Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP
-27%
Le deal à ne pas rater :
PC Portable Gamer Alienware M15 – (15,6″ – 16Go RAM ...
1599 € 2199 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -42%
PANDA Lit enfant cabane brut – Bois pin massif ...
Voir le deal
129.99 €

Partagez
 

 Pâque juive

Aller en bas 
AuteurMessage
eteop




Pâque juive Empty
MessageSujet: Pâque juive   Pâque juive EmptyDim 26 Jan 2020, 12:36

25.01.2020

Bonjour

Jésus a été crucifié la veille de Pâque
J'aimerais savoir comment se déroule cette fête
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




Pâque juive Empty
MessageSujet: Re: Pâque juive   Pâque juive EmptyDim 26 Jan 2020, 17:23

La Pâque juive consistait à sacrifier un agneau qui devait être sans défaut ( afin d'éviter le faux engagement de celui qui voudrait se débarrasser d'un animal blessé ou malade ) pour ensuite verser son sang sur le couvercle de l'arche de l'alliance : le propitiatoire.

Si cette pratique est commune à bien des peuples de la terre, dans la tradition juive, il ne s'agissait pas d'obtenir une faveur, c'est à dire le soutien de Dieu, mais d'obtenir le pardon.

Mais si cette pratique là est particulière dans la tradition juive, c'est en raison du fait que, selon ce qui nous pouvons lire dans le livre des lévitiques, il n'y avait pas que la pâque dans leurs pratiques sacrificielles.

Il y en a plusieurs, y compris en ce qui concerne le pardon.

Ainsi, quand la faute amène réparation, ce n'est pas la Pâque, dans ce cas l'animal est partagé sous la condition que ce soit en 3 jours, sans aucun doute pour des raisons sanitaires, mais aussi pour obliger de partager avec tout le monde, vu l'échéance.

Dans le cas de la pâque, c'est différent, parce que cette pratique là, dans la demande du pardon, consiste à couvrir les fautes qui ne peuvent pas être réparées comme celles qui viennent non pas d'une volonté de nuire, mais d'un manque de clairvoyance, un manque de prise de conscience et non pas une volonté de vouloir faire le mal.

il y a donc des fautes qui demandent pardon, quand notre responsabilité est engagée parce que nous savions ce que nous faisions et des fautes qui demandent pardon, mais qui n'engagent pas notre responsabilité, car nous n'avions pas la maîtrise des événements ni la prise de conscience nécessaire pour nous rendre compte que nous faisions du mal à quelqu'un.

la loi de Dieu est tellement exigeante en amour et en justice, que dans notre vie, il nous arrivera à tous de nous montrer défaillant, mais sans pour autant avoir la volonté de mal agir : nous ne sommes pas parfaits seuls Dieu l'est.

D'où le nom du couvercle de l'arche, le propitiatoire, c'est à dire ce qui propice et il est propice d'avoir un Dieu de miséricorde qui nous comprend et nous corrige plutôt que de nous punir, car il comprend notre manque de discernement. C'est une chance d'avoir un Dieu de Grâce qui exige surtout la persévérance en nous incitant à regarder les réalités en face.

De plus, dans la pratique de la Pâques juives, seul le grand prêtre sacrificateur était autorisé à franchir le voile qui séparait le lieu dit très saint ou se trouvait l'arche de l'alliance pour pratiquer ce rituel.

Au dernier souffle de Jésus, ce voile se déchire, permettant alors de comprendre que c'est la fin de ce privilège accordé, qui fut instrumentalisé pour des raisons de prestige.

En effet, tout au long de son ministère, Jésus est en conflit avec certains pharisiens qui ont surtout tiré du prestige de leur fonction, sans enseigner le principe de la Pâque tel que je viens de te l'exposer. Au contraire, ils se pensaient plus méritant que les autres, c'est à dire sans ces défauts qui parfois nous font chuter, même involontairement.

Ils sont cupides, alors que pourtant, justement, la cupidité fait partie d'une de ses influences qui parfois nous conduisent à ne pas respecter la loi de Dieu dans la charité.

Ainsi Jésus a pour mission de mettre fin au joug de ces pharisiens, qui exerçaient une pression sur la population pour bénéficier de certains privilèges à l’intérieur des synagogues en emprisonnant la population à travers des commandements qui ne sont même pas divins.

Donc dans sa finalité, si le voile se déchire, c'est pour montrer qu'il ne faut pas placer d'intermédiaire entre soi et Dieu car c'est un risque de corruption, mais plutôt chercher dans son cœur, à construire son propre temple pour la gloire de Dieu.

Ainsi, Jésus appelle à la responsabilité individuelle, sous couvert de la Grâce, à comprendre que ce n'est pas les pratiques religieuses qui suffisent pour se faire pardonner. Il y a aussi un travail à faire sur soi, une prise de conscience, un recul, une analyse de notre conscience qui permettent de comprendre ce qui est nécessaire pour éviter à devoir réparer.

On peut dire que son enseignement est de l'ordre de la prévention et non pas de la répression.
Revenir en haut Aller en bas
ex-musulman




Pâque juive Empty
MessageSujet: Re: Pâque juive   Pâque juive EmptyDim 26 Jan 2020, 17:55

Tonton a écrit:
La Pâque juive consistait à sacrifier un agneau qui devait être sans défaut ( afin d'éviter le faux engagement de celui qui voudrait se débarrasser d'un animal blessé ou malade ) pour ensuite verser son sang sur le couvercle de l'arche de l'alliance : le propitiatoire.

Si cette pratique est commune à bien des peuples de la terre, dans la tradition juive, il ne s'agissait pas d'obtenir une faveur, c'est à dire le soutien de Dieu, mais d'obtenir le pardon.

Mais si cette pratique là est particulière dans la tradition juive, c'est en raison du fait que, selon ce qui nous pouvons lire dans le livre des lévitiques, il n'y avait pas que la pâque dans leurs pratiques sacrificielles.

Il y en a plusieurs, y compris en ce qui concerne le pardon.

Ainsi, quand la faute amène réparation, ce n'est pas la Pâque, dans ce cas l'animal est partagé sous la condition que ce soit en 3 jours, sans aucun doute pour des raisons sanitaires, mais aussi pour obliger de partager avec tout le monde, vu l'échéance.

Dans le cas de la pâque, c'est différent, parce que cette pratique là, dans la demande du pardon, consiste à couvrir les fautes qui ne peuvent pas être réparées comme celles qui viennent non pas d'une volonté de nuire, mais d'un manque de clairvoyance, un manque de prise de conscience et non pas une volonté de vouloir faire le mal.

il y a donc des fautes qui demandent pardon, quand notre responsabilité est engagée parce que nous savions ce que nous faisions et des fautes qui demandent pardon, mais qui n'engagent  pas notre responsabilité, car nous n'avions pas la maîtrise des événements ni la prise de conscience nécessaire pour nous rendre compte que nous faisions du mal à quelqu'un.

la loi de Dieu est tellement exigeante en amour et en justice, que dans notre vie, il nous arrivera à tous de nous montrer défaillant, mais sans pour autant avoir la volonté de mal agir : nous ne sommes pas parfaits seuls Dieu l'est.

D'où le nom du couvercle de l'arche, le propitiatoire, c'est à dire ce qui propice et il est propice d'avoir un Dieu de miséricorde qui nous comprend et nous corrige plutôt que de nous punir, car il comprend notre manque de discernement. C'est une chance d'avoir un Dieu de Grâce qui exige surtout la persévérance en nous incitant à regarder les réalités en face.

De plus, dans la pratique de la Pâques juives, seul le grand prêtre sacrificateur était autorisé à franchir le voile qui séparait le lieu dit très saint ou se trouvait l'arche de l'alliance pour pratiquer ce rituel.

Au dernier souffle de Jésus, ce voile se déchire, permettant alors  de comprendre que c'est la fin de ce privilège accordé, qui fut instrumentalisé pour des raisons de prestige.

En effet, tout au long de son ministère, Jésus est en conflit avec certains pharisiens qui ont surtout tiré du prestige de leur fonction, sans enseigner le principe de la Pâque tel que je viens de te l'exposer. Au contraire, ils se pensaient plus méritant que les autres, c'est à dire sans ces défauts qui parfois nous font chuter, même involontairement.  

Ils sont cupides, alors que pourtant, justement, la cupidité fait partie d'une de ses influences qui parfois nous conduisent à ne pas respecter la loi de Dieu dans la charité.

Ainsi Jésus a pour mission de mettre fin au joug de  ces pharisiens, qui exerçaient une pression sur la population pour bénéficier de certains privilèges à l’intérieur des synagogues en emprisonnant la population à travers des commandements qui ne sont même pas divins.

Donc dans sa finalité, si le voile se déchire, c'est pour montrer qu'il ne faut pas placer d'intermédiaire entre soi et Dieu car c'est un risque de corruption, mais plutôt chercher dans son cœur, à construire son propre temple pour la gloire de Dieu.

Ainsi, Jésus appelle à la responsabilité individuelle, sous couvert de la Grâce, à comprendre que ce n'est pas les pratiques religieuses qui suffisent pour se faire pardonner. Il y a aussi un travail à faire sur soi, une prise de conscience, un recul, une analyse de notre conscience qui permettent de comprendre ce qui est nécessaire pour éviter à devoir réparer.

On peut dire que son enseignement est de l'ordre de la prévention et non pas de la répression.


Le sacrifice de Jésus qui a eu lieu le jour de Paques pour faire comprendre aux juifs qu'il est l'Agneau de Dieu sacrifié pour nos pechés rend caduques les sacrifices juifs. On se demande bien pourquoi l'islam est venu rétablir les sacrifices je jour de l'Aid. Encore une fois l'islam montre qu'il n'est rien de plus qu'un retour au judaisme
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




Pâque juive Empty
MessageSujet: Re: Pâque juive   Pâque juive EmptyDim 26 Jan 2020, 18:00

on est pas là pour parler de l'islam, donc essaye de temps en temps de mettre tes rancœurs de côté quand un musulman te pose une question.

Eteop pose une question et en réponse tu ne peux pas t'empêcher d'accuser l'islam, ça devient lassant et ça contribue à créer une mauvaise ambiance, qui parasite la possibilité de discuter sur quelque chose.

Du calme !
Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
cailloubleu*


Pâque juive Empty
MessageSujet: Re: Pâque juive   Pâque juive EmptyDim 26 Jan 2020, 18:09

Tonton a écrit:
La Pâque juive consistait à sacrifier un agneau qui devait être sans défaut ( afin d'éviter le faux engagement de celui qui voudrait se débarrasser d'un animal blessé ou malade ) pour ensuite verser son sang sur le couvercle de l'arche de l'alliance : le propitiatoire.

Si cette pratique est commune à bien des peuples de la terre, dans la tradition juive, il ne s'agissait pas d'obtenir une faveur, c'est à dire le soutien de Dieu, mais d'obtenir le pardon.

Mais si cette pratique là est particulière dans la tradition juive, c'est en raison du fait que, selon ce qui nous pouvons lire dans le livre des lévitiques, il n'y avait pas que la pâque dans leurs pratiques sacrificielles.

Il y en a plusieurs, y compris en ce qui concerne le pardon.

Ainsi, quand la faute amène réparation, ce n'est pas la Pâque, dans ce cas l'animal est partagé sous la condition que ce soit en 3 jours, sans aucun doute pour des raisons sanitaires, mais aussi pour obliger de partager avec tout le monde, vu l'échéance.

Dans le cas de la pâque, c'est différent, parce que cette pratique là, dans la demande du pardon, consiste à couvrir les fautes qui ne peuvent pas être réparées comme celles qui viennent non pas d'une volonté de nuire, mais d'un manque de clairvoyance, un manque de prise de conscience et non pas une volonté de vouloir faire le mal.

il y a donc des fautes qui demandent pardon, quand notre responsabilité est engagée parce que nous savions ce que nous faisions et des fautes qui demandent pardon, mais qui n'engagent  pas notre responsabilité, car nous n'avions pas la maîtrise des événements ni la prise de conscience nécessaire pour nous rendre compte que nous faisions du mal à quelqu'un.

la loi de Dieu est tellement exigeante en amour et en justice, que dans notre vie, il nous arrivera à tous de nous montrer défaillant, mais sans pour autant avoir la volonté de mal agir : nous ne sommes pas parfaits seuls Dieu l'est.

D'où le nom du couvercle de l'arche, le propitiatoire, c'est à dire ce qui propice et il est propice d'avoir un Dieu de miséricorde qui nous comprend et nous corrige plutôt que de nous punir, car il comprend notre manque de discernement. C'est une chance d'avoir un Dieu de Grâce qui exige surtout la persévérance en nous incitant à regarder les réalités en face.

De plus, dans la pratique de la Pâques juives, seul le grand prêtre sacrificateur était autorisé à franchir le voile qui séparait le lieu dit très saint ou se trouvait l'arche de l'alliance pour pratiquer ce rituel.

Au dernier souffle de Jésus, ce voile se déchire, permettant alors  de comprendre que c'est la fin de ce privilège accordé, qui fut instrumentalisé pour des raisons de prestige.

En effet, tout au long de son ministère, Jésus est en conflit avec certains pharisiens qui ont surtout tiré du prestige de leur fonction, sans enseigner le principe de la Pâque tel que je viens de te l'exposer. Au contraire, ils se pensaient plus méritant que les autres, c'est à dire sans ces défauts qui parfois nous font chuter, même involontairement.  

Ils sont cupides, alors que pourtant, justement, la cupidité fait partie d'une de ses influences qui parfois nous conduisent à ne pas respecter la loi de Dieu dans la charité.

Ainsi Jésus a pour mission de mettre fin au joug de  ces pharisiens, qui exerçaient une pression sur la population pour bénéficier de certains privilèges à l’intérieur des synagogues en emprisonnant la population à travers des commandements qui ne sont même pas divins.

Donc dans sa finalité, si le voile se déchire, c'est pour montrer qu'il ne faut pas placer d'intermédiaire entre soi et Dieu car c'est un risque de corruption, mais plutôt chercher dans son cœur, à construire son propre temple pour la gloire de Dieu.

Ainsi, Jésus appelle à la responsabilité individuelle, sous couvert de la Grâce, à comprendre que ce n'est pas les pratiques religieuses qui suffisent pour se faire pardonner. Il y a aussi un travail à faire sur soi, une prise de conscience, un recul, une analyse de notre conscience qui permettent de comprendre ce qui est nécessaire pour éviter à devoir réparer.

On peut dire que son enseignement est de l'ordre de la prévention et non pas de la répression.

Merci cher Tonton j'ai appris plein de choses en particulier ce voile qui se déchire. Pâque juive 2129354088

Revenir en haut Aller en bas
eteop




Pâque juive Empty
MessageSujet: Re: Pâque juive   Pâque juive EmptyDim 26 Jan 2020, 22:39

Quel lien y a t il entre la crucifixion de Jesus et cette fête ou les enfants d'israel commémorent la fin de l'esclavage du peuple d'Israël en Égypte
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




Pâque juive Empty
MessageSujet: Re: Pâque juive   Pâque juive EmptyLun 27 Jan 2020, 08:22

eteop a écrit:
Quel lien y a t il entre la crucifixion de Jesus et cette fête ou les enfants d'israel  commémorent la fin de l'esclavage du peuple d'Israël en Égypte

c'est la fin d'une alliance pour en construire une autre, d’avantage basée sur la prise de conscience ( le travail de l'Esprit ) que sur la pratique rituelle.

Le point commun c'est le sang, car l'agneau était aussi innocent que ne l'étaient toutes les bêtes sacrifiées sur l'autel. Mais ce n'est pas un rapport de finalité, mais de cause à effet.

La victime expiatoire c'est le bouc émissaire, celui qui endosse la responsabilité de nos actes : " je sais Dieu que j'ai fauté, je m'en rend compte, je ne mérite pas de vivre sous ta grâce et je t'offre cet agneau comme dette ".

La Pâque est avant tout un rapport à la Loi, Dieu pratique le premier sacrifice d'expiation, en offrant des peaux de bêtes à Adam, pour le couvrir ( couvercle ). Ca c'est la finalité, mais la cause, c'est nos égarements.

Ainsi, nous serons tous d'accord pour dire que ceux qui voulaient du mal à Jésus se sont plutôt bien égarés en pratiquant l'injustice. Jésus aurait pu agir dans la répression, armer ses compagnons, qui étaient prés à mourir pour lui.

Mais ce n'était pas la mission de Jésus, car dans le sacrifice d'Abraham, tout aussi fondateur, on oublie l'innocent : son fils.

Il y a donc une faille, quand dans la démarche, nous retenons uniquement la volonté de celui qui offre le sacrifice ( comme c'est le cas avec Abraham dont nous soulignons tous l'obéissance en négligeant celle de son fils ) , car on oublie ce principe de bouc émissaire, l'innocent qui paye la rançon.

Jésus est en quelque sorte le fils manquant, la victime innocente celui qui subit et non pas celui qui décide.

Si Girard en parle, dans son développement sur les connexions cérébrales c'est parce que normalement, on n'a pas le titre de héros national en devenant une victime, au contraire, on peut même faire passer un bourreau comme l'étant, il suffit simplement de faire passer ceux qu'il a vaincu ou conquis comme étant des sauvages, des gens sans vertus, des barbares, etc...

Donc Jésus est contradiction puisqu'il est victime, il a fait le choix de se livrer, de donner sa vie pour éviter que ses amis et ses détracteurs rentrent dans une guerre civile que Rome aurait réprimandé sévèrement.

Girard en parle parce que c'est peu commun, puisque le christianisme est devenu un empire international, avec un fondateur, Jésus bien différent des Atilla, Alexandre Le grand et autre conquistador ou colonisateur.

Mais je dirai que ce rapport au sang de l'innocent, est avant tout un équilibrage de question sur le libre arbitre. C'est à dire qu'à l'instar de notre façon de considérer le sacrifice d'Abraham, nous concevons la puissance d'un homme a sa capacité d'agir et non pas au fait de subir.

C'est comme ceci que nous concevons " un roi ", un dirigeant.

Donc pour comprendre le lien entre la pâques juive et le destin funeste dans un premier temps de Jésus ( puisque ensuite il connaîtra la gloire dans la résurrection ) , il faut faire le lien entre notre libre arbitre, nos capacités à agir pour nous " couvrir ", et ce besoin inconditionnel finalement, comme Jésus, de n'être que tributaire de la Grâce de Dieu.

Car même sans être roi, bien que les rois juifs donnent justement le mauvais exemple, on cherche souvent à ne pas trop demander à Dieu pour prendre des décisions, à se justifier de nos fautes, à se trouver des excuses bidons et même donc à considérer que nos victimes ne valent pas grand chose.

Christ en étant victime, nous montre que si, et l'on comprend alors aussi l’exigence de la pâque juive, puisqu'il n'était pas question d'offrir une bête de seconde importance.

D'ailleurs le fait de négliger le sort des victimes, est chronique et être victime est même parfois considéré comme une insulte ( les jeunes s'insultent de cette façon parfois ).

Je pourrai aussi citer en exemple une femme victime de viol, certains allant à dire qu'elle l'a peut être cherché ou pour élargir encore la cible dans un autre contexte, la façon dont les riches se construisent des citadelles, ferment leurs frontières à pourtant des populations qu'ils ont exploité ( si tu vois ce que je veux dire ) qui ne font que subir un dérèglement économique et aujourd'hui écologique dont ils ne sont pas responsables, puisque justement les responsables sont les riches.

Donc le rapport à Christ dans la Pâque ce n'est pas la finalité, ce n'est pas youpi ! il a payé pour nous; c'est la fête au village. C'est au contraire : " Mais qu'est ce qui va pas dans notre humanité pour que Jésus ait subi la crucifixion ? "

C'est un rapport de causalité. Car Jésus dit souvent " repentez vous " , ou changer de comportement, convertissez vous, renaissez de nouveau, etc...


Et si tu as compris ceci, alors tu verras que dans les évangiles, il y un chose d'importante de négliger, une chose dont on ne parle pas souvent. Car finalement, c'est le même principe qu'Abraham, même si Jésus ici, endosse le rôle victime, nous chrétiens nous avons tendance à souligner le détachement de Jésus sur les biens et l’existence matériels, sa grande dévotion et sa grande confiance en Dieu quand il en fâcheuse posture.

Du coup, on dit " chapeau Jésus ", c'est normal d'ailleurs mais on oublie que si l'histoire de Jésus finit par le massacre d'un innocent, il commence par le massacre des innocents.

C'est point peu discuté mais pourtant tous ses bébés qui n'ont pas bien vécu longtemps, égorgés tout petit, ont payé un lourd tribu, sur l'autel de la toute puissance des rois et des hommes.

Tu vois, ces victimes là, ces bébés, qui correspondent pourtant bien à des " agneaux ", même en tant que chrétien, nous les oublions....
Revenir en haut Aller en bas
Raziel

Raziel


Pâque juive Empty
MessageSujet: Re: Pâque juive   Pâque juive EmptyLun 27 Jan 2020, 19:58

Quoi ?

N'y a-t-il personne pour dire que Pâques, en anglais Passover, correspond exactement au mot hébreu qui désigne le passage de la Mer Rouge ?

Et vous voulez instruire les musulmans ?

Reprenez la base qui est la suivante :


LA PÂQUE au singulier, c'est la libération matérielle d'une captivité matérielle d'un peuple juif matérialiste et très indocile, mais que Dieu sauve in extrêmis
à travers le sacrifice d'un agneau parfait et sans os brisés, et par l'octroi de la Terre Sainte

LES PÂQUES, au pluriel, ajoutent la deuxième et vraie Pâque qui est celle du sacrifice de Jésus sur la croix, Agneau de Dieu, qui libère spirituellement l'humanité entière matérialiste et très indocile aussi, mais qui peut toujours elle aussi être sauvée in extrêmis, par l'octroi du Paradis
Revenir en haut Aller en bas
eteop




Pâque juive Empty
MessageSujet: Re: Pâque juive   Pâque juive EmptyLun 27 Jan 2020, 21:08

Raziel a écrit:
Quoi ?

N'y a-t-il personne pour dire que Pâques, en anglais Passover, correspond exactement au mot hébreu qui désigne le passage de la Mer Rouge ?

Et vous voulez instruire les musulmans ?

Reprenez la base qui est la suivante :


LA PÂQUE au singulier, c'est la libération matérielle d'une captivité matérielle d'un peuple juif matérialiste et  très indocile, mais que Dieu sauve in extrêmis
à travers le sacrifice d'un agneau parfait et sans os brisés, et par l'octroi de la Terre Sainte

LES PÂQUES, au pluriel, ajoutent la deuxième et vraie Pâque qui est celle du sacrifice de Jésus sur la croix, Agneau de Dieu, qui libère spirituellement l'humanité entière matérialiste et très indocile aussi, mais qui peut toujours elle aussi être sauvée in extrêmis, par l'octroi du Paradis
la cérémonie de pâque juive est très importante et il y a des rituels à respecter donc je voudrais que vous me disiez comment cela se déroule
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Pâque juive Empty
MessageSujet: Re: Pâque juive   Pâque juive EmptyMar 28 Jan 2020, 16:59

Raziel a écrit:
Quoi ?

N'y a-t-il personne pour dire que Pâques, en anglais Passover, correspond exactement au mot hébreu qui désigne le passage de la Mer Rouge ?

LA PÂQUE au singulier, c'est la libération matérielle d'une captivité matérielle d'un peuple juif matérialiste et  très indocile, mais que Dieu sauve in extrêmis
à travers le sacrifice d'un agneau parfait et sans os brisés, et par l'octroi de la Terre Sainte

LES PÂQUES, au pluriel, ajoutent la deuxième et vraie Pâque qui est celle du sacrifice de Jésus sur la croix, Agneau de Dieu, qui libère spirituellement l'humanité entière matérialiste et très indocile aussi, mais qui peut toujours elle aussi être sauvée in extrêmis, par l'octroi du Paradis


Bonne explication.
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Tonton




Pâque juive Empty
MessageSujet: Re: Pâque juive   Pâque juive EmptyMar 28 Jan 2020, 17:29

eteop a écrit:
Raziel a écrit:
Quoi ?

N'y a-t-il personne pour dire que Pâques, en anglais Passover, correspond exactement au mot hébreu qui désigne le passage de la Mer Rouge ?

Et vous voulez instruire les musulmans ?

Reprenez la base qui est la suivante :


LA PÂQUE au singulier, c'est la libération matérielle d'une captivité matérielle d'un peuple juif matérialiste et  très indocile, mais que Dieu sauve in extrêmis
à travers le sacrifice d'un agneau parfait et sans os brisés, et par l'octroi de la Terre Sainte

LES PÂQUES, au pluriel, ajoutent la deuxième et vraie Pâque qui est celle du sacrifice de Jésus sur la croix, Agneau de Dieu, qui libère spirituellement l'humanité entière matérialiste et très indocile aussi, mais qui peut toujours elle aussi être sauvée in extrêmis, par l'octroi du Paradis
la cérémonie de pâque juive est très importante et il y a des rituels à respecter donc je voudrais que vous me disiez comment cela se déroule

de ce que l'on sait des consignes de cette pratique, je te l'ai dit, il s'agissait de répandre le sang d'un agneau sans défaut sur le couvercle de l'arche de l'alliance, le propitiatoire et seul le grand prêtre sacrificateur était en droit de franchir le voile du lieu très saint, là où le coffre était exposé.

il est possible que ceci s'accompagnait d'une cérémonie, mais dans la tradition; faire brûler de l'encens par exemple, réciter des psaumes, ce genre de chose est fort probable. Avant, normalement, il y a la cérémonie des herbes amers, un repas fait de pain sans levain qui symbolise un départ précipité, c'est à dire obéir de façon spontané.

Car la Pâques symbolise la Grâce gratuite de Dieu, elle n'est pas à confondre avec un sacrifice plus au moins quotidien dans la réparation. Elle représente plutôt un Dieu qui guide son peuple malgré ses égarements.

Ensuite pour comprendre, il faut savoir ce que contenait le coffre, comprendre le fonctionnement du temple, ce qui met les prêtres à part, dans le fonctionnement de la société.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Pâque juive Empty
MessageSujet: Re: Pâque juive   Pâque juive Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Pâque juive
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: FORUM de DISCUSSIONS ISLAMO-CHRETIEN-
Sauter vers: