Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS
Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP
-46%
Le deal à ne pas rater :
Mi Home Smart4u Casque de vélo avec rétroéclairage LED
37 € 69 €
Voir le deal
-20%
Le deal à ne pas rater :
Platine vinyle HOUSE OF MARLEY SIMMER DOWN BLUETOOTH
199.99 € 249.99 €
Voir le deal

 

 La palestine : son passé, son devenir ?

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
BERNARD

BERNARD


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 Empty
MessageSujet: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 EmptyJeu 27 Jan 2011, 08:09

Rappel du premier message :

La terre est À Dieu donc à tout le monde.
La Palestine, nom donnée avant 1948 d'un pays peuplé de musulmans et de juifs sous domination anglaise.
Musulmans et juifs étaient la main dans la main pour luter contre cette domination.
On ne parlé que des "Palestiniens"

1er: Pourquoi le refus Arabe de la création de l'Etat d'Israël?
2em: en 1948 qui à commencé à attaquer Israël?
3em: Pourquoi des musulmans ont mis dans leur charte la destruction d'Israël ?
4em: Pourquoi Israël se conduit-il avec une telle brutalité envers les palestiniens?
5em Pour qui se prend Israël, pour un peuple fier ou un peuple vaniteux?
6em: En 2011 pourquoi un tel blocus économique envers un état souverain "la Palestine" ?
7em: À qui la faute de cette situation?
8em: La volonté de détruire Israël est-elle une constante que l'on doit maintenir?
9em: La volonté de bloquer les territoires palestiniens est-elle aussi une constante qu'il faut maintenir?
10em: Y a t il dans les deux camps des hommes et des femmes père et mère de famille qui aurait l'intelligence de montrer que cette situation ne peut pas perdurer?
11em: Pourquoi dans les deux camps on tue ceux qui veulent la Paix
12: A qui profite le conflit ? Aux actionnaires de toute religions qui ont des actions chez les marchands de canons.

13em: Musulmans, Juifs, Chrétiens ont-il la volonté de faire la Paix en remettent la confiance mutuelle au goût du jour?

14em: Que faisons-nous à titre individuel dans nos pays respectifs pour que les palestiniens vivent en paix avec leur voisin?
15em: Israël acceptera-il un jour de prendre conscience qu'il n'est pas le seul peuple du monde à avoir raison et a se montrer arrogant envers les autres peuples?
16em : Les musulmans ont-ils la réelle volonté de supprimer de leur slogan la destruction des peuples qui ne sont pas musulmans en particulier Israël

Voila pas mal de questions qui peuvent entraîner un débat que je souhaite sérieux, non agressif, respectueux, et fraternel.

Note: On peut débattre de se sujet sans nous traiter de sioniste ou d'intégristes.
Oublions un instant nos intérêts personnel et regardons ensemble ou en est la dignité humaine dans cette situation ?
Il n'y a pas de terre qui soit propriété privée d'un seule peuple ou d'une seule religion.

Que ceux qui disent que la situation des musulmans dans les pays occidentaux n'est pas parfaite je le conçois, mais on ne parque pas les musulmans dans des ghettos de force en les privant de toutes relations extérieurs.
...........................................................??????????????????????????????
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Théodechilde




La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 EmptyMer 23 Fév 2011, 11:42

Chrisredfield a écrit :

les JUIFS aussi étaient avant les CHRETIENS, et pourtant , tu sais bien que les CHRETIENS ont chassé les JUIFS d'ISRAEL, alors que les MUSULMANS les ont fait revenir

Où avez-vous été chercher que les chrétiens ont chassé les juifs d'Israël ?

Les juifs se sont dispersés à l'époque romaine, et principalement après la destruction du temple en 70 ! Rien à voir avec le christianisme, qui était encore très peu répandu à cette époque, où les chrétiens étaient eux-mêmes persécutés par les Romains !

finalement, ton exemple montre la nature de tes ancetres.

Mes ancêtres ? Comment pouvez-vous savoir qui sont mes ancêtres ?
En tout cas je peux vous assurer qu'ils n'ont jamais mis les pieds en Israël !

seul en terre musulmane, tu peut voir les 3 religions vivrent ensemble
tu ne vérra jamais ceci en terre chrétienne, et il aura fallut l'invention de la LAICITE pour voir les 3 religions cohabiter ensemble dans vos TERRES.

Combien de fois faudra-t-il vous le répéter ? Ce que vous appelez "terres musulmanes", c'était des terres chrétiennes avant les invasions arabes !
Il est donc normal qu'il ait subsisté, dans ces pays, des populations refusant d'abandonner leur foi chrétienne (mais à quel prix !)

Ce n'est donc pas du tout la même situation qu'en Europe, où il n'y avait strictement aucun musulman... Par contre il y avait des juifs depuis l'antiquité, et ils ont toujours cohabité avec les païens, puis avec les chrétiens.

la GENERRALITE est que les MUSULMANS qui faisaient des conquetes, ne forçaient pas les habitant a embrassé l'islam,

Vous vous moquez du monde...

et les MUSULMANS lorsqu'ils faisaient une conquete, ils rendaient le LIEU REMPLI DE CIVILISATION

Donc vous continuez à affirmer qu'avant les invasions arabes, les Egyptiens n'étaient pas civilisés ?

Et pouvez-vous me dire quelle admirable civilisation il y avait en Algérie avant l'arrivée des Français ?





Revenir en haut Aller en bas
Tanja49

Tanja49


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 EmptyMer 23 Fév 2011, 11:49

Théodechilde a écrit:
................../.............

Donc vous continuez à affirmer qu'avant les invasions arabes, les Egyptiens n'étaient pas civilisés ?


Ni les Perses, ni les Mésopotamiens, ni les Indiens d'Inde, ni... ni... ni..... j'aurais tendance a dire que bien de civilisations ont été muselées par l'arrivée de l'Islam.... et que grâce principalement a la grecque et autres cooptations dès que l'occasion lui a été fournie elles ont contribué a dorer l'image d'un peuple répandant une religion issue d'un lieu ou aucune civilisation n'avait existé.
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 EmptyDim 13 Mar 2011, 14:02

APRES L'ODIEUX ATTENTAT DE ITAMAR, dans une colonie israelienne en territoire palestinien :


Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a assuré samedi, dans une adresse à la nation, que le "terrorisme ne dictera pas la carte" des implantations juives en Cisjordanie, après l’assassinat d’une famille d’israéliens par des présumés meurtriers palestiniens.

"Ce ne sera pas le terrorisme qui dictera la carte des implantations en Judée-Samarie", a déclaré en référence à la Cisjordanie M. Netanyahu lors d’une allocution radio-télévisée.

"Nous renforçons l’esprit de nos frères qui vivent dans les implantations. Tout le peuple est avec vous", a poursuivi le chef du gouvernement.

"J’attends de la communauté internationale une dénonciation sans ambiguïté du meurtre de bébés", a souligné M. Netanyahu qui, par la même occasion, a critiqué la communauté internationale pour sa dénonciation des implantations.

Une famille d’Israéliens, les parents et trois enfants, a été assassinée à coups de couteau lors d’une attaque palestinienne samedi avant l’aube dans à Itamar, près de Naplouse, selon les autorités israéliennes.



JE POSE CETTE QUESTION :

Pourquoi l'Etat d'Israël considère-t-il comme légitime ces colonisations juives en territoire palestinien ?

Si l'Etat d'Israël arrêtait et démantelait ces colonies d'un autre âge , un tel drame n'aurait jamais eu lieu !

Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Tanja49

Tanja49


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 EmptyDim 13 Mar 2011, 15:08

mario-franc_lazur a écrit:
................./.................

JE POSE CETTE QUESTION :

Pourquoi l'Etat d'Israël considère-t-il comme légitime ces colonisations juives en territoire palestinien ?

Si l'Etat d'Israël arrêtait et démantelait ces colonies d'un autre âge , un tel drame n'aurait jamais eu lieu !


C'est un peu excuser des criminels terroristes non ?

Israël a sans doute des torts dans sa politique d'implantations mais cela ne peut et ne doit en aucun cas servir a donner un "beneplacito" a de tels actes.
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 EmptyDim 13 Mar 2011, 18:16

Tanja49 a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:
................./.................

JE POSE CETTE QUESTION :

Pourquoi l'Etat d'Israël considère-t-il comme légitime ces colonisations juives en territoire palestinien ?

Si l'Etat d'Israël arrêtait et démantelait ces colonies d'un autre âge , un tel drame n'aurait jamais eu lieu !


C'est un peu excuser des criminels terroristes non ?

Israël a sans doute des torts dans sa politique d'implantations mais cela ne peut et ne doit en aucun cas servir a donner un "beneplacito" a de tels actes.


Non pas un blanc-seing, mon cher TANJA, mais une amorce d'explication !
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Tanja49

Tanja49


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 EmptyDim 13 Mar 2011, 21:02

Citation :
Ce que ne diront pas les médias français est que la nouvelle de la tuerie d’Itamar a été l’occasion de faire la fête et de distribuer des friandises, dans des villes et villages arabes de Judée-Samarie et de Gaza. Quand, dans une population, on considère que l’égorgement d’un bébé et d’enfants, dans leur sommeil, est l’occasion de faire la fête, c’est que cette population est dans un état de pathologie mentale et de perversion qui fait qu’elle ne mérite aucun respect. Quand cette population considère que les monstres qui ont commis cet acte sont des héros, on comprend qu’elle ne mérite pas d’être appelée « peuple », et moins encore d’avoir la moindre once de souveraineté, avant d’avoir subi une sérieuse cure de désintoxication.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
pinson

pinson


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 EmptyLun 14 Mar 2011, 22:09

Tanja49 a écrit:
Citation :
Ce que ne diront pas les médias français est que la nouvelle de la tuerie d’Itamar a été l’occasion de faire la fête et de distribuer des friandises, dans des villes et villages arabes de Judée-Samarie et de Gaza. Quand, dans une population, on considère que l’égorgement d’un bébé et d’enfants, dans leur sommeil, est l’occasion de faire la fête, c’est que cette population est dans un état de pathologie mentale et de perversion qui fait qu’elle ne mérite aucun respect. Quand cette population considère que les monstres qui ont commis cet acte sont des héros, on comprend qu’elle ne mérite pas d’être appelée « peuple », et moins encore d’avoir la moindre once de souveraineté, avant d’avoir subi une sérieuse cure de désintoxication.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Lu dans ton article, l'ami : "Quand les Israéliens tués vivent dans des zones que la pensée unique considère, comme les lecteurs du Coran et de Mein Kampf qui siègent à Ramallah et à Gaza , « palestinienne », autrement dit, destinée à être judenrein au terme de l’épuration ethnique requise, ces Israéliens sont appelés « colons », ce qui renvoie à l’idée que ce sont de vils colonisateurs, et ce qui excuse par avance les assassins."


Ce sont en effet de vils colons ; et les assassins d'enfants sont abjects !


Mais je pose la même question que notre ami Lazur : que font les israéeliens sur les terres palestiniennes ??,
Revenir en haut Aller en bas
Tanja49

Tanja49


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 EmptyMar 15 Mar 2011, 00:36

pinson a écrit:
Tanja49 a écrit:


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Lu dans ton article, l'ami : "Quand les Israéliens tués vivent dans des zones que la pensée unique considère, comme les lecteurs du Coran et de Mein Kampf qui siègent à Ramallah et à Gaza , « palestinienne », autrement dit, destinée à être judenrein au terme de l’épuration ethnique requise, ces Israéliens sont appelés « colons », ce qui renvoie à l’idée que ce sont de vils colonisateurs, et ce qui excuse par avance les assassins."


Ce sont en effet de vils colons ; et les assassins d'enfants sont abjects !


Mais je pose la même question que notre ami Lazur : que font les israéeliens sur les terres palestiniennes ??,

Je te retourne volontiers la question : que font les palestiniens sur les terres israéliennes ?

Et on entrera alors dans un long débat de qui est le premier "propriétaire" de cette terre.... qui a chassé qui... qui était en droit de revenir ou pas.... qui a colonisé qui.... etc... etc... etc... etc...

C'est une longue interrogation et chacun la voit par son bout de la lorgnette. L'Histoire peut aider.

Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 EmptyMar 15 Mar 2011, 08:31

Les Palestiniens n’ont pas encore d’État, mais ils sont depuis mercredi 9 mars une nation de football à part entière.

La sélection olympique a disputé ce jour-là en Cisjordanie un match qualificatif pour les Jeux olympiques de 2012, face à la Thaïlande. L’équipe palestinienne s’est inclinée aux tirs aux buts (5-6), mais la rencontre était historique, puisqu’il s’agissait du premier match de compétition internationale sur son sol.

"Cela va contribuer aux efforts en faveur de notre indépendance et de notre liberté, et mettre fin à l’occupation", s’est réjoui le patron de la Fédération palestinienne de football et ancien responsable de la sécurité à l’époque du président Arafat, Djibril Rajoub.


Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 EmptyMer 16 Mar 2011, 09:37

Les Palestiniens manifestent pour la réconciliation


" Sur la place Al-Manara, au cœur de Ramallah, une dizaine de jeunes Palestiniens portent des pancartes rappelant qu’ils ont commencé dimanche 13 mars une grève de la faim pour obtenir la fin des divisions interpalestiniennes.

Alaa Al Azah est un étudiant de 19 ans. Keffieh autour du cou, il se dit déterminé à ne plus se réalimenter jusqu’à la reprise du dialogue entre le Hamas, qui contrôle Gaza, et le Fatah, au pouvoir en Cisjordanie. « On a commencé à cinq, aujourd’hui nous sommes 19 », explique-t-il. Nous avons la protection du gouvernement palestinien. »

Mardi, quelques 3 000 manifestants appelant à la réconciliation entre les factions palestiniennes ont rejoint les grévistes de la faim, place Al-Manara.

Facebook comme lien entre tous les Palestiniens

Beaucoup d’étudiants de l’université de Bir Zeit, connectés sur les réseaux sociaux, et quelques hommes âgés, venus observer et soutenir le rassemblement.

« Nous avons commencé à communiquer avec les Palestiniens de Gaza et des camps de réfugiés à l’étranger, surtout sur Facebook », témoigne Majdal Nijem, étudiante de 22 ans et co-organisatrice du mouvement.

« Une seule voix palestinienne doit s’exprimer, car notre objectif est de lutter pacifiquement contre l’occupation israélienne. Aujourd’hui, nous nous rassemblons, mais viendra le jour où nous marcherons contre les colonies israéliennes et contre l’occupation. »

Des slogans des révolutions arabes

Les jeunes ont repris et adapté les slogans scandés durant les révolutions arabes, ils chantent : « Le peuple veut la fin de la division. » Pas de drapeaux du Fatah à Ramallah, pourtant siège de l’Autorité palestinienne, car la consigne des organisateurs était de s’en tenir à l’unité et aux drapeaux palestiniens.

Et les larges banderoles associaient les photos de tous les leaders palestiniens, de Yasser Arafat à Cheikh Yacine – fondateur du Hamas assassiné en 2004 –, en passant par les responsables du Jihad islamique et des partis de gauche.

Les Palestiniens de Cisjordanie ont également manifesté à Naplouse, dans le nord, et à Hébron, dans le sud.

Abbas promet des élections présidentielles et législatives

C’est à Gaza que les manifestants ont formé le cortège le plus important, rassemblant des dizaines de milliers de Palestiniens. Les précédentes marches en faveur de l’unité, ces dernières semaines, avaient été empêchées par le Hamas. Mais le parti islamiste a fait le choix, mardi, de les encourager.

Le Fatah et le Hamas se sont lancés dans une guerre fratricide depuis que le mouvement islamiste a pris le contrôle de Gaza en juin 2007, après de violents affrontements avec les forces fidèles au président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas.

Mardi, en réponse à la mobilisation de la rue, ce dernier a promis à nouveau la tenue d’élections présidentielle et législatives « dès que possible ».

Véronique Chocron, à Ramallah
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
BERNARD

BERNARD


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 Empty
MessageSujet: avis   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 EmptyMer 16 Mar 2011, 13:44

chrisredfeild a écrit:
de plus je prefere ne pas creuser trop dans cette affair, et ma croyonce me dit que seul JESUS va ramener la PAIX.


personne ne pourra le fair a part JESUS

Mais si tu ne fais rien toi même ou si je ne fais rien moi même Jésus nous le reprochera.
On attend pas Jésus les bras croisés et la bouche ouverte sans rien faire.
Le Maître de la Justice et de la Paix souhaite voir ses frères à l’œuvre et non les bras croisés sans rien faire.
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 EmptySam 16 Avr 2011, 09:19


15/04/2011 15:26

La télévision française au côté de la télévision palestinienne

Une filiale de France Télévisions s’est engagée à aider la télévision palestinienne à se professionnaliser. Le défi est de transformer une chaîne officielle en une télévision publique


La télévision publique palestinienne (PBC) est implantée au cœur de Ramallah dans un bâtiment bombarbé par l’armée israélienne en 2002 (photo Laurent Larcher)

Il est 9 h 20, début de la conférence de rédaction dans les locaux lépreux de la télévision publique palestinienne, PBC (pour Palestine Broadcasting Corporation). Situé au cœur de Ramallah, c’est un blockhaus grisâtre bombardé en 2002 par l’armée israélienne.

Depuis, le bâtiment ressemble à un vieux cargo à la dérive, gardé par plusieurs pelotons d’hommes armés. Nasir, le directeur de l’information, débardeur en laine bleue et cigare à la main, anime la réunion. Les journalistes l’écoutent sans grande passion, un café à la main, une cigarette dans l’autre.

La télévision palestinienne est peut-être le dernier endroit au monde où l’on peut fumer en travaillant. Les sujets sont égrenés sans hiérarchisation : les visites politiques de Mahmoud Abbas, une opération annoncée de Tsahal à Jénine, l’impact des révolutions arabes en Cisjordanie… Un journaliste, drapeau palestinien sur le revers d’une veste brune, s’agite.

La visite de Salam Fayad, le premier ministre de l’Autorité palestinienne, dans un village des alentours, n’a pas retenu l’attention du directeur de l’information. « Cela n’a pas d’intérêt ! » « Mais pas du tout, proteste le journaliste, nous devons en rendre compte. Voici les papiers officiels envoyés par son bureau. »

Nasir ne bronche pas. « Ce sujet n’a rien à faire dans un journal télévisé, dit-il. Nous n’avons pas vocation à relayer toutes les visites des responsables de l’Autorité palestinienne. »
"Nous voulons devenir une télévision crédible, innovante, créatrice"

Le débat est clos. Pour l’heure. Dans un coin, Jean-Baptiste Letondeur, une trentaine d’années, un carnet de notes à la main, écoute avec attention. Il est envoyé en mission par CFI, une filiale de France Télévisions chargée d’aider les médias de la zone Méditerranée et de l’Afrique à se professionnaliser. Avec l’accord du ministère des affaires étrangères, CFI a accepté d’aider la PBC à se transformer en télévision publique. Une révolution pour cette chaîne fondée par le Fatah au milieu des années 1990 dans la foulée des accords d’Oslo.

Une télévision officielle soutenue dans un premier temps par la France, avant qu’elle ne se rende compte, après le début de la seconde intifada, de son degré de corruption et de son incapacité à produire autre chose que la propagande de Yasser Arafat.

« Nous voulons devenir une télévision crédible, innovante, créatrice », affirme avec enthousiasme Sameh, le responsable des relations internationales de la PBC, homme de confiance du président de la télévision, Yasser Abed Rabbo.

« Nous comptons sur CFI pour nous aider à former une nouvelle génération de journalistes avec qui nous construirons cette télévision moderne et sérieuse. » Six jeunes gens ont été sélectionnés par CFI dans cette optique. Ils ont entre 25 et 30 ans. Enfants d’Al-Jazira, de CNN et d’Alarabiya, ils n’ont pas le même profil que leurs aînés.

"Nous ne sommes pas les porte-parole de l’Autorité palestinienne"

Enthousiastes, débordants d’énergie et bien moins politisés, ils détonnent dans le paysage gris de la PBC. « Nous ne sommes pas là pour être les porte-parole de l’Autorité palestinienne. Nous voulons parler de la société, des problèmes rencontrés par les uns et les autres. Ramallah, ce n’est pas seulement l’occupation israélienne », explique l’un d’entre eux, résumant le sentiment général des six compagnons.

Après la conférence de rédaction, Yaha Nafee et Yara Amleh, deux de ces six journalistes, se retrouvent dans le bureau de Jean-Baptiste Letondeur afin de finaliser le sujet de leur reportage, sous les portraits de Yasser Arafat et d’Abou Abbas. Yara, 25 ans, originaire d’Hébron, propose de traiter des différentes classes sociales qui cohabitent dans Ramallah, les pauvres et les riches. « C’est trop large. Comment veux-tu en sortir un sujet de deux minutes ? » lui répond Jean-Baptiste.

Yara explique que ces différences sociales sont nouvelles dans la ville, que l’on trouve aussi de plus en plus de personnes sans travail. « Je ne suis pas d’accord, rétorque son camarade Yaha, un solide gaillard de 29 ans. Ceux qui ne travaillent pas sont ceux qui ne veulent pas travailler ! »

Yara n’est pas convaincue mais elle est prête à écouter son camarade proposer un autre sujet : « Tous les jours, les habitants de Ramallah sont bloqués par un embouteillage aux abords de Kalandia (le check-point de l’armée israélienne en direction de Jérusalem, NDLR). La zone est sous la responsabilité des Israéliens mais ils ne font rien pour fluidifier la circulation : ce sont des bénévoles qui s’en occupent. »

Quelques minutes plus tard, les deux jeunes journalistes filent en direction de Kalandia avec un caméraman. Jean-Baptiste supervise le reportage. Il les encourage à multiplier les plans, les interviews en situation, les séquences. Et deux heures après, l’équipe se retrouve dans les bureaux de la chaîne pour regarder les rushs, monter le reportage et écrire le commentaire.
"Ici commence une nouvelle ère pour nous"

« Avant d’écrire, voyez les images sur lesquelles vous allez parler. Et vérifiez vos informations en appelant les autorités, palestinienne mais aussi israélienne. C’est capital », insiste-t-il. Alors que Yara et Yaha se mettent à décortiquer leurs images, trois hommes en costume gris, collaborateurs de Salam Fayad, font irruption dans les bureaux, une cassette à la main.

À leur suite, le journaliste au drapeau palestinien de ce matin, triomphant. Le groupe apporte les images de la visite de Salam Fayad. Elles seront montées pour le journal de 18 heures. Nasir, écœuré, préfère ne rien dire. Yara et Yaha lèvent les yeux au ciel. « Après, on s’étonne que personne ne nous prenne au sérieux », soufflent-ils, désolés.

« Tout cela est l’héritage du passé, mais nous avons la volonté de changer, affirme Samhé, nous ferons avec l’aide de ces jeunes journalistes une télévision pour le peuple et non pour le gouvernement. » Et pour appuyer sa déclaration de foi, il se rend avec fierté au pied d’un immeuble flambant neuf, aux lignes architecturales élégantes et fines : le nouveau siège de la télévision palestinienne.

« Ici commence une nouvelle ère pour nous », une ère résolument tournée vers le futur et non plus hantée, si l’on en croit Samhé, « par les fantômes de l’histoire ». Un pari que partage Frédéric Desagneaux, le consul général de France à Jérusalem.

« Nous faisons confiance aux dirigeants de la PBC. Ils veulent mettre leur télévision au niveau de sérieux des autres grands médias. Nous sommes dans notre rôle en les accompagnant sur cette voie. Une télévision publique, explique-t-il, est un élément de stabilité pour la construction d’un État palestinien démocratique. »


LAURENT LARCHER, à Ramallah
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 EmptyVen 06 Mai 2011, 10:03

La France va-t-elle reconnaître l’État palestinien ?
Le premier ministre israélien Benyamin Netanyahou devait de nouveau afficher, jeudi 5 mai à Paris, son hostilité à l’égard de l’accord de réconciliation entre Palestiniens, face à des interlocuteurs français qui croient encore possible de sortir du « statu quo » dans le processus de paix.


Dans son interview à L ’ Express cette semaine, Nicolas Sarkozy dit clairement que si « le processus de paix est toujours au point mort en septembre, la France prendra ses responsabilités sur la question centrale de la reconnaissance de l’État palestinien ». On ne saurait être plus clair. Tout ami d’Israël qu’il soit, le chef de l’État français est exaspéré par l’attitude du gouvernement Netanyahou, qui est largement responsable du blocage des négociations de paix avec les Palestiniens.

Cette position est celle du réalisme. Tout d’abord, il y a une vraie pression du côté de la population palestinienne en faveur de l’unité, contre ce gâchis que représente la division entre Gaza et la Cisjordanie. D’autant que, grâce à la politique menée par le premier ministre Salam Fayyad, un État palestinien viable sur le plan de l’organisation et des ressources est désormais possible.

C’est le cas aussi pour Gaza, si ses portes étaient ouvertes, notamment pour les matériaux de construction. Le FMI et la Banque mondiale, des instances internationales qui ne sont pas suspectes de complaisance, viennent de souligner que l’Autorité palestinienne est « capable de conduire la politique économique saine que l’on attend d’un futur État ».

Territoires palestiniens, pas d’exception

Par ailleurs, c’est une question d’opportunité. Au moment où s’étendent les mouvements en faveur de la démocratie à travers l’ensemble du monde arabe, il est impensable que les Territoires palestiniens soient une exception.

D’autant que la politique égyptienne vis-à-vis d’Israël subit une inflexion. Sans remettre en cause le traité de paix de 1979, la nouvelle diplomatie égyptienne entend se démarquer de celle de Moubarak, jugée complaisante, et envoie des signaux qui vont de la reprise des contacts avec l’Iran à la levée du blocus de Gaza, en passant par le rôle essentiel joué par le nouveau chef des services de renseignement égyptiens dans la conclusion de l’accord Hamas-Fatah.



À Paris, on estime donc qu’Israël, dont la sécurité est affaiblie, notamment en raison des craintes de déstabilisation à sa frontière nord (Syrie) et à sa frontière est (Jordanie), doit prendre les devants et accompagner ce processus de reconnaissance de l’État palestinien. C’est un moment de vérité
. Le risque serait le développement de mouvements de masse comme ceux qui se sont produits dans un certain nombre de pays arabes, ou une troisième intifada. »


Recueilli par VINCENT DE FELIGONDE
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
BERNARD

BERNARD


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 Empty
MessageSujet: avis   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 EmptyVen 06 Mai 2011, 10:24

mario-franc_lazur a écrit:
La France va-t-elle reconnaître l’État palestinien ?
Le premier ministre israélien Benyamin Netanyahou devait de nouveau afficher, jeudi 5 mai à Paris, son hostilité à l’égard de l’accord de réconciliation entre Palestiniens, face à des interlocuteurs français qui croient encore possible de sortir du « statu quo » dans le processus de paix.


Dans son interview à L ’ Express cette semaine, Nicolas Sarkozy dit clairement que si « le processus de paix est toujours au point mort en septembre, la France prendra ses responsabilités sur la question centrale de la reconnaissance de l’État palestinien ». On ne saurait être plus clair. Tout ami d’Israël qu’il soit, le chef de l’État français est exaspéré par l’attitude du gouvernement Netanyahou, qui est largement responsable du blocage des négociations de paix avec les Palestiniens.

Cette position est celle du réalisme. Tout d’abord, il y a une vraie pression du côté de la population palestinienne en faveur de l’unité, contre ce gâchis que représente la division entre Gaza et la Cisjordanie. D’autant que, grâce à la politique menée par le premier ministre Salam Fayyad, un État palestinien viable sur le plan de l’organisation et des ressources est désormais possible.

C’est le cas aussi pour Gaza, si ses portes étaient ouvertes, notamment pour les matériaux de construction. Le FMI et la Banque mondiale, des instances internationales qui ne sont pas suspectes de complaisance, viennent de souligner que l’Autorité palestinienne est « capable de conduire la politique économique saine que l’on attend d’un futur État ».

Territoires palestiniens, pas d’exception

Par ailleurs, c’est une question d’opportunité. Au moment où s’étendent les mouvements en faveur de la démocratie à travers l’ensemble du monde arabe, il est impensable que les Territoires palestiniens soient une exception.

D’autant que la politique égyptienne vis-à-vis d’Israël subit une inflexion. Sans remettre en cause le traité de paix de 1979, la nouvelle diplomatie égyptienne entend se démarquer de celle de Moubarak, jugée complaisante, et envoie des signaux qui vont de la reprise des contacts avec l’Iran à la levée du blocus de Gaza, en passant par le rôle essentiel joué par le nouveau chef des services de renseignement égyptiens dans la conclusion de l’accord Hamas-Fatah.



À Paris, on estime donc qu’Israël, dont la sécurité est affaiblie, notamment en raison des craintes de déstabilisation à sa frontière nord (Syrie) et à sa frontière est (Jordanie), doit prendre les devants et accompagner ce processus de reconnaissance de l’État palestinien. C’est un moment de vérité
. Le risque serait le développement de mouvements de masse comme ceux qui se sont produits dans un certain nombre de pays arabes, ou une troisième intifada. »


Recueilli par VINCENT DE FELIGONDE


Mon souhait le plus important serait que les états musulmans entourant Israël reconnaissent une fois pour toute l'état d’Israël est qu'Israël soit moins arrogant et reconnaisse une fois pour toute l'état palestinien.
Israël et tous les états musulmans sont victimes de la satanique loi du Talion.
Si la notions de justice, de droit, remplacé la notion de vengeance d'injustice et de non droit on peu espérer avoir un résultat positif dans les relation entre Israël et les pays musulmans leur voisin.
C'est une question d'intelligence humaine.
Les démocrates et les vrais pacifiques doivent avoir le courage dans tous les camps d'enterrer la hache de guerre.
Aucun des antagonistes du secteur ne doit dominer son voisin.
Je rappelle une fois encore la justice n'est absolument pas la vengeance du talion.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 EmptyVen 06 Mai 2011, 10:25

Mais pourquoi donc l'état d'Israel est contre la réconsciliation , entre les deux fractions Palestiniennes c'est quand même un non sens !!!
Revenir en haut Aller en bas
BERNARD

BERNARD


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 Empty
MessageSujet: avis   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 EmptyVen 06 Mai 2011, 10:42

Eliza a écrit:
Mais pourquoi donc l'état d'Israel est contre la réconsciliation , entre les deux fractions Palestiniennes c'est quand même un non sens !!!

Ils ont la trouille et il se croit supérieur à tout le monde.
Ils savent que les Etats-Unis ne bougerons pas et seront toujours de leur coté.
Ils sont comme les arabes adeptes de la loi du talion mal appliquée.
Ils confondent tous Justice et Vengeance.
Et ceux qui seraient pour une paix sont assassinés dans leur propre camps.

Ils oublient aussi qu'ils vivent tous sur une faille géologique majeur qui peu entraîner leur engloutissement .
Imaginons un séisme de même magnitude qu'au Japon , la vallée du Jourdain serait peut être engloutie.
Cet avis n'est peut être pas politique ou religieux mais il peut exister.

De plus il y a une question primordiale dans la région c'est le contrôle de l'eau.

Je crois aussi qu’Israël doit arrêter de se prendre pour la cuisse de Jupiter dans le monde.
Israël est un pays comme tous les autres avec des droit et surtout des devoirs.
Ce qu'ils font envers le peuple palestinien est innommable et immoral surtout dans la bande de Gaza.

Je dis que si on est chef d'état c'est qu'on est intelligent.
Ceci est valable au musulmans comme aux juifs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 EmptyVen 06 Mai 2011, 15:08

ChrisLam a écrit:
Eliza a écrit:
Mais pourquoi donc l'état d'Israel est contre la réconsciliation , entre les deux fractions Palestiniennes c'est quand même un non sens !!!

Ils ont la trouille et il se croit supérieur à tout le monde.
Ils savent que les Etats-Unis ne bougerons pas et seront toujours de leur coté.
Ils sont comme les arabes adeptes de la loi du talion mal appliquée.
Ils confondent tous Justice et Vengeance.
Et ceux qui seraient pour une paix sont assassinés dans leur propre camps.

Ils oublient aussi qu'ils vivent tous sur une faille géologique majeur qui peu entraîner leur engloutissement .
Imaginons un séisme de même magnitude qu'au Japon , la vallée du Jourdain serait peut être engloutie.
Cet avis n'est peut être pas politique ou religieux mais il peut exister.

De plus il y a une question primordiale dans la région c'est le contrôle de l'eau.

Je crois aussi qu’Israël doit arrêter de se prendre pour la cuisse de Jupiter dans le monde.
Israël est un pays comme tous les autres avec des droit et surtout des devoirs.
Ce qu'ils font envers le peuple palestinien est innommable et immoral surtout dans la bande de Gaza.

Je dis que si on est chef d'état c'est qu'on est intelligent.
Ceci est valable au musulmans comme aux juifs


ChrisLam , bien merci à toi pour tes explications plus que enrichissantes .
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 EmptyVen 06 Mai 2011, 20:51

ChrisLam a écrit:
Eliza a écrit:
Mais pourquoi donc l'état d'Israel est contre la réconsciliation .....!

Ils ont la trouille et il se croit supérieur à tout le monde.
Ils savent que les Etats-Unis ne bougerons pas et seront toujours de leur coté.
Ils sont comme les arabes adeptes de la loi du talion mal appliquée.
Ils confondent tous Justice et Vengeance.
Et ceux qui seraient pour une paix sont assassinés dans leur propre camps.

Ils oublient aussi qu'ils vivent tous sur une faille géologique majeur qui peu entraîner leur engloutissement .
Imaginons un séisme de même magnitude qu'au Japon , la vallée du Jourdain serait peut être engloutie.
Cet avis n'est peut être pas politique ou religieux mais il peut exister.

De plus il y a une question primordiale dans la région c'est le contrôle de l'eau.

Je crois aussi qu’Israël doit arrêter de se prendre pour la cuisse de Jupiter dans le monde.
Israël est un pays comme tous les autres avec des droit et surtout des devoirs.
Ce qu'ils font envers le peuple palestinien est innommable et immoral surtout dans la bande de Gaza.

Je dis que si on est chef d'état c'est qu'on est intelligent.
Ceci est valable au musulmans comme aux juifs


J'ajouterais une autre -- qui n'annule pas ce que tu viens d'écrire, mon cher CHRISLAM -- une autre explication : le sionisme

Le sionisme est un mouvement extrémiste religieux juif, qui prétend que DIEU veut :

1) Que Israël retrouve les frontières prévues dans la Bible ( c'est-à-dire tous les territoires palestiniens) ;

2) que le Temple de Jérusalem soit reconstruit !!!


Avec une telle idéologie, évidemmment, la paix n'est pas pour demain, c'est clair !!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
BERNARD

BERNARD


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 Empty
MessageSujet: avis   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 EmptySam 07 Mai 2011, 08:08

mario-franc_lazur a écrit:
ChrisLam a écrit:


Ils ont la trouille et il se croit supérieur à tout le monde.
Ils savent que les Etats-Unis ne bougerons pas et seront toujours de leur coté.
Ils sont comme les arabes adeptes de la loi du talion mal appliquée.
Ils confondent tous Justice et Vengeance.
Et ceux qui seraient pour une paix sont assassinés dans leur propre camps.

Ils oublient aussi qu'ils vivent tous sur une faille géologique majeur qui peu entraîner leur engloutissement .
Imaginons un séisme de même magnitude qu'au Japon , la vallée du Jourdain serait peut être engloutie.
Cet avis n'est peut être pas politique ou religieux mais il peut exister.

De plus il y a une question primordiale dans la région c'est le contrôle de l'eau.

Je crois aussi qu’Israël doit arrêter de se prendre pour la cuisse de Jupiter dans le monde.
Israël est un pays comme tous les autres avec des droit et surtout des devoirs.
Ce qu'ils font envers le peuple palestinien est innommable et immoral surtout dans la bande de Gaza.

Je dis que si on est chef d'état c'est qu'on est intelligent.
Ceci est valable au musulmans comme aux juifs


J'ajouterais une autre -- qui n'annule pas ce que tu viens d'écrire, mon cher CHRISLAM -- une autre explication : le sionisme

Le sionisme est un mouvement extrémiste religieux juif, qui prétend que DIEU veut :

1) Que Israël retrouve les frontières prévues dans la Bible ( c'est-à-dire tous les territoires palestiniens) ;

2) que le Temple de Jérusalem soit reconstruit !!!


Avec une telle idéologie, évidemmment, la paix n'est pas pour demain, c'est clair !!!!

Le sionisme est une sorte de fascisme religieux .
C'est un peu le comme le salafisme chez les musulmans
ceci à bien des égards.
L’alliance c'est étendue au monde ce que les juifs ne comprenne pas facilement.

Jésus reviendra pour juger et 12 apôtres jugerons les 12 tribus d’Israël c'est ce qu'on m'a dit il y a bien longtemps déjà.
Des élus il y en aura certainement chez les chrétiens , les musulmans, les juifs et les autres.
Le chiffe 144000 n'est qu'un symbole et signifie la multitude.

Mais en attendant c'est pas tout rose ici bas surtout dans ce qui a été autrefois la grande Palestine.
La famille dirigeante syrienne est encore celle qui tue son propre peuple et s’accroche aux privilèges et aux pouvoir personnelle.

Les dirigeants politique et religieux du secteur sont-ils réellement pour la paix avec la loi du talion comme dogme essentiel religieux?
Mais pourquoi donc la femme d'Abraham a-elle permis à son marie d'avoir une relation extraconjugale avec une servante.

Dieu diviserait-il pour mieux régner?
Ou Satan se servant de la faiblesse humaine et de sa liberté agit-il pour lui , mieux régner?

Satan est une créature déchue que Dieu à créé.
dans le livre de JOB il y a un dialogue entre Dieu et Satan.
Il y a aussi la tentation ou il y a un dialogue entre Jésus et Satan.

Mais dans touts les cas c'est Dieu qui gagne et triomphe.
C'est la notre seul et unique espoir .
Pour nous chrétiens la résurrection en est un signe des plus évident.

Mais au fit je sort du sujet ...........................
Cela montre bien que tout est lié dans nos vies.

Bon Week-End





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 Empty
MessageSujet: A mon humble avis .   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 EmptySam 07 Mai 2011, 08:21

Depuis des années maintenant , la Palestine est le souffre douleur d'Israel aussi bien politique que religieux , à mon sens tous sont coupables d'une manière ou l'autre , et franchement il n'y a que l'Eternel le Tout Puissant qui peut , les faires plier le genou devant sa volonté .
Revenir en haut Aller en bas
BERNARD

BERNARD


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 Empty
MessageSujet: avis   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 EmptySam 07 Mai 2011, 08:26

Eliza a écrit:
Depuis des années maintenant , la Palestine est le souffre douleur d'Israel aussi bien politique que religieux , à mon sens tous sont coupables d'une manière ou l'autre , et franchement il n'y a que l'Eternel le Tout Puissant qui peut , les faires plier le genou devant sa volonté .

Le tout puissant leur envois des hommes de paix mais ils les assassinent.
Cela rappelle une ancienne histoire qui c'est passé il y un peu plus de 2000 ans.
Nous sommes tous des Thomas en puissance , il nous faut voir pour croire.
Heureux celui qui croit sans avoir vu , c'est à nous aujourd'hui que ces mots s'adressent.
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 EmptySam 07 Mai 2011, 08:39

ChrisLam a écrit:
Eliza a écrit:
Depuis des années maintenant , la Palestine est le souffre douleur d'Israel aussi bien politique que religieux , à mon sens tous sont coupables d'une manière ou l'autre , et franchement il n'y a que l'Eternel le Tout Puissant qui peut , les faires plier le genou devant sa volonté .

Le tout puissant leur envois des hommes de paix mais ils les assassinent.
Cela rappelle une ancienne histoire qui c'est passé il y un peu plus de 2000 ans.
Nous sommes tous des Thomas en puissance , il nous faut voir pour croire.
Heureux celui qui croit sans avoir vu , c'est à nous aujourd'hui que ces mots s'adressent.


Ainsi lorsque le 4 novembre 1995, un extrémiste hébreu assassine Yitzhak Rabin. En enterrant les espoirs de paix, bon nombre de ses successeurs l'ont tué une seconde fois

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Invité
Invité



La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 EmptySam 07 Mai 2011, 08:44

ChrisLam a écrit:
Eliza a écrit:
Depuis des années maintenant , la Palestine est le souffre douleur d'Israel aussi bien politique que religieux , à mon sens tous sont coupables d'une manière ou l'autre , et franchement il n'y a que l'Eternel le Tout Puissant qui peut , les faires plier le genou devant sa volonté .

Le tout puissant leur envois des hommes de paix mais ils les assassinent.
Cela rappelle une ancienne histoire qui c'est passé il y un peu plus de 2000 ans.
Nous sommes tous des Thomas en puissance , il nous faut voir pour croire.
Heureux celui qui croit sans avoir vu , c'est à nous aujourd'hui que ces mots s'adressent.

Bonjour ChrisLam je partage entièrement ta réflexion , nous avons cru par la grâce de Dieu cela ne vient pas de nous-même , celui qui a une foi profonde ne ce base pas sur les évènements actuels , oui tu as raison de dire tous ceux qui font oeuvres de paix , sont tués ou martyrisés les voies du Seigneur sont vraiment impénétrables .
Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 EmptySam 07 Mai 2011, 08:47

mario-franc_lazur a écrit:
ChrisLam a écrit:
Eliza a écrit:
Depuis des années maintenant , la Palestine est le souffre douleur d'Israel aussi bien politique que religieux , à mon sens tous sont coupables d'une manière ou l'autre , et franchement il n'y a que l'Eternel le Tout Puissant qui peut , les faires plier le genou devant sa volonté .

Le tout puissant leur envois des hommes de paix mais ils les assassinent.
Cela rappelle une ancienne histoire qui c'est passé il y un peu plus de 2000 ans.
Nous sommes tous des Thomas en puissance , il nous faut voir pour croire.
Heureux celui qui croit sans avoir vu , c'est à nous aujourd'hui que ces mots s'adressent.


Ainsi lorsque le 4 novembre 1995, un extrémiste hébreu assassine Yitzhak Rabin. En enterrant les espoirs de paix, bon nombre de ses successeurs l'ont tué une seconde fois

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bonjour mon cher MARIO, bonjour à tous ,

Je me souviens en effet lorsque Yitzhak Rabin fut assassiné le coup au coeur que j'ai ressenti et combien j'ai été heurtée !!

Cela ne devrait pas être possible de tuer un homme de Paix... !!!

Ceci dit, je sais que je rêve ... rien n'est nouveau sous le soleil dit le livre de l'Ecclésiaste !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
BERNARD

BERNARD


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 Empty
MessageSujet: avis   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 EmptySam 07 Mai 2011, 12:41

rosedumatin a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:



Ainsi lorsque le 4 novembre 1995, un extrémiste hébreu assassine Yitzhak Rabin. En enterrant les espoirs de paix, bon nombre de ses successeurs l'ont tué une seconde fois

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bonjour mon cher MARIO, bonjour à tous ,

Je me souviens en effet lorsque Yitzhak Rabin fut assassiné le coup au coeur que j'ai ressenti et combien j'ai été heurtée !!

Cela ne devrait pas être possible de tuer un homme de Paix... !!!

Ceci dit, je sais que je rêve ... rien n'est nouveau sous le soleil dit le livre de l'Ecclésiaste !

Ne sommes nous pas un peu dans l'état d'esprit des apôtres quand Jésus a été crucifié?
Il y a ceux qui n'y croient pas et ceux qui y croient.
Nous chrétiens nous faisons parti de ceux qui y croient .
Trois jours après le vendredi que c'est-il passé à la grande surprise non seulement des apôtres mais des gardien du tombeau.
Voila la preuve irréfutable que Dieu arrivera à ses fins en vainqueur sur mal .
Et le mal c'est la mort.

Dieu souhaite pour nous que nous vivions.
Pour le moment il veut que nous soyons debout sur terre pour combattre le mal qui est en nous et autour de nous.
Croyez nous, croyons nous que c'est en se tuant entre nous en son Nom qu'on arrivera à s'en sortir.
C'est sur notre vie sur terre ne serra jamais parfaite puisque nous sommes des mortels mais rien ne nous empêche d'agir, d'oeuvrer en Son Nom pour plus de justice , de fraternité, de solidarité , de tolérance, donc d'Amour fraternel entre nous.
Un Juif doit aimer fraternellement un musulman et un chrétien doit aimez un juif et un musulman.
Est-ce-que Dieu est vraiment honoré quant-il voit nos querelles permanentes faite en son nom?
Il serait peut être temps de se remuer le popotin .
Je rappelle que nous avons qu'une vie pour agir et Dieu compte sur nous tous.
Lui il a toute l'éternité avant , pendant , après car il est le Temps.
" Le jour ou le Maître reviendra il souhaite voir ses ouvriers à l'oeuvre"
C'est à dire pour la gloire de Dieu et non pour la gloriole des hommes.



Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 EmptyMar 10 Mai 2011, 09:22

« Dans son interview à L ’ Express cette semaine, Nicolas Sarkozy dit clairement que si « le processus de paix est toujours au point mort en septembre, la France prendra ses responsabilités sur la question centrale de la reconnaissance de l’État palestinien ». On ne saurait être plus clair. Tout ami d’Israël qu’il soit, le chef de l’État français est exaspéré par l’attitude du gouvernement Netanyahou, qui est largement responsable du blocage des négociations de paix avec les Palestiniens.

Cette position est celle du réalisme. Tout d’abord, il y a une vraie pression du côté de la population palestinienne en faveur de l’unité, contre ce gâchis que représente la division entre Gaza et la Cisjordanie. D’autant que, grâce à la politique menée par le premier ministre Salam Fayyad, un État palestinien viable sur le plan de l’organisation et des ressources est désormais possible.

C’est le cas aussi pour Gaza, si ses portes étaient ouvertes, notamment pour les matériaux de construction. Le FMI et la Banque mondiale, des instances internationales qui ne sont pas suspectes de complaisance, viennent de souligner que l’Autorité palestinienne est « capable de conduire la politique économique saine que l’on attend d’un futur État ».

Territoires palestiniens, pas d’exception
Par ailleurs, c’est une question d’opportunité. Au moment où s’étendent les mouvements en faveur de la démocratie à travers l’ensemble du monde arabe, il est impensable que les Territoires palestiniens soient une exception.

D’autant que la politique égyptienne vis-à-vis d’Israël subit une inflexion. Sans remettre en cause le traité de paix de 1979, la nouvelle diplomatie égyptienne entend se démarquer de celle de Moubarak, jugée complaisante, et envoie des signaux qui vont de la reprise des contacts avec l’Iran à la levée du blocus de Gaza, en passant par le rôle essentiel joué par le nouveau chef des services de renseignement égyptiens dans la conclusion de l’accord Hamas-Fatah.

À Paris, on estime donc qu’Israël, dont la sécurité est affaiblie, notamment en raison des craintes de déstabilisation à sa frontière nord (Syrie) et à sa frontière est (Jordanie), doit prendre les devants et accompagner ce processus de reconnaissance de l’État palestinien. C’est un moment de vérité. Le risque serait le développement de mouvements de masse comme ceux qui se sont produits dans un certain nombre de pays arabes, ou une troisième intifada. »


Recueilli par VINCENT DE FELIGONDE
[b]
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 EmptyLun 16 Mai 2011, 10:17

"Violences lors des commémorations de la « Nakba » palestinienne.

Les manifestations en souvenir de la " catastrophe " de 1948 ont fait au moins neuf morts aux frontières libano-israélienne et syro-israélienne, comme à celle de Gaza.



Violences lors des commémorations de la « Nakba » palestinienne
Les manifestations en souvenir de la « catastrophe » de 1948 ont fait au moins neuf morts aux frontières libano-israélienne et syro-israélienne, comme à celle de Gaza.

La commémoration annuelle de la Nakba, la « catastrophe » qui marque pour les Palestiniens la création de l’État d’Israël en 1948, a donné lieu dimanche 15 mai à de nombreuses violences. Elle rappelle l’exode de 760 000 Palestiniens réfugiés dans les pays arabes frontaliers : Jordanie, Syrie, Liban et dans les Territoires palestiniens.

Ces exilés et leurs descendants, aujourd’hui au nombre de 4,8 millions environ selon l’ONU, demandent toujours le droit de retrouver leurs terres et leurs maisons, devenues propriété israélienne.

Dans la foulée des révoltes arabes et de la réconciliation entre les frères ennemis du Fatah et du Hamas, la Nakba a, cette année, fortement mobilisé les Palestiniens à travers tout le Proche-Orient.

Certains groupes Facebook ont appelé à lancer une « troisième Intifada », tandis qu’un mot d’ordre encourageait les réfugiés à marcher sur les frontières israéliennes, plaçant les forces de sécurité israéliennes en état d’alerte durant tout le week-end.

Un tournant ?

Dimanche, l’armée a ouvert le feu sur les manifestants palestiniens venus de Syrie qui avaient pénétré dans le Golan occupé, causant la mort de quatre d’entre eux. Plusieurs milliers de réfugiés du Liban, bloqués par les troupes libanaises et israéliennes, se sont également rassemblés à la frontière nord d’Israël, où des tirs auraient causé la mort de quatre personnes.

À Gaza, au moins un Palestinien a été tué et 45 blessés par l’armée lors d’une marche en direction du point de passage frontalier israélien d’Erez, tandis qu’en Cisjordanie des heurts violents ont fait au moins 5 blessés au check-point de Qalandia, à l’entrée de Jérusalem.

La question des réfugiés et de leur droit au retour constitue un point dur sur lequel ont achoppé les négociations de paix entre Palestiniens et Israéliens, actuellement dans l’impasse.

Cette semaine pourrait toutefois marquer un tournant tactique des diplomaties américaine et israélienne. Le président Barack Obama va en effet prononcer jeudi un discours sur sa politique au Moyen-Orient, et devrait s’exprimer sur les perspectives de paix entre Israël et les Territoires palestiniens.

Contre-feu au plan de l’Autorité palestinienne

Ces nouvelles orientations interviendront quelques jours après la démission de son émissaire spécial au Proche-Orient, George Mitchell, qui avait piloté les dernières démarches américaines infructueuses pour relancer des pourparlers israélo-palestiniens directs.

Dans la foulée, le premier ministre israélien Benyamin Netanyahou arrivera vendredi 20 mai pour une visite officielle à Washington, au cours de laquelle il donnera sa vision pour une paix au Proche-Orient.

Le chef du gouvernement devrait présenter un contre-feu au plan de l’Autorité palestinienne, qui prévoit de demander en septembre aux Nations unies la reconnaissance d’un État palestinien indépendant.

La France compte également jouer un rôle dans la relance du processus de paix. Le ministre français des affaires étrangères Alain Juppé est attendu lundi en Israël et dans les Territoires palestiniens. "

Véronique Chocron, à Jérusalem
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
BERNARD

BERNARD


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 Empty
MessageSujet: avis   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 EmptyLun 16 Mai 2011, 15:33

mario-franc_lazur a écrit:
"Violences lors des commémorations de la « Nakba » palestinienne.

Les manifestations en souvenir de la " catastrophe " de 1948 ont fait au moins neuf morts aux frontières libano-israélienne et syro-israélienne, comme à celle de Gaza.



Violences lors des commémorations de la « Nakba » palestinienne
Les manifestations en souvenir de la « catastrophe » de 1948 ont fait au moins neuf morts aux frontières libano-israélienne et syro-israélienne, comme à celle de Gaza.

La commémoration annuelle de la Nakba, la « catastrophe » qui marque pour les Palestiniens la création de l’État d’Israël en 1948, a donné lieu dimanche 15 mai à de nombreuses violences. Elle rappelle l’exode de 760 000 Palestiniens réfugiés dans les pays arabes frontaliers : Jordanie, Syrie, Liban et dans les Territoires palestiniens.

Ces exilés et leurs descendants, aujourd’hui au nombre de 4,8 millions environ selon l’ONU, demandent toujours le droit de retrouver leurs terres et leurs maisons, devenues propriété israélienne.

Dans la foulée des révoltes arabes et de la réconciliation entre les frères ennemis du Fatah et du Hamas, la Nakba a, cette année, fortement mobilisé les Palestiniens à travers tout le Proche-Orient.

Certains groupes Facebook ont appelé à lancer une « troisième Intifada », tandis qu’un mot d’ordre encourageait les réfugiés à marcher sur les frontières israéliennes, plaçant les forces de sécurité israéliennes en état d’alerte durant tout le week-end.

Un tournant ?

Dimanche, l’armée a ouvert le feu sur les manifestants palestiniens venus de Syrie qui avaient pénétré dans le Golan occupé, causant la mort de quatre d’entre eux. Plusieurs milliers de réfugiés du Liban, bloqués par les troupes libanaises et israéliennes, se sont également rassemblés à la frontière nord d’Israël, où des tirs auraient causé la mort de quatre personnes.

À Gaza, au moins un Palestinien a été tué et 45 blessés par l’armée lors d’une marche en direction du point de passage frontalier israélien d’Erez, tandis qu’en Cisjordanie des heurts violents ont fait au moins 5 blessés au check-point de Qalandia, à l’entrée de Jérusalem.

La question des réfugiés et de leur droit au retour constitue un point dur sur lequel ont achoppé les négociations de paix entre Palestiniens et Israéliens, actuellement dans l’impasse.

Cette semaine pourrait toutefois marquer un tournant tactique des diplomaties américaine et israélienne. Le président Barack Obama va en effet prononcer jeudi un discours sur sa politique au Moyen-Orient, et devrait s’exprimer sur les perspectives de paix entre Israël et les Territoires palestiniens.

Contre-feu au plan de l’Autorité palestinienne

Ces nouvelles orientations interviendront quelques jours après la démission de son émissaire spécial au Proche-Orient, George Mitchell, qui avait piloté les dernières démarches américaines infructueuses pour relancer des pourparlers israélo-palestiniens directs.

Dans la foulée, le premier ministre israélien Benyamin Netanyahou arrivera vendredi 20 mai pour une visite officielle à Washington, au cours de laquelle il donnera sa vision pour une paix au Proche-Orient.

Le chef du gouvernement devrait présenter un contre-feu au plan de l’Autorité palestinienne, qui prévoit de demander en septembre aux Nations unies la reconnaissance d’un État palestinien indépendant.

La France compte également jouer un rôle dans la relance du processus de paix. Le ministre français des affaires étrangères Alain Juppé est attendu lundi en Israël et dans les Territoires palestiniens. "

Véronique Chocron, à Jérusalem


Je ne veux pas jouer les rabat-joie mais l’esprit borné, l'orgueil, des dirigeants Israéliens doivent disparaître si on veut vraiment un paix durable.
Cette esprit borné, et aussi cet orgueil musulman doit aussi disparaître si on veut une paix durable.

Les dirigeants des deux clans en ont-ils réellement la volonté?

Israël passe son temps avec joie de discréditer toutes les décision qui sont prisent pour la paix.
Et si il y a des israéliens qui lisent ce que j'écrit , qu'ils sachent une fois pour toute qu'ils ne sont pas le nombril de la terre.
Canarder les bateaux qui ravitaille humanitairement la bande de Gaza c'est agir comme les SS envers les juifs durant la Shoah.
Vouloir la destruction physique d’Israël pour les musulmans c'est agir comme les nazis.

La loi du talion comme moyen de vengeance réciproque et le sionisme pur et dur sont les deux bras de Satan dans ce conflit.
Qui est prêt de suivre Satan?

Pardonnez moi ma dureté mais je le dis plus par provocation que par opinion.
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 EmptyMar 17 Mai 2011, 09:51

ChrisLam a écrit:
.........................
Les dirigeants des deux clans en ont-ils réellement la volonté?

Israël passe son temps avec joie de discréditer toutes les décision qui sont prisent pour la paix.
Et si il y a des israéliens qui lisent ce que j'écrit , qu'ils sachent une fois pour toute qu'ils ne sont pas le nombril de la terre.
Canarder les bateaux qui ravitaille humanitairement la bande de Gaza c'est agir comme les SS envers les juifs durant la Shoah.
Vouloir la destruction physique d’Israël pour les musulmans c'est agir comme les nazis.

La loi du talion comme moyen de vengeance réciproque et le sionisme pur et dur sont les deux bras de Satan dans ce conflit.
Qui est prêt de suivre Satan?

Pardonnez moi ma dureté mais je le dis plus par provocation que par opinion.


Tu dis vrai, mon cher CHRISLAM .

Permets -moi de poster ce commentaire d'un chercheur libanais :

ENTRETIEN
Ibrahim Saif, chercheur au Centre Carnegie pour le Moyen-Orient, à Beyrouth (Liban)

« Avant-hier, Israël a voulu envoyer un signal fort aux pays du monde arabe : révolutions arabes ou pas, l’État hébreu ne tolérera aucune violation de ses frontières. Face à tous ces morts et blessés, Israël ne peut cependant se prévaloir d’une “légitime défense” : les manifestants n’étaient pas armés, ils ne lançaient que des pierres, faciles à éviter.

Ils ne représentaient pas de véritable danger – en tout cas, pas davantage que les autres années. Mais en se massant aux frontières d’Israël, ils ont menacé son intégrité territoriale, notamment au Golan, où plusieurs dizaines de manifestants sont entrés dans la zone tampon avec Israël.

Israël inquiète par les soulèvements dans le monde arabe
Cela fait quelques mois qu’Israël regarde avec inquiétude le monde arabe se transformer à coups de soulèvements populaires. D’abord, il y a eu la chute du président égyptien Hosni Moubarak, ce qui modifie la relation avec Israël. Résultat, la frontière entre l’Égypte et Gaza a été ouverte et ce territoire palestinien n’ est plus sous embargo égyptien. Ensuite, la contestation en Syrie perturbe le fragile équilibre trouvé avec ce régime. Sans oublier la toute récente réconciliation entre le Fatah de Mahmoud Abbas et son frère ennemi Hamas, au pouvoir à Gaza – qu’Israël considère comme un mouvement terroriste.

C’est pour toutes ces raisons que la commémoration de la Nakba a pris davantage de sens que d’habitude. Les réfugiés palestiniens ont le sentiment que 2011 est une année charnière : c’est le moment ou jamais de changer le Moyen-Orient. Jamais il n’y a eu autant d’espoir quant à la création d’un véritable État palestinien. »

Propos recueillis par Anaïs LLobet
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
BERNARD

BERNARD


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 Empty
MessageSujet: avis   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 EmptyMar 17 Mai 2011, 11:05

mario-franc_lazur a écrit:
ChrisLam a écrit:
.........................
Les dirigeants des deux clans en ont-ils réellement la volonté?

Israël passe son temps avec joie de discréditer toutes les décision qui sont prisent pour la paix.
Et si il y a des israéliens qui lisent ce que j'écrit , qu'ils sachent une fois pour toute qu'ils ne sont pas le nombril de la terre.
Canarder les bateaux qui ravitaille humanitairement la bande de Gaza c'est agir comme les SS envers les juifs durant la Shoah.
Vouloir la destruction physique d’Israël pour les musulmans c'est agir comme les nazis.

La loi du talion comme moyen de vengeance réciproque et le sionisme pur et dur sont les deux bras de Satan dans ce conflit.
Qui est prêt de suivre Satan?

Pardonnez moi ma dureté mais je le dis plus par provocation que par opinion.


Tu dis vrai, mon cher CHRISLAM .

Permets -moi de poster ce commentaire d'un chercheur libanais :

ENTRETIEN
Ibrahim Saif, chercheur au Centre Carnegie pour le Moyen-Orient, à Beyrouth (Liban)

« Avant-hier, Israël a voulu envoyer un signal fort aux pays du monde arabe : révolutions arabes ou pas, l’État hébreu ne tolérera aucune violation de ses frontières. Face à tous ces morts et blessés, Israël ne peut cependant se prévaloir d’une “légitime défense” : les manifestants n’étaient pas armés, ils ne lançaient que des pierres, faciles à éviter.

Ils ne représentaient pas de véritable danger – en tout cas, pas davantage que les autres années. Mais en se massant aux frontières d’Israël, ils ont menacé son intégrité territoriale, notamment au Golan, où plusieurs dizaines de manifestants sont entrés dans la zone tampon avec Israël.

Israël inquiète par les soulèvements dans le monde arabe
Cela fait quelques mois qu’Israël regarde avec inquiétude le monde arabe se transformer à coups de soulèvements populaires. D’abord, il y a eu la chute du président égyptien Hosni Moubarak, ce qui modifie la relation avec Israël. Résultat, la frontière entre l’Égypte et Gaza a été ouverte et ce territoire palestinien n’ est plus sous embargo égyptien. Ensuite, la contestation en Syrie perturbe le fragile équilibre trouvé avec ce régime. Sans oublier la toute récente réconciliation entre le Fatah de Mahmoud Abbas et son frère ennemi Hamas, au pouvoir à Gaza – qu’Israël considère comme un mouvement terroriste.

C’est pour toutes ces raisons que la commémoration de la Nakba a pris davantage de sens que d’habitude. Les réfugiés palestiniens ont le sentiment que 2011 est une année charnière : c’est le moment ou jamais de changer le Moyen-Orient. Jamais il n’y a eu autant d’espoir quant à la création d’un véritable État palestinien. »

Propos recueillis par Anaïs LLobet

Toute la question:" Israélien et arabes ont - ils vraiment l’ambition de vouloir la Paix?
Une minorité religieuse , ou voulant se faire passer comme telle, ne peut pas se passer de cette institution qu'est la loi du talion.

Les israéliens sont-ils encore à croire que qu'un messie viendra pour leur donner le pouvoir politique? Et la Domination sur le monde.
Si Jésus revient sur Jérusalem il faudra avant que les juifs reconnaissent Jésus comme Messie .
Ils voudront être au premières loges mais chacun sait que les premiers seront les derniers .

Il faut prendre consistance que les Juifs dans le monde ne sont pas nombreux et qu'ils ne représentent qu'eux même en 2011.

Faire une guerre mondiale pour leurs beaux yeux aux deux camps , je ne suis pas preneur.



Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 EmptyMar 17 Mai 2011, 17:43

ChrisLam a écrit:

Toute la question:" Israélien et arabes ont - ils vraiment l’ambition de vouloir la Paix?
Une minorité religieuse , ou voulant se faire passer comme telle, ne peut pas se passer de cette institution qu'est la loi du talion.

Les israéliens sont-ils encore à croire que qu'un messie viendra pour leur donner le pouvoir politique? Et la Domination sur le monde.
Si Jésus revient sur Jérusalem il faudra avant que les juifs reconnaissent Jésus comme Messie .
Ils voudront être au premières loges mais chacun sait que les premiers seront les derniers .

Il faut prendre consistance que les Juifs dans le monde ne sont pas nombreux et qu'ils ne représentent qu'eux même en 2011.

Faire une guerre mondiale pour leurs beaux yeux aux deux camps , je ne suis pas preneur.




Personnellement j'aime bien l'avertissement de Nicolas Sarkozy que j'ai posté le 10 mai, à 9 heures 22 ... Qu'en penses-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
BERNARD

BERNARD


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 Empty
MessageSujet: avis   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 EmptyMar 17 Mai 2011, 19:10

mario-franc_lazur a écrit:
« Dans son interview à L ’ Express cette semaine, Nicolas Sarkozy dit clairement que si « le processus de paix est toujours au point mort en septembre, la France prendra ses responsabilités sur la question centrale de la reconnaissance de l’État palestinien ». On ne saurait être plus clair. Tout ami d’Israël qu’il soit, le chef de l’État français est exaspéré par l’attitude du gouvernement Netanyahou, qui est largement responsable du blocage des négociations de paix avec les Palestiniens.

Cette position est celle du réalisme. Tout d’abord, il y a une vraie pression du côté de la population palestinienne en faveur de l’unité, contre ce gâchis que représente la division entre Gaza et la Cisjordanie. D’autant que, grâce à la politique menée par le premier ministre Salam Fayyad, un État palestinien viable sur le plan de l’organisation et des ressources est désormais possible.

C’est le cas aussi pour Gaza, si ses portes étaient ouvertes, notamment pour les matériaux de construction. Le FMI et la Banque mondiale, des instances internationales qui ne sont pas suspectes de complaisance, viennent de souligner que l’Autorité palestinienne est « capable de conduire la politique économique saine que l’on attend d’un futur État ».

Territoires palestiniens, pas d’exception
Par ailleurs, c’est une question d’opportunité. Au moment où s’étendent les mouvements en faveur de la démocratie à travers l’ensemble du monde arabe, il est impensable que les Territoires palestiniens soient une exception.

D’autant que la politique égyptienne vis-à-vis d’Israël subit une inflexion. Sans remettre en cause le traité de paix de 1979, la nouvelle diplomatie égyptienne entend se démarquer de celle de Moubarak, jugée complaisante, et envoie des signaux qui vont de la reprise des contacts avec l’Iran à la levée du blocus de Gaza, en passant par le rôle essentiel joué par le nouveau chef des services de renseignement égyptiens dans la conclusion de l’accord Hamas-Fatah.

À Paris, on estime donc qu’Israël, dont la sécurité est affaiblie, notamment en raison des craintes de déstabilisation à sa frontière nord (Syrie) et à sa frontière est (Jordanie), doit prendre les devants et accompagner ce processus de reconnaissance de l’État palestinien. C’est un moment de vérité. Le risque serait le développement de mouvements de masse comme ceux qui se sont produits dans un certain nombre de pays arabes, ou une troisième intifada. »


Recueilli par VINCENT DE FELIGONDE
[b]

Si la France agissait comme De Gaulle à agit envers la Chine en reconnaissant l'état palestinien cela serait un pavé dans la mare de israéliens et la diaspora juive qui peut-être remettrait les pendules à l'heure.
Il faudra bien un jour qu'on y arrive.


Revenir en haut Aller en bas
chrisredfeild

chrisredfeild


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 EmptyMer 18 Mai 2011, 00:37

et les TRAITRES : SARKOUSY, OBAMA ET COMPAGNIE ne vont pas INTERVENIR EN ISRAEL comme ils le font en libye?

vraiment des HIPOCRITES CORROMPUES
Revenir en haut Aller en bas
BERNARD

BERNARD


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 Empty
MessageSujet: avis   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 EmptyMer 18 Mai 2011, 07:17

chrisredfeild a écrit:
et les TRAITRES : SARKOUSY, OBAMA ET COMPAGNIE ne vont pas INTERVENIR EN ISRAEL comme ils le font en libye?

vraiment des HIPOCRITES CORROMPUES

Je partage en partie ton point de vue, comme quoi on peut avoir des point d'ententes.
Oui l'Hypocrisie est un mal planétaire et cette hypocrisie porte le même nom au sein du monde arabe .
Comme quoi on n' peut se valoir parfait en se bas monde.

Comment réagirais-tu si la France reconnaissait officiellement l'état palestinien?
Hypocrites que nous sommes tous il y aurait encore un parmi nous qui clamerait que ce serait par hypocrisie.
Comme cela on entretien les querelles , quel bonheur d'entretenir les querelles entre les hommes ! ! ! ! ! ! .
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 EmptyMer 18 Mai 2011, 13:42

ChrisLam a écrit:
chrisredfeild a écrit:
et les TRAITRES : SARKOUSY, OBAMA ET COMPAGNIE ne vont pas INTERVENIR EN ISRAEL comme ils le font en libye?

vraiment des HIPOCRITES CORROMPUES

Je partage en partie ton point de vue, comme quoi on peut avoir des point d'ententes.
Oui l'Hypocrisie est un mal planétaire et cette hypocrisie porte le même nom au sein du monde arabe .
Comme quoi on n' peut se valoir parfait en se bas monde.

Comment réagirais-tu si la France reconnaissait officiellement l'état palestinien?
Hypocrites que nous sommes tous il y aurait encore un parmi nous qui clamerait que ce serait par hypocrisie.
Comme cela on entretien les querelles , quel bonheur d'entretenir les querelles entre les hommes ! ! ! ! ! ! .


Comme De Gaulle qui avait annoncé que le premier qui attaquerait l'autre des Egyptierns ou des Israéliens serait condamné par la France ..;

Ce furent les Israéliens qui attaquèrent les premiers (la malheureuse guerre des 6 Jours) et la France a condamné Israël ..

Evidemment certains milieux pro-juifs de France attaquèrent de Gaulle en affirmant qu'il n'avait agi que par intérêt pétrolier !



Fraternellement
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Invité
Invité



La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 EmptyMer 18 Mai 2011, 13:47

mario-franc_lazur a écrit:
ChrisLam a écrit:


Je partage en partie ton point de vue, comme quoi on peut avoir des point d'ententes.
Oui l'Hypocrisie est un mal planétaire et cette hypocrisie porte le même nom au sein du monde arabe .
Comme quoi on n' peut se valoir parfait en se bas monde.

Comment réagirais-tu si la France reconnaissait officiellement l'état palestinien?
Hypocrites que nous sommes tous il y aurait encore un parmi nous qui clamerait que ce serait par hypocrisie.
Comme cela on entretien les querelles , quel bonheur d'entretenir les querelles entre les hommes ! ! ! ! ! ! .


Comme De Gaulle qui avait annoncé que le premier qui attaquerait l'autre des Egyptierns ou des Israéliens serait condamné par la France ..;

Ce furent les Israéliens qui attaquèrent les premiers (la malheureuse guerre des 6 Jours) et la France a condamné Israël ..

Evidemment certains milieux pro-juifs de France attaquèrent de Gaulle en affirmant qu'il n'avait agi que par intérêt pétrolier !



Fraternellement

De Gaulle de son temps avait le verbe très haut , et n'avait pas peur de dire de la bonne manière ce qu'il pensait réellement .
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 EmptyMer 18 Mai 2011, 13:58

Eliza a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:
ChrisLam a écrit:


Je partage en partie ton point de vue, comme quoi on peut avoir des point d'ententes.
Oui l'Hypocrisie est un mal planétaire et cette hypocrisie porte le même nom au sein du monde arabe .
Comme quoi on n' peut se valoir parfait en se bas monde.

Comment réagirais-tu si la France reconnaissait officiellement l'état palestinien?
Hypocrites que nous sommes tous il y aurait encore un parmi nous qui clamerait que ce serait par hypocrisie.
Comme cela on entretien les querelles , quel bonheur d'entretenir les querelles entre les hommes ! ! ! ! ! ! .


Comme De Gaulle qui avait annoncé que le premier qui attaquerait l'autre des Egyptierns ou des Israéliens serait condamné par la France ..;

Ce furent les Israéliens qui attaquèrent les premiers (la malheureuse guerre des 6 Jours) et la France a condamné Israël ..

Evidemment certains milieux pro-juifs de France attaquèrent de Gaulle en affirmant qu'il n'avait agi que par intérêt pétrolier !



Fraternellement

De Gaulle de son temps avait le verbe très haut , et n'avait pas peur de dire de la bonne manière ce qu'il pensait réellement .


Oui, ma chère ELIZA, comme on le regrette ici en France !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
chrisredfeild

chrisredfeild


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 EmptyMer 18 Mai 2011, 16:10

ChrisLam a écrit:
chrisredfeild a écrit:
et les TRAITRES : SARKOUSY, OBAMA ET COMPAGNIE ne vont pas INTERVENIR EN ISRAEL comme ils le font en libye?

vraiment des HIPOCRITES CORROMPUES

Je partage en partie ton point de vue, comme quoi on peut avoir des point d'ententes.
Oui l'Hypocrisie est un mal planétaire et cette hypocrisie porte le même nom au sein du monde arabe .
Comme quoi on n' peut se valoir parfait en se bas monde.

Comment réagirais-tu si la France reconnaissait officiellement l'état palestinien?

elle ne reconnaitra l'&état palestinien que si elle vérra un interet, mais ce ne sera jamais pour le coté humanitaire
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 EmptyMer 18 Mai 2011, 18:22

chrisredfeild a écrit:
ChrisLam a écrit:
chrisredfeild a écrit:
et les TRAITRES : SARKOUSY, OBAMA ET COMPAGNIE ne vont pas INTERVENIR EN ISRAEL comme ils le font en libye?

vraiment des HIPOCRITES CORROMPUES

Je partage en partie ton point de vue, comme quoi on peut avoir des point d'ententes.
Oui l'Hypocrisie est un mal planétaire et cette hypocrisie porte le même nom au sein du monde arabe .
Comme quoi on n' peut se valoir parfait en se bas monde.

Comment réagirais-tu si la France reconnaissait officiellement l'état palestinien?

elle ne reconnaitra l'&état palestinien que si elle vérra un interet, mais ce ne sera jamais pour le coté humanitaire


Je vais te dire, mon cher RACHID, quel est l'intérêt de la France et de l'ensemble de l'Europe à reconnaître un Etat palestinien, ce serait d'obliger enfin Israël à devenir raisonnable, et d'éloigner le spectre de la guerre !!!...........
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
BERNARD

BERNARD


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 Empty
MessageSujet: avis   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 EmptyMer 18 Mai 2011, 19:57

chrisredfeild a écrit:
ChrisLam a écrit:


Je partage en partie ton point de vue, comme quoi on peut avoir des point d'ententes.
Oui l'Hypocrisie est un mal planétaire et cette hypocrisie porte le même nom au sein du monde arabe .
Comme quoi on n' peut se valoir parfait en se bas monde.

Comment réagirais-tu si la France reconnaissait officiellement l'état palestinien?

elle ne reconnaitra l'&état palestinien que si elle vérra un interet, mais ce ne sera jamais pour le coté humanitaire

Ton propos n'engage que toi.
Pour ce qui me concerne je suis pour la reconnaissance de la Palestine.
On discute mieux avec pays reconnu que non reconnu .

mais je ne suis pas le gouvernement à moi tout seul.
Et si cela devait se faire le juif intelligent ne devrait pas trouver à redire.
Mais comme je l'ai déjà dit la reconnaissance entre Israël et la Palestine doit être réciproque .
Qui dit reconnaissance dit non agression..des deux cotés , c'est enfantin à comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
ASHTAR

ASHTAR


La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 EmptyMer 18 Mai 2011, 22:29



D'après le hadith rapporté par Ahmed ibn Hanbal (mousnad 5-269 N° 22374 ) Le prophète a dit :" Un groupe de ma communauté restera triomphant sur son ennemi par la religion ,aucun mal ne les atteigne de ceux qui les contrarient sauf sauf une nuisance jusqu'à ce que arrive l'ordre d'Allah alors qu'ils sont ainsi .(les compagnons )Ils ont demandé et ou seront ils ?il a dit : dans la maison d'Al Quods et au environ de la maison d'Al Quods.

cette région de la terre restera secouée par les conflits et restera un lieu de sacrifice et de martyrs ,aucun centimetre ne restera sans être imprégné par le sang jusqu'à la fin du monde .

C'est le lieu qui verra la seconde venue de Jésus ;et le lieu de la mort de l'Anté -christ il verra l'Imam Al Mahdi qui se réunira avec Issa Fils de Marie et feront la prière a la Mosquée Al Aqsa .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La palestine : son passé, son devenir ?   La palestine : son passé, son devenir ? - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La palestine : son passé, son devenir ?
Revenir en haut 
Page 2 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: ACTUALITES-
Sauter vers: