Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP

COVID 19 : RESTER CHEZ SOI C' EST SAUVER DES VIES. MERCI

COVID 19 : RESTER CHEZ SOI C' EST SAUVER DES VIES
Le Deal du moment : -57%
Couette – 220 x 240 cm – Piquage losanges
Voir le deal
14.99 €

 

 le Christ et Bouddha

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
michel08

michel08


le Christ et Bouddha - Page 2 Empty
MessageSujet: le Christ et Bouddha   le Christ et Bouddha - Page 2 EmptyLun 22 Oct 2012, 12:29

Rappel du premier message :

22 octobre 2012

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Tonton




le Christ et Bouddha - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: le Christ et Bouddha   le Christ et Bouddha - Page 2 EmptySam 07 Déc 2019, 18:23

Disciple Laïc a écrit:
Alexandra comme moi avons du résumé, synthétiser, donc cela manque forcément de nuance.

Jésus prêchait aussi un certain détachement. Il a refusé un quelconque "royaume temporel" sur les hommes, notamment quand il fut tenté par le Malin au désert. Et Jésus comme le Bouddha ont accepté la mort le moment venu sans chercher à l'éviter alors qu'ils auraient certainement pu le faire. Jésus par ses pouvoirs divins, le Bouddha par ses connaissances yogiques de la maîtrise du corps. Jésus endura de grande souffrances physiques sans réagir ce qui montre une distanciation d'avec le corps. Le Bouddha accepta l'infection qui le frappa et laisser la maladie suivre son cour jusqu'a la mort. Dans les 2 cas ils surent un certain temps à l'avance quand ils allaient mourir. Jésus la veille (il me semble) de son arrestation. Ce qui l'effraya. Le Bouddha quelques semaines ou mois à l'avance alors que l'accident qui allait le frappé n'avait pas encore eu lieu. L'un avait 33 ans (Jésus) a peu prêt, c'est cela ? L'autre 80 ans.
Mais l'un comme l'autre profitèrent aussi de certains plaisirs de la vie. Nourriture, boisson, festivités avec des amis, etc... plaisirs sensuels en général, pour Jésus officiellement rien avec les femmes. Pour le Bouddha si. Siddharta Gautama (futur Bouddha) se maria et eu un fils, avant de renoncer à eux.

Le dernier livre d'Amélie Nothomb "Soif" ou elle fait parlé Jésus, est très intéressant je trouve quand à la façon dont elle imagine les rapports de Jésus à la sensualité et à son Père divin.

Petit rectificatif.

Non Jésus n'a pas su qu'il allait faire l'objet d'une condamnation, la veille avant le jour venu, mais dés le départ.

Ceci étant, il n'y a pas la nécessité de développer de grandes capacités métaphasiques ou d'être devin ou particulièrement intelligent, pour pouvoir le comprendre. Même pas besoin de croire en Dieu pour ça.

C'et juste que Jésus savait qu'il allait forcement être en conflit avec ceux qu'ils venaient un peu " remettre à leur place " puisqu'il s'agissait de l'élite de sa propre société et donc des possesseurs du pouvoir temporel.

Nul besoin d'être prophète, pour savoir que forcement, il aurait des " problèmes ".

D'ailleurs son pouvoir fédérateur, son charisme de narrateur, ne posait pas vraiment de problème à ces pharisiens membres du Sanhédrin, mais si ils subissaient les critiques de Jésus.

Mais suite à la résurrection de Lazare, la notoriété de Jésus ne pouvait aller en grandissant. Pour la population forcement, le transfert de pouvoir vers le Christ devenait évidant, puis aucun pharisien ne pouvait faire ce genre de chose.

Comme principe " électoral " , je crois bien que ressusciter les morts, est l’argument à ce jour le plus convaincant qui soit.

C'est donc à partir de là, que ce groupe de pharisiens est passé à l'action, comprenant ce que Jésus disait lui même, que ceci allait compromettre l'équilibre du moment, y compris par rapport à l'autorité romaine.

Car à quoi pouvait bien prétendre, même le plus puissant des empires face à cette puissance du Christ ?

Donc non seulement Jésus savait qu'il allait avoir des problèmes, mais aussi qu'il n'allait pas forcement ramener la paix dans le pays, mais au contraire quelque chose qui est de l'ordre de la guerre civile et des représailles romaines ( " ne croyez pas que je suis venu apporter la paix ....).

Ainsi, l'acceptation de sa propre mort passe en Christ par la conscience des problèmes à venir, en prenant sur lui, les conséquences de son engagement pour éviter un conflit généralisé qui aurait entraîné bien d'autres victimes sur le totem des gouvernances.



Mario, je te jure que je fais ce que je peux : )).
Revenir en haut Aller en bas
Sulayman
Moderateur
Moderateur
Sulayman


le Christ et Bouddha - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: le Christ et Bouddha   le Christ et Bouddha - Page 2 EmptySam 07 Déc 2019, 18:40

Tonton a écrit:

Mario, je te jure que je fais ce que je peux : )).

Very good, bro bonhomme danse

Sulay le Christ et Bouddha - Page 2 510471374
Revenir en haut Aller en bas
Disciple Laïc

Disciple Laïc


le Christ et Bouddha - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: le Christ et Bouddha   le Christ et Bouddha - Page 2 EmptySam 07 Déc 2019, 19:17

Non Jésus n'a pas su qu'il allait faire l'objet d'une condamnation, la veille avant le jour venu, mais dés le départ.


Encore mieux. Il le savait donc depuis longtemps. Peut-être pas les détails de son supplice mais en tout cas que ce ne serait pas agréable. Et cela l'effraya en particulier la veille comme cela est relaté lors de l'épisode du Jardin de Gethsémané (Matthieu 26 36-38) et il eu tellement peur qu'il demanda si il y avait une autre solution au verset suivant. Une manifestation de la dimension humaine de Jésus, qui rend Jésus d'autant plus sympathique et attachant.


Il y a un épisode de la vie du Bouddha qui ressemble un peu a cela. Un peu, pas complètement. Un épisode disons, de doute peut être. D'hésitation.


Ceci étant, il n'y a pas la nécessité de développer de grandes capacités métaphasiques ou d'être devin ou particulièrement intelligent, pour pouvoir le comprendre. Même pas besoin de croire en Dieu pour ça.


Tout à fait.


C'est juste que Jésus savait qu'il allait forcement être en conflit avec ceux qu'ils venaient un peu " remettre à leur place " puisqu'il s'agissait de l'élite de sa propre société et donc des possesseurs du pouvoir temporel.


Si c'était un homme intelligent, au fait des réalités politiques et sociales de la région et de son peuple, et un tant soit peu psychologue, tout a fait. Siddharta Gautama fut exactement dans la même situation. Il fit son possible pour éviter certaines confrontation par contre.


Nul besoin d'être prophète, pour savoir que forcement, il aurait des " problèmes ".

Absolument.


Donc non seulement Jésus savait qu'il allait avoir des problèmes, mais aussi qu'il n'allait pas forcement ramener la paix dans le pays, mais au contraire quelque chose qui est de l'ordre de la guerre civile et des représailles romaines ( " ne croyez pas que je suis venu apporter la paix ....).


Le fameux passage "Je ne suis pas venu apporté la paix mais le glaive" ne sonne pas pour moi comme une incitation à la violence au nom de Dieu, du tout. Pour moi Jésus fait une triste prédiction de ce qui va se produire, il ne souhaite pas ce qui va arrivé et s'en désole. Mais il sait que cela va arrivé. Et apparemment l'avenir lui donne raison. En tout cas je le ressens comme ça. Si Jésus était un homme bon, compatissant, soucieux de soulager la souffrance des siens, alors il ne pouvait pas inciter à la violence et ne pouvait que se désoler de celle qui allait être commise en son nom. D'ailleurs il désapprouva celui de ses disciples qui frappa et blessa un des hommes venu l'arrêter, lui Jésus. (Matthieu 26 51-52).



Revenir en haut Aller en bas
Tonton




le Christ et Bouddha - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: le Christ et Bouddha   le Christ et Bouddha - Page 2 EmptySam 07 Déc 2019, 21:20

Oui c'est ça dans l'ensemble tu fais une analyse que je fais également mon cher DL.

Mais, mythe ou réalité ? je pense que l'on peut ici bien comprendre le rapport délicat entre pouvoir temporel et intemporelle. Mais c'est aussi un rapport entre le providentiel et le circonstanciel.

Un rapport entre le grenier et la manne, entre le cueilleur pêcheur et le capitaine d'industrie. Un rapport au " destin ", à ce que l'on maîtrise quand nous en sommes l'acteur, et ce qu'on ne maîtrise pas quand nous sommes " marionnette ".

Tout est question de pouvoir de dominance, de gouvernance... C'est la dramaturge de l'histoire mégalomane de notre humanité.

l'évangile pose ce que d'autres mettent en chanson quand ils chantent " Pourquoi ont il tué Jaurès ? " ( J.Brel ). T. de Lisieux disait elle : " l'amour n'est pas aimé ".
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




le Christ et Bouddha - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: le Christ et Bouddha   le Christ et Bouddha - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
le Christ et Bouddha
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: FORUM de DISCUSSIONS ISLAMO-CHRETIEN-
Sauter vers: