Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

COVID 19 : RESTER CHEZ SOI C' EST SAUVER DES VIES. MERCI

COVID 19 : RESTER CHEZ SOI C' EST SAUVER DES VIES
Le Deal du moment : -56%
Compresseur digital programmable Michelin 12V – ...
Voir le deal
35.27 €
-33%
Le deal à ne pas rater :
-100€ sur JBL XTREM 2 -Enceinte Bluetooth portable et étanche
199.99 € 299.99 €
Voir le deal

 

 Évangile du jour avec son commentaire - année 2021

Aller en bas 
AuteurMessage
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 Empty
MessageSujet: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 EmptyJeu 31 Déc 2020, 22:52

1 janvier 2021- jour de l'An

Solennité de Sainte Marie, Mère de Dieu

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 2,16-21.

En ce temps-là, les bergers se hâtèrent d’aller à Bethléem, et ils découvrirent Marie et Joseph, avec le nouveau-né couché dans la mangeoire.
Après avoir vu, ils racontèrent ce qui leur avait été annoncé au sujet de cet enfant.
Et tous ceux qui entendirent s’étonnaient de ce que leur racontaient les bergers.
Marie, cependant, retenait tous ces événements et les méditait dans son cœur.
Les bergers repartirent ; ils glorifiaient et louaient Dieu pour tout ce qu’ils avaient entendu et vu, selon ce qui leur avait été annoncé.
Quand fut arrivé le huitième jour, celui de la circoncision, l’enfant reçut le nom de Jésus, le nom que l’ange lui avait donné avant sa conception.

Commentaire du jour

Saint Pie X
pape de 1903 à 1914

Encyclique « Ad diem illum laetissimum » (trad. © copyright Libreria Editrice Vaticana; rev.)

Appelés fils de Marie

Marie n'est-elle pas la Mère de Dieu ? Elle est donc aussi notre Mère. Un principe est à poser : c'est que Jésus, Verbe fait chair, est en même temps le Sauveur du genre humain. En tant que Dieu-Homme, il a un corps comme les autres hommes; en tant que Rédempteur de notre race, un corps spirituel, ou mystique, qui n'est autre que la société des chrétiens liés à lui par la foi. « Nombreux comme nous sommes, nous faisons un seul corps en Jésus Christ » (Rm 12,5). Or, la Vierge n'a pas seulement conçu le Fils de Dieu afin que, recevant d'elle la nature humaine, il devint homme; mais afin qu'il devint encore, moyennant cette nature reçue d'elle, le Sauveur des hommes. Ce qui explique la parole des anges aux bergers: « Un Sauveur vous est né, qui est le Christ, le Seigneur » (Lc 2,11).

           Aussi, dans le chaste sein de la Vierge, où Jésus a pris une chair mortelle, là même il s'est adjoint un corps spirituel formé de tous ceux qui devaient croire en lui: et l'on peut dire que, tenant Jésus dans son sein, Marie y portait encore tous ceux dont la vie du Sauveur renfermait la vie. Nous tous donc, qui, unis au Christ, sommes « les membres de son corps issus de sa chair et de ses os » (Ep 5,30), nous devons nous dire originaires du sein de la Vierge, d'où nous sortîmes un jour à l'instar d'un corps attaché à sa tête.

           C'est pour cela que nous sommes appelés, en un sens spirituel et tout mystique, les fils de Marie, et qu'elle est, de son côté, notre Mère à tous. (…) Si donc la bienheureuse Vierge est tout à la fois Mère de Dieu et des hommes, qui peut douter qu'elle ne s'emploie de toutes ses forces, auprès de son Fils, « tête du corps de l'Église » (Col 1,18), afin qu'il répande sur nous qui sommes ses membres les dons de sa grâce, celui notamment de la connaître et de « vivre par lui » (I Jn 4,9) ?
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 Empty
MessageSujet: Re: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 EmptyVen 01 Jan 2021, 11:02



Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 175602 ma chère JULIE d'avoir ouvert un nouveau fil pour l'année 2021 !



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 Empty
MessageSujet: Re: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 EmptySam 02 Jan 2021, 22:42

3 janvier

Épiphanie du Seigneur, Solennité

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 2,1-12.

Jésus était né à Bethléem en Judée, au temps du roi Hérode le Grand. Or, voici que des mages venus d’Orient arrivèrent à Jérusalem
et demandèrent : « Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Nous avons vu son étoile à l’orient et nous sommes venus nous prosterner devant lui. »
En apprenant cela, le roi Hérode fut bouleversé, et tout Jérusalem avec lui.
Il réunit tous les grands prêtres et les scribes du peuple, pour leur demander où devait naître le Christ.
Ils lui répondirent : « À Bethléem en Judée, car voici ce qui est écrit par le prophète :
‘Et toi, Bethléem, terre de Juda, tu n’es certes pas le dernier parmi les chefs-lieux de Juda, car de toi sortira un chef, qui sera le berger de mon peuple Israël.’ »
Alors Hérode convoqua les mages en secret pour leur faire préciser à quelle date l’étoile était apparue ;
puis il les envoya à Bethléem, en leur disant : « Allez vous renseigner avec précision sur l’enfant. Et quand vous l’aurez trouvé, venez me l’annoncer pour que j’aille, moi aussi, me prosterner devant lui. »
Après avoir entendu le roi, ils partirent. Et voici que l’étoile qu’ils avaient vue à l’orient les précédait, jusqu’à ce qu’elle vienne s’arrêter au-dessus de l’endroit où se trouvait l’enfant.
Quand ils virent l’étoile, ils se réjouirent d’une très grande joie.
Ils entrèrent dans la maison, ils virent l’enfant avec Marie sa mère ; et, tombant à ses pieds, ils se prosternèrent devant lui. Ils ouvrirent leurs coffrets, et lui offrirent leurs présents : de l’or, de l’encens et de la myrrhe.
Mais, avertis en songe de ne pas retourner chez Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin.

Commentaire du jour

Sainte Gertrude d'Helfta (1256-1301)
moniale bénédictine

Le Héraut, Livre IV, SC 255 (Œuvres spirituelles, trad. J-M Clément, les moniales de Wisques et B. de Vregille, éd. du Cerf, 1978, p. 93, 95, rev.)

« Ils se prosternèrent et lui offrirent leurs présents » (Mt 2,11)

[En la fête de l’Épiphanie], stimulée (…) par l’exemple des bienheureux Mages, Gertrude se leva dans la ferveur de son esprit et se prosterna avec une très humble dévotion aux pieds très saints du Seigneur Jésus, adorant au nom de tout ce qu’il y a au ciel, sur terre et dans les enfers (cf. Ph 2,10).

           Et, faute de trouver un présent qu’elle puisse dignement lui offrir, elle se mit à parcourir l’univers entier, dans son désir anxieux, cherchant parmi toutes les créatures si elle pourrait en découvrir quelqu’une digne d’être offerte à son unique aimé. Courant ainsi, brûlante et haletante, dans la soif de son ardente ferveur, elle découvrit des choses méprisables que toute créature aurait sagement rejetées, comme indignes d’être offertes à la louange et à la gloire du Sauveur. Mais elle, s’en emparant avec avidité, s’efforçait de les restituer à Celui que tout le créé devrait servir uniquement.

           Elle attira donc dans son cœur, grâce à son fervent désir, toute la peine, la crainte et la douleur et l’angoisse qu’une créature ait jamais supportées, non pas pour la gloire du Créateur, mais par sa propre faute et infirmité. Et elle les offrit au Seigneur comme une myrrhe de choix. En deuxième lieu, elle attira à elle toute la sainteté feinte et la dévotion affectée des hypocrites, des pharisiens, des hérétiques et de leur semblables. Et elle l’offrit de même à Dieu comme un sacrifice d’encens très suave. En troisième lieu, elle s’efforça d’attirer en son cœur toutes les tendresses humaines et l’amour frelaté et impur de toutes les créatures. Et elle l’offrit au Seigneur en guise d’or précieux.

           Toutes ces choses se trouvaient donc rassemblées en son cœur. Or l’amoureux désir avec lequel elle s’efforçait d’en faire totalement hommage à son bien-aimé, tel un feu ardent, les débarrassait de toute scorie, de même que l’or s’épure dans la fournaise, et elles apparaissaient comme un noble et merveilleux présent pour le Seigneur. Le désir de lui plaire en toute manière, témoigné par ces offrandes, procura au Seigneur d’inestimables délices, comme s’il se fût agi d’étrennes extrêmement rares.
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 Empty
MessageSujet: Re: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 EmptyDim 03 Jan 2021, 09:53

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 Empty
MessageSujet: Re: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 EmptyLun 04 Jan 2021, 00:39

4 janvier

Lundi du temps de Noël après l'Épiphanie

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 4,12-17.23-25.

Quand Jésus apprit l’arrestation de Jean le Baptiste, il se retira en Galilée.
Il quitta Nazareth et vint habiter à Capharnaüm, ville située au bord de la mer de Galilée, dans les territoires de Zabulon et de Nephtali.
C’était pour que soit accomplie la parole prononcée par le prophète Isaïe :
‘Pays de Zabulon et pays de Nephtali, route de la mer et pays au-delà du Jourdain, Galilée des nations !
Le peuple qui habitait dans les ténèbres a vu une grande lumière. Sur ceux qui habitaient dans le pays et l’ombre de la mort, une lumière s’est levée.’
À partir de ce moment, Jésus commença à proclamer : « Convertissez-vous, car le royaume des Cieux est tout proche. »
Jésus parcourait toute la Galilée ; il enseignait dans leurs synagogues, proclamait l’Évangile du Royaume, guérissait toute maladie et toute infirmité dans le peuple.
Sa renommée se répandit dans toute la Syrie. On lui amena tous ceux qui souffraient, atteints de maladies et de tourments de toutes sortes : possédés, épileptiques, paralysés. Et il les guérit.
De grandes foules le suivirent, venues de la Galilée, de la Décapole, de Jérusalem, de la Judée, et de l’autre côté du Jourdain.

Commentaire du jour

Saint Romanos le Mélode (?-v. 560)
compositeur d'hymnes

Hymnes pour l'Épiphanie, I, 1-2 ; II, 3 (J.-R. Bouchet, Lectionnaire, p. 98-99, éd. du Cerf 1994 ; trad. révisée par Bouchet d'après J. Grosdidier de Matons in SC 110, p. 237-239, 275, éd. du Cerf 1965)

« Sur ceux qui habitaient dans le pays de l'ombre et de la mort, une lumière s'est levée »

Tu t'es manifesté aujourd'hui à l'univers, et ta lumière, Seigneur, nous est apparue. C'est pourquoi, devant cette révélation, nous te chantons : Tu es venu, tu t'es manifesté, toi la lumière inaccessible ! (1Tm 6,16). (...)

            Dans la Galilée des nations, dans le pays de Zabulon, dans la terre de Nephtali, comme dit le prophète, le Christ, grande lumière, a resplendi (Is 8,23-9,1) ; pour ceux qui étaient dans les ténèbres une grande clarté a brillé, jaillissant de Bethléem. Le Seigneur né de Marie, le Soleil de justice, répand ses rayons sur l'univers entier (Ml 3,20). Nous, les fils d'Adam qui sommes nus, venons, revêtons-le pour nous réchauffer. C'est pour vêtir ceux qui sont nus, illuminer ceux qui sont dans les ténèbres, que tu t'es manifesté, toi la lumière inaccessible.

           Dieu n'a pas méprisé celui qui, par ruse, a été dépouillé de ses vêtements dans le Paradis et a perdu la robe tissée des mains de Dieu. Il revient vers lui et de sa voix sainte appelle celui qui lui a désobéi : « Adam, où es-tu ? (Gn 3,9) Cesse de te cacher de moi. Si nu, si pauvre que tu sois, je veux te voir. N'aie pas peur, je me suis fait semblable à toi. Tu désirais devenir dieu (Gn 3,5) et tu n'as pas pu. Maintenant, parce que je l'ai voulu, je me suis fait chair. Avance donc, reconnais-moi et dis : Tu es venu, tu t'es manifesté, toi la lumière inaccessible. » (...)

             Chante, chante, Adam ; adore celui qui vient à toi. Alors que tu t'éloignais, il s'est manifesté à toi pour se faire voir, toucher, accueillir. Celui que tu avais craint quand tu as été trompé par le démon, pour toi s'est fait semblable à toi. Il est descendu sur la terre pour te prendre aux cieux ; il est devenu mortel pour que toi tu deviennes Dieu et que tu recouvres ta première beauté. Voulant t'ouvrir les portes de l'Éden, il a habité Nazareth. Pour tout cela, chante, homme, chante et loue celui qui s'est manifesté et qui a illuminé tout univers.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 Empty
MessageSujet: Re: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 EmptyLun 04 Jan 2021, 22:43

5 janvier

Mardi du temps de Noël après l'Épiphanie

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 6,34-44.


En ce temps-là, Jésus vit une grande foule. Il fut saisi de compassion envers eux, parce qu’ils étaient comme des brebis sans berger. Alors, il se mit à les enseigner longuement.
Déjà l’heure était avancée ; s’étant approchés de lui, ses disciples disaient : « L’endroit est désert et déjà l’heure est tardive.
Renvoie-les : qu’ils aillent dans les campagnes et les villages des environs s’acheter de quoi manger. »
Il leur répondit : « Donnez-leur vous-mêmes à manger. » Ils répliquent : « Irons-nous dépenser le salaire de deux cents journées pour acheter des pains et leur donner à manger ? »
Jésus leur demande : « Combien de pains avez-vous ? Allez voir. » S’étant informés, ils lui disent : « Cinq, et deux poissons. »
Il leur ordonna de les faire tous asseoir par groupes sur l’herbe verte.
Ils se disposèrent par carrés de cent et de cinquante.
Jésus prit les cinq pains et les deux poissons, et, levant les yeux au ciel, il prononça la bénédiction et rompit les pains ; il les donnait aux disciples pour qu’ils les distribuent à la foule. Il partagea aussi les deux poissons entre eux tous.
Ils mangèrent tous et ils furent rassasiés.
Et l’on ramassa les morceaux de pain qui restaient, de quoi remplir douze paniers, ainsi que les restes des poissons.
Ceux qui avaient mangé les pains étaient au nombre de cinq mille hommes.

Commentaire du jour

Saint Jean Chrysostome (v. 345-407)
prêtre à Antioche puis évêque de Constantinople, docteur de l'Église

Homélies sur l'évangile de Matthieu, n°49, 2-3

La multiplication des pains

     Remarquons l'abandon confiant des disciples à la providence de Dieu dans les plus grandes nécessités de la vie et leur mépris pour une existence luxueuse : ils étaient douze et n'avaient que cinq pains et deux poissons. Ils ne se préoccupaient pas des choses du corps ; ils consacrent tout leur zèle aux choses de l'âme. En plus ils n'ont pas gardé pour eux ces provisions : ils les ont données aussitôt au Sauveur quand il les leur a demandées. Apprenons par cet exemple à partager ce que nous avons avec ceux qui sont dans le besoin, même si nous avons peu. Lorsque Jésus leur demande d'apporter les cinq pains, ils ne disent pas : « Que nous restera-t-il pour plus tard ? Où trouverons-nous ce qu'il faut pour nos besoins personnels ? » Ils obéissent tout de suite. (...)

     Prenant donc les pains, le Seigneur les a rompus et a confié aux disciples l'honneur de les distribuer. Il ne voulait pas seulement les honorer par ce saint service, mais il voulait qu'ils participent au miracle pour en être les témoins bien convaincus et qu'ils n'oublient pas ce qui s'était passé sous leurs yeux. (...) C'est par eux qu'il fait asseoir les gens et qu'il distribue le pain, afin que chacun d'entre eux puissent rendre témoignage du miracle qui s'est accompli entre leurs mains. (...)

     Tout dans cet événement – le lieu désert, la terre nue, le peu de pain et de poisson, la distribution des mêmes choses à tous sans préférence, chacun ayant autant que son voisin – tout cela nous enseigne l'humilité, la frugalité, et la charité fraternelle. Nous aimer les uns les autres également, mettre tout en commun parmi ceux qui servent le même Dieu, voilà ce que nous enseigne notre Sauveur ici.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 Empty
MessageSujet: Re: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 EmptyMar 05 Jan 2021, 23:28

6 janvier

Mercredi du temps de Noël après l'Épiphanie

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 6,45-52.

Aussitôt après avoir nourri les cinq mille hommes, Jésus obligea ses disciples à monter dans la barque et à le précéder sur l’autre rive, vers Bethsaïde, pendant que lui-même renvoyait la foule.
Quand il les eut congédiés, il s’en alla sur la montagne pour prier.
Le soir venu, la barque était au milieu de la mer et lui, tout seul, à terre.
Voyant qu’ils peinaient à ramer, car le vent leur était contraire, il vient à eux vers la fin de la nuit en marchant sur la mer, et il voulait les dépasser.
En le voyant marcher sur la mer, les disciples pensèrent que c’était un fantôme et ils se mirent à pousser des cris.
Tous, en effet, l’avaient vu et ils étaient bouleversés. Mais aussitôt Jésus parla avec eux et leur dit : « Confiance ! c’est moi ; n’ayez pas peur ! »
Il monta ensuite avec eux dans la barque et le vent tomba ; et en eux-mêmes ils étaient au comble de la stupeur,
car ils n’avaient rien compris au sujet des pains : leur cœur était endurci.

Commentaire du jour

Saint John Henry Newman (1801-1890)
cardinal, théologien, fondateur de l'Oratoire en Angleterre

« Lead, Kindly Light », Verses on Various Occasions (trad. L. Bouyer in Newman : Sa vie sa spiritualité; Éd. Cerf, 1952)

« Il vient à eux vers la fin de la nuit en marchant sur la mer »

Conduis-moi, douce lumière,
Parmi l'obscurité qui m'environne, conduis-moi !
La nuit est sombre, et je suis loin du foyer, conduis-moi !
Garde mes pas ;
Je ne demande pas à voir les scènes éloignées :
Un seul pas est assez pour moi.

Je n'ai pas toujours été ainsi :
Je n'ai pas toujours prié que tu me conduises ;
J'aimais choisir et voir mon chemin, mais maintenant conduis-moi.
J'aimais le jour éclatant, et, malgré mes craintes,
L'orgueil dominait mon vouloir :
Ne te souviens pas des années passées.

Aussi longtemps que ta puissance m'a béni,
Aussi longtemps elle me conduira encore,
À travers landes et marécages, rochers et torrents,
Jusqu'à ce que la nuit s'achève
Et qu'avec ce matin sourient ces visages angéliques
Que j'ai longtemps aimés et perdus pour une heure.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 Empty
MessageSujet: Re: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 EmptyMer 06 Jan 2021, 22:37

7 janvier

Jeudi du temps de Noël après l'Épiphanie

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 4,14-22a.

En ce temps-là, lorsque Jésus, dans la puissance de l’Esprit, revint en Galilée, sa renommée se répandit dans toute la région.
Il enseignait dans les synagogues, et tout le monde faisait son éloge.
Il vint à Nazareth, où il avait été élevé. Selon son habitude, il entra dans la synagogue le jour du sabbat, et il se leva pour faire la lecture.
On lui remit le livre du prophète Isaïe. Il ouvrit le livre et trouva le passage où il est écrit :
‘L’Esprit du Seigneur est sur moi parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction. Il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres, annoncer aux captifs leur libération, et aux aveugles qu’ils retrouveront la vue, remettre en liberté les opprimés,
annoncer une année favorable accordée par le Seigneur.’
Jésus referma le livre, le rendit au servant et s’assit. Tous, dans la synagogue, avaient les yeux fixés sur lui.
Alors il se mit à leur dire : « Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Écriture que vous venez d’entendre. »
Tous lui rendaient témoignage et s’étonnaient des paroles de grâce qui sortaient de sa bouche.

Commentaire du jour

Rituel du baptême et saint Éphrem (v. 306-373)
diacre en Syrie, docteur de l'Église

Hymne n°3 sur l’Épiphanie (Hymnes sur l'Épiphanie, coll. Spi. Or. n°70; trad. François Cassingena; éd. Abbaye de Bellefontaine 1997, p. 31)

« Le Seigneur m’a consacré par l’onction »

Prière pour l'onction après le baptême : « Par le baptême, le Dieu tout-puissant, Père de notre Seigneur Jésus Christ, t'a libéré du péché et t'a fait renaître de l'eau et de l'Esprit. Tu fais maintenant partie de son peuple : il te marque de l'huile sainte pour que tu demeures éternellement membre de Jésus Christ, prêtre, prophète et roi. »
Comme votre rang est élevé !
Tandis que la pécheresse a oint
Les pieds de son Seigneur, comme une servante (Lc 7,38),
Pour vous, c'est le Christ lui-même
Qui par ses ministres, comme un serviteur,
Marque vos corps par l'onction baptismale.
Le Seigneur des brebis trouve convenable
De mettre en personne son signe sur ses servants. (…)

Refrain :
Voici que le Christ signe avec l'huile
Ses agneaux nouveaux dans le baptême.

L'huile qu'Élie a fait abonder (1R 17,14)
Était un aliment pour la bouche ;
Le vase de la veuve, en effet,
N'était pas la corne de l'onction (1S 16,1).
Mais l'huile dont notre Seigneur vous a oints
N'est pas une nourriture :
Elle transforme le pécheur, ce loup du dehors,
En agneau, membre de son troupeau (Mt 7,15). (…)

Quand la colombe a apporté la branche d'olivier (Gn 8,11),
C'était le symbole de l'onction baptismale :
Tous dans l'arche se sont hâtés vers elle,
Puisqu'elle apportait une bonne nouvelle de rédemption.
Vous aussi, hâtez-vous vers cette huile sainte ;
Que vos corps fautifs se réjouissent,
Car elle apporte la Bonne Nouvelle de la rédemption. (…)

Lorsque David a été oint, mes frères (1S 16,13),
L'Esprit est descendu,
A discerné le cœur de ce brave et y a trouvé ses délices.
Le parfum de cette huile est devenu celui de son cœur ;
L'Esprit a fait sa demeure en lui et en lui a chanté (1S 16,23).
Mais votre onction à vous est plus grande,
Puisque le Père, le Fils et le Saint-Esprit
Sont descendus et sont venus habiter en vous (…).

L'huile de grand prix que Marie
A versé sur la tête de notre Seigneur
A exhalé son parfum dans toute la maison (Jn 12,3).
Le parfum de votre onction, lui aussi,
Se répand et s'exhale jusqu'aux cieux.
Là il fait les délices des anges d'en haut ;
Satan trouve son odeur insupportable ;
Pour Dieu son arôme est doux (…).

Venez, brebis, recevez votre signe
Qui chasse ceux qui veulent vous dévorer !
Venez, agneaux, recevez votre signe,
Car votre signe est vérité (…).
Cette vérité, comme elle ressemble
À un grand arbre qui répand son ombre (…) :
Les nations sont venues s'abriter dans ses branches (Mt 13,32),
Elles ont cueilli ses fruits et s'en sont rassasié.
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 Empty
MessageSujet: Re: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 EmptyJeu 07 Jan 2021, 10:06

Julie a écrit:
3 janvier

Épiphanie du Seigneur,[b] Solennité

[b]Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 2,1-12.


Jésus était né à Bethléem en Judée, au temps du roi Hérode le Grand. Or, voici que des mages venus d’Orient arrivèrent à Jérusalem
et demandèrent : « Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Nous avons vu son étoile à l’orient et nous sommes venus nous prosterner devant lui. »
En apprenant cela, le roi Hérode fut bouleversé, et tout Jérusalem avec lui.
Il réunit tous les grands prêtres et les scribes du peuple, pour leur demander où devait naître le Christ.
Ils lui répondirent : « À Bethléem en Judée, car voici ce qui est écrit par le prophète :
‘Et toi, Bethléem, terre de Juda, tu n’es certes pas le dernier parmi les chefs-lieux de Juda, car de toi sortira un chef, qui sera le berger de mon peuple Israël.’ »
Alors Hérode convoqua les mages en secret pour leur faire préciser à quelle date l’étoile était apparue ;
puis il les envoya à Bethléem, en leur disant : « Allez vous renseigner avec précision sur l’enfant. Et quand vous l’aurez trouvé, venez me l’annoncer pour que j’aille, moi aussi, me prosterner devant lui. »
Après avoir entendu le roi, ils partirent. Et voici que l’étoile qu’ils avaient vue à l’orient les précédait, jusqu’à ce qu’elle vienne s’arrêter au-dessus de l’endroit où se trouvait l’enfant.
Quand ils virent l’étoile, ils se réjouirent d’une très grande joie.
Ils entrèrent dans la maison, ils virent l’enfant avec Marie sa mère ; et, tombant à ses pieds, ils se prosternèrent devant lui. Ils ouvrirent leurs coffrets, et lui offrirent leurs présents : de l’or, de l’encens et de la myrrhe.
Mais, avertis en songe de ne pas retourner chez Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin.


Devant environ 70 fidèles et une vingtaine de cardinaux, alors que l’Italie subit un nouveau confinement en raison de la crise sanitaire, le pape a encouragé les catholiques à consacrer, à la suite des mages, « plus de temps à l’adoration, en apprenant toujours mieux à contempler le Seigneur ».


« Pour adorer le Seigneur il faut tout d’abord “lever les yeux” : ne pas se laisser emprisonner par les fantasmes intérieurs qui éteignent l’espérance, et ne pas faire des problèmes et des difficultés le centre de l’existence », a insisté le pape. Avant d’ajouter : « Cela ne veut pas dire nier la réalité, en faisant semblant ou en croyant que tout va bien. » Il a, au contraire, encouragé à « regarder d’une manière nouvelle les problèmes et les angoisses ».

« Quand nous levons les yeux vers Dieu, les problèmes de la vie ne disparaissent pas, mais nous sentons que le Seigneur nous donne la force nécessaire pour les affronter », a-t-il ajouté. « Avec le temps, les épreuves et les fatigues de la vie – vécues dans la foi – contribuent à purifier le cœur, à le rendre plus humble et donc plus disponible à s’ouvrir à Dieu. »

Source en spolier :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 Empty
MessageSujet: Re: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 EmptyJeu 07 Jan 2021, 22:31

8 janvier

Vendredi du temps de Noël après l'Épiphanie

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 5,12-16.

Jésus était dans une ville quand survint un homme couvert de lèpre ; voyant Jésus, il tomba face contre terre et le supplia : « Seigneur, si tu le veux, tu peux me purifier. »
Jésus étendit la main et le toucha en disant : « Je le veux, sois purifié. » À l’instant même, la lèpre le quitta.
Alors Jésus lui ordonna de ne le dire à personne : « Va plutôt te montrer au prêtre et donne pour ta purification ce que Moïse a prescrit ; ce sera pour tous un témoignage. »
De plus en plus, on parlait de Jésus. De grandes foules accouraient pour l’entendre et se faire guérir de leurs maladies.
Mais lui se retirait dans les endroits déserts, et il priait.

Commentaire du jour

Pape François
Encyclique « Lumen fidei / La Lumière de la foi », § 54-55 (trad. © Libreria Editrice Vaticana)

Un lépreux réintégré à la société

Le regard de la foi chrétienne a apporté de nombreux bienfaits à la cité des hommes pour leur vie en commun ! Grâce à la foi, nous avons compris la dignité unique de chaque personne, qui n'était pas si évidente dans le monde antique. Au deuxième siècle, le païen Celse reprochait aux chrétiens ce qui lui paraissait une illusion et une tromperie : penser que Dieu avait créé le monde pour l'homme, le plaçant au sommet de tout le cosmos. (…) Au centre de la foi biblique, se trouve l'amour de Dieu, sa sollicitude concrète pour chaque personne, son dessein de salut qui embrasse toute l'humanité et la création tout entière, et qui atteint son sommet dans l'incarnation, la mort et la résurrection de Jésus Christ. Quand cette réalité est assombrie, il vient à manquer le critère pour discerner ce qui rend la vie de l'homme précieuse et unique. L'homme perd sa place dans l'univers et s'égare dans la nature en renonçant à sa responsabilité morale, ou bien il prétend être arbitre absolu en s'attribuant un pouvoir de [......] sans limites.

           La foi (…), en nous révélant l'amour du Dieu Créateur, nous fait respecter davantage la nature, en nous faisant reconnaître en elle une grammaire écrite par lui et une demeure qu'il nous confie, afin que nous en prenions soin et la gardions. Elle nous aide à trouver des modèles de développement qui ne se basent pas seulement sur l'utilité et sur le profit, mais qui considèrent la création comme un don dont nous sommes tous débiteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 Empty
MessageSujet: Re: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 EmptyVen 08 Jan 2021, 22:56

9 janvier

Samedi du temps de Noël après l'Épiphanie

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 3,22-30.

En ce temps-là, Jésus se rendit en Judée, ainsi que ses disciples ; il y séjourna avec eux, et il baptisait.
Jean, quant à lui, baptisait à Aïnone, près de Salim, où l’eau était abondante. On venait là pour se faire baptiser.
En effet, Jean n’avait pas encore été mis en prison.
Or, il y eut une discussion entre les disciples de Jean et un Juif au sujet des bains de purification.
Ils allèrent trouver Jean et lui dirent : « Rabbi, celui qui était avec toi de l’autre côté du Jourdain, celui à qui tu as rendu témoignage, le voilà qui baptise, et tous vont à lui ! »
Jean répondit : « Un homme ne peut rien s’attribuer, sinon ce qui lui est donné du Ciel.
Vous-mêmes pouvez témoigner que j’ai dit : Moi, je ne suis pas le Christ, mais j’ai été envoyé devant lui.
Celui à qui l’épouse appartient, c’est l’époux ; quant à l’ami de l’époux, il se tient là, il entend la voix de l’époux, et il en est tout joyeux. Telle est ma joie : elle est parfaite.
Lui, il faut qu’il grandisse ; et moi, que je diminue.

Commentaire du jour

Saint Augustin (354-430)
évêque d'Hippone (Afrique du Nord) et docteur de l'Église

Sermon pour la naissance de Jean Baptiste ; PLS 2, 447 (Le mystère de Noël, coll. Icthus, Lettres chrétiennes, t. 8; trad. F. Quéré-Jaulmes; éd. Le Centurion-Grasset 1963, p. 48; rev.)

Grandir ou diminuer ?

« Il faut que lui, il grandisse et que moi, je diminue. » En Jean la justice humaine avait trouvé le sommet que l'homme pouvait atteindre. La Vérité elle-même (Jn 14,6) disait : « Parmi les hommes, il n'en a pas existé de plus grand que Jean Baptiste » (Mt 11,11) ; aucun homme donc n'aurait pu le dépasser. Mais il était seulement homme, alors que Jésus Christ était homme et Dieu. Et puisque selon la grâce chrétienne on nous demande (…) de ne pas nous glorifier dans nous-mêmes, mais « si quelqu'un se glorifie, qu'il se glorifie dans le Seigneur » (2Co 10,17), (…), pour cette raison Jean s'écrie : « Il faut qu'il grandisse et que moi, je diminue. » Bien sûr en lui-même Dieu n'est ni diminué ni augmenté. Mais dans les hommes, au fur et à mesure que progresse la vraie vie spirituelle, la grâce divine grandit et la puissance humaine diminue, jusqu'à ce que le temple de Dieu, qui est formé de tous les membres du corps du Christ (1Co 3,16), arrive à sa perfection, que toute tyrannie, toute autorité, toute puissance soient mortes, et que Dieu soit « tout en tous » (Col 1,16; 1Co 15,28). (…)

            « Le Verbe était la vraie lumière qui éclaire tout homme venant dans ce monde (…) ; tous nous avons reçu de sa plénitude » (Jn 1,9.16). En elle-même la lumière est toujours totale ; elle s'accroît pourtant en celui qui est illuminé, et il est diminué lorsque ce qui était sans Dieu en lui est détruit. Car sans Dieu l'homme ne peut que pécher, et ce pouvoir humain diminue lorsque la grâce divine triomphe et détruit le péché. La faiblesse de la créature cède à la puissance du créateur et la vanité de notre égoïsme s'effondre devant l'amour qui remplit l'univers. Du fond de notre détresse Jean Baptiste acclame la miséricorde du Christ : « Il faut que lui grandisse et que moi, je diminue. »
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 Empty
MessageSujet: Re: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 EmptySam 09 Jan 2021, 22:25

10 janvier

Fête du Baptême de Notre Seigneur

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 1,7-11.

En ce temps-là, Jean le Baptiste proclamait : « Voici venir derrière moi celui qui est plus fort que moi ; je ne suis pas digne de m’abaisser pour défaire la courroie de ses sandales.
Moi, je vous ai baptisés avec de l’eau ; lui vous baptisera dans l’Esprit Saint. »
En ces jours-là, Jésus vint de Nazareth, ville de Galilée, et il fut baptisé par Jean dans le Jourdain.
Et aussitôt, en remontant de l’eau, il vit les cieux se déchirer et l’Esprit descendre sur lui comme une colombe.
Il y eut une voix venant des cieux : « Tu es mon Fils bien-aimé ; en toi, je trouve ma joie. »

Commentaire du jour

Saint Maxime de Turin (?-v. 420)
évêque

Sermon pour la fête de l'Épiphanie ; CCL 23, 398-400 (trad. Orval)

« Lui vous baptisera dans l'Esprit Saint »

Aujourd'hui, le Seigneur Jésus est venu recevoir le baptême. Il a voulu laver son corps dans l'eau du Jourdain. Quelqu'un dira peut-être : « Lui qui était le Saint, pourquoi a-t-il voulu être baptisé ? » Écoute donc. Le Christ est baptisé non pour être sanctifié par les eaux, mais pour sanctifier lui-même les eaux et purifier par son action personnelle les flots qu'il touche. Il s'agit donc bien plus de la consécration de l'eau que de celle du Christ. Car, dès le moment où le Sauveur est lavé, toutes les eaux deviennent pures en vue de notre baptême ; la source est purifiée pour que la grâce soit procurée aux peuples qui viendront dans la suite. Le Christ marche donc le premier au baptême pour que les peuples chrétiens se mettent à sa suite sans hésiter.

   Et ici j'entrevois un mystère. La colonne de feu n'a-t-elle pas pris ainsi les devants à travers la Mer Rouge pour encourager à sa suite la marche des fils d'Israël ? Elle a traversé les eaux la première pour frayer le chemin à ceux qui suivraient. Cet événement a été, au témoignage de l'apôtre Paul, un symbole du baptême (1Co 10,1s). C'était sans aucun doute une sorte de baptême où les hommes étaient couverts par la nuée et portés par les eaux. Et tout cela a été accompli par le même Christ notre Seigneur qui maintenant précède au baptême les peuples chrétiens en la colonne de son corps, comme il a précédé à travers la mer les fils d'Israël dans la colonne de feu. La même colonne qui, jadis, a éclairé les yeux des marcheurs, donne maintenant la lumière au cœur des croyants. Alors elle a tracé dans les flots une route solide, maintenant elle affermit dans ce bain les pas de la foi.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 Empty
MessageSujet: Re: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 EmptyDim 10 Jan 2021, 23:05

11 janvier

Le lundi de la 1re semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 1,14-20.

Après l’arrestation de Jean, Jésus partit pour la Galilée proclamer l’Évangile de Dieu ;
il disait : « Les temps sont accomplis : le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à l’Évangile. »
Passant le long de la mer de Galilée, Jésus vit Simon et André, le frère de Simon, en train de jeter les filets dans la mer, car c’étaient des pêcheurs.
Il leur dit : « Venez à ma suite. Je vous ferai devenir pêcheurs d’hommes. »
Aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent.
Jésus avança un peu et il vit Jacques, fils de Zébédée, et son frère Jean, qui étaient dans la barque et réparaient les filets.
Aussitôt, Jésus les appela. Alors, laissant dans la barque leur père Zébédée avec ses ouvriers, ils partirent à sa suite.

Commentaire du jour

Saint Jérôme (347-420)
prêtre, traducteur de la Bible, docteur de l'Église

Homélies sur l'évangile de Marc, n°2A ; SC 494 (trad. SC p. 93 rev.)

« Les temps sont accomplis, le règne de Dieu est tout proche »


     « Après l'arrestation de Jean Baptiste, Jésus vint en Galilée… » Selon notre interprétation, Jean représente la Loi et Jésus l'Évangile. En effet, Jean dit : « Celui qui est plus fort que moi vient après moi... » (Mc 1,7), et ailleurs : « Il faut que lui grandisse et que moi, je diminue » (Jn 3,30) : c'est ainsi qu'il compare la Loi à l'Évangile. Et ensuite il dit : « Moi — c'est-à-dire la Loi — je vous baptise dans l'eau, mais lui — c'est-à-dire l'Évangile — vous baptisera dans l'Esprit Saint » (Mc 1,8). Jésus vint donc parce que Jean avait été mis en prison. En effet la Loi est close et enfermée, elle n'a plus sa liberté passée ; mais nous sommes passés de la Loi à l'Évangile…

     « Jésus vint en Galilée, prêchant l'Évangile, la Bonne Nouvelle du Royaume de Dieu »… Quand je lis la Loi, les prophètes et les psaumes, je n'ai jamais entendu parler du Royaume des cieux : seulement dans l'Évangile. Car c'est seulement quand est venu celui dont il est dit « le Royaume de Dieu est au milieu de vous » (Lc 17,21) que le Royaume de Dieu a été ouvert… En effet, avant la venue du Sauveur et la lumière de l'Évangile, avant que le Christ n'ouvre la porte du paradis avec le larron (Lc 23,43), toutes les âmes des saints descendaient au séjour des morts. Jacob lui-même dit : « Pleurant et gémissant, je descendrai au séjour des morts » (Gn 37,35)… Dans la Loi, Abraham est au séjour des morts ; dans l'Évangile, le larron est au paradis. Nous ne dénigrons pas Abraham, nous désirons tous reposer en son sein (Lc 16,23) ; mais nous préférons le Christ à Abraham, l'Évangile à la Loi.

     Nous lisons qu'après la résurrection du Christ, beaucoup de saints sont apparus dans la cité sainte (Mt 27,53). Notre Seigneur et notre Sauveur a prêché sur terre et il a prêché aussi aux enfers ; il est mort, il est descendu aux enfers pour libérer les âmes qui y étaient enchaînées (1P 3,18s).
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 Empty
MessageSujet: Re: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 EmptyLun 11 Jan 2021, 23:05

12 janvier

Le mardi de la 1re semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 1,21-28.

Jésus et ses disciples entrèrent à Capharnaüm. Aussitôt, le jour du sabbat, Jésus se rendit à la synagogue, et là, il enseignait.
On était frappé par son enseignement, car il enseignait en homme qui a autorité, et non pas comme les scribes.
Or, il y avait dans leur synagogue un homme tourmenté par un esprit impur, qui se mit à crier :
« Que nous veux-tu, Jésus de Nazareth ? Es-tu venu pour nous perdre ? Je sais qui tu es : tu es le Saint de Dieu. »
Jésus l’interpella vivement : « Tais-toi ! Sors de cet homme. »
L’esprit impur le fit entrer en convulsions, puis, poussant un grand cri, sortit de lui.
Ils furent tous frappés de stupeur et se demandaient entre eux : « Qu’est-ce que cela veut dire ? Voilà un enseignement nouveau, donné avec autorité ! Il commande même aux esprits impurs, et ils lui obéissent. »
Sa renommée se répandit aussitôt partout, dans toute la région de la Galilée.

Commentaire du jour

Saint Jérôme (347-420)
prêtre, traducteur de la Bible, docteur de l'Église

Homélies sur l'évangile de Marc, n°2 ; PLS 2, 125s ; SC 494 (trad. SC p. 111 rev.)

« Silence ! Sors de cet homme »

     « Jésus menaça le démon en disant : ' Tais-toi, et sors de cet homme. ' » La Vérité n'a nul besoin du témoignage du [......]. « Je ne suis pas venu me faire confirmer par ton témoignage mais t'expulser de celui que j'ai créé...; je n'ai pas besoin de la reconnaissance de celui que je voue au déchirement. Tais-toi ! Que ton silence soit ma louange. Je ne veux pas être loué par ta voix, mais tes tourments ; ton châtiment c'est ma louange... Tais-toi, et sors de l'homme ! » C'est comme si il disait : « Sors de chez moi ; que fais-tu dans ma demeure ? Moi, je désire entrer : alors, tais-toi, et sors de l'homme, cet être doué de raison. Sors de l'homme ! Quitte cette demeure qui a été préparée pour moi ! Le Seigneur veut sa maison, sors de cet homme »...



     Voyez à quel point l'âme de l'homme est précieuse. Cela va à l'encontre de ceux qui pensent que nous, les hommes, et les animaux avons une âme identique et que nous sommes animés d'un même esprit. À un autre moment, le démon est expulsé d'un seul homme et il est envoyé dans deux mille porcs (Mt 8,32) : ce qui est précieux est sauvé, ce qui est vil est perdu. « Sors de l'homme, va-t'en chez les porcs..., va où tu veux, va-t'en aux abîmes. Laisse l'homme, ma propriété privée... Je ne te laisserai pas posséder l'homme, car ce serait un outrage pour moi si tu t'installais en lui à ma place. J'ai assumé un corps humain, j'habite dans l'homme : cette chair que tu possèdes fait partie de ma chair, sors de cet homme ! »
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 Empty
MessageSujet: Re: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 EmptyMar 12 Jan 2021, 22:57

13 janvier

Le mercredi de la 1re semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 1,29-39.

En ce temps-là, aussitôt sortis de la synagogue de Capharnaüm, Jésus et ses disciples allèrent, avec Jacques et Jean, dans la maison de Simon et d’André.
Or, la belle-mère de Simon était au lit, elle avait de la fièvre. Aussitôt, on parla à Jésus de la malade.
Jésus s’approcha, la saisit par la main et la fit lever. La fièvre la quitta, et elle les servait.
Le soir venu, après le coucher du soleil, on lui amenait tous ceux qui étaient atteints d’un mal ou possédés par des démons.
La ville entière se pressait à la porte.
Il guérit beaucoup de gens atteints de toutes sortes de maladies, et il expulsa beaucoup de démons ; il empêchait les démons de parler, parce qu’ils savaient, eux, qui il était.
Le lendemain, Jésus se leva, bien avant l’aube. Il sortit et se rendit dans un endroit désert, et là il priait.
Simon et ceux qui étaient avec lui partirent à sa recherche.
Ils le trouvent et lui disent : « Tout le monde te cherche. »
Jésus leur dit : « Allons ailleurs, dans les villages voisins, afin que là aussi je proclame l’Évangile ; car c’est pour cela que je suis sorti. »
Et il parcourut toute la Galilée, proclamant l’Évangile dans leurs synagogues, et expulsant les démons.

Commentaire du jour

Sainte Gertrude d'Helfta (1256-1301)
moniale bénédictine

Le Héraut, Livre III, SC 143 (Œuvres spirituelles, trad. P. Doyère, éd. du Cerf, 1968, p. 303-305, rev.)

Suivre le Christ

Priant avec dévotion pour une autre personne, Gertrude reçut cet enseignement pour servir de règle à la conduite de sa vie : (…) que toute fidèle à ce que les Écritures ont pu lui révéler du comportement du Christ, elle s’appliquât à imiter son exemple en tout et spécialement en trois choses.

           La première est que le Seigneur passait souvent la nuit en prière ; cette âme devait donc, en toute tribulation et adversité, chercher son secours dans la prière. Deuxièmement, comme le Seigneur parcourait, en prêchant, villes et bourgades, cette personne devait s’appliquer, non seulement dans sa prédication, mais même dans toutes ses actions, ses gestes et toute sa tenue, à édifier le prochain par son bon exemple. Troisièmement, de même que le Christ Seigneur a répandu de multiples bienfaits sur ceux qui étaient dans le besoin, cette personne devait répandre la grâce, par ses propres paroles et ses actions, en étant toujours attentive, au moment d’agir ou de parler, à recommander au Seigneur que cet acte soit uni à toute son œuvre divine parfaite, ordonnée selon sa toute adorable volonté au salut du genre humain, et, une fois l’acte accompli, en l’offrant à nouveau au Fils de Dieu dans la même intention d’union, afin qu’il soit corrigé dans ses imperfections et rendu digne d’être présenté à Dieu le Père, en éternelle louange.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 Empty
MessageSujet: Re: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 EmptyMer 13 Jan 2021, 22:51

14 janvier

Le jeudi de la 1re semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 1,40-45.

En ce temps-là, un lépreux vint auprès de Jésus ; il le supplia et, tombant à ses genoux, lui dit : « Si tu le veux, tu peux me purifier. »
Saisi de compassion, Jésus étendit la main, le toucha et lui dit : « Je le veux, sois purifié. »
À l’instant même, la lèpre le quitta et il fut purifié.
Avec fermeté, Jésus le renvoya aussitôt
en lui disant : « Attention, ne dis rien à personne, mais va te montrer au prêtre, et donne pour ta purification ce que Moïse a prescrit dans la Loi : cela sera pour les gens un témoignage. »
Une fois parti, cet homme se mit à proclamer et à répandre la nouvelle, de sorte que Jésus ne pouvait plus entrer ouvertement dans une ville, mais restait à l’écart, dans des endroits déserts. De partout cependant on venait à lui.

Commentaire du jour

Récit de trois compagnons de saint François d'Assise (v. 1244)
§ 11 (PP. Th. Desbonnets et D. Vorreux; Saint François d'Assise. Documents — Écrits et Premières biographies; trad. P. D. Vorreux; Éd. Franciscaines 1968, p. 813s)

Saint François guéri de ses peurs par un lépreux

Un jour, alors que [le jeune] François montait à cheval près d'Assise, un lépreux vint à sa rencontre. D'habitude il avait une grande horreur des lépreux, c'est pourquoi il se fit violence, descendit de cheval et lui donna une pièce d'argent en lui baisant la main. Ayant reçu du lépreux un baiser de paix, il remonta à cheval et poursuivit son chemin. À partir de ce moment, il commença à se dépasser de plus en plus, jusqu'à parvenir à une parfaite victoire sur soi-même par la grâce de Dieu.

           Quelques jours plus tard, s'étant muni de beaucoup de monnaie, il se dirigea vers l'hospice des lépreux et, les ayant tous réunis, il donna une aumône à chacun, en lui baisant la main. À son retour, il est exact que ce qui auparavant lui paraissait amer — c'est-à-dire, voir ou toucher les lépreux — s'était transformé en douceur. Voir des lépreux, comme il lui arriva de le dire, lui était à ce point pénible que non seulement il refusait de les voir mais même de s'approcher de leur habitation ; s'il lui arrivait parfois de les voir ou de passer près de leur léproserie (...), il détournait le visage et se bouchait le nez. Mais la grâce de Dieu le rendit à ce point familier des lépreux que, comme il l'atteste dans son testament, il séjournait parmi eux et les servait humblement. La visite aux lépreux l'avait transformé.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 Empty
MessageSujet: Re: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 EmptyJeu 14 Jan 2021, 22:25

15 janvier

Le vendredi de la 1re semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 2,1-12.

Quelques jours après la guérison d’un lépreux, Jésus revint à Capharnaüm, et l’on apprit qu’il était à la maison.
Tant de monde s’y rassembla qu’il n’y avait plus de place, pas même devant la porte, et il leur annonçait la Parole.
Arrivent des gens qui lui amènent un paralysé, porté par quatre hommes.
Comme ils ne peuvent l’approcher à cause de la foule, ils découvrent le toit au-dessus de lui, ils font une ouverture, et descendent le brancard sur lequel était couché le paralysé.
Voyant leur foi, Jésus dit au paralysé : « Mon enfant, tes péchés sont pardonnés. »
Or, il y avait quelques scribes, assis là, qui raisonnaient en eux-mêmes :
« Pourquoi celui-là parle-t-il ainsi ? Il blasphème. Qui donc peut pardonner les péchés, sinon Dieu seul ? »
Percevant aussitôt dans son esprit les raisonnements qu’ils se faisaient, Jésus leur dit : « Pourquoi tenez-vous de tels raisonnements ?
Qu’est-ce qui est le plus facile ? Dire à ce paralysé : “Tes péchés sont pardonnés”, ou bien lui dire : “Lève-toi, prends ton brancard et marche” ?
Eh bien ! Pour que vous sachiez que le Fils de l’homme a autorité pour pardonner les péchés sur la terre… – Jésus s’adressa au paralysé –
je te le dis, lève-toi, prends ton brancard, et rentre dans ta maison. »
Il se leva, prit aussitôt son brancard, et sortit devant tout le monde. Tous étaient frappés de stupeur et rendaient gloire à Dieu, en disant : « Nous n’avons jamais rien vu de pareil. »

Commentaire du jour

Catéchisme de l'Église catholique
§1420-1421, 1468-1469 (© Mame-Librairie Editrice Vaticane ; Éd. Mame, Plon 1992, p. 305, 315, 316)

« Lève-toi »

Par les sacrements de l'initiation chrétienne [baptême, confirmation, eucharistie], l'homme reçoit la vie nouvelle du Christ. Or, cette vie, nous la portons « en des vases d'argile » (2Co 4,7). Maintenant, elle est encore « cachée avec le Christ en Dieu » (Col 3,3). Nous sommes encore dans « notre demeure terrestre » (2Co 5,1) soumise à la souffrance, à la maladie et à la mort. Cette vie nouvelle d'enfant de Dieu peut être affaiblie et même perdue par le péché. Le Seigneur Jésus Christ, médecin de nos âmes et de nos corps, Lui qui a remis les péchés au paralytique et lui a rendu la santé du corps, a voulu que son Église continue, dans la force de l'Esprit Saint, son œuvre de guérison et de salut (...). C'est le but des deux sacrements de guérison : le sacrement de Pénitence et l'Onction des malades. (...)

     « Toute l'efficacité de la Pénitence consiste à nous rétablir dans la grâce de Dieu et à nous unir à lui dans une souveraine amitié. » Le but et l'effet de ce sacrement sont donc la ‘réconciliation avec Dieu’. Chez ceux qui reçoivent le sacrement de Pénitence avec un cœur contrit et dans une disposition religieuse, « il est suivi de la paix et de la tranquillité de la conscience, qu'accompagne une forte consolation spirituelle ». En effet, le sacrement de la réconciliation avec Dieu apporte une véritable « résurrection spirituelle », une restitution de la dignité et des biens de la vie des enfants de Dieu dont le plus précieux est l'amitié de Dieu (cf Lc 15,32).

     Ce sacrement nous ‘réconcilie avec l'Église’. Le péché ébrèche ou brise la communion fraternelle. Le sacrement de Pénitence la répare ou la restaure. En ce sens, il ne guérit pas seulement celui qui est rétabli dans la communion ecclésiale, il a aussi un effet vivifiant sur la vie de l'Église qui a souffert du péché d'un de ses membres (cf 1Co 12,26). Rétabli ou affermi dans la communion des saints, le pécheur est fortifié par l'échange des biens spirituels entre tous les membres vivants du Corps du Christ (...) : “Le pénitent pardonné se réconcilie avec lui-même dans la profondeur de son être, où il récupère la propre vérité intérieure ; il se réconcilie avec les frères que de quelque manière il a offensé et blessé ; il se réconcilie avec l'Église ; il se réconcilie avec la création toute entière.”
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 Empty
MessageSujet: Re: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 EmptyVen 15 Jan 2021, 22:33

16 janvier

Le samedi de la 1re semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 2,13-17.

En ce temps-là, Jésus sortit de nouveau le long de la mer ; toute la foule venait à lui, et il les enseignait.
En passant, il aperçut Lévi, fils d’Alphée, assis au bureau des impôts. Il lui dit : « Suis-moi. » L’homme se leva et le suivit.
Comme Jésus était à table dans la maison de Lévi, beaucoup de publicains (c’est-à-dire des collecteurs d’impôts) et beaucoup de pécheurs vinrent prendre place avec Jésus et ses disciples, car ils étaient nombreux à le suivre.
Les scribes du groupe des pharisiens, voyant qu’il mangeait avec les pécheurs et les publicains, disaient à ses disciples : « Comment ! Il mange avec les publicains et les pécheurs ! »
Jésus, qui avait entendu, leur déclara : « Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin du médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. »

Commentaire du jour

Sainte Catherine de Sienne (1347-1380)
tertiaire dominicaine, docteur de l'Église, copatronne de l'Europe

La réforme des pasteurs, chap. XXV, n° 134 (Le dialogue, trad. J. Hurtaud, éd. Téqui, 1976, p. 138-141)

Le doux et suave médecin des âmes

Ô Père très doux, quand la race humaine était là gisante et blessée par le péché d'Adam, vous lui avez envoyé le médecin, votre cher Fils, le Verbe d'amour. Et quand j'étais abattue moi-même, languissante dans la négligence et une épaisse ignorance, vous le très doux et très suave médecin, le Dieu éternel, vous m'avez donné une suave et douce et amère médecine, pour me guérir et me tirer de mon infirmité.

           Elle était suave, parce que c'est, avec votre charité, avec votre suavité que vous vous êtes manifesté à moi, vous la douceur au-dessus de toute douceur. Vous avez éclairé l'œil de mon intelligence par la lumière de la très sainte foi, et dans cette lumière, suivant qu'il vous plut de me le découvrir, j'ai connu l'excellence et la grâce que vous avez conférées à la race humaine en vous donnant à elle tout entier, vrai Dieu et vrai homme, dans le corps mystique de la sainte Église. (…) Ô amour ineffable ! Vous m'avez donné, en me dévoilant ces choses, une médecine douce et amère, pour me guérir de mon infirmité, pour m'arracher à mon ignorance et à ma tiédeur, pour ranimer mon zèle et provoquer un ardent désir de recourir à vous !

           En me montrant ainsi votre Bonté et les outrages que vous recevez de tous les hommes, mais spécialement de vos ministres, vous avez voulu me faire verser, sur moi-même, pauvre pécheresse, et sur ces morts qui vivent si misérablement, un torrent de larmes, qui jailliront de la connaissance de votre infinie Bonté. Je ne veux donc pas, ô Père éternel, foyer d'amour ineffable et d'ardente charité, je ne veux pas cesser un instant, de faire des vœux pour votre honneur et le salut des âmes !
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 Empty
MessageSujet: Re: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 EmptySam 16 Jan 2021, 22:46

17 janvier

Deuxième dimanche du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 1,35-42.

En ce temps-là, Jean le Baptiste se trouvait avec deux de ses disciples.
Posant son regard sur Jésus qui allait et venait, il dit : « Voici l’Agneau de Dieu. »
Les deux disciples entendirent ce qu’il disait, et ils suivirent Jésus.
Se retournant, Jésus vit qu’ils le suivaient, et leur dit : « Que cherchez-vous ? » Ils lui répondirent : « Rabbi – ce qui veut dire : Maître –, où demeures-tu ? »
Il leur dit : « Venez, et vous verrez. » Ils allèrent donc, ils virent où il demeurait, et ils restèrent auprès de lui ce jour-là. C’était vers la dixième heure (environ quatre heures de l’après-midi).
André, le frère de Simon-Pierre, était l’un des deux disciples qui avaient entendu la parole de Jean et qui avaient suivi Jésus.
Il trouve d’abord Simon, son propre frère, et lui dit : « Nous avons trouvé le Messie » – ce qui veut dire : Christ.
André amena son frère à Jésus. Jésus posa son regard sur lui et dit : « Tu es Simon, fils de Jean ; tu t’appelleras Kèphas » – ce qui veut dire : Pierre.

Commentaire du jour

Saint Cyrille d'Alexandrie (380-444)
évêque et docteur de l'Église

Commentaire sur l'évangile de Jean, 2, Prol. ; PG 73, 192 (Les Pères commentent l'évangile; Coll. liturgique sous la direction de H. Delhougne, o.s.b.; trad. R. Pirlot; Ed. Brepols 1991 , p. 85 rev.)

« Voici l'Agneau de Dieu »

« Jean voit Jésus venir vers lui et il dit : ‘Voici l'Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde’ » (Jn 1,29). Ce n'est plus le temps de dire : « Préparez le chemin du Seigneur » (Mt 3,3), puisque celui dont la venue a été préparée se laisse voir : il s'offre désormais aux regards. La nature de l'événement demande un autre discours : il faut faire connaître celui qui est là, expliquer pourquoi il est descendu du ciel et venu jusqu'à nous. C'est pourquoi Jean déclare : « Voici l'Agneau de Dieu ».

             Le prophète Isaïe nous l'a annoncé en disant qu'il est « mené à l'abattoir comme une brebis, comme un agneau muet devant ceux qui le tondent » (Is 53,7). La Loi de Moïse l'a préfiguré, mais (...) elle ne procurait qu'un salut incomplet et sa miséricorde ne s'étendait pas à tous les hommes. Or, aujourd'hui, l'Agneau véritable, représenté jadis par des symboles, la victime sans reproche, est menée à l'abattoir.

            C'est pour bannir le péché du monde, renverser l'Exterminateur de la terre, détruire la mort en mourant pour tous, briser la malédiction qui nous frappait et mettre fin à cette parole : « Tu es poussière et à la poussière tu retourneras » (Gn 3,19). Devenu ainsi le second Adam, d'origine céleste et non terrestre (1Co 15,47), il est la source de tout bien pour l'humanité (...), la voie qui mène au Royaume des cieux. Car un seul Agneau est mort pour tous, recouvrant pour Dieu le Père tout le troupeau de ceux qui habitent la terre. « Un seul est mort pour tous », afin de les soumettre tous à Dieu ; « un seul est mort pour tous » afin de les gagner tous, afin que tous désormais « n'aient plus leur vie centrée sur eux-mêmes, mais sur lui, qui est mort et ressuscité pour eux » (2Co 5,14-15).
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 Empty
MessageSujet: Re: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 EmptyDim 17 Jan 2021, 22:55

18 janvier

Le lundi de la 2e semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 2,18-22.

En ce temps-là, comme les disciples de Jean le Baptiste et les pharisiens jeûnaient, on vint demander à Jésus : « Pourquoi, alors que les disciples de Jean et les disciples des Pharisiens jeûnent, tes disciples ne jeûnent-ils pas ? »
Jésus leur dit : « Les invités de la noce pourraient-ils jeûner, pendant que l’Époux est avec eux ? Tant qu’ils ont l’Époux avec eux, ils ne peuvent pas jeûner.
Mais des jours viendront où l’Époux leur sera enlevé ; alors, ce jour-là, ils jeûneront.
Personne ne raccommode un vieux vêtement avec une pièce d’étoffe neuve ; autrement le morceau neuf ajouté tire sur le vieux tissu et la déchirure s’agrandit.
Ou encore, personne ne met du vin nouveau dans de vieilles outres ; car alors, le vin fera éclater les outres, et l’on perd à la fois le vin et les outres. À vin nouveau, outres neuves. »

Commentaire du jour

Saint Jean de la Croix (1542-1591)
carme, docteur de l'Église

Cantique spirituel A, 28,1 (Œuvres complètes; trad. mère Marie du Saint-Sacrement; éd. établie, rév. et présentée par Dominique Poirot; Cerf 1990; p. 481 rev.)

« L'Époux est avec eux »

     « Ce fut sous l'ombre du pommier (cf Ct 8,5)
     Que tu devins ma fiancée ;
     Alors je te donnai ma main,
     Et tu fus ainsi réparée
     Au lieu même où ta mère avait été violentée. »

           Dans le haut état du mariage spirituel [décrit par ce poème], c'est avec grande facilité et très fréquemment que l'Époux découvre à l'âme ses secrets merveilleux et lui fait part de ses œuvres. En effet, l'amour véritable et sincère ne sait rien tenir secret. L'Époux communique tout spécialement à l'épouse les doux mystères de son incarnation, la manière dont s'est accomplie la rédemption de l'homme, l'une des plus sublimes parmi les œuvres de Dieu et par là même des plus savoureuses à l'âme. C'est ce que fait l'Époux dans cette strophe, où l'on peut voir avec quel tendre amour il découvre intérieurement à l'âme ces grands mystères.

           Il lui expose donc comment c'était par le moyen de l'arbre de la croix qu'elle est devenue son épouse, comment sur ce bois il l'a couverte de sa protection miséricordieuse en voulant mourir pour elle, et l'a traitée avec magnificence puisque, pour la réparer et la racheter, il s'est servi de l'instrument même qui avait ruiné la nature humaine, à savoir l'arbre du Paradis qui avait perdu Ève, notre première mère (Gn 3,6-7). Il dit donc : « Ce fut sous l'ombre du pommier », c'est-à-dire sous la protection de l'arbre de la croix. C'est sur cet arbre que le Fils de Dieu a racheté la nature humaine et s'est uni à elle, et par suite à chaque âme. C'est par les mérites de sa Passion qu'il lui communique sa grâce et ses dons.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 Empty
MessageSujet: Re: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 EmptyLun 18 Jan 2021, 22:44

19 janvier

Le mardi de la 2e semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 2,23-28.

Un jour de sabbat, Jésus marchait à travers les champs de blé ; et ses disciples, chemin faisant, se mirent à arracher des épis.
Les pharisiens lui disaient : « Regarde ce qu’ils font le jour du sabbat ! Cela n’est pas permis. »
Et Jésus leur dit : « N’avez-vous jamais lu ce que fit David, lorsqu’il fut dans le besoin et qu’il eut faim, lui-même et ceux qui l’accompagnaient ?
Au temps du grand prêtre Abiatar, il entra dans la maison de Dieu et mangea les pains de l’offrande que nul n’a le droit de manger, sinon les prêtres, et il en donna aussi à ceux qui l’accompagnaient. »
Il leur disait encore : « Le sabbat a été fait pour l’homme, et non pas l’homme pour le sabbat.
Voilà pourquoi le Fils de l’homme est maître, même du sabbat. »

Commentaire du jour

Léon XIII
pape de 1878 à 1903

Encyclique « Rerum novarum », du 15 mai 1891 (© Copyright - Libreria Editrice Vaticana)

« Tu te souviendras du jour du sabbat pour le sanctifier » (Ex 20,8 )


La vie du corps, quelque précieuse et désirable qu'elle soit, n'est pas le but dernier de notre existence. Elle est une voie et un moyen pour arriver, par la connaissance du vrai et l'amour du bien, à la perfection de la vie de l'âme. C'est l'âme qui porte gravée en elle-même l'image et la ressemblance de Dieu (Gn 1,26). C'est en elle que réside cette souveraineté dont l'homme fut investi quand il reçut l'ordre de s’assujettir la nature inférieure et de mettre à son service les terres et les mers (Gn 1,28 ). (...) À ce point de vue, tous les hommes sont égaux ; point de différences entre riches et pauvres, maîtres et serviteurs, princes et sujets : « Ils n'ont tous qu'un même Seigneur » (Rm 10,12).

           Il n'est permis à personne de violer impunément cette dignité de l'homme que Dieu lui-même traite avec un grand respect, ni d'entraver la marche de l'homme vers cette perfection qui correspond à la vie éternelle et céleste. (...)

           C'est de là que découle la nécessité du repos et de la cessation du travail aux jours du Seigneur. Le repos, d'ailleurs, ne doit pas être entendu comme une plus large part faite à une stérile oisiveté, ou encore moins (…) comme un chômage fauteur des vices et dissipateur des salaires, mais bien comme un repos sanctifié par la religion. (...) Tel est surtout le caractère et la raison de ce repos du septième jour dont Dieu avait fait même déjà dans l'Ancien Testament un des principaux articles de la Loi : « Souviens-toi de sanctifier le jour du sabbat » (Ex 20,8 ), et dont il avait lui-même donné l'exemple par ce mystérieux repos pris aussitôt après qu'il eût créé l'homme : « Il se reposa le septième jour de tout le travail qu'il avait fait » (Gn 2,2).
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 Empty
MessageSujet: Re: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 EmptyMar 19 Jan 2021, 22:54

20 janvier

Le mercredi de la 2e semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 3,1-6.

En ce temps-là, Jésus entra de nouveau dans la synagogue ; il y avait là un homme dont la main était atrophiée.
On observait Jésus pour voir s’il le guérirait le jour du sabbat. C’était afin de pouvoir l’accuser.
Il dit à l’homme qui avait la main atrophiée : « Lève-toi, viens au milieu. »
Et s’adressant aux autres : « Est-il permis, le jour du sabbat, de faire le bien ou de faire le mal ? de sauver une vie ou de tuer ? » Mais eux se taisaient.
Alors, promenant sur eux un regard de colère, navré de l’endurcissement de leurs cœurs, il dit à l’homme : « Étends la main. » Il l’étendit, et sa main redevint normale.
Une fois sortis, les pharisiens se réunirent en conseil avec les partisans d’Hérode contre Jésus, pour voir comment le faire périr.

Commentaire du jour

Méliton de Sardes (?-v. 195)
évêque

Homélie sur la Pâque, 82-90 (Sur la Pâque et Fragments, SC 123; trad. Othmar Perler; Éd. du Cerf 1966, p 107-113; rev.)

« Une fois sortis, les pharisiens et les partisans d'Hérode se réunirent contre Jésus pour voir comment le faire périr »

Tu n'as pas vu Dieu ; tu n'as pas reconnu le Seigneur ; tu n'as pas su, ô Israël, que c'est lui, le Premier-né de Dieu, celui qui a été engendré avant l'étoile du matin (Ps 109,3), celui qui fit surgir la lumière, qui fit briller le jour en le séparant des ténèbres, qui fixa une première borne, qui suspendit la terre, qui dessécha l'abîme, qui déploya le firmament (...), qui créa les anges dans le ciel, qui y fixa les trônes, qui modela pour lui l'homme sur la terre. C'était lui qui te choisit, qui te guida d'Adam à Noé, de Noé à Abraham, d'Abraham à Isaac et Jacob et aux douze Patriarches. C'était lui qui te conduisit en Égypte, et qui te protégea et qui t’y nourrit avec sollicitude. C'était lui qui t’éclaira par une colonne de feu et qui te recouvrit d'une nuée, qui a fendu la Mer Rouge et qui te fit traverser (…). C'était lui qui te donna la manne du ciel, qui t’abreuva du rocher, qui te donna la Loi (…) et la terre promise, qui t’envoya les prophètes, et qui suscita tes rois. C'est lui qui vint à toi, qui soigna les tiens qui souffraient, et qui ressuscita tes morts. (...) C'est lui que tu mis à mort, c'est lui que tu marchandas à prix d'argent. (...)

         Combien as-tu estimé les bienfaits qui t’ont été accordés ? (...) Estime donc la main desséchée qu'il a restituée au corps ! Estime donc les aveugles de naissance qu'il rendit à la lumière par une parole ! Estime donc les morts qu'il releva de leur tombeau après trois ou quatre jours ! Sans prix sont les dons qu'il t’a faits. Et toi (...), tu lui as rendu le mal pour le bien et l'affliction pour la joie et la mort pour la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 Empty
MessageSujet: Re: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 EmptyMer 20 Jan 2021, 22:36

21 janvier

Le jeudi de la 2e semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 3,7-12.

En ce temps-là, Jésus se retira avec ses disciples près de la mer, et une grande multitude de gens, venus de la Galilée, le suivirent.
De Judée, de Jérusalem, d’Idumée, de Transjordanie, et de la région de Tyr et de Sidon vinrent aussi à lui une multitude de gens qui avaient entendu parler de ce qu’il faisait.
Il dit à ses disciples de tenir une barque à sa disposition pour que la foule ne l’écrase pas.
Car il avait fait beaucoup de guérisons, si bien que tous ceux qui souffraient de quelque mal se précipitaient sur lui pour le toucher.
Et lorsque les esprits impurs le voyaient, ils se jetaient à ses pieds et criaient : « Toi, tu es le Fils de Dieu ! »
Mais il leur défendait vivement de le faire connaître.

Commentaire du jour

Saint Jean Cassien (v. 360-435)
fondateur de monastère à Marseille

Conférences, n°13 ; SC 54 (Conférences VIII-XVII; trad. E. Pichery; Éd. du Cerf 1958; p. 155-1566; rev.)

« De Galilée, de Judée, d'Idumée, de Tyr et de Sidon, » « venez à moi vous tous »

Dieu n'a pas créé l'homme pour qu'il se perde, mais pour qu'il vive éternellement : ce dessein demeure immuable. (...) Car « il veut que tous les hommes soient sauvés, et qu'ils viennent à la connaissance de la vérité » (1Tm 2,4). « C'est la volonté de votre Père qui est dans les cieux, dit Jésus, qu'aucun de ces petits ne se perde » (Mt 18,14). Ailleurs aussi il est écrit : « Dieu ne veut pas qu'une seule âme périsse ; il diffère l'exécution de ses décrets, afin que celui qui a été rejeté ne se perde pas sans retour » (2Sm 14,14 Vulg ; cf 2P 3,9). Dieu est véridique ; il ne ment pas lorsqu'il assure avec serment : « Je suis vivant ! Je ne veux pas la mort du pécheur, mais qu'il se convertisse de sa voie mauvaise et qu'il vive » (Ez 33,11). (...)

            Peut-on alors penser, sans un sacrilège énorme, qu'il ne veuille pas le salut de tous entièrement mais seulement de quelques uns ? Quiconque se perd, se perd contre la volonté de Dieu. Chaque jour il lui crie : « Convertissez-vous de votre voie mauvaise ! Pourquoi mourriez-vous maison d'Israël ? » (Ez 33,11) Et de nouveau, (...) il insiste : « Pourquoi ce peuple s'est-il détourné de moi avec tant d'obstination ? Ils ont endurci leur front ; ils n'ont pas voulu revenir » (Jr 8,5; 5,3). La grâce du Christ est donc toujours à notre disposition. Comme il veut que tous les hommes soient sauvés, (...) il les appelle tous sans exception : « Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués, vous qui ployez sous le fardeau, et je vous soulagerai » (Mt 11,28).
Revenir en haut Aller en bas
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 Empty
MessageSujet: Re: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 EmptyJeu 21 Jan 2021, 22:22

22 janvier

Le vendredi de la 2e semaine du temps ordinaire

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 3,13-19.

En ce temps-là,  Jésus gravit la montagne, et il appela ceux qu’il voulait. Ils vinrent auprès de lui,
et il en institua douze pour qu’ils soient avec lui et pour les envoyer proclamer la Bonne Nouvelle
avec le pouvoir d’expulser les démons.
Donc, il établit les Douze : Pierre – c’est le nom qu’il donna à Simon –,
Jacques, fils de Zébédée, et Jean, le frère de Jacques – il leur donna le nom de « Boanerguès », c’est-à-dire : « Fils du tonnerre » –,
André, Philippe, Barthélemy, Matthieu, Thomas, Jacques, fils d’Alphée, Thaddée, Simon le Zélote,
et Judas Iscariote, celui-là même qui le livra.

Commentaire du jour

Concile Vatican II
Constitution sur l'Église « Lumen gentium», § 26 (© Copyright - Libreria Editrice Vaticana)

« Il en institua douze pour qu'ils soient avec lui » : les évêques, successeurs des apôtres

L'évêque, revêtu de la plénitude du sacrement de l'ordre, porte « la responsabilité de dispenser la grâce du sacerdoce suprême », en particulier en ce qui concerne l'eucharistie, qu'il offre lui-même ou fait offrir, et d'où vient continuellement à l'Église vie et croissance. Cette Église du Christ est vraiment présente en toutes les communautés locales des fidèles légitimement réunis autour de leurs pasteurs et que le Nouveau Testament lui-même appelle « églises » (Ac 8,1; 14,22). En effet, là où elles se trouvent, se trouve aussi le peuple nouveau appelé par Dieu dans l'Esprit Saint et dans une pleine assurance (1Th 1,5). C'est en elles que l'annonce de l'Évangile du Christ rassemble les fidèles et qu'est célébré le mystère de la Cène du Seigneur « afin que, par la Chair et le Sang du Seigneur, soit étroitement unis tous les frères de la communauté ».

             Toute assemblée eucharistique relevant du ministère sacré de l'évêque est un signe de cette charité et de cette « unité du Corps mystique sans laquelle le salut n'est pas possible ». Dans ces assemblées, souvent petites, pauvres et éloignées les unes des autres, le Christ est présent, lui qui par sa puissance rassemble l'Église « une, sainte, catholique et apostolique ». En effet, « la participation au Corps et au Sang du Christ ne fait rien d'autre que de nous transformer en ce que nous recevons. » (...)

            Aussi les évêques, priant et travaillant pour leur peuple, répandent sur lui en abondance et sous des formes diverses la plénitude de la sainteté du Christ. Par le ministère de la parole, ils font passer dans les croyants la puissance de Dieu qui apporte le salut (Rm 1,16), et par les sacrements dont, par leur propre autorité, ils organisent la distribution régulière et féconde, ils sanctifient les fidèles.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 Empty
MessageSujet: Re: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Évangile du jour avec son commentaire - année 2021
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: SPIRITUALITE CHRETIENNE et THEOLOGIE CHRETIENNE-
Sauter vers: