Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS
Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP
Le deal à ne pas rater :
Frieren : le Tome 5 édition Collector du manga Frieren en ...
10.95 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -47%
FEBER Happy House – Maison de jeux pour enfants ...
Voir le deal
47.93 €

 

 La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement

Aller en bas 
+3
Skander
Thedjezeyri14
Pétunia
7 participants
AuteurMessage
Pétunia
Moderateur
Moderateur
Pétunia



La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement Empty
MessageSujet: La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement   La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement EmptyVen 24 Juin 2022, 18:08

24/06/2022

La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement

La Cour suprême des États-Unis a dynamité, ce vendredi, le droit à l’avortement. Chaque État peut désormais librement décider de l’interdire. Le Missouri a d’ailleurs annoncé dans la foulée être le premier État à mettre en place la mesure.



La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement - Monde - Le Télégramme (letelegramme.fr) (abonés)
Revenir en haut Aller en bas
Thedjezeyri14

Thedjezeyri14



La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement Empty
MessageSujet: Re: La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement   La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement EmptyVen 24 Juin 2022, 18:11

Pétunia a écrit:
24/06/2022

La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement

[size=33]La Cour suprême des États-Unis a dynamité, ce vendredi, le droit à l’avortement. Chaque État peut désormais librement décider de l’interdire. Le Missouri a d’ailleurs annoncé dans la foulée être le premier État à mettre en place la mesure.[/size]



La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement - Monde - Le Télégramme (letelegramme.fr) (abonés)

C'est tres surpenant quand on sait que c'est un republicain au pouvoir mais , en meme temps ca contredit les theories complotistes , les etats unis sont une democratie et non un pays soumit aux "wokistes"
Revenir en haut Aller en bas
Pétunia
Moderateur
Moderateur
Pétunia



La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement Empty
MessageSujet: Re: La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement   La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement EmptyVen 24 Juin 2022, 18:12

Dans une volte-face historique, la très conservatrice Cour suprême des États-Unis a enterré ce vendredi un arrêt qui, depuis près d’un demi-siècle, garantissait le droit des Américaines à avorter mais n’avait jamais été accepté par la droite religieuse.


Cette décision ne rend pas les interruptions de grossesse illégales, mais renvoie les États-Unis à la situation en vigueur avant l’arrêt emblématique « Roe v. Wade » de 1973, quand chaque État était libre de les autoriser ou non. Compte tenu des fractures dans le pays, une moitié des États, surtout dans le Sud et le centre plus conservateurs et religieux, pourraient les bannir à plus ou moins court terme.


« La Constitution ne fait aucune référence à l’avortement et aucun de ses articles ne protège implicitement ce droit », écrit le juge Samuel Alito au nom de la majorité. Roe v. Wade « était totalement infondé dès le début » et « doit être annulé ». « Il est temps de rendre la question de l’avortement aux représentants élus du peuple » dans les parlements locaux, écrit-il encore. Cette formulation est proche d’un avant-projet d’arrêt qui avait fait l’objet d’une fuite inédite début mai, provoquant d’importantes manifestations dans tout le pays et une vague d’indignation à gauche.


Avec leur loi zombies, 13 Etats pourraient décider rapidement de l’interdire



À peine une heure après l’annonce, le Missouri s’est félicité d’être le premier État à appliquer la mesure. « C‘ est un jour monumental pour le caractère sacré de la vie », a déclaré Eric Schmitt, procureur général de l’État situé au centre des États-Unis, dans un tweet accompagné d’une image le montrant en train de ratifier le texte qui met fin » véritablement » à l’avortement dans le Missouri - État qui ne disposait plus que d’une clinique permettant une telle opération.


Selon l’institut Guttmacher, un centre de recherche qui milite pour l’accès à la contraception et à l’avortement dans le monde, 13 États disposent de lois dites « zombies » ou « gâchette » : interdisant l’avortement, elles ont été rédigées pour entrer en vigueur quasi automatiquement en cas de revirement à la Cour suprême. « Dans les prochains jours, semaines et mois, on devrait voir des cliniques fermer » dans ces États parfois très peuplés (Texas, Louisiane…), anticipe Lawrence Gostin. Une douzaine d’autres États devraient suivre avec des interdits complets ou partiels.


À contre-courant de la tendance internationale



Depuis le climat était extrêmement tendu autour de la Cour, où une imposante barrière de sécurité a été installée pour tenir les protestataires à distance. Un homme armé a même été arrêté en juin près du domicile du magistrat Brett Kavanaugh et inculpé de tentative de meurtre.

Citation :

Citation :
Il est déjà arrivé que la Cour suprême change sa jurisprudence mais pour instaurer ou restaurer un droit, jamais pour le supprimer.


L’arrêt publié ce vendredi « est l’un des plus importants de l’Histoire de la Cour suprême depuis sa création en 1790 », remarque le professeur de droit de la santé Lawrence Gostin. « Il est déjà arrivé qu’elle change sa jurisprudence mais pour instaurer ou restaurer un droit, jamais pour le supprimer », dit-il à l’AFP.


La décision va à contre-courant de la tendance internationale à libéraliser les IVG, avec des avancées dans des pays où l’influence de l’Église catholique reste forte comme l’Irlande, l’Argentine, le Mexique ou la Colombie. Elle couronne 50 ans d’une lutte méthodique menée par la droite religieuse, pour qui elle représente une énorme victoire mais pas la fin de la bataille : le mouvement devrait continuer à se mobiliser pour faire basculer un maximum d’États dans son camp ou pour essayer d’obtenir une interdiction au niveau fédéral.


Une décision qui s’inscrit au bilan de Trump



Elle s’inscrit aussi au bilan de l’ancien président républicain Donald Trump qui, au cours de son mandat, a profondément remanié la Cour suprême en y faisant entrer trois magistrats conservateurs (Neil Gorsuch, Brett Kavanaugh et Amy Coney Barrett) signataires aujourd’hui de cet arrêt. Concrètement, celui-ci porte sur une loi du Mississippi qui se contentait de réduire le délai légal pour avorter. Dès l’audience en décembre, plusieurs juges avaient laissé entendre qu’ils comptaient en profiter pour revoir plus fondamentalement la jurisprudence de la Cour. Les trois magistrats progressistes se sont dissociés de la majorité qui, selon eux, « met en danger d’autres droits à la vie privée, comme la contraception et les mariages homosexuels » et « mine la légitimité de la Cour »


Les femmes pauvres davantage pénalisées par cet arrêt



Dans une partie du pays, les femmes désirant avorter seront donc obligées de poursuivre leur grossesse, de se débrouiller clandestinement notamment en se procurant des pilules abortives sur internet, ou de voyager dans d’autres États, où les IVG resteront légales. Anticipant un afflux, ces États, le plus souvent démocrates, ont pris des mesures pour faciliter l’accès à l’avortement sur leur sol et les cliniques ont commencé à basculer leurs ressources en personnel et équipement. Mais voyager est coûteux et la décision de la Cour suprême pénalisera davantage les femmes pauvres ou élevant seules des enfants, qui sont sur-représentées dans les minorités noires et hispaniques, soulignent les défenseurs du droit à l’avortement.
Revenir en haut Aller en bas
Pétunia
Moderateur
Moderateur
Pétunia



La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement Empty
MessageSujet: Re: La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement   La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement EmptyVen 24 Juin 2022, 18:13

Thedjezeyri14 a écrit:

C'est tres surpenant quand on sait que c'est un republicain au pouvoir mais , en meme temps ca contredit les theories complotistes , les etats unis sont une democratie et non un pays soumit aux "wokistes"

comme quoi  La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement 17865 mais j'espère que ce ne sera pas un nouveau fil qui "tournera" au wok  Rolling Eyes parce que, franchement, marre de lire ceux-là...
Revenir en haut Aller en bas
Skander
Moderateur
Moderateur




La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement Empty
MessageSujet: Re: La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement   La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement EmptyVen 24 Juin 2022, 20:56

Thedjezeyri14 a écrit:
Pétunia a écrit:
24/06/2022

La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement

[size=33]La Cour suprême des États-Unis a dynamité, ce vendredi, le droit à l’avortement. Chaque État peut désormais librement décider de l’interdire. Le Missouri a d’ailleurs annoncé dans la foulée être le premier État à mettre en place la mesure.[/size]



La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement - Monde - Le Télégramme (letelegramme.fr) (abonés)

C'est tres surpenant quand on sait que c'est un republicain au pouvoir
mais , en meme temps ca contredit les theories complotistes , les etats unis sont une democratie et non un pays soumit aux "wokistes"


Au contraire ça n'a rien de surprenant quand on sait l'opposition quasi historique des Républicains américains à l'avortement et le gouverneur Mike Parson qui appartient à ce parti a sauté sur l'occasion pour interdire l'IVG
Revenir en haut Aller en bas
Thedjezeyri14

Thedjezeyri14



La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement Empty
MessageSujet: Re: La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement   La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement EmptyVen 24 Juin 2022, 21:27

Skander a écrit:
Au contraire ça n'a rien de surprenant quand on sait l'opposition quasi historique des Républicains américains à l'avortement et le gouverneur Mike Parson qui appartient à ce parti a sauté sur l'occasion pour interdire l'IVG
Effectivement ce n'est pas surprenant pour ceux qui ne font pas de simplisme et qui suivent la politique avec toute sa complexité .

En tout cas un pas en arrière pour certains états.
Revenir en haut Aller en bas
Pétunia
Moderateur
Moderateur
Pétunia



La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement Empty
MessageSujet: Re: La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement   La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement EmptyVen 24 Juin 2022, 22:12

Thedjezeyri14 a écrit:
Skander a écrit:
Au contraire ça n'a rien de surprenant quand on sait l'opposition quasi historique des Républicains américains à l'avortement et le gouverneur Mike Parson qui appartient à ce parti a sauté sur l'occasion pour interdire l'IVG
Effectivement ce n'est pas surprenant pour ceux qui ne font pas de simplisme et qui suivent la politique avec toute sa complexité .

En tout cas un pas en arrière pour certains états.


Voici un extrait de mon journal :


L’accès à l’avortement, un droit fragile et inégal dans le monde - Monde - Le Télégramme (letelegramme.fr)



Ces 25 dernières années, plus de 50 pays ont modifié leur législation pour faciliter l’accès à l’avortement, en reconnaissant parfois son rôle essentiel pour la protection de la vie, de la santé et des droits fondamentaux des femmes, selon Amnesty International.

Néanmoins, l’IVG reste interdite dans près d’une vingtaine de pays, notamment en Afrique et en Amérique latine. En Europe, l’interdiction totale est une exception : à Malte où en cas d’infraction la peine encourue va de 18 mois à trois ans de prison, ainsi que dans les deux micro-États d’Andorre et du Vatican.

Le Salvador a adopté en 1998 une législation draconienne qui interdit l’interruption de grossesse en toutes circonstances, même en cas de danger pour la santé de la mère ou de l’enfant, et prévoit des peines pouvant aller jusqu’à huit ans de prison. Cependant, les poursuites sont généralement engagées pour « homicides aggravés », passibles d’une peine pouvant aller jusqu’à cinquante ans de prison.

Dans d’autres pays, l’avortement est soumis à des conditions extrêmement restrictives.

Ainsi, l’IVG est accessible uniquement en cas de danger pour la vie de la mère en Côte d’Ivoire, Libye, Ouganda, Soudan du Sud, Irak, Liban, Syrie, Afghanistan, Yémen, Bangladesh, Birmanie, Sri Lanka, Guatemala, Paraguay ou encore Venezuela.

Au Brésil, l’accès à l’IVG est également très limité, en cas de viol, risque pour la mère ou grave malformation du fœtus.

Un droit parfois très récent


En Irlande, l’avortement n’est légal que depuis 2018, à la suite d'un référendum historique. Il a également été libéralisé en 2019 en Irlande du Nord, seule partie du Royaume-Uni où il était encore interdit, mais reste toujours difficile d’accès.

La Nouvelle-Zélande n’a dépénalisé l’avortement qu’en 2020. En Australie, la Nouvelle Galles du Sud est devenue en septembre 2019 l’ultime État australien à dépénaliser l’IVG, en abolissant une loi vieille de 119 ans.

En Thaïlande, l’avortement a été décriminalisé en février 2021. Toujours en Asie, la plus haute juridiction en Corée du Sud a ordonné en 2019 la levée de l’interdiction de l’avortement.

Le Bénin est devenu, en octobre 2021, l’une des très rares nations en Afrique à autoriser l’IVG.

Sur le continent sud-américain, le droit à l’avortement poursuit son avancée. La Colombie a légalisé en février 2022 l’IVG, quel qu’en soit le motif, avant 24 semaines de grossesse. 


Dans la foulée, le Chili a décidé le 16 mars d’intégrer la dépénalisation de l’avortement dans le projet de nouvelle constitution. 


Au Mexique, en septembre 2021, un arrêt historique de la Cour suprême a déclaré inconstitutionnelle l’interdiction de l’avortement.

Durcissement des restrictions


Le Honduras, qui interdit l’avortement y compris en cas de viol ou d’inceste, de malformation grave du fœtus ou quand la vie ou la santé de la mère sont menacées, a approuvé en janvier 2021 une réforme constitutionnelle qui durcit encore la législation. 

L’article 67 de la Constitution révisé stipule désormais que toute interruption de grossesse « par la mère ou par un tiers » est « interdite et illégale », mais surtout que cette clause « ne pourra être réformée que par une majorité des trois quarts des membres du parlement ».

En Pologne, le Tribunal constitutionnel, soutenu par le gouvernement populiste de droite, a proscrit en octobre 2020 l’interruption volontaire de grossesse en cas de malformation grave du fœtus. Celui-ci est seulement autorisé en cas de viol ou d’inceste, ou lorsque la vie de la mère est en danger.
Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
cailloubleu*



La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement Empty
MessageSujet: Re: La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement   La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement EmptyVen 24 Juin 2022, 22:37

Thedjezeyri14 a écrit:
Skander a écrit:
Au contraire ça n'a rien de surprenant quand on sait l'opposition quasi historique des Républicains américains à l'avortement et le gouverneur Mike Parson qui appartient à ce parti a sauté sur l'occasion pour interdire l'IVG
Effectivement ce n'est pas surprenant pour ceux qui ne font pas de simplisme et qui suivent la politique avec toute sa complexité .

En tout cas un pas en arrière pour certains états.


On le sentait venir depuis longtemps, les femmes vont se précipiter au Canada ou dans les états qui le pratiquent encore.

Revenir en haut Aller en bas
Skander
Moderateur
Moderateur




La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement Empty
MessageSujet: Re: La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement   La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement EmptyVen 24 Juin 2022, 23:50

cailloubleu* a écrit:
Thedjezeyri14 a écrit:

Effectivement ce n'est pas surprenant pour ceux qui ne font pas de simplisme et qui suivent la politique avec toute sa complexité .

En tout cas un pas en arrière pour certains états.


On le sentait venir depuis longtemps, les femmes vont se précipiter au Canada ou dans les états qui le pratiquent encore.



Les états démocrates anticipent l'accueil des femmes désireuses d'une IVG mais voyager coûte cher et ce sont déjà des populations pauvres qui sont le plus dans ce besoin, les gouvernements républicains successifs ont beaucoup oeuvré pour diminuer ou supprimer les programmes de planning familial, il ne manquait plus que le droit à l'IVG, curieux modèle de société que celui que nous propose l'Améeique maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Aloha





La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement Empty
MessageSujet: Re: La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement   La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement EmptySam 25 Juin 2022, 07:18

Ce sera le retour des avortements clandestins pour les pauvres et les mineures, les femmes vont recommencer à mourir de l’égoïsme masculin.
Revenir en haut Aller en bas
Tonton





La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement Empty
MessageSujet: Re: La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement   La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement EmptySam 25 Juin 2022, 08:12

Thedjezeyri14 a écrit:


C'est tres surpenant quand on sait que c'est un republicain au pouvoir mais , en meme temps ca contredit les theories complotistes , les etats unis sont une democratie et non un pays soumit aux "wokistes"

C'est le retour de bâton dont je parle ( du moins j'essaye ) , car la suite pourrait être une remise en question du mariage pour tous. Mais ça c'est déjà produit, c'est ce qui explique l'élection Trump, les gens se lassent du discours de cette gauche progressiste, qui va parfois trop loin.

et comme toujours, surtout aux USA, le contrepied prend des virages à 180°. C'est moche, mais l'humain fonctionne comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Tonton





La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement Empty
MessageSujet: Re: La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement   La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement EmptySam 25 Juin 2022, 08:22

Aloha a écrit:
Ce sera le retour des avortements clandestins pour les pauvres et les mineures, les femmes vont recommencer à mourir de l’égoïsme masculin.

Clairement, c'est pathétique.

ce qui n'a pas été géré, c'est cette révolution sexuelle des années 70, et ce n'est que depuis peu que des féministes prennent conscience que les femmes se sont faites enfumées, car finalement cette soit disant libération du corps de la femme, n'allait que dans le sens de la satisfaction de la libido des hommes.

Là c'est retour en arrière, le corps de la femme ne lui appartient plus, c'est pathétique, plutôt de voir les choses en face, pour trouver un équilibre, c'est machine arrière toute.

Personnellement, je suis partisan de la contraception masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Skander
Moderateur
Moderateur




La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement Empty
MessageSujet: Re: La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement   La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement EmptySam 25 Juin 2022, 09:08

Pétunia a écrit:

La Cour suprême des États-Unis a dynamité, ce vendredi, le droit à l’avortement. Chaque État peut désormais librement décider de l’interdire. Le Missouri a d’ailleurs annoncé dans la foulée être le premier État à mettre en place la mesure.





13 autres Etats avaient déjà émis des "trigger laws" ou "lois de déclenchement", visant à interdire ou restreindre l'avortement. Ces lois, jusqu'ici inapplicables, se "déclenchent" aujourd'hui par la décision de la Cour suprême. 
Les 13 Etats ayant promulgué des "lois de déclenchement" sont : l'Arkansas, l'Idaho, le Kentucky, la Louisiane, le Mississippi, le Missouri, le Dakota du nord, l'Oklahoma, le Dakota du sud, le Tennessee, le Texas, l'Utah et le Wyoming. Selon les décisions des différents Etats, elles entreront plus ou moins vite en rigueur.




En tout ce sont 26 états qui pourraient interdire l'IVG, une vingtaine d'état continueraient à le garantir, à condition qu'ils ne changent pas de gouverneur lors de prochaines élections.
Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
cailloubleu*



La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement Empty
MessageSujet: Re: La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement   La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement EmptySam 25 Juin 2022, 11:12

Tout cela est déplorable.

La seule petite chose qui était un peu positive c'est que le chef des juges de la Cour Suprême John Roberts bien que Républicain a joint sa voix aux juges libéraux, donc que le jugement s'est fait 5-4 et non 5-3 grâce à lui.
C'est une personne qui vote selon sa conscience et non selon des clivages politiques. Il paraît qu'il est souvent inattendu dans ses jugements.

J'ai très peur pour toutes ses femmes qui vont être massacrées faute de solution.

Revenir en haut Aller en bas
Pétunia
Moderateur
Moderateur
Pétunia



La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement Empty
MessageSujet: Re: La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement   La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement EmptySam 25 Juin 2022, 11:39

Aloha a écrit:
Ce sera le retour des avortements clandestins pour les pauvres et les mineures, les femmes vont recommencer à mourir de l’égoïsme masculin.

Bonjour Aloha

Il faut espérer que les décisions seront prises pour ces femmes : l'accueil et l'aide aussi bien pécunières que psychologiques.
Sinon oui, se sera encore celles qui peuvent aller se faire avorter à l'étranger qui s'en sortiront  Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Skander
Moderateur
Moderateur




La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement Empty
MessageSujet: Re: La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement   La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement EmptySam 25 Juin 2022, 12:35

Tonton a écrit:
Aloha a écrit:
Ce sera le retour des avortements clandestins pour les pauvres et les mineures, les femmes vont recommencer à mourir de l’égoïsme masculin.

ce qui n'a pas été géré, c'est cette révolution sexuelle des années 70, et ce n'est que depuis peu que des féministes prennent conscience que les femmes  se sont faites  enfumées, car finalement  cette   soit disant libération du corps  de la femme, n'allait que dans le sens de la satisfaction de la libido des  hommes.



C'est donc la faute des femmes si leur droit à l'IVG est en voie d'être interdit puisqu'elles l'ont réclamé autrefois.

Si je suis ta logique cher Tonton, l'avortement n'aurait jamais été interdit puisqu'il n'aurait jamais été autorisé si les femmes étaient resté tranquillement chez elles au lieu de se faire "enfumer" à réclamer des droits qu'elles ont obtenus.
Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
cailloubleu*



La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement Empty
MessageSujet: Re: La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement   La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement EmptySam 25 Juin 2022, 15:11

Skander a écrit:
Tonton a écrit:


ce qui n'a pas été géré, c'est cette révolution sexuelle des années 70, et ce n'est que depuis peu que des féministes prennent conscience que les femmes  se sont faites  enfumées, car finalement  cette   soit disant libération du corps  de la femme, n'allait que dans le sens de la satisfaction de la libido des  hommes.



C'est donc la faute des femmes si leur droit à l'IVG est en voie d'être interdit puisqu'elles l'ont réclamé autrefois.

Si je suis ta logique cher Tonton, l'avortement n'aurait jamais été interdit puisqu'il n'aurait jamais été autorisé si les femmes étaient resté tranquillement chez elles au lieu de se faire "enfumer" à réclamer des droits qu'elles ont obtenus.

La libération sexuelle n'est qu'une partie du problème, il y a aussi des femmes mariées concernées ou en couples stables, qui n'ont pas les moyens d'avoir un enfant de plus, je crois savoir que les alloc ne sont pas automatiques comme en France, il faut les demander, remplir des conditions, elles sont différentes d'un état à l'autre.
Et puis ça va toucher les pauvres nous sommes tous d'accord là dessus, celles qui n'ont pas accès à l'information. les classes défavorisées. C'est la cata.

Il y a aussi des femmes qui ne peuvent pas se passer de leur travail pour des raisons financières, celles qui sont exploitées, brutalisées violées.

Aucune bourgeoise n'en souffrira vraiment.
Sauf si elle est dénoncée, je ne sais pas exactement quelle est la peine encourue.

Les interdictions d'avortement dans l'Arkansas, le Kentucky, la Louisiane, le Missouri, l'Oklahoma et le Dakota du Sud sont entrées en vigueur immédiatement. Les lois font de l'avortement un crime passible de plusieurs années de prison. Ils ne font pas d'exceptions pour le viol ou l'inceste.
Trad Google

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
Tonton





La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement Empty
MessageSujet: Re: La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement   La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement EmptySam 25 Juin 2022, 15:42

cailloubleu* a écrit:
Tout cela est déplorable.

La seule petite chose qui était un peu positive c'est que le chef des juges de la Cour Suprême John Roberts bien que Républicain a joint sa voix aux juges libéraux, donc que le jugement s'est fait  5-4 et non 5-3 grâce à lui.
C'est une personne qui vote selon sa conscience et non selon des clivages politiques. Il paraît qu'il est souvent inattendu dans ses jugements.

J'ai très peur pour toutes ses femmes qui vont être massacrées faute de solution.


et pour les enfants non souhaités aussi, ça craint. Pour moi la solution à tout ça, c'est la contraception masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Tonton





La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement Empty
MessageSujet: Re: La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement   La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement EmptySam 25 Juin 2022, 15:54

Skander a écrit:
Tonton a écrit:


ce qui n'a pas été géré, c'est cette révolution sexuelle des années 70, et ce n'est que depuis peu que des féministes prennent conscience que les femmes  se sont faites  enfumées, car finalement  cette   soit disant libération du corps  de la femme, n'allait que dans le sens de la satisfaction de la libido des  hommes.



C'est donc la faute des femmes si leur droit à l'IVG est en voie d'être interdit puisqu'elles l'ont réclamé autrefois.

Si je suis ta logique cher Tonton, l'avortement n'aurait jamais été interdit puisqu'il n'aurait jamais été autorisé si les femmes étaient resté tranquillement chez elles au lieu de se faire "enfumer" à réclamer des droits qu'elles ont obtenus.

Non commence pas à interpréter mes propos de cette façon, c'est lassant.

j'ai dit que la solution pour moi c'est la contraception masculine, car les femmes se sont faites enfumées lors de la libération sexuelle, en faisant peser la contraception sur leurs seules épaules. Mais aussi parce qu'au nom de la libération sexuelle, le corps des femmes a été surexposé, par exemple dans les publicités, donc au final, c'est encore de l'appropriation du corps de la femme par les hommes, la pudeur en moins et les responsabilités en moins.

Avant, dans l'éducation transmise, on disait aux garçons que si ils mettaient une femme enceinte, leur devoir c'était de l'épouser. La révolution sexuelle a surtout permis aux hommes de se débarrasser de leur responsabilité, et les études sur la contraception se sont orienté surtout sur la contraception féminine en laissant tomber celles sur la contraception masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Skander
Moderateur
Moderateur




La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement Empty
MessageSujet: Re: La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement   La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement EmptySam 25 Juin 2022, 18:43

cailloubleu* a écrit:

Les interdictions d'avortement dans l'Arkansas, le Kentucky, la Louisiane, le Missouri, l'Oklahoma et le Dakota du Sud sont entrées en vigueur immédiatement. Les lois font de l'avortement un crime passible de plusieurs années de prison. Ils ne font pas d'exceptions pour le viol ou l'inceste.
Trad Google

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



L'héritage de Trump dans toute son horreur, une femme violée ou victime d'inceste continuera à vivre la violence qu'elle a subie.
Revenir en haut Aller en bas
joseph1





La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement Empty
MessageSujet: Re: La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement   La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement EmptyDim 26 Juin 2022, 20:49

L’industrie ? Elle s’effondre; le commerce extérieur ? Il est catastrophique; l’insécurité ? Elle est colossale; l’école ? Elle est à la dérive… mais la première mesure proposée par Lrem est d’inscrire le droit à l’IVG dans la Constitution…

Bandes de foldingues !
Revenir en haut Aller en bas
Skander
Moderateur
Moderateur




La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement Empty
MessageSujet: Re: La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement   La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement EmptyDim 26 Juin 2022, 22:16

joseph1 a écrit:
L’industrie ? Elle s’effondre; le commerce extérieur ? Il est catastrophique; l’insécurité ? Elle est colossale; l’école ? Elle est à la dérive… mais la première mesure proposée par Lrem est d’inscrire le droit à l’IVG dans la Constitution…

Bandes de foldingues !


Non, une précaution qui aurait due être prise il y a des années, le triste exemple de l'Amérique est là pour nous le rappeler. La France n'est pas à l'abris de l'arrivée aux affaires d'un hypothétique gouvernement conservateur dans le futur quand on sait que l'a somme des voix populistes aux dernières élections présidentielles a représenté 60% des suffrages. Quel bond en arrière ça représenterait.
Revenir en haut Aller en bas
Aloha





La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement Empty
MessageSujet: Re: La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement   La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement EmptyDim 26 Juin 2022, 23:38

joseph1 a écrit:
L’industrie ? Elle s’effondre; le commerce extérieur ? Il est catastrophique; l’insécurité ? Elle est colossale; l’école ? Elle est à la dérive… mais la première mesure proposée par Lrem est d’inscrire le droit à l’IVG dans la Constitution…

Bandes de foldingues !

La mesure est rapide, la plupart des partis sont d’accord, elle ne coûte rien. Pourquoi ne pas le faire, la Nupes se préparait à la proposer
Le reste de ce qui serait utile à la nation sera bloqué par des querelles de prestige.
Revenir en haut Aller en bas
Aloha





La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement Empty
MessageSujet: Re: La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement   La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement EmptyDim 26 Juin 2022, 23:41

Skander a écrit:


Non, une précaution qui aurait due être prise il y a des années, le triste exemple de l'Amérique est là pour nous le rappeler. La France n'est pas à l'abris de l'arrivée aux affaires d'un hypothétique gouvernement conservateur dans le futur quand on sait que l'a somme des voix populistes aux dernières élections présidentielles a représenté 60% des suffrages. Quel bond en arrière ça représenterait.

La Pologne dernièrement en sait quelque chose, libre depuis 1956 le droit à l'avortement a été interdit en 1993.
Revenir en haut Aller en bas
Tonton





La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement Empty
MessageSujet: Re: La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement   La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement EmptyLun 27 Juin 2022, 09:27

Aloha a écrit:
Skander a écrit:


Non, une précaution qui aurait due être prise il y a des années, le triste exemple de l'Amérique est là pour nous le rappeler. La France n'est pas à l'abris de l'arrivée aux affaires d'un hypothétique gouvernement conservateur dans le futur quand on sait que l'a somme des voix populistes aux dernières élections présidentielles a représenté 60% des suffrages. Quel bond en arrière ça représenterait.

La Pologne dernièrement en sait quelque chose,  libre depuis 1956 le droit à l'avortement a été interdit en 1993.

un coup à bâbord toute, un coup à tribord toute. Et ensuite on comprend pas pourquoi on arrive pas à avancer.

Remarque là, les féministes ne se laissent plus enfumer, elles ont compris, que sous couvert de faire un magnifique cadeau pour son "prochain " et de disposer librement de son corps, on cherche à travers la GPA, encore à exploiter le corps des femmes.

D'un côté on a un débridage totale du rapport aux corps et à la sexualité, on demande même à des enfants de 8 ans, ce qu'ils feraient si ils changerait de sexe et on les sensibilise très jeune, top selon moi, sur l'homosexualité, on remet en question la parenté papa maman, on te parle même d'hétérotoxicité, qui serait la source des inégalités homme/femme; on parle PMA et GPA.

Et de l'autre on a l'interdiction de l'IVG, et pour bientôt du moins selon l'avis de spécialistes sur le fonctionnement social américain, la suppression du mariage pour tous. Iront ils jusqu'à punir l'homosexualité ? Je ne sais.

Mais je sais que l'on va pas bien loin quand on fait le grand écart. On reste sur place. UN moment faut marcher sur ses deux jambes. Parce qu'à cloche pied on se fatigue rapidement.

C'est devenu compliquer de marcher sur deux jambes, y'en a toujours qui cherchent à te briser l'une des deux, parce qu'elle ne leur plait pas.
Revenir en haut Aller en bas
joseph1





La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement Empty
MessageSujet: Re: La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement   La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement EmptyLun 27 Juin 2022, 17:22

Seulette étais, seulette suis
depuis qu’ai perdu mon ami.
Seule ; et en moi pourtant
une jeune vie, notre enfant.

Toutes mes larmes j’ai versé
toutes mes armes déposé
pour en moi cette vie garder
cet enfant de nous, notre enfant.

Seigneur, à deux mains j’implore
sois-nous clément, seule et pleurant
ma joie d’amante. Maintenant
en moi une vie, un enfant.

J’ai versé tant et tant de larmes
à tes pieds dépose les armes
Seigneur, je t’implore et prie
pour en moi cette jeune vie.

Villebramar, 2016
Revenir en haut Aller en bas
Tonton





La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement Empty
MessageSujet: Re: La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement   La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement EmptyLun 27 Juin 2022, 17:45

C'est sûr que dans un cas comme dans l'autre Joseph, il y a des souffrances.

Avorter dans la conscience de mettre fin à une vie, ou élever l'enfant d'un viol. C'est synonyme de souffrance. Pas toujours, je connais une femme qui a élevé l'enfant qu'elle a eu suite à un viol, et elle l'aime énormément.

Mais le choix lui appartient, tout comme elle aurait pu regretter de vivre dans le souvenir de l'enfant avorté toute sa vie , parce que ça arrive aussi, lui aurait appartenu tout autant.

Nous, homme, tous ce que l'on à faire c'est accompagner le choix pris, que tu sois face à une femme qui a avorté ou qui a élevé un enfant qu'elle ne voulait pas, ça change pas les positions à adopter.

Mais il est clair que pour moi, l'IVG suit aussi une logique présentée comme libération de la femme, mais qui permet surtout aux hommes de ne pas à avoir à assumer leur responsabilité.

Tu sais comment on fait des bébés. Mettre une femme enceinte, sans vraiment qu'elle ne veule un enfant, puis dire ensuite c'est pas grave, y'a l'IVG, c'est fuir ses responsabilités.

D'ailleurs souvent dans ce genre de situation, c'est plutôt silence radio de l'homme responsable d'avoir mis enceinte une femme qu'il abandonne. Alors que c'est lui le responsable et pas la femme, qui devrait ensuite subir des sanctions ?

Où va t-on ? encore un fois on culpabilise la victime mais on ne fait rien contre celui qui est vraiment responsable.
Revenir en haut Aller en bas
Pétunia
Moderateur
Moderateur
Pétunia



La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement Empty
MessageSujet: Re: La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement   La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement EmptyLun 27 Juin 2022, 18:54

Bon, les pétitions commencent ... 

19 717 personnes ont signé la pétition de Sarah DURIEUX. Prochain objectif : 25 000 !


je ne sais pas qui est cette personne, j'ai envoyé à la poubelle.
Revenir en haut Aller en bas
Tonton





La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement Empty
MessageSujet: Re: La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement   La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement EmptyLun 27 Juin 2022, 20:04

Pétunia a écrit:
Bon, les pétitions commencent ... 

19 717 personnes ont signé la pétition de Sarah DURIEUX. Prochain objectif : 25 000 !


je ne sais pas qui est cette personne, j'ai envoyé à la poubelle.

j'ai eu un flirte, une très jolie fille, Dorothée, qui un jour a un peu bu plus qu'il ne le faut. Elle voulait qu'on en reste au flirte car elle avait quelqu'un d'autre. Bien que son attirance envers moi était réel, elle ne voulait pas trahir l'homme avec qui elle était, car elle ne savait pas vraiment où elle en était.

C'est ok, et je l'ai trouvé que coup encore plus belle que son apparence.

Mais ce jour là, elle a voulu allait un peu plus loin, mais elle était sous l'emprise de l'alcool. Gentiment, je l'ai couché dans mon lit, je l'ai couverte, puis je me suis éclipsé, elle s'est endormi et je suis allais dormir sur la canapé.

Au réveil, elle ne se souvenait de pas grand chose, mais elle m'a remercié parce que je n'ai pas profiter de la situation.

Pour moi l'IVG, est à la fois utile, mais c'est aussi de l'enfumage parce qu'il permet aux hommes de fuir leur responsabilité, en mettant une fille enceinte sans qu'elle ne le veulent vraiment, puis en la laissant se débrouiller toute seule, et ceci au nom de la libération du corps de la femme, tu parles....c'est surtout le moyen aux garçons de ne pas avoir à assumer leur responsabilité.

Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
cailloubleu*



La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement Empty
MessageSujet: Re: La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement   La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement EmptyLun 27 Juin 2022, 20:12

Pétunia a écrit:
Bon, les pétitions commencent ... 

19 717 personnes ont signé la pétition de Sarah DURIEUX. Prochain objectif : 25 000 !


je ne sais pas qui est cette personne, j'ai envoyé à la poubelle.


Avaaz.org en est à plus de 700 000. A un million ils feront paraître une annonce dans les médias américains.

Ça ne changera pas grand chose bien sûr.

J'ai signé.

Revenir en haut Aller en bas
Pétunia
Moderateur
Moderateur
Pétunia



La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement Empty
MessageSujet: Re: La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement   La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement EmptyLun 27 Juin 2022, 20:24

En tout cas, en France, ce n'est pas dans la Constitution, 


Depuis l'adoption de la loi Veil, le 17 janvier 1975, l'avortement est dépénalisé en France et constitue une liberté fondamentale de valeur constitutionnelle.

 Néanmoins, l'inscrire de manière effective dans la Constitution aurait le mérite de rendre plus difficile, ou tout simplement de dissuader des éventuelles tentatives futures pour l'abroger, ce droit passant sous l'illustre protection du Conseil constitutionnel. 

Ce changement de statut protégerait un peu plus encore les dernières évolutions en la matière, à l'image de la loi du 3 mars 2022, qui a récemment allongé de 12 à 14 semaines le délai de recours pour effectuer une interruption volontaire de grossesse.  

Subsiste toutefois une question à la frontière du droit et de la philosophie. 

Parler d'un "droit" à l'avortement signifierait que les femmes disposent d'un droit de vie sur l'embryon, or la loi Veil précise bien que le fait d'avorter n'est pas un droit mais une mesure de protection dans le cadre d'une liberté individuelle. 

"Nous sommes ici face à un véritable problème de philosophie du droit : 

comment peut-on consacrer dans une constitution un droit qui n'existe pas au préalable ?", estime à ce titre, dans un entretien au journal La Croix, Anne-Marie Le Pourhiet, professeure de droit public à l'université Rennes 1 et vice-présidente de l'Association française de droit constitutionnel. 


extrait de Trois questions sur une possible inscription d'un droit à l'IVG dans la Constitution - L'Express (lexpress.fr)
Revenir en haut Aller en bas
Tonton





La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement Empty
MessageSujet: Re: La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement   La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement EmptyMar 28 Juin 2022, 00:06

Tout à fait Pétunia,

Merci pour ces précisions juridiques. Par contre tes textes apparaissent en petit sur l'interface, tu sais pourquoi ?

Sinon, en dehors du plan philosophique, et juridique, bien que soit nécessaire d'être encadré aussi, il y a les dimensions techniques du champ médical.

Certains en ont parlé, des médecins, avec les difficultés habituelles car dans un peu tous les sujets c'est soit pour ou contre, c'est à dire noir ou blanc, sans aucune nuance de gris, afin de préciser que techniquement, un IVG est bien plus compliqué techniquement à 14 semaines qu'à 12 semaines.


Revenir en haut Aller en bas
joseph1





La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement Empty
MessageSujet: Re: La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement   La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement EmptyMar 28 Juin 2022, 14:46

Il me semble que la Cour Suprême applique, désormais, le principe de la séparation des pouvoirs : le juge n'a pas à faire la loi, il doit l'appliquer et si besoin l'interpréter. C' est aux élus, dans chaque État des USA, de faire la loi. Au cas particulier de voter sur l'avortement.
Des réactions en France sont des réactions d'hystérie. L'avortement n'est pas un tabou, on peut en discuter. Grâce à l'arrêt de la Cour Suprême les élus américains pourront en discuter. C'est la moindre des choses dans une démocratie.
Revenir en haut Aller en bas
joseph1





La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement Empty
MessageSujet: Re: La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement   La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement EmptyMer 29 Juin 2022, 17:35

L'avortement, le tabou.



L’arrêt de la Cour Suprême des États-Unis d’Amérique qui étendait le droit d’accès à l’avortement à toute la fédération n’est plus. Il a été révoqué par cette même juridiction.

Cette nouvelle décision de la Cour Suprême doit être considérée pour ce qu’elle est : la renonciation des juges à écrire eux-mêmes la loi. Ils sont en effet sensés seulement lire celle-ci pour permettre son application. Rendre aux parlements élus de chaque état fédéral le pouvoir de légiférer par eux-mêmes est plus démocratique que d’imposer, via une jurisprudence fédérale, une décision sans que le législateur en soit le décideur.
La Cour Suprême des USA applique, désormais, le principe de la séparation des pouvoirs : le juge n'a pas à faire la loi, il doit l'appliquer et si besoin l'interpréter. C'est aux élus dans chaque État de faire la loi. Au cas particulier de légiférer sur le droit de l'avortement.

L'avortement n'est pas un tabou, on peut en discuter. Grâce à l'arrêt de la Cour Suprême les élus américains pourront en discuter. C'est la moindre des choses dans une démocratie.

En France le droit de l 'avortement est un tabou, à tel point que l 'on veut le constitutionnaliser pour ne plus avoir à en discuter. Un tabou protégé par la loi constitutionnelle, cela devient un « super-tabou ». C'est un recul pour la démocratie.
Cela est la conséquence du formatage quasi totalitaire des esprits depuis des décennies. Des esprits à qui on a fait oublier que la loi Veil dépénalisait l’avortement dans des cas extrêmes de détresse, qu'elle n 'en faisait pas un moyen de contraception, qu 'elle ne le banalisait pas, qu 'elle n 'en faisait pas un droit.

Le lobby pro-avortement s 'est ingénié à modifier la perception que l 'on avait de cet acte terrible.
Il faut être dans le déni pour affirmer que le fœtus n’est qu’un élément du corps de la mère dont elle doit pouvoir disposer à sa guise : un fœtus humain n’est pas un furoncle.
Depuis la conception il y a une continuité dans le développement de la vie à l'intérieur du sein de la mère, comme il y a continuité après l'accouchement : il sera bébé puis enfant puis adolescent, adulte, vieillard.
Si effectivement sa vie dépend de celle de sa mère, ce fœtus n 'est cependant pas un organe de la mère, son ADN n'est pas celui de sa mère, cette dernière ne peut en disposer comme si elle en était propriétaire. Ce n 'est pas Elle, c 'est Lui.

La mise en avant du caractère religieux de certains opposants à l 'avortement n'est qu’un paravent commode qui sert à ne pas voir la réalité de l’acte auquel ces religieux, et d'autres, s’opposent.
On peut effectivement s’y opposer parce qu’on considère que le fœtus est une créature de Dieu, sans doute la plus faible et la plus démunie de toutes.

Un poème, une prière en fait, peut exprimer ce que ressentent des chrétiens vis à vis de l 'avortement :

Seulette étais, seulette suis
depuis qu’ai perdu mon ami.
Seule ; et en moi pourtant
une jeune vie, notre enfant.

Toutes mes larmes j’ai versé
toutes mes armes déposé
pour en moi cette vie garder
cet enfant de nous, notre enfant.

Seigneur, à deux mains j’implore
sois-nous clément, seule et pleurant
ma joie d’amante. Maintenant
en moi une vie, un enfant.

J’ai versé tant et tant de larmes
à tes pieds dépose les armes
Seigneur, je t’implore et prie
pour en moi cette jeune vie.

Villebramar, 2016
Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
cailloubleu*



La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement Empty
MessageSujet: Re: La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement   La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement EmptyMer 29 Juin 2022, 18:06

joseph1 a écrit:
L'avortement, le tabou.



L’arrêt de la Cour Suprême des États-Unis d’Amérique qui étendait le droit d’accès à l’avortement à toute la fédération n’est plus. Il a été révoqué par cette même juridiction.

Cette nouvelle décision de la Cour Suprême doit être considérée pour ce qu’elle est : la renonciation des juges à écrire eux-mêmes la loi.

Comme son nom l'indique la Cour Suprême est chargée d'avoir le dernier mot dans les litiges et de décider si une loi est oui ou non constitutionnelle.
Leur décision affecte tous les états de l'Union.

En 1973 La Cour Suprême avait décidé dans le procès Roe contre Wade que les lois anti-avortement étaient anticonstitutionnelles, maintenant ils ont décidé de ne pas s'en mêler ce qui n'est pas leur mission. Leur mission est de trancher en regard de la constitution.

D'ailleurs ils n'ont pas déclaré l'avortement anticonstitutionnel sinon ce serait interdit dans l'ensemble des USA.


Revenir en haut Aller en bas
joseph1





La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement Empty
MessageSujet: Re: La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement   La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement EmptyMer 29 Juin 2022, 18:56

cailloubleu* a écrit:
joseph1 a écrit:
L'avortement, le tabou.



L’arrêt de la Cour Suprême des États-Unis d’Amérique qui étendait le droit d’accès à l’avortement à toute la fédération n’est plus. Il a été révoqué par cette même juridiction.

Cette nouvelle décision de la Cour Suprême doit être considérée pour ce qu’elle est : la renonciation des juges à écrire eux-mêmes la loi.

Comme son nom l'indique la Cour Suprême est chargée d'avoir le dernier mot dans les litiges et de décider si une loi est oui ou non constitutionnelle.
Leur décision affecte tous les états de l'Union.

En 1973 La Cour Suprême avait décidé dans le procès Roe contre Wade que les lois anti-avortement étaient  anticonstitutionnelles, maintenant ils ont décidé de ne pas s'en mêler ce qui n'est pas leur mission. Leur mission est de trancher en regard de la constitution.

D'ailleurs ils n'ont pas déclaré l'avortement anticonstitutionnel sinon ce serait interdit dans l'ensemble des USA.



Merci pour votre réponse circonstanciée. Avez-vous des éléments sur les dispositions de la constitution américaine qui permettaient de sanctionner les lois anti-avortement ?
Revenir en haut Aller en bas
cailloubleu*
Moderateur
Moderateur
cailloubleu*



La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement Empty
MessageSujet: Re: La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement   La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement EmptyMer 29 Juin 2022, 19:11

joseph1 a écrit:


Merci pour votre réponse circonstanciée. Avez-vous des éléments sur les dispositions de la constitution américaine qui permettaient de sanctionner les lois anti-avortement ?

On Jan 22, 1973, the Supreme Court, in a 7-2 decision, struck down the Texas law banning abortion, effectively legalizing the procedure nationwide. In a majority opinion written by Justice Harry Blackmun, the court declared that a woman’s right to an abortion was implicit in the right to privacy protected by the 14th Amendment.

Traduction Google
Le 22 janvier 1973, la Cour suprême, dans une décision de 7 contre 2, a invalidé la loi du Texas interdisant l'avortement, légalisant ainsi la procédure dans tout le pays. Dans une opinion majoritaire rédigée par le juge Harry Blackmun, le tribunal a déclaré que le droit d'une femme à l'avortement était implicite dans le droit à la vie privée protégé par le 14e amendement.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

D'après "The New Yorker",la Constitution ne contient aucune référence à l'avortement dans un sens ou dans l'autre:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
joseph1





La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement Empty
MessageSujet: Re: La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement   La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement EmptyMer 29 Juin 2022, 20:41

Merci pour l'information.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement Empty
MessageSujet: Re: La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement   La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La Cour suprême des États-Unis enterre le droit à l’avortement
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wahabisme : Louanges aux États-Unis
» Les mensonges et l’hypocrisie des Etats-Unis à propos de Gaza
» Iran et États Unis, journal de Montréal.
» Guerre Etats-Unis contre la Chine
» Les Etats-Unis en voie de se retirer de la Syrie.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: ACTUALITES-
Sauter vers: