Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

COVID 19 : RESTER CHEZ SOI C' EST SAUVER DES VIES. MERCI

COVID 19 : RESTER CHEZ SOI C' EST SAUVER DES VIES
-17%
Le deal à ne pas rater :
WD – My Passport 2To Noir – Disque dur externe portable
79.62 € 95.99 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -51%
SanDisk Carte Mémoire Ultra 200 Go + Adaptateur ...
Voir le deal
25.54 €

 

 Guerre Etats-Unis contre la Chine

Aller en bas 
AuteurMessage
lukikuk

lukikuk


Guerre Etats-Unis contre la Chine Empty
MessageSujet: Guerre Etats-Unis contre la Chine   Guerre Etats-Unis contre la Chine EmptySam 17 Déc 2016, 10:36

17 décembre 2016

Extraits : "Comme la renaissance de la Russie post-soviétique, la montée de la Chine comme puissance économique est qualifiée de « menace existentielle » au droit divin des États-Unis de réguler et de dominer les affaires humaines.

Pour contrer cela, en 2011, le président Obama a annoncé un « pivot vers l’Asie », ce qui signifie que près des deux tiers des forces navales américaines seraient transférées en Asie et dans le Pacifique d’ici 2020. Aujourd’hui, plus de 400 bases militaires américaines encerclent la Chine avec des missiles , des bombardiers, des navires de guerre et, surtout, des armes nucléaires. De l’Australie au Japon et à la Corée, à travers le Pacifique, et à travers l’Eurasie de l’Inde à l’Afghanistan, les bases forment, dit un stratège américain « le noeud coulant parfait ».

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
lukikuk

lukikuk


Guerre Etats-Unis contre la Chine Empty
MessageSujet: Re: Guerre Etats-Unis contre la Chine   Guerre Etats-Unis contre la Chine EmptySam 17 Déc 2016, 10:36

Une étude de la RAND Corporation – qui, depuis le Vietnam, a planifié les guerres de l’Amérique – est intitulée, Guerre avec la Chine : Penser l’impensable. Commandités par l’armée américaine, les auteurs évoquent la guerre froide, lorsque RAND a rendu fameux le slogan de son principal stratège, Herman Kahn – « Penser l’impensable ». Le livre de Kahn, Sur la Guerre thermonucléaire, a élaboré un plan pour une guerre nucléaire « gagnable » contre l’Union soviétique.

Aujourd’hui, son point de vue apocalyptique est partagé par ceux qui détiennent un véritable pouvoir aux États-Unis : les militaristes et les néocons au gouvernement, au Pentagone, dans l’establishment des services de renseignement de la sécurité nationale et au Congrès.

L’actuel secrétaire à la Défense, Ashton Carter, un matamore bavard, affirme que la politique des États-Unis est d’affronter « ceux qui constatent la domination de l’Amérique et veulent la lui enlever ».

S’il y a une lueur de renouveau dans la politique étrangère, elle se trouve presque certainement dans la vue de Donald Trump, dont la rhétorique abusive sur la Chine pendant la campagne électorale a attribué à celle-ci le qualificatif de « violeur » de l’économie américaine. Le 2 décembre, dans une provocation directe contre la Chine, le président élu Trump a parlé au président de Taiwan, que la Chine considère comme une province renégate. Armé de missiles américains, Taiwan est un foyer de tension permanent entre Washington et Pékin.

« Les États-Unis, écrit Amitai Etzioni, professeur d’affaires internationales à l’Université George Washington, se préparent à une guerre avec la Chine, la décision n’a pas encore été examinée par les élus, à savoir la Maison Blanche et le Congrès. » Cette guerre commencerait par une « attaque aveugle contre les installations chinoises de défense territoriale, y compris les lanceurs de missiles terrestres et maritimes […] les satellites et les anti-satellites ».

Le risque incalculable est que « les attaques profondes à l’intérieur des terres pourraient être perçues, à tort [ben voyons ! NdT], par les Chinois comme des tentatives préventives pour détruire leurs armes nucléaires, les faisant ainsi tomber dans le terrible dilemme du « rien à perdre » conduisant à une guerre nucléaire. »

En 2015, le Pentagone a publié son manuel sur la Loi de la guerre qui dit : « Les États-Unis, n’ont pas accepté de traité qui interdit l’utilisation des armes nucléaires en soi, et ainsi les armes nucléaires sont des armes légales pour les États-Unis. »

En Chine, un stratège m’a dit : « Nous ne sommes pas votre ennemi, mais si vous [en Occident] décidez que nous le sommes, nous devons nous préparer sans délai. » L’armée et l’arsenal chinois sont petits par rapport aux États-Unis. « Pour la première fois, écrit Gregory Kulacki de l’Union of Concerned Scientists, la Chine envisage de mettre ses missiles nucléaires en état d’alerte afin qu’ils puissent être lancés rapidement en prévision d’une attaque […] Ce serait un danger important et un changement dangereux dans la politique chinoise […] En effet, les politiques nucléaires des États-Unis sont le facteur externe le plus important qui influence les décisions chinoises de relever le niveau d’alerte de leurs forces nucléaires. »

Code:
Le professeur Ted Postol était conseiller scientifique du chef des opérations navales américaines. Une autorité sur les armes nucléaires. Il m’a dit : « Tous les gens ici veulent être vus comme des méchants. Voyez je suis devenu un caïd… Je n’ai pas peur de faire n’importe quoi militairement, je n’ai pas peur de menacer, je suis un gros gorille à la poitrine velue. Et nous sommes entrés dans un état mental, les États-Unis sont entrés dans une situation où il y a beaucoup de bruits de botte, et c’est vraiment orchestré au plus haut niveau. »

J’ai dit : « Cela semble incroyablement dangereux. »

En 2015, dans le plus grande secret, les États-Unis ont organisé leur plus important exercice militaire depuis la Guerre froide. C’était Talisman Sabre : une armada de navires et de bombardiers à longue portée simulant un « concept de bataille aérienne et navale contre la Chine » – bloquant les voies maritimes dans le détroit de Malacca et coupant l’accès de la Chine au pétrole, au gaz et à d’autres matières premières en provenance du Moyen-Orient et d’Afrique.

C’est une telle provocation et la crainte d’un blocus par la marine américaine qui ont convaincu la Chine de construire fiévreusement des pistes d’atterrissage stratégiques sur les récifs contestés et les îlots dans les îles Spratleys en mer de Chine méridionale. En juillet dernier, la Cour permanente d’arbitrage des Nations Unies a rejeté la revendication de souveraineté de la Chine sur ces îles. Bien que l’action ait été intentée officiellement par les Philippines, elle a été défendue au tribunal par des avocats américains et britanniques de premier plan, dont la piste pourrait remonter jusqu’à la secrétaire d’État américaine Hillary Clinton.

En 2010, Clinton s’est envolée pour Manille. Elle a exigé que l’ancienne colonie américaine rouvre les bases militaires américaines fermées dans les années 1990 suite à une campagne populaire contre la violence qu’elles ont générée, en particulier contre les femmes philippines. Elle a déclaré que la revendication de la Chine sur les îles Spratleys, situées à plus de 7 500 milles des États-Unis, constituait une menace pour la « sécurité nationale » des États-Unis et pour la « liberté de navigation »."

"Comme la renaissance de la Russie post-soviétique, la montée de la Chine comme puissance économique est qualifiée de « menace existentielle » au droit divin des États-Unis de réguler et de dominer les affaires humaines.

Pour contrer cela, en 2011, le président Obama a annoncé un « pivot vers l’Asie », ce qui signifie que près des deux tiers des forces navales américaines seraient transférées en Asie et dans le Pacifique d’ici 2020. Aujourd’hui, plus de 400 bases militaires américaines encerclent la Chine avec des missiles , des bombardiers, des navires de guerre et, surtout, des armes nucléaires. De l’Australie au Japon et à la Corée, à travers le Pacifique, et à travers l’Eurasie de l’Inde à l’Afghanistan, les bases forment, dit un stratège américain « le noeud coulant parfait ».

Une étude de la RAND Corporation – qui, depuis le Vietnam, a planifié les guerres de l’Amérique – est intitulée, Guerre avec la Chine : Penser l’impensable. Commandités par l’armée américaine, les auteurs évoquent la guerre froide, lorsque RAND a rendu fameux le slogan de son principal stratège, Herman Kahn – « Penser l’impensable ». Le livre de Kahn, Sur la Guerre thermonucléaire, a élaboré un plan pour une guerre nucléaire « gagnable » contre l’Union soviétique.

Aujourd’hui, son point de vue apocalyptique est partagé par ceux qui détiennent un véritable pouvoir aux États-Unis : les militaristes et les néocons au gouvernement, au Pentagone, dans l’establishment des services de renseignement de la sécurité nationale et au Congrès.

L’actuel secrétaire à la Défense, Ashton Carter, un matamore bavard, affirme que la politique des États-Unis est d’affronter « ceux qui constatent la domination de l’Amérique et veulent la lui enlever ».

S’il y a une lueur de renouveau dans la politique étrangère, elle se trouve presque certainement dans la vue de Donald Trump, dont la rhétorique abusive sur la Chine pendant la campagne électorale a attribué à celle-ci le qualificatif de « violeur » de l’économie américaine. Le 2 décembre, dans une provocation directe contre la Chine, le président élu Trump a parlé au président de Taiwan, que la Chine considère comme une province renégate. Armé de missiles américains, Taiwan est un foyer de tension permanent entre Washington et Pékin.

« Les États-Unis, écrit Amitai Etzioni, professeur d’affaires internationales à l’Université George Washington, se préparent à une guerre avec la Chine, la décision n’a pas encore été examinée par les élus, à savoir la Maison Blanche et le Congrès. » Cette guerre commencerait par une « attaque aveugle contre les installations chinoises de défense territoriale, y compris les lanceurs de missiles terrestres et maritimes […] les satellites et les anti-satellites ».

Le risque incalculable est que « les attaques profondes à l’intérieur des terres pourraient être perçues, à tort [ben voyons ! NdT], par les Chinois comme des tentatives préventives pour détruire leurs armes nucléaires, les faisant ainsi tomber dans le terrible dilemme du « rien à perdre » conduisant à une guerre nucléaire. »

En 2015, le Pentagone a publié son manuel sur la Loi de la guerre qui dit : « Les États-Unis, n’ont pas accepté de traité qui interdit l’utilisation des armes nucléaires en soi, et ainsi les armes nucléaires sont des armes légales pour les États-Unis. »

En Chine, un stratège m’a dit : « Nous ne sommes pas votre ennemi, mais si vous [en Occident] décidez que nous le sommes, nous devons nous préparer sans délai. » L’armée et l’arsenal chinois sont petits par rapport aux États-Unis. « Pour la première fois, écrit Gregory Kulacki de l’Union of Concerned Scientists, la Chine envisage de mettre ses missiles nucléaires en état d’alerte afin qu’ils puissent être lancés rapidement en prévision d’une attaque […] Ce serait un danger important et un changement dangereux dans la politique chinoise […] En effet, les politiques nucléaires des États-Unis sont le facteur externe le plus important qui influence les décisions chinoises de relever le niveau d’alerte de leurs forces nucléaires. »

Le professeur Ted Postol était conseiller scientifique du chef des opérations navales américaines. Une autorité sur les armes nucléaires. Il m’a dit : « Tous les gens ici veulent être vus comme des méchants. Voyez je suis devenu un caïd… Je n’ai pas peur de faire n’importe quoi militairement, je n’ai pas peur de menacer, je suis un gros gorille à la poitrine velue. Et nous sommes entrés dans un état mental, les États-Unis sont entrés dans une situation où il y a beaucoup de bruits de botte, et c’est vraiment orchestré au plus haut niveau. »

J’ai dit : « Cela semble incroyablement dangereux. »

En 2015, dans le plus grande secret, les États-Unis ont organisé leur plus important exercice militaire depuis la Guerre froide. C’était Talisman Sabre : une armada de navires et de bombardiers à longue portée simulant un « concept de bataille aérienne et navale contre la Chine » – bloquant les voies maritimes dans le détroit de Malacca et coupant l’accès de la Chine au pétrole, au gaz et à d’autres matières premières en provenance du Moyen-Orient et d’Afrique.

C’est une telle provocation et la crainte d’un blocus par la marine américaine qui ont convaincu la Chine de construire fiévreusement des pistes d’atterrissage stratégiques sur les récifs contestés et les îlots dans les îles Spratleys en mer de Chine méridionale. En juillet dernier, la Cour permanente d’arbitrage des Nations Unies a rejeté la revendication de souveraineté de la Chine sur ces îles. Bien que l’action ait été intentée officiellement par les Philippines, elle a été défendue au tribunal par des avocats américains et britanniques de premier plan, dont la piste pourrait remonter jusqu’à la secrétaire d’État américaine Hillary Clinton.

En 2010, Clinton s’est envolée pour Manille. Elle a exigé que l’ancienne colonie américaine rouvre les bases militaires américaines fermées dans les années 1990 suite à une campagne populaire contre la violence qu’elles ont générée, en particulier contre les femmes philippines. Elle a déclaré que la revendication de la Chine sur les îles Spratleys, situées à plus de 7 500 milles des États-Unis, constituait une menace pour la « sécurité nationale » des États-Unis et pour la « liberté de navigation »."

"Bien que la Chine soit le plus grand partenaire commercial de l’Australie, sur lequel repose une grande partie de son économie nationale, « confronter la Chine » est un diktat de Washington. Les quelques dissidents politiques de Canberra risquent les foudres McCarthyistes de la presse Murdoch [magnat de la presse de nationalité américano-australienne, NdT]. « Vous, les Australiens, êtes avec nous, quoi qu’il arrive », a déclaré l’un des architectes de la guerre du Vietnam, McGeorge Bundy. Une des bases les plus importantes des États-Unis est Pine Gap près d’Alice Springs. Fondée par la CIA pour espionner la Chine et toute l’Asie, elle contribue de façon essentielle à la guerre meurtrière de Washington, menée avec des drones au Moyen-Orient.

En octobre, Richard Marles, le porte-parole de la défense du principal parti d’opposition australien, le Parti travailliste, a exigé que les « décisions opérationnelles » lors des actes de provocation contre la Chine soient laissées aux commandants militaires dans la mer de Chine méridionale. En d’autres termes, une décision qui pourrait signifier une guerre avec une puissance nucléaire ne devrait pas être prise par un dirigeant élu ou un Parlement, mais par un amiral ou un général.

Il s’agit de la ligne du Pentagone, historiquement déviante pour tout État se prétendant démocratique. L’ascendant du Pentagone à Washington – que Daniel Ellsberg a qualifié de coup d’État silencieux – se reflète dans le montant record de 5 000 milliards de dollars que l’Amérique a consacré à ses guerres agressives depuis le 11 septembre, selon une étude de l’Université Brown. Le million de morts en Irak et la fuite de 12 millions de réfugiés d’au moins quatre pays en sont la conséquence."

"La Chine laisse voir des ironies exquises, notamment la maison de Shanghai où Mao et ses camarades ont secrètement fondé le Parti communiste chinois en 1921. Aujourd’hui, elle se trouve au cœur d’un district maritime très capitaliste. Vous sortez de ce sanctuaire communiste, avec votre petit livre rouge et votre buste en plastique de Mao, pour vous engouffrer dans l’antre de Starbucks, Apple, Cartier, et Prada.

Est-ce que Mao serait choqué ? J’en doute. Cinq ans avant sa grande révolution en 1949, il envoya ce message secret à Washington. « La Chine doit s’industrialiser, a-t-il écrit, cela ne peut être fait que par la libre entreprise. Les intérêts chinois et américains s’intègrent économiquement et politiquement. L’Amérique n’a pas à craindre que nous ne soyons pas coopératifs. Nous ne pouvons pas risquer de conflit. »

Mao a offert de rencontrer Franklin Roosevelt à la Maison Blanche, et son successeur Harry Truman, et son successeur Dwight Eisenhower. Il a été repoussé, ou délibérément ignoré. L’occasion qui aurait pu changer l’histoire contemporaine, empêcher les guerres en Asie et sauver des vies innombrables a été perdue parce que la sincérité de ces ouvertures a été niée dans le Washington des années 1950, « lorsque la transe catatonique de la guerre froide, étreignait le pays dans sa poigne de fer », écrivait alors le critique James Naremore.

Les fausses nouvelles imposées au grand public, présentant, une fois de plus, la Chine comme une menace, trouvent leur origine dans la même mentalité.

Le monde se déplace inexorablement vers l’est. Mais la vision étonnante de l’Eurasie par la Chine est à peine comprise en Occident. La Nouvelle Route de la Soie est un ruban destiné au commerce : ports, pipelines et trains à grande vitesse jusqu’en l’Europe. Le leader mondial de la technologie ferroviaire, la Chine négocie, avec 28 pays, des itinéraires sur lesquels les trains atteindront jusqu’à 400 km/h. Cette ouverture au monde a l’approbation d’une grande partie de l’humanité et, en même temps, unit la Chine et la Russie."

"En septembre, le Conseil atlantique, un groupe de réflexion géopolitique américain, a publié un rapport qui prédisait un monde hobbesien « marqué par la rupture de l’ordre, l’extrémisme violent et une ère de guerre perpétuelle ». Les nouveaux ennemis étant une Russie « résurgente » et une Chine « de plus en plus agressive ». Seule l’Amérique héroïque peut nous sauver."
Revenir en haut Aller en bas
samuel777444

samuel777444


Guerre Etats-Unis contre la Chine Empty
MessageSujet: Re: Guerre Etats-Unis contre la Chine   Guerre Etats-Unis contre la Chine EmptyLun 22 Juin 2020, 16:26

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
salamsam

salamsam


Guerre Etats-Unis contre la Chine Empty
MessageSujet: Re: Guerre Etats-Unis contre la Chine   Guerre Etats-Unis contre la Chine EmptyLun 22 Juin 2020, 16:39

Cet ex general doit avoir des actions dans des entreprises qui fabriquent des bunkers Guerre Etats-Unis contre la Chine 871642
Revenir en haut Aller en bas
samuel777444

samuel777444


Guerre Etats-Unis contre la Chine Empty
MessageSujet: Re: Guerre Etats-Unis contre la Chine   Guerre Etats-Unis contre la Chine EmptyLun 22 Juin 2020, 16:42

salamsam a écrit:
Cet ex general doit avoir des actions dans des entreprises qui fabriquent des bunkers Guerre Etats-Unis contre la Chine 871642
C'est ton opinion et elle me semble très éclairé. 😅
Revenir en haut Aller en bas
BERNARD

BERNARD


Guerre Etats-Unis contre la Chine Empty
MessageSujet: Re: Guerre Etats-Unis contre la Chine   Guerre Etats-Unis contre la Chine EmptyMer 24 Juin 2020, 06:32

Bonjour,
Si cela devait arriver nous serions témoins de inintelligence des dirigeants de ces deux pays sur plan humain et économique.
D'un coté on la masse (la Chine)
De l'autre les finances (les USA)
Tous les deux de connivence pour anéantir le reste du monde.
Tous les deux fabricants et vendeurs d'armements il sont heureux de faire Joujou avec leur canons.
Bien entendu ils se foutes totalement des conséquences morale, humaine des conséquences de leurs actes.
Les chinois nous ont déjà balancer leur COVID19.

Ma mère me disait :" Nos descendants auront les yeux bridés:"

On a écrit  "Quand la chine s’éveillera !"
Elle s'est réveillé .
L'avidité des dirigeants de ces pays est telle qu'ils sont incapables de vivre moralement, humainement,, intelligemment ensemble pour le bien des deux pays et du monde.

Ces deux pays ce disent démocratique mais c'est une parade pour avoir bonne figure face à l'humanité.

La Chine n'est plus un pays communiste.
Les USA avec leur président parano ne valent guère mieux.

Vivre en paix pour certains êtres humains c'est plus difficile à vivre que d'avoir la peste ou le COVID19


Pourquoi l'être humain parle-t-il de paix autour d’une table avec un fusil à coté de lui chargé prêt à faire feu sur son interlocuteur en face de lui ?
Pourquoi l'être humain cherche-t-il toujours à vouloir dominer son voisin ?
Quel genre est l'être humain pour aimer tuer son semblable par plaisir ?

" Si tu veux la Paix prépare la guerre " Quel sens à pour l'homme cette phrase ?
Revenir en haut Aller en bas
samuel777444

samuel777444


Guerre Etats-Unis contre la Chine Empty
MessageSujet: Re: Guerre Etats-Unis contre la Chine   Guerre Etats-Unis contre la Chine EmptyMer 24 Juin 2020, 07:12

La Chine ne se dit pas démocratique, elle se dit sans aucun contours contre la démocratie. Je crois que tu ne connais peut être pas bien le sujet. Et franchement comparer la Chine aux Etats-Unis, c'est grotesque, rien a voir.
Revenir en haut Aller en bas
BERNARD

BERNARD


Guerre Etats-Unis contre la Chine Empty
MessageSujet: Re: Guerre Etats-Unis contre la Chine   Guerre Etats-Unis contre la Chine EmptyMer 24 Juin 2020, 19:34

samuel777444 a écrit:
La Chine ne se dit pas démocratique, elle se dit sans aucun contours contre la démocratie. Je crois que tu ne connais peut être pas bien le sujet. Et franchement comparer la Chine aux Etats-Unis, c'est grotesque, rien a voir.

Le point commun passe par la finance.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Guerre Etats-Unis contre la Chine Empty
MessageSujet: Re: Guerre Etats-Unis contre la Chine   Guerre Etats-Unis contre la Chine Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Guerre Etats-Unis contre la Chine
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Secrets De La Guerre Hitlérienne - Vol. 1 & 2 [DVDRIP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: ACTUALITES-
Sauter vers: