Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS
Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP
Le deal à ne pas rater :
Xiaomi Mi Days sur eBay : 15% de réduction
Voir le deal
-49%
Le deal à ne pas rater :
Roborock S5 max
274 € 542 €
Voir le deal

 

 Un front commun contre le fanatisme.

Aller en bas 
3 participants
AuteurMessage
Roger76




Un front commun contre le fanatisme. Empty
MessageSujet: Un front commun contre le fanatisme.   Un front commun contre le fanatisme. EmptyMer 24 Aoû 2016, 16:19

24.08.2016

Le Roi du Maroc, Mohamed VI, s'est livré à une violente diatribe contre les jihadistes dans un discours à la Nation et appelé à un "front commun contre le fanatisme".  

"Face à la prolifération des obscurantismes répandus au nom de la religion, tous, Musulmans, Chrétiens et Juifs, doivent dresser un front commun pour contrecarrer le fanatisme, la haine et le repli sur soi sous toutes les formes."
Revenir en haut Aller en bas
Roger76




Un front commun contre le fanatisme. Empty
MessageSujet: Sujet: Un front commun contre le fanatisme.    Un front commun contre le fanatisme. EmptyMer 24 Aoû 2016, 16:23

Ce samedi, Mohamed VI n'a pas fait dans le détail lors d'un discours à la Nation.

Il s'est adressé aussi aux cinq millions de Marocains qui vivent en Europe et ailleurs dans le monde, leur demandant de "rester attachés aux valeurs de leur religion et à leurs traditions séculaires face à ce phénomène qui leur est étranger."

"Une folie impardonnable"

Condamnant "vigoureusement le meurtre d'innocents", le roi du Maroc a fait allusion au meurtre du Père Jacques Hamel, à Saint-Etienne-du-Rouvray, "une folie impardonnable", a-t-il dit. "Ceux qui incitent au meurtre et à l'agression, qui excommunient indûment les gens et qui font du Coran et de la sunna (la communauté des croyants ndlr) une lecture conforme à leurs intérêts, ne font que colporter le [......] au nom de Dieu et du Prophète, c'est cela la vraie mécréance."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le Télégramme [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

D'autres médias ont relayé l'information.

Pourquoi pas nous sur Dialogue ??


Dernière édition par Roger76 le Mer 24 Aoû 2016, 16:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Algorab

Algorab


Un front commun contre le fanatisme. Empty
MessageSujet: Re: Un front commun contre le fanatisme.   Un front commun contre le fanatisme. EmptyMer 24 Aoû 2016, 16:34

Bonne initiative

Pour le coup, ce n'est pas un "homme politique" ou un "imam lambda" qui parle, mais le "commandeur des croyants", descendant des sultans marocains du XVIe siècle, descendant du Prophète...

Bon on donne à ce détail la crédibilité que l'on veut, mais le roi du Maroc a une certaine influence et légitimité religieuse.

Il est nécessaire d'opérer un contre-feu idéologique dans la guerre contre Daesh.  

Que les jeunes d'origine marocaine et autres musulmans écoutent ces discours sensés, plutôt que les sirènes de cheikh Google !

(Je suis d'origine marocaine - et algérienne -, donc je me sens un concerné, et assez satisfait que le roi intervienne enfin.)
Revenir en haut Aller en bas
Roger76




Un front commun contre le fanatisme. Empty
MessageSujet: Re: Un front commun contre le fanatisme.   Un front commun contre le fanatisme. EmptyMer 24 Aoû 2016, 17:22

Merci Algorab.
Sur le sujet ouvert ailleurs débattant du positif et du négatif des colonisations, et avec l'irruption tonitruante de lukikuk dans sa "présentation", j'ai souligné qu'au Maghreb seul le Maroc était un pays, depuis longtemps dirigé par une dynastie alaouite, au contraire des autres Etats modernes Algérie et Tunisie, qui n'ont pas la même Histoire.

Marocain de cœur, c'est mon pays, je suis sensible à tout ce qui peut advenir au Maroc.
Tu as une excellente proposition.

Citation :
un contre-feu idéologique dans la guerre contre Daesh
.

Très modestement c'est bien ce qui me mène ici sur Dialogue, je ne supporte pas les obscurantismes.

Obscurantisme a dit le Commandeur des Croyants.

D'où qu'ils soient.
La domination de la pensée unique me fait réagir.

Quand j'entends nos politiques parler de "déradicalisation", d'autres de guerre de type conventionnel en Irak ou en Libye, cela me fait bondir.
Certes il faudra éradiquer les bandes armées, mais c'est en amont qu'il faut lever les œillères.
On aurait bien besoin en "occident" d'un Frédéric II au lieu d'émules de Bush junior, mais aussi de musulmans osant mettre en cause les vérités dogmatiques et parler tout haut pour réviser la "lecture" des Textes sacralisés.

(Pour ce qui est du lignage du Prophète Muhammad via l'aura sur son gendre 'Ali, je trouve qu'à défaut de fils adulte Muhammad a bien beaucoup de descendants se réclamant de son cousin).

Revenir en haut Aller en bas
Eliane

Eliane


Un front commun contre le fanatisme. Empty
MessageSujet: Re: Un front commun contre le fanatisme.   Un front commun contre le fanatisme. EmptyJeu 25 Aoû 2016, 15:30

Roger76 a écrit:

Quand j'entends nos politiques parler de "déradicalisation", d'autres de guerre de type conventionnel en Irak ou en Libye, cela me fait bondir.

Bonjour Roger,

Je crois que tu fais un contre sens.
La dé-radicalisation n'est pas un projet de guerre au moyen-orient.
La dé-radicalisation 'est un programme éducatif pour aider des jeunes séduits par l'idéologie de DAECH à accepter une lecture de l'islam davantage compatible avec la pluralité religieuse et le respect d'autrui.

On a seulement l'impression que les musulmans eux-mêmes ne savent pas comment faire pour leur faire entendre raison.
C'est pour cela que les discours raisonnables des musulmans qu'on lit ici, devraient être davantage argumentés par des citations du Coran, ou peut-être par des exemples historiques, des précédents dans l'histoire de l'islam. Il semble bien que les djihadistes de DAECH n'acceptent pas facilement une lecture démocratique du Coran.
Pourquoi ?

Est-ce, comme le disent certains, parce que les musulmans eux-mêmes n'ont jamais pratiqué concrètement cette lecture démocratique du Coran quand ils étaient en position de force ?

Revenir en haut Aller en bas
Roger76




Un front commun contre le fanatisme. Empty
MessageSujet: Re: Un front commun contre le fanatisme.   Un front commun contre le fanatisme. EmptyJeu 25 Aoû 2016, 17:51

Je ne fais pas de contre-sens Eliane, c'est la phrase qui est mal construite.

Je dénonce ici le mythe de la "déradicalisation".
C'est long laborieux et sait-on le faire ?
J'en doute fort.
D'autres de nos politiques penchent pour une intervention massive conventionnelle, ils restent prudents.

Aucune de ces démarches ne suffira.

La radicalisation est de tous temps, daech concentre et attire tous les candidats, il en subsistera toujours des bandes armées par ci par là, motivées tant par le banditisme que par l'idéologie mortifère du salafisme suicidaire.

Pas facile de "dé radicaliser" un malade mental coupé en deux par sa ceinture.

Le vrai problème vient de l'inadaptation de l'islam à la modernité.

Qu'il y ait des salafistes, cela se comprend très bien justement par suite de ce problème d'incompatibilité et de blocage historique de l'islam depuis des siècles..

Hélas ce rêve de revenir au temps des pieux les salafs des débuts de l'islam, bien idéalisés qui plus est, est absolument utopique.

Le passage d'un salafisme utopique au terrorisme pour imposer sa lecture fondamentaliste du Coran là est la clé du phénomène.

Idéologie archaïque de combat contre idéologies des temps modernes, le salafisme de la terreur des daech Boko Aram et autres est hélas aussi puissant et dangereux pour l'humanité entière que les fascismes et marxisme-léninisme.
C'est à la racine su'il faut contre-attaquer.

En invitant la multitude des musulmans, eux-mêmes premières victimes des daech et consorts, à une relecture du Coran dans une exégèse actualisée, et à une mobilisation contre ces caricatures de l'islam et de son Prophète que commettent les islamistes radicalisés.

Cette nécessité de faire front interpelle, au delà des croyants, tous les hommes de paix.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Un front commun contre le fanatisme. Empty
MessageSujet: Re: Un front commun contre le fanatisme.   Un front commun contre le fanatisme. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Un front commun contre le fanatisme.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: ACTUALITES-
Sauter vers: