Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

COVID 19 : RESTER CHEZ SOI C' EST SAUVER DES VIES. MERCI

COVID 19 : RESTER CHEZ SOI C' EST SAUVER DES VIES
-60%
Le deal à ne pas rater :
VARTA Chargeur 4H Lcd Plug AAA/AA9V USB/4 AA
11.97 € 29.99 €
Voir le deal

 

 Parlons de nos cultures

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
cailloubleu*


Parlons de nos cultures Empty
MessageSujet: Re: Parlons de nos cultures   Parlons de nos cultures EmptyMer 07 Oct 2020, 18:08

salamsam a écrit:

- C'est simple, tu ecoutes une recitation du Coran en Arabe avec la tradiction, et ca te donne une legère idée de la qualité du style littéraire du texte.


Pas plus  (et même beaucoup moins) qu'un chant grégorien ou bien le requiem de Mozart. Désolée mais lorsque j'évoque la culture et les habitudes tu fais la sourde oreille.

Nul doute que le lien que tu as passé émeut des gens élevés dans la culture arabe, mais moi il ne me produit aucun effet et c'est le Requiem qui me met à genoux.

Revenir en haut Aller en bas
salamsam

salamsam


Parlons de nos cultures Empty
MessageSujet: Re: Parlons de nos cultures   Parlons de nos cultures EmptyMer 07 Oct 2020, 18:21

cailloubleu* a écrit:
salamsam a écrit:

- C'est simple, tu ecoutes une recitation du Coran en Arabe avec la tradiction, et ca te donne une legère idée de la qualité du style littéraire du texte.


Pas plus  (et même beaucoup moins) qu'un chant grégorien ou bien le requiem de Mozart. Désolée mais lorsque j'évoque la culture et les habitudes tu fais la sourde oreille.

Nul doute que le lien que tu as passé émeut des gens élevés dans la culture arabe, mais moi il ne me produit aucun effet et c'est le Requiem qui me met à genoux.


Tu compares une récitation du Coran durant une prière rituel avec un concerto de Mozart... mouais, j'vois pas le rapport. C'est comme si je comparais la messe dominicale avec un concert des beatles...

La vidéo que je t'ai montré c'est ce qui se passe 5 fois par jour dans les mosquées du monde entier. C'est pas un spectacle mais un rituel religieux.

Enfin il n'y pas besoin d'être de culture Arabe, ni même de culture musulmane pour être ému par une récitation du Coran. Si ca ne touche pas toi, ca en touche d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
cailloubleu*


Parlons de nos cultures Empty
MessageSujet: Re: Parlons de nos cultures   Parlons de nos cultures EmptyMer 07 Oct 2020, 18:29

salamsam a écrit:

Tu compares une récitation du Coran durant une prière rituel avec un concerto de Mozart... mouais, j'vois pas le rapport. C'est comme si je comparais la messe dominicale avec un concert des beatles...

La vidéo que je t'ai montré c'est ce qui se passe 5 fois par jour dans les mosquées du monde entier. C'est pas un spectacle mais un rituel religieux.

Enfin il n'y pas besoin d'être de culture Arabe, ni même de culture musulmane pour être ému par une récitation du Coran. Si ca ne touche pas toi, ca en touche d'autre.

Un concerto? C'est la messe des morts!

Au contraire cela montre qu'une musique religieuse humaine avec sa prière surpasse ce qui vient théoriquement de Dieu pour quelqu'un qui n'est pas de culture arabe

Je ne suis absolument pas émue par une récitation du coran, ce n'est ni ma religion ni ma culture.

Et le Requiem de Mozart est tout sauf un spectacle, c'est le rituel de la messe des morts.

Le dies Irae, le Sanctus, le Benedictus, Agnus Dei. Ce sont des prières!

N'oublie pas la culture cher Salamsam, la culture c'est le lait de notre mère.

Revenir en haut Aller en bas
salamsam

salamsam


Parlons de nos cultures Empty
MessageSujet: Re: Parlons de nos cultures   Parlons de nos cultures EmptyMer 07 Oct 2020, 18:53

cailloubleu* a écrit:
salamsam a écrit:

Tu compares une récitation du Coran durant une prière rituel avec un concerto de Mozart... mouais, j'vois pas le rapport. C'est comme si je comparais la messe dominicale avec un concert des beatles...

La vidéo que je t'ai montré c'est ce qui se passe 5 fois par jour dans les mosquées du monde entier. C'est pas un spectacle mais un rituel religieux.

Enfin il n'y pas besoin d'être de culture Arabe, ni même de culture musulmane pour être ému par une récitation du Coran. Si ca ne touche pas toi, ca en touche d'autre.

Un concerto? C'est la messe des morts!

Au contraire cela montre qu'une musique religieuse humaine avec sa prière surpasse ce qui vient théoriquement de Dieu pour quelqu'un qui n'est pas de culture arabe

Je ne suis absolument pas émue par une récitation du coran, ce n'est ni ma religion ni ma culture.

Et le Requiem de Mozart est tout sauf un spectacle, c'est le rituel de la messe des morts.

Le dies Irae, le Sanctus, le Benedictus, Agnus Dei. Ce sont des prières!

N'oublie pas la culture cher Salamsam, la culture c'est le lait de notre mère.


Il n'en reste pas moins que ta vidéo est un spectacle, avec orchestre et chanteur professionel. Moi j'ai mis en lien une vidéo montrant une simple prière rituel à la mosquée. Ca n'a rien à voir et ta comparaison est donc douteuse. Tu compares bien un spectacle avec un simple rituel religieux que l'on a quotidiennement dans toutes les mosquées du monde.

Et encore une fois, si une bel récitation Coranique ne t'émeus pas, elle émeut d'autres personne de ta culture et de ta religion.

Voici une vidéo d'une journaliste Britannique qui ne parvient pas à retenir ses larmes en ecoutant l'appel à la prière



Dans plein de vidéo de recitation du Coran tu verras des chrétiens occidentaux dans les commentaires témoigner qu'ils trouvent ca trés beau, et ils ne sont pas de culture Arabe.



Si toi ca ne te fais rien, ce n'est pas le cas de tout ceux qui ont tes origines culturelles Very Happy

Sinon voici un concert d'un chanteur islamique, voila qui est plus comparable avec ta vidéo du concerto de Mozart Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
cailloubleu*


Parlons de nos cultures Empty
MessageSujet: Re: Parlons de nos cultures   Parlons de nos cultures EmptyMer 07 Oct 2020, 19:41

salamsam a écrit:


Il n'en reste pas moins que ta vidéo est un spectacle, avec orchestre et chanteur professionel. Moi j'ai mis en lien une vidéo montrant une simple prière rituel à la mosquée. Ca n'a rien à voir et ta comparaison est donc douteuse. Tu compares bien un spectacle avec un simple rituel religieux que l'on a quotidiennement dans toutes les mosquées du monde.

Et encore une fois, si une bel récitation Coranique ne t'émeus pas, elle émeut d'autres personne de ta culture et de ta religion.


Merci pour la "comparaison douteuse", sympa.

Je ne connais personne qui va voir le Requiem comme il irait voir un spectacle, étant donné les instruments et les musiciens on ne pourrait le voir que pour un véritable enterrement et encore il faudrait avoir de l'argent pour payer les interprètes.
Personne ne l'écoute sans penser à sa propre mort, à la mort de ses parents ou amis, à la détresse de toute le genre humain  devant la mort.

Tu te méprends sur ce que je voulais prouver, c'est que l'appréciation d'une prière n'est pas internationale et universelle,  tout dépend de ta culture. Sur youtube je ne peux apprécier la prière que tu nous as donnée.

Il est possible que dans une mosquée je serais plus touchée qu'en l'écoutant sur Youtube:
A cause des autres fidèles, à cause de l'émotion humaine qui est toujours communicative, à cause de leur foi que j'observe, à cause de la beauté de la mosquée, et pas obligatoirement à cause de la prière en arabe, car je serais incapable de voir la différence entre un verset du Coran et un paragraphe tiré d'un journal, car si on ne comprend pas les mots toutes les psalmodies se ressemblent.

Et ta dernière vidéo est une insulte! Tu ne m'avais pas habituée à aussi peu de sensibilité.

On ne se comprend pas, je renonce à discuter.

Revenir en haut Aller en bas
rosarum

rosarum


Parlons de nos cultures Empty
MessageSujet: Re: Parlons de nos cultures   Parlons de nos cultures EmptyMer 07 Oct 2020, 20:59

cailloubleu* a écrit:
salamsam a écrit:

- C'est simple, tu ecoutes une recitation du Coran en Arabe avec la tradiction, et ca te donne une legère idée de la qualité du style littéraire du texte.


Pas plus  (et même beaucoup moins) qu'un chant grégorien ou bien le requiem de Mozart. Désolée mais lorsque j'évoque la culture et les habitudes tu fais la sourde oreille.

Nul doute que le lien que tu as passé émeut des gens élevés dans la culture arabe, mais moi il ne me produit aucun effet et c'est le Requiem qui me met à genoux.

tout à fait d'accord, je pense que c'est surtout une question de culture.
j'adore les concerts d'orgue dans une église, la musique traditionelle chinoise me lasse assez vite, tandis que l'appel à la prière en arabe m'écorche les oreilles.
mais je veux bien croire que pour ceux qui l'entendent depuis  leur plus tendre enfance, ce soit mélodieux
Revenir en haut Aller en bas
salamsam

salamsam


Parlons de nos cultures Empty
MessageSujet: Re: Parlons de nos cultures   Parlons de nos cultures EmptyMer 07 Oct 2020, 21:38

rosarum a écrit:
cailloubleu* a écrit:


Pas plus  (et même beaucoup moins) qu'un chant grégorien ou bien le requiem de Mozart. Désolée mais lorsque j'évoque la culture et les habitudes tu fais la sourde oreille.

Nul doute que le lien que tu as passé émeut des gens élevés dans la culture arabe, mais moi il ne me produit aucun effet et c'est le Requiem qui me met à genoux.

tout à fait d'accord, je pense que c'est surtout une question de culture.
j'adore les concerts d'orgue dans une église, la musique traditionelle chinoise me lasse assez vite, tandis que l'appel à la prière en arabe m'écorche les oreilles.
mais je veux bien croire que pour ceux qui l'entendent depuis  leur plus tendre enfance, ce soit mélodieux

Et pourtant il y a surement des orientaux qui apprécient la musique d'orgue dans une église, et je sais qu'il y a plein d'occidentaux qui trouvent l'appel à la prière magnifique, bien sur quand elle est bien récité par une personne qui a une belle voix, ce qui n'est pas le cas de tout ceux qui font l'appel à la prière.




Bref, je vous trouve bien ethnocentrique toi et Cailloubleu.

Mais de toute facon mon propos a la base n'était pas de faire des comparaison musicale. Je parlais du style littéraire du Coran qui basé entre autre sur des rimes et une certaine rythmique en Arabe. Il y a tout un art de la récitation Coranique. C'etait mon propos, et non de comparer les styles musicaux des différentes régions du monde.




Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
cailloubleu*


Parlons de nos cultures Empty
MessageSujet: Re: Parlons de nos cultures   Parlons de nos cultures EmptyMer 07 Oct 2020, 22:13

salamsam a écrit:



Bref, je vous trouve bien ethnocentrique toi et Cailloubleu.

Mais de toute facon mon propos a la base n'était pas de faire des comparaison musicale. Je parlais du style littéraire du Coran qui basé entre autre sur des rimes et une certaine rythmique en Arabe. Il y a tout un art de la récitation Coranique. C'etait mon propos, et non de comparer les styles musicaux des différentes régions du monde.  

Ethnocentrique car le rythme dont tu parles est étranger et sans ambiance, je suis dans mon séjour, le verset est sur youtube, ca va pas cela ne fonctionne que si on est immergé, je répète il faudrait la mosquée en 3 D, les fidèles, les odeurs et j'y pensais à l'instant, la présence d'un ami qui vibre et qui fait un lien Un initiateur en quelque sorte.

D'ailleurs ça joue aussi pour toi, tu n'as dit que des horreurs sur le Requiem, preuve que c'était complètement étranger pour toi et que tu y étais complètement insensible. Es-tu ethnocentrique?

Revenir en haut Aller en bas
salamsam

salamsam


Parlons de nos cultures Empty
MessageSujet: Re: Parlons de nos cultures   Parlons de nos cultures EmptyMer 07 Oct 2020, 22:23

cailloubleu* a écrit:
salamsam a écrit:



Bref, je vous trouve bien ethnocentrique toi et Cailloubleu.

Mais de toute facon mon propos a la base n'était pas de faire des comparaison musicale. Je parlais du style littéraire du Coran qui basé entre autre sur des rimes et une certaine rythmique en Arabe. Il y a tout un art de la récitation Coranique. C'etait mon propos, et non de comparer les styles musicaux des différentes régions du monde.  

Ethnocentrique car le rythme dont tu parles est étranger et sans ambiance,  je suis dans mon séjour, le verset est sur youtube, ca va pas cela ne fonctionne  que si on est immergé,  je répète il faudrait la mosquée en 3 D, les fidèles, les odeurs et j'y pensais à l'instant, la présence d'un ami qui vibre et qui fait un lien Un initiateur en quelque sorte.

D'ailleurs ça joue aussi pour toi, tu n'as dit que des horreurs sur le Requiem, preuve que c'était complètement étranger pour toi et que tu y étais complètement insensible. Es-tu ethnocentrique?


Mais ce que j'ai mis encore une fois n'est pas un chant. C'est une récitation basique du Coran par un imam. Tout les imams récitent ainsi la prière à la mosquée. Je t'ai montré quelque chose de banal dans une mosquée.

C'est pour ca que ta vidéo avec tout un orchestre et plein de chanteur etait complètement hors sujet.

Il y a des récitations beaucoup plus belle du Coran, fait par des spécialistes de la récitation Coranique. Moi j'avais pris la première video avec sous titre francais que j'ai trouvé. J'ai pas cherché un grand récitateur du Coran.

Voici un meilleur récitateur. Il faut prendre conscience que ce n'est pas un spectacle. Les gens sont en prière derrière l'imam qui récite le Coran. Ce ne sont pas des spectateurs.



Voici une récitation plus chanté et rythmé du Coran :




Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
cailloubleu*


Parlons de nos cultures Empty
MessageSujet: Re: Parlons de nos cultures   Parlons de nos cultures EmptyMer 07 Oct 2020, 22:53

salamsam a écrit:


Mais ce que j'ai mis encore une fois n'est pas un chant. C'est une récitation basique du Coran par un imam. Tout les imams récitent ainsi la prière à la mosquée. Je t'ai montré quelque chose de banal dans une mosquée.


Merci pour les liens, j'écouterai avant d'aller dormir ce soir, je te dirai demain en mp.

Tu ne comprends pas que tu es tout autant orienté dans tes goûts que nous par ta culture et tes attentes:

- Vous avez une habitude millénaire de psalmodier le Coran.

Nous lisons la Bible silencieusement ou bien le prêtre lit à haute voix sans psalmodier.

- Je ne sais si vos prières sont chantées mais nous oui. nous chantons toutes nos prières à l'église.

Du coup le Coran psalmodié peut nous mettre mal à l'aise parce que c'est complètement inconnu, étranger. C'est même inquiétant parce que ce n'est pas chanté. (pour nous)
Et toi dès que tu entends un chant tu supposes que c'est du spectacle parce que ce n'est pas dans les habitudes de chez toi.

Pardon à Rosarum pour le hors-sujet.




Revenir en haut Aller en bas
salamsam

salamsam


Parlons de nos cultures Empty
MessageSujet: Re: Parlons de nos cultures   Parlons de nos cultures EmptyMer 07 Oct 2020, 23:33

cailloubleu* a écrit:
salamsam a écrit:


Mais ce que j'ai mis encore une fois n'est pas un chant. C'est une récitation basique du Coran par un imam. Tout les imams récitent ainsi la prière à la mosquée. Je t'ai montré quelque chose de banal dans une mosquée.


Merci pour les liens, j'écouterai avant d'aller dormir ce soir, je te dirai demain en mp.

Tu ne comprends pas que tu es tout autant orienté dans tes goûts que nous par ta culture et tes attentes:

- Vous avez une habitude millénaire de psalmodier le Coran.

Nous lisons la Bible silencieusement ou bien le prêtre lit à haute voix sans psalmodier.

- Je ne sais si vos prières sont chantées mais nous oui. nous chantons toutes nos prières à l'église.

Du coup le Coran psalmodié peut nous mettre mal à l'aise parce que c'est complètement inconnu, étranger. C'est même inquiétant parce que ce n'est pas chanté. (pour nous)
Et toi dès que tu entends un chant tu supposes que c'est du spectacle parce que ce n'est pas dans les habitudes de chez toi.

Pardon à Rosarum pour le hors-sujet.





Enfin peu importe, de toute facon mon propos etait le style littéraire du Coran, pas le chant et la musique. Le Coran en Arabe est fait de rimes, et j'ai mis une vidéo simplement dans le but de mettre cela en evidence.

Aprés pour ce qui est des chants, chacun peut apprécier des chants d'autre culture. Peut être que pour les gens de ta generation c'est moins le cas, mais pour les jeunes generation qui ont l'habitude de cotoyer des gens d'origine diverse c'est plus naturel d'apprécier des codes culturel qui leurs sont étranger.

Enfin c'est un autre débat et mon but n'était pas de débattre la dessus.
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Parlons de nos cultures Empty
MessageSujet: Re: Parlons de nos cultures   Parlons de nos cultures EmptyJeu 08 Oct 2020, 10:15

salamsam a écrit:


- C'est simple, tu ecoutes une recitation du Coran en Arabe avec la tradiction, et ca te donne une legère idée de la qualité du style littéraire du texte.



Aucune qualité étonnante du style littéraire du texte. Les poèmes de Lamartine ont une autre allure.

C'est uniquement la psalmodie de ce texte qui "prend aux tripes".
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
cailloubleu*


Parlons de nos cultures Empty
MessageSujet: Re: Parlons de nos cultures   Parlons de nos cultures EmptyJeu 08 Oct 2020, 13:15

Ce fil provient d'un autre forum favorisant les débats d'idées.

Dans le forum "Parlons de Nous" Il s'agit de se connaître et les attaques ne sont plus admises, il s'agit de mieux se connaître.

A partir d'ici merci d'être plus détendus.


Dernière édition par cailloubleu* le Sam 10 Oct 2020, 14:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Poisson vivant

Poisson vivant


Parlons de nos cultures Empty
MessageSujet: Parlons de nos cultures   Parlons de nos cultures EmptyJeu 08 Oct 2020, 17:28

cailloubleu* a écrit:
salamsam a écrit:


Aprés pour ce qui est des chants, chacun peut apprécier des chants d'autre culture. Peut être que pour les gens de ta generation c'est moins le cas, mais pour les jeunes generation qui ont l'habitude de cotoyer des gens d'origine diverse c'est plus naturel d'apprécier des codes culturel qui leurs sont étranger.

Si c'est musical j'aime tout, si c'est parlé non, c'est aussi simple que ça.


la psalmodie du Coran me fait penser à un chanteur. certains psalmodient le Coran et c'est plaisant et d'autres non. je compare ça avec un chanteur.

Par contre ce qui me fait vraiment vibrer c'est ça





.
Revenir en haut Aller en bas
Poisson vivant

Poisson vivant


Parlons de nos cultures Empty
MessageSujet: Re: Parlons de nos cultures   Parlons de nos cultures EmptyJeu 08 Oct 2020, 18:07

salamsam a écrit:
cailloubleu* a écrit:


Ethnocentrique car le rythme dont tu parles est étranger et sans ambiance,  je suis dans mon séjour, le verset est sur youtube, ca va pas cela ne fonctionne  que si on est immergé,  je répète il faudrait la mosquée en 3 D, les fidèles, les odeurs et j'y pensais à l'instant, la présence d'un ami qui vibre et qui fait un lien Un initiateur en quelque sorte.

D'ailleurs ça joue aussi pour toi, tu n'as dit que des horreurs sur le Requiem, preuve que c'était complètement étranger pour toi et que tu y étais complètement insensible. Es-tu ethnocentrique?


Mais ce que j'ai mis encore une fois n'est pas un chant. C'est une récitation basique du Coran par un imam. Tout les imams récitent ainsi la prière à la mosquée. Je t'ai montré quelque chose de banal dans une mosquée.

C'est pour ca que ta vidéo avec tout un orchestre et plein de chanteur etait complètement hors sujet.

Il y a des récitations beaucoup plus belle du Coran, fait par des spécialistes de la récitation Coranique. Moi j'avais pris la première video avec sous titre francais que j'ai trouvé. J'ai pas cherché un grand récitateur du Coran.

Voici un meilleur récitateur. Il faut prendre conscience que ce n'est pas un spectacle. Les gens sont en prière derrière l'imam qui récite le Coran. Ce ne sont pas des spectateurs.



Voici une récitation plus chanté et rythmé du Coran :



Eux aussi ce sont des réciteurs extraordinaires





.
Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
cailloubleu*


Parlons de nos cultures Empty
MessageSujet: Re: Parlons de nos cultures   Parlons de nos cultures EmptyVen 09 Oct 2020, 12:13

Poisson vivant a écrit:



Eux aussi ce sont des réciteurs extraordinaires



.

Ils chantaient Amazing Grace un cantique sur la grâce divine.

Ce n'est pas de la culture française, bien sûr mais elle nous touche car c'est de la culture chrétienne occidentale. On s'y retrouve quand même.

Et la musique est construite selon les règles des gammes majeures ou mineures, c'est tellement attendu dans toute la musique occidentale que lorsqu'on ne l'entend pas la musique nous paraît mal construite ou déséquilibrée.

C'est une question d'habitude et d'attente.



Revenir en haut Aller en bas
Tonton




Parlons de nos cultures Empty
MessageSujet: Re: Parlons de nos cultures   Parlons de nos cultures EmptyVen 09 Oct 2020, 13:32

Poisson vivant a écrit:
cailloubleu* a écrit:


Si c'est musical j'aime tout, si c'est parlé non, c'est aussi simple que ça.


la psalmodie du Coran me fait penser à un chanteur. certains psalmodient le Coran et c'est plaisant et d'autres non. je compare ça avec un chanteur.

Par contre ce qui me fait vraiment vibrer c'est ça





.

L'origine de ces chants, vient des esclaves noirs, pour trouver de l'énergie et un peu de lumière, dans la douleur de leur destinée, tout en finalement accablant les chrétiens esclavagistes à travers des louanges pour le Christ.

C'est donc aussi un chant contestataire, d'une communauté sans pouvoir, fouettée dés qu'elle manifestait son insatisfaction. Leurs maîtres ne pouvaient pas, les réprimander en raison de leur louange.

C'est l'énergie du désespéré qui montre à son maître, qu'il vaut bien plus que lui, qu'il est plus fort que lui, qu'il a plus de foi et de dévotion que lui, d'où cette puissance dans l'expression.

On retrouve un peu la même chose, dans une pantomime sur les blancs, qui donna le zombi d'aujourd'hui. Celui qui mimait ce qui au départ, vient d'une légende nécromancienne africaine, un être totalement dépourvu de conscience et de libre arbitre car sous contrôle d'un sorcier, s'enduisait de blanc, pour montrer que l'esclave n'était pas celui qu'on croyait.

Pantomime carnavalesque, c'est en réalité, l'expression corporelle d'une philosophie; basée sur le fait, que finalement, ce sont les maîtres blancs qui ont perdu leur humanité ( le zombi ) en réduisant des humaines comme eux, au statut d'animal de productivité agricole.
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




Parlons de nos cultures Empty
MessageSujet: Re: Parlons de nos cultures   Parlons de nos cultures EmptyVen 09 Oct 2020, 13:49

mario-franc_lazur a écrit:
salamsam a écrit:


- C'est simple, tu ecoutes une recitation du Coran en Arabe avec la tradiction, et ca te donne une legère idée de la qualité du style littéraire du texte.



Aucune qualité étonnante du style littéraire du texte. Les poèmes de Lamartine ont une autre allure.

C'est uniquement la psalmodie de ce texte qui "prend aux tripes".

et c'est déjà bcp, largement suffisant pour souligner la beauté de cette expression.
Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
cailloubleu*


Parlons de nos cultures Empty
MessageSujet: Re: Parlons de nos cultures   Parlons de nos cultures EmptyVen 09 Oct 2020, 13:50



Tu exagères cher Tonton, Salamsam a seulement été déçu par ma réaction, nous nous sommes mal compris et c'est pour cela que j'ai fait ce sujet, pour que nous comprenions les uns et les autres le rôle de la culture dans la religion et de la religion dans la culture.

Nous sommes tous plus émus lorsqu'on touche nos racines, c'est comme les fifres pour moi et les binious pour un breton.

Il faut que je retrouve les liens entre la musique et le psychisme.

Toujours est-il que pour pratiquement chaque musique, chant, cantique, si je l'entends, je sais où j'étais la première fois que je l'ai entendu, dans quelle classe, en quelle année et ce que faisaient les gens autour de moi.
Le son se traduit en images, tu vois.


Dernière édition par cailloubleu* le Sam 10 Oct 2020, 14:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Parlons de nos cultures Empty
MessageSujet: Re: Parlons de nos cultures   Parlons de nos cultures EmptyVen 09 Oct 2020, 13:55

cailloubleu* a écrit:
Poisson vivant a écrit:



Eux aussi ce sont des réciteurs extraordinaires



.

Ils chantaient Amazing Grace un cantique sur la grâce divine.

Ce n'est pas de la culture française, bien sûr mais elle nous touche car c'est de la culture chrétienne occidentale. On s'y retrouve quand même.

Et la musique est construite selon les règles des gammes majeures ou mineures, c'est tellement attendu dans toute la musique occidentale que lorsqu'on ne l'entend pas la musique nous paraît mal construite ou déséquilibrée.

C'est une question d'habitude et d'attente.

Dis-moi, ma chère CAILLOUBLEU, est-ce que "négro-spiritual" et "gospel" sont synonymes ou non ?
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Tonton




Parlons de nos cultures Empty
MessageSujet: Re: Parlons de nos cultures   Parlons de nos cultures EmptyVen 09 Oct 2020, 14:11

cailloubleu* a écrit:
Poisson vivant a écrit:
Eux aussi ce sont des réciteurs extraordinaires


Ils chantaient Amazing Grace un cantique sur la grâce divine.

Ce n'est pas de la culture française, bien sûr mais elle nous touche car c'est de la culture chrétienne occidentale. On s'y retrouve quand même.

Et la musique est construite selon les règles des gammes majeures ou mineures, c'est tellement attendu dans toute la musique occidentale que lorsqu'on ne l'entend pas la musique nous paraît mal construite ou déséquilibrée.

C'est une question d'habitude et d'attente.

Ce qui me touche aussi, c'est la beauté de leur construction, leur origine, comme je viens de le rappeler. C'est à dire la beauté de la réaction humaine, face à l'oppression, une réponse par le chant, et non par les armes. En cela, c'est d'autant plus magnifique, brillant, et tellement intelligent.

Tout y est, même le désespoir, ou la force de caractère.

Imaginons la situation, un champ de coton, des esclaves noirs, qui expriment à travers leur chant, la puissance de la foi chrétienne ( souvenez vous des martyrs ) et des maîtres blancs sur leur cheval, qui le dimanche entre eux, à l'église, font bien pale figure dans l'expression de la foi chrétienne à côté.

C'est intelligent, car il y a de quoi ressentir de la honte, à réduire comme ceci, des chrétiens qui ont une foi aussi puissante dans leur martyr : quelle leçon.

a travers ces chants, on peut aussi entendre : " vous, les blancs vous vous dites chrétiens ? ; non les chrétiens c'est nous pas vous ".

C'est pour ceci que c'est du même ordre que la pantomime sur le zombi : " vous, les blancs, vous vous dites hommes libres, et nous esclaves, mais c'est nous les hommes libres et pas vous qui êtes  tellement esclave de votre cupidité , que vous nous considérez inférieur à vos troupeaux ".

C'est beau et intelligent, d'autant plus qu'à l'époque été  considéré comme  humain celui qui est  évangélisé car sinon un simple animal ( la controverse de Valladolid sur ce que sont les habitants du nouveau monde ) . Et oui, si certains chrétiens reprochent qu'un temps dans l'islam, celui qui n'était pas musulman n'était  qu'un animal, qu'ils se rappellent que ceci a aussi existé dans le christianisme.

Cette culture africaine et encore aujourd'hui, dans son occidentalisation  aussi, est fortement imprégné de ce que l'on appelle les contrepèteries, mais plus dans l'inversion des rôles  et des situations, que des mots ou des syllabes.


cailloubleu* a écrit:
Tu exagères cher Tonton, Salamsam a seulement été déçu par ma réaction, nous nous sommes mal compris et c'est pour cela que j'ai fait ce sujet, pour que nous comprenions les uns et les autres le rôle de la culture dans la religion et de la religion dans la culture.

Nous sommes tous plus émus lorsqu'on touche nos racines, c'est comme les fifres pour moi et les binious pour un breton.

Il faut que je retrouve les liens entre la musique et le psychisme.

Toujours est-il que pour pratiquement chaque musique, chant, cantique, si je l'entends, je sais où j'étais la première fois que je l'ai entendu, dans quelle classe, en quelle année et ce que faisaient les gens autour de moi.
Le son se traduit en images, tu vois.

MODÉRÉ CB*

Passons... la musique a toujours eu une dimension psychique, mais par forcement aussi identitaire qu'aujourd'hui. Au départ, elle l'est uniquement par un sentiment à saisir.

le fait d'identifier une communauté à travers un instrument ou un style musicale, suit un parallèle avec forcement les identités nationales.

C'est un tournant, majeur, dans l'identité, qui n'existait pas vraiment avant, car  pas pris en compte pour définir les différences, pas plus que ne l'étaient d'ailleurs les douanes et les frontières.

Aujourd'hui on associe aussi bien la cornemuse aux bretons que la guitare électrique aux métalleux., la musique classique aux intellectuels, et le rap aux " voyous ".

Tout ça est relativement récent.

je pense que l'exemple de Wagner est assez parlant, antisémite déclaré, adulé par Adolf Hitler, alors que pourtant, ce n'est que de la musique...


Un exemple pour que tu comprennes Caillou :

L'apport des musiques traditionnelles

Porté par le romantisme, l'intérêt pour les musiques folkloriques et traditionnelles se développe au XIXe siècle. Il coïncide avec l'éveil des nationalismes, qui s'étend essentiellement en Europe centrale et orientale.

Particulièrement vif en Europe centrale, ce phénomène fut l'occasion pour les peuples de commencer à affirmer leur personnalité en entrant en lutte pour se libérer des diverses formes d'oppression qui s'exerçaient sur eux. Ce patriotisme exacerbé s'appuya sur la découverte du fonds culturel populaire propre à chacune de ces nations. Un folklore musical fut découvert et utilisé comme moyen de s'émanciper d'une tradition imposée de l'extérieur. Ces peuples cherchaient, chacun à sa manière, à se dégager de l'emprise culturelle allemande et autrichienne. Des compositeurs comme Leoš Janáček (1854-1928) ou Béla Bartók (1881-1945) entreprirent de très longues recherches sur les musiques traditionnelles.

Béla Bartók

Photographie : Béla Bartók
Béla Bartók entreprend dès 1905 les premières enquêtes systématiques sur le folklore hongrois. On le voit ici en 1907, enregistrant sur un phonographe les chants des habitants du village de Darázs (aujourd'hui Draš, en Croatie). Cette même année 1907, Bartók publie «Trois Chants...

Crédits : G. Hackett/ Hulton Getty

Poursuivant la quête de Bedřich Smetana et d'Antonín Dvořák, qui désiraient affirmer l'existence d'une musique spécifiquement tchèque, Janáček eut une carrière beaucoup plus militante que ses prédécesseurs en appartenant dès sa jeunesse à des mouvements nationalistes. Sur le plan musical, il collecta de nombreux thèmes populaires en Moravie ; il en étudia les modes et les rythmes, découvrit les instruments locaux au timbre inaccoutumé. Sans plaquer ces thèmes populaires dans ses œuvres, Janáček composa dix opéras, parmi lesquels Jenůfa (1904) et Kát'a Kabanová (1921), ainsi que des pièces symphoniques comme la Sinfonietta (1926), dans lesquels l'influence du folklore tchèque est particulièrement forte.

Allant plus loin que Janáček, le Hongrois Bartók, aidé de son compatriote et ami le compositeur Zoltán Kodály (1882-1967), enregistra des thèmes populaires dans toute l'Europe centrale. Considéré comme le père fondateur de l'ethnomusicologie, Bartók étudia toutes les richesses du folklore slave au-delà de la Hongrie, ce qui l'amena à fond [...]


Explication :

l'éveil nationaliste, s'éveille donc fortement vers la fin du XIXe siècle, ici on y trouve un parallèle  musical en prenant aussi en considération, la volonté de marquer à travers une culture spécifique et donc identitaire, une rupture avec des présences étrangères dominantes.

Il faut sortir un peu du sujet, désolé, je le fais brièvement, mais cette définition communautariste, suit exactement la même logique, qui permet de comprendre comment, dans le monde arabe, c'est à travers aussi la religion que l'identité politique s'est construite, alors que justement, jusqu'à la fin du XIXe, le monde arabe était bien plus laïc que l'occident.

mais c'est la même période, la même monté nationaliste,  le même principe, répondant à l'ingérence de puissance étrangère.

Donc on retrouve de ça, quand des personnes évaluent  la beauté d'un chant ou d'une musique, mais selon en fait, leur propre appartenance communautariste.

OR ! la musique c'est de la musique :

Un solo de VanHalen ( j'en profite pour lui rendre hommage, que Dieu le garde )  à la guitare électrique, c'est beau. un solo de violon de Paganini, c'est beau, et les préférences se fixeront surtout par rapport à son identité.

Un chant grégorien c'est beau, un gospel c'est beau, un appel à la prière c'est beau : c'est de la musique.


Bref :

Toute ces considérations, sur ce que fait l'occident est plus beau, non, c'est que fait l'orient qui est plus beau, désolé de vous le dire, mais c'est finalement une forme de nationalisme ou de communautarisme.

la musique n'est que sentiment à saisir...

il y a travers l'appel musulman à la prière, un sentiment à saisir, il est beau

Il y a travers le requiem de Mozart, un sentiment à saisir, il est beau.

laissez vos coeurs s'envoler au delà des frontières que se fixent les hommes, voilà ma prière aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Cyril 84
Moderateur
Moderateur
Cyril 84


Parlons de nos cultures Empty
MessageSujet: Re: Parlons de nos cultures   Parlons de nos cultures EmptyVen 09 Oct 2020, 15:10

Chers Cailloubleu et Salamsam, je ne sais pas de quel sujet celui-ci a été divisé, mais le premier message n'a pas trop de rapport avec le titre.

Votre discussion correspondrait plutôt à ces sujets :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
Poisson vivant

Poisson vivant


Parlons de nos cultures Empty
MessageSujet: Re: Parlons de nos cultures   Parlons de nos cultures EmptyVen 09 Oct 2020, 15:14

J'ai grandi dans/avec la musique traditionnelle portugaise (Fado, Folklore) et dans/avec la musique noire américaine au sens large

Les deux font parti intégrante de qui je suis.

Le fado, ce champ portugais mélancolique, accompagné par 1, 2 ou 3 guitares, te prend aux tripes et parfois tu as les larmes aux yeux tellement ça te renvoie à tes origines ou à ton histoire et la musique noire américaine qui comme le dit tonton fut bien souvent un mouvement de contestation en réaction. le blues, la soul, le funk, le gospel, c'est toute mon identité musicale bonhomme danse

Pour revenir au Coran, selon la personne qui le psalmodie, je peux trouver ça très beau mais pas non plus de quoi en faire tout un plat



.
Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
cailloubleu*


Parlons de nos cultures Empty
MessageSujet: Re: Parlons de nos cultures   Parlons de nos cultures EmptyVen 09 Oct 2020, 16:33

Mario a écrit:
Dis-moi, ma chère CAILLOUBLEU, est-ce que "négro-spiritual" et "gospel" sont synonymes ou non ?

Ça se réfère à la même façon d'interpréter les cantiques oui, mais actuellement tous les mots avec negro sont tabou, on remplace par "black" ou African American" pour être politiquement correct.
Cette expression insiste sur l' origine de ce style né chez les noirs, et comme disait Tonton chez les esclaves.
Les deux expressions se réfèrent à de la musique spirituelle chrétienne

Et Gospel signifie les évangiles, c'est de la musique chrétienne aussi qui peut être chantée par des blancs.

Concrètement cependant les deux chanteront côte à côte Amazing Grace qui évoque la Grâce et son effet de transformation de la vie du Croyant, que Go Down Moses qui est un chant de libération de l'esclavage.

Je vous mets un autre gospel célèbre chanté par Joan Baez.



Et les paroles:

Virgin Mary had a one son,
Oh, glory hallelujah,
Oh, pretty little baby,
Glory be to the new born King.

"Well, Mary how you call that pretty little baby,
Oh, pretty little baby,
Oh, pretty little baby,
Glory be to the new born King".

"Well, some call Him Jesus, think I'll call Him Savior
Oh, I think I'll call Him Savior
Oh, I think I'll call Him Savior,
Glory be to the new born King".

Riding from the East there came three wise man,
Oh, came three wise man,
Oh, came three wise man,
Glory to be the new born King.

Said, "Follow that star, you'll surely find the baby,
Oh, surely find the baby,
Oh, surely find the baby,
Glory be to the new born King".
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




Parlons de nos cultures Empty
MessageSujet: Re: Parlons de nos cultures   Parlons de nos cultures EmptyVen 09 Oct 2020, 17:22

Poisson vivant a écrit:
J'ai grandi dans/avec la musique traditionnelle portugaise (Fado, Folklore) et dans/avec la musique noire américaine au sens large

Les deux font parti intégrante de qui je suis.

Le fado, ce champ portugais mélancolique, accompagné par 1, 2 ou 3 guitares, te prend aux tripes et parfois tu as les larmes aux yeux tellement ça te renvoie à tes origines ou à ton histoire et la musique noire américaine qui comme le dit tonton fut bien souvent un mouvement de contestation en réaction. le blues, la soul, le funk, le gospel, c'est toute mon identité musicale bonhomme danse

Pour revenir au Coran, selon la personne qui le psalmodie, je peux trouver ça très beau mais pas non plus de quoi en faire tout un plat



.

Ben justement mon ami, le fado te prend aux tripes, même quand tu n'es pas portugais d'origine, pourquoi, parce que tu saisis le sentiment.

Mais comme tu le dis toi, même, à travers tes goût musicaux, tu te définis une identité.

ainsi tu dis que tu peux trouver beau la psalmodie musulmane, mais tu n'en fais pas un plat. Ok, mais si tu étais musulman, tu en ferais un plat.

Or, je viens d'expliquer, que cette implication identitaire à travers les gouts musicaux allant jusqu'à définir une identité communautaire, s'est surtout mise en place, sur la période marqué par la montée nationaliste.

Alors aujourd'hui, et je trouve ceci malheureux, à travers la musique, on puise plus de quoi se construire une identité, que de s'éveiller à l'expression des sentiments.

un métalleux dira, la musique classique c'est nul. un amateur d'opéra, dira lui, le métal c'est nul.

Et je trouve bien dommage que même la musique, soit elle aussi récupérée par des principes d'appartenances à une identité bien précise. Pour ma part, j'essaye d'éduquer ma fille, y compris dans l'éveil musicale, en respectant sa propre étiquette, celle qu'elle s'est choisi, et la musique qui y correspond, mais tout en l'éveillant aussi, sur des artistes égyptiens, des compositeurs classiques, le jazz, la musique andalouse, les paroliers francophones, etc...

je le fais en lui demandant, ce qu'elle ressent. Car la musique, c'est fait pour ça et pas pour définir une identité.

Alors, je ne suis pas contre, je comprend que l'on puisse se chercher des identifiants, mais pour moi, la musique doit rester surtout, la possibilité de nous rapprocher quelque soit nos convictions et nos origines.

J'aimerai donc que la musique reste ce qu'elle est, et qu'elle ne soit pas elle aussi, comme bien des choses aujourd'hui, une simple pancarte qui identifie la personne mais qu'elle reste plutôt le moyen de nous rapprocher les uns et les autres, dans l'expression de nos sentiments.

parce que nous en avons besoin, toutes ces choses qui nous catégorisent, dans telles ou telles communauté, ça va, ça manque pas, il n'y a pas pénurie....
Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
cailloubleu*


Parlons de nos cultures Empty
MessageSujet: Re: Parlons de nos cultures   Parlons de nos cultures EmptyVen 09 Oct 2020, 18:30

Poisson vivant a écrit:
J'ai grandi dans/avec la musique traditionnelle portugaise (Fado, Folklore) et dans/avec la musique noire américaine au sens large

Les deux font parti intégrante de qui je suis.

Le fado, ce champ portugais mélancolique, accompagné par 1, 2 ou 3 guitares, te prend aux tripes et parfois tu as les larmes aux yeux tellement ça te renvoie à tes origines ou à ton histoire et la musique noire américaine qui comme le dit tonton fut bien souvent un mouvement de contestation en réaction. le blues, la soul, le funk, le gospel, c'est toute mon identité musicale bonhomme danse

Pour revenir au Coran, selon la personne qui le psalmodie, je peux trouver ça très beau mais pas non plus de quoi en faire tout un plat


Le Fado est saisissant, je l'ai adoré depuis la première fois que je l'ai entendu j'étais toute jeune et on entendait souvent Amalia Rodrigues à la radio et le plus fréquemment la casa portuguesa, magnifique!.

Et je t'assure cher Poisson Vivant que j'ai les larmes aux yeux en écoutant du fado.

Un autre grand moment pour moi a été d'entendre  du fado la nuit sur un camping portugais.

A inscrire au patrimoine de l'humanité s'il n' y est déjà!

Revenir en haut Aller en bas
Pétunia
Moderateur
Moderateur
Pétunia


Parlons de nos cultures Empty
MessageSujet: Re: Parlons de nos cultures   Parlons de nos cultures EmptyVen 09 Oct 2020, 19:52



D’où vient le Gospel ?


Le chant et la foi sont indissociables. D’ailleurs, la grandeur de Dieu a toujours beaucoup inspiré les chrétiens qui ont été au premier plan pour imaginer des chants religieux et les rendre accessibles au plus grand nombre. Il y a notamment un style musical que tout le monde connaît et qui est devenu très populaire aujourd’hui : le Gospel. D’où vient-il ? Quel est son sens spirituel ? Le Pourquoi du Comment vous donne le " La " !
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




Parlons de nos cultures Empty
MessageSujet: Re: Parlons de nos cultures   Parlons de nos cultures EmptySam 10 Oct 2020, 09:28

Cadre tragique, mais aussi paradoxal,

Car au départ, les esclaves auraient pu au contraire avoir de l'aversion pour la religion de leur esclavagiste. Mais il n'en fût rien, ce qui montre que ces gens, pourtant considéré comme inférieur, voir comme " animal ", avaient finalement acquis, à travers leur culture, une sagesse qui justement faisait alors défaut aux maîtres blancs de l'époque.

En s'identifiant, au peuple juif, au départ on peut donc comprendre que ces gens avaient un niveau d'instruction suffisant pour saisir l'Esprit.

Souvent négligé, on ne tient pas bcp compte de la philosophie africaine, qui certes circule surtout par des légendes transmises à l'oral.

L'une d'elle que j'aime bien, c'est une légende tribale, à travers la création d'un divin relatif à leur propre culture ancestrale.

leur dieu ( dont je n'ai plus le nom, ni les précisions ne retenant que le principe ) quand il a crée le monde, a voulu que chaque chose ait son contraire. Il a crée, le jour et la nuit, le bien et le mal, le beau et le laid, la joie et la tristesse, etc...

Il donc aussi ainsi créé la vérité et le men.songe.

Mais regardant sa création, leur dieu vit que les hommes marchaient avec la vérité, resplendissante, elle attirais tout les hommes. Alors que le [......], isolé, peinait à survivre.

Aussi pour ne pas qu'il disparaisse, sur dans la jungle, leur dieu a donné une machette au men.songe.

or un jour, mes.onge et vérité ont fini par se croiser. Le men.songe, vivant depuis toujours la crainte, fut tellement ébloui par la splendeur de la vérité, qu'il eu un geste de panique et la décapita.

La vérité, incrédule, inhabitué à ce que l'on puisse lui nuire, ne compris pas, et dans cette situation soudaine, se trompa. Elle voulu de suite remettre sa tête sur son épaule, mais dans sa panique, elle arracha la tête du men.songe et l'a mis sur ses épaules. Le [......], dégourdi, par des millénaires de survie, trouva la tête de la vérité.

Depuis ce jour, la vérité parcours le monde avec la tête du men.songe, et le men.songe parcours le monde, avec la tête de la vérité.


je trouve que cette légende est d'un haut niveau philosophique.
Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
cailloubleu*


Parlons de nos cultures Empty
MessageSujet: Re: Parlons de nos cultures   Parlons de nos cultures EmptySam 10 Oct 2020, 10:51

Pétunia a écrit:


D’où vient le Gospel ?


Le chant et la foi sont indissociables. D’ailleurs, la grandeur de Dieu a toujours beaucoup inspiré les chrétiens qui ont été au premier plan pour imaginer des chants religieux et les rendre accessibles au plus grand nombre. Il y a notamment un style musical que tout le monde connaît et qui est devenu très populaire aujourd’hui : le Gospel. D’où vient-il ? Quel est son sens spirituel ? Le Pourquoi du Comment vous donne le " La " !

J'en ai parlé un peu plus haut ma chère Pétunia.

Ce qui brouille un peu les pistes c'est que les croyants chantant du Gospel vont aussi chanter des Spirituals, il y a des dizaines de sous groupes.

Les chants d'esclaves chantant leur espoir de libération sont souvent centrés sur l'Ancien Testament et avec des références à la servitude des Juifs en Egypte, comme Go Down Moses. C'est ce qu'on appelait negro-spirituals.

Moses c'est Moïse qui va dire au pharaon. "let ma people go" = Libère mon peuple.
Des références à la traversée du Jourdain, etc.

Le Gospel est né spontanément dans les églises pendant les services religieux et est centré sur les Evangiles, sur Marie, Jésus, l'adoration des mages, la Grâce divine.

Si vous allez sur ce site
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Vous verrez que tout est mélangé, le Gospel proprement dit et le reste des musiques spirituelles.

Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
cailloubleu*


Parlons de nos cultures Empty
MessageSujet: Re: Parlons de nos cultures   Parlons de nos cultures EmptySam 10 Oct 2020, 13:06

CE SUJET EST SEULEMENT CULTUREL POUR FAIRE PARTAGER CHACUN UN PEU DE NOS RACINES, LES MUSULMANS SONT CORDIALEMENT INVITÉS A NOUS PARTAGER DES HABITUDES, DES CONTES, OU DES RECETTES.

DANS CE FORUM PARLONS DE NOUS LE PRINCIPE N'EST PAS LE DÉBAT MAIS LE PARTAGE


Revenir en haut Aller en bas
Skander
Moderateur
Moderateur



Parlons de nos cultures Empty
MessageSujet: Re: Parlons de nos cultures   Parlons de nos cultures EmptySam 10 Oct 2020, 14:35

Poisson vivant a écrit:
J'ai grandi dans/avec la musique traditionnelle portugaise (Fado, Folklore) et dans/avec la musique noire américaine au sens large

Les deux font parti intégrante de qui je suis.

Le fado, ce champ portugais mélancolique, accompagné par 1, 2 ou 3 guitares, te prend aux tripes et parfois tu as les larmes aux yeux tellement ça te renvoie à tes origines ou à ton histoire et la musique noire américaine qui comme le dit tonton fut bien souvent un mouvement de contestation en réaction. le blues, la soul, le funk, le gospel, c'est toute mon identité musicale bonhomme danse




.


C'est un mélange de culture intéressant, comme tous les mélanges.

J'ai découvert les voix portugaises avec un mélange réussi entre une composition italienne du grand Sergio Leone et la cantatrice Dulce Pontes dans Sako et Vanzetti.

Je poste une video éloquente par elle-même...

Revenir en haut Aller en bas
Poisson vivant

Poisson vivant


Parlons de nos cultures Empty
MessageSujet: Re: Parlons de nos cultures   Parlons de nos cultures EmptySam 10 Oct 2020, 14:56

cailloubleu* a écrit:
Poisson vivant a écrit:
J'ai grandi dans/avec la musique traditionnelle portugaise (Fado, Folklore) et dans/avec la musique noire américaine au sens large

Les deux font parti intégrante de qui je suis.

Le fado, ce champ portugais mélancolique, accompagné par 1, 2 ou 3 guitares, te prend aux tripes et parfois tu as les larmes aux yeux tellement ça te renvoie à tes origines ou à ton histoire et la musique noire américaine qui comme le dit tonton fut bien souvent un mouvement de contestation en réaction. le blues, la soul, le funk, le gospel, c'est toute mon identité musicale bonhomme danse

Pour revenir au Coran, selon la personne qui le psalmodie, je peux trouver ça très beau mais pas non plus de quoi en faire tout un plat


Le Fado est saisissant, je l'ai adoré depuis la première fois que je l'ai entendu j'étais toute jeune et on entendait souvent Amalia Rodrigues à la radio et le plus fréquemment la casa portuguesa, magnifique!.

Et je t'assure cher Poisson Vivant que j'ai les larmes aux yeux en écoutant du fado.

Un autre grand moment pour moi a été d'entendre  du fado la nuit sur un camping portugais.

A inscrire au patrimoine de l'humanité s'il n' y est déjà!



Sad

Je suis ému de te lire. merci de dire tout ça sur un chant traditionnel d'un tout petit peuple situé à l’extrême sud-ouest de l'Europe.

Oui je peux comprendre que même si on ne comprend pas le portugais on puise aimer le Fado, c'est mélancolique, mais les mots ont une profondeur qui te prennent dans tout ton être. bien sur je vais mettre le fado en avant étant portugais. le Fado c'est l’âme du Portugal

C'est pareil quand j'écoute des chants bretons ou corses, j'ai des frissons.


Nous sommes dans un forum d'échange islamo-chrétien, je leur fais ce petit cadeau, Amalia en français qui chante une chanson intitulée Inch'Allah






.
Revenir en haut Aller en bas
Poisson vivant

Poisson vivant


Parlons de nos cultures Empty
MessageSujet: Re: Parlons de nos cultures   Parlons de nos cultures EmptySam 10 Oct 2020, 15:43

Skander a écrit:
Poisson vivant a écrit:
J'ai grandi dans/avec la musique traditionnelle portugaise (Fado, Folklore) et dans/avec la musique noire américaine au sens large

Les deux font parti intégrante de qui je suis.

Le fado, ce champ portugais mélancolique, accompagné par 1, 2 ou 3 guitares, te prend aux tripes et parfois tu as les larmes aux yeux tellement ça te renvoie à tes origines ou à ton histoire et la musique noire américaine qui comme le dit tonton fut bien souvent un mouvement de contestation en réaction. le blues, la soul, le funk, le gospel, c'est toute mon identité musicale bonhomme danse


C'est un mélange de culture intéressant, comme tous les mélanges.

J'ai découvert les voix portugaises avec un mélange réussi entre une composition italienne du grand Sergio Leone et la cantatrice Dulce Pontes dans Sako et Vanzetti.

Je poste une video éloquente par elle-même...



Merci je ne connaissais pas ce morceau.


.
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




Parlons de nos cultures Empty
MessageSujet: Re: Parlons de nos cultures   Parlons de nos cultures EmptySam 10 Oct 2020, 15:45

Ce petit peuple comme tu dis, est fantastique.

Cette langoureuse mélancolie du fado, c'est le cri d'un peuple, qui a connu le totalitarisme puis vu, ses frères, ses pères, ses enfants, partir vers des horizons lointain.

C'est un peuple qui malgré sa douleur, t'accueille dans le sourire de son chant.
Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
cailloubleu*


Parlons de nos cultures Empty
MessageSujet: Re: Parlons de nos cultures   Parlons de nos cultures EmptySam 10 Oct 2020, 17:36

Poisson vivant a écrit:



Nous sommes dans un forum d'échange islamo-chrétien, je leur fais ce petit cadeau, Amalia en français qui chante une chanson intitulée Inch'Allah


.

J'ai écouté ta chanson et je la connaissais chantée par son auteur Adamo, qui est une chanteur BELGE.

C'est chouette quand toutes les cultures se rencontrent.   Parlons de nos cultures 189259


Revenir en haut Aller en bas
Skander
Moderateur
Moderateur



Parlons de nos cultures Empty
MessageSujet: Re: Parlons de nos cultures   Parlons de nos cultures EmptySam 10 Oct 2020, 18:12

Tonton a écrit:
Ce petit peuple comme tu dis, est fantastique.

Cette langoureuse mélancolie du fado, c'est le cri d'un peuple, qui a connu le totalitarisme puis vu, ses frères, ses pères, ses enfants, partir vers des horizons lointain.

C'est un peuple qui malgré sa douleur, t'accueille dans le sourire de son chant.


Ce petit peuple comme on dit mérite beaucoup de respect, ne serait-ce que par la Révolution des Œillets qui leur a permit de faire tomber la dictature de Salazar pratiquement sans violences ni effusion de sang.

Pour en revenir à la culture et spécialement à la mienne, j'ai grandi entre un père nîmois et une mère polonaise, là aussi le mélange était présent.

Je me souviens que ma grand-mère retournait l'assiette à la fin du repas pour manger le dessert, de la brousse souvent, je ne me souviens pas qu'elle ait jamais fait des gâteaux. Bien qu'elle était issue d'une famille relativement aisée, il faut avoir à l'esprit qu'elle était née à la fin du 19ème siècle et qu'elle avait connu deux guerres mondiales, la société de consommation était loin d'avoir été inventée.

Elle avait donc gardé des habitudes des diverses époques de disette de son existence et elle me donnait un biscuit à la fois par jour, le paquet durait un bout de temps Very Happy

Bien qu'elle vivait à Marseille avec nous, elle retournait à Nîmes à chaque vacances où elle m'emmenait avec elle, quelquefois avec mon grand frère. Là on vivait à l'occitane (quoique nous l'ignorions à cette époque) quand elle parlait le pâtès avec les voisins et la brandade de morue à midi. À ce propos, j'ai toujours entendu dire que le déjeuner se prenait le matin au lever, le dîner à midi et le souper le soir, je n'aime pas jusqu'à aujourd'hui cette habitude parisienne de nommer déjeuner le repas de midi. Bon bref ...

Je menais à Nîmes une existence très différente de celle de Marseille, d'abord parce que c'était les vacances et puis parce que les coutumes divergent beaucoup, la faible distance qui sépare les deux villes, environ 120 kilomètres, est compensée par le Rhône qui sépare les deux départements et qui semble avoir tracé une frontière culturelle accentuée par les immigrations espagnole et italienne qui semblent s'être séparée de chaque côtés du fleuve.

Si Marseille a des relents d'accent italien, Nîmes est une ville espagnole, ou plutôt catalane, d'ailleurs les deux langues y ont (avaient  ?) la même sonorité, comme je regrette aujourd'hui de ne pas avoir profité de la merveilleuse souplesse de mon cerveau d'enfant pour ne pas m'être jeté dans son apprentissage.

Peut-être que je vais heurter des sensibilités actuelles, mais à cette époque on trouvait normal que des enfants assistent à des corridas avec mise à mort à la fin, et mon frère et moi ne nous privions pas de ce "spectacle" cruel et portant addictif par la splendeur des arènes de Nîmes (mon père n'y allait jamais) la musique, les cris des afficionados et la chorégraphie des différents toreros, banderillos, picadors à cheval et le matador, celui qui donne la mort.

Je sais aujourd'hui que je n'irais plus jamais voir une telle corrida sanglante mais j'ai du mal malgré ça à condamner cette tradition qui a baigné mon enfance et qui a imprégné jusqu'à mon esprit du son des instruments à cuivre qui remplissait les rues de Nîmes, qui n'a pas assisté à la Féria ne comprendra jamais cette ambiance exceptionelle.
Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
cailloubleu*


Parlons de nos cultures Empty
MessageSujet: Re: Parlons de nos cultures   Parlons de nos cultures EmptySam 10 Oct 2020, 18:39

Skander a écrit:

Pour en revenir à la culture et spécialement à la mienne, j'ai grandi entre un père nîmois et une mère polonaise, là aussi le mélange était présent.

Je me souviens que ma grand-mère retournait l'assiette à la fin du repas pour manger le dessert, de la brousse souvent

Ouiiii! chez moi aussi,

Citation :
e ne me souviens pas qu'elle ait jamais fait des gâteaux. Bien qu'elle était issue d'une famille relativement aisée, il faut avoir à l'esprit qu'elle était née à la fin du 19ème siècle et qu'elle avait connu deux guerres mondiales, la société de consommation était loin d'avoir été inventée.

Tu pourrais être mon père jumeau  Very Happy
Sauf que mes grands-parents étaient des paysans comme ils se désignaient eux-mêmes.

Citation :
Bien qu'elle vivait à Marseille avec nous, elle retournait à Nîmes à chaque vacances où elle m'emmenait avec elle, quelquefois avec mon grand frère. Là on vivait à l'occitane (quoique nous l'ignorions à cette époque) quand elle parlait le pâtès avec les voisins et la brandade de morue à midi. À ce propos, j'ai toujours entendu dire que le déjeuner se prenait le matin au lever, le dîner à midi et le souper le soir, je n'aime pas jusqu'à aujourd'hui cette habitude parisienne de nommer déjeuner le repas de midi. Bon bref ...

Merci Skander, tu parles pour moi, tu me fais plaisir!

Citation :
Peut-être que je vais heurter des sensibilités actuelles, mais à cette époque on trouvait normal que des enfants assistent à des corridas avec mise à mort à la fin, et mon frère et moi ne nous privions pas de ce "spectacle" cruel et portant addictif par la splendeur des arènes de Nîmes (mon père n'y allait jamais) la musique, les cris des afficionados et la chorégraphie des différents toreros, banderillos, picadors à cheval et le matador, celui qui donne la mort.

Moi j'avais vu ça dans les actualités qu'on montrait à l'époque au cinéma avant le film. Evidemment c'était en gros plan, j'avais entre 5 et 7 ans et ça m'a choquée à vie.

Citation :
Je sais aujourd'hui que je n'irais plus jamais voir une telle corrida sanglante mais j'ai du mal malgré ça à condamner cette tradition qui a baigné mon enfance et qui a imprégné jusqu'à mon esprit du son des instruments à cuivre qui remplissait les rues de Nîmes, qui n'a pas assisté à la Féria ne comprendra jamais cette ambiance exceptionelle.

Cela a été remplacé par des courses avec des cocardes, beaucoup d'adresse et de courage et le sang en moins.
Revenir en haut Aller en bas
Tonton




Parlons de nos cultures Empty
MessageSujet: Re: Parlons de nos cultures   Parlons de nos cultures EmptySam 10 Oct 2020, 20:39

Ben tu sais Skander, certains trouvent abominable de couper des sapins pour Noël.

mes racines sont aussi catalanes, la mère de mon père, immigrée enfant venu d'Espagne avec ses parent, elle vivait à Perpignan, et nous dans la banlieue lilloise, je sais peu de cette femme. Son père, je ne le connais pas, ses parents ont divorcé alors qu'il était enfant, né en 1929, ça ne se faisait pas, et ceci eu des conséquences pour sa vie plus tard.

Tout ce que je sais de lui, c'est qu'il avait la double nationalité franco belge, et des racines hollandaises. Mais le nom en lui même est italien d'origine, ce sont des commerçants italiens qui sont venus s'installer sur Anvers, à l'époque où ce port servait de capital économique à l'Europe, c'est donc très lointains.

du côté de ma mère, c'est picard, st Valery, Cailleux, la somme. Une jolie région, côtière, à visiter. Elle avait le caractère des gens de la somme, dure à la tâche et têtue, d'où d'ailleurs l'expression bête de somme.

D'ailleurs c'est resté un peu dans la mentalité des picards, qui t'accordent de l'estime en fonction de ta capacité de travailler. Il y a quelque similitude entre ma région et la somme, et des variances de patois, dans une base commune de langage. Cette région est aussi intéressante, car c'est l'une de celles où les protestants et les catholiques cohabitaient.

Mais je ne sais pas grand chose de ses parents, ma mère ayant perdu la sienne à 17 ans, et son père l'ayant mise à la porte quand elle tombé enceinte, se retrouvant aussi sans compagnon.

Elle a connu la misère, mon frère ainé qui a 72 ans, m'a raconté que gamin, il allait volé dans les jardins pour ramener à manger. Tout ce que je sais de mon grand père, c'est qu'il était gendarme et pas facile à vivre.

vu le nom de jeune fille de maman, je sais que dans mes ancêtres, il a forcement un orphelin, car en France la coutume, pour un enfant abandonné c'était de lui donner 2 prénoms dont l'un pour nom.

C'est pour ça qu'en France, il est courant de rencontrer des gens avec un prénom en nom de famille.

Toutefois, sans tout savoir, mes origines sont comme les tiennes, assez variées, ce qui fait finalement de nous des français typiques.

je suis pas trop chauvin, mais de la culture flamande, ce que j'aime, c'est l'école de peinture flamande, la façon dont la lumière est saisie. Ma fille est elle très attachée à ses racines espagnoles, sans vraiment que je puisse en donner la raison.

Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
cailloubleu*


Parlons de nos cultures Empty
MessageSujet: Re: Parlons de nos cultures   Parlons de nos cultures EmptySam 10 Oct 2020, 20:50

Tonton a écrit:


je suis pas trop chauvin, mais de la culture flamande, ce que j'aime, c'est l'école de peinture flamande, la façon dont la lumière est saisie. Ma fille est elle très attachée à ses racines espagnoles, sans vraiment que je puisse en donner la raison.  


C'est une romantique, le mythe du soleil, du tempérament de feu, Carmen, le Flamengo!
Elle a fait espagnol à l'école? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Cyril 84
Moderateur
Moderateur
Cyril 84


Parlons de nos cultures Empty
MessageSujet: Re: Parlons de nos cultures   Parlons de nos cultures EmptyDim 11 Oct 2020, 10:47

Tonton a écrit:
[...] du côté de ma mère, c'est picard, st Valery, Cailleux, la somme. Une jolie région, côtière, à visiter. Elle avait le caractère des gens de la somme, dure à la tâche et têtue, d'où d'ailleurs l'expression bête de somme. [...]

Faux cher Tonton.

L'expression "bête de somme" est utilisée en France au moins depuis le 16 ème siècle.
Le mot "somme" signifie "la charge que peut porter un cheval ou un mulet", ce mot est utilisé en français depuis au moins le 12 ème siècle.
Ce mot viendrait du mot latin "sagma".

Alors que le mot "Somme" (le fleuve puis le département) viendrait du mot latin "Samara" ou "Somena" selon les sources.
Ce dernier mot serait lui-même issu du mot gaulois "Sumena".

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Parlons de nos cultures Empty
MessageSujet: Re: Parlons de nos cultures   Parlons de nos cultures Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Parlons de nos cultures
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: PARLONS DE NOUS !-
Sauter vers: