Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez
 

 Notre cerveau est-il naturellement religieux ?

Aller en bas 
AuteurMessage
ASHTAR

ASHTAR


Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  Empty
MessageSujet: Notre cerveau est-il naturellement religieux ?    Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  EmptySam 14 Aoû 2010, 21:11

Découverte prodigieuse : en observant les flux neuronaux de moines bouddhistes en méditation et de nonnes chrétiennes en prière, deux chercheurs américains, un vieux et un jeune, Eugene d’Aquili et Andrew Newberg, neurologues à l’université de Pennsylvanie, ont démontré qu’extase ystique et conscience cosmique correspondaient à un processus cortical précis, mettant hors circuit la zone du néocortex qui permet de distinguer le soi du non-soi. Nouveauté remarquable : au lieu d’en tirer une vision sceptique, à la Monod ou Changeux, réduisant la spiritualité à un épiphénomène halluciné, ces chercheurs en concluent au contraire que la démarche religieuse est une nécessité inscrite dans les fibres mêmes de notre système nerveux central. Cette recherche vient de déboucher sur un livre passionnant, où les deux savants racontent leur aventure et développent une « biologie du religieux » (Pourquoi Dieu ne disparaît pas, André Newberg et Eugene d’Aquili, éd. Sully)..André Newberg et Eugene d’Aquili





A priori, la démarche pouvait paraître présomptueuse, voire bouffonne : prétendre étudier l’extase mystique ou l’état de méditants ayant atteint la “conscience cosmique”, en observant des cerveaux ! Mais la science neuronale atteint désormais une finesse qui rend ce genre de démarche légitime. Le nom exact de la zone du cerveau qui se retrouve « en roue libre » (coupée de toute information venue dessens) pendant une méditation ou une prière intense est le « cortex pariétal supérieur arrière ». Pour pouvoir se faire comprendre du grand public, les deux chercheurs américains ont rebaptisé cette zone « aire associative pour l’orientation » (AAO).

En termes simples, l’AAO a pour fonction de tracer une séparation précise entre l’individu et le reste de l’univers. Entre le soi et le non-soi. À un niveau microscopique, c’est une mission un peu similaire que remplit le système immunitaire, chargé de chasser les intrus qu’il ne reconnaitrait pas comme faisant partie du « soi ». L’AAO, elle, fonctionne au niveau macroscopique, notamment pour guider nos déplacements. Les gens qui ont eu l’AAO endommagée ont de grandes difficultés à se mouvoir dans l’espace. Quand ils s’approchent de leur lit, par exemple, leur cerveau est si dérouté par les changements constants qui interviennent dans les calculs des angles, des profondeurs et des distances que le simple fait de s’allonger devient un défi. Les malheureux ratent leur lit et tombent par terre. Et s’ils parviennent à poser leur corps sur le matelas, ils ne peuvent que se blottir maladroitement contre le mur.

Pour remplir sa fonction, l’AAO dépend d’un flux constant d’impulsions nerveuses provenant de chacun des organes sensoriels du corps. À chaque moment de notre vie, l’AAO trie et traite ces impulsions pratiquement dans l’instant, assurant une quantité de travail absolument stupéfiante, à des taux de charge et à des vitesses qui épuiseraient les circuits d’une douzaine de superordinateurs !
Que se passe-t-il donc quand une personne entre en méditation ? Son AAO travaille aussi durement que toujours, mais le flux
d’informations sensorielles qui l’alimente d’habitude se trouve soudain bloqué. Or, si l’AAO n’a aucune information sur laquelle travailler, elle n’a d’autre choix que de “percevoir” que le soi est désormais sans fin et qu’il se trouve en étroite interdépendance avec tout ce (et tous ceux) que le mental ressent. Cette perception est ressentie comme totalement et indiscutablement réelle - et rien ne permet de dire qu’elle ne l’est pas.
C’est exactement ainsi que des générations de mystiques orientaux ont décrit les points culminants de leurs activités méditatives, spirituelles et mystiques. Selon les termes des Upanishads hindous :

Comme les fleuves coulant vers l’est et l’ouest

Fusionnent dans l’océan et s’unifient à lui,

En oubliant qu’ils avaient jamais été des fleuves individuels,

De même toutes les créatures perdent leur nature individuelle

Quand elles fusionnent enfin.




Huit méditants tibétains ont participé à la principale étude par imagerie cérébrale. Dans presque tous les cas, les scanographies ont montré un ralentissement identique de l’activité de l’aire de l’orientation, aux moments culminants de la méditation. Par la suite, l’expérience a été étendue à plusieurs moniales franciscaines en prière. Et les scanographies ont révélé des changements similaires pendant les moments religieux les plus intenses des sœurs. En revanche, à la différence des moines bouddhistes, qui se sentaient « un avec le cosmos », ces dernières tendaient à décrire ce moment sous la forme d’un sentiment tangible de proximité avec Dieu et de « fusion en Lui ». Leurs explications répétaient celles des mystiques du passé, dont celles de la sœur franciscaine Angelica de Foligno du XIIIème siècle : « Combien grand est la pitié de celui qui a réalisé cette union... J’ai possédé Dieu si complètement que je n’étais plus dans mon état habituel d’avant, mais que je fus conduite à trouver une paix dans laquelle j’étais unie à Dieu et que j’étais satisfaite de tout. »

Vers une « biologie de la foi » non réductionniste ?

Faisant preuve d’une grande curiosité et d’une vivacité d’esprit rare, d’Aquili et Newberg se sont aussi intéressés aux pratiques rituelles des cultures anciennes, cherchant à trouver un rapport entre l’émergence du comportement rituel et l’évolution du cerveau humain. Ils ont découvert qu’il existait beaucoup d’informations pertinentes sur le rapport entre les rituels religieux et le cerveau, mais que très peu de ces informations avaient été triées ou synthétisées en une structure cohérente.
Pourtant, au fur et à mesure qu’ils passaient en revue des montagnes de données sur l’expérience religieuse, les rituels, et la science du cerveau, des pièces importantes d’une forme de puzzle ont fini par s’assembler et à faire apparaître des modèles ayant un sens. Peu à peu, ils ont donc formulé l’hypothèse suivante : tout semble indiquer que l’expérience spirituelle, à sa racine, est intimement tissée dans la biologie humaine. La réalité biologique elle-même nous obligerait, en quelque sorte, à laisser émerger de nous une dimension spirituelle. Tout se passerait comme si, avec l’espèce humaine, les combinaisons neuronales avaient atteint un niveau de complexité tel que le système nerveux s’autoriserait en quelque sorte à dépasser les informations sensorielles, pour accéder à un « au-delà » des apparences que rien de scientifique - selon d’Aquili et Newberg - n’autoriserait à disqualifier, ni même d’ailleurs à définir.
En vingt ans de travaux (du moins pour l’aîné, d’Aquili,que Newberg a rejoint en 199X, peu avant la mort du premier, survenue en 200X), les deux neurologues ont atteint des résultats si encourageants qu’ils ont peu à peu étendu leur problématique à des questions comme : les êtres humains sont-ils biologiquement obligés de créer des mythes ? Quel secret neurologique se cache derrière le pouvoir du rituel ? Les visions et les inspirations transcendantes des grands mystiques religieux sont-elles basées sur des illusions mentales ou émotionnelles, ou sont-elles le résultat de perceptions sensorielles cohérentes formées par le fonctionnement neurologique correct d’esprits sains et sensés ? Des facteurs évolutionnistes tels que la sexualité et l’accouplement peuvent-ils avoir influencé les développement biologique de l’extase religieuse ? Etc. Mais, inexorablement, une question récurrente a de plus en plus recouvert toutes les autres : venait-on ainsi, oui ou non, de découvrir la racine biologique commune de toutes les expériences religieuses ? Et si c’était le cas, que pourrait nous dire cette compréhension sur la nature de l’urgence spirituelle ?
Notre cerveau nous contraint-il au voyage intérieur ?

Un sceptique pourrait insinuer qu’une origine biologique de toutes les aspirations et toutes les expériences spirituelles, y compris le désir ardent et universel des hommes d’entrer en contact avec« quelque chose de divin », pourrait être expliqué comme étant une illusion provoquée par des ratés chimiques d’un paquet de cellules nerveuses.
Mais, selon les deux chercheurs américains, les nouvelles générations de scanographies laissent entrevoir une autre possibilité. Chez les humains en méditation ou en prière, l’AAO fonctionne de façon inhabituelle certes, mais pas incorrectement du tout. Autrement dit, ce que le neurologue curieux observe d’eux sur l’écran de l’ordinateur de son scan pourrait être la preuve (en couleur !) de la capacité du cerveau... à rendre réelle l’expérience spirituelle. Comme si la démarche scientifique inversait soudain la logique matérialiste - jusqu’ici antispirituelle - et en faisait au contraire une voie d’accès immanente vers la mystique.
Après des années d’études scientifiques, avec une attention scrupuleuse portée aux résultats, Gene d’Aquili et andrew Newberg croient en effet qu’ils ont mis le doigt sur la preuve de l’existence d’un processus neurologique qui a évolué pour nous permettre, à nous humains :de transcender l’existence matérielle, de connaître la partie la plus profonde et la plus spirituelle de nous-mêmes, nous la faisant percevoircomme une réalité absolue et universelle, nous reliant à tout ce qui existe, d’entrer en contact avec cette réalité.
Gene d’Aquili est mort avant que le livre relatant ses recherches n’ait pris forme. Dans l’introduction à ce livre, son jeune et brillant collègue écrit : « Les contributions de Gene me manquent cruellement. C’est lui qui m’a encouragé à marquer de l’intérêt pour l’étude du rapport entre le mental et l’esprit, et à considérer avec un regard neuf le paysage convoluté de cet organe miraculeux qui se cache àl’intérieur de nos crânes. Le travail que nous avons effectué ensemble m’a forcé à maintes reprises à reconsidérer mon attitude fondamentale vis-à-vis de la religion, et aussi mon attitude par rapport à la vie, la réalité, et même le sentiment de moi-même. Ce fut un voyage de métamorphose, un voyage de découverte de soi, vers lequel je crois que notre cerveau nous contraint. C’est un voyage dans les mystères les plus profonds de l’esprit, au centre même du soi, et qui commence par cette question simple : comment le cerveau nous dit-il ce qui est réel ? »
Par Patrice van Eersel


SITE:http://www.dialogueislam-chretien.com/post.forum?mode=newtopic&f=11
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  Empty
MessageSujet: Re: Notre cerveau est-il naturellement religieux ?    Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  EmptyDim 15 Aoû 2010, 09:05

Salam ASHTAR , en ce qui me concerne je ne pense pas que mon cerveau est religieux , seulement le Seigneur me demande d'obéir à ses commandements , de méditer les textes sacrés , de prier régulièrement , donc le le fais parce que la foi est dans mon coeur , et aussi pour être agréable à Dieu .
Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  Empty
MessageSujet: Re: Notre cerveau est-il naturellement religieux ?    Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  EmptyDim 15 Aoû 2010, 10:42

Nous naissons avec ce désir , cette soif de Dieu en nous !

C'est Dieu qui l'y a déposée pour que nous le cherchions, les peuplades qui avant n'avaient jamais été évangélisées par exemple adoraient Dieu soit ils adoraient le soleil, la nature...
Les égyptiens adoraient un Seul Dieu du temps du pharaon Akenaton celui qu'ils ont qualifié "d'hérétique" !

Ils adoraient RA, le Dieu Soleil, Isis, Osiris, les grec les dieux de l'Olympe......

Au plus profond de la jungle, les indigènes cherchaient Dieu...

La preuve qu'Il habite en nous mais nous l'appelons d'un nom différent selon notre éducation religieuse et selon si nous avons été enseignés ou pas.......

Fraternellement.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
ASHTAR

ASHTAR


Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  Empty
MessageSujet: Re: Notre cerveau est-il naturellement religieux ?    Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  EmptyDim 15 Aoû 2010, 11:44

J'ai aimé cet article car il rejoint la pensée islamique du fait que nous avion une certitude et une attestation auprès de Dieu qu'il est unique et que c'est lui qui nous a créé ,mais dès que l'âme fut introduite dans le corps elle se souilla et se pervertie.
Mais dès que l'être humain pratique sa religion et fait ses prières ,il commence à se rappeler cet état avant la naissance jusqu'au point de s'éclipser pour ne voir que Dieu qui est le tout en tout .
Et là dans cet article nous assistons scientifiquement à la transcendance matérielle vers le spirituelle


Chere Eliza tu dis:
Citation :
Salam ASHTAR , en ce qui me concerne je ne pense pas que mon cerveau est
religieux , seulement le Seigneur me demande d'obéir à ses
commandements , de méditer les textes sacrés , de prier régulièrement ,
donc le le fais parce que la foi est dans mon coeur , et aussi pour être
agréable à Dieu .
Ta simplicité te fais de toi une vraie prêtresse ,ton cœur atteste Dieu et son adoration ,ce qui nous révèle que toute ta pensée ,ta prière qui émane de ton cœur par le raisonnement du cerveau atteste ton dévouement .Donc ton cerveau est la confirmation de ton cœur (ame)


Chère rosedumatin

Je partage ton opinion ,nous somme né avec cette connaissance de dieu en notre cœur ,même les pires des athées gémissent en appelant Dieu lors des maladies

cordialement
Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  Empty
MessageSujet: Re: Notre cerveau est-il naturellement religieux ?    Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  EmptyDim 15 Aoû 2010, 11:51

ASHTAR a écrit:
J'ai aimé cet article car il rejoint la pensée islamique du fait que nous avion une certitude et une attestation auprès de Dieu qu'il est unique et que c'est lui qui nous a créé ,mais dès que l'âme fut introduite dans le corps elle se souilla et se pervertie.
Mais dès que l'être humain pratique sa religion et fait ses prières ,il commence à se rappeler cet état avant la naissance jusqu'au point de s'éclipser pour ne voir que Dieu qui est le tout en tout .
Et là dans cet article nous assistons scientifiquement à la transcendance matérielle vers le spirituelle


Chere Eliza tu dis:
Citation :
Salam ASHTAR , en ce qui me concerne je ne pense pas que mon cerveau est
religieux , seulement le Seigneur me demande d'obéir à ses
commandements , de méditer les textes sacrés , de prier régulièrement ,
donc le le fais parce que la foi est dans mon coeur , et aussi pour être
agréable à Dieu .
Ta simplicité te fais de toi une vraie prêtresse ,ton cœur atteste Dieu et son adoration ,ce qui nous révèle que toute ta pensée ,ta prière qui émane de ton cœur par le raisonnement du cerveau atteste ton dévouement .Donc ton cerveau est la confirmation de ton cœur (ame)


Chère rosedumatin

Je partage ton opinion ,nous somme né avec cette connaissance de dieu en notre cœur ,même les pires des athées gémissent en appelant Dieu lors des maladies

cordialement

Salam Cher ASHTAR,

J' ai également beaucoup apprécié cet article. C'est quand l'âme est introduite dans le corps humain qu'elle court beaucoup de risques......

En effet Cher ASHTAR, même les pires athées gémissent quand ils sont malades et se sentent mourir....

J'ai vécu le cas avec une personne de ma famille atteinte du cancer du poumon, il se sentait mourir et alors il priait , il priait avec ferveur..........

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
Elmakoudi

Elmakoudi


Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  Empty
MessageSujet: Re: Notre cerveau est-il naturellement religieux ?    Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  EmptyLun 16 Aoû 2010, 00:17

salam alaikoum
Le cerveau fait l’objet de bien des recherches, découvertes, théories et sans doute controverses. C’est normal, nul ne sait encore vraiment comment tout ceci fonctionne. Une chose est sûre, pour moi, aucun de nos cerveaux ne travaille vraiment de la même façon, sur le plan intellectuel, et aucun de nos cerveaux n’évolue de la même façon. Nous passons même notre vie à le spécialiser.
Ce qui n’est pas vraiment une bonne chose. À force de l’entrainer à fonctionner d’une certaine façon, bien d’autres fonctions restent inactives, qui, passé un certain âge, ne sont plus réactivables.

Or, qu’elles sont les différentes parties de notre intelligence dans toute sa complétude ?
— L’intelligence rationnelle [QI] qui détermine la capacité de compréhension.
— L’intelligence émotionnelle [QE] qui détermine votre capacité de reliance aux autres.
— L’intelligence sensitive qui détermine votre capacité de création et d’empathie.
— L’intelligence intuitive qui détermine votre capacité de réception.

La fusion "extatique" avec Dieu, n’est pas l’apanage des religions Des travaux récents de neurobiologistes font apparaître que le cerveau est structuré pour que l’homme adhère à l’idée du divin.
L’équipe suédoise de la neurobiologiste Jacqueline Borg a montré que plus le taux de sérotonine était élevé, plus la religiosité des sujets de son expérimentation était avérée. La scientifique conclut :
"le système de production de sérotonine pourrait bien être vu comme l’une des bases biologiques de la croyance religieuse, même si le résultat de l’étude doit encore être précisé avec des travaux menés sur un panel de volontaires plus large."
La sérotonine ne serait pas la seule "molécule de la foi". D’autres neurotransmetteurs pourraient jouer un rôle dans le sentiment religieux, comme les opioïdes : "les drogues opiacées, telles la morphine ou l’opium, qui mime les opioïdes naturellement secrétés par le cerveau, modifient les perceptions sensorielles".

Il ressort de ces travaux que l’homme paraît "programmé pour croire en Dieu". Notre cerveau est doté d’un mécanisme biologique et psychologique inné qui nous rend sensible à l’idée d’existences divines. D’autre part, "notre perception intuitive du réel étant innée, sa transgression par les croyances religieuses provoque une réaction émotionnelle forte". Dit autrement, par l’évocation de ces transgressions contredisant notre entendement, nous sommes amenés "à leur attribuer un pouvoir explicatif supérieur"
Revenir en haut Aller en bas
ASHTAR

ASHTAR


Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  Empty
MessageSujet: Re: Notre cerveau est-il naturellement religieux ?    Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  EmptyLun 16 Aoû 2010, 00:35

Oua Alaikoum Assalam frere Elmakoudi

j'apprécie ton envoi ,cela confirme la rencontre entre le divin et le matériel dans ces investigation qui cherchent la réconciliation entre la raison et l'Esprit ;entre le cerveaux et l'âme

fraternellement ASHTAR
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  Empty
MessageSujet: Re: Notre cerveau est-il naturellement religieux ?    Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  EmptyLun 16 Aoû 2010, 21:52

Cela me rappelle ce que déclarait le docteur André Gernez, cancérologue, dans un entretien :

Voici ce que déclare A. Gernez, en réponse aux questions des journalistes (c'est moi qui souligne en gras).

"Vous pensez la religion du ressort de la socio-psychologie parce qu'on l'a toujours considérée comme une émanation de l'intelligence humaine. Le phénomène religieux résulterait de l'activité conceptuelle, appelée en biologie fonction d'abstraction. Or ce déterminisme est incompatible avec les données de la science, qui indiquent que le phénomène religieux n'a pas ses racines dans l'activité mentale réfléchie."

A. Gernez rappelle que les Néanderthaliens, "confinés dans l'animalité, sans la moindre préoccupation abstraite, s'exprimant par onomatopées d'un registre réduit et inarticulé, pratiquent des rites funéraires et des cultes magiques."
Bien avant, il y a 500 000 ans, les Pithécanthropes "commencent à tailler des pierres, forent des crânes humains selon un rite identique de la Chine à l'Afrique australe en passant par Java. Cette activité religieuse attendra des centaines de millénaires pour être conceptualisée."

Il rappelle ensuite la structuration du cerveau en couches reflétant les étapes de l'évolution:
cerveau reptilien, cerveau limbique qui est le siège des émotions, enfin néo-cortex qui est le siège de la parole et du raisonnement, lequel occupe 85% du volume cérébral. Les neurologues en visualisant l'activité cérébrale de quelqu'un qui prie, situent "l'inscription de l'activité religieuse au niveau limbique".

"Entièrement comportementale, faite d'automatismes non réfléchis, cette mémoire limbique a permis l'implantation et la pérennité des gestes et des rites religieux, sans l'aide de la mémoire consciente ni de la transmission verbale. Ce qui permet de comprendre pourquoi toutes les religions ont en commun une gestuelle de base, allant de la prosternation aux rituels d'attitude: joindre les mains pour prier est aussi "naturel" qu'inspirer de l'air pour respirer."

"Nous pouvons accepter, refouler ou dévier les incitations religieuses mais, ne disposant pas d'une rétro-action sur le cerveau limbique, aucun raisonnement ne peut altérer l'autonomie de l'instinct religieux et aboutir à sa désinscription."

L'ethnologie, l'histoire et la sociologie démontrent l'universalité de la fonction religieuse :
"La fonction religieuse est enfin irrépressible comme le montre l'échec de toutes les tentatives d'éradication de ses manifestations. [...] la simple décadence des institutions et les abus de leurs hiérarchies, ont pu dégoûter les humains des pratiques religieuses. Ils n'ont pas supprimé le besoin de croire en une transcendance."

Voici maintenant la "preuve par Darwin" de la transcendance:

"Pour qu'un organisme évolue et perdure pendant des millions d'années, tout ce qui est inutile ou inadéquat devient récessif et disparaît. [...] En conséquence, même si nous ignorons son objet, la fonction religieuse a un but, de même que la respiration oxygénait notre sang bien avant qu'on ne sache pourquoi ou comment."


"La fonction religieuse a pour objet la transcendance, c'est à dire la perception de réalités qui échappent à l'appréhension par les autres sens et leurs prothèses. La transcendance a donc de fortes chances de constituer une réalité objective, faute de quoi l'intelligence cellulaire n'aurait pas maintenu son investissement dans cette voie, et le tropisme vers la transcendance se serait génétiquement désinscrite...
Tout à fait en amont de nos comportements, l'intelligence cellulaire qui conditionne l'évolution peut être dite infaillible et prévisionnelle, car elle possède une connaissance concrète de la réalité de son objet. C'est ainsi qu'elle n'a pas attendu l'apparition des fonctions cérébrales pour adapter le projet génétique, par exemple en faisant passer notre système respiratoire des branchies aux poumons."

"Au stade primitif, la fonction religieuse [...] ne sert à rien. Et pourtant elle a trait à une survie, sinon il [le Néanderthalien] n'enterrerait pas ses morts. [...] Il le fait sans savoir pourquoi, comme l'animal qui exécute une parade amoureuse ignore que c'est pour procréer."
" A posteriori, nous pouvons clairement définir le but de la fonction religieuse comme théotropisme. [...] pour l'être théotropique qu'est l'homme, refuser "Dieu" serait nier le soleil pour une tête de tournesol. Nos connaissances démontrent que s'opposer à l'expression religieuse (quelle que soit sa forme) fut inutile et que s'y soustraire est frustrant."

"En ce qui concerne l'espèce, la fonction religieuse se conforme au paramètre essentiel de l'anagénèse humaine, qui conduit toutes les fonctions à dégager l'organisme de l'emprise de la sélection naturelle, loi du plus apte et du plus fort. [...]

La fonction religieuse est fondamentalement anti-sélection naturelle."


(fin de citation)


Fraternellement
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  Empty
MessageSujet: Re: Notre cerveau est-il naturellement religieux ?    Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  EmptyLun 16 Aoû 2010, 22:01

mario-franc_lazur a écrit:
Cela me rappelle ce que déclarait le docteur André Gernez, cancérologue, dans un entretien :

Voici ce que déclare A. Gernez, en réponse aux questions des journalistes (c'est moi qui souligne en gras).

"Vous pensez la religion du ressort de la socio-psychologie parce qu'on l'a toujours considérée comme une émanation de l'intelligence humaine. Le phénomène religieux résulterait de l'activité conceptuelle, appelée en biologie fonction d'abstraction. Or ce déterminisme est incompatible avec les données de la science, qui indiquent que le phénomène religieux n'a pas ses racines dans l'activité mentale réfléchie."

A. Gernez rappelle que les Néanderthaliens, "confinés dans l'animalité, sans la moindre préoccupation abstraite, s'exprimant par onomatopées d'un registre réduit et inarticulé, pratiquent des rites funéraires et des cultes magiques."
Bien avant, il y a 500 000 ans, les Pithécanthropes "commencent à tailler des pierres, forent des crânes humains selon un rite identique de la Chine à l'Afrique australe en passant par Java. Cette activité religieuse attendra des centaines de millénaires pour être conceptualisée."

Il rappelle ensuite la structuration du cerveau en couches reflétant les étapes de l'évolution:
cerveau reptilien, cerveau limbique qui est le siège des émotions, enfin néo-cortex qui est le siège de la parole et du raisonnement, lequel occupe 85% du volume cérébral. Les neurologues en visualisant l'activité cérébrale de quelqu'un qui prie, situent "l'inscription de l'activité religieuse au niveau limbique".

"Entièrement comportementale, faite d'automatismes non réfléchis, cette mémoire limbique a permis l'implantation et la pérennité des gestes et des rites religieux, sans l'aide de la mémoire consciente ni de la transmission verbale. Ce qui permet de comprendre pourquoi toutes les religions ont en commun une gestuelle de base, allant de la prosternation aux rituels d'attitude: joindre les mains pour prier est aussi "naturel" qu'inspirer de l'air pour respirer."

"Nous pouvons accepter, refouler ou dévier les incitations religieuses mais, ne disposant pas d'une rétro-action sur le cerveau limbique, aucun raisonnement ne peut altérer l'autonomie de l'instinct religieux et aboutir à sa désinscription."

L'ethnologie, l'histoire et la sociologie démontrent l'universalité de la fonction religieuse :
"La fonction religieuse est enfin irrépressible comme le montre l'échec de toutes les tentatives d'éradication de ses manifestations. [...] la simple décadence des institutions et les abus de leurs hiérarchies, ont pu dégoûter les humains des pratiques religieuses. Ils n'ont pas supprimé le besoin de croire en une transcendance."

Voici maintenant la "preuve par Darwin" de la transcendance:

"Pour qu'un organisme évolue et perdure pendant des millions d'années, tout ce qui est inutile ou inadéquat devient récessif et disparaît. [...] En conséquence, même si nous ignorons son objet, la fonction religieuse a un but, de même que la respiration oxygénait notre sang bien avant qu'on ne sache pourquoi ou comment."


"La fonction religieuse a pour objet la transcendance, c'est à dire la perception de réalités qui échappent à l'appréhension par les autres sens et leurs prothèses. La transcendance a donc de fortes chances de constituer une réalité objective, faute de quoi l'intelligence cellulaire n'aurait pas maintenu son investissement dans cette voie, et le tropisme vers la transcendance se serait génétiquement désinscrite...
Tout à fait en amont de nos comportements, l'intelligence cellulaire qui conditionne l'évolution peut être dite infaillible et prévisionnelle, car elle possède une connaissance concrète de la réalité de son objet. C'est ainsi qu'elle n'a pas attendu l'apparition des fonctions cérébrales pour adapter le projet génétique, par exemple en faisant passer notre système respiratoire des branchies aux poumons."

"Au stade primitif, la fonction religieuse [...] ne sert à rien. Et pourtant elle a trait à une survie, sinon il [le Néanderthalien] n'enterrerait pas ses morts. [...] Il le fait sans savoir pourquoi, comme l'animal qui exécute une parade amoureuse ignore que c'est pour procréer."
" A posteriori, nous pouvons clairement définir le but de la fonction religieuse comme théotropisme. [...] pour l'être théotropique qu'est l'homme, refuser "Dieu" serait nier le soleil pour une tête de tournesol. Nos connaissances démontrent que s'opposer à l'expression religieuse (quelle que soit sa forme) fut inutile et que s'y soustraire est frustrant."

"En ce qui concerne l'espèce, la fonction religieuse se conforme au paramètre essentiel de l'anagénèse humaine, qui conduit toutes les fonctions à dégager l'organisme de l'emprise de la sélection naturelle, loi du plus apte et du plus fort. [...]

La fonction religieuse est fondamentalement anti-sélection naturelle."


(fin de citation)


Fraternellement

Merci Mario pour cet article, j'en reste toute baba..... !!!!!

Donc si je comprends bien, un athée est un croyant qui s'ignore !!!

Je ne connaissais pas ces théories sur le cerveau humain

C'est FABULEUX !!!! sunny cheers sunny

Merci à ASHTAR, d'avoir ouvert ce sujet ! sunny
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
ASHTAR

ASHTAR


Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  Empty
MessageSujet: Re: Notre cerveau est-il naturellement religieux ?    Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  EmptyLun 16 Aoû 2010, 23:09

mario-franc_lazur a écrit:


La fonction religieuse est fondamentalement anti-sélection naturelle."


(fin de citation)


Fraternellement

Merci cher Mario,
Un jour que je voyait un documentaire sur le fonctionnement de la cellule humaine ,le commentateur en filmant les cellules devant former le cœur dans un fœtus humain suit étape par étape sa formation au début on voyait chaque cellule se dilate et se rétrécit comme un élastique ,chaque cellule faisait ce mouvement seule et sans cohérence ensuite on perçoit un commencement de synchronisation de quelque cellules qui se propages petit à petit pour que toute les cellule du cœurs prènnent un rythme unique comme par l'effet d'une baguette magique d'un chef d'orchestre invisible .

Derrière cet acte d'unification de millions de cellule je voyais le grand architecte qui a tout construit .et je ne vois aucune sélection naturelle mais un génie incroyable derrière toute chose

Merci de de ton article très instructif .

amicalement
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  Empty
MessageSujet: Re: Notre cerveau est-il naturellement religieux ?    Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  EmptyMar 17 Aoû 2010, 09:26

ASHTAR a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:


La fonction religieuse est fondamentalement anti-sélection naturelle."


(fin de citation)


Fraternellement

Merci cher Mario,
Un jour que je voyait un documentaire sur le fonctionnement de la cellule humaine ,le commentateur en filmant les cellules devant former le cœur dans un fœtus humain suit étape par étape sa formation au début on voyait chaque cellule se dilate et se rétrécit comme un élastique ,chaque cellule faisait ce mouvement seule et sans cohérence ensuite on perçoit un commencement de synchronisation de quelque cellules qui se propages petit à petit pour que toute les cellule du cœurs prènnent un rythme unique comme par l'effet d'une baguette magique d'un chef d'orchestre invisible .

Derrière cet acte d'unification de millions de cellule je voyais le grand architecte qui a tout construit .et je ne vois aucune sélection naturelle mais un génie incroyable derrière toute chose

Merci de de ton article très instructif .

amicalement


Je me suis permis, mon cher ASHTAR, de faire un copier/coller de ton message ci-dessus, sur :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


fraternellement
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
ASHTAR

ASHTAR


Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  Empty
MessageSujet: Re: Notre cerveau est-il naturellement religieux ?    Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  EmptyMar 17 Aoû 2010, 11:24

mario-franc_lazur a écrit:


Je me suis permis, mon cher ASHTAR, de faire un copier/coller de ton message ci-dessus, sur :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


fraternellement
Merci a toi mon cher frère chrétien de partager cette croyance avec ton frère musulman

ASHTAR
Revenir en haut Aller en bas
Elmakoudi

Elmakoudi


Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  Empty
MessageSujet: Re: Notre cerveau est-il naturellement religieux ?    Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  EmptyVen 20 Aoû 2010, 03:46

non, nous ne sommes vraiment pas aussi intelligents que nous le pensons et, surtout, que nous le pouvons. C’est seulement en apprenant à développer et à allier les différentes complémentarités de notre intelligence entre elles que nous le deviendrons vraiment et définitivement... Il est impératif, pour cela, de ne pas se spécialiser à outrance, la spécialisation se faisant toujours au détriment du développement d’une autre partie du cerveau, d’une autre intelligence, de notre entièreté…
Sans rationnalité, il n'y a pas d'intelligence véritable, mais sans sensibilité ni intuition, non plus.

Je suis même persuadé que notre cerveau est quasiment terminé et déjà adapté à notre prochaine évolution ; c’est l’être humain qui doit et devra s’adapter à la complexité et à la perfection de son propre cerveau, pas le contraire.

Mais tant qu’il y a de la vie, tout se renouvelle, y compris le système nerveux - à condition de le faire fonctionner, en agissant, en communiquant, en réfléchissant... ou en méditant !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  Empty
MessageSujet: Re: Notre cerveau est-il naturellement religieux ?    Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  EmptyVen 20 Aoû 2010, 06:54

Médité et prier sont les seules solutions , afin de rester dans les plans de Dieu .
Revenir en haut Aller en bas
Seraphine

Seraphine


Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  Empty
MessageSujet: Re: Notre cerveau est-il naturellement religieux ?    Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  EmptyVen 20 Aoû 2010, 16:30

Elmakoudi a écrit:
non, nous ne sommes vraiment pas aussi intelligents que nous le pensons et, surtout, que nous le pouvons. C’est seulement en apprenant à développer et à allier les différentes complémentarités de notre intelligence entre elles que nous le deviendrons vraiment et définitivement... Il est impératif, pour cela, de ne pas se spécialiser à outrance, la spécialisation se faisant toujours au détriment du développement d’une autre partie du cerveau, d’une autre intelligence, de notre entièreté…
Sans rationnalité, il n'y a pas d'intelligence véritable, mais sans sensibilité ni intuition, non plus.

Je suis même persuadé que notre cerveau est quasiment terminé et déjà adapté à notre prochaine évolution ; c’est l’être humain qui doit et devra s’adapter à la complexité et à la perfection de son propre cerveau, pas le contraire.

Mais tant qu’il y a de la vie, tout se renouvelle, y compris le système nerveux - à condition de le faire fonctionner, en agissant, en communiquant, en réfléchissant... ou en méditant !

Salam Elmakoudi,

Est ce que notre coeur tout brûlant ne nous dit pas que Dieu existe ??? qu'il est surtout l'Amour ??? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  Empty
MessageSujet: Re: Notre cerveau est-il naturellement religieux ?    Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  EmptyVen 20 Aoû 2010, 16:37

Bonjour Seraphine je suis bien d'accord avec toi Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  766225 Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  189259
Revenir en haut Aller en bas
Gilbert




Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  Empty
MessageSujet: Re: Notre cerveau est-il naturellement religieux ?    Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  EmptyVen 20 Aoû 2010, 17:06

Bonjour.

De mon point de vue Non , nous ne sommes pas conditionner a cette Pensée.

on nous a inculquer aux catéchisme, dans notre jeunesse, en nous faisant croire que Christ était Dieu.

et Non Christ n'est pas Dieu.

C'est ma ligne de conduite: Seul Dieu Créateur de toutes choses sur terre et sonœuvre, et aucuns d'autres doit s'approprier cette nomination.

a+

Marche ou Crève.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  Empty
MessageSujet: Re: Notre cerveau est-il naturellement religieux ?    Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  EmptyVen 20 Aoû 2010, 17:21

Gilbert , tu as la liberté de pensé ce que tu écris , et je le respecte cependant moi je pense autrement .
Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  Empty
MessageSujet: Re: Notre cerveau est-il naturellement religieux ?    Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  EmptyVen 20 Aoû 2010, 17:27

Gilbert a écrit:
Bonjour.

De mon point de vue Non , nous ne sommes pas conditionner a cette Pensée.

on nous a inculquer aux catéchisme, dans notre jeunesse, en nous faisant croire que Christ était Dieu.

et Non Christ n'est pas Dieu.

C'est ma ligne de conduite: Seul Dieu Créateur de toutes choses sur terre et sonœuvre, et aucuns d'autres doit s'approprier cette nomination.

a+

Marche ou Crève.

Mon Frère Gilbert,

Ici tu es chez des amis, tu t'exprimes librement....

Même quand les points de vue divergent on accepte celui de l'autre
....... contente de te relire de plus en plus mon ami !

Donc reste toi même comme je le demande à tout un chacun Very Happy

@+

Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
Gilbert




Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  Empty
MessageSujet: Re: Notre cerveau est-il naturellement religieux ?    Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  EmptyVen 20 Aoû 2010, 17:28

Bien oui ma Chère Eliza, a Chacun son droit de pensée Dieu a sa façon.
tout en respectant ceux des autres cela va de soit..

a+



Marche ou Crève.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  Empty
MessageSujet: Re: Notre cerveau est-il naturellement religieux ?    Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  EmptyVen 20 Aoû 2010, 17:33

Gilbert a écrit:
Bien oui ma Chère Eliza, a Chacun son droit de pensée Dieu a sa façon.
tout en respectant ceux des autres cela va de soit..

a+



Marche ou Crève.

Gilbert , il n'est pas facile de rester soit même et de ne pas porter de masque , mais en réfléchissant à ne pas heurté l'autre sa passe mieux .
Revenir en haut Aller en bas
Gilbert




Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  Empty
MessageSujet: Re: Notre cerveau est-il naturellement religieux ?    Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  EmptyVen 20 Aoû 2010, 17:36

Qui vous gêne dans mon post?
a+

M - C.
Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  Empty
MessageSujet: Re: Notre cerveau est-il naturellement religieux ?    Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  EmptyVen 20 Aoû 2010, 17:36

Gilbert a écrit:
Bien oui ma Chère Eliza, a Chacun son droit de pensée Dieu a sa façon.
tout en respectant ceux des autres cela va de soit..

a+



Marche ou Crève.


Very Happy Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  766225
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  Empty
MessageSujet: Re: Notre cerveau est-il naturellement religieux ?    Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  EmptyVen 20 Aoû 2010, 17:37

Gilbert a écrit:
Qui vous gêne dans mon post?
a+

M - C.

Cher Frère et Ami Gilbert je t' écris un MP !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
Invité
Invité



Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  Empty
MessageSujet: Re: Notre cerveau est-il naturellement religieux ?    Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  EmptyVen 20 Aoû 2010, 17:39

Gilbert a écrit:
Qui vous gêne dans mon post?
a+

M - C.


Gilbert , rien ne me gène dans votre réflexion , c'est ma façon de m'exprimé Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  Lol
Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  Empty
MessageSujet: Re: Notre cerveau est-il naturellement religieux ?    Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  EmptyVen 20 Aoû 2010, 17:44

Eliza a écrit:
Gilbert a écrit:
Bien oui ma Chère Eliza, a Chacun son droit de pensée Dieu a sa façon.
tout en respectant ceux des autres cela va de soit..

a+



Marche ou Crève.

Gilbert , il n'est pas facile de rester soit même et de ne pas porter de masque , mais en réfléchissant à ne pas heurté l'autre sa passe mieux .

Gilbert ne heurte personne ma chère Eliza, du moins ceux qui le connaissent ....

Je le connais depuis des années ...... et donc !!!!!!!!!

Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
Gilbert




Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  Empty
MessageSujet: Re: Notre cerveau est-il naturellement religieux ?    Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  EmptyVen 20 Aoû 2010, 17:53


Mais je suis moi Même Eliza, je ne me cache pas derrière un pseudo, ni de rien d'ailleurs je suis ce que je suis un ëtre sur cette planète qui cherche le pourquoi et le comment on en est arriver a des points de non retour, sombrer dans un livre est parfois néfaste, attention a bien lire entrent les lignes, la bible et sanglante et guerrière ne l'oublier pas.


je n'est jamais porter préjudice a qui que ce soit sur ce forum, sauf quand il le faut, par mes mots.
a+

M.o.C

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  Empty
MessageSujet: Re: Notre cerveau est-il naturellement religieux ?    Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  EmptyVen 20 Aoû 2010, 17:59

Gilbert a écrit:

Mais je suis moi Même Eliza, je ne me cache pas derrière un pseudo, ni de rien d'ailleurs je suis ce que je suis un ëtre sur cette planète qui cherche le pourquoi et le comment on en est arriver a des points de non retour, sombrer dans un livre est parfois néfaste, attention a bien lire entrent les lignes, la bible et sanglante et guerrière ne l'oublier pas.


je n'est jamais porter préjudice a qui que ce soit sur ce forum, sauf quand il le faut, par mes mots.
a+

M.o.C


Ami Gilbert , tout comme toi je ne ma cache jamais derrière , un speudo pour dire ce que je pense , jamais .
Revenir en haut Aller en bas
Gilbert




Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  Empty
MessageSujet: Re: Notre cerveau est-il naturellement religieux ?    Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  EmptyVen 20 Aoû 2010, 18:07


Chère Eliza, vous avez de Bonnes vues et idées sur certaines questions que moi je n'est pas. Chacun a sa vision des choses, autrement a quoi sert - il de discuter!

j'ai toujours dit ce que je pense, en essayant de ne pas trop choquer les gens ce qui m'arrive parfois je déraille un peut , mais bon c'est ma nature.

allez ma Chère Eliza un sourire.

a+
M.o.C.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  Empty
MessageSujet: Re: Notre cerveau est-il naturellement religieux ?    Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  EmptyVen 20 Aoû 2010, 18:11

Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  Icon_biggrin Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  Icon_sunny Ami Gilbert moi je déraille à fond la caisse , bien sur qu'il y a moyen de partager , mais comme je suis nouvelle sur ce forum parfois , pas toujours je coince sérieusement et me dedande si je suis sur la planète Mars Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  Icon_biggrin
Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  Empty
MessageSujet: Re: Notre cerveau est-il naturellement religieux ?    Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  EmptyVen 20 Aoû 2010, 18:14

Eliza a écrit:
Gilbert a écrit:

Mais je suis moi Même Eliza, je ne me cache pas derrière un pseudo, ni de rien d'ailleurs je suis ce que je suis un ëtre sur cette planète qui cherche le pourquoi et le comment on en est arriver a des points de non retour, sombrer dans un livre est parfois néfaste, attention a bien lire entrent les lignes, la bible et sanglante et guerrière ne l'oublier pas.


je n'est jamais porter préjudice a qui que ce soit sur ce forum, sauf quand il le faut, par mes mots.
a+

M.o.C


Ami Gilbert , tout comme toi je ne ma cache jamais derrière , un speudo pour dire ce que je pense , jamais .

Ma Chère Eliza, GILBERT est son vrai prénom tout comme moi le mien est JULIENNE !!!

Cher Ami Gilbert, je sais que je peux le dire car jamais tu ne t'est caché de cela.

C'est bien la première fois que je prends un pseudo sur ce forum mais tout le monde sait que je m'appelle JULIENNE !

lol! lol! un véritable secret de polichinelle :invision: :invision: :invision:

Tu peux te fier à Gilbert, il ne déguise jamais sa pensée ! flower

Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
Gilbert




Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  Empty
MessageSujet: Re: Notre cerveau est-il naturellement religieux ?    Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  EmptyVen 20 Aoû 2010, 18:19

Eliza a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Ami Gilbert moi je déraille à fond la caisse , bien sur qu'il y a moyen de partager , mais comme je suis nouvelle sur ce forum parfois , pas toujours je coince sérieusement et me dedande si je suis sur la planète Mars [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Pourquoi Donc: faut rester Zen, pas s'affoler, dite les choses comme vous le sentez et tout iras bien.

a+ M.o.C
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  Empty
MessageSujet: Re: Notre cerveau est-il naturellement religieux ?    Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  EmptyVen 20 Aoû 2010, 19:18

Gilbert , je vais suivre ton conseil mais chaque chose en son temps , car on m'a dit déjà plusieurs fois que je suis trops sensible , donc il me faudra le temps de m'exprimer plus ouvertement . Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  Icon_biggrin
Revenir en haut Aller en bas
Gilbert




Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  Empty
MessageSujet: Re: Notre cerveau est-il naturellement religieux ?    Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  EmptyVen 20 Aoû 2010, 19:44



Bien Eliza J'attendrais je n'est que cela a faire attendre, bien que je passe mon temps dans la lecture, ( pas très catholique, mais sur un homme que tous le monde appeler le Diable personnifier).

a+
M.o.C
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  Empty
MessageSujet: Re: Notre cerveau est-il naturellement religieux ?    Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  EmptyVen 20 Aoû 2010, 19:59

Gilbert a écrit:


Bien Eliza J'attendrais je n'est que cela a faire attendre, bien que je passe mon temps dans la lecture, ( pas très catholique, mais sur un homme que tous le monde appeler le Diable personnifier).

a+
M.o.C

Gilbert mon ami , le créateur connaît ton coeur c'est le principal Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  Lol
Revenir en haut Aller en bas
Elmakoudi

Elmakoudi


Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  Empty
MessageSujet: Re: Notre cerveau est-il naturellement religieux ?    Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  EmptySam 21 Aoû 2010, 02:14

Seraphine a écrit:

Salam Elmakoudi,
Est ce que notre coeur tout brûlant ne nous dit pas que Dieu existe ??? qu'il est surtout l'Amour ??? Very Happy
salam seraphine
Dans un récit, Ghazâlî dit :
« Un miroir oxydé dont la rouille couvre la surface offusque la clarté et empêche les images de s'y imprimer. Normalement, un miroir est susceptible de recevoir les images et de les réfléchir telles quelles. Celui donc qui voudra le remettre en état devra s' acquitter de deux besognes : frotter et polir, c'est-à-dire éliminer la rouille qui ne devrait pas exister, disposer le miroir face au Vrai. À l'instar de l'image et du miroir, le cœur recevrait l' empreinte du Vrai . . . »
Le coeur cherchera alors à s'identifier aux attributs divins.
Si, cédant aux appétits et à l'amour des plaisirs, il persiste à provoquer les causes qui déterminent l' accumulation de la rouille sur le miroir de l' âme, son aptitude à refléter le Vrai s'éclipsera totalement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  Empty
MessageSujet: Re: Notre cerveau est-il naturellement religieux ?    Notre cerveau est-il naturellement religieux ?  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Notre cerveau est-il naturellement religieux ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» est ce que ça affecte notre cerveau de faire des cauchemars.
» 5 apparitions mariales peu connues mais impressionnantes...
» Dr David Perlmutter: Ces Glucides qui menacent notre cerveau
» Notre conditionnement religieux sur le Canon Biblique
» La recluse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: LA PRIERE-
Sauter vers: