Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS
Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP
Le Deal du moment :
[CDAV] LG TV LED 65″ (165cm) – 65NANO756 ...
Voir le deal
564 €
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon – coffret ETB Astres Radieux EB10
Voir le deal

 

 Tu seras une femme, mon fils.

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
joseph1





Tu seras une femme, mon fils. Empty
MessageSujet: Tu seras une femme, mon fils.   Tu seras une femme, mon fils. EmptyMar 19 Avr - 23:21

20.04.2022

Tu seras une femme, mon fils.

Analyse : " Opération intellectuelle consistant à décomposer un tout en ses éléments constituants et d'en établir les relations ".
Décomposons le couple humain tel qu 'il est décrit par le droit.
On y trouve un homme, une femme, pour un couple hétérosexuel, et dans l ' actuelle société, depuis le mariage pour tous, on peut y trouver deux personnes du même sexe formant un couple homosexuel.

On peut tenter d'analyser ces différentes situations.
L'union d’un homme et d’une femme est différente de l’union entre deux hommes ou entre deux femmes. L'homosexualité en effet c'est le refus de l’altérité sexuelle alors que l’hétérosexualité fait vivre la complémentarité sexuelle. Seule l'hétérosexualité peut donner la vie, l'homosexualité est stérile. Homosexualité et hétérosexualité sont donc différentes voire contraires.
Cette analyse du couple montre une imprécision sur le sens de ce terme " couple" qui recouvre des réalités différentes.

Si l 'on veut se lancer dans l 'élevage de pigeons, et que l 'on va acheter un couple de ces adorables volatiles chez le marchand, grande sera notre protestation s 'il nous vend deux mâles ou deux femelles. Nous voulons un couple, soit un mâle et une femelle. Deux mâles ou deux femelles, pour notre projet, c 'est une chimère, ça ne peut permettre la mise en place d'un élevage.
L ' analyse du terme "couple" nous montre une certaine confusion au sujet de son sens, une confusion entre les sexes. Cette confusion remet en cause la notion de relation entre les sexes, le critère de la relation étant important pour l 'analyse d 'une situation. ( Analyse : " Opération intellectuelle consistant à décomposer un tout en ses éléments constituants et d'en établir les relations " ).
Les zélateurs des nouvelles approches de la sexualité, ceux qui sont pour le mariage pour tous par exemple, vont jusqu’à vouloir abolir les concepts mêmes d 'homme et de femme. L ' humain ne pourra bientôt plus être analysé selon ses deux composants. Ceux qui se risquent à dire que les hommes et les femmes existent et que c’est un fait biologique sont parfois presque ostracisés. On doit dire selon eux « parent numéro un » et « parent numéro deux »au lieu de père ou mère, « parent qui donne la vie » au lieu de « mère », on ne doit plus parler de "lait maternel" mais de " lait humain" ( exemple anglais ) ou encore cette longue tirade : " les règles arrivent au moment de la puberté, généralement entre 10 et 16 ans, chez les personnes qui ont un utérus " dans laquelle on ne veut pas utiliser le terme " femme". On cherche à occulter les mots homme ou femme ( cf. sources 1, 2 et 3 ).

On change donc le vocabulaire, ce qui va déstabiliser psychologiquement la majorité des gens, ceci afin de ne pas gêner le 1 % des personnes qui ont une angoisse sur leur sexe, personnes qui méritent un accompagnement mais pour lesquelles l ' on n ' a pas à changer le sens des mots et de ce fait la perception de la réalité, la perception de notre vie personnelle, celle de notre vie en société.

Cette façon de voir les choses, certains dans le corps enseignant veulent la transmettre aux élèves afin de fonder la société future selon leur goût.
On peut citer la présentation d ' un livre qui leur est destiné :
" [Les instructions du ministère] offrent un cadre officiel et réglementaire à celles et ceux qui souhaiteraient mettre en place une pédagogie antisexiste et/ou non-hétérosexiste, fondée sur un égal traitement des enfants quel que soit leur sexe et sur le refus d’établir un lien entre celui-ci et un rôle à tenir dans la société. Ce livre porte justement sur les enseignant·e·s qui entendent se saisir de ces questions et sur leurs pratiques dans le cadre de l'école maternelle et élémentaire. Loin des polémiques, il vise à mieux cerner la spécificité de leur travail mais aussi la possibilité et les caractéristiques d’une éducation à l’égalité des sexes et des sexualités dès le premier degré d’enseignement, qui entendrait questionner aussi bien les savoirs scolaires que certains aspects du fonctionnement de l’école et de la classe au quotidien. "
Voilà le genre de philosophie diffusée par certain ouvrages destinés aux professeurs , en particulier des maternelles et primaires.
( cf.source 4 )

Puis il ne s 'agit plus d 'apprendre aux enfants les possibilités " des sexualités " mais de leur montrer que de changer de sexe, cela ne pose pas de graves problèmes.
Il est pourtant monstrueux d ' apprendre aux enfants d’aujourd’hui, dès leur plus jeune âge, qu’un garçon peut facilement devenir une fille et vice versa, leur proposant des choix censés être disponibles pour tous.
Cela peut être même fait en écartant les parents, en forçant l’enfant à prendre des décisions seul, décisions qui peuvent ruiner sa vie.
Par exemple, dans nos écoles, certains préconisent de faciliter ces changements, en le cachant aux parents.
Pour les enfants transgenres, un syndicat de l 'éducation nationale veut ainsi passer outre l'autorisation parentale pour appeler les élèves par le prénom que ces derniers souhaitent.
Selon ce syndicat, critiquant une circulaire ministérielle : " .... Pourtant en subordonnant le changement de prénom à l’accord de la famille de l’élève, le texte ministériel donne le dernier mot à la famille lorsque celui-ci est en désaccord avec le choix de l’élève. L’ école doit être un espace sécurisant pour les élèves, et les protéger des pressions familiales de tous ordres....."
(cf. sources 5, 6 et 7. )
Ce comportement permissif de certains enseignants sur les problèmes de sexualité est suffisamment diffusé pour qu ' aucun ne proteste devant les interventions du planning familial en milieu scolaire, interventions qui prêtent largement à contestations ( cf. source 1 ).

Dans tous les cas de la mise en place de ce système d 'incertitudes au sujet des genres, que ce soit via la reconnaissance juridique du couple homosexuel ou la politique d ' influence sur les jeunes pour les inciter au changement de sexe, la même méthode est employée vis à vis des contestataires: on les insulte. Vous êtes homophobe, transphobe.... . Ce moyen est utilisé pour mettre en place un nouvel ordre moral qui disqualifie toute personne ne s' y soumettant pas. Il ne reste plus qu ' à donner force de loi à cette morale pour parachever l ' œuvre.

Pour satisfaire une extrême minorité de la population on met en insécurité psychologique tous les autres, en particulier les adolescents.

Les folles idées de notre temps ont pour source des minorités qui, pour leur confort, changent les règles communes. L' éducation nationale utilise la confiance que l 'on met en elle pour apprendre aux enfants à lire, écrire, compter pour, non pas s 'investir dans ces missions, mais pour imprégner les générations futures des idées progressistes. On peut de nouveau donner l ' exemple du planning familial qui bénéficie grâce à l ' éducation nationale d ' un public captif ( cf. source 1 ).

" Tout le génie du progressisme consiste à faire passer pour des bêtises réactionnaires le simple rappel des évidences éternelles " ( Mathieu Bock-Côté ).

Pour le titre de cet article " Tu seras une femme mon fils " j' ai pris le contrepied du titre du poème de Rudyard Kipling " Tu seras un homme mon fils ".
Les wokes ( les éveillés) ne se sont pas rendu compte du caractère, selon leurs critères, homophobe, transphobe, sexiste, et j 'en passe, de ce poème. De ce fait, il n ' a pas encore été cancelled ( effacé).
Espérons qu ' on puisse encore l' étudier dans les écoles.

Le voici :

Tu seras un homme, mon fils

Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie
Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,
Ou perdre en un seul coup le gain de cent parties
Sans un geste et sans un soupir ;

Si tu peux être amant sans être fou d’amour,
Si tu peux être fort sans cesser d’être tendre,
Et, te sentant haï, sans haïr à ton tour,
Pourtant lutter et te défendre ;

Si tu peux supporter d’entendre tes paroles
Travesties par des gueux pour exciter des sots,
Et d’entendre [......] sur toi leurs bouches folles
Sans [......] toi-même d’un mot ;

Si tu peux rester digne en étant populaire,
Si tu peux rester peuple en conseillant les rois,
Et si tu peux aimer tous tes amis en frère,
Sans qu’aucun d’eux soit tout pour toi ;

Si tu sais méditer, observer et connaître,
Sans jamais devenir sceptique ou destructeur,
Rêver, mais sans laisser ton rêve être ton maître,
Penser sans n’être qu’un penseur ;

Si tu peux être dur sans jamais être en rage,
Si tu peux être brave et jamais imprudent,
Si tu sais être bon, si tu sais être sage,
Sans être moral ni pédant ;

Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite
Et recevoir ces deux menteurs d’un même front,
Si tu peux conserver ton courage et ta tête
Quand tous les autres les perdront,

Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire
Seront à tous jamais tes esclaves soumis,
Et, ce qui vaut mieux que les Rois et la Gloire
Tu seras un homme, mon fils.

Sources :

Cliquez ici pour voir les liens qui déformaient la mise en page:

[Mis en "spoiler" par CR84.
Attention, au prochain écart le message entier sera modéré.]


Revenir en haut Aller en bas
Tonton





Tu seras une femme, mon fils. Empty
MessageSujet: Re: Tu seras une femme, mon fils.   Tu seras une femme, mon fils. EmptyVen 29 Avr - 7:28

Si on parle de transition sexuelle, c'est pas 1 %, la fourchette étant de 1 pour 10 000 à 50 000 ( selon les études ), au plus large, c'est 0.01 %.

Les progressistes " woke " essayent de faire coller l'homosexualité et le transgenre, mais ça n'a pas de rapport. Et dans la construction parentale, les homosexuelles diront majoritairement, qu'il est important pour un enfant, d'avoir un papa et une maman. Et les transgenres n'ont pas forcement un avis différent.

Donc faut pas tout mélanger. Car si le mouvement woke s'épuise en ce moment, c'est parce qu'il mélange tout et n'importe quoi. Ca crée un climat social délétère, sans aucun repère, nihiliste qui ne convient à personne, tant la liberté de penser et de parler est devenu quasi inexistante. Avec le woke, d'aujourd'hui ( il n'a pas été toujours comme ça ), tout est problématique.

Le principe de la cancel culture, c'est dire censurer tout ce qui se réfère aux principes anthropologique, psychologique, sociétal et historique, devient insupportable, chacun étant un moment forcement pris à parti pour ce qu'il dit.

Du coup, ces prophètes auto proclamés, tyran de la bien pensante, font passer pour tyrans des minorités qu'elles prétendent défendre. Alors qu'elles ne sont pas.

A écouter les féministes endoctrinées par le woke, on en deviendrait misogyne, tant elles disent n'importe quoi, sans réellement se pencher sur les réelles inégalités entre hommes et femmes.
A écouter les anti racistes endoctrinées par le woke, on constate un racisme anti blanc qui n'a de précédant que ce que les nazis disaient sur les juifs.
A écouter ceux qui luttent contre l'homophobie endoctrinées par le woke, on constate un discours hétérophobe.

C'est pourquoi ce mouvement s'épuise dans son incohérence, créant des tensions là où elles n'existent pas et sans vraiment faire avancer les causes qu'il défend, produisant justement l'inverse.

Mais ça ne veut pas dire pour autant, qu'il ne faut pas se pencher sur les ségrégations et heureusement, bien des féministes, anti racistes et autres " justice warrior " ne sont pas endoctrinés par le Woke.

Ceci étant, je rejoins ton texte dans l'absence d'amour. On le voit bien avec Sandrine Rousseau qui veut pénaliser les hommes qui ne font pas assez de ménage, sans évidement se soucier de ce qu'ils font en dehors.

Elle dit que le privé est politique. On voit bien alors pourquoi le woke s'apparente à un principe bolchévique qui ne met pas de frontière entre le privé et l'état. Vouloir ainsi s'initier dans la vie privé des gens tout en parlant de liberté individuelle, non seulement montre bien l'incohérence, mais aussi le fait que pour cette personne, il n'y a pas d'amour dans un couple mais uniquement de la juridiction.

Mais faut pas se tromper, si ces prophètes autoproclamés, souvent issus d'une bourgeoisie qui ne connaît pas grand chose des problèmes sociétaux ( parce que privilégiée ), donnent une vision tyrannique des minorités, ce n'est que le reflet de leur propre tyrannie et pas du tout celle des minorités concernées.
Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
cailloubleu*



Tu seras une femme, mon fils. Empty
MessageSujet: Re: Tu seras une femme, mon fils.   Tu seras une femme, mon fils. EmptySam 30 Avr - 12:50

Tonton a écrit:
Mais ça ne veut pas dire pour autant, qu'il ne faut pas se pencher sur les ségrégations et heureusement, bien des féministes, anti racistes et autres " justice warrior " ne sont pas endoctrinés par le Woke.

D'autant plus que le Wokisme est marginal pour ne pas dire inconnu en France, heureusement que tous les délires américains ne parviennent pas jusque chez nous.



Revenir en haut Aller en bas
Tonton





Tu seras une femme, mon fils. Empty
MessageSujet: Re: Tu seras une femme, mon fils.   Tu seras une femme, mon fils. EmptyLun 2 Mai - 1:03

cailloubleu* a écrit:
Tonton a écrit:
Mais ça ne veut pas dire pour autant, qu'il ne faut pas se pencher sur les ségrégations et heureusement, bien des féministes, anti racistes et autres " justice warrior " ne sont pas endoctrinés par le Woke.

D'autant plus que le Wokisme est marginal pour ne pas dire inconnu en France, heureusement que tous les délires américains ne parviennent pas jusque chez nous.




Effectivement, mais si tu connais son fonctionnement, tu vois qu'il est bien présent à travers la télévision en France, regarde les pubs.

Je te donne un exemple : une femme noire se brosse les dents, dans la salle de bain, une femme blanche sort de la douche et un enfant arrive, tu auras compris : couple woke.

On peut citer aussi des personnes, comme Sandrine Rousseau, Alice Coffin, Rokaya Dialo qui nagent dedans, cette dernière travaille d'ailleurs aux USA.

On en est pas à ce qui se passe dans les universités américaines, et la France a quelque années de retard sur l'Angleterre ( certaines écoles anglaises interdisent aux enfants l'usage des mots papa et maman, pour ne pas froisser ceux qui n'en ont pas ). Elle est aussi en retard sur les pays scandinaves qui ont déjà fait le bilan que les principes éducatifs indissociés aux genres ne produisent en rien à un équilibrage dans les métiers entre filles et garçons.

Du coup, non seulement bien plus marginale en France, que les québécois considèrent comme des résistants ( vu le gouvernement canadien qu'ils ont, on les comprends ), mais aussi bien plus socialement construit dans le vivre ensemble que les pays anglo saxon plus communautaire.

C'est à dire que nos intellectuels, imprégnés d'universalisme, bien français, ont plutôt bien résisté et ceci peu importe leur ligne politique. je citerai par exemple E.Batinder, féministe notoire qui s'est opposé au fémnisme woke.

Ce mouvement s'épuise, parce qu'il fait passer pour tyrannique, aussi bien les mouvements féministes que LGBT, en exemple, sans vraiment parler des réelles problèmes rencontrés.

Ainsi, que ce soit les afro américain, les féministes, tous ce qu'on appelle les minorités, religieuses où autre, ne se retrouvent pas dans le discours woke et l'ensemble de la société américaine ne supporte plus toutes ses accusations qui tombent à la moindre parole, c'est invivable.

On peut aussi observer, avec le retard pris, que le mouvement transgenre se décline aujourd'hui, avec des phénomes de retransitions, de jeunes qui confessent les manipulations et les propagande qu'ils ont subis pendant l'enfance qui les ont conduis vers un changement de sexe.

Mais pour l'instant, il faut pas confondre, toutes les lesbiennes ne sont pas comme Alice Coffin, c'est des personnes avec qui ont peut discuter tout normalement, et toutes les féministes ne sont pas comme Sandrine Rousseau, la plupart de celles en place connaissent très bien leurs dossiers et sont ouvertes à toutes formes de discussion.

C'est pareil avec les communautés musulmanes ou sub saharienne, on peut discuter de tout sans soucis. Il n'y a rien de tyrannique dans ces communautés.
Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
cailloubleu*



Tu seras une femme, mon fils. Empty
MessageSujet: Re: Tu seras une femme, mon fils.   Tu seras une femme, mon fils. EmptyLun 2 Mai - 5:25

Tonton a écrit:


Effectivement, mais si tu connais son fonctionnement, tu vois qu'il est bien présent à travers la télévision en France, regarde les pubs.

Je te donne un exemple : une femme noire se brosse les dents, dans la salle de bain, une femme blanche sort de la douche et un enfant arrive, tu auras compris : couple woke.

Ou bien deux divorcées en cohabitation car elles  n'ont pas les moyens de se payer un loyer.

Citation :
On peut citer aussi des personnes, comme Sandrine Rousseau, Alice Coffin, Rokaya Dialo qui nagent dedans, cette dernière travaille d'ailleurs aux USA.

Je ne connais pas je ne regarde pas la télé sauf les infos.

Citation :
On en est pas à ce qui se passe dans les universités américaines, et la France a quelque années de retard sur l'Angleterre ( certaines écoles anglaises interdisent aux enfants l'usage des mots papa et maman, pour ne pas froisser ceux qui n'en ont pas ).

C'est un fake news dénoncé ici:

Citation :
The city’s schools have hit back at false claims they have banned children from saying mum and dad.
Both national and local titles ran headlines with the untrue claim, based on quotes from unnamed parents published on Friday.

The fake claims were further shared by one Conservative councillor on social media – even after exasperated parents told him it was untrue.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

On ne croit que ce qu'on est prêt à croire et en le répétant on participe aux fake news.

Citation :
C'est à dire que nos intellectuels, imprégnés d'universalisme, bien français, ont plutôt bien résisté et ceci peu importe leur ligne politique. je citerai par exemple E.Batinder, féministe notoire  qui s'est opposé au fémnisme woke.

Ce que tu appelles woke est une mode délirante de nouveaux riches sans jugeote, je ne vois pas pourquoi tu leur accordes autant d'attention.

Citation :
Ce mouvement s'épuise, parce qu'il fait passer pour tyrannique, aussi bien les mouvements féministes que LGBT, en exemple, sans vraiment parler des réelles problèmes rencontrés.

Et parce qu'il est idiot.

Citation :
Mais pour l'instant, il faut pas confondre, toutes les lesbiennes ne sont pas comme Alice Coffin, c'est des personnes avec qui ont peut discuter tout  normalement, et toutes les féministes ne sont pas comme Sandrine Rousseau, la plupart de celles en place connaissent très bien leurs dossiers et sont ouvertes à toutes formes de discussion.

Je connais des homosexuels des deux sexes et je n'en connais aucun qui fait du tapage, ce sont des gens discrets,  craintifs et amicaux qui n'ont pas une vie facile.

Citation :
C'est pareil avec les communautés musulmanes ou sub saharienne, on peut discuter de tout sans soucis. Il n'y a rien de tyrannique  dans ces communautés.

Tout à fait d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
Tonton





Tu seras une femme, mon fils. Empty
MessageSujet: Re: Tu seras une femme, mon fils.   Tu seras une femme, mon fils. EmptyLun 2 Mai - 11:47

je te cite Caillou,

" Ce que tu appelles woke est une mode délirante de nouveaux riches sans jugeote, je ne vois pas pourquoi tu leur accordes autant d'attention."

ben c'est que je te disais de Peggy Mcintosh; tu te souviens ?

Ce n'est pas que je leur accorde de l'importance, c'est plutôt qu'il donne une mauvaise image des minorités qu'il prétend défend.

Donc mon intervention consiste surtout à faire de la prévention, avertir les gens qui ne connaissent pas ces minorités pour ne pas tomber dans le panneau.

Car, si les gens n'ont pas eu, dans l'histoire de vie, de relation sociale avec des homosexuelles, alors ils pourraient penser qu'ils sont à l'image des wokes, alors que comme tu le dis pas du tout.

Mais comme, on est sur un dialogue islamo-chrétien, le woke présente les musulmans comme étant hyper susceptibles, incapable de faire des compromis, et s'insurgeant contre par exemple, une publicité pour l'eau. Ce serait alors " aux males blancs dominants " de faire des courbettes et de tout accepter.

Ceux qui ne connaissent pas les musulmans, surtout dans le climat ambiant, pourraient le croire, ce qui augmenterait les tensions sociaux. Alors que ceci ne vient pas du tout d'eux, tu peux manger un jambon beurre devant un musulman, pendant le ramadan, il te dira rien.

C'est à ce genre de chose que je donne de l'importance : le woke fait passer pour tyran les minorités, mais leur discours n'est en réalité que le reflet de leur propre tyrannie et pas celle des communautés en question.

Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur



Tu seras une femme, mon fils. Empty
MessageSujet: Re: Tu seras une femme, mon fils.   Tu seras une femme, mon fils. EmptySam 14 Mai - 10:17

joseph1 a écrit:
20.04.2022

Pour le titre de cet article " Tu seras une femme mon fils " j' ai pris le contrepied du titre du poème de Rudyard Kipling " Tu seras un homme mon fils ".
Les wokes ( les éveillés) ne se sont pas rendu compte du caractère, selon leurs critères, homophobe, transphobe, sexiste, et j 'en passe, de ce poème. De ce fait, il n ' a pas encore été cancelled ( effacé).
Espérons qu ' on puisse encore l' étudier dans les écoles.

Le voici :

Tu seras un homme, mon fils

Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie
Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,
Ou perdre en un seul coup le gain de cent parties
Sans un geste et sans un soupir ;

Si tu peux être amant sans être fou d’amour,
Si tu peux être fort sans cesser d’être tendre,
Et, te sentant haï, sans haïr à ton tour,
Pourtant lutter et te défendre ;

Si tu peux supporter d’entendre tes paroles
Travesties par des gueux pour exciter des sots,
Et d’entendre [......] sur toi leurs bouches folles
Sans [......] toi-même d’un mot ;

Si tu peux rester digne en étant populaire,
Si tu peux rester peuple en conseillant les rois,
Et si tu peux aimer tous tes amis en frère,
Sans qu’aucun d’eux soit tout pour toi ;

Si tu sais méditer, observer et connaître,
Sans jamais devenir sceptique ou destructeur,
Rêver, mais sans laisser ton rêve être ton maître,
Penser sans n’être qu’un penseur ;

Si tu peux être dur sans jamais être en rage,
Si tu peux être brave et jamais imprudent,
Si tu sais être bon, si tu sais être sage,
Sans être moral ni pédant ;

Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite
Et recevoir ces deux menteurs d’un même front,
Si tu peux conserver ton courage et ta tête
Quand tous les autres les perdront,

Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire
Seront à tous jamais tes esclaves soumis,
Et, ce qui vaut mieux que les Rois et la Gloire
Tu seras un homme, mon fils.

Tu as oublié, mon cher JOSEPH, que le message introductif ne doit pas dépasser les 15 lignes.
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur



Tu seras une femme, mon fils. Empty
MessageSujet: Re: Tu seras une femme, mon fils.   Tu seras une femme, mon fils. EmptySam 14 Mai - 10:35

Tonton a écrit:
cailloubleu* a écrit:
Tonton a écrit:
Mais ça ne veut pas dire pour autant, qu'il ne faut pas se pencher sur les ségrégations et heureusement, bien des féministes, anti racistes et autres " justice warrior " ne sont pas endoctrinés par le Woke.

D'autant plus que le Wokisme est marginal pour ne pas dire inconnu en France, heureusement que tous les délires américains ne parviennent pas jusque chez nous.




Effectivement, mais si tu connais son fonctionnement, tu vois qu'il est bien présent à travers la télévision en France, regarde les pubs.

Je te donne un exemple : une femme noire se brosse les dents, dans la salle de bain, une femme blanche sort de la douche et un enfant arrive, tu auras compris : couple woke.

On peut citer aussi des personnes, comme Sandrine Rousseau, Alice Coffin, Rokaya Dialo qui nagent dedans, cette dernière travaille d'ailleurs aux USA.

On en est pas à ce qui se passe dans les universités américaines, et la France a quelque années de retard sur l'Angleterre ( certaines écoles anglaises interdisent aux enfants l'usage des mots papa et maman, pour ne pas froisser ceux qui n'en ont pas ). Elle est aussi en retard sur les pays scandinaves qui ont déjà fait le bilan que les principes éducatifs indissociés aux genres ne produisent en rien à un équilibrage dans les métiers entre filles et garçons.


Voir :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Contenu sponsorisé





Tu seras une femme, mon fils. Empty
MessageSujet: Re: Tu seras une femme, mon fils.   Tu seras une femme, mon fils. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Tu seras une femme, mon fils.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» convoiter = adultère selon Jésus-Christ
» Jésus est-il égal au Père ? Ou est-il inférieur ?
» La femme d'arabie préislamique était "supérieure" à la femme musulmane
» je te le dis aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis
» Où sont les 10 commandements dans le Coran ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: QUESTIONS PHILOSOPHIQUES ET ETHIQUES-
Sauter vers: