Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS
Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP
Le deal à ne pas rater :
Tome 34 édition collector de My Hero Academia : où le précommander ...
17.25 €
Voir le deal

 

 Le besoin de se rattacher à quelque chose ?

Aller en bas 
5 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Nass'





Le besoin de se rattacher à quelque chose ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Le besoin de se rattacher à quelque chose ?   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? - Page 2 EmptyJeu 31 Mai 2012, 15:11

Rappel du premier message :

A moins que vous viviez dans une grotte, vous n'êtes pas sans savoir que l'Occident traverse, selon certains économistes, la pire crise de son histoire. Devant les défis économiques colossaux qui nous attendent, le chômage galopant et inquiétant, la crise de confiance envers le capitalisme et l'égoïsme latent; la perception du réel pour certaines personnes est vécue comme un défi quotidien.

Face à la raison (a aborder dans sa question performative) qui semble t-il ne parvient plus à convaincre, pensez-vous que le sacré a une carte à jouer pour rassurer les foules et les fédérer autour de valeurs "pures" ? On parle sans cesse du fait que les religions ont perdu contre la raison, mais à croire les foules qui convergent vers la mosquée de ma ville ou dans les églises, le sacré semble encore avoir de beaux jours devant lui.

A votre avis ?
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Invité
Invité




Le besoin de se rattacher à quelque chose ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le besoin de se rattacher à quelque chose ?   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? - Page 2 EmptyLun 04 Juin 2012, 19:00

mario-franc_lazur a écrit:
Eliza a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:
Eliza a écrit:


Nass et tous les autres , mon coeur et mon âme bénis le Tout Puissant car il a fait des merveilles dans vos vies , je pense qu'il est possible d'avoir un Islam modéré mais le chemin est encore long .


Cela ne sera vraiment possible que lorque la paix reviendra au Moyen-Orient avec un Etat palestinien reconnu !

Prenons un exemple, l'Iraq : les Chrétiens y vivaient heureux ...

Depuis l'invasion de l'ignoble Bush, on sait ce qui est arrivé à ces pauvres Chrétiens , victimes eux aussi de la croisade lancée par ce Bush !!!

Bonjour ami mario , bon en attendant que la paix revienne que dis-tu mario si nous allions boire une petite tasse de thé ensemble et quelques Le besoin de se rattacher à quelque chose ? - Page 2 657627 pour faire passer le temps car nous en avons pour des années à poirotter .....


J'avais donné ma confiance en OBAMA ;... Hélas !!!

Oui, buvons notre thé, ma chère ELIZA Le besoin de se rattacher à quelque chose ? - Page 2 815915

je pense je vais me joindre a vous deux et boire un peu de thé
Very Happy lol

bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur



Le besoin de se rattacher à quelque chose ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le besoin de se rattacher à quelque chose ?   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? - Page 2 EmptyLun 04 Juin 2012, 20:26

jojo a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:

J'avais donné ma confiance en OBAMA ;... Hélas !!!

Oui, buvons notre thé, ma chère ELIZA Le besoin de se rattacher à quelque chose ? - Page 2 815915

je pense je vais me joindre a vous deux et boire un peu de thé
Very Happy lol

bonne journée

A toi aussi, bonne journée, ma chère JOJO Le besoin de se rattacher à quelque chose ? - Page 2 321257
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Invité
Invité




Le besoin de se rattacher à quelque chose ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le besoin de se rattacher à quelque chose ?   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? - Page 2 EmptyMar 05 Juin 2012, 01:23

Nass' a écrit:
A moins que vous viviez dans une grotte, vous n'êtes pas sans savoir que l'Occident traverse, selon certains économistes, la pire crise de son histoire. Devant les défis économiques colossaux qui nous attendent, le chômage galopant et inquiétant, la crise de confiance envers le capitalisme et l'égoïsme latent; la perception du réel pour certaines personnes est vécue comme un défi quotidien.

Face à la raison (a aborder dans sa question performative) qui semble t-il ne parvient plus à convaincre, pensez-vous que le sacré a une carte à jouer pour rassurer les foules et les fédérer autour de valeurs "pures" ? On parle sans cesse du fait que les religions ont perdu contre la raison, mais à croire les foules qui convergent vers la mosquée de ma ville ou dans les églises, le sacré semble encore avoir de beaux jours devant lui.

A votre avis ?

cher nass' ,

a mon avis je ne crois pas que l'occident
traverse une (crise économique )
il est certain que les choses ont ogmenter au magasin Le besoin de se rattacher à quelque chose ? - Page 2 871642
mais les gens habituellement font attention a ne pas gaspiller
pour des choses inutiles !
pour ce qui est du gouvernement et de la crise économique
sé ce qu'il semble dire ...
mais oui il est certain que dans nos petit magasins tout a (1 dollard)
certaine chose on augmenter a 2 dollard
ce n'est plus le canard mais l'ours polaire !!

cela est quand meme acceptable .
pour ce qui est du premier ministre du canada stephen harper
se que j'en pense boff .. je pense qu'il pense juste a lui
a son nombril et se plein sans cesse a la télé le ventre plein
comme l'autre ministre du quebec


cordialement
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur



Le besoin de se rattacher à quelque chose ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le besoin de se rattacher à quelque chose ?   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? - Page 2 EmptyMar 05 Juin 2012, 17:48

jojo a écrit:

cher nass' ,

a mon avis je ne crois pas que l'occident
traverse une (crise économique )
il est certain que les choses ont ogmenter au magasin Le besoin de se rattacher à quelque chose ? - Page 2 871642
mais les gens habituellement font attention a ne pas gaspiller
pour des choses inutiles !
pour ce qui est du gouvernement et de la crise économique
sé ce qu'il semble dire ...
mais oui il est certain que dans nos petit magasins tout a (1 dollard)
certaine chose on augmenter a 2 dollard
ce n'est plus le canard mais l'ours polaire !!

cela est quand meme acceptable .
pour ce qui est du premier ministre du canada stephen harper
se que j'en pense boff .. je pense qu'il pense juste a lui
a son nombril et se plein sans cesse a la télé le ventre plein
comme l'autre ministre du quebec


cordialement

Le Canada, ma hère JOJO, est un modèle même pour le voisin américain .

Je cite le Courrier international d'aujourd'hui :

" Le Petit Poucet canadien est rarement considéré comme un modèle par les Américains. Pendant l’acrimonieux débat sur la réforme de la santé, plusieurs opposants au projet nous ont mis en garde contre le risque d’avoir un système comparable à celui du Canada. Pourtant, dans ce domaine comme dans d’autres, les performances canadiennes semblent meilleures que les nôtres. La plupart des économistes s’accordent à dire que les Etats-Unis mettront des années à retrouver les 8 millions d’emplois perdus pendant la récession. Le Canada a, lui, déjà récupéré presque tous les emplois détruits.

L’une des clés expliquant la bonne forme canadienne trouve son origine dans les années 1990. A cette époque, Ottawa s’est retrouvé contraint d’assainir ses finances publiques, un défi auxquels sont aujourd’hui confrontés presque tous les pays industrialisés. Après des années de dépenses excessives, la dette publique atteignait des proportions monstrueuses, à près de 70 % du produit intérieur brut (PIB). La même sanction qui vient de tomber sur la Grèce, le Portugal et l’Espagne s’est alors abattue sur le Canada : les agences d’évaluation ont dégradé la note de sa dette, entraînant une hausse du coût des emprunts. La réaction d’Ottawa ne s’est pas fait attendre. Les dépenses sociales ont été drastiquement réduites et leurs coûts ont largement été transférés aux provinces. Le pays mettra plusieurs années à se remettre de ce régime au pain sec.

Le meilleur élève des grands pays industrialisés

Toutefois, le Canada est entré dans le nouveau millénaire avec une dette réduite de moitié. Juste avant le début de la récession, en 2008, elle dépassait à peine 20 % du PIB – ce qui fait du Canada le meilleur élève de tous les grands pays industrialisés. Pendant la crise, il a, comme d’autres Etats, investi dans un plan de relance. Mais malgré ces dépenses, le déficit budgétaire devrait être cette année bien en deçà des 3 % du PIB. Aux Etats-Unis, cette proportion devrait atteindre 9,2 % pour l’année fiscale en cours, estime le Bureau du budget du Congrès.

Au cours des années 1990, les Canadiens ont appris à se serrer la ceinture. Michael Gregory, économiste à la Banque de Montréal, n’a que peu d’empathie pour les consommateurs américains qui accumulent les cartes de crédit et les emprunts immobiliers. “On nous a appris à ne pas acheter ce qu’on ne peut pas se permettre”, commente-t-il. De la même façon, les banques canadiennes se sont montrées plus conservatrices que leurs rivales américaines. Elles ont accordé peu de prêts hypothécaires à risque [subprimes] et les emprunts adossés à des propriétés immobilières ne sont proposés que depuis peu au Canada. Si la stricte réglementation des activités bancaires et les règles en matière de faillite ont aussi contribué à la stabilisation de l’économie, des facteurs culturels ont pesé de manière plus déterminante, estime Michael Gregory. Lorsqu’il travaillait à New York pour la banque Lehman Brothers, à la fin des années 1990, la plupart de ses collègues se déplaçaient en voiture de luxe, se remémore-t-il. Il se contentait, pour sa part, d’une automobile de catégorie moindre. Au chapitre de l’immigration, le Canada fait également preuve de pragmatisme. Chaque année, environ 250 000 personnes obtiennent le statut de résidents permanents. Un quart d’entre elles profitent du programme de parrainage familial, mais elles sont plus de 60 % à entrer dans la catégorie des “immigrants économiques”, choisis en fonction de leurs qualifications ou de leurs projets d’investissement. Aux Etats-Unis, c’est pratiquement l’inverse : la majeure partie des nouveaux résidents permanents – un peu plus de 1 million chaque année – sont accueillis au titre du regroupement familial. Seul un sur sept obtient ce statut grâce à ses compétences professionnelles. Mais, pour de nombreux Américains, là n’est pas la question. Aux Etats-Unis, le débat sur l’immigration porte presque toujours sur les 11 millions de clandestins.

“Le problème des Etats-Unis, c’est qu’ils partagent une frontière avec le Mexique”, concède Jeffrey Reitz, sociologue et spécialiste des questions d’immigration à l’université de Toronto, qui évalue à 300 000 le nombre de sans-papiers vivant au Canada. Il n’existe cependant pas d’estimations fiables, ce qui, selon lui, indique le peu d’importance que le pays accorde à cette question. “Le problème auquel nous faisons face actuellement est la difficulté des immigrants, même très qualifiés, à trouver du travail”, ajoute-t-il.

Au fil des ans, le Canada a tenté d’y remédier en adaptant certaines mesures phares de la politique américaine d’immigration, comme le visa de travail H-1B, qui permet aux employeurs de faire venir des travailleurs spécialisés pour une période déterminée. Tandis qu’aux Etats-Unis la question de l’immigration est traitée comme une patate chaude
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Invité
Invité




Le besoin de se rattacher à quelque chose ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le besoin de se rattacher à quelque chose ?   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? - Page 2 EmptyMar 05 Juin 2012, 18:47

bonjour mario

merci pour les nouvelles du jour
on peu dire qu'il a le meme slogant
que moi (ne pas dépenser pour les chose inutiles )
se fameux économiste de la banque de montreal
a suivre s'il tienne leur parole .......
Le besoin de se rattacher à quelque chose ? - Page 2 17865
Revenir en haut Aller en bas
Nass'





Le besoin de se rattacher à quelque chose ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le besoin de se rattacher à quelque chose ?   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? - Page 2 EmptyMar 12 Juin 2012, 11:56

Un débat fort intéressant sur les origines du mystère, les dérives dogmatiques qui aboutissent à une sclérose de l'existence, les limites de la science, etc.



Un croyant doit-il parfois lâcher du leste et donner libre cours à ses fantasmes ? L'esprit mérite t-il de devenir universaliste ?
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur



Le besoin de se rattacher à quelque chose ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le besoin de se rattacher à quelque chose ?   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? - Page 2 EmptyMar 12 Juin 2012, 13:51

Nass' a écrit:
Un débat fort intéressant sur les origines du mystère, les dérives dogmatiques qui aboutissent à une sclérose de l'existence, les limites de la science, etc.



Un croyant doit-il parfois lâcher du leste et donner libre cours à ses fantasmes ? L'esprit mérite t-il de devenir universaliste ?


j'ai écouté, mon cher NASS', mais j'ai eu du mal à saisir où ces deux interlocuteurs voulaient en venir !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Nass'





Le besoin de se rattacher à quelque chose ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le besoin de se rattacher à quelque chose ?   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? - Page 2 EmptyMar 12 Juin 2012, 13:56

C'est de la philosophie, de l'existentialisme, logique que ça parte dans tous les sens Le besoin de se rattacher à quelque chose ? - Page 2 17865
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Le besoin de se rattacher à quelque chose ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Le besoin de se rattacher à quelque chose ?   Le besoin de se rattacher à quelque chose ? - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le besoin de se rattacher à quelque chose ?
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le dialogue ... quelque chose de sacré !
» L'Islam la première religion ???
» le coran apporte il quelque chose de nouveau par rapport a la bible???
» Les Ecritures sont-elles conformes à ce que Dieu en attend
» Les Ecritures sont-elles conformes à ce que Dieu en attend

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: QUESTIONS PHILOSOPHIQUES ET ETHIQUES-
Sauter vers: