Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS
Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP
Le Deal du moment :
Le Tome 41 de Berserk sort dans une semaine : faut-il ...
Voir le deal
Le Deal du moment :
Le Tome 41 de Berserk sort dans une semaine : faut-il ...
Voir le deal

 

 Mahmoud Mohamed Taha

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
gerard2007





Mahmoud Mohamed Taha Empty
MessageSujet: Mahmoud Mohamed Taha   Mahmoud Mohamed Taha EmptyJeu 09 Déc 2021, 20:11

Selon M. Taha, il y a une distinction fondamentale entre la période mecquoise (formulation des dogmes et des principes éthiques) et la période médinoise (une expérience historique dans un contexte déterminé), et il faut que les musulmans donnent plus d'importance à la première période[3].

Taha élabore la théorie d’un « Second Message de l’islam » (titre de son livre paru en 1967 sous le titre arabe Ar-Risala at-taniya min al-islam) après une longue période d’ « isolement religieux »[4]. D’après cette théorie, le Coran contient deux messages qui se contredisent. Le message contenu dans les versets du Coran révélés à La Mecque (« Coran mecquois ») exposent un discours différent sur la liberté religieuse et l’égalité entre les sexes que les versets révélés après le départ de Mohamed pour Médine (« Coran médinois »). La tradition juridique coranique a résolu cette « contradiction » en usant de l’ « abrogation » (naskh), principe qui découle du Coran lui-même (II, 106) : « Nous ne transférons aucun signe, nous n'en laissons pas oublier, sans en susciter un autre, meilleur ou similaire » (traduction Chouraqui). Les premiers législateurs abrogèrent les versets mecquois et se servirent des versets médinois : ce fut la création de la loi islamique traditionnelle, la charia.

Mahmoud Mohamed Taha a été condamné à mort .
Pourtant c'est une théorie convenable
Revenir en haut Aller en bas
Simon





Mahmoud Mohamed Taha Empty
MessageSujet: Re: Mahmoud Mohamed Taha   Mahmoud Mohamed Taha EmptyJeu 09 Déc 2021, 21:57

L’abrogation...

certains musulmans pensent que les versets les plus « « tolérants » du Coran souvent mecquois sont abrogés par les versets les plus « guerriers » souvent medinois.
Ce n’est pas mon avis ni celui de d’autres musulmans, certes très minoritaires, ni celui de certains islamologues.
En fait les versets sont reliés à un contexte.
Et les versets mecquois ont une portée très universelle en effet.

Les oulémas affirment certes majoritairement que le Coran (2;106) justifie l'abrogation des versets antérieurs par des versets plus récents sur un même sujet. Cependant, Fakhr ad-Dîn ar-Râzî et des oulémas de l'époque moderne affirment que c'est une erreur et que dans le contexte de la révélation c'était le Coran qui abrogeait les révélations antérieures (Torah et Évangile). Ils s'appuient pour cela sur le contexte du verset qui est celui d'un réquisitoire contre les Israélites (versets 40 à 123).

Michel Cuypers récuse les deux interprétations. Dans son analyse des versets 87 à 123 de la sourate 2 dont on peut rappeler qu'il y est fait référence aux juifs principalement, il met en évidence d'une part que le Coran répète pas moins de quatre fois qu'il "confirme" les Écritures antérieures, mais surtout qu'il s'agit en fait d'abolir certains des versets de la Bible et non d'abolir purement et simplement toutes les révélations antérieures ; ici, la question de l'élection exclusive des juifs comme peuple élu "favorisé"(Coran 2,104) est abrogé par le Coran 2,106. Le Coran modifie la lettre de la Torah, pour en exclure l'idée de peuple élu exclusif. En faisant cela, il "améliore"(Coran 2,106) la Torah en la rendant universelle.

L'analyse de Geneviève Gobillot rejoint celle de Cuypers. Elle précise entre autres que « le seul passage du Coran qui donne une véritable définition de l'abrogation est, de l'avis unanime des commentateurs et des spécialistes, le verset 2,106. » Et en conclusion de son analyse, elle dit « pour finir c'est donc incontestablement le rationaliste Abu Muslim Ibn Bahr qui a le mieux saisi la question de l'abrogation des Écritures antérieures par le Coran puisque, selon lui, ce n'est pas la totalité de la Bible qui est ainsi abrogée, mais quelques passages bien précis. »

Pour résumer il y a aussi des musulmans qui pensent que l’abrogation des versets ce n’est pas l’abrogation des versets mecquois par les medinois dans le Coran mais que le Coran abroge quelques versets des écritures anciennes soit de la Bible.
Les versets « guerriers » sont liés à un contexte.

Et le contexte que nous allons vivre dans le futur est le retour de Jésus que la paix soit sur lui, parole de Dieu dans le Coran, pur et sans péché, esprit crée par le souffle divin.
Il reviendra précédé du Mahdi paix sur lui.
Son retour pour une ère de paix et de miséricorde.
Par la permission d’Allah azawajel.

Salam
Revenir en haut Aller en bas
gerard2007





Mahmoud Mohamed Taha Empty
MessageSujet: Re: Mahmoud Mohamed Taha   Mahmoud Mohamed Taha EmptyVen 10 Déc 2021, 10:28

Simon a écrit:
L’abrogation...

certains musulmans pensent que les versets les plus « « tolérants » du Coran souvent mecquois sont abrogés par les versets les plus « guerriers » souvent medinois.
Ce n’est pas mon avis ni celui de d’autres musulmans, certes très minoritaires, ni celui de certains islamologues.
En fait les versets sont reliés à un contexte.
Et les versets mecquois ont une portée très universelle en effet.

Les oulémas affirment certes majoritairement que le Coran (2;106) justifie l'abrogation des versets antérieurs par des versets plus récents sur un même sujet. Cependant, Fakhr ad-Dîn ar-Râzî et des oulémas de l'époque moderne affirment que c'est une erreur et que dans le contexte de la révélation c'était le Coran qui abrogeait les révélations antérieures (Torah et Évangile). Ils s'appuient pour cela sur le contexte du verset qui est celui d'un réquisitoire contre les Israélites (versets 40 à 123).

Michel Cuypers récuse les deux interprétations. Dans son analyse des versets 87 à 123 de la sourate 2 dont on peut rappeler qu'il y est fait référence aux juifs principalement, il met en évidence d'une part que le Coran répète pas moins de quatre fois qu'il "confirme" les Écritures antérieures, mais surtout qu'il s'agit en fait d'abolir certains des versets de la Bible et non d'abolir purement et simplement toutes les révélations antérieures ; ici, la question de l'élection exclusive des juifs comme peuple élu "favorisé"(Coran 2,104) est abrogé par le Coran 2,106. Le Coran modifie la lettre de la Torah, pour en exclure l'idée de peuple élu exclusif. En faisant cela, il "améliore"(Coran 2,106) la Torah en la rendant universelle.

L'analyse de Geneviève Gobillot rejoint celle de Cuypers. Elle précise entre autres que « le seul passage du Coran qui donne une véritable définition de l'abrogation est, de l'avis unanime des commentateurs et des spécialistes, le verset 2,106. » Et en conclusion de son analyse, elle dit « pour finir c'est donc incontestablement le rationaliste Abu Muslim Ibn Bahr qui a le mieux saisi la question de l'abrogation des Écritures antérieures par le Coran puisque, selon lui, ce n'est pas la totalité de la Bible qui est ainsi abrogée, mais quelques passages bien précis. »

Pour résumer  il y a aussi des musulmans qui pensent que l’abrogation des versets ce n’est pas l’abrogation des versets mecquois par les medinois dans le Coran mais que le Coran abroge quelques versets des écritures anciennes soit de la Bible.
Les versets « guerriers » sont liés à un contexte.

Et le contexte que nous allons vivre dans le futur est le retour de Jésus que la paix soit sur lui, parole de Dieu dans le Coran, pur et sans péché, esprit crée par le souffle divin.
Il reviendra précédé du Mahdi paix sur lui.
Son retour pour une ère de paix et de miséricorde.
Par la permission d’Allah azawajel.

Salam
Pour Mohamed Taha , il y aurait 2 messages contradictoires , et il tranche en disant que seul le message de la Mecque devrait être retenu .
Beaucoup de sunnites ont réglés ce problème et parlent d'abrogation, et de ce fait , certains versets seraient annulés .
Ce qui me semble illogique .
Surtout que le Coran stipule qu'il n'y a aucune contradiction .
Personnellement j'adhère complètement à la thèse de Mohamed Taha , qui a eu le courage de trancher radicalement tout en annulant les contradictions et l'incompréhension du a des versets qui s'opposent .
J'adhère à sa pensée , elle rétablit de la clarté et de la compréhension
Revenir en haut Aller en bas
Simon





Mahmoud Mohamed Taha Empty
MessageSujet: Re: Mahmoud Mohamed Taha   Mahmoud Mohamed Taha EmptyVen 10 Déc 2021, 14:15

gerard2007 a écrit:
Simon a écrit:
L’abrogation...

certains musulmans pensent que les versets les plus « « tolérants » du Coran souvent mecquois sont abrogés par les versets les plus « guerriers » souvent medinois.
Ce n’est pas mon avis ni celui de d’autres musulmans, certes très minoritaires, ni celui de certains islamologues.
En fait les versets sont reliés à un contexte.
Et les versets mecquois ont une portée très universelle en effet.

Les oulémas affirment certes majoritairement que le Coran (2;106) justifie l'abrogation des versets antérieurs par des versets plus récents sur un même sujet. Cependant, Fakhr ad-Dîn ar-Râzî et des oulémas de l'époque moderne affirment que c'est une erreur et que dans le contexte de la révélation c'était le Coran qui abrogeait les révélations antérieures (Torah et Évangile). Ils s'appuient pour cela sur le contexte du verset qui est celui d'un réquisitoire contre les Israélites (versets 40 à 123).

Michel Cuypers récuse les deux interprétations. Dans son analyse des versets 87 à 123 de la sourate 2 dont on peut rappeler qu'il y est fait référence aux juifs principalement, il met en évidence d'une part que le Coran répète pas moins de quatre fois qu'il "confirme" les Écritures antérieures, mais surtout qu'il s'agit en fait d'abolir certains des versets de la Bible et non d'abolir purement et simplement toutes les révélations antérieures ; ici, la question de l'élection exclusive des juifs comme peuple élu "favorisé"(Coran 2,104) est abrogé par le Coran 2,106. Le Coran modifie la lettre de la Torah, pour en exclure l'idée de peuple élu exclusif. En faisant cela, il "améliore"(Coran 2,106) la Torah en la rendant universelle.

L'analyse de Geneviève Gobillot rejoint celle de Cuypers. Elle précise entre autres que « le seul passage du Coran qui donne une véritable définition de l'abrogation est, de l'avis unanime des commentateurs et des spécialistes, le verset 2,106. » Et en conclusion de son analyse, elle dit « pour finir c'est donc incontestablement le rationaliste Abu Muslim Ibn Bahr qui a le mieux saisi la question de l'abrogation des Écritures antérieures par le Coran puisque, selon lui, ce n'est pas la totalité de la Bible qui est ainsi abrogée, mais quelques passages bien précis. »

Pour résumer  il y a aussi des musulmans qui pensent que l’abrogation des versets ce n’est pas l’abrogation des versets mecquois par les medinois dans le Coran mais que le Coran abroge quelques versets des écritures anciennes soit de la Bible.
Les versets « guerriers » sont liés à un contexte.

Et le contexte que nous allons vivre dans le futur est le retour de Jésus que la paix soit sur lui, parole de Dieu dans le Coran, pur et sans péché, esprit crée par le souffle divin.
Il reviendra précédé du Mahdi paix sur lui.
Son retour pour une ère de paix et de miséricorde.
Par la permission d’Allah azawajel.

Salam
Pour Mohamed Taha , il y aurait 2 messages contradictoires , et il tranche en disant que seul le message de la Mecque devrait être retenu .
Beaucoup de sunnites ont réglés ce problème et parlent d'abrogation, et de ce fait , certains versets seraient annulés .
Ce qui me semble illogique .
Surtout que le Coran stipule qu'il n'y a aucune contradiction .
Personnellement j'adhère complètement à la thèse de Mohamed Taha , qui a eu le courage de trancher radicalement tout en annulant les contradictions et l'incompréhension du a des versets qui s'opposent .
J'adhère à sa pensée , elle rétablit de la clarté et de la compréhension

Pas d’accord car parmi les sourates medinoises il y a des considérations universelles aussi.
C’est par par sourates qu’il faut comprendre.
Il faut pas éliminer Medine et ne garder que les sourates mecquoises.
C’est par contexte de révélation qu il faut appréhender le Coran.

« Si Dieu l’avait voulu, il aurait fait de vous une seule communauté. Mais il a voulu vous éprouver par le don qu’il vous a fait. Cherchez à vous surpasser les uns et les autres par les bonnes actions. Votre retour à tous se fera vers Dieu, il vous éclairera au sujet de vos différends » (Sourate 5 verset 48). »

« Ceux qui croient, les juifs, les chrétiens, les sabéens, ceux qui croient en Dieu et au dernier Jour, CEUX QUI FONT LE BIEN, voilà ceux qui trouveront leur récompense auprès du Seigneur"
Le Coran sourate 2 verset 62

Ces deux versets sont de Médine mon cher Gérard 😉
Revenir en haut Aller en bas
Simon





Mahmoud Mohamed Taha Empty
MessageSujet: Re: Mahmoud Mohamed Taha   Mahmoud Mohamed Taha EmptyVen 10 Déc 2021, 14:28

Ce qui ne veut pas dire que les versets « guerriers » de la période medinoise ne concernent justement que la période medinoise 😉
Exhortation contre les polythéistes de l’époque
De l’époque
C’est pas blanc ou noir entre la période mecquoise et medinoise puisque il y a nombre de versets aussi de la période medinoise qui sont dans un esprit de paix et de tolérance
Il faut juste savoir dans quel contexte chaque verset est révélé et à destination de qui et si c’est une exhortation pour un lieu et un temps précis
Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
cailloubleu*



Mahmoud Mohamed Taha Empty
MessageSujet: Re: Mahmoud Mohamed Taha   Mahmoud Mohamed Taha EmptyVen 10 Déc 2021, 14:58

Simon a écrit:
Ce qui ne veut pas dire que les versets « guerriers » de la période medinoise ne concernent justement que la période medinoise 😉
Exhortation contre les polythéistes de l’époque
De l’époque
C’est pas blanc ou noir entre la période mecquoise et medinoise puisque il y a nombre de versets aussi de la période medinoise qui sont dans un esprit de paix et de tolérance
Il faut juste savoir dans quel contexte chaque verset est révélé et à destination de qui et si c’est une exhortation pour un  lieu et un temps précis

Les versets guerriers ne sont pas des invitations à tuer tous les associateurs mais uniquement ceux qui ont rompu leur part avec la tribu de Mohammed.
La sourate 9 est une des plus violentes elle est tournée toute entière contre les tribus qui ont rompu leur pacte avec Mohamed.
Et même dans cette sourate pleine de furie il y a des invitations à bien accueillir l'associateur en quête d'asile:

Et si l'un des associateurs te demande asile, accorde-le lui, afin qu'il entende la parole d'Allah, puis fais-le parvenir à son lieu de sécurité. Car ce sont des gens qui ne savent pas.
S9:6

entente aussi envers ceux qui respectent le pacte:

[i]A l'exception de ceux avec lesquels vous avez conclu un pacte près de la Mosquée sacrée. Tant qu'ils sont droits envers vous, soyez droits envers eux. Car Allah aime les pieux.

S 9:7



Revenir en haut Aller en bas
Simon





Mahmoud Mohamed Taha Empty
MessageSujet: Re: Mahmoud Mohamed Taha   Mahmoud Mohamed Taha EmptyVen 10 Déc 2021, 15:08

cailloubleu* a écrit:
Simon a écrit:
Ce qui ne veut pas dire que les versets « guerriers » de la période medinoise ne concernent justement que la période medinoise 😉
Exhortation contre les polythéistes de l’époque
De l’époque
C’est pas blanc ou noir entre la période mecquoise et medinoise puisque il y a nombre de versets aussi de la période medinoise qui sont dans un esprit de paix et de tolérance
Il faut juste savoir dans quel contexte chaque verset est révélé et à destination de qui et si c’est une exhortation pour un  lieu et un temps précis

Les versets guerriers ne sont pas des invitations à tuer tous les associateurs mais uniquement ceux qui ont rompu leur part avec la tribu de Mohammed.
La sourate 9 est une des plus violentes elle est tournée toute entière contre les tribus  qui ont rompu leur pacte avec Mohamed.
Et même dans cette sourate pleine de furie il y a des invitations à bien accueillir l'associateur en quête d'asile:

Et si l'un des associateurs te demande asile, accorde-le lui, afin qu'il entende la parole d'Allah, puis fais-le parvenir à son lieu de sécurité. Car ce sont des gens qui ne savent pas.
S9:6

entente aussi envers ceux qui respectent le pacte:

A l'exception de ceux avec lesquels vous avez conclu un pacte près de la Mosquée sacrée. Tant qu'ils sont droits envers vous, soyez droits envers eux. Car Allah aime les pieux.

S 9:7




Exactement cher Caillou bleu
Ce sont liés à des événements précis dans un lieu et un temps précis
C’est ce qu’il faut retenir
Il y a donc des versets intemporels et d’autres temporels
Mais certains pourront dire c’est blasphème que de dire cela puisque la Parole d’Allah est intemporelle
Oui bien sûr qu’elle l’est! ☺
Mais alors quoi la Torah faut il l’appliquer toutes les lois de la Torah ou non?
Non pas depuis Jesus alayhi salam
Et pourtant la Torah est Parole d’Allah
La Torah reste Parole d’Allah
Il en va de même pour le Coran à l’intérieur du Coran
Des versets du Coran sont reliés à un temps et un contexte précis
Rupture du pacte avec les associateurs
Ces associateurs précisément!!
D’autres sont intemporels et valables en tout lieu: éthique, valeurs, principes, jugement dernier
Avec la Raison et le Coeur Inchallah Il nous donne le discernement jour après jour afin de mieux comprendre le Noble Coran
Revenir en haut Aller en bas
saiid

saiid



Mahmoud Mohamed Taha Empty
MessageSujet: Re: Mahmoud Mohamed Taha   Mahmoud Mohamed Taha EmptyDim 12 Déc 2021, 10:13

gerard2007 a écrit:
Selon M. Taha, il y a une distinction fondamentale entre la période mecquoise (formulation des dogmes et des principes éthiques) et la période médinoise (une expérience historique dans un contexte déterminé), et il faut que les musulmans donnent plus d'importance à la première période[3].

Taha élabore la théorie d’un « Second Message de l’islam » (titre de son livre paru en 1967 sous le titre arabe Ar-Risala at-taniya min al-islam) après une longue période d’ « isolement religieux »[4]. D’après cette théorie, le Coran contient deux messages qui se contredisent. Le message contenu dans les versets du Coran révélés à La Mecque (« Coran mecquois ») exposent un discours différent sur la liberté religieuse et l’égalité entre les sexes que les versets révélés après le départ de Mohamed pour Médine (« Coran médinois »). La tradition juridique coranique a résolu cette « contradiction » en usant de l’ « abrogation » (naskh), principe qui découle du Coran lui-même (II, 106) : « Nous ne transférons aucun signe, nous n'en laissons pas oublier, sans en susciter un autre, meilleur ou similaire » (traduction Chouraqui). Les premiers législateurs abrogèrent les versets mecquois et se servirent des versets médinois : ce fut la création de la loi islamique traditionnelle, la charia.

Mahmoud Mohamed Taha a été condamné à mort .
Pourtant c'est une théorie convenable

Le Coran mecquois a pour objet d'abord d'élaborer la foi en Dieu , ses prophètes , les anges , le jour dernier.
les musulmans à cette époque avancée n'en connaissait rien même de la prière , le carême , le pèlerinage ect...

Le Coran médinois , étant donné que l'Islam est devenu une force , s'est consacré aux lois civiles , pénales ,militaires et internationales . L'islam dans cette période s'affirme comme une entité politique et un état souverain
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Mahmoud Mohamed Taha Empty
MessageSujet: Re: Mahmoud Mohamed Taha   Mahmoud Mohamed Taha Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Mahmoud Mohamed Taha
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mohamed et Jésus face aux caricatures
» Mahmoud Ahmadinejad
» La Position de La Gloire !(Al Maquam Al Mahmoud)
» Mahmoud Shaltut et le modernisme islamique
» Réflexion sur le sens des ablutions par Mahmoud Ould Doua

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: FORUM de DISCUSSIONS ISLAMO-CHRETIEN-
Sauter vers: