Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP
Le CrocoDeal du moment :
Licence Office 2019 Professional Plus ...
Voir le deal
15.90 €
-56%
Le deal à ne pas rater :
PANDA Lit enfant cabane brut – Bois pin massif naturel – ...
99 € 225 €
Voir le deal

Partagez
 

 Les racines xénophobes de la France

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Les racines xénophobes de la France  Empty
MessageSujet: Les racines xénophobes de la France    Les racines xénophobes de la France  EmptyMar 18 Oct 2016, 15:40

18.10.2016

Ceux qui tremblent pour nos clochers et invoquent les racines chrétiennes de la France n’ont rien inventé. Il y a quatre-vingt-dix ans, Charles Maurras soufflait sur les mêmes braises, en particulier lors de l'inauguration de la mosquée de Paris : bit.ly TcMaurras
La décision de construire une mosquée à Paris a été prise dès 1917, au lendemain des grandes hécatombes de Verdun, afin de rendre hommage au sacrifice de dizaines de milliers de combattants musulmans morts pour défendre la France.

http://temoignagechretien.fr/articles/aujourdhui-comme-hier

Dommage qu'il faille être abonné pour lire la suite de l'article.
Revenir en haut Aller en bas
 
Les racines xénophobes de la France
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: SCIENCES, FOI et SOCIETE-
Sauter vers: