Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

COVID 19 : RESTER CHEZ SOI C' EST SAUVER DES VIES. MERCI

COVID 19 : RESTER CHEZ SOI C' EST SAUVER DES VIES
Le Deal du moment : -22%
-200€ sur la TV LG 55NANO86 55″ NanoCell ...
Voir le deal
699.99 €
-28%
Le deal à ne pas rater :
110€ de remise sur le Dyson Pure Hot+Cool (purificateur + ...
289 € 399 €
Voir le deal

 

 respect du confinement dans les banlieues

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
gerard2007




respect du confinement dans les banlieues - Page 5 Empty
MessageSujet: respect du confinement dans les banlieues   respect du confinement dans les banlieues - Page 5 EmptyDim 29 Mar 2020, 22:09

Rappel du premier message :

29 mars 2020

Michel Onfray

Michel Onfray : « le chef de l’Etat autorise les banlieues à contaminer à tout va qui elle voudra! Le message est on ne peut plus clair »




Pendant ce temps, les problèmes du non respect du confinement dans les banlieues est abordé place Beauvau dans une visioconférence datée du 18 mars. Le Canard enchaîné nous apprend qu’elle a permis à Laurent Nunez, secrétaire d’Etat à l’Intérieur, de prendre une décision: interdit de « mettre le feu aux banlieues en essayant d’instaurer un strict confinement »!
C’est le monde à l’envers. C’est l’action de la police qui mettrait le feu aux banlieues qui refusent de respecter l’ordre public, autrement dit: qui méprisent la loi. Le confinement ne sert à rien s’il n’est pas respecté par tous, c’est le message que l’Etat français diffuse sur tous les supports médiatiques. Mais, en ce qui concerne les territoires perdus de la République, la République elle-même donne l’ordre de laisser faire à ceux qui sont censés la garantir. On ne peut mieux dire que le chef de l’Etat autorise les banlieues à contaminer à tout va qui elle voudra! Le message est on ne peut plus clair. Le jour venu, il faudra s’en souvenir.
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
BERNARD




respect du confinement dans les banlieues - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: respect du confinement dans les banlieues   respect du confinement dans les banlieues - Page 5 EmptyLun 13 Avr 2020, 07:05

gerard2007 a écrit:
Tonton a écrit:
Que cherches tu as dire mon cher Gérard avec ta vidéo qui ne veut rien dire ?
rien , je voulais votre avis !
j'ai reçu cette vidéo , qui date du 4 avril , et je trouve l'hôpital bien vide ..
je voulais savoir ce que vous en pensiez

Première impression : Visite de l'hôpital et puis pas grand chose à la fin de la visite.
Manque de personnels évident .

Qui a voté la diminution des budgets pour les hôpitaux ?
Qui a donner des ordres pour tabasser les hospitaliers qui demandaient des conditions de travail digne ?

Et Oui il ne faut pas faire de la politique alors qu'on y est en plein dedans.

Attendons ce soir ce que va dire notre président .
Va-t-il comprendre que la France c'est 67.000.000 de français et non une clique de quelques financiers sans morale et sans scrupule.

On fait ce qu'on peut quand on a pas les moyens.
Le système D semble prendre le dessus .

On veut faire du neuf avec rien ou avec du vieux.

Qu'aurai-je fait ? Moi bon français à la place de nos dirigeants
L'art de gouverner c'est de prévoir même les imprévues.

Gouverner c'est considérer qu'il y a des pauvres qui ne doivent subir les caprices des riches
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


respect du confinement dans les banlieues - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: respect du confinement dans les banlieues   respect du confinement dans les banlieues - Page 5 EmptyLun 13 Avr 2020, 09:13

BERNARD a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:
Tonton a écrit:


Mario tu n'as strictement aucune idée de ce qui se passe sur le terrain en ce moment, mais c'est le résultat d'une politique, pas que de ce gouvernement, qui se moque complètement du sort des pauvres gens.

Toute façon, les gens ont beau applaudir pour se donner " bonne conscience ", la réalité et je le vois bien, rien qu'ici, c'est que la plupart se moque bien de ce que vivent les soignants.


Nul ne se moque de ce que vivent les soignants, loin de là, ni de ce que tu vis, toi personnellement.

Mais la faute n'en revient pas à ce "gouvernement qui se moque complètement des pauvres gens", mais au nombre effarant des contaminés.


Fraternellement.

Discours politique supprimé par MFL



Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
cailloubleu*


respect du confinement dans les banlieues - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: respect du confinement dans les banlieues   respect du confinement dans les banlieues - Page 5 EmptyLun 13 Avr 2020, 11:40

Tonton a écrit:
Ben Caillou,

qu'est ce que tu comprends  pas dans la différence entre une livraison qui disparaît, et une commande qui n'est pas faite.

Forcement si tu ne fais pas la commande tu ne risques pas d'être livré, logique non ?


C'est la nuit et le jour!
Pas commandé = Faute et négligence qui cherche une excuse donc men.songe.

Qu'est-ce qui te fait dire que la commande n'a pas été faite?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

La nouvelle était dans le Nouvel Observateur qui n'est pas une feuille de chou et l'Allemagne a eu la même aventure.

Maintenant tu as peut-être lu quelque part que la commande n'a pas été faite ?? Nous ne parlons peut-être pas du même événement, mais merci de fournir un lien.

Revenir en haut Aller en bas
Tonton




respect du confinement dans les banlieues - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: respect du confinement dans les banlieues   respect du confinement dans les banlieues - Page 5 EmptyLun 13 Avr 2020, 13:19

cailloubleu* a écrit:
Tonton a écrit:
Ben Caillou,

qu'est ce que tu comprends  pas dans la différence entre une livraison qui disparaît, et une commande qui n'est pas faite.

Forcement si tu ne fais pas la commande tu ne risques pas d'être livré, logique non ?

C'est la nuit et le jour!
Pas commandé = Faute et négligence qui cherche une excuse donc men.songe.

Qu'est-ce qui te fait dire que la commande n'a pas été faite?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

La nouvelle était dans le Nouvel Observateur qui n'est pas une feuille de chou et l'Allemagne a eu la même aventure.

Maintenant tu as peut-être lu quelque part que la commande n'a pas été faite ?? Nous ne parlons peut-être pas du même événement, mais merci de fournir un lien.

C'est ce que dit cet entrepreneur français installé en Chine qui s'est converti dans l'exportation faute de pouvoir importer des produits de France. Il dit avoir contacté les autorités françaises pour proposer une offre mais qu'il a eu contact à des gens qui s'y connaissent pas.

Les américains nient l'info du nouvel obs, mais on peut pas leur faire confiance non plus car il est vrai que des cargaisons disparaissent lors le leur livraison sans savoir parfois comment.

Ceci étant, ça ne veut pas dire non plus que le gouvernement n'a pas fait de commandes ailleurs qu’auprès de cet entrepreneur. Il est juste étonnant, vu le nombre nécessaire, de ne pas bénéficier de ce qu'il propose.

En tout cas, on peut dire qu'autour des masques, bien des choses sont cachés, remarque ça sert à ça un masque. Comme dire qu'ils ne servent  à rien plutôt que d'avouer ne pas en avoir. Comme dire priorité aux soignants, alors que d'autres fonctionnaires en ont aussi besoin.

Certes on peut comprendre pourquoi des militaires portes des FFP2 ( par ex ) mais même en travaillant auprès de personne atteinte, nous, on a pas forcement. Donc déjà quand les communiqués disent que ces masques sont réservé aux soignants, ce n'est pas non plus vérité.


Toute façon dés que tu parles de la fonction publique, c'est forcement politique.

Par contre on peut parler de la politique de financement de la fonction publique sans forcement afficher ses convictions personnelles dans nos préférences politiques.
Revenir en haut Aller en bas
Skander
Moderateur
Moderateur



respect du confinement dans les banlieues - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: respect du confinement dans les banlieues   respect du confinement dans les banlieues - Page 5 EmptyLun 13 Avr 2020, 13:26

BERNARD a écrit:


Que faut-il penser de la surenchère de Trump aux Chinois qui ont fait que la France c'est retrouvée dans le manque de masques car on parle de cette surenchère.

On constate actuellement qu'en France c'est plus le système D qui prend le dessus que les décision politique .

On a la désagréable impression qu'on veut faire passer la gestions financière avant la gestion de la santé des Français.

Une France vivante vaut mieux qu'un France qui mendie ses masques et ses gels hydroalcooliques.



Il est évident que cela ne fait que cacher que notre pays est tombé bien bas, au point qu'il est incapable de mettre au point une solution industrielle au manque de masques, de gel, de tests, de respirateurs, et qu'on en vienne à accuser les autres de nous voler des masques.

Si une véritable gestion avait été menée dans nos intérêts et non de ceux d'actionnaires anonymes dispersés dans le monde, nous n'aurions pas besoin de lancer des accusations de ci et de là, mais nous n'avons plus d'industrie digne de ce nom et cette crise démontre ce que le libéralisme sauvage, prédateur, a fait de nos sociétés.


Dernière édition par Skander le Lun 13 Avr 2020, 13:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




respect du confinement dans les banlieues - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: respect du confinement dans les banlieues   respect du confinement dans les banlieues - Page 5 EmptyLun 13 Avr 2020, 13:45

Skander a écrit:
BERNARD a écrit:


Que faut-il penser de la surenchère de Trump aux Chinois qui ont fait que la France c'est retrouvée dans le manque de masques car on parle de cette surenchère.

On constate actuellement qu'en France c'est plus le système D qui prend le dessus que les décision politique .

On a la désagréable impression qu'on veut faire passer la gestions financière avant la gestion de la santé des Français.

Une France vivante vaut mieux qu'un France qui mendie ses masques et ses gels hydroalcooliques.



Il est évident que cela ne fait que cacher que notre pays est tombé bien bas, au point qu'il est incapable de mettre au point une solution industrielle au manque de masques, de gel, de tests, de respirateurs, et qu'on en vienne à accuser les autres de nous voler des masques.

Si nos "dirigeants" avaient mené une véritable politique dans nos intérêts et non de ceux d'actionnaires anonymes dispersés dans le monde, nous n'aurions pas besoin de lancer des accusations de ci et de là, mais nous n'avons plus d'industrie digne de ce nom et cette crise démontre ce que le libéralisme sauvage, prédateur, a fait de nos sociétés.

Entre autre, mais ce qui nous a fait mal, c'est le fonctionnement du marché européen; trop strict pour les pays membres dans les accords de libre échange ce qui avantage surtout les investisseurs de fond hors communauté européenne dans l'investissement sur le marché européen, puisqu'ils ne sont pas soumis à ces règles.

Si la Chine ou les USA veulent rompre un accord de libre échange, ça ne les regardent qu'eux, alors que pour les pays membres, c'est une concertation à Bruxelles. C'est ingérable, puisque sur les marchés, les intérêts économiques et industriels, les capacités d'exportations et les besoins d'importation, ne sont pas les mêmes d'un pays à l'autre.

Disons que l'Europe cherche à définir une seule nation à partir d'une multitude de nation, c'est un défis qui peut s'avérer nécessaire, mais qui nécessite de nombreuses réformes avant de pouvoir parler de marché commun.

or ces réformes ne sont pas faites, et certaines compliquées à envisager même sur du long terme, alors que le marché commun a déjà une identité.

Disons que les lois sont votées avant de faire le nécessaire pour pouvoir les appliquer en demandant plutôt aux pays de s'y adapter.

Il y a un alternative de possibilité : on réforme pour que le pays soit adapté à la loi envisagée, ou on met en place la loi en demandant aux pays de s'y adapter. C'est un peu comme la charrue et le bœuf.

par exemple, dans le milieu éducatif spécialisé, d'un pays à un autre, le dispositif de formation n'est pas le même. par exemple en France, la fonction d'assistant social et celle de l'éducateur spécialisé sont séparées et distinguées, alors que dans d'autres pays, c'est un seule et même formation, un peu entre les deux. Du coup en France, on a crée une fonction : conseillé éducatif.
Mais il n'y a en pas bcp encore pour l'instant, depuis donc un peu plus d'une dizaine d'années, pour pouvoir remplacer le système tel qu'il est, donc il y a toujours des formations d'assistance sociales et d'éducation spécialisé.
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


respect du confinement dans les banlieues - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: respect du confinement dans les banlieues   respect du confinement dans les banlieues - Page 5 EmptyLun 13 Avr 2020, 13:52

Skander a écrit:
BERNARD a écrit:


Que faut-il penser de la surenchère de Trump aux Chinois qui ont fait que la France c'est retrouvée dans le manque de masques car on parle de cette surenchère.

On constate actuellement qu'en France c'est plus le système D qui prend le dessus que les décision politique .

On a la désagréable impression qu'on veut faire passer la gestions financière avant la gestion de la santé des Français.

Une France vivante vaut mieux qu'un France qui mendie ses masques et ses gels hydroalcooliques.



Il est évident que cela ne fait que cacher que notre pays est tombé bien bas, au point qu'il est incapable de mettre au point une solution industrielle au manque de masques, de gel, de tests, de respirateurs, et qu'on en vienne à accuser les autres de nous voler des masques.

Si une véritable gestion avait été menée dans nos intérêts et non de ceux d'actionnaires anonymes dispersés dans le monde, nous n'aurions pas besoin de lancer des accusations de ci et de là, mais nous n'avons plus d'industrie digne de ce nom et cette crise démontre ce que le libéralisme sauvage, prédateur, a fait de nos sociétés.


Je pense que l'explication est ailleurs : faire du libre-change entre un pays qui paie raisonnablement ses salariés et un autre où les salaires sont infiniment plus bas ne peut qu'engendrer ce que l'on voit : on achète chinois au lieu de produire en France car les produits made in China sont bien plus bas.
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Skander
Moderateur
Moderateur



respect du confinement dans les banlieues - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: respect du confinement dans les banlieues   respect du confinement dans les banlieues - Page 5 EmptyLun 13 Avr 2020, 14:12

mario-franc_lazur a écrit:
Skander a écrit:



Il est évident que cela ne fait que cacher que notre pays est tombé bien bas, au point qu'il est incapable de mettre au point une solution industrielle au manque de masques, de gel, de tests, de respirateurs, et qu'on en vienne à accuser les autres de nous voler des masques.

Si une véritable gestion avait été menée dans nos intérêts et non de ceux d'actionnaires anonymes dispersés dans le monde, nous n'aurions pas besoin de lancer des accusations de ci et de là, mais nous n'avons plus d'industrie digne de ce nom et cette crise démontre ce que le libéralisme sauvage, prédateur, a fait de nos sociétés.


Je pense que l'explication est ailleurs : faire du libre-change entre un pays qui paie raisonnablement ses salariés et un autre où les salaires sont infiniment plus bas ne peut qu'engendrer ce que l'on voit  : on achète  chinois au lieu de produire en France car les produits made in China sont bien plus bas.

respect du confinement dans les banlieues - Page 5 510471374
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




respect du confinement dans les banlieues - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: respect du confinement dans les banlieues   respect du confinement dans les banlieues - Page 5 EmptyLun 13 Avr 2020, 15:40

mario-franc_lazur a écrit:
Skander a écrit:



Il est évident que cela ne fait que cacher que notre pays est tombé bien bas, au point qu'il est incapable de mettre au point une solution industrielle au manque de masques, de gel, de tests, de respirateurs, et qu'on en vienne à accuser les autres de nous voler des masques.

Si une véritable gestion avait été menée dans nos intérêts et non de ceux d'actionnaires anonymes dispersés dans le monde, nous n'aurions pas besoin de lancer des accusations de ci et de là, mais nous n'avons plus d'industrie digne de ce nom et cette crise démontre ce que le libéralisme sauvage, prédateur, a fait de nos sociétés.


Je pense que l'explication est ailleurs : faire du libre-change entre un pays qui paie raisonnablement ses salariés et un autre où les salaires sont infiniment plus bas ne peut qu'engendrer ce que l'on voit  : on achète  chinois au lieu de produire en France car les produits made in China sont bien plus bas.

Justement mon cher Mario, dans un principe de libre échange, il est bénéfique, quand il est bénéfique pour les 2 pays qui s'accordent et dans les bénéfices, c'est des bénéfices de nations; donc bénéfique aussi pour les populations. Enfin normalement, un accord d'import export, peut s'avérer créateur d'emplois. Puis qu'en exportant, on produit plus, donc on crée des emplois.

Donc si un accord de libre échange, ne permet pas de générer des emplois localement, par définition, il n'en est plus un, puisque les bénéfices ne sont pas les mêmes pour les 2 protagonistes.

disons que normalement le libre échange pose un cadre, mais si on est hors cadre, c'est aussi en raison au départ, de l'indifférence et de la négligence de ce qui se passe sur par exemple, le continent africain.

Car cet écart de salaire, était surtout prononcé pendant les années 70. Il y a encore des inégalités salariales, mais moins que dans les années 70; du moins en comparant l'Afrique et l'Europe.

Car c'est à partir des années 70, que les délocalisations ont commencé, ce qui d'ailleurs a généré le chômage à partir des années 80. Mais aussi de faire venir des immigrés, qui acceptent d'être sous payés.

la locomotive lancée, cette délocalisation a donc engendré de la précarité en Europe. Or toujours dans ce principe de production, pour maintenir la consommation et donc la production, le pouvoir d'achat européen diminuant, ne suivant même pas les courbes d'inflations, des possibilités de facilité de crédit on été mis en place pour maintenir cette locomotive.

Et à partir des années 90, l'européen a commencé a intégrer ses capacités de remboursement à son pouvoir d'achat. Puis pour finir par toucher aussi les nations dans ce système de notation dont nous avons bcp parlé dans la première décennie des années 2000.

Ceci entraînant la création d'une valeur monétaire spéculative qui n'est pas basée sur une valeur de richesse possédé ( l'or ); d'où la frénésie et la course à l'or, rappelle toi, il y a avait de nombreux appel pour vendre les bijoux de grand mère. Un écart s'est creusé entre les valeurs spéculatives et les valeurs circulatoires ( c'est à dire les réels capacité d'user de matière première et les monnaies échangées concrètement qui alimentent le marché ).

bref en utilisant de l'argent qui n'existe pas, dans des calculs de taux d'intérêt sur retour d’investissement, devenant du coup valeur monétaire, les économies tournent au 3/4 au moins avec de l'argent qui n'existe pas.

Maintenant les calculs économique, se font non plus sur la valeur monétaire, c'est devenu secondaire alors que ce fût longtemps déterminant ( rappel toi le Franc et le Deutsch Mark ) mais sur les taux d'intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




respect du confinement dans les banlieues - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: respect du confinement dans les banlieues   respect du confinement dans les banlieues - Page 5 EmptyLun 13 Avr 2020, 15:57

Skander a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:



Je pense que l'explication est ailleurs : faire du libre-change entre un pays qui paie raisonnablement ses salariés et un autre où les salaires sont infiniment plus bas ne peut qu'engendrer ce que l'on voit  : on achète  chinois au lieu de produire en France car les produits made in China sont bien plus bas.

respect du confinement dans les banlieues - Page 5 510471374

le crédit aussi, ce n'est pas que les salaires, c'est aussi les capacités de remboursement. C'est même surtout les capacités de remboursement, car le salaire sert beaucoup plus aujourd'hui de justificatif au crédit. On ne te demande plus seulement combien tu gagnes, quand tu veux une aide financière, on te demande aussi ce que tu as comme crédit.

D'ailleurs pour les nations c'est la même chose, les investissement se feront plus facilement en France qu'en Grèce en raison de leur capacité de remboursement.

Ce n'est pas qu'un problème d'être sur ou sous payé, c'est aussi les conséquences du sur endettement.
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


respect du confinement dans les banlieues - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: respect du confinement dans les banlieues   respect du confinement dans les banlieues - Page 5 EmptyLun 13 Avr 2020, 17:04

Tonton a écrit:
Skander a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:



Je pense que l'explication est ailleurs : faire du libre-change entre un pays qui paie raisonnablement ses salariés et un autre où les salaires sont infiniment plus bas ne peut qu'engendrer ce que l'on voit  : on achète  chinois au lieu de produire en France car les produits made in China sont bien plus bas.

respect du confinement dans les banlieues - Page 5 510471374

le crédit aussi, ce n'est pas que les salaires, c'est aussi les capacités de remboursement. C'est même surtout les capacités de remboursement, car le salaire sert beaucoup plus aujourd'hui de justificatif au crédit. On ne te demande plus seulement combien tu gagnes, quand tu veux une aide financière, on te demande aussi ce que tu as comme crédit.

D'ailleurs pour les nations c'est la même chose, les investissement se feront plus facilement en France qu'en Grèce en raison de leur capacité de remboursement.

Ce n'est pas qu'un problème d'être sur ou sous payé, c'est aussi les conséquences du sur endettement.


Et d'où vient ce sur-endettement, alors que Chine est est riche et peut investir ? Car que fait-elle en Afrique ?
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
cailloubleu*


respect du confinement dans les banlieues - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: respect du confinement dans les banlieues   respect du confinement dans les banlieues - Page 5 EmptyLun 13 Avr 2020, 17:33

mario-franc_lazur a écrit:



Je pense que l'explication est ailleurs : faire du libre-change entre un pays qui paie raisonnablement ses salariés et un autre où les salaires sont infiniment plus bas ne peut qu'engendrer ce que l'on voit  : on achète  chinois au lieu de produire en France car les produits made in China sont bien plus bas.

C'est ce que je trouve de positif,  ce rappel à l'ordre, on touche du doigt ce qu'il en coûte de mettre notre sécurité dans des mains étrangères à 10.000 km de chez nous.
Tout ça pour économiser des sous qui servent souvent à acheter des biens de consommation inutiles, produits de toute façon ailleurs qu'en France.

Nous sommes confrontés à une mise à plat de nos véritables besoins: se nourrir, se soigner, être en sécurité, être en contact avec nos semblables.

Et j'espère que la leçon sera retenue.
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




respect du confinement dans les banlieues - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: respect du confinement dans les banlieues   respect du confinement dans les banlieues - Page 5 EmptyLun 13 Avr 2020, 18:36

mario-franc_lazur a écrit:
Tonton a écrit:
le crédit aussi, ce n'est pas que les salaires, c'est aussi les capacités de remboursement. C'est même surtout les capacités de remboursement, car le salaire sert beaucoup plus aujourd'hui de justificatif au crédit. On ne te demande plus seulement combien tu gagnes, quand tu veux une aide financière, on te demande aussi ce que tu as comme crédit.

D'ailleurs pour les nations c'est la même chose, les investissement se feront plus facilement en France qu'en Grèce en raison de leur capacité de remboursement.

Ce n'est pas qu'un problème d'être sur ou sous payé, c'est aussi les conséquences du sur endettement.

Et d'où vient ce sur-endettement, alors que Chine est est riche et peut investir ? Car que fait-elle en Afrique ?

je te l'ai expliqué, une compassion de la perte du pouvoir d'achat nécessaire à la consommation pour entretenir la productivité locale. En délocalisant, la précarité s'est installée, et pour compenser la consommation des plus précaires, l’accès au crédit a été facilité pour maintenir leur consommation.

C'est simple, la chômage est apparu dans les années 80, en 81 il me semble, et à l'époque, R.Barre, 1e ministre disait que c'était une crise passagère, mais elle ne l'était pas.

Or dans les années 80, au sein de la population, il était déconseillé, même si ce n'était qu'un conseil d'ami, de prendre des crédits de consommation. Souviens toi.

Mais à partir des années 90, c'est rentré dans les mœurs.

la chine peut suivre le même processus, car pour l'instant, elle est dans la position des pays occidentaux dans les années 70 mais il lui faudra elle aussi finir par trouver un équilibre entre ses capacités à fournir des salaires qui permettent aux Chinois, de participer à la richesse national en consommant et la nécessité de cumuler des capitaux pour investir.

Car si les salaires sont trop bas, la population ne peut pas consommer, et du coup, ne pas contribuer en demande  faut de pouvoir assumer financièrement les offres. Mais si ils sont trop haut, par contre c'est le capital qui peut s'avérer insuffisant en misant tout sur la consommation mais sans capitaliser, c'est à dire sans mettre de l'argent de côté.

Ben c'est comme pour nous, plus tu as de l'argent tu dépenses, mais si tu dépenses tout, tu n'épargnes pas, tu ne te construit pas ton capital.  

Donc dans la distribution, il faut trouver un équilibre, sur la hauteur des salaires et la hauteur du capital restant. Et pour l'occident, cette hauteur en salaire a été compensé en facilitation de crédit afin de pouvoir quand même consommer mais sans forcement avoir le budget de côté, ce qui a crée du sur endettement, ne serait que sur l'immobilier.

C'est simple, pour la génération des 80-85 ans, l’accès à l'immobilier se faisait principale sur un investissement personnel, un bas de laine si tu veux assez conséquent, car quand ils étaient actif, mais pour certains en se privant, il était  même possible de mettre un des deux salaires de côté. Puis souvent dans la démarche, devenir propriétaire à la fin de leur carrière.

Là aujourd'hui c'est devenu plus difficile, d'autant plus que les offres ont évolué, surtout dans le high tech. Puis la vie est plus chère aussi, et les salaires n'ont pas suivi la courbe de l’inflation depuis des dizaines d'années.

Donc il y a du sur endettement aussi sur la consommation, les 3 x sans frais pour s'acheter un nouveau pc, ou un emprunt sans justification du produit consommé pour partir en vacances. Même certains prennent parfois un crédit de consommation pour payer leur impôt.

Là, j'ai regardé d'un oeil hibernatus avec Louis de Funes, hier c'était je crois ou avant hier, je sais plus. C'est dans les années 70, et si tu compares la tv que l'hiberné allume à la fin du film, et celles d'aujourd'hui, plus les iphones, les pc, internet, etc...je pense que De Funes qui se met en état d'hibernation, serait aussi choqué en se réveillant que ne pouvait l'être  le grand père de son épouse, homme d'avant la première guerre.

les besoins ont aussi évolué, des besoins de consommation supplémentaires.


Donc aujourd'hui les calculs se font surtout sur les capacités de remboursement, et l'exemple du 3 X sans frais, montre que les crédits peuvent être à taux  0 % par nécessité de relancer la consommation quand il y a un ralentissent de la consommation.

Mais ça reste un crédit, c'est à dire un engagement  de remboursement, mais à O %.

dans les calculs aujourd'hui pour maintenir ce modèle économique, on monte ou on descend les taux de crédit. Il y a des débats parfois entre économiste, pour fixer des marges qui peuvent parfois n'être que de l'ordre du 0.1 %
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




respect du confinement dans les banlieues - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: respect du confinement dans les banlieues   respect du confinement dans les banlieues - Page 5 EmptyLun 13 Avr 2020, 18:50

cailloubleu* a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:



Je pense que l'explication est ailleurs : faire du libre-change entre un pays qui paie raisonnablement ses salariés et un autre où les salaires sont infiniment plus bas ne peut qu'engendrer ce que l'on voit  : on achète  chinois au lieu de produire en France car les produits made in China sont bien plus bas.

C'est ce que je trouve de positif,  ce rappel à l'ordre, on touche du doigt ce qu'il en coûte de mettre notre sécurité dans des mains étrangères à 10.000 km de chez nous.
Tout ça pour économiser des sous qui servent souvent à acheter des biens de consommation inutiles, produits de toute façon ailleurs qu'en France.

Nous sommes confrontés à une mise à plat de nos véritables besoins: se nourrir, se soigner, être en sécurité, être en contact avec nos semblables.

Et j'espère que la leçon sera retenue.

tout à fait...pour la leçon retenue on peut effectivement être que dans l'espérance mais pas dans la certitude.
Revenir en haut Aller en bas
BERNARD

BERNARD


respect du confinement dans les banlieues - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: respect du confinement dans les banlieues   respect du confinement dans les banlieues - Page 5 EmptyMar 14 Avr 2020, 06:42

Tonton a écrit:
Skander a écrit:


respect du confinement dans les banlieues - Page 5 510471374

le crédit aussi, ce n'est pas que les salaires, c'est aussi les capacités de remboursement. C'est même surtout les capacités de remboursement, car le salaire sert beaucoup plus aujourd'hui de justificatif au crédit. On ne te demande plus seulement combien tu gagnes, quand tu veux une aide financière, on te demande aussi ce que tu as comme crédit.

D'ailleurs pour les nations c'est la même chose, les investissement se feront plus facilement en France qu'en Grèce en raison de leur capacité de remboursement.

Ce n'est pas qu'un problème d'être sur ou sous payé, c'est aussi les conséquences du sur endettement.


Les banques ne sont viable que parce que le crédit existe.
Celui qui économise et paye cache est un mauvais client pour les banquiers.
L'Usure fait vivre les fainéants.
Avec le crédit beaucoup vivent au dessus de leurs moyens et sont victimes des usuriers qui vivent sur le dos des emprunteurs.
La liste de ce qu'on paye à crédit dans notre société est longue.
Les agios que l'on paye si on est retard sont lourds!

Mais voila :" Peut-on ce passer du crédit ?"

Si un objet à sons prix de REVIENT de 1€ Pourquoi le vent-on 100€ à crédit .
Prix de revient = Cout marchandise + Cout main d'œuvre + cout d'investissent
Prix de vente = Prix de revient + TVA + Bénéfice + spéculation
Prix du Crédit = Prix de vente + Intérêts = Spéculation
Spéculation = Variation offre et demande. Et Profits spéculatifs
Spéculation = Comment gagner de l'argent sans travailler.

Et on vit dans un monde ou l'on gaspille car on préféré getter les surplus pour vendre le plus cher possible.
(Un exemple de tous les jours : Les fruits et légume vendus cher et qu'on jette parce qu'il n'ont pas été vendu car trop cher vendu !)
( Un autre exemple les poules font-elles plus d'efforts quand elle pondent des gros œufs ou des petits œufs ?)
(L'offre et la demande pour satisfaire les plus riches sur le dos des plus pauvre est-ce de la solidarité humaine ?)
(Fabriquer des céréales génétiquement modifiées pour les vendre cher , en avoir le monopole car elle ne sont pas capable de ce reproduire elles mêmes.)
(Un dernière pour la route on fabrique des abeilles artificielles capable de butiner mais totalement incapable de ce reproduire pour remplacer les vrai abeilles qui travaille gratuitement )

A-t-on le droit de s'approprier pour soi même ce que la nature donne à tous ?
On est capable de transporter le gaz et le pétrole mais totalement incapable de transporter l'"eau là ou elle manque !

Que veut dire la phrase de la Genèse : "Peupler la terre et soumettez là ! "
Peupler la terre on sait très bien faire !
La soumettre là on ce plante lamentablement car certains être humains ce croient avoir le droit de soumettre leurs semblables pour leurs propres profits.

L'Eau de la Vie n'a ni race , ni religion. Dons elle ce partage pour le bien de tous ! Avec un Esprit de dignité partagée
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




respect du confinement dans les banlieues - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: respect du confinement dans les banlieues   respect du confinement dans les banlieues - Page 5 EmptyMar 14 Avr 2020, 08:41

On est super HS Bernard,

Néanmoins, si tu veux bien je vais conclure ce débat économique afin de revenir sur une raison de la difficulté de respecter du confinement dans les banlieues : les conditions de vie.

Bien qu'en rappelant que finalement, les efforts sont fait quand même, et sans pour autant non plus les parts de responsabilités individuelles.

Peut on se passer des crédits ?

Non, je ai expliqué leur mise en place à partir des délocalisions des années 70, par la nécessité participative de la consommation à la production des pays dit instrumentalisés, puisqu'ils étaient à ce moment là les principaux producteurs ( d'où l’appellation pays industrialisé d'ailleurs ).

Mais du coup, ceci a fragilisé l'économie. Cette fragilité est subie aussi par les nations et les banques aussi. Car il arrive aussi que les banques se retrouvent sur endetté aussi. Surtout en cas de crise immobilière, quand les gens ne peuvent plus rembourser les prêts immobiliers. D'ailleurs l'immobilier américain s'est écroulé, c'est tout l'économie internationale qui a été touché.

Car quand on parle de sur endettement, on pense en généra! à l'endettement public. Mais le sur endettement privé, que ce soit celui des ménages, mais des entreprises aussi, et parfois des banques, est très largement supérieur, dans leur globalité au sur endettement public.

Du coup, ces facilités d'emprunt, si elles perdurent sur la consommation, parfois même à taux 0 %pour justement la relancer. Mais par contre sur l'immobilier, en raison des risques de cette fragilité économique dont j'ai parlé, et c'est d'autant plus, au regard des dernières mesures, ça devient de plus en plus en compliqué.

bref l’accès à la propriété devient de plus en plus en compliqué, surtout pour les couches de la population qui vit en banlieue. Disons qu'il était encore possible, surtout au début des années 2000 mais sous condition d'élargir la périphérie.

POur Paris par exemple, on parle de Rouen ou d'Amiens, pour parler des directions les plus éloignées tout en travaillant sur Paris.

Aujourd'hui, les gens qui vivent dans les HLM, s'y sentent encore plus prisonnier. Il est de plus en plus difficile de percevoir l’accès propriétaire, donc de meilleure condition de vie, ce qui je pense favorise d'autant plus le sentiment " d’oppression " .

On peut se sentir étouffé quand on vit dans un ensemble de grande tour, par rapport, pour exagérer, au sentiment du grand large. Je n'irai pas jusque là, mais avoir sa maison est son jardin, procure aussi bien un sentiment de liberté et prendre l'air dans son jardin, est aussi une sensation de liberté. Respirer et liberté, dans la satisfaction, c'est aussi une sensation exitentiel en plus bien sûr du bien que nous faisons à poumon.

On le dit quand à la fin d'un sentiment de stress ou d’oppression, on dit : ouf ! enfin je respire.

Là avec le confinement, on peut aussi comprendre, donc sur un plan existentiel, que les gens peuvent avoir le sentiment d'étouffer encore plus, d'être encore plus prisonnier de quelque chose., prisonnier de leur condition sociale.

Ainsi pour moi, la politique d'urbanisation, me semble d'autant plus " capitale " quand elle oriente les projets HLM sous forme d'un pavillon et d'un jardin, quitte même à détruire les tours ( ça ce fait ).

C'est bête ce que je dit, mais avoir un jardin, ce n'est pas comme avoir une voiture du sport, c'est pas un prestige, c'est plutôt le sentiment de bénéficier d'un espace de liberté supplémentaire. Un endroit où on respire, en prenant l'air.

Je pense que les gens qui ont un jardin comprendrons.
Revenir en haut Aller en bas
BERNARD

BERNARD


respect du confinement dans les banlieues - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: respect du confinement dans les banlieues   respect du confinement dans les banlieues - Page 5 EmptyMar 14 Avr 2020, 08:53

Tonton a écrit:
On est super HS Bernard,

Néanmoins, si tu veux bien je vais conclure ce débat économique afin de revenir sur une  raison de la difficulté de respecter du confinement dans les banlieues : les conditions de vie.

Bien qu'en rappelant que finalement, les efforts sont fait quand même, et sans pour autant non plus les parts de responsabilités individuelles.

Peut on se passer des crédits ?

Non, je ai expliqué leur mise en place à partir des délocalisions des années 70, par la nécessité participative de la consommation à la production des pays dit instrumentalisés, puisqu'ils étaient à ce moment là les principaux producteurs ( d'où l’appellation pays industrialisé d'ailleurs ).

Mais du coup, ceci a  fragilisé l'économie. Cette fragilité est subie aussi par les nations et les banques aussi.   Car il arrive aussi que les banques se retrouvent sur endetté aussi. Surtout en cas de crise immobilière, quand les gens ne peuvent plus rembourser les prêts immobiliers.  D'ailleurs l'immobilier américain s'est écroulé, c'est tout l'économie internationale qui a été touché.

Car quand on parle de sur endettement, on pense en généra! à l'endettement public. Mais le sur endettement privé, que ce soit celui des ménages, mais des entreprises aussi, et parfois des banques, est très largement supérieur, dans leur globalité au sur endettement public.

Du coup, ces facilités d'emprunt, si elles perdurent sur la consommation, parfois même à taux 0 %pour justement la relancer. Mais par contre sur l'immobilier, en raison des risques de cette fragilité économique dont j'ai parlé, et c'est d'autant plus, au regard des dernières mesures, ça devient de plus en plus en compliqué.

bref l’accès à la propriété devient de plus en plus en compliqué, surtout pour les couches de la population qui vit en banlieue. Disons qu'il était encore possible, surtout au début des années 2000 mais sous condition d'élargir la périphérie.

POur Paris par exemple, on parle de Rouen ou d'Amiens, pour parler des directions les plus éloignées tout en travaillant sur Paris.

Aujourd'hui, les gens qui vivent dans les HLM, s'y sentent encore plus prisonnier. Il est de plus en plus difficile de percevoir l’accès propriétaire, donc de meilleure condition de vie, ce qui je pense favorise d'autant plus le sentiment " d’oppression " .

On peut se sentir étouffé quand on vit dans un ensemble de grande tour, par rapport, pour exagérer, au sentiment du grand large. Je n'irai pas jusque là, mais avoir sa maison est son jardin, procure aussi bien un sentiment de liberté et prendre l'air dans son jardin, est aussi une  sensation de liberté. Respirer et liberté, dans la satisfaction, c'est aussi une sensation exitentiel en plus bien sûr du bien que nous faisons à poumon.

On le dit quand à la fin d'un sentiment de stress ou d’oppression, on dit : ouf ! enfin je respire.  

Là avec le confinement, on peut aussi comprendre, donc sur un plan existentiel, que les gens peuvent avoir le sentiment d'étouffer encore plus, d'être encore plus prisonnier de quelque chose., prisonnier de leur condition sociale.

Ainsi pour moi, la politique d'urbanisation, me semble d'autant plus " capitale " quand elle oriente les projets HLM sous forme d'un pavillon et d'un jardin, quitte même à détruire les tours ( ça ce fait ).

C'est bête ce que je dit, mais avoir un jardin, ce n'est pas comme avoir une voiture du sport, c'est pas un prestige, c'est plutôt le sentiment de bénéficier d'un espace de liberté supplémentaire. Un endroit où on respire, en prenant l'air.

Je pense que les gens qui ont un jardin  comprendrons.


L'Important c'est la place de l'Homme dans l'humanité.
L'argent au service des hommes et non les Hommes au service de l'argent !
C'est peut-être ce qui manque à notre humanité.
Ne serions nous tous un peut macho a créer l'insupportable et s'en plaindre ensuite.!

L'économie n'est pas un mal en soit mais sont mauvais emploi est un mal en soit.
Et qui utile mal ? L'Être humain .
On aime ce faire mal si non on aurait plus l'occasion de râler ?
Revenir en haut Aller en bas
gerard2007




respect du confinement dans les banlieues - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: respect du confinement dans les banlieues   respect du confinement dans les banlieues - Page 5 EmptyMar 14 Avr 2020, 08:58

Tonton a écrit:
On est super HS Bernard,

Néanmoins, si tu veux bien je vais conclure ce débat économique afin de revenir sur une  raison de la difficulté de respecter du confinement dans les banlieues : les conditions de vie.

Bien qu'en rappelant que finalement, les efforts sont fait quand même, et sans pour autant non plus les parts de responsabilités individuelles.

Peut on se passer des crédits ?

Non, je ai expliqué leur mise en place à partir des délocalisions des années 70, par la nécessité participative de la consommation à la production des pays dit instrumentalisés, puisqu'ils étaient à ce moment là les principaux producteurs ( d'où l’appellation pays industrialisé d'ailleurs ).

Mais du coup, ceci a  fragilisé l'économie. Cette fragilité est subie aussi par les nations et les banques aussi.   Car il arrive aussi que les banques se retrouvent sur endetté aussi. Surtout en cas de crise immobilière, quand les gens ne peuvent plus rembourser les prêts immobiliers.  D'ailleurs l'immobilier américain s'est écroulé, c'est tout l'économie internationale qui a été touché.

Car quand on parle de sur endettement, on pense en généra! à l'endettement public. Mais le sur endettement privé, que ce soit celui des ménages, mais des entreprises aussi, et parfois des banques, est très largement supérieur, dans leur globalité au sur endettement public.

Du coup, ces facilités d'emprunt, si elles perdurent sur la consommation, parfois même à taux 0 %pour justement la relancer. Mais par contre sur l'immobilier, en raison des risques de cette fragilité économique dont j'ai parlé, et c'est d'autant plus, au regard des dernières mesures, ça devient de plus en plus en compliqué.

bref l’accès à la propriété devient de plus en plus en compliqué, surtout pour les couches de la population qui vit en banlieue. Disons qu'il était encore possible, surtout au début des années 2000 mais sous condition d'élargir la périphérie.

POur Paris par exemple, on parle de Rouen ou d'Amiens, pour parler des directions les plus éloignées tout en travaillant sur Paris.

Aujourd'hui, les gens qui vivent dans les HLM, s'y sentent encore plus prisonnier. Il est de plus en plus difficile de percevoir l’accès propriétaire, donc de meilleure condition de vie, ce qui je pense favorise d'autant plus le sentiment " d’oppression " .

On peut se sentir étouffé quand on vit dans un ensemble de grande tour, par rapport, pour exagérer, au sentiment du grand large. Je n'irai pas jusque là, mais avoir sa maison est son jardin, procure aussi bien un sentiment de liberté et prendre l'air dans son jardin, est aussi une  sensation de liberté. Respirer et liberté, dans la satisfaction, c'est aussi une sensation exitentiel en plus bien sûr du bien que nous faisons à poumon.

On le dit quand à la fin d'un sentiment de stress ou d’oppression, on dit : ouf ! enfin je respire.  

Là avec le confinement, on peut aussi comprendre, donc sur un plan existentiel, que les gens peuvent avoir le sentiment d'étouffer encore plus, d'être encore plus prisonnier de quelque chose., prisonnier de leur condition sociale.

Ainsi pour moi, la politique d'urbanisation, me semble d'autant plus " capitale " quand elle oriente les projets HLM sous forme d'un pavillon et d'un jardin, quitte même à détruire les tours ( ça ce fait ).

C'est bête ce que je dit, mais avoir un jardin, ce n'est pas comme avoir une voiture du sport, c'est pas un prestige, c'est plutôt le sentiment de bénéficier d'un espace de liberté supplémentaire. Un endroit où on respire, en prenant l'air.

Je pense que les gens qui ont un jardin  comprendrons.
tout est relatif Cher Tonton !
un SDF aimerait bien avoir un appartement dans un HLM .
pavillon pour remplacer les hlm est une exellente idée , sauf que les beneficiaires sont le copain du copain !!
puis pourquoi faire un credit de 300000Euros pour acheter un pavillon , avec une epée de damocles sur la tete pendant 20/25 ans , avec un rembousement de 1400 Euros mois , si l'on peu avoir un pavillon avec 400 Euros mois ? sans apport et sans epée de damocles sur la tete ?
rien n'est simple
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




respect du confinement dans les banlieues - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: respect du confinement dans les banlieues   respect du confinement dans les banlieues - Page 5 EmptyMar 14 Avr 2020, 09:02

En fait, je voudrais pas revenir vers le HS Bernard,

Tout ce que tu dis est aussi évidant, que ce que je dis sur le jardin. Un moment de stress, on se fait un thé et on se promène dans son jardin, ce qui montre aussi effectivement les essentiels de la vie humaine. Ce lien qui nous uni à la création.

Mais je ne parlerai pas d'un mal voulu, j'explique plutôt les conséquences de l'effet papillon, un peu comme ces dominos que l'on fait tenir debout et si le premier tombe, sa chute entraîne celle de tous les autres.

Disons que c'est surtout, un manque de vision des conséquences sur du long terme qui pour moi, justifie la nécessité de se mettre à l'écoute du divin.

On pourrait dire que mon fatalisme, vient de l'idée que l'homme est mauvais, alors que non, pas du tout, je pense qu'il s'agit plutôt d'une incapacité à mesure l'ensemble des conséquences de ce qu'il fait sur du long terme.

" ils ne savent pas ce qu'ils font ".
Revenir en haut Aller en bas
gerard2007




respect du confinement dans les banlieues - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: respect du confinement dans les banlieues   respect du confinement dans les banlieues - Page 5 EmptyMar 14 Avr 2020, 09:09

BERNARD a écrit:
Tonton a écrit:
On est super HS Bernard,

Néanmoins, si tu veux bien je vais conclure ce débat économique afin de revenir sur une  raison de la difficulté de respecter du confinement dans les banlieues : les conditions de vie.

Bien qu'en rappelant que finalement, les efforts sont fait quand même, et sans pour autant non plus les parts de responsabilités individuelles.

Peut on se passer des crédits ?

Non, je ai expliqué leur mise en place à partir des délocalisions des années 70, par la nécessité participative de la consommation à la production des pays dit instrumentalisés, puisqu'ils étaient à ce moment là les principaux producteurs ( d'où l’appellation pays industrialisé d'ailleurs ).

Mais du coup, ceci a  fragilisé l'économie. Cette fragilité est subie aussi par les nations et les banques aussi.   Car il arrive aussi que les banques se retrouvent sur endetté aussi. Surtout en cas de crise immobilière, quand les gens ne peuvent plus rembourser les prêts immobiliers.  D'ailleurs l'immobilier américain s'est écroulé, c'est tout l'économie internationale qui a été touché.

Car quand on parle de sur endettement, on pense en généra! à l'endettement public. Mais le sur endettement privé, que ce soit celui des ménages, mais des entreprises aussi, et parfois des banques, est très largement supérieur, dans leur globalité au sur endettement public.

Du coup, ces facilités d'emprunt, si elles perdurent sur la consommation, parfois même à taux 0 %pour justement la relancer. Mais par contre sur l'immobilier, en raison des risques de cette fragilité économique dont j'ai parlé, et c'est d'autant plus, au regard des dernières mesures, ça devient de plus en plus en compliqué.

bref l’accès à la propriété devient de plus en plus en compliqué, surtout pour les couches de la population qui vit en banlieue. Disons qu'il était encore possible, surtout au début des années 2000 mais sous condition d'élargir la périphérie.

POur Paris par exemple, on parle de Rouen ou d'Amiens, pour parler des directions les plus éloignées tout en travaillant sur Paris.

Aujourd'hui, les gens qui vivent dans les HLM, s'y sentent encore plus prisonnier. Il est de plus en plus difficile de percevoir l’accès propriétaire, donc de meilleure condition de vie, ce qui je pense favorise d'autant plus le sentiment " d’oppression " .

On peut se sentir étouffé quand on vit dans un ensemble de grande tour, par rapport, pour exagérer, au sentiment du grand large. Je n'irai pas jusque là, mais avoir sa maison est son jardin, procure aussi bien un sentiment de liberté et prendre l'air dans son jardin, est aussi une  sensation de liberté. Respirer et liberté, dans la satisfaction, c'est aussi une sensation exitentiel en plus bien sûr du bien que nous faisons à poumon.

On le dit quand à la fin d'un sentiment de stress ou d’oppression, on dit : ouf ! enfin je respire.  

Là avec le confinement, on peut aussi comprendre, donc sur un plan existentiel, que les gens peuvent avoir le sentiment d'étouffer encore plus, d'être encore plus prisonnier de quelque chose., prisonnier de leur condition sociale.

Ainsi pour moi, la politique d'urbanisation, me semble d'autant plus " capitale " quand elle oriente les projets HLM sous forme d'un pavillon et d'un jardin, quitte même à détruire les tours ( ça ce fait ).

C'est bête ce que je dit, mais avoir un jardin, ce n'est pas comme avoir une voiture du sport, c'est pas un prestige, c'est plutôt le sentiment de bénéficier d'un espace de liberté supplémentaire. Un endroit où on respire, en prenant l'air.

Je pense que les gens qui ont un jardin  comprendrons.


L'Important c'est la place de l'Homme dans l'humanité.
L'argent au service des hommes et non les Hommes au service de l'argent !
C'est peut-être ce qui manque à notre humanité.
Ne serions nous tous un peut macho a créer l'insupportable et s'en plaindre ensuite.!

L'économie n'est pas un mal en soit mais sont mauvais emploi est un mal en soit.
Et qui utile mal ? L'Être humain .
On aime ce faire mal si non on aurait plus l'occasion de râler ?
tu part en cacahette cher Bernard .
le paradis n'est pas de se monde !
petite anecdote !!
il y a environ une 40ene d'année , a marseille canet , il y avait un camp de gitan insalubre , ignoble !
comment faire vivre des gens au milieu de detritus , dans des cabane avec des tole sur la tete ?

puis un jour , j'ai vu les buldozers arriver , tout raser , et recontruire de jolis petite villa , avec jardin , et garage a caravane !!

c'etait trés mignon , sauf qu'au bout de quelques années , c'est redevenu insalubre !! je crois qu'ils ont encore tout rasé !!

moralité de l'histoire ? chacun se fera la sienne !!


Revenir en haut Aller en bas
gerard2007




respect du confinement dans les banlieues - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: respect du confinement dans les banlieues   respect du confinement dans les banlieues - Page 5 EmptyMar 14 Avr 2020, 09:14

Tonton a écrit:
En fait, je voudrais pas revenir vers le HS Bernard,

Tout ce que tu dis est aussi évidant, que ce que je dis sur le jardin. Un moment de stress, on se fait un thé et on se promène dans son jardin, ce qui montre aussi effectivement les essentiels de la vie humaine. Ce lien qui nous uni à la création.

Mais je ne parlerai pas d'un mal voulu, j'explique plutôt les conséquences de l'effet papillon, un peu comme ces dominos que l'on fait tenir debout et si le premier tombe, sa chute entraîne celle de tous les autres.

Disons que c'est surtout, un manque de vision des conséquences sur du long terme qui pour moi, justifie la nécessité de se mettre à l'écoute du divin.

On pourrait dire que mon fatalisme, vient de l'idée que l'homme est mauvais, alors que non, pas du tout, je pense qu'il s'agit plutôt d'une incapacité à mesure l'ensemble des conséquences de ce qu'il fait sur du long terme.

" ils ne savent pas ce qu'ils font ".
tu parles d'un monde qui n'existe pas , et qui n'existera jamais !!
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




respect du confinement dans les banlieues - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: respect du confinement dans les banlieues   respect du confinement dans les banlieues - Page 5 EmptyMar 14 Avr 2020, 09:15

Non effectivement Gérard, rien n'est simple.

Je dis juste que les difficultés d'aujourd'hui ne sont pas nécessairement  orchestré, comme le pense le complotisme, mais simplement du au fait de ne pas savoir les envisager sur du long terme.

Là, on est partie dans des calculs économiques, pour montrer comment l'argent spéculaire  et les taux d'intérêt ont comme conséquence dans les équilibres budgétaires en créant ainsi des difficultés existentielle pour les gens qui vivent aujourd'hui en banlieue ( il y a 20 ans c'était différent ).

Mais tu peux remonter encore plus loin, je n'en ferai pas la démonstration, je pense que tu peux la faire tout seul, mais on peut du coup même aller jusqu'à dire que les difficultés du respect du confinement dans les banlieues viennent finalement de l'exode rurale.  

Alors dit comme ça, on pourrait réagir en disant : " qué sa quo ? " . Ben si le paysage urbain des banlieues correspond au départ à un besoin d’après guerre, qui lui même à entraîner l'exode rurale.

D'ailleurs on parle de délocalisation et de de relocalisation, mais on peut parler aussi de centralisation et de décentralisation.

Alors c'est sûr que l'on est dans une dimension social, et du coup commencer à afficher des opinions politiques de droite ou de gauche, ce qui n'est pas sensé se faire sur ce forum, on est pas là pour ça.

Mais je te dirai que pour comprendre l'idéologie économique, on peut remonter jusqu'à l'histoire des mineurs de charbon français. Si tu as l'occasion tu peux l'étudier, tu verras comment  a fonctionné le plan Marshall.

Disons que pour moi, mon opinion c'est que c'est une sorte de jeu de dominos, une chose en entraîne une autre.


gerard2007 a écrit:
Tonton a écrit:
En fait, je voudrais pas revenir vers le HS Bernard,

Tout ce que tu dis est aussi évidant, que ce que je dis sur le jardin. Un moment de stress, on se fait un thé et on se promène dans son jardin, ce qui montre aussi effectivement les essentiels de la vie humaine. Ce lien qui nous uni à la création.

Mais je ne parlerai pas d'un mal voulu, j'explique plutôt les conséquences de l'effet papillon, un peu comme ces dominos que l'on fait tenir debout et si le premier tombe, sa chute entraîne celle de tous les autres.

Disons que c'est surtout, un manque de vision des conséquences sur du long terme qui pour moi, justifie la nécessité de se mettre à l'écoute du divin.

On pourrait dire que mon fatalisme, vient de l'idée que l'homme est mauvais, alors que non, pas du tout, je pense qu'il s'agit plutôt d'une incapacité à mesure l'ensemble des conséquences de ce qu'il fait sur du long terme.

" ils ne savent pas ce qu'ils font ".

tu parles d'un monde qui n'existe pas , et qui n'existera jamais !!

C'est ça, c'est pourquoi je n'accuse personne, ni n'affiche mes opinions politiques derrières des constats et que je " rêve d'un monde qui n'existe pas ", un monde qui se trouve ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
gerard2007




respect du confinement dans les banlieues - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: respect du confinement dans les banlieues   respect du confinement dans les banlieues - Page 5 EmptyMar 14 Avr 2020, 09:27

Tonton a écrit:
gerard2007 a écrit:

tu parles d'un monde qui n'existe pas , et qui n'existera jamais !!

C'est ça, c'est pourquoi je n'accuse personne, ni n'affiche mes opinions politiques derrières des constats et que je " rêve d'un monde qui n'existe pas ", un monde qui se trouve ailleurs.
Mon pauvre pere , qui a eu une vie assez difficile , mais qui par force de travail a pu reussir m'a marqué avec une phrase !!
c'est un peu d'humour !!
il me disait , gerard " l'homme s'est comme la vache ,beaucoup prefere se laisser bouffer le cul par les mouches plutot que de remuer la queue "
y a tellement de vrais !!
il y en a certain que tu aides , et quelques années parés , tu es fier de les avoir aidé !! ils ont construit et reussi a se sortir de la merde .
il y en a d'autre , a qui tu peux deverser tout l'argent que tu veux , ils se complaisent dans leur merde .
difficile de faire un tri ..
rien n'est simple , tres complexe !!

Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


respect du confinement dans les banlieues - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: respect du confinement dans les banlieues   respect du confinement dans les banlieues - Page 5 EmptyMar 14 Avr 2020, 10:17

Tonton a écrit:


C'est simple, la chômage est apparu dans les années 80, en 81 il me semble, et à l'époque, R.Barre, 1e ministre disait que c'était une crise passagère, mais elle ne l'était pas.

Or dans les années 80, au sein de la population, il était déconseillé, même si ce n'était qu'un conseil d'ami, de prendre des crédits de consommation. Souviens toi.


Donc du temps de Mitterrand
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Tonton




respect du confinement dans les banlieues - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: respect du confinement dans les banlieues   respect du confinement dans les banlieues - Page 5 EmptyMar 14 Avr 2020, 10:57

gerard2007 a écrit:
Tonton a écrit:


C'est ça, c'est pourquoi je n'accuse personne, ni n'affiche mes opinions politiques derrières des constats et que je " rêve d'un monde qui n'existe pas ", un monde qui se trouve ailleurs.
Mon pauvre pere , qui a eu une vie assez difficile , mais qui par force de travail a pu reussir m'a marqué avec une phrase !!
c'est un peu d'humour !!
il me disait , gerard " l'homme s'est comme la vache ,beaucoup  prefere se laisser bouffer le cul par les mouches plutot que de remuer la queue "
y a tellement de vrais !!
il y en a certain que tu aides , et quelques années parés , tu es fier de les avoir aidé !! ils ont construit et reussi a se sortir de la merde .
il y en a d'autre , a qui tu peux deverser tout l'argent que tu veux , ils se complaisent dans leur merde .
difficile de faire un tri ..
rien n'est simple , tres complexe !!


gérard, j'ai pas envie d'aller vers ce genre de discussion qui implique ensuite certaine opinion politique et je vais te dire pourquoi.

Parce que la vision de l'aide à la personne, est dans la conception de la droite politique et de la gauche politique complètement biaisée.

Car contrairement à ce que la plupart des gens pense, la droite n'est pas une idéologie de patronat tyrannique, mais d'assistance sociale. Et oui mon chère Gérard, la notion d'assistanat social, n'est pas une conception de la gauche socialiste, mais de la droite traditionaliste. la conception du riche qui vient en aide au pauvre n'est pas une conception socialiste, mais historiquement une conception de la droite traditionnelle.

Si tu ne me crois pas, tu n'as qu'à te renseigner sur l'historique d'une profession celle de l'assistante sociale.

Car l'idéologie socialiste c'est l'émancipation sociale, et il n'y a jamais eu France ( ni nul part d'ailleurs ) , la mise en place de cette idéologie, même sous gouvernement socialiste, qui finalement s'est approprié la notion d'assistance sociale pourtant de droite car la droite a toujours appliqué ce principe : assister les pauvres. Ce qui explique entre autre ( il n'y a pas que ça ) l'attachement de la chrétienté bourgeoise à la droite traditionaliste.

il suffit que tu te renseignes sur l'histoire de la profession d'assistante sociale pour le comprendre.

la seule ombre d'un modèle socialiste, faut vraiment chercher pour la trouver car elle n'a durée que 2 ou 3 ans je ne sais plus, dans l'histoire des mineurs de France, ceux des mines de charbon.

C'est pour ça que les discours droite gauche, ça ne m'intéresse pas, parce qu'il sont biaisé par une méconnaissance de l'histoire et une vision populaire caricaturée.
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




respect du confinement dans les banlieues - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: respect du confinement dans les banlieues   respect du confinement dans les banlieues - Page 5 EmptyMar 14 Avr 2020, 11:04

mario-franc_lazur a écrit:
Tonton a écrit:


C'est simple, la chômage est apparu dans les années 80, en 81 il me semble, et à l'époque, R.Barre, 1e ministre disait que c'était une crise passagère, mais elle ne l'était pas.

Or dans les années 80, au sein de la population, il était déconseillé, même si ce n'était qu'un conseil d'ami, de prendre des crédits de consommation. Souviens toi.


Donc du temps de Mitterrand

oui ( puis Chirac ), mais je ne vois pas trop le rapport avec Mitterrand , ni Chirac d'ailleurs : ????

je vois pas trop le rapport car l'ami conseilleur disait la même chose qu'il soit pour Chirac ou pour Mitterrand.

Encore une fois, comprend bien que l'économie n'a pas forcement de rapport politique, il n'y a pas des banques pour les gens qui votent à gauche et de banques pour les gens qui votent à droite.

Je ne vois vraiment pas le rapport.
Revenir en haut Aller en bas
Skander
Moderateur
Moderateur



respect du confinement dans les banlieues - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: respect du confinement dans les banlieues   respect du confinement dans les banlieues - Page 5 EmptyMar 14 Avr 2020, 12:18

Tonton a écrit:
On est super HS Bernard,



Effectivement, la discussion est super hors-sujet et surtout elle commence à dériver sur la politique.

Il serait temps de revenir au sujet principal qui est la difficulté de faire respecter le confinement dans certains quartier, voire de le faire respecter tout court.

Gérard n'habite pas loin (enfin pas très loin) de chez moi et si le confinement est très bien respecté à Castellanne, il n'en va pas de même vers la Capellette ou la Pauline. Il y a de quoi s'insurger quand on respecte le confinement, que de voir des inconscients aller et venir comme si de rien n'était, au risque de se faire contaminer et pire, de ramener cette contamination à la maison.

C'est ce qui se passe dans les quartiers et beaucoup de mes amis qui sont âgés ont été admis en urgence à l'hôpital, quelques-un en réanimation, alors qu'ils ne sont pas sortis de chez eux, ce sont les enfants qui ont ramené ça.

Garder confinés des jeunes ados dans des appartement HLM est une gageure et on ne peut faire porter toute la responsabilité aux parents, ils font des efforts pour faire respecter la consigne mais il y a des moments où la corde est trop tendue, alors les jeunes finissent par se retrouver dehors.

Si les classes doivent reprendre le 11 mai, je crains qu'il soit encore plus difficile de les maintenir à la maison et ce retour prématuré dans les écoles va certainement faire apparaître des clusters un peu partout dans le pays, il n'y a pas plus contagieux que des potaches à l'hygiène aléatoire, surtout s'ils inventent un nouveau jeu idiot du genre "tousse moi dans la figure".
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


respect du confinement dans les banlieues - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: respect du confinement dans les banlieues   respect du confinement dans les banlieues - Page 5 EmptyMar 14 Avr 2020, 18:47

Tonton a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:
Tonton a écrit:


C'est simple, la chômage est apparu dans les années 80, en 81 il me semble, et à l'époque, R.Barre, 1e ministre disait que c'était une crise passagère, mais elle ne l'était pas.

Or dans les années 80, au sein de la population, il était déconseillé, même si ce n'était qu'un conseil d'ami, de prendre des crédits de consommation. Souviens toi.


Donc du temps de Mitterrand

oui ( puis Chirac ), mais je ne vois pas trop le rapport avec Mitterrand , ni Chirac d'ailleurs : ????

je vois pas trop le rapport car l'ami conseilleur disait la même chose qu'il soit pour Chirac ou pour Mitterrand.

Encore une fois, comprend bien que l'économie n'a pas forcement de rapport politique, il n'y a pas des banques pour les gens qui votent à gauche et de banques pour les gens qui votent à droite.

Je ne vois vraiment pas le rapport.

Tu disais que c'était à l'époque de R. Barre. J'ai simplement corrigé. C'était à l'époque de Mitterand qui avait cru bien faire en nationalisant les banques.
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


respect du confinement dans les banlieues - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: respect du confinement dans les banlieues   respect du confinement dans les banlieues - Page 5 EmptyMar 14 Avr 2020, 18:54

Skander a écrit:
Tonton a écrit:
On est super HS Bernard,



Effectivement, la discussion est super hors-sujet et surtout elle commence à dériver sur la politique.



>>>>>>>>>>>>>>>

verrouillage du sujet

Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Contenu sponsorisé




respect du confinement dans les banlieues - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: respect du confinement dans les banlieues   respect du confinement dans les banlieues - Page 5 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
respect du confinement dans les banlieues
Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: ACTUALITES-
Sauter vers: