Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS
Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP
Le deal à ne pas rater :
Machine à emballer sous-vide à 11,49€
11.49 €
Voir le deal
Le deal à ne pas rater :
Fauteuil gaming CGM à 99€ (Appui-tête et oreiller lombaires – ...
99.99 €
Voir le deal

 

  Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin



 Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée Empty
MessageSujet: Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée    Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée EmptyMer 21 Juil 2021, 09:35



Le pape François a publié vendredi 16 juillet un motu proprio qui restreint la célébration des messes sous la forme extraordinaire du rite. Un décret qui semble acter l’échec du rêve d’unité de son prédécesseur Benoit XVI entre les différentes sensibilités liturgiques..
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin



 Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée Empty
MessageSujet: Re: Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée    Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée EmptyMer 21 Juil 2021, 09:42

Lu dans le journal La Croix.

Rarement, ces dernières années, un texte du magistère de l’Église aura adopté un ton aussi sévère. La possibilité offerte par Benoît XVI en 2007 de célébrer la messe selon les missels antérieurs à Vatican II (dits de saint Pie V ou encore de saint Jean XXIII) « a été exploitée pour élargir les fossés, renforcer les divergences et encourager les désaccords qui blessent l’Église, bloquent son chemin et l’exposent au péril de la division ».

C’est sur ceconstat que le pape François, par son motu proprio Traditionis Custodes du vendredi 16 juillet,a considérablement restreint les libertés octroyées par son prédécesseur. La messe selon l’ancienne forme du rite sera désormais soumise à la « compétence exclusive » d’autorisation par l’évêque du lieu, et le Vatican sera consulté s’il s’agit de prêtres nouvellement ordonnés.

L’objectif de l’unité poursuivi par Benoît XVI a-t-il été, comme l’écrit François, « gravement négligé » ? Le choix de célébrer la messe selon la forme extraordinaire s’est-il accompagné d’un « rejet croissant non seulement de la réforme liturgique, mais du Concile Vatican II » ? De telles accusations sont globalement rejetées par les milieux traditionalistes. Incompréhension, tristesse et colère n’en finissent pas de s’exposer sur les réseaux sociaux, de la part de prêtres et de fidèles traditionalistes estimant qu’une telle décision ne peut que « raviver les tensions » etque les situations évoquées par le pape sont « minoritaires »
.
« Mauvais usage » du motu proprio de 2007

« Les excès d’une partie de nos fidèles ont pu inquiéter des évêques qui ont remonté leurs craintes au pape François », reconnaît auprès de La Croix le père Mateusz Markiewicz, supérieur du district d’Europe de l’Institut du Bon-Pasteur. En avril 2020, l’épiscopat français remettait en effet au Vatican une synthèse de vingt-quatre pages dans laquelle, entre deux passages louant des « relations apaisées » et la conservation d’un « héritage spirituel et liturgique », se glissait un constat sévère : « Un monde à part, une Église parallèle se dessine », lit-on à la page 8 de ce document.

« Ce que le pape François décrit aujourd’hui, je le vis au quotidien », commence le père Erwan de Kermenguy. Si ce jeune prêtre du Finistère s’est, lui aussi, exprimé sur Facebook ces derniers jours, ce n’était pas tant pour dire son indignation que son soulagement. Soulagementde constater que son désarroi est partagé, et même monté jusqu’aux oreilles du pape. Pourtant, précise-t-il d’emblée, il porte volontiers la soutane, aime le grégorien, et accueillait souvent des pèlerins traditionalistes dans son ancienne paroisse de Landivisiau. Encore séminariste en 2007, il faisait partie d’une génération qui attendait beaucoup du motu proprio de Benoît XVI, selon lui susceptible de pacifier et même d’unifier l’Église après le schisme lefebvriste.

« Mon expérience est qu’il n’en est rien et que cela a, au contraire, créé des divisions », soutient-il aujourd’hui, tout en précisant que le décret de Benoît XVI a aussi porté du fruit, intégrant dans le giron diocésain certains fidèles traditionalistes « qui aiment l’Église ». Mais pour lui, nombreux sont ceux qui ont fait un « mauvais usage » de la porte ouverte en 2007 : « Trop de jeunes tradis considèrent que la forme extraordinaire n’est qu’une étape avant que toute l’Église revienne à l’ancienne forme. Plusieurs m’ont d’ailleurs dit que je n’étais pas un vrai prêtre sous prétexte que j’avais été ordonné en français… »
Une société plus clivée

Des témoignages similaires, La Croix en a recueilli d’autres : comme ce prêtre diocésain qui s’entend régulièrement dire que le Christ n’est « pas présent » dans l’eucharistie qu’il célèbre selon la forme ordinaire ; ou cet autre, choqué de voir l’autel central déplacé lors de messes tridentines dans son diocèse, le célébrant se plaçant face au maître-autel dans le chœur. Certains préfèrent toutefois insister sur la concorde retrouvée avec ces communautés - souvent après des débuts houleux. Rares sont en tout cas ceux qui ne précisent pas en préambule que le sujet est « passionnel » et « explosif ».
Dans les milieux traditionalistes, « l’incompréhension » domine après le motu proprio du pape François

« La société est bien plus clivée qu’elle ne l’était en 2007, et la communauté tradi, notamment, s’est raidie ces dernières années », estime pour sa part le père Venceslas Deblock, prêtre du diocèse de Cambrai, marqué par la multiplication des polémiques dans les milieux traditionalistes pendant la crise sanitaire - notamment autour du port du masque dans les églises.

« Partout, dans notre société, les jeunes générations ont besoin de quelque chose de solide, qui résiste : mais la liturgie ne peut pas devenir un instrument de résistance ! », ajoute Grégory Solari, directeur des éditions Ad Solem. Pour ce philosophe et théologien, la renonciation en 2013 de Benoît XVI - « le pape de la forme extraordinaire » - et l’élection d’un successeur argentin en apparence si différent ont sans doute constitué un choc dans les milieux traditionalistes. Choc qui a alimenté, selon lui, l’essor d’une forme de « militance liturgique ». « Si une bonne partie des fidèles va d’une messe à l’autre sans trop de problèmes, une autre partie choisit la messe tridentine en réaction à l’Église conciliaire et à la société », confirme le père Paul-Antoine Drouin, vicaire général du diocèse du Mans. Pour lui, cela soulève un vrai problème d’ecclésiologie.

Églises « rivales » ?

Deux Églises « rivales » se sont-elles progressivement constitué l’une face à l’autre, depuis 2007 ? Dans plusieurs diocèses, on déplore en tout cas une « absence d’enrichissement réciproque » et des communautés traditionalistes « à part », participant peu à la vie de l’Église locale. En la matière, la question la plus sensible est sans doute celle de la concélébration : plus de la moitié des prêtres de la Fraternité Saint-Pierre, par exemple, refuse de concélébrer la messe selon la forme ordinaire du rite. Pour cette raison, cette communauté devra bientôt quitter le diocèse de Dijon (lire La Croix du mardi 29 juin).

Pour le philosophe Grégory Solari, le fait que certaines communautés liturgiques tridentines se pensent comme des « entités ecclésiales à part entière » trouve son explication dans le décret d’application du motu proprio de Benoît XVI, datant de 2011. Un changement lexical s’est alors notamment opéré, et le « missel de Jean XXIII » est devenu le « rite très antique ». « On s’est mis à parler de « rite extraordinaire » plutôt que de « forme extraordinaire » : or si le rite renvoie à une Église à part entière, la « forme » désigne une modalité célébratoire à l’intérieur d’une même Église ».

Alors que les tensions engendrées par le récent motu proprio ne sont pas encore retombées, la quête de l’unité promet d’être un travail de longue haleine. Dans un communiqué publié samedi 17 juillet, les évêques de France se veulent rassurants, tout en estimant que « cela se fera par le dialogue et demandera du temps ».Et Grégory Solarid’insister : « Le pape semble demander aux fidèles traditionalistes une conversion. Le rite avait pris le pas sur la vie de l’Église ; celle-ci doit aujourd’hui retrouver la première place. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
Petite question

Petite question



 Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée Empty
MessageSujet: Re: Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée    Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée EmptyMer 21 Juil 2021, 11:03

Bonjour Rose , svp explique moi simplement ce que ce nouveau sujet veux nous faire comprendre ?
Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin



 Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée Empty
MessageSujet: Re: Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée    Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée EmptyMer 21 Juil 2021, 17:17

Petite question a écrit:
Bonjour Rose , svp explique moi simplement ce que ce nouveau sujet veux nous faire comprendre ?

Mon avis personnel est qu'il me semble dommage que le pape François fasse ces restrictions à propos du rite extraordinaire.

Comme le dit l'article que j'ai cité : "L’objectif de l’unité poursuivi par Benoît XVI a-t-il été, comme l’écrit François, « gravement négligé » ? Le choix de célébrer la messe selon la forme extraordinaire s’est-il accompagné d’un « rejet croissant non seulement de la réforme liturgique, mais du Concile Vatican II » ? De telles accusations sont globalement rejetées par les milieux traditionalistes. Incompréhension, tristesse et colère n’en finissent pas de s’exposer sur les réseaux sociaux, de la part de prêtres et de fidèles traditionalistes estimant qu’une telle décision ne peut que « raviver les tensions » et que les situations évoquées par le pape sont « minoritaires »"



Amicalement.
.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
Petite question

Petite question



 Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée Empty
MessageSujet: Re: Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée    Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée EmptyMer 21 Juil 2021, 17:25

rosedumatin a écrit:
Petite question a écrit:
Bonjour Rose , svp explique moi simplement ce que ce nouveau sujet veux nous faire comprendre ?

Mon avis personnel est qu'il me semble dommage que le pape François fasse ces restrictions à propos du rite extraordinaire.

Comme le dit l'article que j'ai cité : "L’objectif de l’unité poursuivi par Benoît XVI a-t-il été, comme l’écrit François, « gravement négligé » ? Le choix de célébrer la messe selon la forme extraordinaire s’est-il accompagné d’un « rejet croissant non seulement de la réforme liturgique, mais du Concile Vatican II » ? De telles accusations sont globalement rejetées par les milieux traditionalistes. Incompréhension, tristesse et colère n’en finissent pas de s’exposer sur les réseaux sociaux, de la part de prêtres et de fidèles traditionalistes estimant qu’une telle décision ne peut que « raviver les tensions » et que les situations évoquées par le pape sont « minoritaires »"

Amicalement.
Rose bien merci pour ta réponse. 
Revenir en haut Aller en bas
BigSister

BigSister



 Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée Empty
MessageSujet: Re: Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée    Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée EmptyMer 21 Juil 2021, 17:41

Le hic, c'est que les fidèles qui ont recours à l'ancien rite ont tendance à déprécier le nouveau. Comme si l'ancienne messe était "la vraie" alors que la nouvelle n'en serait pas une.
Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin



 Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée Empty
MessageSujet: Re: Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée    Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée EmptyMar 03 Aoû 2021, 19:07

BigSister a écrit:
Le hic, c'est que les fidèles qui ont recours à l'ancien rite ont tendance à déprécier le nouveau. Comme si l'ancienne messe était "la vraie" alors que la nouvelle n'en serait pas une.

 Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée 792201
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
Petite question

Petite question



 Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée Empty
MessageSujet: Re: Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée    Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée EmptyMar 03 Aoû 2021, 19:51

rosedumatin a écrit:
BigSister a écrit:
Le hic, c'est que les fidèles qui ont recours à l'ancien rite ont tendance à déprécier le nouveau. Comme si l'ancienne messe était "la vraie" alors que la nouvelle n'en serait pas une.

 La question que je me pose , les catholiques qui sont ferme dans leur foi pas de souci pour eux , mais pour les nouveaux convertis  ? ? ? 
Revenir en haut Aller en bas
BigSister

BigSister



 Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée Empty
MessageSujet: Re: Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée    Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée EmptySam 07 Aoû 2021, 10:05

Je ne pense pas que les nouveaux convertis soient attirés par des gars qui leur tournent le dos en marmonnant du latin.
Revenir en haut Aller en bas
Pétunia
Moderateur
Moderateur
Pétunia



 Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée Empty
MessageSujet: Re: Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée    Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée EmptySam 07 Aoû 2021, 10:37

BigSister a écrit:
Je ne pense pas que les nouveaux convertis soient attirés par des gars qui leur tournent le dos en marmonnant du latin.

Tout dépend d'où vient leur conversion... s'ils sont embobinés par les tradis ou s'ils font leur catéchuménat dans le cycle normal du diocèse.

L'emprise qu'a sur eux certains "tradis" se disant "la vraie Eglise" est très dure et les évêques ont du boulot pour éclaircir ce qui se passe dans certaines congrégations.

Il vient justement d'avoir "un cas" en bretagne :  https://www.letelegramme.fr/dossiers/pontcallec-ou-lhistoire-dune-soeur-exclue-des-ordres/bannie-cette-religieuse-bretonne-prie-pour-sa-rehabilitation-01-08-2021-12800196.php

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Mais qu’a bien pu faire mère Marie Ferréol pour être renvoyée de l’Église, en juin 2021 ? Encore « sonnée » par une décision qu’elle dit « brutale et infondée », l’ancienne religieuse de Pontcallec, à Berné (56), ne baisse pas les bras. Rencontre dans le Puy-de-Dôme, où elle a trouvé refuge.

« Une faute grave »

Officiellement, elle n’en a plus le droit. Le 24 avril, la Franco-Vénézuélienne a été exclue de la communauté catholique traditionaliste des Dominicaines du Saint-Esprit. Le décret de renvoi, signé du très influent cardinal canadien Marc Ouellet, lui interdit de continuer toute vie religieuse. Malgré un recours, adressé au pape François lui-même, Marie Ferréol est bannie de l’Église depuis le 23 juin 2021. Une sanction exceptionnelle et rarissime, qui n’arrive pas plus de dix fois par an dans le monde !


Qu’a donc fait la religieuse pour mériter pareille exfiltration ? L’institution lui reproche « une faute grave ». Interrogé par Le Monde, dom Nault, l’un des acteurs de son renvoi, précise d’emblée « qu’il n’y a rien de sexuel dans tout cela. Il faut entendre le mot « grave » au sens latin, gravis, qui a du poids ». À la maison mère des dominicaines du Saint-Esprit, à Pontcallec, on parle de « problème de comportement et de mauvais esprit », qui aurait alimenté « un climat de suspicion et de peur » dans la communauté. La rencontre que nous avons sollicitée avec les responsables de l’Institut Saint-Thomas d’Aquin a été poliment déclinée.


Le cœur de l’intrigue se serait en tout cas bien noué derrière les hauts murs de Pontcallec, à Berné. Là où, au hasard d’un simple « audit » estival, les deux visiteurs dom Nault et mère Emmanuelle Desjobert, missionnés indirectement par Rome, ont questionné les sœurs une par une, à l’été 2020. Avant de revenir, le 27 octobre, pour annoncer publiquement le renvoi de Marie Ferréol.





(je pense que tu ne pourras malheureusement pas lire l'article en entier car il est réserve aux abonnés, mais si cela t'intéresse, je peux faire un copié/collé)
Revenir en haut Aller en bas
BigSister

BigSister



 Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée Empty
MessageSujet: Re: Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée    Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée EmptySam 07 Aoû 2021, 12:03

Il ne s'agit pas de messe de Pie V dans l'article.
Et l'emploi des termes est inexact.
Le domaine de la vie religieuse est quelque chose de pointu qui échappe souvent aux journalistes lambdas.

Citation :
la Franco-Vénézuélienne a été exclue de la communauté catholique traditionaliste des Dominicaines du Saint-Esprit. Le décret de renvoi
Citation :
Marie Ferréol est bannie de l’Église
Citation :
a été définitivement exclaustrée

Ce sont des choses totalement différentes.
Une religieuse renvoyée est sécularisée, relevée de ses voeux sans qu'elle n'en ai fait la demande. Effectivement c'est très rare.
Une religieuse exclaustrée est toujours religieuse, mais elle vit hors communauté.
Une personne bannie,exclue de l'ECR est excommuniée.

On trouve un article complet qui utilise les bons termes ici

Cath.ch a écrit:
Le renvoi d’une religieuse traditionaliste suscite la controverse
Le renvoi de la vie religieuse de mère Marie Ferréol, de l’institut traditionaliste des dominicaines du Saint-Esprit, sur fond de querelles internes, suscite de vives controverses sur les réseaux sociaux et dans la presse française.
Le pape François a rejeté la supplique adressée par Mère Marie Ferréol, une sœur de Pontcallec, dans le Morbihan, renvoyée définitivement après 34 ans de vie religieuse. Le silence entretenu sur les raisons de cette sanction ouvre la porte à toutes les spéculations. Pour les uns la religieuse est victime d’un déni de justice du Vatican, pour d’autres elle sait parfaitement pourquoi elle est sanctionnée.

Mère Marie Férréol avait adressé au pape un ultime recours, assorti de témoignages de soutien de divers horizons ecclésiaux, rapporte La Croix. Après avoir été, dans un premier temps, exclaustrée de sa communauté pour trois mois en novembre 2020, elle a été finalement renvoyée définitivement de la vie religieuse, avec interdiction de toute vie communautaire, par un décret du 22 avril 2021. Depuis, la religieuse a fini par trouver asile à l’abbaye traditionaliste de Randol, dans le Puy-de-Dôme.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Je me contente d'un passage à cause des droits d'auteur.


Je me permets de souligner ceci

emprise psychologique et spirituelle, les mots ne sont pas prononcés, mais les témoignages concordent pour dénoncer des comportements non conformes avec la vie consacrée. Si, de fait, de nombreuses personnes ont pu témoigner du rayonnement de Mère Ferréol vers l’extérieur, à l’interne les échos sont bien différents.

J'aimerais voir davantage de renvois pour des causes semblables (et ça n'arrive pas que chez les tradis) Mais là, je suis complètement hors sujet.
Revenir en haut Aller en bas
BigSister

BigSister



 Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée Empty
MessageSujet: Re: Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée    Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée EmptySam 07 Aoû 2021, 12:16

Pour recentrer le débat

Cath.ch a écrit:
«Il faut le redire : unité ne signifie par uniformité. La coexistence de deux formes liturgiques ne porte pas automatiquement ni nécessairement préjudice à l’unité, estime Grégory Solari. Sauf quand la forme extraordinaire, parce que son ecclésiologie archaïsante ne renvoie plus à aucune réalité ecclésiale existante, ne peut rien faire sinon constituer un espace critique «dans les marges» de la Grande Eglise. «Ne pas le voir, c’est laisser la question du rite tridentin dans une impasse.»
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Pétunia
Moderateur
Moderateur
Pétunia



 Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée Empty
MessageSujet: Re: Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée    Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée EmptySam 07 Aoû 2021, 19:30

BigSister a écrit:
Pour recentrer le débat

Cath.ch a écrit:
«Il faut le redire : unité ne signifie par uniformité. La coexistence de deux formes liturgiques ne porte pas automatiquement ni nécessairement préjudice à l’unité, estime Grégory Solari. Sauf quand la forme extraordinaire, parce que son ecclésiologie archaïsante ne renvoie plus à aucune réalité ecclésiale existante, ne peut rien faire sinon constituer un espace critique «dans les marges» de la Grande Eglise. «Ne pas le voir, c’est laisser la question du rite tridentin dans une impasse.»
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée 2129354088 BigSister pour tes connaissances et que penses-tu de ces deux formes liturgiques ?
Revenir en haut Aller en bas
BigSister

BigSister



 Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée Empty
MessageSujet: Re: Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée    Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée EmptySam 07 Aoû 2021, 21:51

C'est quelque chose qui ne me concerne plus.


Et puis, de toute façon, comment veux-tu que je me sente à l'aise sur un forum où je lis :
Citation :
SPIRITUALITE CHRETIENNE et THEOLOGIE CHRETIENNE
Cette section est réservée à l'enseignement chrétien catholique.
(un salon existe pour les débats inter-chrétiens)
Ce qui laisse à entendre qu'il n'y a de spiritualité et de théologie chrétienne QUE catholique, m'excluant du coup du débat !
Je suis venue ici pour te faire plaisir, c'est sûr que quand on s'affiche en tant que catho, seuls vrais chrétiens, moi, je passe mon chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Pétunia
Moderateur
Moderateur
Pétunia



 Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée Empty
MessageSujet: Re: Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée    Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée EmptySam 07 Aoû 2021, 21:56

BigSister a écrit:
C'est quelque chose qui ne me concerne plus.


Et puis, de toute façon, comment veux-tu que je me sente à l'aise sur un forum où je lis :
Citation :
SPIRITUALITE CHRETIENNE et THEOLOGIE CHRETIENNE
Cette section est réservée à l'enseignement chrétien catholique.
(un salon existe pour les débats inter-chrétiens)
Ce qui laisse à entendre qu'il n'y a de spiritualité et de théologie chrétienne QUE catholique, m'excluant du coup du débat !
Je suis venue ici pour te faire plaisir, c'est sûr que quand on s'affiche en tant que catho, seuls vrais chrétiens, moi, je passe mon chemin.

Sad    Sad   ce n'est pas dans l'esprit du Pape François en tout cas :




Le Pape encourage les luthériens à passer du «conflit à la communion»


Recevant les membres de la Fédération luthérienne mondiale a invité tous ceux qui sont engagés dans le dialogue entre catholiques et luthériens à poursuivre leur chemin avec confiance «dans la prière incessante, dans l'exercice de la charité partagée et dans la passion pour la recherche d'une plus grande unité».

Olivier Bonnel-Cité du Vatican


Le Pape François a reçu ce vendredi matin au Vatican une délégation de la Fédération luthérienne mondiale. «Vous êtes venus à Rome pour que l'unité grandisse entre nous » a lancé le Pape en remerciant ses hôtes luthériens de leur visite. Le souverain pontife en a profité pour rappeler son voyage apostolique en Suède fin 2016, où il avait pu prier dans la cathédrale luthérienne de Lund. «Dans cette inoubliable étape œcuménique, a t-il souligné, rappelant ce voyage, nous avons fait l'expérience de la force évangélique de la réconciliation, attestant que par le dialogue et le témoignage partagé nous ne sommes plus des étrangers. Plus des étrangers, mais des frères».


Et c'est sur ce chemin de réconciliation que François a souhaité revenir dans son discours. Le Pape est d’abord revenu sur les jalons historiques des divisions entre catholiques et Luthériens mais pour mieux y décerner les signes d’unité. Il y a 40 ans déjà, en 1980, ils avaient confessé une foi commune. 

Prier pour le rétablissement d'une pleine unité



François a aussi invité à prier pour le «rétablissement de la pleine unité entre les chrétiens» et exprimé le souhait que «la réflexion commune sur la Confession d'Augsbourg, (le texte posant les bases du luthéranisme, présenté alors à l'empereur Charles Quint, ndlr) en vue du 500e anniversaire de sa proclamation, le 25 juin 2030apporte des bénéfices au chemin œcuménique».


Le Pape est ensuite revenu sur les 3 paroles de Saint Paul (Eph 4, 4.5-6): «Un seul corps, un seul baptême, un seul Dieu».


Un seul Dieu: une expression que l’on retrouve dans le Concile de Nicée et qui est un socle commun entre catholiques, luthériens et orthodoxes, a souligné François.


Un seul baptême: « tout ce que la grâce de Dieu nous donne la joie de vivre et de partager » comme «la guérison progressive de la mémoire, la collaboration réconciliée et fraternelle entre nous, a t-il précisé, trouve précisément son fondement dans "l'unique baptême pour la rémission des péchés"».


Un seul corps: Le pape a cité la «règle de Taizé» qui contient cette belle exhortation : «Ayez la passion de l'unité du Corps du Christ», une exhortation valable aussi bien pour les catholiques que pour les luthériens. 


Vers une histoire réconciliée



«Poursuivons donc avec passion notre voyage du conflit à la communion sur la route de la crise a invité François. «L'étape suivante consistera à comprendre les liens étroits entre l'Église, le ministère et l'Eucharistie» a-t-il précisé.


Dans ce contexte, «il sera important de regarder avec une humilité spirituelle et théologique les circonstances qui ont conduit aux divisions, en ayant confiance que s'il est impossible de défaire les tristes événements du passé, il est possible de les relire dans le cadre d'une histoire réconciliée».


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin



 Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée Empty
MessageSujet: Re: Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée    Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée EmptyDim 08 Aoû 2021, 09:52

BigSister a écrit:
C'est quelque chose qui ne me concerne plus.


Et puis, de toute façon, comment veux-tu que je me sente à l'aise sur un forum où je lis :
Citation :
SPIRITUALITE CHRETIENNE et THEOLOGIE CHRETIENNE
Cette section est réservée à l'enseignement chrétien catholique.
(un salon existe pour les débats inter-chrétiens)

Ce qui laisse à entendre qu'il n'y a de spiritualité et de théologie chrétienne QUE catholique, m'excluant du coup du débat !
Je suis venue ici pour te faire plaisir, c'est sûr que quand on s'affiche en tant que catho, seuls vrais chrétiens, moi, je passe mon chemin.


Il n'a jamais été dit que les Protestants n'étaient pas de vrais chrétiens, ni que les Chiites ne sont pas de vrais musulmans, mais il te faut relire les informations défilantes dans la page d'accueil.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin



 Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée Empty
MessageSujet: Re: Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée    Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée EmptyDim 08 Aoû 2021, 09:57

rosedumatin a écrit:


Il n'a jamais été dit que les Protestants n'étaient pas de vrais chrétiens, ni que les Chiites ne sont pas de vrais musulmans, mais il te faut relire les informations défilantes dans la page d'accueil.

As-tu lu "Nostrae Aetate" de Vatican 2 ? Tu en as un extrait sur la même page d'accueil.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
BigSister

BigSister



 Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée Empty
MessageSujet: Re: Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée    Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée EmptyDim 08 Aoû 2021, 13:44

Je n'ai fait qu'un copié-collé de ce que vous, les fondateurs, avez écrit sur ce salon.

C'est à dire CECI
Citation :

SPIRITUALITE CHRETIENNE et THEOLOGIE CHRETIENNE
Cette section est réservée à l'enseignement chrétien catholique.
(un salon existe pour les débats inter-chrétiens)

Vous pouvez mettre tous les extraits de Vatican II que vous voulez, ça ne change rien aux trois lignes citées ci-dessus ni à ce que ça induit.

Bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
Petite question

Petite question



 Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée Empty
MessageSujet: Re: Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée    Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée EmptyMar 24 Aoû 2021, 10:02

Bonjour perso , je ne  comprends pas ce que veut dire symptôme d’une église divisée sa veut dire quoi est clair ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





 Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée Empty
MessageSujet: Re: Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée    Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Motu proprio : la « messe tradi », symptôme d’une Église divisée
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: SPIRITUALITE CHRETIENNE et THEOLOGIE CHRETIENNE-
Sauter vers: