Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS
Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP
-28%
Le deal à ne pas rater :
PNY CS900 SSD Interne 1 To SATA III à 71,99€
71.99 € 100.64 €
Voir le deal
Le Deal du moment :
Apple AirPods Pro à 199€
Voir le deal
199.99 €

 

 Le besoin de se rattacher à quelque chose ?

Aller en bas 
5 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Nass'





Le besoin de se rattacher à quelque chose ? Empty
MessageSujet: Le besoin de se rattacher à quelque chose ?   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? EmptyJeu 31 Mai 2012, 15:11

A moins que vous viviez dans une grotte, vous n'êtes pas sans savoir que l'Occident traverse, selon certains économistes, la pire crise de son histoire. Devant les défis économiques colossaux qui nous attendent, le chômage galopant et inquiétant, la crise de confiance envers le capitalisme et l'égoïsme latent; la perception du réel pour certaines personnes est vécue comme un défi quotidien.

Face à la raison (a aborder dans sa question performative) qui semble t-il ne parvient plus à convaincre, pensez-vous que le sacré a une carte à jouer pour rassurer les foules et les fédérer autour de valeurs "pures" ? On parle sans cesse du fait que les religions ont perdu contre la raison, mais à croire les foules qui convergent vers la mosquée de ma ville ou dans les églises, le sacré semble encore avoir de beaux jours devant lui.

A votre avis ?
Revenir en haut Aller en bas
rosarum

rosarum



Le besoin de se rattacher à quelque chose ? Empty
MessageSujet: Re: Le besoin de se rattacher à quelque chose ?   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? EmptyJeu 31 Mai 2012, 16:06

Nass' a écrit:
A moins que vous viviez dans une grotte, vous n'êtes pas sans savoir que l'Occident traverse, selon certains économistes, la pire crise de son histoire. Devant les défis économiques colossaux qui nous attendent, le chômage galopant et inquiétant, la crise de confiance envers le capitalisme et l'égoïsme latent; la perception du réel pour certaines personnes est vécue comme un défi quotidien.

Face à la raison (a aborder dans sa question performative) qui semble t-il ne parvient plus à convaincre, pensez-vous que le sacré a une carte à jouer pour rassurer les foules et les fédérer autour de valeurs "pures" ? On parle sans cesse du fait que les religions ont perdu contre la raison, mais à croire les foules qui convergent vers la mosquée de ma ville ou dans les églises, le sacré semble encore avoir de beaux jours devant lui.

A votre avis ?

petit extrait d'un texte de Robert Redeker pour alimenter la réflexion

L'athéisme n'a rien de spontané. L'être humain est d'abord croyant, ou du moins crédule, l'imagination, faculté qui le détache des autres animaux, lui montrant des forces occultes et des dieux partout.
Or, dans l'histoire de l'espèce humaine, l'imagination, fàbricatrice de dieux, précède la raison, dont le matérialisme et l'athéisme sont des résultats. A l'image de la liberté, l'athéisme est le fruit d'un travail, il représente un arrachement.
La situation sociologique de notre époque, pointée par Nietzsche comme celle de la " mort de Dieu " , n'est donc pas un athéisme; c'est une indifférence, qui a fait glisser la crédulité vers d'autres objets (ceux de la consommation), et qui n'exclut pas un retour des formes anciennes de la religion.
Revenir en haut Aller en bas
Nass'





Le besoin de se rattacher à quelque chose ? Empty
MessageSujet: Re: Le besoin de se rattacher à quelque chose ?   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? EmptyJeu 31 Mai 2012, 16:31

Merci pour cet apport^^ Si je t'ai bien compris, tu veux dire que l'Homme a acquis cette faculté à être maître de son destin à partir du moment où il construit les facteurs qui améliorent son niveau de vie ? Peut-on affirmer que le matérialisme va de pair avec l'athéisme ou du moins l'incrédulité envers des questions existentielles ?

Intéressant tout ça. Je me demande d'ailleurs si la majorité des travailleurs va au travail pour gagner simplement de l'argent et donc, alimenter la croyance en l'athéisme (je ne cherche pas à juger attention).

L'athéisme=notion de résultat à Court Terme ? (posture sécuritaire)
La foi (religieuse)=notion de résultat sur le Long Terme qui va se réaliser dans l'au-delà ? (posture risquée "je crois que mes bonnes actions se transformeront en réalité dans ma nouvelle vie")
Revenir en haut Aller en bas
rosarum

rosarum



Le besoin de se rattacher à quelque chose ? Empty
MessageSujet: Re: Le besoin de se rattacher à quelque chose ?   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? EmptyJeu 31 Mai 2012, 17:23

Nass' a écrit:
Peut-on affirmer que le matérialisme va de pair avec l'athéisme ou du moins l'incrédulité envers des questions existentielles ?
c'est en effet ce que dit Robert Redeker, mais le matérialisme n'est pas la caricature qu'en a fait l'église catholique.
voir ici le texte intégral dont j'ai cité un passage dans mon message précédent :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par rosarum le Jeu 31 Mai 2012, 18:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
rosarum

rosarum



Le besoin de se rattacher à quelque chose ? Empty
MessageSujet: Re: Le besoin de se rattacher à quelque chose ?   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? EmptyJeu 31 Mai 2012, 18:02

Nass' a écrit:

Intéressant tout ça. Je me demande d'ailleurs si la majorité des travailleurs va au travail pour gagner simplement de l'argent et donc, alimenter la croyance en l'athéisme (je ne cherche pas à juger attention).
on peut aussi y aller parce qu'on a un travail intéressant ou parce qu'on est convaincu que son travail est utile pour la collectivité.
Revenir en haut Aller en bas
rosarum

rosarum



Le besoin de se rattacher à quelque chose ? Empty
MessageSujet: Re: Le besoin de se rattacher à quelque chose ?   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? EmptyJeu 31 Mai 2012, 18:06

Nass' a écrit:

L'athéisme=notion de résultat à Court Terme ? (posture sécuritaire)
La foi (religieuse)=notion de résultat sur le Long Terme qui va se réaliser dans l'au-delà ? (posture risquée "je crois que mes bonnes actions se transformeront en réalité dans ma nouvelle vie")
oui et j'avais d'ailleurs listé dans un autre fil quelques unes des raisons de croire en Dieu. Je les remet ici :

Citation :
parmi les raisons de croire en Dieu que les croyants m'ont donné j'ai relevé celles ci :

- le refus que la mort soit une fin définitive
- le refus que les injustices de ce monde ne soient pas réparées
- l'espoir d'une vie plus agréable que celle d'ici bas
- avoir "quelqu'un" à qui s'adresser dans les moments de détresse.

sur toutes ces raisons je ne peux m'empêcher de citer Freud :

"Il serait certes très beau qu'il y eut un Dieu créateur du monde et une Providence pleine de bonté, un ordre moral de l'univers et une vie future, mais il est cependant très curieux que tout cela soit exactement ce que nous pourrions nous souhaiter à nous-mêmes."
(Sigmund Freud / 1856-1939)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Le besoin de se rattacher à quelque chose ? Empty
MessageSujet: Re: Le besoin de se rattacher à quelque chose ?   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? EmptyJeu 31 Mai 2012, 19:22

Nass' a écrit:
A moins que vous viviez dans une grotte, vous n'êtes pas sans savoir que l'Occident traverse, selon certains économistes, la pire crise de son histoire. Devant les défis économiques colossaux qui nous attendent, le chômage galopant et inquiétant, la crise de confiance envers le capitalisme et l'égoïsme latent; la perception du réel pour certaines personnes est vécue comme un défi quotidien.

Face à la raison (a aborder dans sa question performative) qui semble t-il ne parvient plus à convaincre, pensez-vous que le sacré a une carte à jouer pour rassurer les foules et les fédérer autour de valeurs "pures" ? On parle sans cesse du fait que les religions ont perdu contre la raison, mais à croire les foules qui convergent vers la mosquée de ma ville ou dans les églises, le sacré semble encore avoir de beaux jours devant lui.

A votre avis ?

Bonsoir Nass , c'est vrai que pour l'instant avec la crise mondial financière , politique , il y a de quoi paniquer , perso je dirais ceci que avoir la foi est vraiment une très bonne chose , car elle permet d'avoir une vie équilibré , des choses simples , naturels , afin de ne pas ce laissé manipuler par tous les artifices de la vie .
Revenir en haut Aller en bas
Tonton





Le besoin de se rattacher à quelque chose ? Empty
MessageSujet: Re: Le besoin de se rattacher à quelque chose ?   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? EmptyJeu 31 Mai 2012, 19:26

Bonjour Nass' et rosrarum,

Je me permet de tisser rapidement qlq repaire concernant l'occident. Pardon, ce ne sont que des caricatures.

Une première donné, l'influence greco-romaine et l'influence judéo-chrétienne : leur différence.
Les juifs sont la 1e famille de Dieu, leur quotidien, les relations sociales, etc...tout est reglementé selon la volonté de Dieu : culte de Dieu, recherche de son esprit.
Les grecs ( puis les romains qui feront un copier collé ) se " débrouillent", les Dieux vivent sur l'olympe et les laissent agir : culte de l'homme, on recherche l'esprit de l'homme ( philo, république, gymnase, etc..).

2e.La renaissance, retour sur l'antiquité, nouvelle religion ( Protestant, ce que je suis), lien entre l'esprit de l'homme et l'esprit de Dieu. " Fusion" entre esprit de l'homme et esprit de Dieu ( bien que cela commença au 4e s, sous constentin ) : Politique et pouvoir religieux entremélé, l'imprimerie, la connaissance etc...

3e, Siecle des lumieres.
L'homme sait tout, peut tout expliquer. Les artistes, les romantiques reclament moins de maths plus d'amour.

4e, L'homme peut tout, l'industrie ( les pauvres ouvriers )

5e, 1e et 2e guerre mondiale, Hiroshima-Nagasaki, les camps, l'angoisse de la bombe H, certes l'homme peut tout, il peut surtout tout faire péter : no futur.

et nous arrivons à aujourdhui.

Au plaisir de vous relire, que la paix soit dans vos maisons.
Revenir en haut Aller en bas
Nass'





Le besoin de se rattacher à quelque chose ? Empty
MessageSujet: Re: Le besoin de se rattacher à quelque chose ?   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? EmptyJeu 31 Mai 2012, 19:31

Le besoin de se attacher à quelque chose vient du fait que l'Homme veut se détacher de la quotidienneté, trouver un sens à sa vie. La vie ne peut se satisfaire d'adhésions politiques, économiques et idéologiques, elle doit également passer par une méditation sur les raisons de notre apparition sur terre.

Là ou Freud fait une erreur, c'est que l'idéal peut effectivement se construire sur Terre mais il y a cette angoisse existentielle qui ronge l'Homme au point de croire en des signes qui apaiseront ses incertitudes. Je partage le fait que chaque être humain va connaître la vérité à sa mort, sans possibilité de communiquer à autrui les mystères du passage vers un possible au-delà. J'ai d'ailleurs qualifié cette notion de "voyage indépendant". Les religions, les philosophies et même les règles qui régissent notre société, essaient de nous rassurer. La critique est ouverte évidemment, mais même le plus grand des prêcheurs de bonté réfléchit sur sa propre finitude (et je pense que c'est le cas de tout le monde).

Sommes-nous tous condamnés ? A quelle mesure ? Y a t-il une justice céleste ? Si oui, prolonge t-elle la sanction humaine ? L'homme a besoin de comprendre, de donner un sens à sa vie. C'est sa nature, nous sommes programmés ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
rosarum

rosarum



Le besoin de se rattacher à quelque chose ? Empty
MessageSujet: Re: Le besoin de se rattacher à quelque chose ?   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? EmptyJeu 31 Mai 2012, 22:16

Nass' a écrit:
Le besoin de se attacher à quelque chose vient du fait que l'Homme veut se détacher de la quotidienneté, trouver un sens à sa vie. La vie ne peut se satisfaire d'adhésions politiques, économiques et idéologiques, elle doit également passer par une méditation sur les raisons de notre apparition sur terre.
oui et cette question éternelle a reçu deux types de réponses.
- les philosophes qui tentent d'y répondre par la réflexion
- les prophètes qui prétendent avoir LA réponse à cette question

voici un texte tiré d'un livre intitulé "méditations d'un ancien croyant" que je soumet à la réflexion et la critique des membres du forum.


Dès que l'Homme agit, il acquiert de l'expérience, c'est-à-dire qu'il croit discerner un lien entre certaines choses ou certains faits successifs. La notion de "cause" s'éveille en lui.II sait qu'en accomplissant telle action, il obtiendra tel résultat, et il apprend ainsi à régler sa conduite en vue de fins déterminées. Lorsqu'il regarde autour de lui, il voit l'activité d'autres êtres. Transportant en eux ce qu'il a constaté en lui, il se convainct qu'ils agissent pour quelque chose. Puis, avec sa tendance à la généralisation hâtive, il attribue un but, apparent ou caché, à tout ce qui tombe sous ses sens. Comme ses propres buts lui sont donnés par sa volonté, il est naturellement conduit à supposer, dans chaque chose, l'existence d'une volonté comparable à la sienne. Peu à peu, son esprit fusionne toutes ces volontés élémentaires en quelques grandes volontés, extérieures aux choses et supérieures à la volonté humaine, bien que de même essence, et enfin, il substitue à ces volontés multiples une volonté unique et infinie.

A la base du sentiment religieux, nous trouvons donc le désir d'une réponse à la question :« Pourquoi » Cette même question est également à la base de toute science ; mais, tandis que la Science donne seulement des explications fragmentaires, et au prix d'efforts, de difficultés et de lenteurs considérables, la Religion formule immédiatement et sans qu'il soit besoin d'une grande activité cérébrale, une réponse totale et définitive.

Si les Hommes avaient été assurés d'une très longue existence, ils auraient peut-être nourri l'illusion de conquêtes scientifiques assez étendues pour satisfaire leur désir de connaître la raison des choses, et le sentiment religieux ne se serait pas maintenu en eux avec la même impérieuse nécessité ; mais, bien au contraire, les Hommes savent que leur passage sur la Terre sera extrêmement court et que, dans la voie tortueuse et pénible de la Science, ils ne pourront parcourir personnellement qu'un très petit chemin ne leur procurant que de minimes certitudes. Comment s'étonner alors que l'immense majorité des êtres humains de tous les temps se soient engagés sur la route large et commode de la Religion qui, dès le point de départ, permet d'apercevoir le but radieux où Vérité, Connaissance et Bonheur suprêmes attendent les Elus !

La brièveté de la vie humaine est donc bien l'une des principales causes de la persistance des croyances religieuses.
Aujourd'hui, la question :« Pour quoi? » n'a plus de signification pour la Science.. Elle a compris que c'était là une question d'ordre exclusivement utilitaire et humain, et qu'il était vain de la poser chaque fois qu'il ne s'agissait pas des Hommes. Elle a vu dans l'Univers un enchaînement de choses et de faits qui sont tous à la fois des causes et des effets. Tout son effort tend maintenant vers la connaissance du « Comment » de cet enchaînement et non de « Pourquoi » illusoires et chimériques.

L'esprit religieux n'en considérera pas moins, pendant longtemps sans doute, ces « Pourquoi » comme la manifestation la plus claire de ce que l'Homme possède en lui de divin et il continuera à dominer des millions d'êtres qui s'en déclareront satisfaits sans voir que la croyance en Dieu n'arrête pas la série des « Pourquoi » car, après la réponse :« Dieu explique tout », on peut encore demander « Pourquoi Dieu ? »
Revenir en haut Aller en bas
Tonton





Le besoin de se rattacher à quelque chose ? Empty
MessageSujet: Re: Le besoin de se rattacher à quelque chose ?   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? EmptyVen 01 Juin 2012, 20:36

Bonjour Rosarum,

Tu commences ton argument par : " dés que l'homme agit".

Bien, d'abord connais tu la différence entre croire en Dieu et avoir foi en lui ?, même si c'est comme les 2 ailes d'un oiseau ce n'est pas toutes à fait la même chose.

Croire, c'est ne pas douter de son existance, avoir la foi ( c'est à dire confiance ), c'est lui remettre ta vie ou ta destiné, entre ses mains, c'est à dire que ce n'est pas l'homme qui agit, c'est Dieu qui agit. Ce n'est pas si facile que ça à mettre en pratique, à cause de notre orgueil issus du péché originel. Dieu ne voulait pas que nous touchions au fruit de l'arbre de la connaissance du bien et du mal ( c'est pas une pomme , c bon les pommes ), en aucun Dieu prive l'homme de connaissance, mais en ce qui concerne le bien et le mal, cela lui appartient, c'est cela qui régit l'univers , car lui seul a les tenants et les aboutissants. Nous ne sômmes capable que de nous unir en un trés grand nombre, et de nous opposer à un autre grand nombre.

Au plaisir de te relire, puisse Dieu ouvrir ton coeur, tu pourras contempler le merveilleux jardin qu'il a mis à l'intérieur de toi. Dieu nous donnes son amour, que pouvons nous lui donner, si ce n'est le notre en retour ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Le besoin de se rattacher à quelque chose ? Empty
MessageSujet: Re: Le besoin de se rattacher à quelque chose ?   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? EmptyVen 01 Juin 2012, 21:13

Tonton a écrit:
Bonjour Rosarum,

Tu commences ton argument par : " dés que l'homme agit".

Bien, d'abord connais tu la différence entre croire en Dieu et avoir foi en lui ?, même si c'est comme les 2 ailes d'un oiseau ce n'est pas toutes à fait la même chose.

Croire, c'est ne pas douter de son existance, avoir la foi ( c'est à dire confiance ), c'est lui remettre ta vie ou ta destiné, entre ses mains, c'est à dire que ce n'est pas l'homme qui agit, c'est Dieu qui agit. Ce n'est pas si facile que ça à mettre en pratique, à cause de notre orgueil issus du péché originel. Dieu ne voulait pas que nous touchions au fruit de l'arbre de la connaissance du bien et du mal ( c'est pas une pomme , c bon les pommes ), en aucun Dieu prive l'homme de connaissance, mais en ce qui concerne le bien et le mal, cela lui appartient, c'est cela qui régit l'univers , car lui seul a les tenants et les aboutissants. Nous ne sômmes capable que de nous unir en un trés grand nombre, et de nous opposer à un autre grand nombre.

Au plaisir de te relire, puisse Dieu ouvrir ton coeur, tu pourras contempler le merveilleux jardin qu'il a mis à l'intérieur de toi. Dieu nous donnes son amour, que pouvons nous lui donner, si ce n'est le notre en retour ?

Bonsoir Tonton , tes trois dernières lignes ont ravi mon coeur c'est la stricte vérité .Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
rosarum

rosarum



Le besoin de se rattacher à quelque chose ? Empty
MessageSujet: Re: Le besoin de se rattacher à quelque chose ?   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? EmptySam 02 Juin 2012, 11:49

Tonton a écrit:
Bien, d'abord connais tu la différence entre croire en Dieu et avoir foi en lui ?,
je pense que oui et il m'a fallu du temps pour comprendre que croire ne veut pas dire "penser que" mais "faire confiance à"
dans le credo catholique, croire à la Sainte Eglise Catholique est absurde s'il s'agissait de croire en son existence. il s'agit en réalité de lui faire confiance.

croire en Dieu, c'est donc lui faire confiance et non pas croire en son existence.
on ne trouve d'ailleurs quasiment aucun argument contre l'athéisme dans la bible parce que pour les rédacteurs de la bible, l'existence de Dieu ne faisait aucun doute.

Citation :
c'est à dire que ce n'est pas l'homme qui agit, c'est Dieu qui agit.
c'est un point de vue que je respecte mais ce que dit l'auteur, c'est que l'idée qu'il existerait une volonté divine est le résultat d'un raisonnement par analogie entre nous même et l'univers qui nous entoure.
puisque nous agissons selon notre volonté en vue d'un but précis, nous supposons à priori que les autres êtres font de même et donc qu'il y a une volonté et une finalité derrière tout phénomène et derrière toute action.
c'est cette idée qui a conduit nos ancêtres à attribuer une volonté à la Nature (religions animistes, adoration des forces de la Nature etc..) pour arriver progressivement à la notion de volonté d'un être unique immatériel
mais la science nous a montré qu'il n'y a pas de volonté dans la Nature, mais seulement mise en oeuvre de lois physiques. Les religions animistes sont donc en voie de disparition.
Dire qu'il y a une volonté et une finalité dans l'Univers relève du même type de raisonnement, et en tant qu'agnostique, je ne peux pas exclure qu'il n'y ait aucune volonté ni finalité dans l'Univers.

Citation :
Au plaisir de te relire, puisse Dieu ouvrir ton coeur, tu pourras contempler le merveilleux jardin qu'il a mis à l'intérieur de toi. Dieu nous donnes son amour, que pouvons nous lui donner, si ce n'est le notre en retour ?
merci et de même pour toi.
Revenir en haut Aller en bas
titou

titou



Le besoin de se rattacher à quelque chose ? Empty
MessageSujet: Re: Le besoin de se rattacher à quelque chose ?   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? EmptySam 02 Juin 2012, 13:37

rosarum a écrit:
Nass' a écrit:
Le besoin de se attacher à quelque chose vient du fait que l'Homme veut se détacher de la quotidienneté, trouver un sens à sa vie. La vie ne peut se satisfaire d'adhésions politiques, économiques et idéologiques, elle doit également passer par une méditation sur les raisons de notre apparition sur terre.
oui et cette question éternelle a reçu deux types de réponses.
- les philosophes qui tentent d'y répondre par la réflexion
- les prophètes qui prétendent avoir LA réponse à cette question

voici un texte tiré d'un livre intitulé "méditations d'un ancien croyant" que je soumet à la réflexion et la critique des membres du forum.

Assalam

Comme tu le dis, le philosophe utilise la reflexion, c'est à dire le "mental".

Tandis que le prophète utilise une "conscience indépendante du mental". Cette conscience est situé dans la poitrine. Et par la lumière divine, elle est capable de s'éveiller et de passer à autre domaine à la rencontre des êtres spirituels (anges, etc). Voir le coeur flamboyant de jésus par exemple.

Cette conscience ont peut la nommer "esprit" également. Elle est libre, délivrée du mental qui est une véritable cage. Et elle a accès à l'information divine qui n'est pas soumise au temps et à l'espace, contrairement à la reflexion et à la spéculation qui est totalement soumise au temps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Le besoin de se rattacher à quelque chose ? Empty
MessageSujet: Re: Le besoin de se rattacher à quelque chose ?   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? EmptySam 02 Juin 2012, 13:51

titou a écrit:
rosarum a écrit:
Nass' a écrit:
Le besoin de se attacher à quelque chose vient du fait que l'Homme veut se détacher de la quotidienneté, trouver un sens à sa vie. La vie ne peut se satisfaire d'adhésions politiques, économiques et idéologiques, elle doit également passer par une méditation sur les raisons de notre apparition sur terre.
oui et cette question éternelle a reçu deux types de réponses.
- les philosophes qui tentent d'y répondre par la réflexion
- les prophètes qui prétendent avoir LA réponse à cette question

voici un texte tiré d'un livre intitulé "méditations d'un ancien croyant" que je soumet à la réflexion et la critique des membres du forum.

Assalam

Comme tu le dis, le philosophe utilise la reflexion, c'est à dire le "mental".

Tandis que le prophète utilise une "conscience indépendante du mental". Cette conscience est situé dans la poitrine. Et par la lumière divine, elle est capable de s'éveiller et de passer à autre domaine à la rencontre des êtres spirituels (anges, etc). Voir le coeur flamboyant de jésus par exemple.

Cette conscience ont peut la nommer "esprit" également. Elle est libre, délivrée du mental qui est une véritable cage. Et elle a accès à l'information divine qui n'est pas soumise au temps et à l'espace, contrairement à la reflexion et à la spéculation qui est totalement soumise au temps.

Bonjour titou.
Oui j'ai déjà entendu ce que tu dis concernant la conscience du mental, mais... je n'ai pas bien compris la différence, dans ce cas, avec ce que les bouddhistes et les hindous appellent les chakras.
Revenir en haut Aller en bas
Tonton





Le besoin de se rattacher à quelque chose ? Empty
MessageSujet: Re: Le besoin de se rattacher à quelque chose ?   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? EmptySam 02 Juin 2012, 14:36

bonjour Rosarum,

Permet moi qlq précision. Croire ne veut pas dire avoir confiance, avoir la foi, oui . Croire en Dieu et avoir la foi en Dieu sont 2 choses bien distinctes. Tu peux par exemple croire que Dieu existe, mais penser qu'il ne s'interresse pas à toi, dans ce cas tu n'as pas la foi. C'est pourquoi la foi d'un croyant est mise à l'épreuve. Tu comprendras j'espère, que dans ce cas, qui est propre à toute sorte de croyance, les questions que tu te poses ne concernent pas la consistance de Dieu mais le role qu'il joue dans ta vie. Ca tu semble le savoir. C'est donc qlq chose de personnelle, en lien avec ton histoire de vie. Si tu acceptes vraimment Dieu dans ta vie, même les petites choses de ton existance seront "pilotées", ce n'est pas de la théologie, c'est de la pratique. Une partique qui n'a rein à voir ac une religion, c'est une pratique basée sur une relation personnelle ac Dieu, bien sur il faut accepter de l'expérimenter.

En faisant de la théologie ou en édifiant des religions, l'homme agit. Il me suffit simplement de constater l'état écologique de notre planète pour comprendre qu'a cause de notre manière d'agir, nous sômmes chassés du paradis, vivant dans l'enfer du béton et de la polution, l'homme devenant une valeur marchande. Cette issus fataliste, les textes en parlent, précisant que Dieu par amour, interviendra. L'homme de toute façon, ne peut s'empécher d'agir.

C'est vrai que le message de Jésus, anti-politique et anti-étatique, voir anti-religieux a qlq peut été "mis au gout du jour" ( enfin selon le contexte propre à chaque momment de l'histoire avec un grand H). Les premiers Chrétiens étaient d'ailleur considérés comme de dangereux athées au sein d'un l'empire romain qui faisait du religieux, un culte pour l'empereur. Cela peut parâitre surprenant, pourtant Dieu lui même a constament demandé au peuple juif d'abattre les poteaux sacrés, de renoncer aux idoles. Dans le livre Deuteronome, il demande que chacun mette une part des bienfaits qu'il accorde et de la partager, avec d'autre, en sa présence et que ce sera là, une bonne religion.

L'église primitive devenue église catholique a en fait , été simplement victime de son succés. Sans le vouloir, elle a finit par devenir un état et pocéder un pouvoir politique, ce que pourtant Jésus refusa quand il fut tenté par le diable. Jésus met en évidence que l'amour suffit pour " régler " toute situation humaine " sans avoir à se référer à qlquonque autorité humaine, mais il parle " d'un petit troupeau ". C'est vrai que le dialogue, nécessaire à un " état d'amour" fonctionne difficilement pour une institution de plusieurs millions voir milliards d'individus. C'est pourquoi, je ne me permetterait pas de fonder une image négative de l'église catholique et d'occulter les actions d'amour entrepris par bon nombre de ses pratiquants. Dans le cas d'une institution, il y a nécéssité de mettre en place en plus du clergé dominical, un clergé séculier. Les hauts responsables du clergé séculier, necessairement, cotoyaient aussi les cours royales. Je ne vais pas dire que l'église s'est " embourgeoisée", mais pour bon nombre de personne, rentrer au clergé devenait aussi synonime de réussite sociale ( le rouge et le noir de Stendhal ). Face à un tel succés, l'appartenance à une religion forte, devenait un atout pour les chefs de guerre. Une fois converti, Clovis est resté le même personnage sanguinaire. Plutard, l'Europe fut secouée par de nombreux affrontement entre protestant et catholique, qui étaient en réalité, des actions de propagande pour renverser , le pouvoir en place et prendre sa place. Mais c'était trop tard. Comme disait Napoléon : " les curés tiennent le peuples, les évêques tiennent les curés, et moi je tiens les évêques". Voila, l'homme agit.

Scientifiquement, pour l'apparition de la vie, un certain nombre de chercheur, sans la remettre en cause, ont décidé d'aborder leur recherche sans tenir compte des travaux de Darwin. Bien,cela aprés avoir constaté que la cellule et son noyeau sont si complexe que l'on ne pouvait se contenter du darwinisme. En effet certaine cellule ont un flagèle pour se mouvoir, et celle qui n'en ont pas, ne peuvent pas bouger. Ce flagèle qui ressemble à un petit moteur rotatif, composé de plusieur pièce " mécanique ", n'est pas le résultat d'une évolution car il existe ou n'existe pas. La piste biologique n'étant pas de toute façon primordiale pour connaitre les origines de la vie, ils ont bien sur, étudié la composition des mollécules chimiques. Elles ont des formes précises et peuvent s'emboiter les une aux autres ( ou pas ) parcequ'elles ont une forme précise. Cette forme est aussi l'aboutissement d'un message nucléique. Bref, pour l'instant aucun scientifique ne niera que ce qui détermine un organisme qlq'il soit, c'est son ADN. Hors, l'ADN est un code, une séquence trés strucutré, en gros c'est un peu comme si tu jettais les lettres de ton scrable et que sur la table apparaissait " to be or not to be", tu recommences le mélange et tu obtiens " that is the question". Face à une telle impropabilité scientifique, bon nombre se sont convertis.

Je suis chrétien protestant pratiquant, dans mon église, même pour le pasteur, la religiosité de la pratique passe au second plan, l'essentiel étant pour chacun d'être attentif à ce que Dieu lui dit, au coeur de sa vie. Nous communions dans un amour partagé pour Jésus Christ, à cause de qui il est.

Il n'y a aucune réponse en l'homme, que des questions.

Revenir en haut Aller en bas
titou

titou



Le besoin de se rattacher à quelque chose ? Empty
MessageSujet: Re: Le besoin de se rattacher à quelque chose ?   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? EmptySam 02 Juin 2012, 14:40

*Espérance* a écrit:
titou a écrit:
rosarum a écrit:
Nass' a écrit:
Le besoin de se attacher à quelque chose vient du fait que l'Homme veut se détacher de la quotidienneté, trouver un sens à sa vie. La vie ne peut se satisfaire d'adhésions politiques, économiques et idéologiques, elle doit également passer par une méditation sur les raisons de notre apparition sur terre.
oui et cette question éternelle a reçu deux types de réponses.
- les philosophes qui tentent d'y répondre par la réflexion
- les prophètes qui prétendent avoir LA réponse à cette question

voici un texte tiré d'un livre intitulé "méditations d'un ancien croyant" que je soumet à la réflexion et la critique des membres du forum.

Assalam

Comme tu le dis, le philosophe utilise la reflexion, c'est à dire le "mental".

Tandis que le prophète utilise une "conscience indépendante du mental". Cette conscience est situé dans la poitrine. Et par la lumière divine, elle est capable de s'éveiller et de passer à autre domaine à la rencontre des êtres spirituels (anges, etc). Voir le coeur flamboyant de jésus par exemple.

Cette conscience ont peut la nommer "esprit" également. Elle est libre, délivrée du mental qui est une véritable cage. Et elle a accès à l'information divine qui n'est pas soumise au temps et à l'espace, contrairement à la reflexion et à la spéculation qui est totalement soumise au temps.

Bonjour titou.
Oui j'ai déjà entendu ce que tu dis concernant la conscience du mental, mais... je n'ai pas bien compris la différence, dans ce cas, avec ce que les bouddhistes et les hindous appellent les chakras.

La "conscience" n'est justement pas sous la dépendance du mental et du cerveau. Dans le Coran, par exemple, il est question d'une lumière dans la poitrine et pas dans le mental, dans le cerveau. c'est donc la poitrine parée de lumière divine qui voit et comprend tout. Et jésus également est représenté avec un coeur, une poitrine rayonnante de lumière.

On retrouve cela également dans la tradition hindoue avec la lumière qui s'étend à travers le tronc de l'homme. Platon parlait également d'un axe lumineux de diamant. L'éveil des chakras correspond à des étapes sur cette voie axiale. Le chakra n'est pas une notion très importante pour les yogis. Le plus important est de faire le silence du cerveau justement (en éteignant l'égo et les sens dans les 1er phases). Et les saints éteignent cette individualité en "se soumettant à la volonté divine". En ne faisant qu'UN avec elle. Ainsi l'égo, l'individualité disparait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Le besoin de se rattacher à quelque chose ? Empty
MessageSujet: Re: Le besoin de se rattacher à quelque chose ?   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? EmptySam 02 Juin 2012, 17:34

Merci Titou

Seulement, l'ouverture des chakras est quand même quelque chose qui peut être dangereux je pense. Qu'en penses-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
titou

titou



Le besoin de se rattacher à quelque chose ? Empty
MessageSujet: Re: Le besoin de se rattacher à quelque chose ?   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? EmptySam 02 Juin 2012, 18:24

*Espérance* a écrit:
Merci Titou

Seulement, l'ouverture des chakras est quand même quelque chose qui peut être dangereux je pense. Qu'en penses-tu ?


Il suffit de bénéficier de la baraka "bénédiction divine". Dieu se charge de purifier l'intériorité humaine à sa manière, la poitrine bénéficie alors de la lumière.

Le dernier Prophète saws par exemple pratiquait la retraite spirituelle pendant laquelle il invoquait Dieu jusqu'à ce que Dieu le surprenne dans sa solitude.

Et si tu veux en savoir plus sur la doctrine hindoue :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Le besoin de se rattacher à quelque chose ? Empty
MessageSujet: Re: Le besoin de se rattacher à quelque chose ?   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? EmptySam 02 Juin 2012, 19:28

titou a écrit:
*Espérance* a écrit:
Merci Titou

Seulement, l'ouverture des chakras est quand même quelque chose qui peut être dangereux je pense. Qu'en penses-tu ?


Il suffit de bénéficier de la baraka "bénédiction divine". Dieu se charge de purifier l'intériorité humaine à sa manière, la poitrine bénéficie alors de la lumière.

Le dernier Prophète saws par exemple pratiquait la retraite spirituelle pendant laquelle il invoquait Dieu jusqu'à ce que Dieu le surprenne dans sa solitude.

Et si tu veux en savoir plus sur la doctrine hindoue :

http://sililia.over-blog.com/categorie-10642051.html

Merci titou, je connais un peu Ramana Maharshi, mais je lirai ton lien quand je pourrais y accéder car pour l'instant, je n'arrive pas à rester connectée.

Il y a beaucoup d"'avatars" chez les hindous. Par exemple, Mère Meera et Amma pour ne citer qu'elles et qui sont encore en vie et donnent le darshan.

Pour en revenir aux charkra, tu penses que le simple pratiquant peut y arriver ? moi je ne pense pas et je redis que c'est dangereux parce que ésotérique : tu ne crois pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Nass'





Le besoin de se rattacher à quelque chose ? Empty
MessageSujet: Re: Le besoin de se rattacher à quelque chose ?   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? EmptySam 02 Juin 2012, 21:00

L'ésotérisme n'est guère un danger, c'est une posture méditative, intérieure de la spiritualité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Le besoin de se rattacher à quelque chose ? Empty
MessageSujet: Re: Le besoin de se rattacher à quelque chose ?   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? EmptySam 02 Juin 2012, 21:47

Nass' a écrit:
L'ésotérisme n'est guère un danger, c'est une posture méditative, intérieure de la spiritualité.

Bonsoir Nass'

Je ne suis pas trop d'accord avec ta définition de l'ésotérisme.

D'ailleurs, voici ce qu'en dit Wipipédia :

Le mot « ésotérisme » est d'origine grecque et, dans l'Antiquité, désignait habituellement des enseignements réservés à un petit nombre d'initiés, notamment au sein des Mystères, par exemple les Mystères d'Éleusis.

Ce mot a aussi été utilisé, en Occident, pour désigner des enseignements ainsi que des courants, qui, au sein du christianisme, appartenaient à des milieux fermés qualifiés, pour la même raison, d'ésotériques et regroupés sous la dénomination générale d' ésotérisme chrétien auquel appartient en particulier l'hermétisme chrétien. On utilise aussi cette dénomination, dans ce contexte, à propos des écrits de Jacob Boehme, de Jean de Ruisbroek, auxquels on donne également le nom d'écrits théosophiques. Ce dernier terme doit être distingué de la Société Théosophique, mouvement moderne crée par Madame Blavatsky. et dont le caractère ésotérique est contesté par certains auteurs, parmi lesquels René Guénon.

Le mot « ésotérisme » est aussi utilisé à propos de l'islam pour désigner le soufisme, ensemble de doctrines de nature cachée et initiatique au sein de cette religion. Dans l'islam, l'ésotérisme, au sens général, porte le nom plus général de tasawuf : le soufisme apparaît ainsi comme la formulation islamique du tasawuf.

Dans le judaïsme, les enseignements de nature ésotérique sont regroupés sous le nom de Kabbale.

Le taoïsme, par exemple dans son aspect relatif à la quête d'immortalité, est également considéré comme étant de nature ésotérique.

Le bouddhisme comporte certaines branches ésotériques (Vajrayâna tibétain, Shingon japonais) préconisant des initiations pour parvenir au Nirvâna. Le Bardo Thödol des Tibétains est un livre ésotérique qui puise ses racines dans la philosophie indienne du Samkhya.

Aujourd'hui, et en Occident, le mot ésotérisme a été étendu à un nombre considérable de courants, dont, entre autres, la magie, mais l'application de ce terme à ces domaines a été contesté par des auteurs, notamment René Guénon.

Par ailleurs, certains mouvements sectaires s’appuient sur des textes à teneur ésotérique
Revenir en haut Aller en bas
titou

titou



Le besoin de se rattacher à quelque chose ? Empty
MessageSujet: Re: Le besoin de se rattacher à quelque chose ?   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? EmptySam 02 Juin 2012, 22:18

*Espérance* a écrit:
titou a écrit:
*Espérance* a écrit:
Merci Titou

Seulement, l'ouverture des chakras est quand même quelque chose qui peut être dangereux je pense. Qu'en penses-tu ?


Il suffit de bénéficier de la baraka "bénédiction divine". Dieu se charge de purifier l'intériorité humaine à sa manière, la poitrine bénéficie alors de la lumière.

Le dernier Prophète saws par exemple pratiquait la retraite spirituelle pendant laquelle il invoquait Dieu jusqu'à ce que Dieu le surprenne dans sa solitude.

Et si tu veux en savoir plus sur la doctrine hindoue :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Merci titou, je connais un peu Ramana Maharshi, mais je lirai ton lien quand je pourrais y accéder car pour l'instant, je n'arrive pas à rester connectée.

Il y a beaucoup d"'avatars" chez les hindous. Par exemple, Mère Meera et Amma pour ne citer qu'elles et qui sont encore en vie et donnent le darshan.

Pour en revenir aux charkra, tu penses que le simple pratiquant peut y arriver ? moi je ne pense pas et je redis que c'est dangereux parce que ésotérique : tu ne crois pas ?

je te donne ma compréhension : L'ésotérisme c'est la spiritualité tandis que l'exoterisme c'est la Loi (religion). Et il n y a pas de spiritualité sans Loi en islam. Le problème est qu' Il y a beaucoup de religieux et peu de spirituels. C'est à dire beaucoup d'appelés mais peu d'élus, comme dit la Bible. Donc déjà d'office, nous savons que ce n'est pas tout le monde qui franchit la porte étroite ici bas.

Ensuite, toutes les doctrines disent la même chose, les élus de Dieu ont tous des qualités spécifiques : la sincérité totale vis à vis de Dieu et une aspiration à Dieu hors du commun. Ils invoquent Dieu comme s'ils allaient mourir demain. Des invocations de ce type necessitent un minimum de concentration et une grande foi en Dieu. ils sont dans un immense besoin de Dieu, là tout de suite, dans l'instant. Ils savent que le commandement divin peut descendre à tout instant en faveur des hommes. Ils sont humbles et ils se blâment intérieurement sans arrêt et ils supplient Dieu de les purifier. Ils sont dans l'effort, dévoués au Seigneur. Leur coeur est attaché à Dieu. Leur pensée sont dominées par l'Eternel. Ce sont des gens comme ça qui sont qualifiés ou véritablement appelés. Ce sont les gens du coeur. Et leur voie est celle de la grâce divine.. L'Eternel les comble de grâce inattendue. ce sont les élus qui connaissent le mieux la Miséricorde divine. Et Dieu les connait également. Il swt sait leur début et leur fin.

Sinon concernant le yoga : j'ai effectivement lu qu'il était déconseillé de pratiquer des exercices par soi meme en vu d'obtenir une illumination. Certains ont terminé ont des hôpitaux psychiatriques, dit on. Personnellement j'y connais rien à tous ces exercices car ma pratique suit le modèle prophétique : retraite spirituelle solitaire et invocation de Dieu. C'est la voie sans danger, la voie de grâce et de pureté.
Revenir en haut Aller en bas
titou

titou



Le besoin de se rattacher à quelque chose ? Empty
MessageSujet: Re: Le besoin de se rattacher à quelque chose ?   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? EmptySam 02 Juin 2012, 22:24

*Espérance* a écrit:
Nass' a écrit:
L'ésotérisme n'est guère un danger, c'est une posture méditative, intérieure de la spiritualité.

Bonsoir Nass'

Je ne suis pas trop d'accord avec ta définition de l'ésotérisme.

D'ailleurs, voici ce qu'en dit Wipipédia :

Le mot « ésotérisme » est d'origine grecque et, dans l'Antiquité, désignait habituellement des enseignements réservés à un petit nombre d'initiés, notamment au sein des Mystères, par exemple les Mystères d'Éleusis.

Ce mot a aussi été utilisé, en Occident, pour désigner des enseignements ainsi que des courants, qui, au sein du christianisme, appartenaient à des milieux fermés qualifiés, pour la même raison, d'ésotériques et regroupés sous la dénomination générale d' ésotérisme chrétien auquel appartient en particulier l'hermétisme chrétien. On utilise aussi cette dénomination, dans ce contexte, à propos des écrits de Jacob Boehme, de Jean de Ruisbroek, auxquels on donne également le nom d'écrits théosophiques. Ce dernier terme doit être distingué de la Société Théosophique, mouvement moderne crée par Madame Blavatsky. et dont le caractère ésotérique est contesté par certains auteurs, parmi lesquels René Guénon.

Le mot « ésotérisme » est aussi utilisé à propos de l'islam pour désigner le soufisme, ensemble de doctrines de nature cachée et initiatique au sein de cette religion. Dans l'islam, l'ésotérisme, au sens général, porte le nom plus général de tasawuf : le soufisme apparaît ainsi comme la formulation islamique du tasawuf.

Dans le judaïsme, les enseignements de nature ésotérique sont regroupés sous le nom de Kabbale.

Le taoïsme, par exemple dans son aspect relatif à la quête d'immortalité, est également considéré comme étant de nature ésotérique.

Le bouddhisme comporte certaines branches ésotériques (Vajrayâna tibétain, Shingon japonais) préconisant des initiations pour parvenir au Nirvâna. Le Bardo Thödol des Tibétains est un livre ésotérique qui puise ses racines dans la philosophie indienne du Samkhya.

Aujourd'hui, et en Occident, le mot ésotérisme a été étendu à un nombre considérable de courants, dont, entre autres, la magie, mais l'application de ce terme à ces domaines a été contesté par des auteurs, notamment René Guénon.

Par ailleurs, certains mouvements sectaires s’appuient sur des textes à teneur ésotérique

Jacob Boehme était un initié apparemment mais pas la société théosophique. Le boudhisme est une déviation de l'hindouisme. Et biensur beaucoup de sectes piochent dans la réalité pour que leur doctrine tienne la route ...Le faux s'est mêlé au vrai depuis longtemps maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Le besoin de se rattacher à quelque chose ? Empty
MessageSujet: Re: Le besoin de se rattacher à quelque chose ?   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? EmptySam 02 Juin 2012, 22:27

Sinon concernant le yoga : j'ai effectivement lu qu'il était déconseillé de pratiquer des exercices par soi meme en vu d'obtenir une illumination. Certains ont terminé ont des hôpitaux psychiatriques, dit on. Personnellement j'y connais rien à tous ces exercices car ma pratique suit le modèle prophétique : retraite spirituelle solitaire et invocation de Dieu. C'est la voie sans danger, la voie de grâce et de pureté.
____________________

Tu as tout à fait raison Titou, il ne faut pas jouer avec ce qui peut être les forces du Mal.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Le besoin de se rattacher à quelque chose ? Empty
MessageSujet: Re: Le besoin de se rattacher à quelque chose ?   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? EmptySam 02 Juin 2012, 22:35

*Espérance* a écrit:
Sinon concernant le yoga : j'ai effectivement lu qu'il était déconseillé de pratiquer des exercices par soi meme en vu d'obtenir une illumination. Certains ont terminé ont des hôpitaux psychiatriques, dit on. Personnellement j'y connais rien à tous ces exercices car ma pratique suit le modèle prophétique : retraite spirituelle solitaire et invocation de Dieu. C'est la voie sans danger, la voie de grâce et de pureté.
____________________

Tu as tout à fait raison Titou, il ne faut pas jouer avec ce qui peut être les forces du Mal.

Bonsoir Espérance , mon avis en le suivant il y a des gens et des endroits à ne pas fréquenter , régulièrement je vais en retraite silencieuse afin de mieux méditer , prier , prendre du recul pour me remettre en question , bien souvent sa ce passe dans un monastère catholique qui est guidé par un prieur , je ne veux pa sfréquenter les endroits obscurs et n'ai pas besoin d'être illuminé , la parole de Dieu me convient parfaitement mais bien sur chacun est libre de ses choix .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Le besoin de se rattacher à quelque chose ? Empty
MessageSujet: Re: Le besoin de se rattacher à quelque chose ?   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? EmptySam 02 Juin 2012, 23:00

Eliza a écrit:

[Bonsoir Espérance , mon avis en le suivant il y a des gens et des endroits à ne pas fréquenter , régulièrement je vais en retraite silencieuse afin de mieux méditer , prier , prendre du recul pour me remettre en question , bien souvent sa ce passe dans un monastère catholique qui est guidé par un prieur , je ne veux pa sfréquenter les endroits obscurs et n'ai pas besoin d'être illuminé , la parole de Dieu me convient parfaitement mais bien sur chacun est libre de ses choix .

Cool
Revenir en haut Aller en bas
titou

titou



Le besoin de se rattacher à quelque chose ? Empty
MessageSujet: Re: Le besoin de se rattacher à quelque chose ?   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? EmptyDim 03 Juin 2012, 12:44

Esperance,

essaye de faire un tour ici, si tu peux :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Juste pour t'indiquer que la méthode de Ramana maharshi ne passe pas obligatoirement par des exercices compliqués mais par la "méditation". Se demander qui nous sommes finalement ? Est on un simple corps ? Non. ce que nous appelons conscience ou coeur dans nos religions, c'est le Soi chez eux.

La réalisation spirituelle passe par des prises de conscience, l'équivalent de la "connaissance" chez nous.

Son expérience est intéressante. A lire donc pour ceux qui souhaitent en savoir plus sur l'hindouisme.
Revenir en haut Aller en bas
Nass'





Le besoin de se rattacher à quelque chose ? Empty
MessageSujet: Re: Le besoin de se rattacher à quelque chose ?   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? EmptyDim 03 Juin 2012, 13:08

@Espérance : et bien je me réclame justement du soufisme ou de ce qui se rattache : un Islam méditatif, organique. Une posture spirituelle qui me permet d'apprécier la frontière qui sépare le monde phénoménal de mon essence divine liée à mon âme. Ainsi, je comprends mieux comment Dieu garde son unicité face à un cosmos qu'il a créé, nécessairement multiple et doté d'une infinité d'empreintes divines. Unicité dans la multiplicité et vice-versa.

Cette théorie me pousse à fouler la terre avec respect, être doux avec l'environnement y compris hostile.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Le besoin de se rattacher à quelque chose ? Empty
MessageSujet: Re: Le besoin de se rattacher à quelque chose ?   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? EmptyDim 03 Juin 2012, 14:01

Merci titou, je vais voir si je peux regarder (mon ordi ne me permet pas toujours, je ne sais pas pourquoi, il bloque !!!)

Nass, merci aussi de ton partage. Mais, es-tu suivi par quelqu'un ou bien tu fais ce genre de pratique seul ?

Bon après-midi à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Le besoin de se rattacher à quelque chose ? Empty
MessageSujet: Re: Le besoin de se rattacher à quelque chose ?   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? EmptyDim 03 Juin 2012, 14:33

Nass' a écrit:
@Espérance : et bien je me réclame justement du soufisme ou de ce qui se rattache : un Islam méditatif, organique. Une posture spirituelle qui me permet d'apprécier la frontière qui sépare le monde phénoménal de mon essence divine liée à mon âme. Ainsi, je comprends mieux comment Dieu garde son unicité face à un cosmos qu'il a créé, nécessairement multiple et doté d'une infinité d'empreintes divines. Unicité dans la multiplicité et vice-versa.

Cette théorie me pousse à fouler la terre avec respect, être doux avec l'environnement y compris hostile.

Salam Nass , et bien mon coeur est heureux car depuis ton inscription sur Islamo-Chrétien , je me suis dis tient un nouveau membre musulman modéré , qui parle avec douceur , sans le moindre jugement , qui voit la bonté chez les autres croyants , qui n'argumente pas sans arrêt et qui se tient à l'écoute avec respect .
Revenir en haut Aller en bas
Nass'





Le besoin de se rattacher à quelque chose ? Empty
MessageSujet: Re: Le besoin de se rattacher à quelque chose ?   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? EmptyDim 03 Juin 2012, 15:21

@espérance : je pratique seul et dirigé par la mosquée de ma ville qui, avec bonheur, transmet la véritable voie de l'Islam lumineux. Ils ne prêchent pas le soufisme évidemment au risque de froisser les sensibilités de l'audience, mais ils tentent de modifier certains comportements jugés déplacés. Pour le reste, je me passionne pour la philosophie, la science, les autres religions, je lis le NT, etc. Bref, il est important de rester curieux dans la vie et pas uniquement recroquevillé dans les textes (importants of course) au risque de me déconnecter du monde.

@Eliza : Merci du compliment^^ Il faut dire que je ne suis pas le seul (je pense à Idriss, layyale et aux autres). On donne rarement la parole à ceux qui prêchent la grâce et plus aux agitateurs de tout poil. Tu sais, la vie est frustrante et je peux comprendre des débordements mais c'est justement un test auquel nous sommes soumis. Je le crois.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Le besoin de se rattacher à quelque chose ? Empty
MessageSujet: Re: Le besoin de se rattacher à quelque chose ?   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? EmptyDim 03 Juin 2012, 16:54

Nass' a écrit:
@espérance : je pratique seul et dirigé par la mosquée de ma ville qui, avec bonheur, transmet la véritable voie de l'Islam lumineux. Ils ne prêchent pas le soufisme évidemment au risque de froisser les sensibilités de l'audience, mais ils tentent de modifier certains comportements jugés déplacés. Pour le reste, je me passionne pour la philosophie, la science, les autres religions, je lis le NT, etc. Bref, il est important de rester curieux dans la vie et pas uniquement recroquevillé dans les textes (importants of course) au risque de me déconnecter du monde.

@Eliza : Merci du compliment^^ Il faut dire que je ne suis pas le seul (je pense à Idriss, layyale et aux autres). On donne rarement la parole à ceux qui prêchent la grâce et plus aux agitateurs de tout poil. Tu sais, la vie est frustrante et je peux comprendre des débordements mais c'est justement un test auquel nous sommes soumis. Je le crois.

Merci à vous tous Le besoin de se rattacher à quelque chose ? 175602
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Le besoin de se rattacher à quelque chose ? Empty
MessageSujet: n   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? EmptyDim 03 Juin 2012, 17:28

*Espérance* a écrit:
Nass' a écrit:
@espérance : je pratique seul et dirigé par la mosquée de ma ville qui, avec bonheur, transmet la véritable voie de l'Islam lumineux. Ils ne prêchent pas le soufisme évidemment au risque de froisser les sensibilités de l'audience, mais ils tentent de modifier certains comportements jugés déplacés. Pour le reste, je me passionne pour la philosophie, la science, les autres religions, je lis le NT, etc. Bref, il est important de rester curieux dans la vie et pas uniquement recroquevillé dans les textes (importants of course) au risque de me déconnecter du monde.

@Eliza : Merci du compliment^^ Il faut dire que je ne suis pas le seul (je pense à Idriss, layyale et aux autres). On donne rarement la parole à ceux qui prêchent la grâce et plus aux agitateurs de tout poil. Tu sais, la vie est frustrante et je peux comprendre des débordements mais c'est justement un test auquel nous sommes soumis. Je le crois.

Merci à vous tous Le besoin de se rattacher à quelque chose ? 175602

Nass et tous les autres , mon coeur et mon âme bénis le Tout Puissant car il a fait des merveilles dans vos vies , je pense qu'il est possible d'avoir un Islam modéré mais le chemin est encore long .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Le besoin de se rattacher à quelque chose ? Empty
MessageSujet: Re: Le besoin de se rattacher à quelque chose ?   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? EmptyDim 03 Juin 2012, 17:53

Eliza a écrit:
*Espérance* a écrit:
Nass' a écrit:
@espérance : je pratique seul et dirigé par la mosquée de ma ville qui, avec bonheur, transmet la véritable voie de l'Islam lumineux. Ils ne prêchent pas le soufisme évidemment au risque de froisser les sensibilités de l'audience, mais ils tentent de modifier certains comportements jugés déplacés. Pour le reste, je me passionne pour la philosophie, la science, les autres religions, je lis le NT, etc. Bref, il est important de rester curieux dans la vie et pas uniquement recroquevillé dans les textes (importants of course) au risque de me déconnecter du monde.

@Eliza : Merci du compliment^^ Il faut dire que je ne suis pas le seul (je pense à Idriss, layyale et aux autres). On donne rarement la parole à ceux qui prêchent la grâce et plus aux agitateurs de tout poil. Tu sais, la vie est frustrante et je peux comprendre des débordements mais c'est justement un test auquel nous sommes soumis. Je le crois.

Merci à vous tous Le besoin de se rattacher à quelque chose ? 175602

Nass et tous les autres , mon coeur et mon âme bénis le Tout Puissant car il a fait des merveilles dans vos vies , je pense qu'il est possible d'avoir un Islam modéré mais le chemin est encore long .

Je suis de ton avis ma soeur Eliza Le besoin de se rattacher à quelque chose ? 189259
Revenir en haut Aller en bas
Nass'





Le besoin de se rattacher à quelque chose ? Empty
MessageSujet: Re: Le besoin de se rattacher à quelque chose ?   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? EmptyDim 03 Juin 2012, 21:10

Il n'y a pas d'Islam modéré ou dur, il y a un seul Islam, celui de la compassion et de l'entraide envers autrui. Toute religion, si bien comprise, permet d'accéder à la lumière divine.

Puisse Dieu vous venir en aide et combler notre existence de faveurs
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur



Le besoin de se rattacher à quelque chose ? Empty
MessageSujet: Re: Le besoin de se rattacher à quelque chose ?   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? EmptyLun 04 Juin 2012, 11:48

Eliza a écrit:


Nass et tous les autres , mon coeur et mon âme bénis le Tout Puissant car il a fait des merveilles dans vos vies , je pense qu'il est possible d'avoir un Islam modéré mais le chemin est encore long .


Cela ne sera vraiment possible que lorque la paix reviendra au Moyen-Orient avec un Etat palestinien reconnu !

Prenons un exemple, l'Iraq : les Chrétiens y vivaient heureux ...

Depuis l'invasion de l'ignoble Bush, on sait ce qui est arrivé à ces pauvres Chrétiens , victimes eux aussi de la croisade lancée par ce Bush !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Invité
Invité




Le besoin de se rattacher à quelque chose ? Empty
MessageSujet: Re: Le besoin de se rattacher à quelque chose ?   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? EmptyLun 04 Juin 2012, 12:49

mario-franc_lazur a écrit:
Eliza a écrit:


Nass et tous les autres , mon coeur et mon âme bénis le Tout Puissant car il a fait des merveilles dans vos vies , je pense qu'il est possible d'avoir un Islam modéré mais le chemin est encore long .


Cela ne sera vraiment possible que lorque la paix reviendra au Moyen-Orient avec un Etat palestinien reconnu !

Prenons un exemple, l'Iraq : les Chrétiens y vivaient heureux ...

Depuis l'invasion de l'ignoble Bush, on sait ce qui est arrivé à ces pauvres Chrétiens , victimes eux aussi de la croisade lancée par ce Bush !!!

Bonjour ami mario , bon en attendant que la paix revienne que dis-tu mario si nous allions boire une petite tasse de thé ensemble et quelques Le besoin de se rattacher à quelque chose ? 657627 pour faire passer le temps car nous en avons pour des années à poirotter .....
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur



Le besoin de se rattacher à quelque chose ? Empty
MessageSujet: Re: Le besoin de se rattacher à quelque chose ?   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? EmptyLun 04 Juin 2012, 13:38

Eliza a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:
Eliza a écrit:


Nass et tous les autres , mon coeur et mon âme bénis le Tout Puissant car il a fait des merveilles dans vos vies , je pense qu'il est possible d'avoir un Islam modéré mais le chemin est encore long .


Cela ne sera vraiment possible que lorque la paix reviendra au Moyen-Orient avec un Etat palestinien reconnu !

Prenons un exemple, l'Iraq : les Chrétiens y vivaient heureux ...

Depuis l'invasion de l'ignoble Bush, on sait ce qui est arrivé à ces pauvres Chrétiens , victimes eux aussi de la croisade lancée par ce Bush !!!

Bonjour ami mario , bon en attendant que la paix revienne que dis-tu mario si nous allions boire une petite tasse de thé ensemble et quelques [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] pour faire passer le temps car nous en avons pour des années à poirotter .....


J'avais donné ma confiance en OBAMA ;... Hélas !!!

Oui, buvons notre thé, ma chère ELIZA Le besoin de se rattacher à quelque chose ? 815915
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Invité
Invité




Le besoin de se rattacher à quelque chose ? Empty
MessageSujet: Re: Le besoin de se rattacher à quelque chose ?   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? EmptyLun 04 Juin 2012, 19:00

mario-franc_lazur a écrit:
Eliza a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:
Eliza a écrit:


Nass et tous les autres , mon coeur et mon âme bénis le Tout Puissant car il a fait des merveilles dans vos vies , je pense qu'il est possible d'avoir un Islam modéré mais le chemin est encore long .


Cela ne sera vraiment possible que lorque la paix reviendra au Moyen-Orient avec un Etat palestinien reconnu !

Prenons un exemple, l'Iraq : les Chrétiens y vivaient heureux ...

Depuis l'invasion de l'ignoble Bush, on sait ce qui est arrivé à ces pauvres Chrétiens , victimes eux aussi de la croisade lancée par ce Bush !!!

Bonjour ami mario , bon en attendant que la paix revienne que dis-tu mario si nous allions boire une petite tasse de thé ensemble et quelques Le besoin de se rattacher à quelque chose ? 657627 pour faire passer le temps car nous en avons pour des années à poirotter .....


J'avais donné ma confiance en OBAMA ;... Hélas !!!

Oui, buvons notre thé, ma chère ELIZA Le besoin de se rattacher à quelque chose ? 815915

je pense je vais me joindre a vous deux et boire un peu de thé
Very Happy lol

bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Le besoin de se rattacher à quelque chose ? Empty
MessageSujet: Re: Le besoin de se rattacher à quelque chose ?   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le besoin de se rattacher à quelque chose ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le dialogue ... quelque chose de sacré !
» L'Islam la première religion ???
» le coran apporte il quelque chose de nouveau par rapport a la bible???
» Les Ecritures sont-elles conformes à ce que Dieu en attend
» Les Ecritures sont-elles conformes à ce que Dieu en attend

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: QUESTIONS PHILOSOPHIQUES ET ETHIQUES-
Sauter vers: