Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS
Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP
Le deal à ne pas rater :
Tome 34 édition collector de My Hero Academia : où le précommander ...
17.25 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -28%
PNY CS900 Series – Disque SSD 1 To 2,5″ ...
Voir le deal
71.99 €

 

 pourquoi Dieu ?

Aller en bas 
AuteurMessage
rosarum

rosarum



pourquoi Dieu ? Empty
MessageSujet: pourquoi Dieu ?   pourquoi Dieu ? EmptyMer 09 Nov 2011, 16:54

extrait d'un livre intitulé "méditations d'un ancien croyant" :

Dès que l'Homme agit, il acquiert de l'expérience, c'est-à-dire qu'il croit discerner un lien entre certaines choses ou certains faits successifs. La notion de "cause" s'éveille en lui.II sait qu'en accomplissant telle action, il obtiendra tel résultat, et il apprend ainsi à régler sa conduite en vue de fins déterminées. Lorsqu'il regarde autour de lui, il voit l'activité d'autres êtres. Transportant en eux ce qu'il a constaté en lui, il se convainct qu'ils agissent pour quelque chose. Puis, avec sa tendance à la généralisation hâtive, il attribue un but, apparent ou caché, à tout ce qui tombe sous ses sens. Comme ses propres buts lui sont donnés par sa volonté, il est naturellement conduit à supposer, dans chaque chose, l'existence d'une volonté comparable à la sienne. Peu à peu, son esprit fusionne toutes ces volontés élémentaires en quelques grandes volontés, extérieures aux choses et supérieures à la volonté humaine, bien que de même essence, et enfin, il substitue à ces volontés multiples une volonté unique et infinie.

A la base du sentiment religieux, nous trouvons donc le désir d'une réponse à la question :« Pourquoi » Cette même question est également à la base de toute science ; mais, tandis que la Science donne seulement des explications fragmentaires, et au prix d'efforts, de difficultés et de lenteurs considérables, la Religion formule immédiatement et sans qu'il soit besoin d'une grande activité cérébrale, une réponse totale et définitive.

Si les Hommes avaient été assurés d'une très longue existence, ils auraient peut-être nourri l'illusion de conquêtes scientifiques assez étendues pour satisfaire leur désir de connaître la raison des choses, et le sentiment religieux ne se serait pas maintenu en eux avec la même impérieuse nécessité ; mais, bien au contraire, les Hommes savent que leur passage sur la Terre sera extrêmement court et que, dans la voie tortueuse et pénible de la Science, ils ne pourront parcourir personnellement qu'un très petit chemin ne leur procurant que de minimes certitudes. Comment s'étonner alors que l'immense majorité des êtres humains de tous les temps se soient engagés sur la route large et commode de la Religion qui, dès le point de départ, permet d'apercevoir le but radieux où Vérité, Connaissance et Bonheur suprêmes attendent les Elus !

La brièveté de la vie humaine est donc bien l'une des principales causes de la persistance des croyances religieuses.
Aujourd'hui, la question :« Pour quoi? » n'a plus de signification pour la Science.. Elle a compris que c'était là une question d'ordre exclusivement utilitaire et humain, et qu'il était vain de la poser chaque fois qu'il ne s'agissait pas des Hommes. Elle a vu dans l'Univers un enchaînement de choses et de faits qui sont tous à la fois des causes et des effets. Tout son effort tend maintenant vers la connaissance du « Comment » de cet enchaînement et non de « Pourquoi » illusoires et chimériques.

L'esprit religieux n'en considérera pas moins, pendant longtemps sans doute, ces « Pourquoi » comme la manifestation la plus claire de ce que l'Homme possède en lui de divin et il continuera à dominer des millions d'êtres qui s'en déclareront satisfaits sans voir que la croyance en Dieu n'arrête pas la série des « Pourquoi » car, après la réponse :« Dieu explique tout », on peut encore demander « Pourquoi Dieu ? »

Tous les êtres humains, du plus sauvage au plus civilisé ont une très haute idée, sinon des autres, du moins d'eux-mêmes. A toutes les époques et dans tous les groupes sociaux, l'Homme s'est considéré comme quelque chose d'exceptionnel, comme une sorte de demi-dieu. Cet orgueil l'a poussé à se séparer de toutes les créatures, même des mammifères supérieurs qui cependant sont construits sur le même plan que lui, naissent, mangent, se reproduisent et meurent comme lui, à creuser un abîme infranchissable entre leur instinct et son intelligence, leurs cris et son langage articulé, et à définir comme des différences essentielles ce qui n'est que nuances. Et c'est cet orgueil qui a donné naissance à l'âme immortelle.

Même quand l'Homme conçoit Dieu dans son unité, dans son infinité, dans son éternité, dans sa toute puissance, rnême quand il se rend un compte moins inexact de complexité de ce qu'il appelle la création, même quand il sait que la Terre est une infime planète Perdue dans l'immensité des Cieux, l'Homme, dans la totalité de l'Univers ne veut rien, admettre entre Dieu et lui, si ce n'est les Anges, qui sauf le corps, lui sont d'ailleurs très comparables.

Le Croyant considère l'Athée comme un orgueilleux. Mais, par le fait seul qu'il croit, lui même accepte sans hésiter la déconcertante, ahurissante possibilité de ressemblances, de rapports, d'échanges et de contacts entre l'Etre par excellence, éternel, infini et un misérable mortel qui ne peut s'évader ni de I'anirnalité, ni du mal, un méchant dont l'histoire est remplie de crimes, un meurtrier perpétuel, non seulement par nécessité, mais aussi par plaisir?
Peut-il exister un orgueil supérieur à celui du Croyant le plus assoiffé d'humilité ?
Revenir en haut Aller en bas
 
pourquoi Dieu ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» pourquoi dieu dans le christianisme est en trois hypostases,pourquoi pas quatre ou cinq ou....!!!
» ELI, ELI, LAMA SABACHTHANI ?
» pourquoi croire en Dieu ?
» ELI, ELI, LAMA SABACHTHANI ?
» Pourquoi Dieu a-t-il dit : tu ne tueras pas?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: QUESTIONS PHILOSOPHIQUES ET ETHIQUES-
Sauter vers: