Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS
Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP
-13%
Le deal à ne pas rater :
Carte cadeau Cdiscount : payez 130€ et recevez 150€ pour les ...
130 € 150 €
Voir le deal
Le deal à ne pas rater :
iPhone 13 Pro : où précommander le nouvel iPhone 13 d’Apple ?
Voir le deal

 

 La palestine : son passé, son devenir ?

Aller en bas 
+25
michel08
muslim1980
Tomi
Servante d'Allah
Nordine
Nass'
rosarum
palestine libre
- mohamed -
Stylien
tonio
oumaazedine
titou
Agnos
petitsoleil
ASHTAR
rosedumatin
pinson
Théodechilde
EP
Tanja49
chrisredfeild
edaeda
mario-franc_lazur
BERNARD
29 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
BERNARD

BERNARD


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 Empty
MessageSujet: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 EmptyJeu 27 Jan 2011, 08:09

Rappel du premier message :

La terre est À Dieu donc à tout le monde.
La Palestine, nom donnée avant 1948 d'un pays peuplé de musulmans et de juifs sous domination anglaise.
Musulmans et juifs étaient la main dans la main pour luter contre cette domination.
On ne parlé que des "Palestiniens"

1er: Pourquoi le refus Arabe de la création de l'Etat d'Israël?
2em: en 1948 qui à commencé à attaquer Israël?
3em: Pourquoi des musulmans ont mis dans leur charte la destruction d'Israël ?
4em: Pourquoi Israël se conduit-il avec une telle brutalité envers les palestiniens?
5em Pour qui se prend Israël, pour un peuple fier ou un peuple vaniteux?
6em: En 2011 pourquoi un tel blocus économique envers un état souverain "la Palestine" ?
7em: À qui la faute de cette situation?
8em: La volonté de détruire Israël est-elle une constante que l'on doit maintenir?
9em: La volonté de bloquer les territoires palestiniens est-elle aussi une constante qu'il faut maintenir?
10em: Y a t il dans les deux camps des hommes et des femmes père et mère de famille qui aurait l'intelligence de montrer que cette situation ne peut pas perdurer?
11em: Pourquoi dans les deux camps on tue ceux qui veulent la Paix
12: A qui profite le conflit ? Aux actionnaires de toute religions qui ont des actions chez les marchands de canons.

13em: Musulmans, Juifs, Chrétiens ont-il la volonté de faire la Paix en remettent la confiance mutuelle au goût du jour?

14em: Que faisons-nous à titre individuel dans nos pays respectifs pour que les palestiniens vivent en paix avec leur voisin?
15em: Israël acceptera-il un jour de prendre conscience qu'il n'est pas le seul peuple du monde à avoir raison et a se montrer arrogant envers les autres peuples?
16em : Les musulmans ont-ils la réelle volonté de supprimer de leur slogan la destruction des peuples qui ne sont pas musulmans en particulier Israël

Voila pas mal de questions qui peuvent entraîner un débat que je souhaite sérieux, non agressif, respectueux, et fraternel.

Note: On peut débattre de se sujet sans nous traiter de sioniste ou d'intégristes.
Oublions un instant nos intérêts personnel et regardons ensemble ou en est la dignité humaine dans cette situation ?
Il n'y a pas de terre qui soit propriété privée d'un seule peuple ou d'une seule religion.

Que ceux qui disent que la situation des musulmans dans les pays occidentaux n'est pas parfaite je le conçois, mais on ne parque pas les musulmans dans des ghettos de force en les privant de toutes relations extérieurs.
...........................................................??????????????????????????????
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
rosarum




La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 EmptySam 30 Juin 2012, 10:13

ChrisLam a écrit:
Nass' a écrit:
Ce qui est fascinant, c'est que l'on essaie de dogmatiser un conflit qui ne l'est pas réellement et dont certaines vipères ont tout intérêt à fédérer une verve religieuses, au profit d'intérêts politiques et de petits calculs de simples commerciaux. Ca sent mauvais cette histoire. Jouer avec les textes de Dieu pour s'assurer sa petite gloire, c'est une attitude de cour de récréation.

Comme l'affirme mon frère rosarum, il y a tellement de souffrance ailleurs : les guerres de la drogue au Mexique, les conflits africains, la violence aux USA... Le point Godwin du musulman et/ou du juif de base


Pourquoi se réfigier deriére Dieu , Le Coran, La Bible, La Thora pour justifier ses ésprits guerriers au seuls profits de njotre orgueil entiérement humain et strictement humain, basse ment humain.

parce que "ça marche" chez ceux qui sont encore très majoritairement croyants.
pour les autres, il y a le patriotrisme cf les paroles de "la marseillaise".
Revenir en haut Aller en bas
Nordine




La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 EmptySam 30 Juin 2012, 13:12


Quand un Rabbin dit la Vérité YouTube


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Servante d'Allah

Servante d'Allah


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 EmptySam 30 Juin 2012, 15:29

Bonjour Chrislam

Tu as raison ina l ardu ardu Allah la terre est à Dieu
Pourquoi alors ne pas vivre tout ensemble s'entraider tous entre nous dans le monde déja ça évitera tout ce qui peut être inegalité entre Riche et pauvre pourquoi ces frontière qui crée non seulement des inegalité l'envie a l'homme de immigrer vers un pays riche et de sacrifier sa vie mais aussi des guerres entre peuple de la haine la vengeance pourquoi crée des pays ne nous somme pas tous des hommes la meilleur créatures de Dieu ?

L'envie de détruire Israel s'explique par la vengeance tout simplement Israel a tuer des milliers de palestiniens depuis sa création si Israel avait montrer le bon exemple au pays Arabes au lieu de montrer sa sauvagerie je pense que les choses seront mieux et il y aura un possible arrangement entre les 2 pays mais Israel s'est dis j'ai commençais donc je termine avant que je sois noyer a la fin donc au tant profiter que je suis jeunes et fort avt de vieillir et perde et Dieu sait ce qu'elle complote...je ne dis pas n'ont plus que les pays Arabe sont excellentes....

Israel se prend pour un pays qui en meme temps se montre comme une victime selon la vision occidental et se montre comme un monstre cruel sans pitié aux yeux des pays arabes sachant bien sur que auparavant un bon nombre de pays Arabe était de son Coté comme l'Egypte de Hosni Moubarak en parlant de l'Egypte des Iraeliens ont pleuré pour la victoire de Mohammed Morsi ce qui montre déjà une defaite d'Israeil l'arabie saoudite et d'autre pays riche arabe qui ont fais les sourd sur ce sujets et ont dejà collaborer avec elle sans qu il le sache

Israel avait coupé tout commercialisation avec la Palestine elle a même priver l'eau la nourriture à ce peuple jus qu’un jour ou elle découvert un canaux souterrain relient avec l'Egypte qui fait ramener l'eau et la nourritures alors elle l'a decider de mettre des bombe dedans et de surveiller la circulation

Une école suisse construite en Palestine avait demandé a tout les enfants de se réfugier dans cette écoles Israël ne vous fera aucun mal mais cette parole a était trahi Israel en voyant un bon nombre d'enfant palestiniens a attaquer cette écoles est ce normal pour un peuple soi disant civilisé??

Pour les aider il faut les soutenir et persister a faire des manifestation afin de faire comprendre le message au autorité et crée une réconciliation en demandant un cessez de feu les deux peuples doivent tenir leur paroles si cela continue c'est Dieu qui la voulu et c'est lui qui est capable de tout et de punir l'injustes dans cette affaires...

oui nous Musulmans ne devons pas nous plainte de notre situation et pensé a pire dire toujours Louange a Dieu La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 1433743430 et remercié Dieu pour cette vie se plaindre est très mal vu en Islam les gens qui se plains s'en arret n'ont pas de foi...

Salam aleykum

Ps: J’espère que j'ai pas dis de Bêtise lol


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 EmptySam 30 Juin 2012, 15:43

Servante d'Allah a écrit:
Bonjour Chrislam

Tu as raison ina l ardu ardu Allah la terre est à Dieu
Pourquoi alors ne pas vivre tout ensemble s'entraider tous entre nous dans le monde déja ça évitera tout ce qui peut être inegalité entre Riche et pauvre pourquoi ces frontière qui crée non seulement des inegalité l'envie a l'homme de immigrer vers un pays riche et de sacrifier sa vie mais aussi des guerres entre peuple de la haine la vengeance pourquoi crée des pays ne nous somme pas tous des hommes la meilleur créatures de Dieu ?

L'envie de détruire Israel s'explique par la vengeance tout simplement Israel a tuer des milliers de palestiniens depuis sa création si Israel avait montrer le bon exemple au pays Arabes au lieu de montrer sa sauvagerie je pense que les choses seront mieux et il y aura un possible arrangement entre les 2 pays mais Israel s'est dis j'ai commençais donc je termine avant que je sois noyer a la fin donc au tant profiter que je suis jeunes et fort avt de vieillir et perde et Dieu sait ce qu'elle complote...je ne dis pas n'ont plus que les pays Arabe sont excellentes....

Israel se prend pour un pays qui en meme temps se montre comme une victime selon la vision occidental et se montre comme un monstre cruel sans pitié aux yeux des pays arabes sachant bien sur que auparavant un bon nombre de pays Arabe était de son Coté comme l'Egypte de Hosni Moubarak en parlant de l'Egypte des Iraeliens ont pleuré pour la victoire de Mohammed Morsi ce qui montre déjà une defaite d'Israeil l'arabie saoudite et d'autre pays riche arabe qui ont fais les sourd sur ce sujets et ont dejà collaborer avec elle sans qu il le sache

Israel avait coupé tout commercialisation avec la Palestine elle a même priver l'eau la nourriture à ce peuple jus qu’un jour ou elle découvert un canaux souterrain relient avec l'Egypte qui fait ramener l'eau et la nourritures alors elle l'a decider de mettre des bombe dedans et de surveiller la circulation

Une école suisse construite en Palestine avait demandé a tout les enfants de se réfugier dans cette écoles Israël ne vous fera aucun mal mais cette parole a était trahi Israel en voyant un bon nombre d'enfant palestiniens a attaquer cette écoles est ce normal pour un peuple soi disant civilisé??

Pour les aider il faut les soutenir et persister a faire des manifestation afin de faire comprendre le message au autorité et crée une réconciliation en demandant un cessez de feu les deux peuples doivent tenir leur paroles si cela continue c'est Dieu qui la voulu et c'est lui qui est capable de tout et de punir l'injustes dans cette affaires...

oui nous Musulmans ne devons pas nous plainte de notre situation et pensé a pire dire toujours Louange a Dieu La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 1433743430 et remercié Dieu pour cette vie se plaindre est très mal vu en Islam les gens qui se plains s'en arret n'ont pas de foi...

Salam aleykum

Ps: J’espère que j'ai pas dis de Bêtise lol



Salam Servante d'Allah , selon moi tu n'as pas dit la moindre bêtise mais la simple vérité , dooner un pays aux Palestiniens ne searit que naturel et juste , mais la question que perso je me pose et le jour où les Palestiniens auront un pays , il y aura-t-il une réelle paix ????
Revenir en haut Aller en bas
Servante d'Allah

Servante d'Allah


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 EmptySam 30 Juin 2012, 16:17

Waleykum salam Eliza bonne question parceque je me dis même au sein de la Palestine il y a des guerres entre eux et honnêtement c'est ce qu'il me dégoûte un peu :s
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 EmptyDim 01 Juil 2012, 12:13

rosarum a écrit:
ChrisLam a écrit:

Pourquoi se réfigier deriére Dieu , Le Coran, La Bible, La Thora pour justifier ses ésprits guerriers au seuls profits de njotre orgueil entiérement humain et strictement humain, basse ment humain.

parce que "ça marche" chez ceux qui sont encore très majoritairement croyants.
pour les autres, il y a le patriotrisme cf les paroles de "la marseillaise".

Les Chrétiens n'ont pas cette possibilité de se réfugier derrière DIEU pour justifier leur esprit guerrier, ou alors ils blasphèment, car faire la guerre au Nom de DIEU, selon moi, est comme un blasphème ...
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 EmptyVen 07 Sep 2012, 20:40


À Beyrouth, le patriarche Grégoire III Laham pourrait demander à Benoît XVI la reconnaissance de l’État palestinien



À son arrivée à Beyrouth, le 14 septembre, Benoît XVI sera accueilli par les patriarches des Églises orientales. Parmi eux, Sa Béatitude Grégoire III Laham, patriarche melkite d’Antioche pourrait alors, si l’on en croit son discours d’arrivée, d’ores et déjà disponible sur le site officiel libanais dédié au voyage pontifical, lancer au pape un appel vigoureux à la reconnaissance par le Saint-Siège de l’État palestinien. « En cette circonstance unique dans l’histoire des Églises Orientales, nous adressons à Votre Sainteté une demande instante » peut-on lire sur le site : « Que le Saint-Siège reconnaisse l’État palestinien, en accord avec les résolutions et les décisions de la communauté internationale, et conformément à la légitimité internationale. » Le patriarche Grégoire III verrait dans cette reconnaissance « un acte courageux d’équité, de justice et de vérité » qui ferait du Saint-Siège « le pionnier de la justice mondiale ». Ce pourrait être aussi, à ses yeux, « une garantie pour freiner l’émigration des chrétiens et affermir leur présence dans cet Orient, qui est le berceau du christianisme ».

Le 13 mai 2009, Benoît XVI s’était adressé en des termes proches à Mahmoud Abbas, chef de l’Autorité palestinienne : « Le Saint-Siège soutient le droit de votre peuple à une patrie palestinienne souveraine sur la terre de vos ancêtres, sûre et en paix avec ses voisins, à l’intérieur de frontières internationalement reconnues ».

Le 3 juin 2011, à l’issue d’une nouvelle rencontre entre les deux hommes au Vatican, les termes du communiqué commun avaient été soigneusement pesés : « Un accent particulier a été mis sur la nécessité urgente de trouver une solution juste et durable au conflit israélo-palestinien, solution capable d’assurer le respect des droits de tous et, par conséquent, la réalisation des aspirations légitimes du peuple palestinien à un État indépendant. » Le texte expliquait que Benoît XVI et Mahmoud Abbas s’accordaient sur la perspective selon laquelle « l’État d’Israël et l’État palestinien doivent rapidement vivre en sécurité et en paix avec leurs voisins et à l’intérieur de frontières reconnues au niveau international ». Le 30 janvier 2012, une délégation palestinienne a été reçue au Vatican pour poursuivre ces discussions.


F. M. dans le journal "La Croix" .
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 EmptyVen 07 Sep 2012, 21:05

mario-franc_lazur a écrit:

À Beyrouth, le patriarche Grégoire III Laham pourrait demander à Benoît XVI la reconnaissance de l’État palestinien



À son arrivée à Beyrouth, le 14 septembre, Benoît XVI sera accueilli par les patriarches des Églises orientales. Parmi eux, Sa Béatitude Grégoire III Laham, patriarche melkite d’Antioche pourrait alors, si l’on en croit son discours d’arrivée, d’ores et déjà disponible sur le site officiel libanais dédié au voyage pontifical, lancer au pape un appel vigoureux à la reconnaissance par le Saint-Siège de l’État palestinien. « En cette circonstance unique dans l’histoire des Églises Orientales, nous adressons à Votre Sainteté une demande instante » peut-on lire sur le site : « Que le Saint-Siège reconnaisse l’État palestinien, en accord avec les résolutions et les décisions de la communauté internationale, et conformément à la légitimité internationale. » Le patriarche Grégoire III verrait dans cette reconnaissance « un acte courageux d’équité, de justice et de vérité » qui ferait du Saint-Siège « le pionnier de la justice mondiale ». Ce pourrait être aussi, à ses yeux, « une garantie pour freiner l’émigration des chrétiens et affermir leur présence dans cet Orient, qui est le berceau du christianisme ».

Le 13 mai 2009, Benoît XVI s’était adressé en des termes proches à Mahmoud Abbas, chef de l’Autorité palestinienne : « Le Saint-Siège soutient le droit de votre peuple à une patrie palestinienne souveraine sur la terre de vos ancêtres, sûre et en paix avec ses voisins, à l’intérieur de frontières internationalement reconnues ».

Le 3 juin 2011, à l’issue d’une nouvelle rencontre entre les deux hommes au Vatican, les termes du communiqué commun avaient été soigneusement pesés : « Un accent particulier a été mis sur la nécessité urgente de trouver une solution juste et durable au conflit israélo-palestinien, solution capable d’assurer le respect des droits de tous et, par conséquent, la réalisation des aspirations légitimes du peuple palestinien à un État indépendant. » Le texte expliquait que Benoît XVI et Mahmoud Abbas s’accordaient sur la perspective selon laquelle « l’État d’Israël et l’État palestinien doivent rapidement vivre en sécurité et en paix avec leurs voisins et à l’intérieur de frontières reconnues au niveau international ». Le 30 janvier 2012, une délégation palestinienne a été reçue au Vatican pour poursuivre ces discussions.


F. M. dans le journal "La Croix" .

Merci cher MARIO pour cette information !

Je suis certaine que notre Pape Benoît XVI , dont j'admire le courage à 85 ans d'aller braver ainsi le danger dans cette région chaude, désire LA PAIX !!

Notre Pape représente le Christ qui est le Prince de la PAIX !

Malgré que je n'aie jamais rien compris à la question palestinienne Embarassed je serais heureuse qu'un processus de PAIX s'engage et que chacun puisse vivre sereinement dans la justice, la fraternité, dans ses droits ...

Puisse le Seigneur bénir les projets de PAIX

La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 968469305
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
ASHTAR

ASHTAR


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 EmptyVen 07 Sep 2012, 22:18

Merci mon Cher Mario.
Mais ,je pense que ce désir tant rêve par les chrétiens et le musulmans ne serait jamais réalisé par un état qui cherche déjà la guerre mondiale .
Car à mon sens Israël ne s’arrêtera pas sans frapper l'Iran où du moins pousser le NATO à le faire !
Revenir en haut Aller en bas
BERNARD

BERNARD


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 Empty
MessageSujet: avis   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 EmptySam 08 Sep 2012, 07:21

ASHTAR a écrit:
Merci mon Cher Mario.
Mais ,je pense que ce désir tant rêve par les chrétiens et le musulmans ne serait jamais réalisé par un état qui cherche déjà la guerre mondiale .
Car à mon sens Israël ne s’arrêtera pas sans frapper l'Iran où du moins pousser le NATO à le faire !

Effectivement les israéliens ne lâcheront pas le morceau.
Ils sont trop orgueilleux pour cela. Certains d’entre eux sont pires que certains musulmans.
Et comme les musulmans ils ne pensent qu’a la loi du talion.
Si en 1948 les pays musulmans avaient voté « Oui », peut-être que nous n’en serions pas là.
Il y un commencement à tout reste à savoir comment continuer et surtout comment s’arrêter et le vouloir sérieusement dans les deux camps.
La justice pour ce venger n’est pas la justice.
Pourquoi dans les deux camps on tue ceux qui veulent la paix ?
Mais qui cherche la guerre périt par la guerre.
Revenir en haut Aller en bas
ASHTAR

ASHTAR


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 EmptySam 08 Sep 2012, 11:12

ChrisLam a écrit:
ASHTAR a écrit:
Merci mon Cher Mario.
Mais ,je pense que ce désir tant rêve par les chrétiens et le musulmans ne serait jamais réalisé par un état qui cherche déjà la guerre mondiale .
Car à mon sens Israël ne s’arrêtera pas sans frapper l'Iran où du moins pousser le NATO à le faire !

Effectivement les israéliens ne lâcheront pas le morceau.
Ils sont trop orgueilleux pour cela. Certains d’entre eux sont pires que certains musulmans.
Et comme les musulmans ils ne pensent qu’a la loi du talion.
Si en 1948 les pays musulmans avaient voté « Oui », peut-être que nous n’en serions pas là.
Il y un commencement à tout reste à savoir comment continuer et surtout comment s’arrêter et le vouloir sérieusement dans les deux camps.
La justice pour ce venger n’est pas la justice.
Pourquoi dans les deux camps on tue ceux qui veulent la paix ?
Mais qui cherche la guerre périt par la guerre.
Citation :

Ils sont trop orgueilleux pour cela. Certains d’entre eux sont pires que certains musulmans.
Je dirais aussi que le malheur de l'humanité actuelle n'est venu que des chrétiens qui ont créé la bombe atomique ...que dira tu alors ? Ou tu ne vois pas la poutre ?
Revenir en haut Aller en bas
BERNARD

BERNARD


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 EmptySam 08 Sep 2012, 12:17

ASHTAR a écrit:
ChrisLam a écrit:
ASHTAR a écrit:
Merci mon Cher Mario.
Mais ,je pense que ce désir tant rêve par les chrétiens et le musulmans ne serait jamais réalisé par un état qui cherche déjà la guerre mondiale .
Car à mon sens Israël ne s’arrêtera pas sans frapper l'Iran où du moins pousser le NATO à le faire !

Effectivement les israéliens ne lâcheront pas le morceau.
Ils sont trop orgueilleux pour cela. Certains d’entre eux sont pires que certains musulmans.
Et comme les musulmans ils ne pensent qu’a la loi du talion.
Si en 1948 les pays musulmans avaient voté « Oui », peut-être que nous n’en serions pas là.
Il y un commencement à tout reste à savoir comment continuer et surtout comment s’arrêter et le vouloir sérieusement dans les deux camps.
La justice pour ce venger n’est pas la justice.
Pourquoi dans les deux camps on tue ceux qui veulent la paix ?
Mais qui cherche la guerre périt par la guerre.
Citation :

Ils sont trop orgueilleux pour cela. Certains d’entre eux sont pires que certains musulmans.
Je dirais aussi que le malheur de l'humanité actuelle n'est venu que des chrétiens qui ont créé la bombe atomique ...que dira tu alors ? Ou tu ne vois pas la poutre ?

Est oui mais j'avais 3 ans quand elle a été lancée.
Est ce que j'en suis responsable,
Pour ma part je suis contre la bombe atomique car non seulement elle tue ceux qui la reçoivent sur la tête mais elle tue en même temps ceux qui l'envoient.
Et ! Entre nous pourquoi l'Iran souhaite l'avoir, Le Pakistan l'a? Pour la flanquer sur Israël peut être qui l’a aussi..
Ceux qui veulent la possédé ne valent pas mieux que ceux qui l'on lancé la première fois.
Donc tous ceux qui l'ont et tous ceux qui la possèdent sont en tord.
Là on peut remarquer que des pays musulmans ne manquent pas à l'appel.
Si ce sont des chrétiens qui ont lancé la première bombe atomique pourquoi L’Iran et Le Pakistan veulent nous imiter.
C’est pour cela que je dis Celui qui la lance périra de la même façon que celui qui l’a lancé.
Tu te rends compte tout le Moyen-Orient et un grande partie de l’Orient invivable car devenu radioactif pour des millénaires.
Si l’Iran, pour ne cité que lui envois la bombe sur Israël la réaction des USA et des autres pays serra immédiate et on ne parlera plus de l’Iran pour plusieurs siècles.
Est-ce mieux pour certains pays musulmans de souhaiter la destruction d’Israël ?
Là il n’est plus question de religion mais de géopolitique et de suprématie accompagné d’orgueil des pays concernés. Les pays chrétiens sont concernés eux aussi.
Tout mettre sur le dos des seuls pays chrétiens en 2012 c’est un peu fort car tous nous sommes responsables de l’état de la planète.
« La Vie a un Commencement et une Fin entre les deux elle est ce qu’on en fait ».





Revenir en haut Aller en bas
ASHTAR

ASHTAR


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 EmptySam 08 Sep 2012, 21:08

ChrisLam a écrit:

Est oui mais j'avais 3 ans quand elle a été lancée.
Est ce que j'en suis responsable,
Pour ma part je suis contre la bombe atomique car non seulement elle tue ceux qui la reçoivent sur la tête mais elle tue en même temps ceux qui l'envoient.
Et ! Entre nous pourquoi l'Iran souhaite l'avoir, Le Pakistan l'a? Pour la flanquer sur Israël peut être qui l’a aussi..
Ceux qui veulent la possédé ne valent pas mieux que ceux qui l'on lancé la première fois.
Donc tous ceux qui l'ont et tous ceux qui la possèdent sont en tord.
Là on peut remarquer que des pays musulmans ne manquent pas à l'appel.
Si ce sont des chrétiens qui ont lancé la première bombe atomique pourquoi L’Iran et Le Pakistan veulent nous imiter.
C’est pour cela que je dis Celui qui la lance périra de la même façon que celui qui l’a lancé.
Tu te rends compte tout le Moyen-Orient et un grande partie de l’Orient invivable car devenu radioactif pour des millénaires.
Si l’Iran, pour ne cité que lui envois la bombe sur Israël la réaction des USA et des autres pays serra immédiate et on ne parlera plus de l’Iran pour plusieurs siècles.
Est-ce mieux pour certains pays musulmans de souhaiter la destruction d’Israël ?
Là il n’est plus question de religion mais de géopolitique et de suprématie accompagné d’orgueil des pays concernés. Les pays chrétiens sont concernés eux aussi.
Tout mettre sur le dos des seuls pays chrétiens en 2012 c’est un peu fort car tous nous sommes responsables de l’état de la planète.
« La Vie a un Commencement et une Fin entre les deux elle est ce qu’on en fait ».


[5.32] C'est pourquoi Nous avons prescrit pour les Enfants d'Israël que
quiconque tuerait une personne non coupable d'un meurtre ou d'une
corruption sur la terre, c'est comme s'il avait tué tous les hommes. Et
quiconque lui fait don de la vie, c'est comme s'il faisait don de la vie
à tous les hommes. En effet Nos messagers sont venus à eux avec les
preuves. Et puis voilà, qu'en dépit de cela, beaucoup d'entre eux se
mettent à commettre des excès sur la terre.

Nobel est malheur de l'humanité !chaque fois qu'on explose une dynamite et qu'elle fit des dégâts c'est lui qui en assume la responsabilité devant Dieu !
Alors que la responsabilité devant Dieu est beaucoup plus grande pour la bombe !
Revenir en haut Aller en bas
BERNARD

BERNARD


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 Empty
MessageSujet: avis   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 EmptyDim 09 Sep 2012, 08:20

ASHTAR a écrit:
ChrisLam a écrit:

Est oui mais j'avais 3 ans quand elle a été lancée.
Est ce que j'en suis responsable,
Pour ma part je suis contre la bombe atomique car non seulement elle tue ceux qui la reçoivent sur la tête mais elle tue en même temps ceux qui l'envoient.
Et ! Entre nous pourquoi l'Iran souhaite l'avoir, Le Pakistan l'a? Pour la flanquer sur Israël peut être qui l’a aussi..
Ceux qui veulent la possédé ne valent pas mieux que ceux qui l'on lancé la première fois.
Donc tous ceux qui l'ont et tous ceux qui la possèdent sont en tord.
Là on peut remarquer que des pays musulmans ne manquent pas à l'appel.
Si ce sont des chrétiens qui ont lancé la première bombe atomique pourquoi L’Iran et Le Pakistan veulent nous imiter.
C’est pour cela que je dis Celui qui la lance périra de la même façon que celui qui l’a lancé.
Tu te rends compte tout le Moyen-Orient et un grande partie de l’Orient invivable car devenu radioactif pour des millénaires.
Si l’Iran, pour ne cité que lui envois la bombe sur Israël la réaction des USA et des autres pays serra immédiate et on ne parlera plus de l’Iran pour plusieurs siècles.
Est-ce mieux pour certains pays musulmans de souhaiter la destruction d’Israël ?
Là il n’est plus question de religion mais de géopolitique et de suprématie accompagné d’orgueil des pays concernés. Les pays chrétiens sont concernés eux aussi.
Tout mettre sur le dos des seuls pays chrétiens en 2012 c’est un peu fort car tous nous sommes responsables de l’état de la planète.
« La Vie a un Commencement et une Fin entre les deux elle est ce qu’on en fait ».


[5.32] C'est pourquoi Nous avons prescrit pour les Enfants d'Israël que
quiconque tuerait une personne non coupable d'un meurtre ou d'une
corruption sur la terre, c'est comme s'il avait tué tous les hommes. Et
quiconque lui fait don de la vie, c'est comme s'il faisait don de la vie
à tous les hommes. En effet Nos messagers sont venus à eux avec les
preuves. Et puis voilà, qu'en dépit de cela, beaucoup d'entre eux se
mettent à commettre des excès sur la terre.

Nobel est malheur de l'humanité !chaque fois qu'on explose une dynamite et qu'elle fit des dégâts c'est lui qui en assume la responsabilité devant Dieu !
Alors que la responsabilité devant Dieu est beaucoup plus grande pour la bombe !

Pourquoi Nobel inventeur du plastic.
Et les dérives humaine contemporaines c'est nobel peut-être?
Le plastic, la dynamite TOUT le monde s'ensert et dans TOUT les musulmans sont comptés.
Je me moque de ce qui est derriére mois dans l'histoire.
Mais si mes ayeux ont commit des erreurs , des mafaits, j'en prends note pour ne pas faire comme eux .
La vangeance n'est pas mon pain quotidien.
Celui qui donne sa vie pour sauver celle des autres la gardera pour l'éternité.
Jésus est le parfait exemple, je dis PARFAIT, de ce que veut dire donner sa VIE.
Jésus n'a jamais pris les armes et encouréger la guerre pour annoncer son message.
Jésus est plus Grand que tous les Prophétes réunis.
C'est ainsi et cela restera ainsi.
Le faut semblant , Jésus connait pas!
Bon dimanche.
Revenir en haut Aller en bas
Tomi




La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 EmptyLun 17 Sep 2012, 18:22

ASHTAR a écrit:

Mais ,je pense que ce désir tant rêve par les chrétiens et le musulmans ne serait jamais réalisé par un état qui cherche déjà la guerre mondiale .
Car à mon sens Israël ne s’arrêtera pas sans frapper l'Iran où du moins pousser le NATO à le faire !

Guerre mondiale? Il ne faut pas exagérer, le Proche- et Moyen-Orient ne sont pas le nombril du monde.

Suite à la guerre du Kippour (guerre d'Octobre en arabe) de 1973, nous avons eu un embargo pétrolier terrible. Je me rappelle qu'on pouvait faire du vélo ou du patin à roulette sur les autoroutes.
Par la suite, les maisons ont été mieux isolées, les voitures beaucoup plus économes et moins polluantes, notre consommation de pétrole a diminué en proportion, et notre niveau de vie a continué à augmenter.

Une attaque sur l'Iran va secouer nos économies, mais elle va surtout avoir des conséquences régionales, avec peut-être des dégats en Israel et surtout une destruction du Liban, pire que la guerre de 2006.
Revenir en haut Aller en bas
muslim1980

muslim1980


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 EmptyLun 17 Sep 2012, 18:58

une vidéo d'un rabbin contre le sionisme "Aveux Stupéfiants D'un Rabbin : La Vie Serait Meilleure Si Israël N'existait Pas ! "



Ps: j'aimerais dire que je n'ai aucune haine contre les juifs ils on vécu des centaines d'année avec les musulmans paisiblement et en harmonie mais j'ai une très forte haine contre les sionistes qui son surement les descendants des nazi et si en disant ça on me traite d'antisémite tempi mais je ne le suis pas


QUE LA PAIX SOI AVEC VOUS ET QUE ALLAH VIENNE EN AIDE AU PEUPLE PALESTINIEN QU'IL LES DÉLIVRE DE CET ABOMINATION QU'EST LE SIONISME
Revenir en haut Aller en bas
Tomi




La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 EmptyLun 17 Sep 2012, 19:51

muslim1980 a écrit:



QUE LA PAIX SOI AVEC VOUS ET QUE ALLAH VIENNE EN AIDE AU PEUPLE PALESTINIEN QU'IL LES DÉLIVRE DE CET ABOMINATION QU'EST LE SIONISME

Je trouve qu'un musulman qui lance à la face du monde (on est sur Internet) une telle demande à Allah, prend un énorme risque. Pourquoi je dis ça? Parce que les faits montrent qu'Allah ne s'est pas vraiment manifesté au côté des musulmans. Plutôt le contraire.
Bien sûr, tu vas me dire qu'il va le faire dans le futur.
Mais en attendant, ce n'est lui faire honneur que de souligner ainsi son absence. C'est l'impression que ça me fait, et il y a des millions de personnes qui pourraient lire ton message.

Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 EmptyMar 18 Sep 2012, 18:37

Il est certain que le sionisme est un facteur de guerre, contrairement aux associations juives, chrétiennes et musulmanes qui oeuvrent pour la paix... Elles existent !
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
michel08

michel08


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 EmptyMar 18 Sep 2012, 19:05

Le sionisme rassemble des courants très divers allant de l’extrême droite à l’extrême gauche.

Tous ont en commun la volonté de créer un État juif. Mais ils se sont historiquement divisés sur trois questions fondamentales :
Les objectifs territoriaux : Le sionisme vise-t-il à établir un État juif : n’importe où (sionisme territorialiste),
sur un territoire quelconque en Palestine (point de vue dominant à gauche et dans une partie de la droite),
ou sur toute la Palestine biblique (Eretz Israël) (point de vue dominant à droite, à l’extrême droite et chez les sionistes religieux) ?

Les objectifs sociaux : la société que doit créer le sionisme doit-elle être marxiste (Poaley Tzion), sociale-démocrate (Mapaï), libérale (Sionistes généraux, Parti révisionniste), voire fasciste (Brit Ha’Birionim) ?
La place de la religion : la société que doit créer le sionisme doit-elle être athée (marxiste, cananéens), ouverte sur la religion, mais sans plus (une partie de la gauche et la majorité de la droite) ou religieuse (Sionisme religieux) ?

Il y a eu d’autres divergences (l'usage de la force/violence dans la construction de l’État, par exemple), mais ces trois thématiques expliquent les structurations fondamentales des courants sionistes.

À l'époque actuelle, ces différentes thématiques se regroupent en trois grands ensembles au sein de la société israélienne :
le post-sionisme, qui veut donner une orientation laïque à l'État d'Israël, normaliser les relations avec les Palestiniens et dans lequel certains voient parfois même une forme d'antisionisme ;
le néosionisme, héritier du sionisme révisionniste et du sionisme religieux, qui revendique le caractère purement juif d'Israël, les territoires de l'Israël biblique et le transfert des Palestiniens et des Arabes israéliens vers les autres pays arabes ;
ceux qui se définissent comme les héritiers du « sionisme classique » et qui défendent une position située entre les deux précédentes.

Les caractéristiques à la fois du « néosionisme » et du « postsionisme » ne sont pas entièrement étrangères au « sionisme classique » mais elles diffèrent en accentuant des divergences existant déjà au sein du sionisme. Pour Chan & al., « le néosionisme accentue les dimensions messianiques et particularistiques du nationalisme sionisme tandis que le postsionisme accentue ses dimensions universalistes et de normalisation. »
Revenir en haut Aller en bas
BERNARD

BERNARD


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 Empty
MessageSujet: avis   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 EmptyMar 18 Sep 2012, 19:19

Pour Moi il est impératif , urgent, moral, que les JUIFS d’Israël prennent conscience qu'ils ne sont pas le nombril du Monde.
certains Juifs sont aussi dangereux que certains musulmans et on la même mentalité de détruire l'autre.

Le Sionisme et la loi du talion comme dogme de gouvernance cela ne marchera jamais pour s'entendre.

Écoutons ceux des deux camps qui sont pour la Paix .
Eux et eux seuls sont sérieux moralement.

Pourquoi les tue-t-on ceux qui veulent la Paix ,
Revenir en haut Aller en bas
michel08

michel08


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 EmptyMar 18 Sep 2012, 19:34

ChrisLam a écrit:
Pour Moi il est impératif , urgent, moral, que les JUIFS d’Israël prennent conscience qu'ils ne sont pas le nombril du Monde.
certains Juifs sont aussi dangereux que certains musulmans et on la même mentalité de détruire l'autre.

Le Sionisme et la loi du talion comme dogme de gouvernance cela ne marchera jamais pour s'entendre.

Écoutons ceux des deux camps qui sont pour la Paix .
Eux et eux seuls sont sérieux moralement.

Pourquoi les tue-t-on ceux qui veulent la Paix ,

les temps n'ont pas changés, seule la forme...

unisons nous

Très cordialement

Michel
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 EmptyMar 18 Sep 2012, 20:15

michel08 a écrit:
ChrisLam a écrit:
Pour Moi il est impératif , urgent, moral, que les JUIFS d’Israël prennent conscience qu'ils ne sont pas le nombril du Monde.
certains Juifs sont aussi dangereux que certains musulmans et on la même mentalité de détruire l'autre.

Le Sionisme et la loi du talion comme dogme de gouvernance cela ne marchera jamais pour s'entendre.

Écoutons ceux des deux camps qui sont pour la Paix .
Eux et eux seuls sont sérieux moralement. ( Bonsoir Chrislam , bien souvent et tu le sais aussi bien que moi-même , que les hommes de paix sont tôt ou tard tués car ils dérangent trops , ceux qui ont les poches bien pleines au détriment des pauvres . )

Pourquoi les tue-t-on ceux qui veulent la Paix ,

les temps n'ont pas changés, seule la forme...

unisons nous

Très cordialement

Michel
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 EmptyVen 05 Oct 2012, 07:57

Lu dans le journal "La Croix" :


" Les fermiers se sont pressés dans la grande salle de la mairie de Beit Furik, à l’est de Naplouse en Cisjordanie, pour entendre le détail de la décision de la Cour suprême israélienne : après dix années de confiscation, ils pourront retourner sur leurs terres et récolter figues et olives.

Assis en rangs, keffieh sur la tête retenu par un boudin noir, longue tunique et peau tannée par le soleil, ils écoutent l’équipe juridique de l’ONG israélienne Yesh Din (« Il y a une justice » ) en égrenant leurs chapelets.

« Beaucoup de barrières, de manque de confiance, ont dû être franchis »

« Grâce à notre pétition, nous avons arrêté le cercle vicieux de colons radicaux qui empêchent par la violence les propriétaires palestiniens de venir sur leur terre, de l’armée qui intervient et finalement interdit l’accès des agriculteurs à leur propre terre, a proclamé l’avocat israélien Michael Sfard. Beaucoup de barrières, de manque de confiance, ont dû être franchis pour que nous puissions déposer cette pétition ensemble. Merci de nous avoir autorisés à faire partie de votre combat. » La salle a applaudi.

« En 1997, un fermier palestinien de Beit Furik âgé de 75 ans a été attaqué et tué dans son champ. Depuis, les violences de colons n’ont plus cessé, empêchant les habitants du village d’aller cultiver leurs oliviers. En 2005, un commandant de l’armée a réuni les villageois pour leur expliquer que l’accès à leur terre n’était plus autorisé et a placé des barrières »,résume l’avocat Avisar Lev, qui a rédigé en août 2011 la pétition déposée par Yesh Din.

accès libre à plusieurs centaines de dunams

La Cour suprême israélienne vient donc de déclarer que la zone avait été fermée abusivement. Elle a demandé à l’armée de réduire au minimum la zone de sécurité autour de la colonie d’Itamar et de ses avant-postes sauvages, zone dans laquelle les fermiers palestiniens ne pourront se rendre qu’en présence des autorités militaires. Cette décision permet au village de retrouver un accès libre à plusieurs centaines de dunams (plusieurs dizaines d’hectares).

À une des sorties du village, un chemin monte à pic vers les oliviers, des champs surplombés par six « avant-postes »,des implantations de jeunes colons souvent extrémistes installées au sommet des collines sans l’aval des autorités israéliennes. Moussa Hassan, 72 ans, n’était pas revenu sur ses terres depuis douze ans. « C’est là que mon frère Farid a été tué par des colons alors qu’il ramassait ses olives , raconte-t-il. C’est bien, cette décision de justice, mais malgré tout je ne viendrai plus jamais seul. Je ne ferai ma récolte que si tout le village y va en même temps. »

La saison des olives va bientôt commencer

Au bout d’un étroit sentier qui longe un muret de pierres, Fawas retrouve une terre qui lui a été soustraite pendant dix ans. « Je possède ici 70 dunams, que je tiens de mon père. En dix ans, je suis venu trois fois, avec la coordination de l’armée pour récolter des olives. Aujourd’hui, je suis heureux. »Le fermier constate que ses oliviers ne sont pas assez verts, faute de soins. « Sur la partie de mon terrain situé près d’Itamar, les colons prennent mes olives »,poursuit Fawas en désignant au loin la colonie.

L’agriculteur retrouve ses oliviers et les revenus qui en découleront. « Il y a dix ans, avant les violences des colons, la récolte des olives me permettait de remplir 250 réservoirs d’huile. Ces dernières années, je ne produisais plus que 7 à 8 réservoirs grâce à une petite terre que je possède près de ma maison. »

La saison des olives va bientôt commencer. Si l’armée a libéré l’accès aux champs, les fermiers palestiniens doivent désormais s’affranchir de leur peur pour débuter leurs récoltes."
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
ASHTAR

ASHTAR


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 EmptyVen 05 Oct 2012, 09:40



Merci de ces informations cher Mario .

J'espère que d'autres concessions suivront . La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 510471374
Revenir en haut Aller en bas
gan




La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 EmptyLun 08 Oct 2012, 19:37

mario-franc_lazur a écrit:
ChrisLam a écrit:
La terre est À Dieu donc à tout le monde.
La Palestine, nom donnée avant 1948 d'un pays peuplé de musulmans et de juifs sous domination anglaise.
Musulmans et juifs étaient la main dans la main pour luter contre cette domination.
On ne parlé que des "Palestiniens"



Première réaction à ton très intéressant sujet, mon cher CHRISLAM : tu oublies les Chrétiens arabes palestiniens qui, à l'époque, étaient très nombreux, et qui, dès le début, ont pris fait et cause pour la restauration de l'autonomie palestinienne !

Les chrétiens palestiniens ne seraient plus qu’entre 50 000 et 80 000. À Bethléem, la cité de la nativité du Christ, les chrétiens ne représentent plus que 30% de la population, après avoir été plus de 80% pendant des siècles. Et le maire chrétien de Bethléem a été élu grâce au soutien du Hamas, soucieux de maintenir une diversité au sein de la population palestinienne. En 1948, Jérusalem comptait environ un cinquième de chrétiens. Ils ne sont plus aujourd’hui que 2%.


Résultat de l'aveuglement occidental en faveur d'Israël !!!


Fraternellement




Mon cher Frère, sais-tu avec quelle rapidité le maire chrétien de Bethléem sauterait si ce territoire devenait complètement arabe/islamique ? Dans le meilleur des cas, celui qui deviendrait illico ex-maire aurait le droit de demeurer dans le pays, de conserver sa religion et de payer des taxes supplémentaires...
Revenir en haut Aller en bas
gan




La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 EmptyLun 08 Oct 2012, 19:40

ASHTAR a écrit:


Merci de ces informations cher Mario .

J'espère que d'autres concessions suivront . La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 510471374
Le refus des Arabes de voir la "création" d'un foyer national juif en Palestine est tout simplement un signe de la mauvaise volonté des Arabes qui, unanimement, ont refusé le plan de partage proposé par la Société des Nations. Pourtant, ce plan de partage était LARGEMENT favorable aux Arabes. Mais il n'y a rien à faire : les musulmans en veulent toujours plus. Ils en voudront toujours davantage jusqu'à ce que l'on ait tout retiré aux Juifs en Israël et qu'il n'en subsiste plus un seul.
Revenir en haut Aller en bas
ASHTAR

ASHTAR


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 EmptyLun 08 Oct 2012, 20:17

gan a écrit:
ASHTAR a écrit:


Merci de ces informations cher Mario .

J'espère que d'autres concessions suivront . La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 510471374
Le refus des Arabes de voir la "création" d'un foyer national juif en Palestine est tout simplement un signe de la mauvaise volonté des Arabes qui, unanimement, ont refusé le plan de partage proposé par la Société des Nations. Pourtant, ce plan de partage était LARGEMENT favorable aux Arabes. Mais il n'y a rien à faire : les musulmans en veulent toujours plus. Ils en voudront toujours davantage jusqu'à ce que l'on ait tout retiré aux Juifs en Israël et qu'il n'en subsiste plus un seul.

Si on veut faire de l'aumone on doit la faire de son poche ,les chrétiens et les musulmans ont été spolié par une flasha qui n'est meme pas d'origine des fils d’Israël ...alors que les arabes (chrétiens et musulmans et même juifs vivaient toujours dans ce pays depuis des siècles ) ,le pacte de Belfour n'a jamais été une solution ...il l'était pour les politiciens qui voulait écarter les juifs de leur pays car depuis toujours il étaient leur ennemis
Revenir en haut Aller en bas
Tomi




La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 EmptyLun 08 Oct 2012, 20:28

gan a écrit:

Le refus des Arabes de voir la "création" d'un foyer national juif en Palestine est tout simplement un signe de la mauvaise volonté des Arabes qui, unanimement, ont refusé le plan de partage proposé par la Société des Nations.

Les Arabes avaient suffisamment de dignité et de sens de la justice pour refuser le vol d'une partie de leur terre par des étrangers.

Citation :
Pourtant, ce plan de partage était LARGEMENT favorable aux Arabes.

Façon cynique de voir les choses: au lieu de leur voler 2/3 de leur terre, comme c'est le cas aujourd'hui, on ne leur en volait qu'un tiers.
Revenir en haut Aller en bas
gan




La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 EmptyLun 08 Oct 2012, 21:07

ASHTAR a écrit:
gan a écrit:
ASHTAR a écrit:


Merci de ces informations cher Mario .

J'espère que d'autres concessions suivront . La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 510471374
Le refus des Arabes de voir la "création" d'un foyer national juif en Palestine est tout simplement un signe de la mauvaise volonté des Arabes qui, unanimement, ont refusé le plan de partage proposé par la Société des Nations. Pourtant, ce plan de partage était LARGEMENT favorable aux Arabes. Mais il n'y a rien à faire : les musulmans en veulent toujours plus. Ils en voudront toujours davantage jusqu'à ce que l'on ait tout retiré aux Juifs en Israël et qu'il n'en subsiste plus un seul.

Si on veut faire de l'aumone on doit la faire de son poche ,les chrétiens et les musulmans ont été spolié par une flasha qui n'est meme pas d'origine des fils d’Israël ...alors que les arabes (chrétiens et musulmans et même juifs vivaient toujours dans ce pays depuis des siècles ) ,le pacte de Belfour n'a jamais été une solution ...il l'était pour les politiciens qui voulait écarter les juifs de leur pays car depuis toujours il étaient leur ennemis
Paix sur toi. Ce problème n'est religieux que dans un sens. On reconnaît le droit à l'autodétermination pour tous les peuples sauf celui des Juifs. Je ne trouve pas ça honnête. Les sionistes sont des athées, il n'y a pas de problème de leur point de vue. Seuls les musulmans font un complexe vis-à-vis des Juifs et refusent de vivre avec eux à proximité. N'y a-t-il pas assez de pays arabes dans le coin ? Je te fais une liste vite fait ou tu connais la situation ? 16.500 km² pour les Juifs, dans une région qui en fait, disons à la petite cuiller, 10 millions de km², c'est vraiment trop ? En comptant que dans ces 16.500 km², il n'y avait que 3.500 km² exploitables directement...

Quant à faire des Juifs les ennemis de tous les États, je te trouve bien téméraire.

Tomi a écrit:
gan a écrit:

Le refus des Arabes de voir la "création" d'un foyer national juif en Palestine est tout simplement un signe de la mauvaise volonté des Arabes qui, unanimement, ont refusé le plan de partage proposé par la Société des Nations.

Les Arabes avaient suffisamment de dignité et de sens de la justice pour refuser le vol d'une partie de leur terre par des étrangers.
Lorsque ce territoire était promis aux Juifs, il appartenait aux Britanniques. Et avant de tomber dans l'escarcelle des Britanniques, c'était la propriété des Ottomans. Tu sais, les Ottomans, ce sont les Turcs. Et jusqu'à preuve du contraire, les Turcs ne sont pas arabes. Alors, dis-moi quand ces territoires ont appartenu aux Arabes. Parce que des Juifs, sur ces terres, il y en a depuis près de 4 millénaires. Ah, et au cas où : un millénaire, c'est une période de 1000 ans.

Citation :
Citation :
Pourtant, ce plan de partage était LARGEMENT favorable aux Arabes.

Façon cynique de voir les choses: au lieu de leur voler 2/3 de leur terre, comme c'est le cas aujourd'hui, on ne leur en volait qu'un tiers.
Un tiers ? Tu ne sais pas calculer, toi, je le vois d'ici. Voici quelques chiffres...

Le mandat de Palestine couvrait un territoire de 120.000 km².
On a donné 90.000 km² aux Arabes pour créer la Transjordanie (en 1948).
On partageait les 30.000 restant comme suit : 55% pour les Juifs, 45% pour les Arabes.
Des 16.500 km² dévolus aux Juifs, 13.000 étaient constitués par le Néguev, un désert.

Continuons...

Dans le territoire juif, on imposait à israël d'accueillir plus de 400.000 Arabes (sur une population totale d'environ 1 million habitants).
Dans le territoire arabe, on imposait 10.000 Juifs (sur une population totale d'environ 850.000 habitants.

Alors, sinon, comment ça va ? Dis, je t'échange volontiers 1/3 de ton salaire contre 1/6 du mien !
Revenir en haut Aller en bas
Tomi




La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 EmptyMar 09 Oct 2012, 16:02

gan a écrit:

Lorsque ce territoire était promis aux Juifs, il appartenait aux Britanniques. Et avant de tomber dans l'escarcelle des Britanniques, c'était la propriété des Ottomans. Tu sais, les Ottomans, ce sont les Turcs. Et jusqu'à preuve du contraire, les Turcs ne sont pas arabes. Alors, dis-moi quand ces territoires ont appartenu aux Arabes. Parce que des Juifs, sur ces terres, il y en a depuis près de 4 millénaires. Ah, et au cas où : un millénaire, c'est une période de 1000 ans.

Le terme arabe en histoire moderne, est un terme linguistique, comme le mot sémite. Il ne désigne pas un peuple déterminé mais un ensemble de populations de langue arabe.

Les habitants de la Palestine sont des Palestiniens de langue arabe. On les appelle aussi des Arabes, comme les Libanais ou les Syriens, uniquement parce qu'ils sont arabophones, pas parce qu'ils sont d'ethnie arabe.
Ces Palestiniens ont été conquis par le peuple voisin des Arabes de religion musulmane en 638, qui ont importé leur langue. Ils sont resté sous cette domination arabo-musulmane jusqu'au moment des Croisades en 1099. Ces conquérants arabes n'étaient que quelques milliers et se sont rapidement "dissous" dans les populations conquises, à la manière des Romains chez nous.

La plupart des Palestiniens sont d'origine cananéenne, avant de devenir des Hébreux de religion juive, puis d'être soumis par les Romains puis les Byzantins, qui imposent le christianisme.
Une petite partie des Palestiniens est restée de religion juive jusqu'à l'époque moderne.
Lorsque le pays a été arabisé par les conquérants arabes, une majorité de Palestiniens est passée du christianisme à l'islam.

Citation :
Citation :

Façon cynique de voir les choses: au lieu de leur voler 2/3 de leur terre, comme c'est le cas aujourd'hui, on ne leur en volait qu'un tiers.
Un tiers ? Tu ne sais pas calculer, toi, je le vois d'ici. Voici quelques chiffres...

Le mandat de Palestine couvrait un territoire de 120.000 km².
On a donné 90.000 km² aux Arabes pour créer la Transjordanie (en 1948).

On discute sur la Palestine, entre Jourdain et Méditerranée, pas sur la Transjordanie, qui est la Jordanie actuelle.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 EmptyMar 09 Oct 2012, 18:41

Merci Mario de nous apporter les nouvelles : Lu dans le journal "La Croix" .
Revenir en haut Aller en bas
gan




La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 EmptyMar 09 Oct 2012, 22:35

Tomi a écrit:
gan a écrit:

Lorsque ce territoire était promis aux Juifs, il appartenait aux Britanniques. Et avant de tomber dans l'escarcelle des Britanniques, c'était la propriété des Ottomans. Tu sais, les Ottomans, ce sont les Turcs. Et jusqu'à preuve du contraire, les Turcs ne sont pas arabes. Alors, dis-moi quand ces territoires ont appartenu aux Arabes. Parce que des Juifs, sur ces terres, il y en a depuis près de 4 millénaires. Ah, et au cas où : un millénaire, c'est une période de 1000 ans.

Le terme arabe en histoire moderne, est un terme linguistique, comme le mot sémite. Il ne désigne pas un peuple déterminé mais un ensemble de populations de langue arabe.

Les habitants de la Palestine sont des Palestiniens de langue arabe. On les appelle aussi des Arabes, comme les Libanais ou les Syriens, uniquement parce qu'ils sont arabophones, pas parce qu'ils sont d'ethnie arabe.
Ces Palestiniens ont été conquis par le peuple voisin des Arabes de religion musulmane en 638, qui ont importé leur langue. Ils sont resté sous cette domination arabo-musulmane jusqu'au moment des Croisades en 1099. Ces conquérants arabes n'étaient que quelques milliers et se sont rapidement "dissous" dans les populations conquises, à la manière des Romains chez nous.

La plupart des Palestiniens sont d'origine cananéenne, avant de devenir des Hébreux de religion juive, puis d'être soumis par les Romains puis les Byzantins, qui imposent le christianisme.
Une petite partie des Palestiniens est restée de religion juive jusqu'à l'époque moderne.
Lorsque le pays a été arabisé par les conquérants arabes, une majorité de Palestiniens est passée du christianisme à l'islam.
Bien. 3700 ans de présence juive en Palestine sans discontinuer, cela dépasse largement 1400 ans n'est-ce pas ? Merci pour cette démonstration magistrale que tu viens de faire mais qui dessert ton opinion.

Citation :
Citation :
Citation :

Façon cynique de voir les choses: au lieu de leur voler 2/3 de leur terre, comme c'est le cas aujourd'hui, on ne leur en volait qu'un tiers.
Un tiers ? Tu ne sais pas calculer, toi, je le vois d'ici. Voici quelques chiffres...

Le mandat de Palestine couvrait un territoire de 120.000 km².
On a donné 90.000 km² aux Arabes pour créer la Transjordanie (en 1948).

On discute sur la Palestine, entre Jourdain et Méditerranée, pas sur la Transjordanie, qui est la Jordanie actuelle.
Peu importe : le Mandat de Palestine comportait ce qu'aujourd'hui on nomme la Jordanie, la Cisjordanie, la Bande de Gaza et Israël. Évidemment, ce rappel historique pose un sérieux problème à ton opinion selon laquelle les Juifs sont de méchants brigands qui volent les territoires aux pauvres Arabes opprimés et spoliés... C'est vrai, quoi : 86% des terres réservées aux Arabes, c'est se moquer du monde ! Non, le minimum acceptable était 101% (le pourcent excédentaire concerne la mise à la mer de tous les Juifs, selon le "pieux" souhait des Arabes du monde entier).

Et puis, il faut arrêter de stigmatiser Israël dans ce qui porte le faux nom de conflit "israélo-arabe". On a un groupe de dirigeants, tous arabes, qui instrumentalisent les réfugiés en les cantonnant dans ces camps, en maintenant l'état de délabrement des quartiers arabes dans le seul but de fustiger Israël. Car améliorer la situation des Arabes, finalement, ce serait ôter à Israël son faux problème, problème qui est en réalité celui du monde arabe.

Que les pays arabes reconnaissent l'État d'Israël. Que les Arabes d'Israël acceptent des conditions raisonnables et cessent de projeter : 1/ la destruction d'Israël ; 2/ l'exécution de tous les Juifs (en particulier ceux d'Israël). Là, un terrain d'entente sera trouvé avec les dirigeants israéliens.

Il y en a marre de ce discours bien-pensant, pro-"palestinien", d'un antisémitisme latent particulièrement répugnant que l'on maquille sémantiquement en "antisionisme"...
Revenir en haut Aller en bas
BERNARD

BERNARD


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 EmptyMer 10 Oct 2012, 07:10

gan a écrit:
Tomi a écrit:
gan a écrit:

Lorsque ce territoire était promis aux Juifs, il appartenait aux Britanniques. Et avant de tomber dans l'escarcelle des Britanniques, c'était la propriété des Ottomans. Tu sais, les Ottomans, ce sont les Turcs. Et jusqu'à preuve du contraire, les Turcs ne sont pas arabes. Alors, dis-moi quand ces territoires ont appartenu aux Arabes. Parce que des Juifs, sur ces terres, il y en a depuis près de 4 millénaires. Ah, et au cas où : un millénaire, c'est une période de 1000 ans.

Le terme arabe en histoire moderne, est un terme linguistique, comme le mot sémite. Il ne désigne pas un peuple déterminé mais un ensemble de populations de langue arabe.

Les habitants de la Palestine sont des Palestiniens de langue arabe. On les appelle aussi des Arabes, comme les Libanais ou les Syriens, uniquement parce qu'ils sont arabophones, pas parce qu'ils sont d'ethnie arabe.
Ces Palestiniens ont été conquis par le peuple voisin des Arabes de religion musulmane en 638, qui ont importé leur langue. Ils sont resté sous cette domination arabo-musulmane jusqu'au moment des Croisades en 1099. Ces conquérants arabes n'étaient que quelques milliers et se sont rapidement "dissous" dans les populations conquises, à la manière des Romains chez nous.

La plupart des Palestiniens sont d'origine cananéenne, avant de devenir des Hébreux de religion juive, puis d'être soumis par les Romains puis les Byzantins, qui imposent le christianisme.
Une petite partie des Palestiniens est restée de religion juive jusqu'à l'époque moderne.
Lorsque le pays a été arabisé par les conquérants arabes, une majorité de Palestiniens est passée du christianisme à l'islam.
Bien. 3700 ans de présence juive en Palestine sans discontinuer, cela dépasse largement 1400 ans n'est-ce pas ? Merci pour cette démonstration magistrale que tu viens de faire mais qui dessert ton opinion.

Citation :
Citation :
Citation :

Façon cynique de voir les choses: au lieu de leur voler 2/3 de leur terre, comme c'est le cas aujourd'hui, on ne leur en volait qu'un tiers.
Un tiers ? Tu ne sais pas calculer, toi, je le vois d'ici. Voici quelques chiffres...

Le mandat de Palestine couvrait un territoire de 120.000 km².
On a donné 90.000 km² aux Arabes pour créer la Transjordanie (en 1948).

On discute sur la Palestine, entre Jourdain et Méditerranée, pas sur la Transjordanie, qui est la Jordanie actuelle.
Peu importe : le Mandat de Palestine comportait ce qu'aujourd'hui on nomme la Jordanie, la Cisjordanie, la Bande de Gaza et Israël. Évidemment, ce rappel historique pose un sérieux problème à ton opinion selon laquelle les Juifs sont de méchants brigands qui volent les territoires aux pauvres Arabes opprimés et spoliés... C'est vrai, quoi : 86% des terres réservées aux Arabes, c'est se moquer du monde ! Non, le minimum acceptable était 101% (le pourcent excédentaire concerne la mise à la mer de tous les Juifs, selon le "pieux" souhait des Arabes du monde entier).

Et puis, il faut arrêter de stigmatiser Israël dans ce qui porte le faux nom de conflit "israélo-arabe". On a un groupe de dirigeants, tous arabes, qui instrumentalisent les réfugiés en les cantonnant dans ces camps, en maintenant l'état de délabrement des quartiers arabes dans le seul but de fustiger Israël. Car améliorer la situation des Arabes, finalement, ce serait ôter à Israël son faux problème, problème qui est en réalité celui du monde arabe.

Que les pays arabes reconnaissent l'État d'Israël. Que les Arabes d'Israël acceptent des conditions raisonnables et cessent de projeter : 1/ la destruction d'Israël ; 2/ l'exécution de tous les Juifs (en particulier ceux d'Israël). Là, un terrain d'entente sera trouvé avec les dirigeants israéliens.

Il y en a marre de ce discours bien-pensant, pro-"palestinien", d'un antisémitisme latent particulièrement répugnant que l'on maquille sémantiquement en "antisionisme"...

Mais il faut aussi dénoncer la suffisance et le lobi israélien qui se croit supérieur et prend tous les droits de possession dans le pays.
Il faut aussi dénoncer cette mentalité de toujours se cacher derrière la loi du talion très mal appliquée ou démesurément appliquée qu'ont les deux camps l'un envers l'autre.
Et si la tolérance islamique est bien vécue comme la tolérance judaïque on devrait pourvoir vire en paix dans la région.
Ce n'est pas en parquant un peuple, en limitant ses déplacement, son approvisionnement en vivre qu'on est intelligent.
Ce n'est pas en souhaitant la destruction d'un peuple qu'on est intelligent.
Qui a refusé la création de la Palestine en 1948 Le monde musulman dans son ensemble et surtout les pays riverain du nouvel état.

Le peuple le plus intelligent dans ce conflit est celui qui assurera le premier l'arrêt des hostilités.
Et que les plus extrêmes des deux camps ne soient pas mis en avant comme des sauveurs haineux en assassinant ceux qui dans leur camps veulent la Paix.

Le conflit israélo-palestinien et de même nature que le conflit entre Caen et Abel mais à grande échelle.

La mentalité de: "Je veux être le premier, le plus fort, le plus parfait, le plus beau, doit disparaitre de la cervelle des antagonistes de ce conflit.
Il y a une solution au conflit :
Russie, USA, Chine, Europe, et autre pays producteurs d’armes en tous genres cessent de leur fournir des canons et le conflit stop en quelque mois.
Revenir en haut Aller en bas
Tomi




La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 EmptyMer 10 Oct 2012, 17:09

gan a écrit:
Tomi a écrit:
gan a écrit:

Lorsque ce territoire était promis aux Juifs, il appartenait aux Britanniques. Et avant de tomber dans l'escarcelle des Britanniques, c'était la propriété des Ottomans. Tu sais, les Ottomans, ce sont les Turcs. Et jusqu'à preuve du contraire, les Turcs ne sont pas arabes. Alors, dis-moi quand ces territoires ont appartenu aux Arabes. Parce que des Juifs, sur ces terres, il y en a depuis près de 4 millénaires. Ah, et au cas où : un millénaire, c'est une période de 1000 ans.

Le terme arabe en histoire moderne, est un terme linguistique, comme le mot sémite. Il ne désigne pas un peuple déterminé mais un ensemble de populations de langue arabe.

Les habitants de la Palestine sont des Palestiniens de langue arabe. On les appelle aussi des Arabes, comme les Libanais ou les Syriens, uniquement parce qu'ils sont arabophones, pas parce qu'ils sont d'ethnie arabe.
Ces Palestiniens ont été conquis par le peuple voisin des Arabes de religion musulmane en 638, qui ont importé leur langue. Ils sont resté sous cette domination arabo-musulmane jusqu'au moment des Croisades en 1099. Ces conquérants arabes n'étaient que quelques milliers et se sont rapidement "dissous" dans les populations conquises, à la manière des Romains chez nous.

La plupart des Palestiniens sont d'origine cananéenne, avant de devenir des Hébreux de religion juive, puis d'être soumis par les Romains puis les Byzantins, qui imposent le christianisme.
Une petite partie des Palestiniens est restée de religion juive jusqu'à l'époque moderne.
Lorsque le pays a été arabisé par les conquérants arabes, une majorité de Palestiniens est passée du christianisme à l'islam.
Bien. 3700 ans de présence juive en Palestine sans discontinuer, cela dépasse largement 1400 ans n'est-ce pas ?

Oui, et alors?

Citation :
Merci pour cette démonstration magistrale que tu viens de faire mais qui dessert ton opinion.

Je ne vois pas bien en quoi elle dessert, ni quelle est cette opinion que tu m'attribues. Mais voyons plus loin dans ton message.

Citation :
Peu importe : le Mandat de Palestine comportait ce qu'aujourd'hui on nomme la Jordanie, la Cisjordanie, la Bande de Gaza et Israël. Évidemment, ce rappel historique pose un sérieux problème à ton opinion selon laquelle les Juifs sont de méchants brigands qui volent les territoires aux pauvres Arabes opprimés et spoliés... C'est vrai, quoi : 86% des terres réservées aux Arabes, c'est se moquer du monde ! Non, le minimum acceptable était 101% (le pourcent excédentaire concerne la mise à la mer de tous les Juifs, selon le "pieux" souhait des Arabes du monde entier).

J'ai déjà répondu que je discutais du conflit israélo-palestinien, qui concerne les territoires d'Israel (d'avant 67), la Cisjordanie et Gaza. On pourrait rajouter le Golan, mais on est alors dans un problème israélo-syrien.

Citation :
Et puis, il faut arrêter de stigmatiser Israël dans ce qui porte le faux nom de conflit "israélo-arabe". On a un groupe de dirigeants, tous arabes, qui instrumentalisent les réfugiés en les cantonnant dans ces camps, en maintenant l'état de délabrement des quartiers arabes dans le seul but de fustiger Israël. Car améliorer la situation des Arabes, finalement, ce serait ôter à Israël son faux problème, problème qui est en réalité celui du monde arabe.

Ce que tu dis est vrai, mais n'a rien à voir avec le fait qu'une masse d'immigrants étrangers s'est accaparée les 2/3 du territoire.

Citation :
Que les pays arabes reconnaissent l'État d'Israël.

Deux des principaux adversaires d'Israel l'ont fait, l'Egypte et la Jordanie, et le futur état palestinien est prêt à le faire (il n'aura pas trop le choix). Mais la reconnaissance d'un gouvernement, n'entrainera certainement pas l'adhésion des populations.

Citation :
Que les Arabes d'Israël acceptent des conditions raisonnables et cessent de projeter : 1/ la destruction d'Israël ; 2/ l'exécution de tous les Juifs (en particulier ceux d'Israël). Là, un terrain d'entente sera trouvé avec les dirigeants israéliens.

Il y en a marre de ce discours bien-pensant, pro-"palestinien", d'un antisémitisme latent particulièrement répugnant que l'on maquille sémantiquement en "antisionisme"...

Aucun gouvernement occidental, même le plus pro-palestinien, n'acceptera ce que tu décris, à savoir un nouveau génocide.

La position de beaucoup de Palestiniens et d'anti-sionistes du monde, serait le démantèlement pacifique (j'insiste sur ce mot, au cas où tu ne le lirais pas) de l'état d'Israel, remplacé par un état unifié de Palestine arabo-juif. Donc plus de barrières, plus de check-points, liberté de circulation et d'installation pour tous les citoyens. Evidemment, très rapidement, les juifs deviendraient minoritaires. Mais personne ne serait obligé de quitter le pays. Il est très probable qu'une partie des ex-israéliens repartiront dans leur pays d'origine et l'aliyah s'arrètera de toute façon d'elle-même.

Mais ce que je te décris-là, et qui rejoint ma position, n'a pratiquement aucune chance de se réaliser. La majorité des Israéliens préfèreront une série de guerres, ou des décennies de guerre larvée, plutôt que d'abandonner le rêve sioniste.
Donc on en restera dans cet environnement de haine et de barrières électroniques, comme un bateau juif amarré au rivage arabe, sans la possibilité pour les passagers d'en descendre.
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 EmptySam 20 Oct 2012, 10:35

Les élections municipales en Cis-jordanie :

(je cite ) : "Elle a le beau visage sévère d’une tragédienne, mais quand elle harangue les ouvriers de cette petite usine de matelas de sa ville d’Hébron, Maysoun Qawasmi se fait pasionaria.

Et répond avec humour aux questions d’hommes si peu habitués à voir une femme mener un combat politique. Maysoun Qawasmi fait campagne pour les élections locales de Cisjordanie, qui se tiendront le 20 octobre.


Un scrutin loin d’être anecdotique pour les Palestiniens. Alors que le « printemps arabe » a envoyé aux urnes les peuples qui sont allés au bout de leurs révolutions, les Territoires palestiniens n’ont pas voté depuis 2006, année de la victoire du parti islamiste Hamas aux élections générales.

Surtout, ce scrutin local creuse un peu plus le fossé entre les deux Territoires palestiniens : le processus de réconciliation s’étant enrayé avec le Hamas qui règne à Gaza, l’Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas a décidé d’organiser les élections dans la seule Cisjordanie.

Maysoun Qawasmi a cassé les codes culturels palestiniens en décidant de se présenter à la tête d’une liste de femmes dénommée « En participant, nous pouvons ». Onze femmes – employées, étudiante, ingénieur ou femmes au foyer – dont le cœur du programme est d’améliorer le statut des citoyennes d’Hébron.

« Je suis féministe depuis que j’ai 18 ans, ce n’était pas du tout naturel dans ma famille, cette volonté de défendre le droit des femmes est venue de moi. Mon mari m’a donné tous mes droits, et j’ai toujours travaillé », explique cette mère de famille de 43 ans, voilée, qui dirige le bureau local de Wafa, l’agence de presse de l’Autorité palestinienne.

« Cela n’a pas été facile de constituer cette liste. J’avais en tête 50 noms de femmes. Certaines, d’abord convaincues, ont renoncé parce que leurs maris ont refusé de donner leur autorisation. Mais, finalement, nous sommes la première liste de femmes à voir le jour dans le monde arabe. »

Que cette aventure débute dans cette très conservatrice cité, parfois surnommée « la ville du Hamas », tient du paradoxe. À Hébron, seules 10 % des femmes travaillent, contre 16 % en Cisjordanie.

La proposition de Maysoun Qawasmi de créer un club de sport ouvert aux femmes a déjà choqué les musulmans conservateurs. « En Palestine, les femmes usent de leurs droits plus qu’ailleurs dans le monde arabe. L’occupation nous apprend à être des femmes fortes », nuance la tête de liste, qui espère remporter deux sièges, sur les 15 du conseil municipal en misant sur le vote des femmes.

Lorsqu’elle va à la rencontre de ses électeurs, les réactions varient. « Des fois ça les fait rigoler, des fois ils me respectent », confie-t-elle. Sur la liste concurrente du Fatah, Anwar Abu Eisheh, sérieusement pressenti pour occuper le fauteuil de maire d’Hébron, a rejoint le camp des admirateurs. « Si je ne m’étais pas engagé avec le Fatah, j’aurais voté pour elles », assure-t-il."

Véronique Chocron, à Hébron
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
titou

titou


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 EmptyDim 11 Nov 2012, 10:27

Assalam,

Citation :





La formation des étudiants français en journalisme confiée … au CRIF


Le « directeur des études » de l’Ecole Supérieure de Journalisme (ESJ) de Lille vient de faire fort, en matière d’indépendance de la presse, en confiant au CRIF la formation de ses élèves.

Le site Rue89 a en effet révélé mardi, sous le titre « Le CRIF envoie des étudiants en journalisme en Israël », le prochain départ, financé et organisé par le lobby israélien en France, d’une soixantaine des élèves de l’école, pour un séjour de 9 jours en Israël.

Dans leurs déclarations à Rue89, les représentants du CRIF ne cachent pas (pourquoi se gêneraient-ils, d’ailleurs ?) qu’ils ont bien l’intention de bourrer le crâne des futurs « journalistes » avec un programme à leur sauce, dont la Palestine occupée et le peuple palestinien seront bien évidemment absents.

Mais cela ne gêne pas notre « directeur des études », M. Pierre Savary. De fait, nous apprend Rue89, la première réaction d’un certain nombre d’étudiants, quand le projet a été connu, a été une saine réaction de méfiance et de rejet, face à une entreprise aussi flagrante de propagande. Le directeur des études veillait cependant au grain, et il a« fini par les convaincre que le voyage serait équilibré », poursuit Rue89.

Pour ce qui est de l’équilibre, M. Savary est apparemment un expert : ainsi, dit-il , un journaliste ne doit pas forcément parler des « colonies », il peut tout aussi bien reprendre le terme « implantations », exigé par le CRIF et les différents services israéliens. Les termes de « colonies » et «colonisation » sont pourtant ceux employés officiellement dans le monde entier, y compris par le gouvernement français, peu suspect de sévérité vis-à-vis d’Israël comme on le sait.

De même, il n’est pas sûr, selon M. Savary, que la ville de Hébron soit palestinienne, « tout dépend où l’on place le curseur historique » !

Un peu gêné quand même aux entournures, Pierre Savary annonce que le voyage n’est pas concocté à 100 % par le CRIF, et qu’il a lui-même pris des contacts avec Breaking the Silence, une organisation d’anciens soldats devenus contestataires. M. Savary ne précise pas si un rendez-vous effectif a été fixé et encore moins si ses chaperons israéliens permettront une éventuelle rencontre.

Rappelons tout de même à M. Savary, qui ambitionne de devenir le patron de l’école dans quelques mois, que l’ESJ vit des deniers publics, sous la forme d’une subvention annuelle du ministère de l’Enseignement supérieur. Et nous disons aux élèves de l’école que leur premier réflexe, celui de la méfiance face à une tentative de formatage de leur esprit critique, était le bon : ils n’ont pas à cautionner par leur participation l’étranglement du peuple palestinien, qui se poursuit jour après jour, à l’abri des regards.
Revenir en haut Aller en bas
BERNARD

BERNARD


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 Empty
MessageSujet: avis   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 EmptyDim 11 Nov 2012, 10:46

titou a écrit:
Assalam,

Citation :





La formation des étudiants français en journalisme confiée … au CRIF


Le « directeur des études » de l’Ecole Supérieure de Journalisme (ESJ) de Lille vient de faire fort, en matière d’indépendance de la presse, en confiant au CRIF la formation de ses élèves.

Le site Rue89 a en effet révélé mardi, sous le titre « Le CRIF envoie des étudiants en journalisme en Israël », le prochain départ, financé et organisé par le lobby israélien en France, d’une soixantaine des élèves de l’école, pour un séjour de 9 jours en Israël.

Dans leurs déclarations à Rue89, les représentants du CRIF ne cachent pas (pourquoi se gêneraient-ils, d’ailleurs ?) qu’ils ont bien l’intention de bourrer le crâne des futurs « journalistes » avec un programme à leur sauce, dont la Palestine occupée et le peuple palestinien seront bien évidemment absents.

Mais cela ne gêne pas notre « directeur des études », M. Pierre Savary. De fait, nous apprend Rue89, la première réaction d’un certain nombre d’étudiants, quand le projet a été connu, a été une saine réaction de méfiance et de rejet, face à une entreprise aussi flagrante de propagande. Le directeur des études veillait cependant au grain, et il a« fini par les convaincre que le voyage serait équilibré », poursuit Rue89.

Pour ce qui est de l’équilibre, M. Savary est apparemment un expert : ainsi, dit-il , un journaliste ne doit pas forcément parler des « colonies », il peut tout aussi bien reprendre le terme « implantations », exigé par le CRIF et les différents services israéliens. Les termes de « colonies » et «colonisation » sont pourtant ceux employés officiellement dans le monde entier, y compris par le gouvernement français, peu suspect de sévérité vis-à-vis d’Israël comme on le sait.

De même, il n’est pas sûr, selon M. Savary, que la ville de Hébron soit palestinienne, « tout dépend où l’on place le curseur historique » !

Un peu gêné quand même aux entournures, Pierre Savary annonce que le voyage n’est pas concocté à 100 % par le CRIF, et qu’il a lui-même pris des contacts avec Breaking the Silence, une organisation d’anciens soldats devenus contestataires. M. Savary ne précise pas si un rendez-vous effectif a été fixé et encore moins si ses chaperons israéliens permettront une éventuelle rencontre.

Rappelons tout de même à M. Savary, qui ambitionne de devenir le patron de l’école dans quelques mois, que l’ESJ vit des deniers publics, sous la forme d’une subvention annuelle du ministère de l’Enseignement supérieur. Et nous disons aux élèves de l’école que leur premier réflexe, celui de la méfiance face à une tentative de formatage de leur esprit critique, était le bon : ils n’ont pas à cautionner par leur participation l’étranglement du peuple palestinien, qui se poursuit jour après jour, à l’abri des regards.

et l'intitut catholique qui forme dans ses locaux des Imams tu oublie?
Revenir en haut Aller en bas
rosarum

rosarum


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 EmptyDim 11 Nov 2012, 14:33

mario-franc_lazur a écrit:

« Je suis féministe depuis que j’ai 18 ans, ce n’était pas du tout naturel dans ma famille, cette volonté de défendre le droit des femmes est venue de moi. Mon mari m’a donné tous mes droits, et j’ai toujours travaillé », explique cette mère de famille de 43 ans, voilée, qui dirige le bureau local de Wafa, l’agence de presse de l’Autorité palestinienne.

Mon mari m’a donné tous mes droits,

c'est donc le mari qui décide de donner ou pas ses droits à son épouse ? à quoi sert la loi dans ce cas ?
Revenir en haut Aller en bas
rosarum

rosarum


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 EmptyDim 11 Nov 2012, 14:42

titou a écrit:
Assalam,

Citation :





La formation des étudiants français en journalisme confiée … au CRIF


Le « directeur des études » de l’Ecole Supérieure de Journalisme (ESJ) de Lille vient de faire fort, en matière d’indépendance de la presse, en confiant au CRIF la formation de ses élèves.

Le site Rue89 a en effet révélé mardi, sous le titre « Le CRIF envoie des étudiants en journalisme en Israël », le prochain départ, financé et organisé par le lobby israélien en France, d’une soixantaine des élèves de l’école, pour un séjour de 9 jours en Israël.

Dans leurs déclarations à Rue89, les représentants du CRIF ne cachent pas (pourquoi se gêneraient-ils, d’ailleurs ?) qu’ils ont bien l’intention de bourrer le crâne des futurs « journalistes » avec un programme à leur sauce, dont la Palestine occupée et le peuple palestinien seront bien évidemment absents.

Mais cela ne gêne pas notre « directeur des études », M. Pierre Savary. De fait, nous apprend Rue89, la première réaction d’un certain nombre d’étudiants, quand le projet a été connu, a été une saine réaction de méfiance et de rejet, face à une entreprise aussi flagrante de propagande. Le directeur des études veillait cependant au grain, et il a« fini par les convaincre que le voyage serait équilibré », poursuit Rue89.

Pour ce qui est de l’équilibre, M. Savary est apparemment un expert : ainsi, dit-il , un journaliste ne doit pas forcément parler des « colonies », il peut tout aussi bien reprendre le terme « implantations », exigé par le CRIF et les différents services israéliens. Les termes de « colonies » et «colonisation » sont pourtant ceux employés officiellement dans le monde entier, y compris par le gouvernement français, peu suspect de sévérité vis-à-vis d’Israël comme on le sait.

De même, il n’est pas sûr, selon M. Savary, que la ville de Hébron soit palestinienne, « tout dépend où l’on place le curseur historique » !

Un peu gêné quand même aux entournures, Pierre Savary annonce que le voyage n’est pas concocté à 100 % par le CRIF, et qu’il a lui-même pris des contacts avec Breaking the Silence, une organisation d’anciens soldats devenus contestataires. M. Savary ne précise pas si un rendez-vous effectif a été fixé et encore moins si ses chaperons israéliens permettront une éventuelle rencontre.

Rappelons tout de même à M. Savary, qui ambitionne de devenir le patron de l’école dans quelques mois, que l’ESJ vit des deniers publics, sous la forme d’une subvention annuelle du ministère de l’Enseignement supérieur. Et nous disons aux élèves de l’école que leur premier réflexe, celui de la méfiance face à une tentative de formatage de leur esprit critique, était le bon : ils n’ont pas à cautionner par leur participation l’étranglement du peuple palestinien, qui se poursuit jour après jour, à l’abri des regards.

article faisant preuve d'une mauvaise foi évidente !

titrer en gras : "La formation des étudiants français en journalisme confiée … au CRIF " alors qu'il s'agit tout simplement d'un voyage de de 9 jours en Israël, c'est de la désinformation pure et simple.
Revenir en haut Aller en bas
BOB




La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 EmptyDim 11 Nov 2012, 15:28

Article totalement débile et de mauvaise foi. C'est un court voyage de 9 jours pour aller voir la situation sur le terrain. il est certes évident que pendant leur séjour, les étudiants seront inévitablement confronté à des interlocuteur pro-israéliens, mais il ne faut pas les prendre pour des débiles: un futur journaliste sait très bien prendre du recul et repérer les partis pris. Et puis on ne "lave" pas le cerveau de quelqu’un en 9 jours! D'autant que la presse française est plutôt pro-palestinienne en général; c'est une preuve d'ouverture d'esprit que d'entreprendre un tel voyage. De toute façon, il suffit de regarder dans quels blogs cet article est publié pour se rendre compte de son manque d'objectivité (europalestine, Palestine solidarité, etc...)
Revenir en haut Aller en bas
- mohamed -




La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 EmptyDim 11 Nov 2012, 17:54

Richard Labévière,journaliste s'explique sur son licenciement abusif par Radio France International (RFI), suite à son interview du Président syrien Bachar el Assad, en juillet 2008... Ubuesque, Kafkaïen, les mots manquent pour décrire le grotesque de ce licenciement abusif d'un journaliste connu pour son professionalisme et sa bonne connaissance du dossier proche et moyen-oriental!!
L'affaire Richard Labévière s'inscrit dans l'orwellisation en cours de la presse française, la remise en cause du pluralisme journalistique et de la liberté d'expression au pays des Lumières. Avec, pour horizon, la volonté d'imposer une lecture unique, néo-conservatrice et inconditionnellement pro-israélienne des crises et des relations internationales.
Soutenir ce journaliste irréprochable, qui assigne en justice la chaîne publique qui l'employait, c'est soutenir la presse libre dont tout citoyen a besoin.
SIGNEZ LA PÉTITION: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

ECT
ECT
ECT
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 6 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La palestine : son passé, son devenir ?
Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: ACTUALITES-
Sauter vers: