Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS
Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP
-50%
Le deal à ne pas rater :
JBL Tune 115 TWS – Écouteurs sans fil Bluetooth 5.0
49.99 € 99.99 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -50%
JBL Tune 115 TWS – Écouteurs sans fil ...
Voir le deal
49.99 €

 

 Libye : intervention internationale

Aller en bas 
+11
Agnos
tonio
Seraphine
rosarum
petitsoleil
BERNARD
rosedumatin
chrisredfeild
pinson
mario-franc_lazur
Gilbert
15 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Gilbert





Libye : intervention internationale - Page 3 Empty
MessageSujet: Libye : intervention internationale   Libye : intervention internationale - Page 3 EmptyMer 16 Mar 2011, 17:55

Rappel du premier message :

Voici un commentaire les plus incompréhensibles que je n'ait jamais Lus jusqu'à présent, sur le sujet.

je vous le livre.

Libye : pourquoi les Etats arabes n’interviennent pas!!



Plusieurs spécialistes décryptent pour Nouvelobs.com le rôle que tiennent les pays arabes dans la crise libyenne.
Tout laissait penser que le soutien de la Ligue arabe à l'imposition d'une zone d'exclusion aérienne pouvait changer la donne et favoriser une intervention militaire à but "humanitaire" de la communauté internationale en Libye. Ce soutien arabe devait offrir une légitimité aux forces occidentales leur évitant ainsi les reproches d'ingérence et de vieux réflexes colonialistes. Cette initiative fut d'ailleurs rapidement saluée par les Etats-Unis, le Canada et l'Union européenne. Ce faire-valoir arabe devait être décisif. Finalement, cette hypothèse semble s'éloigner à grands pas, malgré ce qu'affirme Alain Juppé sur son blog mercredi 16 mars sur une "participation effective" de "plusieurs pays arabes" à une opération militaire en Libye. Comme les pays de l'Union européenne et les membres du Conseil de sécurité de l'Onu, la Ligue arabe discute, tergiverse, décide puis ne fait rien.

"La Ligue arabe est une coquille vide, elle a toujours été impuissante. Elle l'a prouvé pendant les crises au Liban et en Irak", assène Vincent Geisser, chercheur à l'Institut de recherches et d'études sur le monde arabe et musulman (Iremam-CNRS). "La Ligue a pris une décision courageuse et nouvelle, même si elle sera sans effet", analyse de son côté Luis Martinez, spécialiste de la Libye et directeur scientifique au Centre de recherche sur l'Afrique et la Méditerranée (Ceram). Pourquoi alors la Ligue arabe a-t-elle soutenue les Occidentaux ? Simple pirouette diplomatique ?

La pression populaire

Les Etats arabes du Golfe, dominés par l'Arabie saoudite, avaient réaffirmé leur soutien au principe d'une zone d'exclusion aérienne tout en insistant sur la nécessité d'une caution de la Ligue arabe. Considérant que le régime du colonel Kadhafi était désormais "illégitime" en raison de la répression qu'il a mené, ils ont exhorté leurs pairs arabes à "prendre leurs responsabilités pour arrêter le bain de sang". Amr Moussa, secrétaire générale de la Ligue arabe avait plaidé, lui aussi, pour une telle mesure, en souhaitant que la Ligue "joue un rôle" dans la mise en place d'une zone d'exclusion aérienne. Alors qu'Européens et Américains accentuaient la pression sur le régime libyen, évoquant l'utilisation de "toutes les options" possibles, la Ligue arabe, malgré les réticences de pays "amis" de Kadhafi comme l'Algérie et la Syrie, s'est finalement ralliée à la position des Occidentaux. Peu prompte à donner des signes d'allégeances aux Européens et aux Américains, la Ligue arabe s'est montrée résignée face aux événements. Les raisons sont multiples.
La pression populaire, d'abord, a joué pour beaucoup. "Il y a dans les pays arabes une très grande solidarité avec le peuple libyen", explique Luis Martinez. "Il aurait été très difficile pour ces régimes de ne pas se montrer en convergence avec la rue, alors même que les chaînes arabes comme Al-Jazeera et Al-Arabiya diffusent en boucle les combats entre les insurgés et les forces loyales à Kadhafi. Ils auraient été accusés d'abandon par leur opinion publique."
L'enjeu est encore plus fort en Egypte, où Amr Moussa s'est déclaré candidat à la prochaine présidentielle égyptienne. Sa double position lui laisse très peu de marges de manœuvre face à un peuple qui lui-même est passé par la révolte et qui pourrait lui en tenir rigueur. "Amr Moussa est un homme de compromis avec un bon CV diplomatique, mais il n'a pas non plus brillé par son soutien à la démocratie", rappelle Vincent Geisser. En se mettant ainsi dans une posture de solidarité, il espère gagner les faveurs de l'opinion publique égyptienne. Mais aussi gagner celles de la communauté internationale.

La caution démocratique

En effet, les révoltes des pays arabes ont attiré l'attention sur la nature des régimes autoritaires arabes. La politique de l'autruche ne fonctionne plus. Pour réhabiliter leurs images, les pays arabes n'ont pas d'autres choix que de faire preuve de bonne volonté. "La Ligue arabe joue un jeu de dupe. Sous la demande pressante de la France et de la Grande-Bretagne, la Ligue a accepté le principe d'une exclusion de la zone aérienne, tout en sachant que sauf surprise, une telle résolution ne sera pas votée au Conseil de sécurité de l'Onu en raison des réticentes traditionnelles de la Chine et de la Russie à l'ingérence. C'est une posture diplomatique", nuance Didier Billion, spécialiste du Moyen-Orient à l'Institut de relations internationales et stratégiques (Iris). "Finalement, c'est une déclaration à bon compte pour pas trop cher".

Crainte d'une contagion

Vincent Geisser va plus loin. Il estime qu'en proposant quelques éléments de coopération, les pays arabes, eux-mêmes menacés d'insurrection, espèrent s'attirer la bienveillance de la communauté internationale concernant leurs propres manières de réprimer. "En fait, ils sacrifient la Libye, élément de toute évidence perturbateur au sein de la Ligue arabe, en donnant des gages à l'Union européenne et aux Etats-Unis. En adoptant une attitude conciliante et modérée vis-à-vis d'eux, ils espèrent ainsi pouvoir avoir les mains libres pour réprimer chez eux". Pour le chercheur, l'entrée des chars saoudiens à Bahreïn pour aider le régime à rétablir l'ordre en est le parfait exemple. "Si des accords de coopération lient les deux pays, il n'en reste pas moins que cette action est une ingérence étrangère. Et pourtant, il n'y a eu aucune condamnation ferme de la communauté internationale ! Pour lui, l'Arabie saoudite mène clairement un double langage. "Les pays arabes forment un glacis défensif pour empêcher que la contestation ne s'étende aux pays du Golf", affirme-t-il.

Unité de façade

En prenant en compte toutes ces raisons qui poussent la Ligue arabe a affiché son soutien à une intervention militaire en Libye, il est difficile d'imaginer les pays arabes s'investir plus dans la résolution de la crise libyenne. Les réticences de l'Algérie et de la Syrie révèlent le faux consensus qui règne au sein de la Ligue qui n'a jamais vraiment su s'entendre. Selon Vincent Geisser "les pays de la Ligue se neutralisent entre eux avec des rôles bien définis. La Syrie apparaît comme le mauvais élève. Mais en fait tous les pays maintiennent le statu quo en interne".
Si son pouvoir est de fait limité, la Ligue arabe a surtout servi de moyen de pression inutile pour tenter de renverser le régime de Kadhafi. "La France et la Grande-Bretagne ne sortent pas grandies de cette tentative de conciliation. Ils ont fait pression sur la Ligue arabe, mais rien n'est venu", regrette Didier Billion. "La Ligue arabe est faîte pour faire des déclarations, mais dès qu'il s'agit de passer aux travaux pratiques, il n'y a plus personne. C'est qu'ils ne veulent pas eux non plus se retrouver un jour sur le banc des accusés", poursuit-il.
La position des pays arabes aura eu sans doute le mérite d'isoler le colonel Kadhafi dans la région. Mais pour Luis Martinez, il faut se méfier. "La Ligue arabe change de stratégie au gré de la conjoncture. La mémoire diplomatique et médiatique est très courte, on tourne la page rapidement."


Sarah Diffalah – Nouvelobs.com

Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
chrisredfeild





Libye : intervention internationale - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Libye : intervention internationale   Libye : intervention internationale - Page 3 EmptyLun 25 Avr 2011, 22:06

je prend pour exemple l'irak et l'afganistant, ou l'intervention de l'occident a fait de ces 2 pays ce qu'ils sont aujourdhui.

Revenir en haut Aller en bas
rosarum

rosarum



Libye : intervention internationale - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Libye : intervention internationale   Libye : intervention internationale - Page 3 EmptyLun 25 Avr 2011, 23:50

chrisredfeild a écrit:
je prend pour exemple l'irak et l'afganistant, ou l'intervention de l'occident a fait de ces 2 pays ce qu'ils sont aujourdhui.


peut être mais deux remarques :

- s'il n'y avait pas eu d'intervention occidentale, crois tu que Saddam Hussein et les talibans auraient rendu leur peuple plus heureux ?
- l'intervention occidentale a surtout montré que ces deux pays ne sont pas encore prêts à être gouvernés par la démocratie.

mais les autres pays arabes y sont ils prêts ?
Revenir en haut Aller en bas
chrisredfeild

chrisredfeild



Libye : intervention internationale - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Libye : intervention internationale   Libye : intervention internationale - Page 3 EmptyMar 26 Avr 2011, 01:17

rosarum a écrit:
chrisredfeild a écrit:
je prend pour exemple l'irak et l'afganistant, ou l'intervention de l'occident a fait de ces 2 pays ce qu'ils sont aujourdhui.


peut être mais deux remarques :

- s'il n'y avait pas eu d'intervention occidentale, crois tu que Saddam Hussein et les talibans auraient rendu leur peuple plus heureux ?


NON, c'est claire, mais comme je l'ai dit, si on intervient pour aggraver, alors il vaut mieux ne pas intervenir.

Citation :
- l'intervention occidentale a surtout montré que ces deux pays ne sont pas encore prêts à être gouvernés par la démocratie.

mais les autres pays arabes y sont ils prêts ?
les pays arabes sont actuellement majoritairement gouverner par des tyrans, et sa sert a quoi d'avoir la démocratie tout en étant gouverné par des gouverneurs tyranique?
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur



Libye : intervention internationale - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Libye : intervention internationale   Libye : intervention internationale - Page 3 EmptyMar 26 Avr 2011, 09:13

chrisredfeild a écrit:
les pays arabes sont actuellement majoritairement gouverner par des tyrans, et sa sert a quoi d'avoir la démocratie tout en étant gouverné par des gouverneurs tyranique?


Mais, mon cher RACHID, c'est justement le but de la démocratie de pouvoir renverser les tyrans !!! ..... et les empêcher de revenir !
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur



Libye : intervention internationale - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Libye : intervention internationale   Libye : intervention internationale - Page 3 EmptyMar 26 Avr 2011, 09:16

rosarum a écrit:
chrisredfeild a écrit:
je prend pour exemple l'irak et l'afganistant, ou l'intervention de l'occident a fait de ces 2 pays ce qu'ils sont aujourdhui.

peut être mais deux remarques :

- s'il n'y avait pas eu d'intervention occidentale, crois tu que Saddam Hussein et les talibans auraient rendu leur peuple plus heureux ?
............?


En Iraq, l'intervention de l'ignoble Bush a été une faute majeure. Les Chrétiens vivaient mille fois plus heureux sous le règne de Saddam Husein que maintenant !
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
chrisredfeild

chrisredfeild



Libye : intervention internationale - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Libye : intervention internationale   Libye : intervention internationale - Page 3 EmptyMar 26 Avr 2011, 15:23

mario-franc_lazur a écrit:
chrisredfeild a écrit:
les pays arabes sont actuellement majoritairement gouverner par des tyrans, et sa sert a quoi d'avoir la démocratie tout en étant gouverné par des gouverneurs tyranique?


Mais, mon cher RACHID, c'est justement le but de la démocratie de pouvoir renverser les tyrans !!! ..... et les empêcher de revenir !


non ce n'est pas le but de la démocratie.

en théorie, la démocratie en ALGERIE EXISTE

TOUT LE MONDE EN ALGERIE PROTESTE , S'OPPOSE, et pourtant MEME NOS OPPOSANTS SONT DES TYRANTS.
Revenir en haut Aller en bas
BERNARD

BERNARD



Libye : intervention internationale - Page 3 Empty
MessageSujet: avis   Libye : intervention internationale - Page 3 EmptyMar 26 Avr 2011, 16:46

chrisredfeild a écrit:
je prend pour exemple l'irak et l'afganistant, ou l'intervention de l'occident a fait de ces 2 pays ce qu'ils sont aujourdhui.


Entre l'occident interventionniste et critiqué parce que c'est l’occident et uniquement à cause de cela et la "Ligue arabe qui à le trouillomètre à zéro " de peur de voir chez eux des actions similaires on est pas sorti de l'auberge.

L'arabe est-il en mesure de prendre sa vie en main sans éclabousser l'occident?

Si des musulmans estiment qu'un chef d'état de pays musulmans à le droit de tirer à balles réelles sur ces ressortissants.
Cela prouve que les chef d'état musulmans aiment par dessus tout le pouvoir et l'argent sur le dos des leur citoyens respectifs.

La démocratie ce n'est pas renoncer à l'islam c'est être libre de vivre sa vie comme on l'entend dans le respect de ses voisins musulmans ou non musulmans.
Que font ces régimes totalitaires musulmans pour donner du travail chez eux?.
Faire des gosses c'est bien et la vie et un don de Dieu mais il faut assumer la subsistance .

Il ne faut Pas trop compter sur le travail des autres.

Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur



Libye : intervention internationale - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Libye : intervention internationale   Libye : intervention internationale - Page 3 EmptyMar 26 Avr 2011, 18:44

chrisredfeild a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:
chrisredfeild a écrit:
les pays arabes sont actuellement majoritairement gouverner par des tyrans, et sa sert a quoi d'avoir la démocratie tout en étant gouverné par des gouverneurs tyranique?

Mais, mon cher RACHID, c'est justement le but de la démocratie de pouvoir renverser les tyrans !!! ..... et les empêcher de revenir !

non ce n'est pas le but de la démocratie.

en théorie, la démocratie en ALGERIE EXISTE

TOUT LE MONDE EN ALGERIE PROTESTE , S'OPPOSE, et pourtant MEME NOS OPPOSANTS SONT DES TYRANTS.


C'est vrai qu'il y a eu une élection présidentielle le 9 avril 2009 et des élections législatives le 17 mai 2007

Mais alors pourquoi le Président Bouteflika a-t-il été obligé de partir ??? C'est que quelque chose clochait dans la démocratie algérienne ?

Qu'en penses-tu , mon cher RACHID ?
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
rosarum

rosarum



Libye : intervention internationale - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Libye : intervention internationale   Libye : intervention internationale - Page 3 EmptyMar 26 Avr 2011, 18:59

mario-franc_lazur a écrit:
rosarum a écrit:


peut être mais deux remarques :

- s'il n'y avait pas eu d'intervention occidentale, crois tu que Saddam Hussein et les talibans auraient rendu leur peuple plus heureux ?
............?


En Iraq, l'intervention de l'ignoble Bush a été une faute majeure. Les Chrétiens vivaient mille fois plus heureux sous le règne de Saddam Husein que maintenant !

cher Frank, je ne partage pas complètement ton avis.

que GW Bush fils ait commis une erreur politique en attaquant l'Irak c'est certain.
mais s'il n'avait rien fait, de toutes façons Saddam Hussein serait forcément mort un jour, au moins de vieillesse, et ce qui s'est passé durant l'intervention américaine se serait alors passé de toutes façons : luttes fratricides pour le pouvoir entre kurdes, arabes, sunnites, chiites, baassistes, islamistes....
Revenir en haut Aller en bas
rosarum

rosarum



Libye : intervention internationale - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Libye : intervention internationale   Libye : intervention internationale - Page 3 EmptyMar 26 Avr 2011, 19:18

chrisredfeild a écrit:
rosarum a écrit:

l'intervention occidentale a surtout montré que ces deux pays ne sont pas encore prêts à être gouvernés par la démocratie.

mais les autres pays arabes y sont ils prêts ?

les pays arabes sont actuellement majoritairement gouverner par des tyrans, et sa sert a quoi d'avoir la démocratie tout en étant gouverné par des gouverneurs tyranique?

ce que je voulais dire c'est que la démocratie ne peut fonctionner que si tout le monde est d'accord pour la respecter.
la démocratie implique de renoncer à la loi du plus fort pour se soumettre à la loi de la majorité et accepter l'alternance.

tant que certains préfèrent la loi du plus fort, ce n'est pas la peine de rever de démocratie
La loi du plus fort porte forcément un tyran au pouvoir....jusqu'à ce qu'un autre, encore plus fort le remplace.


Ce que tu gagneras par la violence, une violence plus grande te la fera perdre.
(Gandhi)


Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur



Libye : intervention internationale - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Libye : intervention internationale   Libye : intervention internationale - Page 3 EmptyMar 26 Avr 2011, 21:05

rosarum a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:
En Iraq, l'intervention de l'ignoble Bush a été une faute majeure. Les Chrétiens vivaient mille fois plus heureux sous le règne de Saddam Husein que maintenant !

cher Frank, je ne partage pas complètement ton avis.

que GW Bush fils ait commis une erreur politique en attaquant l'Irak c'est certain.
mais s'il n'avait rien fait, de toutes façons Saddam Hussein serait forcément mort un jour, au moins de vieillesse, et ce qui s'est passé durant l'intervention américaine se serait alors passé de toutes façons : luttes fratricides pour le pouvoir entre kurdes, arabes, sunnites, chiites, baassistes, islamistes....


Mais les Chrétiens auraient pu rester dans la neutralité, alors que maintenant ils sont victimes en tant que "complices chrétiens du chrétien Bush !!!" N'oublie pas que ce fou avait parlé de "croisade " !!!!


BONNE SOIREE, mon cher ROSARUM ...
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
chrisredfeild

chrisredfeild



Libye : intervention internationale - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Libye : intervention internationale   Libye : intervention internationale - Page 3 EmptyMar 26 Avr 2011, 22:06

mario-franc_lazur a écrit:



C'est vrai qu'il y a eu une élection présidentielle le 9 avril 2009 et des élections législatives le 17 mai 2007

Mais alors pourquoi le Président Bouteflika a-t-il été obligé de partir ??? C'est que quelque chose clochait dans la démocratie algérienne ?

Qu'en penses-tu , mon cher RACHID ?

lorsque la corruption fait des ravages, tu n'arrive plus a comprendre ce qui se passe.

Revenir en haut Aller en bas
chrisredfeild

chrisredfeild



Libye : intervention internationale - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Libye : intervention internationale   Libye : intervention internationale - Page 3 EmptyMar 26 Avr 2011, 22:08

rosarum a écrit:
chrisredfeild a écrit:


les pays arabes sont actuellement majoritairement gouverner par des tyrans, et sa sert a quoi d'avoir la démocratie tout en étant gouverné par des gouverneurs tyranique?

ce que je voulais dire c'est que la démocratie ne peut fonctionner que si tout le monde est d'accord pour la respecter.
la démocratie implique de renoncer à la loi du plus fort pour se soumettre à la loi de la majorité et accepter l'alternance.

tant que certains préfèrent la loi du plus fort, ce n'est pas la peine de rever de démocratie
La loi du plus fort porte forcément un tyran au pouvoir....jusqu'à ce qu'un autre, encore plus fort le remplace.


Ce que tu gagneras par la violence, une violence plus grande te la fera perdre.
(Gandhi)




mais on moins, on dira que ce mal est causé par des conflits internes, mais actuellement, ce qui se passe en irak est causé surtout ,par des conflits externes


nous, maintenant, on parle des FAITS, non de choses qui ne se sont pas réalisé.

parexemple, si SADDAM serait encor gouverneur, il y'aura peut etre en irak une révolution comme le reste de l'orient, mais écartons ceci pour le moment, puisque sa ne va pas se réaliser parceque Saddam n'existe plus.

on va parler du climats actuel en irak, et il est tel qu'il est a cause de l'intervention de Bush
Revenir en haut Aller en bas
rosarum

rosarum



Libye : intervention internationale - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Libye : intervention internationale   Libye : intervention internationale - Page 3 EmptyMer 27 Avr 2011, 22:30

mario-franc_lazur a écrit:
rosarum a écrit:


cher Frank, je ne partage pas complètement ton avis.

que GW Bush fils ait commis une erreur politique en attaquant l'Irak c'est certain.
mais s'il n'avait rien fait, de toutes façons Saddam Hussein serait forcément mort un jour, au moins de vieillesse, et ce qui s'est passé durant l'intervention américaine se serait alors passé de toutes façons : luttes fratricides pour le pouvoir entre kurdes, arabes, sunnites, chiites, baassistes, islamistes....


Mais les Chrétiens auraient pu rester dans la neutralité, alors que maintenant ils sont victimes en tant que "complices chrétiens du chrétien Bush !!!" N'oublie pas que ce fou avait parlé de "croisade " !!!!.

sur ce point, je te rejoins, mais si les chrétiens étaient relativement bien traités au temps de Saddam, c'est aussi parce que le parti Bass est un parti laique.


Revenir en haut Aller en bas
chrisredfeild

chrisredfeild



Libye : intervention internationale - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Libye : intervention internationale   Libye : intervention internationale - Page 3 EmptyJeu 28 Avr 2011, 06:52

pas forcement.

la maltraitance est souvent un signe de mal éducation.

nous voyons parfois des musulmans qui portent préjuges aux non musulmans, pourtant la LOI PROTEGE LES NON MUSULMANS

dans la THEORIE, pas besoin de LACITE pour protege les NON MUSULMANS.

ce HADITH SUFFIT :

Le Messager d'Allah r a dit : « Quiconque tue une personne ayant contracté un pacte (de non-agression) avec les musulmans ne sentira pas l'odeur du Paradis, même si son parfum peut être senti à une distance équivalant à quarante ans. »

Rapporté par Al-Bukhârî.

Et il dit r : « Quiconque fait preuve d'injustice envers une personne ayant contracté un pacte (de non-agression) avec les musulmans, le dénigre, lui impose une charge qu'il ne peut supporter, ou lui prend quelque chose sans son consentement, je serai son adversaire le jour de la résurrection. »

Rapporté par Abû Dawud et déclaré authentique par Al-Albânî

Hicham ibn Hakim ibn Hizam a dit qu’il passa en Syrie devant des gens du Livre (c’est-à-dire des chrétiens ou des juifs) emprisonnés ; Hicham dit alors : "Je témoigne que j’ai entendu le Messager d’Allah dire : "Allah punira ceux qui font souffrir les gens dans ce monde" ; puis il alla chez le gouverneur pour lui parler, et celui-ci ordonna de les libérer"
[ Rapporté par Mouslim, Abou Daawoud et An-Nassaa’i ]


donc , dans la THEORIE, l'ISLAM protege aussi les CHRETIENS, il reste au Musulmans de RESPECTER .




je vais te dire pourquoi les IRAKIENS vivaient avec les CHRETIENS une vie normal.

parceque tout simplement, sa a durer plus de 1400 ans.

ils sont habitué.

lorsqu'un musulman né et voit devant lui un chrétien, pour lui c'est une chose tout a fait normal.

qui a fait en sorte de fair naitre ce qui se passe en IRAK?

l'ISLAM?

NON

cet IDEE désormais elle ne marche plus avec nous.

ce n'est pas l'ISLAM, autrement, les CHRETIENS seraient banni depuis des SIECLES.

la REPONSE va la chercher de chez monsieur BUSH ET COMPAGNIE ET SURTOUT DE CEUX QUI ONT COLONISE ET ONT FAIT LES PIRE CHOSE JUSQU'A CREE UN ETAT QUI A POUR BUT DE DIVISER ET FAIR MONTER LA HAINE ET LES CONFLITS, A SAVOIR : JERUZALEM.
Revenir en haut Aller en bas
BERNARD

BERNARD



Libye : intervention internationale - Page 3 Empty
MessageSujet: avis   Libye : intervention internationale - Page 3 EmptyJeu 28 Avr 2011, 07:58

chrisredfeild a écrit:
pas forcement.

la maltraitance est souvent un signe de mal éducation.

nous voyons parfois des musulmans qui portent préjuges aux non musulmans, pourtant la LOI PROTEGE LES NON MUSULMANS

dans la THEORIE, pas besoin de LACITE pour protege les NON MUSULMANS.

ce HADITH SUFFIT :

Le Messager d'Allah r a dit : « Quiconque tue une personne ayant contracté un pacte (de non-agression) avec les musulmans ne sentira pas l'odeur du Paradis, même si son parfum peut être senti à une distance équivalant à quarante ans. »

Rapporté par Al-Bukhârî.

Et il dit r : « Quiconque fait preuve d'injustice envers une personne ayant contracté un pacte (de non-agression) avec les musulmans, le dénigre, lui impose une charge qu'il ne peut supporter, ou lui prend quelque chose sans son consentement, je serai son adversaire le jour de la résurrection. »

Rapporté par Abû Dawud et déclaré authentique par Al-Albânî

Hicham ibn Hakim ibn Hizam a dit qu’il passa en Syrie devant des gens du Livre (c’est-à-dire des chrétiens ou des juifs) emprisonnés ; Hicham dit alors : "Je témoigne que j’ai entendu le Messager d’Allah dire : "Allah punira ceux qui font souffrir les gens dans ce monde" ; puis il alla chez le gouverneur pour lui parler, et celui-ci ordonna de les libérer"
[ Rapporté par Mouslim, Abou Daawoud et An-Nassaa’i ]


donc , dans la THEORIE, l'ISLAM protege aussi les CHRETIENS, il reste au Musulmans de RESPECTER .




je vais te dire pourquoi les IRAKIENS vivaient avec les CHRETIENS une vie normal.

parceque tout simplement, sa a durer plus de 1400 ans.

ils sont habitué.

lorsqu'un musulman né et voit devant lui un chrétien, pour lui c'est une chose tout a fait normal.

qui a fait en sorte de fair naitre ce qui se passe en IRAK?

l'ISLAM?

NON

cet IDEE désormais elle ne marche plus avec nous.

ce n'est pas l'ISLAM, autrement, les CHRETIENS seraient banni depuis des SIECLES.

la REPONSE va la chercher de chez monsieur BUSH ET COMPAGNIE ET SURTOUT DE CEUX QUI ONT COLONISE ET ONT FAIT LES PIRE CHOSE JUSQU'A CREE UN ETAT QUI A POUR BUT DE DIVISER ET FAIR MONTER LA HAINE ET LES CONFLITS, A SAVOIR : JERUZALEM.


La loi islamique protège peut-être comme tu dis les non musulmans mais ne leurs donnent pas les mêmes droits et c'est la que le bas blesse avec les pays musulmans religieux.
Il faut bien le comprendre et l'admettes une fois pour toute.

Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur



Libye : intervention internationale - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Libye : intervention internationale   Libye : intervention internationale - Page 3 EmptyJeu 28 Avr 2011, 08:58

Libye

La fin des menaces sur les civils libyens justifiera l'arrêt des opérations militaires. Paris et Londres préparent une « solution politique et diplomatique »

« Ce sera une initiative franco-britannique pour bien montrer que la solution ne peut pas être que militaire, elle sera forcément une solution politique et diplomatique », a annoncé le président français, sans autre précision, au terme vendredi 25 mars du sommet européen à Bruxelles.

Bien que, selon les estimations du chef d'état-major français, l'amiral Edouard Guillaud, les opérations militaires en Libye devraient encore durer « des semaines » et que le rôle précis de l'Otan dans leur commandement ait fait l'objet de vives tractations, les conditions pour mettre un terme à cette offensive apparaissent, elles, dorénavant définies.

Les Européens craignent un nouvel Irak
« Quand les populations civiles sont en sécurité et ne se trouvent plus sous la menace d'attaque et que les objectifs de la résolution 1973 du Conseil de sécurité des Nations unies (NDLR : celle du 17 mars qui confère un mandat légal au recours à la force) sont atteints, les opérations militaires se termineront », ont conclu les Vingt-Sept. L'offensive en cours se trouve ainsi bornée.

« Tant que la population sera sous la menace de tanks, d'avions, nous serons là », a assuré le président Sarkozy au sommet européen, tout en promettant la fin des opérations militaires « à la minute où les forces de Kadhafi retournent à leurs casernes. »

Le message vise à taire la crainte d'un enlisement, qui inquiète les Européens. « Après l'Irak et l'Afghanistan, nous ne pouvons pas nous permettre d'occuper un troisième pays musulman », met en garde l'eurodéputé conservateur allemand, Elmar Brok.

La résolution onusienne exclue de fait toute occupation terrestre. «Nous n'irons pas au-delà de ce mandat », a martelé le chef de l'Etat français : « Si les soldats rentrent dans les casernes, arrêtent d'assiéger ces villes, ne menacent plus les gens, à ce moment-là, c'est un problème des Libyens entre eux. ».

Le « sort politique de Kadhafi » reste du ressort des Libyens

Nicolas Sarkozy entend ainsi laisser aux Libyens la question du « sort politique de Kadhafi ». Le destituer ou le déférer devant le tribunal pénal international, ne relèvent pas de la responsabilité de l'Europe, selon le président français, pour qui l'intervention militaire sert d'abord à empêcher que ne survienne à nos portes un nouveau Srebrenica, en référence au massacre de Bosniaques musulmans en juillet 1995 en Bosnie-Herzégovine.

Bien que les Vingt-Sept aient répété vendredi 25 mars que « le colonel Kadhafi doit quitter immédiatement le pouvoir », ils ne se chargeront pas de mettre en oeuvre directement cet appel.

L'UE entend toutefois favoriser l'après-Kadhafi. D'où des sanctions « pour empêcher que des revenus du pétrole et du gaz ne parviennent au régime Kadhafi », selon les conclusion du sommet européen. D'où aussi la volonté d'appuyer un large dialogue politique pour permettre une transition démocratique dans le pays, que l'initiative franco-britannique devrait amorcer.


Le conseil national libyen de transition n'est clairement plus l'unique interlocuteur sollicité, un dialogue avec toutes les composantes du pays étant recherché. A cet égard, Nicolas Sarkozy a, entre autres, évoqué « les autorités religieuses » en Libye. Quant aux affidés du régime Kadhafi, ils sont invités à changer de camp au plus vite.


Sébastien MAILLARD, à Bruxelles
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur



Libye : intervention internationale - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Libye : intervention internationale   Libye : intervention internationale - Page 3 EmptyLun 23 Mai 2011, 13:48

" Catherine Ashton en visite auprès du CNT
Le Conseil multiplie les efforts pour asseoir sa légitimité. Ses représentants ont entrepris ces dernières semaines une tournée internationale pour tenter d’obtenir une reconnaissance formelle. Dimanche 22 mai, le CNT a remporté un succès avec la visite de la Haute représentante de l’Union européenne pour les affaires étrangères, Catherine Ashton.
Inaugurant une représentation de l’UE, elle leur a garanti le « soutien » européen. À ce jour, avec le Qatar et la Gambie, la France, le Royaume-Uni et l’Italie ont reconnu le CNT comme représentant officiel de la Libye. En visite le 13 mai à Washington, son représentant du CNT n’a pas obtenu de reconnaissance officielle.

Une large légitimité internationale permettrait de lever des fonds, afin d’alimenter l’insurrection sur le terrain, à bout de souffle financièrement.
Tant que le Conseil ne représente pas légalement les Libyens, il lui est difficile d’obtenir des crédits, et surtout de récupérer les avoirs du clan Kadhafi gelés à l’étranger. La manne est énorme : pour les seuls États-Unis, 24 milliards d’euros sommeillent sur des comptes bloqués par les autorités américaines.

Les exportations de pétrole libyen sont au point mort
Autre source de financement conditionnée à une reconnaissance internationale : le pétrole. Exporter l’or noir constituerait une aubaine pour le mouvement : l’Est libyen, contrôlé par les rebelles, produisait 75 % du pétrole avant le début de la crise. « La question est de savoir à qui appartient ce pétrole, explique Pierre Terzian, directeur de la revue Pétrostratégies. Or aujourd’hui le CNT n’est pas un gouvernement reconnu, juridiquement il ne peut donc revendiquer l’exploitation de cette ressource, et encore moins songer à l’exporter. » Les exportations de pétrole libyen sont donc au point mort.

Les représentants du CNT ont sollicité l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) : ils veulent représenter la Libye lors de la prochaine réunion de l’Opep, le 8 juin à Vienne. Sur tous les fronts, la rébellion se bat pour exister aux yeux du monde."

BENJAMIN LECLERCQ
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur



Libye : intervention internationale - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Libye : intervention internationale   Libye : intervention internationale - Page 3 EmptyMer 01 Juin 2011, 08:40

Ce nord-ouest libyen dont on parle bien peu : Les insurgés, qui ont perdu beaucoup d’hommes, continuent le combat.

" Les tombes fraîches s’alignent à flanc de colline, à l’entrée de Nalout, dans le nord-ouest de la Libye. « Dieu est grand », « Dieu aime ceux qui meurent pour lui », scandent quelques dizaines d’hommes venus rendre hommage à leurs camarades. Certains portent leurs habits de combattants, et leur kalachnikov en bandoulière. Des tirs fendent l’air. « Nous sommes heureux car ces martyrs iront au paradis », affirme l’un.

La veille, les forces fidèles à Mouammar Kadhafi ont tenté de reprendre le contrôle du poste-frontière de Wazen-Dehiba, à une soixantaine de kilomètres. Aux mains des insurgés depuis le 21 avril, ce dernier leur permet de se ravitailler en Tunisie.

L’attaque a été repoussée, mais les combats ont fait plusieurs morts côté rebelles, dont quatre « enfants de la ville ». Depuis son soulèvement contre le régime de Mouammar Kadhafi, le 19 février, Nalout est souvent en deuil.


Une ville meurtrie
« Nous sommes prêts à tous les sacrifices pour nous libérer de l’oppression », affirme Mohamed Ahmed Kamaissi, l’un des six membres du Conseil de la révolution de Nalout, sorte de « conseil des sages » créé en février pour superviser l’action de trois comités – opérations militaires, communication et services.

Vêtu d’une grande pièce de laine blanche, habit traditionnel de la région, l’homme de 65 ans observe sa ville. « Je ne l’avais jamais vue aussi triste », dit-il. Partout, des tracteurs stationnent sur des chantiers abandonnés. Les murs de parpaings donnent au décor un aspect grisâtre.

Comme la plupart des maisons, les bâtiments carrés qui abritaient les services administratifs sont clos. Ici et là, des chiens amaigris errent à la recherche de nourriture.

Nalout a perdu l’essentiel de ses 25 000 habitants. Beaucoup d’hommes sont au combat, tandis que femmes et enfants se sont réfugiés en Tunisie. Dans la cour d’une mosquée, les restes d’un missile rappellent que les armes lourdes des kadhafistes peuvent s’abattre sur la ville à tout moment.

Le mur de la faculté de droit est grêlé par des éclats d’obus. Un peu plus loin, une maison a les vitres soufflées. Les troupes de Mouammar Kadhafi, stationnées dans la plaine en contrebas « tirent à l’aveuglette », explique Samir Askar, l’un des porte-parole des insurgés.

La guerre des images et de l’information
Dans les locaux de son comité, la télévision par satellite semble bloquée sur « Libye libre », la chaîne de la rébellion diffusée depuis Doha, au Qatar. Les images des frappes de l’Otan sur Tripoli et les reportages sur les « martyrs » passent en boucle. « On voit ça depuis des semaines. Ce qu’on attend, c’est le départ de Kadhafi », lance un membre du comité.

À l’étage, Samir Askar publie « en arabe, en anglais et en français » le nombre de morts de la veille, sur les pages Facebook des insurgés de Nalout. « Nous postons autant de choses que possible, pour contrer la désinformation de Kadhafi », dit-il. Des centaines de photos et de vidéos de la révolution sont enregistrées dans les ordinateurs flambant neufs.

Un matériel qui appartenait au « service de propagande » du régime, comme le bâtiment dans lequel s’est installé le comité chargé de la communication. « 17 février, Libye libre », annonce une affiche aux couleurs de la révolution, dans l’entrée.

Le drapeau de la monarchie libyenne flotte dans la ville
Le drapeau rouge, noir et vert, frappé d’un croissant et d’une étoile, celui de la monarchie libyenne renversée en 1969 par les militaires menés par Mouammar Kadhafi, est partout à Nalout. Au cœur de la ville, tout un pan de mur en a été couvert, pour « cacher un portrait de Kadhafi ».


Il flotte aussi sur les décombres de la statue du livre vert, symbole du régime détruit par les habitants, et ondule à l’arrière des jeeps qui passent. Les hommes de Nalout « marquent leur territoire », dit Mohamed Ahmed Kamaissi. Peut-être pour oublier que le destin de leur ville n’est pas entre leurs mains.

Les yeux dans le vide, Said Ayoub, professeur de chimie au lycée de Nalout, avoue sa peur. « Si Kadhafi reprend le poste-frontière, nous mourrons sans doute ici. »"


CAMILLE LE TALLEC, à Nalout (Libye)
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
BERNARD

BERNARD



Libye : intervention internationale - Page 3 Empty
MessageSujet: avis   Libye : intervention internationale - Page 3 EmptyMer 01 Juin 2011, 19:06

chrisredfeild a écrit:
pinson a écrit:

Mon ami Lazur, Gilbert voulait peut-être dire que le comportemet des membres de la Ligue Arabe était incompréhensible !!!

Dans ce cas , je serais bien d'accord avec lui !

cette ligue arabe, c'est du n'importe quoi, et je ne voit pas l'interet de sa présence

C'est l’Arlésienne on en parle mais on ne la voit pas. (Pour ceux qui connaissent Bizet)

mais j'ai un avis qui vaut seulement pour ce qu'il est .
Si l'intervention occidental fait que Kadafi parte sans trop de heurts la dite ligue arabe applaudira avec des gands de velours.
Si cette intervention foire au plus haut degrés la même ligue arabe se ferait une joie de clamer : " vous voyez la situation empire à cause des occidentaux:"

Et pourquoi c'est du n'importe quoi la L. A.?

Mon grand père qui a combattu les italiens durant la grande guerre disait:
Qu'on les foute en vert, en Noir, en blanc ils foutent toujours le camps.
Je vais finir par penser la même chose de la ligue arabe.
Renverser Kadafi c'est la remise en cause des régimes royaux et familiaux arabes .
Syrie, Lybie même panade comme ont dit . Sur le dos du peuple.
Il serait temps pour le bien de tous que des hommes intelligents prennent une fois pour toute de sages décisions.
La Fontaine disait :" La raison du plus fort est toujours la meilleurs" ce n'est pas forcement vrai.
La sagesse doit l'emporter , mais qui peut se venter d'être sage? Dans cette affaire.

Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur



Libye : intervention internationale - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Libye : intervention internationale   Libye : intervention internationale - Page 3 EmptyVen 03 Juin 2011, 20:06


3/6/11 - 12 h 34 LA CROIX -


" Le vicaire apostolique de Tripoli s’insurge contre les bombardements de l’Otan
« Les bombes sont en train de devenir notre calvaire. Pour détruire Kadhafi, l’Otan tue des dizaines d’innocents. » C’est en ces termes très vifs que Mgr Giovanni Innocenzo Martinelli, vicaire apostolique de Tripoli a tenu à dénoncer, à nouveau, le 1er juin, les bombardements alliés sur la Libye.

« L’Otan reste fidèle aux bombes, a-t-il souligné, parce qu’elle ne cherche aucun autre chemin. Il semble que personne ne cherche une solution pacifique. Notre futur est incertain. L’unique force qui nous reste est celle de la foi pour comprendre le mystère de cette souffrance. »

Le samedi 28 mai, Mgr Martinelli avait été reçu à Rome par Benoît XVI. À cette occasion, il avait déclaré : « Le Saint-Père a tenu à me dire : ‘Ne vous sentez pas seuls. L’Église vous soutient par sa prière’». Mgr Martinelli avait ajouté : « Le pape a compris la souffrance vécue par l’Église en Libye et par le peuple libyen ».

Solidarité du pape avec l’Église en Libye

Le vicaire apostolique a également rencontré, à cette occasion, le cardinal Peter Turkson, président du Conseil pontifical Justice et Paix, et Mgr Dominique Mamberti, secrétaire du Saint-Siège pour les relations avec les États. Tous, a-t-il affirmé, « m’ont assuré de leurs prières, manifestant ainsi l’unité et la communion de l’Église ».

Le 15 mai, Benoît XVI avait lancé un « appel pressant » en faveur de la Libye, pour que « la voie du dialogue et de la négociation prévale sur celle de la violence, avec l’aide des organisations internationales qui recherchent une solution à la crise. »

Le pape avait également manifesté publiquement sa solidarité avec l’Église catholique présente en Libye, soulignant « son engagement dans l’aide aux populations, notamment par la présence des personnes consacrées dans les hôpitaux »."


Frédéric Mounier, à Rome
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
pinson

pinson



Libye : intervention internationale - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Libye : intervention internationale   Libye : intervention internationale - Page 3 EmptyJeu 09 Juin 2011, 09:36

mario-franc_lazur a écrit:

3/6/11 - 12 h 34 LA CROIX -


" Le vicaire apostolique de Tripoli s’insurge contre les bombardements de l’Otan
« Les bombes sont en train de devenir notre calvaire. Pour détruire Kadhafi, l’Otan tue des dizaines d’innocents. » C’est en ces termes très vifs que Mgr Giovanni Innocenzo Martinelli, vicaire apostolique de Tripoli a tenu à dénoncer, à nouveau, le 1er juin, les bombardements alliés sur la Libye.

« L’Otan reste fidèle aux bombes, a-t-il souligné, parce qu’elle ne cherche aucun autre chemin. Il semble que personne ne cherche une solution pacifique. Notre futur est incertain. L’unique force qui nous reste est celle de la foi pour comprendre le mystère de cette souffrance. »

Le samedi 28 mai, Mgr Martinelli avait été reçu à Rome par Benoît XVI. À cette occasion, il avait déclaré : « Le Saint-Père a tenu à me dire : ‘Ne vous sentez pas seuls. L’Église vous soutient par sa prière’». Mgr Martinelli avait ajouté : « Le pape a compris la souffrance vécue par l’Église en Libye et par le peuple libyen ».

Solidarité du pape avec l’Église en Libye

Le vicaire apostolique a également rencontré, à cette occasion, le cardinal Peter Turkson, président du Conseil pontifical Justice et Paix, et Mgr Dominique Mamberti, secrétaire du Saint-Siège pour les relations avec les États. Tous, a-t-il affirmé, « m’ont assuré de leurs prières, manifestant ainsi l’unité et la communion de l’Église ».

Le 15 mai, Benoît XVI avait lancé un « appel pressant » en faveur de la Libye, pour que « la voie du dialogue et de la négociation prévale sur celle de la violence, avec l’aide des organisations internationales qui recherchent une solution à la crise. »

Le pape avait également manifesté publiquement sa solidarité avec l’Église catholique présente en Libye, soulignant « son engagement dans l’aide aux populations, notamment par la présence des personnes consacrées dans les hôpitaux »."

Frédéric Mounier, à Rome


Ami mario-franc_lazur, Kadhafi est de plus en plus seul, et plus de 80 jours après le début de l’intervention de la coalition internationale, les jours du régime semblent aujourd’hui comptés.

Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin



Libye : intervention internationale - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Libye : intervention internationale   Libye : intervention internationale - Page 3 EmptyJeu 09 Juin 2011, 17:52

pinson a écrit:

Ami mario-franc_lazur, Kadhafi est de plus en plus seul, et plus de 80 jours après le début de l’intervention de la coalition internationale, les jours du régime semblent aujourd’hui comptés.

Bonjour ami Pinson, Kadhafi a annoncé qu'il est prêt à mourir en martyr avec son peuple et qu'ils resteront sur leur terre !!
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
petitsoleil

petitsoleil



Libye : intervention internationale - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Libye : intervention internationale   Libye : intervention internationale - Page 3 EmptyJeu 09 Juin 2011, 18:26

rosedumatin a écrit:
pinson a écrit:

Ami mario-franc_lazur, Kadhafi est de plus en plus seul, et plus de 80 jours après le début de l’intervention de la coalition internationale, les jours du régime semblent aujourd’hui comptés.

Bonjour ami Pinson, Kadhafi a annoncé qu'il est prêt à mourir en martyr avec son peuple et qu'ils resteront sur leur terre !!


Eh bien qu'il meure, et qu'on n'en parle plus !!! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Seraphine

Seraphine



Libye : intervention internationale - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Libye : intervention internationale   Libye : intervention internationale - Page 3 EmptyJeu 09 Juin 2011, 18:30

petitsoleil a écrit:
rosedumatin a écrit:


Bonjour ami Pinson, Kadhafi a annoncé qu'il est prêt à mourir en martyr avec son peuple et qu'ils resteront sur leur terre !!


Eh bien qu'il meure, et qu'on n'en parle plus !!! lol!

Cher Petitsoleil c'est un véritable fanatique qui tient finalement son peuple en otage ... malheureusement il a encore des alliés... il paraît que sa fille qui sans doute réside en Belgique a porté plainte contre l'ONU !!

Tu te rends compte ??? j'attends la suite des événements.

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Libye : intervention internationale - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Libye : intervention internationale   Libye : intervention internationale - Page 3 EmptyJeu 09 Juin 2011, 22:09

petitsoleil a écrit:
rosedumatin a écrit:


Bonjour ami Pinson, Kadhafi a annoncé qu'il est prêt à mourir en martyr avec son peuple et qu'ils resteront sur leur terre !!


Eh bien qu'il meure, et qu'on n'en parle plus !!! lol!

Coucou petit sunny , très bonne réponse exactement ce que je pense .
Revenir en haut Aller en bas
BERNARD

BERNARD



Libye : intervention internationale - Page 3 Empty
MessageSujet: avis   Libye : intervention internationale - Page 3 EmptyVen 10 Juin 2011, 06:59

Et pendant ce temps là les palestiniens crèvent à petit feu, des millions d'hommes de femmes et d'enfants meurent de faim dans le monde, des pays qui se disent frère dans la foi se font la guerre, un petit vieux meurt dans l'ignorance de tous à coté de chez soi, on fait de belle rencontre (G20) pour savoir comment maintenir cette situation en satisfaisant les plus riches qui s'attachent à leur pouvoir etc etc etc...............
Vanité , tout est vanité de l'homme .

Nous devrions tous avoir honte et si nous estimons que notre Foi en Dieu est réelle nous devrions agir tous ensemble pour pour la Justice et la Paix.

Peut-on prouver que les mots Orgueil et Vanité sont des actes conseillés dans tous les livres saints qui nous concerne?

Je ne crois pas !

Il y a du pain sur la planche.

Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur



Libye : intervention internationale - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Libye : intervention internationale   Libye : intervention internationale - Page 3 EmptySam 11 Juin 2011, 09:38

Seraphine a écrit:
petitsoleil a écrit:
rosedumatin a écrit:


Bonjour ami Pinson, Kadhafi a annoncé qu'il est prêt à mourir en martyr avec son peuple et qu'ils resteront sur leur terre !!


Eh bien qu'il meure, et qu'on n'en parle plus !!! lol!

Cher Petitsoleil c'est un véritable fanatique qui tient finalement son peuple en otage ... malheureusement il a encore des alliés... il paraît que sa fille qui sans doute réside en Belgique a porté plainte contre l'ONU !!

Tu te rends compte ??? j'attends la suite des événements.

Cordialement.


Ma chère SERAPHINE, je ne dirais pas comme notre frère PETITSOLEIL, qu'il meure !!! Mais il serait temps qu'il pais tous ses crimes .

Il serait accusé maintenant d'avoir favorisé le viol des femmes d'insurgés ...
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
pinson

pinson



Libye : intervention internationale - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Libye : intervention internationale   Libye : intervention internationale - Page 3 EmptySam 02 Juil 2011, 21:24

mario-franc_lazur a écrit:


Ma chère SERAPHINE, je ne dirais pas comme notre frère PETITSOLEIL, qu'il meure !!! Mais il serait temps qu'il pais tous ses crimes .

Il serait accusé maintenant d'avoir favorisé le viol des femmes d'insurgés ...


Le saviez-vous, les amis, la Cour pénale internationale a délivré le lundi 27 juin un mandat d’arrêt pour crimes contre l’humanité contre le colonel Kadhafi.


Cordialement et à +
Revenir en haut Aller en bas
BERNARD

BERNARD



Libye : intervention internationale - Page 3 Empty
MessageSujet: avis   Libye : intervention internationale - Page 3 EmptyDim 03 Juil 2011, 04:58

pinson a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:


Ma chère SERAPHINE, je ne dirais pas comme notre frère PETITSOLEIL, qu'il meure !!! Mais il serait temps qu'il pais tous ses crimes .

Il serait accusé maintenant d'avoir favorisé le viol des femmes d'insurgés ...


Le saviez-vous, les amis, la Cour pénale internationale a délivré le lundi 27 juin un mandat d’arrêt pour crimes contre l’humanité contre le colonel Kadhafi.


Cordialement et à +

Cela lui pendait au nez.
On ferait bien d'en faire autan pour le dirigeant Syrien et toute sa famille régnante.
Revenir en haut Aller en bas
tonio





Libye : intervention internationale - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Libye : intervention internationale   Libye : intervention internationale - Page 3 EmptyMer 13 Juil 2011, 16:30

Diplomatiquement, c'est une vraie victoire pour les rebelles. Le CNT a été reconnu par 27 pays si j'ai bien compté, y compris la Turquie, la Pologne et l'Allemagne, qui étaient très sceptiques sur la question libyenne. Même la Tunisie a dit qu'elle reconnaîtrait le CNT, si il le lui demandait (étant à portée d'attaque par Kadhafi, on comprend qu'ils soient prudents). L'Iran n'est pas clair, car il dit condamner la répression de Kadhafi, tout en étant hostile à l'intervention de l'OTAN (mais que veulent-ils au fond ?). Quant à la Chine et la Russie, je les soupçonne personnellement d'assurer leurs arrières, en essayant de se "mettre bien" avec les rebelles, tout en ne lâchant pas totalement Kadhafi (alors qu'au début elles étaient totalement en opposition à l'OTAN).

Autant politiquement ils semblent gagner constamment du terrain, autant militairement c'est plus compliqué, entre offensives et contre-offensives. Même si, et c'est logique, les rebelles sont bien mieux organisés qu'au début du conflit.

On peut à bon droit critiquer l'intervention de l'OTAN. Mais n'oublions pas qu'il y avait situation d'urgence. Certes, on peut dire "on devait protéger les civils, et pas renverser Kadhafi". Mais peut-on protéger les civils DURABLEMENT, sans renverser Kadhafi ? D'autre part, n'oublions pas que c'est la Ligue Arabe qui a demandé une résolution contre la Libye, et que Russie, Allemagne, Chine, Inde, Brésil et Afrique du Sud, au vote à l'ONU, ont accepté de s'abstenir (or, "qui ne dit rien consent"), alors qu'ils pouvaient se douter des problèmes que l'intervention causerait (et ne s'étaient pas privés de les souligner).

Ca leur va bien de critiquer maintenant, alors que tout en acceptant l'intervention, ils ont causé en partie les problèmes de maintenant. En effet, il est probable qu'elle aurait eu plus de succès si on n'avait pas autant tergiversé avant de se lancer, et la faute à qui ? Encore les pays que j'ai cité. Pays qui (en particulier la Russie et la Chine), continuent à jouer un jeu trouble, espérant peut-être tirer les marrons du feu dans tous les cas. Par ailleurs, la Ligue Arabe, qui a demandé la "no-fly zone", a laissé les Occidentaux faire tout le boulot eux-mêmes (à part le Qatar, les EAU et la Jordanie, qui ont un minimum participé et reconnu le CNT), et se prendre toutes les critiques. Si l'intervention avait mieux marché dès le début, se seraient-ils ainsi tenus en retrait ? Ou auraient-ils tenu à s'associer pour montrer que eux aussi avaient pris la bonne décision ? En tout cas, c'est plus facile d'agir en paroles que de participer avec les pays occidentaux (ce qui, au passage, aurait peut-être évité l'accusation de colonialisme). Comme on dit, "la critique est facile mais l'art est difficile".

Je ne dis pas que les pays occidentaux, qui interviennent, sont tout blancs, et qu'ils ne sont pas, au moins en partie, hypocrites dans leur démarche. Mais le camp de l'intervention n'a pas le monopole de l'hypocrisie.
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur



Libye : intervention internationale - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Libye : intervention internationale   Libye : intervention internationale - Page 3 EmptyLun 22 Aoû 2011, 17:17

La fin du régime est proche


" Ahmed Jibril, le porte-parole du Conseil national de transition, l’organe de direction de l’opposition, a indiqué qu’une opération, nommée « Sirène », a commencé dans la capitale pour isoler le colonel Kadhafi et obtenir son départ ou sa capitulation. « L’opération Sirène se déroule en coordination entre le CNT et les combattants rebelles dans et autour de Tripoli. L’Otan est également impliqué dans l’opération. Nous estimons qu’elle devrait durer encore plusieurs jours jusqu’à ce que Kadhafi soit assiégé », a-t-il dit.

Débarquement par la mer
Des rebelles libyens sont également arrivés à Tripoli en débarquant par la mer. Ils sont venus de Misrata, l’un des hauts lieux de la rébellion, 200 km plus à l’est, selon un porte-parole. Ils pourraient renforcer l’insurrection, alors que des appels à la population pour qu’elle se soulève ont été lancés dans les mosquées de plusieurs quartiers de la capitale. Cela a notamment été le cas samedi soir dans les quartiers de Tajoura, Soug Jomaa et Fachloum. Des manifestations ont eu lieu dans les rues peu après la rupture du jeune de Ramadan. Ces quartiers semblent échapper au pouvoir du colonel Kadhafi.

En dehors de Tripoli,
les insurgés ont réussi à avancer dans les villes de Brega, où les combats continuent. La rébellion aurait aussi pris Zliten, Zawiyah et Jaddayim, à 40 km à l’est de Tripoli. Enfin, dans la nuit de samedi à dimanche, les rebelles sont arrivés jusqu’à la forêt stratégique de Ghadayem, à 24 km à l’ouest de Tripoli.

Devant cette poussée, le pouvoir se fissure : Abdessalem Jalloud, ex-numéro 2 du régime, a fui le pays samedi. Il est arrivé hier en Italie après un passage en Tunisie. Il a lancé dans la matinée sur la chaîne de télévision Al-Jazira un appel à la tribu du leader libyen pour qu’elle rejoigne l’opposition : « Vous êtes une tribu honorable. Reniez ce tyran car il va partir et vous aurez à supporter son héritage », a-t-il dit. Lié au colonel Kadhafi depuis l’école militaire, Abdessalem Jalloud fut un proche conseiller du leader libyen et le vice-président du Conseil révolutionnaire, avant de tomber en disgrâce au début des années 1990.

Du côté diplomatique, la Tunisie a reconnu officiellement le CNT comme le représentant légitime du peuple libyen, autre signe que la chute du régime de Kadhafi est proche. Depuis le début du conflit, la Tunisie observait une attitude prudente vis-à-vis du régime Kadhafi, tout en accueillant largement les réfugiés, libyens. Dès samedi soir, anticipant la chute probable du régime, plusieurs centaines de manifestants libyens s’étaient regroupées devant l’ambassade de leur pays, à Tunis. Ils ont accroché dans la liesse un drapeau de la rébellion sur la façade du bâtiment."


Alain GUILLEMOLES
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
tonio





Libye : intervention internationale - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Libye : intervention internationale   Libye : intervention internationale - Page 3 EmptyLun 22 Aoû 2011, 22:43

Sinon l'Égypte a reconnu le CNT aussi, et la Chine (qui jusque là ménageait la chèvre et le chou, après avoir commencé par s'opposer à la politique de l'Occident), a dit qu'elle acceptait le choix du peuple libyen (retourné sa veste quoi).

(Au passage, les militaires tunisiens ont semble t-il arrêté un agent kadhafiste qui préparait un attentat à Tunis. Juste après une fusillade en territoire tunisien entre un groupe libyen -probablement kadhafiste- et l'armée tunisienne. )
Revenir en haut Aller en bas
Agnos





Libye : intervention internationale - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Libye : intervention internationale   Libye : intervention internationale - Page 3 EmptyMar 23 Aoû 2011, 00:08

Voir la fin d'une dictature est toujours un moment fort, je ne peux m'empêcher de penser a toutes les victimes. Celles-la qui n'auront pas vu la fin d'un tyran tués de par sa main.
Et après la courte joie de la victoire, le peuple lybien se retrouvera face a lui-meme et qu'il devra trouver sa voie sans plus jamais retomber.

Malheureusement ce nouveau combat après avoir assuré sa Liberte qui est de la garder.
Les libyens ont gagné une bataille, la seconde est encore plus incertaine mais je leur adresse un prière sincère pourqu'ils trouvent la voie de leur bien être.
Revenir en haut Aller en bas
tonio





Libye : intervention internationale - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Libye : intervention internationale   Libye : intervention internationale - Page 3 EmptyMar 23 Aoû 2011, 00:09

Déjà, il faudrait que toutes les forces kadhafistes capitulent ou soient vaincues, tant que ce ne sera pas le cas, je ne crierais pas triomphe.
Revenir en haut Aller en bas
BERNARD

BERNARD



Libye : intervention internationale - Page 3 Empty
MessageSujet: avis   Libye : intervention internationale - Page 3 EmptyMar 23 Aoû 2011, 07:22

Bonjour,

Maintenant il faut faire de la Libye une nation et pour cela il faut perdre la notion tribale .
La démocratie n'est pas ce que souhaite les religieux extrémistes qui ne manqueront pas de profiter de la situation.

Maintenant l'avenir des Libyens est entre leurs mains.
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur



Libye : intervention internationale - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Libye : intervention internationale   Libye : intervention internationale - Page 3 EmptyVen 26 Aoû 2011, 09:16

Rencontrés au complexe présidentiel de Bab-Al-Azizia, symbole de l’ancien pouvoir, de jeunes rebelles racontent leur parcours personnel et ce qui les a amenés à combattre le régime de Kadhafi.

À la caserne de Bab-Al-Azizia, hier matin, les unités rebelles commencent la journée dans le calme. Un homme improvise un pinceau en enroulant un morceau de tissu autour d’un bout de bois. Sur la sculpture d’un poing empoignant un avion – érigée par Mouammar Kadhafi suite aux attaques américaines sur Tripoli en 1986 – il peint le nom du « premier martyr » de la bataille de Bab-Al-Azizia. Les tirs de kalachnikovs résonnent. Ils visent le ciel en signe de triomphe.

« Je ne peux pas y croire, dit Joseph Araddad. C’est le paradis. » Originaire de Tripoli, l’homme de 23 ans a passé les quatre premiers mois de la révolution dans la capitale, avant de s’engager comme volontaire au sein d’une organisation humanitaire, à la frontière tunisienne.

« J’ai vu des blessures horribles, dit-il. J’ai compris ce que Kadhafi faisait à son peuple. » L’informaticien s’est alors engagé dans la rébellion. Le 25 juillet, il commençait à s’entraîner à Rujbane, dans l’ouest de la Libye.

Formation à l’usage des armes
« Pendant deux semaines, nous avons appris à utiliser des kalachnikovs, des lance-roquettes, des antiaériens, à tendre des embuscades et à libérer des prisonniers », raconte-t-il. Parmi les enseignants, des hommes venus du « Qatar ». Une formation que la plupart des rebelles n’ont pas suivie.

Pour Nizar Al Said, 19 ans, originaire de Misrata, l’entraînement a été « la première ligne », dit-il. Kalachnikov en main, il mime les gestes à accomplir. « C’est facile », assure-t-il. Avant le début du soulèvement populaire, il ne connaissait pourtant « rien aux armes ».

Joseph Araddad a été entraîné « en vue de la bataille de Tripoli », explique-t-il. Des sortes d’unités semi-professionnelles, quand le gros des troupes rebelles est fait de simples civils. « Notre formation nous permet de tenir Tripoli, de ramener le calme dans la ville, pour éviter que des gangs en prennent le contrôle », explique-t-il. Après quelques semaines de front dans la région du Djebel Nefoussa, dans l’ouest du pays, le voilà à Tripoli.

Résistance interne à Tripoli
« Ma mère est heureuse, dit-il. Je suis de retour. » Le jeune rebelle a bénéficié du soutien de sa famille. « Mon père m’a vraiment encouragé. Il m’a dit de me battre pour mes enfants. » Ses quatre frères sont restés à Tripoli « pour (lui) donner des informations sur la situation dans la ville ». L’éventuel contrôle des communications ? « Ce n’est pas ça qui pouvait nous arrêter », dit-il.

Une résistance interne à Tripoli confirmée par Samir Ali, 22 ans. Resté dans la capitale depuis le début de la révolution, il a fait « de la désobéissance ». « J’ai collé des autocollants sur les murs de la ville, et tagué “Kadhafi, dégage” », dit-il. L’un de ses amis, pris sur le fait, a été arrêté et emprisonné. Il vient d’être libéré de la prison de Bab-Al-Azizia, après la prise de la caserne par les rebelles.

Sur l’avant-bras, Samir Ali s’est tatoué le mot « Freedom ». Il porte aussi un pin’s aux couleurs de la révolution. Il montre la couleur verte. « La Libye, ce n’est plus ça », dit-il.

Graffitis
Depuis la prise de la ville, l’homme a continué à écrire sur les murs. Mais les messages ont changé. « Vive la liberté », « La Libye est unie contre Kadhafi », peut-on lire sur la façade de l’ancienne résidence de Mouammar Kadhafi, à Bab-Al-Azizia. Les combattants présents hier matin dans cet ancien fief de Mouammar Kadhafi venaient essentiellement de Misrata et de Tripoli.

Les rebelles de l’ouest prendront le relais « dans une heure », ou plus tard dans la journée. Certains disent demain. Les combattants sont organisés en unités de quelques dizaines d’hommes.

Au sein d’un groupe, tous viennent de la même ville. « Nous remportons la bataille de Tripoli parce que les rebelles de tout le pays ont uni leurs forces, dit Emhemed Marzough, 50 ans, venu apporter des vivres. Ils sont arrivés du sud, de l’est et de l’ouest pour encercler la ville et prendre la caserne. »

« On peut faire et dire ce qu’on veut »
Nizar Al Said sourit. « Le dictateur est tombé, dit le jeune homme. On peut dire et faire ce que l’on veut. » Avec sa casquette à l’envers, son tee-shirt blanc, son jean et ses baskets de marque, il ressemble à un grand adolescent. Il se bat depuis plus de six mois. « Ma mère m’a demandé de rester à la maison, dit-il. Mais je n’ai pas le choix, je dois défendre ma famille. »

Arrivé samedi soir à Tripoli, il est rentré à Misrata mercredi, avec son unité, avant de revenir dans la capitale. « Ma mère a beaucoup pleuré quand elle m’a vu, de peur et de fierté », dit-il, avant de sauter dans le pick-up de son unité, en partance pour Zliten. « On va fouiller la ville, des proches de Kadhafi s’y trouvent peut-être », crie-t-il.

Mercredi soir, sur la place Verte devenue la « place des Martyrs », des rebelles s’étaient de nouveau donné rendez-vous pour parader. Les tirs de kalachnikovs, les chants victorieux et les klaxons faisaient un vacarme invraisemblable.

Aider son pays
Un peu en retrait, un homme au volant d’une voiture contemplait la scène. Abdoul Salam El Tayef n’osait pas s’approcher. « J’ai des problèmes d’audition à cause du bruit des combats, dit-il. Regarder le bonheur de mon peuple me suffit. »

L’homme de 26 ans a « senti la guerre venir ». Il étudiait en Grande-Bretagne depuis huit ans, lorsqu’il a pris un avion, le 17 février, pour Benghazi. « Je devais faire quelque chose pour mon pays, explique-t-il. C’était l’occasion ou jamais. » Il avoue qu’il « pensait que ce serait plus facile ».

Avec son unité, ils ont combattu à Benghazi, puis à Misrata. Ces dernières semaines, « nous avons avancé vers Zliten, puis vers Tripoli ». Ils sont arrivés le 21 août, le lendemain du lancement de l’« opération sirène ».

« Le plus difficile nous attend »
Abdoul Salam El Tayef n’a pas la confiance affichée par la plupart des rebelles devant l’avenir. « Il y a plusieurs guerres. Nous sommes en train d’en finir une, mais la plus difficile nous attend. » Une nouvelle bataille qui consiste selon lui à « construire le pays ».

Il pense retourner en Grande-Bretagne en septembre, pour finir ses études d’expert-comptable. Pour « faire une pause », aussi. « J’ai perdu des amis, j’en ai vu perdre des membres, raconte-t-il. Il va falloir un peu de temps pour dépasser tout ça. » Le jeune homme jure qu’il reviendra avec son diplôme en poche « pour aider ce nouveau pays ».


Camille Le Tallec, à Tripoli
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur



Libye : intervention internationale - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Libye : intervention internationale   Libye : intervention internationale - Page 3 EmptyLun 29 Aoû 2011, 10:00

Les rebelles poursuivent leur avancée vers Syrte, le dernier grand bastion des forces de Kadhafi.Les responsables du Conseil national de transition (CNT) ont pour l’instant pris leurs quartiers dans plusieurs hôtels de Tripoli.

Au Corinthia, on les voit chaque jour passer dans le hall, escortés par de jeunes hommes en armes, pour se rendre de leur chambre aux salles de réunion. « Notre siège sera prêt d’ici à quelques jours, confiait samedi Mahmoud Chammam. Nous sommes en train de l’équiper de tout ce dont a besoin un gouvernement pour travailler et de sécuriser les lieux. »

Selon Oussama Abouras, membre du bureau exécutif du CNT, le conseil s’installera notamment dans les ministères de l’ancienne administration, une fois que « les réparations qui s’imposent » auront été effectuées. Jeudi dernier, une première délégation de huit ministres du CNT est arrivée à Tripoli, avec à sa tête Ali Tarhouni, ministre des finances et du pétrole.

Le transfert des activités de l’organe politique de la rébellion libyenne depuis Benghazi, à l’est du pays, s’est poursuivi depuis, avec la venue d’autres hauts responsables. « Il est important que l’autorité légitime prépare la transition politique dans la capitale », explique Mahmoud Chammam, porte-parole et ministre de l’information du CNT.

Ramener le calme

Mais pour l’heure, la priorité est de ramener le calme. Une structure composée de 12 membres – « des militaires, des chefs révolutionnaires et des professionnels de la sécurité » – a tenu vendredi sa première réunion pour « faire un point sur la situation sécuritaire » à Tripoli. Une donnée qui déterminera, selon Oussama Abouras, l’arrivée dans la capitale de Moustapha Abdeljalil, le président du CNT, et de Mahmoud Jibril, son premier ministre.

L’apaisement semble en bonne voie. Ce week-end, seules quelques rares détonations se faisaient entendre au centre-ville. Des barrages étaient toujours élevés à chaque coin de rue, mais les voitures pouvaient passer sans s’arrêter, à la faveur d’un allègement des contrôles, tandis que dans les comités de quartier, constitués par les habitants pour monter la garde le soir venu, l’ambiance était plus décontractée que la semaine dernière.

Les rebelles ont étendu ces derniers jours leur contrôle sur les dernières « poches de résistance » dans la capitale. À Salahedine, un quartier du sud de Tripoli, ils ont conquis samedi la base des troupes d’élite de la 32e Brigade, commandées par Khamis, l’un des fils de Mouammar Kadhafi.

Urgences à traiter

Dans le même temps, ils ont annoncé contrôler « entièrement » l’aéroport international de Mitiga, ardemment disputé par les forces loyalistes, et avoir libéré le quartier voisin de Qasr Ben Ghichir. Plus de 10 000 détenus ont été libérés des prisons du régime déchu, mais 50 000 sont toujours manquants, affirmait dimanche 28 août le colonel Ahem Omar Bani, le porte-parole militaire de la rébellion.

Selon lui, des « habitants de Tripoli découvrent des fosses communes autour des anciens centres de détention ». Vendredi 26 août, près de 80 malades de l’hôpital d’Abou Salim ont été retrouvés morts, faute de soins. Les pro-Kadhafi avaient occupé l’établissement une partie de la semaine dernière, empêchant toute personne de s’en approcher.

De leurs bureaux provisoires, les responsables prennent la mesure des urgences à traiter. Dimanche, en milieu de journée, l’un des hôtels qui les accueille était toujours privé d’eau courante. « Nous manquons de fioul à Tripoli et dans d’autres régions. Nous souffrons aussi d’une pénurie d’eau », reconnaît Mahmoud Chammam.

Environ 70 % des foyers du centre de la capitale n’auraient pas ou peu d’eau, en raison des dégâts que les combats ont causés sur les réseaux. L’électricité est elle aussi disponible de manière intermittente et les réserves limitées de carburant empêchent l’utilisation prolongée des générateurs, y compris dans les hôpitaux.

Le CNT devrait prochainement réparer la raffinerie de Zaouia, à 50 kilomètres à l’ouest de Tripoli, endommagée pendant les combats, et augmenter l’approvisionnement en électricité depuis la Tunisie.

Reconstruction

Jusqu’à maintenant, « le manque d’argent nous a empêchés de passer des accords pour sécuriser notre approvisionnement en énergie », indique un responsable du CNT. La tâche devrait être facilitée par la décision du Conseil de sécurité de l’ONU, jeudi 25 août, de débloquer 1 milliard d’euros d’avoirs libyens pour aider à la reconstruction du pays.

Le CNT avait, quant à lui, réclamé une aide d’urgence de 3,4 milliards d’euros, censée lui permettre d’entamer la transition politique, avec un calendrier déjà établi. Après avoir été étoffé – il est passé de 42 à 90 membres –, le CNT agira en qualité de Conseil suprême pendant huit mois.

Les Libyens seront ensuite appelés à élire un « Congrès national » qui désignera un comité chargé de rédiger une nouvelle Constitution, présentée aux citoyens par référendum. Le tout, en vingt mois maximum.
____________________________

La progression vers Syrte

La ville de Syrte, dernier grand bastion de Mouammar Kadhafi, est prise en étau. Les forces rebelles venues de Benghazi, à l’est, ont pris possession de la commune de Ben Jawad et n’étaient plus dimanche 28 août qu’à 30 km de la ville. Celles venues de Misrata, à l’ouest, étaient encore distantes de 100 km, selon le commandant des combattants de Misrata. Des négociations ont démarré avec les leaders tribaux de Syrte en vue d’une reddition de la ville.

Dans l’Ouest, les rebelles ont également conforté leurs positions, après la prise du poste-frontière avec la Tunisie de Ras Jdir, puis de deux localités voisines. Et d’autres rebelles visaient Bani Walid, à une centaine de kilomètres au sud-est de Tripoli, localité réputée fidèle au « Guide », et direction empruntée samedi par un convoi de 60 à 80 véhicules des forces loyalistes en fuite."


Camille Le Tallec, à Tripoli
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
oumaazedine

oumaazedine



Libye : intervention internationale - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Libye : intervention internationale   Libye : intervention internationale - Page 3 EmptyLun 29 Aoû 2011, 14:47

non tonio les insurgés ou comme tu le dit le peuple lybien , ne va pas se retrouver face a lui meme mais face aux puissances etrangeres a qui il faudra qu'il leche les bottes jusqua une deuxieme insurrection et enfin la vraie liberté , parce que la , il ne sont pas du tout libre puis que les occidentaux en pretendant les aider n'ont fait que se les accaparé et cela a une odeur tres forte de petrole
Revenir en haut Aller en bas
http://mouslima-sunnia.blog4ever.com/
tonio





Libye : intervention internationale - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Libye : intervention internationale   Libye : intervention internationale - Page 3 EmptyLun 29 Aoû 2011, 14:52

Effectivement, une fois débarrassés de Kadhafi, il faudra qu'ils parviennent à garder leur indépendance, et en même temps, à ne pas se laisser déborder par les islamistes, présents surtout en Cyrénaïque. Mais les rebelles de l'ouest (Djebel Nefoussa et Tripoli), à mon avis, ne se laisseront pas voler si facilement leur victoire (si on tente de la leur voler).
Revenir en haut Aller en bas
BERNARD

BERNARD



Libye : intervention internationale - Page 3 Empty
MessageSujet: avis   Libye : intervention internationale - Page 3 EmptyLun 29 Aoû 2011, 15:28

oumaazedine a écrit:
non tonio les insurgés ou comme tu le dit le peuple lybien , ne va pas se retrouver face a lui meme mais face aux puissances etrangeres a qui il faudra qu'il leche les bottes jusqua une deuxieme insurrection et enfin la vraie liberté , parce que la , il ne sont pas du tout libre puis que les occidentaux en pretendant les aider n'ont fait que se les accaparé et cela a une odeur tres forte de petrole

Pas si faut que cela car il faut être objectif dans cette affaire.

Mais si mon voisin musulman est boulanger et qu'il soit le seul de mon quartier je vais chez lui pour acheter mon pain et tout le monde est content .
Loin de moi de racheter sa boutique pour autant.

En boutade:
"Tu as du pétrole tu me le vends moi je te vend des mirages"
Pour ceux qui vivent dans le desert ............................... Libye : intervention internationale - Page 3 788850
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Libye : intervention internationale - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Libye : intervention internationale   Libye : intervention internationale - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Libye : intervention internationale
Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: ACTUALITES-
Sauter vers: