Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS
Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP
Le Deal du moment : -30%
-30% Lego Classic – La valisette de construction ...
Voir le deal
10.49 €
Le Deal du moment : -47%
FEBER Happy House – Maison de jeux pour enfants ...
Voir le deal
47.93 €

 

 la conclusion est elle vraiment subordonnée d'abord par la réflexion ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




la conclusion est elle vraiment subordonnée d'abord par la réflexion ? Empty
MessageSujet: la conclusion est elle vraiment subordonnée d'abord par la réflexion ?   la conclusion est elle vraiment subordonnée d'abord par la réflexion ? EmptySam 01 Juin 2013, 20:04

Normalement que l'on pèse le pour et le contre, ou bien que l'on analyse quelque chose, la conclusion devrait être subordonnée à la réflexion.
Mais Est ce vraiment le cas ?

En effet si l'on vous dit qu'un homme est mort, que ses gardes du corps ont tenté de le réanimer et que son médecin a constaté le décès.
Il serait tentant de penser à un assassinat alors qu'une personne qui a un malaise peut très bien voir ses gardes du corps tentant de le réanimer et son médecin constater le décès.

De même que si une personne est dans la totale négation, elle pensera qu'un chantier urbain est une dépense inutile (le sentiment de crise par exemple) tandis que la personne dans le positivisme pensera plutôt à un chantier faisant progresser la vie urbaine (apporter du bon vivre par exemple).
A ce stade là, la réflexion est plutôt guidée par le sentiment et non vraiment par le raisonnement.
Et si cette conclusion est faite par la majorité de l'environnement, alors la conclusion se trouve d'autant plus légitime qu'elle se valorise comme étant vraie.

Est ce que la conclusion que l'on donne à quelque chose (un fait, un événement ect), normalement subordonnée à une réflexion, n'est pas en fait largement influencée par un sentiment ? (voir sentiment lui-même influencé largement par le milieu dans lequel l'information circule?)

Revenir en haut Aller en bas
Curiousmuslim

Curiousmuslim



la conclusion est elle vraiment subordonnée d'abord par la réflexion ? Empty
MessageSujet: Re: la conclusion est elle vraiment subordonnée d'abord par la réflexion ?   la conclusion est elle vraiment subordonnée d'abord par la réflexion ? EmptyDim 02 Juin 2013, 02:02

Salam Enutrof

Sans sentiments , la raison ne serait pas nee , c'est a cause de la tournure . A mon avis la raison existe pour regler les problemes des sentiments . Il suffit de se demander : sans sentiment , auraient ont besoin de raison? Sans sentiment tout le monde serait indifferent a toute chose , la question de raison ne se serait jamais posee.
Ce n'est pas tres developpe , mais j'espere que tu auras une idee de ce que je voulais dire.

Salam
Revenir en haut Aller en bas
 
la conclusion est elle vraiment subordonnée d'abord par la réflexion ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Liberté d'expression ou est-elle vraiment?
» La prophétie est-elle vraiment scellée ?
» la sourate 9 est-elle vraiment haineuse !
» La Bible a-t-elle vraiment été falsifiée ?
» La Ligue Arabe est-elle vraiment au service de ses pays membres ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: QUESTIONS PHILOSOPHIQUES ET ETHIQUES-
Sauter vers: