Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS
Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP
Le Deal du moment : -8%
100€ sur PC Portable Gamer – LENOVO Legion ...
Voir le deal
1099 €
Le Deal du moment :
Codes promo Cdiscount : -25€ dès 299€ ...
Voir le deal

 

 La palestine : son passé, son devenir ?

Aller en bas 
+24
muslim1980
Tomi
Servante d'Allah
Nordine
Nass'
rosarum
palestine libre
- mohamed -
Stylien
tonio
oumaazedine
titou
Agnos
petitsoleil
ASHTAR
rosedumatin
pinson
Théodechilde
EP
Tanja49
chrisredfeild
edaeda
mario-franc_lazur
BERNARD
28 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
BERNARD

BERNARD



La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 Empty
MessageSujet: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 EmptyJeu 27 Jan 2011, 08:09

Rappel du premier message :

La terre est À Dieu donc à tout le monde.
La Palestine, nom donnée avant 1948 d'un pays peuplé de musulmans et de juifs sous domination anglaise.
Musulmans et juifs étaient la main dans la main pour luter contre cette domination.
On ne parlé que des "Palestiniens"

1er: Pourquoi le refus Arabe de la création de l'Etat d'Israël?
2em: en 1948 qui à commencé à attaquer Israël?
3em: Pourquoi des musulmans ont mis dans leur charte la destruction d'Israël ?
4em: Pourquoi Israël se conduit-il avec une telle brutalité envers les palestiniens?
5em Pour qui se prend Israël, pour un peuple fier ou un peuple vaniteux?
6em: En 2011 pourquoi un tel blocus économique envers un état souverain "la Palestine" ?
7em: À qui la faute de cette situation?
8em: La volonté de détruire Israël est-elle une constante que l'on doit maintenir?
9em: La volonté de bloquer les territoires palestiniens est-elle aussi une constante qu'il faut maintenir?
10em: Y a t il dans les deux camps des hommes et des femmes père et mère de famille qui aurait l'intelligence de montrer que cette situation ne peut pas perdurer?
11em: Pourquoi dans les deux camps on tue ceux qui veulent la Paix
12: A qui profite le conflit ? Aux actionnaires de toute religions qui ont des actions chez les marchands de canons.

13em: Musulmans, Juifs, Chrétiens ont-il la volonté de faire la Paix en remettent la confiance mutuelle au goût du jour?

14em: Que faisons-nous à titre individuel dans nos pays respectifs pour que les palestiniens vivent en paix avec leur voisin?
15em: Israël acceptera-il un jour de prendre conscience qu'il n'est pas le seul peuple du monde à avoir raison et a se montrer arrogant envers les autres peuples?
16em : Les musulmans ont-ils la réelle volonté de supprimer de leur slogan la destruction des peuples qui ne sont pas musulmans en particulier Israël

Voila pas mal de questions qui peuvent entraîner un débat que je souhaite sérieux, non agressif, respectueux, et fraternel.

Note: On peut débattre de se sujet sans nous traiter de sioniste ou d'intégristes.
Oublions un instant nos intérêts personnel et regardons ensemble ou en est la dignité humaine dans cette situation ?
Il n'y a pas de terre qui soit propriété privée d'un seule peuple ou d'une seule religion.

Que ceux qui disent que la situation des musulmans dans les pays occidentaux n'est pas parfaite je le conçois, mais on ne parque pas les musulmans dans des ghettos de force en les privant de toutes relations extérieurs.
...........................................................??????????????????????????????
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
chrisredfeild





La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 EmptyMar 28 Juin 2011, 20:19

Agnos a écrit:


Quand on voit la colère et le manque de tolérance qui émane de vous dans l'ensemble de vos posts, je peux vous annoncer une chose : vous êtes encore moins un disciple de Jésus que les chrétiens que vous détestez, car eux il portent en eux au moins l'amour, la tolérance et la compréhension du prochain....


je vais te dire pourquoi je me met souvent en colere.

voit tu ce que j'ai mis en rouge?
désolé, mais je ne voit pas l'amour dont tu parle.
Revenir en haut Aller en bas
chrisredfeild

chrisredfeild



La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 EmptyMar 28 Juin 2011, 20:25

pinson a écrit:
chrisredfeild a écrit:
mais la religion de JESUS est l'ISLAM.


Non, l'ami, je regrette , mais l'ISLAM EST UNE DEVIANCE HERETIQUE DU CHRISTIANISME ............

oubli tu que le christianniseme est une deviance de la religion de DIEU?

depuis le DEBUT, tout les PROPHETES preche un DIEU, le meme.

DIEU que juifs connaissent est le meme DIEU que musulman connaissent, et les musulmans et juifs admettent ceci.

les juifs, plus anciens que CHRETIENS admettent que seul les musulmans adorent le meme DIEU qu'eux.

tu n'a qu'a QUESTIONNER N'IMPORTE QUEL RABIN

parcontre, chez vous, vous inventez une INVENTION, LA TRINITE, puis le PECHE ORIGINEL....


je ne sais meme pas si vous prechez la religion de DIEU ou une religion grequo romaine.

finalement c'est UN MIXTE.

un mélange entre RELIGION JUDAIQUE ET RELIGION PAIENNE (grequo romaine).

alors; l'ISLAM est venu pour purifier la religion de NOS PROPHETES, d'ADAM jusqu'a MOHAMAD en passant par MOISE, ABRAHAM ET JESUS.

désolé pour toi, mais ce que vous croyez est LOIN DE CE QUE CROIENT JUIFS ET MUSULMANS.


sa n'a strictement rien avoir avec la religion abrahimique, et je comprend pourquoi les SAVANTS MUSULMANS preferent que les betes soient sacrifier pa les rabins que par les chrétiens.

moi meme, si j'ai un mouton et je veut l'égorger pour le manger, alors si je doit choisir entre RABIN et PRETRE, sans aucune HESITATION, j'irais vers le RABIN


et si j'ai 2 choix, soit épouser une juive ou une catholique, alors sans HESITER, j'irais vers la juive (avec son consentement evidement).


ce qui a éloigner vraiment votre religion a la religion d'abraham, c'est la trinité, puis c'est des inventions jamais connus par le passé comme le péché originel.

c'est pour sa que l'islam n'a rien avoir avec le christianniseme.

en faite, l'islam est plus proche du judaisme, et le judaisme est plus proche de l'islam.
Revenir en haut Aller en bas
pinson

pinson



La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 EmptyMar 05 Juil 2011, 10:36

chrisredfeild a écrit:
pinson a écrit:


Non, l'ami, je regrette , mais l'ISLAM EST UNE DEVIANCE HERETIQUE DU CHRISTIANISME ............

oubli tu que le christianniseme est une deviance de la religion de DIEU?

Je ne l'oublie pas mais je le nie !

chrisredfeild a écrit:
depuis le DEBUT, tout les PROPHETES preche un DIEU, le meme.

DIEU que juifs connaissent est le meme DIEU que musulman connaissent, et les musulmans et juifs admettent ceci.

les juifs, plus anciens que CHRETIENS admettent que seul les musulmans adorent le meme DIEU qu'eux.

tu n'a qu'a QUESTIONNER N'IMPORTE QUEL RABIN

Et tu fais confiance aux rabins, l'ami, eux qui traitent Jésus de fils de prostituée ! Là, tu me déçois !

chrisredfeild a écrit:
parcontre, chez vous, vous inventez une INVENTION, LA TRINITE, puis le PECHE ORIGINEL....

Nous n'inventons rien, puisque c'est dans la Bible, Bible que tu interprètes différemment, cela est ton droit, mais ne nous accuse pas d'avoir inventé; Nous avons LU la Bible et ces dogmes en sont la conclusion !!!


chrisredfeild a écrit:
je ne sais meme pas si vous prechez la religion de DIEU ou une religion grequo romaine.un mélange entre RELIGION JUDAIQUE ET RELIGION PAIENNE (grequo romaine).

finalement c'est UN MIXTE.


Point ! c'est l'accomplissement de la religion ancienne juive ! Jésus a accompli les Prophéties !


Citation :
c'est pour sa que l'islam n'a rien avoir avec le christianniseme.

en faite, l'islam est plus proche du judaisme, et le judaisme est plus proche de l'islam.


C'est bien pour cela en effet que beaucoup disent que l'Islam est un retour en arrière vers l'ncien Testament !

Cordialement et à +

Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur



La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 EmptyMar 05 Juil 2011, 10:42

RETOUR AU SUJET qui est la Palestine


MERCI ...............
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Agnos





La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 EmptyMar 05 Juil 2011, 18:16

ChrisLam a écrit:


Qu'attendez vous pour Jérusalem soit réellement la Ville de la PAIX ?

Quand on pense à ce que cette ville représente pour les TROIS religions monothéistes majeures, quel gâchis !

Cette ville ne devrait appartenir à personne, mais à l'humanité toute entière, le Sanctuaire de la FOI qui unirait Juifs, Musulmans et Chrétiens dans le respect de nos croyances.

Un rêve inaccessible aujourd'hui encore malheureusement et ville maudite source de rancœurs, à l'inverse des sanctuaires qu'elle porte en son sein.

Que Dieu doit être triste de voir cette région dans cet état de haine, de guerre, de voir le sang des hommes répandu et dont les enfants grandissent dans la haine de l'autre, portant génération après génération les rancœurs d'un autre âge...

Je rêve du jour ou je pourrais voir la paix sur cette terre sainte qui a porté les pas de tous les prophètes et qui est aujourd'hui souillée par la guerre...

Revenir en haut Aller en bas
BERNARD

BERNARD



La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 Empty
MessageSujet: avis   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 EmptyMer 06 Juil 2011, 13:08

chrisredfeild a écrit:
ChrisLam a écrit:



Si on te proposé une rencontre entre les divers parties engagées dans le conflit palestino israélien serais-tu parti prenante si on t'assurer d'un résultat concrét donnant une fois pour toute un vrai état au palestiniens reconus par le monde entier.

PAS DE POLITIQUE


pour etre HONNETTE, je ne suis pas aussi avec HAMAS ou HIZBOLLAH


dans le fond, tous se battent pour la CHAIZE uniquement.


je sais que la PAIX viendra avec la venue de JÉSUS.

c'est a 1000 %, donc je sais que rien part JÉSUS ne fera venir la PAIX, et surtout pas de POLITIQUE, et je n'aime pas les politiciens

Le fatalisme ne mène nul part , ce n'est pas en attendant béatement prosterné même devant Dieu que l'on changera les choses.

En vérité que trouvera Jésus le jour de son retour une humanité fidèle à Dieu ou une humanité que passe le plus clair de son temps à s'entretuer au non de Dieu.
Et si c'est Jésus qui revient , ce n'est pas lui qui devra rendre des comptes mais nous tous qui devront lui rendre des comptes Mohamed compris.

Surtout ne te fatigue pas trop la paix entre les hommes est plus reposante que la guerre.
JÉSUS celui qui doit revenir à DIT : LÀ ou il y a la guerre apportez la PAIX donc c'est à nous de préparer la venue de JÉSUS.
Dieu compte sur nous est il ne compte pas sur de simples moutons de Panurge .
L'action qui plait à Dieu et d'agir pour la PAIX entre les hommes en appliquant le commandement suivant:
Tu honorera et Aimera le Seigneur ton Dieu et TU AIMERA TON PROCHAIN COMME TOI MÊME.
C'est clair, Net, Sans bavure. Le soulignement est impératif pour entrer au paradis.
Il ne faut pas avoir un Bac + 10 ou un doctorat en théologie pour comprendre cela.
Revenir en haut Aller en bas
chrisredfeild

chrisredfeild



La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 EmptyMer 06 Juil 2011, 15:59

DIEU a dit par la bouche de notre prophete qu'il y'aura la grande guerre en orient, et l'avenement de l'ante-christ, puis JESUS viendra, et il vaincra les juifs, et la religion qui dominera sera l'islam.

c'est DIEU qui connait le FUTUR, et toute les tentatives de PAIX seront un ECHECS, puisque DIEU le sais et nous l'a dit
Revenir en haut Aller en bas
BERNARD

BERNARD



La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 Empty
MessageSujet: avis   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 EmptyMer 06 Juil 2011, 16:27

chrisredfeild a écrit:
DIEU a dit par la bouche de notre prophete qu'il y'aura la grande guerre en orient, et l'avenement de l'ante-christ, puis JESUS viendra, et il vaincra les juifs, et la religion qui dominera sera l'islam.

c'est DIEU qui connait le FUTUR, et toute les tentatives de PAIX seront un ECHECS, puisque DIEU le sait et nous l'a dit

En attendant """trallallaitou""" on se fait la guerre entre nous c'est notre grand plaisir et on plait à Dieu puisque c'est lui seul qui est capable de faire la paix. On farniante à fond.
On attend les doigts de pieds en évantail le sombréro sur le nez.
Dieu aime nous voir faire la guerre d'aprés toi?
Le chemin qui méne vers Dieu se fait le baton de pélerin à la main sans armes et ensemble sans discrimination.
On entre pas au paradis les armes à la main pour quelques motifs que ce soient.

Et comme de bien entendu la démotion d'Israel pour faire plaisir aux musulmans qui n'attendent que cela.

A quoi bon faire la charité, suivre la loi, puisqu'on a rien à faire tout juste attendre que la paix par le retour de Jésus nous tombe dans le bec toute cuite.
Dieu n'aime pas les vaniteux ce n'est pas un précepte écrit dans les livres saints des religions issues du livre.
On m'a trés bien compris!
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur



La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 EmptyMer 06 Juil 2011, 19:00

Information de l'AFP.

Un bateau français de la flottille stoppée en Grèce, en route vers Gaza

Le "Dignité Al-Karama", un bateau français appartenant à la flottille pour Gaza, a quitté les eaux territoriales grecques et faisait route mardi 5 juillet vers le territoire palestinien, ont annoncé les organisateurs du collectif "un bateau français pour Gaza".

Le navire de 19 mètres avec huit personnes à bord, dont le leader d'extrême gauche Olivier Besancenot, se trouvait mardi dans les eaux internationales, et il est jusqu'à présent le seul navire de la flottille à avoir pu quitter les eaux grecques.

En dépit des menaces israéliennes"Le bateau n'était pas répertorié. Il n'était pas au port du Pirée (où étaient les autres bateaux de la flottille), il était dans un autre endroit" et il a pu ainsi tromper la vigilance des garde-côtes grecs, a déclaré à l'AFP Jean-Claude Lefort, ancien député communiste et porte-parole du collectif.

La police portuaire grecque s'efforce depuis la semaine dernière d'empêcher les bateaux de la flottille de sortir du port du Pirée, où ils sont regroupés, car Israël a menacé à plusieurs reprises d'utiliser la violence pour les arrêter. La Grèce, qui a resserré depuis un an ses relations avec Israël, a justifié son interdiction par la nécessité de "protéger les passagers" de la flottille.

Les autorités françaises désapprouvent
Après cette annonce du départ du "Dignité Al-Karama", les autorités françaises ont réitéré leur réprobation à l'égard du projet de flottille pour Gaza. "L'envoi de bateaux à Gaza est une mauvaise idée. Une nouvelle flotille ne peut qu'attiser les tensions", a déclaré à la presse Romain Nadal, un porte-parole du Quai d'Orsay. Il a par ailleurs rappelé que la France avait "condamné le blocus israélien sur Gaza".

"Ce n'est pas la meilleure façon d'agir pour la population de Gaza ", a ajouté Romain Nadal, soulignant que ce navire de petite dimension n'emportait pas de cargaison humanitaire à son bord.


AFP
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
chrisredfeild

chrisredfeild



La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 EmptyMer 06 Juil 2011, 23:00

ChrisLam a écrit:
chrisredfeild a écrit:
DIEU a dit par la bouche de notre prophete qu'il y'aura la grande guerre en orient, et l'avenement de l'ante-christ, puis JESUS viendra, et il vaincra les juifs, et la religion qui dominera sera l'islam.

c'est DIEU qui connait le FUTUR, et toute les tentatives de PAIX seront un ECHECS, puisque DIEU le sait et nous l'a dit

En attendant """trallallaitou""" on se fait la guerre entre nous c'est notre grand plaisir !

exactement
Revenir en haut Aller en bas
BERNARD

BERNARD



La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 Empty
MessageSujet: avis   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 EmptyJeu 07 Juil 2011, 10:57

chrisredfeild a écrit:
ChrisLam a écrit:


En attendant """trallallaitou""" on se fait la guerre entre nous c'est notre grand plaisir !

exactement

Si tu es fier de cela ! Moi ! ça me pause question ?
Je sais que le monde parfait n'est pas de ce monde mais de là à ce tourner les pouces en attendant Jésus, il ne faut pas exagérer.
Le fatalisme n'est pas une doctrine divine hébraïque, chrétienne, musulmane.
On oublie avec conscience que nous sommes responsables de ce que nous faisons sur terre.
De cette responsabilité Dieu nous en demandera des comptes.
Porter une croix en bandoulière ou une belle barbe islamique et passer son temps à tuer , surtout au nom de Dieu, ne fait pas entrer systématiquement au paradis.
Notre place au paradis dépendra de nos réponses et de nos actes ici bas.
Et devant Dieu pas moyen de se débiner ou de se justifier par des réponses d'entourloupettes.
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur



La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 EmptyJeu 07 Juil 2011, 18:27

chrisredfeild a écrit:
DIEU a dit par la bouche de notre prophete qu'il y'aura la grande guerre en orient, et l'avenement de l'ante-christ, puis JESUS viendra, et il vaincra les juifs, et la religion qui dominera sera l'islam.

c'est DIEU qui connait le FUTUR, et toute les tentatives de PAIX seront un ECHECS, puisque DIEU le sais et nous l'a dit


Peux-tu me rappeler les références, mon cher RACHID, car il me semble que cette interprétation que tu donnes n'est qu'une interprétation possible parmi d'autres!...
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur



La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 EmptyMar 06 Sep 2011, 17:47

AFP - MONDE

Turquie: Erdogan accuse Israël d'être un enfant gâté, veut se rendre à Gaza

Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a accusé mardi Israël de se comporter en "enfant gâté" et exprimé son souhait de se rendre à Gaza, ce qui devrait envenimer davantage les rapports entre la Turquie


" M.Erdogan, qui dirige un gouvernement islamo-conservateur, a affirmé devant la presse qu'Israël "s'est toujours comporté comme un enfant gâté", dans une allusion aux reproches qui lui sont faits par la communauté internationale pour son attitude envers les Palestiniens.

Il a aussi indiqué qu'il pourrait se rendre à Gaza en marge d'une visite prévue la semaine prochaine en Egypte, mais qu'une décision finale n'avait pas encore été prise.

Une telle visite dans la bande de Gaza, dirigée par le mouvement islamiste radical palestinien Hamas, risquerait de porter un nouveau coup sur les relations entre la Turquie et Israël, en froid depuis plus de deux ans.

Israël considère le Hamas comme un "mouvement terroriste".

M. Erdogan a en outre annoncé la "suspension totale" des liens commerciaux et militaires avec Israël, après l'adoption la semaine dernière de sanctions contre ce pays qui refuse de s'excuser pour la mort de neuf Turcs tués en 2010 au cours d'un raid de l'armée isrélienne dans les eaux internationales contre une flotille en route vers Gaza.

Cependant, un conseiller de M. Erdogan a tenté de clarifier ces propos: "La suspension concerne le commerce bilatéral dans le domaine de l'industrie d'armement et non le commerce en général", a-t-il déclaré à l'AFP.

Le ministre turc de l'Economie, Zafer Caglayan, avait de fait annoncé lundi que les relations commerciales avec Israël étaient maintenues.

Les échanges bilatéraux ont représenté environ 2,7 milliards de dollars pour la période janvier-juillet 2011, les exportations turques se chiffrant à 1,5 md de dollars tandis que les importations étant de 1,2 md de dollars, selon le ministre.

M. Erdogan a aussi souligné que "d'autres mesures de rétorsion" que celles annoncées vendredi contre Israël seraient prises, sans préciser lesquelles.

La Turquie a annoncé le 2 septembre des sanctions contre Israël pour son refus de présenter ses excuses pour l'abordage meurtrier d'un ferry turc en route pour Gaza par un commando israélien, le 31 mai 2010, qui avait coûté la vie à neuf Turcs.

Celles-ci sont l'expulsion de l'ambassadeur d'Israël, la suspension des accords militaires et la saisine de la Cour internationale de justice pour contester la légalité du blocus de Gaza par Israël.

M. Erdogan a en outre réaffirmé que les navires turcs "seront beaucoup plus présents dans cette zone", en allusion à la Méditerranée orientale où s'est produit l'abordage israélien, zone où Ankara a annoncé la mise en oeuvre d'une vigilance accrue pour sa marine.

Ankara a pris ces sanctions contre Israël à la suite de la publication jeudi dernier d'un rapport commandité par l'ONU estimant que l'armée israélienne avait eu recours à une force "excessive et déraisonnable" lors du raid contre le ferry turc, mais reconnaissant la légalité du blocus naval imposé par Israël à Gaza.

La Turquie et Israël étaient des alliés depuis la signature en 1996 d'un accord-cadre de coopération militaire. Israël a été en charge de gros projets de modernisation de l'armée turque.

L'ambassadeur d'Israël, Gaby Levy, se trouvait dans son pays au moment de l'annonce des sanctions. Le numéro 2 de l'ambassade, Ella Aphek, devait rentrer mardi, selon ses services.

L'attaché militaire israélien restera à Ankara et les services consulaires continueront aussi de fonctionner, a-t-on souligné de sources concordantes.

A Jérusalem, dans une première réaction aux propos de M. Erdogan, un responsable israélien a souligné que son pays "ne veut pas d'une nouvelle détérioration de ses relations avec la Turquie".


AFP

Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
BERNARD

BERNARD



La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 Empty
MessageSujet: avis   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 EmptyMer 07 Sep 2011, 07:14

mario-franc_lazur a écrit:
AFP - MONDE

Turquie: Erdogan accuse Israël d'être un enfant gâté, veut se rendre à Gaza

Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a accusé mardi Israël de se comporter en "enfant gâté" et exprimé son souhait de se rendre à Gaza, ce qui devrait envenimer davantage les rapports entre la Turquie


" M.Erdogan, qui dirige un gouvernement islamo-conservateur, a affirmé devant la presse qu'Israël "s'est toujours comporté comme un enfant gâté", dans une allusion aux reproches qui lui sont faits par la communauté internationale pour son attitude envers les Palestiniens.

Il a aussi indiqué qu'il pourrait se rendre à Gaza en marge d'une visite prévue la semaine prochaine en Egypte, mais qu'une décision finale n'avait pas encore été prise.

Une telle visite dans la bande de Gaza, dirigée par le mouvement islamiste radical palestinien Hamas, risquerait de porter un nouveau coup sur les relations entre la Turquie et Israël, en froid depuis plus de deux ans.

Israël considère le Hamas comme un "mouvement terroriste".

M. Erdogan a en outre annoncé la "suspension totale" des liens commerciaux et militaires avec Israël, après l'adoption la semaine dernière de sanctions contre ce pays qui refuse de s'excuser pour la mort de neuf Turcs tués en 2010 au cours d'un raid de l'armée isrélienne dans les eaux internationales contre une flotille en route vers Gaza.

Cependant, un conseiller de M. Erdogan a tenté de clarifier ces propos: "La suspension concerne le commerce bilatéral dans le domaine de l'industrie d'armement et non le commerce en général", a-t-il déclaré à l'AFP.

Le ministre turc de l'Economie, Zafer Caglayan, avait de fait annoncé lundi que les relations commerciales avec Israël étaient maintenues.

Les échanges bilatéraux ont représenté environ 2,7 milliards de dollars pour la période janvier-juillet 2011, les exportations turques se chiffrant à 1,5 md de dollars tandis que les importations étant de 1,2 md de dollars, selon le ministre.

M. Erdogan a aussi souligné que "d'autres mesures de rétorsion" que celles annoncées vendredi contre Israël seraient prises, sans préciser lesquelles.

La Turquie a annoncé le 2 septembre des sanctions contre Israël pour son refus de présenter ses excuses pour l'abordage meurtrier d'un ferry turc en route pour Gaza par un commando israélien, le 31 mai 2010, qui avait coûté la vie à neuf Turcs.

Celles-ci sont l'expulsion de l'ambassadeur d'Israël, la suspension des accords militaires et la saisine de la Cour internationale de justice pour contester la légalité du blocus de Gaza par Israël.

M. Erdogan a en outre réaffirmé que les navires turcs "seront beaucoup plus présents dans cette zone", en allusion à la Méditerranée orientale où s'est produit l'abordage israélien, zone où Ankara a annoncé la mise en oeuvre d'une vigilance accrue pour sa marine.

Ankara a pris ces sanctions contre Israël à la suite de la publication jeudi dernier d'un rapport commandité par l'ONU estimant que l'armée israélienne avait eu recours à une force "excessive et déraisonnable" lors du raid contre le ferry turc, mais reconnaissant la légalité du blocus naval imposé par Israël à Gaza.

La Turquie et Israël étaient des alliés depuis la signature en 1996 d'un accord-cadre de coopération militaire. Israël a été en charge de gros projets de modernisation de l'armée turque.

L'ambassadeur d'Israël, Gaby Levy, se trouvait dans son pays au moment de l'annonce des sanctions. Le numéro 2 de l'ambassade, Ella Aphek, devait rentrer mardi, selon ses services.

L'attaché militaire israélien restera à Ankara et les services consulaires continueront aussi de fonctionner, a-t-on souligné de sources concordantes.

A Jérusalem, dans une première réaction aux propos de M. Erdogan, un responsable israélien a souligné que son pays "ne veut pas d'une nouvelle détérioration de ses relations avec la Turquie".


AFP


Je crois que Israël est un enfant gatté et agit comme tel.
Le probléme de Gaza ressemble à un immence camp de prisoniers et Israêl se complet dans le clocage de ce téritoire.
Mais l'histoire à montrer que les extrémistes musulmans ont maintenant une part de responsabilité dans cette situation inhumaine .
Le contribuable israêlien paye des impots pour la mort d'un peuple .
C'est une honte pour Israël qui lui serra retenu le jour du jugement dernier.
Ce n'est pas parcequ'un peuple est le peuple élu qu'il doit se croire sortit de la cuisse de jupitére et se croire supérieur aux autres peuple de la terre.
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur



La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 EmptyMer 07 Sep 2011, 09:59

ChrisLam a écrit:

Je crois que Israël est un enfant gatté et agit comme tel.
Le probléme de Gaza ressemble à un immence camp de prisoniers et Israêl se complet dans le clocage de ce téritoire.
Mais l'histoire à montrer que les extrémistes musulmans ont maintenant une part de responsabilité dans cette situation inhumaine .
Le contribuable israêlien paye des impots pour la mort d'un peuple .
C'est une honte pour Israël qui lui serra retenu le jour du jugement dernier.
Ce n'est pas parcequ'un peuple est le peuple élu qu'il doit se croire sortit de la cuisse de jupitére et se croire supérieur aux autres peuple de la terre.

Tu aurais même pu préciser, mon cher CHRSLAM : "... qui se croit être encore le Peuple Elu ! " !
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
BERNARD

BERNARD



La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 Empty
MessageSujet: avis   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 EmptyMer 07 Sep 2011, 12:24

mario-franc_lazur a écrit:
ChrisLam a écrit:

Je crois que Israël est un enfant gatté et agit comme tel.
Le probléme de Gaza ressemble à un immence camp de prisoniers et Israêl se complet dans le clocage de ce téritoire.
Mais l'histoire à montrer que les extrémistes musulmans ont maintenant une part de responsabilité dans cette situation inhumaine .
Le contribuable israêlien paye des impots pour la mort d'un peuple .
C'est une honte pour Israël qui lui serra retenu le jour du jugement dernier.
Ce n'est pas parcequ'un peuple est le peuple élu qu'il doit se croire sortit de la cuisse de jupitére et se croire supérieur aux autres peuple de la terre.

Tu aurais même pu préciser, mon cher CHRSLAM : "... qui se croit être encore le Peuple Elu ! " !

Je ne voulais pas être trop méchant envers eux.
C'est vrai l'aliance est rompue depuis un certain vendredi vers 15 heures.
Revenir en haut Aller en bas
titou

titou



La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 EmptyMer 07 Sep 2011, 12:52

pinson a écrit:

Et tu fais confiance aux rabins, l'ami, eux qui traitent Jésus de fils de prostituée ! Là, tu me déçois !

Les gens peuvent dire ce qu'ils veulent. L'impureté n'affectent pas la pureté (Marie et Jésus).

Les chrétiens américains croient en Jésus, non ? Pourquoi, dans ce cas, soutiennent ils le sionisme ?
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur



La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 EmptyMer 07 Sep 2011, 13:43

titou a écrit:
pinson a écrit:

Et tu fais confiance aux rabins, l'ami, eux qui traitent Jésus de fils de prostituée ! Là, tu me déçois !

Les gens peuvent dire ce qu'ils veulent. L'impureté n'affectent pas la pureté (Marie et Jésus).

Les chrétiens américains croient en Jésus, non ? Pourquoi, dans ce cas, soutiennent ils le sionisme ?

Les Catholiques américains non! ma chère TITOU! Seulement la déviance évangélique appelée "sionisme chrétien", et qui a été condamnée par la hiérarchie catholique ...

Ces sionistes "chrétiens" se basent sur quelques versets bibliques, en oubliant ce que Jésus a dit de ce peuple qui le refusait et l'a fait condamner à mort..
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin



La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 EmptyMer 07 Sep 2011, 14:00

mario-franc_lazur a écrit:
titou a écrit:
pinson a écrit:

Et tu fais confiance aux rabins, l'ami, eux qui traitent Jésus de fils de prostituée ! Là, tu me déçois !

Les gens peuvent dire ce qu'ils veulent. L'impureté n'affectent pas la pureté (Marie et Jésus).

Les chrétiens américains croient en Jésus, non ? Pourquoi, dans ce cas, soutiennent ils le sionisme ?

Les Catholiques américains non! ma chère TITOU! Seulement la déviance évangélique appelée "sionisme chrétien", et qui a été condamnée par la hiérarchie catholique ...

Ces sionistes "chrétiens" se basent sur quelques versets bibliques, en oubliant ce que Jésus a dit de ce peuple qui le refusait et l'a fait condamner à mort..

En effet... le sionisme chrétien est une déviance et la DECLARATION DE JERUSALEM en témoigne ..

Déclaration de Jérusalem sur le sionisme chrétien



Déclaration de Jérusalem sur le sionisme chrétien
par Sa Béatitude le patriarche Michel Sabbah*, Mgr. Swerios Malki Mourad*, Mgr. Riah Abu El-Assal*, Mgr. Munib Younan*


« Bénis soient les bâtisseurs de paix ils seront appelés les enfants de Dieu » Mathieu (5:9)

Le sionisme chrétien est un mouvement politique théologique moderne qui adopte les positions idéologiques les plus extrêmes du sionisme, nuisant ainsi à l’établissement d’une paix juste entre la Palestine et Israël. Le programme chrétien sioniste fournit une vue mondiale où l’Évangile est identifié avec l’idéologie de l’empire, du colonialisme et du militarisme. Dans sa forme extrême, il met l’accent sur des évènements apocalyptiques conduisant à la fin de l’histoire plutôt qu’au vécu actuel de l’amour du Christ et de la justice.

Nous rejetons catégoriquement les doctrines chrétiennes sionistes comme des enseignements faux qui corrompent le message biblique de paix, de justice et de réconciliation.

De plus, nous rejetons l’alliance contemporaine des dirigeants chrétiens sionistes et d’organisations qui ont des éléments dans le gouvernements d’Israël et des États-Unis qui imposent actuellement leurs projets de frontières établies de manière préventives et unilatérales et de domination de la Palestine. Ceci conduit inévitablement à des cycles de violence sans fin qui sapent la sécurité des peuples du Moyen-Orient et du reste du monde.

Nous rejetons les enseignements du sionisme chrétien qui facilite et soutient ces politiques comme elles prônent l’exclusivité raciale et la guerre perpétuelle plutôt que l’évangile de l’amour universel, de la rédemption et de la réconciliation enseignée par Jésus-Christ. Plutôt que de condamner le monde au destin d’Armageddon, nous appelons chacun à se libérer de ces idéologies du militarisme, de l’occupation. Au lieu de cela, qu’ils poursuivent le salut des nations !

Nous appelons tous les chrétiens de toutes les Églises sur chaque continent à prier pour les peuples palestinien et israélien, tous deux souffrant comme victimes de l’occupation et du militarisme. Ces actions discriminantes transforment la Palestine en ghettos paupérisés entourés de colonies exclusivement israéliennes. L’établissement des colonies illégales et la construction du mur de séparation sur des terres palestiniennes confisquées réduit la viabilité d’un État palestinien de même que la paix et la sécurité de toute la région.

Nous appelons toutes les Églises qui restent silencieuses, à rompre leur silence et parler de réconciliation avec justice en Terre sainte.

Par conséquent, nous nous engageons à suivre les principes suivants comme voie alternative :

Nous affirmons que toutes les personnes ont été crées à l’image de Dieu. Elles doivent à leur tour honorer la dignité de chaque être humain et respecter ses droits inaliénables.

Nous affirmons que les Israéliens et les Palestiniens peuvent vivre ensemble en paix, justice, et sécurité.

Nous affirmons que les Palestiniens sont un seul peuple, à la fois musulman et chrétien. Nous rejetons toutes les tentatives pour subvertir et fragmenter leur unité.

Nous appelons tous les personnes à rejeter les vues étroites du sionisme chrétien et d’autres idéologies qui privilégient un peuple aux dépends des autres.

Nous nous engageons dans la résistance non-violente comme le moyen le plus efficace de mettre fin à l’occupation illégale pour obtenir une paix juste et durable.

Nous mettons en garde dans l’urgence sur le fait que le sionisme chrétien et ses alliances justifient la colonisation, l’apartheid et la construction d’un empire.

Dieu demande que justice soit faite. Aucune paix durable, sécurité ou réconciliation n’est possible sans une base de justice. Les demandes pour la justice ne vont pas disparaître. Le combat pour la justice doit être poursuivi de manière diligente, et avec persistance, mais de façon non-violente.

« Homme, on t’a dit ce qui est bien, ce que le Seigneur demande de toi : rien que de pratiquer la justice, d’aimer la bonté et de marcher humblement avec ton Dieu « Michée 6:8

C’est là que nous puisons notre position. Nous réclamons la justice. Nous ne pouvons rien faire d’autre. La justice seule garantit la paix qui conduira à la réconciliation avec une vie de sécurité et de prospérité pour tous les peuples de notre terre. En se tenant au côté de la justice, nous nous ouvrons au travail de paix – et travailler pour la paix fait de nous des enfants de Dieu.



Sa Béatitude le patriarche Michel Sabbah
Patriarche latin de Jérusalem


Mgr. Swerios Malki Mourad
Archevêque du patriarcat orthodoxe syrien de Jérusalem


Mgr. Riah Abu El-Assal
Évêque de l’Église épiscopale de Jérusalem et du Moyen-Orient


Mgr. Munib Younan
Évêque de l’Église évangélique luthérienne en Jordanie et en Terre sainte



Source : Voltairenet.org
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
titou

titou



La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 EmptyMer 07 Sep 2011, 16:47

Bonjour,

Comment les évangéliques peuvent ils s'unir à des gens qui insultent Jésus ? confused

je comprends mieux les appels d'alliance (de certaines personnes) entre catholiques et musulmans pour faire obstacle (par la prière) au satanisme sioniste.
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur



La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 EmptyMer 07 Sep 2011, 17:36

titou a écrit:
Bonjour,
Comment les évangéliques peuvent ils s'unir à des gens qui insultent Jésus ? confused

je comprends mieux les appels d'alliance (de certaines personnes) entre catholiques et musulmans pour faire obstacle (par la prière) au satanisme sioniste.


Ne pas confondre bien sûr ce sionisme qui peut en effet se voir comme un satanisme, et la volonté légitime de l'Etat d'Israël à l'existence !
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
oumaazedine

oumaazedine



La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 EmptyMer 07 Sep 2011, 19:31

vous avez tous parlé et meme "tres bien parlé",et je vois que ces rusés de juifs , ont toujours fait des entourloupes , au monde entier , leur mesquinerie n'a d'egale que leur arrogance a defier tout les gouvernements , ils sont la , et s'imposent malgré toutes les tempetes , ils tiennent debout , c'est dire que leurs racines sont tres enfoncées.. ils reussissent tres bien a berner pas mal de monde et c'est toujours eux les victimes..alors vous qui avez si bien expliqué pas mal de choses sur eux , en fin de compte qu'en pensez vous , il y a bien un resumé de la part de quelqu'un parmi vous
Revenir en haut Aller en bas
http://mouslima-sunnia.blog4ever.com/
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur



La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 EmptyMer 07 Sep 2011, 21:44

oumaazedine a écrit:
vous avez tous parlé et meme "tres bien parlé",et je vois que ces rusés de juifs , ont toujours fait des entourloupes , au monde entier , leur mesquinerie n'a d'egale que leur arrogance a defier tout les gouvernements , ils sont la , et s'imposent malgré toutes les tempetes , ils tiennent debout , c'est dire que leurs racines sont tres enfoncées.. ils reussissent tres bien a berner pas mal de monde et c'est toujours eux les victimes..alors vous qui avez si bien expliqué pas mal de choses sur eux , en fin de compte qu'en pensez vous , il y a bien un resumé de la part de quelqu'un parmi vous

J'en pense, ma chère Oumaazedine, que les Pays Musulmans en 48 ont eu bien tort de refuser le plan de partage de l'ONU, très défavorable à la partie israélienne, et que les Palestiens de cette époque-là auraient dû créer une confédération avec le Royaume de Jordanie .
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur



La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 EmptySam 17 Sep 2011, 08:34

De l'AFP



Le président palestinien Mahmoud Abbas a affirmé vendredi qu'il présenterait la demande d'adhésion d'un Etat de Palestine à l'ONU pour qu'elle soit soumise au Conseil de sécurité, une option catégoriquement combattue par les Etats-Unis.



Israël a rejeté sans surprise cette annonce, le bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu déclarant dans un bref communiqué que "la paix ne s'obtiendra pas par une démarche unilatérale à l'ONU".

Les Etats-Unis, qui ont promis d'opposer leur veto au Conseil de sécurité, ont réaffirmé leur opposition au projet palestinien. "Tout mouvement à New York dans ce sens serait contre-productif vis-à-vis de la vraie priorité, qui est une négociation directe entre les parties", selon le département d'Etat.

"Nous allons au Conseil de sécurité", a déclaré M. Abbas devant la direction palestinienne à Ramallah en Cisjordanie. "Après mon discours (devant l'Assemblée générale le 23 septembre), je présenterai la demande d'adhésion au secrétaire général afin qu'il la transmette au président du Conseil de sécurité".

"Notre option est le Conseil de sécurité", a-t-il insisté, adressant ainsi une fin de non-recevoir aux demandes des émissaires américains, de l'Union européenne et du Quartette sur le Proche-Orient (Etats-Unis, Russie, UE, ONU) qui se sont succédé pour le dissuader d'emprunter cette voie.

"C'est notre droit légitime de demander l'adhésion à part entière de l'Etat de Palestine à l'ONU", a-t-il dit, assurant vouloir ainsi "mettre fin à une injustice historique en accédant à l'indépendance comme tous les autres peuples de la Terre, dans un Etat palestinien sur les lignes du 4 juin 1967".

"Après cela, nous pourrons revenir aux négociations sur des bases claires approuvées par tous sur les questions de statut final: Jérusalem, les réfugiés, l'eau, la sécurité et les colonies et nos valeureux prisonniers", a expliqué M. Abbas.

"Nous n'allons pas à l'ONU pour isoler ou délégitimer Israël mais l'occupation israélienne", a-t-il assuré. "Il n'y a pas de plus grand intérêt palestinien que l'unité nationale et la fin de la division", a-t-il ajouté, en référence au processus de réconciliation avec le Hamas, qui contrôle Gaza.

Sami Abou Zouhri, un porte-parole du Hamas à Gaza, a cependant critiqué la démarche de M. Abbas, la qualifiant de "solitaire".

Elle "comporte de nombreux risques et peut constituer une violation des droits nationaux comme le droit au retour, notre droit à la résistance et à l'autodétermination", a-t-il dit en allusion aux craintes que l'avènement d'un Etat ne mette en péril les droits des réfugiés hors des territoires palestiniens.



Alors que se profile une confrontation à l'ONU, le président américain Barack Obama doit rencontrer le Premier ministre israélien la semaine prochaine à New York.

M. Netanyahu devrait s'adresser à l'Assemblée générale vendredi, le même jour que M. Abbas, a indiqué à l'AFP un responsable gouvernemental. Auparavant, une réunion du Quartette est prévue dimanche à New York.

Israël et les Etats-Unis s'opposent à la demande d'adhésion d'un Etat de Palestine, arguant que la paix ne peut être le résultat que d'un retour à des négociations directes totalement gelées depuis un an.



Les Palestiniens estiment au contraire que cette accession au statut d'Etat permettrait de refonder les négociations de paix sur de meilleures bases en corrigeant le déséquilibre des forces avec Israël.



La France, qui n'a toujours pas dit si elle soutiendrait ou non la demande de reconnaissance d'un Etat palestinien à l'ONU, s'est bornée à prendre note de l'annonce de M. Abbas, alors que les pays de l'Union européenne sont divisés sur le sujet.

Le Premier ministre Stephen Harper, connu pour son soutien inébranlable à Israël, a quant à lui dit que son pays s'opposerait au projet palestinien.




AFP
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
tonio





La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 EmptySam 17 Sep 2011, 12:23

Les Occidentaux vont devoir prendre leurs responsabilités sur ce coup (les Russes et Chinois aussi d'ailleurs). Il faudra faire un choix, plus moyen de tergiverser.
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur



La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 EmptySam 17 Sep 2011, 21:37

tonio a écrit:
Les Occidentaux vont devoir prendre leurs responsabilités sur ce coup (les Russes et Chinois aussi d'ailleurs). Il faudra faire un choix, plus moyen de tergiverser.





EXACT .... La contradiction chez OBAMA, entre son discours du Caire et sa position actuelle me désole réeellement .
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Invité
Invité




La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Contact international   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 EmptyJeu 22 Sep 2011, 11:42

J'ai eu l'occasion de parler à différentes personnes.
Elles vont du Maroc au Liban en passant par la France et Israël
et tous sont unanime sur un point qui est la base de leur argumentation ====> "Je suis né ici c'est donc la terre que j'aime"

conclusion
c'est pas près d'en finir avec les problèmes ethniques, politiques, théologiques et géographique.

Pour en revenir avec la Palestine :
Les autorités israéliennes bloquent les ressources de constructions (béton ect) pour pas voir de Palestine se reconstruire
les autorités palestiniennes bloquent la nourriture parce qu'un peuple affamé se rebelle forcément
encore comme d'hab' c'est le peuple qui fait les frais des politiciens

mais ce n'est que mon avis. :/


Dernière édition par Enutrof le Jeu 22 Sep 2011, 11:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonio





La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 EmptyJeu 22 Sep 2011, 11:44

mario-franc_lazur a écrit:
tonio a écrit:
Les Occidentaux vont devoir prendre leurs responsabilités sur ce coup (les Russes et Chinois aussi d'ailleurs). Il faudra faire un choix, plus moyen de tergiverser.

EXACT .... La contradiction chez OBAMA, entre son discours du Caire et sa position actuelle me désole réeellement .

Après Obama n'est pas le seul fautif, c'est plutôt le système américain qui le lie (rôle du Congrès, mais aussi du parti, des lobbies...). Il ne fait pas tout ce qu'il veut (malheureusement sur ce coup, même si c'est un gage de démocratie).
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur



La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 EmptyVen 23 Sep 2011, 10:52

Et QU'EN PENSENT LES ISRAELIENS ???

Pas moins de 70 % des Israéliens estiment que leur pays devrait reconnaître l’État palestinien si son adhésion à l’ONU est entérinée, selon un récent sondage réalisé par l’Institut Truman pour la paix de l’Université hébraïque de Jérusalem. Et 34 % des Israéliens préconisent des négociations immédiates sans colonisation pendant cette période. Ils sont toutefois 16 %, au contraire, à s’opposer à toute reconnaissance onusienne.

(je cite ) :



La majorité des Israéliens souhaite que le premier ministre de droite, Benyamin Netanyahou, présente un plan pour résoudre le conflit « au prix de concessions substantielles ». Jeudi 22 septembre encore, peu après avoir accédé à la direction du parti travailliste d’opposition, Shelly Yacimovitch a appelé le chef du gouvernement « à reconnaître l’État palestinien, à l’issue de négociations ». Et Tzipi Livni, chef du parti centriste Kadima, également d’opposition, a déploré qu’il ait conduit ces négociations dans l’impasse.

Benyamin Netanyahou s’est déjà fait violence en acceptant, en 2009, le principe d’un État palestinien après avoir fait table rase du rêve du Grand Israël cher à son parti, le Likoud. Pour encourager les Palestiniens à reprendre des négociations de paix, il a même ensuite ordonné de geler pendant dix mois la colonisation en Cisjordanie. Mais, à l’issue de ce moratoire – qui ne concernait pas Jérusalem-Est –, il a refusé de le proroger comme le souhaitaient les Palestiniens.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Benyamin Netanyahou a conforté le sentiment d’insularité des Israéliens


Il a ainsi cédé aux demandes de sa coalition gouvernementale de droite, et conforté du même coup le sentiment général qu’il était difficilement crédible. Tout en se disant prêt à « d’importantes concessions », il a multiplié ses conditions à un accord avec les Palestiniens. Pour satisfaire ses alliés de droite, notamment l’intransigeant chef de la diplomatie, Avigdor Lieberman, il a aussi adopté un arsenal de lois ultranationalistes.

Résultat : Benyamin Netanyahou a peaufiné son image de manœuvrier habile, mais a ainsi fait douter de sa stratégie de paix. Faute de progrès dans le processus de paix, il a conforté ses compatriotes dans leur sentiment d’insularité au milieu d’un océan arabe hostile. La demande de sécurité ainsi demeure même si les Israéliens se préoccupent aujourd’hui de leurs conditions de vie, comme la large contestation sociale l’a illustré. La remontée des intentions de vote en faveur des travaillistes en donne un autre exemple.

Si des arrangements sont possibles sur le tracé des frontières de l’État palestinien et sur le statut de Jérusalem, Benyamin Netanyahou ne peut guère transiger, car il y va du caractère juif d’Israël. Ses alliés de droite ne lui pardonneraient pas la moindre concession sur ce point. Un abîme, apparemment insurmontable pour l’heure, sépare les positions respectives entre Israéliens et Palestiniens. Plutôt que de chercher à conclure un accord de paix, le premier ministre israélien souhaite perpétuer des négociations en mettant en avant ses impératifs sécuritaires. Habile orateur, il va expliquer son point de vue aujourd’hui à l’assemblée générale de l’ONU, une enceinte qui lui est globalement hostile.




JOËL DAVID, à Jérusalem
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
BERNARD

BERNARD



La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 Empty
MessageSujet: avis   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 EmptyVen 23 Sep 2011, 12:20

chrisredfeild a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:
Les chrétiens palestiniens ne seraient plus qu’entre 50 000 et 80 000. À Bethléem, la cité de la nativité du Christ, les chrétiens ne représentent plus que 30% de la population, après avoir été plus de 80% pendant des siècles.

et pourtant sous domination MUSULMANE.

est ce que les MUSULMANS ont pu vivre pendant des siecles dans les terres chrétiennes???

vous ne vérrais ceci qu'en terre d'ISLAM, ce qui prouve que par nature, L'ISLAM est la RELIGION LA PLUS TOLERANTE contrairement ce que diffusent les MEDIAS

Dis-nous clairement les raisons de la diminution du nombre de chrétiens en terre palestinienne ?
Dis-nous aussi pourquoi les chrétiens dérangent les musulmans palestiniens?

Vive la Palestine Libre!
Revenir en haut Aller en bas
BERNARD

BERNARD



La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 Empty
MessageSujet: avis   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 EmptyVen 23 Sep 2011, 12:25

mario-franc_lazur a écrit:
Et QU'EN PENSENT LES ISRAELIENS ???

Pas moins de 70 % des Israéliens estiment que leur pays devrait reconnaître l’État palestinien si son adhésion à l’ONU est entérinée, selon un récent sondage réalisé par l’Institut Truman pour la paix de l’Université hébraïque de Jérusalem. Et 34 % des Israéliens préconisent des négociations immédiates sans colonisation pendant cette période. Ils sont toutefois 16 %, au contraire, à s’opposer à toute reconnaissance onusienne.

(je cite ) :



La majorité des Israéliens souhaite que le premier ministre de droite, Benyamin Netanyahou, présente un plan pour résoudre le conflit « au prix de concessions substantielles ». Jeudi 22 septembre encore, peu après avoir accédé à la direction du parti travailliste d’opposition, Shelly Yacimovitch a appelé le chef du gouvernement « à reconnaître l’État palestinien, à l’issue de négociations ». Et Tzipi Livni, chef du parti centriste Kadima, également d’opposition, a déploré qu’il ait conduit ces négociations dans l’impasse.

Benyamin Netanyahou s’est déjà fait violence en acceptant, en 2009, le principe d’un État palestinien après avoir fait table rase du rêve du Grand Israël cher à son parti, le Likoud. Pour encourager les Palestiniens à reprendre des négociations de paix, il a même ensuite ordonné de geler pendant dix mois la colonisation en Cisjordanie. Mais, à l’issue de ce moratoire – qui ne concernait pas Jérusalem-Est –, il a refusé de le proroger comme le souhaitaient les Palestiniens.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Benyamin Netanyahou a conforté le sentiment d’insularité des Israéliens


Il a ainsi cédé aux demandes de sa coalition gouvernementale de droite, et conforté du même coup le sentiment général qu’il était difficilement crédible. Tout en se disant prêt à « d’importantes concessions », il a multiplié ses conditions à un accord avec les Palestiniens. Pour satisfaire ses alliés de droite, notamment l’intransigeant chef de la diplomatie, Avigdor Lieberman, il a aussi adopté un arsenal de lois ultranationalistes.

Résultat : Benyamin Netanyahou a peaufiné son image de manœuvrier habile, mais a ainsi fait douter de sa stratégie de paix. Faute de progrès dans le processus de paix, il a conforté ses compatriotes dans leur sentiment d’insularité au milieu d’un océan arabe hostile. La demande de sécurité ainsi demeure même si les Israéliens se préoccupent aujourd’hui de leurs conditions de vie, comme la large contestation sociale l’a illustré. La remontée des intentions de vote en faveur des travaillistes en donne un autre exemple.

Si des arrangements sont possibles sur le tracé des frontières de l’État palestinien et sur le statut de Jérusalem, Benyamin Netanyahou ne peut guère transiger, car il y va du caractère juif d’Israël. Ses alliés de droite ne lui pardonneraient pas la moindre concession sur ce point. Un abîme, apparemment insurmontable pour l’heure, sépare les positions respectives entre Israéliens et Palestiniens. Plutôt que de chercher à conclure un accord de paix, le premier ministre israélien souhaite perpétuer des négociations en mettant en avant ses impératifs sécuritaires. Habile orateur, il va expliquer son point de vue aujourd’hui à l’assemblée générale de l’ONU, une enceinte qui lui est globalement hostile.

JOËL DAVID, à Jérusalem

Si Israël reconnaissait l'état Palestinien les relation entre les deux pays serait plus franche.
Mais voila les israéliens préférent imiter l'ancien régime de l'allemagne de l'est en construisant le mur de la trés grande Honte.
Chez les dictatures les methode sont les mêmes .
Mais pourquoi les peuples mettent-ils des dictateurs au pouvoir? Et ce plaignent aprés de ces dictatures.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 EmptyVen 23 Sep 2011, 12:28

juste une petite chose
Amin Al Husseini a demandé le secours des anglais contre les ottomans
puis s'est lié avec hitler
autant le peuple souffre à cause des mauvaises décisions de ses autorités et ce jusqu'aujourd'hui autant il faudra assumer tôt ou tard l'histoire
1) la Palestine a été du côté d'hitler
2) les israeliens ne font guère mieux aujourd'hui
j'ai conscience d'être assez réducteur sur la question mais la grande ligne générale depuis 70 ans en péninsule arabique c'est ça.

même si demain Israël redonne la moitié de son territoire à la Palestine et œuvre pour la paix faudra un max de décennies pour que la vrai paix s'installe (et on sait très bien que certains profiteront de la distance plus courte à ses roquettes/bombes pour œuvrer encore jusqu'à la destruction finale de cet Etat juif.)
Revenir en haut Aller en bas
tonio





La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 EmptyVen 23 Sep 2011, 16:04

Enutrof a écrit:
juste une petite chose
Amin Al Husseini a demandé le secours des anglais contre les ottomans

Ce qui n'était pas critiquable en soi : les Ottomans étaient bel et bien un occupant étranger (musulman ou pas) pour les Arabes. Le problème est plutôt qu'ils se soient fait avoir avec le mandat britannique en Palestine, français en Syrie et au Liban, et la colonisation juive de la Palestine. Mais devaient-ils pour autant garder les Ottomans ?


Enutrof a écrit:
puis s'est lié avec hitler
autant le peuple souffre à cause des mauvaises décisions de ses autorités et ce jusqu'aujourd'hui autant il faudra assumer tôt ou tard l'histoire
1) la Palestine a été du côté d'hitler

La Transjordanie a été côté Allié tout de même. Pour la Palestine même (Cisjordanie et Gaza), je ne sais pas si les pro-nazis avaient le support de la majorité arabe. Pour faire bonne mesure, un groupe sioniste extrémiste et minoritaire, le Groupe Stern, a tenté de courtiser l'Italie fasciste, et l'Allemagne nazie via le Liban (tenu jusqu'en 1941 par la France de Vichy). Leur plan était simple : que l'Axe les aide à créer un état sioniste (puisqu'au départ les nazis avaient prévu de déporter et non d'exterminer les Juifs, cela leur aurait convenu un état en Palestine, avec expulsion totale des Juifs d'Europe). Le Groupe Stern a lancé une campagne anti-britannique en 1940-1941, mais a subi de graves revers, et n'a resurgi qu'en 1944, luttant à nouveau contre les Britanniques (sans même attendre la défaite des nazis).

En revanche, l'Irgoun (groupe minoritaire sioniste utilisant parfois le terrorisme) et la Haganah ("armée" sioniste principale) ont coopéré avec les Britanniques contre les nazis dès le début, mais la Haganah n'a pas lâché pour autant la lutte (politique) contre le Livre Blanc (qui prévoyait un partage entre Juifs et Arabes). Et dès 1944, l'Irgoun a rejoint Stern, sans attendre la fin de la guerre, contre les Britanniques (par des actions armées).

Malheureusement, des Juifs comme des Arabes ont été prêts à s'allier aux nazis (contre l'autre des deux peuples et contre la GB).
[/quote]

Enutrof a écrit:
2) les israeliens ne font guère mieux aujourd'hui
j'ai conscience d'être assez réducteur sur la question mais la grande ligne générale depuis 70 ans en péninsule arabique c'est ça.

même si demain Israël redonne la moitié de son territoire à la Palestine et œuvre pour la paix faudra un max de décennies pour que la vrai paix s'installe (et on sait très bien que certains profiteront de la distance plus courte à ses roquettes/bombes pour œuvrer encore jusqu'à la destruction finale de cet Etat juif.)

Malheureusement oui. Il faudra que les Israéliens soient prêts à ne pas reprendre la guerre à la moindre attaque de groupes dissidents palestiniens (qui ne manqueront pas d'avoir lieu), et à ne pas traiter tous les Palestiniens comme coupables des actions de certains, que la majorité des Palestiniens se détache clairement des terroristes, et que les forces de sécurité des deux États coopèrent enfin contre ces terroristes (comme feraient les Français et les Allemands). C'est a priori pas pour demain mais ne perdons pas espoir.
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur



La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 EmptyJeu 29 Sep 2011, 07:57

Israël se moque de la Communauté Internationale ...
Israël relance les constructions à Jérusalem-Est et rejette les critiques

Israël a rejeté une nouvelle fois, mercredi 28 septembre, les critiques émises par la communauté internationale contre l'annonce de la construction de 1 100 logements dans le quartier de colonisation de Gilo à Jérusalem-Est annexé.
De l'AFP, cité par le journal "La Croix" :

"Gilo n'est pas une colonie, pas une colonie sauvage. C'est un quartier qui constitue une partie intégrante du centre de Jérusalem", a déclaré un haut responsable gouvernemental israélien qui a requis l'anonymat, rejetant les critiques internationales après l'annonce de la construction de 1 100 logements dans le quartier de colonisation de Gilo à Jérusalem-Est annexé, près de la ville palestinienne de Béthléem.

Le plan de Gilo a été approuvé par le comité d'urbanisation du ministère et il est à présent ouvert aux objections du public pendant 60 jours.

Dans une interview au Jerusalem Post, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu explique qu'il ne compte pas intervenir dans ce projet de construction. "Je ne pense pas qu'il y ait quelque chose de nouveau. Nous planifions à Jérusalem, nous construisons à Jérusalem, un point c'est tout, de la même façon que les gouvernements israéliens l'ont fait depuis la fin de la guerre de 1967", lorsque Israël a conquis puis annexé Jérusalem-Est, a-t-il déclaré.

"Nous construisons dans les quartiers juifs, les Arabes construisent dans les quartiers arabes, c'est comme cela que cela marche dans cette ville", a-t-il insisté. Il a également laissé entendre qu'il n'avait pas l'intention de décréter un nouveau gel de la colonisation en Cisjordanie pour convaincre les Palestiniens de revenir aux négociations, arrêtées il y a un an.

Selon les dernières statistiques officielles israéliennes, publiées mardi 27 septembre, la population des implantations juives en Cisjordanie a augmenté de 3 500 personnes en 2010, à 312 000.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Une "profonde déception", côté américain


A la Maison Blanche, le porte-parole Jay Carney a également parlé de "profonde déception", et demandé "aux deux parties de prendre des mesures pour augmenter la possibilité que des négociations directes s'enclenchent". La secrétaire d'Etat Hillary Clinton a parlé de geste "contre-productif", avant d'insister elle aussi sur la nécessité de reprendre les pourparlers entre Israël et les Palestiniens.

"Nous sommes déjà passés par là, depuis bien des années", a-t-elle observé, et "nous devons continuer à travailler pour convaincre les parties de reprendre des négociations directes. Faute de négociations directes, rien ne changera sur le terrain (...) Chaque côté continuera de penser que l'autre partie n'a pas l'intention de négocier".

La France a qualifié la décision israélienne de "provocation", au moment où la communauté internationale s'efforce de relancer les négociations de paix entre Israéliens et Palestiniens, et la Grande-Bretagne a demandé l'abandon du projet.

Dans un communiqué, le coordinateur spécial de l'ONU pour le processus de paix au Proche-Orient, Robert Serry, a estimé que l'annonce israélienne "nuit aux chances de reprise des négociations en vue de régler le conflit par la solution de deux États", Israël et la Palestine.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Un gel "indispensable" de la colonisation


Vendredi 23 septembre, le Quartette avait appelé les deux parties à reprendre les pourparlers et à "se garder d'actes provocateurs pour que les négociations soient efficaces", quelques heures après le dépôt par le président palestinien Mahmoud Abbas de la demande d'adhésion à l'ONU d'un État de Palestine, sur laquelle doit se prononcer le Conseil de sécurité.

"Israël répond au communiqué du Quartette par 1 100 'non'", a pour sa part affirmé le négociateur palestinien Saëb Erakat. "Le Premier ministre israélien affirme n'avoir aucune condition préalable, mais par cette décision il crée des conditions préalables sur le terrain. Il dit qu'il ne devrait pas y avoir de mesures unilatérales, mais rien n'est plus unilatéral qu'une énorme vague de construction de colonie sur la terre palestinienne", affirme le gouvernement palestinien dans un communiqué.

Mahmoud Abbas a réaffirmé dimanche 25 septembre qu'il ne négocierait pas avec Israël sans un gel "complet" de la colonisation, en Cisjordanie et à Jérusalem-Est.

Par ailleurs, Israël a imposé un bouclage strict de la Cisjordanie à compter de mardi 27 septembre et jusqu'au 1er octobre, à l'occasion du Nouvel An juif qui commence mercredi 28 septembre au soir, a annoncé un communiqué militaire. Durant cette période, les Palestiniens ne seront pas autorisés à se rendre en Israël, hormis pour les cas humanitaires et pour les personnes nécessitant un traitement médical. Une mesure systématique lors des principales fêtes juives, de crainte d'attentats.




La-Croix.com avec AFP
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Invité
Invité




La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 EmptyJeu 29 Sep 2011, 08:06

La Palestine n'a aucun avenir à court terme
les enjeux géopolitiques et économiques sont tellement fort qu'ils dépassent largement le cadre de quelques hommes.
quand il n'y aura plus de pétrole, le monde va s'écrouler mais méchamment, et il aura un autre visage :)
à partir de là, le peuple palestinien aura ce qui lui revient de droit.

en attendant, je rappelle que les juifs à la base sont des sémites, et chez les sémites, il faut enfanter, il faut s'étendre et gagner du temps sans arrêt jusqu'à un point de non retour.
c'est comme ça.
du coup ben avec la natalité grandissante, qui étendent les colonies, et l'achat des immeubles musulmans à Jérusalem, chaque année, Israël devient de plus en plus grandissante.

bientôt la Palestine aura été moins âgé qu’Israël, qui sera le plus légitime au final ?
après tout si on regarde bien, le Maghreb n'est pas arabe à la base, le pays Basque était là bien avant la France et l'Espagne ect

J'ai quelques contact qui vont du Brésil au Liban en passant bien évidemment pas le Maghreb
et quand tu les écoutes, n'importe quel être humain peut dire la même chose ==> je suis né ici, j'ai grandi ici, ma famille est ici, mes amis sont ici alors c'est chez moi.
Donc il n'y a pas de solution sur le fond.

Les vendeurs d'armes sont pas prêt de faire faillite malheureusement
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur



La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 EmptyJeu 29 Sep 2011, 08:37

Enutrof a écrit:
La Palestine n'a aucun avenir à court terme

La faute, il faut bien le dire, vient des Américains qui ne cessent de dire Amen à toutes les avancées israéliennes, et au lobby juif si puissant !
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Invité
Invité




La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 EmptyJeu 29 Sep 2011, 09:16

mario-franc_lazur a écrit:
Enutrof a écrit:
La Palestine n'a aucun avenir à court terme

La faute, il faut bien le dire, vient des Américains qui ne cessent de dire Amen à toutes les avancées israéliennes, et au lobby juif si puissant !

personnellement j'aime pas les américains
attention si je rencontre un américain (l'humain) dans le besoin, je lui donne mon repas c'est pas un souci
mais combien de sang encore il (ce système) faille leur donner ?
combien de problème ont il créé ?
leur système n'est il pas de l'impérialisme ?
rien que l'armement est la clef de l'économie américaine.
Israel est bourré de pétrole aussi comme tous les pays qui l'entoure, c'est une base stratégique plus qu'importante.

les juifs sont 15 million sur 6 MILLIARD
vous ouvrez la télé c'est les autres qui sont minoritaires
ça démontre le problème du lobby juif :/

En attendant les américains n'agissent que par intérêt et ce depuis toujours. au risque de froisser la pensée de certains, c'est historiquement vrai voila. :'(
Revenir en haut Aller en bas
tonio





La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 EmptyJeu 29 Sep 2011, 13:08

Mais ce n'est même pas l'intérêt des Américains, de soutenir Israël, sur ce coup. Les Américains ont plutôt intérêt à avoir de bonnes relations avec les pays arabes, et pourraient y arriver, puisqu'ils ont accepté tout de suite la révolution tunisienne et égyptienne, soutenu celle de Libye, et sont en passe de soutenir celle du Yémen (ils ont par ailleurs leur alliée turque). Les Israéliens c'est plutôt une épine dans leur pied, qui complique tous leurs plans. Il suffirait qu'ils ferment le robinet pour mettre Israël au pas d'ailleurs. Mais malheureusement le lobby pro-israélien empêche Obama d'agir (il faut pas oublier que le Président US a pas les mains libres comme chez nous).
Revenir en haut Aller en bas
Agnos





La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 EmptyMar 04 Oct 2011, 11:35

Chers Amis,

Je vous conseille à tous d'aller jeter un coup d'oeil au reportage qui vient de passer sur France 2 hier concernant la Palestine.
Un reportage qui m'a jeté des larmes aux yeux sur le quotidien des palestiniens (et pas uniquement à Gaza) et qui à l'intelligence de ne pas avoir peur de se positionner contre Israël (d'une manière générale les européens prennent plutôt fait et cause pour la Palestine, mais aucun reportage n'a jamais été aussi loin).
J'ai découvert beaucoup de choses et je suis littéralement tombé des nues, notamment sur la dernière partie et le lobbying de l'AIPAC aux US et les évangélistes sionistes...Voir Nethanyaou ovationné au congrès américain avec des propos aussi inadmissibles m'a donné des hauts le coeur...
C'est absolument insoutenable par moment mais mérite d'être visionné... :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

tonio a écrit:
Mais malheureusement le lobby pro-israélien empêche Obama d'agir (il faut pas oublier que le Président US a pas les mains libres comme chez nous).

Je connaissais l'existence de ce lobby, mais je n'imaginais pas que son influence avait de telles proportions...
Journalistes qui ne vont pas dans le sens d'Israel listés, on leur casse leur carrière si ils dévient de la pensée officielle concernant Israel etc...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 EmptyMar 04 Oct 2011, 12:31

Je suis relativement pessimiste sur la question
d'une part les israéliens veulent garder les terres conquises
d'autre part ils veulent garantir leur affranchissement des américains et cet affranchissement ils ne l'ont jamais eu et ne l'auront jamais vu les puissances musulmanes qui sont bien mieux organisée petit à petit, et la puissance nucléaire de l'Iran qui grandit sans compter le financement wahab qui garantit à lui seul le financement qu'il faudra aux fins obscurs

et pour finir des autorités palestiniennes maintiennent le peuple dans la misère et la faim, parce qu'un tel peuple, se révoltera toujours
et pour finir Dieu seul sait l'avenir. Il est avec les patients. Le monde change. La géopolitique avec. Les autorité palestiniennes ont tout intérêts à patienter également quitte à faire souffrir les générations du 20/21ème siècle.

ce reportage m'a fait pleurer tellement c'est un peuple qui ne mérite pas tout ça. Et il m'a fait pleurer tellement les puissances derrières n'ont aucun intérêts à faire un Etat au peuple palestinien.

Je suis relativement pessimiste sur la question. :/
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur



La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 EmptyMar 01 Nov 2011, 16:55

Enfin une bonne nouvelle >>> un premier pas vers l'indépendance !



Je cite :

Les Palestiniens ont enregistré lundi 31 octobre à Paris une victoire diplomatique aussi symbolique que significative sur la voie de la reconnaissance de leur Etat, en obtenant le statut de membre à part entière de l'Unesco, l'une des principales agences de l'ONU. « La Conférence générale (qui réunit l'ensemble des Etats membres) décide de l'admission de la Palestine comme membre de l'Unesco », dit la résolution adoptée par 107 voix pour (dont la France ), 52 abstentions et 14 voix contre, parmi les pays présents lundi au siège de l'Unesco à Paris.

« L'entrée de la Palestine porte le nombre d'Etats membres de l'Unesco à 195 », a déclaré l'organisation dans un communiqué.

La quasi-totalité des pays arabes, africains et latino-américains se sont prononcés pour l'adhésion des Palestiniens, de même que la France qui avait pourtant émis de sérieuses réserves ces derniers jours sur la démarche palestinienne. « L'Unesco, ce n'est ni le lieu ni le moment. Tout doit se passer à New York », jugeait encore vendredi 28 octobre le ministère français des affaires étrangères.

Mais « aujourd'hui la question qui était posée était de savoir si la communauté internationale répondait oui ou non à la demande d'adhésion de la Palestine à l'Unesco, a fait valoir le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Bernard Valero. A partir du moment où elle l'est, il nous faut prendre nos responsabilités et répondre sur le fond. Et sur le fond, la France dit oui, la Palestine a le droit de devenir membre de l'Unesco, cette organisation dont la vocation est d'oeuvrer à la généralisation d'une culture de la paix au sein de la communauté internationale ».
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Premier pas vers une reconnaissance à l'Onu ?


Car beaucoup d'Occidentaux estimaient que la candidature à l'Unesco ne pouvait précéder l'aboutissement de la démarche entreprise par les Palestiniens auprès de l'ONU à New York. Le président palestinien Mahmoud Abbas avait solennellement demandé le 23 septembre à l'ONU de reconnaître l'Etat palestinien. Cette demande doit être examinée le 11 novembre par le Conseil de sécurité, où elle pourrait être frappée d'un veto américain.

« Nous pensons que c'est contreproductif. C'est une mesure prématurée », a répété lundi 31 octobre devant la Conférence générale de l'Unesco la sous-secrétaire américaine à l'éducation, Martha Kanter. Les Etats-Unis, l'Allemagne et le Canada ont voté contre, tandis que parmi les Européens, l'Italie et le Royaume Uni se sont abstenus.

Pour Israël, l'adhésion de la Palestine à l'Unesco éloigne tout accord de paix. Les pays qui, comme la France, ont soutenu la demande d'adhésion de la Palestine à l'Unesco, verront leur influence sur Israël s'affaiblir, a affirmé l'ambassadeur israélien auprès de l'Unesco, Nimrod Barkan.

« Ce vote permettra d'effacer une infime partie de l'injustice faite au peuple palestinien », a déclaré devant la Conférence générale le ministre des affaires étrangères de l'Autorité palestinienne, Riyad al-Malki. Il a assuré que la demande palestinienne était déconnectée de ses démarches à l'ONU à New York et précisé que les Palestiniens avaient besoin de l'aide de l'Unesco pour protéger leur patrimoine historique et culturel.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Vers une réduction considérable des budgets


Cette admission palestinienne embarrasse particulièrement les Américains, qu'elle place dans une position délicate vis-à-vis de l'Unesco. La pleine adhésion des Palestiniens, qui bénéficiaient jusqu'à présent du statut d'observateur, devrait provoquer l'arrêt immédiat de leur contribution financière à l'organisation, soit 70 millions de dollars et 22% de son budget.

Les Américains sont tenus par deux lois du début des années 1990 qui interdisent le financement d'une agence spécialisée des Nations unies qui accepterait les Palestiniens en tant qu'Etat membre à part entière, en l'absence d'accord de paix avec Israël. « La décision d'aujourd'hui va compliquer notre capacité à soutenir les programmes de l'Unesco », a confirmé l'ambassadeur américain auprès de l'Unesco, David Killion.

Israël devrait suivre les Américains et retirer lui aussi sa dotation. Selon l'ambassadeur israélien Nimrod Barkan, le budget de l'Unesco serait ainsi amputé d'un quart de son montant.« Cela deviendra impossible pour l'Unesco de remplir sa mission », a-t-il estimé.

Pour l'Unesco, les conséquences financières seront considérables. Vendredi 28 octobre, la directrice générale de l'Unesco Irina Bokova admettait que l'organisation devrait probablement réduire la voilure. « Il faudra couper des programmes, réajuster l'équilibre de notre budget. Mais ce n'est pas seulement un problème financier, c'est un problème qui concerne l'universalité de notre organisation », affirmait-elle.




La-Croix.com avec AFP
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Contenu sponsorisé





La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La palestine : son passé, son devenir ?
Revenir en haut 
Page 4 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: ACTUALITES-
Sauter vers: