Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

Partagez
 

 Judas : traître ou ami ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Petero

Petero


Judas : traître ou ami ? Empty
MessageSujet: Judas : traître ou ami ?   Judas : traître ou ami ? EmptyJeu 26 Aoû 2010, 18:38

LA REPONSE a écrit:
Il n'y a rien de grand quand on demande sincèrement Pardon a Dieu.Le plus grand traître de l’Histoire, Judas l’Iscariote, serait en fait… le seul disciple a avoir compris Jésus.

NON, il n'est pas le seul à avoir compris Jésus. Aucun des disciples n'a compris Jésus, avant qu'ils le voient ressuscités et qu'il leur expliquent que tout ce qui lui était arrivé, avait été annoncé par la Loi et les prophètes.

La Réponse a écrit:
C’est du moins ce que nous suggère Pétéro. Sans Judas en effet, pas de crucifixion, ni de résurrection.

Effectivement. Sans Judas, il n'y aurait pas eu de crucifixion, ni de résurrection, ni de rédemption de l'humanité.

Que sait-il passé, juste avant que Judas quitte Jésus et les autres disciples pour aller le livrer ? Ecoutons ce que dis l'Evangile :

"Ayant dit cela, Jésus fut troublé en son esprit et il attesta "En vérité, en vérité, je vous le dis, l'un de vous me livrera." Les disciples se regardaient les uns les autres, ne sachant de qui il parlait. Un de ses disciples, celui que Jésus aimait, se trouvait à table tout contre Jésus. Simon-Pierre lui fait signe et lui dit : "Demande quel est celui dont il parle." Celui-ci, se penchant alors vers la poitrine de Jésus, lui dit : "Seigneur, qui est-ce?" Jésus répond : "C'est celui à qui je donnerai la bouchée que je vais tremper." Trempant alors la bouchée, il la prend et la donne à Judas, fils de Simon Iscariote. Après la bouchée, alors Satan entra en lui. Jésus lui dit donc : "Ce que tu fais, fais-le vite." Mais cela, aucun parmi les convives ne comprit pourquoi il le lui disait. Comme Judas tenait la bourse, certains pensaient que Jésus voulait lui dire : "Achète ce dont nous avons besoin pour la fête", ou qu'il donnât quelque chose aux pauvres. Aussitôt la bouchée prise, il sortit; il faisait nuit. (Jean 13, 21-30)

Que s'est-il passé en Vérité ?

Jésus annonce à ses disciples que l'un deux va le livrer.
Et là, tous les disciples sont surpris. Ils se regardaient les uns les autres, ne sachant pas de qui il s'agissait. Même Judas regardait ses compagons, interloqué comme eux. Judas savait qu'il avait convenu d'un arrangement pour que les pharisiens trouvent Jésus et l'emmène chez le Grand Prêtre pour qu'il s'explique. Mais de là à le livrer pour qu'il soit mis à mort, non, il ne comprenait pas, il ne pensait pas que Jésus parla de lui.

C'est le diable, qui avait mis dans le coeur de Judas, ce désir de livrer son maître pour qu'il s'explique avec le Grand Prêtre : "Au cours d'un repas, alors que déjà le diable avait mis au coeur de Judas Iscariote, fils de Simon, le dessein de le livrer ... (Jean 13, 2)

C'est alors que Jésus annonce que celui qui va le livrer, c'est celui à qui il va donner le morceau de pain qu'il va tremper dans la coupe de vin auxquels il fera ensuite communier tous ses Apôtres.

C'est alors qu'il prend le morceau de pain, son corps livré pour que nous recevions sa vie, et qu'après l'avoir trempé dans la coupe de son sang versé pour la rémission de nos péchés, il donna la communion à Judas.

Et c'est après avoir donné la communion à Judas, que Satan entra en Judas : Après la bouchée, alors Satan entra en lui.

Et là, s'adressant à Satan, Jésus lui dit : "Ce que tu fais, fais-le vite."

Ce qui veut dire que c'est Jésus Lui-même qui à ce moment là, s'est livré à Satan comme rançon pour notre libération.

C'est Satan qui est allé voir en Judas dont il avait pris possession, les Pharisiens. C'est Satan qui s'est caché en Judas pour aller jusqu'au Jardin des Olives. C'est Satan qui a livré Jésus aux Pharisiens.

Judas est celui dont Jésus s'est servi pour se livrer en rançon à Satan. Judas est innocent de l'accusation qui a été porté tout au long de ces 2000 années. Judas a été choisi par Jésus pour être l'intrument par lequel Satan le livrerai. Judas qui en allant voir les grands prêtres, ne savaient pas que c'est en fin de compte Satan qui le manipulait, puisque c'est déjà lui qui avait mis dans son coeur, le désir de le livrer pour qu'il s'explique.

Ce qui explique pourquoi Judas fut le premier à communier des mains de Jésus, pour la rémission du péché que Jésus lui faisait commettre, en donnant l'autorisation à Satan d'entrer en lui pour accomplir ce qui avait été convenu : l'échange des pécheurs contre Jésus.

Dieu avait passé un pacte avec le diable pour nous libérer de lui. Il avait accepté de livrer son Fils unique, Jésus, pour la libération de tous les pécheurs.

Voilà la Vérité qui vous est révélé aujourd'hui et qui jusqu'à ce jour est restée cachée de par la volonté de Dieu.

La Réponse a écrit:
«Les pires livres qui détruisent la figure de Jésus, qui démolissent la Foi, ont été écrits avec de prétendus résultats de l'exégèse. [...] L'interprétation de la Bible peut effectivement devenir un instrument de l'Anti-Christ.». C'est cela la vraie pensée de l'église.

L'Evangile témoigne que c'est bien le diable qui a inspiré à Judas de livrer Jésus. Que c'est bien Satan qui est entré en Judas pour le pousser à aller voir les pharisiens ce soir là. Et que Jésus a pardonné à Judas, le péché qu'il allait commettre pour l'exécution du plan de Dieu, en lui donnant le premier la communion à son corps et son sang, livré pour la rémission de nos péchés.

Judas s'est pendu, car Jésus ne l'avait pas informé qu'il allait autoriser Satan à prendre possession de Lui, pour que Satan, par ses mains, le livre à la mort. Judas a précédé Jésus aux enfer, dans l'Hadès où Jésus l'a retrouvé et lui a demandé pardon pour le péché qu'il lui avait fait commettre et à cause duquel il s'était suicidé après avoir appris que Jésus avait été condamné à mourir. Jésus l'a alors emporté avec Lui et tous les justes, dans son Paradis.

La Réponse a écrit:
«Pour qu'une affirmation soit reconnue de Foi divine et catholique, elle doit recevoir le témoignage des trois sources de la Foi que sont l'Écriture, la Tradition de l'Église et l'enseignement de son Magistère.»

Ce témoignage sera reconnu par l'Eglise, quand Jésus lui-même dira la vérité au Pape et à toute l'Eglise, comme il vient de le faire ce soir sur ce forum, en passant par mon esprit.

La Réponse a écrit:
«A) Dans l'Écriture Sainte, Jésus a - et par trois fois, formellement annoncé la damnation de Judas. [Jn 6:70; Mt 26:24; Jn 17:12]»

Non, Jésus n'a pas annoncé la damnation de Judas. Ce n'est pas parce que Jésus a dit : "et l'un d'entre vous est un démon" que cela voulait dire que Judas serait damné.

Il a traité l'Apôtre Pierre de Satan ; Pierre qui l'a renié 3 fois et ce n'est pas pour autant que Pierre a été damné. Il a délivré beaucoup de personnes qui étaient devenus des démons, parce que possédées par des démons, et ce n'est pas pour autant que ces personnes ont été damnés.

Avant de se pendre, Judas a été libéré du démon qui l'habitait, de Satan. Et c'est après avoir été libéré de Satan qui n'avait plus besoin de lui, que Judas a découvert le piège dans lequel les pharisiens l'avaient fait tomber.

La Réponse a écrit:
«B) La Tradition témoigne de la Foi de l'Église en la damnation de Judas.

L'Eglise témoigne de la Foi transmise dans le Coeur de l'Eglise, par l'Esprit Saint. L'Esprit Saint qui de par la volonté expresse de Dieu, de Jésus, n'a pas levé le voile sur la trahison de Judas, avant ce soir.

La Réponse a écrit:
L'Église célèbre la fête de chaque Apôtre, Elle ne fête pas et n'a jamais fêté celle de Judas...

Il y a dans le Paradis, des milliers d'Apôtres, de saints Apôtres qui sont inconnus de l'Eglise et que l'Eglise ne célèbre pas. Il est donné à l'Eglise de connaître quelques saints pour les donner en modèle, mais il est de nombreux saints que Jésus seul connaît, comme Judas que Jésus avait lui-même choisi pour être son Apôtre.

La Réponse a écrit:
C'est la preuve qu'Elle a toujours cru qu'il n'était pas en Paradis.

L'Eglise n'a rien à croire sur qui est ou pas en enfer, car Jésus seul sait, car c'est Lui qui juge les hommes, avec les 12 Apôtres et pas son Eglise.

La Réponse a écrit:
Sachant que Judas n'était pas en Paradis, l'Église n'a jamais non plus prié pour qu'il y aille...

L'Eglise sait que certaine personnes sont en Paradis, celle qu'elle a canonisé parce que c'est Jésus qui l'a voulu. Par contre, je le répète, l'Eglise n'a aucune connaissance de qui est damné. C'est le secret de Dieu.

La Réponse a écrit:
c'est la preuve qu'Elle a toujours cru qu'il n'était pas non plus au Purgatoire.»

Là encore, l'Eglise est très mal placée pour dire qui est en purgatoire ou pas. Seul Dieu le sait.

La Réponse a écrit:
«C) Le Magistère de l'Église enseigne aussi que Judas est en enfer. Saint Pierre, le premier Pape, dans l'exercice de son magistère universel et infaillible, lors du premier synode des évêques réunis par et sous son autorité suprême, enseigne que Judas «est allé dans son lieu à lui» [Ac 1]» De plus, trois passages du Catéchisme du Concile de Trente (le Magistère ordinaire) disent que «Judas n'a pas profité de la Rédemption et qu'il a perdu son âme»

C'est ce que l'Esprit Saint a bien voulu qu'ils croient jusqu'à ce jour.

La Réponse a écrit:
Alors que dire après toutes ces explications.

Qu'elles ne sont pas, pour le moment encore, enseignées par l'Eglise, par le Magistère extraordinaire de l'Eglise. Elle le seront quand Jésus l'aura lui-même révélé au Pape et au Evêques, le jour où il reviendra comme il l'avait promis, pour boire le vin nouveau avec ses disciples et les servir à la table de l'Eucharistie.

La Réponse a écrit:
Jésus leur répondit: N'est-ce pas moi qui vous ai choisis, vous les douze? Et l'un de vous est un démon! Il parlait de Judas Iscariot, fils de Simon; car c'était lui qui devait le livrer, lui, l'un des douze

Jésus parlait du démon qui inspirait Judas. Aucun homme n'est démon en lui-même. Un homme ne peut être que possédé des démons ; démons dont ils peuvent être débarassés, si Jésus le veut et ordonne à ces démons de sortir, de libérer cet homme ; ce qu'il a fait lorsqu'il a annoncé sa Bonne Nouvelle.

Petero
Revenir en haut Aller en bas
LA REPONSE

LA REPONSE


Judas : traître ou ami ? Empty
MessageSujet: Re: Judas : traître ou ami ?   Judas : traître ou ami ? EmptyJeu 26 Aoû 2010, 19:04

petero a écrit:
Aucun homme n'est démon en lui-même. Un homme ne peut être que possédé des démons ;

???????????????????? C'est un aveu d’échec ...en voulant déresponsabiliser Judas mêmes les juges de Jésus ne sont plus coupables de la cruci-fiction.....
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch

Arnaud Dumouch


Judas : traître ou ami ? Empty
MessageSujet: Re: Judas : traître ou ami ?   Judas : traître ou ami ? EmptyJeu 26 Aoû 2010, 19:51

petero a écrit:

NON La Réponse,

Judas n'a pas tendu un filet à Jésus, il lui a cru bien faire en lui lançant une corde de salut. Judas n'a jamais voulu que Jésus soit crucifié. Judas ne voulait pas la mort de son Maître. Judas n'était pas un méchant.

Cher Petero, c'est la thèse gnostique de l'évangile de Judas qui date du IV° s.
Dans les Evangiles, il est montré que Judas s'est mis à détester Jésus pour des raisons liées à son rapport à l'argent (il volait et Jésus lui semblait GASPILLER l'argent). Il n'a pas supporté que Jésus le reprenne lorsqu'il voulut engueuler une femme qui avait mis pour un an de parfum à ses pieds !
Revenir en haut Aller en bas
Petero

Petero


Judas : traître ou ami ? Empty
MessageSujet: Re: Judas : traître ou ami ?   Judas : traître ou ami ? EmptyJeu 26 Aoû 2010, 21:17

Arnaud Dumouch a écrit:
Cher Petero, c'est la thèse gnostique de l'évangile de Judas qui date du IV° s.

Cher Arnaud,

J'attendais votre réaction, mon théologien préféré [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Je savais qu'elle ne tarderait pas.

Je vous trouve bien injuste en m'accusant de développer là thèse de l'évangile gnostique de Judas !!

L'évangile de Judas nous montre Judas comme l'apôtre le plus proche de Jésus, le seul qui ait vraiment compris son message. Elle le montre comme un initié, ce qui est le signe de l'origine gnostique de cet évangile.

Est-ce que j'ai décris Judas comme l'Apôtre qui était le plus proche de Jésus, le seul qui ai vraiment compris son message, en quelque sorte l'Apôtre le plus mystique ? NON. C'est Jean qui était le plus proche de Jésus et d'ailleurs il a toujours été représenté avec sa tête posé sur le coeur de son Maître, ce qui est l'attitude du vrai mystique. Il est à l'écoute du Coeur de Jésus, de l'Amour qui bat dans son coeur, pour entrer dans la connaissance de cet Amour qui surpasse toute connaissance.

Cet Evangile décrit Judas comme l'Apôtre qui va se sacrifier pour sacrifier son Maître, en se faisant passer pour le traître alors qu'il est en quelque sorte, un sauveur avec son maître. Est-ce la thèse que j'ai développé ? NON

La seule concordance entre ma thèse et l'Evangile de Judas, c'est que Judas a été l'intrument de la volonté de Dieu à une petite différence que dans l'Evangile de Jean, c'est Judas qui décide, alors que dans ma thèse, Judas ne sait pas qu'après la communion qu'il a reçue des mains de Jésus, le diable est autorisé à entrer en Lui par Dieu pour que la volonté de Dieu se fasse, à savoir que son Fils se livre au diable pour être crucifié, en rançon pour les pécheurs.

Arnaud a écrit:
Dans les Evangiles, il est montré que Judas s'est mis à détester Jésus pour des raisons liées à son rapport à l'argent.

(il volait et Jésus lui semblait GASPILLER l'argent). Il n'a pas supporté que Jésus le reprenne lorsqu'il voulut engueuler une femme qui avait mis pour un an de parfum à ses pieds !

dans le passage de l'Evangile où l'on nous montre cette femme qui répand ce parfum, voici ce qui est dit :

"A cette vue les disciples furent indignés : "A quoi bon ce gaspillage? Dirent-ils; cela pouvait être vendu bien cher et donné à des pauvres." Jésus s'en aperçut et leur dit : "Pourquoi tracassez-vous cette femme? C'est vraiment une bonne oeuvre qu'elle a accomplie pour moi. Les pauvres, en effet, vous les aurez toujours avec vous, mais moi, vous ne m'aurez pas toujours. Si elle a répandu ce parfum sur mon corps, c'est pour m'ensevelir qu'elle l'a fait. En vérité je vous le dis, partout où sera proclamé cet Evangile, dans le monde entier, on redira aussi, à sa mémoire, ce qu'elle vient de faire." Alors l'un des Douze, appelé Judas Iscariote, se rendit auprès des grands prêtres et leur dit : "Que voulez-vous me donner, et moi je vous le livrerai?" (Matthieu 26, 15)

C'est à ce moment là, que le diable met au coeur de Judas, le dessein de livrer Jésus.

Reconnaissez que c'est Jésus a permis que le diable mette au coeur de Judas, ce dessein de le livrer. Jésus qui pouvait demander l'aide de 12 légions d'ange pour qu'il ne soit pas arrêter, pouvait très bien, lisant dans le coeur de Judas, lui dire : "Arrière Satan, passe derrière moi, je connais tes pensées, ce ne sont pas celle de Dieu"

C'est ce qu'il avait fait, rappelez-vous, avec Pierre qui lui avait dit, après que Jésus leur avait annoncé qu'il serait arrêté, condamné à mourir sur la croix" : "Non, Seigneur, jamais je ne laisserai faire une chose pareille"

Jésus a laissé le diable inspiré Judas. Et le soir où Jésus voulu se livrer, le soir fixé par Dieu, après avoir communié Judas, il a permis que Satan entre en lui et il a dit à Satan : "ce que tu as à faire, fais-le vite" (sous entendu = car je suis venu allumer un feu sur la terre et comme j'aimerai que déjà il brûle)

Si vraiment Judas avait voulu faire mourir Jésus, de fait commettant lui-même un péché mortel qui le damnerait, croyez-vous d'une part qu'il se serait contenté de 30 pièces d'argent, surtout si c'était comme vous le dites, un voleur ? Au temps de jésus, l'or ne valait presque rien et 30 deniers c'était une sommes dérisoire. Je vois vraiment mal le trésorier voleur, de la bourse des Apôtres, livrer Jésus pour seulement 30 denier, surtout pour le livrer à la mort !

Pour 30 deniers, Judas a simplement guidé les gardes jusqu'à Jésus, ne se doutant pas que par sa trahison, il livrerait son maître à la mort. Il l'aurait su, il aurait demandé beaucoup plus d'argent que cela. Judas qui a certainement été trompé par les pharisiens qui ont du lui faire croire qu'il voulait simplement faire un procès à Jésus et qu'à cette occasion Jésus n'aurait qu'à se défendre. Judas qui devait penser que Jésus ne se laisserait pas condamner à mort.

Ce qui explique les remords de Judas, quand il appris que Jésus avait été condamné à mort. Il aurait su que c'était vraiment ce que voulait faire les pharisiens, il aurait été complice et n'aurait eu aucun remort. Et là, on peux dire qu'il aurait vendu son âme au diable.

Vous oubliez que c'est Jésus qui s'est livré en rançon au diable, pour notre salut, car comme il l'a dit lui-même : [color:765b=#000000]"nul ne prend ma vie, c'est ma qui la donne" (Jean 10, 18)

Dire que c'est Judas qui aurait livré la vie de Jésus au diable, c'est ôter tout mérite à Jésus. C'est Jésus qui a livré sa vie aux diables, en rançon, pour la libération des pécheurs.

Mais revenons à cette scène de l'Evangile.

Est-ce que le fait que Judas va voir les prêtres pour leur livrer Jésus, juste après cette remontée de bretelle, veut dire que Judas, à cause de cela, s'est mise à vouloir la mort de Jésus ?

Pourquoi Judas aurait voulu faire mourir Jésus, sur le seul fait qu'il lui reprochait de gaspiller l'argent, surtout que cet albatre de parfum précieux, c'est la femme qui l'avait emporté spécialement pour oindre les pieds de Jésus ; elle n'avait pas l'intention de le donner aux Apôtres pour qu'ils le vendent !!!

Cette thèse ne tient pas.

Que Judas aie eu envie de livrer Jésus pour lui donner une leçon, à la limite peut-être, mais pour qu'il soit mis à mort, uniquement pour ce gaspillage de parfum, alors là je n'y crois pas.

L'Evangile nous dit bien, par 2 fois, que c'est le diable qui a inspiré Judas, et que le Jeudi Saint c'est Satan qui, devant Jésus, est entré en Judas pour le pousser à se rendre auprès des prêtres.

Je préfère ma thèse à celle que vous avez développé, même si votre thèse est celle que jusqu'ici l'Eglise a défendu sans toute fois en faire un dogme, une Vérité révélée.

Personnellement, je ne fais pas de ma thèse un dogme, une vérité révélée. Je la donne pour une révélation qui m'est faites à moi personnellement. Révélation que je n'ai pas l'intention d'enseigner en écrivant des livres et faisant des cassettes vidéo, que je diffuserai sur internet, sans avoir l'autorisation de l'Eglise, comme vous le faites avec votre thèse sur l'Eschatologie que vous avez diffusé dans le monde entier, avant même que cette thèse est été reconnue par l'Eglise.

Rassurez-vous, je ne me permettrai pas ce que vous vous êtes permis de faire. Cela vous regarde, c'est votre problème.

Moi je vais attendre que Jésus Lui-même révèle cette thése à son Eglise, si c'est la bonne. Pour le moment, cela reste une thèse et rien d'autre qui un jour, si Dieu le veut, deviendra la thése enseignée par l'Eglise.

Petero
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch

Arnaud Dumouch


Judas : traître ou ami ? Empty
MessageSujet: Re: Judas : traître ou ami ?   Judas : traître ou ami ? EmptyJeu 26 Aoû 2010, 21:28

Cher Petero, pour qu'un thèse soit répandue, il lui faut l'imprimatur et le Nihil Obstat. Et là, votre thèse sur Judas présente une contradiction avec ce que dit l'évangile sur Judas, qui était "voleur".
Revenir en haut Aller en bas
Petero

Petero


Judas : traître ou ami ? Empty
MessageSujet: Re: Judas : traître ou ami ?   Judas : traître ou ami ? EmptyJeu 26 Aoû 2010, 21:42

Arnaud Dumouch a écrit:
Cher Petero, pour qu'un thèse soit répandue, il lui faut l'imprimatur et le Nihil Obstat. Et là, votre thèse sur Judas présente une contradiction avec ce que dit l'évangile sur Judas, qui était "voleur".

Cher Arnaud,

Où ais-je développé dans ma thèse que Judas n'était pas un voleur !!!!

Où est-il écrit, dans l'Evangile, que Jésus a livré Jésus, parce que Judas était un voleur ?

C'est pas écrit, c'est une thèse, une interprétation de l'Evangile, tout simplement ; comme l'est ma thèse, mon interprétation que je n'ai pas l'intention, comme je l'ai dit, de répandre à grand renfort de livres, de K7 vidéos, etc ....

Quand à l'imprimatur et le Nihil obstat, ce n'est pas un gage de vérité. C'est simplement pour signaler que la thése développé ne contredit pas la Foi catholique.

Est-ce que la trahison de Judas fait partie de la Foi proclammé dans le Credo de l'Eglise ? Est-ce qu'on récite : "et je crois en un seul Seigneur, Jésus-Christ ....crucifié sous Ponce Pilate, il souffrit sa passion".

L'imprimatur c'est l'autorisation d'imprimer. Je n'ai pas l'intention de faire des livres avec ma thèse.

Cela n'ira pas plus loin que le seul message que j'ai déposé sur ce forum fréquenté par très peu de chrétiens.

Petero
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Judas : traître ou ami ? Empty
MessageSujet: Re: Judas : traître ou ami ?   Judas : traître ou ami ? EmptyJeu 26 Aoû 2010, 22:06

petero a écrit:

L'imprimatur c'est l'autorisation d'imprimer. Je n'ai pas l'intention de faire des livres avec ma thèse.

Cela n'ira pas plus loin que le seul message que j'ai déposé sur ce forum fréquenté par très peu de chrétiens.

Petero


Et donc revenons au sujet : qu'est ce que le Royaume des Cieux ?
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Arnaud Dumouch

Arnaud Dumouch


Judas : traître ou ami ? Empty
MessageSujet: Re: Judas : traître ou ami ?   Judas : traître ou ami ? EmptyVen 27 Aoû 2010, 11:55

[quote]
petero a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Cher Petero, pour qu'un thèse soit répandue, il lui faut l'imprimatur et le Nihil Obstat. Et là, votre thèse sur Judas présente une contradiction avec ce que dit l'évangile sur Judas, qui était "voleur".

Cher Arnaud,

Où ais-je développé dans ma thèse que Judas n'était pas un voleur !!!!

C'est moi qui ai dit, en citant l'avis de saint Jean, que Judas était voleur.

Citation :
Où est-il écrit, dans l'Evangile, que Jésus a livré Jésus, parce que Judas était un voleur ?

Citation :

Jean 12, 4 Mais Judas l'Iscariote, l'un de ses disciples, celui qui allait le livrer, dit :
Jean 12, 5 "Pourquoi ce parfum n'a-t-il pas été vendu 300 deniers qu'on aurait donnés à des pauvres?"
Jean 12, 6 Mais il dit cela non par souci des pauvres, mais parce qu'il était voleur et que, tenant la bourse, il dérobait ce qu'on y mettait.
Revenir en haut Aller en bas
LA REPONSE

LA REPONSE


Judas : traître ou ami ? Empty
MessageSujet: Re: Judas : traître ou ami ?   Judas : traître ou ami ? EmptyVen 27 Aoû 2010, 14:16

Apres avoir voulu si bien défendre Judas le traître de Jésus il apparaît clairement que le démon auquel faisait allusion Pétéro s'est emparé donc de son coeur et pas du mien. Cela au vu et au su même de vos coreligionnaires chrétiens. Pétéro apres avoir détourné les paroles de Jésus vous essayez d'embellir Judas. C'est heureusement pour nous autres musulmans que votre face cachée apparaît a tout un chacun. Vous remettez la bible en cause pour faire passer votre mot. Vous vous en foutez pas mal du Magistère de l'Eglise par une seule phrase expéditive. Votre état d’âme est donc apparent et nos amis chrétiens sont donc en connaissance de cause et seront donc les plus gênés par vos propos.

En effet je pense qu'aucun chrétien ne peut avoir une quelconque compassion avec quelqu'un qui aime et défends celui qui donna notre seigneur même si par la suite il se suicide. La volonté d’en finir avec la vie devant s’inscrire normalement comme le goût du néant et la chute libre dans un abîme sans fond, dans le cas de Judas elle est illusoire, car celui qui veut mourir désire, en réalité, être. C’est donc toujours l’être, et non pas le néant, qu’il cherche dans la mort. En effet, Saint Augustin note: «Celui qui se tue ne tue pas autre chose qu’un homme», autrement dit, il commet un homicide: «quiconque se tue lui-même ou en tue un autre est convaincu du crime d’homicide» (La cité de Dieu, i, 3, 20-21).

Il est écrit dans l’Ancien Testament: «Tu ne tueras point» (Ex. 20, 13), et, dans le Nouveau: «Tu aimeras ton prochain comme toi-même.» Se donner la mort, c’est tuer son prochain le plus proche et le plus intime. Selon Augustin, il est impossible de trouver dans la Bible un seul passage où Dieu ordonne ou permette de se donner la mort. «Personne n’a le droit de se tuer volontairement, sous prétexte de fuir les afflictions temporelles, car il s’expose par là à souffrir les peines éternelles.»

Si le ressentiment et la haine de Judas demeurent incompréhensibles, l’amour de Jésus «  jusqu’à la fin  » est plus encore au-delà de toute compréhension. Les évangiles ne dévoilent pas les profondeurs de l’abîme de ténèbres du drame de Judas mais révèlent surtout l’insondable et incompréhensible profondeur de l’amour de Dieu.

Revenir en haut Aller en bas
Petero

Petero


Judas : traître ou ami ? Empty
MessageSujet: Re: Judas : traître ou ami ?   Judas : traître ou ami ? EmptyVen 27 Aoû 2010, 15:43

LA REPONSE a écrit:
Pétéro apres avoir détourné les paroles de Jésus vous essayez d'embellir Judas.

NON, je n'ai pas détourné les paroles de Jésus. Jésus a traité Judas de "démon", comme il a traité Pierre de "Satan". La différence la voilà :

. Satan est entré en Pierre pour lui faire dire : "non, jamais je ne permettrai qu'on te crucifie". Jésus a dit à Satan : "Passe derrière-moi, Satan"

. Satan est entré en Judas et là Jésus a dit à Satan : "va, et ce que tu as à faire, fait le vite".

Si cela n'avait pas été encore l'heure où il devait être livré, Jésus aurait sans doute dit à Satan, entré en Judas : "Passe derrière moi, Satan".

Nul part Jésus n'a condamné Judas à la damnation éternelle.

Par contre, les chrétiens qui ne comprennent pas ma thèse seront au moins d'accord sur ce point avec moi.

Aujourd'hui, comme depuis le début du christianisme, dans l'Eglise catholique, on ne donne pas la communion à ceux qui ont commis un péché mortel. Une personne qui a été "homicide" et qui n'a pas demandé pardon pour ses fautes à Jésus, via le prêtre, ne peut recevoir des mains de Jésus, par les mains du prêtres, son pain de vie pour la rémission de son péché.

Judas a livré Jésus, le soir même où Jésus a institué l'Eucharistie. Ce jour où il a fait communier à son pain de Vie, pour la première fois, ses Apôtres :

"A son tour, Judas, celui qui allait le livrer, lui demanda "Serait-ce moi, Rabbi ? "Tu l'as dit", répond Jésus. Or, tandis qu'ils mangeaient, Jésus prit du pain, le bénit, le rompit et le donna aux disciples en disant : "Prenez, mangez, ceci est mon corps." Puis, prenant une coupe, il rendit grâces et la leur donna en disant : "Buvez-en tous; car ceci est mon sang, le sang de l'alliance, qui va être répandu pour une multitude en rémission des péchés. (Matthieu 26, 25-28)

Ils ont alors tous manger et bus le pain et vin de la première eucharistie, et Judas en premier, qui reçu des mains de Jésus, la communion : "Jésus répond : "C'est celui à qui je donnerai la bouchée que je vais tremper." Trempant alors la bouchée, il la prend et la donne à Judas, fils de Simon Iscariote. (Jean 13, 26)

Judas ne pouvait pas être en état de péché mortel, car dans ce cas, Jésus lui aurait demandé de partir, avant de le faire communier. Il aurait été "excommunié". Ors Jésus, sachant que Judas allait le livrer à la mort, allait commettre un homicide, lui a donné quand même la communion pour la rémission des péchés.

C'est pour moi la preuve que Jésus ne considérait pas Judas comme le coupable principal de sa mort. S'il a fait communier Judas, c'est qu'il lui avait déjà pardonné son péché, celui qu'il allait commettre en aidant les gardes des pharisiens à trouver Jésus, en espérant que Jésus se défendrait devant ses juges et que tout s'arrangerait.

Judas n'avait pas dans son coeur, envie de tuer son maître, ce n'est pas possible, et surtout pas pour une histoire de parfum qui ne lui appartenait même pas, ni même aux Apôtres, qu'une femme aurait déversé sur les pieds de Jésus pour les oindre. Judas a été trompé par les pharisiens et c'est ce qui explique qu'il est venu leur rendre l'argent.

Judas était simplement coupable de complicité dans l'arrestation de Jésus, mais pas de complicité de meurtre. C'est la raison pour laquelle Jésus lui a pardonné en lui donnant son sang à boire pour la rémission de son péché, avant qu'il aille le livrer.

Mon explication n'est nullement contraire à la foi de l'Eglise qui donne la communion quand on a été absout de son péché mortel. Si Jésus a donné la communion à Judas, c'est qu'il l'avait absout de son péché et c'est pour moi la preuve que Judas n'a jamais été damné ; il a été sauvé comme tout pécheur qui est absout de ses péchés par Jésus.

La Réponse a écrit:
Votre état d’âme est donc apparent et nos amis chrétiens sont donc en connaissance de cause et seront donc les plus gênés par vos propos.

Comment mes frères catholiques pourraient-il être gêné par la nouvelle explication que je viens de donner pour appuyer ma thèse ?

La Réponse a écrit:
En effet je pense qu'aucun chrétien ne peut avoir une quelconque compassion avec quelqu'un qui aime et défends celui qui donna notre seigneur même si par la suite il se suicide.

Jésus nous demande d'avoir de la compassion pour tous les pécheurs sans exception. Il nous demande de leur pardonner leurs péchés, 7 fois 77 fois, ce qui veut dire "tout le temps".

La Réponse a écrit:
La volonté d’en finir avec la vie devant s’inscrire normalement comme le goût du néant

Vous racontez n'importe quoi. Quelqu'un qui se suicide ne le fait pas pour le goût du Néant, mais parce qu'il est dans le Néant, la nuit la plus total, se sentant totalement abandonné, ne sachant plus vers qui se tourner, alors il se tourne vers la mort qui, il l'espère, le libèrera de son tourment.

Judas, quand il a appris qu'a cause de Lui, Jésus avait été crucifié, bien que c'est pas Lui qui l'avait condamné à mort, c'est certainement pas ce qu'il voulait ; il est entré dans une nuit de la foi terrible, plus grande que celle dans laquelle tous les Apôtres sont entrés ce jour là, quand tout ce qu'ils avaient projetés pour Jésus, s'est totalement effondré.

Il faut croire que la Foi de Judas n'était pas assez forte, puisqu'il a sombré dans le désespoir le plus total, dans la désepérance qui l'ont poussé a abréger sa souffrance, à sortir du néant dans lequel il se trouvait, la nuit de la Foi, en se suicidant.

La Réponse a écrit:
En effet, Saint Augustin note: «Celui qui se tue ne tue pas autre chose qu’un homme», autrement dit, il commet un homicide: «quiconque se tue lui-même ou en tue un autre est convaincu du crime d’homicide» (La cité de Dieu, i, 3, 20-21).

Ce qui veut dire que Mohamed, qui a fait se suicider des milliers de ses soldats pour la cause de son faux semblant de religion et en a tué des milliers d'autres qui ne voulaient pas se soumettre à cette religion, a certainement mérité plus l'enfer que Judas.

La Réponse a écrit:
Il est écrit dans l’Ancien Testament: «Tu ne tueras point» (Ex. 20, 13), et, dans le Nouveau: «Tu aimeras ton prochain comme toi-même.» Se donner la mort, c’est tuer son prochain le plus proche et le plus intime.

Et mutiler son prochain, le lapider, c'est pas tuer son prochain ? Au lieu de donner des leçon sur l'observation des commandements de Dieu, les musulmans devraient commencer par les observer eux-mêmes ces commandements de Dieu. Comment un musulman qui tranche les 2 mains de son prochain, ou lui coupe la langue, ou le lapide, peut oser dire qu'il aime Dieu et son prochain ?

Au contraire, il se fait l'accusateur de son prochain et son meurtrier. Ors, qui est l'Accusateur, devant Dieu, dans la Bible ? C'EST LE DIABLE, c'est SATAN.

Tous ceux qui se font les accusateurs de leurs frères et soeurs sont du diable.

La Réponse a écrit:
Si le ressentiment et la haine de Judas demeurent incompréhensibles


Il n'existe dans la Bible, rien de sérieux sur lequel on peut s'appuyer pour dire que Judas était rempli de haine et de ressentiment à l'égard de Jésus. NON, RIEN.

Tout ce qu'on sait, c'est qu'il a été indigné que Jésus laisse cette femme répandre un albâtre de parfum précieux sur ses pieds. Et il n'est pas dit qu'il a été indigné plus que les autres Apôtres qui le furent aussi : "A cette vue les disciples furent indignés" (Matthieu 26, 8]

La Réponse a écrit:
Les évangiles ne dévoilent pas les profondeurs de l’abîme de ténèbres du drame de Judas mais révèlent surtout l’insondable et incompréhensible profondeur de l’amour de Dieu.


Eh bien les musulmans feraient bien de s'inspirer de cet insondable et incompréhensible profondeur de l'amour de Dieu, de cet Amour que Dieu leur demande d'avoir pour leur frères, avant de transformer la vie de celui qui a volé, EN UN VERITABLE ENFER où d'envoyer en enfer par la lapidation, les pécheurs.

Petero
Revenir en haut Aller en bas
LA REPONSE

LA REPONSE


Judas : traître ou ami ? Empty
MessageSujet: Re: Judas : traître ou ami ?   Judas : traître ou ami ? EmptyVen 27 Aoû 2010, 17:17

petero a écrit:
Judas ne pouvait pas être en état de péché mortel, car dans ce cas, Jésus lui aurait demandé de partir, avant de le faire communier. Il aurait été "excommunié". Ors Jésus, sachant que Judas allait le livrer à la mort, allait commettre un homicide, lui a donné quand même la communion pour la rémission des péchés.

Comme je te l'ai déjà dit et que je ne cesserai de répéter Les évangiles ne dévoilent pas les profondeurs de l’abîme de ténèbres du drame de Judas mais révèlent surtout l’insondable et incompréhensible profondeur de l’amour de Dieu. Vous accusez Jésus Christ d'avoir été allé a l’extrême dans l'amour avec Judas . Mais ailleurs vous l'honorez d'avoir pardonné même a ses bourreaux. Le fait que Jésus n'a rien arrêté de ses actes avec Judas c'est la preuve de son infini amour pour les autres il ne faut pas faire une exégèse pour comprendre cela. Mais malheureusement vous tirez des conclusions hâtives qui vont a l'encontre de toute la chrétienté. Vous faites de Judas un héros au même titre de Jésus vous les mettez donc dans une même colonne. Que Dieu nous préserve.!!

Judas a donc tellement aimé Jésus et les hommes que par amour, il a donné notre seigneur Jésus Christ pour l'aider à donner sa vie…Je crois que c'est a cela que tu veut en venir. Peut-on être plus bête....La bible dit clairement que c’est le diable qui « a mis dans le cœur de Judas le projet de le livrer » (Jean 13, 2). Jésus perçut le ressentiment qui était né dans le cœur de Judas et qui s’y était enraciné jusqu'au point de non retour.
Alors pourquoi t'attarder avec Judas et embrasse Satan car c'est lui qui a insufflé cette idée a Judas. La ligne droite est le plus court chemin d'un point a un autre.

La gravité que je constate c'est que même Judas a regretté ce qu'il a fait car en échange de "30 deniers", Judas le désigne aux gardes romains en l'embrassant, d'où l'expression "le baiser de Judas", baiser du traître. Le vendredi, Jésus est crucifié par les Romains. Selon l'évangile de Mathieu, le traître, pris de remords, se pend à un arbre quelques jours plus tard. Mais contrairement a celui la tu fait l'éloge de celui qui lui-même regrette ses actes. C'est tellement Sadique que je plaint mes amis chrétiens qui te lisent. Je ne voudrais pas être a leurs place pour tout l'or du monde...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Théodechilde




Judas : traître ou ami ? Empty
MessageSujet: Re: Judas : traître ou ami ?   Judas : traître ou ami ? EmptyVen 27 Aoû 2010, 17:49

@ LA REPONSE :

Où avez-vous vu que Petero "fait l'éloge" de Judas ?

Il explique simplement que Jésus lui a pardonné.

Citation :

Vous accusez Jésus Christ d'avoir été allé a l’extrême dans l'amour avec Judas . Mais ailleurs vous l'honorez d'avoir pardonné même a ses bourreaux.


Je ne comprends pas ce que vous voulez dire dans cette phrase. Jésus a été dans l'extrême de l'amour pour Judas comme pour tous les pécheurs, puisqu'il a donné sa vie pour nous tous.
Revenir en haut Aller en bas
LA REPONSE

LA REPONSE


Judas : traître ou ami ? Empty
MessageSujet: Re: Judas : traître ou ami ?   Judas : traître ou ami ? EmptyVen 27 Aoû 2010, 18:47

Théodechilde a écrit:
@ LA REPONSE :

Où avez-vous vu que Petero "fait l'éloge" de Judas ?

Il explique simplement que Jésus lui a pardonné.

Citation :

Vous accusez Jésus Christ d'avoir été allé a l’extrême dans l'amour avec Judas . Mais ailleurs vous l'honorez d'avoir pardonné même a ses bourreaux.


Je ne comprends pas ce que vous voulez dire dans cette phrase. Jésus a été dans l'extrême de l'amour pour Judas comme pour tous les pécheurs, puisqu'il a donné sa vie pour nous tous.

Pétéro a dit :NON La Réponse,Judas n'a pas tendu un filet à Jésus, il lui a cru bien faire en lui lançant une corde de salut. Judas n'a jamais voulu que Jésus soit crucifié. Judas ne voulait pas la mort de son Maître. Judas n'était pas un méchant.

Alors que toute la Bible et les exégètes de la Bible les théologiens disent le contraire. Ne voyez vous pas l'hérésie montante en Pétéro. Le fait que Jésus ait pardonné a Judas ne déresponsabilise pas Judas. Sinon même ceux qui ont torturé le seigneur et auxquels il a également pardonné ne sont plus responsables. Donc il ne faut pas user de l'Amour du seigneur pour les pécheurs en embellissant ces mêmes pécheurs.

Si Jésus a pardonné a quelqu'un c'est parce qu'en lui même il est pardonneur mais en rien le pêcheur ne peut se sentir non responsable. Donc il ne faut pas faire de confusion. Il faut appeler chaque chose par son nom "Judas est un traître".
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Judas : traître ou ami ? Empty
MessageSujet: Re: Judas : traître ou ami ?   Judas : traître ou ami ? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Judas : traître ou ami ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» judas
» JUDAS: UNE RÉDEMPTION POSSIBLE ???
» Les compagnons de Judas
» L'enfer existe et Judas y est ! L'abbé Guy Pagès nous en fait la démonstration !
» C'est seulement après le départ de Judas que Jésus changea le pain et le vin en Son Corp

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: SPIRITUALITE CHRETIENNE et THEOLOGIE CHRETIENNE-
Sauter vers: