Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS
Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP
-35%
Le deal à ne pas rater :
Climatiseur électrique mobile – TECTRO TP2520 2000 W
114 € 176 €
Voir le deal
Le deal à ne pas rater :
Sexy Cosplay Doll : Tome 8 Collector de Sexy Cosplay Doll avec artbook
10.80 €
Voir le deal

 

 Le théologien définit la secte comme une hérésie

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Le théologien définit la secte comme une hérésie Empty
MessageSujet: Le théologien définit la secte comme une hérésie   Le théologien définit la secte comme une hérésie EmptyDim 18 Juin 2017, 14:56

18 juin 2017

Une caractéristique des sectes que relèvent les juristes, c'est l'assujettissement des adeptes à leur mouvement et la très grande difficulté à en sortir.
Les mots "Islam" et "Musulman" signifient : soumission, sous-entendu : soumission à Dieu. C'est là une des injonctions de toutes les religions. Mais, dans l'islam, cette soumission est essentiellement une soumission aux lois de la Communauté (la Umma), au sein de laquelle s'exerce une rigoureuse surveillance réciproque. Aussi est-il difficile à un musulman de sortir de son carcan religieux et adopter, par exemple, la foi Chrétienne. Il est alors considéré comme un renégat ou apostat et encourt la vindicte de ses anciens coreligionnaires, conformément à cet ordre du coran :"S'ils se détournent, saisissez-les, tuez-les, partout où vous les trouverez" (Sourate An-Nisa', IV.89).

Catéchisme de persévérance par Mgr Gaume, Tome VI, p 21 (né à Fuans (Doubs) le 5 mai 1802 et mort le 19 novembre 1879, prêtre catholique, théologien et essayiste français) : "Le mahométisme est le triomphe ou plutôt l’usurpation de l’erreur sur la vérité, de l’iniquité sur la justice, de la barbarie sur l’humanité et la civilisation véritable. Chacun doit, selon ses moyens, travailler à redresser ce renversement des choses ; l’individu chrétien comme individu, le roi chrétien comme roi, la nation chrétienne comme nation, l’Europe chrétienne comme Europe, l’humanité chrétienne ou l’Église catholique comme l’humanité régénérée par le Christ."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Le théologien définit la secte comme une hérésie Empty
MessageSujet: Re: Le théologien définit la secte comme une hérésie   Le théologien définit la secte comme une hérésie EmptyDim 18 Juin 2017, 14:58

Il y a des mouvements sectaires qui ne se sont pas détachés d'une confession religieuse existante, mais qui naissent d'un conglomérat disparate de pensées et de pratiques religieuses variées. On préfère les appeler hypocritement : nouvelles religiosités ou spiritualités nouvelles.

Sociologiquement, on ne peut qualifier l'islam de secte chrétienne ; son fondateur, Mohammed (570-632), est né dans un milieu polythéiste, peut-être hénothéiste (un Dieu dominant,dieu lune...). Cependant, lors de ses voyages en Syrie, mohammad avait rencontré le moine "chrétien" Bahira,ou plutot un hérétique arien. Plus tard à Marwa, près de la Mekke, il rencontrait souvent un esclave chrétien du nom de Djabr (Voir Sirâ du prophète). Une de ses concubines qu'il prit en 629, Myriam, était chrétienne.

A la Mecque, vivaient des talmudistes, et Médine abritait trois tribus talmudistes constituant environ la moitié de la population, avant leur extermination. Khaïbar, située à quelque 250 km au nord de Médine, était une ville forte talmudiste. Rayhana, une concubine que mohammad prit en 627 était talmudiste, ainsi que Saffiyya qu'il épousa environ 629. Bien qu'il n'y eut pas encore, à l'époque de Mohamed, de traduction complète de la sainte Bible en arabe, les récits de l'Ancien comme du Nouveau Testament circulaient, mais aussi des fables talmudiques et des légendes tirées d'écrits chrétiens apocryphes.

L'islam prit ainsi naissance dans un bouillon culturel qui englobait polythéisme et hénothéisme, talmudisme et christianisme hérétique, mais aussi zoroastrisme, voire hindouisme. En utilisant la terminologie d'aujourd'hui, Saint Jean Damascène aurait dû qualifier l'islam de religiosité nouvelle. Juridiquement et politiquement, il faut distinguer entre l'islam modéré et Islam fondamentaliste/intégriste, ce dernier seul portant atteinte à la législation anti-chrétienne actuelle concernant la protection des individus. Le coran contient aussi de nombreuses réminiscences bibliques. Il rend un vibrant hommage à la fois à la Torah(tawrat) et à l'Evangile (Injil).

Il reconnaît que ces livres, descendus de Dieu, sont véridiques (Sourate 'Al `Imran, III.3) ; les musulmans doivent y croire (Sourates Al-Baqara, II.87 ; 'Al `Imran, III.84 ; An-Nisa', IV.136). Le coran témoigne de la naissance virginale de Jésus (Sourates Al-'Anbiya',XXI.91 ; At-Tahrim, LXVI.12), de sa messianité (III.45 ; IV.157), de son prophétisme (III.49 ; IV.157, 171 ; Al-Ma'ida, V.46, 75 ; Maryam, XIX.30), de sa vie sans péché ( XIX.19 ; III.46) et le qualifie de Parole de vérité (XIX.34), de Parole de Dieu jeté en Marie (IV.171), de Verbe émané de Dieu (III.39, 45), d'Esprit émané de Dieu (IV.171 ; XXI.91 ; LXVI.12), mais sans reconnaître que Jésus est le Fils de Dieu.

Saint Jean Damascène n'a pas seulement dénoncé cette dernière hérésie, mais encore celle qui déclare que la crucifixion était un faux-semblant (IV.157, 158).
Revenir en haut Aller en bas
 
Le théologien définit la secte comme une hérésie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les vaccinations et l'Islam
» Qui est Paul : théologien, apôtre ou ... ?
» dans le Christianisme, on peut faire tout ce qu'on veut d'après moi
» Point de vue d'un théologien musulman sur le Coran
» Moi Bahous et Jean le théologien, rédacteur du 4 livre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: QUESTIONS PHILOSOPHIQUES ET ETHIQUES-
Sauter vers: