 9).
(Cf Catéchisme de l’Église catholique, 882)

   Contempler le mystère

L’amour du Souverain Pontife doit être chez nous une belle passion parce que nous voyons le Christ en lui. Si nous fréquentons le Seigneur dans l’oraison, nous aurons un regard libéré qui nous permettra de reconnaître l’action du Saint-Esprit, aussi dans les événements que nous ne comprenons pas où qui nous font pleurer ou souffrir.
(Aimer l’Église, 30)


Catholique, Apostolique, Romain! J’aime bien que tu sois très Romain et que tu tiennes à faire ton “pèlerinage” pour voir Pierre, “videre Petrum”.
(Chemin, 520)

Je vénère de toutes mes forces la Rome de Pierre et de Paul, arrosée par le sang des martyrs, centre d’où tellement sont partis pour propager la parole de salut du Christ dans le monde entier. Être Romain n’est en rien un signe de particularisme mais bien d’un authentique œcuménisme. Cela suppose que l’on veuille élargir son cœur, l’ouvrir à tous avec la soif rédemptrice du Christ qui cherche tout le monde, qui accueille tout le monde, parce qu’Il nous a tous aimés le premier.
(Aimer l’Église, 28)


3. Quelle est la mission du Pape?

Le Pape, Évêque de Rome et successeur de saint Pierre, est principe perpétuel et visible, et fondement de l’unité de l’Église. Il est le vicaire du Christ, la Tête du collège des Évêques et le pasteur de toute l’Église, sur laquelle il a, par institution divine, un pouvoir plénier, suprême, immédiat et universel.
(Compendium du catéchisme de l’Église catholique, n. 182.)

Le Pape, évêque de Rome et successeur de S. Pierre, " est principe perpétuel et visible et fondement de l’unité qui lie entre eux soit les évêques, soit la multitude des fidèles " (LG 23). " En effet, le Pontife romain a sur l’Église, en vertu de sa charge de Vicaire du Christ et de Pasteur de toute l’Église, un pouvoir plénier, suprême et universel qu’il peut toujours librement exercer " (LG 22 ; cf. CD 2 ; 9).
(Catéchisme de l’Église catholique, 882).


   Contempler le mystère


Telle est la mission permanente de Pierre: faire en sorte que l'Eglise ne s'identifie jamais avec une seule nation, avec une seule culture ou avec un seul Etat. Qu'elle soit toujours l'Eglise de tous. Qu'elle réunisse l'humanité au-delà de toute frontière et, au milieu des divisions de ce monde, qu'elle rende présente la paix de Dieu, la force réconciliatrice de son amour. Grâce à la technique qui est partout semblable, grâce au réseau mondial d'informations, ainsi que grâce à l'union d'intérêts communs, il existe aujourd'hui dans le monde de nouveaux modèles d'unité, qui font cependant aussi exploser de nouvelles oppositions et qui donnent une nouvelle impulsion aux anciennes. Face à cette unité externe, fondée sur les choses matérielles, nous avons d'autant plus besoin de l'unité intérieure, qui provient de la paix de Dieu - l'unité de tous ceux qui, à travers Jésus Christ, sont devenus frères et sœurs. Telle est la mission permanente de Pierre et également la tâche particulière confiée à l'Eglise de Rome.
(Benoît XVI, Homélie du 29 juin 2008)

Le chemin de saint Pierre vers Rome, comme représentant des peuples du monde, est surtout soumis au mot "una": sa tâche est de créer l'unité de la catholica, de l'Eglise formée de juifs et de païens, de l'Eglise de tous les peuples. Pierre, qui selon l'ordre de Dieu avait le premier ouvert la porte aux païens, laisse à présent la présidence de l'Eglise chrétienne juive à Jacques le mineur, pour se consacrer à sa véritable mission: au ministère pour l'unité de l'unique Eglise de Dieu formée par des juifs et des païens.
Benoît XVI, Homélie du 29 juin 2008)

4. Le Pape est le vicaire du Christ, qu’est-ce que cela veut dire?

On dit que la pape est le Vicaire du Christ parce qu’il est à sa place dans le gouvernement de l’Église. Vicaire vient du latin : vices agere, agir en tant que Il est la Tête visible de l’Église parce qu’il la dirige avec l’autorité du Christ lui-même qui en est sa Tête invisible.
(Catéchisme de l’Église catholique. 882)

5. Pourquoi dit-on qu’il est le Souverain Pontife?

Souverain Pontife veut dire souverain prêtre parce qu’il a tous les pouvoirs spirituels (avec lesquels) (dont) le Christ a enrichi son Église. Le souverain pontife, évêque de Rome et successeur de saint Pierre “ est le principe et le fondement perpétuel et visible de l’unité aussi bien des évêques que de la multitude des fidèles » (LG 23)

   Contempler le mystère

L’Église catholique est romaine. Je savoure ce mot : romaine ! Je me sens romain parce que romain veut dire universel, catholique et que cela me pousse à tendrement aimer le pape, il dolce Cristo in terra, comme aimait à dire Sainte Catherine de Sienne.
(Aimer l’Église, 28)

Pour toutes ces périodes de l’histoire que le diable s’occupe de relancer, j’ai trouvé très à propos ta réflexion sur la loyauté: “ J’ai toute la journée dans mon coeur, dans ma tête et sur mes lèvres une jaculatoire: “Rome!”
(Sillon, 344)

Notre Sainte Mère l’Église, dans un magnifique déversement d’amour, répand la semence de l’Évangile( par tout) (partout) dans le monde. De Rome vers la périphérie. Quand tu collabores à cette expansion dans le monde entier, porte la périphérie vers le Pape afin que toute la terre ne soit qu’un seul troupeau, qu’elle n’ait qu’un seul Pasteur, qu’il n’y ait qu’un seul apostolat !
(Forge, 638)

6. Infaillible? Le pape ne peut-il jamais se tromper?

La charge pastorale du Magistère est ainsi ordonnée à veiller à ce que le Peuple de Dieu demeure dans la vérité qui libère. Pour accomplir ce service, le Christ a doté les pasteurs du charisme d’infaillibilité en matière de foi et de mœurs.

(Catéchisme de l’Église catholique, 890)

De cette infaillibilité, le Pontife romain, chef du collège des évêques, jouit du fait même de sa charge quand, en tant que pasteur et docteur suprême de tous les fidèles, et chargé de confirmer ses frères dans la foi, il proclame, par un acte définitif, un point de doctrine touchant la foi et les mœurs
(Catéchisme de l’Église catholique, 891)


   Contempler le mystère

Le pouvoir suprême du Souverain Pontife et son infaillibilité, quand il s’exprime ex cathedra, ne sont pas une invention des hommes : ils sont le fait d’une volonté fondationnelle explicite du Christ. Cela n’a donc aucun sens d’affronter le pape et les évêques dans leur gouvernement ou de réduire la validité du magistère pontifical au consentement des fidèles ! Rien de plus étranger à tout cela que l’équilibre des pouvoirs. Les schémas humains, aussi attrayants ou fonctionnels qu’ils soient, ne servent à rien ici. En tant qu’homme, personne dans l’Église ne jouit par lui-même d’un pouvoir absolu ; dans l’Église il n’y a point d’autre chef que le Christ et le Christ a voulu constituer un Vicaire à lui, le Souverain Pontife, pour son Épouse en pèlerinage sur cette terre.
(Aimer l’Église , 30)

7. Quand s’exerce l’infaillibilité du Magistère?

L’infaillibilité s’exerce quand le Souverain Pontife, en vertu de son autorité de suprême Pasteur de l’Église, ou le Collège des Évêques en communion avec le Pape, surtout lorsqu’ils sont rassemblés en Concile œcuménique, déclarent par un acte définitif une doctrine relative à la foi ou à la morale, ou encore quand le Pape et les Évêques, dans leur magistère ordinaire, sont unanimes à déclarer une doctrine comme définitive. À cet enseignement, tout fidèle doit adhérer dans l’obéissance de la foi.
Compendium du catéchisme de l’Église catholique, 185

   Contempler le mystère

Ta loyauté envers l’Église, envers le pape, envers le saint-siège, doit être de plus en plus grande chaque jour, d’un amour toujours plus théologique !
(Sillon, 353)

La fidélité au Souverain Pontife implique l’obligation claire et déterminée de connaître la pensée du pape, à travers les encycliques ou d’autres documents et de faire tout ce qui est à notre portée pour que tous les catholiques se plient au magistère du saint-père et fassent que leur vie soit conforme à ses enseignements.
(Forge 633).

Accueille la parole du pape avec une adhésion religieuse, humble, interne et efficace. Sois-en son écho!
(Forge, 133)



Pour en savoir davantage :
- - Catéchisme de l’Église catholique, 871-896
- - Compendium du catéchisme de l’Église catholique 177-187
- - Benoît XVI, Homélie du 29 juin 2008.


Site : josemaria opus Dei

Alors le pape est bien vicaire du Christ, c'est bien çà?
Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Pape, Vicaire du Christ Empty
MessageSujet: Re: Pape, Vicaire du Christ   Pape, Vicaire du Christ EmptyVen 20 Mar 2015, 16:59

morgankari77 a écrit:
rosedumatin a écrit:
Les catholiques vouent leur obéissance au pape, légitime successeur de Pierre et considèrent qu’il est le représentant de Notre Seigneur Jésus-Christ sur la terre. Pourtant d’aucuns se demandent-ils aujourd’hui Very Happy’où vient l’autorité du pape? N’est-il pas un homme comme nous ? Infaillible, est-ce qu’il ne peut jamais se tromper ?



Alors le pape est bien vicaire du Christ, c'est bien çà?

Certainement, relis ce paragraphe :


4. Le Pape est le vicaire du Christ, qu’est-ce que cela veut dire?

On dit que la pape est le Vicaire du Christ parce qu’il est à sa place dans le gouvernement de l’Église. Vicaire vient du latin : vices agere, agir en tant que Il est la Tête visible de l’Église parce qu’il la dirige avec l’autorité du Christ lui-même qui en est sa Tête invisible.
(Catéchisme de l’Église catholique. 882)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
Héraclius

Héraclius


Pape, Vicaire du Christ Empty
MessageSujet: Re: Pape, Vicaire du Christ   Pape, Vicaire du Christ EmptyVen 20 Mar 2015, 19:44

mario-franc_lazur a écrit:
Héraclius a écrit:
Je ne crois pas que l'on puisse comprendre la logique de la papauté sans passer par la nécessité de l'épiscopat.

C'est un passage obligé.



EXACT ... Peux-tu nous en dire plus, mon cher HERACLIUS ?


Ce que je veux dire, c'est que la notion de succession pétrinienne se comprend dans le cadre de la succession apostolique. Cela recouvre des notions que les chrétiens protestants ont du mal à comprendre.


Il est beaucoup plus aisé de débattre de la primauté du pontife romain avec un orthodoxe ou même un anglican qu'avec des protestants avec une organisation de type présbytérienne.


Il faut comprendre que pour les chrétiens épiscopaliens, l'évêque est un successeur des apôtres, dépositaire de leur sacerdoce. Les épitres pastoraux (Timothée I et II, Tite) sont assez intéréssant pour comprendre cela, car ces deux personnages sont des évêques, consacrés par l'imposition des mains pour établir des prêtres. La particularité du Pape, c'est d'être le dépositaire du charisme particulier de Pierre, évoqué à plusieurs reprises dans les Evangiles.


Bref, avec un protestant tenant de l'écclésiologie presbytérienne (ou l'autorité est détenu par des pasteurs "laïcs"), mieux vaut commencer par parler du rôle des évêques avant de s'avancer sur le terrain de la fonction particulière de l'un d'entre eux.
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Pape, Vicaire du Christ Empty
MessageSujet: Re: Pape, Vicaire du Christ   Pape, Vicaire du Christ EmptySam 21 Mar 2015, 09:36

morgankari77 a écrit:

16.03.2015

Bonjour à tous,
il est dit et connu, que le Pape est vicaire du Christ. Moi j'aimerais bien comprendre pourquoi?



Il faut déjà savoir que ce mot vient du latin vicarius (= remplaçant) /

Donc le vicaire du Christ est le remplaçant du Christ sur terre ! Lourde responsabilité que remplit à merveille le pape actuel, François !
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Héraclius

Héraclius


Pape, Vicaire du Christ Empty
MessageSujet: Re: Pape, Vicaire du Christ   Pape, Vicaire du Christ EmptySam 21 Mar 2015, 12:57

Je ne dirais pas que le Pape "remplace" le Christ. Il est son Vicaire, mais au sens écclésiastique ; il est son représentant, pas son remplaçant.

Il agit "in personna Christi", comme tout homme sur le chemin de la configuration à Dieu, mais sur une modalité différente du fait de son sacerdoce et de son pontificat.
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Pape, Vicaire du Christ Empty
MessageSujet: Re: Pape, Vicaire du Christ   Pape, Vicaire du Christ EmptySam 21 Mar 2015, 18:30

Héraclius a écrit:
Je ne dirais pas que le Pape "remplace" le Christ. Il est son Vicaire, mais au sens écclésiastique ; il est son représentant, pas son remplaçant.

Il agit "in personna Christi", comme tout homme sur le chemin de la configuration à Dieu, mais sur une modalité différente du fait de son sacerdoce et de son pontificat.



Oui, tu as raison !


Configuration au Christ, par cet engagement au service de l'obéissance à la foi. Le Pape n'est pas un souverain absolu, dont la pensée et la volonté font loi. Au contraire: le ministère du Pape est la garantie de l'obéissance envers le Christ et envers Sa Parole. Il ne doit pas proclamer ses propres idées, mais se soumettre constamment, ainsi que l'Eglise, à l'obéissance envers la Parole de Dieu, face à toutes les tentatives d'adaptation et d'appauvrissement, ainsi que face à tout opportunisme. .
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
morgankari77

morgankari77


Pape, Vicaire du Christ Empty
MessageSujet: Re: Pape, Vicaire du Christ   Pape, Vicaire du Christ EmptyLun 18 Mai 2015, 23:31

mario-franc_lazur a écrit:
morgankari77 a écrit:

16.03.2015

Bonjour à tous,
il est dit et connu, que le Pape est vicaire du Christ. Moi j'aimerais bien comprendre pourquoi?



Il faut déjà savoir que ce mot vient du latin vicarius (= remplaçant) /

Donc le vicaire du Christ est le remplaçant du Christ sur terre ! Lourde responsabilité que remplit à merveille le pape actuel, François !

Un plasphème plutôt tu veux dire non? Remplaçant du Christ, peu importe où et en quoi, tu en mesures l'importance et l'immensité de ce blasphème?
Personne ne peut être en place du Christ, personne n'est en droit de dire, être remplaçant du Christ. Christ n'est pas lui-même vicaire? Christ absent (physiquement), l'est-il pour autant? A t-il besoin d'être remplacé physiquement? C'est absurde.
Revenir en haut Aller en bas
morgankari77

morgankari77


Pape, Vicaire du Christ Empty
MessageSujet: Re: Pape, Vicaire du Christ   Pape, Vicaire du Christ EmptyLun 18 Mai 2015, 23:33

Héraclius a écrit:
Je ne dirais pas que le Pape "remplace" le Christ. Il est son Vicaire, mais au sens écclésiastique ; il est son représentant, pas son remplaçant.

Il agit "in personna Christi", comme tout homme sur le chemin de la configuration à Dieu, mais sur une modalité différente du fait de son sacerdoce et de son pontificat.

Et pour les âmes non-catholique?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Pape, Vicaire du Christ Empty
MessageSujet: Re: Pape, Vicaire du Christ   Pape, Vicaire du Christ EmptyLun 18 Mai 2015, 23:48

morgankari77 a écrit:


Un plasphème plutôt tu veux dire non? Remplaçant du Christ, peu importe où et en quoi, tu en mesures l'importance et l'immensité de ce blasphème?
Personne ne peut être en place du Christ, personne n'est en droit de dire, être remplaçant du Christ. Christ n'est pas lui-même vicaire? Christ absent (physiquement), l'est-il pour autant? A t-il besoin d'être remplacé physiquement? C'est absurde.

Très juste morgankari77

Jésus est toujours présent et n'a pas demandé à Pierre de le remplacer ou le représenter mais de paître son troupeau, c'est à dire prêcher la parole, prendre soins des brebis, veiller à leur croissance, être attentif à leur besoin.

Jésus a dit "TOUT POUVOIR M'A ÉTÉ DONNÉ dans le ciel et SUR LA TERRE.
28.19 Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit,
28.20 et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, JE SUIS AVEC VOUS TOUS LES JOURS, JUSQU'À LA FIN DU MONDE.
" Matthieu 28 v 18 à 20
Revenir en haut Aller en bas
Héraclius

Héraclius


Pape, Vicaire du Christ Empty
MessageSujet: Re: Pape, Vicaire du Christ   Pape, Vicaire du Christ EmptyMar 19 Mai 2015, 00:27

Le Pape est simplement le chef de l'Eglise Visible.

En théologie catholique, l'Eglise a deux faces. La face visible, avec la communauté des chrétiens vivants, l'institution écclésiastique, la liturgie, etc... Et la face invisible, c'est à dire le Corps Mystique du Christ, qui est la réalité la plus profonde de l'Eglise.

Les catholiques ne subtituent pas le Pape au Christ. Simplement, le Christ n'est plus visible depuis l'Ascension du Seigneur. Il reste, et à jamais, le seul Prètre, le seul Roi, le seul Prophète de l'Eglise, sa Tête véritable. Il est l'unique chef de l'Eglise dans sa plénitude.

Mais pour maintenir l'unité de l'Eglise, il faut un chef, un Vicaire. Ce dernier n'est pas un substitut, c'est un représentant. Il est donc chef de l'Eglise Visible. Mais il n'est pas chef de l'Eglise Universelle au sens large, qui de toute façon n'est pas que terrestre ; à l'Eglise militante, sur terre, il faut ajouter l'Eglise souffrante du feu purificateur et l'Eglise triomphante du Royaume des Cieux auquels nous sommes tous appellés. Tous unis dans une seule et unique prière de louange tournée vers le Souverain Véritable, qui est Père, Fils et Saint Esprit.


Cela dit vous avez bien raison de douter et de ne pas aimer ce que vous croyez être le catholicisme, cette religion néo-païenne pleine d'or et de bien peu de ferveur évangélique, qui joue à la comptabilité des mérites et se rit des écritures. Mais je suis bien placé pour savoir que ce fantasme d'apparence est faux, tout à fait objectivement parlant, lorsque l'on songe à la véritable portée des rituels catholiques et de la pensée profonde qui la soutient. Je ne suis pas certain que le Catholicisme soit la Vérité, mais je suis sûr que sa cohérence interne est tout à fait étrangère au fantasme protestant de la "popery" comme on dit en outre-atlantique. Bien rares sont les protestants qui comprennent les dogmes catholiques (bien rares sont aussi les cathos qui comprennent leurs propres dogmes, malheuresement ca marche aussi dans ce sens là...).

Je vous conseil de vous intéresser un peu à l'orthodoxie. C'est un bon moyen de comprendre le christianisme non-protestant sans passer par la case romaine.

(Le forum n'étant pas dédié à ce type d'échange, je vous invite si vous voulez à me contacter par Mp pour discuter un peu de tout cela de façon sereine  Wink )


Dieu vous bénisse,


Héraclius -
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Pape, Vicaire du Christ Empty
MessageSujet: Re: Pape, Vicaire du Christ   Pape, Vicaire du Christ EmptyMar 19 Mai 2015, 00:51

Héraclius a écrit:
Le Pape est simplement le chef de l'Eglise Visible.

En théologie catholique, l'Eglise a deux faces. La face visible, avec la communauté des chrétiens vivants, l'institution écclésiastique, la liturgie, etc... Et la face invisible, c'est à dire le Corps Mystique du Christ, qui est la réalité la plus profonde de l'Eglise.

Les catholiques ne subtituent pas le Pape au Christ. Simplement, le Christ n'est plus visible depuis l'Ascension du Seigneur. Il reste, et à jamais, le seul Prètre, le seul Roi, le seul Prophète de l'Eglise, sa Tête véritable. Il est l'unique chef de l'Eglise dans sa plénitude.

Mais pour maintenir l'unité de l'Eglise, il faut un chef, un Vicaire. Ce dernier n'est pas un substitut, c'est un représentant. Il est donc chef de l'Eglise Visible. Mais il n'est pas chef de l'Eglise Universelle au sens large, qui de toute façon n'est pas que terrestre ; à l'Eglise militante, sur terre, il faut ajouter l'Eglise souffrante du feu purificateur et l'Eglise triomphante du Royaume des Cieux auquels nous sommes tous appellés. Tous unis dans une seule et unique prière de louange tournée vers le Souverain Véritable, qui est Père, Fils et Saint Esprit.


Cela dit vous avez bien raison de douter et de ne pas aimer ce que vous croyez être le catholicisme, cette religion néo-païenne pleine d'or et de bien peu de ferveur évangélique, qui joue à la comptabilité des mérites et se rit des écritures. Mais je suis bien placé pour savoir que ce fantasme d'apparence est faux, tout à fait objectivement parlant, lorsque l'on songe à la véritable portée des rituels cathliques et de la pensée profonde qui la soutient. Je ne suis pas certain que le Catholicisme soit la Vérité, mais je suis sûr que sa cohérence interne est tout à fit étrangère au fantasme protestant de la "popery" comme on dit en outre-atlantique.

Je vous conseil de vous intéresser un peu à l'orthodoxie. C'est un bon moyen de comprendre le christianisme non-protestant sans passer par la case romaine.

(Le forum n'étant pas dédié à ce type d'échange, je vous invite si vous voulez à me contacter par Mp pour discuter un peu de tout cela de façon sereine  Wink )


Dieu vous bénisse,


Héraclius -

L'église est un corps spirituel et non pas un système religieux. L'unité des membres c'est par le Saint-Esprit.
"Pour ce qui concerne les dons spirituels, je ne veux pas, frères, que vous soyez dans l'ignorance.
12.2 Vous savez que, lorsque vous étiez païens, vous vous laissiez entraîner vers les idoles muettes, selon que vous étiez conduits.
12.3 C'est pourquoi je vous déclare que nul, s'il parle par l'Esprit de Dieu, ne dit: Jésus est anathème! et que nul ne peut dire: Jésus est le Seigneur! si ce n'est par le Saint Esprit.
12.4 Il y a diversité de dons, mais le même Esprit;
12.5 diversité de ministères, mais le même Seigneur;
12.6 diversité d'opérations, mais le même Dieu qui opère tout en tous.
12.7 Or, à chacun la manifestation de l'Esprit est donnée pour l'utilité commune.
12.8 En effet, à l'un est donnée par l'Esprit une parole de sagesse; à un autre, une parole de connaissance, selon le même Esprit;
12.9 à un autre, la foi, par le même Esprit; à un autre, le don des guérisons, par le même Esprit;
12.10 à un autre, le don d'opérer des miracles; à un autre, la prophétie; à un autre, le discernement des esprits; à un autre, la diversité des langues; à un autre, l'interprétation des langues.
12.11 Un seul et même Esprit opère toutes ces choses, les distribuant à chacun en particulier comme il veut.
12.12 Car, comme le corps est un et a plusieurs membres, et comme tous les membres du corps, malgré leur nombre, ne forment qu'un seul corps, ainsi en est-il de Christ.
12.13 Nous avons tous, en effet, été baptisés dans un seul Esprit, pour former un seul corps, soit Juifs, soit Grecs, soit esclaves, soit libres, et nous avons tous été abreuvés d'un seul Esprit.
12.14 Ainsi le corps n'est pas un seul membre, mais il est formé de plusieurs membres.

12.15 Si le pied disait: Parce que je ne suis pas une main, je ne suis pas du corps-ne serait-il pas du corps pour cela?
12.16 Et si l'oreille disait: Parce que je ne suis pas un oeil, je ne suis pas du corps, -ne serait-elle pas du corps pour cela?
12.17 Si tout le corps était oeil, où serait l'ouïe? S'il était tout ouïe, où serait l'odorat?
12.18 Maintenant Dieu a placé chacun des membres dans le corps comme il a voulu.
12.19 Si tous étaient un seul membre, où serait le corps?
12.20 Maintenant donc il y a plusieurs membres, et un seul corps.
12.21 L'oeil ne peut pas dire à la main: Je n'ai pas besoin de toi; ni la tête dire aux pieds: Je n'ai pas besoin de vous.
12.22 Mais bien plutôt, les membres du corps qui paraissent être les plus faibles sont nécessaires;
12.23 et ceux que nous estimons être les moins honorables du corps, nous les entourons d'un plus grand honneur. Ainsi nos membres les moins honnêtes reçoivent le plus d'honneur,
12.24 tandis que ceux qui sont honnêtes n'en ont pas besoin. Dieu a disposé le corps de manière à donner plus d'honneur à ce qui en manquait,
12.25 afin qu'il n'y ait pas de division dans le corps, mais que les membres aient également soin les uns des autres.

12.26 Et si un membre souffre, tous les membres souffrent avec lui; si un membre est honoré, tous les membres se réjouissent avec lui.
12.27 Vous êtes le corps de Christ, et vous êtes ses membres, chacun pour sa part.
12.28 Et Dieu a établi dans l'Église premièrement des apôtres, secondement des prophètes, troisièmement des docteurs, ensuite ceux qui ont le don des miracles, puis ceux qui ont les dons de guérir, de secourir, de gouverner, de parler diverses langues.
12.29 Tous sont-ils apôtres? Tous sont-ils prophètes? Tous sont-ils docteurs?
12.30 Tous ont-ils le don des miracles? Tous ont-ils le don des guérisons? Tous parlent-ils en langues? Tous interprètent-ils?
12.31 Aspirez aux dons les meilleurs. Et je vais encore vous montrer une voie par excellence." 1Corinthiens 12


"Rendez grâces au Père, qui vous a rendus capables d'avoir part à l'héritage des saints dans la lumière,
1.13 qui nous a délivrés de la puissance des ténèbres et nous a transportés dans le royaume du Fils de son amour,
1.14 en qui nous avons la rédemption, la rémission des péchés.
1.15 Il est l'image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création.
1.16 Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui.
1.17 Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui.
1.18 Il est la tête du corps de l'Église; il est le commencement, le premier-né d'entre les morts, afin d'être en tout le premier.
1.19 Car Dieu a voulu que toute plénitude habitât en lui;
1.20 il a voulu par lui réconcilier tout avec lui-même, tant ce qui est sur la terre que ce qui est dans les cieux, en faisant la paix par lui, par le sang de sa croix.

1.21 Et vous, qui étiez autrefois étrangers et ennemis par vos pensées et par vos mauvaises oeuvres, il vous a maintenant réconciliés par sa mort dans le corps de sa chair,
1.22 pour vous faire paraître devant lui saints, irrépréhensibles et sans reproche,
1.23 si du moins vous demeurez fondés et inébranlables dans la foi, sans vous détourner de l'espérance de l'Évangile que vous avez entendu, qui a été prêché à toute créature sous le ciel, et dont moi Paul, j'ai été fait ministre." Colossiens 1 v 12 à 23


Personnellement, ça m'a fait sourire ce que vous pensez des protestants, je crois que Dieu s'en fout pas mal des étiquettes que chacun se donnent, il regarde au coeur, nous ne sommes pas sauvé par nos œuvres mais par la foi en Jésus Wink

Soyez béni! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Héraclius

Héraclius


Pape, Vicaire du Christ Empty
MessageSujet: Re: Pape, Vicaire du Christ   Pape, Vicaire du Christ EmptyMar 19 Mai 2015, 01:27

Les longues citations scripturaires ne mènent pas très loin, j'en ai peur. Je suis tout à fait d'accord pour dire que l'Eglise est un seul Corps, celui du Christ, et que c,est une réalité spirituelle. Mais c'est aussi un collège de 12 apôtres appells à répandre la grâce autour d'eux par le baptème, l'eucaristie, l'imposition des mains et l'onction de l'esprit... Et ce collège a un membre qui la préside, et son nom est Képhas. Wink

Voyez, nous avons les mêmes sources, mais pas la même interprétation, et c'est ainsi pour tout. "Prenez et manger, ceci est mon corps". Symbolique ou littéral ? Il faut bien quelqu'un pour trancher. Quelqu'un pour qui Jésus-Christ a prié pour qu'il confirme ses frères dans le doute ? (Luc 22) Il est intéréssant que les protestants ne s'entendent pas entre eux sur la signification de l'insitution, d'ailleurs.

Concernant les protestants, certes j'admet volontier tomber dans un forme d'essentialisation. Tout les évangéliques ne crient pas à l'antéchrist romain, encore heureux.



Ma chère, si vous saviez à quel point la Sola Scriptura est triste, et la Sola Fide abjecte... J'aimerais avoir un ton plus odéré, mais au moins je vous offre la sincérité.


Nous sommes sauvés par l'Amour, pas par la Confiance. Nous sommes sauvés dans le processus de la sanctification, dans lequel nos apprenons à aimer Dieu et notre prochain. La Foi est le premier pas pour entrer dans l'Amour, mais elle n'est pas la plénitude de l'Amour, de la Charité elle-même. Dieu n'a pas créé les hommes pour entrenenir avec eux une relation de confiance, mais d'Amour, de Charité Véritable. Pour un catholique, dire que nous sommes sauvés par la foi seule, c'est cracher sur la seul réalité, l'Amour tel qu'il est décrit par Paul ! (I Cor, 13)


On peut éplucher à l'infini les épitres pauliniens et celui de Jacques en quête de réponse... Il faut bien trancher.


Dieu vous garde dans Son étreinte d'Amour et vous accorde la grâce de la déification,


Héraclius -
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Pape, Vicaire du Christ Empty
MessageSujet: Re: Pape, Vicaire du Christ   Pape, Vicaire du Christ EmptyMar 19 Mai 2015, 01:57

Héraclius a écrit:
Les longues citations scripturaires ne mènent pas très loin, j'en ai peur. Je suis tout à fait d'accord pour dire que l'Eglise est un seul Corps, celui du Christ, et que c,est une réalité spirituelle. Mais c'est aussi un collège de 12 apôtres appells à répandre la grâce autour d'eux par le baptème, l'eucaristie, l'imposition des mains et l'onction de l'esprit... Et ce collège a un membre qui la préside, et son nom est Képhas. Wink

Voyez, nous avons les mêmes sources, mais pas la même interprétation, et c'est ainsi pour tout. "Prenez et manger, ceci est mon corps". Symbolique ou littéral ? Il faut bien quelqu'un pour trancher. Quelqu'un pour qui Jésus-Christ a prié pour qu'il confirme ses frères dans le doute ? (Luc 22) Il est intéréssant que les protestants ne s'entendent pas entre eux sur la signification de l'insitution, d'ailleurs.

Concernant les protestants, certes j'admet volontier tomber dans un forme d'essentialisation. Tout les évangéliques ne crient pas à l'antéchrist romain, encore heureux.



Ma chère, si vous saviez à quel point la Sola Scriptura est triste, et la Sola Fide abjecte... J'aimerais avoir un ton plus odéré, mais au moins je vous offre la sincérité.


Nous sommes sauvés par l'Amour, pas par la Confiance. Nous sommes sauvés dans le processus de la sanctification, dans lequel nos apprenons à aimer Dieu et notre prochain. La Foi est le premier pas pour entrer dans l'Amour, mais elle n'est pas la plénitude de l'Amour, de la Charité elle-même. Dieu n'a pas créé les hommes pour entrenenir avec eux une relation de confiance, mais d'Amour, de Charité Véritable. Pour un catholique, dire que nous sommes sauvés par la foi seule, c'est cracher sur la seul réalité, l'Amour tel qu'il est décrit par Paul ! (I Cor, 13)


On peut éplucher à l'infini les épitres pauliniens et celui de Jacques en quête de réponse... Il faut bien trancher.


Dieu vous garde dans Son étreinte d'Amour et vous accorde la grâce de la déification,


Héraclius -

Vous savez ce qu'à dit Paul "ne discutez pas des opinions".

Vous parlez de façon trop compliqué, je suis un peu largué.

La parole de Dieu doit être la base de la foi, Jésus a dit "C'est pourquoi, quiconque entend ces paroles que je dis et les met en pratique, sera semblable à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc.
7.25 La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont jetés contre cette maison: elle n'est point tombée, parce qu'elle était fondée sur le roc.

7.26 Mais quiconque entend ces paroles que je dis, et ne les met pas en pratique, sera semblable à un homme insensé qui a bâti sa maison sur le sable.
7.27 La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et ont battu cette maison: elle est tombée, et sa ruine a été grande." Matthieu 7 v 24 à 27


Sans l'Esprit la parole est morte, l'épée de l'Esprit (la parole de Dieu) qui doit trancher et pas les opinions.
Le problème très visible chez les protestants et que chacun reste figé sur ce qu'il a compris, et appuye les doctrines qu'il a le mieux assimilé. Toutes les dénominations protestantes enseignent des choses bibliques, mais il y a un manque de maturité spirituelle pour ne pas s'enfermer dans des applications de doctrines et de considérer les autres comme inférieur ou incomplet.
Je le ressent aussi dans vos propos et ça m'attriste.

Personnellement j'essaye de ne pas m'enfermer dans un raisonnement ou une pratique, j'ai beaucoup appris des catholiques sur le forum.
Je suis issus des pentecôtistes mais je fréquente une église méthodiste. Chez les deux j'ai retrouvé des aprioris, et j'ai été découragé qu'on me colle l'étiquette "charismatique", parce qu'ils le voient de façon négative.
En fréquentant des personnes de différentes dénominations, j'ai rencontré des frères et sœurs qui dépassent ses étiquettes et avec qui je partage le même amour pour Jésus et le même Esprit.
Beaucoup de mes préjugés sont tombés, parce que l'église parfaite n'existe pas, que l'église se sont des chrétiens de toutes dénominations.

Enfin voilà Wink

Soyez bénis! :)


Revenir en haut Aller en bas
Héraclius

Héraclius


Pape, Vicaire du Christ Empty
MessageSujet: Re: Pape, Vicaire du Christ   Pape, Vicaire du Christ EmptyMar 19 Mai 2015, 02:16

Je crois que vous vous trompez, tout en acceptant moi-même qu'il est possible que je me trompe.

L'Esprit est le maître, sans doute, mais chez qui souffle-t-il ? Chez les épiscopaliens qui disent que l'Eucaristie est le corps du christ, ou chez les évangéliques qui disent que c'est un symbole ? Sont-ils tous bibliques ?

Enfin bon, le débat est éternel.

Dieu vous bénisse. Nous sommes tous Un dans l'Amour que nous portons à Dieu, pour cela du moins nous sommes d'accord. Wink
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Pape, Vicaire du Christ Empty
MessageSujet: Re: Pape, Vicaire du Christ   Pape, Vicaire du Christ EmptyMar 19 Mai 2015, 09:36

Héraclius a écrit:
........................
Je vous conseil de vous intéresser un peu à l'orthodoxie. C'est un bon moyen de comprendre le christianisme non-protestant sans passer par la case romaine.

(Le forum n'étant pas dédié à ce type d'échange, je vous invite si vous voulez à me contacter par Mp pour discuter un peu de tout cela de façon sereine  Wink )


Dieu vous bénisse,


Héraclius -


Il existe une section pour ce type d'échange inter-chrétien :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Le chant du cygne

Le chant du cygne


Pape, Vicaire du Christ Empty
MessageSujet: Re: Pape, Vicaire du Christ   Pape, Vicaire du Christ EmptyMar 19 Mai 2015, 10:13

Héraclius a écrit:


Cela dit vous avez bien raison de douter et de ne pas aimer ce que vous croyez être le catholicisme, cette religion néo-païenne pleine d'or et de bien peu de ferveur évangélique, qui joue à la comptabilité des mérites et se rit des écritures. Mais je suis bien placé pour savoir que ce fantasme d'apparence est faux, tout à fait objectivement parlant, lorsque l'on songe à la véritable portée des rituels catholiques et de la pensée profonde qui la soutient. Je ne suis pas certain que le Catholicisme soit la Vérité, mais je suis sûr que sa cohérence interne est tout à fait étrangère au fantasme protestant de la "popery" comme on dit en outre-atlantique. Bien rares sont les protestants qui comprennent les dogmes catholiques (bien rares sont aussi les cathos qui comprennent leurs propres dogmes, malheuresement ca marche aussi dans ce sens là...).Héraclius -

Je ne suis pas certain de comprendre… La question n'est pas de savoir si le train de vie des cardinaux est trop faste pour être La Vérité divine mais plutôt si les orientations que Dieu donne à Son Église sont réelles.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Pape, Vicaire du Christ Empty
MessageSujet: Re: Pape, Vicaire du Christ   Pape, Vicaire du Christ Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Pape, Vicaire du Christ
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Pape applanit le sentier de l`Antéchrist
» 12 signes de l'avenement de l'antéchrist selon st Bonaventure
» Le Christ et la vision béatifique
» Benoît XVI et la venue du Christ à l'heure de la mort
» Neuvaine en l’honneur du CHRIST ROI du 12 au 20 novembre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: SPIRITUALITE CHRETIENNE et THEOLOGIE CHRETIENNE-
Sauter vers: