Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS
Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP
Le Deal du moment : -20%
Promo sur les Baskets Nike Air Max 2090
Voir le deal
119.97 €
-25%
Le deal à ne pas rater :
Nike Waffle Trainer 2
74.97 € 99.99 €
Voir le deal

 

 Évangile du jour avec son commentaire - année 2021

Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
AuteurMessage
Invité
Invité




Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 Empty
MessageSujet: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 EmptyJeu 31 Déc 2020, 22:52

Rappel du premier message :

1 janvier 2021- jour de l'An

Solennité de Sainte Marie, Mère de Dieu

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 2,16-21.

En ce temps-là, les bergers se hâtèrent d’aller à Bethléem, et ils découvrirent Marie et Joseph, avec le nouveau-né couché dans la mangeoire.
Après avoir vu, ils racontèrent ce qui leur avait été annoncé au sujet de cet enfant.
Et tous ceux qui entendirent s’étonnaient de ce que leur racontaient les bergers.
Marie, cependant, retenait tous ces événements et les méditait dans son cœur.
Les bergers repartirent ; ils glorifiaient et louaient Dieu pour tout ce qu’ils avaient entendu et vu, selon ce qui leur avait été annoncé.
Quand fut arrivé le huitième jour, celui de la circoncision, l’enfant reçut le nom de Jésus, le nom que l’ange lui avait donné avant sa conception.

Commentaire du jour

Saint Pie X
pape de 1903 à 1914

Encyclique « Ad diem illum laetissimum » (trad. © copyright Libreria Editrice Vaticana; rev.)

Appelés fils de Marie

Marie n'est-elle pas la Mère de Dieu ? Elle est donc aussi notre Mère. Un principe est à poser : c'est que Jésus, Verbe fait chair, est en même temps le Sauveur du genre humain. En tant que Dieu-Homme, il a un corps comme les autres hommes; en tant que Rédempteur de notre race, un corps spirituel, ou mystique, qui n'est autre que la société des chrétiens liés à lui par la foi. « Nombreux comme nous sommes, nous faisons un seul corps en Jésus Christ » (Rm 12,5). Or, la Vierge n'a pas seulement conçu le Fils de Dieu afin que, recevant d'elle la nature humaine, il devint homme; mais afin qu'il devint encore, moyennant cette nature reçue d'elle, le Sauveur des hommes. Ce qui explique la parole des anges aux bergers: « Un Sauveur vous est né, qui est le Christ, le Seigneur » (Lc 2,11).

           Aussi, dans le chaste sein de la Vierge, où Jésus a pris une chair mortelle, là même il s'est adjoint un corps spirituel formé de tous ceux qui devaient croire en lui: et l'on peut dire que, tenant Jésus dans son sein, Marie y portait encore tous ceux dont la vie du Sauveur renfermait la vie. Nous tous donc, qui, unis au Christ, sommes « les membres de son corps issus de sa chair et de ses os » (Ep 5,30), nous devons nous dire originaires du sein de la Vierge, d'où nous sortîmes un jour à l'instar d'un corps attaché à sa tête.

           C'est pour cela que nous sommes appelés, en un sens spirituel et tout mystique, les fils de Marie, et qu'elle est, de son côté, notre Mère à tous. (…) Si donc la bienheureuse Vierge est tout à la fois Mère de Dieu et des hommes, qui peut douter qu'elle ne s'emploie de toutes ses forces, auprès de son Fils, « tête du corps de l'Église » (Col 1,18), afin qu'il répande sur nous qui sommes ses membres les dons de sa grâce, celui notamment de la connaître et de « vivre par lui » (I Jn 4,9) ?
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Pétunia
Moderateur
Moderateur




Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 EmptyVen 29 Oct 2021, 19:44

Samedi de la 30ème semaine du temps ordinaire






"Ne cherche pas la première place !"




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

 


ÉVANGILE DU JOUR  (Luc 14, 1.7-11)


Un jour de sabbat, Jésus était entré dans la maison d’un chef des pharisiens pour y prendre son repas, et ces derniers l’observaient. Jésus dit une parabole aux invités lorsqu’il remarqua comment ils choisissaient les premières places, et il leur dit : « Quand quelqu’un t’invite à des noces, ne va pas t’installer à la première place, de peur qu’il ait invité un autre plus considéré que toi. Alors, celui qui vous a invités, toi et lui, viendra te dire : “Cède-lui ta place” ; et, à ce moment, tu iras, plein de honte, prendre la dernière place. Au contraire, quand tu es invité, va te mettre à la dernière place. Alors, quand viendra celui qui t’a invité, il te dira : “Mon ami, avance plus haut”, et ce sera pour toi un honneur aux yeux de tous ceux qui seront à la table avec toi. En effet, quiconque s’élève sera abaissé ; qui s’abaisse sera élevé. » (AELF)


 Méditation

Aujourd'hui, nous voyons Jésus invité à un repas chez un chef des pharisiens. Il constate qu’on se bat pour avoir les places d’honneur. Nous connaissons cela en bien des circonstances ; qui doit s’asseoir au premier rang ? Quelle est la personnalité de marque ? Il y a quelque chose de ridicule et de pénible dans ces préséances : être vu de tous, arriver de manière que tous les regards convergent vers vous… Et pour y parvenir, on fait tout pour passer avant les autres.
Avec Jésus, ça ne marche pas ainsi. Son enseignement concerne l’humilité : ne fais pas l’important ! Ne te mets pas en avant ! Reste modeste ! Nous vivons dans un monde où on joue des coudes pour faire carrière, pour monter en grade. Nous apprécions d’être reconnus par les autres, d’être estimés pour la qualité de nos compétences.        

Mais il ne faut pas recevoir ces consignes comme une liste de bons conseils ni comme des simples règles de politesse. Dans son enseignement, Jésus nous parle de Dieu et de ses pratiques à notre égard. Il nous guérit pour nous donner accès à sa table ; il invite largement en sachant que nous ne pourrons jamais lui rendre l’invitation. Il nous élève mais seulement si nous restons humbles devant lui. Nous devons donc prendre modèle sur Dieu et agir envers les autres comme il a agi envers nous. « Qui s’abaisse sera relevé. » C’est ce qui s’est passé pour Jésus. Ses adversaires l’ont écrasé, anéanti, mais il a été relevé par son Père au matin de Pâques.         

Jésus nous a donné le plus bel exemple d’humilité. Il est Dieu fait homme. Il est né dans les conditions les plus ordinaires. Il a vécu parmi les pêcheurs du lac de Galilée. Il a accueilli des gens méprisés de tous, les publicains, les pécheurs notoires, les lépreux. En toutes circonstances, il a été un modèle d’humilité. Il n’a autorisé ses disciples à l’appeler « Maître et Seigneur » qu’après leur avoir lavé les pieds. 

Nous, disciples du Christ, nous sommes invités à suivre le même chemin que le Maître. En ce jour, nous nous tournons vers toi, Seigneur : tu es venu non pour être servi mais pour servir. Toi qui connais notre orgueil et nos désirs de grandeur, nous te prions : montre-nous le bonheur qu’il y a à donner sa vie pour ceux qu’on aime ; ainsi, nous parviendrons tous à la joie de ton Royaume.


L'Évangile du jour: Samedi de la 30ème semaine du temps ordinaire (levangiledujour.com)



Revenir en haut Aller en bas
Pétunia
Moderateur
Moderateur
Pétunia



Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 EmptySam 30 Oct 2021, 20:00

Trente-et-unième dimanche du temps ordinaire


“Dieu avant tout…”






[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Livre du Deutéronome 6,2-6.


Tu craindras le Seigneur ton Dieu. Tous les jours de ta vie, toi, ainsi que ton fils et le fils de ton fils, tu observeras tous ses décrets et ses commandements, que je te prescris aujourd’hui, et tu auras longue vie.
Israël, tu écouteras, tu veilleras à mettre en pratique ce qui t’apportera bonheur et fécondité, dans un pays ruisselant de lait et de miel, comme te l’a dit le Seigneur, le Dieu de tes pères.
Écoute, Israël : le Seigneur notre Dieu est l’Unique.
Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force.
Ces paroles que je te donne aujourd'hui resteront dans ton cœur.


Psaume 119(118),97.99.101-106.


De quel amour j'aime ta loi : tout le jour je la médite !
Je surpasse en sagesse tous mes maîtres, car je médite tes exigences.
Des chemins du mal, je détourne mes pas, afin d'observer ta parole.
De tes décisions, je ne veux pas m'écarter,

car c'est toi qui m'enseignes.
Qu'elle est douce à mon palais ta promesse :
le miel a moins de saveur dans ma bouche !
Tes préceptes m'ont donné l'intelligence : je hais tout chemin de [......].

Ta parole est la lumière de mes pas, la lampe de ma route.
Je l'ai juré, je tiendrai mon serment, j'observerai tes justes décisions.


Lettre aux Hébreux 7,23-28.


Jusque-là, un grand nombre de prêtres se sont succédé parce que la mort les empêchait de rester en fonction.
Jésus, lui, parce qu’il demeure pour l’éternité, possède un sacerdoce qui ne passe pas.
C’est pourquoi il est capable de sauver d’une manière définitive ceux qui par lui s’avancent vers Dieu, car il est toujours vivant pour intercéder en leur faveur.
C’est bien le grand prêtre qu’il nous fallait : saint, innocent, immaculé ; séparé maintenant des pécheurs, il est désormais plus haut que les cieux.
Il n’a pas besoin, comme les autres grands prêtres, d’offrir chaque jour des sacrifices, d’abord pour ses péchés personnels, puis pour ceux du peuple ; cela, il l’a fait une fois pour toutes en s’offrant lui-même.
La loi de Moïse établit comme grands prêtres des hommes remplis de faiblesse ; mais la parole du serment divin, qui vient après la Loi, établit comme grand prêtre le Fils, conduit pour l’éternité à sa perfection.



Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 12,28b-34.



En ce temps-là, un scribe s’avança pour demander à Jésus : « Quel est le premier de tous les commandements  ? »
Jésus lui fit cette réponse : « Voici le premier : ‘Écoute, Israël : le Seigneur notre Dieu est l’unique Seigneur.
Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force.’
Et voici le second : ‘Tu aimeras ton prochain comme toi-même.’ Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là. »
Le scribe reprit : « Fort bien, Maître, tu as dit vrai : Dieu est l’Unique et il n’y en a pas d’autre que lui.
L’aimer de tout son cœur, de toute son intelligence, de toute sa force, et aimer son prochain comme soi-même, vaut mieux que toute offrande d’holocaustes et de sacrifices. »
Jésus, voyant qu’il avait fait une remarque judicieuse, lui dit : « Tu n’es pas loin du royaume de Dieu. » Et personne n’osait plus l’interroger.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - :copyright: AELF, Paris




HOMELIE


Dans la première lecture et dans l’Évangile de ce jour, chacun en prend pour son grade, les prêtres, le peuple, les scribes et les pharisiens. Le prophète Malachie reproche aux prêtres de son temps de “pervertir l’alliance”. Ils ont pour fonction de se consacrer à Dieu et de chercher sa gloire. Ils doivent enseigner la loi qui leur a été confiée par Moïse. Or voilà qu’au lieu de penser à la gloire de Dieu, ils ne font que rechercher leur seul intérêt. Mais en leur montrant leur péché, le prophète les appelle à la conversion. Il leur rappelle que Dieu est un Père qui aime chacun de ses enfants.

Ce rappel à l’ordre s’adresse aussi à nous tous, prêtres et laïcs. À travers ces paroles du prophète, c’est Dieu qui nous parle aujourd’hui. Il nous invite à accueillir son amour et à nous laisser transformer par lui. Ce qui est premier, c’est précisément cet amour de Dieu pour chacun de nous. Quand nous nous en sommes écartés, il ne cesse de nous appeler à revenir vers lui de tout notre cœur. Son amour va jusqu’au pardon. Quels que soient nos torts, il n’a jamais cessé de nous aimer. Il ne veut que notre bonheur. Nous sommes donc invités à recentrer notre vie sur Dieu et à retrouver son amour.

Dans l’Évangile, Jésus nous montre les pièges de l’autorité. S’adressant à la foule, il dénonce les comportements des scribes et des pharisiens. Mais ce qu’il dit pour eux vaut aussi pour chacun de nous. Qu’il s’agisse des autorités religieuses, politiques ou parentales, ces pièges sont les mêmes.

Premier piège : “Ils disent et ne font pas”. Nous reconnaissons tous le décalage entre nos belles paroles et notre vie de tous les jours. Il est important que chacun pratique ce qu’il enseigne. Un jour, Jésus a dit : “Il ne suffit pas de dire seigneur, Seigneur pour entrer dans le Royaume des cieux, il faut faire la volonté de mon Père.” Nous sommes envoyés pour annoncer l’Évangile du Christ, mais il importe que toute notre vie soit ajustée à cette Parole.

Deuxième piège : pratiquer l’autorité comme une domination et non comme un service. Jésus reproche aux scribes et aux pharisiens de lier “des fardeaux pesants” et d’en charger les épaules des gens ; mais eux-mêmes “ne veulent pas les remuer du doigt”. Ils ont l’avoir, le savoir et le pouvoir. Cela pourrait être un merveilleux moyen de servir les autres. Au lieu de cela, ils ne pensent qu’à dominer.

Troisième piège : vouloir paraître : “Ils agissent toujours pour être remarqués des hommes”. Nous connaissons tous cette tentation d’aimer paraître, de rechercher la considération et l’intérêt. Dans le sermon sur la montagne, Jésus nous recommande de n’agir que par amour pour Dieu et par amour pour nos frères sans chercher les louanges des hommes.

Quatrième piège : se croire important, avoir le goût des honneurs. “Ils aiment les places d’honneur dans les repas, les premiers rangs dans les synagogues, ils aiment recevoir le titre de Rabbi (Maître). L’orgueil vient les détourner de Dieu et des autres. Jésus vient leur rappeler la valeur de l’humilité. Les titres et les honneurs ne sont pas mauvais en eux-mêmes. Mais le fait de les porter implique une responsabilité, un témoignage à donner, une mission à accomplir. On ne se grandit qu’en se mettant au service des autres. Cet humble service nous grandit aux yeux de Dieu comme au regard de nos frères.

Dans la seconde lecture, l’apôtre Paul nous donne un merveilleux exemple d’une attitude authentiquement chrétienne et authentiquement apostolique. Plutôt que de se présenter comme apôtre du Christ et d’insister sur l’autorité qui lui vient de Dieu, il adresse aux chrétien un message plein de douceur et d’humilité. Il manifeste envers tous un amour plein d’affection. Sa générosité est extrême. Elle ira jusqu’à offrir sa vie pour les chrétiens. L’attitude de Paul correspond à ce que nous recommande l’Évangile de ce jour. Elle s’inspire de l’amour qui vient de Dieu.

En ce dimanche, les textes bibliques nous provoquent à une véritable remise en question. Le Seigneur nous appelle à revenir vers lui et à nous ajuster à son amour. Il est notre compagnon de route et il chemine avec nous. En célébrant cette Eucharistie, nous le remercions de remettre en l’endroit ce qui était à l’envers dans nos vies.



Dimanche prochain | Homélie du 31ème dimanche tu temps ordinaire
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur



Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 EmptyDim 31 Oct 2021, 10:22





Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 175602 encore pour tes beaux commentaires et tes si belles images, ma chère PETUNIA. Mais contente-toi de l'évangile, comme tu l'avais fait fait jusqu'ici. D'ailleurs le titre du fil est bien; "évangile et son commentaire".
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Pétunia
Moderateur
Moderateur
Pétunia



Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 EmptyDim 31 Oct 2021, 11:01

mario-franc_lazur a écrit:

 Mais contente-toi de l'évangile, comme tu l'avais fait fait jusqu'ici. D'ailleurs le titre du fil est bien; "évangile et son commentaire".

C'est parce qu'hier soir, je n'avais pas le courage de regarder le commentaire ailleurs, j'ai donc posté l'homélie entière du Père Compazieu et comme il parlait de la 2ème lecture...
Revenir en haut Aller en bas
Pétunia
Moderateur
Moderateur
Pétunia



Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 EmptyDim 31 Oct 2021, 18:32

1 Novembre: Solennité de la Toussaint


Texte de l'Évangile (Mt 5,1-12a): 


Quand Jésus vit la foule, il gravit la montagne. Il s'assit, et ses disciples s'approchèrent. Alors, ouvrant la bouche, il se mit à les instruire. Il disait: «Heureux les pauvres de coeur: le Royaume des cieux est à eux! Heureux les doux: ils obtiendront la terre promise! Heureux ceux qui pleurent: ils seront consolés! Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice: ils seront rassasiés! Heureux les miséricordieux: ils obtiendront miséricorde! Heureux les coeurs purs: ils verront Dieu! Heureux les artisans de paix: ils seront appelés fils de Dieu! Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice: le Royaume des cieux est à eux! Heureux serez-vous si l'on vous insulte, si l'on vous persécute et si l'on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi. Réjouissez-vous, soyez dans l'allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux! C'est ainsi qu'on a persécuté les prophètes qui vous ont précédés».


«Réjouissez-vous, soyez dans l'allégresse»


+ Mgr. F. Xavier CIURANETA i Aymí Evêque Emérite de Lleida(Lleida, Espagne)

Aujourd'hui, nous célébrons la réalité d'un très consolant mystère salvifique exprimé dans le "credo": «Je crois à la communion des saints». Tous les saints qui, depuis la Vierge Marie, sont déjà passés à la vie éternelle, forment une unité: ils sont l'Église des bienheureux, que Jésus félicite: «Heureux les cœurs purs: ils verront Dieu!» (Mt 5,8). Ils sont aussi en communion avec nous. La foi et l'espérance ne peuvent nous unir car ils jouissent déjà de la vision éternelle de Dieu; mais ce qui nous rassemble, c'est l'amour «qui ne passe jamais» (1Co 13,13); cet amour qui, avec eux, nous unit au Père, au Christ Rédempteur et au Saint Esprit. Cet amour les rend solidaires et attentifs à nous. Nous ne vénérons donc pas les saints seulement pour leur exemple, mais surtout pour l'unité dans l'Esprit de toute l'Église, qui se fortifie par la pratique de l'amour fraternel.

Cette profonde unité doit nous faire sentir proches de tous les saints qui, avant nous, ont cru et espéré cela même que nous croyons et espérons et qui, surtout, ont aimé Dieu le Père et leur frère les hommes en tâchant d'imiter l'amour du Christ.

Les saints apôtres, les saints martyrs, les saints confesseurs qui ont existé tout au long de l'histoire sont donc nos frères et nos intercesseurs; en eux se sont accomplis les paroles prophétiques de Jésus: «Heureux serez-vous si l'on vous insulte, si l'on vous persécute et si l'on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi. Réjouissez-vous, soyez dans l'allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux!» (Mt 5,11-12). Les trésors de leur sainteté sont des biens de famille, sur lesquels nous pouvons compter. Ce sont les trésors du ciel que Jésus nous invite à réunir (cf. Mt 6,20). Comme l'affirme le Concile Vatican II, «leur fraternelle sollicitude aide donc beaucoup notre faiblesse» (Lumen gentium, 49). Cette solennité nous apporte une réconfortante nouvelle, qui nous invite à la joie et à la fête.




Jour. Méditons l'Évangile d'aujourd'hui (evangeli.net)








DIEU NOUS TE LOUONS

DIEU, NOUS TE LOUONS, SEIGNEUR, NOUS T'ACCLAMONS


DANS L'IMMENSE CORTEGE DE TOUS LES SAINTS !



1/ Par les apôtres qui portèrent la Parole de Vérité,


Par les martyrs remplis de force dont la foi n'a pas chancelé :



2/ Par les Pontifes qui gardèrent ton Eglise dans l'unité


Et par la grâce de tes vierges qui révèle ta sainteté :



3/ Par les Docteurs en qui rayonnent la lumière de ton Esprit,


par les Abbés aux ruches pleines célébrant ton Nom jour et nuit :



4/ Avec les saints de tous les âges, comme autant de frères aînés,


en qui sans trève se répandent tous les dons de ta charité :



5/ Pour tant de mains pansant les plaies en mémoire de tes douleurs;


pour l'amitié donné aux pauvres comme étant plus près de ton cœur :



6/ Pour tant de pas aux plaines longues à la quête des égarés,


pour tant de mains lavant les âmes aux fontaines du Sang versé :



7/ Pour tant d'espoir et tant de joie plus tenaces que nos méfaits;


pour tant d'élan vers la justice, tant d'efforts tendus vers ta Paix :



8 / Pour la prière et pour l'offrande des fidèles unis en toi


et pour l'amour de Notre Dame, notre ère au pied de la Croix.
Revenir en haut Aller en bas
Pétunia
Moderateur
Moderateur
Pétunia



Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 EmptyMar 02 Nov 2021, 09:40

2 novembre journée de prière pour les défunts





 
"Restez en tenue de service"

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Évangile de Jésus christ selon saint  Luc 12, 35-40


En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
    « Restez en tenue de service,
votre ceinture autour des reins,
et vos lampes allumées.
    Soyez comme des gens qui attendent leur maître à son retour des noces,
pour lui ouvrir dès qu’il arrivera et frappera à la porte.
    Heureux ces serviteurs-là que le maître, à son arrivée,
trouvera en train de veiller.
Amen, je vous le dis :
c’est lui qui, la ceinture autour des reins,
les fera prendre place à table
et passera pour les servir.
    S’il revient vers minuit ou vers trois heures du matin
et qu’il les trouve ainsi,
heureux sont-ils !
    Vous le savez bien :
si le maître de maison
avait su à quelle heure le voleur viendrait,
il n’aurait pas laissé percer le mur de sa maison.
    Vous aussi, tenez-vous prêts :
c’est à l’heure où vous n’y penserez pas
que le Fils de l’homme viendra. » (AELF)
 
Méditation

Cet Évangile est souvent choisi pour les célébrations de sépultures. En l'écoutant, nous pensons à ce que nos défunts ont vécu. Nous les avons connus "en tenue de service" à l'intérieur de leur famille, sur leur lieu de travail, dans les associations et leurs divers lieux de vie. En nous rassemblant à l'église, nous voulons nous tourner vers le Seigneur. Nous lui demandons d'accueillir tout ce qu'il y a eu de grand et de beau dans leur vie.
Nous chrétiens, nous croyons que tous ces services qu'ils ont rendus prennent valeur d'éternité. L'Évangile que nous venons d'écouter nous parle précisément de la récompense promise au serviteur fidèle. Le Seigneur nous dit qu'il est présent chaque fois que nous faisons quelque chose pour celui qui est dans le besoin. Un jour il a dit : "chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait." (Mt 25, 40)

"Restez en tenue de service" nous dit Jésus. Ces paroles sont aussi pour nous qui sommes en chemin. Être en tenue de service c'est nous mettre humblement au service les uns des autres dans nos familles, nos villages, nos quartiers et nos divers lieux de vie. Beaucoup le font en s'engageant dans une association pour aider les plus pauvres à sortir de leur précarité. Ce qui fait la valeur d'une vie c'est notre amour de tous les jours pour tous ceux et celles qui nous entourent. C'est à cela que nous serons jugés.

Mais quand le Seigneur demande aux siens de rester "en tenue de service", cela concerne aussi la mission qu'il se prépare à leur confier. C'est toute l'Église qui est appelée au service de l'annonce de l'Évangile. Bien sûr, nous pensons tous à ces missionnaires qui ont quitté leur famille et leur pays pour porter l'Évangile sur d'autres continents. Et actuellement, nos diocèses accueillent des prêtres venus d'ailleurs pour nous évangéliser. Mais ce qu'il ne faut pas oublier, c'est que la mission nous concerne tous. En tant que chrétiens baptisés et confirmés, nous sommes tous envoyés pour témoigner de l'espérance qui nous anime
"Gardez vos lampes allumées", nous dit encore Jésus. Cette lampe c'est celle de notre conscience. Le pape Jean-Paul II nous rappelait que c'est "celle de la foi, celle de l'espérance, celle de la prière". Cette lampe c'est celle de l'amour que nous recevons de Dieu. C'est chaque jour que nous sommes appelés à nous ouvrir au Christ qui ne cesse de frapper à la porte de notre cœur. Il veut entrer dans notre vie et y faire sa demeure. C'est avec lui que nous pourrons rester en tenue de service et rayonner l'amour qu'il met en nous.
Il peut arriver qu'à l'occasion des tempêtes de la vie, cette lampe s'éteigne. Mais le Seigneur s'arrange toujours pour mettre sur notre route les personnes qu'il faut pour raviver en nous cette lumière qui vient de lui. Et nous-mêmes, nous pouvons la communiquer à ceux qui la cherchent. C'est ensemble, les uns avec les autres que le Seigneur nous appelle et nous envoie.

"Veillez" nous dit encore le Seigneur. Cette vigilance c'est celle de l'amour qui cherche toujours à grandir et qui s'ouvre davantage aux autres. Cet amour nous empêche de nous replier sur nous-mêmes et de nous endormir sur nos soucis, grands ou petits. Être vigilants c'est creuser toujours plus en nous le désir de la présence de l'Esprit de Jésus, c'est rester attentifs à sa Parole, c'est apprendre à aimer toujours mieux parce que nous sommes infiniment aimés.
Pour mieux comprendre cet Évangile, c'est vers le Christ qu'il nous faut regarder. Au soir du jeudi saint, il s'est agenouillé devant ses disciples. Lui, le "Maître et Seigneur" s'est fait le serviteur de ceux qui étaient sous ses ordres. Demandons au Seigneur de nous ajuster à cet amour qui dépasse tout ce que nous pouvons imaginer. Qu'il nous donne la grâce d'être prêts lorsqu'il reviendra.
L'Eucharistie est vraiment le moment où Dieu est là pour nous servir, pour nous faire "passer à table". C'est l'heure où le Fils de l'Homme est glorifié. Seigneur Jésus, tu nous promets un avenir de joie et de lumière auprès de toi. Garde-nous vigilants dans l'espérance, ouverts et accueillants aux signes de l'Esprit Saint. Alors ta venue, loin de nous surprendre,  sera notre bonheur pour les siècles des siècles. Amen.
 



L'Évangile du jour: 2 novembre journée de prière pour les défunts (levangiledujour.com)
Revenir en haut Aller en bas
Pétunia
Moderateur
Moderateur
Pétunia



Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 EmptyMar 02 Nov 2021, 22:43

Mercredi de la 31ème semaine du temps ordinaire







Pour venir à Jésus…







[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 




Évangile selon saint Luc 14,25-33.

De grandes foules faisaient route avec Jésus; il se retourna et leur dit: «Si quelqu’un vient à moi sans me préférer à son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères et sœurs, et même à sa propre vie, il ne peut pas être mon disciple. Celui qui ne porte pas sa croix pour marcher derrière moi ne peut pas être mon disciple. Quel est celui d’entre vous qui veut bâtir une tour, et qui ne commence pas par s’asseoir pour calculer la dépense et voir s’il a de quoi aller jusqu’au bout? Car, s’il pose les fondations et ne peut pas achever, tous ceux qui le verront se moqueront de lui: “Voilà un homme qui commence à bâtir et qui ne peut pas achever!” Et quel est le roi qui part en guerre contre un autre roi, et qui ne commence pas par s’asseoir pour voir s’il peut, avec dix mille hommes, affronter l’autre qui vient l’attaquer avec vingt mille? S’il ne le peut pas, il envoie, pendant que l’autre est encore loin, une délégation pour demander la paix.

«De même, celui d’entre vous qui ne renonce pas à tous ses biens ne peut pas être mon disciple.»

AELF

Méditation

Les paroles que nous venons d'entendre sont déroutantes. Jésus nous invite à l'aventure. Il nous demande un vrai saut dans l'inconnu. Si nous voulons être ses disciples, il nous faut accepter les conditions qu'il pose : "Si quelqu'un vient à moi sans me préférer à son père, sa mère, sa femme, ses frères, ses sœurs et même à sa propre vie, il ne peut pas être mon disciple." Ce qui est premier, c'est de laisser le Christ remplir notre vie de l'amour qui est en lui. Nos affections naturelles sont limitées et imparfaites. Elles sont souvent mêlées d'égoïsme. Le Seigneur nous demande d'y renoncer pour accueillir son amour désintéressé et intensément généreux.



Pour aller à Jésus, il nous faut "haïr" ce qui n'est pas lui. Le commandement de l'amour du prochain est toujours là. Mais le Christ nous demande aujourd'hui de réorganiser notre vie affective. Dieu doit passer avant tout. On lui doit tout. Il est notre priorité absolue. Son amour fera naître en nos cœurs un nouvel amour pour les membres de nos familles.



Trop souvent, nous nous contentons d'un programme minimum. Celui qui veut suivre Jésus doit réfléchir. Il doit se demander s'il est prêt à tout mettre en œuvre pour le faire sérieusement. Si ce n'est pas le cas, il sera comme celui qui veut bâtir une tour mais qui n'a pas assez d'argent pour l'achever. De même, celui qui veut partir en guerre doit commencer par s'asseoir et réfléchir. C'est encore plus vrai si nous voulons être disciples du Christ : nous devons être lucides sur nos moyens et nos faiblesses.



Aujourd'hui, le Christ nous met en garde contre le danger d'être "un chrétien à moitié". Ce comportement ne peut convaincre personne. Bien au contraire, il ne fera que provoquer scandale et rejet. Il se creuse souvent un fossé entre ce que nous disons en tant que chrétiens et la manière dont nous vivons. Et alors, on se moque de nous comme dans la parabole de l'Évangile. Si nous voulons être crédibles, il nous faut mettre de l'ordre dans notre vie. Si nous donnons à Dieu la première place sans y mettre de conditions, alors notre vie trouvera le bon cap. Le faire à moitié, ça ne marche vraiment pas.



Seigneur Jésus, donne-nous de ne jamais oublier ta présence. Alors nous serons heureux d'être aimés tels que nous sommes. Jésus, Fils de Dieu, tu es la joie de nos cœurs. Amen






L'Évangile du jour: Mercredi de la 31ème semaine du temps ordinaire (levangiledujour.com)
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur



Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 EmptyDim 07 Nov 2021, 10:53

dimanche 7 novembre

Texte de l'Évangile (Mc 12, 38-44): Dans son enseignement, Jésus disait: «Méfiez-vous des scribes, qui tiennent à sortir en robes solennelles et qui aiment les salutations sur les places publiques, les premiers rangs dans les synagogues, et les places d'honneur dans les dîners. Ils dévorent les biens des veuves et affectent de prier longuement: ils seront d'autant plus sévèrement condamnés».

Jésus s'était assis dans le Temple en face de la salle du trésor, et regardait la foule déposer de l'argent dans le tronc. Beaucoup de gens riches y mettaient de grosses sommes. Une pauvre veuve s'avança et déposa deux piécettes. Jésus s'adressa à ses disciples: «Amen, je vous le dis: cette pauvre veuve a mis dans le tronc plus que tout le monde. Car tous, ils ont pris sur leur superflu, mais elle, elle a pris sur son indigence: elle a tout donné, tout ce qu'elle avait pour vivre».
«Tous, ils ont pris sur leur superflu, mais elle, elle a pris sur son indigence»
____________________________________________
Abbé José MARTÍNEZ Colín
(Culiacán, Mexique)
Aujourd'hui, l'Evangile nous présente le Christ comme Maître, et Il nous parle du détachement avec lequel nous devons vivre. En premier lieu, un détachement par rapport à notre sens de l'honneur et de la reconnaissance propre que nous cherchons souvent: «Méfiez-vous (…) les salutations sur les places publiques, les premiers rangs dans les synagogues, et les places d'honneur dans les dîners» (cf. Mc 12,38-39). Sur ce point, Jésus nous met en garde du mauvais exemple donné par les scribes.

En deuxième lieu, le détachement, des choses matérielles. Jésus loue l'attitude de la veuve pauvre et déplore l'hypocrisie de certains: «Car tous, ils ont pris sur leur superflu, mais elle, elle a pris sur son indigence» (Mc 12,44).

Celui qui n'a pas l'esprit du détachement par rapport aux biens temporels, vit rempli de sa propre personne et ne peut pas aimer. Dans un tel état l'âme n'a pas de place pour les autres: ni compassion, ni miséricorde, ni attention envers son prochain.

Les saints nous donnent l'exemple. Voici un récit de la vie de Saint Pie X quand il était encore évêque de Mantoue. Un commerçant écrivit des mensonges à son propos. Beaucoup de ses amis lui conseillèrent d'attaquer en justice ce calomniateur, mais le futur Pape leur répondit: «Ce pauvre homme a plus besoin de prière que de châtiment». Alors, il ne l'a pas poursuivi mais il a beaucoup prié pour lui.

Mais l'histoire ne finit pas ainsi, après un certain temps, les affaires du commerçant n'allaient pas bien du tout et il se déclare en faillite. Tous ses créanciers se jetèrent sur ses biens et lui enlevèrent. La seule personne qui est venue à son secours était justement l'évêque de Mantoue, qui de manière anonyme fit envoyer de l'argent au commerçant en lui disant que cet argent venait de la Dame la plus miséricordieuse qui soit, c'est à dire: Notre Dame du Bon Secours.

Est-ce que je vis avec détachement par rapport aux réalités terrestres? Est-ce que mon cœur est vide de choses? Est-ce que mon cœur est capable de voir les besoins des autres? «Le programme du chrétien —le programme du Christ— est un “cœur qui voit”» (Benoît XVI).

Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Pétunia
Moderateur
Moderateur
Pétunia



Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 EmptyMer 10 Nov 2021, 12:00

Mercredi de la 32ème semaine du temps ordinaire





Rendre grâce


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 17,11-19.

En ce temps-là, Jésus, marchant vers Jérusalem, traversait la région située entre la Samarie et la Galilée. Comme il entrait dans un village, dix lépreux vinrent à sa rencontre. Ils s’arrêtèrent à distance et lui crièrent : « Jésus, maître, prends pitié de nous. » À cette vue, Jésus leur dit : « Allez vous montrer aux prêtres. » En cours de route, ils furent purifiés. L’un d’eux, voyant qu’il était guéri, revint sur ses pas, en glorifiant Dieu à pleine voix. Il se jeta face contre terre aux pieds de Jésus en lui rendant grâce. Or, c’était un Samaritain. Alors Jésus prit la parole en disant : « Tous les dix n’ont-ils pas été purifiés ? Les neuf autres, où sont-ils ? Il ne s’est trouvé parmi eux que cet étranger pour revenir sur ses pas et rendre gloire à Dieu ! » Jésus lui dit : « Relève-toi et va : ta foi t’a sauvé. » © AELF



Méditation


Jésus est en route vers Jérusalem. C'est là qu'il va mourir sur une croix et ressusciter. En cours de route, dix lépreux viennent à sa rencontre : ils le supplient : "Jésus Maître, prends pitié de nous !"

C'est aussi cette prière que nous faisons monter vers le Seigneur : "Prends pitié de nous et du monde entier. Quand nous sommes blessés par la lèpre du péché, nous supplions le Seigneur d'avoir pitié de nous. Il ne demande qu'à nous purifier et à nous réintégrer dans la communauté des croyants. C'est ce qui se passe dans le sacrement du pardon.

Cet amour est offert à tous ; mais dans l'Évangile de ce jour, nous voyons que seul un samaritain est revenu rendre grâce. Il était considéré comme un hérétique ; et pourtant, il a fait preuve d'une foi plus grande que les autres. Cela, nous le voyons aussi dans notre monde d'aujourd'hui. Des personnes indifférentes ou ennemies de la foi chrétienne ont fait cette rencontre avec le Christ et ils rendent gloire à Dieu.

Chaque dimanche, nous célébrons l'Eucharistie qui nous purifie. Elle rassemble en un seul peuple des hommes, des femmes et des enfants très différents. Elle nous rend ouverts à ceux qui voudraient y entrer. Chaque année, nous accueillons au catéchisme des enfants qui demandent le baptême. Des adultes font aussi cette démarche. Nous rendons grâce pour ce don de Dieu offert à tous ; et nous le supplions : "Ramène à toi tous tes enfants dispersés…" Donne-nous de ne pas faire obstacle à ta volonté de sauver tous les hommes mais d'y adhérer par toute notre vie.

 




L'Évangile du jour: Mercredi de la 32ème semaine du temps ordinaire (levangiledujour.com)
Revenir en haut Aller en bas
Pétunia
Moderateur
Moderateur
Pétunia



Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 EmptyJeu 11 Nov 2021, 10:48

Jeudi de la 32ème semaine du temps ordinaire




L'avènement du règne de Dieu



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]





Évangile selon saint Luc (17, 20-25)


Comme les pharisiens demandaient à Jésus quand viendrait le règne de Dieu, il leur répondit: «Le règne de Dieu ne vient pas d’une manière visible. On ne dira pas: “Le voilà, il est ici!” ou bien: “Il est là”. En effet, voilà que le règne de Dieu est au milieu de vous.»

Et il dit aux disciples: «Des jours viendront où vous désirerez voir un seul des jours du Fils de l’homme, et vous ne le verrez pas. On vous dira: “Le voilà, il est ici! il est là!” N’y allez pas, n’y courez pas. En effet, comme l’éclair qui jaillit illumine l’horizon d’un bout à l’autre, ainsi le Fils de l’homme, quand son Jour sera là. Mais auparavant, il faut qu’il souffre beaucoup et qu’il soit rejeté par cette génération.»
:copyright: AELF



Méditation



"Quand viendra le règne de Dieu ?" C'était la grande question des pharisiens et des juifs de l'époque. Ils attendaient de Dieu qu'il prenne le pouvoir et qu'il sauve son peuple de l'oppresseur romain. Bien plus tard, quand saint Luc écrit son Évangile, les chrétiens se posent des questions : "Si le Christ est ressuscité, comment se fait-il que le règne de Dieu ne soit pas arrivé ?
Jésus nous répond que le "règne de Dieu ne vient pas de manière apparente. Il n'est pas comme une étoile dont on pourrait observer l'apparition. Il est lié à la personne même de Jésus. Avec lui, les pécheurs sont pardonnés, les malades sont guéris, les morts ressuscitent et la bonne nouvelle est annoncée aux pauvres. Il vient chercher et sauver ceux qui étaient perdus.


Le même Jésus est toujours présent au cœur de ce monde. Il est "Emmanuel", Dieu avec nous. Il est présent dans les gestes d'accueil et de partage que nous pouvons avoir les uns pour les autres. Il est présent quand nous sommes réunis pour un temps de prière ou de partage d'Évangile. Il est surtout présent quand nous sommes rassemblés pour écouter la Parole de Dieu et célébrer l'Eucharistie.
"On vous dira : 'Il est ici, il est là', n'y allez pas". Nous pensons aux sectes et à tous les prophètes de malheur qui prévoient la punition de l'humanité. Leurs prophéties n'ont aucune valeur pour Jésus. L'approche du règne de Dieu ne peut être observée. En fait, il est déjà arrivé mais il est caché. Il ne se reconnaît jamais dans les signes éclatants. Nous le découvrirons dans des traces humbles, dans les sacrements de sa présence cachée. Pour le reconnaître, il faut le regard de la foi.
Le Christ qui vient dans notre vie est aussi celui qui reviendra. Ce retour du Fils de l'homme sera aussi soudain, visible et éclatant qu'un éclair qui traverse le ciel. Ce sera le triomphe de Dieu et de son Christ. Mais en attendant, c'est le temps de la souffrance, du rejet et de la honte. Pour Jésus, ce sera la Passion et la mort sur une croix. Et aujourd'hui comme autrefois, les chrétiens sont persécutés, ridiculisés et tournés en dérision.



Mais le Seigneur est toujours là. Nous pouvons nous appuyer sur lui. Avec lui, le mal n'aura pas le dernier mot. Rien ne peut nous séparer de l'amour qui est en Dieu. C'est de cette espérance que nous avons à témoigner.

 novembre 10, 2021 


L'Évangile du jour: Jeudi de la 32ème semaine du temps ordinaire (levangiledujour.com)



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur



Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 EmptyJeu 11 Nov 2021, 16:57



Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 175602 ma chère PETUNIA, d'avoir repris cette rubrique, malgré ta grande fatigue.
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Pétunia
Moderateur
Moderateur
Pétunia



Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 EmptyDim 14 Nov 2021, 11:23

Temps ordinaire- 33e Semaine: Dimanche (B)


Texte de l'Évangile (Mc 13,24-32): «En ces temps-là, après une terrible détresse, le soleil s'obscurcira et la lune perdra son éclat. Les étoiles tomberont du ciel, et les puissances célestes seront ébranlées. Alors on verra le Fils de l'homme venir sur les nuées avec grande puissance et grande gloire. Il enverra les anges pour rassembler les élus des quatre coins du monde, de l'extrémité de la terre à l'extrémité du ciel.

»Que la comparaison du figuier vous instruise: Dès que ses branches deviennent tendres et que sortent les feuilles, vous savez que l'été est proche. De même, vous aussi, lorsque vous verrez arriver cela, sachez que le Fils de l'homme est proche, à votre porte. Amen, je vous le dis: cette génération ne passera pas avant que tout cela n'arrive. Le ciel et la terre passeront, mes paroles ne passeront pas. Quant au jour et à l'heure, nul ne les connaît, pas même les anges dans le ciel, pas même le Fils, mais seulement le Père».



«Sachez que le Fils de l'homme est proche»


Abbé Pedro IGLESIAS Martínez(Rubí, Barcelona, Espagne)




Aujourd'hui, nous nous rappelons, comment au début de l'année liturgique, l'Eglise nous prépare pour la première arrivée du Christ porteur du Salut. A deux semaines de la fin de l'année elle nous prépare pour la deuxième arrivée, celle dans laquelle se prononce le mot final et définitif à notre sujet.

Sur cet évangile nous pouvons penser que “je ne m'en fais pas, tout ça est bien loin”, mais «le Fils de l'homme est proche» (Mc 13,29). Néanmoins de nos jours dans notre société il est gênant —même incorrect— de parler de la mort. Mais nous ne pouvons pas parler de résurrection sans penser que nous devons mourir. La fin du monde commence pour chacun de nous le jour de notre mort, moment où prends fin le temps que nous a été accordé pour choisir. L'Evangile est toujours porteur de la Bonne Nouvelle et le Dieu du Christ est un Dieu de Vie: alors, pourquoi avons-nous peur? Est-ce que c'est parce que nous manquons d'espérance?

Devant l'imminence de ce jugement nous devons savoir nous transformer en juges sévères, pas des autres, mais de nous mêmes. Ne pas tomber dans les pièges de l'autojustification, de “relativiser” ou encore de “moi je ne le vois pas comme ça”… Jésus se donne à travers son Eglise, et avec Lui, nous donne les moyens et outils pour que ce jour là ne soit pas le jour de notre condamnation, sinon celui d'un spectacle très intéressant, dans lequel, nous aurons enfin les réponses à toutes les vérités cachées des conflits qui ont tant tourmenté les hommes.

L'Eglise nous annonce un Sauveur, Christ le Seigneur. Moins de peurs et plus de cohérence entre notre manière de vivre et notre foi! «Quand nous arriverons devant Dieu, on nous demandera deux choses: si nous faisions partie de l'Eglise et si nous travaillions dans l'Eglise. Tout le reste n'a aucune valeur» (Cardinal JH Newman). L'Eglise non seulement nous enseigne la manière de mourir, mais aussi la manière de vivre afin de ressusciter. Parce que ce que l'Eglise prêche ce n'est pas son propre message, mais le message de Celui qui Est source de vie. C'est uniquement dans cette espérance que nous pourrons faire face avec sérénité au jugement de Dieu.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Pétunia
Moderateur
Moderateur
Pétunia



Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 EmptyLun 15 Nov 2021, 11:04

Lundi de la 33ème semaine du temps ordinaire


  

L'aveugle de Jéricho



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 18, 35-43.

Alors que Jésus approchait de Jéricho, un aveugle mendiait, assis au bord de la route.
Entendant la foule passer devant lui, il s’informa de ce qu’il y avait.
On lui apprit que c’était Jésus le Nazaréen qui passait.
Il s’écria : « Jésus, fils de David, prends pitié de moi ! »
Ceux qui marchaient en tête le rabrouaient pour le faire taire. Mais lui criait de plus belle : « Fils de David, prends pitié de moi ! »
Jésus s’arrêta et il ordonna qu’on le lui amène. Quand il se fut approché, Jésus lui demanda :
« Que veux-tu que je fasse pour toi ? » Il répondit : « Seigneur, que je retrouve la vue. »
Et Jésus lui dit : « Retrouve la vue ! Ta foi t’a sauvé. »
À l’instant même, il retrouva la vue, et il suivait Jésus en rendant gloire à Dieu. Et tout le peuple, voyant cela, adressa une louange à Dieu. © AELF



Méditation


Jéricho est situé au-dessous du niveau de la mer. Cette ville représente le monde du péché éloigné de Dieu. Jésus et ses disciples passent par cette ville alors qu’ils sont en route vers Jérusalem.. Une foule nombreuse se presse autour de lui. Sur sa route, il croise un homme aveugle qui est assis au bord de la route pour mendier. Cet homme aveugle et mendiant est l'image de l'humanité tombée dans le péché.

Apprenant que c'est Jésus qui passe, l'homme aveugle va le supplier avec grande insistance. On cherche à le faire taire. Mais plus on veut le faire taire, plus il crie fort. C’est un très bel exemple de ténacité et de constance dans la prière. On peut avoir de nombreuses raisons de ne pas prier. Mais ce pauvre mendiant nous apprend à ne pas nous décourager.

Le même Jésus continue à passer sur nos routes, au cœur de nos vies. Il passe partout où il est annoncé, partout où des gens se rassemblent pour le prier, l’écouter et parler de lui. Des gens qui sont loin de lui entendent comme une rumeur. Ils cherchent à savoir. Parfois, ils viennent à l’église pour voir. Comment les accueillons-nous ? On voit parfois des chrétiens qui préfèreraient rester bien entre eux. Et aujourd’hui, il dit aux disciples : « Appelez-le. » Tous les hommes sans exception sont appelés à Jésus. Voilà un message de la plus haute importance pour nous qui fonctionnons trop souvent sur le mode de l’exclusion.

Cet évangile nous annonce une bonne nouvelle : L’aveugle a été guéri, oui bien sûr, mais le plus important est ailleurs ; sa confiance absolue en Jésus l’a sauvé. Nous pouvons demander au Seigneur de nous donne » la même foi que ce mendiant aveugle, qu’il nous libère de tout ce qui nous ferme à lui et à tous nos frères.

Aujourd'hui, Jésus nous repose la même question qu’à cet homme : « Que veux-tu que je fasse pour toi ? » Ce n’est pas une question piège comme celles que posent les pharisiens. C’est simplement la question d’un Dieu qui veut passer dans notre vie pour nous sauver. Mais sans notre confiance, il ne peut rien faire. Comme l’aveugle de l’évangile, nous crions : « Fais que je voie ! » Aie pitié de moi qui ne vois trop souvent que l’affreuse nuit du doute. Aie pitié de moi qui ne vois pas toujours le sens de ma vie et le pourquoi des épreuves qui m’accablent. Aie pitié de moi qui ne vois pas combien tu m’aimes.

Le Seigneur est là pour nous guérir de nos aveuglements, pour nous ouvrir à l’amour de Dieu et à celui de tous nos frères. Aujourd'hui, c'est un exclu qui nous donne l'exemple. La confiance est un combat de tous les jours, parfois dans l’obscurité de la foi. Mais grâce à cet homme guéri, nous savons que la nuit n’a pas le dernier mot. C’est de cette espérance que nous avons à témoigner tout au long de notre vie auprès de tous ceux et celles qui nous entourent.
 

Pour prier







L'Évangile du jour: Lundi de la 33ème semaine du temps ordinaire (levangiledujour.com)
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur



Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 EmptyLun 15 Nov 2021, 17:26




Mille     Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 2129354088    ma chère PETUNIA pour ta fidélité à poster les évangiles du jour.
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Pétunia
Moderateur
Moderateur
Pétunia



Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 EmptyMar 16 Nov 2021, 10:48

Mardi de la 33ème semaine du temps ordinaire




« ZACHÉE, DESCEND DE TON ARBRE… »




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




Évangile selon Saint Luc (19, 1-10)


En ce temps-là,
    entré dans la ville de Jéricho, Jésus la traversait.
    Or, il y avait un homme du nom de Zachée ;
il était le chef des collecteurs d’impôts,
et c’était quelqu’un de riche.
    Il cherchait à voir qui était Jésus,
mais il ne le pouvait pas à cause de la foule,
car il était de petite taille.
    Il courut donc en avant
et grimpa sur un sycomore
pour voir Jésus qui allait passer par là.
    Arrivé à cet endroit,
Jésus leva les yeux et lui dit :
« Zachée, descends vite :
aujourd’hui il faut que j’aille demeurer dans ta maison. »
    Vite, il descendit
et reçut Jésus avec joie.
    Voyant cela, tous récriminaient :
« Il est allé loger chez un homme qui est un pécheur. »
    Zachée, debout, s’adressa au Seigneur :
« Voici, Seigneur :
je fais don aux pauvres de la moitié de mes biens,
et si j’ai fait du tort à quelqu’un,
je vais lui rendre quatre fois plus. »
    Alors Jésus dit à son sujet :
« Aujourd’hui, le salut est arrivé pour cette maison,
car lui aussi est un fils d’Abraham.
    En effet, le Fils de l’homme est venu chercher et sauver
ce qui était perdu. »


:copyright: AELF



Méditation


Zachée n’était pas seulement publicain (collecteur des impôts pour l’occupant romain) ; il était aussi le chef des publicains. Il était donc très voleur, très pécheur et très riche. Or voilà que cet homme a un ardent désir de voir Jésus. Il court devant, il monte sur un sycomore pour voir Jésus qui devait passer par là. À partir de ce moment, tout va se passer bien au-delà de ce qui était prévu : Jésus appelle Zachée ; la première chose qu’il lui demande c’est de descendre. En effet, Zachée s’est trompé. Si on veut rencontrer Jésus, il ne faut pas monter, il faut descendre. Lui-même s’est fait le plus petit et le plus pauvre. C’est en descendant que nous pourrons le rencontrer.



Jésus s’invite donc dans la maison de Zachée. Pour cet homme méprisé de tous, c’est vraiment un jour de joie. Il n’avait jamais imaginé que cela puisse lui arriver. Cette simple rencontre avec Jésus a été un bouleversement complet pour lui. Zachée se tient debout devant Jésus : c’est l’attitude du priant. Le fait d’être en présence de Jésus amène Zachée à se convertir : il décide de donner la moitié de ses biens aux pauvres. Pourquoi la moitié ? Parce que l’autre moitié n’est pas à lui mais à l’occupant romain. Donc il donne tout aux pauvres et en plus, il décide de réparer les torts qu’il a causés.



Cet Évangile nous dit la joie de Jésus : « Aujourd’hui, le Salut est arrivé dans cette maison. Zachée est sauvé, il est sorti du monde du mal, sorti de Jéricho. Il devient fils d’Abraham. Il entre dans l’alliance que Dieu a  établie avec les hommes. Jésus est venu chercher et sauver ceux qui étaient perdus. Ce qu’il a fait pour Zachée, il le fait aussi pour chacun de nous. Il attend que nous descendions de notre arbre ; cet arbre, c’est celui où nous nous cachons pour rester en dehors des combats des hommes ; c’est celui de nos certitudes, celui de notre bonne ou mauvaise conscience…



Nous sommes tous invités à descendre de notre piédestal pour nous laisser habiter par Jésus lui-même. Il nous faut aussi accepter de laisser les autres entrer dans notre vie. Le vrai Dieu, celui que Jésus est venu nous révéler, c’est précisément celui de tous les exclus, qu’ils soient riches ou pauvres, jeunes ou adultes.



En ce jour, nous te prions Seigneur pour tous les Zachée de la terre, tous ceux et celles qui sont rejetés et méprisés à cause de leur passé et de leurs actes. Tu veux demeurer chez eux comme chez nous. Par ton Eucharistie, tu nous invites chez toi. Que notre rendez-vous à la messe et à l’adoration nous transforme comme il a transformé le publicain de Jéricho. Amen

L'Évangile du jour: Mardi de la 33ème semaine du temps ordinaire (levangiledujour.com)

Revenir en haut Aller en bas
Pétunia
Moderateur
Moderateur
Pétunia



Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 EmptyMer 17 Nov 2021, 12:04

Mercredi de la 33ème semaine du temps ordinaire




La parabole des dix mines



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Parabole des dix mines


Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 19,11-28.



En ce temps-là, comme on l’écoutait, Jésus ajouta une parabole : il était près de Jérusalem et ses auditeurs pensaient que le royaume de Dieu allait se manifester à l’instant même.

Voici donc ce qu’il dit : « Un homme de la noblesse partit dans un pays lointain pour se faire donner la royauté et revenir ensuite.

Il appela dix de ses serviteurs, et remit à chacun une somme de la valeur d’une mine ; puis il leur dit : “Pendant mon voyage, faites de bonnes affaires.”

Mais ses concitoyens le détestaient, et ils envoyèrent derrière lui une délégation chargée de dire : “Nous ne voulons pas que cet homme règne sur nous.”

Quand il fut de retour après avoir reçu la royauté, il fit convoquer les serviteurs auxquels il avait remis l’argent, afin de savoir ce que leurs affaires avaient rapporté.

Le premier se présenta et dit : “Seigneur, la somme que tu m’avais remise a été multipliée par dix.”

Le roi lui déclara : “Très bien, bon serviteur ! Puisque tu as été fidèle en si peu de chose, reçois l’autorité sur dix villes.”

Le second vint dire : “La somme que tu m’avais remise, Seigneur, a été multipliée par cinq.”

À celui-là encore, le roi dit : “Toi, de même, sois à la tête de cinq villes.”

Le dernier vint dire : “Seigneur, voici la somme que tu m’avais remise ; je l’ai gardée enveloppée dans un linge.


En effet, j’avais peur de toi, car tu es un homme exigeant, tu retires ce que tu n’as pas mis en dépôt, tu moissonnes ce que tu n’as pas semé.”

Le roi lui déclara : “Je vais te juger sur tes paroles, serviteur mauvais : tu savais que je suis un homme exigeant, que je retire ce que je n’ai pas mis en dépôt, que je moissonne ce que je n’ai pas semé ;

alors pourquoi n’as-tu pas mis mon argent à la banque ? À mon arrivée, je l’aurais repris avec les intérêts.”

Et le roi dit à ceux qui étaient là : “Retirez-lui cette somme et donnez-la à celui qui a dix fois plus.”

On lui dit : “Seigneur, il a dix fois plus !


– Je vous le déclare : on donnera à celui qui a ; mais celui qui n’a rien se verra enlever même ce qu’il a. Quant à mes ennemis, ceux qui n’ont pas voulu que je règne sur eux, amenez-les ici et égorgez-les devant moi.” »

Après avoir ainsi parlé, Jésus partit en avant pour monter à Jérusalem. 


:copyright: AELF





Méditation


Jésus approche de Jérusalem. Beaucoup pensent qu'il va inaugurer son ministère triomphal. Les disciples n'ont pas encore compris l'annonce de la Passion. C'est à ce moment-là que Jésus raconte la parabole des mines.




C'est l'histoire d'un homme qui part vers un pays lointain pour y être investi de la royauté et revenir ensuite. Avant de partir, il appelle ses serviteurs et leur confie la somme de dix mines. Une mine représente environ 3500 dollars. C'est donc une somme très importante.




Cet homme qui part c'est Jésus. Les serviteurs c'est chacun de nous. En nous racontant cette parabole, Jésus nous fait comprendre qu'il nous confie ses biens les plus précieux. Ces biens, nous les recevons pour les mettre au service de tous.




Dieu nous a choisis pour participer à son œuvre de salut, pour répandre sa Parole, pour amener les autres à lui. Il veut que nous soyons remplis de l'Esprit Saint. Les tièdes ne l'intéressent pas. Il les vomit. Ces dons qu'il nous confie doivent produire au centuple. Dieu sera mécontent de ceux qui se seront détournés de lui délibérément. Il sera déçu par les indifférents et les paresseux qui n'auront pas répondu à son appel.




"Accorde-nous, Seigneur, de trouver notre joie dans notre fidélité car c’est un bonheur durable et profond de servir constamment le créateur de tous biens. Amen."




L'Évangile du jour: Mercredi de la 33ème semaine du temps ordinaire (levangiledujour.com)

Revenir en haut Aller en bas
Pétunia
Moderateur
Moderateur
Pétunia



Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 EmptyMer 17 Nov 2021, 19:56

Jeudi de la 33ème semaine du temps ordinaire




Lamentations sur Jérusalem
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 19, 41-44.

En ce temps-là, lorsque Jésus fut près de Jérusalem, voyant la ville, il pleura sur elle, en disant :

« Ah ! si toi aussi, tu avais reconnu en ce jour ce qui donne la paix ! Mais maintenant cela est resté caché à tes yeux.

Oui, viendront pour toi des jours où tes ennemis construiront des ouvrages de siège contre toi, t’encercleront et te presseront de tous côtés ;

ils t’anéantiront, toi et tes enfants qui sont chez toi, et ils ne laisseront pas chez toi pierre sur pierre, parce que tu n’as pas reconnu le moment où Dieu te visitait. »
© AELF



Méditation 

Jésus pleure sur Jérusalem ; cette ville qui n'a pas su accueillir le don de Dieu va vers sa ruine. Tout au long de son histoire, elle a été châtiée par les Égyptiens, les Grecs, les Romains, les Babyloniens, les Syriens, les Assyriens… Tous ont eu leur part ; Jésus pleure sur ce peuple qui est aveugle. Ce dernier n'a pas vu qu'il s'enfonce dans la destruction physique et spirituelle.
Et pourtant, ce peuple a eu les prophètes et les juges. Mais les uns et les autres ont été ignorés, torturés, mis à mort. Il a eu la Loi. Et maintenant, il y a Celui qu'on nomme Merveilleux Conseiller, Prince de la Paix, Seigneur de l'univers. Mais le peuple se détournera de lui, le torturera et le fera mourir sur une croix.
Jésus pleure aussi sur nous et sur notre monde. Il voit toutes les fois où nous nous sommes détournés de lui. C'est en regardant vers la croix que nous prenons conscience de la grandeur de son amour et de la gravité de notre péché. Il est toujours là pour nous accueillir et nous pardonner. Mais nous voyons bien que nous retombons souvent dans les mêmes péchés. Nous sommes aussi aveugles que le peuple choisi. Nous tombons sous l'emprise du démon, le Prince des ténèbres  qui nous détourne du chemin de la vraie vie. Cet Évangile nous adresse une invitation à reconnaître le Seigneur qui vient nous visiter et nous sauver



Pitié, Seigneur, car nous avons péché...





Temps de prière





L'Évangile du jour: Jeudi de la 33ème semaine du temps ordinaire (levangiledujour.com)
Revenir en haut Aller en bas
Pétunia
Moderateur
Moderateur
Pétunia



Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 EmptyVen 19 Nov 2021, 11:37

Vendredi de la 33ème semaine du temps ordinaire


Non aux vendeurs du temple


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 19,45-48.

En ce temps-là, entré dans le Temple, Jésus se mit à en expulser les vendeurs. Il leur déclarait :
« Il est écrit : ‘Ma maison sera une maison de prière’. Or vous, vous en avez fait une caverne de bandits. »
Et il était chaque jour dans le Temple pour enseigner. Les grands prêtres et les scribes, ainsi que les notables, cherchaient à le faire mourir,
mais ils ne trouvaient pas ce qu’ils pourraient faire ; en effet, le peuple tout entier, suspendu à ses lèvres, l’écoutait.

Commentaires

Dans l'évangile de ce jour, nous voyons Jésus très en colère contre les vendeurs du temple. Pourtant ce commerce était bien commode pour les sacrifices. Mais Jésus s'en prend précisément à ceux qui confondent commerce et religion. À cause d'eux, la maison de Dieu est devenue "une caverne de bandits" Il ne supporte pas que les vendeurs de colombes pressurent les fidèles les plus pauvres ni que le culte rendu à Dieu devienne une source de profit illicite.

Il nous faut aller plus loin dans la compréhension de l'évangile. En purifiant le temple, Jésus veut nous apprendre à purifier notre prière. Au temps de Jésus, beaucoup venaient offrir le mouton pour que Dieu les fasse réussir dans leurs affaires. Or Dieu n'a que faire de la boucherie des autels. Il nous appelle à convertir notre prière. Se convertir c'est faire un demi-tour. Les bruits d'argent, tous les calculs que nous pouvons faire sont une insulte à la grandeur de Dieu.

Concernant la prière, il nous faut remettre les choses en place : On ne prie pas pour faire connaître nos besoins à Dieu mais parce qu'il les connaît. On ne prie pas pour être aimés de lui mais parce qu'il nous aime. Ce n'est pas l'homme qui agit sur Dieu. C'est Dieu qui voudrait bien agir dans le cœur de l'homme. Il voudrait bien nous amener à purifier notre prière comme il a purifié le temple. Prier c'est ouvrir les portes et les fenêtres de notre cœur pour accueillir la lumière de Dieu. Cette prière n'est pas un trafic avec Dieu. Elle est accueil de son amour gratuit.

Le seul sacrifice agréable à Dieu c'est celui que le Christ fait de lui-même. De plus le temple dont les juifs sont si fiers n'est qu'un temple de pierre construit par un païen. Plus tard, il sera détruit. Jésus nous annonce que le seul vrai temple de Dieu c'est son corps. Il est la présence de Dieu parmi les hommes. Tout cela, les disciples ne l'ont compris qu'après la résurrection du Christ.

Autre message de ce jour : notre cœur est lui aussi un temple. Un temple dans lequel nous sommes invités à accueillir Dieu, et dans lequel il y a sans doute bien des choses encombrantes, des choses à jeter, d’autres qui nous polluent et menacent de nous étouffer. Ce n’est qu’en faisant le ménage en nous que nous pourrons y retrouver Dieu. C'est à ce prix que nous pourrons éviter l'étouffement de notre vie et notre relation avec lui. Prenons-nous en main pour retrouver notre liberté et le souffle de la vie. Ayons le courage de faire ce grand ménage pour accueillir dignement en nous le Christ sauveur !


Temps de prière : Dieu nous accueille en sa Maison






L'Évangile du jour: Vendredi de la 33ème semaine du temps ordinaire (levangiledujour.com)
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur



Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 EmptyVen 19 Nov 2021, 16:55

Pétunia a écrit:


Pitié, Seigneur, car nous avons péché...

Temps de prière


Très beau.   MERCI ma chère PETUNIA.

Petits chanteurs de Provence.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Pétunia
Moderateur
Moderateur
Pétunia



Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 EmptyVen 19 Nov 2021, 17:29

Tu les connais Mario ?
Revenir en haut Aller en bas
Pétunia
Moderateur
Moderateur
Pétunia



Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 EmptyVen 19 Nov 2021, 21:41

Samedi de la 33ème semaine du temps ordinaire


Le Dieu des vivants




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 20,27-40.
En ce temps-là, quelques sadducéens – ceux qui soutiennent qu’il n’y a pas de résurrection – s’approchèrent de Jésus et l’interrogèrent : « Maître, Moïse nous a prescrit : ‘Si un homme a un frère qui meurt en laissant une épouse mais pas d’enfant, il doit épouser la veuve pour susciter une descendance à son frère.’
Or, il y avait sept frères : le premier se maria et mourut sans enfant ;
de même le deuxième,
puis le troisième épousèrent la veuve, et ainsi tous les sept : ils moururent sans laisser d’enfants.
Finalement la femme mourut aussi.
Eh bien, à la résurrection, cette femme-là, duquel d’entre eux sera-t-elle l’épouse, puisque les sept l’ont eue pour épouse ? »
Jésus leur répondit : « Les enfants de ce monde prennent femme et mari.
Mais ceux qui ont été jugés dignes d’avoir part au monde à venir et à la résurrection d’entre les morts ne prennent ni femme ni mari,
car ils ne peuvent plus mourir : ils sont semblables aux anges, ils sont enfants de Dieu et enfants de la résurrection.
Que les morts ressuscitent, Moïse lui-même le fait comprendre dans le récit du buisson ardent, quand il appelle le Seigneur ‘le Dieu d’Abraham, Dieu d’Isaac, Dieu de Jacob.’
Il n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants. Tous, en effet, vivent pour lui. »
Alors certains scribes prirent la parole pour dire : « Maître, tu as bien parlé. »
Et ils n’osaient plus l’interroger sur quoi que ce soit.


:copyright: AELF


Méditation
La foi en la résurrection est au cœur de l'Évangile. Elle en est même l'élément central. Et pourtant, ils sont nombreux ceux et celles qui ont du mal à y adhérer, même parmi les chrétiens. L'Évangile de ce jour atteste que cela n'allait pas de soi dans le judaïsme de l'époque. Les pharisiens l'acceptaient. Mais les Sadducéens plus conservateurs, l'ont toujours refusé parce qu'elle n'était pas inscrite dans la loi de Moïse. Ils allaient même jusqu'à la tourner en dérision.        

Les deux groupes, pharisiens et sadducéens interrogent Jésus pour le mettre dans l'embarras. Dans sa réponse, Jésus cite le livre de l'Exode : Dieu s'y présente à Moïse comme "le Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob". Ces trois patriarches sont morts depuis longtemps. Mais Jésus en conclut que Dieu n'est pas le Dieu des morts mais celui des vivants.     

Voilà cette bonne nouvelle qui nous est rappelée en ce jour. À la suite des patriarches et de bien d'autres croyants, nous sommes tous appelés à cette vie nouvelle que Jésus appelle le Royaume de Dieu. Ce monde nouveau n'est pas la continuation de celui dans lequel nous vivons actuellement. Il est tout autre. Il y a une rupture radicale ente la vie actuelle et la vie de ressuscité. L'important c'est de faire confiance à celui qui a dit : Je suis la résurrection et la Vie… Celui qui croit en moi vivra éternellement.

Ce trésor de la résurrection, nous ne pouvons pas (nous ne devons pas) le garder pour nous. Il nous faut le transmettre, le crier au monde entier. Au-delà de la mort, nous serons vivants en Dieu. Cette espérance doit nourrir notre prière. N'oublions jamais le Dieu des vivants. Il nous appelle tous à partager sa vie dès maintenant.

Seigneur, nous te prions : que la foi et l'espérance de l'Église soient pour tous les hommes l'annonce de la vie éternelle que tu veux partager avec eux. 








L'Évangile du jour: Samedi de la 33ème semaine du temps ordinaire (levangiledujour.com)
Revenir en haut Aller en bas
Pétunia
Moderateur
Moderateur
Pétunia



Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 EmptyDim 21 Nov 2021, 10:11

34e Semaine: Dimanche (B): Le Christ Roi de l'Univers


Texte de l'Évangile (Jn 18,33-37): Alors Pilate rentra dans son palais, appela Jésus et lui dit: «Es-tu le roi des Juifs?». Jésus lui demanda: «Dis-tu cela de toi-même, ou bien parce que d'autres te l'ont dit? Pilate répondit: «Est-ce que je suis Juif, moi? Ta nation et les chefs des prêtres t'ont livré à moi: qu'as-tu donc fait?». Jésus déclara: «Ma royauté ne vient pas de ce monde; si ma royauté venait de ce monde, j'aurais des gardes qui se seraient battus pour que je ne sois pas livré aux Juifs. Non, ma royauté ne vient pas d'ici». Pilate lui dit: «Alors, tu es roi?». Jésus répondit: «C'est toi qui dis que je suis roi. Je suis né, je suis venu dans le monde pour ceci: rendre témoignage à la vérité. Tout homme qui appartient à la vérité écoute ma voix».



«Je suis roi. Tout homme qui appartient à la vérité écoute ma voix»


Abbé Frederic RÀFOLS i Vidal(Barcelona, Espagne)




Aujourd'hui, on nous présente Jésus comme Roi de l'univers. J'ai toujours été frappé par l'accent que la Bible met sur le mot “Roi” quand ce mot s'applique à Jésus. «Yahvé est roi, il est revêtu de majesté» nous chantons dans le Psaume 93. Nous avons entendu de la bouche de Jésus lui-même «Je suis roi» (Jn 18,37). «Béni soit celui qui vient, le roi, au nom du Seigneur» (Lc 19,38), disaient les gens quand Il entra à Jérusalem.

Effectivement, quand le mot “Roi” s'applique à Dieu et à Jésus, elle n'a pas la même connotation que la monarchie politique telle que nous la connaissons. Mais, par contre, c'est vrai qu'il existe un certain parallèle entre le langage populaire et celui de la bible quant au mot “Roi”. Par exemple, quand une mère s'occupe de son bébé de quelques mois et lui dit “Tu es le roi de la maison”. Qu'est-ce qu'elle veut dire? Quelque chose de très simple : que pour elle ce petit occupe la première place, qu'il est tout pour elle. Quand les jeunes disent qu'un tel est le roi du rock, ils veulent dire qu'il n'y a personne qui lui ressemble, c'est pareil quand on parle du roi du basket. Si vous rentrez dans la chambre d'un adolescent vous verrez un mur couvert de tous ses “rois”. Je crois que ces expressions populaires ressemblent beaucoup plus à ce que nous voulons dire quand nous acclamons Dieu comme notre Roi et nous aident à comprendre ce que Jésus affirme sur sa royauté : «Mon royaume ne vient pas de ce monde» (Jn 18,36).

Pour les chrétiens notre Roi est le Seigneur, c'est à dire, le centre vers lequel se dirige le sens le plus profond de notre vie. Quand dans le Notre Père nous demandons que ton règne vienne, nous exprimons le désir que grandisse le nombre de personnes qui rencontrent Dieu, la source de bonheur et qu'ils s'efforcent de suivre la voie qu'Il nous a montrée, la voie des Béatitudes. Demandons-le de tout cœur, car «quel que soit l'endroit où se trouve Jésus, se trouve notre vie et notre royaume» (Saint Ambroise).




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Pétunia
Moderateur
Moderateur
Pétunia



Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 EmptyLun 22 Nov 2021, 00:27

Lundi de la 34ème semaine du temps ordinaire



Elle a tout donné


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 21,1-4.
En ce temps-là, comme Jésus enseignait dans le Temple, levant les yeux, il vit les gens riches qui mettaient leurs offrandes dans le Trésor.
Il vit aussi une veuve misérable y mettre deux petites pièces de monnaie.
Alors il déclara : "En vérité, je vous le dis : cette pauvre veuve a mis plus que tous les autres.
Car tous ceux-là, pour faire leur offrande, ont pris sur leur superflu mais elle, elle a pris sur son indigence : elle a mis tout ce qu’elle avait pour vivre."

 AELF


Méditation


Jésus se trouve dans l'enceinte du temple, face à la salle du trésor. Les pèlerins sont venus en grand nombre pour la fête de la Pâque. Pour eux, c'est le moment de déposer leur offrande. Il faut en effet finir de financer la restauration du temple. Beaucoup de gens riches y mettent des grosses sommes.  Pour les responsables de la trésorerie, c'est un grand moment. Malheureusement, ils ne savent pas regarder au-delà des apparences. Pour eux, il n'y a que l'argent qui compte.
Arrive une pauvre veuve qui verse deux piécettes. Personne ne l'a remarquée. Personne n'a vu qu'elle a tout donné, tout ce qu'elle avait pour vivre. Personne n'a mesuré la valeur de sa générosité. Or voilà que sans même le savoir, elle a attiré l'attention de Jésus. Il montre à tous qu'elle a tout donné, tout ce qu'elle avait pour vivre. Elle ne peut plus s'appuyer sur aucun soutien matériel. C'est à Dieu qu'elle donne tout. Elle choisit de mettre sa confiance en lui seul. Sans le savoir, elle met en pratique la parole de l'évangile : "Cherchez d'abord le Royaume et sa justice et tout le reste vous sera donné par surcroît."
Le Christ ne nous incite pas à l'insouciance ni à la paresse. Il nous provoque à nous demander où nous mettons nos premières préoccupations : dans les biens matériels qui restent périssables ou dans la confiance en Dieu qui ne nous abandonne jamais. Risquer la confiance c'est tout donner, c'est donner le peu que nous avons en argent, en compétence, en force physique et spirituelle. Tout cela, nous l'avons reçu gratuitement pour le partager. En ce temps où nous préférons nous barder d'assurances vies, voilà un appel exigeant.
À chaque Eucharistie, nous nous tournons vers la croix du Christ. Il est celui qui a tout donné jusqu'au bout. Et il continue à se donner à chacun. Prions-le pour qu'il nous donne la foi de cette pauvre veuve dont nous parle l’évangile. Et nous n’oublions pas cette autre veuve, celle qui se trouvait auprès de la croix de son Fils Jésus. Elle aussi a tout donné. Elle s’en est entièrement remise à Dieu. Demandons au Seigneur qu’il nous apprenne à voir comme lui, à ne pas nous arrêter aux apparences, si belles soient-elles, mais à découvrir la beauté cachée au fond des cœurs.



L'Évangile du jour: Lundi de la 34ème semaine du temps ordinaire (levangiledujour.com)
Revenir en haut Aller en bas
Pétunia
Moderateur
Moderateur
Pétunia



Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 EmptyLun 22 Nov 2021, 19:53

Mardi de la 34ème semaine du temps ordinaire


 

"Il n'en restera pas pierre sur pierre".



 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

 
Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 21,5-11.


En ce temps-là, comme certains parlaient du Temple, des belles pierres et des ex-voto qui le décoraient, Jésus leur déclara :

"Ce que vous contemplez, des jours viendront où il n’en restera pas pierre sur pierre : tout sera détruit."
Ils lui demandèrent : « Maître, quand cela arrivera-t-il ? Et quel sera le signe que cela est sur le point d’arriver ? »

Jésus répondit : « Prenez garde de ne pas vous laisser égarer, car beaucoup viendront sous mon nom, et diront : “C’est moi”, ou encore : “Le moment est tout proche.” Ne marchez pas derrière eux !

Quand vous entendrez parler de guerres et de désordres, ne soyez pas terrifiés : il faut que cela arrive d’abord, mais ce ne sera pas aussitôt la fin. »
Alors Jésus ajouta : « On se dressera nation contre nation, royaume contre royaume.

Il y aura de grands tremblements de terre et, en divers lieux, des famines et des épidémies ; des phénomènes effrayants surviendront, et de grands signes venus du ciel. »

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris




Méditation

L'Évangile de ce jour évoque des événements dramatiques. Mais il voudrait surtout raviver notre espérance : Non, ce n'est pas la fin du monde mais la fin d'un monde. Nous voyons ce qui meurt et ça fait du bruit. Il nous faut aussi prendre conscience de ce qui surgit, ce monde nouveau qui est en train de naître.


Aujourd'hui, Jésus nous parle de la ruine du temple de Jérusalem. Nous pouvons imaginer la stupeur de ses amis lorsqu'ils ont entendu cela. 

Quand l'évangile de Saint Luc a été écrit, cette prophétie s'est réalisée. Le Temple de Jérusalem a été détruit par l'empereur Titus. 

C'est l'occasion pour l'évangéliste d'inviter les chrétiens à faire un pas de plus : Désormais le vrai temple que Dieu veut habiter ce n'est pas un bâtiment de pierre, aussi beau soit-il. 

Le vrai temple c'est le Corps du Christ lui-même. C'est ce que nous devons comprendre quand Jésus dit : "Détruisez ce temple et en trois jours je le rebâtirai."


Il nous faut tirer les conséquences de cette révélation :

 Nous ne devons plus nous contenter de chercher Dieu dans le luxe qu'on a instauré au temple ou dans nos églises de pierre. 

Ensemble, nous sommes membres du Corps du Christ, le temple que Dieu veut habiter. Si nous voulons le rencontrer, il ne faut pas oublier de le chercher parmi les plus pauvres, ceux qui ont faim et froid, ceux qui sont malades et en prison. 

Le vrai temple de Dieu c'est le cœur de l'homme. La vraie ruine du temple, ce sont ces corps en ruine à cause de la faim, de la maladie, des guerres, du chômage et de l'acharnement du malheur.


Cet Évangile nous rappelle que nous sommes invités à avancer humblement et avec courage en nous ressourçant chaque jour à la Parole de Dieu. 

Cette Parole est « lumière pour nos pas ». 

Chaque dimanche, le Seigneur nous donne rendez-vous pour l’Eucharistie source et sommet de toute vie chrétienne. 

Puis il nous envoie pour agir comme lui et avec lui au service des autres. 

C’est avec lui que nous pourrons rester en éveil pour témoigner de l’espérance qui nous anime.



L'Évangile du jour: Mardi de la 34ème semaine du temps ordinaire (levangiledujour.com)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Évangile du jour avec son commentaire - année 2021   Évangile du jour avec son commentaire - année 2021 - Page 8 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Évangile du jour avec son commentaire - année 2021
Revenir en haut 
Page 8 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: SPIRITUALITE CHRETIENNE et THEOLOGIE CHRETIENNE-
Sauter vers: