Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRETIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez | 
 

 Moines de tibehirine : thèse officielle ébranlée

Aller en bas 
AuteurMessage
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
avatar


MessageSujet: Moines de tibehirine : thèse officielle ébranlée   Ven 03 Juil 2015, 12:56

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Qui n'a pas vu le film des hommes et des dieux ?

Voilà que cette affaire rebondit !


.... A suivre ....

_________________
Rom 13:8 N' ayez de dettes envers personne, sinon celle de l' amour mutuel. Car celui qui aime autrui a de ce fait accompli la Loi. 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Moines de tibehirine : thèse officielle ébranlée   Ven 03 Juil 2015, 13:00

Selon un rapport d'expertise, les sept moines auraient été tués un mois avant la date avancée dans un communiqué du Groupe islamique armé considéré comme de plus en plus douteux. Par ailleurs, les religieux auraient été décapités post-mortem.




La thèse d'une [......] des autorités algériennes s'accentue dans l'enquête portant sur l'assassinat des moines de Tibéhirine, enlevés dans leur monastère dans la nuit du 26 au 27 mars 1996 alors que le pays était en proie à la guerre civile.
Un rapport d'expertises déterminant, dont le contenu a été transmis jeudi aux familles des sept religieux, révèle en effet que les religieux ont été tués près d'un mois avant le 21 mai, c'est-à-dire la date avancée dans un communiqué du Groupe islamique armé (GIA) daté de 23 mai 1996 et dont l'authenticité a été remise en cause à mesure qu'a progressé l'enquête. «Abdallah», émissaire supposé de l'émir Djamel Zitouni, avait remis le 30 avril 1996 au Consulat de France une cassette sonore contenant les voix des sept moines enregistrées «dix jours auparavant». La justice française cherche toujours à obtenir des précisions sur les circonstances, la date et le lieu de la découverte de ce document sonore, récupéré par les services de sécurités algériens.
Le rapport fragilise cette version des faits puisque les experts assurent que «l'hypothèse d'un décès entre le 25 et le 27 avril 1996, tel qu'il est évoqué dans une pièce de procédure, apparaît vraisemblable».

«L'hypothèse d'un décès entre le 25 et le 27 avril 1996, tel qu'il est évoqué dans une pièce de procédure, apparaît vraisemblable»


Le rapport des experts


Après plusieurs reports notamment dus aux atermoiements des autorités à Alger, la mission française emmenée par les juges Marc Trévidic et Nathalie Poux avait enfin pu se rendre en octobre dernier à Tibéhirine, situé à près de 1000 mètres d'altitude dans la région de Médéa. Outre les magistrats instructeurs, la délégation était composée d'un représentant du parquet antiterroriste de Paris, de fonctionnaires de la police judiciaire, de gardes du corps du Service de la protection, d'un médecin légiste, d'un anthropologue, d'un radiologue ainsi que d'un expert en empreintes génétiques. Depuis 1996, aucune expertise scientifique n'avait été effectuée dans cette affaire pourtant exceptionnelle et la procédure française ne disposait que de clichés des têtes des victimes, photographiées légèrement de profil par les gendarmes de Médéa à l'époque de leur découverte.
La thèse de la bavure de l'armée s'éloigne également

Autre élément capital: après avoir procédé à une ultime série d'analyses, la conclusion des experts permet aussi de plaider «en faveur d'une décapitation post mortem». En d'autres termes, ils auraient tendance à réfuter définitivement l'acte terroriste, pourtant avancé d'emblée après la revendication de l'émir Djamel Zitouni.

Les têtes, retrouvées au bord d'une route le 30 mai 1996, ont sans doute été exhumées pour être de nouveau enterrées: «les éléments botaniques et la présence de terre différente de celle du cimetière de Tibéhirine observés dans et sur les crânes sont en faveur d'une première inhumation», estiment les scientifiques français.
Le président Hollande, aiguillonné par les familles et leur avocat Me Patrick Baudouin, a évoqué à plusieurs reprises cette affaire d'État avec son homologue Bouteflika. Mais la procédure s'était enlisée. Fin novembre 2013, les familles entrevoyaient une lueur d'espoir. Dix-huit ans après les sept assassinats, les autorités algériennes avaient donné leur feu vert pour l'exhumation des têtes.

Si la culpabilité du Groupe islamiste armé (GIA) ne fait guère de doute aux yeux d'Alger, la thèse officielle du kidnapping terroriste s'est écornée à mesure qu'ont afflué les témoignages. Abdelkader Tigha, ex-agent de la Sécurité militaire algérienne, a notamment accusé sur procès-verbal le pouvoir de l'époque d'avoir ordonné l'enlèvement des religieux. Mohammed Samraoui, lui aussi ancien des services de sécurité, a également soutenu que le GIA était instrumentalisé par la Sécurité militaire.
Aucune trace suspecte de perforations par balles n'a été en revanche décelée dans les crânes exhumés, ce qui rend caduque la thèse d'une bavure de l'armée algérienne. Cette dernière avait pris de la consistance en 2009 lorsque le général Buchwalter, attaché de défense à Alger en 1996, avait affirmé avoir appris qu'un pilote d'hélicoptère de l'armée algérienne et ses hommes avaient ouvert le feu sur un bivouac jihadiste: «Une fois posés, ils ont découvert qu'ils avaient tiré notamment sur les moines, dont les corps étaient criblés de balles.» C'est pour dissimuler cette erreur que les cadavres auraient été décapités.

Désormais, les parties civiles et le juge Marc Trévidic, qui quitte ses fonctions pour rejoindre le tribunal de grande instance de Lille, estime que la manifestation de la toute vérité pourra se faire dès que la justice française disposera des échantillons biologiques prélevés l'automne dernier. Pour l'heure, les autorités algériennes refusent de délivrer un feu vert.

_________________
Rom 13:8 N' ayez de dettes envers personne, sinon celle de l' amour mutuel. Car celui qui aime autrui a de ce fait accompli la Loi. 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com
ChrisLam
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: avis   Dim 05 Juil 2015, 07:57

rosedumatin a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Qui n'a pas vu le film des hommes et des dieux ?

Voilà que cette affaire rebondit !


.... A suivre ....

Les autorité algérienne on le trouillomètre à zéro.
La vérité leur fait peur.
Des dégonflés en sommes.

Il y a bien des personnes en Algérie qui connaissent la vérité.

Le ramadan est une période propice pour dire la vérité et être en paix avec Allah........
Qui sait ?.

_________________
LA FOI en Dieu n'est pas à être jugée par les Hommes.
LA FOI en Dieu ne laisse pas de place au fatalisme.
LA FOI en Dieu refuse le fondamentalisme.
LA FOI en Dieu se fout des apparences.
LA FOI en Dieu se remarque aux actes envers son Prochain.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Moines de tibehirine : thèse officielle ébranlée   Dim 05 Juil 2015, 08:55

La vérité ressort enfin, 20 ans plus tard!!



http://www.dialogueislam-chretien.com/t9337-jusqu-au-bout-pour-jesus



J'espère que concernant Daesh, la vérité mettra moins de temps à éclater.....
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Moines de tibehirine : thèse officielle ébranlée   

Revenir en haut Aller en bas
 
Moines de tibehirine : thèse officielle ébranlée
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Taille d'échantillon - Thèse de Médecine Générale
» Sujets de Thèse pour l''année 2010
» 3ème : cherche texte simple pour identifier thèse, arguments et exemples
» vie des moines birmans
» Thèse?? Doctorat?? Quelques infos....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: ACTUALITES-
Sauter vers: