Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS
Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP
-17%
Le deal à ne pas rater :
-100€ sur TV QLED 65″ CONTINENTAL EDISON Android
499.99 € 599.99 €
Voir le deal
Le Deal du moment :
Fnac : 15% de réduction sur toutes les TV de ...
Voir le deal

 

 Définition religieuse du mot "amour".

Aller en bas 
+10
Petite question
OUZOUD
SKIPEER
Skander
raph-222
gerard2007
BERNARD
mario-franc_lazur
Mucem
Cyril 84
14 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
raph-222





Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 Empty
MessageSujet: Définition religieuse du mot "amour".   Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 EmptyDim 11 Juil 2021, 16:36

Rappel du premier message :

11 juillet 2021

Bonjour tout le monde,

Bonjour Cyril,

J'ai donc lu les sujets dont tu as donné les liens. Aucun d'eux ne répond à ma question. A ce que je comprends, tu a fais une recherche sur le mot "Amour" et tu as donc obtenu ces résultats.

OK, c'était intéressant, ça permet de voir des discussions sur différent thème lié à l'amour. OK, Par contre ma question bien précise qui n'a pas été abordé est: Quel est la définition de l'amour?

Beaucoup de sujets autour de l'amour, mais aucun n'en donne une définition précise. Or ce qui me pose problème, d'où ma question,  c'est que l'idée de l'amour qui en ressort est incohérente. Elle est incohérente tout simple parce que l'amour des hommes ne semble pas représenter la même chose que l'amour de Dieu.

Si par exemple on dit que:  aimer = desirer, dans ce cas là l'amour pour Dieu, c'est le désire pour Dieu, ce qui a du sens(si on oublie le fait qu'on désire quelqu'un qu'on ne voit pas, ne touche pas, ne perçoit pas).
          Mais donc ça veut dire que quand Dieu nous aime, Dieu nous désire!? Là pour le coup ça n'a plus de sens. Pourquoi Dieu désirerait des êtres imparfaits?


Si par exemple on dit que:  aimer = bienveillance,  dans ce cas là l'amour de Dieu envers nous, c'est la bienveillance de Dieu envers nous, ce qui a du sens.
           Mais dans ce cas là, notre amour pour Dieu, c'est notre beiveillance pour Dieu, or ça n'a aucun sens: Depuis quand Dieu a besoin de la bienveillance des fourmis que nous sommes?

Si par exemple on dit que:  aimer = obéir, dans ce cas là l'amour pour Dieu, c'est la soumission à Dieu, ce qui a du sens.
           Mais  dans ce cas là, L'amour de Dieu pour nous, c'est sa soumission envers nous, et on se retrouve de nouveau dans un non sens complet.

Donc soit il existe une définition du mot amour qui rend cohérent l'usage de "l'amour pour Dieu" et "l'amour de Dieu", soit elle n'existe pas, auquel cas il ne faut pas utiliser le même mot pour représenter 2 choses différentes.

As-tu compris ma question Cyril?

Je rappelle que ça concerne surtout l'Islam car le Christianisme fourni une réponse à ce problème.


Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 2129354088 pour votre aide à améliorer ma compréhension.🙏
R🙂
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
raph-222





Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Définition religieuse du mot "amour".   Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 EmptySam 16 Oct 2021, 08:39

Bonjour tout le monde,

J'ai donc pris le temps de réfléchir à l'excelent message de Badrr, et il m'est venu les 2 questions suivantes:


Badrr a écrit:
D'un Point de vue religieux et spirituel , il n' y a ni haine ni volonté de combattre ce qui rend l'autre joyeux et ce qui donne un sens à sa vie .

 Je pense avoir besoin de développer ce point car voici tel que je prends la situation: Etant donné que c'est leur religion "erronée" qui donne un sens aux personnes (les plus) religieuses, vouloir leur dire qu'ils se sont tromper de religion, ça revient à vouloir combattre ce qui les rend joyeux et qui donne un sens à leur vie?  Je suppose que j'ai du mal comprendre, toujours est-il je n'arrive pas à le voir autrement.

 Par exemple, expliquer à quelqu'un que le livre saint qu'il a étudier toute sa vie n'est pas saint, j'ai du mal à saisir en quoi ça peut lui faire plaisir?

En fait c'était surtout dans  ce sens  que je trouve que défendre la vérité pose problème puisque cela revient forcément à attaquer la foi de l'autre. Ce qui d'ailleurs nous mêne à ma seconde question:

 Comment foi et humilité peuvent-ils être compatible ?

Car quand on y réfléchi bien, la foi est une conviction, or l'humilité est une remise en question. Pour accepter sincèrement le dialogue religieux, sincèrement dans le sens  où on croit vraiment qu'il peut nous apporter quelque chose, cela revient à avoir l'humilité d'accepter qu'on a pu se tromper, qu'il peut y avoir des erreurs dans notre livre saint, ce qui voudrait dire qu'il n'est pas saint, que l'on s'est trompé de religion, et par conséquent remettre en question notre foi.

  Donc je ne vois pas comment il est possible d'aborder avec une foi absolue dans notre religion un dialogue qui demande l'humilité de la remettre en question.

J'en arrive donc à la conclusion que foi et humilité sont incompatible, pouvez-vous m'éclairer sur ce sujet ?

Merci beaucoup les amis pour vos échanges très interessant!🙏
R🙂
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur



Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Définition religieuse du mot "amour".   Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 EmptySam 16 Oct 2021, 09:55

raph-222 a écrit:
Bonjour tout le monde,

J'ai donc pris le temps de réfléchir à l'excelent message de Badrr, et il m'est venu les 2 questions suivantes:


Badrr a écrit:
D'un Point de vue religieux et spirituel , il n' y a ni haine ni volonté de combattre ce qui rend l'autre joyeux et ce qui donne un sens à sa vie .

 Je pense avoir besoin de développer ce point car voici tel que je prends la situation: Etant donné que c'est leur religion "erronée" qui donne un sens aux personnes (les plus) religieuses, vouloir leur dire qu'ils se sont tromper de religion, ça revient à vouloir combattre ce qui les rend joyeux et qui donne un sens à leur vie?  Je suppose que j'ai du mal comprendre, toujours est-il je n'arrive pas à le voir autrement.

 Par exemple, expliquer à quelqu'un que le livre saint qu'il a étudier toute sa vie n'est pas saint, j'ai du mal à saisir en quoi ça peut lui faire plaisir?

En fait c'était surtout dans  ce sens  que je trouve que défendre la vérité pose problème puisque cela revient forcément à attaquer la foi de l'autre. Ce qui d'ailleurs nous mêne à ma seconde question:

 Comment foi et humilité peuvent-ils être compatible ?
...................................................
Merci beaucoup les amis pour vos échanges très interessant!🙏
R🙂


Peut-être que cet extrait de Nostrae Aetate mis en"déclaration des fondateurs" peut t'être utile :

Les fondateurs de ce site SONT CATHOLIQUES et en accord avec le Magistère de l’Eglise Catholique qui déclare :"Les autres religions qu'on trouve de par le monde s'efforcent d'aller, de façons diverses, au-devant de l'inquiétude du coeur humain en proposant des voies, c'est-à-dire des doctrines, des règles de vie et des rites sacrés. L'Église Catholique ne rejette rien de ce qui est vrai et saint dans ces religions. Elle considère avec un respect sincère ces manières d'agir et de vivre, ces règles et ces doctrines qui, quoiqu'elles différent en beaucoup de points de ce qu'elle-même tient et propose, cependant apportent souvent un rayon de la vérité qui illumine tous les hommes (...) Elle exhorte donc ses fils pour que, avec prudence et charité, par le dialogue et par la collaboration avec ceux qui suivent d'autres religions, et tout en témoignant de la foi et de la vie chrétiennes, ils reconnaissent, préservent et fassent progresser les valeurs spirituelles, morales et socioculturelles qui se trouvent en eux". (« Nostrae Aetate »)

Fraternellement.
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Pétunia
Moderateur
Moderateur
Pétunia



Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Définition religieuse du mot "amour".   Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 EmptySam 16 Oct 2021, 11:26

Je suis tout à fait d'accord avec cet extrait que vient de poster Mario et quand on l'a bien compris, il n'y a rien à rajouter :
Juste que le RESPECT de la religion de l'autre soit réciproque.

Nous prions le même Dieu. 
 
« ce qui nous unit est supérieur à ce qui nous sépare », 


Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 701964    Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 646878
Revenir en haut Aller en bas
Libremax

Libremax



Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Définition religieuse du mot "amour".   Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 EmptySam 16 Oct 2021, 11:35

Bonjour raph-22, je vais répondre puisque je suis le premier à avoir parlé d'humilité, si je ne me trompe.
Témoigner de sa foi ce n'est pas tout à fait équivalent au fait de dire que l'autre se trompe de religion, et encore moins combattre ce qui les rend joyeux en donnant du sens à sa vie. Ça, ce sont les méthodes de la colonisation. Aujourd'hui, le dialogue se fait dans la paix, ce qui implique le respect, c'est à dire :
"Tu as ta foi, tu es convaincu, cela te rend heureux. Maintenant, si tu le désires, je peux témoigner de ce en quoi je crois, je te le partage, comme un cadeau. Si tu n'en veux pas, ce n'est pas grave".
Ici, l'humilité consiste à ne pas vouloir convaincre à tout prix l'interlocuteur, mais à le laisser libre de penser ce qu'il veut.

Mais, raph-22, on peut aussi rencontrer des personnes qui justement, n'ont pas vraiment de religion et qui cherchent un sens à leur vie. Et cela peut être tel ou tel témoignage donné en toute humilité qui va les toucher au plus profond d'eux mêmes.
Et il arrive que d'autres personnes cherchent pendant longtemps à être guidés par une religion, que ce soit celle dans laquelle il a été éduqué ou celle qu'il s'est choisie, et qui n'arrivent pas à y trouver du sens. Parfois, un nouveau témoignage va les éclairer sur ce qu'elles recherchent vraiment: c'est ce qu'on appelle un chemin de conversion, qui peut commencer ainsi.
Dans les deux cas, c'est un réel cadeau qui est fait à ces personnes, dans l'humilité la plus grande, parce que gratuitement, sans rien attendre en retour.

L'humilité implique de se remettre en question, c'est vrai. Mais le croyant à qui la Vérité s'impose réellement, il ne peut rien faire d'autre que de la reconnaître et de l'accepter. Après le temps des questions, si sa foi remplit son coeur et sa raison, alors les perpétuelles remises en question, n'ont plus lieu, d'autant qu'elles peuvent à leur tour rejoindre l'orgueil de tout vouloir contrôler.
La remise en question nécessaire devient alors celle de savoir si je vis en conformité avec ma foi.

Défendre sa foi ne revient pas forcément à attaquer celle de l'autre, surtout s'il ne le veut pas. Cela consiste à pouvoir dire que notre conviction n'est pas la même, et cela ne devrait pas revenir à attaquer l'autre. Si tel est le cas, c'est parce que les choses se sont faites par force, par violence, par mépris, autant d'un côté que de l'autre ... précisément, sans humilité.

Le dialogue religieux peut très bien advenir et me laisser accepter que l'autre puisse m'éclairer par son témoignage de foi qui ne sera pas le mien. Après tout qui sait? Il y a des chrétiens, des musulmans très pieux et et très instruits qui se sont convertis et qui ont, un jour, entendu un premier témoignage qui les a bouleversé. Bien sûr que oui, il faut aller au dialogue inter-religieux avec un coeur ouvert. Mais vous savez, l'éclairage donné par l'autre n'a pas besoin de remettre en question mon "livre saint". Un musulman pourra m'éblouir par exemple par la ferveur avec laquelle il accomplit sa prière, ses gestes de jeûne, sa contemplation de Dieu et de tout ce qui est sacré. Vous comprenez ?
Pour rajouter à ce que dit Mario, le concile Vatican Ii a statué que les autres religions avaient toutes des "semences de vérité" qu'il nous fallait discerner. Pour l'époque, venant de l'Eglise catholique, c'est énorme.

La Vérité ne nous appartient pas, même si nous croyons en être les témoins, voilà ce qui doit rendre le témoin humble.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Définition religieuse du mot "amour".   Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 EmptySam 16 Oct 2021, 18:24

Salut , je pense que Libremax a répondu à la question de l'humilité . Imaginons qu'une personne trouve la fontaine de jouvence et qu'il ne la partage pas ?

Tu dis que la conviction repose sur la certitude alors que l'humilité repose sur le doute . Tu en arrives donc à la conclusion que l'humilité s'oppose à la foi . Je pense que le doute a des degrés . La certitude est un doute , car la certitude sera toujours différente du savoir et de la connaissance . Nous sommes certains et nous avons des convictions justement car nous ne savons pas et nous ne connaissons pas .
L'humilité est par définition humiliation . L'humiliation est considéré comme négatif par notre intuition . Nous sommes humbles car nous ne savons pas , nous ne maitrisons rien , nous sommes sommes humbles car nous avons peur . Ces sentiments nous amène à chercher de la sécurité . Cette sécurité réside dans la foi . C'est bien parce que nous sommes humbles que nous avons la foi .

Le besoin de sécurité nous amène à bâtir des forteresses pour se mettre à l'abri . que dire de celui qui n'ouvre pas sa porte ou qui n'appelle pas à la sécurité ou au danger ?

Il est vrai qu'il y aura toujours des hommes convaincus que leur forteresses sont les plus sécurisées et que les autres se trompent . Il y aura toujours chez des hommes la volonté de détruire la forteresse des autres afin de prouver que sa forteresse est la meilleure . Il n' y en aura toujours , mais en agissant de la sorte on en arrive à détruire les deux forteresses , ce qui prouve non pas que la forteresse construite est fragile mais que l'homme a oublié les raisons de la construction de forteresses . Je ne sais pas si l'image est parlante , mais lorsque l'on dissocie la spiritualité du matériel , nous n'avons plus que des coquilles vides . Lorsque l'on en arrive à défendre une religion en délaissant ce qui a construit cette religion est ce toujours la même religion ? En réalité les hommes qui agissent ainsi n'ont pas une foi qui sécurise mais un savoir qui détruit . Il n'y a ni humilité , ni spiritualité et c'est la religion qui est adorée , la religion n'est plus une voie ou un moyen mais une fin , une étiquette ou une apparence .
Il ne peut y avoir de foi sans humilité . Mais il y a de la science sans humilité . Des vérités absolues que l'on ne peut remettre en doute , des dogmes qui découlent d'une rationalisation et que l'on rationalise . Avec comme seul ami la raison . Malheureusement la raison aussi n'est pas un fidèle compagnon et la raison aussi nous amène à des sottises , si l'on délaisse l'humilité .
Tu peux faire l'expérience , si tu le souhaites , avec cet exemple suivant .
Un homme achète à un boulanger , une baguette et un bonbon . Il a payé en tout 1.10 euros . En sachant que la baguette coute 1 euro de plus que le bonbon , combien coute le bonbon ?

raph-222 a écrit:

Je pense avoir besoin de développer ce point car voici tel que je prends la situation: Etant donné que c'est leur religion "erronée" qui donne un sens aux personnes (les plus) religieuses, vouloir leur dire qu'ils se sont tromper de religion, ça revient à vouloir combattre ce qui les rend joyeux et qui donne un sens à leur vie? Je suppose que j'ai du mal comprendre, toujours est-il je n'arrive pas à le voir autrement.

Par exemple, expliquer à quelqu'un que le livre saint qu'il a étudier toute sa vie n'est pas saint, j'ai du mal à saisir en quoi ça peut lui faire plaisir?
Cela ne fait plaisir à personne . Et je ne vois ni spiritualité ni empathie dans cet exemple précis . Lorsque l'on retire la spiritualité et l'empathie -subjectivité -nous débouchons sur la raison et son objectivité . Et la raison n'est pas un ami fidèle , enfin la raison n'est pas toujours du coté de la morale ou de la vérité . Tu peux prendre l'exemple du malthusianisme pour t'en convaincre .
La spiritualité amène à livrer un témoignage , une expérience . Ce témoignage est personnel et il peut varier en fonction du vécu , des affects , de la nature ...de la personne . Après un voyage en Allemagne j'ai amené avec moi une pierre du mur de Berlin que j'ai posée sur une étagère . Une personne de mon entourage m'a demandé qu'est ce que c'était et n'a pas compris . Sa réponse fut que c'était une pierre comme une autre et qu'il y avait des galets qui étaient bien plus beaux .

Sans la spiritualité , sa part de subjectivité et son irrationalité , il y a la raison et son objectivité . C'est à dire que du point de vue de la raison , pour simplifier on dira que les mêmes causes produisent les mêmes conséquences . La part d'individualité n'a plus aucun rôle à jouer et ce qui vaut pour moi vaut forcément pour les autres . C'est une conception assez triste du monde , faisant de l'Homme un robot programmable . Il suffit de considérer le sourire comme un mécanisme cérébral qui est valable pour tous , mais rions nous tous de la même chose ? Ou bien les oeuvres d'arts , et les émotions qu'elles éveillent en nous . Lorsque l'on arrive à croire que ce qui vaut pour soi vaut pour le monde entier ,alors il n'y a plus d'humilité . Une religion sans humilité n'est plus qu'une coquille vide . Elle devient un discours rationnel , avec des démonstrations , des preuves .... sans les dimensions de la réfutabilité et de l'expérience , c'est un discours qui n'est donc ni scientifique ni spirituel . C'est une masturbation intellectuelle qui trouve son origine dans l'orgueil et la bêtise .
S'il y a une chose à faire c'est bien de tenter de faire plus de bruit que ces "branleurs" et de témoigner de sa foi le plus possible . Un témoignage n'est pas une thèse scientifique .


Revenir en haut Aller en bas
gerard2007





Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Définition religieuse du mot "amour".   Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 EmptySam 16 Oct 2021, 21:07

Libremax a écrit:
Bonjour raph-22, je vais répondre puisque je suis le premier à avoir parlé d'humilité, si je ne me trompe.
Témoigner de sa foi ce n'est pas tout à fait équivalent au fait de dire que l'autre se trompe de religion, et encore moins combattre ce qui les rend joyeux en donnant du sens à sa vie. Ça, ce sont les méthodes de la colonisation. Aujourd'hui, le dialogue se fait dans la paix, ce qui implique le respect, c'est à dire :
"Tu as ta foi, tu es convaincu, cela te rend heureux. Maintenant, si tu le désires, je peux témoigner de ce en quoi je crois, je te le partage, comme un cadeau. Si tu n'en veux pas, ce n'est pas grave".
Ici, l'humilité consiste à ne pas vouloir convaincre à tout prix l'interlocuteur, mais à le laisser libre de penser ce qu'il veut.

Mais, raph-22, on peut aussi rencontrer des personnes qui justement, n'ont pas vraiment de religion et qui cherchent un sens à leur vie. Et cela peut être tel ou tel témoignage donné en toute humilité qui va les toucher au plus profond d'eux mêmes.
Et il arrive que d'autres personnes cherchent pendant longtemps à être guidés par une religion, que ce soit celle dans laquelle il a été éduqué ou celle qu'il s'est choisie, et qui n'arrivent pas à y trouver du sens. Parfois, un nouveau témoignage va les éclairer sur ce qu'elles recherchent vraiment: c'est ce qu'on appelle un chemin de conversion, qui peut commencer ainsi.
Dans les deux cas, c'est un réel cadeau qui est fait à ces personnes, dans l'humilité la plus grande, parce que gratuitement, sans rien attendre en retour.

L'humilité implique de se remettre en question, c'est vrai. Mais le croyant à qui la Vérité s'impose réellement, il ne peut rien faire d'autre que de la reconnaître et de l'accepter. Après le temps des questions, si sa foi remplit son coeur et sa raison, alors les perpétuelles remises en question, n'ont plus lieu, d'autant qu'elles peuvent à leur tour rejoindre l'orgueil de tout vouloir contrôler.
La remise en question nécessaire devient alors celle de savoir si je vis en conformité avec ma foi.

Défendre sa foi ne revient pas forcément à attaquer celle de l'autre, surtout s'il ne le veut pas. Cela consiste à pouvoir dire que notre conviction n'est pas la même, et cela ne devrait pas revenir à attaquer l'autre. Si tel est le cas, c'est parce que les choses se sont faites par force, par violence, par mépris, autant d'un côté que de l'autre ... précisément, sans humilité.

Le dialogue religieux peut très bien advenir et me laisser accepter que l'autre puisse m'éclairer par son témoignage de foi qui ne sera pas le mien. Après tout qui sait? Il y a des chrétiens, des musulmans très pieux et et très instruits qui se sont convertis et qui ont, un jour, entendu un premier témoignage qui les a bouleversé. Bien sûr que oui, il faut aller au dialogue inter-religieux avec un coeur ouvert. Mais vous savez, l'éclairage donné par l'autre n'a pas besoin de remettre en question mon "livre saint". Un musulman pourra m'éblouir par exemple par la ferveur avec laquelle il accomplit sa prière, ses gestes de jeûne, sa contemplation de Dieu et de tout ce qui est sacré. Vous comprenez ?
Pour rajouter à ce que dit Mario, le concile Vatican Ii a statué que les autres religions avaient toutes des "semences de vérité" qu'il nous fallait discerner. Pour l'époque, venant de l'Eglise catholique, c'est énorme.

La Vérité ne nous appartient pas, même si nous croyons en être les témoins, voilà ce qui doit rendre le témoin humble.
On peut tout aussi bien ne pas avoir de religion , croire en dieu (ou pas) et trouver un sens à sa vie être heureux .
qui peut prétendre avoir La vérité .
Chacun a sa propre vérité en fonction de sa sensibilité .
Par exemple pour moi la vérité ne peut que passer par la bonté , sans faire un tri ou donner des priorités en fonction de sa propre religion .
Chacun a le droit de donner son avis sur sa religion , mettre en avant ses bon côtés , sa beauté , son humanité .
Mais jamais perdre de vue l'humilité , être humble et de se dire que peut être c'est l'autre qui est dans le vrai et des autres il y en a des milliers .
C'est pas la religion qui apporte bonheur et sens a la vie , c'est plutôt le fait que l'on puisse croire que Une vie de justice et de bonheur soit possible après sa mort , ça me semble suffisant.
Et même si l'on ne croit pas a une vie après la mort , le fait d'aimer son prochain apporte de la joie , puisque en général l'homme est foncièrement bon et il le rendra toujours par un geste ou un sourire , et c'est suffisant .
Les religions divisent , crées de l'incompréhension, et parfois même trop souvent de la haine .
Pour Celui qui croit en dieu , sa relation doit être personnelle avec lui et surement pas une relation de groupe .





Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur



Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Définition religieuse du mot "amour".   Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 EmptyDim 17 Oct 2021, 10:18

gerard2007 a écrit:

On peut tout aussi bien ne pas avoir de religion , croire en dieu (ou pas) et trouver un sens à sa vie être heureux .
qui peut prétendre avoir La vérité .
Chacun a sa propre vérité en fonction de sa sensibilité .
Par exemple pour moi la vérité ne peut que passer par la bonté , sans faire un tri ou donner des priorités en fonction de sa propre religion .
Chacun a le droit de donner son avis sur sa religion , mettre en avant ses bon côtés , sa beauté , son humanité .
Mais jamais perdre de vue l'humilité , être humble et de se dire que peut être c'est l'autre qui est dans le vrai et des autres il y en a des milliers .
C'est pas la religion qui apporte bonheur et sens a la vie , c'est plutôt le fait que l'on puisse croire que Une vie de justice et de bonheur soit possible après sa mort , ça me semble suffisant.
Et même si l'on ne croit pas a une vie après la mort , le fait d'aimer son prochain apporte de la joie , puisque en général l'homme est foncièrement bon et il le rendra toujours par un geste ou un sourire , et c'est suffisant .
Les religions divisent , crées de l'incompréhension, et parfois même trop souvent de la haine .
Pour Celui qui croit en dieu , sa relation doit être personnelle avec lui et surement pas une relation de groupe .

Parole de déiste. Mais Mouhammad et Jésus ont bien existé. Qu'en pense le déiste ? Lequel des deux a le mieux exprimé l'amour ?
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
raph-222





Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Définition religieuse du mot "amour".   Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 EmptyDim 17 Oct 2021, 11:04

Bonjour tout le monde!

Bonjour Mario, Pétunia, Badrr, LibreMax et Gérard!

Merci beaucoup pour vos réponses!🙏

Je suis très heureux de constater que l'on en arrive tous à la même conclusion, mais peut-être que je vous ai mal compris. Donc je vais tâcher de faire la synthèse de ce que j'ai cru comprendre:

Le « Nostrae Aetate » cité par Mario et approuvé par Pétunia, confrime bien que le "but" rechercher est bel et bien d'aider l'autre à être heureux:

"[...]ils reconnaissent, préservent et fassent progresser les valeurs spirituelles, morales et socioculturelles qui se trouvent en eux."

L'idée que je comprends de cette phrase n'est pas de modifier les croyances ou valeurs de l'autre mais uniquement de l'aider à developper les siennes. Ai-je bien compris?

Car si oui, le but de l'aider à développer ses valeurs est de l'aider à être heureux, n'est-ce pas?

Donc la priorité confirmé est donc d'aider l'autre, de participer à son bonheur. Et pour ce faire, LibreMax et Badrr nous expliquent que l'un des outils à notre disposition est le témoignage de notre foi.
 Témoigner notre foi à l'autre à pour but de l'aider, de le soulager de ses souffrances en lui apportant un nouveau point de vue.
 Autrement dit, témoigner notre foi n'est pas une fin en soi, ce n'est que l'outil à notre disposition pour aider l'autre à être heureux.

Et pour finir, Gérard conclu en expliquant que même sans religion, on peut quand même participer au bonheur de l'autre, car certaine personne trouve leur bonheur dans l'absence de religion.


Pour résumer la situation du topic:


- QUE PEUT-ON FAIRE ENSEMBLE?

-> On peut s'aimer les uns les autres, car qu'est-ce que l'Amour si ce n'est: La volonté de participer au bonheur de l'autre.
Notre priorité est donc cette intention d'Amour, cette volonté de permettre à chacun d'être heureux.

- Que peut-on faire ensemble pour manifester cet Amour?

-> En plus de mettre en place des associations humanitaires inter-communautaires, nous avons à notre disposition pour cela le témoignage de notre foi, pour aider l'autre à trouver sa voie.

Et si notre témoignage ne lui convient pas parce que les valeurs qui le rendent heureux ne sont pas les notres, c'est à ce moment précis que le travail d'équipe, tous ensemble, commence: On peut l'orienter vers notre frére ou soeur d'une autre religion, voir notre frère ou soeur non-religieux. Ainsi en travaillant tous ensemble, on peut combler les besoins de tous le monde, en permettant à chacun d'être en contacte avec la communauté qui lui convient le mieux, et ainsi permettre à chacun d'être heureux.


Voilà, est-ce que je vous ai bien compris?

Merci pour votre partage!🙏
R🙂


PS: Le bonbon coûte 5 centimes, non?
Revenir en haut Aller en bas
Pétunia
Moderateur
Moderateur
Pétunia



Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Définition religieuse du mot "amour".   Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 EmptyDim 17 Oct 2021, 11:40

Bonjour Raph

Tu as compris l'essentiel, mais nous ne pouvons pas être des "donneurs de bonheur"...

Témoigner de sa foi avec joie, c'est ce que nous a dit quelque part le Pape François, mais dans le réel, un simple sourire suffit parfois et cela, un athée le fait aussi... 


Citation :

 On peut l'orienter vers notre frére ou soeur d'une autre religion, voir notre frère ou soeur non-religieux. 

ça, je ne sais pas, je m'oblige à RESPECTER la religion ou la non-religion de l'autre. Je ne me vois pas lui proposer d'aller quelque part voir si c'est mieux.


Citation :
Ainsi en travaillant tous ensemble, on peut combler les besoins de tous le monde, en permettant à chacun d'être en contacte avec la communauté qui lui convient le mieux, et ainsi permettre à chacun d'être heureux.

Il faut travailler ensemble et c'est indispensable, car ce n'est qu'ainsi qu'on peut voir l'action de Dieu dans l'autre.

En fait, personnellement, je parle rarement religion, vivant dans un milieu athée. On parle santé surtout, famille et le fait d'accueillir l'autre comme il est est, pour moi, un témoignage chrétien.

Se sentir compris par exemple fait un bien fou ... pas besoin de grands discours.

Bon dimanche.
Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
cailloubleu*



Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Définition religieuse du mot "amour".   Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 EmptyDim 17 Oct 2021, 13:08

raph-222 a écrit:


Donc la priorité confirmé est donc d'aider l'autre, de participer à son bonheur. Et pour ce faire, LibreMax et Badrr nous expliquent que l'un des outils à notre disposition est le témoignage de notre foi.
 Témoigner notre foi à l'autre à pour but de l'aider, de le soulager de ses souffrances en lui apportant un nouveau point de vue.
 Autrement dit, témoigner notre foi n'est pas une fin en soi, ce n'est que l'outil à notre disposition pour aider l'autre à être heureux.


-> En plus de mettre en place des associations humanitaires inter-communautaires, nous avons à notre disposition pour cela le témoignage de notre foi, pour aider l'autre à trouver sa voie.

Et si notre témoignage ne lui convient pas parce que les valeurs qui le rendent heureux ne sont pas les notres, c'est à ce moment précis que le travail d'équipe, tous ensemble, commence: On peut l'orienter vers notre frére ou soeur d'une autre religion, voir notre frère ou soeur non-religieux. Ainsi en travaillant tous ensemble, on peut combler les besoins de tous le monde, en permettant à chacun d'être en contacte avec la communauté qui lui convient le mieux, et ainsi permettre à chacun d'être heureux.


En ce qui me concerne, il me semble qu'il y a une chose qui n'est pas comprise c'est de supposer qu'il faut absolument guider quelqu'un vers une religion. Ce n'est pas ça que l'autre demande, lorsqu'il n'a pas de domicile, lorsqu'il a un domicile insalubre, ou qu'il n'a pas d'électricité ou pas de moyens pour acheter des produits alimentaires.

Supposons que je sois dans le besoin le plus total, j'ai besoin de conserves, de pâtes, de sucre de quelques fruits.
Si une personne se présente en me disant "Bonjour je m'appelle Fred et je suis catholique", je serais aussitôt méfiante, autant que s'il me dit "je m'appelle Fred et je suis musulman".

A mon avis la personne doit se présenter s'enquérir de comment aider l'autre, de ses problèmes et de ses besoins. Et passer des semaines sans parler de sa religion, sans la cacher non plus, c'est juste hors-sujet.

A un moment donné, la personne aidée devinera sa religion si ça l'intéresse.

Le témoignage c'est la charité, la bonté discrète le témoignage ce n'est pas, voilà je t'apporte un paquet de pâtes parce que je suis catholique/musulman/bouddhiste.



Revenir en haut Aller en bas
Skander
Moderateur
Moderateur




Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Définition religieuse du mot "amour".   Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 EmptyDim 17 Oct 2021, 13:41

cailloubleu* a écrit:
raph-222 a écrit:


Donc la priorité confirmé est donc d'aider l'autre, de participer à son bonheur. Et pour ce faire, LibreMax et Badrr nous expliquent que l'un des outils à notre disposition est le témoignage de notre foi.
 Témoigner notre foi à l'autre à pour but de l'aider, de le soulager de ses souffrances en lui apportant un nouveau point de vue.
 Autrement dit, témoigner notre foi n'est pas une fin en soi, ce n'est que l'outil à notre disposition pour aider l'autre à être heureux.


-> En plus de mettre en place des associations humanitaires inter-communautaires, nous avons à notre disposition pour cela le témoignage de notre foi, pour aider l'autre à trouver sa voie.

Et si notre témoignage ne lui convient pas parce que les valeurs qui le rendent heureux ne sont pas les notres, c'est à ce moment précis que le travail d'équipe, tous ensemble, commence: On peut l'orienter vers notre frére ou soeur d'une autre religion, voir notre frère ou soeur non-religieux. Ainsi en travaillant tous ensemble, on peut combler les besoins de tous le monde, en permettant à chacun d'être en contacte avec la communauté qui lui convient le mieux, et ainsi permettre à chacun d'être heureux.


En ce qui me concerne, il me semble qu'il y a une chose qui n'est pas comprise c'est de supposer qu'il faut absolument guider quelqu'un vers une religion. Ce n'est pas ça que l'autre demande, lorsqu'il n'a pas de domicile, lorsqu'il a un domicile insalubre, ou qu'il n'a pas d'électricité ou pas de moyens pour acheter des produits alimentaires.

Supposons que je sois dans le besoin le plus total, j'ai besoin de conserves, de pâtes, de sucre de quelques fruits.
Si une personne se présente en me disant "Bonjour je m'appelle Fred et je suis catholique", je serais aussitôt méfiante, autant que s'il me dit "je m'appelle Fred et je suis musulman".

A mon avis la personne doit se présenter s'enquérir de comment aider l'autre, de ses problèmes et de ses besoins. Et passer des semaines sans parler de sa religion, sans la cacher non plus, c'est juste hors-sujet.

A un moment donné, la personne aidée devinera sa religion si ça l'intéresse.

Le témoignage c'est la charité, la bonté discrète le témoignage ce n'est pas, voilà je t'apporte un paquet de pâtes parce que je suis catholique/musulman/bouddhiste.





Donc la question est... comment faire un prosélytisme intelligent, ou efficace, ou en rapport avec le besoin immédiat d'une personne dans une des difficultés que tu as énoncées (il y en a beaucoup d'autres) afin de lui présenter sa religion ou sa croyance de façon acceptable.

Certaines associations évangéliques par exemple agissent ainsi, même dans la francophonie, je ne sais s'ils s'appellent "Fred" mais ils apportent un soutien financier et matériel aux missionnaires et ministères d’évangélistes locaux, donc autant devenir un des leurs afin d'avoir un apport non négligeable quand on est dans une des situations évoquées plus haut.

Je ne suis pas juge de ce que les gens ont dans leur coeur ni de leur sincérité mais cette façon de faire prend le risque d'attirer des gens peux scrupuleux plus intéressés par le profit que par le foi et la religion, quelle qu'elle soit, alors le mieux n'est-il pas de laisser cela de côté et de ne se consacrer qu'à la parole de la foi ?

C'est une question, pas une conclusion.
Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
cailloubleu*



Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Définition religieuse du mot "amour".   Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 EmptyDim 17 Oct 2021, 14:46

Skander a écrit:



Donc la question est... comment faire un prosélytisme intelligent, ou efficace, ou en rapport avec le besoin immédiat d'une personne dans une des difficultés que tu as énoncées (il y en a beaucoup d'autres) afin de lui présenter sa religion ou sa croyance de façon acceptable.

Faut-il faire du prosélytisme? c'est là où je doute. Il est surtout important d'éviter les  fautes qui rendrait  sa religion impopulaire.
Travailler au sein d'une association avec des gens de toutes religions sera un bon exemple de paix, il y a trop d'exemples de disputes entre communautés dans les médias.

Citation :
Certaines associations évangéliques par exemple agissent ainsi, même dans la francophonie, je ne sais s'ils s'appellent "Fred" mais ils apportent un soutien financier et matériel aux missionnaires et ministères d’évangélistes locaux, donc autant devenir un des leurs afin d'avoir un apport non négligeable quand on est dans une des situations évoquées plus haut.

Je ne suis pas juge de ce que les gens ont dans leur coeur ni de leur sincérité mais cette façon de faire prend le risque d'attirer des gens peux scrupuleux plus intéressés par le profit que par le foi et la religion, quelle qu'elle soit, alors le mieux n'est-il pas de laisser cela de côté et de ne se consacrer qu'à la parole de la foi ?

Qui reçoit cet argent? les missionnaires ou les gens dans le besoin? je n'ai pas bien compris, mon cher Skander.

Mon opinion personnelle ne bouge pas, la bienfaisance doit être séparée de la religion, cette espèce de pêche religieuse me déplaît.
A mon avis, mais ce n'est qu'un avis la personne qui s'engage dans les actions humanitaires doit le faire pour soulager sans aucune visée de conversion, d'ailleurs on ne peut toucher ou convaincre que si on est sincère.
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur



Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Définition religieuse du mot "amour".   Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 EmptyDim 17 Oct 2021, 17:04

cailloubleu* a écrit:
Skander a écrit:

Certaines associations évangéliques par exemple agissent ainsi, même dans la francophonie, je ne sais s'ils s'appellent "Fred" mais ils apportent un soutien financier et matériel aux missionnaires et ministères d’évangélistes locaux, donc autant devenir un des leurs afin d'avoir un apport non négligeable quand on est dans une des situations évoquées plus haut.

Je ne suis pas juge de ce que les gens ont dans leur coeur ni de leur sincérité mais cette façon de faire prend le risque d'attirer des gens peux scrupuleux plus intéressés par le profit que par le foi et la religion, quelle qu'elle soit, alors le mieux n'est-il pas de laisser cela de côté et de ne se consacrer qu'à la parole de la foi ?

Qui reçoit cet argent? les missionnaires ou les gens dans le besoin? je n'ai pas bien compris, mon cher Skander.

Mon opinion personnelle ne bouge pas, la bienfaisance doit être séparée de la religion, cette espèce de pêche religieuse me déplaît.
A mon avis, mais ce n'est qu'un avis la personne qui s'engage dans les actions humanitaires doit le faire pour soulager sans aucune visée de conversion, d'ailleurs on ne peut toucher ou convaincre que si on est sincère.


Il me semble que notre frère SKANDER faisait allusion peut-être aux missionnaires américains évangéliques qui, dans les pays musulmans, essaient de convertir (secrètement) à leur foi des Musulmans crédules, avec pour but de leur permettre d'émigrer dans des pays chrétiens.

Je me trompe ?
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Skander
Moderateur
Moderateur




Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Définition religieuse du mot "amour".   Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 EmptyDim 17 Oct 2021, 17:20



cailloubleu* a écrit:

Qui reçoit cet argent? les missionnaires ou les gens dans le besoin? je n'ai pas bien compris, mon cher Skander.

Mon opinion personnelle ne bouge pas, la bienfaisance doit être séparée de la religion, cette espèce de pêche religieuse me déplaît.
A mon avis, mais ce n'est qu'un avis la personne qui s'engage dans les actions humanitaires doit le faire pour soulager sans aucune visée de conversion, d'ailleurs on ne peut toucher ou convaincre que si on est sincère.

En général ce sont les missionnaires qui sont souvent des évangélistes locaux ou des convertis qui reçoivent ces aides financières et/ou matérielles.

Et pour répondre à Mario, oui pour certains pays du Maghreb par exemple mais d'autres pays de la francophonie sont aussi visés par ces mouvements issus de l'évangélismes protestatnt américain, comme à Mayotte ou au Mali.

Quand à souhaiter que la bienfaisance soit séparée de la religion, c'est tirer un trait sur des siècles de charité organisée par les religions, n'importe lesquelles.

Je me souviens d'avoir visité le musée de l'Esplanade des Mosquées à Jérusalem il fut une époque, il y avait des anciennes marmites de la taille d'une baignoire et même plus, elles étaient destinées autrefois à préparer à manger pour les pauvres de la ville afin que personne ne dorme le ventre vide, ce n'est qu'un exemple de ce que les religions ont fait et continuent à faire.

Que l'intention soit prosélyte ne fait aucun doute et d'ailleurs tout le monde fait du prosélytisme pour sa foi, sa religion ou ses convictions. Ici même sur le forum nous faisons une sorte de prosélytisme, pourquoi s'en cacher ? Moi je fais du prosélytisme pour l'Islam en montrant par mon comportement et l'école malikite qu'il y a d'autres façons d'être musulman sans avoir à porter un syrwel au dessus des chevilles ou à faire l'héjire, d'autres font du prosélytisme de façons indirectes et quelquefois maladroites pour d'autres causes, chacun saura se reconnaître, mais c'est normal d'une certaine façon et il faut être pragmatique et accepter cette dimension abstraite du dialogue qui consiste à ne pas en avoir l'air mais à le faire quand-même, on est assez grand pour faire la part des choses, enfin sur ce forum j'imagine.

Si on le considère dans l'absolu, le prosélytisme est une manifestation de l'amour religieux qui considère que le meilleur secours que l'on puisse apporter à quelqu'un est de l'éclairer sur sa présence dans le monde et du comment reprendre le contrôle de son destin, un service plus grand que de servir un repas ou procurer des soins, tout cela dans l'absolu évidemment.

Mais là aussi il faut être pragmatique et venir au secours des démunis dans l'urgence, comme Jésus l'a fait en multipliant les pains ou le Prophète Mohammed en distribuant le Zakat, la charité ne peut être dissociée de la religion, elle en est souvent la conséquence ou du moins elle devrait l'être.
Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
cailloubleu*



Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Définition religieuse du mot "amour".   Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 EmptyDim 17 Oct 2021, 19:43

Skander a écrit:




Quand à souhaiter que la bienfaisance soit séparée de la religion, c'est tirer un trait sur des siècles de charité organisée par les religions, n'importe lesquelles.

(...)
Que l'intention soit prosélyte ne fait aucun doute et d'ailleurs tout le monde fait du prosélytisme pour sa foi, sa religion ou ses convictions. Ici même sur le forum nous faisons une sorte de prosélytisme, pourquoi s'en cacher ?
(...9
Si on le considère dans l'absolu, le prosélytisme est une manifestation de l'amour religieux qui considère que le meilleur secours que l'on puisse apporter à quelqu'un est de l'éclairer sur sa présence dans le monde et du comment reprendre le contrôle de son destin, un service plus grand que de servir un repas ou procurer des soins, tout cela dans l'absolu évidemment.
(...)
Mais là aussi il faut être pragmatique et venir au secours des démunis dans l'urgence, comme Jésus l'a fait en multipliant les pains ou le Prophète Mohammed en distribuant le Zakat, la charité ne peut être dissociée de la religion, elle en est souvent la conséquence ou du moins elle devrait l'être.


Merci Skander pour avoir été honnête.

Je suis très sotte, je supposais que les différentes associations étaient touchées par le malheur des démunis et essayaient de leur venir en aide.
Donc c'est bien vrai ce sont des entreprises de propagande?

La conclusion évidente pour moi c'est que j'aurai grand soin à l'avenir de n'aider que les associations humanitaires sans affiliations religieuses.

Du coup le sujet de Raph, à mon grand regret ne me concerne plus.



Revenir en haut Aller en bas
Pétunia
Moderateur
Moderateur
Pétunia



Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Définition religieuse du mot "amour".   Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 EmptyDim 17 Oct 2021, 19:57

cailloubleu* a écrit:

Donc c'est bien vrai ce sont des  entreprises de propagande?

La conclusion évidente pour moi c'est que j'aurai grand soin à l'avenir de n'aider que les associations humanitaires sans affiliations religieuses.

Du coup le sujet de Raph, à mon grand regret ne me concerne plus.



Je ne sais pas de quelles associations il s'agit, car personnellement, je n'en connais pas.

Je participe gratuitement à la Ligue contre le Cancer et y reçois les conseils quand j'en demande, soutien psychologique entre autres. Et aux réunions qui m'intéressent.

Mon mari a fait du bénévolat de nuit à St Vincent de Paul et on ne lui a jamais demandé son certificat de baptême. Vu en plus qu'il n'est pas pratiquant, ça m'étonnerait qu'il serait resté plus de 10 ans à accueillir les SDF, leur servir un repas et leur donner la possibilité de prendre une douche et de dormir dans un lit.

Revenir en haut Aller en bas
Simon





Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Définition religieuse du mot "amour".   Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 EmptyDim 17 Oct 2021, 20:04

cailloubleu* a écrit:
Skander a écrit:




Quand à souhaiter que la bienfaisance soit séparée de la religion, c'est tirer un trait sur des siècles de charité organisée par les religions, n'importe lesquelles.

(...)
Que l'intention soit prosélyte ne fait aucun doute et d'ailleurs tout le monde fait du prosélytisme pour sa foi, sa religion ou ses convictions. Ici même sur le forum nous faisons une sorte de prosélytisme, pourquoi s'en cacher ?
(...9
Si on le considère dans l'absolu, le prosélytisme est une manifestation de l'amour religieux qui considère que le meilleur secours que l'on puisse apporter à quelqu'un est de l'éclairer sur sa présence dans le monde et du comment reprendre le contrôle de son destin, un service plus grand que de servir un repas ou procurer des soins, tout cela dans l'absolu évidemment.
(...)
Mais là aussi il faut être pragmatique et venir au secours des démunis dans l'urgence, comme Jésus l'a fait en multipliant les pains ou le Prophète Mohammed en distribuant le Zakat, la charité ne peut être dissociée de la religion, elle en est souvent la conséquence ou du moins elle devrait l'être.


Merci Skander pour avoir été honnête.

Je suis très sotte, je supposais que les différentes associations étaient touchées par le malheur des démunis et essayaient de leur venir en aide.
Donc c'est bien vrai ce sont des  entreprises de propagande?

La conclusion évidente pour moi c'est que j'aurai grand soin à l'avenir de n'aider que les associations humanitaires sans affiliations religieuses.

Du coup le sujet de Raph, à mon grand regret ne me concerne plus.




J’ai déjà fait des collectes Restos du coeur c’est bine pas de religion lié.
J’ai des amis qui font des actions avec une association musulmane.
Peu importe en fait ce qui compte est le résultat.
Après si il y a des croyants qui le font pour plaire à Dieu et pas que pour les pauvres peut être.
Faut pas opposer les deux.
Ça me fait penser une fois à quelqu’un qui m’avait dit « oui mais les croyants font de la charité parce que ils attendent une récompense au Ciel après alors que les athées comme moi non »
D’un sens peut être
Alors je lui ai dit « engagez vous alors dans une association »
Sa réponse a été « pas le temps en fait pas envie non plus»
Bref 🤣
Je préfère un croyant qui veut plaire à Dieu en pratiquant la charité qu’un athée qui ne fait rien 😂
Mais je respecte les bénévoles que j’ai rencontré vraiment qui le font que pour les pauvres

Revenir en haut Aller en bas
Simon





Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Définition religieuse du mot "amour".   Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 EmptyDim 17 Oct 2021, 20:05

cailloubleu* a écrit:
Skander a écrit:




Quand à souhaiter que la bienfaisance soit séparée de la religion, c'est tirer un trait sur des siècles de charité organisée par les religions, n'importe lesquelles.

(...)
Que l'intention soit prosélyte ne fait aucun doute et d'ailleurs tout le monde fait du prosélytisme pour sa foi, sa religion ou ses convictions. Ici même sur le forum nous faisons une sorte de prosélytisme, pourquoi s'en cacher ?
(...9
Si on le considère dans l'absolu, le prosélytisme est une manifestation de l'amour religieux qui considère que le meilleur secours que l'on puisse apporter à quelqu'un est de l'éclairer sur sa présence dans le monde et du comment reprendre le contrôle de son destin, un service plus grand que de servir un repas ou procurer des soins, tout cela dans l'absolu évidemment.
(...)
Mais là aussi il faut être pragmatique et venir au secours des démunis dans l'urgence, comme Jésus l'a fait en multipliant les pains ou le Prophète Mohammed en distribuant le Zakat, la charité ne peut être dissociée de la religion, elle en est souvent la conséquence ou du moins elle devrait l'être.


Merci Skander pour avoir été honnête.

Je suis très sotte, je supposais que les différentes associations étaient touchées par le malheur des démunis et essayaient de leur venir en aide.
Donc c'est bien vrai ce sont des  entreprises de propagande?

La conclusion évidente pour moi c'est que j'aurai grand soin à l'avenir de n'aider que les associations humanitaires sans affiliations religieuses.

Du coup le sujet de Raph, à mon grand regret ne me concerne plus.




J’ai déjà fait des collectes Restos du coeur c’est bien il y a pas de religion lié.
C’est intéressant comme démarche aussi.
J’ai des amis qui font des actions avec une association musulmane.
Peu importe en fait ce qui compte est le résultat.
Après si il y a des croyants qui le font pour plaire à Dieu et pas que pour les pauvres peut être.
Faut pas opposer les deux.
Ça me fait penser une fois à quelqu’un qui m’avait dit « oui mais les croyants font de la charité parce que ils attendent une récompense au Ciel après alors que les athées comme moi non »
D’un sens peut être
Alors je lui ai dit « engagez vous alors dans une association »
Sa réponse a été « pas le temps en fait pas envie non plus»
Bref 🤣
Je préfère un croyant qui veut plaire à Dieu en pratiquant la charité qu’un athée qui ne fait rien 😂
Mais je respecte les bénévoles que j’ai rencontré vraiment qui le font que pour les pauvres
Revenir en haut Aller en bas
Mucem





Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Définition religieuse du mot "amour".   Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 EmptyDim 17 Oct 2021, 23:15

Simon a écrit:

Ça me fait penser une fois à quelqu’un qui m’avait dit « oui mais les croyants font de la charité parce que ils attendent une récompense au Ciel après alors que les athées comme moi non »
D’un sens peut être
Alors je lui ai dit « engagez vous alors dans une association »
Sa réponse a été  « pas le temps en fait pas envie non plus»
Bref 🤣
Je préfère un croyant qui veut plaire à Dieu en pratiquant la charité qu’un athée qui ne fait rien 😂


Google est plein d’organisations humanitaires la grande majorité me semblent  laïques, indépendantes des religions, sur Agen il y en a des dizaines, alors Simon ta vanne n’est pas de mon goût, elle est foncièrement médisante, caricaturale.
Ceux qui ne sont pas obsédés par la religion ne sont pas forcément athées, toujours les grands mots.
Ces associations humanitaires nationales ou internationales sont animées par des bénévoles de toutes croyances, elles reçoivent des dons de gens de toutes croyances sans arrière-pensée, bref par amour et charité

Revenir en haut Aller en bas
Simon





Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Définition religieuse du mot "amour".   Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 EmptyDim 17 Oct 2021, 23:19

Mucem a écrit:
Simon a écrit:

Ça me fait penser une fois à quelqu’un qui m’avait dit « oui mais les croyants font de la charité parce que ils attendent une récompense au Ciel après alors que les athées comme moi non »
D’un sens peut être
Alors je lui ai dit « engagez vous alors dans une association »
Sa réponse a été  « pas le temps en fait pas envie non plus»
Bref 🤣
Je préfère un croyant qui veut plaire à Dieu en pratiquant la charité qu’un athée qui ne fait rien 😂


Google est plein d’organisations humanitaires la grande majorité me semblent  laïques, indépendantes des religions, sur Agen  il y en a des dizaines, alors Simon ta vanne n’est pas de mon goût, elle est foncièrement médisante, caricaturale.
Ceux qui ne sont pas obsédés par la religion ne sont pas forcément athées, toujours les grands mots.
Ces associations humanitaires nationales ou internationales sont animées par des bénévoles de toutes croyances, elles reçoivent des dons de gens de toutes croyances sans arrière-pensée, bref par amour et charité


Tu m’as pas compris.
Je suis bénévole en plus dans une association qui est sans étiquette religieuse.
La laïcité me convient tout à fait.
Relis bien ce que je voulais dire.
Merci
Revenir en haut Aller en bas
Simon





Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Définition religieuse du mot "amour".   Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 EmptyDim 17 Oct 2021, 23:27

J’ai déjà dit en plus plusieurs fois que l’athée qui fait le bien, qui est charitable n’attend pas de récompense au Ciel et c est donc encore plus méritant dans un certain sens
Eh oui
Revenir en haut Aller en bas
Simon





Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Définition religieuse du mot "amour".   Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 EmptyDim 17 Oct 2021, 23:29

Et quand je m’engage en tant que bénévole je pense aux démunis bien sûr
Mais comme je pense souvent à Dieu
Alors c’est complémentaire 👍
Revenir en haut Aller en bas
Mucem





Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Définition religieuse du mot "amour".   Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 EmptyDim 17 Oct 2021, 23:30

Simon a écrit:


Tu m’as pas compris.
Je suis bénévole en plus dans une association qui est sans étiquette religieuse.
La laïcité me convient tout à fait.
Relis bien ce que je voulais dire.
Merci

Ta blague était douteuse malgré tout. Ensuite de quoi parlons nous? D’amour pour les autres, et un post sur deux avoue que la charité pour les autres est soit du prosélytisme soit un moyen de se faire bien voir par Dieu.
Donc pas de quoi pavoiser.
Revenir en haut Aller en bas
Mucem





Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Définition religieuse du mot "amour".   Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 EmptyDim 17 Oct 2021, 23:34

Simon a écrit:
J’ai déjà dit en plus plusieurs fois que l’athée qui fait le bien, qui est charitable n’attend pas de récompense au Ciel et c est donc encore plus méritant dans un certain sens
Eh oui

Voilà ça me paraît plus juste, excuse-moi certains post m’ont étonné pour dire le moins
Revenir en haut Aller en bas
raph-222





Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Définition religieuse du mot "amour".   Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 EmptyLun 18 Oct 2021, 06:32

Bonjour Cailloubleu,

Je suis pas mal surpris par ton message car il me semble en décalage avec le fil de la discussion: Ca fait déjà quelques pages de forum maintenant que je me demandais si le but d'aider les pauvres n'était pas de faire du prosélytisme depuis que l'on a parlé de témoignage de foi. Et ce n'est que maintenant au moment où justement Badrr et LibreMax explique que ce témoignage n'est qu'un outil pour aider l'autre que tu soupconnes le prosélytisme??

cailloubleu* a écrit:

En ce qui me concerne, il me semble qu'il y a une chose qui n'est pas comprise c'est de supposer qu'il faut absolument guider quelqu'un vers une religion.

Désolé pour le malentendu, je me suis sans doute mal, exprimé. je n'ai jamais voulu dire qu'il faut ""absolument"" guider quelqu'un vers une religion,
Du coup, je serais donc très heureux de comprendre ce que j'ai dis qui mène à penser que je voulais ""absolument"" guider les gens vers une religion?

- 1) Dans la citation de mon message il est bien écrit: ">  En plus de mettre en place des associations humanitaires inter-communautaires,"
 "En plus", pour moi ça veut dire que c'est secondaire, la priorité c'est les assos, et à côté de cela, EN PLUS, on peut aussi aider avec le témoignage de la foi.

-2) Badrr et LibreMax parle de souffrance morale, à ne pas confondre avec les problèmes matériels. Ils ont bien précisé qu'à côtés des problèmes matériels, quelqu'un peut avoir des problèmes spirituel-ou psychologique-, et c'est uniquement pour ce cas que l'on parle de témoignage de la foi.

 Je les ai peut-être mal compris, auquel cas qu'ils me corrigent, mais il n'a jamais été question de témoigner sa foi à un pauvre qui ne demande qu'à manger. Ca n'est qu'une OPTION pour ceux qui en plus d'avoir besoin de nourriture physique, demande aussi une nourriture spirituelle.

-3) Pour finir, j'ai aussi bien précisé: "voir notre frère ou soeur non-religieux"  C'est quand même surprenant qu'avec cette phrase on peut arriver à la conclusion qu'il faut absolument guider quelqu'un vers une religion.


Voilà, donc comme d'habitude, je suis toujours preneur et content que l'on m'explique quel sont mes erreurs de rédaction/communication. En l'occurence je n'ai pas du tout voulu dire qu'il faut absolument guider quelqu'un vers une religion, j'ai simplement voulu dire que le témoignage de foi est un outil OPTIONNEL uniquement pour ceux qui demandent une nourriture spirituel.


R🙂
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Définition religieuse du mot "amour".   Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 EmptyLun 18 Oct 2021, 09:32

A vrai dire je répondais simplement au fait de vouloir opposer le spirituel du matériel et par la suite de lever la contradiction entre l'humilité et la foi .

Le prosélytisme c'est autre chose et je ne pense pas qu'il soit réservé au fait religieux . Je pense que le laïcisme a lui aussi un prosélytisme plus ou moins agressif .
Rien que dans ce fil on a pu voir des intervenants qui défendent leurs paroisses alors qu'il n' y a eu aucune agression . Cela montre bien l'importance du principe de la laïcité . Mais ne nous n'y méprenons pas ce principe est primordial non pas en raison de sa justesse mais en raison de la faiblesse humaine et de sa puérilité . La volonté de défendre sa religion est un signe de fragilité . Mais bon , la foi reste toujours un doute et une remise en question constante que l'on n'apprécie pas trop .

Dans la vie courante et dans nos actions de tout les jours , il y a de quoi venir en aide et de participer à rendre le monde meilleur . Dans les associations , il y a toujours un effet de meute et une distanciation avec les personnes que l'on tente d'aider . En parlant de témoignage , il y a aussi la dimension de l'écoute et ainsi l'humanisation d'une personne après sa déshumanisation ou exclusion . Le témoignage n'est pas un prosélytisme mais un échange , où dans bien des cas ce n'est pas notre discours qui prime mais bien celui de la personne en détresse . Le simple fait de l'écouter et de participer à sa détresse aide au soulagement .
Je ne me vois pas vraiment venir en aide à une personne , sentir sa détresse et l'inviter à l'islam . Ce serait un manque de respect , un manque d'écoute et un manque d'empathie qui ajouterai à sa détresse . Bien des gens s'estiment coupables de leurs détresses . Ce sentiment de culpabilité les ronge au plus profond d'eux . Dans bien des cas , ces exclus pensent être coupable de leur exclusion . Ce n'est pas en signant un chèque qu'on leur apportera du réconfort ; ce chèque ne fait que renforcer le sentiment de culpabilité et comme s'ils n'avaient plus aucune dignité , ils gardent toujours la tête baissée .

Bien loin des associations , où la majorité agit dans l'ombre , il y a des personnes autour de nous , des proches , des voisins ... qui ont besoin d'être écoutés et entendus . J'ai rencontré des migrants Afghans . J'en vois certains qui goutent à la liberté et changent de style vestimentaire et d'autres qui conservent l'habit afghan . Je ne me vois pas leur faire un cours sur l'islam , je pense qu'ils en ont assez et qu'ils préfèrent gouter à autre chose . Il y a des migrants par contre qui ne sont pas musulmans . J'ai eu le plaisir de rencontrer une migrante et sa fille de trois ans . Elle a eu droit à l'asile et au vu de son parcours , on peut le comprendre . Durant leurs parcours , elles ont traversé le Maroc . Elle nous a fait part de son histoire et elle n'avait pas de mot pour décrire son passage au Maroc où elles sont restés plusieurs mois . La famille est chrétienne , et au cours de son témoignage elle s'arrêta et nous posa la question de savoir si nous étions d'origine marocaine . Je ne crois pas que défendre le Maroc ou sa confession aurait été judicieux à ce moment et en cela il y a témoignage de sa foi . Bien qu'il n' y ait eu aucun prosélytisme , le fait d'avoir pris le temps d'écouter est un témoignage de foi qui rend de l'espoir à certains damnés de la terre .

Bien dès fois le refuge est une Eglise . Je me rappellerai toute ma vie de l'affaire de l'Eglise Saint Bernard . J'habitais à proximité , et sans doute que cette affaire m'aura profondément marqué . J'avais 15 ans . Je n'ai ressenti aucun prosélytisme mais quel témoignage ! Lorsque une paroisse prête son établissement à des musulmans pour qu'ils puissent y effectuer leurs prières car la mosquée a connu un dégâts des eaux . N' y a t il pas témoignage de foi ?

Citation :
Un geste de solidarité interreligieuse dont se félicitent les deux communautés, mais aussi le rabbin de la synagogue voisine, qui a également offert son aide pour les travaux de la salle inondée, ainsi que le maire (LR) de l’arrondissement, Philippe Goujon.
https://www.la-croix.com/Religion/Catholicisme/France/Peut-preter-eglise-culte-dune-autre-religion-2017-09-04-1200874267
https://www.la-croix.com/Religion/France/Levacuation-leglise-Saint-Bernard-20-2016-08-23-1200784031
Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
cailloubleu*



Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Définition religieuse du mot "amour".   Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 EmptyLun 18 Oct 2021, 13:03

badrr a écrit:

Je ne me vois pas vraiment venir en aide à une personne , sentir sa détresse et l'inviter à l'islam . Ce serait un manque de respect , un manque d'écoute et un manque d'empathie qui ajouterai à sa détresse .


C'est exactement ce que je voulais dire, c'est une question de pudeur et de vraie charité, le seul fait  de faire du prosélytisme même discret met la personne aidée au second plan, elle peut sentir qu'elle n'est qu'un prétexte.

Une personne même dans un besoin extrême conserve sa sensibilité et son sens critique, elle sait lire la bonté dans le regard, l'estime pour l'autre, l'intérêt pour son parcours, et la sincérité, tous ces signaux sont un don aussi vitaux que l'aide matérielle.
C'est incroyable ce qu'on peut lire dans un regard, on peut communiquer directement d'âme à âme et ça ne se singe pas.
S'il y a d'autres sentiments que du véritable intérêt et qu'une véritable offre d'amitié, la supercherie se verra.
Je l'ai vécu personnellement lors d'une rencontre entre des réfugiés et des bénévoles proposant leur aide, tout ceux qui manquaient de naturel, qui parlaient trop, trop haut  ou qui au contraire prenaient un air craintif, ou supérieur étaient mal notés par les migrants.
Il faut bien se dire que la moindre de nos pensées se lit sur notre visage.
Revenir en haut Aller en bas
Pétunia
Moderateur
Moderateur
Pétunia



Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Définition religieuse du mot "amour".   Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 EmptyLun 18 Oct 2021, 13:54

cailloubleu* a écrit:
badrr a écrit:

Je ne me vois pas vraiment venir en aide à une personne , sentir sa détresse et l'inviter à l'islam . Ce serait un manque de respect , un manque d'écoute et un manque d'empathie qui ajouterai à sa détresse .


C'est exactement ce que je voulais dire, c'est une question de  pudeur et de  vraie charité, le seul fait  de faire du prosélytisme même discret met la personne aidée au second plan, elle peut sentir qu'elle n'est qu'un prétexte.

Une personne même dans un besoin extrême conserve sa sensibilité et son sens critique, elle sait lire la bonté dans le regard, l'estime pour l'autre, l'intérêt pour son parcours, et la sincérité, tous ces signaux sont un don aussi vitaux que l'aide matérielle.
C'est incroyable ce qu'on peut lire dans un regard, on peut communiquer directement d'âme à âme et ça ne se singe pas.
S'il y a d'autres sentiments que du véritable intérêt et qu'une véritable offre d'amitié, la supercherie se verra.
Je l'ai vécu personnellement lors d'une rencontre entre des réfugiés et des bénévoles proposant leur aide, tout ceux qui manquaient de naturel, qui parlaient trop, trop haut  ou qui au contraire prenaient un air craintif, ou supérieur étaient mal notés par les migrants.
Il faut bien se dire que la moindre de nos pensées se lit sur notre visage.

Merci badrr et Cailloubleu

C'est ce que j'ai dit hier soir à 19h57, j'étais vraiment choquée que l'on puisse interpréter ainsi ce que l'on fait, pour du prosélytisme.

En tout cas, je peux garantir que JAMAIS je n'ai touché un centime pour l'aide que j'apporte aux jeunes migrants, même pas le remboursement d'un timbre poste.

Et je ne parle jamais de religion.

Mon mari n'a jamais non plus reçu un centime pour ses nuits de veille à St Vincent de Paul, il buvait seulement un café avant de rentrer, ne voulait même pas prendre le petit déjeuner, sachant que certains préféraient mettre le surplus dans leur sac avant de partir.

Là non plus, on ne demandait pas le certificat de baptême...

Revenir en haut Aller en bas
raph-222





Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Définition religieuse du mot "amour".   Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 EmptyMar 19 Oct 2021, 06:57

Bonjour tout le monde,

Super! 👍
Donc si tous les malentendus ont été éclaircis, est-ce que tout le monde est donc d'accord pour dire que:

Notre Priorité dans la vie doit être d'aimer l'autre. Ce qui veut dire: Permettre à chacun d'être heureux.
Et donc tout le reste à pour seul et unique but de servir cette cause.

Êtes-vous d'accord?

Merci pour votre partage.🙏

R🙂
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Définition religieuse du mot "amour".   Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 EmptyMar 19 Oct 2021, 08:26

raph-222 a écrit:
Bonjour tout le monde,

Super! 👍
Donc si tous les malentendus ont été éclaircis, est-ce que tout le monde est donc d'accord pour dire que:

Notre Priorité dans la vie doit être d'aimer l'autre. Ce qui veut dire: Permettre à chacun d'être heureux.
Et donc tout le reste à pour seul et unique but de servir cette cause.

Êtes-vous d'accord?

Merci pour votre partage.🙏

R🙂

Hi hi , c’est mignon quand c’est dit comme ça . Je pense que personne ne pourra prétendre le contraire . Tout le monde s’accorde à ce niveau .
Mais quelle hypocrisie . L’homme est un grand hypocrite et les pires crimes ont toujours été justifiés par de grands principes . La justice , l’amour , la délivrance , chercher à civiliser le sauvage/barbare …. C’est de l’amour .
On est tous d’accord pour dire que le sexisme c’est pas bien … Combien de patrons ont agi afin de combattre ces inégalités liées au sexe ?
On est tous d’accord pour dire que la guerre et la violence  c’est pas bien . Les états les plus puissants sont les états qui fabriquent des armes de plus en plus meurtrières et qui les revendent à ceux qui n’ont pas les moyens d’en fabriquer .
On est tous d’accord dans l’affirmation de l’amour et de l’entraide . Combien de théorie profondément raciste continuent à proliférer sous l’acclamation d’une foule qui prétend aimer l’autre ? Tu vis en France , tu n’es pas sans savoir que les gens qui aiment une France sont prêts à tout pour fermer des portes . C’est bien au nom de l’amour et du bonheur . Même la gauche se dirige vers cette défense de l’amour et du bonheur . Si tu crois qu’il suffit d’un câlin pour attendrir des « Benito » , je ne sais pas .

Nous sommes tous prêts à justifier nos pires penchants par la voie de l’amour .
Croire que l’intervention de trois ou quatre personnes suffit à éclipser tout un type de discours ,est touchant . Des participants à ce forum ne veulent pas s’exprimer ce qui ne veut pas dire qu’ils n’existent pas . Il y a des oiseaux , des franchises bleues , des beber radotant et des roses qui applaudissent l’action française et qui souhaitent le bonheur . Mais pour cela il faut avoir le sang français …
Vu que le débat à l’air d’être clos et que Raph a trouvé sa réponse . Il est temps d’aller cultiver son jardin secret .
Revenir en haut Aller en bas
Simon





Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Définition religieuse du mot "amour".   Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 EmptyMar 19 Oct 2021, 08:40

badrr a écrit:
raph-222 a écrit:
Bonjour tout le monde,

Super! 👍
Donc si tous les malentendus ont été éclaircis, est-ce que tout le monde est donc d'accord pour dire que:

Notre Priorité dans la vie doit être d'aimer l'autre. Ce qui veut dire: Permettre à chacun d'être heureux.
Et donc tout le reste à pour seul et unique but de servir cette cause.

Êtes-vous d'accord?

Merci pour votre partage.🙏

R🙂

Hi hi , c’est mignon quand c’est dit comme ça . Je pense que personne ne pourra prétendre le contraire . Tout le monde s’accorde à ce niveau .
Mais quelle hypocrisie . L’homme est un grand hypocrite et les pires crimes ont toujours été justifiés par de grands principes . La justice , l’amour , la délivrance , chercher à civiliser le sauvage/barbare …. C’est de l’amour .
On est tous d’accord pour dire que le sexisme c’est pas bien … Combien de patrons ont agi afin de combattre ces inégalités liées au sexe ?
On est tous d’accord pour dire que la guerre et la violence  c’est pas bien . Les états les plus puissants sont les états qui fabriquent des armes de plus en plus meurtrières et qui les revendent à ceux qui n’ont pas les moyens d’en fabriquer .
On est tous d’accord dans l’affirmation de l’amour et de l’entraide . Combien de théorie profondément raciste continuent à proliférer sous l’acclamation d’une foule qui prétend aimer l’autre ? Tu vis en France , tu n’es pas sans savoir que les gens qui aiment une France sont prêts à tout pour fermer des portes . C’est bien au nom de l’amour et du bonheur . Même la gauche se dirige vers cette défense de l’amour et du bonheur . Si tu crois qu’il suffit d’un câlin pour attendrir des « Benito » , je ne sais pas .

Nous sommes tous prêts à justifier nos pires penchants par la voie de l’amour .
Croire que l’intervention de trois ou quatre personnes suffit à éclipser tout un type de discours ,est touchant . Des participants à ce forum ne veulent pas s’exprimer ce qui ne veut pas dire qu’ils n’existent pas . Il y a des oiseaux , des franchises bleues , des beber radotant et des roses qui applaudissent l’action française et qui souhaitent le bonheur . Mais pour cela il faut avoir le sang français …
Vu que le débat à l’air d’être clos et que Raph a trouvé sa réponse . Il est temps d’aller cultiver son jardin secret .

Exactement
Et c’est peut être en cultivant son jardin secret qu’on cultivera un jardin commun
Pour que le fameux ruissèlement remonte au plus haut au sommet
Puissions nous arroser la Rose dans notre cœur de bonheur de labeur
Et si chacun fait sa part
Alors nous pouvons rêver un peu
Revenir en haut Aller en bas
BERNARD

BERNARD



Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Définition religieuse du mot "amour".   Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 EmptyMar 19 Oct 2021, 08:58

cailloubleu* a écrit:
badrr a écrit:

Je ne me vois pas vraiment venir en aide à une personne , sentir sa détresse et l'inviter à l'islam . Ce serait un manque de respect , un manque d'écoute et un manque d'empathie qui ajouterai à sa détresse .


C'est exactement ce que je voulais dire, c'est une question de  pudeur et de  vraie charité, le seul fait  de faire du prosélytisme même discret met la personne aidée au second plan, elle peut sentir qu'elle n'est qu'un prétexte.

Une personne même dans un besoin extrême conserve sa sensibilité et son sens critique, elle sait lire la bonté dans le regard, l'estime pour l'autre, l'intérêt pour son parcours, et la sincérité, tous ces signaux sont un don aussi vitaux que l'aide matérielle.
C'est incroyable ce qu'on peut lire dans un regard, on peut communiquer directement d'âme à âme et ça ne se singe pas.
S'il y a d'autres sentiments que du véritable intérêt et qu'une véritable offre d'amitié, la supercherie se verra.
Je l'ai vécu personnellement lors d'une rencontre entre des réfugiés et des bénévoles proposant leur aide, tout ceux qui manquaient de naturel, qui parlaient trop, trop haut  ou qui au contraire prenaient un air craintif, ou supérieur étaient mal notés par les migrants.
Il faut bien se dire que la moindre de nos pensées se lit sur notre visage.
,

Bonjour,
La charité n'a pas de race de couleur de peau de langue elle doit être UNIVERSELLE !
Le droit doit avant tout passer par les devoirs !
La Parole de JESUS dans la parabole du bon samaritain est-elle une parole illicite du pipeau pour faire bien ?
Être charitable c'est appliquer la parole de DIEU et non seulement d'en parler !

Si on avait l'esprit charitable entre juifs, Chrétiens, Musulmans, athées l'Humanité serait nettement meilleur à vivre !
A qui cela pause-t-il problèmes ?

La charité ce n'est pas un acte entre deux frères se sang mais deux frères de sangs qui partagent avec ceux qui ne sont pas de même sangs.
Il n'y a qu'une seule HUMANITÈ ! Peut-on agir dans la dignité de chacun pour qu'elle soit une réalité ?

Caen a tué Abel pourquoi l'être humain copie-t-il très souvent Caen ?

Bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
gerard2007





Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Définition religieuse du mot "amour".   Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 EmptyMar 19 Oct 2021, 09:54

raph-222 a écrit:
Bonjour tout le monde,

Super! 👍
Donc si tous les malentendus ont été éclaircis, est-ce que tout le monde est donc d'accord pour dire que:

Notre Priorité dans la vie doit être d'aimer l'autre. Ce qui veut dire: Permettre à chacun d'être heureux.
Et donc tout le reste à pour seul et unique but de servir cette cause.

Êtes-vous d'accord?

Merci pour votre partage.🙏

R🙂
Oui Cher raph , nous sommes de tout cœur avec toi .
En théorie l'homme est foncièrement bon , mais en pratique , depuis que le monde est monde , il y a guerres barbaries atrocités .
Tu viens d'avoir un discours plus haut réaliste et pragmatique , qui a pour but de te remettre les pieds sur terre .
Seul bémol , la cible est toujours là même "la France" .
Alors que la France n'est qu'un petit village dans le Monde , c'est toujours Celui qui essaye de faire plus que les critiques fusent .
On appelle ça de l'amour , qui aime bien châtie bien dit on .
Il serait bon et juste de chatier aussi les autres, ceux qui ne font rien , qui par leur égoïsme font échouer le premier de la classe plutôt que d'essayer de l'aider en étant aussi humaniste .
C'est Celui qui donne des droits identiques à tous les humains , quel que soit sa religion sa provenance homme ou femmes a qui on ne pardonne rien .
Alors oui Cher Raph , le jour où tout le monde aura la certitude qu'il n'y a qu'un Dieu , et que se Dieu n'a pas de religion , pas de livre et qu'il n'a jamais parler aux hommes , peut être auront ils des objectifs communs qui visent qu'au bien être de l'humanité et a l'entraide .
Atali a peut être raison , la seule solution est un gouvernement mondial sans frontières sur l'ensemble de la planète avec qu'une seule constitution ..


Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur



Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Définition religieuse du mot "amour".   Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 EmptyMar 19 Oct 2021, 10:26

gerard2007 a écrit:

Atali a peut être raison , la seule solution est un gouvernement mondial sans frontières sur l'ensemble de la planète avec qu'une seule constitution ..



C'était le rêve des fondateurs de l'ONU après la guerre, le 24 oct. 1945 : "L’Article 1 de la Charte des Nations Unies stipule que les États membres doivent « réaliser, par des moyens pacifiques, conformément aux principes de la justice et du droit international, l’ajustement ou le règlement de différends ou de situations de caractère international susceptibles de mener à une rupture de la paix ». Pour cela, la notion d’état de droit, inscrite dans la Charte des Nations Unies garantit le respect du droit international et les principes fondamentaux de la justice."

Fraternellement.
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
gerard2007





Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Définition religieuse du mot "amour".   Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 EmptyMar 19 Oct 2021, 10:55

HORS-SUJET CB
Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
cailloubleu*



Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Définition religieuse du mot "amour".   Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 EmptyMar 19 Oct 2021, 13:09

J'avais commencé par te répondre mais nous partions tout droit vers les hors-sujets et les polémiques et c'était dommage après 8 pages sur l'amour.

Je recommande plus que jamais d'adhérer au sujet de Raph, les hors-sujets et la politique seront supprimés.

Revenir en haut Aller en bas
gerard2007





Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Définition religieuse du mot "amour".   Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 EmptyMar 19 Oct 2021, 17:38

cailloubleu* a écrit:
J'avais commencé par te répondre mais nous partions tout droit vers les hors-sujets et les polémiques et c'était dommage après 8 pages sur l'amour.

Je recommande plus que jamais d'adhérer au sujet de Raph, les hors-sujets et la politique seront supprimés.

Et pourtant c'est lié à l'amour et c'est une conséquence de l'amour .
Aimer a en mourir ...

Revenir en haut Aller en bas
BERNARD

BERNARD



Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Définition religieuse du mot "amour".   Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 EmptyMar 19 Oct 2021, 18:40

BERNARD a écrit:
cailloubleu* a écrit:


C'est exactement ce que je voulais dire, c'est une question de  pudeur et de  vraie charité, le seul fait  de faire du prosélytisme même discret met la personne aidée au second plan, elle peut sentir qu'elle n'est qu'un prétexte.

Une personne même dans un besoin extrême conserve sa sensibilité et son sens critique, elle sait lire la bonté dans le regard, l'estime pour l'autre, l'intérêt pour son parcours, et la sincérité, tous ces signaux sont un don aussi vitaux que l'aide matérielle.
C'est incroyable ce qu'on peut lire dans un regard, on peut communiquer directement d'âme à âme et ça ne se singe pas.
S'il y a d'autres sentiments que du véritable intérêt et qu'une véritable offre d'amitié, la supercherie se verra.
Je l'ai vécu personnellement lors d'une rencontre entre des réfugiés et des bénévoles proposant leur aide, tout ceux qui manquaient de naturel, qui parlaient trop, trop haut  ou qui au contraire prenaient un air craintif, ou supérieur étaient mal notés par les migrants.
Il faut bien se dire que la moindre de nos pensées se lit sur notre visage.
,

Bonjour,
La charité n'a pas de race  de couleur de peau de langue elle doit être UNIVERSELLE !
Le droit doit avant tout passer par les devoirs !
La Parole de JESUS dans la parabole du bon samaritain est-elle une parole illicite du pipeau pour faire bien ?
Être charitable c'est appliquer la parole de DIEU et non seulement d'en parler !

Si on avait l'esprit charitable entre juifs, Chrétiens, Musulmans, athées l'Humanité serait nettement meilleur à vivre !
A qui cela pause-t-il problèmes ?

La charité ce n'est pas un acte entre deux frères se sang mais deux frères de sangs qui partagent avec ceux qui ne sont pas de même sangs.
Il n'y a qu'une seule HUMANITÈ ! Peut-on agir dans la dignité de chacun pour qu'elle soit une réalité ?

Caen a tué Abel pourquoi l'être humain copie-t-il très souvent Caen  ?

Bonne journée
complément:
Aimer c'est donner et savoir recevoir cela s'appelle le partage .
Notre esprit doit toujours être ouvert pour laisser entrer sans limite ""l'ESPRIT DE DIEU AMOUR POUR LE PARTAGER ENTRE NOUS""
Cela s'appelle bien vivre ensemble et bien vivre ensemble c'est de la politique au sens noble de la définition du mot politique.
Dieu nous donne pour qu'on partage entre nous !
Revenir en haut Aller en bas
raph-222





Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Définition religieuse du mot "amour".   Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 EmptyMer 20 Oct 2021, 06:25

Salut les amis!

Hé ben dis donc, ça aura été difficile. 8 pages de dialogue pour réussir à expliquer une évidence.

Il reste encore 2 ou 3 points mal compris.

C'est bien sûr une autre évidence que l'on ne va pas  changer le monde. J'aurais bien voulu demander pourquoi vous avez cru que je voulais changer le monde mais vue les difficultés que l'on a à se comprendre je préfère laisser tomber.

La priorité dont on parle est de développer l'Amour en nous, pas chez les gens qui sont  en train de s'entre-tuer. Ben bien sûr que s'il s'agit d'aller prêcher l'amour dans les pays en guerre c'est du n'importe quoi.

La question c'est que vous, les membres de ce forum à qui je parle directement, qu'est ce que vous faites pour développer votre amour? Votre amour à vous, pas celle du voisin.

- Quelles sont vos pratiques pour diminuer la violence passive que vous provoquer chaque jour?

- Quelles exercices conseillez-vous pour réduire les intérêts personnels?

- Que faites vous pour remplacer vos désirs égotiques par des désirs altruistes?

- Autrement dit qu'est ce que vous faites pour travailler sur vous?

Car oui, développer son amour c'est avant tout une question de travail sur soi. En dehors des assos, la seule chose que l'on peut faire ensemble c'est de nous entre-aider à travailler sur nous. Et le faire ensemble en acceptant que:

-> Ca ne va pas changer le monde.

-> Vous aurez beau faire des efforts, ça ne veut pas dire que vous allez mieux vous entendre avec vos proche pour autant.

-> Et vous n'avez rien à y gagner.

Maintenant si vous me dites que ça ne vous intéresse pas de travailler à développer votre amour, c'est OK, mais dans ce cas là pourquoi vous dites que l'amour c'est votre priorité?

Dans ce cas il serait plus honnête de dire que ce n'est pas votre priorité dans la vie plutôt que d'acquiescé et de ne rien faire derrière.

Je ne sais pas quelles sont vos croyances. Si pour vous ça ne sert à rien de travailler sur soi car de toutes façon le monde est foutu puisqu'il y aura bientôt l'apocalypse comme annoncé dans les écritures, donc à quoi bon faire des efforts pour les autres...  OK mais dans ce cas là que voulez-vous faire?
C'est pour mieux le comprendre que je vous demande qu'elle est la priorité dans votre vie:

Est-ce que votre priorité c'est vraiment de développer votre amour et l'altruisme, ou bien puisque le monde est foutu vous préférez vous concentrer sur vos intérêts personnels?

Et si c'est vraiment l'amour votre priorité, alors dans ce cas là, que faites vous pour le développer ?


Pour finir, je ne sais pas non plus d'où est sorti cette histoire qu'il ne faut aimer que les français ???
Bernard à bien parler d'aimer toute l'humanité, et moi je vais encore plus loin, je parle d'aimer tout le vivant.

Merci pour votre partage.🙏
R🙂
Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
cailloubleu*



Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Définition religieuse du mot "amour".   Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 EmptyMer 20 Oct 2021, 08:14

raph-222 a écrit:


La question c'est que vous, les membres de ce forum à qui je parle directement, qu'est ce que vous faites pour développer votre amour? Votre amour à vous, pas celle du voisin.

Pour la majorité, la très très grande majorité des gens qui montrent de l'amour aux autres, cette bonté est naturelle ou bien a été développée depuis l'enfance chez eux par une atmosphère de bonté dans leur famille.
Ils s'occupent déjà d'associations humanitaires.


Citation :
- Quelles sont vos pratiques pour diminuer la violence passive que vous provoquer chaque jour?

- Quelles exercices conseillez-vous pour réduire les intérêts personnels?

- Que faites vous pour remplacer vos désirs égotiques par des désirs altruistes?

Les bouddhistes sont très forts sur ces points

Citation :
- Autrement dit qu'est ce que vous faites pour travailler sur vous?

Je ne fais rien.
L'intérêt pour les démunis est déjà là, j'ai travaillé dans des associations,  j'ai toujours voté contre les partis qui parlaient de jeter les migrants à la mer.

Si j'étais vraiment bonne, j'aimerais même les gens qui parlent de jeter les migrants à la mer mais je ne vais pas jusque là.

Je travaille sur moi sur des points qui seraient hors-sujet ici.

Citation :
Pour finir, je ne sais pas non plus d'où est sorti cette histoire qu'il ne faut aimer que les français ???
Bernard à bien parler d'aimer toute l'humanité, et moi je vais encore plus loin, je parle d'aimer tout le vivant.

Je suis bien d'accord avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
Simon





Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Définition religieuse du mot "amour".   Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 EmptyMer 20 Oct 2021, 08:59

raph-222 a écrit:
Salut les amis!

Edité par CB voir la charte: "Ne gardez dans les citations que ce qui correspond à votre réponse !"



La question c'est que vous, les membres de ce forum à qui je parle directement, qu'est ce que vous faites pour développer votre amour? Votre amour à vous, pas celle du voisin.

- Quelles sont vos pratiques pour diminuer la violence passive que vous provoquer chaque jour?

- Quelles exercices conseillez-vous pour réduire les intérêts personnels?

- Que faites vous pour remplacer vos désirs égotiques par des désirs altruistes?

- Autrement dit qu'est ce que vous faites pour travailler sur vous?


Mon travail d’infirmier m’entraîne à l’empathie forcément 😉
Qu’est ce que je fais pour développer l’Amour?
La prière la prière et encore la prière
C’est comme une méditation (d’ailleurs pour ceux qui ne prient pas la méditation c’est bien aussi)
Une contemplation
A chaque fois cela me recentre vers l’essentiel
C’est un temps sacré consacré  
Ça m’apaise, réduit mon ego
C’est le temps de l’humilité
La prière
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Définition religieuse du mot "amour".   Définition religieuse du mot "amour". - Page 8 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Définition religieuse du mot "amour".
Revenir en haut 
Page 8 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: FORUM de DISCUSSIONS ISLAMO-CHRETIEN-
Sauter vers: