Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS
Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP
Le Deal du moment :
Nike APP : 20% de remise sur les articles hors ...
Voir le deal
Le Deal du moment : -45%
Clé USB 3.0 SanDisk Ultra 128 Go (vitesse de ...
Voir le deal
18.56 €

 

 le drame syrien : quelles solutions ?

Aller en bas 
AuteurMessage
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


le drame syrien : quelles solutions ? Empty
MessageSujet: le drame syrien : quelles solutions ?   le drame syrien : quelles solutions ? EmptyMer 22 Mai 2013, 08:50

Ce drame atroce que subit depuis 2 ans un peuple ami, comment pourra-t-il se résoudre ? Au total, des milliers de morts et un pays détruit. Et tout ce malheur, pourquoi ???


Je vais poster ci-dessous, une analyse intéressante, lue dans le journal "La Croix", qui fait une sorte de parallèle entre la guerre civile espagnole de 1936, et l'actuelle guerre civile syrienne !


Dernière édition par mario-franc_lazur le Mer 22 Mai 2013, 08:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


le drame syrien : quelles solutions ? Empty
MessageSujet: Re: le drame syrien : quelles solutions ?   le drame syrien : quelles solutions ? EmptyMer 22 Mai 2013, 08:54

" Syrie : une nouvelle guerre d’Espagne

La guerre civile qui frappe la Syrie depuis deux ans présente de fortes analogies avec celle qui a éclaté en juillet 1936 en Espagne, à la suite d’un «pronunciamento» comme le pays en a connu beaucoup au cours de son Histoire.

- Espagne, 1936 :


Une fraction de l’armée se soulève contre le gouvernement républicain en raison de ses références appuyées au régime soviétique.

Les rebelles bénéficient du soutien de la bourgeoisie mais aussi des croyants, révulsés par les violences à l’égard du clergé catholique.

Si le conflit a pu s’envenimer, c’est que les deux camps ont bénéficié de puissants soutiens à l’étranger.

Les rebelles ont obtenu une aide massive de Hitler et Mussolini cependant que les républicains ont fait appel à Staline et aux Occidentaux. Le premier a vendu chèrement son aide militaire. Les seconds se sont tenus en réserve, en concédant seulement une aide clandestine à l’armée régulière.

Des volontaires de tous pays se sont précipités en Espagne, constituant des Brigades internationales au service du gouvernement républicain mais gravement divisées entre trotskystes, anarchistes et staliniens.

Les motivations louables de beaucoup de ces volontaires ont été dévoyées par les agents staliniens, davantage soucieux d’éliminer leurs concurrents que de combattre les franquistes.

- Syrie, 2011 :

La situation apparaît similaire… mais inversée de la précédente, avec le président Bachar el-Assad et l’armée régulière dans le rôle de Franco et des «nationalistes» ; les rebelles de l’Armée syrienne libre (ASL) dans le rôle des républicains.

Les premiers ont obtenu l’aide de leurs alliés traditionnels : la Russie, héritière de l’Union soviétique, et l’Iran chiite, sans parler du Hezbollah, le parti chiite libanais.

Les seconds ont fait appel à l’aide des démocraties occidentales, lesquelles se sont bien gardées d’intervenir militairement et ont même prononcé un embargo officiel sur les armes.

Plus réactifs ont été les pays sunnites qui encouragent partout dans le monde les activistes islamistes : l’Arabie séoudite, principal pourvoyeur de fonds des djihadistes, et le Quatar, qui soutient généreusement les Frères musulmans.

C’est ainsi que la rébellion syrienne se trouve noyautée par les factions islamistes comme le camp républicain espagnol l’était par les partis marxistes (staliniens et trotskistes).

La Syrie comme l’Espagne ?


À partir de là, l’analogie entre l’Espagne et la Syrie paraît limpide, avec l’Iran et la Russie dans le rôle des Italiens et des Allemands ; les mouvances islamistes dans le rôle des Brigades internationales.

Devons-nous présumer pour autant la victoire finale du «Franco» syrien, Bachar el-Assad ?

Nullement, car les deux situations ont par ailleurs de fortes dissemblances.

En premier lieu, les rebelles de l’Armée syrienne libre n’ont pas la légitimité démocratique des républicains espagnols. À mesure que le conflit se prolonge, il est visible que beaucoup n’ont rien à envier en brutalité à Bachar el-Assad.

Plus important est l’hétérogénéité de la Syrie, avec face à face des communautés religieuses (sunnites contre chiites, druzes et chrétiens) et linguistiques (Arabes contre Kurdes).

Cette hétérogénéité pourrait conduire à un éclatement de fait du pays, comme au Liban ou en Irak, où les Kurdes jouissent depuis une décennie déjà d’une très large autonomie.

Cette perspective explique tout à la fois l’inquiétude de la Turquie voisine, qui craint que ses propres Kurdes ne s’émancipent à leur tour, et les manœuvres d’Israël, lequel ne trouverait rien à redire à l’éclatement du Proche-Orient en principautés lilliputiennes et hostiles les unes aux autres.

L’État hébreu, en bombardant ces jours-ci des bases de l’armée régulière, fait un calcul osé : il donne un coup de pouce aux rebelles islamistes, en théorie ses ennemis les plus virulents, de manière à attiser les tensions entre sunnites et chiites.

Comme il est difficile d’imaginer que l’Iran et le Hezbollah libanais restent sans réagir, on peut craindre une intensification de leurs actions en Syrie avec une résurgence du conflit millénaire entre Arabo-sunnites et Irano-chiites.

Nous n’en sommes pas là et il est encore permis de rêver à l’éviction prochaine de Bachar el-Assad et à l’installation en Syrie d’un régime laïc et démocratique…"

posté par André Larané le 7 mai 2013, dans le journal "La Croix"
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
BERNARD

BERNARD


le drame syrien : quelles solutions ? Empty
MessageSujet: Avis   le drame syrien : quelles solutions ? EmptyMer 22 Mai 2013, 13:38

Nous n’en sommes pas là et il est encore permis de rêver à l’éviction prochaine de Bachar el-Assad et à l’installation en Syrie d’un régime laïc et démocratique…"[quote]

Vœux pieux car on sait très bien que les extrémistes islamiques ne veulent pas de la démocratie.
On voit dans les pays ou la révolution arabe a été faite les extrémiste religieux ont tout fait pour détourner le sens profond de cette révolution.
Les militants islamistes se servent de la démocratie pour un jour la supprimer totalement.

Question : " Quel sens à la mot démocratie pour un musulman?"
Ce mot est-il licite en Islam?

Au vue de ce qui se passe dans pas mal de pays géré par la charia et rien que la charia , j'en doute.

Les communauté chrétiennes en pays majoritairement musulmans sont-elles à égalité de droits que les musulmans qui y vivent?
Les petite communautés chrétiennes en Arabie ont-elles les mêmes droit politique et sociaux que les arabes musulmans?

Il fut un temps ou les palestiniens était des chrétiens et des musulmans que deviennent les chrétiens en Palestine? Pourquoi partent-ils?
En Irak et en Égypte que deviennent les communauté chrétiennes?

Un arabe chrétien et un arabe musulmans en Arabie sont arabe tous les deux dont mêmes droits et mêmes devoirs.
Les chrétiens on le devoir d'exiger cela.
Toutes discriminations sont des actes racistes.
Revenir en haut Aller en bas
rosarum

rosarum


le drame syrien : quelles solutions ? Empty
MessageSujet: Re: le drame syrien : quelles solutions ?   le drame syrien : quelles solutions ? EmptyMer 22 Mai 2013, 13:56

mario-franc_lazur a écrit:
" Syrie : une nouvelle guerre d’Espagne

La guerre civile qui frappe la Syrie depuis deux ans présente de fortes analogies avec celle qui a éclaté en juillet 1936 en Espagne, à la suite d’un «pronunciamento» comme le pays en a connu beaucoup au cours de son Histoire.

- Espagne, 1936 :


Une fraction de l’armée se soulève contre le gouvernement républicain en raison de ses références appuyées au régime soviétique.

Les rebelles bénéficient du soutien de la bourgeoisie mais aussi des croyants, révulsés par les violences à l’égard du clergé catholique.

Si le conflit a pu s’envenimer, c’est que les deux camps ont bénéficié de puissants soutiens à l’étranger.

Les rebelles ont obtenu une aide massive de Hitler et Mussolini cependant que les républicains ont fait appel à Staline et aux Occidentaux. Le premier a vendu chèrement son aide militaire. Les seconds se sont tenus en réserve, en concédant seulement une aide clandestine à l’armée régulière.

Des volontaires de tous pays se sont précipités en Espagne, constituant des Brigades internationales au service du gouvernement républicain mais gravement divisées entre trotskystes, anarchistes et staliniens.

Les motivations louables de beaucoup de ces volontaires ont été dévoyées par les agents staliniens, davantage soucieux d’éliminer leurs concurrents que de combattre les franquistes.

- Syrie, 2011 :

La situation apparaît similaire… mais inversée de la précédente, avec le président Bachar el-Assad et l’armée régulière dans le rôle de Franco et des «nationalistes» ; les rebelles de l’Armée syrienne libre (ASL) dans le rôle des républicains.

Les premiers ont obtenu l’aide de leurs alliés traditionnels : la Russie, héritière de l’Union soviétique, et l’Iran chiite, sans parler du Hezbollah, le parti chiite libanais.

Les seconds ont fait appel à l’aide des démocraties occidentales, lesquelles se sont bien gardées d’intervenir militairement et ont même prononcé un embargo officiel sur les armes.

Plus réactifs ont été les pays sunnites qui encouragent partout dans le monde les activistes islamistes : l’Arabie séoudite, principal pourvoyeur de fonds des djihadistes, et le Quatar, qui soutient généreusement les Frères musulmans.

C’est ainsi que la rébellion syrienne se trouve noyautée par les factions islamistes comme le camp républicain espagnol l’était par les partis marxistes (staliniens et trotskistes).

La Syrie comme l’Espagne ?


À partir de là, l’analogie entre l’Espagne et la Syrie paraît limpide, avec l’Iran et la Russie dans le rôle des Italiens et des Allemands ; les mouvances islamistes dans le rôle des Brigades internationales.

Devons-nous présumer pour autant la victoire finale du «Franco» syrien, Bachar el-Assad ?

Nullement, car les deux situations ont par ailleurs de fortes dissemblances.

En premier lieu, les rebelles de l’Armée syrienne libre n’ont pas la légitimité démocratique des républicains espagnols. À mesure que le conflit se prolonge, il est visible que beaucoup n’ont rien à envier en brutalité à Bachar el-Assad.

Plus important est l’hétérogénéité de la Syrie, avec face à face des communautés religieuses (sunnites contre chiites, druzes et chrétiens) et linguistiques (Arabes contre Kurdes).

Cette hétérogénéité pourrait conduire à un éclatement de fait du pays, comme au Liban ou en Irak, où les Kurdes jouissent depuis une décennie déjà d’une très large autonomie.

Cette perspective explique tout à la fois l’inquiétude de la Turquie voisine, qui craint que ses propres Kurdes ne s’émancipent à leur tour, et les manœuvres d’Israël, lequel ne trouverait rien à redire à l’éclatement du Proche-Orient en principautés lilliputiennes et hostiles les unes aux autres.

L’État hébreu, en bombardant ces jours-ci des bases de l’armée régulière, fait un calcul osé : il donne un coup de pouce aux rebelles islamistes, en théorie ses ennemis les plus virulents, de manière à attiser les tensions entre sunnites et chiites.

Comme il est difficile d’imaginer que l’Iran et le Hezbollah libanais restent sans réagir, on peut craindre une intensification de leurs actions en Syrie avec une résurgence du conflit millénaire entre Arabo-sunnites et Irano-chiites.

Nous n’en sommes pas là et il est encore permis de rêver à l’éviction prochaine de Bachar el-Assad et à l’installation en Syrie d’un régime laïc et démocratique…"

posté par André Larané le 7 mai 2013, dans le journal "La Croix"

intéressant...merci Mario

c'est clair qu'il est préférable pour l'état d'Israel de voir les états arabes musulmans se diviser et s'entretuer entre eux plutôt que de s'unir contre lui.
ceci dit c'est dramatique pour le peuple syrien et je ne vois pas comment cela va finir. (mal dans tous les cas je le crains)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



le drame syrien : quelles solutions ? Empty
MessageSujet: Re: le drame syrien : quelles solutions ?   le drame syrien : quelles solutions ? EmptyMer 22 Mai 2013, 14:41

Moi je vois plutôt l'inverse :
Unir tous les voisins sous une bannière wahabo-terroriste pour justifier d'une énième guerre au nom de la défense et s'agrandir d'avantage.
Je suis persuadé que la syrie est en fait un renouveau de guerre froide avec des intérêts économie et sous-jacents confessionnels, sur une ligne impériale et néo coloniale et ensuite de tout redécouper (la syrie, l'irak, la jordanie, soumettre l'iran et voir même poster un petit califat autour de la Mecque en phase finale histoire d'avoir un peu de contrôle sur le monde musulman)
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


le drame syrien : quelles solutions ? Empty
MessageSujet: Re: le drame syrien : quelles solutions ?   le drame syrien : quelles solutions ? EmptyMer 22 Mai 2013, 20:55

Enutrof a écrit:
Moi je vois plutôt l'inverse :
Unir tous les voisins sous une bannière wahabo-terroriste pour justifier d'une énième guerre au nom de la défense et s'agrandir d'avantage.
Je suis persuadé que la syrie est en fait un renouveau de guerre froide avec des intérêts économie et sous-jacents confessionnels, sur une ligne impériale et néo coloniale et ensuite de tout redécouper (la syrie, l'irak, la jordanie, soumettre l'iran et voir même poster un petit califat autour de la Mecque en phase finale histoire d'avoir un peu de contrôle sur le monde musulman)


Vision qui t'est personnelle ou que tu partages avec d'autres commentateurs ??,
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
zlitni

zlitni


le drame syrien : quelles solutions ? Empty
MessageSujet: Re: le drame syrien : quelles solutions ?   le drame syrien : quelles solutions ? EmptyMer 22 Mai 2013, 21:44

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Verite Sur La Syrie·

Un groupe d'homme d'affaires israéliennes et américaines juifs ont créé un fond pour financer les insurgés en Syrie.
C'est le chef de ce groupe, Moti Kahana qui a révélé cette information pour le quotidien israélien Yediot Aharonot, en marge d'une rencontre organisée par l'Institut de Washington pour la politique du Proche Orient, think tank connu pour ses tendances pro israéliennes.
« Nous, juifs et Israéliens ne pouvons admettre que des femmes et des enfants puissent être égorgés si près de nous », a-t-il argué. Signalant avoir lui-même accordé à ce fond une somme s'élevant à 100.00 dollars.
Durant son intervention dans l'institut américain, Kahana qui a dit qu'il vit dans le New Jersey alors que sa famille vit en Israël a arboré un drapeau de l'insurrection syrienne, dévoilant que son frère Steeve, un réserviste de l'armée israélienne dans les services médicaux soignent les blessés syriens qui passent au Golan occupé. Il signale entre autre s'être rendu en Syrie, « comme s'il se rendait à Tel Aviv ». « Nous avons recueilli des centaines voire de milliers de dollars dans les deux dernières années et je suis chargé de transférer des dons à des organisations libérales en Syrie », ajoute-t-il.
Il devrait poursuivre son opération de collecte de fonds dans les synagogues.
Selon lui, les réactions israéliennes à cette initiative sont plutôt favorables sachant que le groupe compte quelques membres de la Knesset israélienne.
Le Yediot Aharonot précise qu'à la rencontre de l'institut, ont intervenu deux représentants de l'opposition syrienne. L'un d'entre eux, un membre de la diaspora syrienne aux Etats-Unis ayant requis l'anonymat a salué les dernières attaques israéliennes contre des positions syriennes le week-end dernier, les qualifiant « d'opération chirurgicale d'une haute précision », et demandant aux Etats-Unis de « bombarder les positions des forces du régime de Bachar ». « Assad ne va jamais fuir, alors que le pays est repris par al-Qaïda d'une part et l'Iran et le Hezbollah de l'autre », dit-il.
Quant à son associé, il a tenu à rassurer l'entité sioniste que « le prochain gouvernement démocratique syrien apaisera les tension avec Israël ».« Il n'y a aucune raison pour que les démocraties soient hostiles les unes aux autres. Et si Israël accepte de faire des compromis dans les hauteurs du Golan, la Syrie pourra établir la paix avec lui, parce que sinon il n'y a pas d'animosité entre les deux peuples », a-t-il déclaré.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



le drame syrien : quelles solutions ? Empty
MessageSujet: Re: le drame syrien : quelles solutions ?   le drame syrien : quelles solutions ? EmptyMer 22 Mai 2013, 22:05

« Nous, juifs et Israéliens ne pouvons admettre que des femmes et des enfants puissent être égorgés si près de nous »

haha, les israeliens se fichent vraiment du monde...

C'est amusant comme les talmudo-sionistes ont bien compris comment manipuler la bonté chrétienne à coup d'humanisme par-ci et de moitié de pardon par là.
Jamais pour arrêter leurs horreurs, mais les continuer en muselant l'opposition dans le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Tomi




le drame syrien : quelles solutions ? Empty
MessageSujet: Re: le drame syrien : quelles solutions ?   le drame syrien : quelles solutions ? EmptyMer 22 Mai 2013, 23:20

mario-franc_lazur a écrit:



Plus important est l’hétérogénéité de la Syrie, avec face à face des communautés religieuses (sunnites contre chiites, druzes et chrétiens) et linguistiques (Arabes contre Kurdes).

Quelques remarques:

Les chiites sont considérés comme des musulmans. Les alaouites ont toujours été considérés comme des hérétiques non-musulmans. Même s'ils sont d'origine chiites, leur religion est tellement mélangée à des éléments non-musulmans (chrétiens, gnostiques, pré-islamiques) qu'on ne peut pas dire d'eux qu'ils sont chiites.

Il y a quelques années, je ne me rappelle plus de la date exacte, Bachar père ou son fils, ont fait une réunion avec des religieux chiites iraniens, pour annoncer que désormais la secte alaouite faisait bien partie de la communauté musulmane chiite.
Je ne pense pas que ce tour de passe-passe autorise l'appellation de chiites pour les alaouites.
Ce n'est donc pas une guerre entre sunnites et chiites, mais une guerre entre sunnites et des alaouites non-musulmans, même si ces derniers sont fortement soutenus par de vrais chiites iraniens et libanais.

Revenir en haut Aller en bas
Ishraqi

Ishraqi


le drame syrien : quelles solutions ? Empty
MessageSujet: Re: le drame syrien : quelles solutions ?   le drame syrien : quelles solutions ? EmptyJeu 23 Mai 2013, 02:57

Salam !
Juste pour préciser, il n'existe pas de "conflit millénaire entre Arabo-sunnites et Irano-chiites" d'abord parce que le premier État vraiment chiite apparaît en 1501 (et que ses adversaires historiques étaient des Turcs) ensuite parce que la majorité sunnite (85 à 90 % des musulmans) pourrait facilement écraser les populations chiites sous le nombre si vraiment elle avait envie de commencer un "conflit millénaire". Il y a eu des persécutions de part et d'autre mais c'est tout. Ce qui se passe depuis quelques années, c'est peut-être les prémices du premier vrai conflit chiites-sunnites.

Puis Tomi, les alaouites sont peut-être des hétérodoxes et parfois des ghulats mais ils n'en restent pas moins des musulmans chiites. Ils reconnaissent le tawhîd, la nobowwat, la walâyat, respectent la sharî'a (contrairement aux ismaéliens), partagent notre corpus de hadiths, nos livres révélés (Bible, Coran...) et inspirés (Nahj al-Balagha, Al-Sahifa al-Sajjadiyya...) alors bon, je vois mal ce qu'on peut leur reprocher du point de vue chiite. Des autorités reconnus comme Musa al-Sadr et Khomeini ont édictés des fatwas en ce sens.
ChrisLam a écrit:

Question : " Quel sens à la mot démocratie pour un musulman?"
Ce mot est-il licite en Islam?
Tout est licite dans les affaires sociales et éthiques sauf ce qui est explicitement interdit par le Coran ou la Tradition. Et pour moi, la concertation (shûra), la reconnaissance du fait que la souveraineté de l'État revient au peuple ou la protection des libertés individuelles et collectives ne s'opposent pas aux règles et enseignements du Coran, bien au contraire.
ChrisLam a écrit:

Au vue de ce qui se passe dans pas mal de pays géré par la charia et rien que la charia , j'en doute.
"La" sharî’a ce n'est pas ça. Ce n'est ni un texte fixe ni un code pénal répressif mais tout simplement la façon d'être musulman. Tous les musulmans suivent ce qu'ils estiment être la sharî'a. Les pays qui prétendent être gérés exclusivement par la sharî'a l'instrumentalise à des fins de légitimation idéologique.
ChrisLam a écrit:

Les communauté chrétiennes en pays majoritairement musulmans sont-elles à égalité de droits que les musulmans qui y vivent?
Ça dépend, le monde musulman n'est pas monolithique.

A+
Revenir en haut Aller en bas
BERNARD

BERNARD


le drame syrien : quelles solutions ? Empty
MessageSujet: avis   le drame syrien : quelles solutions ? EmptyJeu 23 Mai 2013, 08:05

Ishraqi a écrit:
Salam !
Juste pour préciser, il n'existe pas de "conflit millénaire entre Arabo-sunnites et Irano-chiites" d'abord parce que le premier État vraiment chiite apparaît en 1501 (et que ses adversaires historiques étaient des Turcs) ensuite parce que la majorité sunnite (85 à 90 % des musulmans) pourrait facilement écraser les populations chiites sous le nombre si vraiment elle avait envie de commencer un "conflit millénaire". Il y a eu des persécutions de part et d'autre mais c'est tout. Ce qui se passe depuis quelques années, c'est peut-être les prémices du premier vrai conflit chiites-sunnites.

Puis Tomi, les alaouites sont peut-être des hétérodoxes et parfois des ghulats mais ils n'en restent pas moins des musulmans chiites. Ils reconnaissent le tawhîd, la nobowwat, la walâyat, respectent la sharî'a (contrairement aux ismaéliens), partagent notre corpus de hadiths, nos livres révélés (Bible, Coran...) et inspirés (Nahj al-Balagha, Al-Sahifa al-Sajjadiyya...) alors bon, je vois mal ce qu'on peut leur reprocher du point de vue chiite. Des autorités reconnus comme Musa al-Sadr et Khomeini ont édictés des fatwas en ce sens.
ChrisLam a écrit:

Question : " Quel sens à la mot démocratie pour un musulman?"
Ce mot est-il licite en Islam?
Tout est licite dans les affaires sociales et éthiques sauf ce qui est explicitement interdit par le Coran ou la Tradition. Et pour moi, la concertation (shûra), la reconnaissance du fait que la souveraineté de l'État revient au peuple ou la protection des libertés individuelles et collectives ne s'opposent pas aux règles et enseignements du Coran, bien au contraire.
ChrisLam a écrit:

Au vue de ce qui se passe dans pas mal de pays géré par la charia et rien que la charia , j'en doute.
"La" sharî’a ce n'est pas ça. Ce n'est ni un texte fixe ni un code pénal répressif mais tout simplement la façon d'être musulman. Tous les musulmans suivent ce qu'ils estiment être la sharî'a. Les pays qui prétendent être gérés exclusivement par la sharî'a l'instrumentalise à des fins de légitimation idéologique.
ChrisLam a écrit:

Les communauté chrétiennes en pays majoritairement musulmans sont-elles à égalité de droits que les musulmans qui y vivent?
Ça dépend, le monde musulman n'est pas monolithique.

A+


Le conflit entre Arabo-sunnites et Irano-chiites ou plus succinctement entre sunnites et chiites doit-il déborder don monde musulman et avoir des répercutions des fois meurtrières en occident?

la place des minorité chrétiennes en monde musulmans dépend exclusivement de l'interprétation et du bon vouloir des gouvernants et religieux du pays en question. Donc cela dépend de l'interprétation personnelle du Coran et de ce qui va avec les hadits .

D'autre part il y a ceux qui provoquent pour pouvoir dire :" vous voyez ce sont eux qui nous attaquent" et ainsi justifier la répression des minaurtés.
Revenir en haut Aller en bas
Tomi




le drame syrien : quelles solutions ? Empty
MessageSujet: Re: le drame syrien : quelles solutions ?   le drame syrien : quelles solutions ? EmptyJeu 23 Mai 2013, 08:33

Ishraqi a écrit:
Salam !
Juste pour préciser, il n'existe pas de "conflit millénaire entre Arabo-sunnites et Irano-chiites" d'abord parce que le premier État vraiment chiite apparaît en 1501 (et que ses adversaires historiques étaient des Turcs)

Je n'ai pas évoqué d'état chiite.

Citation :
Il y a eu des persécutions de part et d'autre mais c'est tout.

Merci au moins de le reconnaître. Je lis sous la plume d'Ali Amir-Moezzi (islamologue français d'origine iranienne, spécialiste du chiisme):
"Le règne des Omeyyades fut une longue suite d'abominables répressions et massacres de leurs adversaires, notamment des Alides (qui s'appelleront plus tard les chiites). L'infernal cycle des répressions sanglantes et des révoltes armées était ainsi déclenché pour bien longtemps....Sous le califat [des Abbassides], la répression violente des adversaires, surtout des Alides (= chiites) de toutes obédiences encore une fois, se prolongera par intermittence pendant plusieurs siècles."(extrait d'un ouvrage de 2011, "Le Coran silencieux et le Coran parlant").

Citation :


Puis Tomi, les alaouites sont peut-être des hétérodoxes et parfois des ghulats mais ils n'en restent pas moins des musulmans chiites

Je me demande quelle est ta définition d'un musulman et où tu vois du tawhid. Diviniser Ali n'est pas du tawhid. C'est rajouter à Dieu. Tu considères peut-être les chrétiens qui ont divinisé Jésus comme des monothéistes?

Citation :
Des autorités reconnus comme Musa al-Sadr et Khomeini ont édictés des fatwas en ce sens.

J'ai évoqué ce fait, auquel tu peux rajouter le mufti de Jérusalem, mais tout le monde a compris qu'il s'agissait de manoeuvres politico-religieuses pour renforcer un front "musulman".
Avec la pratique de la taqiyya, il est facile pour un alaouite de se mettre à fréquenter la communauté musulmane orthodoxe.
Revenir en haut Aller en bas
Tomi




le drame syrien : quelles solutions ? Empty
MessageSujet: Re: le drame syrien : quelles solutions ?   le drame syrien : quelles solutions ? EmptyJeu 23 Mai 2013, 08:47

mario-franc_lazur a écrit:



.....et les manœuvres d’Israël, lequel ne trouverait rien à redire à l’éclatement du Proche-Orient en principautés lilliputiennes et hostiles les unes aux autres.

Cette analyse est en contradiction avec le point de vue israélien, qui préfère des états forts et stables à ses frontières, garants d'un état de paix ou de status quo.

Une multitude de petites "principautés" serait au contraire un risque énorme de déstabilisation.
Jusqu'à récemment, Israel avait trois dictatures à ses frontières du sud et de l'est: calme plat pendant des décennies.

Qui mettait et met encore le désordre dans ce tableau? Les deux petites "principautés" du Hezbollah à la frontière nord et le Hamas au sud.
Revenir en haut Aller en bas
Ishraqi

Ishraqi


le drame syrien : quelles solutions ? Empty
MessageSujet: Re: le drame syrien : quelles solutions ?   le drame syrien : quelles solutions ? EmptyJeu 23 Mai 2013, 10:30

Salam,
Tomi a écrit:

Je n'ai pas évoqué d'état chiite.
[...]
Merci au moins de le reconnaître. Je lis sous la plume d'Ali Amir-Moezzi (islamologue français d'origine iranienne, spécialiste du chiisme):
[...].
Ce n'était pas spécialement adressé à toi. L'auteur de l'article parle d' "'Irano-chiites" donc oui ça implique au moins un État chiite iranien. Ou en tout cas une population iranienne majoritairement chiite, ce qui n'est pas le cas avant les Safavides.
En outre, je parle de véritables conflits armés entre chiites et sunnites, pas de persécutions des chiites par les Abbassides ou les Omeyyades (que les sunnites n'aiment pas de toute façon) qui n'engagent ni les sunnites ni les arabes dans leur ensemble et que les salafis syriens ne considèrent probablement pas comme des prédécesseurs dans leur lutte contre les chiites.
Citation :
Je me demande quelle est ta définition d'un musulman et où tu vois du tawhid. Diviniser Ali n'est pas du tawhid. C'est rajouter à Dieu. Tu considères peut-être les chrétiens qui ont divinisé Jésus comme des monothéistes?
Oui, je considère les chrétiens comme des monothéistes. Quant à ma définition de musulman, je l'ai déjà dit : tawhîd, nobowwat et walâyat pour les chiites. Les alaouites nient diviniser l'Imâm Ali (a.s) et ce n'est pas à moi de les sortir de l'Islam s'ils prononcent la chahada ; les ismaéliens aussi semblent "diviniser" leurs Imâms (en les identifiant, depuis Alamût, avec le Nom "Allah" lui-même par exemple) et peuvent parler de la "divinité" de l'Imâm, dans certaines conditions, sans pour autant être considérés comme hérétiques par "l'orthodoxie chiite"... C'est tout simplement ce qu'on appelle un ghulat, il y en a aussi chez les duodécimains.
Citation :

J'ai évoqué ce fait, auquel tu peux rajouter le mufti de Jérusalem, mais tout le monde a compris qu'il s'agissait de manoeuvres politico-religieuses pour renforcer un front "musulman".
Avec la pratique de la taqiyya, il est facile pour un alaouite de se mettre à fréquenter la communauté musulmane orthodoxe.
Pour toi c'est peut-être une manoeuvre politique, mais pour l'écrasante majorité des chiites (moi y compris) c'est suffisant pour affirmer que les alaouites sont chiites. le drame syrien : quelles solutions ? 871642
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



le drame syrien : quelles solutions ? Empty
MessageSujet: Re: le drame syrien : quelles solutions ?   le drame syrien : quelles solutions ? EmptyJeu 23 Mai 2013, 10:57

Tomi a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:



.....et les manœuvres d’Israël, lequel ne trouverait rien à redire à l’éclatement du Proche-Orient en principautés lilliputiennes et hostiles les unes aux autres.

Cette analyse est en contradiction avec le point de vue israélien, qui préfère des états forts et stables à ses frontières, garants d'un état de paix ou de status quo.
..
Ce n'est pas ce que la politique d'israel montre.
D'ailleurs israel est à la base un projet biblique. Et la bible ordonne de ne pas garder les frontières actuelles.

Des empires plus stables et millénaires sont tombés. Que dire d'un Etat illusoire, va t' en guerre, raciste, aussi méprisant que méprisable, criminel et qui prône l'élitisme nazillonne. Il s’écroulera surement dans plus d'une vie, mais l'histoire de l'humanité ne lui est pas favorable pour l'éternité.
Revenir en haut Aller en bas
Tomi




le drame syrien : quelles solutions ? Empty
MessageSujet: Re: le drame syrien : quelles solutions ?   le drame syrien : quelles solutions ? EmptyJeu 23 Mai 2013, 11:57

Ishraqi a écrit:

Pour toi c'est peut-être une manoeuvre politique, mais pour l'écrasante majorité des chiites (moi y compris) c'est suffisant pour affirmer que les alaouites sont chiites. le drame syrien : quelles solutions ? 871642

Je ne partage toujours pas tes conclusions (j'en ai aussi de semblables pour les alévis turcs), mais je te remercie pour tes analyses.
Revenir en haut Aller en bas
Tomi




le drame syrien : quelles solutions ? Empty
MessageSujet: Re: le drame syrien : quelles solutions ?   le drame syrien : quelles solutions ? EmptyJeu 23 Mai 2013, 12:36

Enutrof a écrit:


.D'ailleurs israel est à la base un projet biblique.

Bien évidemment. La religion aboutit toujours à des catastrophes lorsqu'elle se mêle de politique et de conquêtes.

Citation :
Et la bible ordonne de ne pas garder les frontières actuelles.

Elle n'ordonne rien. Les israéliens se contentent d'essayer d'atteindre le Jourdain. Atteindre le Nil et l'Euphrate est laissé à l'imagination de l'antisionisme arabo-musulman et aux tenants d'un soit-disant complot de domination du Proche et Moyen-Orient par Israel.

Citation :
Des empires plus stables et millénaires sont tombés.

On discute d'un ou de plusieurs états minuscules (quelques départements français), pas d'empires.

Citation :
Que dire d'un Etat illusoire

??

Citation :
, va t' en guerre

Israel pratique le concept coranique du jihad: attaquer pour se défendre.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



le drame syrien : quelles solutions ? Empty
MessageSujet: Re: le drame syrien : quelles solutions ?   le drame syrien : quelles solutions ? EmptyJeu 23 Mai 2013, 16:06

Tomi a écrit:
Enutrof a écrit:


.D'ailleurs israel est à la base un projet biblique.

Bien évidemment. La religion aboutit toujours à des catastrophes lorsqu'elle se mêle de politique et de conquêtes.
Le sionisme est plus proche du nazisme que du judaïsme.

Tomi a écrit:
Enutrof a écrit:

Et la bible ordonne de ne pas garder les frontières actuelles.

Elle n'ordonne rien. Les israéliens se contentent d'essayer d'atteindre le Jourdain. Atteindre le Nil et l'Euphrate est laissé à l'imagination de l'antisionisme arabo-musulman et aux tenants d'un soit-disant complot de domination du Proche et Moyen-Orient par Israel.
on ne voit en relief qu'avec les deux yeux ouverts tout simplement. Vous niez même ce qui est constatable. Je laisse ça sur le compte de l'égo Wink

Tomi a écrit:
Enutrof a écrit:

Des empires plus stables et millénaires sont tombés.

On discute d'un ou de plusieurs états minuscules (quelques départements français), pas d'empires.
un état minuscule qui peut mettre la pression sur le reste du monde j'appelle ça un empire.
Les juifs ont la particularité de faire faire le sale boulo aux autres. On retrouve chez les sionistes le même fonctionnement mafieux mais à l’échelle mondiale.
Mais là n'est pas le problème, vous feignez de ne pas avoir compris ce que je voulais dire à savoir qu'un socle solide s'effrite, que dire d'un socle qui ne l'est pas.

Tomi a écrit:
Enutrof a écrit:

Que dire d'un Etat illusoire
...
, va t' en guerre

Israel pratique le concept coranique du jihad: attaquer pour se défendre.

vous pouvez tortiller dans tous les sens, quand on est du coté des colons, on est du mauvais côté.
Revenir en haut Aller en bas
Tomi




le drame syrien : quelles solutions ? Empty
MessageSujet: Re: le drame syrien : quelles solutions ?   le drame syrien : quelles solutions ? EmptyJeu 23 Mai 2013, 18:10

Enutrof a écrit:



ème, vous feignez de ne pas avoir compris ce que je voulais dire à savoir qu'un socle solide s'effrite, que dire d'un socle qui ne l'est pas.




vous pouvez tortiller dans tous les sens, quand on est du coté des colons, on est du mauvais côté.

Il faut maintenant se vouvoyer sur les forums de discussion. Alors allons-y M. la Fortune.
J'aimerais que vous présentiez des faits concrets, et non pas me répondre constamment avec des points de vues fantasmés.


Revenir en haut Aller en bas
chrisredfeild

chrisredfeild


le drame syrien : quelles solutions ? Empty
MessageSujet: Re: le drame syrien : quelles solutions ?   le drame syrien : quelles solutions ? EmptySam 25 Mai 2013, 01:33

mario-franc_lazur a écrit:
Ce drame atroce que subit depuis 2 ans un peuple ami, comment pourra-t-il se résoudre ? Au total, des milliers de morts et un pays détruit. Et tout ce malheur, pourquoi ???


Je vais poster ci-dessous, une analyse intéressante, lue dans le journal "La Croix", qui fait une sorte de parallèle entre la guerre civile espagnole de 1936, et l'actuelle guerre civile syrienne !

tout simplement, il fallait a l'occident de ne plus intervenir, or, il a intervenu tout en sachant que sa va emprirer les choses...


remarque, je ne suis pas spécialiste ni politicien, mais c'est ce que je disait depuis ces printemps arabes.....donc ne me dites plus que obama et cameroun et sarkousy ont cru telle ou telle chose


tout est planifié a l'avance....la solution : IL N'Y A PLUS DE SOLUTION


je craint que les prémices de la grande guerre annoncé par les prophetes commencent a se réalisé


Que Dieu nous protege
Revenir en haut Aller en bas
BERNARD

BERNARD


le drame syrien : quelles solutions ? Empty
MessageSujet: avis   le drame syrien : quelles solutions ? EmptySam 25 Mai 2013, 07:38

chrisredfeild a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:
Ce drame atroce que subit depuis 2 ans un peuple ami, comment pourra-t-il se résoudre ? Au total, des milliers de morts et un pays détruit. Et tout ce malheur, pourquoi ???


Je vais poster ci-dessous, une analyse intéressante, lue dans le journal "La Croix", qui fait une sorte de parallèle entre la guerre civile espagnole de 1936, et l'actuelle guerre civile syrienne !

tout simplement, il fallait a l'occident de ne plus intervenir, or, il a intervenu tout en sachant que sa va emprirer les choses...


remarque, je ne suis pas spécialiste ni politicien, mais c'est ce que je disait depuis ces printemps arabes.....donc ne me dites plus que obama et cameroun et sarkousy ont cru telle ou telle chose


tout est planifié a l'avance....la solution : IL N'Y A PLUS DE SOLUTION


je craint que les prémices de la grande guerre annoncé par les prophetes commencent a se réalisé


Que Dieu nous protege

Ta faiblesse est d'être fataliste c'est un caractéristique de pas mal de musulman.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




le drame syrien : quelles solutions ? Empty
MessageSujet: Re: le drame syrien : quelles solutions ?   le drame syrien : quelles solutions ? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
le drame syrien : quelles solutions ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: ACTUALITES-
Sauter vers: