Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS
Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP
Le Deal du moment : -28%
PNY CS900 Series – Disque SSD 1 To 2,5″ ...
Voir le deal
71.99 €
-47%
Le deal à ne pas rater :
Xiaomi Fan 2 Lite – Ventilateur sur pied intelligent à 38,35€
38.35 € 72.74 €
Voir le deal

 

 La colonisation des esprits.

Aller en bas 
3 participants
AuteurMessage
joseph1





La colonisation des esprits. Empty
MessageSujet: La colonisation des esprits.   La colonisation des esprits. EmptyMer 22 Juin 2022, 08:57

Peu à peu, par étapes, on colonise les esprits.



La Grenouille

Plongez une grenouille dans une casserole d'eau bouillante : elle s'échappera. Placez-la dans l'eau froide et chauffez à petit feu : elle s'habituera peu à peu à l ' augmentation de la température et restera tranquille jusqu'à se retrouver bouillie.
En allant pas à pas, par étapes on arrive au résultat : dominer les impressions de la grenouille .

Avec cette méthode on peut modifier les sensations, les sentiments, les opinions.




L ' Homme, son futur ?

Aujourd'hui le cannibalisme est rejeté.
En effet cette pratique est considérée comme immorale et répréhensible au sein de notre société. Le cannibalisme est impensable.
Pour faire changer la position de l' opinion publique on commence par transformer ce sujet en question scientifique. Des savants en parlent, des conférences et des colloques sont organisés autour du cannibalisme. N 'oublions pas que la science ne doit pas avoir de limites d'investigations. Le cannibalisme de fait cesse d'être un tabou absolu. Il devient pensable. Un petit groupe pro-cannibalisme se crée et intervient dans les médias.
Le cannibalisme intègre donc le débat public. Grâce à l 'aura scientifique que lui ont donné des savants, ceux qui s'opposent à toute discussion sur ce thème sont considérés comme opposés à la science. Pour faciliter le débat on fera évoluer le vocabulaire. Au lieu de cannibalisme on parlera d' anthropophagie. Ainsi les connotations négatives associées au mot cannibalisme seront-elles adoucies.
Il s'agit maintenant de modifier le jugement de principe porté sur le cannibalisme. D'une chose en principe inacceptable on doit passer à une pratique « raisonnable ». La consommation de chair humaine trouve une justification ; par exemple, dans le cas d'une famine, un tel comportement semble être légitime. En effet l'homme recherche sa propre conservation, et dans un cas extrême il doit pouvoir se nourrir de tout.
De plus , les « anthropophagistes » se targuent d'être pro-choix, défenseurs d'une liberté, somme toute fondamentale. Si nécessaire, la communauté scientifique, conjointement aux médias, saura fournir les preuves que l'histoire est truffée d'exemples d'anthropophagie, laquelle ne posait d'ailleurs pas de problème aux sociétés primitives.
Les irréductibles de l'idée sont, quant à eux, perpétuellement critiqués pour leur position. Ils sont qualifiés d ' anthropophagiöphobes, Pour les faire taire on propose la création d 'un délit d ' anthropophagiöphobie.
Il s'agit maintenant de rendre populaire, voire désirable la pratique défendue.
Cela passe par les canaux de diffusion culturelle comme les films, les feuilletons T.V., les journaux, la publicité.... . Dans le cas de l'anthropophagie, les films de zombies peuvent recouvrir une toute nouvelle signification.
Puis les groupes de pression cherchent une acceptation sociale au travers des partis politiques. Dans le cas du cannibalisme, il sera ainsi question de légalisation. Ici, la possibilité de création d'un nouveau marché de consommation de chair humaine directe ou par produits dérivés pourrait renforcer la position des courants anthropophages avec le concours de l'industrie agro-alimentaire.


« Beaucoup de ceux qui, auparavant, considéraient la législation sur le sujet comme invraisemblable, la verront désormais simplement comme dangereuse, voire juste difficile. Et ainsi, avec le temps, elle en viendra à être considérée comme une possibilité, puis comme quelque chose de probable, et enfin elle deviendra l'une des quelques mesures dont le pays a absolument besoin. C'est de cette manière que se forge l'opinion publique. » (Anthony Trollope )



En attendant, l ' Homme aujourd'hui.

C 'est ainsi que l 'on a procédé pour le mariage gay, précédé du Pacs et du délit de propos homophobe, suivi de la PMA pour toutes ; toutes choses étant considérées comme inenvisageables il y a 30 ans. Ce processus continue d ' évoluer afin de faire définitivement accepter le transgenrisme.

L ' euthanasie, elle, est sur les rails.
On a commencé par mettre en exergue les traitements coûteux mis en place pour les malades incurables, puis on est passé par la mise en avant de l 'inutile "acharnement thérapeutique". Puis on explore l 'idée de "sédation profonde" jusqu'au "droit de mourir dignement"; avant que le coût des vieillard malades ne soit mis en avant pour justifier, au nom de l 'équilibre de la sécurité sociale, la mise en place de la piqûres qui sera qualifiée de «  libératrice « .

L'avortement a suivi un chemin similaire , depuis "l ' exception en cas de viol ou d'inceste", en passant par "en cas de détresse psychologique" et jusqu'à "droit fondamental" et même "valeur européenne", pour être aujourd'hui un moyen contraceptif commun, remboursé par la sécurité sociale.

Ainsi fonctionne le progressisme.



La rédaction de ce texte fait suite à la consultation de : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Skander
Moderateur
Moderateur




La colonisation des esprits. Empty
MessageSujet: Re: La colonisation des esprits.   La colonisation des esprits. EmptyMer 22 Juin 2022, 11:07

joseph1 a écrit:
Pour faire changer la position de l' opinion publique on commence par transformer ce sujet en question scientifique. Des savants en parlent, des conférences et des colloques sont organisés autour du cannibalisme. N 'oublions pas que la science ne doit pas avoir de limites d'investigations. Le cannibalisme de fait cesse d'être un tabou absolu. Il devient pensable. Un petit groupe pro-cannibalisme se crée et intervient dans les médias.


Sauf qu'il n'existe aucun groupe pro-cannibalisme et aucun débat n'a lieu sur ce sujet, il y a des limites à ce qu'une société humaine peut tolérer et le cannibalisme en fait partie, il ne peut être comparé à l'homosexualité qui existe depuis toujours et qui est vécu par une frange importante de la population et le cannibalisme qui ne se manifeste que dans les grandes périodes de crise, de façon ponctuelle pour disparaître aussitôt, aucun système ne peu survivre en se nourrissant de lui-même.

De plus faire une comparaison du cannibalisme d'avec l'homosexualité peur s'apparenter à de l'homophobie, trouve un autre exemple s'il-te-plaît, là c'est le modérateur qui s'exprime.
Revenir en haut Aller en bas
joseph1





La colonisation des esprits. Empty
MessageSujet: Re: La colonisation des esprits.   La colonisation des esprits. EmptyMer 22 Juin 2022, 12:51

Skander a écrit:
joseph1 a écrit:
Pour faire changer la position de l' opinion publique on commence par transformer ce sujet en question scientifique. Des savants en parlent, des conférences et des colloques sont organisés autour du cannibalisme. N 'oublions pas que la science ne doit pas avoir de limites d'investigations. Le cannibalisme de fait cesse d'être un tabou absolu. Il devient pensable. Un petit groupe pro-cannibalisme se crée et intervient dans les médias.


Sauf qu'il n'existe aucun groupe pro-cannibalisme et aucun débat n'a lieu sur ce sujet, il y a des limites à ce qu'une société humaine peut tolérer et le cannibalisme en fait partie, il ne peut être comparé à l'homosexualité qui existe depuis toujours et qui est vécu par une frange importante de la population et le cannibalisme qui ne se manifeste que dans les grandes périodes de crise, de façon ponctuelle pour disparaître aussitôt, aucun système ne peu survivre en se nourrissant de lui-même.

De plus faire une comparaison du cannibalisme d'avec l'homosexualité peur s'apparenter à de l'homophobie, trouve un autre exemple s'il-te-plaît, là c'est le modérateur qui s'exprime.

Il s " agit d' un raisonnement par l ' absurde. Il n ' existe en effet pas de lobby pro-cannibalisme. Le texte va vers une limite qui ne correspondra jamais à la réalité, mais l ' important c ' est de montrer le processus de colonisation des esprits. Il n ' y a bien-sur aucune homophobie dans ce texte, juste le rappel des actions menées par le lobby homosexuel pour faire passer ses idées.
Revenir en haut Aller en bas
Tonton





La colonisation des esprits. Empty
MessageSujet: Re: La colonisation des esprits.   La colonisation des esprits. EmptyMer 22 Juin 2022, 15:57

Cannibale de Montaigne

est intéressant à lire. Si je résume l'idée de Montaigne, les sauvages ne sont pas forcement ceux qui pratiquent la cannibalisme mais ceux qui ne le pratiquent pas.

Il fait une comparaison entre les mentalités des gens vivant au Pérou, et des gens qui vivent en Espagne.

le roi du Pérou, très aimé de son peuple, répond aux espagnoles, si votre tribu est si puissante que vous le dites, pourquoi vouloir mon or ?

Une délégation ira en Espagne, elle fut surpris de voir qu'en Espagne des gens sont effectivement très riches et d'autre très pauvres, mourant de faim.

Puis elle constatera que les puissant guerriers en garde rapprochée, sont aux services de personne, chef de tribu, d'apparence bien fragile. Il ne comprenne pas non plus comment on peut être chef en étant aussi fragile, incapable de se défendre. Pour eux le chef devrait être plutôt l'un des gardes du corps.

Pour eux la puissance d'un individu ne se mesure pas à son or, mais à sa capacité à faire face, à sa virilité ( une femme peut être virile, je précise parce qu'aujourd'hui...passons...mais c'est vrai );c'est à dire capable de se débrouiller seul pour ensuite se mettre au service des autres.

Ils ne comprennent pas les espagnoles, pour eux c'est des sauvages, alors que pourtant, ils sont cannibales.

Montaigne semble partager cette idée, c'est pourquoi on lui accorde, d'être le philosophe donnant naissance à l'universalisme ( université; lieu de débat contradictoire ) , j'aime bcp Montaigne, c'est un ami ( façon de parler ).

Mais si j'en parle, c'est à cause d'une de ces citations de ses essais : " si un de mes élèves, n'a pas appris à réfléchir de lui même alors que je suis son professeur, j'ai perdu mon temps, j'aurai mieux fait de lui apprendre à jouer au ballon ' un truc du genre.

Quand je vois comment on farcie la tête de nos gamins aujourd'hui, d'un tas d'idéologie, avec en plus de plus en plus de difficulté pour lire ( comprendre les mots ) et compter ( ce qui est aussi formuler une pensée structuré ); comme on dit, Montaigne se retourne probablement dans sa tombe.

Mais je pense qu'il ne s'agit pas d'apprendre à jouer au ballon, mais d'être un bon consommateur bien égocentré sur sa propre personne, bien obéissant, juste évalué à bien ingurgité ce que l'on demande d'avaler , peu importe ce qu'il peut bien comprendre, une bonne photocopieuse c'est bien suffisant pour ensuite répondre convenablement à la " valeur marchande ".

Alors bien sûr, il fut un temps, celui de l'excellence, que bien des anciens ici ont connu, dévoué à faire grandir les enfants, à lire correctement, à comprendre les mots, à avoir du vocabulaire pour s'en sortir dans la vie, pour faire face de façon autonome...

Il fût un temps, et il reste des survivants, quand ils ne sont lynchés sur les réseaux sociaux pour avoir osé faire preuve de réalisme et avoir fait appel au bon sens, mais c'est de moins en moins évidant.

il est vrai que l'on est dans le monde des machines.
Revenir en haut Aller en bas
Tonton





La colonisation des esprits. Empty
MessageSujet: Re: La colonisation des esprits.   La colonisation des esprits. EmptyMer 22 Juin 2022, 15:57

Cannibale de Montaigne

est intéressant à lire. Si je résume l'idée de Montaigne, les sauvages ne sont pas forcement ceux qui pratiquent la cannibalisme mais ceux qui ne le pratiquent pas.

Il fait une comparaison entre les mentalités des gens vivant au Pérou, et des gens qui vivent en Espagne.

le roi du Pérou, très aimé de son peuple, répond aux espagnoles, si votre tribu est si puissante que vous le dites, pourquoi vouloir mon or ?

Une délégation ira en Espagne, elle fut surpris de voir qu'en Espagne des gens sont effectivement très riches et d'autre très pauvres, mourant de faim.

Puis elle constatera que les puissant guerriers en garde rapprochée, sont aux services de personne, chef de tribu, d'apparence bien fragile. Il ne comprenne pas non plus comment on peut être chef en étant aussi fragile, incapable de se défendre. Pour eux le chef devrait être plutôt l'un des gardes du corps.

Pour eux la puissance d'un individu ne se mesure pas à son or, mais à sa capacité à faire face, à sa virilité ( une femme peut être virile, je précise parce qu'aujourd'hui...passons...mais c'est vrai );c'est à dire capable de se débrouiller seul pour ensuite se mettre au service des autres.

Ils ne comprennent pas les espagnoles, pour eux c'est des sauvages, alors que pourtant, ils sont cannibales.

Montaigne semble partager cette idée, c'est pourquoi on lui accorde, d'être le philosophe donnant naissance à l'universalisme ( université; lieu de débat contradictoire ) , j'aime bcp Montaigne, c'est un ami ( façon de parler ).

Mais si j'en parle, c'est à cause d'une de ces citations de ses essais : " si un de mes élèves, n'a pas appris à réfléchir de lui même alors que je suis son professeur, j'ai perdu mon temps, j'aurai mieux fait de lui apprendre à jouer au ballon ' un truc du genre.

Quand je vois comment on farcie la tête de nos gamins aujourd'hui, d'un tas d'idéologie, avec en plus de plus en plus de difficulté pour lire ( comprendre les mots ) et compter ( ce qui est aussi formuler une pensée structuré ); comme on dit, Montaigne se retourne probablement dans sa tombe.

Mais je pense qu'il ne s'agit pas d'apprendre à jouer au ballon, mais d'être un bon consommateur bien égocentré sur sa propre personne, bien obéissant, juste évalué à bien ingurgité ce que l'on demande d'avaler , peu importe ce qu'il peut bien comprendre, une bonne photocopieuse c'est bien suffisant pour ensuite répondre convenablement à la " valeur marchande ".

Alors bien sûr, il fut un temps, celui de l'excellence, que bien des anciens ici ont connu, dévoué à faire grandir les enfants, à lire correctement, à comprendre les mots, à avoir du vocabulaire pour s'en sortir dans la vie, pour faire face de façon autonome...

Il fût un temps, et il reste des survivants, quand ils ne sont lynchés sur les réseaux sociaux pour avoir osé faire preuve de réalisme et avoir fait appel au bon sens, mais c'est de moins en moins évidant.

il est vrai que l'on est dans le monde des machines.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





La colonisation des esprits. Empty
MessageSujet: Re: La colonisation des esprits.   La colonisation des esprits. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La colonisation des esprits.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La colonisation algérienne ne ressemble à aucune colonisation
» Esprits en prison
» En lutte contre la crétinisation des esprits
» Les invocations des esprits sont-elles interdites ou autorisées
» Allah a t-il créé les esprits humains avant de créer l'univers?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: QUESTIONS PHILOSOPHIQUES ET ETHIQUES-
Sauter vers: