Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRETIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez | 
 

 Preuve dans le Coran et la Sunna que la musique et la danse sont ILLICITES

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
islam




MessageSujet: Preuve dans le Coran et la Sunna que la musique et la danse sont ILLICITES   Dim 22 Aoû 2010, 03:48

la position de l’Islam par rapport à la musique, le chant et la danse

QUESTION :

J’entends toujours que la musique, la danse et la chanson sont formellement interdites dans l’Islam…En visitant un site sur Internet qui s’appelle XXX, j’ai découvert beaucoup de propos qui soutiennent que «l’Islam n’interdit pas la musique, la chanson et la danse s’il n’y a pas de mixité entre les deux sexes et d’alcool » .
Ils ont même essayé d étayer leur thèse par un Hadith du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) qui dit que ce dernier ne s’y opposait pas.
Mais, j’en doute actuellement. Je voudrais que vous me disiez la position de l’Islam par rapport à la musique, la chanson et la danse et dans quelle mesure elles sont permises, si elles le sont. Qu’Allah vous récompense.
Revenir en haut Aller en bas
islam




MessageSujet: Re: Preuve dans le Coran et la Sunna que la musique et la danse sont ILLICITES   Dim 22 Aoû 2010, 03:51

Réponse :

Louange à Allah,

« Al-Maazif » , c’est le pluriél de « Mazifa » qui signifie instrument de musique ( Fateh al- Bâri 10/55). C’est un instrument avec lequel on joue ( al-Majmou’ 11/577). Qurtubi (puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) rapporte de Al Jawhari ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) que « al-Maazif » signifie la chanson. Il dit dans son livre As-Sihâh que ce sont des instruments de musique, tandis que d’autres affirment qu’ils en représentent les sons. Dans le livre de Dhimyati (puisse Allah lui accorder miséricorde), Al-Maazif veulent dire tambours et autres instrument de cette nature. ( Fateh al-Bârî10/55).

Les preuves de l’interdiction tirées du Coran et de la Sunna :

Allah le Très-Haut dit « Et, parmi les hommes, il est (quelqu'un) qui, dénué de science, achète de plaisants discours pour égarer hors du chemin d' Allah et pour le prendre en raillerie. Ceux-là subiront un châtiment avilissant.. » ( Coran, 31 :6).

L’érudit de la communauté, Ibn Abbas (qu’Allah soit satisfait d’eux) dit : que le mot « Lahw » signifie la chanson ; quant à Mujâhid (puisse Allah soit satisfait de lui) dit que ce mot signifie tambour (Tafsir d’Ibn Kathir 21/40). Hassan al-Basrî ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) lui, dit : cet verset à été révélé à propos de la musique et des flûtes (Tafsir d’Ibn Kathir 3/451).

Saadî (puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit : ce mot inclut toute parole illicite, futile, frivole et toutes les élucubrations incitant à la non croyance et au péché. Il englobe également les propos de ceux qui refusent la vérité par des arguments fallacieux, la calomnie, la diffamation, le mensonge, l’insulte, l’invective, la chanson, les flûtes de Satan et les autres futilités distractives qui n’ont aucune utilité en cette vie ici-bas ou dans l’au-delà. (Tafsir As-Saadî 6/150)

Ibn Qayyim ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit : ( la signification que les compagnons du Prophète ont donné à ce mot suffit largement, à savoir la chanson. Cela a été rapporté par Ibn Abbas et Ibn Masoud. Abu As Sahbâ dit : j’ai demandé à Ibn Masoud la signification du verset « Et, parmi les hommes, il est (quelqu'un) qui, dénué de science, achète de plaisants discours pour égarer hors du chemin d' Allah et pour le prendre en raillerie. Ceux-là subiront un châtiment avilissant. » ( Coran, 31 :6) ; il m’a répondit en le répétant trois fois : je jure sur Allah, l’unique divinité que ce mot signifie chanson.

On rapporte qu’Ibn Omar l’a également expliqué par chanson. Cette explication ne contredit pas celle soutenant que ce mot signifie les épopées des étrangers, de leurs rois et de ceux de Rome ou autres futilités que Nadhr ibn Hârith racontaient aux habitants de La Mecque pour les détourner du Coran. Tout ceci est considéré comme parole divertissante. C’est pourquoi, Ibn Abbas dit : la parole futile et la chanson sont des paroles divertissantes. Il y’a parmi les compagnons du Prophète ceux qui l’ont expliqué par l’un de ces deux mots ou par l’autre et ceux qui l’ont expliqué par les deux. Mais la chanson est plus divertissante et plus nuisible que les épopées des rois, car elle provoque l’adultère et la débauche, associe Satan et aveugle l’esprit. En plus, elle est plus à même de détourner les gens du Coran que toute autre parole inutile du fait que l’être humain se sent très attiré et très intéressé par la chanson. Les versets coraniques ont blâmé le fait de tenir des paroles divertissantes au lieu de lire le Coran dans le seul but de détourner, inconsciemment, les gens de la voie d’Allah. Si on lui récite le Coran il tourne le dos, comme s’il ne l’entendait pas, comme s’il avait un poids dans ses oreilles. Mais pire encore, il se moque de lui lorsqu’il lui apprend quelque chose.

Tout ceci est l’œuvre des plus grands mécréants. Mais, s’il arrive que les chanteurs et ceux qui les écoutent en commettent, ils doivent s’attendre à recevoir leur part de ce blâme)
Ighathatou Al-Lahfan1/258-259
Revenir en haut Aller en bas
islam




MessageSujet: Re: Preuve dans le Coran et la Sunna que la musique et la danse sont ILLICITES   Dim 22 Aoû 2010, 03:56

Allah dit « Excite, par ta voix, ceux d' entre eux que tu pourras..d » (Coran,17 : 64)

Moujahid (puisse Allah lui accorder Sa miséricorde dit que ce verset veut dire : provoque tous ceux qui peuvent l’être, en ajoutant : sa voix signifie la chanson et la parole inutile.
Ibn Qayyim ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit : ( cette annexion est particulière, tout comme l’annexion des mots cavalerie et infanterie ; toute parole autre que celle dite dans le domaine de l’adoration d’Allah ou tout son provoqué par une clarinette, un flûte ou un tambour est considérée comme voix de Satan. Tous ceux qui marchent à pieds pour aller commettre un péché sont comptés parmi les fantassins de Satan, tout comme ceux qui vont commettre un péché à bord d’une monture sont considérés comme faisant partie de son escadron monté. C’est là, la thèse des anciens, notamment Ibn Abi Hatim qui a rapporté de Ibn Abbas que les fantassins de Satan sont ceux qui marchent à pieds pour aller commettre un péché). Ignathatou Al-lahfan.

Allah, le Très-Haut dit : « Quoi! vous étonnez- vous de ce discours (le Coran)? » (Coran, 53 : 59)

Akrama ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) rapporte de Ibn Abbas que le mot « as-Samoud » signifie la chanson en langue Himyar. Il a dit également :
Ibn Kathir ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit que d’après Sufyan Ath-Thawri, d’après son père, qui le tenait d’Ibn Abbas : ce mot signifie la chanson en langue yamâni. C’est ce que Ikrama soutien également. Voir le tafsir Ibn Kathir.

Abi Amama ( qu’Allah soit satisfait de lui) rapporte que le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « ne vendez pas les esclaves chanteuses, ne les achetez pas et ne cherchez pas à les connaître ; car leur traite ainsi que l’argent qui en découle sont illicites. C’est à ce propos que le verset suivant a été révélé « Et, parmi les hommes, il est (quelqu'un) qui, dénué de science, achète de plaisants discours pour égarer hors du chemin d' Allah et pour le prendre en raillerie. Ceux-là subiront un châtiment avilissant.» (Coran,31 :6)

Le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « il y aura parmi ma communauté des gens qui considéreront comme licites la soie, l’alcool et les instruments de musique ». Ce hadith est rapporté et commenté par Boukhari et il porte le n°°5590 (communiqué par Tabarânî et Bayhaqî). Voir as-Silsila As-Sahiha de Al Albânî 91.
Ibn al-Qayyim ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit : ce hadith est un hadith authentique rapporté par Al-Boukhari dans son Sahih, pour servir d’argumentation et commenté de manière tranchée. Dans le chapitre intitulé « ce qui a été dit concernant ceux qui s’autorisent l’alcool et le désignent sous un autre nom » il dit que ce hadith renferme des arguments qui militent en faveur de l’interdiction des instruments de musique. Il s’agit de l’expression « ils considèrent licites » qui indique de manière explicite que ce qui a été cité après notamment les instruments de musique sont des interdits qu’ils essaient de rendre licites. Il a également mis côte à côte ces instruments de musique , l’adultère et à l’alcool ; et il n’aurait pas du le faire s’ils n’étaient pas interdits. ( voir as-Silsila Ass-Sahiha de Al-Bani 1/140-141, citation indirecte)
Cheikh al Islam (puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit : ce Hadith prouve l’interdiction de tous les instruments de musique. ( al-Majmou’ 11/535).
Ibn al-Qayyim ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit Sad Sur ce chapitre sont cités des hadith rapportés par l’intermédiaire de Sahl ibn Saad As-Saaidi, Imrane ibn Hussaîn, Abd Allah ibn Omar, Abd Allah ibn Abbas, Abou Hurayrata, Abou Umama al-Bahili, Aïcha la mère des croyants, Alî ibn Abi Taleb, Anas ibn Malick, Abd Rahmane ibn Sabit et Al –Ghazî ibn Rabi’a). Il a cité également ces instruments dans Ighathatou al-Lahfan pour prouver leur caractère illicite.
Revenir en haut Aller en bas
islam




MessageSujet: Re: Preuve dans le Coran et la Sunna que la musique et la danse sont ILLICITES   Dim 22 Aoû 2010, 03:59

Nafi’ ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) rapporte que « lorsque Ibn Omar a entendu une flûte, il a bouché ses oreilles, changé de route puis dit : Nafi’ entends – tu quelque chose ? J’ai répondu : non ; il ajoute tout en débouchant ses oreilles : j’étais avec le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) qui, lorsqu’il avait entendu pareille chose, avait fait le même geste ». ( extrait du Sahih Abou Dawoud).

Cependant, Qazm pense que ce hadith ne constitue pas un argument en faveur de son interdiction. Car si c’était le cas le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) aurait ordonné à Ibn Omar de boucher lui aussi ses oreilles et que Ibn Omar lui aussi l’aurait ordonné à Nafi’. On lui a répondit : il n’écoutait pas mais il entendait et il y a une grande différence entre celui qui écoute et qui entend. Cheikh Al -Islam ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit : « d’après tous les imams, l’homme n’est pas blâmé pour ce qu’il entend sans le vouloir. l’homme se voit blâmé ou loué lorsqu’il écoute et non lorsqu’il entend. Celui qui écoute le Coran se voit récompensé, mais celui qui l’entend, sans le vouloir n’est pas récompensé. Car la grandeur d’un acte est mesurée par rapport à l’intention qui le sous-tend. C’est le cas également de la musique, si on l’entend sans le vouloir, on n’en est pas sanctionné).( Extrait de al-Majmou’ 10/78.

Ibn Qouddama Al-Maqdasî ( puisse Alla lui accorder Sa miséricorde) dit : « Celui qui écoute c’est celui qui cherche à entendre et ce n’était pas le cas d’Ibn Omar ( qu’Allah soit satisfait d’eux) ; bien au contraire, il a entendu sans le vouloir. Et parce que le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) avait besoin de savoir le moment où le bruit allait cesser pour pouvoir reprendre son chemin et déboucher les oreilles qu’il lui a été permis d’écouter. En effet, il n’allait reprendre son chemin et déboucher les oreilles qu’avec l’arrêt du bruit. Donc, c’est à cause de ce besoin que l’écoute a été permis.( Al-Moughnî 10/173).

Peut être que l’écoute dont font part les deux imams est interdite et qu’il n’a été autorisée que par nécessité. On verra cela avec Imam Malick ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde). Allah le sait mieux.
Les thèses des Imams de l’Islam :
Al-Qasim ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit : la chanson fait partie des futilités. Al-Hassan (puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) lui, dit : si le festin est accompagné de musique, on ne les invite pas. (voir Al-Djami’ de Qayrawânî, p 262-263.

Cheikh Al-Islam Ibn Taymiya ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit : la thèse des fondateurs des quatre écoles juridiques est que tous les instruments de musique sont interdits. Il a été dit dans le Sahih d’al Boukbari et ailleurs que le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a prédit qu’il y aura parmi sa communauté des personnes qui considéreraient comme permis la soie, l’alcool et les instruments de musique , se rabaissant ainsi au niveau des cochons et des singes. Aucun parmi les disciples des imams n’a évoqué une quelconque dissension entre eux à propos du caractère illicite de l’usage des instrument de musique.( Extrait de al-Majmou’ 11/576).

Al-Albani ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit : les quatre écoles juridiques sont d’accord sur le caractère illicite de tous les instrument de musique. ( Extrait de As-Sahiah1/145.

Ibn Qayyim ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit : la position de Abou Hanifa par rapport à la question est l’une des plus dures. D’ailleurs ses disciples et compagnons ont interdit tous les instruments de musique y compris la flûte et le tambour et même la canne. Il ont dit que c’est un péché qui entraîne l’adultère et conduit à l’apostasie. Mieux, il disent qu’écouter de la musique c’est commettre un péché et s’en procurer du plaisir c’est faire preuve d’incrédulité vis à vis d’Allah. Ils ont étayé leur position par un hadith qui ne mérite pas d’être cité. Ils disent également qu’on doit s’efforcer pour ne pas l’entendre si l’on passe à côté.

Abou Youssouf lui dit : « si vous êtes en face d’une maison où l’on entend de la musique, entrez-y, sans permission ; car interdire le mal et ordonner le bien est une obligation qui incombe à tout musulman. Et ne pas le faire équivaut à la violation d’une obligation. Voir Ighathatou al-Lahâfan 1/425.

À la question de savoir la position de l’Islam par rapport au fait que quelqu’un, en passant ou à partir d’un autre endroit, entend et goûte le son d’un tambour ou d’une flûte, l’imam Malick ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) avait répondu : « s’il l’apprécie il doit quitter l’endroit, sauf en cas de nécessité ou d’incapacité. S’il entend le son en passant il doit revenir en arrière ou presser le pas. » Voir Al Djâmi’ de Al-Qayrawânî, p 262. Il a dit également seuls les pervertis parmi nous s’y adonnent. Voir le Tafsîr d’at-Tabarî 14/55

Ibn Abd al-Barr ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit : parmi les gains unanimement déclarés illicites il y a l’usure, la passe des prostituées, l’argent illicite, le pot-de-vin et l’argent issu des lamentations funèbres, de la musique, de la divination, de la consultation du sort et du jeu illicite. Voir Al-Kâfî.

Dans le but d’élucider la position de Imam Chafihî, Ibn al-Qayyim ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit : « ses compagnons qui sont au diapason de sa position l’ont déclaré illicite et ont démenti ceux qui lui attribuent une position défendant son caractère licite). Voir Ighathatou al-Lahafan 1/425.
Revenir en haut Aller en bas
islam




MessageSujet: Re: Preuve dans le Coran et la Sunna que la musique et la danse sont ILLICITES   Dim 22 Aoû 2010, 04:01

L’auteur de Kifayat al-Akhbâr d’obédience chafiite a considéré tous les instruments de musique tels que la flûte ou autre comme étant des choses répréhensibles et que chaque personne qui en est témoin doit les rejeter. Il ajoute : « personne ne doit se soustraire de cette obligation de rejet même lorsque ces actes s’accomplissent en présence de mauvais savants, saboteurs de la Charia ou des sales fakirs, c’est-à-dire les soufis qui se nomment ainsi. Ces soufis là sont des égarés qui répondent à tout appel. Ils ne se laissent pas guider par la lumière de la science, ils se laissent emporter par n’importe quel vent). Voir Kifayat al-Akhbâr 2/128

Ibn al-Qayyim ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit : « concernant la position de l’Imam Ahmad, son fils Abd Allah a dit : j’avais posé à mon père une question sur la chanson et il avait répondu : la chanson engendre l’hypocrisie, elle ne m’intéresse pas, avant de citer les propos de Malick : « seuls les pervertis parmi nous s’y adonnent ». Voir Ignathaou al-lqhâfan.

Ibn Qudama, le vérificateur de l’école hanbalite ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit : « il existe trois catégories d’instruments de musiques : une catégorie illicite constituée d’instruments à cordes, de toutes les sortes de flûtes, de luth, d’instruments à six cordes, de piano, de rebecs et autres. Quiconque les écoute à plein temps est considéré comme un apostat ». Voir al-Moughnî 10/173.

Il a dit également : « si quelqu’un est invité à un festin où il y a de l’alcool et de la musique et qu’il est sûr de pouvoir les empêcher, Il doit y aller et les empêcher, car en le faisant il s’acquitte de deux obligations ; mais s’il ne peut pas les interdire, il ne doit pas s’y rendre). Voir Al-Kâfî 3/118.

Tabarî ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit : « les ulémas des différentes villes sont unanimes à abhorrer et à interdire la musique. Seuls Ibrahîm ibn Saad et Oubayd Allah Al-Anbarî s’étaient distingués du groupe. Pourtant, le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « suivez la majorité » ; mais également « quiconque se distingue de la majorité mourra de la même manière qu’un païen »). Voir le Tafsir Al-Qurtubî 14/56.

Le mot abhorrer était utilisé dans les siècles passés pour qualifier un interdit. Il a par la suite pris le sens de purification. Mais dans ce cas précis il indique une interdiction, en référence à son propos « à interdire la musique », car on n’interdit que ce qui est illicite. En plus, les deux hadiths qu’il a cités laissent apparaître une forte réprimande. C’est Qurtubî ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) qui a rapporté cette tradition puis : « Abu Faradj et Qaffâl ont dit : Allah n’accepte pas l’acte de foi d’un chanteur ou d’un danseur ; j’ai répondu : si cela est avéré, on ne doit pas en prendre de récompense).

Cheikh Al-Fawzan (puisse Allah le préserver) dit : « ce que Ibrahîm ibn Saad et Oubayd Allah al-Anbarî ont considéré comme licite en matière de chanson ce n’est pas la chanson à la quelle on est habitué. Loin de ces deux hommes l’idée de considérer comme licite cette sorte de chanson, très dévalorisante et déshonorante. » Voir Al Ihlam.
Revenir en haut Aller en bas
islam




MessageSujet: Re: Preuve dans le Coran et la Sunna que la musique et la danse sont ILLICITES   Dim 22 Aoû 2010, 04:07

Ibn Taymiya ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit : « la fabrication d’instruments de musique est interdite ». Voir Al Madjmou’ 22/140. Il a également dit : « les instruments de musique tels que les instruments à six cordes doivent être détruits selon la majorité des docteurs en droit Islamique. C’est la position de l’imam Malick et est le plus célèbre des deux opinions attribuées à Ahmad). Voir Al Madjmou’ 28/113. Il ajoute : « sixième aspect : Ibn al-Moundhir a fait part de l’unanimité des savants sur l’interdiction de louer les services d’un chanteur ou d’une pleureuse en disant : tous les savants que nous connaissons sont unanimes sur la nécessité de faire échec à la pleureuse et à la chanteuse. Aussi bien Ash-Shaabi, An-Nakhî que Malick l’ont abhorré, tandis que Abou Thawr, Nouman –Abou Hanîfa ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) -, Yaaqoub et Muhammad, disciple de Abu Hanîfa (puisse Allah leur accorde Sa miséricorde) ont dit qu’il est interdit de faire appel aux services d’un chanteur ou d’une pleureuse. C’est également notre opinion ». Il a également dit : ( la musique endorme l’âme ; et du point de vue de la furie qu’elle provoque chez l’homme, elle est plus nuisible que l’alcool). Madjmou’ Al-Fatâwâ 10/417.

Ibn Abou Chaybata ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) raconte qu’un homme s’était plaint auprès de Chouraîh de quelqu’un qui avait cassé son instrument à six cordes ; mais Chouraîh n’avait pas demandé au fautif de rembourser au propriétaire le prix de l’instrument, car c’est quelque chose d’interdit et tout interdit n’a pas de valeur. Voir Al Mounsif 5/395.

Al-Baghawî ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a lui aussi donné une fatwa rendant illicite la vente de tous les instruments de musique tels que l’instrument à six corde, la flûte et autre et dit : ( si la forme disparaît les instruments de musique qui ont subi une refonte peuvent valablement être vendus, fussent-ils en argent, en fer, en bois ou autre). Voir Charh As-Sunna 8/28.

La vraie exception :

On excepte à ces instruments le tambour non entouré d’une chaînette de chevilles que l’on bat à l’occasion des fêtes et des cérémonies de mariage, comme en témoignent les écrits authentiques. Cheikh Al-Islam ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit : « cependant, le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) avait autorisé certains divertissement à l’occasion des cérémonies de mariage et autres et avait permis aux femmes de battre le tambour à l’occasion des cérémonies de mariage ou des festins. Pour ce qui est des hommes, de son vivant, personne d’entre eux n’a jamais joué avec un tambour ou donné des applaudissements. Il a été même dit dans le-Sahîh qu’il avait dit « les applaudissement sont pour les femmes, mais les hommes doivent Louer Allah. Allah a maudit les femmes qui essayent de se ressembler aux hommes et les hommes qui essayent de se ressembler aux femmes ». du moment où la chanson et battement le tambour était l’œuvre des femmes, les anciens appelaient les hommes qui s’y adonnaient des efféminés.
C’est dans ce contexte qu’il faut replacer le hadith rapporté par Aïcha ( qu’Allah soit satisfait de lui). Elle rapporte que lorsque son père (qu’Allah soit satisfait de lui), en lui rendant visite un jour de fête, l’avait trouvé en compagnie de deux petites filles qui chantaient à la manière des Ansar le jour de Bou’ath - tout individu doté de raison sait peut être ce que les gens disent en période de guerre , s’était exclamé : « une flûte de Satan chez l’Envoyé d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) » ! et l’Envoyé d’Allah qui leur avait tourné le dos en se mettant en face du mur de rétorquer : « laissez-les Abou Bakr, chaque peuple a sa propre fête et celle-ci est la nôtre, nous les musulmans. C’est pourquoi certains ulémas soutiennent qu’Abu Bakr n’aurait pas engueulé ou blâmer qui que ce soit en présence de l’Envoyé d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui). Mais s’il l’a fait c’est parce qu’il pensait que le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) n’était pas attentif à ce qui ce passait.

Il ressort de ce Hadith que le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) et ses compagnons ne s’y étaient pas habitués, d’où son appellation flûte de Satan. Et en disant : « laissez-les Abou Bakr, chaque peuple a sa propre fête et celle-ci est la nôtre », le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui), venait de confirmer cette appellation. Cela veut dire que l’autorisation était liée au fait que c’était un jour de fête et qu’en dehors des jours de fête ou de mariage tel qu’indiqué dans certains hadiths, l’interdiction est de mise.

Cheikh al-Albanî l’a bien détaillé dans son précieux ouvrage au chapitre de l’interdiction des instruments de musique. Le Prophète a donc autorisé le recours aux chanteuses les jours de fête, pour que, comme il le dit dans un hadith, « les polythéistes sachent que notre religion est pleine de divertissements ». Le hadith des deux petites chanteuses ne renferme pas quelque chose qui puisse indiquer que le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) les écoutait. Dans ce cadre, il faut signaler que l’interdiction ou l’autorisation est de mise selon que la personne écoute ou entende sans le vouloir. C’est le cas en ce qui concerne le regard, il est interdit lorsqu’il est jeté à dessein).
Il ressort également de ce hadith que la chanson est exclusivement réservée aux femmes. L’imam Abou Oubayda ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a défini le mot « dàff » qui signifie tambour en arabe de la manière suivante : « c’est l’instrument que battent les femme. » Voir Gharîb al-hadith 3/64. Certaines d’entre elles doivent porter le voile.
Revenir en haut Aller en bas
islam




MessageSujet: Re: Preuve dans le Coran et la Sunna que la musique et la danse sont ILLICITES   Dim 22 Aoû 2010, 04:11

La fausse exception :

Certains ont excepté à cette règle les tambours utilisés aux champs de bataille ; alors que certains en ont rajouté la fanfare des armées. Mais, cette vision de la question est totalement fausse. À cela il y a trois raisons :
La première est que cela signifierait la restriction et la spécification du champ d’application des haditns interdisant la chanson et la musique, sans raison ; si ce n’est qu’un avis personnel ou une approbation. Ce qui est totalement interdit.
La deuxième est que ce qui est demandé aux musulmans aux temps de guerre c’est de solliciter l’aide de leur Seigneur avec des cœurs débordant de foi. Allah dit : «Ils t' interrogent au sujet du butin. Dis: "Le butin est à Allah et à Son messager." Craignez Allah, maintenez la concorde entre vous et obéissez à Allah et à Son messager, si vous êtes croyants. » ( Coran, 8 : 1).
En outre, le fait de recourir à la musique leur empêche d’accomplir ce geste et les détourne de leur Seigneur.
La troisième est que le fait de faire recours à la musique aux champs de bataille constitue une vieille habitude des mécréants. Et, il est interdit de s’assimiler à eux ou de faire comme eux, notamment lorsqu’il s’agit d’une chose totalement interdite par Allah, le Très-Haut, telle que la musique. Voir As-Sahîha 1/145.
« Un peuple qui déroute du bon chemin est toujours pris sous l’emprise de la polémique ». Hadith authentique.
Certains se sont également basés sur le hadith du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) relatif au jeu des éthiopiens qui se pratiquaient dans sa mosquée pour rendre licite la chanson ! Boukhari a commenté ce hadith dans son Sahih, au chapitre intitulé « jeu à la baïllonnette et au bouclier le jour de fête »
Quant à An-Nawawî ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde), il dit : le hadith suscité autorise la pratique de jeu avec des armes et autres matériels de guerre dans la mosquée. Mouslim lui dit que tout ce qui peut aider à bien préparer la guerre sainte en fait partie. Voir Charh Mouslim (explication de sahih mouslim).
Cependant, comme le dit Al-Hâfiz ibn Hadjar ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde), quiconque parle de quelque chose qui n’est pas de son spécialité commettra de telles bizarreries.
D’autres ont pris pour argument le hadith des deux petites chanteuses que nous avions évoqué plus haut. Mais, nous citons les propos très pertinents de Ibn Qayyim ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) : ( le plus étonnant c’est que vous vous basez sur les chants de deux petites gamines qui chantaient quelques uns des vers écrits par les arabes et relatifs à la description de la bravoure, des guerres, des bonnes mœurs et des qualités innées pour une dame encore mineure pour rendre licite le fait d’écouter la musique . Quel lien existe il entre ceci et cela ? En plus, ce hadith est leur plus grand argument ; or Abou Bakr ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) avait appelé cette flûte la flûte du Satan, sans que le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) ne le démente. Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) l’avait autorisé parce qu’il s’agissait de deux petites mineures qui ne pouvaient pas provoquer la débauche de par leur chants. Cela peut-il être considéré comme un argument apte à légitimer le fait d’écouter de la musique, avec toutes les implications que nous connaissons. Qu’Allah soit loué ; comment les esprits ont pu atteints ce niveau d’égarement et les compréhensions faussées). Voir Madaridj As-Salikîn 1/493.
Revenir en haut Aller en bas
islam




MessageSujet: Re: Preuve dans le Coran et la Sunna que la musique et la danse sont ILLICITES   Dim 22 Aoû 2010, 04:16

Ibn Al-Djawzî ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit : Aïcha ( qu’Allah soit satisfait de lui) était à ce moment très jeune. Mais lorsqu’elle est devenue adulte, elle n’a cessé de condamner la musique, selon les témoignages rapportés d’elle. Son cousin Al-Qâsim ibn Muhammad qui était son élève condamnait lui aussi la musique et interdisait son écoute. Voir Talbîs Iblîs 229

Hafiz ibn Hadjar ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) quant à lui dit : « certains soufis se sont fondés sur le hadith de la porte ou des deux gamines pour autoriser la chanson ainsi que le fait de l’écouter avec ou sans instrument. Mais, cette thèse est totalement récusable si on se réfère aux propos de Aïcha qui avait dit à la suite de ce hadith : « elles ne sont pas des chanteuses ». Elle a ainsi nié, sur le plan sémantique, ce qu’elle avait affirmé littéralement.
Mais on s’en tient à la lettre du hadith, à son contexte et à son texte, pour amoindrir les risque de dénaturalisation de la version originale. Allah le sait mieux. Voir Fateh Al-Bârî 2/442-443.

Certains se sont évertués à attribuer la paternité de l’autorisation d’écouter de la musique aux compagnons du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) et à leurs successeurs ceux qui sont venus directement après eux qui n’y voyaient pas d’inconvénients !!
Cependant, Al-Fawzân ( puisse Allah le préserver) dit : « nous leur demandons de montrer la chaîne authentique des garants de ce qu’ils ont attribué à ces compagnons et ceux qui sont venus directement après eux » avant d’ajouter : « l’imam Mouslim dit dans l’introduction de son Sahih que Abd Allah ibn Al-Moubarak a dit : « la référence fait partie des exigences de la religion, parce que sans elle n’importe qui peut avancer n’importe quoi ».

D’autres ont affirmés que tous les hadiths qui interdisent la musique ont fait l’objet de contestation de la part des savants et spécialistes de hadith !!
Ibn Baz (puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit : »les hadiths rapportés à propos de l’interdiction de la musique n’ont pas été tous contestés comme le pensent certains. Il y en a certains qui se trouvent dans le Sahih de-Boukhri qui est la meilleure référence après le livre d’Allah, des hadiths jugés beaux et d’autres faibles ou douteux. Malgré leur abondance et la diversité de leurs sources, ils demeurent des arguments apparents et solides en faveur de l’interdiction de la chanson ainsi que les instruments de musique).

À l’exception de Abou Hamid Al- Ghazali qui ne connaissait pas la science des hadiths et de Ibn Hazm qui avait dit que s’il en connaissait des hadiths authentiques il l’aurait dit, tous les autres imams sont d’accord sur l’authenticité des hadiths interdisant la chanson et les instruments de musique. Al-Albânî ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a bien démontré les travers dans lesquels est tombé Ibn Hazm. Cependant nombreux sont, en cette période caractérisée par l’abondances des livres des savants tendant à corriger ces hadiths, ceux qui ont cru à leur authenticité avant de le nier par la suite. Ils sont pire qu’Ibn Hazm, ils n’ont pas les compétences requises et ne se sont pas référés aux savants).
D’autres ont dit que les ulémas ont interdit la musique du fait qu’elle s’accompagnait de l’alcool dans des veillées nocturnes illicites !
Ach-Chawkânî ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit : « on répond que ce qui est interdit n’est pas seulement ce mélange ; car si c’était le cas l’adultère évoqué dans beaucoup de hadiths ne serait pas interdit s’il n’est pas accompagné de musique et d’alcool. En effet, dans ce contexte, la cause est illicite comme l’est l’effet. On pourrait dire la même chose à propos du verset « et n' incitait pas à nourrir le pauvre. » (Coran, 69 :34). Est-ce qu’on peut dire que la non croyance en Allah n’est interdite que si on n’incite pas à nourrir le pauvre ?
Si l’on dit que l’interdiction des choses suscitées en référence à la cause est fondée sur d’autres arguments, on répondra que l’interdiction des instruments de musique est fondée, elle aussi, sur d’autres arguments, comme nous l’avons déjà vu. »Voir Nayl al-Awtar 8/107

Certains soutiennent que « les paroles frivoles » dont a parlé Allah dans le Coran ne signifient pas la chanson ou la musique, mais nous avons déjà répondu à cela.Qurtubî ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit ( cela- à savoir dire qu’il s’agit de la musique- constitue l’explication la plus plausible qui ait été donnée concernant ce hadith. Ibn Masoud a même juré trois fois par Allah qu’il s’agissait de la chanson ou la musique), avant de citer ceux qui ont soutenu cette thèse parmi les imams ainsi que d’autres arguments. Il a également dit : « la première thèse est la plus solide de toutes celles qui ont été avancées à propos de cette question parce qu’étayé par un hadith hautement attribué et par les avis des compagnons du Prophète (bénédictions et salut soient sur lui) et ceux de leurs successeurs immédiats). Voit le Tafsir d’Al-Qurtubî.

Ibn Al-qayyim, après avoir cité cette interprétation, a dit : « Hâkim Aobu Abd Allah dit dans le chapitre consacré ) l’exégèse de son ouvrage intitulé Al-Mustadrak : que celui qui est en quête de ce savoir sache que l’explication ou l’exégèse d’un compagnon du Prophète(bénédiction et salut soient sur lui) qui a été témoin de la révélation est un hadith mousnad (ininterrompu) ; il a dit également dans un autre endroit de son livre : « pour nous, elle a la valeur d’un hadith hautement attribué. » (au Prophète).
Ainsi, même si leur exégèse n’est pas dénuée de toute erreur, il n’en demeure pas moins qu’elle est plus acceptable que celles des savants qui sont venus après eux. Car, ils connaissent plus que tout autre membre de la communauté le sens et la signification du livre d’Allah. C’est à eux qu’il a été révélé et c’est à eux qu’il s’est adressé en premier lieu. Ils ont également appris l’exégèse du Coran auprès du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) à travers sa science et ses actes de tous les jours. En plus, ils sont, en réalité, les arabes les plus puristes. On ne peut en aucun cas faire abstraction de leur exégèse). Voir Ighathatou al-Lahfan.

D’autres ont dit que la chanson est un acte d’adoration si son but est de servir de fortifiant dans l’accomplissement des actes d’adoration d’Allah !!!
Ibn Al-Qayyim ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit : ( quelle surprise ! Quelle foi, lumière, discernement, guidance ou savoir acquiert-on a en écoutant des vers chantés avec mélodies et rythmes et qui, pour la plupart, ont été dits à propos des choses condamnées et détestées par Allah et Son Envoyer mais également passibles de sanctions. Comment quelqu’un qui bénéficie d’une capacité de discernement aussi moindre soit-elle ou qui a un cœur plein de vie peut-il s’approcher d’Allah et consolider sa foi par simple prononciation de paroles détestables auprès d’Allah qui hait celui qui les prononce ainsi que celui qui en est satsfait). Voir Madâridj as-Salikîn 1/485

Cheikh Al-Islam dit à propos de celui qui a l’habitude d’écouter de la musique : « c’est pourquoi on constate que celui qui a l’habitude de l’écouter et de le goûter ne s’émeut pas à l’écoute du Coran. Bien au contraire, il se procure plus de plaisir en écoutant ces vers qu’en écoutant du Coran. Pire encore, ils écoutent le Coran en parlant et en jouant, alors qu’ils baissent la voix, cessent tout bruit et se montrent attentifs lorsqu’ils entendent des chants ou des applaudissements. Voir Madjmuo’ al-Ftâwâ 11/ 557 et suite

Il y a également ceux qui soutiennent que la musique et les instruments de musique purifient le cœur et nourrissent les sentiments, mais cela est totalement faux. Car elle provoque les désirs et les passions. Et s’il était vrai qu’il a la vertu qu’on lui donne, le cœur des musiciens aurait dû être purifié et leurs mœurs améliorées. Mais la plupart d’entre eux nous sont connus pour leurs déviation et mauvaises mœurs.
Revenir en haut Aller en bas
islam




MessageSujet: Re: Preuve dans le Coran et la Sunna que la musique et la danse sont ILLICITES   Dim 22 Aoû 2010, 04:18

Conclusion
Il est peut être ressortit – pour les personnes honnêtes- de cet extrait que la thèse soutenant le caractère licite de la musique est une thèse inconsidérée et qu’il n’y a pas de divergences à propos de la question. Nous devons donc, dans la mesure du possible, conseiller les bons actes et prohiber les mauvais. Ne vous laissez pas trompés par la célébrité d’un homme à une époque où les religieux sont devenus des étrangers. Ceux qui soutiennent aujourd’hui que la musique et les instruments de musique sont licites ne font qu’encourager les caprices et la passion des gens. C’est comme s’il ne faisait que valider par des fatwas la conduite des populations. Ces genres de personnes, si vous leur posez une question, ils consultent d'abord les différents avis des ulémas, choisissent le plus facile – ou ce qu’ils considèrent comme étant le plus facile, procèdent à la recherche de preuves ou plutôt d’arguments spécieux qui sont soit sous perfusion soit trop faibles ! Combien de fois ces genres de personnes ont utilisé ces arguments spécieux pour donner au nom de l’Islam des fatwas auxquelles ce dernier est totalement étranger ?
Efforcez-vous mon frère pour apprendre votre religion à travers le livre de votre Seigneur et la Sunna de Son Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) et ne dit pas : Tel a dit, car la vérité ne s’apprend pas auprès des hommes ; c’est en connaissant la vérité que vous pouvez par la suite reconnaître les vrais hommes.
Ce que nous venons de voir est peut être suffisant pour ceux qui ont dominé leur passion après s’être soumis à leur Seigneur. Il pourra peut être purifier le cœur des croyants, rassurer ceux qui sont en proie à des doutes et démasquer tous ceux qui s’opposent à la révélation et aiment la facilité. Ceux-là pensent souvent qu’ils ont apporté des contributions que même les anciens n’ont pas apportées, disent sur Allah des choses qu’ils ne maîtrisent pas et tombent dans l’hérésie en voulant conseiller les gens à s’éloigner des actes de débauche - qu’Allah ne leur accorde pas Sa bénédiction – alors qu’il était plus avantageux pour eux de suivre la voie des croyants. Allah le sait mieux.
Que la paix et la bénédiction d’Allah soit sur son Messager qui a montré le chemin aux croyants, sur sa famille, sur ses compagnons et sur tous ceux qui les suivent sur le droit chemin jusqu’au jour du jugement dernier.

Résumé du Rissalat Adh-Dharb Bin-nawâ li man Abaha Al-ma’azif li Al-hawâ de Cheikh Saad Ad-Dîn ibn Mouhamad ibn Al-Kabî.

Mais pour plus d’information se référer à l’ouvrage du grand Cheikh Salih ibn Fawzan Al-Fawzan « Kitâb Al-Ihlam bi naqd Kitâb Al-halal wa Al-Haram, celui de Cheikh al-Islam ibn Al-Qayyim « kitâb as-Sama’ » et celui de Cheikh Muhammad Nassir ad-Dîn Al-Albânî (puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) « Tahrîm Âlât at-tarab »
Revenir en haut Aller en bas
TOBIE

avatar


MessageSujet: Re: Preuve dans le Coran et la Sunna que la musique et la danse sont ILLICITES   Dim 22 Aoû 2010, 15:19

2Chroniques 5 12

11 Finalement les prêtres sortirent du Sanctuaire. Ils s’étaient tous purifiés, quel que soit le groupe auquel ils appartenaient. 12 Tous les lévites musiciens, Asaf, Héman et Yédoutoun, étaient rassemblés avec leurs fils et leurs frères sur le côté “est” de l’autel, revêtus de lin fin, jouant des cymbales, de la harpe, et de la lyre ; 120 prêtres les accompagnaient à la trompette. 13 Tous ceux qui jouaient de la trompette ou qui chantaient, s’unissaient pour rendre gloire et louange à Yahvé. Ils chantaient au son de la trompette, des cymbales et des instruments de musique, ils rendaient gloire à Yahvé : “Car il est bon, son amour est éternel !” La nuée de la Gloire de Yahvé envahit alors la Maison.
14 À cause de la nuée, les prêtres durent arrêter leur service, car la Gloire de Yahvé avait rempli la Maison de Dieu.


Cher islam

A la lecture de ces versets je doute fort que DIEU n'aime pas la musique!!!!!

Essayez de faire des posts plus court ,les posts trop long sont très pénible a lire!!!

merçi
Revenir en haut Aller en bas
pinson

avatar


MessageSujet: Re: Preuve dans le Coran et la Sunna que la musique et la danse sont ILLICITES   Dim 22 Aoû 2010, 16:40

TOBIE a écrit:
2Chroniques 5 12

11 Finalement les prêtres sortirent du Sanctuaire. Ils s’étaient tous purifiés, quel que soit le groupe auquel ils appartenaient. 12 Tous les lévites musiciens, Asaf, Héman et Yédoutoun, étaient rassemblés avec leurs fils et leurs frères sur le côté “est” de l’autel, revêtus de lin fin, jouant des cymbales, de la harpe, et de la lyre ; 120 prêtres les accompagnaient à la trompette. 13 Tous ceux qui jouaient de la trompette ou qui chantaient, s’unissaient pour rendre gloire et louange à Yahvé. Ils chantaient au son de la trompette, des cymbales et des instruments de musique, ils rendaient gloire à Yahvé : “Car il est bon, son amour est éternel !” La nuée de la Gloire de Yahvé envahit alors la Maison.
14 À cause de la nuée, les prêtres durent arrêter leur service, car la Gloire de Yahvé avait rempli la Maison de Dieu.


Cher islam

A la lecture de ces versets je doute fort que DIEU n'aime pas la musique!!!

Ami Islam, si Dieu n'aimait pas la musique, il n'aurait pas créé la voix des pinsons, des merles et des rossignols !!! lol!
Revenir en haut Aller en bas
islam




MessageSujet: Re: Preuve dans le Coran et la Sunna que la musique et la danse sont ILLICITES   Dim 22 Aoû 2010, 16:45

je me suis contenté de montré ce que dit l'islam (coran et la sunna authentique) a se sujet.

ça répond déja a ses musulmans qui vous disent que l'islam autorise la musique.

maintenant, il est claire que des musulmans écoutent la musique, et des musulmans forniquent et tuent et volent........


on ne prouve jamais quelque chose par les agissement d'un tel ou d'un tel.

voila.

le texte est une réponse a ceux qui vous ont dit le contraire.

tout est montré ici.
Revenir en haut Aller en bas
pinson

avatar


MessageSujet: Re: Preuve dans le Coran et la Sunna que la musique et la danse sont ILLICITES   Dim 22 Aoû 2010, 17:15

islam a écrit:
je me suis contenté de montré ce que dit l'islam (coran et la sunna authentique) a se sujet.

ça répond déja a ses musulmans qui vous disent que l'islam autorise la musique.

maintenant, il est claire que des musulmans écoutent la musique, et des musulmans forniquent et tuent et volent........


on ne prouve jamais quelque chose par les agissement d'un tel ou d'un tel.

voila.

le texte est une réponse a ceux qui vous ont dit le contraire.

tout est montré ici.


Mais alors, l'ami, si c'est toi qui as raison, contre tous les Musulmans qui pratiquent et aiment la musique ( j'en connais plein ) , les villes, les maisons, les appartements Musulmans sans musique, mais cela doit être lugubre !!! Avez-vous au moins le droit de chanter ?
Revenir en haut Aller en bas
islam




MessageSujet: Re: Preuve dans le Coran et la Sunna que la musique et la danse sont ILLICITES   Dim 22 Aoû 2010, 17:25

pinson a écrit:
islam a écrit:
je me suis contenté de montré ce que dit l'islam (coran et la sunna authentique) a se sujet.

ça répond déja a ses musulmans qui vous disent que l'islam autorise la musique.

maintenant, il est claire que des musulmans écoutent la musique, et des musulmans forniquent et tuent et volent........


on ne prouve jamais quelque chose par les agissement d'un tel ou d'un tel.

voila.

le texte est une réponse a ceux qui vous ont dit le contraire.

tout est montré ici.


Mais alors, l'ami, si c'est toi qui as raison, contre tous les Musulmans qui pratiquent et aiment la musique ( j'en connais plein ) , les villes, les maisons, les appartements Musulmans sans musique, mais cela doit être lugubre !!! Avez-vous au moins le droit de chanter ?


visiblement tu m'a mal compris.


1- ce n'est pas que j'ai raison ou que j'ai tort.

je me suis contenté de montrer la source qui est DIEU dit et LE PROPHETE DIT.

l'islam se base sur leur 2 paroles, et si je diverge avec un musulman au sujet de la musique , et bient j'applique ce que é"'(bdit le coran :

Ô vous les croyants ! Obéissez à Allah, et obéissez au Messager et à ceux d’entre vous qui détiennent l'autorité. Puis, si vous divergez en quoi que ce soit, renvoyez le jugement à Allah et au Messager, si vous croyez en Dieu et au Jour dernier. Ce sera bien mieux et de meilleure interprétation. » [Sourate 4 - V59]


les soufis parexemple vous disent que la musique est licite.

nous disons le contraire.

donc, nous nous divergeons.

on va renvoyer le jugement a DIEU et a son Prophete.

et qu'est ce qu'on découvre?

donc , normalement, un musulman ne doit discuter a ce sujet, et meme s'il écoute la musique, il doit quand meme déclarer son caractere illicte et ne pas mentir et dire aux autre que l'islam l'autorise, car de tel gens qui mentent sont déja mis en garde par notre prophete lorsqu'il disa :

Le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « il y aura parmi ma communauté des gens qui considéreront comme licites la soie, l’alcool et les instruments de musique ». Ce hadith est rapporté et commenté par Boukhari et il porte le n°°5590 (communiqué par Tabarânî et Bayhaqî).

vous les avez autour de vous, ils vous disent ici meme que la musique est LICITE, et de ce fait, ils viennent d'accomplire cette prophetie qui met en garde contre eux, et a la fin, ils se disent etre musulmans.

pour les autres musulmans qui écoutent la musique, c'est soit qu'ils sont IGNORANT, ils ignorent le caractere illicite, et de ce faite, ils sont excusable.
soit, ils reconnaissent le caractere illicite, mais la tentation est grande, et alors, ils sont quand meme des musulmans qui ont commi un péché, et ceci la reste moindre que ceux qui ont carrément rendu la musique comme licite.


le texte montre toute les preuves, on s'est divergé comme tu le voit, et alors j'applique le coran, a savoir, je remet le jugement au coran et la sunna comme tu l'a lu dans le verset precedent.

la vérité s'est apparue, et alors je dit a ceux qui persistent a dire le contraire :

Allah a dit : " Et quiconque fait scission d'avec le Messager, après que le droit chemin lui est apparu et suit un sentier autre que celui des croyants, alors Nous le laisserons comme il s'est détourné, et le brûlerons dans l'Enfer. Et quelle mauvaise destination ! " (4:115)

ou encor :

Allah a dit :(Il n'appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu’Allah et Son messager ont décidé d'une chose d'avoir encore le choix dans leur façon d'agir. Et quiconque désobéit à Allah et à Son messager, s'est égaré certes, d'un égarement évident.) [Sourate Ahzab 36]


JE SUPOSE QUE VOUS VOULEZ BIEN APPRENDRE LE VERITABLE ISLAM, l'islam authentique reveler a notre prophete?



2-combien de chrétiens pratiquent leur religion a la lettre?

c'est le cas des musulmans et beaucoup de musulmans qui écoutent la musique connaissent malgré tout le caractere illicite.

et ALORS?

est-ce une preuve que l'islam autorise la musique?

un musulman se contente de dire simplement : l'islam dit que la musique est illicite, et les musulmans transgressent cette regle en commetant le péché, mais ils restent tout de meme des musulmans.

je pense que nous parlons de l'islam et non des musulmans
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Preuve dans le Coran et la Sunna que la musique et la danse sont ILLICITES   Dim 22 Aoû 2010, 18:18

islam a écrit:

...................................................;;;;
pour les autres musulmans qui écoutent la musique, c'est soit qu'ils sont IGNORANT, ils ignorent le caractere illicite, et de ce faite, ils sont excusable.
soit, ils reconnaissent le caractere illicite, mais la tentation est grande, et alors, ils sont quand meme des musulmans qui ont commi un péché, et ceci la reste moindre que ceux qui ont carrément rendu la musique comme licite.
....................................................................;

l'islam autorise la musique?

un musulman se contente de dire simplement : l'islam dit que la musique est illicite, et les musulmans transgressent cette regle en commetant le péché, mais ils restent tout de meme des musulmans.

je pense que nous parlons de l'islam et non des musulmans


Cela explique l'absence de grande musique, au sens européen du mot, les grands compositeurs, les grands orchestres !!!

Comment croire que DIEU ait cru bon de rendre illicite la beauté de la grande musique. En as-tu même déjà entendu, des oeuvres religieuses de toute beauté !!!

L'orgue ;;; As-tu déjà entendu des morceaux d'orgue ???


Non, je n'arrive pas à y croire, mon cher Islam

_________________
Si tu diffères de moi, frère, loin de me léser , tu m'enrichis (Saint Exupéry)

Le texte coranique est il divin ? réponse chrétienne écrite à l'intention de ceux qui seraient tentés par l'Islam. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
VOS COMMENTAIRES : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
islam




MessageSujet: Re: Preuve dans le Coran et la Sunna que la musique et la danse sont ILLICITES   Dim 22 Aoû 2010, 18:59

mario-franc_lazur a écrit:
islam a écrit:

...................................................;;;;
pour les autres musulmans qui écoutent la musique, c'est soit qu'ils sont IGNORANT, ils ignorent le caractere illicite, et de ce faite, ils sont excusable.
soit, ils reconnaissent le caractere illicite, mais la tentation est grande, et alors, ils sont quand meme des musulmans qui ont commi un péché, et ceci la reste moindre que ceux qui ont carrément rendu la musique comme licite.
....................................................................;

l'islam autorise la musique?

un musulman se contente de dire simplement : l'islam dit que la musique est illicite, et les musulmans transgressent cette regle en commetant le péché, mais ils restent tout de meme des musulmans.

je pense que nous parlons de l'islam et non des musulmans


Cela explique l'absence de grande musique, au sens européen du mot, les grands compositeurs, les grands orchestres !!!

Comment croire que DIEU ait cru bon de rendre illicite la beauté de la grande musique. En as-tu même déjà entendu, des oeuvres religieuses de toute beauté !!!

L'orgue ;;; As-tu déjà entendu des morceaux d'orgue ???


Non, je n'arrive pas à y croire, mon cher Islam


j'aurais plutot aimet entendre l'avis d'un musulman.

toi tu parle seulement paraport a ce que dit la bible qui a ma connaissance n'a pas interdit la musique.

donc, il est claire que ce genre de ces commentaires venant d'un non musulman seront completement justifier.

pour un musulman c'est tout autre chose.

il lit clairement que la musique est interdite par le coran et la sunna.

donc, s'il nous dira que l'islam autorise ceci, et bien nous lui diront :

{Donnez votre preuve, si vous êtes véridiques} (S2 V111) et il ne pourra jamais le fair
Revenir en haut Aller en bas
TOBIE

avatar


MessageSujet: Re: Preuve dans le Coran et la Sunna que la musique et la danse sont ILLICITES   Dim 22 Aoû 2010, 19:12

islam a écrit:


toi tu parle seulement paraport a ce que dit la bible qui a ma connaissance n'a pas interdit la musique.

cher islam

Puisque la bible n'interdit pas la musique,pourquoi le coran l'interdit elle????
Revenir en haut Aller en bas
TOBIE

avatar


MessageSujet: Re: Preuve dans le Coran et la Sunna que la musique et la danse sont ILLICITES   Dim 22 Aoû 2010, 20:20

Psaumes 68 25-28


Ô Dieu, on a vu tes processions,
les processions de mon Dieu, de mon Roi, au sanctuaire.
26 Les chantres vont devant, les musiciens derrière,
les filles au milieu avec leurs tambourins.

27 En chœurs ils bénissent Dieu,
ils bénissent le Seigneur aux fêtes d’Israël.
28 Benjamin d’abord, le plus jeune, il ouvre la marche ;
les princes de Juda en habits brodés,
les princes de Zabulon et ceux de Nephtali.
Revenir en haut Aller en bas
islam




MessageSujet: Re: Preuve dans le Coran et la Sunna que la musique et la danse sont ILLICITES   Dim 22 Aoû 2010, 22:06

TOBIE a écrit:
islam a écrit:


toi tu parle seulement paraport a ce que dit la bible qui a ma connaissance n'a pas interdit la musique.

cher islam

Puisque la bible n'interdit pas la musique,pourquoi le coran l'interdit elle????


dans le texte tu peut lire la raison qui se trouve dans cette partie :
Citation :


Ibn Qayyim ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit : ( la signification que les compagnons du Prophète ont donné à ce mot suffit largement, à savoir la chanson. Cela a été rapporté par Ibn Abbas et Ibn Masoud. Abu As Sahbâ dit : j’ai demandé à Ibn Masoud la signification du verset « Et, parmi les hommes, il est (quelqu'un) qui, dénué de science, achète de plaisants discours pour égarer hors du chemin d' Allah et pour le prendre en raillerie. Ceux-là subiront un châtiment avilissant. » ( Coran, 31 :6) ; il m’a répondit en le répétant trois fois : je jure sur Allah, l’unique divinité que ce mot signifie chanson.

On rapporte qu’Ibn Omar l’a également expliqué par chanson. Cette explication ne contredit pas celle soutenant que ce mot signifie les épopées des étrangers, de leurs rois et de ceux de Rome ou autres futilités que Nadhr ibn Hârith racontaient aux habitants de La Mecque pour les détourner du Coran. Tout ceci est considéré comme parole divertissante. C’est pourquoi, Ibn Abbas dit : la parole futile et la chanson sont des paroles divertissantes. Il y’a parmi les compagnons du Prophète ceux qui l’ont expliqué par l’un de ces deux mots ou par l’autre et ceux qui l’ont expliqué par les deux. Mais la chanson est plus divertissante et plus nuisible que les épopées des rois, car elle provoque l’adultère et la débauche, associe Satan et aveugle l’esprit. En plus, elle est plus à même de détourner les gens du Coran que toute autre parole inutile du fait que l’être humain se sent très attiré et très intéressé par la chanson. Les versets coraniques ont blâmé le fait de tenir des paroles divertissantes au lieu de lire le Coran dans le seul but de détourner, inconsciemment, les gens de la voie d’Allah. Si on lui récite le Coran il tourne le dos, comme s’il ne l’entendait pas, comme s’il avait un poids dans ses oreilles. Mais pire encore, il se moque de lui lorsqu’il lui apprend quelque chose.

Tout ceci est l’œuvre des plus grands mécréants. Mais, s’il arrive que les chanteurs et ceux qui les écoutent en commettent, ils doivent s’attendre à recevoir leur part de ce blâme)
Ighathatou Al-Lahfan1/258-259
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël2

avatar


MessageSujet: Re: Preuve dans le Coran et la Sunna que la musique et la danse sont ILLICITES   Mar 14 Sep 2010, 19:45

Salam Islam!

Tu n'exagères pas un peu, dis? Very Happy
Il est vrai que la musique n'est pas toujours bonne lorsqu'elle véhicule des idées qui éloignent de Dieu ou bien lorsqu'on en écoutes trop souvent et qu'on s'y laisse distraire, il n'empêche que ça reste quelque chose de beau pour l'homme comme pour Dieu je pense.
Mais si tu dis vrai, alors je pourrais faire taire l'immam qui réveille tout le monde à 5 heures du mat? What a Face
Revenir en haut Aller en bas
islam




MessageSujet: Re: Preuve dans le Coran et la Sunna que la musique et la danse sont ILLICITES   Mar 14 Sep 2010, 22:01

Raphaël a écrit:
Salam Islam!

Tu n'exagères pas un peu, dis? Very Happy
Il est vrai que la musique n'est pas toujours bonne lorsqu'elle véhicule des idées qui éloignent de Dieu ou bien lorsqu'on en écoutes trop souvent et qu'on s'y laisse distraire, il n'empêche que ça reste quelque chose de beau pour l'homme comme pour Dieu je pense.
Mais si tu dis vrai, alors je pourrais faire taire l'immam qui réveille tout le monde à 5 heures du mat? What a Face


je dit la musique et non la psalmodie.


nous meme lorsque nous lisons le CORAN, il est preferable de le psalmodié comme tu peut le vérifer dans ce lien :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

dans le lien que je vient te donner, tu peut voir qu'il y'a ceux qui recitent le coran normalement, et ceux qui exagerent un peu, au point de rendre cette psalmodie presque semblable a une chonson.


pour voir ceci clairement, je te conseil de selectionné sourate YUSUF (numero 12) , puis de selectionner le "RECITER".

parexemple : MISHARI -RASHID HQ , il exagere un peu.

quand parexemple aux autres tel que ABDUL BAASSIT, ils font la psalmodie normalement.

il est vrai qu'il y'a des imams qui exagerent dans l'appelle de la priere , au point de rendre cet appelle semblable a une chonson .

l'éssentiel, pour le vrai musulman, la réference est le Prophete et non le IMAM.

la religion c'est ALLAH DIT et LE PROPHETE DIT.

le Imam n'est reference que lorsqu'il montre qu'il suit le prophete en nous présentons les preuves.


un Imam n'est pas vue comme vous voyez vos pretres, car en islam, un imam est un etre comme toi, comme moi, et comme n'importe qui,
il commet des péchés comme tout etre humain.

Revenir en haut Aller en bas
islam




MessageSujet: Re: Preuve dans le Coran et la Sunna que la musique et la danse sont ILLICITES   Mar 14 Sep 2010, 22:03

concernant la musique, je n'ai fait que montrer la parole du prophete, le coran, ainsi que la parole des compagnons du prophete qui ont compris l'islam mieux que quiquonque, puisqu'ils ont reçu la science directement par le prophete lui meme.
Revenir en haut Aller en bas
islam




MessageSujet: Re: Preuve dans le Coran et la Sunna que la musique et la danse sont ILLICITES   Mar 14 Sep 2010, 22:07

Raphaël a écrit:
Mais si tu dis vrai, alors je pourrais faire taire l'immam qui réveille tout le monde à 5 heures du mat? What a Face

s'il exagere au point de rendre ceci semblable a une musique, alors oui

tu peut le fair de la meilleur façon, avec une bonne parole.

tu faira comme doit fair le vrai musulman et non ceux qui commenttent la barbarie, a savoir , tu lui présente ce que je vient de présenter, et ceci , avec la bonne conduite évidement.


s'il accepte, alors, sa serais une bonne chose, et s'il n'accepte pas, alors tu a fait ton devoir, et DIEU te récompensera pour ceci, a condition , que lorsque tu a conseiller ce IMAM, tu l'a fait dabor pour plair a DIEU.

mais si je sais que lorsque je conseil, un grand mal peut m'atteindre, alors islamiquement, il est préferable de ne pas porter conseil, car l'islam nous enseigne aussi de ne pas s'exposer au mal

Revenir en haut Aller en bas
ChrisLam

avatar


MessageSujet: avis   Sam 18 Fév 2012, 17:42

Mohamed devait chanter faut donc il conseil de rendre illicite la musique.

Je n'ai pas tout lu (un peu longuet) mais clamer que le musique est illicite c'est ""stupide"".
il n'y a pas que le tambourin comme instrument de rythme musical.
La musique est un don de Dieu pourquoi s'en priver si elle est belle et convenable.
La musique à cela de bien elle est comprise par tout le monde sauf par les ignorant.
La musique est universelle comme ont dit.
Pas d'interdiction théologique ou religieuse.
On peut rendre grâce à Dieu en Chantant et en jouant d'un instrument DE musique.

Chanter la louange de Dieu c'est le louer deux fois par la parole, par la musique.

Pauvre est le monde sans la musique, oui très pauvre !
Revenir en haut Aller en bas
- mohamed -




MessageSujet: Re: Preuve dans le Coran et la Sunna que la musique et la danse sont ILLICITES   Jeu 01 Mar 2012, 17:31

qu'en disent les musiciens



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]






Signature
La vie est courte, le jugement est long et la sentence est éternelle, alors soyez sincères

Mathieu 26:39 Puis, ayant fait quelques pas en avant, il se jeta sur sa face, et pria ainsi : ......
Ô mon Créateur guide moi vers la vérité que Tu as agréée (et ouvrez les mains comme pour recevoir une offrande)
Revenir en haut Aller en bas
Roger76




MessageSujet: Re: Preuve dans le Coran et la Sunna que la musique et la danse sont I   Jeu 01 Mar 2012, 18:43

Samam islam

Musique et danse interdites ?

Et si tu te posais la question autrement :
Qu'est-ce qui motive leur interdit ?
Qu'est-ce qui motive l'interdit du vin, de l'ealcool, de la drogue ?
Au Yemen seuls les hommes dansent en public : pourquoi pas en mixte ?
Le même motif à mon avis :
la perte de conscience. Conscience de Dieu.
Et la tentation...

J'ai assisté une année au festival (annuel) de musiques sacrées de Fès.
Des musiciens chanteurs danseurs et poètes de toutes religions s'y rencontrent.
C'est merveilleux d'entendre un chanteur pakistanais aveugle chanter la Gloire de Dieu et Le remercier. Je le vois et je l'entends encore.
Et la musique est bien l'un des bienfaits de Dieu.
Ce qui peut être hram c'est ce qu'en font les hommes.
Comme toujours ce n'est pas la musique en elle même qui est hram mais l'intention, l'usage, l'acte voulu.
Quand on voit ce qu'on en fait en général alors oui le Shaytan est là.
Pas à Fès, je te souhaite de pouvoir y aller un jour.
C'est inoubliable de voir et entendre des croyants chanter leur foi.
Le Coran est bien "cantilé", non ?

Allez, Fès c'est cher, une semaine, mais gratuitement sur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
ou encore
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

la voix splendide de Oum Kalthoum chantant la religion, l'amour et la nation égyptienne.
Interdit ?



Revenir en haut Aller en bas
ChrisLam

avatar


MessageSujet: avis   Ven 02 Mar 2012, 06:59

Roger76 a écrit:
Samam islam

Musique et danse interdites ?

Et si tu te posais la question autrement :
Qu'est-ce qui motive leur interdit ?
Qu'est-ce qui motive l'interdit du vin, de l'ealcool, de la drogue ?
Au Yemen seuls les hommes dansent en public : pourquoi pas en mixte ?
Le même motif à mon avis :
la perte de conscience. Conscience de Dieu.
Et la tentation...

J'ai assisté une année au festival (annuel) de musiques sacrées de Fès.
Des musiciens chanteurs danseurs et poètes de toutes religions s'y rencontrent.
C'est merveilleux d'entendre un chanteur pakistanais aveugle chanter la Gloire de Dieu et Le remercier. Je le vois et je l'entends encore.
Et la musique est bien l'un des bienfaits de Dieu.
Ce qui peut être hram c'est ce qu'en font les hommes.
Comme toujours ce n'est pas la musique en elle même qui est hram mais l'intention, l'usage, l'acte voulu.
Quand on voit ce qu'on en fait en général alors oui le Shaytan est là.
Pas à Fès, je te souhaite de pouvoir y aller un jour.
C'est inoubliable de voir et entendre des croyants chanter leur foi.
Le Coran est bien "cantilé", non ?

Allez, Fès c'est cher, une semaine, mais gratuitement sur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
ou encore
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

la voix splendide de Oum Kalthoum chantant la religion, l'amour et la nation égyptienne.
Interdit ?




Les interdits sont la preuve de l'incapacité des hommes à se maitriser eux mêmes.
"Tu dois, Tu ne dois pas" , répété à l'infini...................................................................
Et puis Mohamed devait-être un mauvais musicien donc on interdit la musique.
Sans la musique pas de Jérico aux murailles détruites.
La musique doit être! Elle permet de louer Dieu et jamais Dieu n'a dit de l'interdire depuis qu'il c'est révélé à Abraham.
Celui qui l'a interdite devait être un trés mauvais musicien et surtout n'y rien comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
- mohamed -




MessageSujet: Re: Preuve dans le Coran et la Sunna que la musique et la danse sont ILLICITES   Ven 02 Mar 2012, 07:45

je vous rappelle que la section "SPIRITUALITE MUSULMANE" est faite comme son nom l'indique une section réservée à l'enseignement musulman.

Nous n’abordons pas ces questions du même point de vue alors si vous voulez un débat inter-religieux sur la question ouvrez un sujet dans la section approprier

Merci de votre compréhension






Signature
La vie est courte, le jugement est long et la sentence est éternelle, alors soyez sincères

Mathieu 26:39 Puis, ayant fait quelques pas en avant, il se jeta sur sa face, et pria ainsi : ......
Ô mon Créateur guide moi vers la vérité que Tu as agréée (et ouvrez les mains comme pour recevoir une offrande)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Preuve dans le Coran et la Sunna que la musique et la danse sont ILLICITES   Ven 02 Mar 2012, 09:15


Chers amis,
Les rubriques spiritualités sont un espace d'expression, de paix intra-religieuse, et/ou d'enseignements de la foi concernée. En l’occurrence ici il s'agit d'Islam.

Si une critique inter-religieuse est à faire, il suffit de le faire là où le débat inter-religieux prête à cela.
Si un croyant veut s'exprimer, il est évident qu'il n'y a pas de polémique à apporter dans son espace privilégié d'expression religieuse.
Si c'est un débat de personnes traitant de la même foi, il suffit de respecter la pensée de chacun et de rester dans les règles.
Si un post est vraiment en dehors des règles établies, une réponse adaptée est mise en oeuvre.

Dans tous les cas, à mon avis, la critique sans apport islamique n'a pas lieu d'être dans une rubrique spécialement dédiée à l'Islam.

Revenir en haut Aller en bas
ChrisLam

avatar


MessageSujet: avis   Mer 16 Jan 2013, 11:57

Bonjour,

Une question :
Est-ce que ce que je vous demande d'écouter est illicite dans l'islam.

Va voir sur :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Si c'est illicite je comprend mieux pourquoi les pays musulmans sont en retard sur les autres.
Certains soit disant musulmans sont convaincus que ce genre de musique est illicite .
Ci c'est les cas pouvez vous me donner le passage du Coran qui interdit cette musique.
Car il s'agit de la musique.
Le tambourin et le pipeau peuvent-ils donner cette musique.
J'aimerai avoir votre avis.

Je n'ai pris ici qu'un exemple de musique.

Dieu interdit-il de chanter, de faire de la musique ? Pourquoi ? Justifiez vous?
Revenir en haut Aller en bas
Mohamed-jésus

avatar


MessageSujet: Re: Preuve dans le Coran et la Sunna que la musique et la danse sont ILLICITES   Mer 16 Jan 2013, 23:00

Salam islam ,

Merci pour le sujet , nos savant salfistes musulman ont dit que musique est illicite en se basant sur le coran et la sunna , donc rien a discuter .

Depuis que j'ai arrêté d'écouté la musique je me sent très à l'aise , écouter du coran ça me donne une excellent sensation en gardant dieu dans la tète , merci pour le sujet .
Revenir en haut Aller en bas
ChrisLam

avatar


MessageSujet: avis   Jeu 17 Jan 2013, 07:12

Mohamed-jésus a écrit:
Salam islam ,

Merci pour le sujet , nos savant salfistes musulman ont dit que musique est illicite en se basant sur le coran et la sunna , donc rien a discuter .

Depuis que j'ai arrêté d'écouté la musique je me sent très à l'aise , écouter du coran ça me donne une excellent sensation en gardant dieu dans la tète , merci pour le sujet .

Ce sont des savant qui en ont décidé ainsi pas Dieu.
Donc celui qui rend illicite la musique n'est pas doué d'intéligence.
Tant pi si cela vexe certains.
Quant-on lit l'hitoire du peuple hébreux ont parle trés ousvent de musique et tout d'un coup quelques messieurs décident que le musique est illicite.

Peux-tu me prouver par des textes divins , je dis divins, que lla note DO , RE, MI FA SOL LA SI sont illicite .
J'en doute fort .
Celui , je dis celui qui a décidé cela devait être un trés mauvais musicien et il ne voulait certainement pas qu''on loue Dieu en Chantant car il chantait faux. Au cas ou on chanterait mieux que lui.

Si pour toi lire le Coran c'est mieux , Tant mieux.
Les Moines Chantent les psaumes et cela n'a rien d'illicite sauf pour les ignards.

La mlusique elle est ce qu'on en fait.
Et qui en fait des fois un chose illicite? L'Homme que tu es. et toit tout seul.
Tu chante si faux que tui crois que tout le monde chante faux et surtout tu n'apprécie pas qu'on chante mieux que toi.

Chanter la louange de Dieu c'est prier Deux fois.
Par le chant par les parole.
Dieu à permis la musique.
Ce n'est pas à un homme tout seul de l'interdire.
Revenir en haut Aller en bas
chrisredfeild

avatar


MessageSujet: Re: Preuve dans le Coran et la Sunna que la musique et la danse sont ILLICITES   Jeu 17 Jan 2013, 20:40

ChrisLam a écrit:
Mohamed-jésus a écrit:
Salam islam ,

Merci pour le sujet , nos savant salfistes musulman ont dit que musique est illicite en se basant sur le coran et la sunna , donc rien a discuter .

Depuis que j'ai arrêté d'écouté la musique je me sent très à l'aise , écouter du coran ça me donne une excellent sensation en gardant dieu dans la tète , merci pour le sujet .

Ce sont des savant qui en ont décidé ainsi pas Dieu.



non, c'est Dieu qui a décidé ceci, tu n'a qu'a lire l'exposé a la premiere page monsieur
Revenir en haut Aller en bas
chrisredfeild

avatar


MessageSujet: Re: Preuve dans le Coran et la Sunna que la musique et la danse sont ILLICITES   Jeu 17 Jan 2013, 20:43

ChrisLam a écrit:
Bonjour,

Une question :
Est-ce que ce que je vous demande d'écouter est illicite dans l'islam.

Va voir sur :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Si c'est illicite je comprend mieux pourquoi les pays musulmans sont en retard sur les autres.



oui, c'est illicite, et tu n'a qu'a lire l'exposé a la premiere page.





et en quoi serions nous en retard si nous n'écoutons pas de la musique satanique?





peut me le dire?
Revenir en haut Aller en bas
Mohamed-jésus

avatar


MessageSujet: Re: Preuve dans le Coran et la Sunna que la musique et la danse sont ILLICITES   Jeu 17 Jan 2013, 22:32

Les Calife ont conquerrait des terre sans joué de la musique ni l'écouté , qu'est ce qui nous a fait perdu l'andalousie ??

La musique et les femmes .


Il y a même une ville en Espagne qui s'appel Alicante , c'est Ali chante .
Revenir en haut Aller en bas
ChrisLam

avatar


MessageSujet: avis   Ven 18 Jan 2013, 08:45

chrisredfeild a écrit:
ChrisLam a écrit:
Bonjour,

Une question :
Est-ce que ce que je vous demande d'écouter est illicite dans l'islam.

Va voir sur :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Si c'est illicite je comprend mieux pourquoi les pays musulmans sont en retard sur les autres.



oui, c'est illicite, et tu n'a qu'a lire l'exposé a la premiere page.





et en quoi serions nous en retard si nous n'écoutons pas de la musique satanique?





peut me le dire?

Donc je suis satanique , merci du compliment partagé car je partage moi.
du moin sur ce sujet.
On déraisonne de ne pas aimer la musique qui n'a jamais été interdite par Dieu .
Sauf par les ignorants.
Revenir en haut Aller en bas
ChrisLam

avatar


MessageSujet: avis   Ven 18 Jan 2013, 08:50

Mohamed-jésus a écrit:
Les Calife ont conquerrait des terre sans joué de la musique ni l'écouté , qu'est ce qui nous a fait perdu l'andalousie ??

La musique et les femmes .


Il y a même une ville en Espagne qui s'appel Alicante , c'est Ali chante .

Tu tombe mal car ma femme est originaire d'Alicante.
Fait attention à ce que raconte sur les gens .

J'aime la musique et j'en joue est je ne suis pas satanique qu'on se se le dise une fois pour toute.
Est-ce clair?

Les salafistes y'en a mare.
Ces gens qui prêche la haine,comme dogme religieux .
Ou est chez eux l'esprit de paix de l'islam originaire de Mohammed.
Il n'existe plus. Chez ces gens là.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Preuve dans le Coran et la Sunna que la musique et la danse sont ILLICITES   Ven 18 Jan 2013, 08:51

Spoiler:
 

Nous sommes dans la rubrique musulmane mon cher ChrisLam. Wink

Les musulmans considèrent que la musique donne des risques de décadence et donc de détournement de Dieu.
Quelque part quand on voit nos sociétés laïques, on ne peut que donner raison aux musulmans sur bien des aspects je pense.
Revenir en haut Aller en bas
chrisredfeild

avatar


MessageSujet: Re: Preuve dans le Coran et la Sunna que la musique et la danse sont ILLICITES   Ven 18 Jan 2013, 15:39

ChrisLam a écrit:
chrisredfeild a écrit:




oui, c'est illicite, et tu n'a qu'a lire l'exposé a la premiere page.





et en quoi serions nous en retard si nous n'écoutons pas de la musique satanique?





peut me le dire?

Donc je suis satanique , merci du compliment partagé car je partage moi.
du moin sur ce sujet.
On déraisonne de ne pas aimer la musique qui n'a jamais été interdite par Dieu .
Sauf par les ignorants.



mais t'a pas répondu a ma question, tu n'a fait qu'alterer mes propos, puisque j'ai dit : la musique satanique, et toi tu m'attribut des propos comme si j'aurais dit selon toi : chrislam est satanique.......



mais bon, donc répond a ma question



en quoi seront nous en retard si nous n'écoutons pas de la musique?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Preuve dans le Coran et la Sunna que la musique et la danse sont ILLICITES   Ven 18 Jan 2013, 17:31

La musique et le chant

lundi 16 juin 2003
Question

Que pense l’Islam de la musique ?
Réponse du Docteur Yûsuf `Abd Allâh Al-Qaradâwî

Parmi les divertissements qui réjouissent les âmes, qui égaient les cœurs et qui font plaisir à l’ouïe, il y a effectivement le chant. L’Islam considère le chant comme licite tant qu’il ne contient pas de propos grossiers, obscènes ou incitant à la débauche. Et il n’y a aucun mal à ce qu’il soit accompagné de musique, si, du moins, celle-ci n’excite pas les nerfs.

Le chant est recommandé lors des occasions heureuses, afin de répandre la gaieté et de divertir les âmes. Cela est d’autant plus valable les jours de fêtes, de noces, de retour d’un absent, ainsi que lors des repas de mariage, des repas en l’honneur d’un nouveau-né et lors de la naissance du bébé.

Spoiler:
 

http://www.islamophile.org/spip/La-musique-et-le-chant.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Preuve dans le Coran et la Sunna que la musique et la danse sont ILLICITES   

Revenir en haut Aller en bas
 
Preuve dans le Coran et la Sunna que la musique et la danse sont ILLICITES
Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» La mouche est une preuve que le Coran est la Parole d'Allah !
» JESUS est le Messie dans le Coran
» Les aliments qui ont une particularité dans le Coran et la sounnah
» Qui a le récit de la Création du monde dans le Coran?
» Contradictions dans le Coran ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: SPIRITUALITE MUSULMANE-
Sauter vers: