Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS
Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP
Le deal à ne pas rater :
APOSEN Aspirateur Balai, 4 en 1 (A+++)
51 €
Voir le deal

 

 Adoration Eucharistique : 1ère condition de la nouvelle évangélisation

Aller en bas 
AuteurMessage
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Adoration Eucharistique : 1ère condition de la nouvelle évangélisation Empty
MessageSujet: Adoration Eucharistique : 1ère condition de la nouvelle évangélisation   Adoration Eucharistique : 1ère condition de la nouvelle évangélisation EmptyMar 28 Juin 2011, 18:39

L’adoration eucharistique, première condition de la nouvelle évangélisation
Mgr Rey évoque le colloque « Adoratio 2011 »
ROME, Vendredi 24 juin 2011 (ZENIT.org) – L’adoration est la première condition de la nouvelle évangélisation, a affirmé à la rédaction française de Radio VaticanMgr Dominique Rey, évêque de Fréjus-Toulon, à l’initiative du colloque international « Adoratio 2011 » organisé à Rome par les Missionnaires du Très Saint-Sacrement.

Cette manifestation, qui s'est achevée le 24 juin à Rome, a rassemblé 300 congressistes de 38 nationalités. « Adoratio 2011 » a proposé 14 conférences, des carrefours, la célébration de la messe sous la forme ordinaire et extraordinaire, ainsi que l’adoration de nuit, rapporte Radio Vatican.

Le colloque s’est conclu le 24 juin au soir avec la célébration de la Fête Dieu autour de Benoît XVI à Saint-Jean-de-Latran, suivie de la procession eucharistique vers Sainte-Marie-Majeure.

« L’évangélisation et donc la nouvelle évangélisation a sa source dans l’eucharistie », a affirmé Mgr Rey. « Jean-Paul II parlait de l’eucharistie comme le sacrement le plus missionnaire qu’il soit. De ce fait, réfléchir sur la nouvelle évangélisation, c’est revenir à la source de la mission qui se trouve dans le corps et le sang du Christ ».

« Il y a dans l’essence même de ce sacrement une dimension de proclamation de notre foi. Il y a une force spirituelle, sacramentelle, par laquelle se réalise la présence du Christ ». Ainsi, « dans l’eucharistie, nous puisons la force spirituelle et sacramentelle de témoigner que Jésus est vraiment présent ».

Le missionnaire, a poursuivi Mgr Rey sur Radio Vatican, « vient puiser à la source de l’eucharistie pour ensuite se mettre en posture d’annonce dans la société dans laquelle nous nous trouvons ».

« Aujourd’hui, on peut parler de nouvelle évangélisation ». « On voit bien qu’il y a tout un courant de nouvelles générations qui sont à la fois des adorateurs et des missionnaires. Des jeunes, qui sont dans un monde où l’on parle beaucoup, qui ont besoin de retrouver des lieux d’intériorité », a-t-il conclu. « C’est à partir de cette source de prière, de cœur à cœur avec le Seigneur, de rencontres très intimes, que leur désir d’annoncer le Christ se façonne et se déploie ».
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
pinson

pinson


Adoration Eucharistique : 1ère condition de la nouvelle évangélisation Empty
MessageSujet: Re: Adoration Eucharistique : 1ère condition de la nouvelle évangélisation   Adoration Eucharistique : 1ère condition de la nouvelle évangélisation EmptyMar 28 Juin 2011, 19:21

rosedumatin a écrit:
L’adoration eucharistique, première condition de la nouvelle évangélisation
Mgr Rey évoque le colloque « Adoratio 2011 »
ROME, Vendredi 24 juin 2011 (ZENIT.org) – L’adoration est la première condition de la nouvelle évangélisation, a affirmé à la rédaction française de Radio VaticanMgr Dominique Rey, évêque de Fréjus-Toulon, à l’initiative du colloque international « Adoratio 2011 » organisé à Rome par les Missionnaires du Très Saint-Sacrement.

Cette manifestation, qui s'est achevée le 24 juin à Rome, a rassemblé 300 congressistes de 38 nationalités. « Adoratio 2011 » a proposé 14 conférences, des carrefours, la célébration de la messe sous la forme ordinaire et extraordinaire, ainsi que l’adoration de nuit, rapporte Radio Vatican.

Le colloque s’est conclu le 24 juin au soir avec la célébration de la Fête Dieu autour de Benoît XVI à Saint-Jean-de-Latran, suivie de la procession eucharistique vers Sainte-Marie-Majeure.

« L’évangélisation et donc la nouvelle évangélisation a sa source dans l’eucharistie », a affirmé Mgr Rey. « Jean-Paul II parlait de l’eucharistie comme le sacrement le plus missionnaire qu’il soit. De ce fait, réfléchir sur la nouvelle évangélisation, c’est revenir à la source de la mission qui se trouve dans le corps et le sang du Christ ».

« Il y a dans l’essence même de ce sacrement une dimension de proclamation de notre foi. Il y a une force spirituelle, sacramentelle, par laquelle se réalise la présence du Christ ». Ainsi, « dans l’eucharistie, nous puisons la force spirituelle et sacramentelle de témoigner que Jésus est vraiment présent ».

Le missionnaire, a poursuivi Mgr Rey sur Radio Vatican, « vient puiser à la source de l’eucharistie pour ensuite se mettre en posture d’annonce dans la société dans laquelle nous nous trouvons ».

« Aujourd’hui, on peut parler de nouvelle évangélisation ». « On voit bien qu’il y a tout un courant de nouvelles générations qui sont à la fois des adorateurs et des missionnaires. Des jeunes, qui sont dans un monde où l’on parle beaucoup, qui ont besoin de retrouver des lieux d’intériorité », a-t-il conclu. « C’est à partir de cette source de prière, de cœur à cœur avec le Seigneur, de rencontres très intimes, que leur désir d’annoncer le Christ se façonne et se déploie ».

Adoration Eucharistique : 1ère condition de la nouvelle évangélisation 175602 mon amie Rosedumatin .

Et j'aime cette phrase que je viens de souligner.

Cordialement et à +
Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Adoration Eucharistique : 1ère condition de la nouvelle évangélisation Empty
MessageSujet: Re: Adoration Eucharistique : 1ère condition de la nouvelle évangélisation   Adoration Eucharistique : 1ère condition de la nouvelle évangélisation EmptyMar 28 Juin 2011, 19:34

pinson a écrit:
rosedumatin a écrit:
L’adoration eucharistique, première condition de la nouvelle évangélisation
Mgr Rey évoque le colloque « Adoratio 2011 »
ROME, Vendredi 24 juin 2011 (ZENIT.org) – L’adoration est la première condition de la nouvelle évangélisation, a affirmé à la rédaction française de Radio VaticanMgr Dominique Rey, évêque de Fréjus-Toulon, à l’initiative du colloque international « Adoratio 2011 » organisé à Rome par les Missionnaires du Très Saint-Sacrement.

Cette manifestation, qui s'est achevée le 24 juin à Rome, a rassemblé 300 congressistes de 38 nationalités. « Adoratio 2011 » a proposé 14 conférences, des carrefours, la célébration de la messe sous la forme ordinaire et extraordinaire, ainsi que l’adoration de nuit, rapporte Radio Vatican.

Le colloque s’est conclu le 24 juin au soir avec la célébration de la Fête Dieu autour de Benoît XVI à Saint-Jean-de-Latran, suivie de la procession eucharistique vers Sainte-Marie-Majeure.

« L’évangélisation et donc la nouvelle évangélisation a sa source dans l’eucharistie », a affirmé Mgr Rey. « Jean-Paul II parlait de l’eucharistie comme le sacrement le plus missionnaire qu’il soit. De ce fait, réfléchir sur la nouvelle évangélisation, c’est revenir à la source de la mission qui se trouve dans le corps et le sang du Christ ».

« Il y a dans l’essence même de ce sacrement une dimension de proclamation de notre foi. Il y a une force spirituelle, sacramentelle, par laquelle se réalise la présence du Christ ». Ainsi, « dans l’eucharistie, nous puisons la force spirituelle et sacramentelle de témoigner que Jésus est vraiment présent ».

Le missionnaire, a poursuivi Mgr Rey sur Radio Vatican, « vient puiser à la source de l’eucharistie pour ensuite se mettre en posture d’annonce dans la société dans laquelle nous nous trouvons ».

« Aujourd’hui, on peut parler de nouvelle évangélisation ». « On voit bien qu’il y a tout un courant de nouvelles générations qui sont à la fois des adorateurs et des missionnaires. Des jeunes, qui sont dans un monde où l’on parle beaucoup, qui ont besoin de retrouver des lieux d’intériorité », a-t-il conclu. « C’est à partir de cette source de prière, de cœur à cœur avec le Seigneur, de rencontres très intimes, que leur désir d’annoncer le Christ se façonne et se déploie ».

Adoration Eucharistique : 1ère condition de la nouvelle évangélisation 175602 mon amie Rosedumatin .

Et j'aime cette phrase que je viens de souligner.

Cordialement et à +

Bonsoir mon ami Pinson,

Moi aussi j'aime beaucoup cette phrase que tu as soulignée ! Adoration Eucharistique : 1ère condition de la nouvelle évangélisation 3943593964

Je suis contente que tu t'intéresse à l'Adoration Eucharistique, dans ma paroisse ... je fais partie des adorateurs.

Sais tu quelles forces cela donne de s'exposer aux rayons du soleil de l'Amour, quelle paix, quel bonheur...... quand j'y suis devant Jésus qui est là parmi nous, j'ai peine à quitter la chapelle d'Adoration mais il me faut bien être raisonnable...

Cordialement à +
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Adoration Eucharistique : 1ère condition de la nouvelle évangélisation Empty
MessageSujet: Re: Adoration Eucharistique : 1ère condition de la nouvelle évangélisation   Adoration Eucharistique : 1ère condition de la nouvelle évangélisation EmptyMer 25 Avr 2012, 17:54


Je cite :


"Le pape a mis en garde contre le risque de l’activisme au quotidien et rappelé le primat de la prière, lors de l’audience générale, mercredi 25 avril 2012 au Vatican. Devant plus de 20 000 fidèles, il a insisté sur la nécessité de placer le Christ à la base de toute activité.


Poursuivant son cycle de catéchèses sur la prière dans les Actes des Apôtres, Benoît XVI a souligné la priorité de la prière, personnelle ou communautaire, contre le risque de l’« activisme » : « Trop d’occupations, une vie frénétique, finissent souvent par endurcir le cœur », a-t-il expliqué.

Sans la prière, a poursuivi le pape, se référant à l’épisode de la visite du Christ chez Marthe et Marie, « on risque de s’agiter et de se préoccuper inutilement au plan ecclésial et pastoral ».

Un des leitmotivs du pontificat

Reconnaissant l’importance du travail, Benoît XVI a cependant regretté que tout soit mesuré aujourd’hui « à l’aune de la productivité et de l’efficacité ». Les activités quotidiennes doivent être accomplies avec responsabilité et dévouement, mais sans oublier le « besoin de Dieu », a-t-il affirmé, sans quoi, notre action « se vide et perd son âme profonde », nous laissant insatisfaits.

« Si les poumons de la prière et de la Parole de Dieu n’alimentent pas la respiration de notre vie spirituelle, a remarqué Benoît XVI, nous risquons de nous étouffer au milieu des mille choses de chaque jour. » Et d’ajouter : « La prière est la respiration de l’âme et de la vie. »

Le thème du primat de la prière et de la Parole de Dieu sur les activités, y compris charitables, tient à cœur à Benoît XVI qui en a fait un des leitmotivs de son pontificat. C’était l’un des points de son encyclique Deus caritas est , de janvier 2006. Au printemps 2011, le pape avait également insisté sur l’identité chrétienne des organisations catholiques de charité, telles que Caritas Internationalis, rappelant l’importance de la dimension spirituelle de toute activité."


Apic
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Adoration Eucharistique : 1ère condition de la nouvelle évangélisation Empty
MessageSujet: Re: Adoration Eucharistique : 1ère condition de la nouvelle évangélisation   Adoration Eucharistique : 1ère condition de la nouvelle évangélisation EmptyLun 30 Avr 2012, 11:36

adorer le Christ, c’est accepter qu’il ne se passe rien, c’est accepter dans la foi que sa présence ne s’impose pas. C’est accepter de tenir quand je ne sens rien ; c’est accepter de résister au désir de fuir ; c’est accepter de tenir ma place simplement parce que je suis là non seulement en mon nom propre et personnel mais au nom de tous les hommes et de toutes les femmes de la terre. Je suis devenu un intercesseur et je n’ai pas le droit de partir. Peut-être mon âme est-elle déchirée par le doute, mais ma mission m’oblige à rester et à tenir. Cela, vous ne l’éprouverez jamais en quelques secondes passées devant le Saint-Sacrement. Il y faut du temps. Vous ne l’éprouverez jamais si le temps que vous y consacrez est occupé par toutes sortes de prières, de lectures, de méditations. Il y faut du silence. L’adoration du Christ est d’abord un acte de foi, c’est un acte de silence.

Venir contempler l’Eucharistie, c’est venir contempler le Christ dans l’offrande qu’il fait de sa vie, c’est-à -dire dans l’acte suprême d’offrande à son Père, c’est-à -dire dans l’acte ultime d’amour pour les hommes. Que pourrions-nous éprouver d’autre qu’une joie très intense à reprendre conscience de cette communion étroite qui unit le Père et le Fils et à laquelle l’Esprit que nous avons reçu nous donne de participer ? Que pourrions-nous éprouver d’autre qu’une joie très intense à contempler le Christ livrant sa vie par amour pour nous ? Comment ne serions-nous pas confondus de joie devant cette révélation extraordinaire : " Dieu a tant aimé le monde qu’il a envoyé son Fils pour sauver le monde " (Jn 3, 17) ?


Monseigneur André Vingt-Trois, juin 2006
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


Adoration Eucharistique : 1ère condition de la nouvelle évangélisation Empty
MessageSujet: Re: Adoration Eucharistique : 1ère condition de la nouvelle évangélisation   Adoration Eucharistique : 1ère condition de la nouvelle évangélisation EmptyMar 01 Mai 2012, 17:20

« Adorer, c'est ouvrir son cœur à Jésus. »


« Mes enfants très chers, Jésus veut que je vous dise encore combien il a d'amour pour chacun d'entre vous, au-delà de tout ce que vous pouvez imaginer. Je m'inquiète de ce que certains d'entre vous n'aient pas encore vraiment rencontré Jésus seul à seul : vous et Jésus seulement. Nous pouvons certes passer du temps à la chapelle, mais avez-vous perçu – avec les yeux de l'âme – avec quel amour il vous regarde ? Avez-vous vraiment fait connaissance avec Jésus vivant, non à partir de livres mais pour l'avoir hébergé dans votre cœur ? Avez-vous entendu ses mots d'amour ? Demandez-en la grâce : il a l'ardent désir de vous la donner... Il veut vous dire non seulement qu'il vous aime, mais davantage qu'il vous désire ardemment. Vous lui manquez quand vous ne vous approchez pas de lui. Il a soif de vous. (...)

Mes enfants, vous n'avez pas à être différents de ce que vous êtes dans la réalité pour que Jésus vous aime. Croyez simplement que vous lui êtes précieux. Apportez vos souffrances à ses pieds et ouvrez seulement votre cœur pour qu'il vous aime tels que vous êtes. Et lui fera le reste. »

Mère Teresa
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
pinson

pinson


Adoration Eucharistique : 1ère condition de la nouvelle évangélisation Empty
MessageSujet: Re: Adoration Eucharistique : 1ère condition de la nouvelle évangélisation   Adoration Eucharistique : 1ère condition de la nouvelle évangélisation EmptyMar 01 Mai 2012, 20:29

rosedumatin a écrit:
« Adorer, c'est ouvrir son cœur à Jésus. »


« Mes enfants très chers, Jésus veut que je vous dise encore combien il a d'amour pour chacun d'entre vous, au-delà de tout ce que vous pouvez imaginer. Je m'inquiète de ce que certains d'entre vous n'aient pas encore vraiment rencontré Jésus seul à seul : vous et Jésus seulement. Nous pouvons certes passer du temps à la chapelle, mais avez-vous perçu – avec les yeux de l'âme – avec quel amour il vous regarde ? Avez-vous vraiment fait connaissance avec Jésus vivant, non à partir de livres mais pour l'avoir hébergé dans votre cœur ? Avez-vous entendu ses mots d'amour ? Demandez-en la grâce : il a l'ardent désir de vous la donner... Il veut vous dire non seulement qu'il vous aime, mais davantage qu'il vous désire ardemment. Vous lui manquez quand vous ne vous approchez pas de lui. Il a soif de vous. (...)

Mes enfants, vous n'avez pas à être différents de ce que vous êtes dans la réalité pour que Jésus vous aime. Croyez simplement que vous lui êtes précieux. Apportez vos souffrances à ses pieds et ouvrez seulement votre cœur pour qu'il vous aime tels que vous êtes. Et lui fera le reste. »

Mère Teresa

Cette chère ...[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Adoration Eucharistique : 1ère condition de la nouvelle évangélisation Empty
MessageSujet: Re: Adoration Eucharistique : 1ère condition de la nouvelle évangélisation   Adoration Eucharistique : 1ère condition de la nouvelle évangélisation EmptyMer 02 Jan 2013, 11:15

Lu dans Famille chrétienne, cette médiation sur l'Action de Grâce après la communion :

« Il n’y a pas de meilleur temps que celui de la communion et celui qui la suit, pendant lequel vous avez le bonheur de traiter bouche à bouche et cœur à cœur avec Jésus », affirmait saint Jean-Baptiste de la Salle. Oui, mais que lui dire lors de cette conversation avec le Roi des rois, réellement présent en nous ?

1/ Dire et redire « merci » à Dieu

« Les rois mages auraient été trop heureux de quitter la crèche en emportant chez eux l’Enfant Jésus », affirmait le saint Curé d’Ars. Eh bien, c’est ce qui nous arrive quand nous revenons de la communion. Une fois à notre place, pensons-nous seulement à dire « merci » au Seigneur pour un tel cadeau ?

À Catalina Rivas, une mystique bolivienne, Jésus a confié que ceux qui le reçoivent commencent plutôt par une litanie de plaintes et de requêtes (et souvent s’y limitent) *. Remercions-le donc sans attendre. Merci pour cet « acte de folie » (Jésus à Catalina), où par amour, le Créateur accepte de se laisser manger par sa créature, pour s’unir à elle. Merci parce que lui, le Seigneur, il accepte de s’installer dans « notre pauvre hôtellerie » (sainte Thérèse d’Avila).

Suggestion : lui répéter dix, vingt, trente fois ce simple mot, avec foi et amour (en sachant que « Jésus ne demande pas de l’amour senti », disait Thérèse de Lisieux). Un petit acte ridiculement simple. Oui, mais comme dit saint Julien Eymard, « l’action de grâces après la communion ne demande pas un état de vie spirituelle bien élevé ».

Du merci au Magnificat, cantique d’action de grâces de Marie et de toute l’Église, il n’y a qu’un pas. Saint Louis-Marie Grignion de Montfort recommande de le réciter souvent, « surtout après avoir communié, pour remercier Dieu de ses bienfaits et en attirer de nouveaux, comme le savant Gerson tient que la Sainte Vierge elle-même faisait après la communion ». Pourquoi ne pas l’apprendre par cœur ?


2/ Vivre le « Fiat », comme Marie à l’Annonciation

Au XVIIe siècle, Catherine de Bar, fondatrice des Bénédictines de l’Adoration perpétuelle du Très-Saint-Sacrement, s’émerveillait de ce que, « par la communion, nous sommes faits les mères de Jésus ».

L’avons-nous en effet jamais réalisé ? Chaque communion, où Jésus, réellement présent dans l’hostie consacrée, vient en nous, est une véritable incarnation, à l’image de celle opérée il y a deux mille ans dans le sein de Marie. « Pour autant qu’on la vive dans le “Fiat”, c’est-à-dire la pleine acceptation de la volonté de Dieu, comme Marie à l’Annonciation », précise le Père François Marie Léthel o.c.d. (cf. La Lumière du Christ dans le cœur de l’Église – Retraite de Carême avec Benoît XVI). Jésus, faisant référence à sa propre mère, avait lui-même souligné dans l’Évangile que « celui qui fait la volonté de [son] Père, celui-là est pour [Lui] une mère… »

Pour le laisser s’incarner en nous à travers la communion eucharistique, il faut donc lui dire, au moment de l’action de grâces : « Que tout se réalise en moi et dans ma vie selon ta Parole ».


3/ S’offrir sans crainte à Dieu

Se donner (on dit aussi se livrer ou s’offrir) à Dieu est une des grandes lois de la vie spirituelle, tous courants et tous saints confondus. Le temps de la communion, où il est là, est un moment privilégié pour faire cet « acte d’offrande ».

Faut-il en avoir peur (comme si Dieu allait en profiter pour nous envoyer aussitôt quelques bonnes croix bien taillées) ? Docteur de l’Église, Thérèse de Lisieux professe le contraire : « Je ne puis craindre un Dieu qui s’est fait pour moi si petit… Il n’est qu’amour et miséricorde… ». Se livrer au Christ, explique-t-elle, c’est donc se livrer à l’amour, à « ses opérations consumantes et transformantes », et « lui permettre de laisser déborder en notre âme les flots de tendresse infinie qui sont renfermés en lui ».

On peut s’offrir à Jésus par les mains de Marie, comme le recommande saint Louis-Marie Grignion de Montfort, et selon sa célèbre formule que Jean-Paul II adopta comme devise et qu’il recopiait en haut de la première page de ses manuscrits : « Totus tuus ego sum » (« Je suis tout à toi, ô mon aimable Jésus, par les mains de ta Sainte Mère »). Une devise qu’il est opportun de rappeler, alors que l’Église fête cette année le tricentenaire du Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge, d’où elle est tirée.



Élisabeth de Baudoüin


* Cette laïque mariée vit actuellement en Bolivie. Ses écrits ont reçu l’imprimatur de l’archevêque de Cochabamba, Mgr René Fernandez Apaza

Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Contenu sponsorisé




Adoration Eucharistique : 1ère condition de la nouvelle évangélisation Empty
MessageSujet: Re: Adoration Eucharistique : 1ère condition de la nouvelle évangélisation   Adoration Eucharistique : 1ère condition de la nouvelle évangélisation Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Adoration Eucharistique : 1ère condition de la nouvelle évangélisation
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: SPIRITUALITE CHRETIENNE et THEOLOGIE CHRETIENNE-
Sauter vers: