Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS
Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP
Le Deal du moment : -20%
Promo sur les Baskets Nike Air Max 2090
Voir le deal
119.97 €
Le Deal du moment : -20%
Promo sur les Baskets Nike Air Max 2090
Voir le deal
119.97 €

 

 l'identité corse et son devenir national

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
oumaazedine

oumaazedine



l'identité corse et son devenir national Empty
MessageSujet: l'identité corse et son devenir national   l'identité corse et son devenir national EmptyJeu 12 Jan 2012, 07:29

L’identité corse et son Devenir national

L’émigration corse

La Corse est depuis 8000 ans d’histoire, une terre d’immigration et d’émigration (1)…

De nombreux peuples se sont succédés et entremêlés en Corse avant de se fondre dans le creuset insulaire.

Les uns et les autres ont participé au façonnement de l’identité corse et, inversement, des Corses émigrés ont contribué au façonnement de l’identité de peuples et les ont marqués de leur empreinte…

Ce fut le cas en particulier des Cap-Corsins qui durant des siècles émigrèrent en Algérie, bien avant qu’elle ne devienne française, et des Corses capturés sur les côtes razziées par des pirates « barbaresques », parmi lesquels de nombreux Corses et « Italiens », qui servirent l’Empire Ottoman et qui accédèrent aux plus hautes fonctions, et dont Hassan Corso, Bey d’Alger, fut l’un des plus illustres.

Revenir en haut Aller en bas
http://mouslima-sunnia.blog4ever.com/
oumaazedine

oumaazedine



l'identité corse et son devenir national Empty
MessageSujet: Re: l'identité corse et son devenir national   l'identité corse et son devenir national EmptyJeu 12 Jan 2012, 07:32

Selon les historiens, il y avait au 14ème siècle à Alger, 6000 Corses sur une population algéroise de quelques dizaines de milliers d’habitants…

L’histoire « politiquement incorrecte » de ces Corses d’Algérie reste toujours à écrire…

De nombreux Corses, en quête de débouchés et/ou en mal d’aventure, émigrèrent toutefois principalement dans les métropoles des puissances occupantes. Gênes et Pise doivent compter beaucoup de descendants de Corses… et Marseille, restée pendant longtemps depuis que la Corse est Française (1769), le principal relais maritime entre l’Ile et le Continent, doit compter plus de Corses et de descendants de Corses que dans tout l’ile…

Il y aurait 800.000 Corses sur le Continent…

De 1830 à 1960, de nombreux Corses servirent de cadres à la colonisation française ; et ce, principalement dans les départements français d’Afrique-du-Nord…

Au 19ème siècle, de nombreux Corses, Cap-Corsins, en particulier, émigrèrent au Venezuela et à Porto-Rico… 4% de la population de ces pays, serait d’origine corse…

La diaspora corse est évaluée à environ 3 millions de personnes plus ou moins restés attachés à leur ile…

L’immigration italienne

De 1914 à 1918, 14.000 conscrits corses, moururent sur le front de la guerre où ils avaient été envoyés, laissant exsangue l’ile de sa jeunesse.

Les émigrations corses, volontaires, forcées ou obligées, furent pendant longtemps « compensées » par des immigrations « italiennes » : napolitaines, génoises, calabraises, sardes et siciliennes, principalement…

Nous pouvons affirmer que pendant des siècles et jusque dans les années 60, ce sont les « Italiens » de diverses provinces et/ ou d’ex-Etats italiens, qui contribuèrent principalement et le plus durablement à façonner l’identité corse. Ils en furent même les principaux détenteurs et propagateurs…

Dans les années 60, nous trouvions parfois, aux côtés de patronymes « italiens », de vieux patronymes continentaux, non moins corses, remontant à la colonisation française (1769), des patronymes grecs corsisés, souvenir lointain de colons grecs arrivés dans le sillage de la colonisation française et établis du côté de Cargèse suivis de patronymes plus récents de continentaux resté dans l’ile à la libération en 1945.

L’immigration française continentale et pied-noire
La politique française de développement économique de la Corse que certains qualifieront à juste raison de colonialiste, mise en place dans les années 50, et l’arrivée massive de Français rapatriés d’Afrique-du-Nord et de Français de métropole qui s’ensuivit, ne tarda pas à modifier la dominante génoise et toscane des patronymes…
De 1958 à 1964, environ 17.000 rapatriés d’Afrique-du-Nord, dont 1 tiers d’origine corse, s’établirent dans l’ile, et, dans le même temps, autant de fonctionnaires, de commerçants métropolitains s’ajoutèrent à ceux déjà présents, à Ajaccio principalement, sans oublier les milliers de légionnaires, d’origines diverses, présents dans des régiments repliés d’Algérie, implantés à proximité des principales villes ; des dizaines de familles harkies installées en 1962 et des dizaines de milliers de travailleurs marocains auxquels les Pieds-Noirs, puis les Métropolitains et les Corses firent appel, pour suppléer au manque de main-d’œuvre.
L’intégration des Français continentaux et des Pieds-Noirs
40 ans après l’arrivée de ces premiers et nouveaux immigrés, Français de Métropole et d’Afrique-du-Nord, ceux qui à l’époque étaient en âge de se marier, se sont souvent mariés avec des Corses, ou plus tard, leurs enfants…Leurs enfants ou leurs petits enfants sont Corses, parlent, sinon le corse, du moins le français avec l’accent corse.

Beaucoup d’entre eux ont une conscience nationale corse et ne diffèrent des autres Corses, que par la consonance de leurs patronymes, encore qu’un patronyme corse puisse cacher l’ascendance de 1, 2, ou 3 grands-parents continentaux et/ou pieds-noirs…
décès » parus dans la presse et des plaques professionnelles figurant à l’entrée de cabinets sur lesquelles le patronyme corse est accolé au patronyme continental afin de faire ressortir une origine plus anciennement corse.

L’immigration marocaine

Qu’en est-il des immigrés marocains, de leurs enfants et de leur intégration dans la Nation corse ?

Jusqu’en 1975 cette immigration était essentiellement masculine et composée d’hommes mariés ayant laissé leurs familles au pays. Depuis, et à la faveur de lois favorisant les regroupements familiaux, cette immigration se fit plus familiale. Les enfants marocains arrivés en Corse avec leurs parents ou nés en Corse entre 1975 et 1982 ont aujourd’hui entre 18 et 30 ans. Ils ont été à l’école avec des enfants corses de leur âge et ont grandi avec eux.

Ils parlent comme eux le corse et le français avec l’accent corse…

Les jeunes filles « marocaines » fréquentent ou se sont mariés à des jeunes hommes corses, et inversement. Ces jeunes gens d’origine marocaine nés à Bastia, à Ajaccio, à Calvi ou à Ghisonaccia, ne se sentent pas moins Corses que les Corses d’origine, ou d’origine… continentale ou encore que les Corses, nés… à Paris, à Marseille, ou bien encore, à Alger ou à Nouméa…

Les Corses de toutes origines unis dans un destin commun

Quelle belle « revanche » de l’histoire que de voir ces Corses d’origines diverses dont les parents et les grands-parents s’opposaient, partager un destin commun, appartenir à la Nation corse et avoir en charge la survivance de l’identité corse. Ces facultés d’intégration de la Corse, ce miracle corse, tiennent à sa forte identité et bien sûr, à son insularité, à ses paysages grandiose et à son histoire faite de luttes et de combats.

A la différence de la France qui impose en son sein l’intégration obligatoire des immigrés, la Corse, a tout naturellement intégré à sa Nation les générations d’immigrés qui se sont succédés

Parmi les peuples qui se sont installés, succédés, entremêlés, plus ou moins longuement en Corse durant son histoire : les Ibères, les Torréens, les Phocéens, les Etrusques, les Syracusains, les Carthaginois, les Byzantins, les Romains, les Vandales, les Goths, les Sarrasins, les Pisans, les Génois, les « barbaresques » et les… Français…

Revenir en haut Aller en bas
http://mouslima-sunnia.blog4ever.com/
Invité
Invité




l'identité corse et son devenir national Empty
MessageSujet: Re: l'identité corse et son devenir national   l'identité corse et son devenir national EmptyJeu 12 Jan 2012, 08:04

Je ne savais pas chère Ouma que tu aimais la belle Corse :)


Revenir en haut Aller en bas
pinson

pinson



l'identité corse et son devenir national Empty
MessageSujet: Re: l'identité corse et son devenir national   l'identité corse et son devenir national EmptyJeu 12 Jan 2012, 09:27

l'identité corse et son devenir national 175602 les amis : je me suis instruit ....



Mais j'entends dire que les Corses d'aujourd'hui, sont xénophobes Qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




l'identité corse et son devenir national Empty
MessageSujet: Re: l'identité corse et son devenir national   l'identité corse et son devenir national EmptyJeu 12 Jan 2012, 09:53

pinson a écrit:
l'identité corse et son devenir national 175602 les amis : je me suis instruit ....



Mais j'entends dire que les Corses d'aujourd'hui, sont xénophobes Qu'en pensez-vous ?
pas de xenophobie
sur l'ile il y a beaucoup de métissage. comme depuis toujours d'ailleurs
or il suffit de s'intégrer à la culture Corse.
faire du bisounours n'a jamais sauvé une culture
les enfants qu'ils soient de France d’Italie d’Espagne ou du Maghreb (comme beaucoup aujourd'hui) apprennent la culture corse c'est comme ça. Personne n'a soumis les corses. ça va pas commencer aujourd'hui. La petite corse fait peur à toute la méditerranée. On détruit pas une culture millénaire.
la Corse accueille si on respecte sa culture. Les corses préfèrent crever que voir leur culture disparaitre
c'est pas compliquer à comprendre.
on s'en fou des termes ; s'il faut appeler ça bitadudule appelez ça bitadudule, s'il faut appeler ça xénophobie appelez ça xénophobie...
La Corse toujours conquise jamais soumise ; la culture Corse reste point barre...
Revenir en haut Aller en bas
oumaazedine

oumaazedine



l'identité corse et son devenir national Empty
MessageSujet: Re: l'identité corse et son devenir national   l'identité corse et son devenir national EmptyJeu 12 Jan 2012, 11:22

comment ne pas aimer cet endroit , tous ces vestiges , toute cette cote , toute cette nature , ces falaises et ces lacs , nous ne remercierons jamais notre seigneur tout puissant pour ce qu'il nous a créé comme bienfaits et parmi eux ,le plaisir de l'oeil mon cher enutrof c'est la paix dans le coeur.. l'identité corse et son devenir national 2926776927 l'identité corse et son devenir national 1433743430

allah pardonne moi si je t'ai offencé , et fait que je sois de ceux qui suivent ta voie de lumiere , jusqu'a l'eternité

l'identité corse et son devenir national 4033047434
Revenir en haut Aller en bas
http://mouslima-sunnia.blog4ever.com/
Invité
Invité




l'identité corse et son devenir national Empty
MessageSujet: Re: l'identité corse et son devenir national   l'identité corse et son devenir national EmptyJeu 12 Jan 2012, 17:47

pinson a écrit:
l'identité corse et son devenir national 175602 les amis : je me suis instruit ....



Mais j'entends dire que les Corses d'aujourd'hui, sont xénophobes Qu'en pensez-vous ?

Bonsoir ami pinsonet , mon futur mari est Corse il n'est absolument pas xénophobe mais plutôt du style méfiant , gardant la tradition dans beaucoup de domeine surtout familliale .
Revenir en haut Aller en bas
pinson

pinson



l'identité corse et son devenir national Empty
MessageSujet: Re: l'identité corse et son devenir national   l'identité corse et son devenir national EmptyVen 13 Jan 2012, 18:32

Enutrof a écrit:
pinson a écrit:
l'identité corse et son devenir national 175602 les amis : je me suis instruit ....



Mais j'entends dire que les Corses d'aujourd'hui, sont xénophobes Qu'en pensez-vous ?
pas de xenophobie
sur l'ile il y a beaucoup de métissage. comme depuis toujours d'ailleurs
or il suffit de s'intégrer à la culture Corse.
faire du bisounours n'a jamais sauvé une culture
les enfants qu'ils soient de France d’Italie d’Espagne ou du Maghreb (comme beaucoup aujourd'hui) apprennent la culture corse c'est comme ça. Personne n'a soumis les corses. ça va pas commencer aujourd'hui. La petite corse fait peur à toute la méditerranée. On détruit pas une culture millénaire.
la Corse accueille si on respecte sa culture. Les corses préfèrent crever que voir leur culture disparaitre
c'est pas compliquer à comprendre.
on s'en fou des termes ; s'il faut appeler ça bitadudule appelez ça bitadudule, s'il faut appeler ça xénophobie appelez ça xénophobie...
La Corse toujours conquise jamais soumise ; la culture Corse reste point barre...


Tu es donc corse toi-même , l'ami ....Ce qui expliquerait ton amour du chant, ton amour des cultures §
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




l'identité corse et son devenir national Empty
MessageSujet: Re: l'identité corse et son devenir national   l'identité corse et son devenir national EmptySam 14 Jan 2012, 19:48

toute l'humanité aime le chant mon cher Pinson. Ce n'est pas une exclusivité Corse
Les oiseaux en sont maitres à leurs heures :)

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




l'identité corse et son devenir national Empty
MessageSujet: Re: l'identité corse et son devenir national   l'identité corse et son devenir national EmptyDim 15 Jan 2012, 04:44

un peu d'humour ne fait pas de mal :)
Revenir en haut Aller en bas
pinson

pinson



l'identité corse et son devenir national Empty
MessageSujet: Re: l'identité corse et son devenir national   l'identité corse et son devenir national EmptyJeu 19 Jan 2012, 21:38

Enutrof a écrit:
toute l'humanité aime le chant mon cher Pinson. Ce n'est pas une exclusivité Corse
Les oiseaux en sont maitres à leurs heures :)




Perso, ce que je préfère dans les musiques du monde, ce sont les chants corses (quelle profondeur dans l'émotion ; et le flamenco !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




l'identité corse et son devenir national Empty
MessageSujet: Re: l'identité corse et son devenir national   l'identité corse et son devenir national EmptySam 21 Jan 2012, 02:31


Lotta ghjuventù l'avvene si tù (Lutte jeunesse l'avenir est à toi)

un peu patriotique mais c'est aussi ça l'identité Wink

" L'arme principale des Corses était leur courage. Ce courage fut si grand que dans un de ces combats, vers une rivière nommée Golo, ils se firent un rempart de leurs morts pour avoir le temps de recharger derrière eux avant de faire une retraite nécessaire ; leurs blessés se mêlèrent parmi les morts pour affermir le rempart.
On trouve partout de la valeur, mais on ne voit de telles actions que chez les peuples libres."
Voltaire
Revenir en haut Aller en bas
oumaazedine

oumaazedine



l'identité corse et son devenir national Empty
MessageSujet: Re: l'identité corse et son devenir national   l'identité corse et son devenir national EmptySam 21 Jan 2012, 07:18

pinson a écrit:
Enutrof a écrit:
toute l'humanité aime le chant mon cher Pinson. Ce n'est pas une exclusivité Corse
Les oiseaux en sont maitres à leurs heures :)




Perso, ce que je préfère dans les musiques du monde, ce sont les chants corses (quelle profondeur dans l'émotion ; et le flamenco !!!

merci mon cher enutrof pour cette video ,vraiment wallahi j'ai senti la grandeur d'ame de cette population , j'ai toujours admiré les gens solidaire entre eux , j'ai horreur de la trahison ,et ces gens la sont vraiment braves , si le monde entier leur ressemblait , et bien je crois que personne ne se sentira frustré ou meme diminué , on sent vraiment l'amour dans cette population
la solidarité est comme la generosité , elle ne peut avoir de limite
Revenir en haut Aller en bas
http://mouslima-sunnia.blog4ever.com/
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur



l'identité corse et son devenir national Empty
MessageSujet: Re: l'identité corse et son devenir national   l'identité corse et son devenir national EmptySam 21 Jan 2012, 09:42

oumaazedine a écrit:
pinson a écrit:


Perso, ce que je préfère dans les musiques du monde, ce sont les chants corses (quelle profondeur dans l'émotion ; et le flamenco !!!

merci mon cher enutrof pour cette video ,vraiment wallahi j'ai senti la grandeur d'ame de cette population , j'ai toujours admiré les gens solidaire entre eux , j'ai horreur de la trahison ,et ces gens la sont vraiment braves , si le monde entier leur ressemblait , et bien je crois que personne ne se sentira frustré ou meme diminué , on sent vraiment l'amour dans cette population
la solidarité est comme la generosité , elle ne peut avoir de limite


Un débat intéressant à propos du racisme corse :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Invité
Invité




l'identité corse et son devenir national Empty
MessageSujet: Re: l'identité corse et son devenir national   l'identité corse et son devenir national EmptySam 21 Jan 2012, 12:39

mario-franc_lazur a écrit:

Un débat intéressant à propos du racisme corse :

http://forums.france2.fr/france2/envoyespecial/corse-elle-raciste-sujet_3712_1.htm

je viens de feuilleter un peu quelques pages ^^'
c'est intéressant. du vrai du faux :)
de toute façon France 2 vendrait son père et sa mère pour avoir toute l'audience des gens.
Il est amusant quand même de constater que l'écrasante majorité ont oublié que racisme = penser qu'une race soit inférieure.
Si un peuple, défend sa culture, il est taxé de racisme. Voila une façon de penser des plus discriminatoires (Et ça c'est partout dans le monde).
Pour celui qui veut s'imposer, si l'autre ne la ferme pas c'est qu'il est raciste. On se demande qui sont vraiment les gentils du coup.

Il faut quand même regarder non pas la Corse mais le bassin méditerranéen. Ce bassin a toujours été la convoitise de conquêtes. Le plus souvent les armes à la main, mais aussi par l'économie d'une civilisation, par la politique aussi, et bien sur le nombre. Je ne pense pas que la culture Corse aussi forte soit elle avec une population de presque 300000 habitants s'imposerait beaucoup sur les deux continents. Bref et bien souvent un peu des quatre.

Si la Corse s'était laissé faire ? Elle serait quoi aujourd'hui ?
Et c'est pareil pour tout :
La Corse est un baromètre civilisationnel entre les deux continents. Quand il y a un problème en Corse on sait quel est le problème des deux continents.
les Corses luttent contre les dealers. Quand ils attrapent un dealer il passe un sale quart d'heure, bon ben ce dealer connaissait les risques. Quand il s'agit d'un étranger, c'est du racisme ou du protectionnisme ?

la Corse c'est genre peut-être 285000 habitants. On sait très bien qu'il y a une immigration massive du continent Africain vers l'Europe. Si on laissait 500000 immigrés poser leurs bagages comme ça sans régulation comme à présent où ceux qui s'intègrent sont les bienvenues. Sans un certain protectionnisme, la Corse serait quoi ?
Je rappelle qu'il y a environ 20 lieux dédiés au culte musulman et 7 mosquées. Ils ne se font pas plastiqués (et si malheureusement ça devait arriver un jour, c'est que les Corses auraient activé le bouton résistance et pas le bouton racisme)
C'est quand même plus sur le continent qu'on voit des croix gammées sur des carrés musulmans ou sur des mosquées. Et les maghrébins qui sont sur l'ile vont jamais pisser ou taguer sur une église comme ça se fait ailleurs (à part un suicidaire peut être).

La Corse est minuscule au milieu des supers civilisations qui possèdent le bassin. Elle est obligée de protéger sa culture.
Il y a encore 40 ans, être français ça voulait dire quelque chose. Etre français ça veut dire quoi ? A part tout ramener aux papiers je vois pas.
Aujourd'hui être français ça a moins de signification culturelle et identitaire qu'être Corse.
Donc ne pas confondre la protection culturelle avec le racisme. Après dans l'histoire du monde, l'amour ce n'est pas suffisant pour se sauver malheureusement. Ne pas confondre non plus résistance avec terrorisme. Sur terre le mal règne. le bien, aussi beau soit il, n'a jamais gagné seul.

Si je résume ceux qui pensent que les Corses sont tous des racistes voila deux proverbes
Quandu à chi mori à chi s'allarga (Lorsque les uns se meurent les autres s'épanouissent)
Quandu da la forza à la raghjoni cuntrasta vinci la forza e la raghjoni ùn basta (lorsqu'il y a conflit entre la force et la raison c'est la raison qui l'emporte et avoir raison n'est pas suffisant)

Allez un peu d'humour :

lol!


Dernière édition par Enutrof le Sam 21 Jan 2012, 13:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
oumaazedine

oumaazedine



l'identité corse et son devenir national Empty
MessageSujet: Re: l'identité corse et son devenir national   l'identité corse et son devenir national EmptySam 21 Jan 2012, 13:22

j'ai lu les posts des forumeur , et mon cher mario je suis en plein carrefour , peut-tu m'indiquer quelle chemin je dois prendre , parce que j'y ai trouvé de la colere pour dire que c'est des racistes , et de la colere pour dire que c'est des gentils et des tout beaux
donc quel est ton avis ....?
Revenir en haut Aller en bas
http://mouslima-sunnia.blog4ever.com/
Roger76





l'identité corse et son devenir national Empty
MessageSujet: Re: l'identité corse et son devenir national    l'identité corse et son devenir national EmptyLun 23 Jan 2012, 17:50

Je regrette chère Ouma mais Hassan Corso est qualifié par les uns de "renégat corse" mais d’autres précisent qu’enlevé à l’âge de cinq ans par les barbaresques il fut converti à l’islam (nulle contrainte en religion n’est-ce pas ?). Ce qui était de pratique très courante sous l’Empire Ottoman : le réputé corps des janissaires était constitué de garçons chrétiens enlevés et islamisés pour servir le pouvoir ottoman.
Renégat à cinq ans ? Le Hassan Corso islamisé avant l’âge de raison n’avait alors plus rien de corse ! Il était devenu algérois musulman, pas à part entière toutefois.

Que peut-on savoir de l’histoire de la Corse il y a 8000 ans ? Alors que l’on sait très peu de l’histoire des peuples de ces temps et encore bien après ?
6000 Corses sur une population algéroise de quelques dizaines de milliers d’habitants au 14ème siècle à Alger… ? Quels historiens avancent ces chiffres ?
Parlent-ils de corses émigrés volontaires en terre d’islam ou de corses razziés et islamisés ?
Tu avances que Gênes et Pise doivent compter beaucoup de descendants de Corses…
Je suis de longue ascendance corse, plus précisément cap-corsin par mon père, ma mère est de Corte. Mon nom patronymique xxxxxxi est typiquement génois, il est mentionné dans une église de Bastia comme d’un pêcheur en mer qui, au 15eme siècle, avait ramené un Christ noir miraculeux dans ses filets…
Je ne suis donc pas descendant d’italiens émigrés en Corse mais de génois émigrés en Corse il y a cinq siècles : les corses depuis des millénaires sont des insulaires pour qui de la mer vient l’ennemi (d’où les nombreuses tours dites génoises qui jalonnent les côtes, tours de guet). Pour être pécheur en mer au 15eme siècle il fallait ne pas être corse insulaire.

Un ancêtre de ma famille paternelle, armateur, a fait faillite pour n’avoir pas cru au bateau à vapeur, et d’un cousin émigré en Colombie mes arrière grands parents maternels ont reçu un jour un petit paquet contenant six cailloux verts, translucides : mais quelle idée de payer cher pour envoyer des petits cailloux ? C’est ça la Corse. Tout ce qui vient d'ailleurs est danger, menace, inconnu.
Mon grand père paternel a émigré de Bastia, où il n’y a depuis plus personne de la famille, à Tanger en 1910.
Pas comme colon ni colonisateur mais en commerçant.
Mon autre grand père a quitté la Corse en 14-18 (elle était française) et a rejoint Lyautey au Maroc en 1917… comme menuisier artisan.

Mais il y a aussi dans ma famille corse des patronymes très français, principalement d’Auvergne, qui ne datent pas d’une colonisation programmée par la France mais d’une émigration de France pour motifs religieux et / ou politiques.
C’est ainsi qu’un oncle au nom très continental a fait revivre la langue corse en publiant une écriture de la langue (le corse parle corse mais utilisait l'italien pour les actes écrits).
Les linguistes n’ont jamais résolu le mystère de la langue corse, qui n’est pas de l’italien !, étrangement identique dans toutes les vallées : tous les villages, qui n’avaient de communication entre eux que l’été à travers cols et sentiers de montagne, faute d’être marins, parlent la même langue. Quand on constate que les ibériques les siciliens les italiens parlent des langues régionales très diversifiées c’est inexplicable.

Mais quand tu dis Ouma
Citation :
A la différence de la France qui impose en son sein l’intégration obligatoire des immigrés, la Corse, a tout naturellement intégré à sa Nation les générations d’immigrés qui se sont succédés
Je suis tenté de corriger :
Certes l’intégration légalisée et obligatoire est discutable, la République Française n’a jamais su gérer la différence, l’excès de loi en devient injustice.
Mais en Corse, j’en sais quelque chose, la loi insulaire coutumière prévaut sur la loi continentale : les immigrés de toutes origines ou confessions ont vite compris qu’il leur fallait travailler et s’intégrer, ce qu’ils ont su faire. Pour le plus grand bien de tous. C’est là la différence avec la France continentale : quand on respecte la Corse et que l’on fait soi-même l’effort de s’y intégrer, il n’y a pas problème. S’y intégrer ne veut pas dire perdre son âme ni sa foi, mais respecter et adopter sa terre d’accueil.
Notre fils aîné randonneur alpiniste grimpeur y a toujours fait d’excellents séjours, avec son sac et sa tente sur le dos, dans le respect de la nature et des gens. Mais hélas en fin de saison on ramasse des tonnes de détritus abandonnés par les touristes sur le GR 20. Et ça les corses ne le supportent pas.

Mon frère aussi y a été pour raison professionnelle plusieurs années (à son retour d'Algérie) sans aucun problème de relation, bien que ne parlant pas le corse (seule ma mère le maîtrisait)

Pour terminer, deux anecdotes, il y en aurait bien d’autres :
Mon frère un samedi matin allant en montagne sur une route étroite se trouve nez à nez avec la voiture de la poste, qui coupait le virage sur sa gauche.
"Eh bé c’est de peu !"
"Eh vous le savez pourtant bien qu’à cette heure je reviens de ma tournée !"

Et à un neveu de même patronyme qui me parlait de vacances quelque part en Corse je demandai : as-tu pris contact avec nos "cousins" xxxxxxi (on est tous cousins en Corse)
"Non, je ne savais pas qu’il y en a là."
"Oh ils t’auraient bien reçu, après t’avoir fouillé à l’entrée, par précaution."
"Pourquoi ça ?"
"Tu n’as pas vu le film l'enquête Corse ? tu comprendrais"
"Mais j’y pense, me répond mon neveu, j’avais loué une voiture sur place, je l’ai rayée en manœuvrant, quand j’ai rendu la voiture la fille qui faisait le contrôle m’a dit"
"Ah mais M. xxxxxxi, vous avez abîmé une aile et le pare-choc, et vous n’aviez pas pris d’assurance."
Non, c’est vrai, je n’avais pas payé l’assurance dégâts optionnelle.
"Eh bien on va faire un petit constat pour régler ça."
Cinq minutes après elle ressort du bureau les mains vides :
"Pas de problème M. xxxxxxi, vous étiez assuré, vous pouvez aller. Tout est réglé…"
Mon neveu savait pertinemment qu’il n’avait pas pris l’assurance, c’était sur le contrat.
Ce qu’il ne savait pas c’est que dans ce petit coin de Corse on ne cherche pas noise à quelqu’un "de la famille" (tout comme dans le film).

Ceci dit j’aime l’âme corse, je comprends mais je n’excuse pas les plastiqueurs : j’ai connu Torre Molinos et les côtes d’Espagne de Barcelone à Cadiz, du temps où la route était à peine tracée, les plages désertes, la nature sauvage, et les auberges bien moins cher qu’en France. C’est depuis méconnaissable, les corses ne veulent pas de ce "béton sur mer" ils ont bien raison. Une vraie catastrophe écologique.
Et de plus économique maintenant !

Que les corses veuillent préserver leur île leur âme leur culture est un bien.
Quant à la manière c’est une autre question.

Oui Ouma
Citation :
Quelle belle « revanche » de l’histoire que de voir ces Corses d’origines diverses dont les parents et les grands-parents s’opposaient, partager un destin commun, appartenir à la Nation corse et avoir en charge la survivance de l’identité corse. Ces facultés d’intégration de la Corse, ce miracle corse, tiennent à sa forte identité et bien sûr, à son insularité, à ses paysages grandiose et à son histoire faite de luttes et de combats.
Merci à toi.
Car il n’y a pas xénophobie en corse, il y a auto-protection millénaire.
Citation :
la Corse accueille si on respecte sa culture. Les corses préfèrent crever que voir leur culture disparaître

Citation :
Perso, ce que je préfère dans les musiques du monde, ce sont les chants corses (quelle profondeur dans l'émotion ; et le flamenco !!!
Perso, pinson, j’y ajoute le fado, qui a lui aussi, avec la musique berbère, bercé mon enfance.
Et je suis rentré enchanté d'une semaine de rêve passée il y a quelques années au Festival des musiques sacrées de Fès. C'est chaque année en mai une rencontre fraternelle, qui reste gravée au coeur de tous. Des polyphonies corses et catalanes ont été au programme, à côté de soeur Marie Kairouz priant en araméen, et de choeurs pakistanais ou indiens entre autres. Autrefois Arte diffusait en différé des séquences de ce festival, aujourd'hui hélas seuls les initiés savent que cela existe. Car entre autres ce festival a bien pour objet de préserver toutes les cultures à travers leurs musiques et chants sacrés traditionnels.


Revenir en haut Aller en bas
oumaazedine

oumaazedine



l'identité corse et son devenir national Empty
MessageSujet: Re: l'identité corse et son devenir national   l'identité corse et son devenir national EmptyLun 23 Jan 2012, 20:00

je t'ai lu mon cher roger , je reviendrais demain sur le sujet , bonne nuit , l'ami
Revenir en haut Aller en bas
http://mouslima-sunnia.blog4ever.com/
Contenu sponsorisé





l'identité corse et son devenir national Empty
MessageSujet: Re: l'identité corse et son devenir national   l'identité corse et son devenir national Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
l'identité corse et son devenir national
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: ACTUALITES-
Sauter vers: